Stratégie d entreprise : cas Jurassic toys.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stratégie d entreprise : cas Jurassic toys."

Transcription

1 Stratégie d entreprise : cas Jurassic toys. Rappel : Diagnostique stratégique S (force) W (faiblesse) O (opportunité) T (menace) Il s agit d une analyse externe, de l environnement. Une filière industrielle est l ensemble des étapes de production, de la matière première au produit fini. Cela se passe dans le jura. Ils font des jouets : Berchet et Smoby Métier et marché du jouet mondiaux 1. conception aux USA, production en Asie (quand on a besoin de beaucoup de main d œuvre). Délocalisation. 2. il s agit de produits globaux, les goûts sont uniformes 3. on observe une concentration des fabricants mondiaux (les 10 premiers fabricants de jouets contrôlent 70% du marché) Rôle de la Chine 1. la Chine produit la moitié du marché mondial, un quart passant par Hong Kong 2. pépinière de nouveaux concurrents : il s agit d anciens sous traitant «Hong Kongais» des multinationales américaines qui sont devenus indépendants et qui figurent parmi les 10 premières marques mondiales. Exemple : V tech. Importance de la grande distribution 1. autres canaux : petits magasins, vente par correspondance 2. 2 /3 des jouets sont vendus par les magasins de grande distribution (ceux-ci imposent aux fabricants une image qui s obtient par la publicité surtout télévisée et limitent le nombre de marques dans leurs rayons) Une industrie européenne sinistrée 1. il n y a pas de cohésion face aux quotas d importations 2. la moitié des entreprises françaises ont disparus entre 1985 et il y a uniquement 2 entreprises productrices en France (SMOBY et BERCHET). Ces 2 entreprises ont fusionné en % de la production française de jouets se trouvent dans le jura. La stratégie des jurassiens est basée sur : 1. la réactivité 2. le renouvellement continu des gammes, innovation représente Y% du CA 3. Gammes de produits + étroits 4. compétences technologiques industrie automatisée 5. la production de jouets encombrants Julie Tessier Page 1

2 Comment analyser l environnement? 1. couche macro (= la + supérieur) ; on l analyse grâce à l outil PESTEL. Cela nous donne les tendances générales au niveau de l entreprise. 2. couche industrie et secteurs : il s agit de l ensemble des entreprises fournissant le même produit / service. Pour cela, on utilise les 5(+1) forces de la concurrence (Porter). On se sert de Porter dans les DAS/SBU! Cela nous donne les tendances par secteurs. L analyse de PESTEL comprend 3 étapes : 1. lister les facteurs selon le modèle PESTEL (lettre par lettre) 2. en dégager les tendances lourdes de l industrie 3. en fonction des tendances, dégager les scénarios d évolution, de développement 1 ière étape : listage des facteurs selon le modèle PESTEL Jurassic toys : PESTEL 1. P (= politique): - quota de l UE pour les produits en provenance de Chine mais tout le monde n est pas d accord avec ces quotas, les anglais et néerlandais les refusent T - Lobbying pour la défense des ouvriers des pays émergent : lois sociales, coût de main-d œuvre, condition de travail différent en EU et en Asie T - Action de l OMC sur la libéralisation des échanges avec la Chine - Stabilité gouvernementale en Belgique O - Grèves en Europe T - Salaire plus bas en Chine O 2. E (= économie) : euro par enfant. Il y a une augmentation du pouvoir d achat O - Les coûts de main d œuvre sont différents entre l Asie et les pays développés (délocalisation) - Distribution : Importance de la grande distribution qui dépense des millions d euros en publicité. Il y a une concentration de la distribution internationale et une intensification de la compétition, également un accroissement des marques propres.on constate une bio polarisation au profit des GSS (PME) (43.5 % du marché) contre 42.2 % pour les hypermarchés - Génération des «kids getting younger» (enfant qui grandissent trop vite). On produit de + en + de jouets dérivés de licence audiovisuelle. O - Achat de noël de + en + tardif et représente 60 % des ventes annuelles. (philo de la saisonnalité) T - Diminution du prix moyen mais il y a un potentiel pour le haut de gamme. On parle de localisation des prix! O - Le marché français est stagnant mais on constate une progression à l international. - Dépréciation du dollar? - L inflation T - Prix du pétrole ou taxe de transport T Julie Tessier Page 2

