L ELECTROCARDIOGRAMME. Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ELECTROCARDIOGRAMME. Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice"

Transcription

1 L ELECTROCARDIOGRAMME Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice

2

3

4

5 RECUEIL Dérivations périphériques ou frontales Dérivations précordiales (plan transversal) Quand un courant se dirige vers l endroit ou il est recueilli, il est enregistré comme une onde positive Défilement 25mm/sec Amplitude 0.1mV pour 1mm

6 RECUEIL Plan frontal projection de l activité électrique sur six vecteurs différemment orientés ; détermination de l axe électrique du cœur

7 RECUEIL Plan horizontal électrodes de recueil placées sur le thorax

8 INTERPRETATION 1- Fréquence 2- Rythme 3- Onde P 4- Espace PR 5- QRS : Durée Amplitude Axe Morphologie 6- Segment ST 7- Onde T 8- Espace QT

9

10 ECG NORMAL P < 0.12 sec PR sec QRS < 0.08 sec QT sec

11 FREQUENCE Cœur sain Rythme sinusal Bradycardie si Fc < 50/min Tachycardie si Fc > 100/min 1. Diviser 300 par les nombre de gros carreaux entre 2 QRS 2. Nombre d intervalle entre 2 QRS sur 15cm (cad 6sec)*10

12 RYTHME Normal Rythme sinusal et régulier P positive en DII suivie d un QRS et précédant chaque QRS

13 ONDE P Hypertrophie atriale gauche HAG P élargie > 120ms en DII P diphasique, négativité prédominante en V1 Hypertrophie atriale droite HAD P ample > 2.5mm en DII P diphasique, positivité prédominante en V1

14 ESPACE PR PR < 120ms préexcitation PR > 200ms trouble de la conduction PQ sous-décalé péricardite

15 COMPLEXE QRS - MORPHOLOGIE Onde Q Patho : amplitude > 1/3 amplitude QRS, durée > 40ms, territoire myocardique Etiologies : nécrose, hypertrophie septale Onde R Patho : R ample en V1-V2, rechercher Q en V7-V8-V9 R rabotéeséquelle antéro-septale ou BBG ou HVG

16 COMPLEXE QRS - DUREE Elargi > 0.08sec Bloc de branche WPW Rythme ventriculaire Hyperkaliémie Retard déflexion intrinsécoïde (début QRS-pic seconde dépolarisation en V1 ou V6)

17 COMPLEXE QRS - AMPLITUDE Hypertrophie ventriculaire droite dérivations standards axe QRS > 90 axe T dévié à G précordiales R/S > 1 en V1 R/S < 1 en V5-V6 inversion onde T gauche dérivations standards axe QRS < 0 axe T dévié à Dte précordiales indice de Sokolow > 35mm inversion onde T à G pour HVG systolique (RA, HTA, CMH)

18 L AXE

19 COMPLEXE QRS - AXE - 30 à +90 Déviation axiale gauche : HVG, IDM inférieur, BBG Déviation axiale droite : HVD, IDM latéral, HBPG, cœur vertical

20 LES TROUBLES DE CONDUCTION INTRAVENTRICULAIRES LE BLOC DE BRANCHE GAUCHE Durée QRS > 0.12s Dérivations standards axe normal ou gauche (-30 à -90 ) ou droit (60 à 90 ) Précordiales gauches et asymétriques Précordiales droites voire QS R exclusive T négatives aspect rs

21 LES TROUBLES DE LA CONDUCTON INTRAVENTRICULAIRES BLOC DE BRANCHE DROIT Durée QRS > 0.12s Dérivations standards ou droit (120 à 180 ) Précordiales droites rsr ou rr et asymétrique Précordiales gauches (S large et empâtée) axe normal rsr ou T négative qrs ou RS

22 LES TROUBLES DE CONDUCTION INTRAVENTRICULAIRES L hémibloc antérieur gauche:

23 LES TROUBLES CONDUCTIFS INTRAVENTRICULAIRES L hémibloc postérieur gauche: Rare: axe > 110

24 LES TROUBLES DU RYTHME LENTS Dysfonction sinusale Bloc auriculoventriculaire vagale

25 LES TROUBLES DU RYTHME LENTS Dysfonction sinusale: ondes p régulières ou irrégulières, pauses sinusales On ne prend en compte une dysfonction sinusale que si pause sinusale > 2,5 ms ET symptômes

26 LES TROUBLES DU RYTHME LENTS Les BAV: pp constant

27 LES TROUBLES DU RYTHME LENTS Bradycardies vagales: Le vague innerve le NAV et le NS P lentes = dysfonction sinusale pp n est pas régulier: pas un BAV

28 LES TROUBLES DU RYTHME RAPIDES IRREGULIER = SUPRA VENTRICULAIRE Tachycardie sinusale Oreillette: FA Tachycardie atriale Flutter Jonction: tachycardie jonctionnelle Ventricule: TV TDP FV

29 LES TROUBLES DU RYTHME RAPIDES Tachycardie sinusale: En dehors de la fièvre, hyperthyroidie, anémie, phéo, effort, on ne peut pas être en tachycardie sinusale au-delà de 150 bpm.

