Le projet HBS. LETI/DSIS Jean-Jacques Chaillout CEA. All rights reserved

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le projet HBS. LETI/DSIS Jean-Jacques Chaillout jean-jacques.chaillout@cea.fr. CEA. All rights reserved"

Transcription

1 Le projet HBS LETI/DSIS Jean-Jacques Chaillout

2 Les buts du projet HBS En 2010 : 8.3 milliards, 1.3 millions d implantations par an, forte croissance dans pays émergents Réduire la taille d un stimulateur cardiaque afin de : Fixer le stimulateur directement à l intérieur du cœur en évitant ainsi l utilisation de sondes par voie veineuse Positionner une capsule dans le ventricule gauche essentielle à une thérapie de resynchronisation cardiaque efficace chez l insuffisant cardiaque (3 milliards. +8%/an) Intervention en ambulatoire Obtenir l autonomie énergétique afin d éliminer les interventions lors de l épuisement de la pile Le projet HBS JJ Chaillout 2

3 Les challenges relevés Stimulateur actuel Stimulateur HBS Taille du stimulateur 8cm3 <1cm3 Source d énergie Pile 2,5cm3 µgénérateur <0,5cm3 Circuit électronique 1,5 cm3 0,3cm3 Capteur 2 Accéléromètres 1D Accéléromètre 3D < 2mm3 Interface avec le cœur Connecteur de sonde par voie veineuse Boîtier placé sur le cœur en thoracoscopie (source d infection, de défaillance) (optimisation de la position pour une resynchronisation cardiaque efficace) Transmission Human Body Communication Connecteur filaire Le projet HBS JJ Chaillout 3

4 Consortium Projet Minalogic sur 3 ans Leader SorinCRM : demande, acquisitions de signaux, électronique du stimulateur, réalisation finale et commercialisation Laboratoires TIMA (CNRS, INPG, UJF) : analyse signaux, RE piézoélectrique (optimisation et réalisation) LETI (CEA/Grenoble et centre européen d'excellence en micro et nanotechnologie) : analyse signaux, RE capacitive Industries Cedrat Technologies : piézoélectrique RE et industrialisation EASII-IC : électronique de RE Tronics: industrialisation RE capacitif Le projet HBS JJ Chaillout 4

5 SorinCRM l industriel final Basé en France à Clamart et Meylan N 1 en circulation extracorporelle (50% mondial) Valves cardiaques : n 2 en Europe Stimulateurs cardiaques n 1 en France, n 2 au Japon, n 3 en Europe Déjà le plus petit stimulateur cardiaque Quelques compétiteurs directs Medtronic USA : Pile Haute Densité EBR USA : Transmission d énergie par Ultrason Nanostim USA : Pile Haute densité St Jude USA : NanoStim Le projet HBS JJ Chaillout 5

6 La récupération d énergie 1/3 Sources ambiantes Sources radiantes Sources thermiques Sources mécaniques Sources chimiques µw/cm² or µw/cm³ ,1 E élec util = η élec. η conv. η abs. E source Rarement directement adaptée à la consommation Le projet HBS JJ Chaillout 6

7 La récupération d énergie 2/3 Mode de fonctionnement intermittent Récupération d énergie = démarche opportuniste Adaptation de la fréquence de mesure à la puissance récupérée Stockage dans un buffer énergétique (batterie / capacité) Action lorsqu il y a suffisamment d énergie Théoriquement tout est possible : maintenance prédictive (pression, roulements, ), implants humains (pacemakers, auditifs, tension, ), environnement (bouées marines, ), domotique (interrupteurs sans fil) Le projet HBS JJ Chaillout 7

8 La récupération d énergie 3/3 Typiquement < 100 µw HBS Fréquence Mesure d accélération 1000/ seconde 100/ seconde 10/ seconde 1/ seconde 1/ 10 seconds 1/ minute Mesure + traitement + envoi= smart dust Transmettre 100bits de données (10m) 1/ heure 1/ jour 1/ semaine Envoi SMS 1/ an 100nJ 1µJ 10µJ 100µJ 1mJ 10mJ 100mJ Energie 1J 10J 100J 1kJ 10kJ 100kJ 1 calorie 1g batterie lithium AAA batterie 1g bois 1g diesel Le projet HBS JJ Chaillout 8

9 Principe de la RE mécanique Système masse ressort + convertisseur Génération + Récupération d un déplacement relatif Exploitation du phénomène de résonance Maximisation de la puissance de sortie Objectif : convertir une partie de l énergie cinétique de la masse mobile en énergie électrique k Masse en suspension (m) 0 x(t) Indépendant du convertisseur F elec F mec électricité y(t)=ysin(ωt) Le projet HBS JJ Chaillout 9

10 L énergie mécanique Les convertisseurs d énergie vibratoire Piézoélectrique Electromagnétique Electrostatique (+ électrets) Utilisationde matériaux piézoélectriques Application de la loi de Lenz Utilisation d une structureà capacité variable Pour Contre Pour Contre Pour Contre -Hautes tensions de sortie -Peu de contrôles µmétriques -Chers (matériaux) -Faiblecoefficient de couplage -Forts courants de sortie - Faibles tensions -Devient cher (aimants) -Bobines résistives à basses fréquences - Difficile réduction des bobines -Hautes tensions de sortie -Possibilité de faible coûts -Réglage du couplage -Réduction de tailles favorable -Fort incidence des capacités parasites -Besoin de contrôle de gaps µmétriques Le projet HBS JJ Chaillout 10

11 Convertisseur électrostatique Fonctionnement de base Etape 1: Injection de la charge quand C=C max Etape 2: La capacité diminue à charge constante U augmente Etape 3: La charge est récupérée Q var Cycle à charge constante Masse/Contre-électrode k Electrode y(t) Q=CU U max U min 0 Injection d une charge C max U min Conversion U cst Cmin U max Limitation : fournir la 1 ère charge Vibrations ambiantes 2 Q 1 1 E = 2 Cmin C U max Le projet HBS JJ Chaillout 11

