COORDINATION DES ACTIONS ENTRE L AGENCE REGIONALE DE SANTE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COORDINATION DES ACTIONS ENTRE L AGENCE REGIONALE DE SANTE"

Transcription

1 COORDINATION DES ACTIONS ENTRE L AGENCE REGIONALE DE SANTE ET LES ORGANISMES D ASSURANCE MALADIE DE LA REGION ILE-DE-FRANCE Principes et fonctionnement 1/10

2 PREAMBULE Le décret n du 26 juillet 2016 relatif à la coordination des actions des ARS et des organismes d Assurance maladie consolide le périmètre de partenariat entre les deux parties. Il prévoit les modalités selon lesquelles par convention les deux parties participent à la définition et à la mise en œuvre : - du projet régional de santé (PRS), - du plan pluriannuel régional de gestion du risque et d efficience du système de soins (PPRGDRESS) qui intègre le plan triennal ONDAM. La mobilisation pleine et entière de l ARS et des réseaux de l Assurance Maladie au niveau régional et local sur des programmes partagés permettra de renforcer l efficience du système de soins (optimisation de l organisation, qualité et maîtrise de la dynamique des coûts des soins) et ainsi contribuera au respect de l ONDAM voté par le Parlement dans le cadre des lois de financement de la Sécurité sociale. 2/10

3 SOMMAIRE Composition, missions et fonctionnement des instances : LA COMMISSION REGIONALE DE COORDINATION DES ACTIONS ENTRE L ARS ET L ASSURANCE MALADIE : I) La commission régionale de coordination des actions entre l ARS et l Assurance maladie en formation plénière II) La commission régionale de coordination des actions entre l ARS et l Assurance maladie en formation restreinte LES INSTANCES TECHNIQUES : I) Le comité de suivi de la mise en œuvre du PPRGDRESS, II) Le comité de suivi de la mise en œuvre de la collaboration entre l ARS et l Assurance maladie dans le cadre du PRS III) La cellule d évaluation médico-économique 3/10

4 LA COMMISSION REGIONALE DE COORDINATION DES ACTIONS ENTRE L ARS ET L ASSURANCE MALADIE EXTRAIT DU DECRET N DU 26 JUILLET 2016 RELATIF A LA COORDINATION DES ACTIONS DES ARS ET DES ORGANISMES D ASSURANCE MALADIE Art.R : La commission régionale de coordination des actions de l agence régionale de santé et de l assurance maladie a pour missions : 1 D organiser la participation des organismes d assurance maladie à l élaboration et à la mise en œuvre du projet régional de santé et du plan pluriannuel régional de gestion du risque et d efficience du système de soins ; 2 D élaborer les conventions prévues aux articles L du présent code et L du code de la sécurité sociale nécessaires à la mise en œuvre de ces plans ainsi que de suivre et d évaluer ces conventions ; 3 De veiller à la coordination des conventions mentionnées au 2 avec les actions prévues dans le cadre des conventions d objectifs et de gestion signées entre l autorité compétente de l Etat et les organismes d assurance maladie ; 4 De donner un avis sur le projet de plan pluriannuel régional de gestion du risque et d efficience du système de soins mentionné à l article R ; 5 De donner un avis sur le projet de plan d actions pluriannuel régional d amélioration de la pertinence des soins mentionné à l article R du code de la sécurité sociale ; 6 D élaborer et de définir les modalités de mise en œuvre des actions complémentaires spécifiques prévues à l article R ; 7 De donner un avis sur le ou les projets de conventions avec les organismes d assurance maladie complémentaires mentionnées à l article R ELLE EST DECLINEE EST FORMATION PLENIERE ET RESTREINTE : I) LA COMMISSION REGIONALE DE COORDINATION DES ACTIONS ENTRE L ARS ET L ASSURANCE MALADIE EN FORMATION PLENIERE 1. Composition La commission de coordination des actions de l agence régionale de santé et de l assurance maladie est présidée par le directeur général de l agence régionale de santé. Pour le Régime Général, 10 représentants : Le directeur coordonnateur régional de la gestion du risque et directeur de la CPAM de Paris, Les directeurs des 7 autres CPAM d Ile-de-France, Le directeur de l échelon régional du service médical, Le directeur de la CRAMIF Pour la Mutualité Sociale Agricole, 1 représentant : Le directeur régional, 4/10

5 Pour le Régime Social des Indépendants, 1 représentant : Le directeur régional du RSI, Pour l Agence Régionale de Santé, 12 représentants : A définir Soit 24 membres permanents, dont 12 pour l assurance maladie et 12 pour l ARS Pour les organismes d assurance maladie complémentaires (selon l ordre du jour), 1 représentant. En fonction de l ordre du jour, des experts peuvent être sollicités par la commission régionale. 2. Missions La commission en formation plénière rend les avis mentionnés aux 4 et 5 de l article R : 4 De donner un avis sur le projet de plan pluriannuel régional de gestion du risque et d efficience du système de soins mentionné à l article R ; 5 De donner un avis sur le projet de plan d actions pluriannuel régional d amélioration de la pertinence des soins mentionné à l article R du code de la sécurité sociale. 3. Fonctionnement La commission siège en formation plénière au minimum 2 fois par an. Le secrétariat de la commission est assuré par le responsable Opérationnel du plan ONDAM de l Assurance maladie et le directeur du pôle Performance et Appui à la Stratégie de l ARS et leurs équipes. II) LA COMMISSION REGIONALE DE COORDINATION DES ACTIONS ENTRE L ARS ET L ASSURANCE MALADIE EN FORMATION RESTREINTE Cette commission est présidée par le directeur général de l ARS ou son représentant. 1. Composition Pour l Assurance Maladie, 6 représentants : Les coordonnateurs régionaux pour les 3 régimes d Assurance Maladie : 5/10

