PREMIERE ANALYSE DES IMPACTS de la LOI ALUR Loi n du 24 mars 2014 (Publiée au Journal officiel du 26 mars 2014)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PREMIERE ANALYSE DES IMPACTS de la LOI ALUR Loi n 2014-366 du 24 mars 2014 (Publiée au Journal officiel du 26 mars 2014)"

Transcription

1 PREMIERE ANALYSE DES IMPACTS de la LOI ALUR Loi n du 24 mars 2014 (Publiée au Journal officiel du 26 mars 2014) 1

2 PREMIERE ANALYSE DES IMPACTS de la LOI ALUR Avertissements Le lecteur est avisé qu il s agit d une première analyse et interprétation du texte de la loi. Le CRIDON-Lyon réalisera au fur et à mesure de sa réflexion et de la publication des textes d application attendus, des mises à jour régulières. Ce document est le fruit des travaux d analyse conduits par les services Construction, Civil Obligations et Commercial. 2

3 La loi «Pour l accès au logement et un urbanisme rénové» (loi ALUR) après la décision du Conseil Constitutionnel rendue le 20 mars dernier, a été publiée au journal officiel du 26 mars Elle est entrée en vigueur le 27 mars Cette loi, qui comprend 177 articles, s inscrit dans une série de textes adoptés et entrés en vigueur au fil du temps, depuis le mois de janvier 2013 : une loi du 18 janvier 2013 relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production de logement social, suivie de cinq ordonnances consacrées à des aspects divers de notre législation, en lien avec la production de logements. 3

4 Le législateur a divisé la loi en quatre titres : Titre I : Favoriser l accès de tous à un logement digne et abordable (art. 1 à 51). Titre II : Lutter contre l habitat indigne et les copropriétés dégradées (art. 52 à 95) Titre III : Améliorer la lisibilité et l efficacité des politiques publiques du logement (art. 96 à 125). Titre VI : Moderniser les documents de planification et d urbanisme (art. 126 à 177). La loi ALUR apporte des modifications dans de très nombreux domaines qui touchent au droit privé comme la loi du 6 juillet 1989 ou le statut de la copropriété, mais aussi au droit public lorsqu il s agit du plan local d urbanisme intercommunal ou du droit de préemption urbain. L objectif du CRIDON de LYON aujourd hui n est pas ici d exposer l ensemble de la loi mais d en extraire les dispositions qui concernent la pratique notariale et sur lesquelles il est apparu nécessaire d alerter dès maintenant les praticiens, avant tout commentaire détaillé. 4

5 Nous avons donc choisi de ne retenir que 13 thèmes dans lesquels nous ne présentons que certains articles de la loi qui nous sont apparus les plus importants. 1. Les baux d habitation (dont : location en meublé, permis de louer et résidences universitaires) 2. Les dispositions de la loi du 31 décembre 1975 relative à la vente de l immeuble loué 3. Le changement d usage des logements (art L du CCH ) 4. Les professionnels de l immobilier 5. La copropriété : immatriculation des syndicats et vente du lot 6. La lutte contre la mérule 7. La lutte contre les marchands de sommeil 8. L autorisation préalable de division de l immeuble bâti 9. Le bail à construction et emphytéotique : le sort des locataires à la fin du bail 10. Le droit de préemption urbain 11. La disparition du coefficient d occupation des sols 12. Le lotissement : le sort des documents. 13. Les problèmes de dépollution et des secteurs d information 5

6 Pour cette présentation, c est la forme d un tableau qui a été retenue afin de situer chaque disposition nouvelle dans le code ou la loi qu elle modifie, en résumer l objet, indiquer selon quelles modalités elle entrera en vigueur. Nous avons respecté, autant que possible, la chronologie des articles dans la loi pour permettre à chacun de situer une disposition évoquée dans son contexte, en se reportant au texte intégral de la loi. Ce document n est encore une fois qu un message d alerte et une première interprétation. L étude plus complète de la loi conditionnée en partie par une quarantaine de décrets à venir, fera l objet de publications du CRIDON. Les conférences qui sont proposées par le CRIDON de LYON permettront de développer les principaux sujets abordés par le législateur. 6

7 Article de loi Alur Art. 1 er Loi du 6 juillet 1989 art. 1 er Droit au logement 1. Les baux d habitation Condamnation du refus de louer pour un motif discriminatoire Généralisation de l interdiction du refus de louer pour tout motif discriminatoire visé par le Code Pénal Article 2 Champ d application La loi régit le bail de la résidence principale : logement occupé au moins huit mois par an, sauf exceptions, par le titulaire ou une personne à charge. C est l utilisation à titre de résidence principale qui détermine l application de la loi, qui en donne également la définition Article 3 Article 3-1 Forme et mentions du contrat de bail Adéquation de la surface habitable au loyer Création d un contrat type. Mentions obligatoires et sanctions de leur absence Si la surface habitable est inférieure de plus d 1/20 e à la surface mentionnée, le loyer doit être proportionnellement réduit pour certaines dispositions et repoussée à la parution d un décret ou arrêté pour d autres : -contrat type -loyers de référence -GUL (à laquelle le bailleur peut expressément renoncer) -Notice d information relative aux droits et obligations des parties et aux voies de conciliation et de recours à l exception des contrats en cours L indication du montant et de la date de versement du dernier loyer acquitté par le précédent locataire s il a quitté le logement depuis moins de 18 mois, ou du montant des travaux effectués dernièrement est nouvelle et d application immédiate. En son absence, comme en l absence d indication de la surface ou du dernier loyer, le locataire peut mettre en demeure le bailleur de le faire et à défaut saisir le juge pour obtenir le cas échéant une diminution du loyer. Fixe une jurisprudence incertaine 7

8 Article de loi Alur 1. Les baux d habitation Art. 1 er Article 3-2 Etat des lieux Ses modalités et son coût lorsqu il est réalisé par un tiers mandaté, ou par huissier en l absence d accord, sont fixés par décret. Le locataire peut seul demander à ce qu il soit complété dans les 10 jours de son établissement. Les états des lieux doivent être complétés par les relevés des index pour chaque énergie. Subordonnée à la parution de décrets pour les modalités et le coût. pour le reste L objectif est de réduire le contentieux par plus de précision. Article 3-3 Diagnostic technique Plus complet : au DPE, au CREP et aux risques naturels et technologiques, s ajoutent l amiante et l état de l installation intérieure d électricité et de gaz Article 4 Clauses non écrites Interdiction de percevoir des pénalités (clause pénale) en cas d infraction aux clauses d un bail ou d un règlement de copropriété. Pas de facturation au locataire de l état des lieux de sortie. Impossibilité d imposer la souscription d un contrat de location d équipements. Réduction de 40 à 21 jours de la durée en deçà de laquelle le locataire ne peut demander une indemnité au bailleur lorsqu il réalise des travaux. Subordonnée pour les nouveautés à la parution de décrets aux contrats à conclure. La mention expresse du diagnostic amiante clarifie la situation. Il fallait se référer aux dispositions du CSP exigeant qu il soit tenu à disposition des occupants. 8

9 1. Les baux d habitation Article de loi Alur Art. 1 er Article 5 Rémunération des intermédiaires -Entremise ou négociation d une mise en location : charge exclusive du bailleur - Visite du preneur, constitution de son dossier et rédaction du bail : partage entre bailleur et preneur, la part du locataire ne pouvant excéder celle du bailleur ces frais étant de surcroît plafonnés par décret (par m² de surface habitable) -Honoraires des personnes mandatées pour réaliser l état des lieux : partage et plafonnement dans les mêmes conditions. Subordonnée à la parution de décrets Applicable aux notaires. La fixation de plafonds va être déterminante. Communication à l observatoire des loyers des informations relatives au logement et au contrat de location. L absence de versement de l APL n est pas un défaut de paiement. Article 7 Vétusté Travaux du bailleur Assurance Les modalités de prise en compte de la vétusté seront déterminées par décret. Une information préalable doit lui être remise. Les travaux ne peuvent être exécutés les samedis, dimanches et jours fériés sans son accord. Il peut saisir le juge afin qu il prononce leur interdiction ou leur interruption s ils ne respectent pas les conditions définies dans la notification, sont abusifs ou rendent l utilisation du local impossible ou dangereuse. Possibilité pour le bailleur de souscrire une assurance pour compte du locataire si ce dernier n y a pas procédé. Le locataire doit permettre l accès aux lieux loués pour la préparation des travaux visés. Décret pour la vétusté et l assurance pour compte Applicable aux contrats en cours pour les travaux ( article 14-1 de la loi ALUR) 9