3 3. S (= socioculturelle) : - identification aux «stars», à Priscilla, à la star ac O - les goûts des enfants sont nivelés par des campagnes de publicité globales qui créent les modes et les jouets demandés O - taux de natalité et le taux de divorce dans les pays développés est en augmentation O - l espérance de vie dans les pays développés est en augmentation. Les grands parents gâtent leurs petits enfants O - les produits de la grande distribution sont soumis à la pression de la mode T - il y a une convergence entre cinéma et jouet (ex : poupées Harry Potter) O - Revenus différents entre Asie et Europe W 4. T (=technologie) : - développement de l électronique et des jeux vidéo T - Internet prend de + en + d importance O - Taux d obsolescence (jouet vite copié) O W - Développement des techniques de production O - Développement des technologies de transport pour les Chinois T 5. E (= écologique) : - importance du recyclage, notamment des jouets électroniques et des emballages T - protection des forêts (en ce qui concerne les jouets en bois) T - Transport, fabrication, rejets, déchets de production T - Norme écologique sur la distribution des jouets T 6. L (= légal, il s agit de tout ce qui concerne les normes) : - réglementation de sécurité et de qualité (norme NF- petite enfance et marquage CE) T - lutte contre le tarif des contrefaçons O - amélioration des conditions de travail et des salaires en Chine T - Norme volontaire (ISO) O 2iéme étape : dégager les tendances lourdes de l industrie : On va maintenant dégager 3 grandes tendances dont l impact et l incertitude sont très élevés. Les principales tendances sont la mondialisation (10 entreprises représentent 70% du marché du jouet, le marché devient oligopolistique et la concurrence globale) et l émergence des jeux vidéos. (Rajouter schéma 2.3 p81 diagramme de Yip) Le marketing est transférable car on peut utiliser les mêmes publicités, les mêmes mots chocs en Asie, en Europe ou aux Etats-Unis. Remarque : l économie d échelle ne s applique qu à l automatisation. Remarque2 : on constate que la moitié des facteurs que l on a cités se trouvent dans le diagramme. Julie Tessier Page 3

4 3iéme étape : imaginer des scenarii d évolution : On va imaginer différents scénarios d évolution en combinant 2 hypothèses principales. - globalisation : - A1 : ouverture des marchés occidentaux aux productions chinoises - A2 : fermeture des marchés occidentaux aux productions chinoises - virtualisation ou électronisation : - B1 : jeux électroniques s imposent - B2 : jeux classiques résistent Rajouter schéma globalisation Conclusion de l analyse PESTEL : ouverture du marché et introduction des jeux vidéos. Le modèle des 5 (+1 = l état) forces de Porter permet d identifier les fondements de la concurrence dans une industrie. C est un deuxième type d analyse, plus proche de l entreprise Rajouter schéma p91 Entrants potentiels : - Barrière à l entrée car gros investissements: il faut un capital important. Il y a une menace croissante car de + en + de sous-traitants qui se mettent sur le marché américain. - les produits de substitution représentent une menace croissante. - en ce qui concerne les fournisseurs, le texte n en parle pas. - il y a une forte concentration et une forte intensité car il y a en - de concurrents et ceux-ci possèdent quasi tout le marché. - les distributeurs représentent ont un pouvoir fort et représentent donc une très forte menace. - l Etat est une forte menace également. La plus forte menace vient des distributeurs et des concurrents. Les facteurs clé de succès (= FCS) sont consacrer beaucoup d argent à la publicité (surtout les pubs télé), diversifier la production innover, maîtriser les coûts. En consacrant beaucoup d argent à la pub, cela permet de s imposer face aux concurrents et d avoir + de pouvoir dans les négociations avec les distributeurs qui imposent que le produit soit présent dans l esprit des enfants. La maîtrise des coûts permet de concurrencer les Asiatiques. L innovation dans les gros jouets à faible taux de main d œuvre permet d éviter la concurrence frontale. Conclusion. On se trouve dans un scénario d évolution A1B1. Les jurassiens ne maîtrisent aucun des FCS de la stratégie de volume. Cela les oblige à adopter une stratégie de niche pour des produits au rapport encombrement/prix en augmentation. 5 propositions de développement stratégique pour les jurassiens atteindre une taille suffisante. Pour cela, il faut financer les budgets de pub! délocaliser une partie de la production en Asie (actuellement, Smoby garde une grande partie de sa production en France ; beaucoup est déjà automatiser ; donc ils ont intérêt à rester en France) investir dans les jeux vidéo, dans les licences de film poursuivre la stratégie de niche mais cela cantonne l entreprise à une taille modeste et cela freine l expansion géographique. Julie Tessier Page 4

