LE FILM 3 SolutionS. MISE EN OEUVRE - Cahier de schémas. Barrière préventive physico-chimique. Anti remontées capillaires

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE FILM 3 SolutionS. MISE EN OEUVRE - Cahier de schémas. Barrière préventive physico-chimique. Anti remontées capillaires"

Transcription

1 MISE EN OEUVRE - Cahier de schémas Prévenir pour construire durablement Pas seulement parce que la loi vous y oblige LE FILM 3 SolutionS ANTI-TERMITES Barrière préventive physico-chimique ÉTANCHÉITÉ Anti remontées capillaires ANTI-UV

2 [ [ Mise en oeuvre A. Mise en œuvre générale Dalle portée sur terre plein protection surfacique complète avec sous dallage D une manière générale la mise en oeuvre de ce dispositif consiste à installer le film de telle sorte qu il constitue une barrière continue entre le sol et le bâtiment. Eliminer par grattage, piquetage et brossage toutes les parties de mortier ne faisant pas corps avec la masse ou présentant, soit un relief trop aigu, soit une consistance poudreuse. (Voir Art ou D.T.U ). Débarrasser le terrain de tous déchets bois, autres matériaux cellulosiques ou autres, risquant d attirer des termites. Dessoucher, ne pas enfouir les déchets en bois. Lors de la pose du film veiller à la continuité du film. Il ne doit y avoir aucune interruption. Si le film est déchiré lors de la pose réparer avec de l adhésif ou superposer une surface suffisante de film. Ne pas fixer les retours de film avec des baguettes en bois. Se laver les mains ou toute autre partie exposée avant de fumer, boire ou manger. Le port de gant est recommandé. Appliquer TERMIPROTECT FILM sur l ensemble de la zone à traiter. Lors de le pose du film les raccords de lés s effectuent à l aide d un adhésif puissant avec un chevauchement de 10 à 20 cm. Pour une maison d environ 100 m² compter 1 rouleau suivant les caractéristiques du bâti. Toutes les chutes devront être conservées pour la protection des gaines et autres canalisations et les réparations des déchirures occasionnées lors de la pose. chevauchement 10 à 20 cm 2 - DALLE PORTEE SUR TERRE PLEIN AVEC ISOLANT SOUS DALLAGE Dalle portée sur terre plein protection surfacique complète avec sous dallage ossature bois B. Schémas de principe bardage extérieur panneau composite Vous retrouverez dans ce CAHIER DE MISE EN ŒUVRE TERMIPROTECT FILM quelques préconisations de pose suivant les principaux types de construction rencontrés sur le territoire français. L application du produit varie en fonction du type de construction, nous ne pouvons toutes les répertorier, chaque construction étant différente. semelle RDV sur pour voir la mise en oeuvre en vidéo. Notre service technique est à votre disposition pour plus d informations. Service technique : DALLE PORTEE SUR TERRE PLEIN 3

3 Dalle portée sur terre plein protection surfacique complète avec sous dallage ossature bois Dalle portée sur terre plein avec périphérique protection surfacique complète avec sous dallage bardage extérieur panneau composite semelle zone de contrôle à 7 cm mini du sol fini Dalle portée coffrée, sur terre plein protection surfacique complète avec sous dallage 5 - DALLE PORTEE SUR TERRE PLEIN AVEC ISOLANT SOUS DALLAGE OSSATURE BOIS 7' - DALLE PORTEE SUR TERRE PLEIN AVEC CHAINAGE PERIPHERIQUE AVEC ISOLANT SOUS DALLAGE Construction sur terre plein, dallage désolidarisé protection surfacique complète avec sous dallage (agglomérés de béton ou béton armé) ou longrines zone de contrôle à 7 cm mini du sol fini DALLE PORTEE COFFREE, SUR TERRE PLEIN 5

4 Construction sur terre plein, dallage désolidarisé protection surfacique complète avec sous dallage Construction sur terre plein, dallage désolidarisé protection surfacique complète avec sous dallage et rupteur thermique (agglomérés de béton ou béton armé) (agglomérés de béton ou béton armé) ou longrines ou longrines Construction sur terre plein, dallage désolidarisé 9 - CONSTRUCTION SUR TERRE PLEIN, DALLAGE DESOLIDARISE et structure béton PROTECTION armé SURFACIQUE protection COMPLETE surfacique complète avec sous AVEC dallage ISOLANT SOUS DALLAGE 11 - CONSTRUCTION SUR TERRE PLEIN, DALLAGE DESOLIDARISE AVEC ISOLANT SOUS DALLAGE ET RUPTEUR THERMIQUE Construction sur terre plein, dallage désolidarisé et structure béton armé protection surfacique complète avec sous dallage et rupteur thermique béton armé maçonnerie béton armé en élévation CONSTRUCTION SUR TERRE PLEIN, DALLAGE DESOLIDARISE ET STRUCTURE BETON ARME 7

5 Construction sur dalle portée, structure béton armé protection surfacique complète avec sous dallage Construction sur sous-sol avec radier plancher béton isolé maçonnerie béton armé en élévation maçonnerie type berlinoise radier ballast Traitement des sous-sols 17 - CONSTRUCTION SUR SOUS SOL AVEC RADIER plancher béton isolé 12' - CONSTRUCTION SUR DALLE PORTEE STRUCTURE BETON ARME AVEC ISOLANT SOUS DALLAGE Construction sur sous-sol avec radier traitement des canalisations canalisation plancher béton isolé hors berlinoise arase étanche : coupure de capilarité SOUS-SOL radier ballast CONSTRUCTION SUR SOUS SOL AVEC RADIER 9

