C.Diagnostic différentiel précordialgie et sus-décalage ST

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C.Diagnostic différentiel précordialgie et sus-décalage ST"

Transcription

1 30/03/15 Battista Jennifer D1 CR : Claire MARIE Système Cardiovasculaire Dr Pons 10 pages Cas clinique Plan A. Cas clinique 1 B. Algorithmes décisionnels C.Diagnostic différentiel précordialgie et sus-décalage ST A. Cas clinique 1 Médecin du SAMU à Marseille, vous êtes appelés au domicile d un patient de 67 ans qui présente une douleur thoracique constrictive rétrosternale ayant débuté il y a 30 minutes, associée à des nausées. A votre arrivée, le patient est conscient et très algique. L interrogatoire retrouve un tabagisme actif à 50 paquets-années, un diabète de type 2, et une dyslipidémie traitée. Dans ses antécédents, on retient un ulcère gastrique traité, une insuffisance veineuse chronique. L examen clinique ne montre pas de signes d insuffisance cardiaque, les bruits du cœur sont réguliers, sans souffle, auscultation pulmonaire normale. Les mollets sont souples. La TA est à 15/8mmHg aux deux bras, Sat 98% en AA et le pouls à 90 bpm -Combien de facteurs de risque cardiovasculaires présentent ce patient? A Aucun B 3 C 4 D - 5 E - 6 1/10

2 Ce patient présente 4 facteurs de risque: -âge -dyslipidémie -diabète de type 2 -Tabagisme Dans ce cas l'hta n'est pas un facteur de risque, il n'est pas indiqué que le patient à un traitement anti HTA, pour parler d Hypertension artérielle : le patient doit être allongé après plus de 30 min sans consommation de cigarettes ou café dans l'heure qui précède et le diagnostic doit être confirmé à 3 consultations différentes à un mois d'intervalle. Si doute diagnostic, possibilité de réaliser au domicile une prise de tension pendant 24h toutes les 20 min pour distinguer une élévation de la tension artérielle liée au syndrome de la «blouse blanche» d'un vrai sujet hypertendu. Il est important de rechercher les antécédents familiaux. -Vers quelle entité nosologique ces premiers éléments vous orientent-ils? A Syndrome coronaire / coronaropathie B Péricardite C Embolie pulmonaire D - Dissection aortique E - Ulcère gastro-duodénal En premier lieu s'orienter vers les diagnostics les plus graves: SCA, embolie pulmonaire et dissection aortique On exclut le diagnostic: - d'embolie pulmonaire : la sat est à 98%, tension à 15/8, douleur non évocatrice même si le patient souffre d'insuffisance veineuse les mollets sont souples donc pas de signe de phlébite fémorale. -de dissection aortique: douleur non évocatrice ( douleur dorsale transfixiante pour une dissection) Avec autant de facteurs de risque cardiovasculaires on s'oriente de ce fait plutôt vers un syndrome coronaire. 2/10

3 Interpréter l'ecg ECG : - rythme sinusal régulier à 95 bpm - PR=200 msec - sus-décalage du segment ST englobant l onde T (onde de Pardee) en territoire inférieur (DII, DIII, avf) avec miroir en antéro-latéral (sous-décalage du segment ST en V2, V3, DI, avl) -QRS fins, axe normal 3/10

4 Rappel territoire électrique -Quel diagnostic retenez-vous? A - Angor stable B - Syndrome Coronaire aigu sans sus décalage du segment ST C - Angor instable D - Syndrome Coronaire aigu avec sus décalage du segment ST Diagnostic complet: Syndrome Coronaire Aigu avec sus-décalage du segment ST en territoire inférieur, en cours de constitution, Killip I, non compliqué. Classification de Killip C'est une classification que l'on utilise pour préciser les niveaux de complications hémodynamiques ( insuffisance cardiaque) 4/10

5 -Quel est le premier geste à réaliser devant un tel tracé? A- Coronarographie en urgence B- Trinitrine sublingale C- Antiagrégant plaquettaire D- Rien 1 er geste à effectuer: administration de trinitrine par voie sub-linguale pour déterminer si la douleur est trinitro-résistante ou non (diagnostic différentiel avec l angor spastique) et si l aspect de l' ECG est modifié ou non par la prise de TNT. Le diagnostic est confirmé, il n'y a pas de modifications électriques, la douleur est résistante à la trinitrine. -Quelle est votre prise en charge en urgence au domicile du patient? A- scope et transfert en service de cardiologie B- antiagrégation plaquettaire C- thrombolyse D- antalgiques E- transfert sur table de coronarographie On fait une double anti-agrégation plaquettaire, anti coagulation à dose efficace et transfert sur une table de coronarographie. 5/10