6 o le directeur coordonnateur régional de la gestion du risque du régime général, o le Directeur général de la MSA, o le directeur régional du RSI, Le directeur de l échelon régional du service médical du régime général 2 directeurs de CPAM (désignation mise à jour annuellement) Pour l Agence Régionale de Santé, 6 représentants A définir Soit 12 membres permanents, dont 6 pour l Assurance Maladie et 6 pour l ARS En fonction de l ordre du jour, des experts peuvent être sollicités par la commission régionale restreinte. 2. Missions La commission restreinte rend les avis et examine les questions mentionnées aux 1, 2,3, 6 et 7 de l article R : 1 D organiser la participation des organismes d assurance maladie à l élaboration et à la mise en œuvre du projet régional de santé et du plan pluriannuel régional de gestion du risque et d efficience du système de soins ; 2 D élaborer les conventions prévues aux articles L du présent code et L du code de la sécurité sociale nécessaires à la mise en œuvre de ces plans ainsi que de suivre et d évaluer ces conventions ; 3 De veiller à la coordination des conventions mentionnées au 2 avec les actions prévues dans le cadre des conventions d objectifs et de gestion signées entre l autorité compétente de l Etat et les organismes d assurance maladie ; 6 D élaborer et de définir les modalités de mise en œuvre des actions complémentaires spécifiques prévues à l article R ; 7 De donner un avis sur le ou les projets de conventions avec les organismes d assurance maladie complémentaires mentionnées à l article R Fonctionnement La commission siège en formation restreinte au minimum 2 fois par an. Le secrétariat de la commission est assuré par le responsable Opérationnel du plan ONDAM de l Assurance maladie et le directeur du pôle Performance et Appui à la Stratégie de l ARS et leurs équipes. 6/10

7 LES INSTANCES TECHNIQUES I) Comité de suivi de la mise en œuvre du PPRGDRESS II) Comité de suivi de la mise en œuvre de la collaboration entre l ARS et l Assurance maladie dans le cadre du PRS III) Cellule d évaluation médico-économique I) Le Comité de suivi de la mise en œuvre du PPRGDRESS Cette instance technique est co-animée par les Responsables Opérationnels du Plan ONDAM. 1-1 Composition Pour l Assurance Maladie : Le responsable opérationnel du plan ONDAM de l Assurance maladie, Le représentant du service médical régional du régime général, Le représentant du service médical ou du service administratif du régime RSI Le représentant du service médical ou du service administratif du régime MSA Pour l Agence Régionale de Santé : Le responsable opérationnel du plan ONDAM de l ARS Un représentant de la direction de l offre de soins Un représentant de la direction de la qualité et de la sécurité et de la protection des populations Un représentant de la direction de l autonomie Les 4 responsables des blocs conjoints ARS-AM Les autres responsables en fonction de l ordre du jour. 1-2 Missions Le comité de suivi de la mise en œuvre du PPRGDRESS est l instance opérationnelle d élaboration, de mise en œuvre, de suivi et d évaluation des programmes du PPRGDRESS. Pour chaque action prévue dans le plan d actions du PPRGDRESS, le Comité est chargé d organiser le pilotage conjoint entre l ARS et l Assurance maladie. Chaque bloc est décliné en actions, moyens, indicateurs de suivi et calendrier. 7/10

8 Le comité de suivi de la mise en œuvre du PPRGDRESS réalise une évaluation annuelle de la mise en œuvre du PPRGDRESS. Il s attache notamment à analyser et valoriser les résultats obtenus ainsi qu à identifier les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre du programme régional. 1-3 Fonctionnement La fréquence des réunions du Comité est semestrielle. Il peut constituer en son sein des groupes de travail spécifiques et y adjoindre des compétences «métiers» spécifiques. II) Comité de suivi de la mise en œuvre de la collaboration entre l ARS et l Assurance maladie dans le cadre du PRS Cette instance technique est co-animée par la responsable du département Performance en santé de l ARS et par le responsable de la mission DCGDR de l Assurance maladie. 2-1 Composition Pour l Assurance Maladie : Le responsable de la mission DCGDR, Le représentant du service médical régional du régime général, Le représentant du service médical ou du service administratif du régime RSI Le représentant du service médical ou du service administratif du régime MSA Pour l Agence Régionale de Santé : La responsable du département Performance en santé Le pilote du PRS au sein de la Direction de la stratégie Un représentant de la direction de l offre de soins Un représentant de la direction de la qualité et de la sécurité et de la protection des populations Un représentant de la direction de l autonomie Un représentant de la direction de la promotion de la santé et de la réduction des inégalités En fonction de l ordre du jour, des référents thématiques sont conviés (qu ils soient issus de l ARS ou des organismes d Assurance maladie). 8/10

9 2-2 Missions Cette instance assure le suivi de la collaboration entre l ARS et l Assurance maladie dans le cadre du PRS dans le champ de la convention : - La prévention et la promotion de la santé ; - L offre sanitaire et médico-sociale ; - L accès à la santé ; - La mise en œuvre des parcours de santé ; - La mise en œuvre d expérimentations régionales d organisation et de financement. Conformément à l article R , cette instance : - travaille en lien avec le Comité d évaluation médico-économique pour le suivi et l analyse des données et des dépenses régionales de santé, - suit l éventuelle participation des régimes de l assurance maladie aux actions de veille et sécurité sanitaire de l agence régionale de santé, - suit les modalités d information réciproque concernant l accès aux droits des populations, - suit les modalités d information réciproque relatives aux missions d inspection et de contrôle. 2-3 Fonctionnement La fréquence des réunions du comité est semestrielle. Il peut constituer en son sein des groupes de travail spécifiques et y adjoindre des compétences «métiers» spécifiques. III) La cellule d évaluation médico-économique 3-1 Objectifs de la cellule : Mise en commun de compétences ARS/ AM pour : - Développer la culture de l évaluation médico-économique - S assurer que chaque projet intègre un volet d évaluation médico-économique - Assurer un rôle d expertise - Assurer un rôle de recours et de formation 3-2 Missions Construire et partager des méthodes d évaluation à partir des expériences existantes tant du côté de l ARS que du côté de l Assurance maladie et du comité DCIR conjoint des statisticiens ARS / Assurance maladie Diffuser et former les responsables d actions à l évaluation médicoéconomique 9/10