10 1. Les baux d habitation Article de loi Alur Art. 1 er Article 7-1 Prescription Prescription triennale des actions dérivant d un contrat de bail. Prescription annale de l action en révision du loyer par le bailleur. sauf contrats en cours et règles relatives à l application dans le temps d une prescription plus courte (C. Civ. art. 2222). Primordial d autant que le bailleur doit désormais demander l indexation. Article 8-1 Colocation Réglementation de la colocation par bail unique ou pluralité de contrats. -Constitutive d une division de logement en cas de pluralité de baux -Normes de peuplement -Adaptation des normes de décence -Contrat type - Assurance pour compte -Forfait de charges possible -Limitation de la solidarité du colocataire ou de la caution qui cesse avec l entrée d un nouveau colocataire ou 6 mois après la date d effet du congé Des décrets doivent définir les normes de décence, établir un contrat-type. L attention des bailleurs devra être attirée sur la limitation des effets de la solidarité. Art. 5 Article 11-1 Congés pour vendre dans le cadre d une vente par lots Abaissement du seuil de 10 à 5 logements vendus par lots Application immédiate (aux congés délivrés après l entrée en vigueur de la loi) Attention, les accords collectifs n ont pas été modifiés : leur seuil d application reste de 10 logements 10

11 Article de loi Alur Art. 5 Article 11-2 Mise en copropriété d un immeuble indivis de 5 locaux d habitation ou plus 1. Les baux d habitation Prorogation des baux d une durée de 3 ans si l immeuble est situé en zone d urbanisation de plus de habitants où il existe un déséquilibre entre l offre et la demande de logements (zones tendues). Dans l attente du décret définissant les zones tendues. Le législateur entend-il véritablement que l immeuble soit la propriété d indivisaires? Des problèmes de cumul de protection peuvent se poser si la mise en copropriété intervient dans le cadre d une vente par lots. 11

12 1. Les baux d habitation Article de loi Alur Art. 5 Article 15 Congés -Le remise en main propre contre récépissé ou émargement est expressément validée. Congé du bailleur, sauf pour les baux en cours. Un arrêté doit déterminer le contenu de la notice La protection du locataire est accrue. d information. -Congé pour reprise : Indication de la nature du lien existant entre le bailleur et le bénéficiaire Justification du caractère réel et sérieux de la reprise En cas d acquisition d un bien occupé : si le terme du bail intervient moins de 2 ans après : respect d un délai de 2 ans -Congé pour vendre : Restriction des congés sans droit de préemption : vente entre parents et alliés jusqu au 3 e et non plus 4 e degré inclus En cas d acquisition d un bien occupé : pour le terme du premier renouvellement du bail. -Le juge saisi peut d office vérifier la réalité du motif et la justification par des éléments sérieux et légitimes. -Suspension de tout congédiement en cas de : -Risque sanitaire et technologique -Bâtiment menaçant ruine -Délivrance d une notice d information relative aux obligations du bailleur et aux voies de recours et d indemnisation du locataire Amendes pénales en cas de congé frauduleux Le montage consistant à acquérir un bien loué, puis délivrer congé est désormais encadré si le congé est motivé par la reprise ou par la vente. Congé du locataire Nouveaux cas de réduction à un mois du délai de préavis (zones «tendues», handicapés, attribution logement bénéficiant de l APL) et obligation d en préciser le motif dans le congé. Locataires et bailleurs protégés : -niveau plafond de ressources : attribution de logements conventionnés -âges modifiés : 65 ans pour tous 12

13 Article de loi Alur 1. Les baux d habitation Art. 6 Article 16 Observatoires des loyers Composition et missions des observatoires des loyers, qui vont recueillir des données relatives aux loyers et les mettre à disposition du public. Des décrets détermineront leurs conditions d agrément. Permettront notamment de déterminer les loyers de référence. Article 17 Encadrement des loyers Zones d encadrement Fixation par le Préfet d un loyer de référence, d un loyer de référence majoré (+20% maxi) et d un loyer de référence minoré (- 30% maxi) Un décret fixera les modalités d application de l encadrement. Complément de loyer pour les logements aux caractéristiques de localisation ou de confort. Contestable dans les 3 mois par le locataire. Article 17-1 Révision des loyers Obligation de demander le jeu de l indexation dans l année de sa prise d effet. Majoration possible du loyer par une clausetravaux ( article 14-1 loi ALUR) Les clauses d indexation ne sont plus automatiques. Article 17-2 Loyer du bail renouvelé Zones «tendues» : -action en diminution possible si loyer supérieur au LR minoré -action en réévaluation si loyer inférieur au LR minoré Hors zones «tendues» l ancien système du loyer manifestement sous-évalué s applique. Décret Le loyer proposé dans le cadre d une action en réévaluation doit être inférieur ou égal au LR minoré. Le locataire peut contester l action en réévaluation par référence aux loyers habituellement constatés dans le voisinage pour des logements comparables. 13

14 1. Les baux d habitation Article de loi Alur Art. 6 Article 18 Loyer initial Dans les zones tendues, un décret fixe annuellement le montant maximum d évolution des loyers des logements vacants et des contrats renouvelés. Attente du décret Double encadrement. Article 20 Commission de conciliation Elargissement de son champ de compétence aux litiges relatifs aux congés. Article 20-1 Mise en conformité d un logement indécent L information du bailleur par l organisme payeur de son obligation de mise en conformité tient lieu de demande par le locataire sauf contrats en cours? ( article 14-1 loi ALUR) Article 21 Quittances Gratuité des avis d échéance et des quittances qui peuvent être dématérialisées avec l accord du locataire Article 22 Dépôt de garantie Restitution : - dans les 2 mois de la remise en main propre ou par LRAR des clés au bailleur ou à son mandataire avec indication du nouveau domicile -dans le mois lorsque l état des lieux de sortie est conforme à l état des lieux d entrée -possibilité de conserver sur justification une provision de 20% dans les immeubles collectifs jusqu à l arrêté des comptes annuel -Majoration de 10% par mois à défaut de restitution dans les délais sauf contrats en cours 14

15 1. Les baux d habitation Article de loi Alur Art. 6 Article 22-2 Etablissement des contrats Liste des pièces justificatives du candidat et de sa caution Un décret définit la liste des pièces justificatives. Interdiction d imposer la cosignature d un ascendant ou d un descendant Application immédiate sauf contrats en cours pour le reste Sanctions par amendes administratives Article 23 Charges Modifications mineures sur l information des modalités de leur calcul et la transmission de leur récapitulatif. Le locataire peut exiger leur paiement par 1/12 e si la régularisation n a pas été effectuée avant la fin de l année suivant celle de leur exigibilité 1 er septembre 2015 pour le récapitulatif. pour le reste. Article 24 Clause résolutoire Mentions du commandement de payer. Signalement à la commission de coordination des actions de prévention des expulsions locatives. Saisie préalable de la commission pour les bailleurs personnes morales Article 24-1 Mandat d agir L agrément des associations siégeant à la commission nationale de concertation n est plus nécessaire. 1 er janvier 2015 pour la commission sauf contrats en cours La collectivité territorialement compétente en matière d habitat et les organismes payeurs des aides au logement peuvent être mandatés par le locataire en litige avec son bailleur 15

