composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010"

Transcription

1 Données actualisées

2 1 composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010 En pourcentage Nature de la dépense Produits alimentaires et produits non alcoolisés 26,5 13,3 Boissons alcoolisées, tabac 6,2 3,2 Habits et chaussures 11,1 4,4 Logement (loyer, chauffage, éclairage, etc.) 12,2 26,4 Équipement du logement 9,6 5,8 Santé 1,7 3,9 Transports 10,6 13,9 Informations et communications 0,6 2,8 Loisirs et culture 7,1 8,6 Éducation 0,6 0,9 Hôtels, cafés, restaurants 7,4 7,0 Autres biens et services 6,5 10,9 Total Source : INSEE Première, juin Évolution du taux d ÉparGne des ménages en France depuis ,0 20,0 15,0 Taux d épargne 10,0 5,0 Taux d investissement en logement 0, Lecture : en France, en 2009, le taux d épargne des ménages s élève à 16,2 %, et le taux d investissement en logement s élève à 8,2 %. 2 Source : INSEE, Comptes nationaux.

3 3 Évolution du produit intérieur Brut en France depuis 1960 PIB en volume exprimés en milliards d euros de Le PIB à prix courants (valeur nominale) en 2010 était de 1 932,8 milliards d euros. Source : INSEE. 4 Évolution du taux de croissance en France depuis ,0 8,0 7,0 6,0 5,0 4,0 3,0 2,0 1,0 0,0 1,0 2,0 3, Taux de croissance = taux de variation du PIB en volume exprimé en euros de Les taux de variation sont calculés d une année par rapport à la précédente en prenant comme niveau de référence des prix, les prix de Pendant l année 2010, le PIB en volume a augmenté de 1,5 % en France, ce qui traduit donc une augmentation des quantités produites. 3 Source : INSEE.

4 5 Évolution du taux d ouverture de la France depuis 1950 En % à prix courants (en milliards d euros) de l ensemble des biens et services. 30 % 28 % 26 % 24 % 22 % 20 % 18 % 16 % 14 % 12 % 10 % En France, en 2008, le commerce international représente 27,7 % du PIB. Source : INSEE. 6 Taux d ouverture de différents pays de l OCDE en 2008 Australie Canada Espagne États-Unis Luxembourg Suède 24,5 % 34,3 % 29,5 % 15,2 % 156,5 % 50,5 % Source : OCDE. 4

5 7 Évolution annuelle de la Balance commerciale de la France depuis Flux Solde Solde Exportation Importation derniers mois : 70, : 56, : 14, : + 23, Source : ministère des Finances. FAB/FAB y compris matériel militaire, CVS-CJO, en milliards d euros. En 2011, le déficit de la balance commerciale s élevait à 70,5 milliards d euros. 8 taux d ouverture de différents pays de l ocde en 2008 Indice 2000 = Source : Rapport sur le commerce mondial 2011, OMC. 5

6 9 Balance des paiements de la France en 2010 En milliards d euro Compte de transactions courantes 33,7 Biens 53,7 Services 10,0 Revenus 36,5 Transferts courants 26,5 Compte de capital 0,0 Transferts en capital 0,0 Acquisitions d actifs non financiers (brevets) 0,0 Compte financier 18,2 Investissements directs 37,9 Français à l étranger 63,5 Étrangers en France 25,6 Investissements de portefeuille 119,9 Avoirs (résidents sur titres émis par des non-résidents) 23,2 Engagements (non-résidents sur titres émis par des résidents) 96,7 Produits financiers dérivés 34,3 Autres investissements 92,3 Avoirs 118,6 Engagements 26,3 Avoirs de réserve 5,8 Erreurs et omissions nettes 15,4 Source : Banque de France. 10 Capitalisations boursières des principales Bourses du monde (marchés d actions) Régions 6 Milliards de dollars fin 2011 Milliards de dollars fin 2010 Amérique Asie Pacifique Europe Afrique Moyen-Orient Total monde des Bourses membres de WFE Source : World Federation of Exchanges. La WFE, World Federation of Exchanges, représente les 54 principaux marchés régulés du monde.

7 11 Principaux marchés actions du monde Bourse Milliards de dollars fin 2011 Milliards de dollars fin NYSE-Euronext (États-Unis) NASDAQ (OMX (États-Unis) Tokyo Stock Exchange Group London Stock Exchange Group NYSE Euronext (Europe) Shangai Stock exchange Hong Kong Exchanges TMX Group (Canada) BM & FBOVESPA (Brésil) Australian Securities Exchange Source : World Federation of Exchanges. 12 Grands marchés d émetteurs d obligations En milliards de dollars Dont émetteurs Publics 7 Sociétés financières Entreprises États-Unis Japon France Italie Chine Allemagne Royaume-Uni Espagne Canada Autres Monde Source : World Federation of Exchanges.