12 Les électrets Source de polarisation remplacée par un électret Suppression des cycles de chargement et de déchargement Électret (elektr(electricity)- et (magnet)) Schéma équivalent Capacité C =..S/d Source de tension V=./. Charge par effet Corona Avec contrôle précis du potentiel de surface Le projet HBS JJ Chaillout 12

13 Les électrets sur Si Méthode de fabrication des électrets texturés Al SiO 2 HMDS Si 3 N 4 h e b silicium Electrets texturés d 1. Lithographie 2. DRIE (gravure profonde) 3. Oxydation thermique 4. LPCVD Si 3 N 4 5. HMDS vapeur HMDS(~10nm) Si 3 N 4 (100nm) SiO 2 (1µm) Si Stabilité : vieillissement, températures, humidité, RX, champs magnétique, Le projet HBS JJ Chaillout 13

14 Convertisseur électrostatique à électrets Basé sur la variation d influence des charges vibrations Q i Q 1 Q 2 Q i = Q 1 + Q 2 Contre-électrode Electret Electrode Electret (fixe) Electrode et contre-électrode (variable) Deux structures de base / déplacements Hors plan => simple (plan) mais gap mal contrôlé => non optimal Dans le plan => plus compliqué (structuration) mais optimal R i U R C V dq dt V = R 2 P V Q2 C( t) R V et dc/dt paramètres clés 2 R dc dt Le projet HBS JJ Chaillout 14

15 Les données d entrée Démarche suivie Acquisitions sur animaux et humains (Sorin) Analyse temps/fréquence des signaux (TIMA+LETI) Traitement avec les modèles de µgénérateurs + AC/DC Design des dispositifs (f résonance, mode de conversion, ) Puissance récupérable en sortie AC/DC Points durs Faible nombre de signaux Variabilité inter et intra patients Gisement énergétique < 20 Hz Déplacements millimétriques Le projet HBS JJ Chaillout 15

16 Réalisation LETI : µtechnologie Etapes de fabrication par DRIE silicium masse Bonding (résine) verre Illustrations µtechnologiques glass Pente < 0,5, suffisant mais amélioration en cours Le projet HBS JJ Chaillout 16

17 Structure mécanique réalisée Test au vieillissement Mode 2 > 400 Hz 1 mois 2,5 ans Millimétriques Le projet HBS JJ Chaillout 17

18 Réalisation LETI : Hybridation Vol 0,3 cm 3 résonnance < 20 Hz masse < 5g puissance > 10 µw gap < 10µm Capot Capsule Masse tungstène Silicium et électrets Verre et électrodes Volume dédié à l électronique Le projet HBS JJ Chaillout 18

19 Modèle électrique Accélération Blocs fonctionnels sous Pspice Externe ÿ Modèle Mécanique / Mécanique vitesses => courants forces => tensions Validations expérimentales Réalisation spéciale Poutre, masse 5g => fr129hz Electret : non texturé, 2000V Modèle Mouvement Mécanique Interne x / Electronique Système de couplage électromécanique C(x) C (x) Modèle Electronique / Electronique P Uc => Modèle validé Le projet HBS JJ Chaillout 19

20 Electronique de gestion (EASII_IC) Sortie : HT/AC(100V) faible courant (qq µa) Objectifs : utilisation avec électronique standard Convertir la puissance récupérée en une puissance/énergie utile Maximiser le rendement de cette conversion 2 modes de fonctionnement Récupération d énergie i C b Stockage Circuit passif (pont de diode capa) Pas de circuit de contrôle Absorption peu efficace d énergie Récupération d énergie i HT BT DC/DC Electronique Circuit actif (convertisseur DC/DC) Circuit de contrôle (consomme de l énergie) Transfert d énergie au bon moment Absorption très efficace C b Stockage Le projet HBS JJ Chaillout 20

21 Bilans Système de récupération d énergie mécanique à électrets Optimisation structure et électret en vue de l application Etude multiphysique: mécanique, électronique, matériaux Réalisation faite de la structure mécanique résonante à basses fréquences Fin de réalisation en cours pour la structure complète Etude de la stabilité à long terme des électrets Etude de la compatibilité des systèmes de récupération avec les examens médicaux habituels (RX, IRM, ) Etude AMDEC des risques en vue de l industrialisation Le projet HBS JJ Chaillout 21

22 Bilans Avancées par rapport à l état de l art Un modèle précis de la récupération d énergie à électrets Une méthode de fabrication des électrets texturés stables (brevet) Une structure simple réalisable en technologie collective Un résonateur très basse fréquence Merci Caroline, Brigitte, Sophie, Sébastien, Jean-Sébastien, Benoît, Jean-Baptiste, Thierry et au personnel des salles blanches Le projet HBS JJ Chaillout 22

23 Merci à l équipe technique proche : Caroline, Brigitte, Sophie, Jean-Sébastien, Sébastien, Benoît, Jean-Baptiste, Thierry Merci de votre attention Le projet HBS JJ Chaillout 23

LA RÉCUPÉRATION D ÉNERGIE

LA RÉCUPÉRATION D ÉNERGIE LA RÉCUPÉRATION D ÉNERGIE ET SES APPLICATIONS Elie LEFEUVRE Journées Electroniques 2011 Technologies Emergentes et Green SoC-SiP 27 28 octobre, Montpellier, France Introduction April 27 th 2007 «Bouchon

Plus en détail

Généralités sur les accéléromètres

Généralités sur les accéléromètres Généralités sur les accéléromètres AllianTech 2010 Spécialiste de la mesure dynamique 12 rue traversière Gennevilliers 92230 Téléphone: 01 47 90 77 77 Fax: 01 47 33 32 20 Généralités et principe de fonctionnement

