OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS"

Transcription

1 OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB

2

3

4

5

6

7 Un marché en pleine expansion Plus de maisons et logements bois/an Une demande potentielle qui dépasse 20%

8 LA MAISON BOIS BASSE CONSOMMATION Le contexte La conception Les matériaux Les parois Les menuiseries L étanchéité à l air La ventilation Le confort d été

9

10 Le contexte Les enjeux environnementaux Bâtiment 42% de la consommation énergétique 25% de la production de GES Six mesures immédiates sont préconisées pour atteindre les objectifs du Grenelle: Le réchauffement climatique Enjeux majeur du 21 ème siècle Un renforcement de la réglementation thermique La mise en place des subventions nécessaires au soutien des investissements L encouragement des innovations L utilisation des technologies de pointe Le développement des filières professionnelles par la formation La mobilisation de la société autour des économies d énergie.

11 Le contexte Le vocabulaire de la réglementation thermique

12 Le contexte Le vocabulaire de la réglementation thermique

13 Le contexte Le vocabulaire de la réglementation thermique

14 Le contexte Le vocabulaire de la réglementation thermique

15 Le contexte Les zones climatiques

16 Les zones climatiques

17 Les zones climatiques

18 Les déperditions

19 Le contexte Les évolutions de la RT: 2005 Effinergie 2012 R Toit 2005 = 4 à = 6,5 à 10 R mur 2005 = 2,2 à 3, = 3,2 à 5 U w 2005 = 2 à 1, = 1,7 à 0,7 R Sol terre-plein 2005 = 1,7 à 2, = 2,4 à 4 R Sol vide sanitaire 2005 = 2,4 à = 3,4 à 5

20

21

22

23

24 La conception bio climatique

25 La conception bio climatique

26 La conception bio climatique

27

28 Matériaux d isolation 1. Isolation dans les structures bois: L isolation dans les ossatures de planchers, de murs et de toits est, de préférence en matériaux souples semi-rigides, facilement ajustables aux trames et aux fausses trames des structures en bois. 2. Complément d isolation par l extérieur: (mur manteau et sarking) Choix de matériaux rigides et incompressibles pour reprendre les contrelittelages. 3. Complément d isolation par l intérieur: Choix de matériaux souples semi-rigides ou en matériaux rigides et incompressibles pour reprendre les contrelittelages.

29 Comment isoler?

30 Comment assurer les étanchéités?

31 Comment assurer les étanchéités?

32 Les autres matériaux de construction Bois d ossature Panneaux de contreventement Lambris ou plaques de plâtre Vitrages

33

34 Les parois Des parois homogènes dans une double enveloppe ventilée Renfort d isolation par l intérieur Rampant et mur Renfort d isolation par l extérieur Rampant et mur

35

36 Les parois

37 Les parois

38 Les parois

39 Les parois

40 Les parois

41 Les parois

42 Les parois

43 Dalle bois: isolant LAINE DE VERRE = 220 mm Paroi ventilée en sous-face Exigences 2012 R = 3,4 à 5

44 Dalle bois: isolant LAINE DE ROCHE flocons Paroi ventilée en sous-face Exigences 2012 R = 3,4 à 5

45 Dalle bois: isolant FIBRE DE BOIS souple Paroi ventilée en sous-face Exigences 2012 R = 3,4 à 5

46 Dalle bois: isolant OUATE DE CELLULOSE soufflée Paroi ventilée en sous-face Exigences 2012 R = 3,4 à 5

47 Mur: isolant LAINE DE VERRE = Paroi ventilée côté extérieur Exigences 2012 R = 3,2 à 5

48 Mur: isolant FIBRE DE BOIS souple Paroi ventilée côté extérieur Exigences 2012 R = 3,2 à 5

49 Mur: isolant OUATE DE CELLULOSE panneau Paroi ventilée côté extérieur Exigences 2012 R = 3,2 à 5

50 Les parois Attention! Si le pare-vapeur se situe entre deux couches d isolant, l épaisseur de l isolant côté intérieur doit être toujours inférieure ou égale au tiers de l épaisseur totale Ex: épaisseur totale =180 mm 1/3 = 60 mm maxi pour l épaisseur de l isolant se trouvant devant le pare-vapeur côté intérieur