6 Prise en charge immédiate : - Urgence médicale ++ - Scope cardio-tensionnel, surveillance médicale continue - Pose d une voie veineuse périphérique - Oxygénothérapie aux lunettes pour SatO2 > 95% - Double Anti-agrégation plaquettaire par Aspirine : dose de charge de 250mg en IVD + Efient : dose de charge 60mg per os ou Clopidogrel : dose de charge per os 600mg (8cp de 75mg) - Anticoagulation à dose efficace par HNF (bolus de 50 UI/kg puis 500 UI/kg/j IVSE) - Analgésie : titration au chlorhydrate de morphine IVD si douleur insupportable malgré dose d AAG - Transport médicalisé par SAMU vers un centre de cardiologie interventionnelle pour REPERFUSION CORONAIRE EN URGENCE par intervention coronaire percutanée (coronarographie) et angioplastie/stenting de l artère coupable Dans le camion du SAMU, le traitement initial instauré, le patient fait un «malaise», Le tracé sur le scope est le suivant : 6/10

7 -Analysez le tracé -rythme non sinusal -aucune onde P n est conduite -dissociation électrique auriculo-ventriculaire complète -échappement ventriculaire < 35 bpm (QRS fins : probable échappement supra-hissien ou nodal) -Quel est votre diagnostic? A- Bradycardie sinusale B- Extrasystolie auriculaire C- Bloc auriculo-ventriculaire 2 ème degré D - Bloc auriculo-ventriculaire 3 ème degré Bloc auriculo-ventriculaire 3 ème degré -Quelle est votre prise en charge de cette complication? A - rien B - atropine C - CEE D - isoprénaline E βbloquant Massage cardiaque externe si asystolie ou dégénérescence en torsade de pointes par allongement du QT Accélération de la fréquence cardiaque : - Isoprénaline (Isuprel ) en IV, vitesse adaptée à la fréquence cardiaque - Atropine IV ( le temps d'arriver à la coronarographie ) Stimulation cardiaque temporaire: sonde d entraînement électro-systolique (par voie percutanée) Transfert rapide sur table de coro pour revascularisation en urgence La coronarographie retrouve une occlusion de la Coronaire Droite, traitée par trhomboaspiration puis ACT + stent Actif. Le patient retrouve un rythme sinusal à 80/min et l ETT montre une FeVG à 55% Après 48h en soins intensifs cardiologique et 5 jours d hospitalisation, l évolution est favorable et le patient peut quitter le service. 7/10

8 -Quels médicaments doivent apparaître sur votre ordonnance de sortie? A Kardegic seul B - bi-antiagrégation plaquettaire C IEC D- statines E Anticalciques Bi anti-agrégation plaquettaire Les IEC 55% FEVG, patient diabétique Statines Pour les anti calciques pas vraiment d'indication si pas d' HTA. Résume prise en charge thérapeutique -Double anti-agrégation plaquettaire pendant 1 an : Aspirine 75mg+ Efient 10mg ou Clopidogrel 75mg -Statines: objectif LDL < 0,70 g/l -IPP -IEC -β-bloquants -Trinitrine (Natispray) Nécessité d une bonne observance thérapeutique ++++ ( 100% affection longue durée) ARRET tabac, consultation tabacologue HbA1C / équilibre du diabète Consultation diététicienne : explication des règles hygiéno-diététiques Nécessité d un suivi cardiologique régulier Régime hyposodé Proposer séance de rééducation cardiovasculaire en centre 8/10

9 B. Algorithmes décisionnels D.Diagnostic différentiel précordialgie et sus-décalage ST Moyen mnémotechnique sus-st P = Péricardite A = Anévrysme VG R = Repolarisation précoce I = IDM = SCA avec sus ST S = Spasme coronaire 9/10

10 Précordialgie -Péricardite / Pneumothorax / Pneumopathie -IDM = SCA -Embolie Pulmonaire -Dissection aortique A Noéline qui a du supporter mes états d âme durant ces trois jours... Marion et les peuplements d'asie du Sud, Camille pour avoir une nouvelle fois fait preuve d'une imagination débordante pour ne pas venir en cours, (ce n'est que la 5 éme fois) Lauréne et nos dilemmes, indécisions et insomnies permanentes Fanny et notre prochain périple cet été Sophia et notre rencontre fortuite aujourd'hui. Jessica qui j espère sera présente lors de mon prochain ronéo Lise, Isis et tous les IFMSA qui partent cet été. 10/10

STEMI / La Thrombolyse

STEMI / La Thrombolyse ESC STEMI / La Thrombolyse Les thrombolytiques activent la transformation du plasminogène en plasmine. La plasmine exerce une action protéolytique sur la fibrine des caillots mais aussi sur le fibrinogène

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation

Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation GIT octobre 2011 Douleurs Thoraciques Stratégie d orientation Dr Thomas Loeb SAMU des Hauts de Seine 92 380 Garches Douleurs thoraciques Rappel Région richement innervée Douleurs thoraciques Rappel Région

Plus en détail

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable

La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable La coronaropathie en 2010 Angor, syndrome coronaire aigu, infarctus du myocarde, stent acier, stent nu, stent actif, stent biorésorbable Pr PAGANELLI, Service de cardiologie CHU NORD 1 I) Angor Angor =

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Points essentiels phase aiguë d IDM : deux priorités (1) éviter la mort subite

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE Année Universitaire 2013/ LA TRONCHE EXAMEN ECRIT POLE S1. 2ème semestre

FACULTE DE MEDECINE Année Universitaire 2013/ LA TRONCHE EXAMEN ECRIT POLE S1. 2ème semestre FACULTE DE MEDECINE Année Universitaire 2013/2014 38700 LA TRONCHE EXAMEN ECRIT POLE S1 2ème semestre 2013-2014 --------------------- Enseignant responsable du sujet d examen : Pr Gérald VANZETTO Sujet