8 13 Évolution des taux d intérêt sur le marché interbancaire européen Chiffres exprimés en %. 6,0 5,5 5,0 4,5 4,0 3,5 3,0 2,5 2,0 Euribor 12 mois 1,5 1,0 0,5 0,0 Euribor 1 mois 1/1/1999 1/1/2000 1/1/2001 1/1/2002 1/1/2003 1/1/2004 1/1/2005 1/1/2006 1/1/2007 1/1/2008 1/1/2009 1/1/2010 1/1/2011 1/1/2012 Source : Banque de France. Euribor 1 mois : taux d intérêt sur le marché interbancaire européen pour un prêt d une durée d un mois. Euribor 12 mois : taux d intérêt sur le marché interbancaire européen pour un prêt d une durée d un an. Au 9 février 2012, le taux d intérêt pour des emprunts à 24 h sur le marché interbancaire (EONIA) était de 0,37 %. Il valait 0,65 % pour des emprunts à un mois et 1,7 % pour des emprunts à un an. 8

9 14 Évolution des taux directeurs de la Bce et de la réserve FÉdÉrale depuis Janvier 1999 Le 8 décembre 2011, le conseil des gouverneurs de la BCE a décidé que, à compter du 14 décembre 2011, l e taux d intérêt des opérations principales de refinancement de l Eurosystème est abaissé à 1,00 % ; le taux d intérêt de la facilité de prêt marginal est abaissé à 1,75 % ; le taux d intérêt de la facilité de dépôt est abaissé à 0,25 %. 7 % 6 % 5 % 4 % 3 % 2 % Taux BCE 1 % Taux FED 0 % Source : INSEE. 15 Évolution du partage de la valeur ajoutée en France depuis 1950 En % 70,0 60,0 Rémunération des salariés 50,0 40,0 30,0 Excédent brut d exploitation 20,0 10,0 Impôt sur la production Revenu mixte brut 0, Champ : France, partage de la valeur ajoutée mesuré à prix courants. Source : INSEE, Comptes nationaux (base 2005). 9

10 16 niveau et progression en volume du pouvoir d achat des FranÇais au cours des cinq dernières années Revenu disponible brut par unité de consommation Année Pouvoir d achat en euros en 2008 Croissance moyenne du pouvoir d achat au cours des cinq dernières années nd , , , , , , , ,2 Croissance sur l ensemble des quarante années 1,7 Source : INSEE, Les revenus et le patrimoine des ménages, édition Évolution du taux de pauvreté en France depuis Seuil à 60 % Seuil à 50 % Source : INSEE. La courbe représentant le seuil à 60 % signifie que sont considérées comme pauvres les personnes dont le niveau de vie est inférieur à 60 % du niveau de vie médian. Ainsi en 2009, 13,5 % des personnes avaient un niveau de vie inférieur à 60 % du niveau de vie médian. 10

11 18 Évolution des inégalités de niveau de vie avant et après redistribution en France depuis ,5 5,0 Avant redistribution 4,5 4,0 3,5 Après redistribution 3, Source : INSEE. Les courbes présentent l évolution du rapport interdécile des niveaux de vie annuels avant ou après redistribution. 19 Évolution du taux de prélèvements obligatoires en France depuis En % du PIB Source : INSEE, Comptes nationaux (base 2005). 11

12 20 Prélèvements obligatoires en France en fonction du revenu 60 % 50 % 40 % Taux d imposition 30 % 20 % 10 % Cotisations sociales et taxes sur les salaires Impôts sur la consommation : TVA + autres Impôts sur le capital : IS + TF + ISF + DMTG Impôts sur le revenu : CSG + IRPP Classes populaires Les 50 % des revenus individuels les plus bas Classes moyennes Les 40 % du milieu Classes aisées Les 10 % les plus hauts Très aisées Les 1 % les plus hauts 0 % P0-10 P10-20 P20-30 P30-40 P40-50 P50-60 P60-70 P70-80 P80-90 P90-95 P95-96 P96-97 P97-98 P98-99 P99-99,9 P99,9-99,99 percentiles de revenu individuel P99,99-99,999 P99, Source : Landais, Piketty, Saez, Population en emploi (actifs occupés) selon le sexe et la catégorie socioprofessionnelle en 2010 En pourcentage 12 Femmes Hommes Ensemble Agriculteurs exploitants 1,2 2,8 2,0 Artisans, commerçants, chefs d entreprises 3,9 9,2 6,7 Cadres et professions intellectuelles supérieures 13,6 19,5 16,7 Professions intermédiaires 26,2 22,8 24,4 Employés 46,6 12,8 28,9 Ouvriers 8,5 32,8 21,3 dont : Ouvriers qualifiés 3,5 23,3 13,9 Ouvriers non qualifiés 4,5 8,3 6,5 Ensemble 100,0 100,0 100,0 Effectif (en milliers) Source : Insee, enquêtes Emploi du 1 er au 4 e trimestre Lecture : en moyenne en 2010, 32,8 % des hommes ayant un emploi sont ouvriers. Champ : France métropolitaine, population des ménages, personnes en emploi de 15 ans ou plus (âge courant).