30 LES TROUBLES DU RYTHME RAPIDES Fibrillation auriculaire :

31 LES TROUBLES DU RYTHME RAPIDES Flutter atrial:

32 LES TROUBLES DU RYTHME RAPIDES Tachycardie jonctionnelle:

33 TROUBLES DU RYTHME RAPIDES Les tachycardies à QRS larges: TV/ESV BB fonctionnel ou organique Wolf Parkinson Withe

34 TROUBLES DU RYTHME RAPIDES Tachycardie ventriculaire:

35 SEGMENT ST Atteintes myocardiques Ischémie sous-épicardique symétrique et pointue onde T négative, Ischémie sous-endocardique onde T positive, symétrique, pointue et ample Lésion sous-épicardique segment ST Lésion sous-endocardique segment ST sus-décalage du sous-décalage du Nécrose onde Q durée > 0.04s, amplitude > 1/3 amplitude QRS

36 Insuffisance coronarienne Topographie V1 à V3antéro-septale V4-V5 apicale V1 à V5antéro-septo-apicale D1-aVL latéral haut V6-V7 latéral bas V1 à V7 et D1-aVL antérieur étendu D2-D3-aVF inférieur D2-D3-aVF et V1 à V4 septal profond

37 ONDE T Ample, pointue, sym : SCA Ample, pointue, asym : Hkaliémie Négatives Diffuse : hk, digitalique, péricardite Localisée : SCA, post-idm, BBG, BBD, HVG, HVD, préexcitation

38 ESPACE QT Raccourcissement avec accélération de Fc QTc = QT mesuré/racine carréerr

Fréquence. Onde P (activation des oreillettes) Espace PR (debut onde P debut QRS; traversée : OD, NAV, faisceau de

Fréquence. Onde P (activation des oreillettes) Espace PR (debut onde P debut QRS; traversée : OD, NAV, faisceau de Fréquence 30-150-100-75-60-50-45-36-33-30... FC Normale : 50 à 100 bpm Bradycardie < 50 tachycardie > 100 Rythme régulier? Espace en 2 ondes R identiques (arythmie respiratoire normale). sinusal? Onde

Plus en détail

Activité électrique cardiaque

Activité électrique cardiaque ECG ED 28/02/2011 Activité électrique cardiaque Onde P= dépolarisation auriculaire Intervalle PR =temps de conduction auriculo-ventriculaire QRS= dépolarisation ventriculaire Segment ST= repolarisation

Plus en détail

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches Denise Hébert, chargée de projet UCCSPU Février 2006 Le langage et

Plus en détail

L électrocardiogramme (2)

L électrocardiogramme (2) L électrocardiogramme (2) UE CV, 9 octobre 2013 ECG normal Rythme sinusal Vitesse de déroulement: 25 mm/s Amplitude: 1 cm / 1 mv ECG - Analyse du rythme 1 ère étape: 3 critères fondamentaux 1- Fréquence:

Plus en détail

LECTURE DE L ECG. Dr Julien COQUIN Service d Anesthésie et de Réanimation 2 Hôpital du Haut Lévêque Pessac CHU de Bordeaux

LECTURE DE L ECG. Dr Julien COQUIN Service d Anesthésie et de Réanimation 2 Hôpital du Haut Lévêque Pessac CHU de Bordeaux LECTURE DE L ECG Dr Julien COQUIN Service d Anesthésie et de Réanimation 2 Hôpital du Haut Lévêque Pessac CHU de Bordeaux Pré-requis anatomiques et électrophysiologiques Le tracé E.C.G. = enregistrement

Plus en détail

L E.C.G. pour les nuls

L E.C.G. pour les nuls L E.C.G. pour les nuls Yannick GOTTWALLES La systole ventriculaire débute avec le QRS et s achève à la fin de l onde T. Elle englobe ainsi les phases de dépolarisation et de repolarisation des ventricules.

Plus en détail

L ÉLECTROCARDIOGRAMME (TD n = 1).

L ÉLECTROCARDIOGRAMME (TD n = 1). 1 (TD n = 1). Un cœur vivant peut générer de l électricité. Cette électricité (qui est de l ordre de millivolt) est captée par des électrodes et enregistrée à l aide d un électrocardiographe. L électricité

Plus en détail

ECG en fonction de l Âge

ECG en fonction de l Âge Session ECG en fonction de l âge Guy Vaksmann Vendôme Cardio Clinique de la Louvière Lille Diapositive 1 ECG en fonction de l Âge Journées Lilloises d Anesthésie Réanimation et de Médecine d Urgence avril

Plus en détail

C est l enregistrement de l activité électrique du cœur, à partir d électrodes placées sur la peau. On enregistre l onde de dépolarisation qui

C est l enregistrement de l activité électrique du cœur, à partir d électrodes placées sur la peau. On enregistre l onde de dépolarisation qui C est l enregistrement de l activité électrique du cœur, à partir d électrodes placées sur la peau. On enregistre l onde de dépolarisation qui traverse le cœur et entrainant la contraction du myocarde,

Plus en détail

Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme

Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme 1 Nécessite des électrodes réceptrices en contact avec la peau Recueil facile et non invasif de l activité électrique globale du cœur, qui est alors

Plus en détail

Electrocardiogramme : Indications et interprétation (309) Nicolas Amabile Octobre 2005 (mise à jour 2007-2008)