51 Mur: isolant LAINE DE VERRE PSE 60 support d enduit Parement enduit Paroi non ventilée côté extérieur Exigences 2012 R = 3,2 à 5

52 Mur: isolant FIBRE DE BOIS souple rigide support d enduit Parement enduit Paroi non ventilée côté extérieur Exigences 2012 R = 3,2 à 5

53 Mur: isolant OUATE insufflée FIBRE DE BOIS 60 support d enduit Parement enduit Paroi non ventilée côté extérieur Exigences 2012 R = 3,2 à 5

54 Enduit minéral sur isolant rigide Principe de mise en œuvre Paroi non ventilée côté extérieur

55 Bardage bois sur isolant rigide Isolation en panneau rainure et languette Fonction pare-pluie en paroi ventilée

56 Exigences 2012 R = 3,2 à 5

57 About de plancher Isolation thermique des abouts de plancher (dalle bois et étage)

58 Rampant: isolant LAINE DE VERRE = mm Paroi ventilée côté extérieur Exigences 2012 R = 6,5 à 10

59 Exigences 2012 R = 6,5 à 10 isolant OUATE DE CELLULOSE mm isolant FIBRE DE BOIS mm

60 Rampant sarking isolant POLYURÉTHANE 80 mm isolant LAINE DE ROCHE 85 mm isolant FIBRE DE BOIS RIGIDE 80 mm Exigences 2012 R = 6,5 à 10

61 Toiture terrasse: isolant LAINE DE ROCHE Paroi non ventilée Exigences 2012 R = 6,5 à 10

62

63 Choix des menuiseries extérieures

64 Choix des menuiseries extérieures Les critères géo climatiques Trois conditions sont à prendre en compte pour effectuer un choix : 1. Les deux zones climatiques françaises 2 L étanchéité A : indice de perméabilité à l air (de A*1 à A*4), E : indice d étanchéité à l eau (de E*1 à E*7), V : indice de résistance au vent (de V*1 à V*4, avec pour chaque niveau une classe A, B ou C). 3 L isolation AC1 : R (niveau de transmission sonore) 28 db AC2 : R 33 db AC3 : R 36 db AC4 : R 40 db La mesure de l isolation thermique des fenêtres s exprime de Th5 à Th11, Th11 étant le critère le plus performant. *

65 Choix des menuiseries extérieures Performances thermiques des menuiseries (objectif BBC)

66 Choix des menuiseries extérieures Performances thermiques des menuiseries (objectif BBC)

67 Position des menuiseries dans les murs

68 Mur avec complément d isolation par l extérieur (isolant rigide 60 mm) Mur crépi sur isolation par l extérieur (isolant rigide 60 mm)

69 Menuiserie en embrasure

70 Réservation pour occultations

71

72

73 ÉTANCHÉITÉ À L AIR

74 ÉTANCHÉITÉ À L AIR 20 cm d isolation travaillent seulement comme 2 cm

75 ÉTANCHÉITÉ À L AIR

76

77 ÉTANCHÉITÉ À L AIR

78 ÉTANCHÉITÉ À L AIR

79 ÉTANCHÉITÉ À L AIR

80 Les traversées de parois: ANTICIPER

81 Les traversées de parois: ANTICIPER

82 Les traversées de parois: ANTICIPER

83 ÉTANCHÉITÉ À L AIR

84 Test de perméabilité à l air

85 Analyse par thermographie infrarouge

86

87 La ventilation

88 Ventilation naturelle Ventilation naturelle assistée (VNA) Ventilation mécano-statique

89

90 Concevoir pour le confort d été: une obligation Les quatre points incontournables: L isolation de l enveloppe: - murs R 6,00 et Up 0,16 - toit R 8,00 et Up 0,13 - parois vitrées (valeurs Sw, Uw, TL cohérentes) - ventilation des parements extérieurs avec une lame d air 30 mm - mise en œuvre systématique d un écran de sous-toiture réfléchissant -ventilation de la couverture avec un contrelittelage 40 mm L étanchéité à l air avec une valeur Q4 0,6 m3/(h.m2) L ombrage et la protection solaire de la construction: - ombrage naturel par des arbres à feuilles caduques orientés sud-ouest - éléments structurels de type pergola, auvent, brise soleil -stores extérieurs ou fermetures sur les ouvertures est, sud et ouest La ventilation - VMC double flux haut rendement avec fonction by pass automatique