6 [ [ Cas PARTICULIERS DE RÉSERVATIONS Plancher sur vs > 60 Sur pilotis ou plots béton : hauteur > 2m Traitement de ventilation du vide sanitaire canalisation bardage extérieur traitement des canalisations plancher béton isolé panneau composite 15 semelle grille de ventillation film anti-termite VIDE SANITAIRE arase étanche : coupure de capilarité protection par lit de sable >60 cm VS Plancher sur vs < 60 PLANCHER SUR VS > 60 version 1 SUR PILOTIS OU PLOTS BETON : hauteur > 2m Traitement des passages des réseaux horizontaux Traitement des passages des réseaux verticaux canalisation fixation par bande adhésive passage réseaux traitement des canalisations plancher béton 15 VIDE SANITAIRE film anti-termites arase étanche : coupure de capilarité protection par lit de sable <60 cm VS TRAITEMENT DES PASSAGES DES RESEAUX HORIZONTAUX PLANCHER SUR VS < 60 version 1 TRAITEMENT DES PASSAGES DES RESEAUX VERTICAUX 10 11

7 SPéCIAL ZONES SISMIQUES Bâtiments industriels Pose sous dallage porté poteau joint de dillatation POSE SUR 1,00m POSE SUR 1,00m POSE SUR 1,00m Isolation extérieures BATIMENTS INDUSTRIELS Appliquer le film Anti-termites sur le libage intérieur et sur le remblais Côté extérieur, appliquer le film sur le libage et fixer le débord sur le mur avec des baguettes en PVC ou en aluminium ou un feuillard à 15 cm au dessus du sol fini. maçonnerie maçonnerie Pose sous dalle sur vide sanitaire > 60 cm Rampe d accès ISOLATIONS EXTERIEURES rampe fixation plancher Appliquer le film Anti-termites à l intérieur sur le remblais en recouvrant la. Un lit de sable sera déposé sur le film pour en assurer la compression. Côté extérieur, appliquer le film sur le libage en recouvrant le haut de la et fixer le débord sur le mur avec des baguettes en PVC ou en aluminium ou un feuillard à 15 cm au dessus du sol fini

8 [ SPéCIAL ZONES SISMIQUES Pose sous dalle sur vide sanitaire < 60 cm [ POINTS PARTICULIERS DE RÉSERVATIONS On entend par réservation, tout passage de fourreaux, tuyauteries ou gaines à travers la dalle. Il est important de protéger ces passages potentiels au moyen de dispositifs adaptés. Le principe de mise en œuvre a pour objet d assurer la compression du dispositif sur les tuyaux en vue d éliminer tout passage potentiel de termites au niveau de ces réserves. Les vides entre les gaines et la dalle seront rebouchés, avec un mortier renforcé par ajout d un adjuvant latex. Les fissures ou autres ruptures seront traitées avec DIP MASTIC SOL ET TERRASSE avant le traitement. Appliquer le film Anti-termites sur le libage intérieur et sur le remblai. Côté extérieur, appliquer le film sur le libage et fixer le débord du film sur le mur avec des baguettes en PVC ou en aluminium ou un feuillard à 15 cm au dessus du sol fini. Pose sous dalle sur sous-sol Découper le film en croix afin d enfiler le film autour des réservations. Enrouler 30 cm de film sur la canalisation. Fixer impérativement le film avec de l adhésif. Attention aux blocs de polystyrène servant de calage aux différentes réservations. Ils sont sensés être enlevés après l intervention du corps de métier responsable qui devra assurer le bouchage du vide restant. Cette opération est rarement réalisée. Nous conseillons à l applicateur de réaliser lui-même cette opération avant le traitement. Côté intérieur, appliquer le film sur le remblai en couvrant la et en remontant sur le mur intérieur puis, couler la dalle inférieure. Côté extérieur, appliquer le film sur le libage et fixer le débord du film sur le mur avec des baguettes en PVC ou en aluminium ou un feuillard à 15 cm au dessus du sol fini

9 Dyrup S.A.S. 215 avenue Georges Clémenceau Nanterre Tél. : 33 (0) Fax : 33 (0) Service technique Tél. : 33 (0)

ANTI-TERMITES. 3 LE FILM SolutionS. LE FILM 3 SolutionS. Barrière préventive physico-chimique. Anti remontées capillaires

ANTI-TERMITES. 3 LE FILM SolutionS. LE FILM 3 SolutionS. Barrière préventive physico-chimique. Anti remontées capillaires Prévenir pour construire durablement Pas seulement parce que la loi vous y oblige FILM ANTI-TERMITES 3 LE FILM SolutionS Avant Construction ANTI-TERMITES Barrière préventive physico-chimique ÉTANCHÉITÉ

Plus en détail

Dyrup SAS Mathias Boutin Chargé d affaire Termites control 215, Av. Georges Clémenceau 92000 Nanterre

Dyrup SAS Mathias Boutin Chargé d affaire Termites control 215, Av. Georges Clémenceau 92000 Nanterre Dyrup SAS Mathias Boutin Chargé d affaire Termites control 215, Av. Georges Clémenceau 92000 Nanterre + 33(0)6.19.60.14.20 Qui sommes nous? Dyrup en bref 0 Filiales: Autriche, Danemark, France, Allemagne,

Plus en détail

REFERENTIEL DE LA CERTIFICATION DE SERVICES CTB-A+ PARTIE 2 Prescriptions techniques

REFERENTIEL DE LA CERTIFICATION DE SERVICES CTB-A+ PARTIE 2 Prescriptions techniques Application 500 Certification de Services CTB-A+ MQ CERT 12-337 Annule et remplace MQ CERT 08.390 Date de validation FCBA : 23/01/2013 Date de mise en application : 24/01/2013 REFERENTIEL DE LA CERTIFICATION

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations...