10 Etre en appui aux responsables de projets pour la construction de leur volet évaluation Assurer la montée en compétence progressive des référents thématiques Assurer le lien avec les directions métiers et délégations départementales de l ARS et les organismes locaux de l Assurance maladie 3-3 Composition La composition socle est la suivante : ARS direction de la stratégie : - le responsable de l évaluation du PRS, - des membres du pôle Performance et Appui à la stratégie - des membres du pôle Information et Données en santé Assurance maladie : - des membres de la DCGDR, - des membres du service Etudes et analyses statistiques de la DRSM. Cette composition sera étendue selon les besoins exprimés par les membres et les travaux menés à d autres expertises. 10/10

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or La charte, une action répondant aux

Plus en détail

Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010

Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010 Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010 1 Sommaire Une réforme pour qui? Une réforme pour quoi? Objectifs et bénéfices attendus - Répondre plus rapidement

Plus en détail

PARTENARIAT EDITORIAL*

PARTENARIAT EDITORIAL* 7 e APPEL D OFFRES 2017 2019 PARTENARIAT EDITORIAL* * Le partenariat éditorial est ouvert à des éditeurs juridiques et techniques pouvant satisfaire le besoin d information des cabinets sur la matière

Plus en détail

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 17/4 Les droits de l homme et les sociétés transnationales et autres entreprises

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 17/4 Les droits de l homme et les sociétés transnationales et autres entreprises Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 6 juillet 2011 Français Original: anglais A/HRC/RES/17/4 Conseil des droits de l homme Dix-septième session Point 3 de l ordre du jour Promotion et protection

Plus en détail

Convention constitutive du RSVA

Convention constitutive du RSVA RÉSEAU DE SERVICES POUR UNE VIE AUTONOME Convention constitutive du RSVA Vu le code de la santé publique. Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système

Plus en détail

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès aux soins... 3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc...

Plus en détail

Le DPC, en bref. mars 13 n 2

Le DPC, en bref. mars 13 n 2 L OGDPC mars 13 Le DPC, en bref une obligation annuelle pour tous les professionnels de santé une démarche active tout au long de l exercice professionnel une formation professionnelle continue : l acquisition

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 3.12 POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 1.0 ÉNONCÉ La Commission scolaire des Navigateurs considère que la communication est une partie intégrante de sa gestion. En conséquence,

Plus en détail

MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS

MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS MANDAT ET DESCRIPTION DES FONCTIONS Titre du poste : Nature du poste : DIRECTEUR GÉNÉRAL Poste cadre à temps complet 1 Sommaire des responsabilités : Le directeur général est responsable de la planification

Plus en détail

Signature du protocole de coopération pour la protection des données personnelles des consommateurs > 6 janvier 2011

Signature du protocole de coopération pour la protection des données personnelles des consommateurs > 6 janvier 2011 Protocole général de coopération entre la Commission Nationale de l Informatique et des Libertés et la Direction Générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes L évolution

Plus en détail

ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT

ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT L Ecole belge de Bujumbura (EBB) est une école (Asbl) privée située au centre de Bujumbura. Elle dispense un enseignement

Plus en détail

STATUTS DE l ECOLE DE DROIT

STATUTS DE l ECOLE DE DROIT STATUTS DE l ECOLE DE DROIT Vu le code de l Education, et notamment les articles L 713-1 et L 713-3, Vu le code de la recherche, Vu l avis du Comité Technique en date du 5 janvier 2012, Vu l avis du Conseil

Plus en détail

MISSION DE PROGRAMMATION REGLEMENT DE LA CONSULTATION

MISSION DE PROGRAMMATION REGLEMENT DE LA CONSULTATION VILLE DE NICE DIRECTION CENTRALE DES AFFAIRES CULTURELLES CREATION D UN MUSEE DE LA MUSIQUE MISSION DE PROGRAMMATION REGLEMENT DE LA CONSULTATION Objet du marché CREATION D UN MUSEE DE LA MUSIQUE Maître

Plus en détail

Service des ressources humaines. Politique de santé et de sécurité du travail

Service des ressources humaines. Politique de santé et de sécurité du travail Service des ressources humaines Politique de santé et de sécurité du travail Approuvé par la résolution : Date d entrée en vigueur : Révisé le : CC13/14-05-155 Le 7 mai 2014 Préambule Par la présente politique,

Plus en détail

Le pilotage institutionnel du projet est assuré par le Ministère des Finances et le PNUD.

Le pilotage institutionnel du projet est assuré par le Ministère des Finances et le PNUD. Communication du DNP L objectif de cette journée de restitution est de partager avec tous les acteurs du marché financier les résultats finaux des travaux réalisés par les experts internationaux dans le

Plus en détail

STATUTS DE L UNION DU CORPS ENSEIGNANT SECONDAIRE GENEVOIS (UCESG)

STATUTS DE L UNION DU CORPS ENSEIGNANT SECONDAIRE GENEVOIS (UCESG) 1 STATUTS DE L UNION DU CORPS ENSEIGNANT SECONDAIRE GENEVOIS (UCESG) Chapitre I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Dénomination L «Union du corps enseignant secondaire genevois» (ci-après UNION) fédère

Plus en détail

Intercommunalité réflexion fusion communautés de communes loi NOTRe. 1-03112015 Approbation du rapport 2014 du SIETOM de CHALOSSE

Intercommunalité réflexion fusion communautés de communes loi NOTRe. 1-03112015 Approbation du rapport 2014 du SIETOM de CHALOSSE Mairie de LABASTIDE-CHALOSSE REUNION DU 03 Novembre 2015 L an deux mil quinze le trois du mois de novembre à vingt heures, les membres du conseil municipal se sont réunis dans la salle de la mairie sur