Plus en détail

Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier

Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier Définition Prise en charge de l IDM ; Rôle infirmier Compétence 4 UE 2.8 Véronique Nédélec-Gimbert octobre 2012 L'infarctus du myocarde (IDM étant une abréviation courante) est une nécrose (mort de cellules)

Plus en détail

INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP

INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP L'infarctus du Myocarde (IDM) est une nécrose plus ou moins étendue du myocarde par oblitération d'une artère coronaire. C est une urgence médicale. C est

Plus en détail

Activité électrique cardiaque

Activité électrique cardiaque ECG ED 28/02/2011 Activité électrique cardiaque Onde P= dépolarisation auriculaire Intervalle PR =temps de conduction auriculo-ventriculaire QRS= dépolarisation ventriculaire Segment ST= repolarisation

Plus en détail

DOULEUR THORACIQUE. Pr Martial Hamon. Service des Maladies du Cœur et des Vaisseaux Centre Hospitalier Universitaire de Caen

DOULEUR THORACIQUE. Pr Martial Hamon. Service des Maladies du Cœur et des Vaisseaux Centre Hospitalier Universitaire de Caen DOULEUR THORACIQUE Pr Martial Hamon Service des Maladies du Cœur et des Vaisseaux Centre Hospitalier Universitaire de Caen Avenue Côte de Nacre 14033 Caen cedex INTRODUCTION La douleur thoracique est une

Plus en détail

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie

UN PATIENT QUI REVIENT DE LOIN. Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Abdelmalek AZZOUZ GRCI 29/11/2012 Service de Cardiologie A2 CHU Mustapha. Alger Centre. Algérie Mr A.A. âgé de 55ans. Facteurs de risque: Diabétique depuis 5ans. Antécédents: aucun. Fumeur 15paquets/année.

Plus en détail

Sommaire. Préface... avant-propos... VII. Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus...

Sommaire. Préface... avant-propos... VII. Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... Sommaire Préface... V avant-propos... VII Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... X XI Programme de cardiologie... XII Liste des abréviations autorisées... XIV

Plus en détail

L Infarctus Du Myocarde Epidémiologie

L Infarctus Du Myocarde Epidémiologie Définition L infarctus du myocarde: diagnostic, complications et principes de traitement Florence leclercq Cardiologie A Nécrose d origine d ischémique d une d partie du muscle cardiaque Occlusion coronaire

Plus en détail

Parmi les dosages biologiques qui avaient été réalisés, on a retenu :

Parmi les dosages biologiques qui avaient été réalisés, on a retenu : Cas clinique relatif au module 9. Une femme de 56 ans est suivie pour Une hypertension artérielle évoluant depuis 10 ans, Un diabète de type II depuis sept ans. Son traitement médicamenteux habituel associe

Plus en détail

Infarctus du myocarde

Infarctus du myocarde Infarctus du myocarde Pauline BALAGNY S302PROCOBST07PB Plan Epidémiologie Physiopathologie Diagnostic Traitement SCA ST- Autres causes de douleurs thoraciques Épidémiologie Première cause de mortalité

Plus en détail

Sémiologie cardio-vasculaire

Sémiologie cardio-vasculaire Sémiologie cardio-vasculaire Q-1 A quoi sert la classification NYHA? Décrivez la. Q-2 Décrire la douleur d angor d effort. Citez les principaux éléments sémiologiques recueillis à l interrogatoire qui

Plus en détail

INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP

INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP L'infarctus du Myocarde (IDM) est une nécrose plus ou moins étendue du myocarde par oblitération d'une artère coronaire. C est une urgence médicale. C est

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 La conduc)on cardiaque L eléctrocardiogramme en rythme sinusal CHAPITRE 1 Le malaise

Plus en détail

Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires?

Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires? Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires? Pr Christian Spaulding duction 2ics ite. Département de cardiologie Hôpital Européen Georges Pompidou,

Plus en détail

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES HTA ET MALADIES CARDIOVASCULAIRES

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES HTA ET MALADIES CARDIOVASCULAIRES L hypertension artérielle (HTA) est une élévation anormale de la pression artérielle au repos. Son origine est multifactorielle, faisant intervenir des facteurs individuels et des facteurs d environnement.

Plus en détail

CLASSIFICATION DES SYNDROMES CORONAIRES AIGUS

CLASSIFICATION DES SYNDROMES CORONAIRES AIGUS CLASSIFICATION DES SYNDROMES CORONAIRES AIGUS Syndrome Coronaire Aigu (SCA) ECG initial Diagnostic d entrée SCA avec élévation ST SCA sans élévation ST Elévation des troponines Troponine normale ECG final

Plus en détail

La douleur thoracique. Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique

La douleur thoracique. Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique La douleur thoracique Pr Hervé Le Breton, Département de Cardiologie, Pôle Thoracique, vasculaire et métabolique Vendredi 28 Octobre 2011 Cause fréquente de consultation et de recours aux services de soins

Plus en détail

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches Denise Hébert, chargée de projet UCCSPU Février 2006 Le langage et

Plus en détail

Cas Clinique Angor Infarctus

Cas Clinique Angor Infarctus Cas Clinique Angor Infarctus Mr RI 64 ans est hospitalisé en urgence pour une douleur thoracique. Ce patient a comme antécédents une HTA ancienne actuellement traitée par Zestril 20 mg par jour, dyslipidémié

Plus en détail

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Le 19 novembre 2011 David HUCHETTE, Service de cardiologie et Soins Intensifs du CH de LENS INTRODUCTION La télémétrie

Plus en détail

CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101

CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101 CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101 D interpréter un gaz artériel/veineux; Connaître les éléments qui font varier un gaz artériel/veineux; Connaître les interventions de bases qui visent à corriger les déséquilibres

Plus en détail

Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences.

Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences. Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences. Définition La Bradycardie est définie par une fréquence cardiaque inférieure à 60 battements / minute. La bradycardie est dite absolue si la fréquence cardiaque

Plus en détail

Le médecin généraliste et le syndrome coronarien aigu. Interprétation et pièges de l électrocardiogramme

Le médecin généraliste et le syndrome coronarien aigu. Interprétation et pièges de l électrocardiogramme Le médecin généraliste et le syndrome coronarien aigu Interprétation et pièges de l électrocardiogramme FMC Val-de-Creuse Argenton 14 novembre 2012 I. MEGY-MICHOUX SAMU / CESU 36 Centre Hospitalier CHATEAUROUX

Plus en détail

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY AUDIT MEDICAL Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY JUSTIFICATIONS ET BASES DE CE TRAVAIL Fréquence de prescription : 3 à 5% de la population française

Plus en détail

Les tachycardies supraventriculaires

Les tachycardies supraventriculaires Les tachycardies supraventriculaires Dr Thierry Verbeet CHU Brugmann 16 avril 2013 Séminaire Iris urgence Ia Généralités Monitoriser Ne pas paniquer, amener à l hôpital 02, trendelenbourg ECG 12 dérivations

Plus en détail

Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence

Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence 16/05/2008 Dr Bernard Jadoul 1 Comment est le patient? Recherche de signes cliniques de gravité: Bas débit cardiaque (pâleur, sudations, extrémités froides,

Plus en détail

Prise en charge des Syndromes Coronariens Aigus

Prise en charge des Syndromes Coronariens Aigus Prise en charge des Syndromes Coronariens Aigus Pr Pierre Coste USIC et Plateau de Cardiologie Interventionnelle Hôpital Cardiologique Université de Bordeaux Syndrome coronarien aigu = arrêt de perfusion

Plus en détail

Fréquence. Onde P (activation des oreillettes) Espace PR (debut onde P debut QRS; traversée : OD, NAV, faisceau de

Fréquence. Onde P (activation des oreillettes) Espace PR (debut onde P debut QRS; traversée : OD, NAV, faisceau de Fréquence 30-150-100-75-60-50-45-36-33-30... FC Normale : 50 à 100 bpm Bradycardie < 50 tachycardie > 100 Rythme régulier? Espace en 2 ondes R identiques (arythmie respiratoire normale). sinusal? Onde

Plus en détail

Épreuve d effort électrocardiographique

Épreuve d effort électrocardiographique Épreuve d effort électrocardiographique Diagnostic des coronaropathies. Difficultés et indications limites. Indications non-coronaires : HTA, insuffisance cardiaque, aptitude contre-indications et risques.

Plus en détail

Sommaire. Prologue. Préfaces

Sommaire. Prologue. Préfaces Sommaire Prologue Préfaces I. Prendre en charge les urgences cardiovasculaires 1. Principes de gestion de l'urgence cardiologique par le professionnel de santé au travail Rôle du professionnel de santé

Plus en détail

ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE STABLE

ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE STABLE ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE MALADIE CORONARIENNE STABLE Juillet 2015 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé 2 avenue du Stade de France - F 93218

Plus en détail

Infarctus du myocarde Coronaropathie

Infarctus du myocarde Coronaropathie Infarctus du myocarde Coronaropathie Dr Julien Fabre Service de Cardiologie USIC CHU de Martinique ÉPIDÉMIOLOGIE 1 ère cause de mortalité en France (5000 pré-hospitalier, 7000 intra-hospitalier) Enjeu

Plus en détail

Prise en charge du SCA, des troubles du rythme, Dr Deutsch Juliette

Prise en charge du SCA, des troubles du rythme, Dr Deutsch Juliette Prise en charge du SCA, des troubles du rythme, Dr Deutsch Juliette Réalisation d un ECG Impératif de respecter la position conventionnelle des électrodes : Noir : crête tibiale droite juste au dessus

Plus en détail

Médicaments de l insuffisance coronaire. Médicaments anti-angineux Médicaments anti-ischémiques

Médicaments de l insuffisance coronaire. Médicaments anti-angineux Médicaments anti-ischémiques Médicaments de l insuffisance coronaire Médicaments anti-angineux Médicaments anti-ischémiques Mécanismes physiopath apports O 2 sténose athéromateuse=angor d effort Spasme = angor de repos Normalement,

Plus en détail

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose Professeur François SCHIELE Université de FRANCHE COMTE Service de Cardiologie 25000 BESANCON Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose L athérosclérose, les facteurs de risque, la prévention primaire

Plus en détail

Angor d effort. 4 e année médecine Rotation /2016 ISM Copy Module de Cardiologie

Angor d effort. 4 e année médecine Rotation /2016 ISM Copy Module de Cardiologie 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Cardiologie Angor d effort Introduction L angine de poitrine est un syndrome douloureux thoracique en rapport avec une insuffisance du débit coronaire

Plus en détail

GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI

GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI BELMONT Claire NICOLLET Julie PISON Laure Service de cardiologie Hôpital St Joseph, MARSEILLE PLAN Historique Le pacemaker

Plus en détail

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS Dr Mourot cardiologue Hôpital d Auxerre le 31 mars 2012 PLAN DE LA PRESENTATION ASSOCIATION

Plus en détail

Item 197 : Douleur thoracique aiguë et chronique

Item 197 : Douleur thoracique aiguë et chronique Item 197 : Douleur thoracique aiguë et chronique Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Conduite

Plus en détail

Le syndrome coronarien aigu

Le syndrome coronarien aigu C est le nouveau terme qui englobe la notion d angor et d infarctus. Synonymes : Angor, Angine de poitrine, Rhume de poitrine, Infarctus, Attaque, Les artères coronaires : Ce sont les artères nourricières

Plus en détail

CPU CASE. Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant

CPU CASE. Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant CPU CASE Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant CPU CASE MOTIF DE CONSULTATION Douleur basi-thoracique gauche à type de construction survenant au repos sans irradiation

Plus en détail

Chapitre 2 : L électrocardiogramme. Professeur Christophe RIBUOT

Chapitre 2 : L électrocardiogramme. Professeur Christophe RIBUOT UEMPSfO - Physiologie Chapitre 2 : L électrocardiogramme Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan du cours L électrocardiogramme

Plus en détail

CARDIOPATHIES ET VOYAGES AERIENS QUELS RISQUES?

CARDIOPATHIES ET VOYAGES AERIENS QUELS RISQUES? CARDIOPATHIES ET VOYAGES AERIENS QUELS RISQUES? Pr Jean Pierre GOURBAT clinique de Chatillon Mise à jour février 2013 Santé et voyages aériens Certaines affections peuvent se décompenser lors d un vol

Plus en détail

Prise en charge de l infarctus du myocarde à la phase aiguë en dehors des services de cardiologie

Prise en charge de l infarctus du myocarde à la phase aiguë en dehors des services de cardiologie RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Prise en charge de l infarctus du myocarde à la phase aiguë en dehors des services de cardiologie Conférence de consensus 23 novembre 2006 Paris (faculté de médecine Paris

Plus en détail

Douleur thoracique Pathologie coronaire

Douleur thoracique Pathologie coronaire Douleur thoracique Pathologie coronaire Pr Hervé Le Breton Service Cardiologie, CHU Rennes Vendredi 12 Mars 2010 Plan 1- CAT devant une «douleur thoracique» 2- Généralités sur l athérosclérose 3- Les Syndromes

Plus en détail

132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS

132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS 132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS JM Fauvel 2009 Après un infarctus, diverses informations vont être nécessaires à la prise en charge du patient. C est l objet du bilan post infarctus. Il faut

Plus en détail

SCA SCA-ST. Définition. ECG de repos. Clinique. Paraclinique

SCA SCA-ST. Définition. ECG de repos. Clinique. Paraclinique SCA Définition SCA - DL thoracique : Prolongée De novo D aggravation récente Constrictive Rétrosternale, irradiante à l épaule gauche et mâchoire Atypique : Epigastrique Blockpnée / palpitations d effort

Plus en détail

LA DOULEUR THORACIQUE AIGUË UNE PLACE POUR LE SCANNER CARDIAQUE ET CORONAIRE?

LA DOULEUR THORACIQUE AIGUË UNE PLACE POUR LE SCANNER CARDIAQUE ET CORONAIRE? LA DOULEUR THORACIQUE AIGUË UNE PLACE POUR LE SCANNER CARDIAQUE ET CORONAIRE? DR JÉRÔME CAUDRON IMAGERIE MÉDICALE, HÔPITAL PRIVÉ DE L ESTUAIRE, LE HAVRE IMAGERIE MÉDICALE, HÔPITAL CHARLES NICOLLE, ROUEN

Plus en détail

Syndromes coronariens

Syndromes coronariens 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Cardiologie Définitions Syndromes coronariens Toute douleur thoracique aigüe est un syndrome coronarien jusqu à preuve du contraire! Les syndromes

Plus en détail

CHAPITRE 8 Insuffisance cardiaque, par Y. Juillière o DÉFINITIONS ET CLASSIFICATIONS

CHAPITRE 8 Insuffisance cardiaque, par Y. Juillière o DÉFINITIONS ET CLASSIFICATIONS Smmaire CHAPITRE 1 Bilgie et physilgie cardivasculaire et de l hémstase, par J.-J. Mercadier BASES DE LA CARDIOLOGIE MOLÉCULAIRE APPROCHES GÉNÉTIQUES DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES DÉVELOPPEMENT DU SYSTÈME

Plus en détail

Révisions sur les TTT Anti-agrégants plaquettaires :

Révisions sur les TTT Anti-agrégants plaquettaires : Révisions sur les TTT Anti-agrégants plaquettaires : Gestion du TTT antithrombotique en péri-opératoire d une chirurgie carcinologique : Par an en France : _120 000 IDM _200 000 stents implantés : (110

Plus en détail

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète.

Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. Ischémie myocardique silencieuse (IMS) et Diabète. A propos d un cas clinique, sont rappelés: - les caractères cliniques et pronostiques de l IMS chez le diabétique, - la démarche de l identification de

Plus en détail

Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002. Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences SEMINAIRES IRIS

Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002. Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences SEMINAIRES IRIS Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002 Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences Lusadusu Daniel MD Mols Pierre MD PhD SUS CHU Saint Pierre, ULB Avertissement: cette présentation n est pas

Plus en détail

SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE.

SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE. SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE. Marie-Claude LEMPEREUR de GUERNY Urgences/SMUR Poissy novembre 2011-avril 2012 APPEL EN SMUR POUR

Plus en détail

Dossier Médical de Base

Dossier Médical de Base Dossier Médical de Base (Tous Ages Tous Niveaux) Joueur : Nom :....Prénom :. Date de naissance : (Jour-Mois-Année). Club :... Poste : Caractéristiques : - Gardien de but - Défenseur - Milieu - Attaquant

Plus en détail

Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires

Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires Prévention secondaire de la pathologie cardiaque par les antiagrégants plaquettaires Dr G. Pacouret Unité de Soins Cardiaques Intensifs Hôpital Trousseau, Tours. 45 ème Journées de Formation Médicale Continue

Plus en détail

Quels examens minimaux de première intention réalisez-vous en urgence?

Quels examens minimaux de première intention réalisez-vous en urgence? Questions Dossier 1 : cas clinique Un homme de 76 ans est amené par les pompiers aux urgences de l hôpital pour malaise sur la voie publique. Il était en train de se promener à vélo lorsqu il a soudain

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version : 02 Date d'application : 06/2008 Réf.: CMUB - 014 Pagination 1/5 pages COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 014 Rédacteurs Dr B. VALLET (Urgences-SMUR Beaune) Date 03/11/02

Plus en détail

ECG en fonction de l Âge

ECG en fonction de l Âge Session ECG en fonction de l âge Guy Vaksmann Vendôme Cardio Clinique de la Louvière Lille Diapositive 1 ECG en fonction de l Âge Journées Lilloises d Anesthésie Réanimation et de Médecine d Urgence avril

Plus en détail

ECN INTERREGIONAL 2009 DOSSIER N 9

ECN INTERREGIONAL 2009 DOSSIER N 9 ECN INTERREGIONAL 2009 DOSSIER N 9 Mr X... âgé de 42 ans, présente à son domicile à 7h45 un malaise avec perte de connaissance brève, associée à une oppression thoracique avec douleur atypique, médio-thoracique,

Plus en détail

Parcours du patient cardiaque

Parcours du patient cardiaque Parcours du patient cardiaque Une analyse HAS à partir de la base QualHAS, des Indicateurs Pour l Amélioration de la Qualité & Sécurité des Soins (IPAQSS)- Infarctus du myocarde Linda Banaei-Bouchareb,

Plus en détail

Douleur thoracique Pathologie coronaire

Douleur thoracique Pathologie coronaire Douleur thoracique Pathologie coronaire Pr Hervé Le Breton Service Cardiologie, CHU Rennes Lundi 17 Septembre 2012 Objectifs Physiopathologie de la plaque d athérome (Conférence +++) CAT devant une douleur

Plus en détail

EPP SCA. Dr TATULLI Cécile Urgences-SAMU-SMUR CH Carcassonne

EPP SCA. Dr TATULLI Cécile Urgences-SAMU-SMUR CH Carcassonne EPP SCA Dr TATULLI Cécile Urgences-SAMU-SMUR CH Carcassonne POURQUOI? HAS Mars 2012: Indicateurs de pratique clinique IDM Nouveaux Antiagrégants plaquettaires ESC 2011: Recommandations sur le SCA ST+ ESC

Plus en détail

Syndromes coronariens aigus avec sus-decalage du segment ST : infarctus du myocarde Classeur Pratiques médicales et médico-techniques

Syndromes coronariens aigus avec sus-decalage du segment ST : infarctus du myocarde Classeur Pratiques médicales et médico-techniques 03/02/03 Page 1/11 Rédaction : D. SAVARY (SAMU) Vérification : Dr DESJOYAUX (CARDIO) Dr BELLE (CARDIO) Dr J.P PERFUS (SAMU) Approbation : J.P PERFUS (SAMU) 1 OBJET Prévention de la mort subite Aboutir

Plus en détail

SYNDROME CORONAIRE AIGU ET VASOSPASME M. ELBAZ

SYNDROME CORONAIRE AIGU ET VASOSPASME M. ELBAZ SYNDROME CORONAIRE AIGU ET VASOSPASME M. ELBAZ 2 ème COURS AVANCE USIC LYON 13 Décembre 2013 Conflits d Intérêts: Bayer, Johnson and Johnson, Pfizer, Daiichi Sankyo Lilly, Astra-Zeneca, GSK, Roche, Medtronic,

Plus en détail

ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES

ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES 23 JUIN 2010 AURILLAC CANTAL A L ISSU DE CETTE FORMATION VOUS SEREZ CAPABLE DE PRENDRE EN CHARGE UNE PATIENT EN ARRET CARDIO- RESPIRATOIRE L arrêt cardiaque, aujourd

Plus en détail

Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque (Evaluations)

Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque (Evaluations) Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque (Evaluations) Date de création du document 2011-2012 CAS CLINIQUE Scénario : Monsieur Julien C. 74 ans est admis pour «difficultés respiratoires». Les

Plus en détail

ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL

ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL Docteur Wolff V., Docteur Bindila D., Unité Neuro-vasculaire, HUS En France, il y a 130 000 nouveaux cas d accident vasculaire cérébral (AVC) par an. Avec 40 000 décès, il

Plus en détail

Soins infirmiers en cardiologie

Soins infirmiers en cardiologie U.E 2,8 S3 C4 Processus Obstructifs Soins infirmiers en cardiologie 27/10/2014 TARTERET Nicolas IDE Réanimation chirurgicale cardiovasculaire et thoracique Sommaire 1) Anatomie et physiologie cardiaque

Plus en détail

LES MARQUEURS CARDIAQUES

LES MARQUEURS CARDIAQUES 1 LES MARQUEURS CARDIAQUES Les recommandations de la HAS 2010 (consensus formalisé sans groupe de cotation extérieur..) + Prescrire AMMPPU. Cycle Analyse des Recommandations. J.Birgé. 1 er février 2011

Plus en détail

SYNDRÔME CORONARIEN AIGU ST-

SYNDRÔME CORONARIEN AIGU ST- SYNDRÔME CORONARIEN AIGU ST- C est la forme la plus fréquente du syndrome coronarien aigu. En dépit des progrès réalisés, la mortalité globale reste élevée, équivalente à celle du SCA ST + à 6 mois. Il

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version : 02 Date d'application : 06/2008 Ré f.: CMUB - 014 Pagination 1/5 pages COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 014 Rédacteurs Dr B. VALLET (Urgences-SMUR Beaune) Date 03/11/02

Plus en détail

Dossier. Vous suspectez un accident ischémique cérébral. Dans quel territoire artériel pensez-vous qu il se situe?

Dossier. Vous suspectez un accident ischémique cérébral. Dans quel territoire artériel pensez-vous qu il se situe? Dossier 1 Il est 10 h 00 du matin. Une patiente de 42 ans, droitière, vient aux urgences de votre hôpital pour une hémiparésie gauche apparue brutalement. Elle n a pas d antécédent particulier. Depuis

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

TRAITEMENT ET DIAGNOSTIC DE L INFARCTUS DU MYOCARDE (Syndrome coronaire aigu)

TRAITEMENT ET DIAGNOSTIC DE L INFARCTUS DU MYOCARDE (Syndrome coronaire aigu) TRAITEMENT ET DIAGNOSTIC DE L INFARCTUS DU MYOCARDE (Syndrome coronaire aigu) Professeur Mohamed TEMMAR Ghardaïa Docteur Meriem CHARIFI CHU Douera EL MENIA Octobre 2009 TRAITEMENT DE LA POUSSEE D INSUFFISANCE

Plus en détail

L'INTERPRÉTATION FACILE DE L ECG. Dr SASSI Mohamed Service des urgences EPS Monastir Unité de douleur thoracique

L'INTERPRÉTATION FACILE DE L ECG. Dr SASSI Mohamed Service des urgences EPS Monastir Unité de douleur thoracique L'INTERPRÉTATION FACILE DE L ECG Dr SASSI Mohamed Service des urgences EPS Monastir Unité de douleur thoracique ECG NORMAL Valider un ECG QRS (+) D1 QRS ( ) AVR 25mm/s 10mm/mv ECG NORMAL TROUBLES DE REPOLARISATION

Plus en détail

CAS CLINIQUE - réadaptation post infarctus lors d une grossesse

CAS CLINIQUE - réadaptation post infarctus lors d une grossesse Arcachon, GERS octobre 2015 CAS CLINIQUE - réadaptation post infarctus lors d une grossesse Laurie Aimable Cardiologue Réadaptation cardiaque ambulatoire, Pr Douard, Hôpital Haut Lévêque CHU Bordeaux Mme

Plus en détail

Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E

Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E Généralités 20% de diabétiques parmi les AVC x 2 à lui seul le risque d AVC Encore plus chez les

Plus en détail

L E.C.G. pour les nuls

L E.C.G. pour les nuls L E.C.G. pour les nuls Yannick GOTTWALLES La systole ventriculaire débute avec le QRS et s achève à la fin de l onde T. Elle englobe ainsi les phases de dépolarisation et de repolarisation des ventricules.

Plus en détail

Antiarythmiques. Présentation. Contexte de soin. Item 236 : Fibrillation auriculaire.

Antiarythmiques. Présentation. Contexte de soin. Item 236 : Fibrillation auriculaire. Antiarythmiques Item 236 : Fibrillation auriculaire. Présentation Les antiarythmiques sont des médicaments utilisés en cardiologie dans le traitement et la prévention des arythmies supraventriculaires

Plus en détail

Question 4 : Stratégies globales multidisciplinaires concernant la prise en charge du coronarien qui doit être opéré d une chirurgie non cardiaque

Question 4 : Stratégies globales multidisciplinaires concernant la prise en charge du coronarien qui doit être opéré d une chirurgie non cardiaque Question 4 : Stratégies globales multidisciplinaires concernant la prise en charge du coronarien qui doit être opéré d une chirurgie non cardiaque Coordinateurs : J. Machecourt (SFC) - V Piriou (SFAR)

Plus en détail

L ELECTROCARDIOGRAMME. Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice

L ELECTROCARDIOGRAMME. Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice L ELECTROCARDIOGRAMME Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice RECUEIL Dérivations périphériques ou frontales Dérivations précordiales (plan transversal) Quand un courant se dirige vers l endroit ou il est

Plus en détail

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 cardiaque Ensemble des mesures permettant une approche GLOBALE du patient Processus personnalisé et coordonné Personne intégrée dans

Plus en détail

Dr Mounir Gazzah. Mise à jour 2015

Dr Mounir Gazzah. Mise à jour 2015 Les urgences hypertensives Dr Mounir Gazzah Mise à jour 2015 Cas N 1 Femme obèse, 52 ans HTA chronique sous traitement Consultation de routine : TA 19/11 Adressée par son médecin aux urgences pour «Pic

Plus en détail

Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite

Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite Accidents liés à une pathologie cardiaque aigue (mortels et corporels) Pathologie cardiaque ischémique: 15% des accidents liés à une cause médicale Qui

Plus en détail

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose Table des matières Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... V VI X Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose 1. Athérome, épidémiologie et physiopathologie, le malade polyathéromateux...

Plus en détail

ARTÉRIOPATHIE OBLITÉRANTE DE L AORTE, DES ARTÈRES VISCÉRALES ET DES MEMBRES INFÉRIEURS ; ANÉVRYSMES

ARTÉRIOPATHIE OBLITÉRANTE DE L AORTE, DES ARTÈRES VISCÉRALES ET DES MEMBRES INFÉRIEURS ; ANÉVRYSMES Sommaire PRÉFACE DE L AUTEUR 9 QUESTIONS 11 Dossier 1ITEM N 231 13 RÉTRÉCISSEMENT AORTIQUE SERRE Dossier 2ITEM N 233 17 PÉRICARDITE AIGUË Dossier 3 ITEM N 235 21 ACFA Dossier 4 ITEM N 223 24 AOMI Dossier

Plus en détail

ANEVRYSME DE L ARTERE POPLITEE

ANEVRYSME DE L ARTERE POPLITEE ANEVRYSME DE L ARTERE POPLITEE DEFINITION L AAP est une dilatation avec perte de parallélisme des parois de l artère poplitée atteignant au moins 2 fois le diamètre de l artère saine sus jacente, le diamètre

Plus en détail

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale?

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? La «sténose» ou diminution du diamètre de l artère ( d au moins 50% ) peut

Plus en détail

Les recommandations pour la prise en charge du risque coronarien peropératoire en chirurgie non cardiaque

Les recommandations pour la prise en charge du risque coronarien peropératoire en chirurgie non cardiaque CONGRES Société Européenne de Cardiologie Barcelone 2009 F. DIEVART Clinique Villette, DUNKERQUE. Les recommandations pour la prise en charge du risque coronarien peropératoire en chirurgie non cardiaque

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS Centre de la Résonance Magnétique Cardiaque (CRMC) du CHUV

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS Centre de la Résonance Magnétique Cardiaque (CRMC) du CHUV CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE VAUDOIS Centre de la Résonance Magnétique Cardiaque (CRMC) du CHUV Directeur: Pr. J. Schwitter Protocole Titre : RMC de stress pharmacologique Définition Examen fonctionnel

Plus en détail

Rétrécissement mitral...15

Rétrécissement mitral...15 Préface Pr Jean ACAR...11 Recommandations...13 La pathologie valvulaire Rétrécissement mitral...15 Insuffisance mitrale Anatomie mitrale et analyse segmentaire des IM...23 Dégénérescence myxoïde ou dégénérescence

Plus en détail

المجلةالصحية لشرق المتوسط منظمة الصحة العالمية المجلد الثالث عشر العدد ٢٠٠٧ ٣ Les maladies cardio-vasculaires sont la cause principale de morbidité et de mortalité dans les pays industrialisés. Elles sont

Plus en détail

Stage intégré Urgences Réanimation Anesthésie avril 2010 Dossier transversal (à partir d une observation réelle)

Stage intégré Urgences Réanimation Anesthésie avril 2010 Dossier transversal (à partir d une observation réelle) Stage intégré Urgences Réanimation Anesthésie avril 2010 Dossier transversal (à partir d une observation réelle) Crée par - Pr Pierre HAUSFATER Relecture - Pr Jean CHASTRE - Pr Pierre HAUSFATER - Pr Olivier

Plus en détail