Plus en détail

Optimisation énergétique des implants actifs

Optimisation énergétique des implants actifs Optimisation énergétique des implants actifs Nov 2012 1 1 Table des matières Historique des sources d énergie Contraintes et solutions globales Courbe de décharge Synthèse des technologies de piles et

Plus en détail

Autonomie énergétique des objets communicants : Choix technologiques et optimisation de la consommation

Autonomie énergétique des objets communicants : Choix technologiques et optimisation de la consommation Autonomie énergétique des objets communicants : Choix technologiques et optimisation de la consommation r.briand@estia.fr Octobre 2012 ASPROM ESTIA-Recherche Enseignant-Chercheur à l ESTIA Ecole Supérieure

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

compact et autonome L enregistreur transmetteur de données

compact et autonome L enregistreur transmetteur de données L enregistreur transmetteur de données compact et autonome Acquisition performante des informations issues des capteurs ou des actionneurs. Jusqu à 1500 informations simultanées... Enregistrements horodatés

Plus en détail

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème pour une résistance de chauffe dans un microsystème Bertrand Selva Bertrand.selva@bretagne.ens-cachan.fr 1 Plan de la présentation Présentation des microsystèmes Dimensions caractéristiques, technique

Plus en détail

UE MEMS TP 2 Dimensionnement d un capteur d accéleration et de son circuit de mesure

UE MEMS TP 2 Dimensionnement d un capteur d accéleration et de son circuit de mesure UE MEMS TP 2 Dimensionnement d un capteur d accéleration et de son circuit de mesure Dimitri Galayko 1 Introduction Ce TP représente la première partie du travail de conception d un système complet permettant

Plus en détail

L ALLUMAGE. Rappel : Rôle du circuit d allumage : Amorcer à un instant bien précis la combustion du mélange air/carburant contenu dans le cylindre.

L ALLUMAGE. Rappel : Rôle du circuit d allumage : Amorcer à un instant bien précis la combustion du mélange air/carburant contenu dans le cylindre. L ALLUMAGE Rappel : Rôle du circuit d allumage : Amorcer à un instant bien précis la combustion du mélange air/carburant contenu dans le cylindre. - 1 - Création de l arc électrique : L arc électrique

Plus en détail

Partie A : Le superéthanol E85

Partie A : Le superéthanol E85 BTS AA 2011 Pour répondre aux différentes contraintes en terme de disponibilité des ressources énergétiques d origine fossile et pour contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, de

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

IMPLANTS CARDIAQUES ET CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES : DES EXPERIENCES EUROPÉENNES COMPARAISON DE RESULTATS EXPERIMENTAUX EN FRANCE ET EN FINLANDE

IMPLANTS CARDIAQUES ET CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES : DES EXPERIENCES EUROPÉENNES COMPARAISON DE RESULTATS EXPERIMENTAUX EN FRANCE ET EN FINLANDE IMPLANTS CARDIAQUES ET CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES : DES EXPERIENCES EUROPÉENNES COMPARAISON DE RESULTATS EXPERIMENTAUX EN FRANCE ET EN FINLANDE Isabelle Magne 1, Martine Souques 2, Leena Korpinen 3 1 EDF

Plus en détail

VENTELEC RENOUVELER L AIR

VENTELEC RENOUVELER L AIR OBJECTIF Etudier l influence du Variateur de vitesse, sur le banc moto-ventilateur, en phase de démarrage et en régime établi (volet totalement OUVERT). Mettre en œuvre les mesureurs et leurs accessoires.

Plus en détail

Outils et lois de l électrocinétique

Outils et lois de l électrocinétique TOYOTA PRIUS (Source : Centrale Supélec 2005) Objectifs de l étude : Expliquer pourquoi les véhicules électriques ont des difficultés à se développer.. Déterminer les résistances des circuits de mise en

Plus en détail

Un groupe mondial à votre service

Un groupe mondial à votre service Un groupe mondial à votre service Fort de ses 10 000 collaborateurs, Leroy-Somer a tissé un réseau international de 470 centres d expertise et de service capable de vous apporter l assistance commerciale

Plus en détail

AEH. Centrales Hybrides

AEH. Centrales Hybrides AEH Centrales Hybrides Historique : de l'industrie à l'énergie Création de Sirea Conception des automates µpilot Lancement des projets énergie Industrialisation des gammes AEA/ALR Installations de centrales

Plus en détail

Etude d un haut-parleur

Etude d un haut-parleur Etude d un haut-parleur Le haut-parleur électrodynamique, dont l invention remonte à plus de cent ans, n a pas évolué dans son principe. Il a été amélioré d année en année par l utilisation de nouvelles

Plus en détail

M-Sens 2 Mesure d humidité en ligne et en continu

M-Sens 2 Mesure d humidité en ligne et en continu FR M-Sens 2 Mesure d humidité en ligne et en continu Information Produit Humidité 13.47 % SWR engineering Messtechnik GmbH Emploi M-Sens 2 est conçu spécialement pour déterminer le taux d humidité des

Plus en détail

Département Énergie et Environnement

Département Énergie et Environnement Département Énergie et Environnement David Bouquain -27 mars 2012 Formation d ingénieurs en énergie Présentation UTBM CS du 14 Avril 1 Le réseau des Universités de Technologie Les Universités de Technologie

Plus en détail

Pinces ampèremétriques pour courant AC/DC

Pinces ampèremétriques pour courant AC/DC Pinces ampèremétriques pour courant AC/DC La série EN est destinée à mesurer des courants alternatifs et continus en utilisant la technologie à effet Hall. Les courants mesurés vont de quelques milliampères

Plus en détail

Il se peut que le produit livré diffère de l illustration.