5 Entériner que l intensité concurrentiel est trop vive et entreprendre une diversification dans une industrie moins sinistrée (ex : emballage). Poursuivre une stratégie de niche et freiner l expansion géographique Julie Tessier Page 5

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise On ne peut concevoir l entreprise comme une entité isolée du milieu dans lequel elle agit. L entreprise

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

UE Marketing Stratégique

UE Marketing Stratégique UE Marketing Stratégique Modèles et Méthodes du Marketing Stratégique Les différents modèles et méthodes en Marketing Stratégique Introduction Analyse des besoins (du marché de référence) Analyse d attractivité

Plus en détail

2.2 Etablir un diagnostic stratégique. Documents annexes au PowerPoint

2.2 Etablir un diagnostic stratégique. Documents annexes au PowerPoint 1 2.2 Etablir un diagnostic stratégique Documents annexes au PowerPoint Document 1 Domaines concernés Exemples Facteurs politiques Politiques fiscales, budgétaire, monétaire, sociale Allègement exceptionnel

Plus en détail

Les chefs d entreprises de PME-PMI face à la propriété industrielle

Les chefs d entreprises de PME-PMI face à la propriété industrielle INSTITUT DE RECHERCHE EN PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE HENRI-DESBOIS Octobre 2005 Les chefs d entreprises de PME-PMI face à la propriété industrielle Dans un contexte de mondialisation, face à une compétitivité

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

Le marketing stratégique

Le marketing stratégique Chapitre2 Le marketing stratégique I. La démarche stratégique La démarche marketing comporte trois phases : analyse, planification et mise en œuvre. II. Le diagnostic stratégique Le diagnostic stratégique

Plus en détail

:Réalisé par BELHASSAN Selma

:Réalisé par BELHASSAN Selma :Réalisé par BELHASSAN Selma Introduction Le Plan Première partie: Présentation de l entreprise 1) Bref aperçu 2) Historique 3) Répartition géographique 4) Le développement durable Deuxième partie: L étude

Plus en détail

Principes de Base du Marketing. Robert TEP

Principes de Base du Marketing. Robert TEP Principes de Base du Marketing Robert TEP Plan I. Définition II. Principe III. Démarche IV. Les objectifs: 1. Clarifier la notion de Marketing 2. Distinguer les extensions de fonctions du Marketing 3.

Plus en détail

Les investissements internationaux

Les investissements internationaux Conclusion : Doit-on réguler les IDE? Les investissements internationaux Introduction : Qu est ce qu un investissement direct à l étranger (IDE)? I) L évolution des IDE 1 Les IDE : une affaire entre riches

Plus en détail

La démarche d intelligence économique

La démarche d intelligence économique PROGRAMME D APPUI AU COMMERCE ET À L INTÉGRATION RÉGIONALE Un programme financé par l Union européenne RENFORCEMENT DE LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES ET INTELLIGENCE ECONOMIQUE MARINA SAUZET CONSULTANTE

Plus en détail

I) Le diagnostic externe

I) Le diagnostic externe Le diagnostic stratégique est la première étape de la démarche stratégique et consiste à analyser le diagnostic externe et interne de l entreprise. L analyse FFOM (SWOT) résume les conclusions de ces deux

Plus en détail

Le Diagnostic de l Entreprise: Comprendre son Potentiel

Le Diagnostic de l Entreprise: Comprendre son Potentiel Diplôme Spécial en Management International Le Diagnostic de l Entreprise: Comprendre son Potentiel Michel Philippart Tunis, Juin 2007 Michel Philippart 2007 0 Objectifs Parcourir le processus de planification

