Quelques précisions et exemples sur la réforme de l assurance-emploi

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelques précisions et exemples sur la réforme de l assurance-emploi"

Transcription

1 Quelques précisions et exemples sur la réforme de l assurance-emploi Voici quelques précisions et exemples sur la réforme de l assurance-emploi entrée en vigueur le 6 janvier Rappelons que vous pouvez consulter le résumé complet de cette réforme dans le document préparé par le Mouvement autonome et solidaire des sans-emploi (MASSE) à l adresse suivante : 1- Tableau synthèse Voici un tableau synthèse présentant les définitions d emploi convenables selon les catégories de prestataires. de prestataire Travailleuses et travailleurs de longue date : ont cotisé au régime d A-E pendant sept des dix dernières années ; et ont reçu moins de 35 semaines de prestations régulières au cours des 5 dernières années. Prestataires fréquents : ont présenté trois demandes ou plus de prestations régulières au cours des cinq dernières années ; et ont reçu des prestations régulières pendant plus de 60 semaines. Prestataires occasionnels : tous les autres prestataires Définition de la notion d emploi convenable Durant les 18 premières semaines : même occupation à partir de 90 % du salaire À la 19 e semaine : emploi semblable à partir de 80 % du salaire Durant les 6 premières semaines : emploi semblable à partir de 80 % du salaire À la 7 e semaine : tout travail pour lequel la personne est qualifiée à partir de 70 % du salaire Durant les 6 premières semaines : même occupation à partir de 90 % du salaire De la 7 e à la 18 e semaine : emploi semblable à partir de 80 % du salaire À partir de la 19 e semaine : tout travail pour lequel la personne est qualifiée à partir de 70 % du salaire

2 - 2 - Il importe de préciser que, dans ce tableau, le décompte des semaines inclut les deux semaines du délai de carence. Par exemple, une personne ayant eu, au cours de chacune des cinq dernières années, deux semaines de délai de carence suivies de 11 semaines de prestations serait classée dans la catégorie des prestataires fréquents (5 x 13 = 65 semaines de prestations en incluant les délais de carence). Ajoutons que cela inclut aussi les semaines combinant travail à temps partiel et montant résiduel de prestations d assurance-emploi. De même, lorsqu il est question, par exemple, des six premières semaines, on entend six premières semaines de la période de prestations, incluant les deux semaines du délai de carence. 2- Quelques éléments importants relatifs aux principales notions a) non convenable Un emploi sera considéré non convenable notamment si : il met la personne dans une situation financière moins avantageuse qu en recevant des prestations (en tenant compte, par exemple, des frais de transport, de garderie, etc.) ; les heures ne sont pas compatibles avec les obligations familiales ; le temps de déplacement nécessaire dépasse une heure à l aller et une heure au retour. Sur le dernier point, une personne pourrait néanmoins devoir accepter un emploi demandant plus d une heure de déplacement de chez elle, si elle occupait un emploi exigeant habituellement de tels déplacements durant sa période de. Ce pourrait aussi être le cas si de tels déplacements plus longs sont usuels dans sa région de résidence. b) Démarches raisonnables de recherche d emploi Voici les éléments inscrits à l article du Règlement sur l assurance-emploi pour préciser ce qui constitue des démarches habituelles et raisonnables : (i) l évaluation des possibilités d emploi ; (ii) la rédaction d un curriculum vitae ou d une lettre de présentation ; (iii) l inscription à des outils de recherche d emploi ou auprès de banques d emplois électroniques ou d agences de placement ; (iv) la participation à des ateliers sur la recherche d emploi ou à des salons de l emploi ; (v) le réseautage ; (vi) la communication avec des employeurs éventuels ; (vii) la présentation de demandes d emploi ; (viii) la participation à des entrevues ; (ix) la participation à des évaluations des compétences.

3 - 3 - Il s agit soi-disant d exemples. Chose certaine, il faudra plus que jamais pouvoir fournir sur demande des pièces justificatives démontrant les démarches réalisées. Il n est cependant pas nécessaire d obtenir de documents signés par les employeurs auprès desquels des demandes d emploi ont été déposées. Qui plus est, même Service Canada (!) recommande de refuser l offre de certains employeurs véreux de fournir une preuve moyennent le paiement de frais. c) Même occupation Il s agit de n importe quelle occupation exercée dans la période de (52 semaines précédant la demande de prestations), donc pas nécessairement la plus importante ou la plus rémunératrice. d) Occupation semblable Toute occupation comportant des fonctions comparables et pour laquelle la personne possède les compétences nécessaires. e) Salaire précédent () La est établie en fonction de l emploi que la personne a occupé durant le plus grand nombre d heures durant sa période de (52 semaines précédant sa demande de prestations), donc pas nécessairement l emploi le plus payant. 3- Quelques exemples pour la FSE et la FPEP Exemple A 5 dernières années (incluant les prestations résiduelles en cours d emploi) convenable à partir de la 7 e semaine Enseignant dans une commission scolaire ou un établissement privé Petits contrats ou suppléance occasionnelle 80 (incluant les semaines de carence) Prestataire fréquent (plus de 60 semaines de prestations au cours des 5 dernières années)

4 Si cette personne commence sa période de prestations en juillet, elle n aura pas de problème si elle obtient un contrat relativement substantiel dès la fin août. 2- Par contre, si cette personne se fait offrir un emploi jugé convenable dans un autre domaine, en septembre par exemple, elle pourrait devoir l accepter sous peine de perdre son droit aux prestations. S il s agit d un emploi à temps plein, elle ne sera plus disponible pour les suppléances occasionnelles. 3- Par ailleurs, si un nouveau contrat de courte durée lui est offert par la commission scolaire et qu elle quitte volontairement son autre emploi, elle pourrait être exclue du bénéfice des prestations d assurance-emploi à la fin de ce contrat (exclusion pour départ volontaire du précédent emploi). Ce pourrait être le cas si ce contrat ne lui a pas permis d accumuler suffisamment d heures assurables pour se qualifier à une Exemple B 5 dernières années convenable de la 7 e à la 18 e semaine convenable à partir de la 19 e semaine Enseignant dans une commission scolaire ou un établissement privé Contrats à 100 % ou presque 5 étés x 8 semaines = 40 (incluant les semaines de carence) Prestataire occasionnel (moins de 60 semaines de prestations au cours des 5 dernières années) Même occupation à partir de 90 % de la 1- Si cette personne commence sa période de prestations en juillet, elle n aura pas de problème si elle obtient un contrat relativement substantiel dès la fin août. 2- Par contre, si cette personne n arrive qu à faire de la suppléance occasionnelle durant l automne et qu elle se fait offrir un emploi jugé convenable dans un autre domaine, en décembre par exemple, elle pourrait devoir l accepter sous peine de perdre son droit aux prestations. S il s agit d un emploi à temps plein, elle ne sera plus disponible pour les suppléances occasionnelles.