Il se peut que le produit livré diffère de l illustration. 1 Températures ambiantes min. / max. +0 C / +50 C Indice de protection IP65 Tension de service des équipements électroniques 24 V CC Tolérance de tension de l électronique -15% / +20% Tension de service

Plus en détail

Enregistreurs multi-voies

Enregistreurs multi-voies s multi-voies 4 voies analogiques avec afficheur UX120-006M ACCESSOIRES EN OPTION Les pinces ampèremétriques : CT-D CT-E - Affichage temps réel et enregistrement - Idéal Audits énergétiques - Pinces ampèremétriques

Plus en détail

Bases de la Robotique. Actionneurs

Bases de la Robotique. Actionneurs Bases de la Robotique Actionneurs Dr Mohamed Bouri, Novembre 2014 Mohamed Bouri, EPFL, 2014 1 Actionneurs Electrohydrauliques Electropneumatiques, Electromécaniques. Mohamed Bouri, EPFL, 2014 2 Actionneurs

Plus en détail

5. Les capteurs passifs...3 5.1. Définitions...3 5.2. Exemples...3 5.3. Le conditionneur...4

5. Les capteurs passifs...3 5.1. Définitions...3 5.2. Exemples...3 5.3. Le conditionneur...4 Les capteurs Table des matières 1. Chaine d acquisition et d information...1 2. Définitions...2 3. Type et nature de la sortie...2 4. Capteurs actifs...2 4.1. Effet thermoélectrique...2 4.2. Effet pyroélectrique...2

Plus en détail

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX H02 PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX APPAREILS POUR LA TRANSFORMATION DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT ALTERNATIF, DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT CONTINU OU VICE

Plus en détail

Réaliser votre électronique de puissance et la rendre communicante - AXID PRESENTATION -

Réaliser votre électronique de puissance et la rendre communicante - AXID PRESENTATION - Réaliser votre électronique de puissance et la rendre communicante - AXID PRESENTATION - Notre objectif Améliorer en permanence notre ingénierie électronique au service de Aéronautique, EnRs, Ferroviaire

Plus en détail

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 )

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Présentation du sujet La recherche de miniaturisation est actuellement un domaine important dans

Plus en détail

Le Futur Entre Vos Mains! Pompage de Fluide Sans Roulement ni Joint!

Le Futur Entre Vos Mains! Pompage de Fluide Sans Roulement ni Joint! Le Futur Entre Vos Mains! Pompage de Fluide Sans Roulement ni Joint! Système de Pompage Sans Roulement BPS-1 1.6 bar (23 psi) 21 litres/min (5.5 gallons/min) Système de Pompage Sans Roulement BPS-3 3.5

Plus en détail

IRM et dispositif électronique cardiaque implantable

IRM et dispositif électronique cardiaque implantable IRM et dispositif électronique cardiaque implantable Jean-Paul BEREGI, Radiologue Liliane METGE, Radiologue Cornelia FREITAG, Radiologue Xavier BRUNET, Cardiologue Pierre WINUM, Cardiologue Mathieu GRANIER,

Plus en détail

Etude d un véhicule électrique

Etude d un véhicule électrique Etude d un véhicule électrique Sa masse M est de 1,4 tonne. Sa vitesse maximale Vmax = 150 km/h. Autonomie : 250 km à 90 km/h. Batteries Lithium-ion. Les deux roues avant sont motrices. Le diamètre D d

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

Télédiagnostic de stockeurs d énergie & «energy harvesting»

Télédiagnostic de stockeurs d énergie & «energy harvesting» Télédiagnostic de stockeurs d énergie & «energy harvesting» Plan Intro société & activités Télédiagnostic «énergie embarqué» «Energy harvesting & apps»» Récupération d énergie solaire» Récupération d énergie

Plus en détail

Caractéristiques techniques TEC-5521/TEC-5531

Caractéristiques techniques TEC-5521/TEC-5531 Caractéristiques techniques TEC-5521/TEC-5531 Défibrillateur Energie de sortie (sur 5 Ω) 2, 3, 5, 7, 1, 15, 2, 3, 5, 7, 1, 15, 2 et 27 J Précision de l énergie : 2 J: ±.5 J 3 J: ±1 J 5 to 15 J: ±2 J de

Plus en détail

ALLUMAGE ELECTRONIQUE Allumage 1/9

ALLUMAGE ELECTRONIQUE Allumage 1/9 ALLMAGE ELECTROIQE Allumage 1/9 I Schéma de l'installation E G M O Relais double Bobine d allumage jumo-statique Sonde T air Sonde T moteur Détecteur de cliquetis A Calculateur gestion moteur B Batterie

Plus en détail

Chapitre 11 Bilans thermiques

Chapitre 11 Bilans thermiques DERNIÈRE IMPRESSION LE 30 août 2013 à 15:40 Chapitre 11 Bilans thermiques Table des matières 1 L état macroscopique et microcospique de la matière 2 2 Énergie interne d un système 2 2.1 Définition.................................

Plus en détail

TP N 01 : Redressement non commandé - Montage monophasé mono alternance

TP N 01 : Redressement non commandé - Montage monophasé mono alternance Université Djillali LIABES Sidi Bel-Abbes Faculté de sciences de l Ingénieur - Département d Electrotechnique - Licence ELM ETT Module Electronique de puissance TP N 01 : Redressement non commandé - Montage

Plus en détail

SYSTÈME SANS FIL MEDUSA

SYSTÈME SANS FIL MEDUSA Système anti-intrusion sans fil Medusa Système anti-intrusion sans fil à 6 zones de détection. La centrale permet de gérer individuellement les dispositifs identifiables (30 capteurs, 4 sirènes externes,

Plus en détail

ESTACA: La Formation Transports

ESTACA: La Formation Transports E S T A C A ESTACA: La Formation Transports Automobile, Aéronautique, Ferroviaire et Transports Guidés Ecole Supérieure des Techniques Aéronautiques et de Construction Automobile 1 Formation Michelin Technologie

Plus en détail

Juliano KATRIB 1, Pierre SCHMITT 1, Patrice ROTH 1, Francine AUDRAN 2, Isabelle MAGNE 2, Mustapha NADI 1