Plus en détail

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales Les tendances du marché de la production d électricité dans le monde Samir Allal La globalisation économique a favorisé une plus grande expression des mécanismes concurrentiels. Désormais la concurrence

Plus en détail

DEMARCHE MARKETING MODULE : Aouichaoui Moez BTS : Conseiller d apprentissage. moez.aouichaoui@atfp.tn. Démarche Marketing

DEMARCHE MARKETING MODULE : Aouichaoui Moez BTS : Conseiller d apprentissage. moez.aouichaoui@atfp.tn. Démarche Marketing 2012/2013 Démarche Marketing MODULE : BTS : DEMARCHE MARKETING Aouichaoui Moez Conseiller d apprentissage moez.aouichaoui@atfp.tn - Janvier 2014 www.logistiquetn.me.ma, Tunis Aouichaoui Moez 1 Plan N.B

Plus en détail

Partie. Les jouets et les jeux électroniques : l environnement en danger? L habitant. Étude de cas. A. Le trajet des jouets

Partie. Les jouets et les jeux électroniques : l environnement en danger? L habitant. Étude de cas. A. Le trajet des jouets Étude de cas Les jouets et les jeux électroniques : l environnement en danger? Partie 3 L habitant Dans les pays riches, les enfants ont en général de nombreux jouets. Aujourd hui, de plus en plus de jeunes

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE

HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE LPA UNE PRESENCE FORTE EN CHINE Shanghai Francfort PARIS Guangzhou Hong Kong AlgER CASABLANCA Créé il y a 25 ans, Lefèvre Pelletier & associés (LPA)

Plus en détail

Séance 1. diagnostic stratégique des marchés et des entreprises

Séance 1. diagnostic stratégique des marchés et des entreprises Séance 1 Les outils d analyse et de Les outils d analyse et de diagnostic stratégique des marchés et des entreprises La stratégie d entreprise La stratégie => les orientations et décisions de long terme

Plus en détail

Les outils classiques de diagnostic stratégique

Les outils classiques de diagnostic stratégique Chapitre I Les outils classiques de diagnostic stratégique Ce chapitre présentera les principaux outils de diagnostic stratégique dans l optique d aider le lecteur à la compréhension et à la manipulation

Plus en détail

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com Stratégies des comptes en gestion distincte www.mfcglobalsma.com Des avantages uniques pour les conseillers et les épargnants. 1 Les comptes en gestion distincte offrent aux conseillers une méthode de

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

De quoi dépendent les taux de change? Si déficit dans les échanges extérieurs M>X demande de devises étrangères contre la monnaie nationale > offre

De quoi dépendent les taux de change? Si déficit dans les échanges extérieurs M>X demande de devises étrangères contre la monnaie nationale > offre De quoi dépendent les taux de change? Si déficit dans les échanges extérieurs M>X demande de devises étrangères contre la monnaie nationale > offre de devises étrangères contre monnaie nationale dépréciation

Plus en détail

Le transfert de technologie

Le transfert de technologie Le transfert de technologie Walter DALLE VEDOVE Walter DALLE VEDOVE 1 Notre but est de vous familiariser avec le transfert de technologie et la négociation de contrats de transfert technologique Croissance

Plus en détail

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises 72 CHAPITRE IV 1. La grande distribution française 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises La distribution française est une des plus importantes au niveau mondial, en raison de

Plus en détail

CREATION DE SOCIETE HONG KONG

CREATION DE SOCIETE HONG KONG CREATION DE SOCIETE HONG KONG 2 Création de société Hong Kong Ce document est principalement destiné à tous les futurs créateurs de société à Hong Kong. Il vous donnera les premiers éléments utiles pour

Plus en détail

M06/3/BUSMT/HP2/FRE/TZ0/XX+ COMMERCE ET Gestion. Mercredi 17 mai 2006 (matin) 2 heures 30 minutes

M06/3/BUSMT/HP2/FRE/TZ0/XX+ COMMERCE ET Gestion. Mercredi 17 mai 2006 (matin) 2 heures 30 minutes IB DIPLOMA PROGRAMME PROGRAMME DU DIPLÔME DU BI PROGRAMA DEL DIPLOMA DEL BI COMMERCE ET Gestion Niveau supérieur ÉPREUVE 2 22065024 Mercredi 17 mai 2006 (matin) 2 heures 30 minutes Instructions destinées

Plus en détail

Le diagnostic stratégique : définition. Le diagnostic stratégique : définition. Le diagnostic stratégique : le diagnostic interne

Le diagnostic stratégique : définition. Le diagnostic stratégique : définition. Le diagnostic stratégique : le diagnostic interne Le diagnostic stratégique : définition Le diagnostic stratégique consiste à évaluer la situation de l entreprise dans son environnement, afin de déterminer ses possibilités de survie et de développement.