16 Article de loi Alur Art. 8 Article 24-2 Loi du 6 juillet Les baux d habitation Création de la garantie universelle des loyers (GUL). Objectif : Eviter les expulsions en garantissant les impayés du locataire.. Montant garanti : L indemnisation du propriétaire ne devra pas excéder le montant du loyer de référence qui sera fixé par le préfet (possible majoration si le locataire est étudiant, demandeur d emploi, apprenti ou salarié hors CDI). Les revenus du locataire devront être au moins deux fois supérieurs au montant du loyer pour pouvoir prétendre à la GUL. Au plus tard le 1er janvier 2016 (possibilité d application aux contrats en cours à cette même date par voie d avenant, après vérification des conditions fixées par l article 24-2) Dispositif par défaut dans les contrats de location, le bailleur devra donc expressément y renoncer. Cette garantie n est pas véritablement universelle car le bailleur reste libre de choisir un cautionnement ou un système d assurance privé (avec possibilité de cumul avec un cautionnement si le preneur est étudiant ou apprenti)..impayés couverts : - Loyer -charges locatives. Sauf : dégradations locatives..conditions succinctes : 1) Contrat de location écrit conformément au «contrat type» (article 3) 2) Déclaration du contrat de location à l Agence de la garantie universelle des loyers (le «contrat type» devra stipuler qu il peut faire l objet d une déclaration à l AGUL. 3) Le logement loué devra être décent au sens de l article 6. 4) Le preneur ne devra pas être un parent ou allié du bailleur. 16

17 Article de loi Alur Art. 8 Article 25-3 Loi du 6 juillet 1989 Article 25-4 Loi du 6 juillet 1989 Article 25-5 Loi du 6 juillet 1989 Article 25-6 Loi du 6 juillet 1989 Article 25-7 Loi du 6 juillet Les baux d habitation : Locations en meublé Logements meublés Donne une définition du logement meublé. Exigence d un inventaire pour les locations meublées. Dépôt de garantie pour les locations meublées. Durée de la location meublée. Dispositions d ordre public dès lors que le logement constitue la résidence principale du locataire. «Un logement meublé est un logement décent équipé d un mobilier en nombre et en qualité suffisants pour permettre au locataire d y dormir, manger et vivre convenablement au regard des exigences de la vie courante». Rédaction d un «inventaire et un état détaillé du mobilier» lors de la conclusion du bail, dans les mêmes formes et en autant d exemplaires que de parties à la remise et à la restitution des clés. Fixe le montant du dépôt de garantie à 2 mois de loyer maximum. Rédaction du bail selon un contrat type qui sera défini en Conseil d Etat. Durée minimale d un an tacitement reconductible pour la même durée. La durée peut être ramenée à 9 mois si le locataire est étudiant. Dans les conditions de droit commun, mais en pratique dès la parution des décrets fixant la liste des éléments que doit comporter le logement, et définissant le «contrat type». Auparavant, l article 2 alinéa 2 de la loi du 6 juillet 1989 excluait les «locations en meublé» de son champ d application. Cette définition vise à clarifier la notion de «location meublée» qui soulevait certaines difficultés. Cet inventaire amiable et contradictoire est rendu obligatoire. L inventaire et l état détaillé ne peuvent donner lieu à aucune autre facturation que celle liée à l établissement de l état des lieux. Dérogation à l article 22 qui limite le dépôt de garantie à un mois de loyer pour les «locations vides». Reprend les exigences de l article L du code de la construction et de l habitation. Exigence d un écrit strictement encadré. Réduction possible de la durée à 9 mois pour les étudiants 17

18 1. Baux d habitation : locations en meublé Article de loi Alur Art. 8 Article 25-8 Loi du 6 juillet 1989 Objet Renouvellement du bail et congé de la location meublée. Résumé Le congé doit être notifié par lettre recommandée A/R ou signifié par acte extrajudiciaire. Le locataire (même si le bail est de neuf mois) peut résilier le contrat à tout moment sous réserve d un préavis d un mois. Si le bailleur souhaite modifier les conditions du bail, il doit, à l expiration du contrat, en informer le locataire avec un préavis de trois mois. En cas d acceptation par le preneur, le contrat est renouvelé pour un an. Le congé du bailleur doit respecter un préavis de trois mois, et être motivé par : - sa décision de reprendre ou vendre le logement (si caractère réel et sérieux) - un motif légitime et sérieux (comme le non-respect d une obligation du locataire) Le congé doit comporter le motif allégué à peine de nullité ; et, en cas de reprise, indiquer les noms et adresse du bénéficiaire et la nature de son lien avec le bailleur. Entrée en vigueur Commentaire Contrairement à l article 15, le congé ne peut pas être remis en main propre. Fixation de la forme du congé qui n était pas prévue par l article L CCH. Pas de modification des délais de préavis. Si le preneur quitte les lieux avant l expiration du préavis émanant du bailleur, il n est redevable du loyer et des charges que jusqu à cette date (il sera en revanche tenu jusqu au terme s il en est l auteur, sauf relocation avec l accord du bailleur). Le congé du bailleur n est pas possible si le locataire est âgé avec de faibles ressources Le juge saisi peut (même d office) vérifier la réalité du motif et invalider le congé en l absence de motifs sérieux et légitimes. Si le congé émane du bailleur, le locataire n est redevable du loyer et des charges que pour le temps où il a occupé réellement les lieux. 18

19 1. Baux d habitation : Locations en meublé Article de loi Alur Art. 8 Article 25-9 Loi du 6 juillet 1989 Encadrement des loyers de la location meublée. Dans les zones d encadrement mentionnées à l article 17 (I), le Préfet fixe un loyer de référence, un loyer de référence majoré et un loyer de référence minoré. Une majoration unitaire par mètre carré sera appliquée à ces loyers de référence pour tenir compte du caractère meublé du logement. La majoration unitaire par mètre carré permettra de pondérer la valeur des loyers de référence en tenant compte de la spécificité du caractère meublé du logement. Article Loi du 6 juillet 1989 Récupération des charges locatives par le bailleur en cas de location meublée. Ces dispositions ne s appliquent pas aux logements meublés situés dans une résidence de service gérée selon un mode d organisation adapté aux nécessités des résidents par un mandataire unique (hôtels, résidences de tourisme, ou en cas de caractère habituel de l activité de location meublée accompagnée de prestations para-hôtelières). La révision du loyer s opère dans les conditions de l article 17-1 (I), avec la possibilité supplémentaire d une augmentation conventionnelle du loyer en cas d acquisition d équipements par le bailleur en sus de l équipement initial. Possibilité pour le bailleur de récupérer les charges locatives accessoires au loyer principal :. Soit dans les conditions de l article 23 pour les provisions sur charges ;. Soit sous forme de forfait tel que défini dans le contrat, versé simultanément au loyer sans complément ou régularisation ultérieure possible. Sa fixation doit respecter les termes de l article 23 et son montant peut être révisé chaque année aux mêmes conditions que le loyer principal. 19

20 1. Les baux d habitation : Droit commun Article de loi Alur Art. 1 C. Civ. art Réduction du loyer en cas de réparations Réduction de 40 à 21 jours du délai au-delà duquel le loyer doit être diminué. sauf pour les contrats en cours urgentes effectuées par le bailleur Art. 3 Loi du 9 mars 2010 Article 2, al. 4 CCH art. L Détecteurs de fumée sauf pour les contrats en cours Art. 4 Code civil, art nouveau Cotitularité du bail Attribution du bail en cas de dissolution du PACS Son installation incombe au bailleur, qui doit s assurer de son bon fonctionnement lors de l état des lieux. Le locataire l entretient et assure son renouvellement. Extension au PACS Possibilité de saisir le juge pour demander l attribution, le bailleur est appelé à l instance. sauf pour les contrats en cours Pour les baux en cours lors de l entrée en vigueur de loi de 2010, l obligation d installation faite au bailleur est satisfaite par la fourniture d un détecteur ou par remboursement du locataire La cotitularité n est pas automatique : les partenaires doivent en faire la demande conjointement. L article 9-1 de la loi du 6 juillet 1989 relatif à l opposabilité des notifications du bailleur n a toujours aucun sens. 20