Juliano KATRIB 1, Pierre SCHMITT 1, Patrice ROTH 1, Francine AUDRAN 2, Isabelle MAGNE 2, Mustapha NADI 1 Approches théorique et expérimentale en CEM des implants médicaux actifs dans la bande de fréquences 10 50 khz: cas des défibrillateurs cardiaques implantables Juliano KATRIB 1, Pierre SCHMITT 1, Patrice

Plus en détail

Dossier technique «Eolienne et photovoltaïque». 1

Dossier technique «Eolienne et photovoltaïque». 1 Dossier technique «Eolienne et photovoltaïque». 1 SOMMAIRE CONSTITUANTS DE LA MAQUETTE 3 1 LE PRINCIPE : 3 1.1 LES POINTS A SAVOIR : 3 1.2 COMMENT CHOISIR LE MATERIEL ADAPTE A VOTRE BESOIN : 4 1.3 EXEMPLE

Plus en détail

SYSTÈME DE FREINAGE REGENERATIF

SYSTÈME DE FREINAGE REGENERATIF SYSTÈME DE FREINAGE REGENERATIF Pour Scooters, Motos, Quads électriques ou hybrides MAZZIOTTA MOTORS SAS 9A Boulevard de Strasbourg 83000 TOULON FRANCE Mail : commercial@mazziotta-motors.com Le freinage

Plus en détail

IRS-WT-MF fenêtre plate. Applications. Robinetterie électronique Systèmes d irrigation Appareils industriels

IRS-WT-MF fenêtre plate. Applications. Robinetterie électronique Systèmes d irrigation Appareils industriels Mini-capteur externe pour une utilisation : lavabo Electrovannes Vannes de contrôle Vannes et systèmes spécifiques GmbH & Co. KG Dresdener Str. 162 D-40595 Düsseldorf/Allemagne Tel.: +49(0)211-7391-0 Fax:

Plus en détail

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs LabVIEW et l automatisation de mesures de circuits intégrés RF pour applications automobiles Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs Page 1 Plan de la présentation Introduction Circuits intégrés RF

Plus en détail

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale Le SA10 est un appareil portable destiné au test des disjoncteurs moyenne tension et haute tension. Quoiqu il soit conçu pour fonctionner couplé

Plus en détail

SENSIBILISATION A LA SECURITE MACHINES

SENSIBILISATION A LA SECURITE MACHINES SENSIBILISATION A LA SECURITE MACHINES NOUVELLE DIRECTIVE et NOUVELLES NORMES EUROPEENNES Applicables fin 2009. Guide d interprétation et d application (produits celduc relais) celduc 2009 1 DIRECTIVES

Plus en détail

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com Projet SETHER Appel à projets 2008 Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com SETHER STOCKAGE D ELECTRICITÉ SOUS FORME THERMIQUE À HAUTE TEMPÉRATURE Partenaires : POWEO, SAIPEM, CEA, CNAM, GEMH,

Plus en détail

Vérins. rotatifs. Série R Ø 32 à 125 mm

Vérins. rotatifs. Série R Ø 32 à 125 mm Vérins rotatifs Série R Ø 32 à 125 mm Vérins rotatifs série R Ø 32 à 125 mm La technologie SOPRA appliquée au vérin rotatif permet d atteindre un niveau élevé de précision et de fiabilité parfaitement

Plus en détail

Systèmes modulaires de stockage d énergie. PowerModule 40Ah et 110Ah. BMS Externe

Systèmes modulaires de stockage d énergie. PowerModule 40Ah et 110Ah. BMS Externe Systèmes modulaires de stockage d énergie PowerModule 40h et 110h BMS Externe Septembre 2013 V1.3 Présentation générale La gamme PowerModule répond aux besoins de forte puissance pour le stockage énergétique.

Plus en détail

Répéteur fibre optique TP/FT-10 LRW-102PP

Répéteur fibre optique TP/FT-10 LRW-102PP Répéteur fibre optique TP/FT-10 LRW-10PP Lo n Wo r k s vers connexion fibre optique, applications point à point Le modem fibre optique LRW-10PP permet d'établir des connexions point à point en fibre optique

Plus en détail

Module Relais de temporisation DC 24 110 V, programmable

Module Relais de temporisation DC 24 110 V, programmable Caractéristiques techniques indicatives sous réserve de modifications 815006.00 Identification Type ZR6-5006.00 Version du produit Version du fiche technique 00 Application/ Domaine d'utilisation/caractéristiques

Plus en détail

MODULE DE SURVEILLANCE DE VIBRATION ALVIB

MODULE DE SURVEILLANCE DE VIBRATION ALVIB MODULE DE SURVEILLANCE DE VIBRATION ALVIB Appareil de mesure de précision et système d'alarme en sécurité positive Module enfichable pour rail DIN TS35 Source d'alimentation pour accéléromètre à courant

Plus en détail

Palan à chaîne DCS-Pro Demag Palan à chaîne DCMS-Pro Demag. A vitesse variable

Palan à chaîne DCS-Pro Demag Palan à chaîne DCMS-Pro Demag. A vitesse variable Palan à chaîne DCS-Pro Demag Palan à chaîne DCMS-Pro Demag A vitesse variable 1 Des palans à la fois rapides et précis grâce à la variation continue de la vitesse Les palans à chaîne Demag avec variation

Plus en détail

Conversion DC / DC. TOYOTA PRIUS (Source : Concours Centrale Supélec TSI 2006)

Conversion DC / DC. TOYOTA PRIUS (Source : Concours Centrale Supélec TSI 2006) TOYOTA PRIUS (Source : Concours Centrale Supélec TSI 006) Objectifs de l étude : Déterminer la plage de variation du rapport cyclique α permettant d obtenir une tension U 1 constante quelle que soit la