Plus en détail

L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE

L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI DIRECTION GENERALE DE LA COMPETITIVITE DE L INDUSTRIE ET DES SERVICES L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE DERNIERES TENDANCES

Plus en détail

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation.

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation. Épreuve composée Cette épreuve comprend trois parties. 1. Pour la partie 1 (Mobilisation des connaissances), il est demandé au candidat de répondre aux questions en faisant appel à ses connaissances personnelles

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

Forum de l investissement Ateliers d Experts. 15 Octobre 2011. Les Dangers de l Assurance Vie

Forum de l investissement Ateliers d Experts. 15 Octobre 2011. Les Dangers de l Assurance Vie Forum de l investissement Ateliers d Experts 15 Octobre 2011 Les Dangers de l Assurance Vie L assurance vie c est quoi? Le placement préféré des français Environ 1 500 milliards d euros épargnés par les

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre Perspectives des marchés des matières premières de l alimentation animale Analyse prospective des écarts de prix de l aliment porcin dans l UE, aux Etats-Unis et au Les variations des prix des matières

Plus en détail

Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France

Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France Cycle Innovation & Connaissance 54 petit déjeuner Pr. Jacques COLIN 22 janvier 8h30-10h Grasse Animatrice : Valérie

Plus en détail

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel Sommaire PRESENTATION GENERALE DU MARKETING: Qu est-ce que le Marketing? Introduction et définition

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

14-18 La grande e-guerre. L e-commerce belge peut-il contrer la concurrence étrangère?

14-18 La grande e-guerre. L e-commerce belge peut-il contrer la concurrence étrangère? 14-18 La grande e-guerre L e-commerce belge peut-il contrer la concurrence étrangère? 14-18: la grande e-guerre Les webshops belges souffrent d un lourd handicap concurrentiel par rapport aux acteurs étrangers

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie. Introduction Lors de la campagne sur le référendum du Traité constitutionnel européen en 2005, la figure du «plombier

Plus en détail

PHOTOGRAPHE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

PHOTOGRAPHE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 PHOTOGRAPHE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU PHOTOGRAPHE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU PHOTOGRAPHE... 5 L'ACTIVITÉ DU PHOTOGRAPHE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU PHOTOGRAPHE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12

Plus en détail

Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC

Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC Communauté Économique et Monétaire de l Afrique Centrale CEMAC ATELIER DE REFLEXION SUR LE PROGRAMME ECONOMIQUE REGIONAL DE LA CEMAC (2010-2025) Douala 7-9 Août 2013 CRISE EUROPEENNE QUEL IMPACT SUR LE

Plus en détail

Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE

Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE I. La démarche mercatique globale A. Définition Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE La mercatique est l ensemble des techniques et actions ayant pour objet de prévoir, constater, stimuler, susciter ou renouveler

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE 14-15 septembre 2006 Séoul, Corée Déclaration de Séoul (version définitive) CENTRE

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions 27 novembre 213 N 5 Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions La Chine semble vouloir développer le poids du RMB comme monnaie internationale, aussi bien financière que

Plus en détail

Etude du modèle économique de sites ou services de streaming et de téléchargement direct de contenus illicites

Etude du modèle économique de sites ou services de streaming et de téléchargement direct de contenus illicites Etude du modèle économique de sites ou services de streaming et de téléchargement direct de contenus illicites Note de synthèse avril 2012 A l'attention de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE FIN-INTER-01 LE CONTEXTE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 2 heures Objectifs : Positionner le domaine de la finance internationale dans son contexte. Pré requis : Néant. Modalités

Plus en détail

Etude de marché de la Vidéo à la Demande en France

Etude de marché de la Vidéo à la Demande en France Etude de marché de la Vidéo à la Demande en France Présenté par : Damien Guiavarch Sommaire 1. Introduction... 3 2. Présentation de la VàD... 4 2.1 Technologie de la VàD... 4 2.2 La VàD dans le monde...