13 22 En pourcentage Population de 15 ans et plus selon la catégorie socioprofessionnelle en 2010 Catégorie socioprofessionnelle (PCS) Ensemble Part des femmes Agriculteurs exploitants 1,0 28,1 Agriculteurs sur petite exploitation 0,4 38,3 Agriculteurs sur moyenne exploitation 0,2 22,8 Agriculteurs sur grande exploitation 0,4 19,7 Artisans, commerçants, chefs d entreprise 3,6 27,8 Artisans 1,7 22,9 Commerçants et assimilés 1,5 36,5 Chefs d entreprise 10 salariés ou plus 0,3 12,9 Cadres, professions intellectuelles supérieures 9,0 38,8 Professions libérales 0,9 38,5 Cadres de la fonction publique 0,9 42,3 Professeurs, professions scientifiques 1,5 55,3 Profession de l information, des arts et des spectacles 0,6 42,5 Cadres administratifs et commerciaux d entreprise 2,6 44,7 Ingénieurs et cadres techniques d entreprise 2,5 20,7 Professions intermédiaires 13,2 50,9 Professeurs des écoles, instituteurs et assimilés 1,9 67,1 Professions intermédiaires de la santé et du travail social 2,8 78,0 Clergé, religieux ns ns Professions intermédiaires administratives de la fonction publique 1,0 62,1 Professions intermédiaires administratives et commerciales des entreprises 4,0 54,7 Techniciens 2,3 13,7 Contremaîtres, agents de maîtrise 1,1 11,6 Employés 16,4 76,9 Employés civils et agents de service de la fonction publique 5,0 77,4 Policiers et militaires 1,0 16,0 Employés administratifs d entreprise 3,5 81,5 Employés de commerce 2,6 75,5 Personnels des services directs aux particuliers 4,3 87,1 Ouvriers (y compris agricoles) 12,6 19,7 Ouvriers qualifiés de type industriel 2,6 15,0 Ouvriers qualifiés de type artisanal 3,0 10,3 Chauffeurs 1,4 9,3 Ouvriers qualifiés de la manutention, du magasinage et du transport 0,9 13,4 Ouvriers non qualifiés de type industriel 2,3 31,2 Ouvriers non qualifiés de type artisanal 1,9 35,0 Ouvriers agricoles 0,6 30,1 Inactifs ayant déjà travaillé 26,9 54,1 Anciens agriculteurs exploitants 1,7 53,0 Anciens artisans, commerçants, chefs d entreprises 2,4 41,6 Anciens cadres 3,2 31,4 Anciennes professions intermédiaires 5,1 50,0 Anciens employés 7,5 83,9 Anciens ouvriers (y compris agricoles) 6,9 39,8 Autres sans activité professionnelle 17,2 64,3 Chômeurs n ayant jamais travaillé 0,9 51,3 Élèves ou étudiants 8,4 52,1 Personnes diverses sans activité professionnelle de moins de 60 ans 6,1 74,0 Personnes diverses sans activité professionnelle de 60 ans ou plus 1,9 92,6 Total 100,0 52,2 Champ : population des ménages de 15 ans ou plus, vivant en France métropolitaine. Résultats en moyenne annuelle. Source : INSEE, enquêtes Emploi (1 er au 4 e trimestre). 13

14 23 Évolution du taux de chômage en France depuis ,0 10,0 8,0 6,0 4,0 2,0 0, Source : INSEE, enquêtes Emploi, données corrigées de la rupture de série en Champ : France métropolitaine, population des ménages, personnes de 15 ans ou plus (âge courant). Lecture : en moyenne, en 2009, 9,4 % de la population active est au chômage au sens du BIT. 14

15 24 Chômeurs en France en 2010 Chômage BIT Chômeurs Chômeuses Total Milliers % Milliers % Milliers % en milliers et % de la population active Ensemble , , , ans , , , ans 756 7, , ,4 50 ans et plus 226 6, , ,3 Catégories socioprofessionnelles Cadres et professions intellectuelles 100 3,7 77 4, ,0 supérieures Professions intermédiaires 167 5, , ,9 Employés 162 8, , ,5 Ouvriers , , ,5 Niveau de dipôme Sans diplôme ou brevet , , ,3 CAP, BEP 333 7, , ,8 Baccalauréat 209 7, , ,9 Bac , , ,4 Diplôme supérieur au Bac , , ,6 en milliers et % du nombre de chômeurs Chômeurs depuis 1 an ou plus , , , ans , , , ans , , ,8 50 ans et plus , , ,6 Chômeurs depuis 2 ans ou plus , , , ans 45 12,6 31 9, , ans , , ,1 50 ans et plus 70 31, , ,0 Source : INSEE, enquêtes Emploi du 1 er au 4 e trimestre

16 25 Évolution de la part du nombre d enfants nés hors mariage en France depuis 1994 (en %) 60,0 55,0 50,0 45,0 40,0 35,0 30, Lecture : en 2011, 55,8 % des enfants naissaient hors mariage Source : INSEE. 26 Évolution du taux de syndicalisation depuis 1950 ans en France Source : DARES. Champ : Salariés des secteurs public et privé. Le taux de syndicalisation mesure la part des salariés qui sont syndiqués. Le taux de syndicalisation était de 7,6 % en 2008 en France, selon l OCDE. 16

Revenu national avant impôts: 2 800 (100%) Revenu disponible: 2 100 (74%) Revenu après impôts: 1 500 (51%)

Revenu national avant impôts: 2 800 (100%) Revenu disponible: 2 100 (74%) Revenu après impôts: 1 500 (51%) Séance n 8. TD Tableau n 1. La décomposition du revenu national en 2009 Montant (milliards d euros) Part (%) Revenus d activité salariaux 1014,3 73% Revenus de la propriété 281,1 20% Revenu d activité

Plus en détail

Du produit intérieur brut (PIB) au revenu national (2010)

Du produit intérieur brut (PIB) au revenu national (2010) Du produit intérieur brut (PIB) au revenu national (2010) En 2010, le revenu moyen avant impôt des Français était de 33 000 par adulte et par an (2 800 par mois) Produit intérieur brut (PIB) (2010): 1

Plus en détail

Séance n 8. TD. Tableau n 1. Les effectifs des groupes socioprofessionnels en 1975 et 2006

Séance n 8. TD. Tableau n 1. Les effectifs des groupes socioprofessionnels en 1975 et 2006 Séance n 8. TD 1. L évolution des catégories socioprofessionnelles Tableau n 1. Les effectifs des groupes socioprofessionnels en 1975 et 2006 En milliers Groupe socioprofessionnel 1975 2006 s 1691 560

Plus en détail

RAPPORT ÉCONOMIQUE, SOCIAL, ET FINANCIER

RAPPORT ÉCONOMIQUE, SOCIAL, ET FINANCIER PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014 RAPPORT ÉCONOMIQUE, SOCIAL, ET FINANCIER Tome II Annexe Statistique Sommaire I. Production et formation du revenu... 7 II. Structure de la demande intérieure...17 III.

Plus en détail

BASE DE DONNÉES FRANCE

BASE DE DONNÉES FRANCE BASE DE DONNÉES FRANCE 2013 SOMMAIRE Partie I Démographie Partie II Retraite Partie III Economie générale Partie IV Epargne / Finances Partie V Finances publiques Partie I - Démographie Évolution de la

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (1/2) Les ressources des ménages La consommation L épargne Les ménages comme agents économiques

Plus en détail

Le surendettement des ménages 2013 183

Le surendettement des ménages 2013 183 LIMOUSIN 183 Région Limousin en chiffres Surendettement Données 2013 2 874 dossiers déposés 3 147 personnes surendettées a) 456 dossiers pour 100 000 habitants b) : 36 202 euros c) Contexte socioéconomique

Plus en détail

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les bénéficiaires de retraites Nombre de retraités, selon les différents régimes (COR janvier 2010) : 16 millions dont : 11,3 millions :

Plus en détail

fiche de synthèse #6 Emploi & économie

fiche de synthèse #6 Emploi & économie fiche de synthèse #6 Emploi & économie www.guidepratiqueachatimmobilier.com 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 Population Densité moyenne (habitants/ km²) Impôts de particuliers Année de référence : Impôt

Plus en détail

Le surendettement des ménages 2011 149

Le surendettement des ménages 2011 149 NORD-PAS-DE-CALAIS 149 Région Nord-Pas-de-Calais en chiffres Surendettement Données 2011 22 409 dossiers déposés 697 dossiers pour 100 000 habitants a) Endettement : 30 689 euros b) Contexte socio-économique

Plus en détail

Liste des variables des tableaux "Cantons"

Liste des variables des tableaux Cantons Liste des variables des tableaux "Cantons" IDENTIFIANTS DEPCT Canton Numéro du canton sur 4 caractères. C'est la nnnn concaténation des numéros de département et numéros de canton à l'intérieur du département,

Plus en détail

Dépenses nationales totales 3.0 3.4 2.3

Dépenses nationales totales 3.0 3.4 2.3 Chiffres clés pour l'économie belge Pourcentages de variation en volume - sauf indications contraires Dépenses de consommation finale des particuliers 2.0 2.6 1.4 Dépenses de consommation finale des pouvoirs

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

Chapitre 2 : Les facteurs de production

Chapitre 2 : Les facteurs de production Chapitre 2 : Les facteurs de production Introduction Introduction (1) Production : Emploi des ressources nécessaires à la création des biens et des services => Combinaison des facteurs de production Travail,

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

BASE DE DONNEES - FRANCE

BASE DE DONNEES - FRANCE BASE DE DONNEES - FRANCE SOMMAIRE Partie I Démographie Partie II Retraite Partie III Economie générale Partie IV Epargne/Finances Partie V Finances publiques Partie I - Démographie Évolution de la population

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%).

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%). Contexte socio-économique Revenus > Les revenus fiscaux médians sont plus élevés à (23 408 ) qu en (20 575 ) et en (17 497 ), mais les différences à sont particulièrement marquées entre les plus riches

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS

FICHE DE RENSEIGNEMENTS FICHE DE RENSEIGNEMENTS Nom : Nom marital (éventuellement) : _ Prénoms : (souligner le prénom usuel) ETAT-CIVIL Situation familiale : Célibataire Marié(e) Nombre d'enfants : N INSEE : /_/ / / / / / / /

Plus en détail

Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange. Chapitre 4 : L ouverture des économies

Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange. Chapitre 4 : L ouverture des économies Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange Sous thème 1.2 : La dimension internationale de l échange Chapitre 4 : L ouverture des économies Problématique(s) du sous thème : Les conséquences

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 12 Février 2014 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE En février 2014, 12 410 touristes ont visité la Polynésie française, soit une hausse de 11 % par rapport à février 2013. Le nombre de touristes originaires d Asie

Plus en détail

PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION

PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION SOMMAIRE TERRITOIRE... 3 ACTIVITES ECONOMIQUES... 4 EMPLOI... 5 ENSEIGNEMENT- FORMATION - APPRENTISSAGE... 6 INTERNATIONAL...

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 09 Janvier 2014 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE En janvier 2014, le nombre de touristes visitant la Polynésie française connaît une forte hausse (+ 11,2 %) par rapport à janvier 2013. Cette hausse s explique

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Les chiffres du MEDEF. Analyse de la compétitivité des entreprises françaises

Les chiffres du MEDEF. Analyse de la compétitivité des entreprises françaises Les chiffres du MEDEF Analyse de la compétitivité des entreprises françaises 2 12 arts de marché 1 - oids de la dans les exportations mondiales 5 4,7 Exportations françaises/exportations mondiales (marchandises,

Plus en détail

TD N 14 LA BALANCE DES PAIEMENTS

TD N 14 LA BALANCE DES PAIEMENTS TD N 14 LA BALANCE DES PAIEMENTS La balance des paiements est un document comptable retraçant, pour une période donnée, l'ensemble des opérations entre les agents «résidents» (tous ceux qui résident pendant

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE DE CONTRÔLEUR DES FINANCES PUBLIQUES

CONCOURS EXTERNE DE CONTRÔLEUR DES FINANCES PUBLIQUES J. 12 1425 CONCOURS EXTERNE DE CONTRÔLEUR DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2013 ÉPREUVE ÉCRITE D ADMISSIBILITÉ N 2 Durée : 3 heures - Coefficient : 3 Le candidat traitera le présent sujet correspondant à l

Plus en détail

BASE DE DONNÉES MONDE

BASE DE DONNÉES MONDE BASE DE DONNÉES MONDE 2013 SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

2. Croissance et emploi

2. Croissance et emploi 2. Croissance et emploi Concepts abordés Comment définir et mesurer la croissance économique PIB, PIB / hab, PIB / ppa, PIB mondial, Taux de croissance, Croissance potentielle et croissance effective Facteurs

Plus en détail

ANNEXE : TABLEAUX STATISTIQUES

ANNEXE : TABLEAUX STATISTIQUES ANNEXE : TABLEAUX STATISTIQUES SOMMAIRE TABLEAU 1 : Origine et emploi des ressources aux prix courants..p.188 TABLEAU 2 TABLEAU 3 TABLEAU 4 TABLEAU 5 : Répartition sectorielle du PIB aux prix courants...p.189

Plus en détail

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE CHAPITRE 1 LES DONNES DE LA MACROECONOMIE I Le circuit économique. II Le Produit Interieur Brut. Le Produit intérieur brut est une mesure de la richesse nationale Le PIB correspond à : - La production

Plus en détail

Les opérations et autres flux

Les opérations et autres flux Les opérations et autres flux Les nomenclatures présentées ici sont celles du Système européen des comptes 2010 (SEC 2010). Nomenclature des opérations Opérations sur produits (biens et services) (P) P.1

Plus en détail

11. Données Macroéconomiques

11. Données Macroéconomiques 11. Données Macroéconomiques 1. Une entreprise agricole produit du blé et des tomates. Elle vend pour 3 de blé à un moulin qui, par la suite, le revend sous forme de farine pour 6 à un fabricant de tagliatelles.

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 861 452 934 499 995 498 1 52 183 1 134 493 1 266 358 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 55 364 569 81 571 852 559 413 544 891 554 72 Densité moyenne (hab/km2) 64,2 66,5

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 2 418 847 2 511 478 2 52 526 2 531 855 2 554 449 2 571 94 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population POP T1M - Population Évolution et structure de la population Mise à jour le 28 juin 212 1968 1975 1982 199 1999 Population 1 397 99 1 42 295 1 412 413 1 433 23 1 441 422 1 461 257 Densité moyenne (hab/km2)

Plus en détail

RAPPELS DU COURS PRÉCÉDENT

RAPPELS DU COURS PRÉCÉDENT RAPPELS DU COURS PRÉCÉDENT PIB + M = CF+ FBCF + S + X Demande intérieure Valeur 2006 en milliard s d'euros ) Évolutions en volume au prix de l'année précédente Évolutions en volume au prix de l'année précédente

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR

PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR 259 Région Provence-Alpes-Côte d Azur en chiffres Surendettement Données 2013 17 834 dossiers déposés 18 935 personnes surendettées a) 439 dossiers pour 100 000 habitants b)

Plus en détail

Evolutions de l emploi et des salaires COR Séance plénière 11 avril 2012

Evolutions de l emploi et des salaires COR Séance plénière 11 avril 2012 Evolutions de l emploi et des salaires COR Séance plénière 11 avril 2012 Roth Nicole Département emploi et revenus d activité INSEE Plan de la présentation Données de cadrage emploi et salaires Insertion

Plus en détail

DEVOIR N 1 économie générale

DEVOIR N 1 économie générale PROGRAMME : DEVOIR N 1 économie générale L économie et son domaine Le circuit économique comme méthode d'analyse La production marchande et non marchande Le travail Le capital et le progrès technique Le

Plus en détail

Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques. Ronan Mahieu

Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques. Ronan Mahieu Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques Ronan Mahieu Contexte Mise en place d une procédure de déficits excessifs lors de la création de la zone euro Déficits publics < 3% du

Plus en détail

Évolution et structure de la population

Évolution et structure de la population Lyon 7e Arroissement (69387 - Arroissement municipal) Évolution et structure de la population Mise à jour le 3 juin 211 Géographie au 1/1/21 POP T1M - Population 1968 1975 1982 199 1999 Population 62 2

Plus en détail

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES II- Les échanges internationaux- Evolution et instruments de mesure 2-1 Les principales évolutions du commerce international

Plus en détail

Observation et Conjoncture Économique. Économie Nationale approche par les revenus

Observation et Conjoncture Économique. Économie Nationale approche par les revenus Observation et Conjoncture Économique Économie Nationale approche par les revenus qu est ce que le Revenu? La rémunération des facteurs de production? Le capital Le travail La consommation intermédiaire

Plus en détail

FICHES THÉMATIQUES. Dynamique de l emploi

FICHES THÉMATIQUES. Dynamique de l emploi FICHES THÉMATIQUES Dynamique de l emploi 2.1 Mouvements de main-d œuvre Pour un effectif de salariés en début d année, les établissements de salariés ou plus ont recruté en moyenne 42,5 salariés en 26.

Plus en détail

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES 3-1 Les administrations publiques locales dans les comptes de la nation 42 3-2 Les comptes des administrations

Plus en détail

3. Agrégats, ratios et équilibres macroéconomiques

3. Agrégats, ratios et équilibres macroéconomiques 3. Agrégats, ratios et équilibres macroéconomiques Le calcul du PIB (1) PIB : Résultat final de l activité de production des unités productrices résidentes 3 façons de le mesurer : Par la production Par

Plus en détail

BULGARIE CN : EXPORTATIONS DE BIENS ET SERVICES EN VOLUME MILLIONS LEVS AUX PRIX DE L`ANNEE PRECEDENTE CHAINES DE REFERENCE 2000 (CVS) SOURCE :

BULGARIE CN : EXPORTATIONS DE BIENS ET SERVICES EN VOLUME MILLIONS LEVS AUX PRIX DE L`ANNEE PRECEDENTE CHAINES DE REFERENCE 2000 (CVS) SOURCE : Bulgarie BUA010AD A 69A1 BULGARIE : PRODUIT INTERIEUR BRUT MRDS $ US COURANTS BUA010AH A 80A1 BULGARIE : PRODUIT INTERIEUR BRUT PAR HABITANT $ PPA 2005 BUA010A Q A 80A1 BULGARIE CN : PRODUIT INTERIEUR

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Octobre 2013

Tendances conjoncturelles Octobre 2013 Tendances conjoncturelles Octobre 2013 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, automne 2013» Pour toute question

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 21 mars 2014 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE BALANCE DES PAIEMENTS DE LA ZONE EURO (Janvier 2014) En janvier 2014, le compte de transactions courantes de la zone euro a enregistré,

Plus en détail

5 Rémunérations. 5-1 Généralités. Définitions et méthodes. 106 Fonction publique

5 Rémunérations. 5-1 Généralités. Définitions et méthodes. 106 Fonction publique 5 Rémunérations 5-1 Généralités L évolution du salaire des fonctionnaires dépend des mesures générales d augmentation de la valeur du point, des mesures catégorielles et de l effet de structure, dit GVT

Plus en détail

Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE

Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 341 II. LISTE DES TABLEAUX... 341 III. PRESENTATION... 342 IV. METHODOLOGIE... 342 V. DÉFINITIONS... 342 VI. SOURCES DE DOCUMENTATION...

Plus en détail

PROFIL DE LA PROVINCE

PROFIL DE LA PROVINCE PROFIL DE LA PROVINCE Économie de l Ontario en 2013 Produit intérieur brut (PIB) : 695,7 milliards de dollars PIB par habitant : 51 300 $ Population : 13,6 millions d habitants Exportations et importations

Plus en détail

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance IV) l équilibre ressources - emplois et son interprétation Cet article fait suite à ceux du 19 janvier et du 18 février 2013. Il en est le complément logique sur les fondamentaux macro- économiques d un

Plus en détail

MacSim. Un logiciel pour l évaluation des politiques macro-économiques

MacSim. Un logiciel pour l évaluation des politiques macro-économiques Octobre 2012 MacSim Un logiciel pour l évaluation des politiques macro-économiques JEAN-LOUIS BRILLET, GILBERT CETTE ET IAN GAMBINI 1 LE LOGICIEL MACSIM Sommaire général Octobre 2012 Sommaire général I.

Plus en détail

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL ACTIVITE DES JEUNES ET POLITIQUES D EMPLOI

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL ACTIVITE DES JEUNES ET POLITIQUES D EMPLOI TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL ACTIVITE DES JEUNES ET POLITIQUES D EMPLOI Mars 212 SOMMAIRE 1. LES JEUNES DANS LES EMPLOIS AIDÉS ENTRÉES DE JEUNES DANS LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS DE POLITIQUE D EMPLOI (GRAPHIQUES)

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE NIVEAU BAC+3 - ADMISSION SUR DOSSIER SESSION 2016

DOSSIER DE CANDIDATURE NIVEAU BAC+3 - ADMISSION SUR DOSSIER SESSION 2016 MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ECOLE NATIONALE D INGENIEURS DE TARBES Bureau de Admissions - 47 Avenue d Azereix - BP 1629-65016 TARBES CEDEX Tel : 05 62 44 27 04 - email : recrut@enit.fr

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

ELEMENTS DE COMPTABILITE NATIONALE

ELEMENTS DE COMPTABILITE NATIONALE ELEMENTS DE COMPTABILITE NATIONALE Cours de M. Di Roberto Université Victor Segalen Bordeaux 2 Bibliographie Ce cours s inspire largement des ouvrages essentiels suivants. Merci à leurs auteurs. BOSSERELLE

Plus en détail

BTS NRC AIDE. Fiches de révision Guide intégral 2014-2015. Théophile ELIET aidebtsnrc.com. La référence en ligne des révisions BTS NRC

BTS NRC AIDE. Fiches de révision Guide intégral 2014-2015. Théophile ELIET aidebtsnrc.com. La référence en ligne des révisions BTS NRC Fiches de révision Guide intégral 2014-2015 AIDE BTS NRC La référence en ligne des révisions BTS NRC 2 annés d études en moins de 100 fiches Théophile ELIET aidebtsnrc.com 1 Sommaire Économie Droit Management

Plus en détail

Baromètre Eco Conso Métro/Codice Janvier 2010 - Vague n 3. réalisé par TNS Sofres / Logica

Baromètre Eco Conso Métro/Codice Janvier 2010 - Vague n 3. réalisé par TNS Sofres / Logica Baromètre Eco Conso Métro/Codice Janvier 10 - Vague n 3 réalisé par TNS Sofres / Logica Un sondage réalisé pour Échantillon Échantillon national de 1000 personnes représentatif de l ensemble de la population

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012 FM/AMA 25 janvier 2013 LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012 Les principales mesures de la Loi de Finances pour 2013 et des Lois de Finances rectificatives pour 2012, sont

Plus en détail

Septembre 2012 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Septembre 2012 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Septembre 2012 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, les assurances ont accru leur contribution à la création

Plus en détail

Précarit santé mentale (Ces-d) en France à partir de 2002-2003

Précarit santé mentale (Ces-d) en France à partir de 2002-2003 Précarit carité de l emploi l et santé mentale (Ces-d) en France à partir de l Enquête Décennale D Santé 2002-2003 2003 Gaëlle Santin,, Christine Cohidon Département Santé Travail - InVS Indicateurs de

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France

Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Les touristes français et internationaux de la destination Paris Ile-de-France Résultats annuels 2014 des dispositifs permanents d enquêtes dans les aéroports, dans les trains et sur les aires d autoroutes

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Chapitre 3. La répartition

Chapitre 3. La répartition Chapitre 3. La répartition 1. La répartition de la valeur ajoutée La valeur ajoutée (1) Valeur ajoutée : solde du compte de production = > VA = P CI = > Richesse effectivement créée par les organisations

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les principaux indicateurs économiques Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif.