Plus en détail

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche Les diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) sont de plus en plus utilisées pour l éclairage : affichages colorés, lampes de poche, éclairage

Plus en détail

L écoénergie et le CSTPQ

L écoénergie et le CSTPQ L écoénergie et le CSTPQ Principes et applications Véronic Francoeur-Castilloux, ing. et Jocelyn Caux, ing., M.Sc. Collaboration: M. Michel Bochud Survol de la présentation 1 PRINCIPES: L écoénergie, c

Plus en détail

CHAPITRE I CONCEPTION DE MICROCAPTEURS DE PRESSION PIEZORESISTIFS A MEMBRANE SILICIUM A HAUTES PERFORMANCES

CHAPITRE I CONCEPTION DE MICROCAPTEURS DE PRESSION PIEZORESISTIFS A MEMBRANE SILICIUM A HAUTES PERFORMANCES 21 CHAPITRE I CONCEPTION DE MICROCAPTEURS DE PRESSION PIEZORESISTIFS A MEMBRANE SILICIUM A HAUTES PERFORMANCES Chapitre I : Conception de microcapteurs de pression piézorésisitifs à membrane silicium à

Plus en détail

Sommaire. www.elektor.fr/nrjsol. Introduction...1. 1. Production électrique photovoltaïque

Sommaire. www.elektor.fr/nrjsol. Introduction...1. 1. Production électrique photovoltaïque Sommaire Introduction...............................................1 1. Production électrique photovoltaïque 1.1 Structures de base de puissance inférieure à 5 kw...............4 Structure retenue pour

Plus en détail

Chaîne de mesure et acquisition de données

Chaîne de mesure et acquisition de données 1 Chaîne de mesure et acquisition de données Sommaire 2 A La chaîne d acquisition de données p 3 I Description de la chaîne d acquisition de données p 4 II Emplacement de la chaîne d'acquisition p 11 III

Plus en détail

Le stockage de l énergie dans les zones non interconnectées

Le stockage de l énergie dans les zones non interconnectées Le stockage de l énergie dans les zones non interconnectées Christian Dumbs Chef de mission Smart Grids EDF Direction des Systèmes Energétiques Insulaires 13 octobre 2015 1 La Direction des Systèmes Energétiques

Plus en détail

s w i s s m a d e p o w e r e al ation rur ectrific solutions pour él FR

s w i s s m a d e p o w e r e al ation rur ectrific solutions pour él FR s o l u t i o n s p o u r é le c t r i f i ca t i o n r u r a le swiss made power FR Système solaire autonome Efficace et simple Un système solaire autonome est une solution d électrification indépendante

Plus en détail

Les applications de l électronique de puissance

Les applications de l électronique de puissance Les applications de l électronique de puissance Domaines d application de l électronique de puissance Domaine du traitement de l énergie : conditionner l énergie sans pertes ni perturbations Indépendant

Plus en détail

Rencontre des savoirs. L énergie électrique est-elle bien adaptée à une mobilité durable?

Rencontre des savoirs. L énergie électrique est-elle bien adaptée à une mobilité durable? Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Rencontre des savoirs Bron 14 mai 2013 L énergie électrique est-elle bien adaptée à une mobilité durable?

Plus en détail

1/10 guide_utilisateur_carte_mermoz_v1.8

1/10 guide_utilisateur_carte_mermoz_v1.8 1/10 guide_utilisateur_carte_mermoz_v1.8 Fonctions La carte Mermoz est un système électronique qui se charge d enregistrer et de dater des mesures de tension. Elle peut être utilisée pour une large variété

Plus en détail

CONTROLE DE NIVEAU MULTIPOINTS / OU 4 20 MA SÉRIE MPS SNI SNIA

CONTROLE DE NIVEAU MULTIPOINTS / OU 4 20 MA SÉRIE MPS SNI SNIA CONTROLE DE NIVEAU MULTIPOINTS / OU 4 20 MA SÉRIE MPS SNI SNIA Le système se compose d un contrôleur de niveau MPS intégrant de 1 à 5 modules associés à une électronique SNIA, avec une indication par leds

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

Inforindus Solution photovoltaïque hybride pour la RDC

Inforindus Solution photovoltaïque hybride pour la RDC Inforindus Solution photovoltaïque hybride pour la RDC Solution photovoltaïque hybride pour la RDC 1-Présentation des solutions Il existe en fait plusieurs types de solutions pour l alimentation d un consommateur

Plus en détail

Etude d'un monte-charge

Etude d'un monte-charge BTS ELECTROTECHNIQUE Session 1998 3+

Plus en détail

Isolation de signaux. Série 5000. A d d i n g v a l u e t o f a c t o r y. a n d p r o c e s s a u t o m a t i o n. afficheur. interface S.I.

Isolation de signaux. Série 5000. A d d i n g v a l u e t o f a c t o r y. a n d p r o c e s s a u t o m a t i o n. afficheur. interface S.I. C O M M U N I C AT I O N F O U N D AT I O N Isolation de signaux Série 5000 A d d i n g v a l u e t o f a c t o r y a n d p r o c e s s a u t o m a t i o n afficheur interface S.I. isolation température

Plus en détail

Stockage d Energies intermittentes pour applications stationnaires: retour d expérience et dynamiques territoriales

Stockage d Energies intermittentes pour applications stationnaires: retour d expérience et dynamiques territoriales Stockage d Energies intermittentes pour applications stationnaires: retour d expérience et dynamiques territoriales Jérôme GOSSET, Directeur Général de la BU Stockage d Energie d AREVA Renouvelables AREVA

Plus en détail

Capteurs. Capteur. 1. Position du problème. 2. définitions. s = f(m) 3. Les principes physiques mis en oeuvres

Capteurs. Capteur. 1. Position du problème. 2. définitions. s = f(m) 3. Les principes physiques mis en oeuvres Ce cours est destiné à donner un aperçu : - des possibilités de mesure des grandeurs physiques ; - des principales caractéristiques dont il faut tenir compte lors de l utilisation d un capteur. Bibliographie