Plus en détail

Commerce illicite du tabac : Ayda A. Yurekli, PhD

Commerce illicite du tabac : Ayda A. Yurekli, PhD Plan Les incitations financières et le rôle des droits d accise Section B Les causes du commerce illicite Les réactions du Gouvernement face à la contrebande Les autres facteurs qui contribuent à la contrebande

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE

CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE CHAPITRE 1 : LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE Avant de réaliser un diagnostic, il y a une étape préalable à effectuer : une segmentation stratégique. 1) La segmentation stratégique A. Intérêt et définition de

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

Philippe SIRAULT. Etude de cas Danone. Camille Guilgaut Maryne Lahaye Julie Toussaint Youssef Slaoui

Philippe SIRAULT. Etude de cas Danone. Camille Guilgaut Maryne Lahaye Julie Toussaint Youssef Slaoui Philippe SIRAULT Etude de cas Danone Camille Guilgaut Maryne Lahaye Julie Toussaint Youssef Slaoui Sommaire Introduction Diagnostic Externe Diagnostic Interne Stratégie de Danone Conclusion Présentation

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Sommaire 1. Présentation de l'étude p. 3 2. Résultats détaillés p. 6 3. Le contexte : attitudes envers les marques

Plus en détail

SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne?

SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne? SYNTHÈSE Le marché des contenus et des services payants en ligne, historiquement fort en France sur la téléphonie fixe autour de Télétel puis d Audiotel s est développé autour de nouveaux canaux de diffusion

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL :

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : UN PARTENARIAT POUR BÂTIR DES COLLECTIVITÉS PLUS FORTES, PLUS PROSPÈRES ET PLUS DYNAMIQUES Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES

CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES Préambule Le cadre de références pour la rédaction de plan d'affaires est un document de travail qui a pour but de vous guider dans la rédaction

Plus en détail

Klako Group. Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux. Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité

Klako Group. Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux. Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité Klako Group Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité Beijing Hong Kong Shanghai Shenzhen Visitez notre site web à http://www.klakogroup.com Notre société

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la direction de projets audiovisuels Le master Création, Production, Images. Cinéma interactif et transmédia de l Institut

Plus en détail

ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC

ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC Ministère Chargé du Commerce Extérieur ATELIER DE RESTITUTION DU 27 NOVEMBRE 2014 ETUDE SECTEUR AGROALIMENTAIRE PROGRAMME EDEC Présentation du secteur agroalimentaire (IAA) Le secteur des industries agroalimentaires

Plus en détail

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

TP5 : Stratégie d entreprise

TP5 : Stratégie d entreprise Le groupe Virgin éléments du cas TP5 : Stratégie d entreprise Le groupe Virgin, c est (en 2006) - La plus grosse compagnie privée d Angleterre - Un chiffre d affaire de >8 Mia dollars - Plus de 200 société

Plus en détail

DOING BUSINESS WITH THE USA Une perspective Tunisienne

DOING BUSINESS WITH THE USA Une perspective Tunisienne DOING BUSINESS WITH THE USA Une perspective Tunisienne Expert - Coordonnateur du FAMEX Maison de l exportateur Tunis le 11 Janvier 2012 AGENDA 1. Les Etats-Unis : Des faits, des chiffres et des tendances

Plus en détail

Club Idaho Consulting # 1

Club Idaho Consulting # 1 Club Idaho Consulting # 1 Jeudi 27 octobre 2011 à 19h 20h30 Eclairages et discussion autour de la TV connectée réalité, perspectives et impacts Ordre du jour - Tour de table - Présentation de la synthèse

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012 Résumé L investissement direct étranger à Taïwan en 212 L Union Européenne est le premier investisseur étranger à Taïwan (31,9 Mds USD en 212). Dans l autre sens, Taïwan est à l origine d environ 226 Mds

Plus en détail

Questionnaire. Groupe de travail Biens de consommation UNIFA. Président : Jean-Claude RICOMARD. Rapporteurs : Clarisse REILLE Caroline LEBOUCHER