91 Concevoir pour le confort d été: une obligation

92 Comment réduire la température intérieure de l habitat? Protection solaire Rafraîchissement par ventilation

93 Comment réduire la température intérieure de l habitat? Puits provençal

94 Comment réduire la température intérieure de l habitat? Impact des sols environnants

95 Masse thermique et réactivité thermique.

96 Les outils du CNDB à votre disposition: -liste des BET bois -liste des entreprises souhaitant répondre à des AO logements collectifs -classeur solutions constructives -exposition Parcours Bois

97

98 310 pages, illustrée de nombreux croquis Disponible sur le stand du CNDB N 50 allée G

99

100 Merci pour votre attention

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

Nous répondons au Label BBC - Effinergie

Nous répondons au Label BBC - Effinergie Nous répondons au Label BBC - Effinergie Pour pouvoir obtenir le Label BBC Effinergie, l exigence principale est de ne pas dépasser une valeur de consommation de : 50 kwh d énergie primaire par m² de Surface

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Troisième édition Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Sommaire Sommaire Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat 14 Les performances thermiques des matériaux

Plus en détail

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante!

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante! PRÉFET La rénovation thermique Rénover sa maison pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

Performance thermique des enveloppes à ossature en bois

Performance thermique des enveloppes à ossature en bois Performance thermique des enveloppes à ossature en bois MANDRARA Zaratiana Institut technologique FCBA www.fcba.fr Marché de la construction Bois 5% 12% Bois empilé CLT Poteaux poutres Ossature bois Autres

Plus en détail

une maison économe Construire Réglementations thermiques : le bâti évolue vers une plus grande performance

une maison économe Construire Réglementations thermiques : le bâti évolue vers une plus grande performance Construire une maison économe Réglementations thermiques : le bâti évolue vers une plus grande performance Les consommations d énergie par m 2 ont été divisées par 6 depuis 1974 : 1 re réglementation thermique

Plus en détail

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active 20/03/2012 Olivier Servant Saint-Gobain Habitat France Directeur des marchés Les lois Grenelle pour les Bâtiments Neufs

Plus en détail

Parois à ossature bois et transferts de vapeur

Parois à ossature bois et transferts de vapeur Parois à ossature bois et transferts de vapeur Julien Lamoulie 28 novembre 2013 Un peu de physique L air a une capacité limitée à retenir la vapeur d eau la capacité maximale décroît considérablement à

Plus en détail

Maison à ossature bois BBC Effinergie à Issy-les-Moulineaux

Maison à ossature bois BBC Effinergie à Issy-les-Moulineaux Bâtiments Matériaux Opérations Installations Maison à ossature bois BBC Effinergie à Issy-les-Moulineaux B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, tout en limitant ses impacts

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Solutions durables et innovantes pour maisons bois

Solutions durables et innovantes pour maisons bois Concept Solutions durables et innovantes pour maisons bois Des solutions techniques et performantes pour l univers de la construction Construire plus naturellement, c est concevoir des maisons saines et

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur Isolation UN PEU DE THÉORIE L isolation de la maison a deux fonctions : réduire les dépenses de chauffage et accroître le confort de la maison. Pour savoir quoi et comment isoler, quelques notions théoriques

Plus en détail

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats Concours Maison Econome Édition 2011 Présentation des projets lauréats 3 catégories «particuliers» (3 vélos alloués) Construction : 5 candidats Rénovation : 4 candidats Prix spécial du jury Pas de candidat

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien Congrès Besançon 2015 Outils de mesure de la consommation du BATI ANCIEN Selon la consommation réelle mesurée (étude BATAN 2007) Logiciels thermiques

Plus en détail

Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves

Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Afin d améliorer le confort thermique de leur maison d après-guerre, un couple

Plus en détail

La rénovation rénovation globale performante. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr

La rénovation rénovation globale performante. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr La rénovation rénovation globale performante Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr SOMMAIRE Les coûts 1. POURQUOI RENOVER? 1.1. Contexte et chiffres clés 1.2. Typologies et consommations