21 Article de loi Alur Art. 92 L635-1 à L CCH 1. Les baux d habitation : permis de louer Création d un permis de louer dans des zones difficiles Le conseil municipal ( ou l établissement public intercommunal compétent en matière d habitat) peut délimiter des zones imposant une autorisation de louer en cas d habitat dégradé. La demande d autorisation de louer est transmise à l autorité compétente selon un modèle type avec le dossier de diagnostic. Le silence dans le délai d un mois vaut acceptation. Le refus est transmis à la CAF et la MSA. Une nouvelle autorisation est nécessaire à chaque location. Il faudra attendre le décret d application. Le but est la lutte contre l habitat indigne. Avant de conclure un bail, il faudra vérifier en mairie si le logement n est pas situé dans une zone soumise à autorisation ou déclaration. Art. 93 L634-1 à L du CCH Instauration d une déclaration de louer Sanction : une amende comprise entre et , mais sans incidence sur la validité du bail. Les mêmes organes peuvent instituer non plus une zone d autorisation, mais une zone de déclaration de mise en location. Cette déclaration devra être effectuée dans les 15 jours suivant la conclusion du bail, accompagnée du dossier de diagnostic technique. Le récépissé, nécessaire pour bénéficier de l APL sera transmis par le bailleur au locataire. Il faut une déclaration à chaque nouvelle location. Sanction : amende de Attente du décret d application. Cette zone peut concerner un seul ensemble immobilier. Il faudra réitérer la déclaration à chaque location. 21

22 Article de loi Alur Art. 13 CCH, art. L (nouveau) Résidences Universitaires 1. Baux d habitation : Résidences universitaires Etablissement destiné au logement collectif à titre de résidence principale dans des immeubles comportant à la fois des locaux privatifs, meublés ou non, et des locaux affectés à la vie collective. Accueille des étudiants, des personnes de moins de 30 ans en formation ou en stage, des personnes titulaires d un contrat de professionnalisation ou d apprentissage et à titre exceptionnel des enseignants et des chercheurs Les baux qu elles concluent (meublés ou non) ne sont que partiellement soumis à la loi du 6 juillet Durée maximale d un an et renouvellement possible si l occupant remplit toujours les conditions. Interdiction de cession et souslocation. Ces résidences peuvent faire l objet d une convention APL. 22

23 2. Les dispositions de la loi du 31 décembre 1975 relative à la vente de l immeuble loué Article de loi Alur Art. 5- II, 1, a Loi 31 décembre 1975 Article 10 Droit de préemption du locataire Si le locataire renonce à exercer son droit de préemption, le bailleur, dès sa renonciation, doit à peine de nullité notifier la vente à la commune, qui a deux mois pour préempter. En cas de préemption, celle-ci pourra se faire éventuellement au prix fixé par le juge, sans que le vendeur puisse renoncer à la vente. Ce nouveau droit de préemption est autonome, sans référence au DPU. Il doit donc être purgé dans toutes les communes, qu elles soient dotées ou non d un PLU. Art. 5-II,1,b Idem Idem La vente du ou des logements occupés à un organisme HLM échappe au droit de préemption du locataire de l article 10 de la loi de 1975 Art. 5-II,2 Loi 31 décembre 1975 Article 10-I Vente «à la découpe» Le nombre de logements est baissé de dix à cinq pour déterminer les immeubles concernés Augmentation notable du champ d application de la loi «Aurillac» 23

24 Article de loi Alur Art. 16, 1 Art. 16, 2 Art. L du code de la construction et de l habitation (CCH) Création de l article L A du CCH 3. Le changement d usage des logements (art du CCH) Autorisation préalable de changement d usage des locaux d habitation. Création d un régime d autorisation temporaire propre aux locations meublées de courtes durées. Nouveau : le fait de louer un local meublé destiné à l habitation de manière répétée pour de courtes durées à une clientèle de passage qui n y élit pas domicile constitue un changement d usage. Dispositions spécifiques aux locations de courtes durées qui permettent aux communes entrant dans le champ d application de l article L du CCH, d encadrer ce type de locations, principalement les meublés de tourisme, en instaurant un régime d autorisation temporaire. Lorsque la location constitue la résidence principale du loueur, au sens de l article 2 de la loi du 6 juillet 1989 (modifié par la loi ALUR, art. 1 er ), aucune autorisation n est nécessaire, ni au titre de l article L ni à celui de l article L A du CCH. L autorisation temporaire exclu de devoir procéder à un changement de destination au sens de l urbanisme.. Cet article transpose la jurisprudence de la CA Paris et soumet les meublés de tourisme ou autres locations meublées de courtes durées (par opposition aux meublés de l article L du CCH) à la procédure de changement d usage de l article L du CCH., sous réserve des délibérations à intervenir des communes ou organes délibérants des EPCI. Les délibérations fixent les modalités de délivrance des autorisations temporaires et les critères de celles-ci, notamment : durée des contrats de location ou caractéristiques physiques du local, en fonction de sa localisation L institution d un régime d autorisation temporaire écarte les dispositions de droit commun des articles L et L du CCH. Bien que le texte ne le précise pas, ces dispositions se cumulent avec les règles tirées du code du tourisme qui prévoient également le mécanisme d une déclaration préalable en mairie (cf. art. L du code du tourisme, par ailleurs modifié par la loi ALUR, art. 10). 24

LOI ALUR SYNTHÈSE ENTRÉES EN VIGUEUR SNPI INFORMATIONS ISSN : 1270-0894

LOI ALUR SYNTHÈSE ENTRÉES EN VIGUEUR SNPI INFORMATIONS ISSN : 1270-0894 LOI ALUR SYNTHÈSE ENTRÉES EN VIGUEUR ISSN : 1270-0894 SNPI INFORMATIONS Mai 2014 LOI ALUR ET LOI HOGUET Principales dispositions de la loi ALUR modifiant la loi du 2 janvier 1970 Applicables immédiatement

Plus en détail

GESTION. - Dans le cadre d un mandat de recherche, les honoraires ne sont dus qu à la signature du bail.

GESTION. - Dans le cadre d un mandat de recherche, les honoraires ne sont dus qu à la signature du bail. GESTION 1- Avant le bail 2- Le contrat de bail 3- Entrée dans les lieux 4- Travaux 5- Loyers et charges 6- Fin du bail 7- Litiges 8- Dispositions spécifiques 1- Avant le bail - Un décret fixera la liste

Plus en détail

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014.

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Information Atelier PLH Grand Avignon 7 octobre 2014 Rappel chronologique Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Décision du Conseil constitutionnel

Plus en détail

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] :

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] : CONTRAT DE LOCATION (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986) LOCAUX MEUBLES A USAGE

Plus en détail

Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier

Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier Document rédigé par les experts BusinessFil Immo Contact : 01 47 87 49 49 Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier L édito Après

Plus en détail

LOI ALUR ET GESTION LOCATIVE. 28 mars 2014 commission gestion locative Emmanuelle Benhamou

LOI ALUR ET GESTION LOCATIVE. 28 mars 2014 commission gestion locative Emmanuelle Benhamou LOI ALUR ET GESTION LOCATIVE 28 mars 2014 commission gestion locative Emmanuelle Benhamou LOI n 2014-366 en date 24 mars 2014 POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE PUBLIEE AU JO LE 26 MARS 2014

Plus en détail

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés?

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? La loi du 24 Mars 2014 dite «loi ALUR», publiée au J.O. du 26/03/2014 a apporté quelques modifications notables dans le domaine du droit de la copropriété.

Plus en détail

La loi ALUR : une opportunité commerciale

La loi ALUR : une opportunité commerciale La loi ALUR : une opportunité commerciale Equipe Offres Septembre 2014 1 Sommaire 1 La loi ALUR et la copropriété 05 2 La loi ALUR et les rapports locatifs 12 3 La loi ALUR et les agents immobiliers 19

Plus en détail

CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT MEUBLE

CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT MEUBLE CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT MEUBLE (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du

Plus en détail

PROCEDURE DE MISE EN VENTE D UN LOGEMENT HLM

PROCEDURE DE MISE EN VENTE D UN LOGEMENT HLM NOTE JURIDIQUE 5 février 2004 PROCEDURE DE MISE EN VENTE D UN LOGEMENT HLM Loi du 23.12.86 (CCH : art. L. 443-7 et suivants modifiés par la loi du 21.7.94 et par la loi SRU du 13 décembre 2000), Décret

Plus en détail

LE CONTRAT ET LE LOYER DANS LE PARC PRIVÉ Dossier juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire

LE CONTRAT ET LE LOYER DANS LE PARC PRIVÉ Dossier juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire LE CONTRAT ET LE LOYER DANS LE PARC PRIVÉ Dossier juridique de la Sommaire ANALYSE DE LA CNL / Page 2 Eléments constitutifs du bail / Page 2 Durée du bail / Page 5 Renouvellement du bail / Page 5 Fixation

Plus en détail

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014.