Questionnaire. Groupe de travail Biens de consommation UNIFA. Président : Jean-Claude RICOMARD. Rapporteurs : Clarisse REILLE Caroline LEBOUCHER Questionnaire Groupe de travail Biens de consommation UNIFA Président : Jean-Claude RICOMARD Rapporteurs : Clarisse REILLE Caroline LEBOUCHER 1 DIAGNOSTIC DE LA SITUATION ACTUELLE ET IDENTIFICATION DES

Plus en détail

Énergie et Mondialisation

Énergie et Mondialisation Énergie et Mondialisation Il est fréquent d affirmer que de nombreuses questions énergétiques ou environnementales ne peuvent être posées correctement qu au niveau mondial. Résolument ancré dans le réseau

Plus en détail

Programme d Appui au Commerce et à l Intégration Régionale. Union européenne GUIDE. de l intelligence économique pour les TPE / PME en Côte d Ivoire

Programme d Appui au Commerce et à l Intégration Régionale. Union européenne GUIDE. de l intelligence économique pour les TPE / PME en Côte d Ivoire Programme d Appui au Commerce et à l Intégration Régionale Union européenne GUIDE de l intelligence économique pour les TPE / PME en Côte d Ivoire Programme d Appui au Commerce et à l Intégration Régionale

Plus en détail

LE TOURISME À PARIS, ENJEUX ET DÉFIS

LE TOURISME À PARIS, ENJEUX ET DÉFIS LE TOURISME À PARIS, ENJEUX ET DÉFIS Intervenant Paul ROLL Directeur Général de l Office du Tourisme et des Congrès de Paris Président du conseil de l IREST MASTER 1 DATT - IREST UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON-SORBONNE

Plus en détail

NOK 4% 2016. Deutsche Bank. Crédit Agricole Corporate and Investment Bank (FR) (A/A2) Une opportunité d investissement en couronne norvégienne.

NOK 4% 2016. Deutsche Bank. Crédit Agricole Corporate and Investment Bank (FR) (A/A2) Une opportunité d investissement en couronne norvégienne. Deutsche Bank Une opportunité d investissement en couronne norvégienne. A quoi vous attendre? Type d investissement Ce produit est une obligation. En souscrivant à cette obligation, vous prêtez de l argent

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Hong Kong: Sociétés offshore à Hong Kong :

Hong Kong: Sociétés offshore à Hong Kong : Hong Kong: Le territoire de Hong Kong est situé sur les côtes Sud Est de la Chine et regroupe un grand nombre d îles. Ce territoire compte, à ce jour, près de sept millions d habitants. Hong Kong est revenu

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

Incidence des tendances de marketing

Incidence des tendances de marketing Incidence des tendances de marketing La publicité au Canada joue un rôle important dans l économie canadienne avec des dépenses qui devraient atteindre plus de 23,3 milliards de dollars en 211. Dépenses

Plus en détail

Les délocalisations au cœur de l expansion du commerce extérieur chinois

Les délocalisations au cœur de l expansion du commerce extérieur chinois COMMERCE EXTÉRIEUR Les délocalisations au cœur de l expansion du commerce extérieur chinois Françoise Lemoine* *Françoise Lemoine appartient au Centre d Études Prospectives et d Informations Internationales

Plus en détail

résumé un développement riche en emplois

résumé un développement riche en emplois ne pas publier avant 00:01 Gmt le mardi 27 mai 2014 résumé un développement riche en emplois Rapport sur le Travail dans le Monde 2014 Un développement riche en emplois Résumé ORGANISATION INTERNATIONALE

Plus en détail

En tête du 6 ème classement

En tête du 6 ème classement En tête du 6 ème classement 1 er : Sony Ericsson (+1 place) Sony Ericsson passe de 2 nde à 1 ère en améliorant son score sur la déclaration des performances de recyclage de téléphones mobiles obsolètes.

Plus en détail

Les conséquences de la crise financière et économique sur l implantation internationale des PME et ETI

Les conséquences de la crise financière et économique sur l implantation internationale des PME et ETI Les conséquences de la crise financière et économique sur l implantation internationale des PME et ETI Jiawei Ye Pramex International Université Paris-Dauphine - 1 - - 2 - Pramex International (cabinet

Plus en détail

Qu est-ce que le commerce équitable?