Plus en détail

Solutions d encapsulation et d interconnexion de MEM S et MOEM S

Solutions d encapsulation et d interconnexion de MEM S et MOEM S Solutions d encapsulation et d interconnexion de MEM S et MOEM S Gilles Poupon CEA Grenoble LETI, 17 Rue des Martyrs 38054 Grenoble Cedex 9 Sommaire Les évolutions : - Microélectronique - Contexte - Packaging

Plus en détail

FAG Easy Check FAG Easy Check Online. Information Technique Produit

FAG Easy Check FAG Easy Check Online. Information Technique Produit FAG Easy Check FAG Easy Check Online Information Technique Produit Les produits de la gamme Easy Check sont des détecteurs de vibrations très rentables pour la surveillance de machines critiques. L apparition

Plus en détail

Compteur d énergie triphasé, bidirectionnel pour mesure de conversion du courant avec sortie S0

Compteur d énergie triphasé, bidirectionnel pour mesure de conversion du courant avec sortie S0 Fiche technique www.sbc-support.com Compteur d énergie triphasé, bidirectionnel pour mesure de conversion du courant avec sortie S0 Compteur d énergie bidirectionnel avec interface S0. L interface S0 est

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BT 23 Dans ce sujet, on étudiera un éhicule électrique selon différents aspects : énergie apportée, conertisseur statique, motorisation, capteur de itesse des roues et conditionnement de cette information.

Plus en détail

Le circuit de charge

Le circuit de charge 1 1. Mise en situation : 2. Définition : comprend l intégralité des pièces permettant l alimentation électrique de l ensemble des consommateurs du véhicule et la charge de la batterie 3. Fonction globale

Plus en détail

Les Moteurs Pas a Pas. Gerard Yvraut

Les Moteurs Pas a Pas. Gerard Yvraut Les Moteurs Pas a Pas Gerard Yvraut Les moteurs Pas à Pas Pourquoi des moteurs Pas à Pas. Types de Moteurs Pas à Pas Moteurs Unipolaires et Bipolaires Electronique typique de commande Alimentation Couple

Plus en détail

TD 1 CALCULS D ENERGIE

TD 1 CALCULS D ENERGIE TD 1 CALCULS D ENERGIE Exercice n 1 On désire élever la température d un chauffe-eau de 200 litres de 8 C à 70 C. On rappelle que la capacité thermique massique de l eau est de 1cal/ C/g. 1-1 Quelle est

Plus en détail

BOITE AUTOMATIQUE AL - 4

BOITE AUTOMATIQUE AL - 4 Spécialité : MAINTENANCE ET APRES-VENTE AUTOMOBILE Session : Durée : 6h Coef : 6 BOITE AUTOMATIQUE AL - 4 DOSSIER TECHNIQUE 1. PRESENTATION : PAGE DT 1/13 2. POSTE DE CONDUITE : PAGE DT 2/13 2.1. Levier

Plus en détail

Etude d un véhicule électrique

Etude d un véhicule électrique Etude d un véhicule électrique Sa masse M est de 1400kg Sa vitesse maximale Vmax=150km/h Autonomie de 250km à 90km/h Batterie Lithium-ion Les deux roues avant sont motrices Le diamètre D d un pneu sous

Plus en détail

Chapitre 23 ELECTROTHERMIE

Chapitre 23 ELECTROTHERMIE Chapitre 23 ELECTROTHERMIE 1 Automate TSX Micro : Entrées analogiques... 2 1.1 Rappels... 2 1.2 Les capteurs analogiques... 2 1.3 Chaine d acquisition de données... 3 1.4 Fonction du module d entrée analogique...

Plus en détail

Contrôle de réseau triphasé

Contrôle de réseau triphasé Contrôle de réseau triphasé 0 Relais de contrôle de phase - Multifonctions Contrôle sur les réseaux triphasés : ordre de phase, absence de phase, déséquilibre (asymétrie), sous et surtension Gamme du produit

Plus en détail

PAC GALICE LA SOLUTION

PAC GALICE LA SOLUTION PAC GALICE LA SOLUTION LA PLUS ÉCONOMIQUE POUR LA RT 2012 ÉCONOMIES D ÉNERGIE CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE NOUVELLE GÉNÉRATION de pompes à chaleur AIR/EAU DOUBLE SERVICE S : Chauffage seul SR :

Plus en détail

MBR225. Le module a été conçu et réalisé conformément aux normes en vigueur portant sur la sûreté et la fiabilité des installations industrielles.

MBR225. Le module a été conçu et réalisé conformément aux normes en vigueur portant sur la sûreté et la fiabilité des installations industrielles. MBR225 Module de surveillance des chaînes cinématiques Le module est dédié à la surveillance du fonctionnement de machines dont la chaîne cinématique constitue un facteur important de sécurité : treuil,

Plus en détail

Les pacemakers peuvent-ils plonger?