Electrocardiogramme : Indications et interprétation (309) Nicolas Amabile Octobre 2005 (mise à jour 2007-2008) Electrocardiogramme : Indications et interprétation (309) Nicolas Amabile Octobre 2005 (mise à jour 2007-2008) 1. L électrocardiogramme normal 1.1. Rappel d electrophysiologie cardiaque 1.1.1. Activité

Plus en détail

Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève

Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Références Bayes de Luna A., Clinical Electrocardiography : A Textbook. New York: Futura Publishing,

Plus en détail

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Le 19 novembre 2011 David HUCHETTE, Service de cardiologie et Soins Intensifs du CH de LENS INTRODUCTION La télémétrie

Plus en détail

Troubles du rythme jonctionnel

Troubles du rythme jonctionnel Définition Troubles du rythme jonctionnel Nés au niveau du N.A.V.A.T. ou dans le tronc du HIS, avec : Ondes P rétrogrades, avant, pendant ou après le QRS des QRS normaux ou élargis Extrasystole jonctionnelle

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES

TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES Onde ou Avec CVA P P R = ou Différent du de base Normale Rythme de base sinusal différent du de base Morphologie rsr moins élargi que le de l ESV Tachycardie

Plus en détail

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Propriétés s générales g du NAV Partie nodale du NAV Conduction lente (témoin de l intervalle PR). Conduction décrémentielle. Faisceau de His et ses branches

Plus en détail

ELECTROCARDIOGRAMME - ECG

ELECTROCARDIOGRAMME - ECG ELECTROCARDIOGRAMME - ECG ECG = enregistrement de l activité électrique du cœur effectué en divers points du revêtement cutané. ECG 12 dérivations : - 6 dérivations des membres : D1 D2 D3 avr avl avf -

Plus en détail

L'électrocardiogramme de repos normal

L'électrocardiogramme de repos normal L'électrocardiogramme de repos normal Date de création du document : 2008-2009 Table des matières 1 Les principes de base... 1 2 Enregistrement de l'ecg... 2 3 Le parallèle anatomo-électrique... 3 4 Interprétation

Plus en détail

Anatomie Physiologie ECG. D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr. Anatomie Physiologie

Anatomie Physiologie ECG. D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr. Anatomie Physiologie Anatomie Physiologie ECG D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr Anatomie Physiologie Les relais mettent un petit peu de temps à se mettre en place POSSIBLES SYNCOPES

Plus en détail

Introduction à l ECG

Introduction à l ECG Introduction à l ECG Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Dépolarisation et repolarisation du coeur Types de cellules cardiaques Il existe 2 types de cellules morphologiquement

Plus en détail

CPU CASE. Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant

CPU CASE. Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant CPU CASE Sexe : masculin Age : 36 ans Profession : plombier Antécédents : néant CPU CASE MOTIF DE CONSULTATION Douleur basi-thoracique gauche à type de construction survenant au repos sans irradiation

Plus en détail

Chapitre 65. L électrocardiogramme

Chapitre 65. L électrocardiogramme Chapitre 65. L électrocardiogramme P. Arnaud http://spiral.univ-lyon1.fr/polycops/cardiologie/ OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Objectifs Niveau Sémiologie Certificat Internat Connaître les principes de l'enregistrement

Plus en détail

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 La conduc)on cardiaque L eléctrocardiogramme en rythme sinusal CHAPITRE 1 Le malaise

Plus en détail

Apprendre à lire un ECG

Apprendre à lire un ECG Apprendre à lire un ECG Comme le disait Platon : «I am not perfect.» Le tracé ECG Sur du papier millimétré : - Horizontalement : vitesse de déroulement de la feuille = 2,5cm/s 1 mm = 0,04 s, un grand carreau

Plus en détail

Adapté de Joëlle Jolicoeur et Marguerite Renaud inf. Par Caroline Côté inf., Emmanuella Julien inf. et Annie Dore MD cardiologue Mars 2015

Adapté de Joëlle Jolicoeur et Marguerite Renaud inf. Par Caroline Côté inf., Emmanuella Julien inf. et Annie Dore MD cardiologue Mars 2015 Adapté de Joëlle Jolicoeur et Marguerite Renaud inf. Par Caroline Côté inf., Emmanuella Julien inf. et Annie Dore MD cardiologue Mars 2015 ICM-01-01-2012-09 Connaître l'anatomie du système de conduction

Plus en détail

Introduction aux ECG 12 dérivations

Introduction aux ECG 12 dérivations Introduction aux ECG 12 dérivations Identification de l infarctus aigu du myocarde Michel Philion BA ACP Mise à jour (2010,2011) Éric Hamel, EMCA(f),TA,BHSc,ACP,ICP Présentation adaptée du programme Acute

Plus en détail

ECG de l athlète, ce qu il faut savoir

ECG de l athlète, ce qu il faut savoir ECG de l athlète, ce qu il faut savoir Journée de la SMSB Brest 06 juin 2009 François Carré Hôpital Pontchaillou - Université Rennes 1 Inserm U 642 Bilan cardiovasculaire de base, recommandations européennes

Plus en détail

SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE.

SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE. SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE. Marie-Claude LEMPEREUR de GUERNY Urgences/SMUR Poissy novembre 2011-avril 2012 APPEL EN SMUR POUR

Plus en détail

Item 309 : Électrocardiogramme

Item 309 : Électrocardiogramme Item 309 : Électrocardiogramme Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...4 SPECIFIQUE :...4 I Interprétation de l'ecg...6

Plus en détail

FICHE ECG. Cellule cardiaque : contraction = dépolarisation, relâchement = repolarisation.

