Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1 L OSAV

2 L OSAV L Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) est le centre de compétence de la Confédération dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la nutrition, de la santé animale, de la protection des animaux et de la conservation des espèces dans le commerce international. Créé en 2014, il est issu de la fusion entre la division Sécurité alimentaire de l Office fédéral de la santé publique et l Office vétérinaire fédéral. Dans ses domaines de compétence, l OSAV élabore la législation nationale, favorise son exécution uniforme par les cantons, fournit les informations nécessaires au public et encourage la recherche appliquée.

3 MISSION Notre engagement pour la sécurité des denrées alimentaires et pour la santé de l homme et de l animal satisfait aux exigences les plus élevées et contribue à une bonne qualité de vie.

4 VALEURS

5

6 STRATÉGIE Nous œuvrons activement pour la santé de l homme et de l animal et sommes prêts à assumer de nouvelles tâches et à faire face à de nouvelles menaces en... renforçant la sécurité des denrées alimentaires et des objets usuels.... apportant notre contribution à la lutte contre la résistance aux antibiotiques.... accordant une grande importance à la préparation aux situations de crise, à l évaluation des risques, à la prévention et à la détection précoce des épizooties.... identifiant les habitudes alimentaires de la population et en encourageant une alimentation saine.... améliorant la protection des animaux grâce à des formations et des informations ciblées.... contrôlant efficacement le commerce international d animaux, de plantes et de produits animaux. Confrontés à des attentes divergentes, nous assumons notre rôle directeur en... développant nos contacts internationaux et en faisant valoir notre point de vue afin de renforcer la position de la Suisse.... assumant la surveillance fédérale dans les champs d activité de l office.... collaborant avec les parties prenantes, en encourageant la responsabilité individuelle et en visant un partage efficace des tâches.

7 ... conduisant de manière transparente les processus décisionnels et en fixant des priorités.... informant sans retard, de manière transparente et en fonction des besoins nos partenaires et les publics cibles. Nous veillons à garantir nos prestations avec compétence et efficacité en... consolidant la gestion des données dans l ensemble des champs d activité de l office.... optimisant les processus de l office, en éliminant les recoupements de compétences et en utilisant les synergies.... encourageant une gestion de projets professionnelle.... orientant les compétences de l office de manière à relever les défis futurs. Nous voulons être un employeur attractif en... proposant aux collaborateurs un environnement de travail qui préserve la santé.... offrant des conditions de travail flexibles et en permettant de concilier vie familiale et vie professionnelle.... créant un climat de confiance et de respect mutuel, et en renforçant la communication interne.... appréciant la créativité et l engagement.... utilisant le potentiel de la diversité.

8 ORGANIGRAMME Unité fédérale pour la filière alimentaire Ivan Lehmann Direc Hans Wyss Droit Prisca Grossenbacher, vice-directrice Innovation Martin Reist Denrées alimentaires et nutrition Michael Beer, vice-directeur Santé animale Josef Schmidt, vice-directeur Prote des an Kaspar

9 tion, directeur Institut de virologie et d immunologie Christian Griot Communication Regula Kennel Évaluation des risques Vincent Dudler ction maux Jörger Affaires internationales Thomas Jemmi, directeur suppl. Services internes Ralph Bühlmann

10 DENRÉES ALIMENTAIRES ET NUTRITION La division Denrées alimentaires et nutrition rend des décisions concernant les demandes d autorisation et soutient l exécution, afin que la population soit protégée au mieux contre les risques sanitaires des denrées alimentaires et des objets usuels, et contre les informations trompeuses les concernant. Elle est responsable de l élaboration et de l application de la stratégie alimentaire suisse. ÉVALUATION DES RISQUES La division Évaluation des risques se charge d identifier et d évaluer les risques sanitaires pour l homme et l animal. Elle développe de nouveaux instruments de détection précoce des risques, analyse les habitudes alimentaires ainsi que la sécurité de certaines substances, organismes et procédés, et élabore des données scientifiques de référence dans ses propres laboratoires.

11 SANTÉ ANIMALE La division Santé animale œuvre pour la préservation et l amélioration de l état de santé des animaux en Suisse au moyen de mesures de prévention, de surveillance et de lutte contre les épizooties. Elle prend des dispositions pour faire face aux situations de crise. Elle surveille également le commerce d animaux et est responsable de l utilisation correcte des médicaments vétérinaires et des antibiotiques. Elle collabore étroitement avec les services vétérinaires cantonaux. PROTECTION DES ANIMAUX La division Protection des animaux est responsable du conseil et de la formation dans le domaine de la détention des animaux de compagnie et des animaux de rente ainsi que de la recherche sur les besoins des animaux détenus par l homme. Elle surveille les autorisations des expériences sur animaux et est responsable de l information et de la documentation dans ce domaine.