Plus en détail

Convention de partenariat entre. L ARMEE DE TERRE Commandement militaire de l Ile-de-France L ACADEMIE DE VERSAILLES

Convention de partenariat entre. L ARMEE DE TERRE Commandement militaire de l Ile-de-France L ACADEMIE DE VERSAILLES Convention de partenariat entre L ARMEE DE TERRE Commandement militaire de l Ile-de-France et L ACADEMIE DE VERSAILLES entre les soussignés : ACADEMIE DE VERSAILLES Rectorat Boulevard de Lesseps 78017

Plus en détail

Notre région, mode d emploi

Notre région, mode d emploi 01 Notre région, mode d emploi Qui fait quoi dans la Région Franco-Valdo-Genevoise? Edition : Service des affaires extérieures du canton de Genève Responsables de la publication : A-K. Kolb, C. Rivière

Plus en détail

Protocole d allégement

Protocole d allégement Protocole d allégement 1- Allégements réglementaires applicables à tous les candidats dont ceux ayant obtenu une validation partielle par voie de VAE Les candidats qui justifient : Un diplôme au moins

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE Direction territoriale SUD-EST ENTREPRISES DE salariés -150 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE La majeure partie

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 160 24 août 2007. S o m m a i r e PROGRAMMES DES DIFFERENTS CYCLES DE FORMATION POUR TRAVAILLEURS DESIGNES

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 160 24 août 2007. S o m m a i r e PROGRAMMES DES DIFFERENTS CYCLES DE FORMATION POUR TRAVAILLEURS DESIGNES MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2965 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 160 24 août 2007 S o m m a i r e PROGRAMMES DES DIFFERENTS CYCLES

Plus en détail

SERVICE DU PERSONNEL

SERVICE DU PERSONNEL SERVICE DU PERSONNEL TABLEAU DE TRI ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS PRODUITS PAR LE SERVICE DU PERSONNEL # les délais proposés n incluent pas l année en cours # en gras : les documents à éliminer par

Plus en détail

Règlement d admission en formation préparant au Diplôme d Etat d Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) à Artigues près Bordeaux

Règlement d admission en formation préparant au Diplôme d Etat d Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) à Artigues près Bordeaux Maison de la Promotion Sociale Site : www.mps-aquitaine.org Règlement d admission en formation préparant au Diplôme d Etat d Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) à Artigues près Bordeaux Préliminaire : L

Plus en détail

CONSEIL DE COORDINATION DU PROGRAMME

CONSEIL DE COORDINATION DU PROGRAMME 2 novembre 2000 CONSEIL DE COORDINATION DU PROGRAMME Troisième réunion thématique ad hoc Rio de Janeiro, 14-15 décembre 2000 Point 4.1 de l ordre du jour provisoire Le point sur l évaluation sur cinq ans

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE Commission «Emploi, qualification et revenus du travail» Réunion du 16 octobre 2009 -------------------------- Demandes d accès à des données au titre de l article 7 bis de la loi n 51-711 du 7 juin 1951

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC)

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC) DEPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Service de l enseignement spécialisé et de l appui à la formation (SESAF) Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire

Plus en détail

FRANCE BOIS FORET NOUVEAU RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2016

FRANCE BOIS FORET NOUVEAU RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2016 FRANCE BOIS FORET NOUVEAU RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2016 Adoption des Statuts par le Conseil d administration de France Bois Forêt (FBF) le 10.12.2015 et l Assemblée générale extraordinaire du 06.01.2016. Les

Plus en détail

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Réunion du GT CSFPE réforme territoriale L accompagnement RH de la réforme 27 mai 2015 1 Le calendrier 22 avril 2015 : communication en Conseil

Plus en détail

JORF n 0214 du 15 septembre 2010 page 16665 texte n 26

JORF n 0214 du 15 septembre 2010 page 16665 texte n 26 JORF n 0214 du 15 septembre 2010 page 16665 texte n 26 Convention-cadre nationale relative au contrôle, à titre expérimental, des arrêts maladie des fonctionnaires territoriaux par les caisses primaires

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES N 04-2015

CAHIER DES CHARGES N 04-2015 CAHIER DES CHARGES N 04-2015 GROUPEMENT DE COMMANDES RELATIF A L ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE POUR LA REALISATION D UN CAHIER DES CHARGES EN VUE DE FAIRE REALISER LES DIAGNOSTICS ET PLANS DE PREVENTION

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2016. Date de clôture : 7 juillet 2016 BILAN DIAGNOSTIC ET ACCES A LA FORMATION

APPEL A PROJETS 2016. Date de clôture : 7 juillet 2016 BILAN DIAGNOSTIC ET ACCES A LA FORMATION PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION APPEL A PROJETS 2016 Date de clôture : 7 juillet 2016 CAHIER DES CHARGES BILAN DIAGNOSTIC ET ACCES A LA FORMATION Direction de la Vie Sociale (DVS) Service Insertion

Plus en détail

LA REGLEMENTATION DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE : L EXPERIENCE DE L UMOA

LA REGLEMENTATION DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE : L EXPERIENCE DE L UMOA LA REGLEMENTATION DES INSTITUTIONS DE MICROFINANCE : L EXPERIENCE DE L UMOA Eric EKUE Directeur, chargé de la Mission pour la Réglementation et le Développement de la Microfinance (BCEAO) La microfinance

Plus en détail

CIRCULAIRE DGER/SDI/C2010-2018 Date: 02 novembre 2010

CIRCULAIRE DGER/SDI/C2010-2018 Date: 02 novembre 2010 MINISTERE DE L ALIMENTATION, DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Service de l enseignement supérieur, de la recherche et de l innovation Sous-direction

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2010/E1/014 ASSEMBLEE DE CORSE 1 ERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF OBJET : CONVENTION DE PARTENARIAT

Plus en détail

PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS

PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS PROTOCOLE D ACCORD pour l'enseignement de la PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS Ministère de l Éducation Nationale, de la Recherche et de la Technologie Caisse Nationale de l Assurance Maladie des Travailleurs