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations... CONSTRUIRE EN BÉTON CELLULAIRE 1. Le béton cellulaire et son environnement Présentation du béton cellulaire.............................................................. 14 Historique......................................................................................

Plus en détail

MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE

MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE MISE EN OEUVRE LE BOUCLIER THERMIQUE CONTENU 1. APPLICATIONS 03 2. TECHNIQUE DE POSE 04 2.1. GENERALITES 2.1.1. IMPERMÉABILITÉ À L EAU ET À L AIR 04 2.1.2. RESPECT DE LAME D AIR 04 2.1.3. L ÉCRASEMENT

Plus en détail

Maisons sur vide sanitaire

Maisons sur vide sanitaire Maisons sur vide sanitaire Henri Renaud Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12195-7 Sommaire Chapitre 2 Procédés de construction d un vide sanitaire 1. Vide sanitaire traditionnel réalisé avec des murs

Plus en détail

LOT ÉLECTRICTÉ VENTILATION

LOT ÉLECTRICTÉ VENTILATION LOT ÉLECTRICTÉ VENTILATION Préconisations concernant l'électricité : Traversées du plancher bas (sur terre-plein) Mise en place d'un joint mastique acrylique extrudé sur toute la périphérie de l'élément

Plus en détail

MACONNERIE/GROS OEUVRE

MACONNERIE/GROS OEUVRE GIDE AVANT METRE MACONNERIE/GROS OEVRE MET 2 ORDRE D EXECTION Infrastructure Maçonnerie soubassement : murs, poteaux, poutres, chaînages, enduit d étanchéité, escaliers Maçonnerie superstructure : Dallage

Plus en détail

Double mur: détails de construction

Double mur: détails de construction Les détails de construction présentés ci-après montrent comment le mur composé s associe aux ouvrages contigus. Il s agit évidemment d un choix d exemples pris parmi les innombrables combinaisons possibles.

Plus en détail

Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection

Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection A. BRACH et S. HAUSSARD CETE de Lyon - DLAutun 6 avril 2012 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP.

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP. IDE A LA REDACTION D UN CCTP : Prescriptions particulières PLANCHERS BAS Allotissement SE 26/07/2013 REAMBULE Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme

Plus en détail

La protection des parois enterrées

La protection des parois enterrées La protection des parois enterrées Les produits pour traiter les remontées capillaires ou l action des eaux de ruissellement ou d infiltration : parce que les parois enterrées se doivent d être protégées

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Guide de Pose. Monomur Bio Bric 30 et 37,5. (Maçonnerie à joints minces)

Guide de Pose. Monomur Bio Bric 30 et 37,5. (Maçonnerie à joints minces) VU À LA TÉLÉ Campagne TV réalisée par Briques de France Bouyer-Leroux est membre de Briques de France 6 avenue Jules Verne - BP 33237-44230 Saint-Sébastien-sur-Loire Tél. : 02 40 807 807 - Fax : 02 40

Plus en détail

ETANCHEITE DES FONDATIONS

ETANCHEITE DES FONDATIONS ETANCHEITE DES FONDATIONS H UM I DIT É DE S S O US-SOL Par définition, le sous-sol d un bâtiment désigne l ensemble des locaux (cave, garage, parfois pièce aménagée d un pavillon, caves ou parkings en

Plus en détail

La protection des infrastructures et les drainages

La protection des infrastructures et les drainages La protection des infrastructures et les drainages SOMMAIRE 1- Migration de l eau dans le sol.... 2 2- Protection contre les remontées capillaires.... 2 a) Phénomène de capillarité.... 2 b) Protection

Plus en détail

Guide technique. Le radon dans les bâtiments

Guide technique. Le radon dans les bâtiments Guide technique Le radon dans les bâtiments Guide pour la remédiation dans les constructions existantes et la prévention dans les constructions neuves Diagnostic technique Techniques de remédiation et

Plus en détail

Carnet de détails. Isolation Thermique par l Extérieur Système KEIM XPor

Carnet de détails. Isolation Thermique par l Extérieur Système KEIM XPor Carnet de détails Isolation Thermique par l Extérieur Système KEIM XPor Septembre 2013 Carnet de détails Sommaire F1 Généralités F1.1.1... 3 F1.2.1 Principe de fixation... 4 F1.3.1 Panneautage en rive

Plus en détail

Construction d'un groupe de deux T3

Construction d'un groupe de deux T3 Construction d'un groupe de deux T3 DEVIS QUANTITATIF / ESTIMATIF MAÎTRE D'OUVRAGE Mr Modèle Fac-Similé Rue de la Paix 20137 Porto Vecchio MAÎTRE D'OEUVRE Lotissement Cavu-Vèrdiola Route de Cavu 20144

Plus en détail

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP.

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP. IDE A LA REDACTION D UN CCTP: Prescriptions particulières MURS PORTEURS INTERIEURS Allotissement S 26/07/2013 REAMBULE Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré

Plus en détail

Isolation murs maisons à ossature bois:

Isolation murs maisons à ossature bois: Isolation murs maisons à ossature bois: La mise en œuvre consiste à poser l isolant Magripol entre une ossature bois sur laquelle sera fixé un parement en plaque de plâtre ou en bois. Prescriptions de

Plus en détail

JE RÉALISE. poser une. membrane d étanchéité d air. Niveau

JE RÉALISE. poser une. membrane d étanchéité d air. Niveau JE RÉALISE poser une membrane d étanchéité d air Niveau Après la pose des suspentes à visser, de la laine de verre et de l ossature métallique, on réalise l étanchéité à l air à l aide d une membrane.

Plus en détail

Vous allez construire? Protégez-vous contre le radon!

Vous allez construire? Protégez-vous contre le radon! Vous allez construire? Protégez-vous contre le radon! FICHES D INFORMATION SUR LA PRÉVENTION RADON Avant de construire, renseignez-vous sur le taux de radon dans votre région Le radon est un gaz présent

Plus en détail

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013

INBTP_TECHNOBAT LECON_013 TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 INBTP_TECHNOBAT LECON_013 www.inbtpmanlio.altervista.org ? inbtpmanlio@gmail.com PROGRAMME LECONS LECON_001 (T) Présentation Notions de technobat LECON_002 (T) Exigences et contraintes

Plus en détail

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes 23-25 janvier de 2013 Couches principaux d une toiture-terrasse traditionnelle

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Avantages de l isolation par l extérieur

Avantages de l isolation par l extérieur Avantages de l isolation par l extérieur Isolation par l'extérieur : la solution la plus efficace En isolation extérieure, la mise en œuvre de est aisée, ils se maçonnent contre les façades existantes

Plus en détail

POSE DES CAPTEURS P.1/9. AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo.

POSE DES CAPTEURS P.1/9. AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo. POSE DES CAPTEURS HORIZONTAUX ET VERTICAUX AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo.fr P.1/9 SOMMAIRE CONCEPTION... 3 PROFONDEUR D ENFOUISSEMENT

Plus en détail

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni A suivre pour assurer une pose esthétique et de qualité Ce document définit les interfaces nécessaires

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières

Cahier des clauses techniques particulières Cahier des clauses techniques particulières Système préventif avant construction Contre les termites souterrains Maître d Ouvrage.. Maître d Oeuvre Références du chantier : Projet - copyright FCBA Juin

Plus en détail

Maître d Ouvrage ETAT PREFECTURE DE L ORNE 61000 ALENÇON **********

Maître d Ouvrage ETAT PREFECTURE DE L ORNE 61000 ALENÇON ********** Maître d Ouvrage ETAT PREFECTURE DE L ORNE 61000 ALENÇON ********** DELEGATION TERRITORIALE OUEST REMPLACEMENT D UNE CONSTRUCTION MODULAIRE ABRITANT DES BUREAUX PAR UNE CONSTRUCTION DURABLE ET MISE EN

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.4 Les dalles et planchers 12.4.1 La dalle posée sur un mur en béton armé 12.4.2 La dalle posée sur un mur en maçonnerie traditionnelle

Plus en détail

Détails techniques. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat. www.cellumat.be. Enduit intérieur.

Détails techniques. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat. www.cellumat.be. Enduit intérieur. 1) Détail: mur double - appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Matériau compressible Membrane d'étanchéite Brique de parement Appui glissant Hourdis Coupure thermique (PU)

Plus en détail

Bien construire sa maison

Bien construire sa maison Bien construire sa maison Henri RENAUD Groupe Eyrolles, 2011, ISBN : 978-2-212-13229-8 Sommaire Chapitre 1 Terrain et avant-projet de construction 1. Choix du terrain pour bâtir... 2 2. Critères de choix

Plus en détail

Prévention contre les termites à l interface sol-bâti

Prévention contre les termites à l interface sol-bâti Prévention contre les termites à l interface sol-bâti Guide technique et réglementaire Ministère de l égalité des territoires et du logement www.territoires.gouv.fr Ministère de l écologie, du développement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES AGOR PULVITERM B2141 MEMBRANE LIQUIDE PULVERISABLE ANTI-TERMITES AVANT CONSTRUCTION

CAHIER DES CHARGES AGOR PULVITERM B2141 MEMBRANE LIQUIDE PULVERISABLE ANTI-TERMITES AVANT CONSTRUCTION CAHIER DES CHARGES AGOR PULVITERM B2141 MEMBRANE LIQUIDE PULVERISABLE ANTI-TERMITES AVANT CONSTRUCTION Etabli le 12 Juin 2013 Sté Agor Chimie - ENE 460 Avenue Gaston Phoebus 64170 ARTIX Tél. : 05.59.53.97.33

Plus en détail

Couland T DE BOU. Comm AMENA. mune de AGEMENT. don URG CONTRAT COMMUNAL D ON 4. ier 2010. 18 févri

Couland T DE BOU. Comm AMENA. mune de AGEMENT. don URG CONTRAT COMMUNAL D ON 4. ier 2010. 18 févri CONTRAT COMMUNAL D Comm AMENA mune de AGEMENT Couland T DE BOU don URG Constr ruction d FICH d un loca HE ACTIO al d acc ON 4 cueil 18 févri ier 2010 SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR

Plus en détail

POUTRELLES EN BÉTON L AVIS DE L EXPERT

POUTRELLES EN BÉTON L AVIS DE L EXPERT Pour s affranchir de la nature du sol : argileux, sujet aux gonflements, dilatations, retraits Consulter impérativement le PPRn (plan de Prévention des Risques naturels) en mairie. Pour pouvoir s adapter

Plus en détail

Ferney-Voltaire le 07 avril 2009 DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF. MACONNERIE - BETON ARME ( lot n 01 ) QUANT. P.U. TOTAL

Ferney-Voltaire le 07 avril 2009 DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF. MACONNERIE - BETON ARME ( lot n 01 ) QUANT. P.U. TOTAL Christian DE GEER Christian Commune de GRILLY Architecte - Maître d'œuvre Aménagement d'un bâtiment existant 148, Grande rue 34, chemin Jacques Belay 01220 Divonne les Bains 01 220 GRILLY Tel/Fax : 04

Plus en détail

BÂCHE FERMETURE TERRASSE TOIT DE TERRASSE DÉTAILS TECHNIQUES

BÂCHE FERMETURE TERRASSE TOIT DE TERRASSE DÉTAILS TECHNIQUES I - Description : Les toits de terrasses sont des bâches spécialement conçues pour couvrir le toit d une terrasse ouverte. Toile PVC assemblée par soudure, renforts périphériques par ourlets. Avantages

Plus en détail

MUR DE FACADE EN BOIS. Module 2 Technologies courantes de construction bois

MUR DE FACADE EN BOIS. Module 2 Technologies courantes de construction bois MUR DE FACADE EN BOIS Module 2 Technologies courantes de construction bois Module 2 Technologies courantes de construction bois Murs à ossature légère Principes Matériaux Pré-dimensionnement Lisses

Plus en détail

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3 DOSSIER TECHNIQUE CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT2 DT3 RESSOURCES (Cloison sur ossature métallique, acoustique ) DT4 Contexte

Plus en détail

Terrassement- Fondations - Egouttage

Terrassement- Fondations - Egouttage Terrassement- Fondations - Egouttage «Le terrassement débute et ne dure que quelques jours. Viennent ensuite les fondations, puis le réseau d égouttage. On peut remarquer la qualité du travail d égouttage

Plus en détail

Fondations & soubassements

Fondations & soubassements Fondations & soubassements Henri RENAUD Deuxième édition 2010 Groupe Eyrolles, 2002, 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12786-7 S o m m a i r e F o n d a t i o n s p a r s e m e l l e s...

Plus en détail

ECOLE MATERNELLE LOUIS PERGAUD (EXTENSION)

ECOLE MATERNELLE LOUIS PERGAUD (EXTENSION) ECOLE MATERNELLE LOUIS (EXTENSION) JUILLET 2009 NOTICE DESCRIPTIVE 1 PROGRAMME DE L'OPERATION Création d une salle de repos Création de rangements Modification du bureau ZEP Surface totale : 59.12 m2 REGLEMENTS

Plus en détail

Produit Br eveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond

Produit Br eveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond Produit Breveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond Toiture-Terrasse Combles Sous-toiture Haut d étage Haut

Plus en détail

proforma terrassement

proforma terrassement proforma terrassement La qualité du terrassement est décisive, un terrassier professionnel doit vous garantir un strict respect des cotes et des niveaux. Nous vous conseillons vivement la mise en place

Plus en détail

HABITATION ISOLATION Présentation

HABITATION ISOLATION Présentation Un particulier vient d acheter une maison individuelle construite dans les années 70 suivant le plan de masse ci-contre. Classe énergétique : Emission de Gaz à effet de Serre : 1 / 6 limite terrain N 8m

Plus en détail

Lot n 02 GROS OEUVRE DPGF. Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux. Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT

Lot n 02 GROS OEUVRE DPGF. Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux. Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT MAITRE D'OUVRAGE SLH Société Lorraine Habitat 2 passage Sébastion Bottin 54003 NANCY Cedex Tél

Plus en détail

Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon. Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 3 Etanchéité

Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon. Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 3 Etanchéité Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 3 Etanchéité Décembre 2010 Lot n 3 Étanchéité Suivant avis techniques

Plus en détail

DecoBox 36. Dalle décorative et isolante pour les sous-faces de planchers. Edition Novembre 2012

DecoBox 36. Dalle décorative et isolante pour les sous-faces de planchers. Edition Novembre 2012 DecoBox 36 Dalle décorative et isolante pour les sous-faces de planchers Edition Novembre 2012 DecoBox 36 Une solution simple et innovante pour Les 9 plus du système Valoriser votre habitation Economies

Plus en détail

Principes de mise en œuvre

Principes de mise en œuvre Principes de mise en œuvre Chape hydraulique ou mortier de pose avec revêtement scellé Les isolants Knauf sont mis en œuvre conformément à la norme NF P 61-20. Ils sont posés de préférence en une seule

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 2 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 2.2 Les radiers 2.2. Le radier avec mur extérieur en béton armé 2.2.2 Le radier avec mur extérieur en maçonnerie 2.2.3 Le sous-sol

Plus en détail

Amélioration de l isolation

Amélioration de l isolation Amélioration de l isolation Synthèse Les techniques de rénovation (1) Murs extérieurs Isolation par l extérieur Isolation par l intérieur Isolation de la coulisse Toitures plates Toiture chaude Toiture

Plus en détail

www.sika.fr La Protection durable des constructions contre les termites Sika Anti Termites film

www.sika.fr La Protection durable des constructions contre les termites Sika Anti Termites film www.sika.fr La Protection durable des constructions contre les termites Sika Anti Termites film Sika, groupe mondial, développe, fabrique, commercialise des procédés techniques à destination du Bâtiment,

Plus en détail

Grégoire réinvente les blocs-baies

Grégoire réinvente les blocs-baies Grégoire réinvente les blocs-baies ...SANS! COFFRE Parti d une "idée simple" (pour supprimer le coffre d un bloc-baie, il suffit d intégrer son volet roulant dans la maçonnerie) INTÉGRAL de Grégoire a

Plus en détail

Coffre en terre cuite à isolation renforcée M20. pour maçonnerie à isolation rapportée. Un certain sens de la terre

Coffre en terre cuite à isolation renforcée M20. pour maçonnerie à isolation rapportée. Un certain sens de la terre Coffre en terre cuite à isolation renforcée M20 pour maçonnerie à isolation rapportée Un certain sens de la terre Coffre de baie à chaînage intégré COMPOSANTS EN TERRE CUITE POUR BAIES DESTINÉS À PROTÉGER

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION CMJN : 0/90//100/0 FIXATION PAR COLLAGE PU

GUIDE D INSTALLATION CMJN : 0/90//100/0 FIXATION PAR COLLAGE PU TM GUIDE D INSTALLATION CMJN : 0/90//100/0 FIXATION PAR COLLAGE PU CMJN : 0/0/0/60 www.thermart.eu 1 SOMMAIRE INSTALLATION PAR COLLAGE 3 RECOMMANDATION GÉNÉRALE 4 PRÉPARATION DU SUPPORT 4 DÉTERMINER LA

Plus en détail

PlancHer 09/2010. Nouvelle gamme K-FoAM. L isolant sous chape et dallage en polystyrène extrudé par Knauf

PlancHer 09/2010. Nouvelle gamme K-FoAM. L isolant sous chape et dallage en polystyrène extrudé par Knauf PlancHer 09/2010 Nouvelle gamme K-FoAM L isolant sous chape et dallage en polystyrène extrudé par Knauf Isolant sous chape et dallage en polystyrène extrudé K-FOAM C K-FOAM C : présentation K-FOAM C est

Plus en détail

Synthèse du suivi de 7 projets de logements BBC

Synthèse du suivi de 7 projets de logements BBC Synthèse du suivi de 7 projets de logements BBC 2 marchés ont été passés : Avec WIGWAM pour : Tests étanchéité à l air Thermographies Vérification des matériaux mis en œuvre au niveau de l enveloppe Avec

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Assour Chape 19 NOTICE DE POSE POUR CHAPE FLOTTANTE OU DALLE INSONORISATION DES PLANCHERS AUX BRUITS D'IMPACTS

Assour Chape 19 NOTICE DE POSE POUR CHAPE FLOTTANTE OU DALLE INSONORISATION DES PLANCHERS AUX BRUITS D'IMPACTS Assour Chape 19 POUR CHAPE FLOTTANTE OU DALLE INSONORISATION DES PLANCHERS AUX BRUITS D'IMPACTS NOTICE DE POSE ÉDITION JUILLET 2002 1 - Support des sols flottants - Surfaçage A/ Pas de tuyauterie sur le

Plus en détail

Commune de SABLONNIERES

Commune de SABLONNIERES Commune de SABLONNIERES Travaux de raccordement des habitations au réseau d assainissement Eaux Usées CAHIER DES CHARGES DESTINE AUX PROPRIETAIRES : REALISANT EUX-MÊMES LEURS TRAVAUX DE RACCORDEMENT OU

Plus en détail

Plancher poutrelle précontrainte. La solution idéale pour votre maison.

Plancher poutrelle précontrainte. La solution idéale pour votre maison. Plancher poutrelle précontrainte La solution idéale pour votre maison. Le plancher poutrelle précontrainte : la solution idéale Choisir le plancher poutrelle précontrainte, c est choisir une solution industrielle

Plus en détail

La construction parasismique en maison individuelle

La construction parasismique en maison individuelle DOCUMENTATION THÉMATIQUE La construction parasismique en maison individuelle www.bouyer-leroux.com Ce qu il faut faire dans le cadre de la construction de maisons individuelles 1. Déterminer les longueurs

Plus en détail

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DEFINITIONS DISPOSITIONS GENERALES SCHEMA DE RACCORDEMENT DIMENSIONNEMENT DES RACCORDEMENTS D APPAREILS 1 Les eaux usées sont d une manière générale les eaux qui, ayant

Plus en détail

Pose de menuiseries. Plan général. Les fonctions de la menuiseries. Terminologie. Généralités de mise en œuvre. Pose en neuf. Pose en rénovation

Pose de menuiseries. Plan général. Les fonctions de la menuiseries. Terminologie. Généralités de mise en œuvre. Pose en neuf. Pose en rénovation Les fonctions de la menuiseries Pose de menuiseries Plan général Terminologie Généralités de mise en œuvre Pose en neuf Pose en rénovation Les volets roulants La ventilation 1 Les fonctions de la menuiserie

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 La réglementation r thermique 2012 LES SOLUTIONS SEAC 11 SOLUTIONS POUR LA MAISON INDIVIDUELLE 21 Vide sanitaire le hourdis polystyrène avec languette Pour répondre aux exigences de la RT 2012, nous avons

Plus en détail

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p. 1 A- GENERALITES p.3 B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3 I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.4 C- DIMINUTION DES EFFORTS APPORTES PAR UN REMBLAI ALLEGE p.4 I- EFFORT

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

LE PLANCHER CHAUFFANT J-M R. D-BTP

LE PLANCHER CHAUFFANT J-M R. D-BTP LE PLANCHER CHAUFFANT J-M R. D-BTP 2006 1 Accueil Le matériel Mise en oeuvre Mise en service 2 Accueil 3 Accueil Généralités Description Distribution de la chaleur Différents types de pose 4 Généralités

Plus en détail

CCTP- Hangar du FOIRAIL Lot N 1- Gros Œuvre

CCTP- Hangar du FOIRAIL Lot N 1- Gros Œuvre CCTP- Hangar du FOIRAIL Lot N 1- Gros Œuvre Suivant rubriques du DPGF 1 préparation et installation de chantier 1.1 Clôture de chantier pendant la durée du chantier - type Héras en panneaux grillagés de

Plus en détail

Guide de pose du bloc modulaire en béton (39 x 19 x 19)

Guide de pose du bloc modulaire en béton (39 x 19 x 19) Marque de qualité identifiant les produits adaptés à notre environnement climatique Guide de pose du bloc modulaire en béton (39 x 19 x 19) Recommandations, conseils d utilisation et de mise en œuvre Proposé

Plus en détail

Solutions & Mise en œuvre

Solutions & Mise en œuvre Pont thermique et étanchéité des murs afin de construire en B.B.C. Pont thermique Rupture du pont thermique grâce à l interruption des contacts des parois, EFFICACITÉ OPTIMALE Remplissage des joints verticaux.

Plus en détail

DPGF REGIE DES SAISIES. Bâtiment de commande amont du télésiège de Bellastat. Lot N 01 GROS OEUVRE - MAÇONNERIE - ETANCHEITE

DPGF REGIE DES SAISIES. Bâtiment de commande amont du télésiège de Bellastat. Lot N 01 GROS OEUVRE - MAÇONNERIE - ETANCHEITE Espace Cristal 73620 LES SAISIES Bâtiment de commande amont du télésiège de Bellastat Altitude 2040 m - 73620 - LES SAISIES DPGF Lot N 01 GROS OEUVRE - MAÇONNERIE - ETANCHEITE ECONOMISTE : DIDIER BOULANGER

Plus en détail

LES ESSENTIELS DE LA POSE

LES ESSENTIELS DE LA POSE Natura Pro, Natura,Textura, Pictura et Tectiva SERVICE TECHNIQUE T 0 821 236 436 (0.12 TTC/min) F 01 39 79 62 44 www.eternit.fr service.technique@eternit.fr Pour des instructions complètes et détaillées,

Plus en détail

Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19)

Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19) Marque de qualité identifiant les produits adaptés à notre environnement climatique Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19) Recommandations, conseils d utilisation et de mise

Plus en détail

COUPES DES PANNEAUX PRÉFABRIQÉS

COUPES DES PANNEAUX PRÉFABRIQÉS COEFFICIENTS THERMIQUES/MODULES MURS COUPES DES PANNEAUX PRÉFABRIQÉS Panneaux de murs extérieurs avec isolation thermique de 300mm et coefficient U=0,140 W/m²K 1. Crépis décoratif 2. L entoilage en fibre

Plus en détail

Résidence Habitation La Marie

Résidence Habitation La Marie LE MORNE ROUGE HABITATION LA MARIE Résidence Habitation La Marie Descriptif Technique Sommaire DESCRIPTIF TECHNIQUE SOMMAIRE Maisons Morne Rouge Désignation des Ouvrages et des Fournitures Indications

Plus en détail

DESCRIPTIF QUANTITATIF Communauté de Communes de la Montagne Bourbonnaise mercredi 7 janvier 2015

DESCRIPTIF QUANTITATIF Communauté de Communes de la Montagne Bourbonnaise mercredi 7 janvier 2015 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DEFINITIONS DISPOSITIONS GENERALES SCHEMA DE RACCORDEMENT DIMENSIONNEMENT DES RACCORDEMENTS D APPAREILS 1 Les eaux usées sont d une manière générale les eaux qui, ayant

Plus en détail

Je coule. une dalle de béton AVEC LES CONSEILS

Je coule. une dalle de béton AVEC LES CONSEILS MA.0 MATÉRIAUX Je coule une dalle de béton AVEC LES CONSEILS Il faut savoir qu une dalle a une épaisseur minimum de 8 à 10 cm et est armée d un treillis soudé. LES OUTILS ET ACCESSOIRES niveau mètre planches

Plus en détail

Façades. Cette fiche est à compléter avec l entreprise qui sera chargé de réaliser les travaux.

Façades. Cette fiche est à compléter avec l entreprise qui sera chargé de réaliser les travaux. Façades Enjeux : L isolation des murs est un moyen important de diminuer les consommations d énergie. Afin de garder l inertie des parois lourdes anciennes, il est plus pertinent d isoler les murs par

Plus en détail

Montage du chauffage au sol

Montage du chauffage au sol Montage du chauffage au sol Principes de projet et d installation des feuilles chauffantes ECOFILM F les feuilles ECOFILM sont destinées uniquement aux constructions sèches elles ne peuvent pas être installées

Plus en détail

Travaux de Maçonnerie

Travaux de Maçonnerie Commune d Allonnes Cahier des charges techniques particulières Aménagement extérieur du clos des jardinets Travaux de Maçonnerie Clos des jardinets - 1-7 SOMMAIRE Généralités...- 3 - Installations de chantier...-

Plus en détail

ÉLÉMENTS ISOL+ ST «IZOPOL et VELOX-BAU-SYSTÈME»

ÉLÉMENTS ISOL+ ST «IZOPOL et VELOX-BAU-SYSTÈME» 1 ÉLÉMENTS ISOL+ ST «IZOPOL et VELOX-BAU-SYSTÈME» Construction de maisons passives et basse énergie aux normes 2020. La priorité absolue aujourd hui, est donnée à l économie d énergie. Une excellente isolation

Plus en détail

Mise en Œuvre des Fenêtres et Isolation Thermique par l Extérieur (ITE)

Mise en Œuvre des Fenêtres et Isolation Thermique par l Extérieur (ITE) Mise en Œuvre des Fenêtres et Isolation Thermique par l Extérieur (ITE) Ludivine MENEZ Union des Fabricants de Menuiseries Extérieures (UFME) Mercredi 6 novembre 2013, BATIMAT 1 Mise en Œuvre des Fenêtres

Plus en détail

+33 1 60 57 30 00 +33 1 60 57 30 15 77876 MONTEREAU CEDEX FRANCE SAS

+33 1 60 57 30 00 +33 1 60 57 30 15 77876 MONTEREAU CEDEX FRANCE SAS Câbles Energie SILEC CABLE 0 ENERGIE BT EDF - SOUTERRAIN CABLES DE BRANCHEMENT H1 XDV-AU Documents de normalisation : NF C 33-210, HD 603. Tension nominale Tension assignée : 0.6/1 kv Utilisation Excellent

Plus en détail

Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste

Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste Maître de l ouvrage : Commune de GRILLY Opération : Rénovation d une grange en deux logements sociaux Et un bureau de poste 34, chemin Jacques Belay 01 220 GRILLY Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc),

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc), MISE EN ŒUVRE (ISONAT FACILE A POSER ) ISOLATION DES TOITURES Le produit Isonat se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 25-41 : ouvrages en plaques de parement en plâtre, DTU

Plus en détail

Les secrets d une bonne étanchéité à l air

Les secrets d une bonne étanchéité à l air Les secrets d une bonne étanchéité à l air 18/03/2014 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/2014 - Page 1 Partie 1: Généralités - Qu est-ce que l étanchéité à l air? - Intérêts à rendre un bâtiment étanche à l

Plus en détail

Isoler-isolation-isolant mince-isolant mince toiture-isolant mince combles-isolant mince murs

Isoler-isolation-isolant mince-isolant mince toiture-isolant mince combles-isolant mince murs Solaris 7 Plus Isolant Mince Thermo Réflecteur Toitures Combles Murs Caractéristiques : 2 films armés réflecteurs traité anti u.v. 270 gr /m2 2 films intercalaires réflecteurs traité anti u.v. 70 gr/m2

Plus en détail

GUIDE DE POSE. Gamme BGV

GUIDE DE POSE. Gamme BGV GUIDE DE POSE Gamme BGV Composition d un mur de la gamme BGV RIVE 570 x 65 x 190 Poids (kg) : 6,5 Nbre / Pal : 96 Nbre / ml : 1,75 BGV 200/212 500 x 200 x 212 Poids (kg) : 12,8 Nbre / Pal : 72 Nbre / m

Plus en détail

GUIDE DE PRÉPARATION DE SURFACE

GUIDE DE PRÉPARATION DE SURFACE Aggloméré de bois, panneaux de copeaux agglomérés et panneaux d appui OSB Masonite Plancher de bois dur et parquet-mosaïque Contreplaqué Luan Feuilles de revêtement de sol en vinyle à endos spongieux ou

Plus en détail

Pathologies des FONDATIONS

Pathologies des FONDATIONS Pathologies des FONDATIONS Module #2: Résistance structurale Excavation par Michel F. Coallier (2006) 1 Exigences de résistance r structurale: : (CNB 95-9.4) La partie 9 du CNB ne spécifie pas des exigences

Plus en détail

PRÉSERFOND PRB DOMAINE D EMPLOI CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES RÉSINE DE PROTECTION À L EAU SOUS CARRELAGES (SPEC) Forme un film étanche et souple.

PRÉSERFOND PRB DOMAINE D EMPLOI CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES RÉSINE DE PROTECTION À L EAU SOUS CARRELAGES (SPEC) Forme un film étanche et souple. PRB DOMAINE D EMPLOI SOLS ET MURS INTÉRIEURS PRIVATIFS ET COLLECTIFS SOLS EXTÉRIEURS ABRITÉS (LOGGIAS) USAGE Neuf et rénovation. Parois de locaux humides EB+ et EC. Sols de locaux U4, P3, E3 (sans siphon

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

GUIDE POUR LA REALISATION D UN BRANCHEMENT «EAUX USEES» AU RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT

GUIDE POUR LA REALISATION D UN BRANCHEMENT «EAUX USEES» AU RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT GUIDE POUR LA REALISATION D UN BRANCHEMENT «EAUX USEES» AU RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT PREAMBULE Le principe de l assainissement collectif est d organiser la collecte des eaux usées depuis les logements

Plus en détail