12 INNOVATION La division Innovation soutient le développement de l organisation et est responsable de la gestion des projets stratégiques de l office, du développement et de l exploitation des applications de la cyberadministration, ainsi que de la formation et du perfectionnement des organes d exécution. La gestion de la recherche et de l innovation aide l OSAV à accomplir ses tâches. AFFAIRES INTERNATIONALES La division Affaires internationales défend les intérêts de la Suisse dans les enceintes internationales, assure la coopération internationale et actualise les accords bilatéraux. Elle est responsable, en outre, de la conservation des espèces dans les échanges commerciaux internationaux, du contrôle des importations d animaux et de produits animaux en provenance des pays situés hors de l espace de l UE, et favorise l ouverture des marchés d exportation.

13 COMMUNICATION Interface entre le public et l office, la division Communication a pour mission d informer les différents publics cibles sans retard et de manière transparente et adaptée. Elle coordonne les contacts avec les médias et le travail avec les journalistes, se charge de la communication de l office et exploite un guichet d information pour répondre aux questions de la population sur la détention des animaux, les voyages avec les animaux de compagnie et la sécurité des denrées alimentaires. DROIT La division Droit prépare la législation nationale dans les domaines de compétence de l office. Elle collabore à l établissement de décisions administratives, statue sur des procédures litigieuses ou émet des avis dans ce cadre, et mène les procédures pénales administratives. Elle procède par ailleurs à l examen de questions juridiques et collabore à l élaboration de contrats.

14 SERVICES INTERNES La division Services internes fournit un soutien à toutes les divisions de l office pour leur permettre d accomplir leurs tâches de manière optimale. Elle est responsable des finances, du personnel, des traductions, de l informatique, de la logistique et de l infrastructure de tout l office. IVI L Institut de virologie et d immunologie (IVI), réparti sur les sites de Mittelhäusern et de Berne, est un institut de recherche subordonné à l OSAV. C est le seul laboratoire de haute sécurité en Suisse qui effectue le diagnostic des épizooties hautement contagieuses (fièvre aphteuse ou peste porcine, p. ex.) et la recherche dans ce domaine. De plus, il est chargé de la procédure d autorisation de mise sur le marché des vaccins et des sérums pour les animaux. Il s est agrandi, le 1 er janvier 2014, en intégrant l Institut de virologie de la faculté vétérinaire de l Université de Berne, afin de renforcer la collaboration avec cette faculté.

15 UFAL L Unité fédérale pour la filière alimentaire (UFAL) soutient l Office fédéral de l agriculture et l OSAV dans leurs tâches de surveillance de l exécution des législations sur la santé des plantes et sur les aliments pour animaux, les épizooties, la protection des animaux et les denrées alimentaires, ainsi que dans l élaboration du plan de contrôle national pluriannuel. Elle est rattachée administrativement à l OSAV.

16 CONTACT Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) Schwarzenburgstrasse Berne, Suisse Tél. +41 (0) Crédit photographique : istockphoto, Fotolia Diffusion : OFCL, Diffusion publications fédérales, 3003 Berne, Suisse Numéro de commande : F Juin 2015 Abonnez-vous à nos newsletters sur

Conception directrice des sapeurs-pompiers bernois. Prévention sapeurs-pompiers

Conception directrice des sapeurs-pompiers bernois. Prévention sapeurs-pompiers Conception directrice des sapeurs-pompiers bernois Prévention sapeurs-pompiers Division des sapeurs-pompiers de l Assurance immobilière Berne (AIB) Les collaborateurs à plein temps et à titre accessoire

Plus en détail

sur la gestion de l informatique et des télécommunications dans l administration cantonale

sur la gestion de l informatique et des télécommunications dans l administration cantonale Ordonnance du 3 novembre 2015 Entrée en vigueur : immédiate sur la gestion de l informatique et des télécommunications dans l administration cantonale Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Sur la proposition

Plus en détail

L OIE et les instruments de gestion de risques pour les maladies épidémiques du bétail

L OIE et les instruments de gestion de risques pour les maladies épidémiques du bétail L OIE et les instruments de gestion de risques pour les maladies épidémiques du bétail La gestion de risques et de crises en assurance agraire Conférence Internationale du 15 mars 2010, Madrid Présentée

Plus en détail

Pourquoi il est possible de manger en toute sécurité en Suisse Gestion des facteurs de risque dans la filière viande

Pourquoi il est possible de manger en toute sécurité en Suisse Gestion des facteurs de risque dans la filière viande Pourquoi il est possible de manger en toute sécurité en Suisse Gestion des facteurs de risque dans la filière viande Manifestation médiatique Proviande: Posieux, 29 janvier 2014 Page 1 Aide-mémoire La

Plus en détail

CONNAISSEZ-VOUS LES APPELS DE LA D.G. SANCO?