FICHE ECG. Cellule cardiaque : contraction = dépolarisation, relâchement = repolarisation. L électrocardiogramme : résumé : FICHE ECG Tissu myocardique = mécanique : contraction v = 0,4m/s (lent). Tissu nodal = électrique (naissance et conduction de l influx nerveux), dépolarisation rapide :

Plus en détail

ECG un outil infirmier avant tout? Dr Yannick GOTTWALLES Pôle Urgences Pasteur Hôpitaux Civils de Colmar

ECG un outil infirmier avant tout? Dr Yannick GOTTWALLES Pôle Urgences Pasteur Hôpitaux Civils de Colmar ECG un outil infirmier avant tout? Dr Yannick GOTTWALLES Pôle Urgences Pasteur Hôpitaux Civils de Colmar Pas de conflits d'intérêts pour la présentation donnée 0,04 sec 0,20 sec 1 sec 300 150 100 75

Plus en détail

Activité électrique du cœur

Activité électrique du cœur Activité électrique du cœur Introduction On distingue 2 types de cellules au niveau cardiaque : les cellules du tissu nodal et les cellules myocardiques. Les cellules du tissu nodal assurent l automatisme

Plus en détail

Surcharges cavitaires Dr H.Foudad. SEVICE DE CARDIOLOGIE Hôpital militaire Constantine HMRUC 2014

Surcharges cavitaires Dr H.Foudad. SEVICE DE CARDIOLOGIE Hôpital militaire Constantine HMRUC 2014 Surcharges cavitaires Dr H.Foudad SEVICE DE CARDIOLOGIE Hôpital militaire Constantine HMRUC 2014 I. GÉNÉRALITÉS Le terme anatomique d «hypertrophie» désigne l augmentation de la masse myocardique d une

Plus en détail

François Carré. Université Rennes 1- Hôpital Pontchaillou -Inserm UMR 1099

François Carré. Université Rennes 1- Hôpital Pontchaillou -Inserm UMR 1099 ECG chez athléte, quoi de neuf? François Carré Université Rennes 1- Hôpital Pontchaillou -Inserm UMR 1099 Déclaration d intérêt Collaborations avec les sociétés: Astra Zeneca Bayer Boehringer Bouchara

Plus en détail

ELECTROCARDIOGRAMME ECG

ELECTROCARDIOGRAMME ECG ELECTROCARDIOGRAMME ECG Plan Technique de l Enregistrement ECG A quoi correspond l ECG Interprétation de l ECG ECG normal ECG anormal AQUISITION DE L ELECTROCARDIOGRAMME Enregistrement de l ECG 1887 travaux

Plus en détail

Définitions : L infarctus est dû à l occlusion d une artère coronaire. La zone infarcie devient nécrosée e ne peut donc plus se dépolarisée.

Définitions : L infarctus est dû à l occlusion d une artère coronaire. La zone infarcie devient nécrosée e ne peut donc plus se dépolarisée. L infarctus : Définitions : L infarctus est dû à l occlusion d une artère coronaire. La zone infarcie devient nécrosée e ne peut donc plus se dépolarisée. Les coronaires : http://www.adrenaline112.org/urgences/durge/dcard/idm.html

Plus en détail

Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences.

Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences. Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences. Définition La Bradycardie est définie par une fréquence cardiaque inférieure à 60 battements / minute. La bradycardie est dite absolue si la fréquence cardiaque

Plus en détail

ECG. Pr JP Camous, CHU NICE. Pr P Ambrosi, CHU Marseille

ECG. Pr JP Camous, CHU NICE. Pr P Ambrosi, CHU Marseille ECG Interprétation Pr JP Camous, CHU NICE Pr P Ambrosi, CHU Marseille Interprétation de l ECG Les 12 dérivations standards: Périphériques: I(= DI), II (=DII), III (=DIII), VR (=avr), VL (=avl), VF (=avf)

Plus en détail

Dossier Médical de Base

Dossier Médical de Base Dossier Médical de Base (Tous Ages Tous Niveaux) Joueur : Nom :....Prénom :. Date de naissance : (Jour-Mois-Année). Club :... Poste : Caractéristiques : - Gardien de but - Défenseur - Milieu - Attaquant

Plus en détail

Troubles du rythme et de la conduction cardiaques

Troubles du rythme et de la conduction cardiaques Troubles du rythme et de la conduction cardiaques Docteur E. MICHEL-RECH L.E.C.V. Introduction Activité électrique: constante et régulière Adaptation physiologique du débit card. Anomalies csq mineures

Plus en détail

Explora(ons en cardiologie. R Habbal Pathologie cardiovasculaire

Explora(ons en cardiologie. R Habbal Pathologie cardiovasculaire Explora(ons en cardiologie R Habbal Pathologie cardiovasculaire Explora(ons en cardiologie Electrocardiogramme Radiographie du thorax Echocardiographie Trans- thoracique ETO Vasculaire Epreuve d effort

Plus en détail

Chapitre 2 : L électrocardiogramme. Professeur Christophe RIBUOT

Chapitre 2 : L électrocardiogramme. Professeur Christophe RIBUOT UEMPSfO - Physiologie Chapitre 2 : L électrocardiogramme Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan du cours L électrocardiogramme

