BULLETIN. n 19. sur le trafic aérien CDG - ORLY - LE BOURGET EN ÎLE DE FRANCE. janvier - février - mars 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BULLETIN. n 19. sur le trafic aérien CDG - ORLY - LE BOURGET EN ÎLE DE FRANCE. janvier - février - mars 2012"

Transcription

1 BULLETIN - ORLY - LE BOURGET n 19 sur le trafic aérien EN ÎLE DE FRANCE janvier - février - mars 2012 La direction des services de la Navigation aérienne a le plaisir de vous adresser le bulletin d information n 19 sur le trafic aérien en Île-de-France pour les mois de janvier, février et mars La préparation de ce numéro a été l occasion d en renouveler la forme, tout en conservant les informations essentielles déjà diffusées dans les numéros précédents. Ainsi, ce bulletin présente toujours les données de trafic des trois aéroports, la répartition dans l utilisation des seuils de piste, les nonrespects des volumes de protection environnementale, le bilan des éventuels délestages de kérosène et les altitudes d interception des ILS. Parmi les nouveautés, ce bulletin présente désormais les taux d approches en descente continue sur Paris- et Paris-Orly, telles que pratiquées à Londres Heathrow et souvent mises en avant par les riverains des aéroports franciliens. Cette nouvelle information sera désormais fournie chaque trimestre par la DGAC. Une plaquette explicative détaillée est en cours de réalisation pour une diffusion prochaine. Enfin, dans le prolongement des travaux du Grenelle de l Environnement, la DGAC a pu concrétiser durant ce début d année 2012 l une des mesures annoncée et attendue par les riverains en termes de réduction de gêne sonore durant les heures de nuit. La mise en œuvre le 8 mars 2012 du nouveau réseau de décollage face à l ouest de minuit à 5h du matin à Paris- permet désormais, durant ces heures du cœur de nuit, d éviter le survol de zones densément peuplées résidant dans le sud-ouest de l aéroport. Ministère de l écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

2 TRAFIC DES AÉROPORTS ORLY BOURGET LE juillet janvier août février sept. mars juillet janvier août février sept. mars juillet janvier août février sept. mars nombre de mouvements du mois évolution même mois année précédente cumul sur année en cours évolution du cumul jour de pointe ,02% ,02% 13 janvier ,15% ,90% 24 février ,33% ,05% 30 mars ,29% ,29% 02 janvier ,51% ,72% 17 février ,17% ,40% 26 mars ,46% ,46% 26 janvier ,51% ,85% 17 février ,14% ,64% 08 mars 241 Ces chiffres concernent l ensemble des vols IFR (vols aux instruments) contrôlés par la navigation aérienne. Outre le trafic commercial, ils incluent les vols militaires, sanitaires et d État notamment. CONFIGURATION EST/OUEST AÉROPORT (en % du temps) AÉROPORT D ORLY (en % du temps) janvier 60% 72% 28% janvier 74% 26% février 50% 60% 50% février 50% 50% mars 40% 60% mars 37% 63% face à l ouest face à l est Les avions décollent et atterrissent face au vent. Deux dispositifs de circulation aérienne existent ainsi autour des aéroports parisiens : un dispositif dit configuration face à l ouest pour les atterrissages et les décollages lorsque le vent vient de l ouest. un dispositif dit configuration face à l est pour les atterrissages et les décollages lorsque le vent vient de l est. 2

3 RÉPARTITION DU TRAFIC PAR CATÉGORIE D AVIONS ORLY LE BOURGET Gros porteurs >137 tonnes Petits porteurs <137 tonnes Avions légers <5,7tonnes 24,37% 24,17% 23,77% 8,43% 7,85% 7,56% 1,05% 1,03% 0,96% 75,62% 75,80% 76,19% 91,53% 92,13% 92,41% 63,72% 60,11% 63,07% 0,01% 0,03% 0,04% 0,04% 0,02% 0,03% 35,23% 38,85% 35,96% NON RESPECT DES VOLUMES DE PROTECTION ENVIRONNEMENTALE ORLY NOMBRE DE MANQUEMENTS RELEVÉS Le volume de protection environnementale (VPE) est un espace à l intérieur duquel les avions au décollage ou à l atterrissage doivent obligatoirement circuler. De tels volumes ont été définis pour les aéroports d Orly et de Roissy-Charles de Gaulle. Ces VPE offrent une garantie aux populations en matière de survols. Les sorties de ces volumes sont en effet détectées, analysées et, si celles-ci ne sont pas justifiées au regard de la sécurité ou des clairances données par le contrôle aérien, elles sont soumises à l Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires (ACNUSA) qui peut alors prononcer une sanction. DÉLESTAGE DE KÉROSÈNE ORLY Le délestage de carburant est une procédure exceptionnelle, mise en œuvre en cas de retour vers l aéroport de départ. Il a pour but de faire baisser le poids de l appareil pour rendre possible l atterrissage. Il s effectue à une altitude supérieure à 2000 m en dehors des zones urbanisées et sans retombées au sol. 3

4 UTILISATION DES SEUILS DE PISTE Nombre de mouvements janvier février mars FACE À L OUEST en % du total des mouvements janvier 15,57% février 11,80% mars 9,57% janvier 20,28% février 14,61% mars 11,16% janvier 13,19% février 9,85% mars 7,88% janvier 22,90% février 16,64% mars 13,03% FACE À L EST en % du total des mouvements janvier 5,57% février 9,56% mars 12,41% janvier 8,54% février 14,01% mars 16,89% ATTERISSAGES janvier 5,53% février 8,91% mars 11,79% janvier 8,42% février 14,62% mars 17,27% UTILISATION DES DOUBLETS sur 24h sur la période 22h - 6h 39,85% 40,12% 41,65% 42,98% 43,09% 43,03% 60,15% 59,88% 58,35% 57,02% 56,91% 56,97% 4