CONNAISSEZ-VOUS LES APPELS DE LA D.G. SANCO? CONNAISSEZ-VOUS LES APPELS DE LA D.G. SANCO? La Direction Générale de la santé et des consommateurs (DG SANCO) assiste la Commission européenne (CE) dans la mise en œuvre de politiques communautaires afin

Plus en détail

916.402. Dispositions générales. du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin 2012)

916.402. Dispositions générales. du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin 2012) Ordonnance concernant la formation de base, la formation qualifiante et la formation continue des personnes travaillant dans le secteur vétérinaire public 916.402 du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin

Plus en détail

L OAN aussi diversifié que le canton de Berne

L OAN aussi diversifié que le canton de Berne L OAN aussi diversifié que le canton de Berne Direction de l économie publique du canton de Berne OAN Office de l agriculture et de la nature Vision Mission La conception et la mise en réseau de l agriculture,

Plus en détail

Mise en place d une organisation CII nationale pour la poursuite du développement de la collaboration interinstitutionnelle

Mise en place d une organisation CII nationale pour la poursuite du développement de la collaboration interinstitutionnelle Département fédéral de l économie DFE Département fédéral de l intérieur DFI Berne, le 11 novembre 2010 Mise en place d une organisation CII nationale pour la poursuite du développement de la collaboration

Plus en détail

Objectifs stratégiques 2016 2020 du Conseil fédéral pour la fondation Pro Helvetia

Objectifs stratégiques 2016 2020 du Conseil fédéral pour la fondation Pro Helvetia Objectifs stratégiques 2016 2020 du Conseil fédéral pour la fondation Pro Helvetia 1 Contexte 1.1 Bases La fondation Pro Helvetia est une fondation de droit public dotée d une personnalité juridique et

Plus en détail

Formation professionnelle: réflexions de base

Formation professionnelle: réflexions de base Formation professionnelle: réflexions de base Édition 2015 PAGE 2 DOCUMENT DE POSITION La formation professionnelle est une clé essentielle du développement qualitatif de l accueil extrafamilial. En sa

Plus en détail

La communication des risques Une préoccupation citoyenne! La communication des risques Une préoccupation citoyenne! Martin Leblond, directeur sécurité civile Ville de Victoriaville René Camiré Responsable

Plus en détail

www.unibe.ch Charte de l Université de Berne

www.unibe.ch Charte de l Université de Berne www.unibe.ch Charte de l Université de Berne Vision et valeurs L Université de Berne se veut une université généraliste de tradition européenne. Ses facultés comprennent la théologie, les sciences humaines

Plus en détail

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif Commentaires explicatifs concernant les documents de base Examen professionnel d Assistant/e spécialisé/e en soins de longue durée et accompagnement (Projet du 27.9.2012) 1 Objectif des commentaires explicatifs

Plus en détail

Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

Le Conseil d Etat du canton de Fribourg .0.5 Ordonnance du mai 005 relative aux sites Internet de l Etat Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu l article 9 let. c de la loi du 6 octobre 00 sur l organisation du Conseil d Etat et de l administration

Plus en détail

817.042 Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires

817.042 Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires (OExaDAl) du 9 novembre 2011 (Etat le 1 er janvier 2012) Le Conseil fédéral

Plus en détail

Les défis de la formation professionnelle en Suisse

Les défis de la formation professionnelle en Suisse Les défis de la formation professionnelle en Suisse Josef Widmer, directeur suppléant du SEFRI Assemblée des délégués de l UPSV, 22.04.2015 Aperçu 1. Forces de la formation professionnelle en Suisse 2.

Plus en détail

CHARTE OFFICE CANTONAL DES ASSURANCES SOCIALES

CHARTE OFFICE CANTONAL DES ASSURANCES SOCIALES 2 2 CHARTE OFFICE CANTONAL DES ASSURANCES SOCIALES 4 SOMMAIRE Préambule 5 Présentation 6 Mission 6 Vision 7 Management 7 Nos clients 8 Nos partenaires 8 Collaborateurs 11 Environnement 11 5 6 PRÉAMBULE

Plus en détail

Pistes pour le développement de la formation des parents à l intention des cantons et des communes.