Plus en détail

Les Jeudis de la Construction Bois

Les Jeudis de la Construction Bois 1 Jeudi par mois = 1 visite de chantier ou de construction achevée en région Centre 1 chantier = 1 thématique Visite alternativement dans les 6 départements Plus d info : www.arbocentre.asso.fr Contact

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION PAR L INTERIEUR : LES TOITS Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

Sérent, Morbihan 25 ans d existence 70 Salariés 5000 m2 d atelier de préfabrication

Sérent, Morbihan 25 ans d existence 70 Salariés 5000 m2 d atelier de préfabrication Sérent, Morbihan 25 ans d existence 70 Salariés 5000 m2 d atelier de préfabrication Maisons Individuelles (CMI), logement social, Bâtiments Tertiaires Publics et Privés. Ossature bois, charpente, Isolation,

Plus en détail

Présentation du concept

Présentation du concept Label THPE RT 2005 2 niveaux d isolation disponibles Maisons INOV en clos couvert avec garantie décennale Version B du 11 mail 2009 SOMMAIRE Présentation du concept... 3 Descriptif du clos couvert des

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Participez aussi au Prix National de la Construction Bois 2015 Inscrivez-vous directement sur : www.prixnational-boisconstruction.org Palmarès des constructions Bois de la Région

Plus en détail

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Troisième session ANNEXES 2 octobre 2009 SOMMAIRE Annexe 1 - Evolution

Plus en détail

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Menuiserie : Double vitrage bois 4/12/4 + 2 Velux 4/8/4 + 2 "lucarnes" de toiture. Murs Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Brique rouge alvéolaire 25cm + 7,5cm laine de verre + 7cm brique

Plus en détail

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE Ecole des Métiers de l Environnement Campus de Ker Lann Rennes 35170 BRUZ Tél. : 02.99.05.88.00./ Fax. : 02.99.05.88.09. http://www.ecole-eme.com Auteurs : BOTREL Yohann Section : DEPS EREE DESGRANGES

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Journée Adhérents AIDELEC 18/11/2011 Présentée par : Caroline Dreumont BE thermique EN&CO Jean-Luc Bonnot - BE Fluides RUBIN VARREON 1 Plan de présentation Le bâtiment

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T.

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T. L énergie la moins chère est celle non consommée Plan de la présentation L isolation toiture Soirée d information 23 avril 2013 Guides Énergie Neupré Le pourquoi. Quelques notions techniques. La prime

Plus en détail

Comprendre pour mieux choisir.

Comprendre pour mieux choisir. Comprendre pour mieux choisir. Qu est-ce qu une réglementation thermique? Quels sont les avantages de faire construire un appartement RT2012? Qu est-ce que la réglementation thermique française? De tous

Plus en détail

Rénovation énergétique de l habitat OPAH cœur de Maurienne. Jean Luc DOL

Rénovation énergétique de l habitat OPAH cœur de Maurienne. Jean Luc DOL Rénovation énergétique de l habitat OPAH cœur de Maurienne Jean Luc DOL L ASDER Association Savoyarde pour le Développement des Energies Renouvelables Association sans but lucratif créée en 1981, 20 salariés

Plus en détail

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l éco-construction ---------------------------- 50 modules de formation

Plus en détail

Façades. Cette fiche est à compléter avec l entreprise qui sera chargé de réaliser les travaux.

Façades. Cette fiche est à compléter avec l entreprise qui sera chargé de réaliser les travaux. Façades Enjeux : L isolation des murs est un moyen important de diminuer les consommations d énergie. Afin de garder l inertie des parois lourdes anciennes, il est plus pertinent d isoler les murs par

Plus en détail

KRONOMOB. Panneaux et isolants pour la construction bois. une nouvelle idée de l'habitat

KRONOMOB. Panneaux et isolants pour la construction bois. une nouvelle idée de l'habitat KRONOMOB Panneaux et isolants pour la construction bois une nouvelle idée de l'habitat kronobois kronotherm kronotec Le concept Kronomob a été développé par Kronofrance pour répondre aux besoins de l'eco-construction

Plus en détail

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Fiche d opération Armapa -2011 cd2e- Page 1 Introduction L évolution du prix de l énergie encourage nos concitoyens à changer d exigences