5 Par ailleurs, si un nouveau contrat de courte durée lui est offert par la commission scolaire et qu elle quitte volontairement son autre emploi, elle pourrait être exclue du bénéfice des prestations d assurance-emploi à la fin de ce contrat (exclusion pour départ volontaire du précédent emploi). Ce pourrait être le cas si ce contrat ne lui a pas permis d accumuler suffisamment d heures assurables pour se qualifier à une 4- Quelques exemples pour la FPSS et la FPSES Exemple A Mise à pied 5 dernières années Période de chômage Éducatrice en service de garde dans une commission scolaire Permanent 8 semaines par année, dont 4 semaines de vacances 5 x 4 = 20 (incluant les semaines de carence) Prestataire occasionnel (moins de 60 semaines de prestations au cours des 5 dernières années) 4 semaines (incluant les deux semaines de carence) Même occupation à partir de 90 % de la Remarque : même si un employeur acceptait d engager cette personne pour une aussi brève période, elle pourrait évidemment quitter cet emploi temporaire pour reprendre son emploi permanent. Exemple B 5 dernières années (incluant les prestations résiduelles en cours d emploi) convenable à partir de la 7 e semaine Technicien en éducation spécialisée dans une commission scolaire Temporaire 65 (incluant les semaines de carence) Prestataire fréquent (plus de 60 semaines de prestations au cours des 5 dernières années)

6 Si cette personne commence sa période de prestations en juillet, elle n aura pas de problème si elle obtient un contrat relativement substantiel dès la fin août. 2- Par contre, si cette personne se fait offrir un emploi jugé convenable dans un autre domaine, en septembre par exemple, elle pourrait devoir l accepter sous peine de perdre son droit aux prestations. S il s agit d un emploi à temps plein, elle ne sera plus disponible sur appel ou pour de petites tâches. 3- Par ailleurs, si un nouveau contrat de courte durée lui est offert par la commission scolaire et qu elle quitte volontairement son autre emploi, elle pourrait être exclue du bénéfice des prestations d assurance-emploi à la fin de ce contrat (exclusion pour départ volontaire du précédent emploi). Ce pourrait être le cas si ce contrat ne lui a pas permis d accumuler suffisamment d heures assurables pour se qualifier à une Exemple C Mise à pied 5 dernières années Période de chômage convenable de la 7 e à la 9 e semaine de mise à pied Technicien en travaux pratiques dans un cégep Permanent 13 semaines chaque année, dont 4 semaines de vacances 5 x 9 = 45 (incluant les semaines de carence) Prestataire occasionnel (moins de 60 semaines de prestations au cours des 5 dernières années) 9 semaines (incluant les deux semaines de carence) Même occupation à partir de 90 % de la Remarque : même si un employeur acceptait d engager cette personne pour une aussi brève période, elle pourrait évidemment quitter cet emploi temporaire pour reprendre son emploi permanent.

7 - 7 - Exemple D 5 dernières années (incluant les prestations résiduelles en cours d emploi) convenable à partir de la 7 e semaine Agente de soutien administratif dans un cégep Précaire 80 (incluant les semaines de carence) Prestataire fréquent (plus de 60 semaines de prestations au cours des 5 dernières années) 1- Si cette personne commence sa période de prestations en juin, elle n aura pas de problème si elle obtient un contrat relativement substantiel dès la fin août. 2- Par contre, si cette personne se fait offrir un emploi jugé convenable dans un autre domaine, en septembre par exemple, elle pourrait devoir l accepter sous peine de perdre son droit aux prestations. S il s agit d un emploi à temps plein, elle ne sera plus disponible sur appel ou pour de petites tâches. 3- Par ailleurs, si un nouveau contrat de courte durée lui est offert par le cégep et qu elle quitte volontairement son autre emploi, elle pourrait être exclue du bénéfice des prestations d assurance-emploi à la fin de ce contrat (exclusion pour départ volontaire du précédent emploi). Ce pourrait être le cas si ce contrat ne lui a pas permis d accumuler suffisamment d heures assurables pour se qualifier à une

8 Quelques exemples pour les autres fédérations (FPPE, FPPC, FEC, FSQ, F4S, FIPEQ et RUC) Exemple A 5 dernières années (incluant les prestations résiduelles en cours d emploi) convenable de la 7 e à la 18 e semaine convenable à partir de la 19 e semaine À temps partiel, à contrat, surnuméraire, sur appel, etc. 40 (incluant les semaines de carence) Prestataire occasionnel (moins de 60 semaines de prestations au cours des 5 dernières années) Même occupation à partir de 90 % de la 1- Si cette personne obtient un contrat relativement substantiel quelques semaines après le début de sa période de chômage, elle n aura pas de problème. 2- Par contre, si cette personne se fait offrir un emploi jugé convenable dans un autre domaine, après deux mois de chômage par exemple, elle pourrait devoir l accepter sous peine de perdre son droit aux prestations. S il s agit d un emploi à temps plein, elle ne sera plus disponible sur appel ou pour de petites tâches, charges ou assignations. 3- Par ailleurs, si un nouveau contrat de courte durée lui est offert par son employeur initial et qu elle quitte volontairement son autre emploi, elle pourrait être exclue du bénéfice des prestations d assurance-emploi à la fin de ce contrat (exclusion pour départ volontaire du précédent emploi). Ce pourrait être le cas si ce contrat ne lui a pas permis d accumuler suffisamment d heures assurables pour se qualifier à une