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Rappel chronologique Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Décision du Conseil constitutionnel rendue le 20 mars 2014. Loi promulguée le

Plus en détail

LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION ... ...

LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION ... ... Contrat de location Soumis au titre Ier de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986 LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION

Plus en détail

LOI «ALUR» COPROPRIETE. Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH.

LOI «ALUR» COPROPRIETE. Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH. LOI «ALUR» COPROPRIETE Depuis cette loi, les dispositions relatives aux copropriétés figurent dans la loi de 1965 et dans le CCH. L immatriculation des copropriétés Chaque copropriété devra être immatriculée

Plus en détail

Les dispositions de la loi ALUR

Les dispositions de la loi ALUR Les dispositions de la loi ALUR Actualité juridique publié le 23/04/2014, vu 1176 fois, Auteur : JurisConseils Le Conseil constitutionnel avait été saisi sur plusieurs dispositions de la loi Alur. On attendait

Plus en détail

Loi Alur. Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com

Loi Alur. Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com Loi Alur Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com Loi ALUR - Principales dispositions en copropriété 13/15 Objectif : Les principales dispositions

Plus en détail

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS Confédération Nationale du Logement Sommaire Avant propos... 13 PARTIE 1 La réglementation 1. Établissement du contrat de location (article 3 de la loi n 89-462 du 6

Plus en détail

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER le PARCOURS de vente L acte de vente www.notaires.paris-idf.fr Le parcours de vente LʼACTE DE VENTE Toute vente immobilière doit être constatée par acte notarié. Après la signature de l avant-contrat

Plus en détail

LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR

LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR LA LOI N 2014-626 DU 18 JUIN 2014 RELATIVE À L ARTISANAT, AU COMMERCE ET AUX TRÈS PETITES ENTREPRISES DITE «LOI PINEL» Liste des mesures Modification des dispositions

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Décret n o 2015-587 du 29 mai 2015 relatif aux contrats types de location de logement

Plus en détail

Loi n 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et à l urbanisme rénové (JO du 26 mars 2014) :

Loi n 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et à l urbanisme rénové (JO du 26 mars 2014) : Loi n 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et à l urbanisme rénové (JO du 26 mars 2014) : L alerte que nous diffusons a pour vocation, dans un premier temps, d extraire de la loi ALUR les

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1 Présentation 3 PARTIE 1 Les professionnels de l immobilier Chapitre 1 Les métiers de l immobilier 21 1 Les principaux métiers de l immobilier 21 Le promoteur immobilier 21 L agent immobilier 21 Le négociateur

Plus en détail

«LOI ALUR» Les évolutions dans le domaine de la copropriété POUR L ACCÈS AU LOGEMENT ET UN URBANISME RÉNOVÉ

«LOI ALUR» Les évolutions dans le domaine de la copropriété POUR L ACCÈS AU LOGEMENT ET UN URBANISME RÉNOVÉ «LOI ALUR» POUR L ACCÈS AU LOGEMENT ET UN URBANISME RÉNOVÉ Les évolutions dans le domaine de la copropriété 1 ère session Adil 31 Club des CS de la Haute-Garonne 13 mars 2014 LE PARCOURS LÉGISLATIF D ALUR

Plus en détail

L ADIL GUADELOUPE VOUS INFORME

L ADIL GUADELOUPE VOUS INFORME Juin 2015 n 015 15 À jour au 1 er juin 2015 Contrats types de location de logement à usage de résidence principale Décret n 2015-587 du 29.5.15 : JO du 31.5.15 / Arrêté du 29.5.15 : JO du 31.5.15 L ADIL

Plus en détail

Quelques apports de la LOI. Habitat indigne ou non décent

Quelques apports de la LOI. Habitat indigne ou non décent Quelques apports de la LOI ALUR Habitat indigne ou non décent Bouche-Double - septembre 2014 Droit locatif Art 15 -I/ loi de 1989 La possibilité pour un bailleur de donner congé à un locataire et la durée

Plus en détail

MARIGNAN AVOCATS NEWSLETTER BAUX COMMERCIAUX

MARIGNAN AVOCATS NEWSLETTER BAUX COMMERCIAUX MARIGNAN AVOCATS NEWSLETTER BAUX COMMERCIAUX APPORTS DE LA LOI DU 18 JUIN 2014, DITE «LOI PINEL» ET DE SON DÉCRET D APPLICATION novembre 2014 Newsletter Baux Commerciaux La loi relative à l artisanat,

Plus en détail

SYNDIC. - Création d une immatriculation obligatoire de toutes les copropriétés au sein d un registre national.

SYNDIC. - Création d une immatriculation obligatoire de toutes les copropriétés au sein d un registre national. SYNDIC 1- Immatriculation de la copropriété 2- Gestion de la copropriété 3- Transparence et prévention des difficultés 1- Immatriculation de la copropriété Portée - Création d une immatriculation obligatoire

Plus en détail

Les obligations du vendeur

Les obligations du vendeur Elaboré en Mars 2008. Modifications éventuelles : nous contacter. Philippe TOCQUEVILLE - Nicolas MELON - Notaires Associés d'une Société Titulaire d'un Office Notarial - 9 Rue des Arènes BP 95236 49052

Plus en détail

Le mandat en vue de la location d un bien et la location

Le mandat en vue de la location d un bien et la location FICHE DE SYNTHÈSE Module 4 Le mandat en vue de la location d un bien et la location - MODULE SEMAINE 4 - SOMMAIRE : I) Le Mandat en vue de la location...2 1) Rappel de la règlementation sur le démarchage

Plus en détail

Conditions générales Logement conventionné

Conditions générales Logement conventionné Conditions générales Logement conventionné 1. La Durée La location est consentie pour une durée de trois ans renouvelable automatiquement par tacite reconduction. 2. Conditions financières de la location

Plus en détail

LOIS. LOI n o 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et un urbanisme rénové (1) NOR : ETLX1313501L. TITRE I er

LOIS. LOI n o 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et un urbanisme rénové (1) NOR : ETLX1313501L. TITRE I er LOIS LOI n o 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et un urbanisme rénové (1) NOR : ETLX1313501L L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Vu la décision du Conseil constitutionnel n o

Plus en détail

Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété

Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété Juin 2014 N 18 Edito Numéro spécial loi ALUR La loi n 2014-366 pour l accès au logement et un urbanisme rénové, dite Loi ALUR,

Plus en détail

Ci-après désigné «le preneur» ET : Cas de figure : M.., demeurant

Ci-après désigné «le preneur» ET : Cas de figure : M.., demeurant CONVENTION DE LOCATION AUX FINS D UN HEBERGEMENT TEMPORAIRE (convention tripartite entre un bailleur privé 1 fournissant le logement, le logeur 2 tenu de l obligation d hébergement, et l occupant hébergé)

Plus en détail

PROJET DE LOI LOGEMENT ET URBANISME

PROJET DE LOI LOGEMENT ET URBANISME PROJET DE LOI LOGEMENT ET URBANISME Décryptage : ce qui pourrait changer pour les propriétaires et les locataires Jean-François BUET Président de la FNAIM Etienne GINOT Président de l UNIS Point presse

Plus en détail

LOI ENL. Présentation des mesures principales en matière de rapports locatifs

LOI ENL. Présentation des mesures principales en matière de rapports locatifs LOI ENL Présentation des mesures principales en matière de rapports locatifs La loi ENL a été adoptée le 13 juillet 2006. Comme le titre de la loi l indique (loi portant Engagement National pour le Logement),

Plus en détail

La loi Alur et la location meublée

La loi Alur et la location meublée 1163 ÉTUDE IMMOBILIER BAIL D HABITATION La loi n 2014-366 du 24 mars 2014 (Alur) a des conséquences importantes pour les locations meublées que le praticien ne peut ignorer. 1163 La loi Alur et la location

Plus en détail

Le droit de préemption en matière immobilière

Le droit de préemption en matière immobilière Le droit de préemption en matière immobilière C est le truc le plus grave à louper. I Le preneur à bail rural C est surement le texte le plus ancien dans notre droit positif actuel. Cela date de 1945.