5 UTILISATION DES SEUILS DE PISTE ORLY Nombre de mouvements janvier février mars FACE À L OUEST en % du total des mouvements janvier 0,11% février 0,17% mars 0,01% janvier 36,79% février 26,11% mars 18,55% janvier 0,12% février 0,07% mars 0,11% janvier 0,00% février 0,00% mars 0,01% janvier 0,00% février 0,00% mars 0,00% janvier 36,83% février 26,11% mars 18,70% janvier 12,97% février 23,41% mars 30,86% janvier 0,01% février 0,01% mars 0,01% FACE À L EST en % du total des mouvements janvier 0,10% février 0,85% mars 0,14% janvier 0,13% février 0,28% mars 0,39% janvier 12,94% février 22,99% mars 31,22% janvier 0,00% février 0,00% mars 0,00% 5

6 ALTITUDE D INTERCEPTION DES ILS Dans la phase finale de vol, les avions utilisent l ILS (Instrument Landing System), système d atterrissage aux instruments, qui les guide jusqu à la piste sur une pente régulière de 5%. L interception de l ILS s effectue généralement après une phase de vol en palier. L altitude d interception varie de 2000 pieds (soit 600 mètres) à 5000 pieds (soit 1500 mètres). FACE EST 5000ft 4,22% 5,23% 4,26% 4000ft 94,95% 94,10% 94,92% 3000ft 0,69% 0,58% 0,77% 2000ft 0,14% 0,09% 0,05% FACE OUEST 99,11% 98,85% 98,73% 5000ft 0,69% 0,99% 0,82% 4000ft 0,08% 0,11% 0,36% 3000ft 0,12% 0,05% 0,09% 2000ft FACE EST 5000ft 98,53% 98,53% 98,11% 4000ft 1,20% 1,35% 1,72% 3000ft 0,15% 0,07% 0,11% FACE OUEST 4,63% 5,41% 4,80% 5000ft 94,85% 93,94% 94,23% 4000ft 0,48% 0,59% 0,86% 3000ft 0,04% 0,06% 0,11% 2000ft 2000ft 0,12% 0,05% 0,06% ORLY FACE EST 5000ft 48,98% 52,45% 50,93% 4000ft 40,78% 39,49% 37,77% 3000ft 9,72% 7,79% 11,01% 2000ft 0,52% 0,27% 0,29% FACE OUEST 69,70% 70,08% 67,06% 4000ft 30,15% 29,76% 32,83% 3000ft 0,15% 0,16% 0,11% 2000ft LE BOURGET FACE EST 3000ft 73,58% 82,46% 75,73% 2000ft 26,42% 17,54% 24,27% FACE OUEST 97,86% 98,07% 97,79% 3000ft 2,14% 1,93% 2,21% 2000ft 6

7 APPROCHES EN DESCENTE CONTINUE Habituellement, la phase de descente comporte des paliers à faible altitude qui nécessitent une reprise de poussée des réacteurs et l utilisation de dispositifs hypersustentateurs (becs de bord d attaque, volets de bord de fuite). L approche en descente continue (CDO Continuous Descent Operation) est une technique qui permet aux équipages de conduire le vol à l arrivée d un aérodrome en évitant les paliers inutiles et en réduisant la sollicitation des moteurs. Ce type d approche permet ainsi de réduire de façon significative le bruit en zone terminale ainsi que la consommation de carburant et les émissions gazeuses des aéronefs lorsqu elle débute à haute altitude. Pour quantifier le taux d approches en descente continue dans sa partie sonore, la DSNA a adapté le critère suivant : Une approche réalisée par un aéronef est classée CDO si, sous le niveau de vol FL 60 (envion 2000 m), elle ne présente pas plus d une phase de palier d un maximum de 2,5 Nm (environ 4,5 km). Ce critère est identique à celui utilisé sur d autres plateformes internationales telles que Londres Heathrow. Les chiffres donnés ci-dessous correspondent à l application de ces critères aux données radar. FACE EST CDO 12,95% 13,75% 13,51% FACE OUEST 50,00% 56,05% 54,69% CDO FACE EST CDO 45,74% 43,98% 54,20% FACE OUEST 12,98% 14,91% 13,66% CDO FACE EST CDO 27,37% 25,32% 36,04% FACE OUEST 28,67% 38,76% 41,64% CDO ORLY 7

8 Direction générale de l Aviation civile DSNA, mission de l environnement avec le concours du service communication 50 rue Henry Farman Paris cedex 15 BULLETIN Directeur de la publication : Maurice Georges / édition DSNA, mission de l environnement / conception et réalisation SG-SDSIM / bureau web création / Laurent Mignaux - MEDDTL / reprographie SIA mai 2012

n 30 octobre - novembre - décembre

n 30 octobre - novembre - décembre BULLETIN - - LE BOURGET n 30 octobre - novembre - décembre sur le trafic aérien en Île de France 2014 S O M MAI R E Trafic des aéroports................ p.2 Configurations..................... p.2 Répartition

Plus en détail

Aéroport Paris - Orly

Aéroport Paris - Orly Aéroport Paris - Orly information sur les travaux de la piste 3 de mi-mai à mi-juillet 2009 Piste 4 x Piste 3 Piste 2 x Plan de localisation des travaux Pour toute infrastructure aéronautique, pistes et

Plus en détail

Cartes de bruit Nantes Atlantique

Cartes de bruit Nantes Atlantique Direction générale de l Aviation civile Service technique de l Aviation civile Septembre 2013 Cartes de bruit Nantes Atlantique Note technique Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l

Plus en détail

La qualité de l air à proximité des plates formes aéroportuaires d Île de France, bilan annuel de

La qualité de l air à proximité des plates formes aéroportuaires d Île de France, bilan annuel de La qualité de l air à proximité des plates formes aéroportuaires d Île de France, bilan annuel de l observatoire SURVOL L Agence Régionale de Santé d Île de France (ARS IdF) a confié à Airparif l élaboration

Plus en détail

ZONES AUTOUR DE FAYENCE FENETRE D ALTITUDE

ZONES AUTOUR DE FAYENCE FENETRE D ALTITUDE ZONES REGLEMENTEES 18 Depuis le 31 octobre 2002 dans la TMA de NICE, les zones aériennes ont été redistribuées autour de Fayence suite, entre autre, à la création de la fenêtre d altitude qui nous a été