Plus en détail

CADRE LOGIQUE DU FONCTIONNEMENT DES STRUCTURES DU MOUVEMENT SPORTIF SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE NATIONAL

CADRE LOGIQUE DU FONCTIONNEMENT DES STRUCTURES DU MOUVEMENT SPORTIF SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE NATIONAL MINISTERE DE LA PROMOTION DE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DES LOISIRS Union-Discipline-Travail --------------------- ------------- OFFICE IVOIRIEN DES SPORTS SCOLAIRES ET UNIVERSITAIRES

Plus en détail

Ci-après désigné(e), par «l organisme d accueil»,

Ci-après désigné(e), par «l organisme d accueil», CONVENTION DE STAGE En application du décret n 2009-885 du 21 juillet 2010 Entre Le Conservatoire national des arts et métiers représenté par Monsieur Christian FORESTIER, administrateur général, 292,

Plus en détail

FONDS D'APPUI A LA PRESSE FRANCOPHONE. Règlement

FONDS D'APPUI A LA PRESSE FRANCOPHONE. Règlement FONDS D'APPUI A LA PRESSE FRANCOPHONE Règlement PREAMBULE Depuis 1998, l Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a mis en œuvre un programme de soutien au développement de la presse écrite

Plus en détail

Notice à l'attention des candidats à la mission d'organisme Unique (OU) Dossier de candidature

Notice à l'attention des candidats à la mission d'organisme Unique (OU) Dossier de candidature PRÉFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Toulouse, le 20 février 2012 Service Biodiversité et Ressources Naturelles Notice à l'attention

Plus en détail

1 - Règlement de consultation (RC)

1 - Règlement de consultation (RC) REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHÉ PUBLIC DE MAÎTRISE D'ŒUVRE 1 - Règlement de consultation (RC) Opération Maître d ouvrage MAITRISE D ŒUVRE POUR LA REALISATION D UN PROJET DE MAISON DES ASSOCIATIONS ET

Plus en détail

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 10-981 ANNEXE 1 A LA DELIBERATION 07/10/10 10:10:00 4 Université Paris 8 Extension de l IUT de Montreuil Convention de cofinancement n 10 ES 03 La Région Ile-de-France,

Plus en détail

INSCRIPTION DANS LA BANQUE CARREFOUR DES ENTREPRISES ENTREPRISE COMMERCIALE

INSCRIPTION DANS LA BANQUE CARREFOUR DES ENTREPRISES ENTREPRISE COMMERCIALE INSCRIPTION DANS LA BANQUE CARREFOUR DES ENTREPRISES ENTREPRISE COMMERCIALE 1. INFORMATIONS GENERALES TYPE DE SOCIETE: PERSONNE PHYSIQUE PERSONNE MORALE DATE DE DEBUT DE L ACTIVITE:... /... /... 2. COORDONNEES

Plus en détail

la possibilité aux élèves de finaliser le choix de leur parcours de formation, sans pour autant effectuer un choix définitif de champ professionnel.

la possibilité aux élèves de finaliser le choix de leur parcours de formation, sans pour autant effectuer un choix définitif de champ professionnel. La classe de 3 ème préparatoire aux formations professionnelles Document d accompagnement pédagogique I- Le cadre réglementaire Il est défini par la circulaire n 2011-128 du 26 aout 2011, publiée au BO

Plus en détail

COMED CCAPEX CESI Obligatoire. Obligatoire Outil du PDALPD.

COMED CCAPEX CESI Obligatoire. Obligatoire Outil du PDALPD. Mise en place de la Autorité créatrice COMED CCAPEX CESI Obligatoire. Obligatoire Outil du PDALPD. Préfet par arrêté. Comité responsable du Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA VILLE DE STRASBOURG ET L INSPECTION ACADEMIQUE. Pour

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA VILLE DE STRASBOURG ET L INSPECTION ACADEMIQUE. Pour CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA VILLE DE STRASBOURG ET L INSPECTION ACADEMIQUE Pour L INFORMATISATION DES ECOLES ET L ACCES AUX NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION Les Objectifs Début 1997 la Ville

Plus en détail

Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif

Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif Les Normesau service de la Responsabilité Sociale de l Entreprise : Le cadre normatif Normes RSE dans l espace francophone Marrakech 13-14-15/12/05 1 Les normes marocaines Sommaire Bases de la norme Marocaine

Plus en détail

EXCELLENCE & EFFICIENCE DES FONCTIONS SUPPORTS DAST & DR

EXCELLENCE & EFFICIENCE DES FONCTIONS SUPPORTS DAST & DR EXCELLENCE & EFFICIENCE DES FONCTIONS SUPPORTS DAST & DR Volet accompagnement du changement DOCUMENT DE TRAVAIL DIRECTION DU RESEAU LA POSTE Direction Opérationnelle des Ressources Humaines SOMMAIRE 1.

Plus en détail

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE. Ville de CHARENTON

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE. Ville de CHARENTON CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE Ville de CHARENTON 1 SOMMAIRE I PREAMBULE... 3.4 II Les engagements de la ville de Charenton... 5 Respecter la vie démocratique... 5 Garantir aux associations une écoute et

Plus en détail

Exemple de manuel qualité 16

Exemple de manuel qualité 16 Exemple de manuel qualité 16 MANUEL QUALITÉ STRUCTURES DE FORMATION ET/OU D ÉVALUATION PAR LA SIMULATION Présentation 1. Finalité et gestion du manuel qualité (selon NF ISO 9001 version 2008) 2. Déclaration

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec (L.R.Q., c. R-5, a. 14 et a. 15 ; 2007, c. 21, a. 9 et a. 11) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

Bâtiment Infrastructures

Bâtiment Infrastructures 372 Bâtiment Infrastructures Le domaine fonctionnel Bâtiment Infrastructures regroupe les emplois relatifs à la conception, la maintenance et l exploitation des bâtiments, ouvrages et infrastructures dans