Plus en détail

La thermique dans le bâtiment

La thermique dans le bâtiment La thermique dans le bâtiment I] Les modes de propagation de la chaleur : La conduction : La transmission de chaleur par conduction se fait à travers un ou plusieurs éléments en contact direct. Le flux

Plus en détail

Constructions Bois à GIRONDE HABITAT

Constructions Bois à GIRONDE HABITAT Constructions Bois à GIRONDE HABITAT O.P.H. GIRONDE HABITAT Patrimoine de 13 000 logements sociaux Construction de 500 logements neufs par an Actions menées en faveur du Développement Durable depuis 2004

Plus en détail

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville Bâtiments Matériaux Opérations Installations Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, des propriétaires

Plus en détail

Rénovation thermique. par l extérieur

Rénovation thermique. par l extérieur Rénovation thermique par l extérieur Enjeux des rénovations Secteur du Bâtiment : 1 er consommateur d énergie. Faire diminuer les consommations énergétiques des bâtiments en augmentant leur performance

Plus en détail

La brique Monomur Terre Cuite. La réponse à la RT 2012

La brique Monomur Terre Cuite. La réponse à la RT 2012 La brique Monomur Terre Cuite La réponse à la RT 2012 Dès le 1 er janvier 2013, dans le prolongement du Grenelle de l environnement, une nouvelle réglementation thermique (dite RT 2012 par les professionnels)

Plus en détail

SlimVac. L isolant nouvelle génération : résistance thermique record, le gain d espace en plus. R 5,71 m 2 K/W épaisseur 40 mm. + 2,5 m 2.

SlimVac. L isolant nouvelle génération : résistance thermique record, le gain d espace en plus. R 5,71 m 2 K/W épaisseur 40 mm. + 2,5 m 2. + 1,8 m 2 + 2,5 m 2 + 1,6 m 2 R 5,71 m 2 K/W épaisseur 40 mm λ 0,007 SlimVac L isolant nouvelle génération : résistance thermique record, le gain d espace en plus LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, LE DÉFI DE

Plus en détail

A. PARTICULARITES D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION A OSSATURE BOIS

A. PARTICULARITES D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION A OSSATURE BOIS IDE A LA REDACTION DE CCTP : Prescriptions générales A. PARTICULARITES D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION A OSSATURE BOIS B. INTERFACES ENTRE LES LOTS C. CADRE NORMATIF ET CERTIFICATIONS 1/10 C. CADRE NORMATIF

Plus en détail

Matériaux d isolation

Matériaux d isolation Mardi 30 Octobre 2012 en LORRAINE Matériaux d isolation Espace INFO ÉNERGIE Centre&Ouest Vosges Pierre Pellégrini Conseiller énergie Quelles sont nos missions? Sensibiliser, informer, conseiller de façon

Plus en détail

Bilan d exploitation

Bilan d exploitation Rénovation Energétique du Bâtiment Municipal à UGINE 21/01/2009 Bilan d exploitation Réalisé le 19 Mars 2012 à Saint Etienne 14/10/2010 Période réalisation des travaux : du 15 Avril 2010 au 21 Octobre

Plus en détail

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E BBC-EXPERTISE Expert en Rénovation Enérgétique Certifié 1 Présentation Prestations [BBC-EXPERTISE] CHANGEMENT DE DESTINATION

Plus en détail

Les 5 à 7 de l éco-construction

Les 5 à 7 de l éco-construction Les 5 à 7 de l éco-construction Retrouvez les conférences sur www.ifb42.com La RT2012 Le confort d été Performances des menuiseries extérieures Humidité et transfert de vapeur d eau dans les parois Les

Plus en détail

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Une maison en briques des années 1920 à Vanves avec un petit jardin. Un cadre idéal, si

Plus en détail

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE vous permet de bénéficier et faire bénéficier vos clients de la prime dédiée aux travaux de rénovation Produits d isolation CERTIFIES ISOLATION BBC RT 2012 : PAR OU S

Plus en détail

pour la transition énergétique : les travaux d extérieur

pour la transition énergétique : les travaux d extérieur Solutions bois pour la transition énergétique : les travaux d extérieur Le bois, acteur de la transition énergétique! La transition énergétique vise à transformer notre consommation d énergie pour l orienter