Plus en détail

LOI DU 24 MARS 2014 : ACCES AU LOGEMENT + URBANISME RENOVE

LOI DU 24 MARS 2014 : ACCES AU LOGEMENT + URBANISME RENOVE VERSION 02.055 LOI DU 24 MARS 2014 : ACCES AU LOGEMENT + URBANISME RENOVE RAPPORTS PROPRIETAIRES/LOCATAIRES 1. CONTRAT TYPE DE LOCATION ECRIT (DECRETS A VENIR) Nouveau : En plus des mentions prévues à

Plus en détail

La loi ALUR (accès au logement et urbanisme

La loi ALUR (accès au logement et urbanisme La loi ALUR réforme notamment la loi fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis. En voici les principales nouveautés. ALUR et statut de la copropriété Par Séverine Antunes, consultante à la

Plus en détail

Vous cherchez à louer un logement?

Vous cherchez à louer un logement? DIRECTION GÉNÉRALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES Vous cherchez à louer un logement? Que vous soyez étudiant ou non, voici ce que vous devez savoir... Sommaire Introduction...

Plus en détail

LA REFORME DES BAUX COMMERCIAUX SOMMAIRE

LA REFORME DES BAUX COMMERCIAUX SOMMAIRE Lettre d information N 5 DROIT IMMOBILIER Juillet / Août 2014 LA REFORME DES BAUX COMMERCIAUX La loi n 2014-626 du 18 juin 2014, relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises apporte

Plus en détail

Démolition et relogement : le droit applicable

Démolition et relogement : le droit applicable Novembre 2005 Démolition et relogement : le droit applicable Direction juridique et fiscale Hervé des Lyons 4, rue Lord Byron - 75008 Paris Tél.: 01 40 75 68 68 - Fax: 01 40 75 68 10 djef@union-habitat.org

Plus en détail

-63 - TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale

-63 - TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale -63 - TABLEAU COMPARATIF Texte en vigueur Texte adopté par Proposition de loi relative au droit de préemption et à la protection des locataires en cas de vente d un immeuble Proposition de loi relative

Plus en détail

Loi Alur. pour l Accès au logement et un urbanisme rénové. La loi n 2014-366 du 24 mars 2014

Loi Alur. pour l Accès au logement et un urbanisme rénové. La loi n 2014-366 du 24 mars 2014 Loi Alur Recherches et rédaction Ulrik Schreiber La loi n 2014-366 du 24 mars 2014 pour l Accès au logement et un urbanisme rénové 4 Le 20 février 2014, le Sénat a définitivement adopté, en commission

Plus en détail

LA LOI ALUR ET LES NOUVEAUX DOCUMENTS A ANNEXER AUX PROMESSES DE VENTE

LA LOI ALUR ET LES NOUVEAUX DOCUMENTS A ANNEXER AUX PROMESSES DE VENTE LA LOI ALUR ET LES NOUVEAUX DOCUMENTS A ANNEXER AUX PROMESSES DE VENTE La loi ALUR (pour l accès au logement et un urbanisme rénové), qui est sur le point d être promulguée, a notamment pour objectif de

Plus en détail

Stage de Préparation à l Installation 4. Les différents baux

Stage de Préparation à l Installation 4. Les différents baux Stage de Préparation à l Installation 4. 4.1. Le Bail Commercial 4.2. Convention Précaire et Bail de trois ans ans 4.3. Bail Professionnel et Bail Mixte 4.4. Pas de Porte et Droit au Bail 4.1. Le bail

Plus en détail

copropriété droit de préemption conseil

copropriété droit de préemption conseil annulation copropriété droit de préemption transfert de propriété DIA conseil par Sophie BOLELA GROUPE immobilier Ségolène de LA RIVIÈRE Lionel INREP Groupe Droit Public Immobilier 9. LES NOUVEAUTÉS INTRODUITES

Plus en détail

LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE (ALUR) DISPOSITIONS RELATIVES A LA COPROPRIETE

LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE (ALUR) DISPOSITIONS RELATIVES A LA COPROPRIETE Mars 2014 LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE (ALUR) DISPOSITIONS RELATIVES A LA COPROPRIETE COPROPRIETE La loi n 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et un urbanisme rénové

Plus en détail

LOI DUFLOT ACTE I : PLUS DE TERRAINS DISPONIBLES POUR PLUS DE LOGEMENTS SOCIAUX

LOI DUFLOT ACTE I : PLUS DE TERRAINS DISPONIBLES POUR PLUS DE LOGEMENTS SOCIAUX LOI DUFLOT ACTE I : PLUS DE TERRAINS DISPONIBLES POUR PLUS DE LOGEMENTS SOCIAUX DROIT PUBLIC IMMOBILIER Premier acte de l intervention du législateur en faveur de la construction de logements, la loi n

Plus en détail

Recommandation n 9 relative à l information réciproque de l acquéreur et du syndic en cas de vente amiable d un lot.

Recommandation n 9 relative à l information réciproque de l acquéreur et du syndic en cas de vente amiable d un lot. Recommandation n 9 relative à l information réciproque de l acquéreur et du syndic en cas de vente amiable d un lot. La Commission, Considérant que les articles 19 et 20 de la loi n 65-557 du 10 juillet

Plus en détail

LOI POUR L ACCÈS AU LOGEMENT ET UN URBANISME RÉNOVÉ (ALUR)

LOI POUR L ACCÈS AU LOGEMENT ET UN URBANISME RÉNOVÉ (ALUR) Numéro spécial Mars 2014 LOI POUR L ACCÈS AU LOGEMENT ET UN URBANISME RÉNOVÉ (ALUR) (loi du 24.3.14 : JO du 26.3.14) ANIL / 2, boulevard Saint Martin 75010 Paris Tél. : 01 42 02 05 50 Télécopie : 01 42

Plus en détail

Les mandats et les actes courants de l agent commercial

Les mandats et les actes courants de l agent commercial 1/ Définition : Les mandats et les actes courants de l agent commercial Le mandat est un contrat conclu entre un mandat qui veut faire quelque chose et un mandataire à qui l on va donner le droit de faire

Plus en détail

Vente immobilière Mode d emploi

Vente immobilière Mode d emploi Vente immobilière Mode d emploi Quels documents dois-je fournir? Dès qu un accord est trouvé avec l acquéreur, je remets au notaire Les documents portant sur ma situation personnelle Si je suis un particulier

Plus en détail

LOI POUR L ACCÈS AU LOGEMENT ET UN URBANISME RÉNOVÉ (ALUR)

LOI POUR L ACCÈS AU LOGEMENT ET UN URBANISME RÉNOVÉ (ALUR) Numéro spécial Mars 2014 LOI POUR L ACCÈS AU LOGEMENT ET UN URBANISME RÉNOVÉ (ALUR) (loi du 24.3.14 : JO du 26.3.14) ANIL / 2, boulevard Saint Martin 75010 Paris Tél. : 01 42 02 05 50 Télécopie : 01 42

Plus en détail

Conférence CLUB FONCIA Mardi 25 mars 2014

Conférence CLUB FONCIA Mardi 25 mars 2014 «Aspects juridiques de la loi ALUR et impacts sur la copropriété, la gestion locative et les transactions immobilières» Conférence CLUB FONCIA Mardi 25 mars 2014 François Davy Président de Foncia Groupe

Plus en détail

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE Les règles de gestion posées par la loi du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis sont à compléter

Plus en détail

LE DROIT DE PRÉEMPTION URBAIN (DPU) Régime modifié par la loi ALUR du 23 mars 2014

LE DROIT DE PRÉEMPTION URBAIN (DPU) Régime modifié par la loi ALUR du 23 mars 2014 Promotion Jean Crouan du MASTER II DE DROIT NOTARIAL sous la direction de Philippe Delmas Saint-Hilaire Professeur à l Université Montesquieu Bordeaux IV Bordeaux, juin 2015 LE DROIT DE PRÉEMPTION URBAIN

Plus en détail

Telle est, Monsieur le Président de la République, l économie du présent projet de décret que j ai l honneur de soumettre à votre signature.