9 - 9 - Exemple B 5 dernières années (incluant les prestations résiduelles en cours d emploi) convenable à partir de la 7 e semaine À temps partiel, à contrat, surnuméraire, sur appel, etc. 80 (incluant les semaines de carence) Prestataire fréquent (plus de 60 semaines de prestations au cours des 5 dernières années) 1- Si cette personne obtient un contrat relativement substantiel quelques semaines après le début de sa période de chômage, elle n aura pas de problème. 2- Par contre, si cette personne se fait offrir un emploi jugé convenable dans un autre domaine, après deux mois de chômage par exemple, elle pourrait devoir l accepter sous peine de perdre son droit aux prestations. S il s agit d un emploi à temps plein, elle ne sera plus disponible sur appel ou pour de petites tâches, charges ou assignations. 3- Par ailleurs, si un nouveau contrat de courte durée lui est offert par son employeur initial et qu elle quitte volontairement son autre emploi, elle pourrait être exclue du bénéfice des prestations d assurance-emploi à la fin de ce contrat (exclusion pour départ volontaire du précédent emploi). Ce pourrait être le cas si ce contrat ne lui a pas permis d accumuler suffisamment d heures assurables pour se qualifier à une 6- Conclusion A) Celles et ceux que la réforme affecte peu ou pas Heureusement, nos membres ne subissant que de courtes périodes de chômage, même si elles reviennent chaque année, ne sont que peu ou pas touchés par la réforme. C est le cas, par exemple, de toutes les personnes qui ne reçoivent des prestations d assurance-emploi que durant l été (personnel enseignant, professionnel ou de soutien de commissions scolaires, de cégeps ou d établissements privés). En effet, sauf rares exceptions, ces personnes ne sont en chômage qu un maximum de huit à dix semaines par année et se retrouvent donc dans la catégorie des prestataires occasionnels.

10 Ces personnes ont toujours eu l obligation théorique d être à la recherche d emploi, même si la période de mise à pied ou d interruption entre deux contrats est plutôt brève. Elles devront cependant mieux étoffer leur dossier de recherche d emploi pour éviter les problèmes. B) Celles et ceux à qui la réforme risque davantage de nuire Ce sont malheureusement surtout nos membres en début de carrière. Certaines de ces personnes pourraient se retrouver devant des choix déchirants. Doivent-elles continuer à se garder disponibles pour des emplois dans leur domaine, même si on ne leur offre que du travail sur appel ou de tout petits contrats? Dans bien des cas, ces petits emplois, jumelés à des prestations résiduelles d assurance-emploi, peuvent permettre à ces personnes de survivre en attendant d obtenir un bon contrat ou un poste dans leur domaine. Cependant, c est lorsqu elles se verront offrir un emploi dans un autre domaine, mais jugé convenable par l assurance-emploi, que le dilemme se posera. De peur de perdre leur droit aux prestations et ne pouvant pas s en passer financièrement, certaines personnes risquent de déserter leur domaine de formation. C est selon moi l effet pervers le plus révoltant de cette réforme injustifiable. Pour consulter les explications et interprétations officielles de Service Canada, voir Mario Labbé, conseiller Sécurité sociale, CSQ-Québec

Réforme de l assurance-emploi Exemples pour le primaire et secondaire (FSE et FPEP)

Réforme de l assurance-emploi Exemples pour le primaire et secondaire (FSE et FPEP) Réforme de l assurance-emploi Exemples pour le personnel enseignant primaire et secondaire (FSE et FPEP) Avril 2013 Mario Labbé, conseiller Sécurité sociale, CSQ-Québec 2 3 Catégories de prestataires Travailleuses

Plus en détail

ASSURANCE- EMPLOI : VOS DROITS

ASSURANCE- EMPLOI : VOS DROITS ASSURANCE- EMPLOI : VOS DROITS 21 mai 2015 P A R I S A B E L L E B R I È R E, C O N S E I L L È R E E N R E L A T I O N S D U T R A V A I L Plan de la rencontre 2 A. Quelques notions de base B. Remplir

Plus en détail

Assurance-Emploi. Admissibilité

Assurance-Emploi. Admissibilité Assurance-Emploi Admissibilité Admissibilité 1 er cas : Vous n avez pas fait une demande depuis 2 ans 910 heures travaillées dans les 52 dernières semaines OU 400 à 700 heures (selon le taux de chômage

Plus en détail

Assurance-emploi. www.serq.qc.ca qq

Assurance-emploi. www.serq.qc.ca qq Assurance-emploi Session d information 2015 www.serq.qc.ca qq Par Gaétan Guérard et Laure Lapierre 1. Réforme 2013 Assurance-emploiemploi 2. Conditions d admissibilité 3. Périodede prestations 4. Taux

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LES IMPACTS DE LA RÉFORME DE L ASSURANCE-EMPLOI

QUESTIONNAIRE SUR LES IMPACTS DE LA RÉFORME DE L ASSURANCE-EMPLOI QUESTIONNAIRE SUR LES IMPACTS DE LA RÉFORME DE L ASSURANCE-EMPLOI Depuis le 6 janvier 2013, le gouvernement Harper a mis en place une réforme injuste du régime d assurance-emploi. Cette réforme a notamment

Plus en détail

Comité des jeunes 10 juin 2014

Comité des jeunes 10 juin 2014 Assurance-emploi Comité des jeunes 10 juin 2014 Réforme de l assurance-emploi Fonctionnement de l assurance-emploi Comment remplir une demande d assuranceemploi Réforme de l assurance-emploi 4 Catégories

Plus en détail

Prenons ces mesures une à une pour mieux saisir la portée de ces changements.