Les pacemakers peuvent-ils plonger? Les pacemakers peuvent-ils plonger? Vincent LAFAY*, Jacques Alexandre TRIGANO, Bernard GARDETTE, Christophe MICOLI, François CARRE * CHP Résidence du Parc, CHU Salvator, COMEX MARSEILLE vincent.lafay@medecins-saint-antoine.fr

Plus en détail

Smart Grids, réseaux électriques intelligents

Smart Grids, réseaux électriques intelligents Smart Grids, réseaux électriques intelligents Jeudi 13 mars 2014 Jean-Luc THOMAS Professeur du Conservatoire national des arts et métiers Directeur du département Ingénierie des Systèmes Mécaniques et

Plus en détail

Rappel d une chaîne de mesure d un procédé régulé en continu :

Rappel d une chaîne de mesure d un procédé régulé en continu : TRANSMETTEURS EN INSTRUMENTATION Transmetteurs aux SIGNAUX ANALOGIQUES STANDARDS Rappel d une chaîne de mesure d un procédé régulé en continu : Capteur Transmetteur Régulateur PROCESSUS Actionneur Signal

Plus en détail

FI325. 1 voie pour entrée thermocouple ou mv. Signal de sortie linéarisé. Isolement entre entrée et sortiealimentation

FI325. 1 voie pour entrée thermocouple ou mv. Signal de sortie linéarisé. Isolement entre entrée et sortiealimentation 1 voie module S.I convertisseur de température. Entrée thermocouple ou mv Description: Le module sert d interface entre les appareils installés en zone dangereuse et la salle de contrôle. Il doit être

Plus en détail

Evolutions des batteries : applications et perspectives

Evolutions des batteries : applications et perspectives Stockage d énergie électrique : quels nouveaux concepts? pour quelles applications? Evolutions des batteries : applications et perspectives Anne de GUIBERT Directeur de la recherche anne.de-guibert@saft.alcatel.fr

Plus en détail

BERNARD & BONNEFOND est spécialisé dans la conception et la fabrication d alternateurs basse vitesse.

BERNARD & BONNEFOND est spécialisé dans la conception et la fabrication d alternateurs basse vitesse. 6 ème Rencontres France Hydro Electricité Grenoble 9 et 10 avril 2013 Présentation BERNARD & BONNEFOND est spécialisé dans la conception et la fabrication d alternateurs basse vitesse. Nous regroupons

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle Série 77 - Relais statiques modulaires 5A Caractéristiques 77.01.x.xxx.8050 77.01.x.xxx.8051 Relais statiques modulaires, Sortie 1NO 5A Largeur 17.5mm Sortie AC Isolation entre entrée et sortie 5kV (1.2/

Plus en détail

Présentation Connaissance des montres à quartz pour professionnels

Présentation Connaissance des montres à quartz pour professionnels Bienvenu chez Présentation Connaissance des montres à quartz pour professionnels Contenu Composants - Piles - Quartz - CI / systèmes pour ajustage de la marche - Contrôle du moteur pas à pas (asservissement)

Plus en détail

KEEP IT DRY. Le nouveau symbole de l économie d énergie

KEEP IT DRY. Le nouveau symbole de l économie d énergie KEEP IT DRY Le nouveau symbole de l économie d énergie Le nouveau symbole de l économie d énergie Le système électronique de régulation d énergie (EECS ) modère la consommation énergétique en fonctionnant

Plus en détail

2105-2110 mm 1695 mm. 990 mm Porte-à-faux avant. Modèle de cabine / équipage Small, simple / 3. Codage 46804211 46804311 46804511

2105-2110 mm 1695 mm. 990 mm Porte-à-faux avant. Modèle de cabine / équipage Small, simple / 3. Codage 46804211 46804311 46804511 CANTER 3S13 2105-2110 mm 1695 mm 990 mm Porte-à-faux avant 3500 3995 4985 Longueur max. de carrosserie** 2500 2800 3400 Empattement 4635 4985 5785 Longueur hors tout Masses/dimensions Modèle 3S13 Modèle

Plus en détail

GEI 437 Laboratoire d interfaces et microprocesseurs. Capteurs. mercredi 7 février 2001 Philippe Mabilleau ing.

GEI 437 Laboratoire d interfaces et microprocesseurs. Capteurs. mercredi 7 février 2001 Philippe Mabilleau ing. Capteurs mercredi 7 février 2001 2 Types de capteurs Capteurs de position Capteurs de force Capteurs de température 3 Capteurs de position Ces capteurs traduisent la position d'un objet sur un axe de rotation

Plus en détail

N 45 CATALOGUE GÉNÉRAL 2015-2016. L air c est la vie AÉRATION GÉNÉRALE

N 45 CATALOGUE GÉNÉRAL 2015-2016. L air c est la vie AÉRATION GÉNÉRALE N 45 CATALOGUE GÉNÉRAL 2015-2016 L air c est la vie AÉRATION GÉNÉRALE Vortice pour le bien-être dans les milieux confinés - VMR Il est désormais admis par tous, que l air intérieur des habitations est

Plus en détail

Onduleurs Online Double Conversion Rack-Tour 19-2U ou 3U

Onduleurs Online Double Conversion Rack-Tour 19-2U ou 3U La nouvelle gamme Socamont PLATINE RESEAUX Socamont solutions Onduleurs Online Double Conversion Rack-Tour 19-2U ou 3U Mode Tour. Nos onduleurs Platine Réseaux Online Rack-Tour fournissent une alimentation

Plus en détail

Pourquoi la voiture du futur ne pèse que 500 kg? January 2012 Nicolas Meilhan Ingénieur Conseil, Frost & Sullivan

Pourquoi la voiture du futur ne pèse que 500 kg? January 2012 Nicolas Meilhan Ingénieur Conseil, Frost & Sullivan Pourquoi la voiture du futur ne pèse que 500 kg? January 2012 Nicolas Meilhan Ingénieur Conseil, Frost & Sullivan Janvier 2014 5 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain:

Plus en détail

véhicule hybride (première

véhicule hybride (première La motorisation d un véhicule hybride (première HERVÉ DISCOURS [1] La cherté et la raréfaction du pétrole ainsi que la sensibilisation du public à l impact de son exploitation sur l environnement conduisent

Plus en détail

Ampèremètre pour maîtriser les problèmes d'alimentation / Des solutions aux problèmes d énergie actuels

Ampèremètre pour maîtriser les problèmes d'alimentation / Des solutions aux problèmes d énergie actuels Ampèremètre pour maîtriser les problèmes d'alimentation / Des solutions aux problèmes d énergie actuels Ampèremètre Fluke 43B Disjoncteurs qui se déclenchent, transformateurs qui surchauffent, moteurs

Plus en détail