Telle est, Monsieur le Président de la République, l économie du présent projet de décret que j ai l honneur de soumettre à votre signature. REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un but - Une Foi ----------------- DECRET N 83-423 du 21 AVRIL 1983 RELATIF AUX ACTIVITES DE TRANSACTION ET DE GESTION IMMOBILIERES RAPPORT DE PRESENTATION La loi n 82-07

Plus en détail

B A U X C O M M E R C I A U X F L A S H L O I «P I N E L» DU 18 J U I N 2014 L E S P R I N C I P A L E S D I S P O S I T I O N S

B A U X C O M M E R C I A U X F L A S H L O I «P I N E L» DU 18 J U I N 2014 L E S P R I N C I P A L E S D I S P O S I T I O N S F L A S H L O I «P I N E L» DU 18 J U I N 2014 Emmanuelle BELLAICHE membre du Réseau AJA - 7, avenue de la Bourdonnais - 75007 Paris e.bellaiche@aja-avocats.com + 33 (0) 1 71 19 71 47 L interdiction d

Plus en détail

Article 22 : Mise en place d un mécanisme de péréquation (entre les organismes HLM.)

Article 22 : Mise en place d un mécanisme de péréquation (entre les organismes HLM.) 1) Le pilotage des organismes de logement social. Article 1 : Mise en place des conventions d utilité sociale. Rappel : La conclusion d une convention d utilité sociale est obligatoire à compter du 31

Plus en détail

un logement à louer Vous cherchez Vous êtes jeunes

un logement à louer Vous cherchez Vous êtes jeunes Vous êtes jeunes Vous cherchez un logement à louer auprès d un particulier ou d un organisme social et vous devez faire face aux premières dépenses pour entrer dans les lieux? > Des aides peuvent vous

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉE Résidence principale du locataire

CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉE Résidence principale du locataire CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉE Résidence principale du locataire ENTRE LES SOUSSIGNÉS né(e) le à éventuellement représenté(e) par. Ci-après dénommé(e) «Le bailleur» d une part, & né(e) le. à. né(e) le. Ci-après

Plus en détail

MEMO A L USAGE DES LOCATAIRES

MEMO A L USAGE DES LOCATAIRES MEMO A L USAGE DES LOCATAIRES Association Villeurbannaise pour le Droit au Logement 277, rue du 4 août 69 100 Villeurbanne Téléphone : 04 72 65 35 90 Télécopie : 04 78 85 40 53 avdl.asso@wanadoo.fr www.avdl.fr

Plus en détail

Les grands principes du statut du fermage (bail rural)

Les grands principes du statut du fermage (bail rural) Les grands principes du statut du fermage (bail rural) Le statut du fermage est le corps de règles qui encadre les droits et obligations du bailleur (propriétaire) et du preneur (locataire), parties à

Plus en détail

LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL

LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL Vendredi 03 avril 2015 Solen REMY-GANDON Avocat Département Règlement des Contentieux FIDAL TROYES 03 25 82 65 01 Solen.remy-gandon@fidal.com 1 Baux commerciaux

Plus en détail

Le non-respect du droit de préemption est sanctionné par la nullité de la vente.

Le non-respect du droit de préemption est sanctionné par la nullité de la vente. Veille juridique Cabinet Lawrizon Avocats Septembre 2014 BAUX COMMERCIAUX - Loi relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises (ou Loi Pinel) : synthèse concernant les conditions d

Plus en détail

LOI LOI n 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et un urbanisme rénové (1) NOR: ETLX1313501L. Version consolidée au 23 août 2015

LOI LOI n 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et un urbanisme rénové (1) NOR: ETLX1313501L. Version consolidée au 23 août 2015 Le 23 août 2015 LOI LOI n 2014-366 du 24 mars 2014 pour l accès au logement et un urbanisme rénové (1) NOR: ETLX1313501L Version consolidée au 23 août 2015 L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté,

Plus en détail

LES LOYERS DES LOGEMENTS CONVENTIONNES

LES LOYERS DES LOGEMENTS CONVENTIONNES LES LOYERS DES LOGEMENTS CONVENTIONNES En application de l article L.353-2 du code de la construction et de l habitation, les conventions déterminent le montant maximal des loyers ainsi que les modalités

Plus en détail

dénommé ci-après le «propriétaire», dénommé ci-après le «gestionnaire», Vu l objet de la Résidence Sociale tel que défini à l annexe I ;

dénommé ci-après le «propriétaire», dénommé ci-après le «gestionnaire», Vu l objet de la Résidence Sociale tel que défini à l annexe I ; CONVENTION N...... CONCLUE ENTRE L ETAT, L ORGANISME PROPRIETAIRE, L ORGANISME GESTIONNAIRE EN APPLICATION DE L ARTICLE L.353.2 DU CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L HABITATION PORTANT SUR LES RESIDENCES

Plus en détail

LOI "ALUR" : UNE NOUVELLE REFORME DE LA LOCATION A USAGE DE RESIDENCE PRINCIPALE

LOI ALUR : UNE NOUVELLE REFORME DE LA LOCATION A USAGE DE RESIDENCE PRINCIPALE Droit de la famille Organisation et transmission patrimoniale Fiscalité Droit de l entreprise PATRIMOTHEME - AVRIL 2014 LOI "ALUR" : UNE NOUVELLE REFORME DE LA LOCATION A USAGE DE RESIDENCE PRINCIPALE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Arrêté du 14 mai 2007 fixant les modèles types d offres préalables de crédit et de bordereau détachable

Plus en détail

n 5 LE BAIL COMMERCIAL ET SES VARIANTES 1.1. Durée du bail commercial 1.2. Résiliation du bail commercial

n 5 LE BAIL COMMERCIAL ET SES VARIANTES 1.1. Durée du bail commercial 1.2. Résiliation du bail commercial FICHE THEMATIQUE n 5 LE BAIL COMMERCIAL ET SES VARIANTES 1. LE BAIL COMMERCIAL 1.1. Durée du bail commercial 1.2. Résiliation du bail commercial 1.2.1. Résiliation triennale 1.2.2. Résiliation anticipée

Plus en détail

IMMATRICULATION DES COPROPRIÉTÉS

IMMATRICULATION DES COPROPRIÉTÉS APPLICATION DE LA LOI ALUR COPOPRIÉTÉ IMMATRICULATION DES COPROPRIÉTÉS La loi instaure un fichier d immatriculation des copropriétés afin de prévenir leur dégradation. Cette immatriculation incombera aux

Plus en détail

ANNEXE I A L'ARTICLE R. 353-90

ANNEXE I A L'ARTICLE R. 353-90 ANNEXE I A L'ARTICLE R. 353-90 conventions conclues entre l'etat et les personnes physiques ou morales autres que les organismes d HLM et les sociétés d économie mixte pour la construction ou l acquisition

Plus en détail

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art.

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art. CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678 du 20-7-1972, art. 64, 66 et 67) Numéro du registre : Numéro de l immeuble : OBJET du MANDAT : Des

Plus en détail

Fiche pratique n 12 : la location meublée (1/03/2010)

Fiche pratique n 12 : la location meublée (1/03/2010) Fiche pratique n 12 : la location meublée (1/03/2010) La location meublée consiste à mettre à la disposition d un locataire un logement comportant des meubles indispensables à la vie quotidienne. Le régime

Plus en détail

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi?

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? Conférence débat Jeudi 5 juin 2014 IMMOBILIER ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? La vente d un bien immobilier doit être constatée par acte authentique. L intervention d un notaire est donc obligatoire.