Plus en détail

Par délibération n 2013/5287 du 11 mars 2013, le Conseil municipal a approuvé les points suivants :

Par délibération n 2013/5287 du 11 mars 2013, le Conseil municipal a approuvé les points suivants : 2013/5691 Délégation Générale aux ressources humaines PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 JUILLET 2013 Commission Ressources Humaines du 21 juin 2013 Objet : Complémentaire santé et prévoyance

Plus en détail

Rencontre départementale d Ille et Vilaine l Evaluation des structures sociales et médico-sociales LE CADRE NATIONAL

Rencontre départementale d Ille et Vilaine l Evaluation des structures sociales et médico-sociales LE CADRE NATIONAL Rencontre départementale d Ille et Vilaine l Evaluation des structures sociales et médico-sociales LE CADRE NATIONAL 1 EVALUATIONS : LE CADRE LEGISLATIF et REGLEMENTAIRE La loi du 2 janvier 2002 dispose

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE TITRE: NATURE DU DOCUMENT: Règlement Procédure Page 1 de 7 x Politique Directive x C.A. C.E. C.G. Direction générale Résolution 06-318-5.05 Direction x Nouveau document Amende

Plus en détail

Activités de contrôle qualité : retour d expérience d un aéroport. Martine ROMAND-PARMENTIER

Activités de contrôle qualité : retour d expérience d un aéroport. Martine ROMAND-PARMENTIER Activités de contrôle qualité : retour d expérience d un aéroport Martine ROMAND-PARMENTIER Aéroports de Paris Etablissement créé en 1945, transformé en Société Anonyme en 2005, introduit en bourse en

Plus en détail

Cahier des Charges de Prestations dans le cadre du Plan Défi Biotech Santé Axe 2 : Ressources humaines et management des PME

Cahier des Charges de Prestations dans le cadre du Plan Défi Biotech Santé Axe 2 : Ressources humaines et management des PME Cahier des Charges de Prestations dans le cadre du Plan Défi Biotech Santé Axe 2 : Ressources humaines et management des PME Fiche Action 5 : Management des ressources humaines (RH) 1 SOMMAIRE I. PLAN

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES

MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-Direction de l Enseignement Supérieur 1 ter, avenue de Lowendal

Plus en détail

«POLE UNIVERSITAIRE ET D INNOVATION DE LA GUYANE»

«POLE UNIVERSITAIRE ET D INNOVATION DE LA GUYANE» «POLE UNIVERSITAIRE ET D INNOVATION DE LA GUYANE» PROGRAMME D ACTIVITES PAGE 2 ETAT PREVISIONNEL DES DEPENSES, DES RECETTES ET DES EFFECTIFS PAGE 9 Date : juin 2012 1 PROGRAMME D ACTIVITES Date : juin

Plus en détail

Les achats de l Etat et de ses établissements publics Objectifs et indicateurs

Les achats de l Etat et de ses établissements publics Objectifs et indicateurs Les achats de l Etat et de ses établissements publics Objectifs et indicateurs Guide de la mesure des résultats Le Service des Achats de l État s assure que les achats de l État et de ses établissements

Plus en détail

Référentiel d INTERMEDIATION LOCATIVE (sous-location/bail glissant) Version mise à jour du 24/12/2014.

Référentiel d INTERMEDIATION LOCATIVE (sous-location/bail glissant) Version mise à jour du 24/12/2014. Référentiel d INTERMEDIATION LOCATIVE (sous-location/bail glissant) Version mise à jour du 24/12/2014. 1 2 SOMMAIRE 1. Le cadre d intervention... 3 1. le cadre juridique... 3 2. le dispositif d intermédiation

Plus en détail

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=-

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- I BASES REGLEMENTAIRES Le plan de cohésion sociale (programmes 15 et 16) et la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion

Plus en détail

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR REGIONAL DE FORMATION Poste susceptible d être vacant

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR REGIONAL DE FORMATION Poste susceptible d être vacant PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR REGIONAL DE FORMATION Poste susceptible d être vacant Le poste à pourvoir se situe au siège de la cour d appel de Toulouse. Ce ressort inclut les cours d appel de Montpellier,

Plus en détail

CM FP Case Management Formation Professionelle

CM FP Case Management Formation Professionelle CM FP Case Management Formation Professionelle Intégration du CM FP dans les structures normatives de la formation professionelle nationale et coopération intercantonale Contexte conceptuel et organisationnel

Plus en détail

Programme services-conseils (PSC)

Programme services-conseils (PSC) Programme services-conseils (PSC) Dans le présent document, l emploi du masculin pour désigner des personnes n a d autres fins que celle d alléger le texte. Des mesures d aide décrites dans ce programme

Plus en détail

Circulaire électorale n 9 Le CHSCT

Circulaire électorale n 9 Le CHSCT UNSA-territoriaux 21, rue Jules Ferry 93 177 Bagnolet Cedex elections@unsa-territoriaux.org 06 17 43 57 96 Circulaire électorale n 9 Le CHSCT Nous avons moins de trois semaines pour faire en sorte que

Plus en détail

RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE SERVICES RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - Document commun aux lots n 1 et n 2- SMPI Magelis V1 8/3/2013 1/8 SOMMAIRE 1. Objets de

Plus en détail

NOTE DE SERVICE / INSTRUCTION TECHNIQUE SG/MICAPCOR 2006-2 SG/SM/N2006-1409 DGFAR/MISITEPSA/N2006-5013 Date: 28 avril 2006

NOTE DE SERVICE / INSTRUCTION TECHNIQUE SG/MICAPCOR 2006-2 SG/SM/N2006-1409 DGFAR/MISITEPSA/N2006-5013 Date: 28 avril 2006 MINISTERE DE L EMPLOI, DE LA COHESION SOCIALE ET DU LOGEMENT Secrétariat Général Direction de l administration générale et de la modernisation des services Mission d appui et de coordination des services