Plus en détail

Pourquoi ce document

Pourquoi ce document Sommaire des cartes Page 6 : Journée de trafic des aérodromes de Charles De Gaulle, Orly et Le Bourget en configuration face à l Ouest Page 7 : Journée de trafic des aérodromes de Charles De Gaulle, Orly

Plus en détail

Je souhaite que l on fasse de la question de la pollution sonore l exemple même d une stratégie de développement durable. 1

Je souhaite que l on fasse de la question de la pollution sonore l exemple même d une stratégie de développement durable. 1 Je souhaite que l on fasse de la question de la pollution sonore l exemple même d une stratégie de développement durable. 1 L année 2007 a été marquée par les travaux du Grenelle de l environnement. Si,

Plus en détail

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ;

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ; Avis n 00 1026 de l Autorité de régulation des télécommunications en date du 4 octobre 2000 sur les décisions tarifaires de France Télécom n 00 090 relative à la commercialisation des contrats "Ligne Locale"

Plus en détail

Cette enquête a suscité de nombreuses observations, environ deux mille.

Cette enquête a suscité de nombreuses observations, environ deux mille. E n q u ê t e a é r o p o r t d O r l y TA77 : n E13000095/77 du 24 juillet 2013 Préfets 92 & 94 : n 2013/2714 du 18 septembre 2013 Orly, Villeneuve le Roi, Paray Vieille Poste, Wissous, Athis Mons, aéroport

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise Exercice 2012 Table des Matières Introduction...3 I.

Plus en détail

Chapitre1. Chaussées aéronautiques

Chapitre1. Chaussées aéronautiques - Caractéristiques de frottement : Notions physiques permettant d apprécier la qualité de contact entre la surface d une chaussée et un pneumatique. - Chaussée : Structure permettant la circulation en

Plus en détail

Affichage obligatoire

Affichage obligatoire Bordeaux, le 3 octobre 2014 Le Recteur de l Académie de Bordeaux Chancelier des universités d Aquitaine à Mesdames et Messieurs les Inspecteurs d Académie, Directeurs académiques des services de l Education

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

Guide d exigences de sécurité des téléprocédures types

Guide d exigences de sécurité des téléprocédures types M i n i s t è r e d u B u d g e t e t d e l a R é f o r m e d e l E t a t D G M E / S D A E P R E M I E R M I N I S T R E S G D N - D C S S I =========== Guide d exigences de sécurité des téléprocédures

Plus en détail

CHAPITRE 1 ÊTRE FONCTIONNAIRE

CHAPITRE 1 ÊTRE FONCTIONNAIRE CHAPITRE 1 ÊTRE FONCTIONNAIRE Être fonctionnaire La catégorie de fonctionnaire de l État regroupe tous les agents publics titulaires qui travaillent : pour l administration centrale (les ministères, dont

Plus en détail

PARTIE IV CORPS ADMINISTRATIFS

PARTIE IV CORPS ADMINISTRATIFS Corps administratifs PARTIE IV SOMMAIRE PARTIE IV CORPS ADMINISTRATIFS SOMMAIRE - Synthèse indemnitaire... - Indemnité de fonction et supplément (IF et SIF) - Indemnité spéciale (IS)... - Indemnité de

Plus en détail

Valeur limite. Le long du trafic. Loin du trafic

Valeur limite. Le long du trafic. Loin du trafic Mise à jour : juillet 2013 La qualité de l air Les polluants problématiques La qualité de l air quotidienne reste insatisfaisante en Île-de-France pour certains polluants. En 2011, on estime qu environ

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre - 5sur5 Décembre 2012 108, avenue Danton 94120 Fontenay sous bois Tél. : 09 54 31 51 54 Sommaire I PRÉSENTATION... 1 I.1 DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE...

Plus en détail

Région(s) d expérimentation : Département de la Haute Loire (Région Auvergne)

Région(s) d expérimentation : Département de la Haute Loire (Région Auvergne) Directiondelajeunesse, del éducationpopulaireetdelavieassociative Missiond animation dufondsd expérimentationspourlajeunesse NOTED ETAPESURL EVALUATIONAU31DECEMBRE2010 REDIGEEPARLELERFAS DOSSIER:AP1_n

Plus en détail

Action du vent NOTIONS GÉNÉRALES. Action du vent sur une surface

Action du vent NOTIONS GÉNÉRALES. Action du vent sur une surface Action du vent Cette fiche donne des indications de base pour déterminer la stabilité des parties d ouvrages en phases transitoires et des équipements de chantier sous l action du vent. Dans tous les cas,

Plus en détail

Réglementation, facteurs de risque, obligations employeur, droit des salariés. Janvier 2016

Réglementation, facteurs de risque, obligations employeur, droit des salariés. Janvier 2016 Le dispositif ispositifpénibilité pénibilité Réglementation, facteurs de risque, obligations employeur, droit des salariés Janvier 2016 Le contexte réglementaire Loi et champs d application Contexte réglementaire

Plus en détail

7 conseils pour choisir une solution PTI

7 conseils pour choisir une solution PTI Réussir son projet PTI 7 conseils pour choisir une solution PTI www.ptitravailleurisole.fr 1 Dans ce guide gratuit, je vais vous indiquer les 7 points essentiels qui permettent d évaluer les dispositifs

Plus en détail

L immobilier de conviction

L immobilier de conviction L immobilier de conviction Noda, Issy-les-Moulineaux (92), acquis en juillet 2015 * Primonial REIM est une société de gestion de portefeuille, agréée par l Autorité des Marchés Financiers, qui crée, structure

Plus en détail

Format des données relatives aux flux mensuels relatifs aux vols autres que ceux de transport aérien public

Format des données relatives aux flux mensuels relatifs aux vols autres que ceux de transport aérien public Annexe 3 Format des données relatives aux flux mensuels relatifs aux vols autres que ceux de transport aérien public Nomenclature des noms des fichiers de collecte Le nom d un fichier de collecte est une

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d État N 106/2010 France Prolongation des financements des CTI et des CPDE.