Plus en détail

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin Les réglementations thermiques dans les existants Jacques Faucher - DREAL Limousin 1 RÉGLEMENTER SENSIBILISER INCITER RT existants : les grands principes À quel moment de la vie d un bâtiment? À l occasion

Plus en détail

Les Solutions techniques

Les Solutions techniques L approche acoustique Un problème délicat : identifier la demande, faire l inventaire et qualifier les sources de nuisance des interventions complexes un choix limité de techniques en réhabilitation la

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Rapport réalisé par ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Réhabilitation et extension de la maison Bailleul à Toulouse ville, Maison Bailleul

Plus en détail

Niveau de prise en compte de la cible

Niveau de prise en compte de la cible Caractéristiques environnementales du bâtiment (selon les cibles HQE) Niveau de prise en compte de la cible Objectif fixé lors de la phase de conception 1. Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement

Plus en détail

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton.

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Maisons Individuelles THPE et BBC Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Principes des solutions étudiées dans le cadre de la Réglementation Thermique concernant les prestations courantes

Plus en détail

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BATIMENTS EXISTANTS et l'innovation Limoges Ester Technopole lundi 13 février 2012 Appel à projets "innovation en éco-réhabilitation

Plus en détail

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE Le QCM (questionnaire à choix multiple) a 40 questions piochées au hasard dans un potentiel de 400 questions environ, divisées en 4 chapitres repris ci-après. La liste des connaissances requises correspond

Plus en détail

OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE

OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE OPTIMISATION THERMIQUE PAR SIMULATION DYNAMIQUE 1 OBJET L objet du présent document est l analyse et l optimisation de la thermique d'hiver d un projet de construction de maison individuelle à ossature

Plus en détail

La RT 2012... 2. les labels énergétiques

La RT 2012... 2. les labels énergétiques 1.2.2. RT 2012 ChapitRe Règlementation thermique 1 - Réglementation et labels - Volet pratique La RT 2012... La Rt 2012, publiée au Journal Officiel le 27 octobre 2010, intègre les conclusions du Grenelle

Plus en détail

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer RT 2012 Bien comprendre pour mieux s y préparer RT2012 Préambule La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) vise, comme les précédentes RT, à limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs

Plus en détail

Démarche passive - Illot bossuet. Principaux indicateurs de performance

Démarche passive - Illot bossuet. Principaux indicateurs de performance 1 Contexte et objectif Maitre d ouvrage : Résidences de l Orléanais Architecte : GA Architecture AMO passif : FIABITAT Concept > 5 maisons passives mitoyennes, 3 T4 + 2 T5 508 m² shab > Réalisation Orléans

Plus en détail

Audit énergétique de la Copropriété

Audit énergétique de la Copropriété Audit énergétique de la Copropriété Sommaire SOMMAIRE Démarche de l étude A- Etat des lieux Recueil des données Présentation de la copropriété Enquête auprès des usagers Performances du bâti et éléments

Plus en détail

SOMMAIRE 1- PRESENTATION SOMMAIRE DE L OPERATION 2- LES SYSTEMES DE VENTILATION DIT «CLASSIQUES» 3- LES SYSTEMES INNOVANTS AUTOUR DU PATIO

SOMMAIRE 1- PRESENTATION SOMMAIRE DE L OPERATION 2- LES SYSTEMES DE VENTILATION DIT «CLASSIQUES» 3- LES SYSTEMES INNOVANTS AUTOUR DU PATIO SOMMAIRE 1- PRESENTATION SOMMAIRE DE L OPERATION 2- LES SYSTEMES DE VENTILATION DIT «CLASSIQUES» 3- LES SYSTEMES INNOVANTS AUTOUR DU PATIO PRESENTATION DE L OPERATION L OPERATION EN QUELQUES CHIFFRES:

Plus en détail

3 Les évolutions du procédé constructif

3 Les évolutions du procédé constructif 3 Les évolutions du procédé constructif 3.1 Trame Nous avons fait évoluer la trame de 2,70 m x 5,40 m vers 3 m x 6 m pour faciliter la prise en compte des contraintes d accès des personnes à mobilité réduite.