Plus en détail

LES HYPERTROPHIES AURICULAIRES ET VENTRICULAIRES

LES HYPERTROPHIES AURICULAIRES ET VENTRICULAIRES LES HYPERTROPHIES AURICULAIRES ET VENTRICULAIRES Habituellement les ondes P sont le mieux visibles dans les dérivations DII et V1. Durée < 0,12 seconde (Normale : 0,085-0,015s) Amplitude < 0,25 mv (2,5

Plus en détail

Exercices applications Rappels de cours Méthodologie

Exercices applications Rappels de cours Méthodologie Exercices applications Rappels de cours Méthodologie Amphi Beauchamp 2010-2011 QCM 1 Un électrocardiogramme enregistré en conditions standards fait apparaître un rythme régulier avec un espace de 12 mm

Plus en détail

ECG normal et pathologique Troubles du rythme, de la conduction et de la repolarisation

ECG normal et pathologique Troubles du rythme, de la conduction et de la repolarisation ECG normal et pathologique Troubles du rythme, de la conduction et de la repolarisation Patrick ECOLLAN / François LECOMTE - SMUR PITIE DAR PITIE SALPETRIERE - URGENCES COCHIN HOTEL DIEU http://www.dailymotion.com/video/x78jpw

Plus en détail

Conduite automobile et maladie cardiaque. Présenté par Jean-François Dorval, M.D.

Conduite automobile et maladie cardiaque. Présenté par Jean-François Dorval, M.D. Conduite automobile et maladie cardiaque Présenté par Jean-François Dorval, M.D. Maladie coronarienne Recommandation générales Patients avec maladie coronarienne athérosclérotique Recommandation spécifiques

Plus en détail

L infirmière face à l ECG

L infirmière face à l ECG L infirmière face à l ECG CSP - Décret du 29 juillet 2004 Art. R.4311-2. 2 : De concourir à la mise en place de méthodes et au recueil des informations utiles aux autres professionnels, et notamment aux

Plus en détail

TUTORAT DE BIOPHYSIQUE L ELECTROCARDIOGRAMME

TUTORAT DE BIOPHYSIQUE L ELECTROCARDIOGRAMME TUTORAT DE BIOPHYSIQUE L ELECTROCARDIOGRAMME Plan du cours a) Acteurs dans l ECG - positionnement des electrodes - les 12 derivations b) Correspondance entre physique realite - derivation region

Plus en détail

L'électrocardiogramme de repos normal (Evaluations)

L'électrocardiogramme de repos normal (Evaluations) L'électrocardiogramme de repos normal (Evaluations) Date de création du document : 2008-2009 QCM QUESTION 1/4 : L intervalle PR ou PQ : A - Est théoriquement isoélectrique B - Correspond à la dépolarisation

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Points essentiels phase aiguë d IDM : deux priorités (1) éviter la mort subite

Plus en détail

Rythmologie pédiatrique (I)

Rythmologie pédiatrique (I) Rythmologie pédiatrique (I) Particularités de l ECG pédiatrique Trouble du rythme supra-ventriculaire Syndrome de WPW Urgences rythmologiques Tachycardie ventriculaire de l enfant (hors trouble du rythme

Plus en détail

I. introduction L ECG est l enregistrement de l activité électrique du cœur qui se fait par. II. notion de dérivations

I. introduction L ECG est l enregistrement de l activité électrique du cœur qui se fait par. II. notion de dérivations I. introduction L ECG est l enregistrement de l activité électrique du cœur qui se fait par un galvanomètre relié au patient par des électrodes Les mouvements ioniques a travers la membrane cellulaire

Plus en détail

Table des matières 1 DONNÉES DE BASE 1. Anatomie du cœur 1. Anatomie et physiologie du système de conduction 3

Table des matières 1 DONNÉES DE BASE 1. Anatomie du cœur 1. Anatomie et physiologie du système de conduction 3 Table des matières Avant-propos Abréviations Liste des tableaux v xn xm 1 DONNÉES DE BASE 1 Anatomie du cœur 1 Position du cœur dans le thorax 1 Les cavités cardiaques et les gros vaisseaux 1 Les territoires

Plus en détail

CONCOURS DE PHYSIQUE PCEM 1. 8 Juin 2005

CONCOURS DE PHYSIQUE PCEM 1. 8 Juin 2005 Concours de Physique 8 juin 2005 1 CONCOURS DE PHYSIQUE PCEM 1 8 Juin 2005 20 QCM Pour toutes les questions à réponse numérique, on demande de sélectionner, parmi les réponses proposées, la plus proche

Plus en détail

Antiarythmiques. Présentation. Contexte de soin. Item 236 : Fibrillation auriculaire.

Antiarythmiques. Présentation. Contexte de soin. Item 236 : Fibrillation auriculaire. Antiarythmiques Item 236 : Fibrillation auriculaire. Présentation Les antiarythmiques sont des médicaments utilisés en cardiologie dans le traitement et la prévention des arythmies supraventriculaires

Plus en détail

L E.C.G. pour les nuls

L E.C.G. pour les nuls MODULE SOINS INTENSIFS PRISE EN CHARGE DU BDS EN SI Le monitoring cardiaque Ferron Fred version_3_2011 1 Saunders Nursing Survival Guide ECGs and the Heart Elsevier à consommer sans modération. L E.C.G.