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d État N 106/2010 France Prolongation des financements des CTI et des CPDE. COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, 08.09.2010 C(2010)6217 Objet : Aide d État N 106/2010 France Prolongation des financements des CTI et des CPDE. Monsieur le Ministre, 1. Procédure (1) Par courrier électronique

Plus en détail

SUR MESURE : Un guide des publications aéronautiques de NAV CANADA

SUR MESURE : Un guide des publications aéronautiques de NAV CANADA SUR MESURE : Un guide des publications aéronautiques de NAV CANADA UN GUIDE DES PUBLICATIONS AÉRONAUTIQUES DE NAV CANADA Table des matières Section A Renseignements de nature générale... 2 Section B Renseignements

Plus en détail

- 39 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi relative au renforcement de la sécurité de l usage des drones civils

- 39 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi relative au renforcement de la sécurité de l usage des drones civils - 39 - TABLEAU COMPARATIF Livre I er : L aéronef Proposition de loi relative au renforcement de la sécurité de l usage des drones civils Article 1 er Le code des transports est ainsi modifié : Proposition

Plus en détail

Conférence Citoyenne Ondes, santé, société

Conférence Citoyenne Ondes, santé, société 0 Conférence Citoyenne Ondes, santé, société Philippe Distler, Directeur Général de l ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) Dimanche 26 avril 2009 1 Plan de la présentation

Plus en détail

RAPPORT INCIDENT GRAVE

RAPPORT INCIDENT GRAVE www.bea.aero RAPPORT INCIDENT GRAVE Quasi-collision avec le sol lors de l approche finale de nuit, remise de gaz (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport sont exprimées en temps

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bouygues Immobilier Année Activités 2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bouygues Immobilier Année Activités 2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bouygues Immobilier Année Activités 2011 30/10/12 A. Bilan des GES 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : BOUYGUES IMMOBILIER Code NAF

Plus en détail

Commission Consultative de l Environnement de l aéroport Paris-Charles-de-Gaulle (CCE)

Commission Consultative de l Environnement de l aéroport Paris-Charles-de-Gaulle (CCE) Commission Consultative de l Environnement de l aéroport Paris-Charles-de-Gaulle (CCE) GROUPE DE TRAVAIL VOLS DE NUIT Présidé par M. Régis GUYOT, Préfet ***** CONTRIBUTION DE M. JEAN-PIERRE BLAZY Député-Maire

Plus en détail

KITdecommunicationàchaud. Un incident survient sur site : quelles sont les démarches pour communiquer? L'AVENIR COMME EXIGENCE

KITdecommunicationàchaud. Un incident survient sur site : quelles sont les démarches pour communiquer? L'AVENIR COMME EXIGENCE KITdecommunicationàchaud Un incident survient sur site : quelles sont les démarches pour communiquer? L'AVENIR COMME EXIGENCE KITdecommunicationàchaud Sommaire Principes & mode d emploi Communiqué type

Plus en détail

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Mars 2012 Dans le cadre de la mise en place de leur Plan Climat Energie Territorial (PCET), la Ville de Besançon

Plus en détail

Séminaire annuel de recyclage du pilote privé avion et ULM

Séminaire annuel de recyclage du pilote privé avion et ULM Séminaire annuel de recyclage du pilote privé avion et ULM Séminaire annuel de recyclage du pilote privé avion et ULM Accueil Contexte Définitions Evolutions réglementaires Autres changements L. FOURNIER

Plus en détail

Exercice de sécurité civile. PCAS Bourgoin-Jallieu. Jeudi 25 novembre 2010

Exercice de sécurité civile. PCAS Bourgoin-Jallieu. Jeudi 25 novembre 2010 Bourgoin-Jallieu Contacts presse : Préfecture de l Isère : Sarah BARBIERI - 04-76-60-48-07 : Pascal GUERRINI - 04-74-93-63-33 Ville de Bourgoin-Jallieu : Stéphane TRINCHERO - 04-74-93-00-54 SOMMAIRE LE

Plus en détail

Améliorer la détection d explosifs sur les passagers

Améliorer la détection d explosifs sur les passagers 1 Contenu des axes stratégiques du programme Vision sûreté Améliorer la détection d explosifs sur les passagers Détail de l axe Assurer une détection systématique de quantités déterminées de matières explosives

Plus en détail

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 10-981 ANNEXE 1 A LA DELIBERATION 07/10/10 10:10:00 4 Université Paris 8 Extension de l IUT de Montreuil Convention de cofinancement n 10 ES 03 La Région Ile-de-France,

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

VOUS DÉPOSEZ UN PERMIS DE CONSTRUIRE? Le Département vous accompagne pour la gestion de l eau

VOUS DÉPOSEZ UN PERMIS DE CONSTRUIRE? Le Département vous accompagne pour la gestion de l eau VOUS DÉPOSEZ UN PERMIS DE CONSTRUIRE? Le Département vous accompagne pour la gestion de l eau «Sous nos pieds, un service public départemental de premier ordre : celui de l assainissement. Le Conseil général

Plus en détail

Collection éeclairage sur Investissement PME et reduction d ISF

Collection éeclairage sur Investissement PME et reduction d ISF Collection éeclairage sur Investissement PME et reduction d ISF Edison Avocat FEvrier 2016 1. Le régime de faveur ISF/PME Possibilité d imputer sur le montant de l ISF 50% des versements effectués au titre

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER 4-08 : Port Réunion

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER 4-08 : Port Réunion Page 1 Axe 4 Compensation des handicaps liés à l'ultrapériphérie Service instructeur DEAL Dates agréments CLS 10 juin 2008-07 mai 2014 I. Objectifs et descriptif de la mesure / dispositif a) Objectifs

Plus en détail

TRANSPORTS 2013-2014 DANS LE CADRE DE LA PEDAGOGIE SPECIALISEE CONTRAT. entre

TRANSPORTS 2013-2014 DANS LE CADRE DE LA PEDAGOGIE SPECIALISEE CONTRAT. entre TRANSPORTS 2013-2014 DANS LE CADRE DE LA PEDAGOGIE SPECIALISEE CONTRAT entre Société de transports / Société organisatrice des transports (ci-après : le transporteur) : Nom : Adresse : Représentée par

Plus en détail

DECISION DE LA COMMISSION DES SANCTIONS A l EGARD DE LA SOCIETE AKZENTA AG

DECISION DE LA COMMISSION DES SANCTIONS A l EGARD DE LA SOCIETE AKZENTA AG Commission des sanctions DECISION DE LA COMMISSION DES SANCTIONS A l EGARD DE LA SOCIETE AKZENTA AG La 1 ère section de la Commission des sanctions, le Code monétaire et financier et, notamment, les articles

Plus en détail

TELLUS AVENIR. Assurance. Une croissance qui défie le temps. Membre d

TELLUS AVENIR. Assurance. Une croissance qui défie le temps. Membre d TELLUS AVENIR Assurance Une croissance qui défie le temps. Membre d Particuliers Patrimoine Tellus Avenir : le temps vous donnera raison Tellus Avenir est un produit idéal pour vous permettre à la fois

Plus en détail

L'AUTOPARTAGE DANS LA SHERE PRIVEE RESUME

L'AUTOPARTAGE DANS LA SHERE PRIVEE RESUME L'AUTOPARTAGE DANS LA SHERE PRIVEE RESUME INTRODUCTION L autopartage dans la sphère privée est la mise en commun d un ou plusieurs véhicules, utilisés par des amis, des voisins ou des proches pour des

Plus en détail

Evaluation des finances publiques

Evaluation des finances publiques Evaluation des finances publiques à l occasion du projet de budget pour 2016 et du projet de loi de programmation financière pluriannuelle pour la période 2015-2019 Novembre 2015 Structure de l évaluation

Plus en détail

PRÉSENTATION AÉROPORTS DU GRAND OUEST

PRÉSENTATION AÉROPORTS DU GRAND OUEST PRÉSENTATION AÉROPORTS DU GRAND OUEST SHOE 2 Octobre 2014 1 VINCI et VINCI Airports 2 Aéroports du Grand Ouest 3 Nantes Atlantique Infrastructures et Acteurs Exploitation des ressources aéroportuaires

Plus en détail

Cadre de référence. Revue des services de nuit offerts par la Station d information de vol de Rouyn-Noranda. Rouyn-Noranda (Québec)

Cadre de référence. Revue des services de nuit offerts par la Station d information de vol de Rouyn-Noranda. Rouyn-Noranda (Québec) Cadre de référence Revue des services de nuit offerts par la Station d information de vol de Rouyn-Noranda Rouyn-Noranda (Québec) NAV CANADA Navigation et espace aérien Niveaux de service 77, rue Metcalfe,

Plus en détail

Model Air Club d Artois. Règlement intérieur

Model Air Club d Artois. Règlement intérieur Model Air Club d Artois Règlement intérieur Le réglement Règlement arrêté le 12 mai 1994 Révision 8 du 28 novembre 2009 I. Situation géographique du terrain : Le terrain d'évolution du Model Air Club d'artois

Plus en détail

Conditions Générales d'utilisation

Conditions Générales d'utilisation Conditions Générales d'utilisation Dernière version mise en ligne le 03/12/2014 Parking Facile SAS développe une solution informatique destinée à créer un «réseau de parkings intelligent». Sa technologie

Plus en détail

Activités de contrôle qualité : retour d expérience d un aéroport. Martine ROMAND-PARMENTIER

Activités de contrôle qualité : retour d expérience d un aéroport. Martine ROMAND-PARMENTIER Activités de contrôle qualité : retour d expérience d un aéroport Martine ROMAND-PARMENTIER Aéroports de Paris Etablissement créé en 1945, transformé en Société Anonyme en 2005, introduit en bourse en

Plus en détail

DIRECTION DES OPERATIONS TECHNIQUES CONTÔLE QUALITE-PRIX DU CAFE ET CACAO

DIRECTION DES OPERATIONS TECHNIQUES CONTÔLE QUALITE-PRIX DU CAFE ET CACAO DIRECTION DES OPERATIONS TECHNIQUES CONTÔLE QUALITE-PRIX DU CAFE ET CACAO Mars 2014 1 I- CONTEXTE La libéralisation de la filière cacao en Côte d'ivoire avait engendré plusieurs difficultés en milieu rural.

Plus en détail

Résultats de l enquête de perception «Informatique et Développement Durable» Juin 2013

Résultats de l enquête de perception «Informatique et Développement Durable» Juin 2013 DDéveloppement Résultats de l enquête de perception «Informatique et Développement Durable» Juin 2013 urable Lille 2 de taux de réponse souhaitent participer à la démarche de réflexion pour une informatique

Plus en détail

TAUX d EVOLUTIONS (cours)

TAUX d EVOLUTIONS (cours) TAUX d EVOLUTIONS (cours) Table des matières 1 calcul d un taux d évolution 3 1.1 activité.................................................. 3 1.2 corrigé activité..............................................

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE POUR 2011-2012 BTS COMPTABILITE GESTION DES ORGANISATIONS DE COLOMBES

PROJET PEDAGOGIQUE POUR 2011-2012 BTS COMPTABILITE GESTION DES ORGANISATIONS DE COLOMBES PROJET PEDAGOGIQUE POUR 2011-2012 BTS COMPTABILITE GESTION DES ORGANISATIONS DE COLOMBES PROJET PEDAGOGIQUE POUR 2011-2012 BTS COMPTABILITE GESTION DES ORGANISATIONS LYCEE GUY DE MAUPASSANT DE COLOMBES

Plus en détail

REDACTEUR PRINCIPAL de 2 ème CLASSE

REDACTEUR PRINCIPAL de 2 ème CLASSE REDACTEUR PRINCIPAL de 2 ème CLASSE Examen professionnel Par voie d avancement de grade SERVICE CONCOURS ET EXAMENS 10 Points de Vue - CS 40056-77564 LIEUSAINT CEDEX Téléphone : 01.64.14.17.77 - Fax :

Plus en détail

15 OCTOBRE 2014. GESTION DES NUISANCES SONORES DANS LES QUARTIERS HoReCa EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. Médiation Communication Actions de terrain

15 OCTOBRE 2014. GESTION DES NUISANCES SONORES DANS LES QUARTIERS HoReCa EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. Médiation Communication Actions de terrain 15 OCTOBRE 2014 GESTION DES NUISANCES SONORES DANS LES QUARTIERS HoReCa EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE Médiation Communication Actions de terrain Contexte Les multiples activités liées au divertissement

Plus en détail

Les Fondations. Fondations classiques. Nature et objet

Les Fondations. Fondations classiques. Nature et objet Les Fondations La fondation est l acte par lequel une ou plusieurs personnes physiques ou morales décident l affectation irrévocable de biens, droits ou ressources à la réalisation d une œuvre d intérêt

Plus en détail

Présence et stratégies des médias de service public européens sur les services numériques EXECUTIVE SUMMARY

Présence et stratégies des médias de service public européens sur les services numériques EXECUTIVE SUMMARY Présence et stratégies des médias de service public européens sur les services numériques Etude pilotée par la Direction du Développement des Médias - juillet 2008 EXECUTIVE SUMMARY 1. Les médias de service

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2010/E1/014 ASSEMBLEE DE CORSE 1 ERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF OBJET : CONVENTION DE PARTENARIAT

Plus en détail

SEMINAIRE INTERNATIONAL

SEMINAIRE INTERNATIONAL SOUS LE HAUT PATRONAGE DU MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE LA PROTECTION DE LA NATURE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE DU CAMEROUN (MINEPDED) SEMINAIRE INTERNATIONAL THEME «Évolution des systèmes d évaluation

Plus en détail

CONTRIBUTION CARTE VITALE DU LOGEMENT :

CONTRIBUTION CARTE VITALE DU LOGEMENT : Objet : contribution au Groupe de travail Rénovation des logements : du diagnostic à l'usage "carte vitale du logement" pour le Plan Bâtiment Durable CONTRIBUTION CARTE VITALE DU LOGEMENT : DPE et plate

Plus en détail

Guide de Migration. ACT! v.6 ACT! 2008/09 (v.10/11)

Guide de Migration. ACT! v.6 ACT! 2008/09 (v.10/11) Guide de Migration ACT! v.6 ACT! 2008/09 (v.10/11) 11, rue de Cambrai 75917 Paris cedex 19 Téléphone : 0 825 00 40 30 Chère cliente, cher client, Veuillez trouver ci-dessous le Guide de Migration ACT!

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 185 RUE STE-CATHERINE OUEST MONTREAL (QUEBEC) H2X 3X5

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 185 RUE STE-CATHERINE OUEST MONTREAL (QUEBEC) H2X 3X5 PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 185 RUE STE-CATHERINE OUEST MONTREAL (QUEBEC) H2X 3X5 1 Table des matières 1. Introduction...3 2. Le mandat du Musée...3 3. Le bilan 2014-2015...4

Plus en détail

REGION ILE DE FRANCE

REGION ILE DE FRANCE REGION ILE DE FRANCE - o - Enquête publique préalable à l approbation de la révision du Plan d Exposition au Bruit de l aérodrome de Paris-Orly conduite du 10 février au 23 mars 2012 Conclusions motivées

Plus en détail

DECRETS SUR LA PENIBILITE. Dr Jacques Darmon

DECRETS SUR LA PENIBILITE. Dr Jacques Darmon DECRETS SUR LA PENIBILITE Dr Jacques Darmon METRANEP 4 novembre 2014 RAPPELS La pénibilité a émergé suite à la réforme des retraites de 2003 et a été définie et précisée grâce aux travaux d'y. Struillou

Plus en détail

LA REGLEMENTATION INCENDIE Etablissements Recevant du Public (ERP) APPLIQUEE AUX PATINOIRES

LA REGLEMENTATION INCENDIE Etablissements Recevant du Public (ERP) APPLIQUEE AUX PATINOIRES Syndicat National des Patinoires Congrès CLERMONT FERRAND 11-13 mai 2015 LA REGLEMENTATION INCENDIE Etablissements Recevant du Public (ERP) APPLIQUEE AUX PATINOIRES Jean-Pierre RIPOLL Pilote d opération,

Plus en détail

L impact du lissage instauré par la loi Pinel sur la valorisation du droit au bail des locaux commerciaux

L impact du lissage instauré par la loi Pinel sur la valorisation du droit au bail des locaux commerciaux L impact du lissage instauré par la loi Pinel sur la valorisation du droit au bail des locaux commerciaux Patrick Colomer, Chartered Surveyor MRICS, Expert immobilier près la Cour d Appel de Paris La loi

Plus en détail

FILIERE ANIMATION. CONCOURS D ANIMATEUR TERRITORIAL (BAC) et CONCOURS D ANIMATEUR PRINCIPAL de 2 ème classe (BAC + 2)

FILIERE ANIMATION. CONCOURS D ANIMATEUR TERRITORIAL (BAC) et CONCOURS D ANIMATEUR PRINCIPAL de 2 ème classe (BAC + 2) FILIERE ANIMATION CONCOURS D ANIMATEUR TERRITORIAL (BAC) et CONCOURS D ANIMATEUR PRINCIPAL de 2 ème classe (BAC + 2) I - Catégorie et composition... 2 II - Les fonctions... 2 III - Les conditions d accès...

Plus en détail

Paris, le 15 mai 2013

Paris, le 15 mai 2013 MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES MINISTERE DE LA REFORME DE L ETAT, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Direction du budget 2BPSS n 13-3621 -------- Direction générale de l administration

Plus en détail

Publicis Groupe Pacte Mondial Communication on Progress 2009 Année 2008 * * *

Publicis Groupe Pacte Mondial Communication on Progress 2009 Année 2008 * * * Publicis Groupe Pacte Mondial Communication on Progress 2009 Année 2008 * * * Je renouvelle l engagement pris par Publicis Groupe en 2003, visant à appliquer et respecter les 10 principes du Pacte Mondial,

Plus en détail

L intelligence électrique ours Legrand

L intelligence électrique ours Legrand L intelligence électrique ours Legrand SUJET - CABINET MEDICAL Académie de Rennes La communication dans l habitat et le tertiaire Concours LEGRAND / EDUCATEC novembre 2006 0/17 SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page

Plus en détail

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer

LibERté Et. pour une REtRaitE. Galya Retraite Entreprise/Madelin. Assuré d avancer LibERté Et performance pour une REtRaitE sur-mesure Galya Retraite Entreprise/Madelin Assuré d avancer Galya Retraite, c est : une offre commune pour le dirigeant et ses salariés ; un supplément de retraite

Plus en détail

FONCIERE 7 INVESTISSEMENT Société Anonyme au capital de 1 120 000 euros Siège social : 2 rue de Bassano 75016 - PARIS 486 820 152 RCS PARIS

FONCIERE 7 INVESTISSEMENT Société Anonyme au capital de 1 120 000 euros Siège social : 2 rue de Bassano 75016 - PARIS 486 820 152 RCS PARIS FONCIERE 7 INVESTISSEMENT Société Anonyme au capital de 1 120 000 euros Siège social : 2 rue de Bassano 75016 - PARIS 486 820 152 RCS PARIS RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES PROCEDURES

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DE L INTERNET, DES RESEAUX, DES SERVICES MULTIMEDIA DU LYCEE VIETTE

CHARTE D UTILISATION DE L INTERNET, DES RESEAUX, DES SERVICES MULTIMEDIA DU LYCEE VIETTE CHARTE D UTILISATION DE L INTERNET, DES RESEAUX, DES SERVICES MULTIMEDIA DU LYCEE VIETTE ENTRE : Le lycée Viette, représenté par son Proviseur, Ci après dénommé «l Etablissement» D UNE PART ET L UTILISATEUR..

Plus en détail

La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie

La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie Appel à idées Mai 2007 La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie Remise des propositions : 06 juillet 2007 Technologie et construction Energie dans le bâtiment : PREBAT Appel à idées PREBAT Comité

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Mission interministérielle pour la protection de femmes victimes de violences et la lutte contre la traite des êtres humains Personne chargée du dossier : Annie GARCIA Tel : 01 40 56 89 69 annie.garcia@miprof.gouv.fr

Plus en détail

La fibre dans les immeubles

La fibre dans les immeubles La fibre dans les immeubles Sommaire : Le choix de votre opérateur 1. Que puis-je faire pour que la fibre optique soit installée dans mon immeuble? 2. Qui décide quel opérateur va déployer dans mon immeuble?

Plus en détail

Les Services d'assainissement Non Collectif (ANC)

Les Services d'assainissement Non Collectif (ANC) Les Services d'assainissement Non Collectif () 69 La Compétence L article L 2224-8 du Code Général des Collectivités Territoriales (modifié par la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 art. 159 et 161) précise

Plus en détail

ST 086-38 Indice B. Application Ferroviaire Spécification Technique

ST 086-38 Indice B. Application Ferroviaire Spécification Technique Indice B Application Ferroviaire Spécification Technique PRODUITS PLATS ET LONGS, DEMI- PRODUITS ET TUBES SIDERURGIQUES UTILISES DANS LA FABRICATION ET LA REPARATION DE PIECES OU DE MATERIELS FERROVIAIRES.

Plus en détail

REGULARISATION DE COTISATIONS

REGULARISATION DE COTISATIONS Groupe Arcadie 37 rue Paule Raymondis 31150 Toulouse T : 05 61 26 80 24 F: 05 61 26 80 42 info@arcadie-informatique.fr REGULARISATION DE COTISATIONS Les cahiers DSN Version du 30/09/2015 1 Cette série

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL (Bac) et CONCOURS DE REDACTEUR PRINCIPAL de 2 ème classe (Bac +2)

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL (Bac) et CONCOURS DE REDACTEUR PRINCIPAL de 2 ème classe (Bac +2) ADMINISTRATIVE 3440, route de Neufchâtel B.P. 72 76233 BOIS-GUILLAUME Cedex Tél. : 02 35 59 7 Fax : 02 35 59 94 63 www.cdg76.fr FILIERE ADMINISTRATIVE CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL (Bac) et CONCOURS

Plus en détail

COMPTE-RENDU. 20/05/2016 CRIQ Sud-Est/Sud-Ouest/Centre

COMPTE-RENDU. 20/05/2016 CRIQ Sud-Est/Sud-Ouest/Centre COMPTE-RENDU 20/05/2016 CRIQ Sud-Est/Sud-Ouest/Centre Le Comité de Réflexion et d Initiatives des quartiers Sud-Est, Sud-Ouest et Centre, qui s est tenu le 20 Mai 2016 à 19H (salle Colindres) a porté sur

Plus en détail

Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001)

Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001) COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, le 13.IX.2005 C (2005) 3543 Objet: Aide d Etat N 64/2005 France Modification du régime d aides à la gestion des énergies renouvelables de l ADEME (N117/A/2001) Monsieur

Plus en détail

DIRECTION DE L AVIATION CIVILE NORD

DIRECTION DE L AVIATION CIVILE NORD MINISTERE DE L EQUIPEMENT, DES TRANSPORTS, DU LOGEMENT, DU TOURISME ET DE LA MER DIRECTION GENERALE DE L AVIATION CIVILE DIRECTION DE L AVIATION CIVILE DELEGATION REGIONALE CENTRE CREATION D UNE PLATE-FORME

Plus en détail

AVIS. projet de transformation et de modernisation d une malterie à Ghlin (MONS) Réf. : CWEDD/09/AV.892. Liège, le 25 mai 2009.

AVIS. projet de transformation et de modernisation d une malterie à Ghlin (MONS) Réf. : CWEDD/09/AV.892. Liège, le 25 mai 2009. AVIS Réf. : CWEDD/09/AV.892 Liège, le 25 mai 2009 5BUObjetU : 6BDemande de permis unique relatif au projet de transformation et de modernisation d une malterie à Ghlin (MONS) 4BAvis du CWEDD portant sur

Plus en détail

Mon Premier Piano: location de piano en ligne. 10 Bis Passage de Clichy, 75018 Paris tel.: 01 83 95 43 41

Mon Premier Piano: location de piano en ligne. 10 Bis Passage de Clichy, 75018 Paris tel.: 01 83 95 43 41 Mon Premier Piano: location de piano en ligne. 10 Bis Passage de Clichy, 75018 Paris tel.: 01 83 95 43 41 CONDITIONS GENERALES DE LOCATIONau 01/04/2016 applicables à toutes les commandes effectuées à compter

Plus en détail

SUR PROPOSITION du directeur départemental des territoires et de la mer du Calvados ; ARRETE

SUR PROPOSITION du directeur départemental des territoires et de la mer du Calvados ; ARRETE PRÉFET DU CALVADOS Direction Départementale des Territoires et de la Mer Service Eau et Biodiversité ARRETE REGLEMENTANT LES USAGES TERRESTRES SUR «LE BANC DES OISEAUX» SITUE AU SEIN DE LA RESERVE DE CHASSE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOUVEAUTE PRODUIT ASSURANCE VIE

DOSSIER DE PRESSE NOUVEAUTE PRODUIT ASSURANCE VIE DOSSIER DE PRESSE NOUVEAUTE PRODUIT ASSURANCE VIE LINXEA SPIRIT L esprit LinXea Assureur : Spirica Filiale à 100 % du Credit agricole assurances LinXea, le courtier en ligne spécialisé en assurance vie

Plus en détail

LE PORT LES GRANDS TRAVAUX. P6 / Bulletin municipal

LE PORT LES GRANDS TRAVAUX. P6 / Bulletin municipal Le square Mérindot vu de la mer LE PORT LES GRANDS TRAVAUX Dans le précédent Bulletin Municipal, ont été présentés les travaux de protection contre la submersion marine de notre bourg. Ceux-ci s inscrivent

Plus en détail

Vous avez la possibilité de participer à l amélioration des applications Sage en adhérant au Programme d Amélioration Produits :

Vous avez la possibilité de participer à l amélioration des applications Sage en adhérant au Programme d Amélioration Produits : Programme d Amélioration Produits Vous avez la possibilité de participer à l amélioration des applications Sage en adhérant au Programme d Amélioration Produits : Une fois les conditions générales acceptées,

Plus en détail

PARTENARIAT EDITORIAL*

PARTENARIAT EDITORIAL* 7 e APPEL D OFFRES 2017 2019 PARTENARIAT EDITORIAL* * Le partenariat éditorial est ouvert à des éditeurs juridiques et techniques pouvant satisfaire le besoin d information des cabinets sur la matière

Plus en détail

LES NORMES ENVIRONNEMENT ISO 14000

LES NORMES ENVIRONNEMENT ISO 14000 TECHNIQUE 1er mars 2000 N 31 - TECHNIQUE N 3 LES NORMES ENVIRONNEMENT ISO 14000 LES NORMES ISO 14000 3, rue de Berri 75008 PARIS Téléphone : 01 44 13 31 44 Télécopieur : 01 45 61 04 47 Web : www.fntp.org

Plus en détail

Plan de Prévention du Bruit dans l Environnement de Roissy Charles de Gaulle. Analyse critique et propositions de l ADVOCNAR

Plan de Prévention du Bruit dans l Environnement de Roissy Charles de Gaulle. Analyse critique et propositions de l ADVOCNAR Le 2 mars 2015 Plan de Prévention du Bruit dans l Environnement de Roissy Charles de Gaulle Analyse critique et propositions de l ADVOCNAR Le Plan de Prévention du Bruit dans l Environnement de l aéroport

Plus en détail

Les demandeurs d emploi bénéficiaires du RSA

Les demandeurs d emploi bénéficiaires du RSA AOUT 2012 Pôle emploi Centre 3A rue Pierre-Gilles de Gennes - Bâtiment B 45035 Orléans cedex 1 Tél. : 02 38 78 88 20 Fax : 02 38 78 87 32 Les demandeurs d emploi I. Evolution du nombre de demandeurs d

Plus en détail

PRISE EN CHARGE PARTIELLE DES TRAJETS DOMICILE TRAVAIL

PRISE EN CHARGE PARTIELLE DES TRAJETS DOMICILE TRAVAIL DIFFUSION OCTOBRE 2010 PRISE EN CHARGE PARTIELLE DES TRAJETS DOMICILE TRAVAIL POUR LES AGENTS PUBLICS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITOTORIALE DATE D EFFET : 1er JUILLET 2010 TEXTES DE REFERENCE : Décret

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA SEINE-MARITIME. Recueil spécial n 45 d'octobre 2007. du 9 octobre 2007

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA SEINE-MARITIME. Recueil spécial n 45 d'octobre 2007. du 9 octobre 2007 PREFECTURE DE LA SEINE-MARITIME RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA SEINE-MARITIME Recueil spécial n 45 d'octobre 2007 du 9 octobre 2007 DIRECTION DE L ACTION ECONOMIQUE ET DE LA SOLIDARITE

Plus en détail

Propreté & pratiques tutorales

Propreté & pratiques tutorales Les enquêtes de l Observatoire de la Propreté n 3 Synthèse Juillet 2009 Propreté & pratiques tutorales Les enquêtes de l Observatoire de la Propreté n 3 Synthèse Juillet 2009 Quatre ans après le lancement

Plus en détail

R E G L E M E N T I N T E R N E. Dispositions finales. Fréquentation de l école

R E G L E M E N T I N T E R N E. Dispositions finales. Fréquentation de l école Etablissement primaire de La Sallaz av. de La Sallaz 38 00 Lausanne Tél : 0 35 6 80 Fax : 0 35 6 8 e-mail : sallaz@lausanne.ch site web : www.e-sallaz.ch R E G L E M E N T I N T E R N E Table des matières

Plus en détail