Plus en détail

RETOUR SUR LES AP BATIMENTS BASSES CONSOMMATION AU NIVEAU NATIONAL

RETOUR SUR LES AP BATIMENTS BASSES CONSOMMATION AU NIVEAU NATIONAL RETOUR SUR LES AP BATIMENTS BASSES CONSOMMATION AU NIVEAU NATIONAL 250 projets représentant 550 bâtiments et 360 000 m2 de SHON 75 % des projets dans le neuf 60% des projets dans le secteur résidentiel

Plus en détail

principes clés de votre maison Homaïa

principes clés de votre maison Homaïa principes clés de votre maison Homaïa 1 intégration des ressources naturelles Le soleil ressource naturelle capter la chaleur du soleil en hiver et s en protéger l été Le soleil source inépuisable et toujours

Plus en détail

Energéticien Consultant Formateur

Energéticien Consultant Formateur 1 Energéticien Consultant Formateur 2 Cas 1 : maison contemporaine Maison individuelle 1972 Façade avant entrée Pignon jardin Façade arrière jardin 3 Description Présentation générale état initial 2 niveaux

Plus en détail

Un atout pour la RT 2012!

Un atout pour la RT 2012! LE COFFRE DE VOLET-ROULANT, Un atout pour la RT 2012! LES DIFFÉRENTS TYPES DE COFFRES LES CARACTÉRISTIQUES THERMIQUES DES COFFRES POURQUOI UN COFFRE EST INDISPENSABLE EN BBC? LES DIFFÉRENTS TYPES DE COFFRES

Plus en détail

Fiche d Information - Étude Thermique

Fiche d Information - Étude Thermique Fiche d Information - Étude Thermique 7, Grande Rue 84370 BEDARRIDES Tél. : 04.90.22.85.30 Fax : 04.90.22.85.31 e-mail : new-tec@orange.fr Site : www.new-tec.fr Références constructeur ou code avantage

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage A.Tilmans Laboratoire caractéristiques énergétiques

Plus en détail

Synthèse du suivi de 7 projets de logements BBC

Synthèse du suivi de 7 projets de logements BBC Synthèse du suivi de 7 projets de logements BBC 2 marchés ont été passés : Avec WIGWAM pour : Tests étanchéité à l air Thermographies Vérification des matériaux mis en œuvre au niveau de l enveloppe Avec

Plus en détail

Comment construire une maison en béton économiquement BBC?

Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Réalisation du second œuvre, des équipements et du test de perméabilité à l air (4/4) Réalisation du second œuvre Pose des menuiseries Menuiseries

Plus en détail

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement Cadre réglementaire Rappel : délai d application

Plus en détail

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES Pascal VALLADONT Directeur d HDL Rénovation basse consommation d un bâtiment existant : Espace Jean Jaurès à Besançon La basse énergie appliquée à la réhabilitation

Plus en détail

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7 Projet Nom Abatia Nom de la variante SHON 127 Haut. sous plafond 2.5 Détails du site Latitude 45.59 Longitude 5.63 Station météo Chambéry Catalogue des parois Nom Type Positionnement Composition Surface

Plus en détail

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires Vous devez fournir les attestations de PC et de fin de travaux Attestation au depôt de pc : 1 Votre extension doit respecter les exigences de la élément par élément Attestation fin de travaux : Cette attestation

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES TOITS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation menée avec ARCHIWIZARD Contexte de l étude Mr et Mme LE LOUSTIC viennent d acquérir une maison se situant à Hennebont (56). Peu de travaux

Plus en détail

1 Label BBC/Effinergie dans la construction bois

1 Label BBC/Effinergie dans la construction bois 1 Label BBC/Effinergie dans la construction bois Archi. Molard Dominique Les bâtiments consomment aujourd hui en France en moyenne environ 200 kwh/m 2 /an pour le chauffage, sans compter les consommations

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Montreuil, le 10 mars 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Réunion Intermédiaire Florent LOUSSOUARN DES TEXTES RÉGLEMENTAIRES Bâtiments avant 1974 1 er choc pétrolier RT 74 Décret affichage

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Isoler ses murs deux exemples