Prenons ces mesures une à une pour mieux saisir la portée de ces changements. La réforme Harper de l assurance-emploi : une réforme brutale qui vise, en premier lieu, les travailleurs et les travailleuses de l industrie saisonnière Dans le cadre de la loi d exécution du budget du

Plus en détail

LA RÉFORME DE L ASSURANCE-EMPLOI. Quels sont les impacts pour les enseignantes et enseignants? 17 avril 2013

LA RÉFORME DE L ASSURANCE-EMPLOI. Quels sont les impacts pour les enseignantes et enseignants? 17 avril 2013 L LA RÉFORME DE L ASSURANCE-EMPLOI EMPLOI Quels sont les impacts pour les enseignantes et enseignants? 17 avril 2013 1 Réforme de l assurance-emploiemploi Plan de présentation ti 1 Assurance ou incertitude?

Plus en détail

Travailleurs étrangers temporaires

Travailleurs étrangers temporaires Travailleurs étrangers temporaires CONNAISSEZ-VOUS VOS CONDITIONS DE TRAVAIL AU QUÉBEC? COMMISSION DES NORMES DU TRAVAIL LES NORMES DU TRAVAIL ndre Mieux les coms'pere ndre te pour mieux n EN COURS D EMPLOI

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Table des matières 1. Caractéristiques du RQAP 3 2. Conditions d admissibilité 4 3. Types de prestations offerts 4 4. Moment pour faire une demande de prestations

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi [TRADUCTION] Citation : Bamco Custom Woodworking Inc. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 113 Appel n o : GE-13-2374 ENTRE : Bamco Custom Woodworking Inc. Appelant Employeur et

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Le Québec dispose d un ensemble de mesures permettant aux parents de mieux concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles, dont les congés parentaux.

Plus en détail

Le 13 juin 2012. Madame la Ministre,

Le 13 juin 2012. Madame la Ministre, Martine Coulombe Ministre de l Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail Complexe Chestnut C.P. 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 3P7 Le 13 juin 2012 Madame la Ministre, Au nom de

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi [TRADUCTION] Citation : J. B. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 9 ENTRE : J. B. N o d appel : GE-13-1927 Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée

Plus en détail

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec En cas d invalidité Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultezle pour

Plus en détail

A vis. de la Fédération des commissions scolaires du Québec sur les modifications à la Loi sur l assurance-emploi

A vis. de la Fédération des commissions scolaires du Québec sur les modifications à la Loi sur l assurance-emploi 1 A vis de la Fédération des commissions scolaires du Québec sur les modifications à la Loi sur l assurance-emploi présenté à la Commission nationale d examen sur l assurance-emploi Juin 2013 Document

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : S. M. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 67 Appel n o : GE-14-803 ENTRE : S. M. Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale En vigueur depuis le 1 er janvier 2006, le Régime québécois d assurance parentale prévoit le versement de prestations à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs

Plus en détail

Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges

Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges Les indemnités de la CSST ou de l Employeur Clause 7-14.33 Comparaison des droits d accident du travail vs régime d

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : V. L. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 22 Appel n o : GE-14-30 ENTRE : V. L. Appelant et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU TRIBUNAL DE

Plus en détail

LE CONGÉ SANS TRAITEMENT. Article 7-10.00. Applicable à la personne salariée régulière

LE CONGÉ SANS TRAITEMENT. Article 7-10.00. Applicable à la personne salariée régulière FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLÈGES LE CONGÉ SANS TRAITEMENT Article 7-10.00 Applicable à la personne salariée régulière

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale En vigueur depuis le 1 er janvier 2006, le Régime québécois d assurance parentale prévoit le versement de prestations à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs

Plus en détail

Partie D. Les avantages sociaux

Partie D. Les avantages sociaux Partie D Les avantages sociaux Partie D Les avantages sociaux L assurance-emploi Partie D Les avantages sociaux D-15 Assurance-emploi - Loger la demande de chômage dès la fin de l emploi, même si l employeur

Plus en détail

LISTE DES RECOMMANDATIONS

LISTE DES RECOMMANDATIONS LISTE DES RECOMMANDATIONS Recommandation 1 Le Comité recommande la présentation en 2005 d un projet de loi qui créerait une nouvelle entité de l État appelée la Commission de l assurance-emploi. Cette

Plus en détail

Au Canada, la loi protège les droits des

Au Canada, la loi protège les droits des Guide des droits des travailleuses enceintes au Canada Au Canada, la loi protège les droits des travailleuses qui sont enceintes ou qui ont, ou prévoient avoir, des enfants. Dans toutes les provinces et

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Lignes directrices du OBJECTIF Inciter les infirmières et infirmiers des régions rurales et éloignées à pratiquer dans des collectivités admissibles de

Plus en détail

Le CV est le document qui accompagne votre lettre de candidature. L appellation CV (Curriculum Vitae) vient du latin et signifie «parcours de vie».

Le CV est le document qui accompagne votre lettre de candidature. L appellation CV (Curriculum Vitae) vient du latin et signifie «parcours de vie». EDUCATION ET FORMATION Objectif général : Je maîtrise les techniques de recherche d emploi TECHNIQUES DE RECHERCHE D EMPLOI PI PF FO Objectif opérationnel : J identifie les différentes catégories composant

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi [TRADUCTION] Citation : A. E. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 73 Appel n o : GE-14-944 ENTRE : A. E. Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée

Plus en détail

Politique du programme Soutien au travail autonome

Politique du programme Soutien au travail autonome Politique du programme Soutien au travail autonome NATURE DU PROGRAMME La mesure Soutien au travail autonome vise à offrir de l aide sous forme d encadrement, de conseils techniques et de soutien financier

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS FORMATION PROFESSIONNELLE

LISTE DES DOCUMENTS FORMATION PROFESSIONNELLE LISTE DES DOCUMENTS FORMATION PROFESSIONNELLE Relatifs à la précarité Liste des clauses des ententes nationale et locale... 2 Liste de rappel 3 Octroi de contrats. 3 Contrat à temps partiel 4 Contrat régulier

Plus en détail

PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE

PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE PRESTATIONS D ASSURANCE-EMPLOI OU D ASSURANCE PARENTALE INFORMATIONS GÉNÉRALES RELEVÉ D EMPLOI POUR LA PÉRIODE DES FÊTES 2008-2009 COMMUNIQUÉ IMPORTANT PÉRIODE DES FÊTES 2008-2009 RELEVÉ D EMPLOI POUR

Plus en détail

L assurance-emploi et les compétences gouvernementales. Louise Aucoin

L assurance-emploi et les compétences gouvernementales. Louise Aucoin L assurance-emploi et les compétences gouvernementales Louise Aucoin 1 Historique Le partage des pouvoirs En 1867 La Loi constitutionnelle Confère aux provinces la compétence exclusive en matière de gestion

Plus en détail

Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC

Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC La Société Radio-Canada/CBC et la Guilde feront tout en leur pouvoir pour éviter des mises à pied involontaires. Ce principe est le fondement

Plus en détail

Information de base concernant la pension pour les membres de l APEQ

Information de base concernant la pension pour les membres de l APEQ QUEBEC PROVINCIAL ASSOCIATION OF TEACHERS L ASSOCIATION PROVINCIALE DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS DU QUÉBEC Information de base concernant la pension pour les membres de l APEQ QUEBEC PROVINCIAL ASSOCIATION

Plus en détail

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE. (autre qu en service de garde)

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE. (autre qu en service de garde) DE-02-03-04 Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE (autre qu en service de garde) La convention collective et les arrangements locaux S3 2000-2002 Fédération du personnel de soutien

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi [TRADUCTION] Citation : R. T. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDGAE 6 Appel n o : GE-14-3140 ENTRE : R. T. Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION

Plus en détail

Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH)

Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) Volet Soutien de l emploi du POSPH : Comment se préparer à travailler, trouver un emploi et Le volet Soutien de l emploi du POSPH peut vous

Plus en détail

le fonctionnement de l entreprise

le fonctionnement de l entreprise 2014 LE PROGRAMME D ACCUEIL Plusieurs employeurs ont un programme qui vous permet de connaître: les politiques de l entreprise vos collègues de travail le fonctionnement de l entreprise LE CHÈQUE DE PAIE!

Plus en détail

RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN

RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN Adopté par le Conseil d administration le 10 février 2015 (résolution n CA-015-0915) Déposé au ministère

Plus en détail

PAR COURRIEL Granby, le 26 juin 2012. Objet : Vos droits pendant la période estivale

PAR COURRIEL Granby, le 26 juin 2012. Objet : Vos droits pendant la période estivale PAR COURRIEL Granby, le 26 juin 2012 Aux enseignantes et aux enseignants à temps partiel, à la leçon et à taux horaire Mesdames, Messieurs, Objet : Vos droits pendant la période estivale Avant de vous

Plus en détail

Changements touchant le Régime de pensions du Canada

Changements touchant le Régime de pensions du Canada RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA Changements touchant le Régime de pensions du Canada Le gouvernement du Canada apporte des changements au Régime de pensions du Canada (RPC) pour mieux tenir compte des choix

Plus en détail

Après le PVT. Une question de statut. Atelier d information sur les permis de travail

Après le PVT. Une question de statut. Atelier d information sur les permis de travail Après le PVT. Une question de statut Atelier d information sur les permis de travail DIFFÉRENTS PROGRAMMES SELON VOTRE SITUATION Jeunes professionnels Programme des travailleurs étrangers temporaires qualifiés

Plus en détail

Règlement numéro 2010-153 Abrogeant le Règlement numéro 2009-139

Règlement numéro 2010-153 Abrogeant le Règlement numéro 2009-139 Sainte-Martine, le 2 février 2010 PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE BEAUHARNOIS-SALABERRY MUNICIPALITÉ DE SAINTE-MARTINE Règlement numéro 2010-153 Abrogeant le Règlement numéro 2009-139 Règlement constituant un

Plus en détail

Les mutuelles de prévention

Les mutuelles de prévention Les modes de tarification de la Commission sur la Santé et Sécurité au Travail (CSST) Annuellement, chaque employeur doit remettre à la CSST une prime dont le montant est calculé selon le taux de prime.

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : M. C. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 63 Appel n o : GE-14-466 ENTRE : M. C. Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU

Plus en détail

Quand la famille grandit

Quand la famille grandit Quand la famille grandit Congé de maternité ou d adoption et congé parental Votre famille s agrandit? Félicitations! L'arrivée d'un nouveau bébé est un événement heureux. En tant que participant(e) du

Plus en détail

Marche à suivre pour demander des prestations d assurance-emploi

Marche à suivre pour demander des prestations d assurance-emploi ASSURANCE-EMPLOI Marche à suivre pour demander des prestations d assurance-emploi Cette publication est également offerte en médias substituts sur demande (braille, gros caractères, cassette audio, disque

Plus en détail

Info AO. La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Les tests de reconnaissances des. Pour qui? Pour quoi? Comment?

Info AO. La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Les tests de reconnaissances des. Pour qui? Pour quoi? Comment? L info AO se veut un moyen de fournir des outils pratiques en orientation La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Info AO Des réponses à vos questions en orientation pour le quotidien

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Au service de la réussite de chacun 200, boulevard Maloney Est, Gatineau, Québec J8P 1K3 Téléphone 819

Plus en détail

Citation : H. K. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 819 H. K. Commission de l assurance-emploi du Canada

Citation : H. K. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 819 H. K. Commission de l assurance-emploi du Canada [TRADUCTION] Citation : H. K. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 819 Date : Le 26 juin 2015 Numéro de dossier : AD-13-959 DIVISION D APPEL Entre: H. K. Demanderesse et Commission

Plus en détail

Règlement des mutations

Règlement des mutations GdB Règlement des mutations Règlement adoption : CD du 16/03/12 entrée en vigueur : 01/05/12 validité : permanente secteur : ADM remplace : Chapitre 2.3-2013/1 nombre de pages : 6 5 grammes de plumes,

Plus en détail

Envoi et réception des documents sociaux par voie électronique

Envoi et réception des documents sociaux par voie électronique 2008 Envoi et réception des documents sociaux par voie électronique EASYPAY GROUP Juli 2008 Table des matières Introduction... 3 Simplification administrative... 3 Participation au développement durable...

Plus en détail

LA FSE, UNE FÉDÉRATION POUR LES ENSEIGNANTES ET LES ENSEIGNANTS DE COMMISSIONS SCOLAIRES

LA FSE, UNE FÉDÉRATION POUR LES ENSEIGNANTES ET LES ENSEIGNANTS DE COMMISSIONS SCOLAIRES 1 LA FSE, UNE FÉDÉRATION POUR LES ENSEIGNANTES ET LES ENSEIGNANTS DE COMMISSIONS SCOLAIRES Fondée en juin 1988 sous l appellation Fédération des enseignantes et enseignants de commissions scolaires, la

Plus en détail

Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC

Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC La Société Radio-Canada/CBC et la Guilde feront tout en leur pouvoir pour éviter des mises à pied involontaires. Ce principe est le fondement

Plus en détail

Lettre pour les députés fédéraux du Nouveau-Brunswick. Le vendredi 8 mars 2013. Journée internationale de la femme. M. le député,

Lettre pour les députés fédéraux du Nouveau-Brunswick. Le vendredi 8 mars 2013. Journée internationale de la femme. M. le député, Lettre pour les députés fédéraux du Nouveau-Brunswick Le vendredi 8 mars 2013 Journée internationale de la femme M. le député, Le 8 mars est habituellement une journée pour célébrer la réussite des femmes

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 2012-212. Règlement constituant un REER collectif pour les employé(e)s de la Municipalité de Sainte-Martine

RÈGLEMENT NUMÉRO 2012-212. Règlement constituant un REER collectif pour les employé(e)s de la Municipalité de Sainte-Martine Sainte-Martine, le 3 juillet 2012 PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE BEAUHARNOIS-SALABERRY MUNICIPALITÉ DE SAINTE-MARTINE RÈGLEMENT NUMÉRO 2012-212 Règlement constituant un REER collectif pour les employé(e)s de

Plus en détail

Comment remplir. d assurance-emploi Comité des jeunes 14 mai 2013

Comment remplir. d assurance-emploi Comité des jeunes 14 mai 2013 Comment remplir une demande d assurance-emploi Comité des jeunes 14 mai 2013 Les réponses aux questions et aux champs accompagnés d'un astérisque ( * ) sont obligatoires * Numéro d'assurance sociale

Plus en détail

Un nouveau régime de qualifications professionnelles pour l Europe

Un nouveau régime de qualifications professionnelles pour l Europe Un nouveau régime de qualifications professionnelles pour l Europe L UE pour la croissance et l emploi Marché intérieur et services Michel Barnier Membre de la Commission européenne en charge du marché

Plus en détail

Vacataires dans nos services

Vacataires dans nos services TRAVAIL AFFAIRES SOCIALES TRA AFFAIR 12, bd de Bonne Nouvelle 75010 PARIS tel : 01 44 79 31 65, 69 Fax : 01 44 79 31 72 site internet : www.sud-travail-affaires-sociales.org site intranet: www.intracom.travail.gouv.fr

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR L ADMISSIBILITÉ AU SARPA

QUESTIONNAIRE SUR L ADMISSIBILITÉ AU SARPA QUESTIONNAIRE SUR L ADMISSIBILITÉ AU SARPA Ce questionnaire vous permet d explorer si, dans votre situation, vous pouvez obtenir les services du SARPA. Pour plus d information, nous vous invitons à visiter

Plus en détail

Citation : Commission de l assurance-emploi du Canada c. J. B., 2015 TSSDA 674. Commission de l assurance-emploi du Canada J. B.

Citation : Commission de l assurance-emploi du Canada c. J. B., 2015 TSSDA 674. Commission de l assurance-emploi du Canada J. B. [TRADUCTION] Citation : Commission de l assurance-emploi du Canada c. J. B., 2015 TSSDA 674 Date : Le 2 juin 2015 Numéro de dossier : AD-14-230 DIVISION D APPEL Entre: Commission de l assurance-emploi

Plus en détail

C D I. Une cartographie des ressources personnelles et professionnelles

C D I. Une cartographie des ressources personnelles et professionnelles C D I Une cartographie des ressources personnelles et professionnelles Association de gestion paritaire Du congé individuel de formation Du crédit et de la mutualité agricoles 1. Qu est-ce que le bilan

Plus en détail

Entente entre Compagnie XYZ et son personnel administratif

Entente entre Compagnie XYZ et son personnel administratif Entente entre Compagnie XYZ et son personnel administratif ARTICLE 1 - Loi sur les normes du travail À l exception de ce qui suit, la Loi sur les normes du travail s applique. ARTICLE 2 - Politique de

Plus en détail

Dans le cadre d'un programme d'études, avoir complété 15 nouveaux crédits de spécialisation dans le champ visé.

Dans le cadre d'un programme d'études, avoir complété 15 nouveaux crédits de spécialisation dans le champ visé. Volume 15, numéro 8 Le 4 juin 2013 Lors de la journée «portes ouvertes» du vendredi 16 aout prochain, la Commission scolaire offrira des contrats qui n auront pas été octroyés à la suite de l assemblée

Plus en détail

Première édition, préparée par Élaine Giroux Coordonnatrice au secteur de l action féministe

Première édition, préparée par Élaine Giroux Coordonnatrice au secteur de l action féministe DROITS PARENTAUX Avec la participation du service des communications de l'apts Première édition, préparée par Élaine Giroux Coordonnatrice au secteur de l action féministe et Chrystine Montplaisir Coordonnatrice

Plus en détail

Vous fournissez un service d aide à domicile

Vous fournissez un service d aide à domicile Vous fournissez un service d aide à domicile à une personne handicapée ou en perte d autonomie Les services d aide à domicile et le chèque emploi-service Vous commencez à offrir de l aide à une personne

Plus en détail

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ À L ESSAI

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ À L ESSAI DE-02-03-03 Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ À L ESSAI La convention collective et les arrangements locaux S3 2000-2002 Fédération du personnel de soutien scolaire - CSQ en résumé... Ce

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Rejet sommaire

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Rejet sommaire [TRADUCTION] Citation : M. Y. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 3 ENTRE : M. Y. N o d appel : GE-13-1037 Appelant Prestataire et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée

Plus en détail

SOMMAIRE. I- Vos prestations à court terme 5. II- Vos prestations à long terme 11. III- Allocations familiales 14. IV- Adresses utiles 15

SOMMAIRE. I- Vos prestations à court terme 5. II- Vos prestations à long terme 11. III- Allocations familiales 14. IV- Adresses utiles 15 I- Vos prestations à court terme 5 SOMMAIRE I-1- A quelles prestations avez-vous droit 5 I-2- Qui bénéficie de ces prestations et quand 5 I-3- Comment bénéficier de ces droits 5 II- Vos prestations à long

Plus en détail

L ABSENCE D UN SALARIE : Pour maladie ou accident du travail Droits et Obligations

L ABSENCE D UN SALARIE : Pour maladie ou accident du travail Droits et Obligations L ABSENCE D UN SALARIE : Pour maladie ou accident du travail Droits et Obligations FICHE CONSEIL Chemin d accès : METHODES/OUTILS/2.DEVELOPPER/FICHES CONSEIL/SOCIAL RH/DIVERS Page : 1/5 1. L arrêt maladie

Plus en détail

Les étudiants dans le rouge : l impact de l endettement étudiant

Les étudiants dans le rouge : l impact de l endettement étudiant Page1 Volume 4, numéro 1 Les étudiants dans le rouge : l impact de l endettement étudiant Extraits de «Endettement étudiant : État des lieux, déterminants et impacts», Fédération étudiante universitaire

Plus en détail

A V I S N 1.857 ----------------------- Séance du mardi 16 juillet 2013 ------------------------------------------

A V I S N 1.857 ----------------------- Séance du mardi 16 juillet 2013 ------------------------------------------ A V I S N 1.857 ----------------------- Séance du mardi 16 juillet 2013 ------------------------------------------ Travailleurs domestiques : projet d arrêté royal portant modification de l arrêté royal

Plus en détail

2.1 Clientèle individu admissible à l offre de service d emploi

2.1 Clientèle individu admissible à l offre de service d emploi 2.1 Clientèle individu admissible à l offre de service d emploi Table des matières 1. CLIENTELE INDIVIDU ADMISSIBLE A L OFFRE DE SERVICE D EMPLOI... 3 1.1. Conditions générales d'admissibilité des individus

Plus en détail

LES NORMES DU TRAVAIL EN ALBERTA

LES NORMES DU TRAVAIL EN ALBERTA LES NORMES DU TRAVAIL EN ALBERTA POUR POUVOIR TRAVAILLER AU CANADA, QUELLES CONDITIONS DOIS-JE REMPLIR? Vous devez tout d abord obtenir un numéro d assurance sociale (NAS) auprès d un centre de Service

Plus en détail

«année de référence» : période s étalant du premier avril d une année au 31 mars de l année suivante;

«année de référence» : période s étalant du premier avril d une année au 31 mars de l année suivante; RÈGLEMENT SUR LES EFFECTIFS, LES NORMES ET BARÈMES DE RÉMUNÉRATION, LES AVANTAGES SOCIAUX ET LES AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE Loi sur la distribution

Plus en détail

Chronique Histoire d orientation

Chronique Histoire d orientation Kinésiologie Chronique Histoire d orientation Nota Bene 1. Abandon Juin 2015 Service de psychologie et d orientation Table des matières 1. AB comme dans «abandon» 2. Obtenir un diplôme ou non? 3. Survivre

Plus en détail

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement Votre assurance protection du revenu RBC Assurances reconnaît qu une maladie ou une blessure invalidante peut poser des défis sur les

Plus en détail

Pacte de solidarité entre générations Exécution Doc n 3 Arrêté royal du 9 mars 2006 Outplacement et sanctions

Pacte de solidarité entre générations Exécution Doc n 3 Arrêté royal du 9 mars 2006 Outplacement et sanctions Pacte de solidarité entre générations Exécution Doc n 3 Arrêté royal du 9 mars 2006 Outplacement et sanctions 1. L outplacement de quoi s agit-il? «L outplacement», aussi appelé reclassement professionnel,

Plus en détail

Date d entrée en GUIDE DE NORMALISATION DES. Section : 542. Page : 1 SERVICES NORMES

Date d entrée en GUIDE DE NORMALISATION DES. Section : 542. Page : 1 SERVICES NORMES Services à l enfant et à la famille Date d entrée en GUIDE DE NORMALISATION DES Section : 542 Page : 1 SERVICES Révision : 1 er déc. 99 Sujet : SERVICES AUX REQUÉRANTS APPROUVÉS NORMES 542.1 Inscription

Plus en détail

Statut du Période de protection Motif de Sanctions travailleur licenciement pour cause. Début Fin illégitime

Statut du Période de protection Motif de Sanctions travailleur licenciement pour cause. Début Fin illégitime I. Travailleuse À dater du Au terme du Raison étrangère Indemnité de enceinte jour où la mois (jour à la grossesse préavis travailleuse pour jour) Indemnité de informe qui suit la fin protection égale

Plus en détail

7.4 Écarts de rémunération autorisés

7.4 Écarts de rémunération autorisés la rémunération flexible lorsqu'elle n'est pas également accessible aux catégories d'emplois comparées, notamment la rémunération liée aux compétences, au rendement ou à la performance de l'entreprise

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES DU TRAVAIL. Votre employeur a fait faillite?

COMMISSION DES NORMES DU TRAVAIL. Votre employeur a fait faillite? COMMISSION DES NORMES DU TRAVAIL Votre employeur a fait faillite? Quand une entreprise pour laquelle vous travaillez fait faillite, vous devez entreprendre trois démarches en même temps afin de tenter

Plus en détail

SYNTHÈSE DU RAPPORT RAPPEL SECTION 1 : LES PRINCIPAUX IMPACTS DE LA RÉFORME DE L ASSURANCE-EMPLOI

SYNTHÈSE DU RAPPORT RAPPEL SECTION 1 : LES PRINCIPAUX IMPACTS DE LA RÉFORME DE L ASSURANCE-EMPLOI SYNTHÈSE DU RAPPORT RAPPEL Le gouvernement du Québec a créé la Commission nationale d examen de l assuranceemploi en mars 2013. Son mandat consistait essentiellement à documenter les impacts de la réforme

Plus en détail

Sondage auprès des entreprises en production agricole sur l impact des modifications au régime de l Assurance-Emploi

Sondage auprès des entreprises en production agricole sur l impact des modifications au régime de l Assurance-Emploi Sondage auprès des entreprises en production agricole sur l impact des modifications au régime de l Assurance-Emploi Présenté par Robert Ouellet, CRIA Coordonnateur à l emploi agricole AGRIcarrières Le

Plus en détail

Statuts. Av. de Rumine 2 1005 Lausanne Tel. 021 341 90 78 Mobil 078 891 95 96 www.horairecontinu.ch

Statuts. Av. de Rumine 2 1005 Lausanne Tel. 021 341 90 78 Mobil 078 891 95 96 www.horairecontinu.ch Statuts Av. de Rumine 2 1005 Lausanne Tel. 021 341 90 78 Mobil 078 891 95 96 www.horairecontinu.ch Statuts de l Association suisse des écoles à horaire continu I. Généralités Art. 1 Désignation, siège

Plus en détail

Citation : Commission de l assurance-emploi du Canada c. G. P., 2015 TSSDA 653. Commission de l assurance-emploi du Canada G.P.

Citation : Commission de l assurance-emploi du Canada c. G. P., 2015 TSSDA 653. Commission de l assurance-emploi du Canada G.P. Citation : Commission de l assurance-emploi du Canada c. G. P., 2015 TSSDA 653 Date : 27 mai2015 Dossier : AD-13-1175 DIVISION D APPEL Entre: Commission de l assurance-emploi du Canada Appelante et G.P.

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Décision d appel

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Décision d appel Citation : A. D. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDA 296 Appel No : 2013-0127 ENTRE : A. D. Appelante et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU TRIBUNAL DE

Plus en détail

Quel service puis-je racheter?

Quel service puis-je racheter? PARLONS VOLUME 1, NUMÉRO 4 JUILLET 2000 Combien cela coûte-t-il? Voir page 4 Quel service puis-je racheter? Voir page 3 Pourquoi est-ce une bonne idée de racheter du service? Voir page 2 Comment décider

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

Etre disposé à accepter un emploi en Suisse Paiement de l indemnité de chômage Se munir du formulaire E303 Rechercher un emploi à l étranger

Etre disposé à accepter un emploi en Suisse Paiement de l indemnité de chômage Se munir du formulaire E303 Rechercher un emploi à l étranger REMARQUES Le présent Info-Service est un complément à l Info-Service «Etre au chômage» (N 716.200). Il donne aux Suisses, Islandais, Liechtensteinois, Norvégiens, et ressortissants des Etats membres de

Plus en détail

Indemnisation chômage : Les 9 règles en vigueur au 1er août 2015

Indemnisation chômage : Les 9 règles en vigueur au 1er août 2015 Indemnisation chômage : Les 9 règles en vigueur au 1er août 2015 1,6 M de personnes sont concernées par les droits Assédic rechargeables, fin des droits des demandeurs d'emploi, cotisations des actifs,

Plus en détail

La loi sur l'assurance-emploi. Contenu

La loi sur l'assurance-emploi. Contenu La loi sur l'assurance-emploi Mouvement Action Chômage de Saint-Hyacinthe Introduction 1.Éligibilité 2.Types de prestataires 3.Types de demandes 4.Taux de prestations 5.Prestations 6.Périodes d'exclusion

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

Consultations sur l établissement des taux de cotisation d assurance-emploi. Commentaires du Conseil du patronat du Québec

Consultations sur l établissement des taux de cotisation d assurance-emploi. Commentaires du Conseil du patronat du Québec Consultations sur l établissement des taux de cotisation d assurance-emploi Commentaires du Conseil du patronat du Québec Novembre 2011 Le Conseil du patronat du Québec Le Conseil du patronat du Québec

Plus en détail

RREGOP et Rapport D Amours : en quoi ça vous concerne?

RREGOP et Rapport D Amours : en quoi ça vous concerne? A1213-RJ-018 RREGOP et Rapport D Amours : en quoi ça vous concerne? Réseau des jeunes 30 et 31 mai 2013 Mario Labbé, conseiller Sécurité sociale, CSQ-Québec Contenu Quelques notions de base sur les régimes

Plus en détail

ffévrier 2011 Cumul emploi - retraite et régimes supplémentaires évrier 2011

ffévrier 2011 Cumul emploi - retraite et régimes supplémentaires évrier 2011 f évrier 2011 Cumul emploi - retraite et régimes supplémentaires Question 1: Tout d abord, pouvez-vous nous rappeler la situation du salarié au regard de son employeur? La libéralisation du cumul emploi

Plus en détail

Fonds pour le recrutement de personnel infirmier et le maintien des effectifs

Fonds pour le recrutement de personnel infirmier et le maintien des effectifs Fonds pour le recrutement de personnel infirmier et le maintien des effectifs Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 1 TITRE DE LA POLITIQUE REMBOURSEMENT DES COÛTS DE RÉINSTALLATION Approuvée

Plus en détail

Remarque Dans cette brochure, toutes les expressions désignant des personnes visent à la fois les hommes et les femmes.

Remarque Dans cette brochure, toutes les expressions désignant des personnes visent à la fois les hommes et les femmes. (PSOR\pRXWUDYDLOOHXU LQGpSHQGDQW" 5&) Les personnes ayant une déficience visuelle peuvent obtenir cette publication en gros caractères ou en braille, ainsi que sur cassette audio ou disquette d ordinateur.

Plus en détail