Plus en détail

Conventionnement. Madame, Monsieur,

Conventionnement. Madame, Monsieur, DELEGATION... Conventionnement N de convention : hhhhhhhhhhhhhhhhhhhh la présente convention a été validée par l Anah le hh hh hhhh Signature N 12 808*05 Réservé à l Anah CONVENTION À LOYER SOCIAL OU TRÈS

Plus en détail

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité Mandat n ENTRE LES SOUSSIGNES : 1 ) La Société D'UNE PART, Ci-après dénommée «le Mandant» ET : 2 ) La Société CEGEREM, société par actions simplifiée au capital de 100

Plus en détail

CONVENTION AVEC TRAVAUX

CONVENTION AVEC TRAVAUX DELEGATION... Conventionnement N de convention : hhhhhhhhhhhhhhhhhhhh la présente convention a été validée par l Anah le hh hh hhhh Signature N 14 039*01 CONVENTION AVEC TRAVAUX Madame, Monsieur, Vous

Plus en détail

APPLICABLE AUX LOCATAIRES DES ORGANISMES DE LOGEMENTS SOCIAUX PREAMBULE... 10

APPLICABLE AUX LOCATAIRES DES ORGANISMES DE LOGEMENTS SOCIAUX PREAMBULE... 10 PREAMBULE... 10 CHAPITRE 1 LES DIFFERENTS TYPES DE LOGEMENTS HLM... 11 1-1 Logements construits avant le 3 janvier 1977 1-2 Logements construits après la loi du 3 janvier 1977 1-3 Plafond de ressources

Plus en détail

annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ ENTRE LES SOUSSIGNÉS : annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ CAS DE FIGURE Le propriétaire des locaux frappés d un arrêté de police tenu à l obligation

Plus en détail

GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX

GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX SOMMAIRE LOYERS IMPAYÉS...3 CHAPITRE I CE QUI EST GARANTI...3 CHAPITRE II MONTANT...3 CHAPITRE III CE QUI N EST PAS GARANTI...3 CHAPITRE IV EN CAS DE SINISTRE...4

Plus en détail

Résumé commenté de la "Loi Pinel"

Résumé commenté de la Loi Pinel 1-INTRODUCTION : Résumé commenté de la "Loi Pinel" Loi N 2014-626 du 18 juin 2014 dite "Loi Pinel" publiée le 19 juin 2014 décret d application en date du 03 novembre 2014 INTENTION DU GOUVERNEMENT : «permettre

Plus en détail

A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus du champ d application de la loi... 15

A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus du champ d application de la loi... 15 Table des matières Sommaire... 7 Introduction... 11 I ère Partie Le bail à usage d habitation... 13 Titre I. Champ d application... 14 A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus

Plus en détail

ANNEXE N 2 : PRÉSENTATION ET MODALITÉS D'INSTRUCTION DU CONVENTIONNEMENT SANS TRAVAUX

ANNEXE N 2 : PRÉSENTATION ET MODALITÉS D'INSTRUCTION DU CONVENTIONNEMENT SANS TRAVAUX ANNEXE N 2 : PRÉSENTATION ET MODALITÉS D'INSTRUCTION DU CONVENTIONNEMENT SANS TRAVAUX I Présentation du conventionnement sans travaux Préalable Le conventionnement sans travaux diffère assez peu du conventionnement

Plus en détail

LE DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE (DDT) IMMOBILIER OBLIGATOIRE À L OCCASION DE LA VENTE D IMMEUBLE BÂTI

LE DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE (DDT) IMMOBILIER OBLIGATOIRE À L OCCASION DE LA VENTE D IMMEUBLE BÂTI LE DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE (DDT) IMMOBILIER OBLIGATOIRE À L OCCASION DE LA VENTE D IMMEUBLE BÂTI L article L271-4 du code de la construction et de l habitation prévoit qu en «cas de vente de tout

Plus en détail

VOUS ÊTES JEUNE VOUS CHERCHEZ UN LOGEMENT À LOUER. Comment le trouver? Les aides financières? Quels sont vos droits et obligations?

VOUS ÊTES JEUNE VOUS CHERCHEZ UN LOGEMENT À LOUER. Comment le trouver? Les aides financières? Quels sont vos droits et obligations? direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction VOUS ÊTES JEUNE VOUS CHERCHEZ UN LOGEMENT À LOUER Comment le trouver? Les aides financières? Quels sont vos droits et obligations? Adresses

Plus en détail

Notice d Information Relative aux Droits et Obligations des Locataires et des Bailleurs

Notice d Information Relative aux Droits et Obligations des Locataires et des Bailleurs Notice d Information Relative aux Droits et Obligations des Locataires et des Bailleurs (Arrêté du 29 mai 2015 relatif au contenu de la notice d information annexée aux contrats de location de logement

Plus en détail

LE GUIDE DE L ADIL 80 POUR LES BAILLEURS AVANT DE LOUER EN MEUBLE, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS!

LE GUIDE DE L ADIL 80 POUR LES BAILLEURS AVANT DE LOUER EN MEUBLE, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS! LE GUIDE DE L ADIL 80 POUR LES BAILLEURS AVANT DE LOUER EN MEUBLE, POSEZ-VOUS LES BONNES QUESTIONS! Attention : ce guide a été rédigé exclusivement à l attention des bailleurs qui louent un logement meublé

Plus en détail

GARANTIES LOCATIVES. Le Cabinet ATI GESTION gère aujourd hui environ 800 lots en gérance et 1000 en copropriété.

GARANTIES LOCATIVES. Le Cabinet ATI GESTION gère aujourd hui environ 800 lots en gérance et 1000 en copropriété. GARANTIES LOCATIVES LES SERVICES D ATI GESTION LA GESTION LOCATIVE (quittancement, reddition mensuelle des comptes, suivi des travaux ) LE SYNDIC DE COPROPRIETE LA MISE EN LOCATION (sélection des locataires,

Plus en détail

ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT

ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT ADIL DE L AIN FORMATIONS DROIT ET FINANCEMENT DU LOGEMENT ANNÉE 2014 L équipe des conseillers juristes et financiers de l ADIL de l Ain propose gratuitement des formations destinées à des groupes constitués

Plus en détail

I M M O B I L I E R Le rôle du Notaire dans la vente d un bien en copropriété

I M M O B I L I E R Le rôle du Notaire dans la vente d un bien en copropriété Conférence débat Jeudi 3 avril 2014 Maître Jean-Marie DURAND I M M O B I L I E R Le rôle du Notaire dans la vente d un bien en copropriété Le statut de la copropriété est régi par la loi numéro 65-557

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉ

CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉ CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉ Rappel des dispositions légales : loi nº 2005-32 du 18 janvier 2005 art. 115 Journal Officiel du 19 janvier 2005, art. L. 632-1 du Code de le construction et de l'habitation

Plus en détail

FOCUS 1 ER SEMESTRE 2014

FOCUS 1 ER SEMESTRE 2014 FOCUS 1 ER SEMESTRE 2014 LA LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE ET LES BAUX D HABITATION : LES PRINCIPALES MESURES (LOI N 2014-366 DU 24 MARS 2014, DITE LOI ALUR) Présentation Sommaire

Plus en détail

Le cadre juridique de l activité d agent immobilier

Le cadre juridique de l activité d agent immobilier FICHE DE SYNTHÈSE Module 1 Le cadre juridique de l activité d agent immobilier - MODULE SEMAINE 1 - SOMMAIRE : I) Champ d application de la Loi HOGUET... 2 II) Une profession encadrée : les conditions

Plus en détail

Les métiers de l immobilier

Les métiers de l immobilier Les métiers de l immobilier Le secteur de l immobilier est particulièrement vaste puisqu il concerne des domaines aussi variés que la construction, la gestion, la promotion, l expertise, la transaction,

Plus en détail

Droit des baux commerciaux

Droit des baux commerciaux SAS ECS Le droit des baux commerciaux - NA 49 - Chapitre 2 Paragraphe 2 Obligation relative à la chose louée L immeuble A USAGE DE LA CHOSE Le preneur doit user de la chose en bon père de famille. L abus

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ ET DE BARÈME

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ ET DE BARÈME ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ ET DE BARÈME DOSSIER 1 : INVESTISSEMENT LOCATIF : CONTRAT DE LOCATION 30 points 1.1 - Vous compléterez le tableau en annexe 1 (12 points) CLAUSES DU CONTRAT LOCATION NUE

Plus en détail