Isoler ses murs deux exemples L énergie la moins chère est celle non consommée ISOLATION TOITURE Plan de la présentation Isoler ses murs deux exemples Soirée d information 18 février 2014 Guides Énergie Neupré Le pourquoi. Mr Janssen,

Plus en détail

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Les Certificats d économies d énergie Bâtiments et Collectivités locales Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Charbonnier Sylvie Opérations élémentaires Isolation Sommaire : Opérations

Plus en détail

La Rénovation. N 3 Octobre-Novembre 2008 Information Presse. Les Fondamentaux. pour améliorer la performance énergétique

La Rénovation. N 3 Octobre-Novembre 2008 Information Presse. Les Fondamentaux. pour améliorer la performance énergétique La Rénovation pour améliorer la performance énergétique Les Fondamentaux N 3 Octobre-Novembre 2008 Information Presse La Rénovation pour améliorer la performance énergétique La Rénovation pour améliorer

Plus en détail

DOSSIER D ETUDE THERMIQUE REGLEMENTAIRE RT 2005

DOSSIER D ETUDE THERMIQUE REGLEMENTAIRE RT 2005 DOSSIER D ETUDE THERMIQUE REGLEMENTAIRE RT 2005 Projet de maison individuelle de Monsieur et Madame LORRAIN située à MONTLAUR 31450 Descriptif général L étude suivante a pour objet de présenter les calculs

Plus en détail

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE INCIDENCE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 SUR LES COÛTS DE CONSTRUCTION

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE INCIDENCE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 SUR LES COÛTS DE CONSTRUCTION Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE INCIDENCE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 SUR LES COÛTS DE CONSTRUCTION Projet de Fin d Études

Plus en détail

DERBI 2008 Perpignan. Hervé GILLI. Responsable du Pôle Habitat Grand Sud

DERBI 2008 Perpignan. Hervé GILLI. Responsable du Pôle Habitat Grand Sud DERBI 2008 Perpignan Hervé GILLI Responsable du Pôle Habitat Grand Sud Premières conclusions du Grenelle de l Environnement (COMOP 1) : Dès 2010 : niveau d exigence du label «Très Haute Performance Énergétique»

Plus en détail

Thierry Gallauziaux - David Fedullo. Isoler les combles. Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13205-2

Thierry Gallauziaux - David Fedullo. Isoler les combles. Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13205-2 Thierry Gallauziaux - David Fedullo Isoler les combles Groupe Eyrolles, 2011, ISBN 978-2-212-13205-2 Isoler les combles Sommaire... 6 Les échanges gazeux... 6 L étanchéité à l air... 10 L inertie thermique...

Plus en détail

La maison individuelle : 3 exemples dans le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse. Les Parcs sont des territoires d innovation

La maison individuelle : 3 exemples dans le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse. Les Parcs sont des territoires d innovation La maison individuelle : 3 exemples dans le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse Les Parcs sont des territoires d innovation ENJEUX Aborder la question à l échelle du territoire en croisant

Plus en détail

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012 Réglementation thermique Avec Maison Hibou Avec Maisons CTVL MAISON HIBOU FOUSSE INDUSTRIES

Plus en détail

Concours. 2011 Présentation des projets lauréats. ats

Concours. 2011 Présentation des projets lauréats. ats Concours «Ma maison éco» 2011 Présentation des projets lauréats ats PROJETS Rénovations R 4 Projets retenus Famille THIL 37330 Marcilly sur Maulne Famille THIL Natures des parois: Murs extérieurs Nord

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel/tertiaire plus un logement au standard passif à Schlierbach

Construction d un bâtiment industriel/tertiaire plus un logement au standard passif à Schlierbach > Architecte / Bureau d'études Appel à projets bâtiments économes en énergie Cette fiche a été réalisée dans le cadre du deuxième appel à projets «bâtiments économes en énergie» lancé début 2009 par l

Plus en détail

~ OU~E. Economy " Eco/ogy. Constructeur de maisons en bois

~ OU~E. Economy  Eco/ogy. Constructeur de maisons en bois ~ OU~E 2 Economy " Eco/ogy Constructeur de maisons en bois 1 Vos projets deviennent réalité Neuf Large choix Rénovation Courts délais Sur mesure Économies énergétiques Constructeur de maisons en bois Toiture

Plus en détail