Plus en détail

L ECG du Sportif Atelier Congrès Cœur et Sport Bron Lyon 2013 Dr F Passard

L ECG du Sportif Atelier Congrès Cœur et Sport Bron Lyon 2013 Dr F Passard L ECG du Sportif Atelier Congrès Cœur et Sport Bron Lyon 2013 Dr F Passard Pourquoi un ECG de repos dans la VNCI Expérience de la Vénétie Sportifs 12-35 ans 3.6/100000 Sédentaires 12-35 ans 0.4/100000

Plus en détail

IVA distale. J. Farré & H. Wellens 2015

IVA distale. J. Farré & H. Wellens 2015 F, 85 ans H, 50 ans F, 85 ans IVA distale J. Farré & H. Wellens 2015 H, 50 ans IVA proximale J. Farré & H. Wellens 2015 F, 54 ans Hypocalcémie Les troubles ECG dus aux altérations de la calcémie sont

Plus en détail

Mécanismes physiopathologiques des troubles du rythme cardiaque. Dr Traullé 03 février 2010

Mécanismes physiopathologiques des troubles du rythme cardiaque. Dr Traullé 03 février 2010 Mécanismes physiopathologiques des troubles du rythme cardiaque Dr Traullé 03 février 2010 Plan 1. Rappel anatomique 2. Electrophysiologie cellulaire la cellule myocardique les propriétés des myocytes

Plus en détail

Base ECG et l'interprétation du rythme William M. Vosik M.D. Milot, Haïti - Janvier 8-12, 2012

Base ECG et l'interprétation du rythme William M. Vosik M.D. Milot, Haïti - Janvier 8-12, 2012 Base ECG et l'interprétation du rythme William M. Vosik M.D. Milot, Haïti - Janvier 8-12, 2012 Objectifs: 1. Décrire le système de conduction de base dans le coeur 2. Apprenez les bases de l'analyse bande

Plus en détail

L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur

L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur Electrophysiologie cardiaque I. Eléments d anatomie et d histologie II. III. Electrophysiologie

Plus en détail

Monitorage de l ECG. Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012

Monitorage de l ECG. Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012 Monitorage de l ECG Martin COUR Actualité en Réanimation Lyon 2012 Le passé Monitorage dans le passé : Pouls à la main Etat général du patient Pression artérielle (parfois) Le présent La place du soignant

Plus en détail

RAPPEL PHYSIOLOGIQUE et MONITORAGE ECG Dassier P, HEGP 2006

RAPPEL PHYSIOLOGIQUE et MONITORAGE ECG Dassier P, HEGP 2006 RAPPEL PHYSIOLOGIQUE et MONITORAGE ECG Dassier P, HEGP 2006 LA GENESE DU SIGNAL ECG Le myocarde à comme particularité de présente une dépolarisation spontanée. Cette activité électrique va générer une

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 5 septembre 2014

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 5 septembre 2014 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 5 septembre 2014 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Cas clinique 1 Femme 58 ans Aucun antécédent CV Pas de facteur de risque CV connu

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 7 septembre 2012 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

L E.C.G. pour les nuls

L E.C.G. pour les nuls L E.C.G. pour les nuls Yannick GOTTWALLES 6 - Conduction, quand tu nous tiens Les troubles de la conduction cardiaque concernent par définition le tissu nodal cardiaque. Il peut être défini comme l ensemble

Plus en détail

L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur

L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur L électrocardiogramme (ECG) L électrocardiogramme est l enregistrement au cours du temps de l activité électrique du cœur Electrophysiologie cardiaque I. Eléments d anatomie et d histologie II. III. Electrophysiologie

Plus en détail

Troubles du rythme et de la conduction en réanimationr. RILLIARD N. IDE Octobre 2010

Troubles du rythme et de la conduction en réanimationr. RILLIARD N. IDE Octobre 2010 Troubles du rythme et de la conduction en réanimationr RILLIARD N. IDE Octobre 2010 Physiopathologie Le cœur: Muscle creux qui, par sa contraction rythmique, assure la progression du sang à l intérieur

Plus en détail

Les pathologies cardiaques

Les pathologies cardiaques Ce chapitre décrit très sommairement les différentes pathologies cardiaques susceptibles d être repérées en étudiant un enregistrement Holter. Le but, ici, n est pas d analyser précisément leurs origines,

Plus en détail

Troubles du rythme périopératoire

Troubles du rythme périopératoire Troubles du rythme périopératoire Ivan Philip Département d Anesthésie Institut Mutualiste Montsouris Troubles du rythme périopératoire Prise en charge préopératoire Survenue peropératoire Survenue postopératoire

Plus en détail

Trouble du rythme. I/ Rappel d électrophysiologie : Physio cardiaque

Trouble du rythme. I/ Rappel d électrophysiologie : Physio cardiaque Physio cardiaque Trouble du rythme I/ Rappel d électrophysiologie : 1. La cellule myocardique : c est la cellule musculaire cardiaque ces cellules sont excitables il y a 2 types de cellules cardiaques

Plus en détail

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Définition Une arythmie est définie comme une anomalie de fréquence, une irrégularité de rythme ou

Plus en détail

Electrophysiologie cardiaque

Electrophysiologie cardiaque Electrophysiologie cardiaque L électrophysiologie concerne autant les indications d implantation d un pacemaker que les thérapies de resynchronisation cardiaque et les implantations de défibrillateur.

Plus en détail

CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101

CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101 CARDIOLOGIE & GAZ ARTÉRIEL 101 D interpréter un gaz artériel/veineux; Connaître les éléments qui font varier un gaz artériel/veineux; Connaître les interventions de bases qui visent à corriger les déséquilibres

Plus en détail

Le médecin généraliste et le syndrome coronarien aigu. Interprétation et pièges de l électrocardiogramme

Le médecin généraliste et le syndrome coronarien aigu. Interprétation et pièges de l électrocardiogramme Le médecin généraliste et le syndrome coronarien aigu Interprétation et pièges de l électrocardiogramme FMC Val-de-Creuse Argenton 14 novembre 2012 I. MEGY-MICHOUX SAMU / CESU 36 Centre Hospitalier CHATEAUROUX

Plus en détail

Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue

Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue Analyse d une bande de rythme 1 1. Décrire la dépolarisation. Activation du potentiel électrique d

Plus en détail

L'INTERPRÉTATION FACILE DE L ECG. Dr SASSI Mohamed Service des urgences EPS Monastir Unité de douleur thoracique

L'INTERPRÉTATION FACILE DE L ECG. Dr SASSI Mohamed Service des urgences EPS Monastir Unité de douleur thoracique L'INTERPRÉTATION FACILE DE L ECG Dr SASSI Mohamed Service des urgences EPS Monastir Unité de douleur thoracique ECG NORMAL Valider un ECG QRS (+) D1 QRS ( ) AVR 25mm/s 10mm/mv ECG NORMAL TROUBLES DE REPOLARISATION

Plus en détail

ECG anormal lors de l examen de visite de non contre indica4on chez un coureur à pied. Dr Guy

ECG anormal lors de l examen de visite de non contre indica4on chez un coureur à pied. Dr Guy ECG anormal lors de l examen de visite de non contre indica4on chez un coureur à pied Dr Guy Histoire clinique/ Examen 31 ans, tabagisme à 5 cigareees par jour, cer4ficat pour semi marathon Pas de symptômes

Plus en détail

Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé

Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé Dr Pierre Taboulet GH Saint-Louis-Lariboisière Urgences, Cardiologie 75010 Paris, France pierre.taboulet@sls.aphp.fr JNUC3 Deauville 5 décembre 2014 Conflit

Plus en détail

ECG pour les nuls. 9 - Entre clinique et électrique, mon cœur balance

ECG pour les nuls. 9 - Entre clinique et électrique, mon cœur balance ECG pour les nuls Yannick GOTTWALLES 9 - Entre clinique et électrique, mon cœur balance Pour un clinicien, deux interrogations majeures persistent devant la lecture de tout ECG : y a-t-il une ischémie

Plus en détail

Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002. Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences SEMINAIRES IRIS

Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002. Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences SEMINAIRES IRIS Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002 Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences Lusadusu Daniel MD Mols Pierre MD PhD SUS CHU Saint Pierre, ULB Avertissement: cette présentation n est pas

Plus en détail

Les Troubles du rythme cardiaque. Docteur MASSING

Les Troubles du rythme cardiaque. Docteur MASSING Les Troubles du rythme cardiaque Docteur MASSING Diagnostics des tachycardies surpraventriculaires a QRS FINS Plusieurs étapes : rythme régulier ou irrégulier. relation oreillette et ventricule:a>v fréquence

Plus en détail

Arythmie respiratoire

Arythmie respiratoire ECG normal Arythmie respiratoire Q positionnel Hypertrophie auriculaire gauche Hypertrophie auriculaire droite Test de Flack Aspects pouvant être d emblée attribués à un entraînement important surtout

Plus en détail

xplorations électriques du cœur

xplorations électriques du cœur xplorations électriques du cœur Dr. CHIALI née DIABI N. Médecin Spécialiste en Biophysique Médicale Unité des Explorations ORL, EHU 1 er Novembre 1954, Oran RAPPEL ANATOMOPHYSIOLOGIQUE 2 RAPPEL ANATOMOPHYSIOLOGIQUE

Plus en détail

Les tachycardies supraventriculaires

Les tachycardies supraventriculaires Les tachycardies supraventriculaires Dr Thierry Verbeet CHU Brugmann 16 avril 2013 Séminaire Iris urgence Ia Généralités Monitoriser Ne pas paniquer, amener à l hôpital 02, trendelenbourg ECG 12 dérivations

Plus en détail

ATELIER STIMULATION Congrès EURO-PHARMAT - Octobre 2014

ATELIER STIMULATION Congrès EURO-PHARMAT - Octobre 2014 ATELIER STIMULATION Congrès EURO-PHARMAT - Octobre 2014 Généralités sur la stimulation cardiaque SOMMAIRE 2 Historique Rappel anatomique Stimulateur cardiaque Composants et structure Nomenclature Fonctionnement

Plus en détail

Particularités ECG du sportif. je peux signer. Dr S. Doutreleau CHU Strasbourg clubcardiosport.com

Particularités ECG du sportif. je peux signer. Dr S. Doutreleau CHU Strasbourg clubcardiosport.com Particularités ECG du sportif je peux signer Dr S. Doutreleau CHU Strasbourg clubcardiosport.com Introduction La pratique régulière d une activité physique peut s accompagner de modifications morphologiques

Plus en détail

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Pr Patrick Assayag Service de Cardiologie, CHU Bicêtre Faculté de Médecine Paris-Sud Age et Prévalence de la FA Population adulte < 50 ans 0.4% Population

Plus en détail

1. Propriétés de l activité électrique a. Automatisme

1. Propriétés de l activité électrique a. Automatisme L électrocardiogramme Définition : C est l enregistrement depuis la surface du corps de l activité électrique du cœur L enregistrement se fait sur papier milimétré avec sur l axe vertical : 1cm = 1 mv

Plus en détail

CAPACITES DE GERONTOLOGIE FRANCILIENNES Troubles du Rythme et de la Conduction fréquents chez les personnes âgés (hors FA)

CAPACITES DE GERONTOLOGIE FRANCILIENNES Troubles du Rythme et de la Conduction fréquents chez les personnes âgés (hors FA) CAPACITES DE GERONTOLOGIE FRANCILIENNES Troubles du Rythme et de la Conduction fréquents chez les personnes âgés (hors FA) F. Hidden-Lucet Pitié-Salpétrière francoise.hidden-lucet@psl.aphp.fr Avril 2015

Plus en détail

05/11/2013. Fibrillation auriculaire. Plan. RAPPELS sur l ECG. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA

05/11/2013. Fibrillation auriculaire. Plan. RAPPELS sur l ECG. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Fibrillation auriculaire Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Plan Rappels sur l ECG Nœuds et voies de conduction Signal ECG Rythme sinusal La FA: Généralités Histoire naturelle de la FA Complications

Plus en détail

Fibrillation auriculaire. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA

Fibrillation auriculaire. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Fibrillation auriculaire Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Plan Rappels sur l ECG Nœuds et voies de conduction Signal ECG Rythme sinusal La FA: Généralités Histoire naturelle de la FA Complications

Plus en détail

Les bradycardies. Dr C BERTRAND Mr JP SAUTON CMC PARLY 2 PARIS

Les bradycardies. Dr C BERTRAND Mr JP SAUTON CMC PARLY 2 PARIS Les bradycardies Dr C BERTRAND Mr JP SAUTON CMC PARLY 2 PARIS Déclaration de Conflits d intérêt je n ai aucune relation financière à déclarer. Bradycardies DYSFONCTION SINUSALE BLOCS SINO-AURICULAIRES

Plus en détail

Guide pour l interprétation des bandes de rythme

Guide pour l interprétation des bandes de rythme Guide pour l interprétation des bandes de rythme Olivier Bourgeois-Chabot Conseillers en soins infirmiers, cardiologie, Direction des soins infirmiers (DSI) Wendy Camacho Conseillère en soins infirmiers,

Plus en détail

Le traitement par Radiofréquence des troubles du rythme cardiaque au Maroc: Expérience en secteur libéral. ESSADKI Siham, ABDELALI Salima

Le traitement par Radiofréquence des troubles du rythme cardiaque au Maroc: Expérience en secteur libéral. ESSADKI Siham, ABDELALI Salima Le traitement par Radiofréquence des troubles du rythme cardiaque au Maroc: Expérience en secteur libéral ESSADKI Siham, ABDELALI Salima Paris; 2-3 Mars 2017 Aucun conflit d'intérêt Introduction Début

Plus en détail

Troubles du rythme et de la conduction. 8 et 9 Juin 2007 Séminaire DINAN 1

Troubles du rythme et de la conduction. 8 et 9 Juin 2007 Séminaire DINAN 1 Troubles du rythme et de la conduction 8 et 9 Juin 2007 Séminaire DINAN 1 Rappels anatomiques 8 et 9 Juin 2007 Séminaire DINAN 2 - Arythmies atriales: Troubles du rythme. Tachycardie sinusale/extrasystoles

Plus en détail

Épreuve d effort électrocardiographique

Épreuve d effort électrocardiographique Épreuve d effort électrocardiographique Diagnostic des coronaropathies. Difficultés et indications limites. Indications non-coronaires : HTA, insuffisance cardiaque, aptitude contre-indications et risques.

Plus en détail

Altérations de la repolarisation à l ECG: toujours une coronaropathie?

Altérations de la repolarisation à l ECG: toujours une coronaropathie? curriculum Altérations de la repolarisation à l ECG: toujours une coronaropathie? Lucien Weiss, Jean Jacques Perrenoud Service de médecine interne et de réhabilitation, Hôpital des Trois-Chêne, Thônex/Genève

Plus en détail

Tachycardies à complexe large. S KNECHT CHU Brugmann

Tachycardies à complexe large. S KNECHT CHU Brugmann Tachycardies à complexe large S KNECHT CHU Brugmann GUIDELINES Circulation. 2005;112:IV-67-IV-77 GUIDELINES Circulation. 2005;112:IV-67-IV-77 Tachycardies à complexes larges Tachycardie ventriculaire TPSV/FA

Plus en détail

Nationaux Argumenter les principales indications de l ECG et discuter l interprétation des résultats.

Nationaux Argumenter les principales indications de l ECG et discuter l interprétation des résultats. Chapitre 16 Item 229 UE 8 Électrocardiogramme I. Interprétation de l ECG II. Indications de l ECG Objectifs pédagogiques Nationaux Argumenter les principales indications de l ECG et discuter l interprétation

Plus en détail