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015

MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 20 février 2015 MEDEF Actu-Eco - n 194 Semaine du 16 au 2 février 215 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des ETI et des grandes entreprises en février 215 : situation de trésorerie d exploitation inchangée 2. Créations d

Plus en détail

Assurance vie / Capitalisation Fiche de renseignements confidentiels Personne physique

Assurance vie / Capitalisation Fiche de renseignements confidentiels Personne physique Assurance vie / Capitalisation Fiche de renseignements confidentiels Personne physique A COMPLETER ET A SIGNER PAR LE CONSEILLER ET LE CLIENT DES LE 1 ER EURO INFORMATIONS SUR LE PRODUIT Nom de l assureur

Plus en détail

Comité Directeur Confédéral Intervention économique. 16 mars 2011

Comité Directeur Confédéral Intervention économique. 16 mars 2011 Comité Directeur Confédéral Intervention économique 16 mars 2011 En 2010, le déficit budgétaire s est élevé à 148,8 milliards d euros Déficit public en 2010 s est élevé à 7,7 % du PIB Dette publique en

Plus en détail

Concepts abordés. Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation. Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE

Concepts abordés. Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation. Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE 2. Inflation Concepts abordés Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE Effets de l inflation Sources de l inflation

Plus en détail

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON COMMENT S OPÈRE LE FINANCEMENT de L ÉCONOMIE MONDIALE? LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON INTERPRÉTATION ÉCONOMIQUE A. QU EST-CE QU UNE BALANCE DES PAIEMENTS B. LA BALANCE DES TRANSACTIONS COURANTES C. LA

Plus en détail

Fonds d investissement Distribution au détail Définitions des catégories

Fonds d investissement Distribution au détail Définitions des catégories (Comité des normes des fonds d investissement canadiens) Fonds d investissement Distribution au détail Définitions des catégories 31 mai 2006 (avec amendements en vigueur au 1 er août 2006) Toutes les

Plus en détail

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels République Slovaque République slovaque : le système de retraite en 212 Le régime de retraite public lié à la rémunération est analogue à un système à points, avec des prestations qui dépendent du salaire

Plus en détail

Dossier d inscription 2015-2016. MASTER 1 Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation (MEEF)

Dossier d inscription 2015-2016. MASTER 1 Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation (MEEF) Dossier d inscription 2015-2016 MASTER 1 Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation (MEEF) Mention : 1 er degré Parcours : Professionnel de l éducation en structure scolaire ou associative

Plus en détail

Octobre 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Octobre 2015 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Octobre 2015 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

Perspectives économiques 1999-2004. Annexe statistique

Perspectives économiques 1999-2004. Annexe statistique Perspectives économiques 1999-2004 Annexe statistique Avril 1999 Le Bureau fédéral du Plan Le Bureau fédéral du Plan (BFP) est un organisme d intérêt public. Le BFP réalise des études sur les questions

Plus en détail

Les jeunes et la retraite

Les jeunes et la retraite Les jeunes et la retraite Maison de la Chimie, 6 décembre 2011 Les jeunes sur le marché du travail Hugues de Balathier Secrétaire général du Conseil d orientation pour l emploi www.coe.gouv.fr 1 Plan de

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DE LA RÉMUNÉRATION 2014

L OBSERVATOIRE DE LA RÉMUNÉRATION 2014 L OBSERVATOIRE DE LA RÉMUNÉRATION 2014 Jeudi 2 octobre 2014 1 SOMMAIRE PRÉAMBULE : TENDANCE MACRO-ÉCONOMIQUE L OBSERVATOIRE DE LA RÉMUNÉRATION AUGMENTATIONS : PRATIQUES 2014 & TENDANCES 2015 NAO ET BUDGETS

Plus en détail

Avril 2014 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Avril 2014 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Avril 2014 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.

http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe. http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.htm http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.htm

Plus en détail

mardi 12 juillet. Rentrée scolaire : merci de consulter le site du lycée (pages BTS) durant les vacances scolaires.

mardi 12 juillet. Rentrée scolaire : merci de consulter le site du lycée (pages BTS) durant les vacances scolaires. LYCEE JACQUES BREL 4-6 RUE DULCIE SEPTEMBER 93120 LA COURNEUVE Visitez www.jacquesbrel-lacourneuve.fr Année scolaire 2011-2012 NOM /Prénom :.. Toutes les informations utiles sur : www.jacquesbrel-lacourneuve.fr

Plus en détail

Portrait du conférencier

Portrait du conférencier Portrait du conférencier Stéphane Paquin est professeur titulaire à l École nationale d administration publique. Il est également le titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie politique

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode 26 Novembre 2015 Agenda 1 3 faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

Ce document est disponible également sur le site Web du HCP : www.hcp.ma

Ce document est disponible également sur le site Web du HCP : www.hcp.ma Haut-Commissariat au Plan 2 Sommaire Avant-propos...5 Démographie...7 Femmes Chefs de ménage et Femmes vivant seules... 19 Education et alphabétisation... 33 Activité, Emploi et Chômage... 45 Pauvreté

Plus en détail