Qu est-ce que le commerce équitable? FAIR TRADE RULES! Position du mouvement international du commerce équitable en vue de la VI e Conférence Ministérielle de l OMC à Hong Kong Octobre 2005 «Nous, les membres du mouvement international du

Plus en détail

Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine

Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine Pourquoi la France est-elle le pays à privilégier pour s implanter en Europe? * La France est l une des grandes économies de la zone euro : Deuxième

Plus en détail

René Duringer. www.smartfutur.fr

René Duringer. www.smartfutur.fr La Veille Stratégique René Duringer www.smartfutur.fr Néo-Économie mondiale sans couture = guerre économique ouverte Compétition mondiale : low cost + déflation + agressivité facteur prix (cf. Chine) Des

Plus en détail

Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus.

Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus. Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population des internautes français âgés de 18 ans et plus. L échantillon a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers. Corrigé SOCONA

U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers. Corrigé SOCONA Session 2012 Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers Corrigé SOCONA Première partie Élaboration d un diagnostic

Plus en détail

Success Story pour le marché Américain

Success Story pour le marché Américain pour le marché Américain Votre passerelle sur le marchée américain. Al Hamman, Président, Hamman Marketing Associates Avec plus de 30 ans d expériences nationales et internationales derrière nous en marketing

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

FCM ROBOTIQUE. contact@cm-finances.com +33 1 58 56 38 80

FCM ROBOTIQUE. contact@cm-finances.com +33 1 58 56 38 80 1 FCM ROBOTIQUE contact@cm-finances.com +33 1 58 56 38 80 Un fonds actions internationales qui investit dans des entreprises directement ou indirectement liées au secteur de la robotique. Ce FCP procède

Plus en détail

L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution

L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France Intervenants : Régis BIZIEN, EC et CAC Cabinet MBV, Paris Christophe BERNARD, Consultant NSG Phase 2 Brice BLAZY, Directeur

Plus en détail

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines 5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines Avec toute la volatilité qui règne sur les marchés ces derniers temps, nombreux sont les investisseurs qui cherchent à diversifier leur portefeuille.

Plus en détail

COMMENT COMMERCIALISER DES OFFRES DE SERVICES? COMMENT GÉRER LES RESSOURCES HUMAINES?

COMMENT COMMERCIALISER DES OFFRES DE SERVICES? COMMENT GÉRER LES RESSOURCES HUMAINES? COMMENT COMMERCIALISER DES OFFRES DE SERVICES? COMMENT GÉRER LES RESSOURCES HUMAINES? YOUR TRUSTED E-COMMERCE PARTNER IN CHINA 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 BYSOFT GROUP Bysoft China 2003

Plus en détail

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Gestion obligataire Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Nous pensons que la répression financière se prolongera encore plusieurs années. Dans cet intervalle, il sera de plus en

Plus en détail

Contribution des industries créatives

Contribution des industries créatives RÉSUMÉ - Septembre 2014 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes de PIB et d emploi Évolution 2008-2011 2 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes

Plus en détail

ACQUISITION, SERVICES AUX COMMERCANTS : UNE OFFRE DE PLUS EN PLUS DIVERSIFIEE DANS UN MARCHE EN PLEINE MUTATION. Mars 2011

ACQUISITION, SERVICES AUX COMMERCANTS : UNE OFFRE DE PLUS EN PLUS DIVERSIFIEE DANS UN MARCHE EN PLEINE MUTATION. Mars 2011 ETUDE ACQUISITION, SERVICES AUX COMMERCANTS : UNE OFFRE DE PLUS EN PLUS DIVERSIFIEE DANS UN MARCHE EN PLEINE MUTATION Mars 2011 Contexte & enjeux Avec l accélération des évolutions concurrentielles, technologiques

Plus en détail

KEYPLAN. Le bon plan pour faire avancer votre argent

KEYPLAN. Le bon plan pour faire avancer votre argent KEYPLAN Le bon plan pour faire avancer votre argent Table de matières Introduction 3 Les 2 règles d or pour investir 5 Les fonds, une excellente source d investissement 6 KEYPLAN, la solution idéale pour

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail