Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences."

Transcription

1 Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences.

2 Définition La Bradycardie est définie par une fréquence cardiaque inférieure à 60 battements / minute. La bradycardie est dite absolue si la fréquence cardiaque est inférieure à 40 battements / minute.

3 Diagnostic clinique. Diagnostic par la prise du pouls. Les bradycardies sont parfois asymptomatiques et découvertes lors d un ECG effectué à titre systématique. Dans les autres cas la bradycardie est symptomatique: - Malaise ou syncope de Stocke Adams. - Insuffisance cardiaque. - Symptomatologie d effort : perte de connaissance, dyspnée, douleur thoracique. - Manifestation d insuffisance circulatoire cérébrale.

4 Étiologies Causes intrinsèques de dysfonction: - Dégénérescence idiopathique (due à l âge). - Nécrose myocardique. - Maladie infiltrante : Sarcoïdose, Amyloïdose, Hémochromatose. - Collagénose : sclérodermie, Lupus érythémateux. - Remplacement Valvulaire - Maladie génétique. - Maladie infectieuse: Endocardite, maladie de Chagas.

5 Étiologies Causes extrinsèques de dysfonction: - Stimulation du système autonome para sympatique. - Syncope ou malaise vaso vagal. - Hypersensibilité du sinus carotidien. - Causes médicamenteuses: β bloquant, Inhibiteur Calcique, Clonidine, Digoxine, Amiodarone - Hypothyroïdie. - Hypothermie. - Syndrome d apnée du sommeil. - Hypertension intracrânienne. - Trouble hydro électrolytique: Dyskaliémie.

6 Classification Dysfonction sinusale. - Paroxystique : ondes P normales régulières avec disparition brusque d une onde P : Bloc sino atrial BSA. - Permanente: ondes P normales < 60/ minutes Bradycardie sinusale onde P anormales, négatives en D2 D3 avf + PR court arrêt sinusal + échappement jonctionnel. onde P non visibles + rythme ventriculaire lent arrêt sinusal + échappement ventriculaire.

7 Bloc Auriculo Ventriculaire. Classification - Toutes les ondes P conduisent + espace PR > 0,20 sec BAV I - Certaines ondes P ne conduisent pas BAV II. QRS irréguliers et une onde P bloquée de temps en temps: Allongement de l espace PR : Périodes de Luciani Wenckebach. Espace PR constant : Mobitz II QRS réguliers rapport constant entre P et QRS : BAV II 2/1, 3/1. - Pas de relation entre P et QRS BAV III.

8 Bradycardie Sinusale Signe ECG : - Fréquence cardiaque < 60/ min. - Rythme sinusal régulier avec chaque onde P suivie d un QRS non modifié. - Espace PR < 0,20 sec. Complique 25 à 40 % des IDM Parfois associée à une hypotension : Syndrome de Bezold Jarish.

9 Bradycardie Sinusale Mécanisme : - Avant 6 heures: hypertonie vagale prédisposant aux troubles du rythme ventriculaire. - Après 6 heures: transitoire, dysfonction du nœud sinusal, non péjorative.

10 Bradycardie sinusale

11 Hypothermie. Bradycardie sinusale. T < 32 C. Onde J d Osborne. T < 28 C

12 Bloc Auriculo Ventriculaire Les BAV sont liés à une altération de la conduction au niveau du nœud auriculo ventriculaire, du faisceau de His ou de ses branches. Plusieurs types de BAV existent en fonction des caractéristiques électro cardiographiques.

13 BAV du premier degrés BAV I : correspond à un simple ralentissement de la conduction atrio ventriculaire et s exprime par un allongement de l intervalle PR au delà de 0, 20 seconde. Le plus souvent sans traduction clinique. Incidence 63/10000.

14 BAV du premier degrés Mécanisme: Trouble de la conduction nodal : ralentissement de la vitesse de l influx.

15 BAV du premier degrés Ralentissement au niveau du nœud atrio ventriculaire. Nœud Sinusal Oreillette onde P Nœud AV Ventricule QRS

16 A.4-1 BAV du premier degrés

17 BAV du deuxième degrés. Le BAV II est défini par la présence d ondes P non suivies par une réponse ventriculaire. Il existe 2 types de BAV II: - onde P bloquée de manière périodique après un allongement progressif de l espace PR: Mobitz I ou période de Luciani Wenckebach. - onde P bloquée de manière inopinée sans modification de l espace PR : Mobitz II. Il peut aussi exister un rapport constant entre les onde P bloquée et les ondes suivies de QRS : 2/1, 3/1, 4/1

18 BAV du deuxième degrés. Mécanisme: - Mobitz I atteinte AV, ralentissement de la conduction de l influx habituellement terminée par une rupture isolée de la conduction. - Mobitz II interruption intermittente de la conduction de l excitation au niveau du nœud AV, blocage en dessous ou au dessus du faisceaux de His

19 BAV du deuxième degrés. Mobitz I ou Luciani Wenckebach Nœud sinusal Oreillette onde P Nœud AV Ventricule QRS

20 BAV II Luciani Wenckebach

21 BAV du deuxième degrés Mobitz II Nœud Sinusal Oreillette onde P Nœud AV Ventricule QRS

22 BAV II Mobitz 2

23 BAV du troisième degrés. Correspond à une interruption complète de la conduction auriculo ventriculaire. Classiquement responsable d une syncope de Stocke Adams avec parfois évolution vers un arrêt cardio respiratoire. Il complique fréquemment un infarctus du myocarde, de façon péjorative lors d atteinte inférieure ou septale. Incidence 1,1/

24 BAV du troisième degrés. Mécanisme: interruption complète de la conduction de l excitation au niveau du nœud AV Blocage au dessus du faisceaux de His: QRS fins. Blocage en dessous du faisceaux de His: QRS élargis.

25 BAV du troisième degrés. Séparation complète des oreillettes et des ventricules: rythme de remplacement bas situé, identifiable par des QRS larges. Nœud sinusal Oreillette onde P Nœud AV Ventricule QRS

26 BAV du troisième degrés.

27 Bloc sino auriculaire. Il existe normalement un délai entre la dépolarisation sinusale et le début de l onde P, correspondant à la conduction sino auriculaire. Celle ci n est pas visible sur l ECG de «surface».on désigne sous le terme de BSA les déficiences de la conduction sino auriculaire. Cette anomalie se traduit à l ECG par des modifications de l intervalle entre les ondes P, l espace PR restant normal.

28 Bloc sino auriculaire. Interruption intermittente ou persistante de la formation de l excitation dans le nœud sinusal. Remplacement par un rythme nodal ou jonctionnel ou ventriculaire.

29 Bloc sino auriculaire. Pause avec absence d onde P. Nœud sinusal Oreillette onde P Nœud AV Ventricule QRS

30 Bloc sino auriculaire.

31 Bloc sino auriculaire. Il existe plusieurs formes ECG de BSA: -BSA 2ème degré type Wenckebach: absence d onde P sinusal lors de raccourcissement de l intervalle PP, la durée de la pause < 2 x l intervalle PP de base. -BSA 2ème degrés de type Mobitz: pause auriculaire, avec intervalle PP constant et une durée de pause = 2 x intervalle PP. -BSA 2/1, 3/1 : pause auriculaire dont la durée est un multiple exact de l intervalle -BSA 3ème degré: absence de plusieurs onde P sinusale, avec une durée de pause > 2 x intervalle PP

32 Prise en charge des Bradycardies

33 Prise en charge des Bradycardies Bradycardie bien supportée Respect. Mais attente armée!!! - Surveillance: pouls, TA, conscience - Préparation :ATROPINE et EES Traitement de la cause : dyskaliémie, Syndrome coronarien, intoxication..

34 Prise en charge des Bradycardies Bradycardie mal supportée: - Collapsus. - Fc < 40 / minute - Trouble de la conscience - Signe de choc. TRAITEMENT

35 Médicamenteux: Prise en charge des Bradycardies - Atropine 0,5 mg : bolus de 0,5 mg toutes les 2 à 3 minutes sans dépasser 3 mg accélère le rythme nodal sino auriculaire, améliore la conduction auriculo ventriculaire. - Isoprénaline: 5 ampoules dans 250 ml de G 5% améliore la conduction auriculo ventriculaire et accélère la fréquence du foyer d échappement ventriculaire, mais pro arythmogène et risque de majoration des phénomènes ischémiques non recommandée actuellement.

36 Médicamenteux: Prise en charge des Bradycardies - Dopamine: effet inotrope positif ( contractilité) et chronotrope positif ( rythme) à forte dose, mais également pro arythmogène et augmente la consommation en O2 du myocarde. - Adrénaline: effet inotrope (contractilité), chronotrope (rythme), dromotrope (conductibilité), bathmotrope (excitabilité) positif, mais pro arythmogène. Recommandées es en 2ème 2 intention.

37 Prise en charge des Bradycardies Entraînement Electro Systolique Externe: - Électrode antérieure placée à l intersection du 5ème espace intercostal gauche et de la ligne médio claviculaire, électrode postérieure latéro vertébrale gauche en regard de la région cardiaque. - Fréquence cardiaque entre 60 et 70 bpm. - Augmenter l intensité jusqu à la plus faible intensité efficace 50 à 120 ma.

38 Prise en charge des Bradycardies Entraînement Electro Systolique Externe: - objectif restaurer une hémodynamique efficace. vérifier la «capture» sur le scope : chaque QRS précédé d un spike. - nécessite le plus souvent une sédation : Morphinique, Kétamine, MEOPA

39 Prise en charge des Traitement de la cause: Bradycardies - Syndrome coronarien aiguë. - Dyskaliémie. - Intoxication. - Hypothermie. -..

40 Administrer O2 en fonction SpO2 Monitorage ECG- Scope 2 VVP LVA et VA si détresse OUI ATROPINE 0,5 mg IV Signe d intolérance PA < 90 mmhg Fc < 40 bpm Choc cardiogénique NON OUI Efficace? NON EESE disponible? Risque d asystole? NON OUI NON 1ère intention : ATROPINE 0,5 mg IV à répéter toutes les 2 à 3 min sans dépasser 3 mg 2ème intention: DOPAMINE 2 à 10 µg/kg/min 3ème intention : ADRENALINE 2 à 10 µg/kg/min EESE NON Efficace? Transfert dans un service de cardiologie interventionnelle. OUI

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Le 19 novembre 2011 David HUCHETTE, Service de cardiologie et Soins Intensifs du CH de LENS INTRODUCTION La télémétrie

Plus en détail

Troubles du rythme jonctionnel

Troubles du rythme jonctionnel Définition Troubles du rythme jonctionnel Nés au niveau du N.A.V.A.T. ou dans le tronc du HIS, avec : Ondes P rétrogrades, avant, pendant ou après le QRS des QRS normaux ou élargis Extrasystole jonctionnelle

Plus en détail

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Propriétés s générales g du NAV Partie nodale du NAV Conduction lente (témoin de l intervalle PR). Conduction décrémentielle. Faisceau de His et ses branches

Plus en détail

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 La conduc)on cardiaque L eléctrocardiogramme en rythme sinusal CHAPITRE 1 Le malaise

Plus en détail

Electrophysiologie cardiaque

Electrophysiologie cardiaque Electrophysiologie cardiaque L électrophysiologie concerne autant les indications d implantation d un pacemaker que les thérapies de resynchronisation cardiaque et les implantations de défibrillateur.

Plus en détail

L ELECTROCARDIOGRAMME. Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice

L ELECTROCARDIOGRAMME. Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice L ELECTROCARDIOGRAMME Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice RECUEIL Dérivations périphériques ou frontales Dérivations précordiales (plan transversal) Quand un courant se dirige vers l endroit ou il est

Plus en détail

SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE.

SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE. SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE. Marie-Claude LEMPEREUR de GUERNY Urgences/SMUR Poissy novembre 2011-avril 2012 APPEL EN SMUR POUR

Plus en détail

Troubles du rythme et de la conduction cardiaques

Troubles du rythme et de la conduction cardiaques Troubles du rythme et de la conduction cardiaques Docteur E. MICHEL-RECH L.E.C.V. Introduction Activité électrique: constante et régulière Adaptation physiologique du débit card. Anomalies csq mineures

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Points essentiels phase aiguë d IDM : deux priorités (1) éviter la mort subite

Plus en détail

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches Denise Hébert, chargée de projet UCCSPU Février 2006 Le langage et

Plus en détail

Bradycardie Formation Continue. Bradycardie. Document d accompagnement. Ecole supérieure de soins ambulanciers et soins d urgence

Bradycardie Formation Continue. Bradycardie. Document d accompagnement. Ecole supérieure de soins ambulanciers et soins d urgence Bradycardie Document d accompagnement Ecole supérieure de soins ambulanciers et soins d urgence Thierry Vallotton / BC-CESU 2011 1 Définition La Bradycardie correspond à une fréquence cardiaque inférieure

Plus en détail

ECG en fonction de l Âge

ECG en fonction de l Âge Session ECG en fonction de l âge Guy Vaksmann Vendôme Cardio Clinique de la Louvière Lille Diapositive 1 ECG en fonction de l Âge Journées Lilloises d Anesthésie Réanimation et de Médecine d Urgence avril

Plus en détail

Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence

Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence 16/05/2008 Dr Bernard Jadoul 1 Comment est le patient? Recherche de signes cliniques de gravité: Bas débit cardiaque (pâleur, sudations, extrémités froides,

Plus en détail

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Définition Une arythmie est définie comme une anomalie de fréquence, une irrégularité de rythme ou

Plus en détail

Anatomie Physiologie ECG. D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr. Anatomie Physiologie

Anatomie Physiologie ECG. D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr. Anatomie Physiologie Anatomie Physiologie ECG D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr Anatomie Physiologie Les relais mettent un petit peu de temps à se mettre en place POSSIBLES SYNCOPES

Plus en détail

L électrocardiogramme (2)

L électrocardiogramme (2) L électrocardiogramme (2) UE CV, 9 octobre 2013 ECG normal Rythme sinusal Vitesse de déroulement: 25 mm/s Amplitude: 1 cm / 1 mv ECG - Analyse du rythme 1 ère étape: 3 critères fondamentaux 1- Fréquence:

Plus en détail

Quels troubles du rythme. en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10

Quels troubles du rythme. en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10 Quels troubles du rythme en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10 Introduction Incidence annuelle de 12 à 30% Réanimation polyvalente : 12% - 8% TDR supra-ventriculaires

Plus en détail

TROUBLES DE LA FREQUENCE ET DU RYTHME CARDIAQUE

TROUBLES DE LA FREQUENCE ET DU RYTHME CARDIAQUE http://pathologie-cardiovasculaire.etud.univ-montp1.fr/ ATELIER INTERACTIF TROUBLES DE LA FREQUENCE ET DU RYTHME CARDIAQUE Iris Schuster Cardiologue - Département de Physiologie Maître des Conférences

Plus en détail

Adapté de Joëlle Jolicoeur et Marguerite Renaud inf. Par Caroline Côté inf., Emmanuella Julien inf. et Annie Dore MD cardiologue Mars 2015

Adapté de Joëlle Jolicoeur et Marguerite Renaud inf. Par Caroline Côté inf., Emmanuella Julien inf. et Annie Dore MD cardiologue Mars 2015 Adapté de Joëlle Jolicoeur et Marguerite Renaud inf. Par Caroline Côté inf., Emmanuella Julien inf. et Annie Dore MD cardiologue Mars 2015 ICM-01-01-2012-09 Connaître l'anatomie du système de conduction

Plus en détail

Antiarythmiques. Présentation. Contexte de soin. Item 236 : Fibrillation auriculaire.

Antiarythmiques. Présentation. Contexte de soin. Item 236 : Fibrillation auriculaire. Antiarythmiques Item 236 : Fibrillation auriculaire. Présentation Les antiarythmiques sont des médicaments utilisés en cardiologie dans le traitement et la prévention des arythmies supraventriculaires

Plus en détail

Les bradycardies. Dr C BERTRAND Mr JP SAUTON CMC PARLY 2 PARIS

Les bradycardies. Dr C BERTRAND Mr JP SAUTON CMC PARLY 2 PARIS Les bradycardies Dr C BERTRAND Mr JP SAUTON CMC PARLY 2 PARIS Déclaration de Conflits d intérêt je n ai aucune relation financière à déclarer. Bradycardies DYSFONCTION SINUSALE BLOCS SINO-AURICULAIRES

Plus en détail

Trouble du rythme. I/ Rappel d électrophysiologie : Physio cardiaque

Trouble du rythme. I/ Rappel d électrophysiologie : Physio cardiaque Physio cardiaque Trouble du rythme I/ Rappel d électrophysiologie : 1. La cellule myocardique : c est la cellule musculaire cardiaque ces cellules sont excitables il y a 2 types de cellules cardiaques

Plus en détail

- Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse.

- Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse. Dr Le Loup CAS 1 - Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse. Elle présente une plaie du coude gauche hémorragique.

Plus en détail

Fréquence. Onde P (activation des oreillettes) Espace PR (debut onde P debut QRS; traversée : OD, NAV, faisceau de

Fréquence. Onde P (activation des oreillettes) Espace PR (debut onde P debut QRS; traversée : OD, NAV, faisceau de Fréquence 30-150-100-75-60-50-45-36-33-30... FC Normale : 50 à 100 bpm Bradycardie < 50 tachycardie > 100 Rythme régulier? Espace en 2 ondes R identiques (arythmie respiratoire normale). sinusal? Onde

Plus en détail

Les troubles de la fonction sinusale et de la conduction. JS Hermida

Les troubles de la fonction sinusale et de la conduction. JS Hermida Les troubles de la fonction sinusale et de la conduction JS Hermida Tissu de Conduction et les Cellules Contractiles -Les cellules du nœud sinusal sont rassemblées dans un plexus au sein d une matrice

Plus en détail

Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme

Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme 1 Nécessite des électrodes réceptrices en contact avec la peau Recueil facile et non invasif de l activité électrique globale du cœur, qui est alors

Plus en détail

TRONC COMMUN SOINS CRITIQUES : Cardiologie - Document du participant Module 2 DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ET DES REGROUPEMENTS CLIENTÈLES

TRONC COMMUN SOINS CRITIQUES : Cardiologie - Document du participant Module 2 DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ET DES REGROUPEMENTS CLIENTÈLES TRONC COMMUN SOINS CRITIQUES : Cardiologie - Document du participant Module 2 DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ET DES REGROUPEMENTS CLIENTÈLES Tous droits réservés, CHUM, août 2014 1 Situation infirmière

Plus en détail

Activité électrique cardiaque

Activité électrique cardiaque ECG ED 28/02/2011 Activité électrique cardiaque Onde P= dépolarisation auriculaire Intervalle PR =temps de conduction auriculo-ventriculaire QRS= dépolarisation ventriculaire Segment ST= repolarisation

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES

TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES Onde ou Avec CVA P P R = ou Différent du de base Normale Rythme de base sinusal différent du de base Morphologie rsr moins élargi que le de l ESV Tachycardie

Plus en détail

CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101

CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101 CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101 D interpréter un gaz artériel/veineux; Connaître les éléments qui font varier un gaz artériel/veineux; Connaître les interventions de bases qui visent à corriger les déséquilibres

Plus en détail

Troubles du rythme et de la conduction en réanimationr. RILLIARD N. IDE Octobre 2010

Troubles du rythme et de la conduction en réanimationr. RILLIARD N. IDE Octobre 2010 Troubles du rythme et de la conduction en réanimationr RILLIARD N. IDE Octobre 2010 Physiopathologie Le cœur: Muscle creux qui, par sa contraction rythmique, assure la progression du sang à l intérieur

Plus en détail

Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002. Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences SEMINAIRES IRIS

Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002. Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences SEMINAIRES IRIS Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002 Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences Lusadusu Daniel MD Mols Pierre MD PhD SUS CHU Saint Pierre, ULB Avertissement: cette présentation n est pas

Plus en détail

Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque

Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...4 SPECIFIQUE :...4 I

Plus en détail

Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève

Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Références Bayes de Luna A., Clinical Electrocardiography : A Textbook. New York: Futura Publishing,

Plus en détail

Dossier Médical de Base

Dossier Médical de Base Dossier Médical de Base (Tous Ages Tous Niveaux) Joueur : Nom :....Prénom :. Date de naissance : (Jour-Mois-Année). Club :... Poste : Caractéristiques : - Gardien de but - Défenseur - Milieu - Attaquant

Plus en détail

Mécanismes physiopathologiques des troubles du rythme cardiaque. Dr Traullé 03 février 2010

Mécanismes physiopathologiques des troubles du rythme cardiaque. Dr Traullé 03 février 2010 Mécanismes physiopathologiques des troubles du rythme cardiaque Dr Traullé 03 février 2010 Plan 1. Rappel anatomique 2. Electrophysiologie cellulaire la cellule myocardique les propriétés des myocytes

Plus en détail

Conduite automobile et maladie cardiaque. Présenté par Jean-François Dorval, M.D.

Conduite automobile et maladie cardiaque. Présenté par Jean-François Dorval, M.D. Conduite automobile et maladie cardiaque Présenté par Jean-François Dorval, M.D. Maladie coronarienne Recommandation générales Patients avec maladie coronarienne athérosclérotique Recommandation spécifiques

Plus en détail

Potentiel d action cardiaque

Potentiel d action cardiaque Potentiel d action cardiaque.2.4.6 sec Potentiel rapide - oreillette - faisceau de His -ventricule Potentiel lent - noeud sinusal - noeud a-v I Na I Ca-L I Ca-L I to I K1 I K I K1 I K If I Ca-T Arythmies:

Plus en détail

Les tachycardies supraventriculaires

Les tachycardies supraventriculaires Les tachycardies supraventriculaires Dr Thierry Verbeet CHU Brugmann 16 avril 2013 Séminaire Iris urgence Ia Généralités Monitoriser Ne pas paniquer, amener à l hôpital 02, trendelenbourg ECG 12 dérivations

Plus en détail

Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque (Evaluations)

Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque (Evaluations) Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque (Evaluations) Date de création du document 2011-2012 CAS CLINIQUE Scénario : Monsieur Julien C. 74 ans est admis pour «difficultés respiratoires». Les

Plus en détail

Item 236 : Fibrillation atriale

Item 236 : Fibrillation atriale Item 236 : Fibrillation atriale Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Définition...3 II Physiopathologie

Plus en détail

Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé

Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé Dr Pierre Taboulet GH Saint-Louis-Lariboisière Urgences, Cardiologie 75010 Paris, France pierre.taboulet@sls.aphp.fr JNUC3 Deauville 5 décembre 2014 Conflit

Plus en détail

RAPPEL PHYSIOLOGIQUE et MONITORAGE ECG Dassier P, HEGP 2006

RAPPEL PHYSIOLOGIQUE et MONITORAGE ECG Dassier P, HEGP 2006 RAPPEL PHYSIOLOGIQUE et MONITORAGE ECG Dassier P, HEGP 2006 LA GENESE DU SIGNAL ECG Le myocarde à comme particularité de présente une dépolarisation spontanée. Cette activité électrique va générer une

Plus en détail

Les Inotropes. Daniela Laux Service de Cardiologie pédiatrique M3C-Necker

Les Inotropes. Daniela Laux Service de Cardiologie pédiatrique M3C-Necker Les Inotropes Daniela Laux Service de Cardiologie pédiatrique M3C-Necker Inotropes un des piliers du traitement de l insuffisance cardiaque Quand mettre un patient avec CMD sous inotropes? Bonne perfusion

Plus en détail

membrane cellulaire. Le potentiel électrique engendre une image caractéristique appelée potentiel d action (Fig. 1).

membrane cellulaire. Le potentiel électrique engendre une image caractéristique appelée potentiel d action (Fig. 1). SURVEILLANCE CLINIQUE DES ANTIARYTHMIQUES EN SOINS CRITIQUES Jean-Luc Beaumont, infirmier clinicien spécialisé en soins infirmiers cardiovasculaires et respiratoires Les antiarythmiques constituent, en

Plus en détail

Quels examens minimaux de première intention réalisez-vous en urgence?

Quels examens minimaux de première intention réalisez-vous en urgence? Questions Dossier 1 : cas clinique Un homme de 76 ans est amené par les pompiers aux urgences de l hôpital pour malaise sur la voie publique. Il était en train de se promener à vélo lorsqu il a soudain

Plus en détail

Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue

Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue Analyse d une bande de rythme 1 1. Décrire la dépolarisation. Activation du potentiel électrique d

Plus en détail

L E.C.G. pour les nuls

L E.C.G. pour les nuls L E.C.G. pour les nuls Yannick GOTTWALLES 6 - Conduction, quand tu nous tiens Les troubles de la conduction cardiaque concernent par définition le tissu nodal cardiaque. Il peut être défini comme l ensemble

Plus en détail

Troubles de la conduction

Troubles de la conduction 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Cardiologie Troubles de la conduction Définition Pathologie qui touche soit : Au fonctionnement du nœud sinusal, c est la dysfonction sinusale

Plus en détail

Troubles du rythme et de la conduction. 8 et 9 Juin 2007 Séminaire DINAN 1

Troubles du rythme et de la conduction. 8 et 9 Juin 2007 Séminaire DINAN 1 Troubles du rythme et de la conduction 8 et 9 Juin 2007 Séminaire DINAN 1 Rappels anatomiques 8 et 9 Juin 2007 Séminaire DINAN 2 - Arythmies atriales: Troubles du rythme. Tachycardie sinusale/extrasystoles

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 5 septembre 2014

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 5 septembre 2014 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 5 septembre 2014 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Cas clinique 1 Femme 58 ans Aucun antécédent CV Pas de facteur de risque CV connu

Plus en détail

Réanimation cardio-pulmonaire (RCP)

Réanimation cardio-pulmonaire (RCP) Réanimation cardio-pulmonaire (RCP) Chacun peut être confronté à une personne en arrêt cardio-respiratoire (ACR). Cela peut survenir lors de la pratique d un sport mais également sur la voie publique ou

Plus en détail

ATELIER STIMULATION Congrès EURO-PHARMAT - Octobre 2014

ATELIER STIMULATION Congrès EURO-PHARMAT - Octobre 2014 ATELIER STIMULATION Congrès EURO-PHARMAT - Octobre 2014 Généralités sur la stimulation cardiaque SOMMAIRE 2 Historique Rappel anatomique Stimulateur cardiaque Composants et structure Nomenclature Fonctionnement

Plus en détail

Pertes de connaissance inexpliquées

Pertes de connaissance inexpliquées De quoi parle-t-on? Pertes de connaissance inexpliquées es DC1, 2007 / 2008 Module cardio-vasculaire Terminologie populaire Malaise vagal Malaise vaso-vagal Syncope (vaso-vagale) Hypotension orthostatique

Plus en détail

ARYTHMIE SINUSALE. P et P' positives ou négatives Complexes QRS N N N N N N Ratio P:QRS 1:1 1:1 1:1 1:1 1:1 1:1 Intervalles PR N N N N N N

ARYTHMIE SINUSALE. P et P' positives ou négatives Complexes QRS N N N N N N Ratio P:QRS 1:1 1:1 1:1 1:1 1:1 1:1 Intervalles PR N N N N N N Arythmies sinusales ARYTHMIE BRADYCARDIE SINUSALE SINUSALE ARYTHMIE SINUSALE BLOC SINO- PAUSE SINUSALE ENTRAÎNEUR VAGABOND Fréquence (/min) < 60 > 100 60-100 N ou < 60 Variable 400 à 600 Rythme Régulier

Plus en détail

Notions d ECG. Définition. Compétences à acquérir

Notions d ECG. Définition. Compétences à acquérir Notions d ECG 1 Compétences à acquérir Réaliser un ECG 12 dérivations Placer les électrodes d un monitoring Lire un ECG normal Reconnaître et d agir face aux troubles du rythme et de conduction les plus

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme. Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli

Prise en charge des troubles du rythme. Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli Prise en charge des troubles du rythme Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli Cas clinique Patient âgé de 65 ans Infarctus du myocarde ancien, FeVG = 30 % Traitement médical

Plus en détail

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie:

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: - L Épreuve d effort d - L Échographie d effortd - L Échographie sous dobutamine - La Scintigraphie myocardique d effortd Sandrine

Plus en détail

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle

La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle UEMPSfO - Physiologie Chapitre 4 : La pompe cardiaque, le débit cardiaque et son contrôle Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

ECG normal et pathologique Troubles du rythme, de la conduction et de la repolarisation

ECG normal et pathologique Troubles du rythme, de la conduction et de la repolarisation ECG normal et pathologique Troubles du rythme, de la conduction et de la repolarisation Patrick ECOLLAN / François LECOMTE - SMUR PITIE DAR PITIE SALPETRIERE - URGENCES COCHIN HOTEL DIEU http://www.dailymotion.com/video/x78jpw

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

PM & DAI Prise en charge péri opératoire STÉPHANIE DRUGE DESAR

PM & DAI Prise en charge péri opératoire STÉPHANIE DRUGE DESAR PM & DAI Prise en charge péri opératoire STÉPHANIE DRUGE DESAR Généralités 63 000 à 69 000 nouveaux porteurs de pacemaker par an En 2010, 350 000 porteurs de pacemaker Plus de 10 000 nouveaux porteurs

Plus en détail

Troubles du rythme périopératoire

Troubles du rythme périopératoire Troubles du rythme périopératoire Ivan Philip Département d Anesthésie Institut Mutualiste Montsouris Troubles du rythme périopératoire Prise en charge préopératoire Survenue peropératoire Survenue postopératoire

Plus en détail

Les pathologies cardiaques

Les pathologies cardiaques Ce chapitre décrit très sommairement les différentes pathologies cardiaques susceptibles d être repérées en étudiant un enregistrement Holter. Le but, ici, n est pas d analyser précisément leurs origines,

Plus en détail

GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI

GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI BELMONT Claire NICOLLET Julie PISON Laure Service de cardiologie Hôpital St Joseph, MARSEILLE PLAN Historique Le pacemaker

Plus en détail

Apprendre à lire un ECG

Apprendre à lire un ECG Apprendre à lire un ECG Comme le disait Platon : «I am not perfect.» Le tracé ECG Sur du papier millimétré : - Horizontalement : vitesse de déroulement de la feuille = 2,5cm/s 1 mm = 0,04 s, un grand carreau

Plus en détail

FICHE ECG. Cellule cardiaque : contraction = dépolarisation, relâchement = repolarisation.

FICHE ECG. Cellule cardiaque : contraction = dépolarisation, relâchement = repolarisation. L électrocardiogramme : résumé : FICHE ECG Tissu myocardique = mécanique : contraction v = 0,4m/s (lent). Tissu nodal = électrique (naissance et conduction de l influx nerveux), dépolarisation rapide :

Plus en détail

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Vieillissement de la population Augmentation du nombre de patients porteurs de stimulateurs cardiaques et défibrillateurs implantables Augmentation

Plus en détail

PHYSIO CARDIAQUE. INTRODUCTION : LE CŒUR

PHYSIO CARDIAQUE. INTRODUCTION : LE CŒUR PHYSIO CARDIAQUE. INTRODUCTION : LE CŒUR Définition : organe musculaire creux qui assure par des contractions intermittentes la circulation du sang à travers l organisme. Anatomie : deux étages : Auriculaire,

Plus en détail

L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur

L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur Electrophysiologie cardiaque I. Eléments d anatomie et d histologie II. III. Electrophysiologie

Plus en détail

Monitorage de l ECG. Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012

Monitorage de l ECG. Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012 Monitorage de l ECG Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012 Le passé Monitorage dans le passé : Pouls à la main Etat général du patient Pression artérielle (parfois) Le présent La place du soignant

Plus en détail

Les modes de stimulation bases de temps

Les modes de stimulation bases de temps Les modes de stimulation bases de temps Xavier Copie Centre Cardiologique du Nord Saint-Denis Les modes de stimulation bases de temps «Toute la compréhension de l électrocardiographie des stimulateurs

Plus en détail

CAPACITES DE GERONTOLOGIE FRANCILIENNES Troubles du Rythme et de la Conduction fréquents chez les personnes âgés (hors FA)

CAPACITES DE GERONTOLOGIE FRANCILIENNES Troubles du Rythme et de la Conduction fréquents chez les personnes âgés (hors FA) CAPACITES DE GERONTOLOGIE FRANCILIENNES Troubles du Rythme et de la Conduction fréquents chez les personnes âgés (hors FA) F. Hidden-Lucet Pitié-Salpétrière francoise.hidden-lucet@psl.aphp.fr Avril 2015

Plus en détail

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Mr A.A. âgé de 55ans. Facteurs de risque: Diabétique depuis 5ans. Antécédents: aucun. Fumeur 15paquets/année.

Plus en détail

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation GIT octobre 2011 Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation Dr Thomas Loeb SAMU des Hauts de Seine 92 380 Garches Douleurs thoraciques Rappel Région richement innervée Douleurs thoraciques Rappel Région

Plus en détail

L E.C.G. pour les nuls

L E.C.G. pour les nuls MODULE SOINS INTENSIFS PRISE EN CHARGE DU BDS EN SI Le monitoring cardiaque Ferron Fred version_3_2011 1 Saunders Nursing Survival Guide ECGs and the Heart Elsevier à consommer sans modération. L E.C.G.

Plus en détail

MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT. 3) Interrogatoire minutieux du patient et des témoins.

MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT. 3) Interrogatoire minutieux du patient et des témoins. MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT POINTS IMPORTANTS : 1) Définition d une syncope et d une lipothymie. 2) Différencier une syncope ou une lipothymie d un vertige, d une hypoglycémie,

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 7 septembre 2012 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

La défibrillation en Fanny BOUNES 21 Novembre 2015

La défibrillation en Fanny BOUNES 21 Novembre 2015 La défibrillation en 2015 Fanny BOUNES 21 Novembre 2015 Conflits d intérêts Aucun. Hostages, nov 2013 Lost 2013 Prérequis Connaître l anatomie du tissu nodal Connaître l ECG normal Connaître les principaux

Plus en détail

Cours de sémiologie cardiaque 2 ème Année Médecine Année 2011 /2012. PR ERNEZ HAJRI Samia

Cours de sémiologie cardiaque 2 ème Année Médecine Année 2011 /2012. PR ERNEZ HAJRI Samia Cours de sémiologie cardiaque 2 ème Année Médecine Année 2011 /2012 PR ERNEZ HAJRI Samia Qu'ils surviennent sur un cœur sain ou pathologique, qu'ils soient bénins ou potentiellement dangereux (risque de

Plus en détail

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Objectifs Expliquer le fonctionnement des stimulateurs et défibrillateurs Identifier

Plus en détail

Signes cliniques et ECG des arythmies cardiaques

Signes cliniques et ECG des arythmies cardiaques Signes cliniques et ECG des arythmies cardiaques Nisha Arenja a, Thomas Cron a, b, Michael Kühne a a Electrophysiologie/cardiologie, Hôpital universitaire de Bâle b Cabinet de cardiologie, équipe cardiologique,

Plus en détail

Physiologie Cardio Vx

Physiologie Cardio Vx Physiologie Cardio Vx Anatomie du Coeur 3 Circulation pulmonaire Circulation systémique 5 ELECTROPHYSIOLOGIE CARDIAQUE Auteur : Dr.M.K.Bourahli Faculté de Médecine Constantine Université Mentouri 3 Service

Plus en détail

FIBRILLATION AURICULAIRE. Informations destinées aux patients

FIBRILLATION AURICULAIRE. Informations destinées aux patients FIBRILLATION AURICULAIRE Informations destinées aux patients INTRODUCTION Votre médecin a constaté que vous présentez une arythmie cardiaque appelée fibrillation auriculaire. Mais qu est-ce qu une arythmie

Plus en détail

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Pr Patrick Assayag Service de Cardiologie, CHU Bicêtre Faculté de Médecine Paris-Sud Age et Prévalence de la FA Population adulte < 50 ans 0.4% Population

Plus en détail

Les anomalies de la conduction cardiaque. R. Grolleau (Montpellier)

Les anomalies de la conduction cardiaque. R. Grolleau (Montpellier) Les anomalies de la conduction cardiaque R. Grolleau (Montpellier) Le rythme cardiaque normal naît dans des cellules dites automatiques (spontanément dépolarisées) du noeud sinusal. Ces cellules sous l

Plus en détail

STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE

STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE STIMULATION CARDIAQUE DU SUJET AGE INTRODUCTION REPARTITION DES PATIENTS 2003 % 100 80 60 40 60,10% 39,90% 59,10% 40,90% 20 0 77,4 ans 80 ans 78,1 ans 80,6 ans primo-implantations

Plus en détail

DÉFINITION, DIAGNOSTIC ET MÉTHODES DE MESURE

DÉFINITION, DIAGNOSTIC ET MÉTHODES DE MESURE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 15 DÉFINITION, ET MÉTHODES DE MESURE DÉFINITION - Quand parle-t-on d hypertension

Plus en détail

Définitions : L infarctus est dû à l occlusion d une artère coronaire. La zone infarcie devient nécrosée e ne peut donc plus se dépolarisée.

Définitions : L infarctus est dû à l occlusion d une artère coronaire. La zone infarcie devient nécrosée e ne peut donc plus se dépolarisée. L infarctus : Définitions : L infarctus est dû à l occlusion d une artère coronaire. La zone infarcie devient nécrosée e ne peut donc plus se dépolarisée. Les coronaires : http://www.adrenaline112.org/urgences/durge/dcard/idm.html

Plus en détail

Travail 1 : Lors d un poste samaritain vous êtes en patrouille. Vous rencontrez la situation suivante.

Travail 1 : Lors d un poste samaritain vous êtes en patrouille. Vous rencontrez la situation suivante. Travail Douleur Durée: 10 minutes Travail 1 : Lors d un poste samaritain vous êtes en patrouille. Vous rencontrez la situation suivante. Pensez à haute voix et expliquez votre démarche! Maximum 3 points

Plus en détail

Troubles du rythme. Changer leur évolution. Arythmies Tachycardies Fibrillations Extrasystoles Bradycardies

Troubles du rythme. Changer leur évolution. Arythmies Tachycardies Fibrillations Extrasystoles Bradycardies Arythmies Tachycardies Fibrillations Extrasystoles Bradycardies Quelques repères comprendre éditorial Jean-Claude Daubert Quelques repères Le cœur au repos bat normalement entre 60 et 80 fois par minute,

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 12 février 2010

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 12 février 2010 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 12 février 2010 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

05/11/2013. Fibrillation auriculaire. Plan. RAPPELS sur l ECG. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA

05/11/2013. Fibrillation auriculaire. Plan. RAPPELS sur l ECG. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Fibrillation auriculaire Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Plan Rappels sur l ECG Nœuds et voies de conduction Signal ECG Rythme sinusal La FA: Généralités Histoire naturelle de la FA Complications

Plus en détail

Fibrillation auriculaire. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA

Fibrillation auriculaire. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Fibrillation auriculaire Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Plan Rappels sur l ECG Nœuds et voies de conduction Signal ECG Rythme sinusal La FA: Généralités Histoire naturelle de la FA Complications

Plus en détail

03/02/2007 N 1 QUIZ ECG. Bernard DODINOT. Nancy DIU 2007. Bernard DODINOT DIU 2007 2007.0

03/02/2007 N 1 QUIZ ECG. Bernard DODINOT. Nancy DIU 2007. Bernard DODINOT DIU 2007 2007.0 N 1 QUIZ ECG Nancy N 2 Cadeau de Noël 2006 15 jours post-op Dysfonction sinusale «pure» Sorin Group Symphony DR sondes A bi et V uni «passives» N 3 Contrôle 15 jours post-op - AAIsafe R pour dysfonction

Plus en détail

Activité électrique du cœur

Activité électrique du cœur Activité électrique du cœur Introduction On distingue 2 types de cellules au niveau cardiaque : les cellules du tissu nodal et les cellules myocardiques. Les cellules du tissu nodal assurent l automatisme

Plus en détail

ELECTROCARDIOGRAMME - ECG

ELECTROCARDIOGRAMME - ECG ELECTROCARDIOGRAMME - ECG ECG = enregistrement de l activité électrique du cœur effectué en divers points du revêtement cutané. ECG 12 dérivations : - 6 dérivations des membres : D1 D2 D3 avr avl avf -

Plus en détail

Anatomie voies de conduction. Jonction atrio-ventriculaire dans les doubles discordances. Anatomie voies de conduction

Anatomie voies de conduction. Jonction atrio-ventriculaire dans les doubles discordances. Anatomie voies de conduction Anatomie voies de conduction Troubles du rythme et de conduction en réanimation pédiatrique Pierre Bordachar, Jean-Benoit Thambo Pessac, France Anatomie voies de conduction Jonction atrio-ventriculaire

Plus en détail

Fibrillation auriculaire

Fibrillation auriculaire Primary 2003;3:695 699 Fibrillation auriculaire J. Sztajzel, H. Stalder Introduction La fibrillation auriculaire (FA) est une arythmie supraventriculaire fréquente avec une prévalence dans la population

Plus en détail

SYNCOPE. Anoxie cérébrale généralisée transitoire - Arrêt circulatoire - Chute brutale de la PA - Hypoxémie artérielle

SYNCOPE. Anoxie cérébrale généralisée transitoire - Arrêt circulatoire - Chute brutale de la PA - Hypoxémie artérielle SYNCOPE Anoxie cérébrale généralisée transitoire - Arrêt circulatoire - Chute brutale de la PA - Hypoxémie artérielle Privation et/ou suspension des fonctions de la vie de relation Durée brève (quelques

Plus en détail