Plus en détail

POLITIQUE 08-05 POLITIQUE CONCERNANT LA VENTE DE BIENS ET SERVICES PRODUITS PAR LES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE OBJET : ÉNONCÉ :

POLITIQUE 08-05 POLITIQUE CONCERNANT LA VENTE DE BIENS ET SERVICES PRODUITS PAR LES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE OBJET : ÉNONCÉ : POLITIQUE 08-05 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL SOURCE Ressources matérielles CIBLE TITRE : POLITIQUE CONCERNANT LA VENTE DE BIENS ET SERVICES PRODUITS PAR LES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE SECTEUR RÉSOLUTION

Plus en détail

FONCIERE 7 INVESTISSEMENT Société Anonyme au capital de 1 120 000 euros Siège social : 2 rue de Bassano 75016 - PARIS 486 820 152 RCS PARIS

FONCIERE 7 INVESTISSEMENT Société Anonyme au capital de 1 120 000 euros Siège social : 2 rue de Bassano 75016 - PARIS 486 820 152 RCS PARIS FONCIERE 7 INVESTISSEMENT Société Anonyme au capital de 1 120 000 euros Siège social : 2 rue de Bassano 75016 - PARIS 486 820 152 RCS PARIS RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES PROCEDURES

Plus en détail

La Plateforme régionale de Télémédecine. GCS e-santé Pays de la Loire 1

La Plateforme régionale de Télémédecine. GCS e-santé Pays de la Loire 1 La Plateforme régionale de Télémédecine GCS e-santé Pays de la Loire 1 Introduction L ARS Pays de la Loire a chargé le GCS e-santé Pays de la Loire, porteur de l Espace Numérique Régional de Santé (ENRS),

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES Entre les Soussignés : LTP CARCADO-SAISSEVAL 121 Boulevard Raspail 75006 PARIS 01 45 48 43 46 Représenté par le Chef d Etablissement Monsieur

Plus en détail

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales.

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales. DÉCISION DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE FRANCEAGRIMER MEP/SMEF/ Délégation nationale de VOLX. BP 8 25 Rue Maréchal Foch 04130 VOLX Dossier suivi par : Denis Cartier-Millon Tel. : 04.92.79. 34.55 E-mail : denis.cartier-millon@franceagrimer.fr

Plus en détail

Convention de partenariat

Convention de partenariat Convention de partenariat Entre, L Université François Rabelais Domiciliée : 60 rue du Plat d Étain, BP 12050, 37020 Tours cedex 1 Représenté(e) par son président, Loïc VAILLANT Et, Le Lycée Jacques de

Plus en détail

ACCORD DU 7 OCTOBRE 2010 RELATIF À L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

ACCORD DU 7 OCTOBRE 2010 RELATIF À L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel ESTHÉTIQUE-COSMÉTIQUE ET ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL LIÉ AUX MÉTIERS DE L ESTHÉTIQUE ET DE LA PARFUMERIE

Plus en détail

Convention de prestation de services ou d assistance

Convention de prestation de services ou d assistance Convention de prestation de services ou d assistance Entre : La communauté de communes «Saint-Germain Seine et Forêts», située en l Hôtel de Ville de Saint-Germain-en-Laye, 16 rue de Pontoise - 78100 Saint-Germain-en-Laye

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 2. Nationalité

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 2. Nationalité UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) AVIS DE RECRUTEMENT N 009/2014/DSAF/DRH La Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ayant son siège à Ouagadougou, Burkina

Plus en détail

DÉCISION DE LA COMMISSION. du 9.11.2015

DÉCISION DE LA COMMISSION. du 9.11.2015 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 9.11.2015 C(2015) 7674 final DÉCISION DE LA COMMISSION du 9.11.2015 relative au programme d action annuel 2015 en faveur de la Tanzanie, à financer sur les ressources

Plus en détail

relative à l organisation et à la gestion de la police du lac de Neuchâtel

relative à l organisation et à la gestion de la police du lac de Neuchâtel 785.5 Convention intercantonale du 5 août 04 relative à l organisation et à la gestion de la police du lac de Neuchâtel Le Directeur de la sécurité et de la justice du canton de Fribourg Le Chef du Département

Plus en détail

FICHE DE POSTE CHEF DES SERVICES ADMINISTRATIFS D UFR LOCALISATION DU POSTE

FICHE DE POSTE CHEF DES SERVICES ADMINISTRATIFS D UFR LOCALISATION DU POSTE FICHE DE POSTE CHEF DES SERVICES ADMINISTRATIFS D UFR CORPS : AAENES, APAENES, INGENIEUR D ETUDE, INGENIEUR DE RECHERCHE BAP : J GESTION ADMINISTRATIVE ET PILOTAGE EMPLOI TYPE : RESPONSABLE DE L ADMINISTRATION

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RECOMMANDATION DE LA COMMISSION

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RECOMMANDATION DE LA COMMISSION COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.4.2008 C(2008)1329 RECOMMANDATION DE LA COMMISSION concernant la gestion de la propriété intellectuelle dans les activités de transfert de connaissances

Plus en détail

Département du Bas-Rhin. Arrondissement de SAVERNE EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

Département du Bas-Rhin. Arrondissement de SAVERNE EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Département du Bas-Rhin Arrondissement de SAVERNE EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance Ordinaire du 10/12/12 Sous la Présidence de M. l adjoint au Maire, Stéphane LEYENBERGER

Plus en détail

CORPORATION SHOPPERS DRUG MART CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CORPORATION SHOPPERS DRUG MART CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Nature et portée du comité d audit CORPORATION SHOPPERS DRUG MART CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Le comité d audit (le «comité») est un comité permanent dont les membres sont nommés par le conseil d administration

Plus en détail

Réseau Mixte Technologique «Diagnostic en santé végétale»

Réseau Mixte Technologique «Diagnostic en santé végétale» Le Réseau Mixte Technologique «Diagnostic en santé végétale» VegDiag Labellisé le 13 janvier 2014 pour la période 2014-2018 Issu des réflexions du Réseau français pour la santé végétale RFSV RMT RFSV Séminaire

Plus en détail

NANTES METROPOLE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU PATRIMOINE IMMOBILIER ECONOMIQUE COMMUNAUTAIRE RAPPORT DE PRESENTATION

NANTES METROPOLE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU PATRIMOINE IMMOBILIER ECONOMIQUE COMMUNAUTAIRE RAPPORT DE PRESENTATION 1 NANTES METROPOLE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU PATRIMOINE IMMOBILIER ECONOMIQUE COMMUNAUTAIRE RAPPORT DE PRESENTATION CARACTERISTIQUES DU SERVICE DELEGUE 2 PREAMBULE Nantes Métropole a confié la gestion

Plus en détail

Présentation de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP)

Présentation de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP) CNCP Présentation de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP) - Création, composition et missions de la CNCP - Les correspondants régionaux de la CNCP - Les certifications enregistrées

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015

APPEL A PROJETS 2015 PREFET DE LA CORSE-DU-SUD DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE ET DE LA PROTECTION DES POPULATIONS DIRECTION GENERALE ADJOINTE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE APPEL A PROJETS 015 CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

La Commission des Titres d Ingénieur a adopté la présente décision :

La Commission des Titres d Ingénieur a adopté la présente décision : Décision n 2015/06-06 relative à l accréditation de l École catholique d arts et métiers de Lyon (ECAM Lyon) à délivrer des titres d ingénieur diplômé Objet Dossier A : renouvellement, à compter du 1er

Plus en détail

SEANCE du 25 juin 2010

SEANCE du 25 juin 2010 SEANCE du 25 juin 2010 L An deux mil dix et le vingt cinq juin, à 21heures, les membres du Conseil Municipal de la Commune d AVRAINVILLE, régulièrement convoqués le vingt et un juin deux mil dix, se sont

Plus en détail

Active Ways Consulting. Catalogue de Formations

Active Ways Consulting. Catalogue de Formations Active Ways Consulting Catalogue de Formations 1 SOMMAIRE Domaines Page N 1- Management des Entreprises et des Organisations 2 2- Comptabilité Contrôle et Audit..3 3- Banque et Finance..4 4- Communication......

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/POFEGTP/N2004-2016 Date : 16 FEVRIER 2004

NOTE DE SERVICE DGER/POFEGTP/N2004-2016 Date : 16 FEVRIER 2004 1 MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-Direction de la Politique des Formations de l Enseignement

Plus en détail

Devenez membre de l Association internationale de la sécurité sociale. La communauté internationale pour l excellence en sécurité sociale

Devenez membre de l Association internationale de la sécurité sociale. La communauté internationale pour l excellence en sécurité sociale Devenez membre de l Association internationale de la sécurité sociale La communauté internationale pour l excellence en sécurité sociale Devenez membre de l Association internationale de la sécurité sociale

Plus en détail

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017. Service des bibliothèques et archives

Plan stratégique 2015-2017. Horizon 2017. Service des bibliothèques et archives Plan stratégique 2015-2017 Horizon 2017 Table des matières Mise en contexte... 3 Vision... 4 Mission... 4 Axe 1 Facilite la réussite étudiante... 5 Axe 2 Renouvelle l acquisition, l organisation, la découverte,

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI L ADMINISTRATION COMMUNALE DE HERVE ENGAGE : UN RESPONSABLE POUR LE SERVICE DU PERSONNEL (H/F) - APE

OFFRE D EMPLOI L ADMINISTRATION COMMUNALE DE HERVE ENGAGE : UN RESPONSABLE POUR LE SERVICE DU PERSONNEL (H/F) - APE OFFRE D EMPLOI L ADMINISTRATION COMMUNALE DE HERVE ENGAGE : UN RESPONSABLE POUR LE SERVICE DU PERSONNEL (H/F) - APE Informations générales Nombre de postes demandés 1 Catégorie de métier Secteur d activité

Plus en détail

2 rue des renards 44 300 Nantes Tél : 02.40.94.06.05 E-mail : lespep44@lespep.org LE SAPAD. Service d Aide Pédagogique à Domicile

2 rue des renards 44 300 Nantes Tél : 02.40.94.06.05 E-mail : lespep44@lespep.org LE SAPAD. Service d Aide Pédagogique à Domicile LE SAPAD Service d Aide Pédagogique à Domicile SOMMAIRE I) Présentation du SAPAD A) Qu est-ce que le SAPAD?...P.3 B) Le cadre légal...p.3 C) Les partenaires...p.4 II) Les activités A) Qui peut bénéficier

Plus en détail

Observatoire de l environnement en Nouvelle-Calédonie. Audit externe CAHIER DES CHARGES

Observatoire de l environnement en Nouvelle-Calédonie. Audit externe CAHIER DES CHARGES Observatoire de l environnement en Nouvelle-Calédonie, province Sud 11 rue Guynemer 98 800 Nouméa Tél : (+687) 23 69 69 Observatoire de l environnement en Nouvelle-Calédonie Audit externe CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

L EXPERIENCE DU SENEGAL EN MATIERE DE CONVENTION VISANT A EVITER LA DOUBLE IMPOSITION

L EXPERIENCE DU SENEGAL EN MATIERE DE CONVENTION VISANT A EVITER LA DOUBLE IMPOSITION REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS ET DES DOMAINES L EXPERIENCE DU SENEGAL EN MATIERE DE CONVENTION VISANT A EVITER

Plus en détail

Fiche 5 - La Société wallonne du Logement

Fiche 5 - La Société wallonne du Logement Fiche 5 - La Société wallonne du Logement La Société wallonne du Logement est un organisme à gestion séparée de la Région wallonne, créée par le Code wallon du logement et de l'habitat durable, qui détermine

Plus en détail

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Recrutement de l ingénieur Génie Civil -Expert bâtiments du Programme Durée une année renouvelable selon le besoin TERMES DE REFERENCE

Plus en détail