Pistes pour le développement de la formation des parents à l intention des cantons et des communes. Pistes pour le développement de la formation des parents à l intention des cantons et des communes. Ces pistes s adressent aux responsables politiques et administratifs des communes, des cantons et de

Plus en détail

Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1

Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1 Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1 811.11 du 19 décembre 1877 (Etat le 13 juin 2006) L Assemblée fédérale de la

Plus en détail

Questionnaire LLL Transfer

Questionnaire LLL Transfer Questionnaire LLL Transfer Ce questionnaire est destiné à recueillir des données et des informations utiles à la mise en œuvre d une politique d apprentissage tout au long de la vie (LLL) dans les Hautes

Plus en détail

Révision totale de la Loi sur l encouragement de la recherche et de l innovation (LERI) Proposition du Conseil fédéral Novembre 2011

Révision totale de la Loi sur l encouragement de la recherche et de l innovation (LERI) Proposition du Conseil fédéral Novembre 2011 Révision totale de la Loi sur l encouragement de la recherche et de l innovation (LERI) Proposition du Conseil fédéral Novembre 2011 De quoi s agit-il? Avec la révision totale la LERI devrait: Moderniser

Plus en détail

Aviforum Compétence en Aviculture à la puissance 3

Aviforum Compétence en Aviculture à la puissance 3 Aviforum Compétence en Aviculture à la puissance 3 Formation Recherche Prestation des services Organisation Aviforum Burgerweg 22 CH-3052 Zollikofen Tél. ++41(0)31 915 35 35 Fax. ++41(0)31 915 35 30 e-mail:

Plus en détail

Ordonnance sur les épizooties

Ordonnance sur les épizooties Version provisoire - Seule la version publiée dans le Recueil officiel du droit fédéral RO fait foi Ordonnance sur les épizooties (OFE) Modification du Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance

Plus en détail

occupent en Suisse des travailleurs à domicile.

occupent en Suisse des travailleurs à domicile. Loi fédérale sur le travail à domicile (Loi sur le travail à domicile, LTrD) 1 822.31 du 20 mars 1981 (Etat le 1 er janvier 2009) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 34 ter et

Plus en détail

Etabli le : 30.04.15 Par : F. Genoud / V. Borin Remplace la version du :

Etabli le : 30.04.15 Par : F. Genoud / V. Borin Remplace la version du : CAHIER DES CHARGES 1. Actualisation Etabli le : 30.04.15 Par : F. Genoud / V. Borin Remplace la version du : Motif d actualisation : Mise au concours du poste 2. Identification du poste Département : INFRASTRUCTURES

Plus en détail

Ordonnance sur la vulgarisation agricole et la vulgarisation en économie familiale rurale

Ordonnance sur la vulgarisation agricole et la vulgarisation en économie familiale rurale Ordonnance sur la vulgarisation agricole et la vulgarisation en économie familiale rurale (Ordonnance sur la vulgarisation agricole) 915.1 du 26 novembre 2003 (Etat le 22 décembre 2003) Le Conseil fédéral

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

wertfabrik. Ce que nous faisons.

wertfabrik. Ce que nous faisons. wertfabrik. Ce que nous faisons. Notre spécialité? La valeur ajoutée. Optimisation > de l ensemble des processus d entreprise > des compétences de direction Conseils Nous sommes l organisme de conseil

Plus en détail

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques (Ordonnance sur les langues, OLang) 441.11 du 4 juin 2010 (Etat le 1 er juillet 2010) Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

GUICHET UNIQUE DEPUIS 1848 Santé

GUICHET UNIQUE DEPUIS 1848 Santé Economie carnée suisse et douanes - défis actuels et à venir, Wangen an der Aare, 22.10.2014 Etat Economie Sécurité GUICHET UNIQUE DEPUIS 1848 Santé 2 1 Au service de l Etat Droits de douane Impôt sur

Plus en détail

Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Le Grand Conseil du canton de Fribourg 8.. Loi du mars 999 sur l Hôpital cantonal Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du er décembre 998 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

Le dépistage systématique du cancer

Le dépistage systématique du cancer Le centre de compétences pour le dépistage du cancer Le dépistage systématique du cancer Une qualité élevée et mesurable Une information équilibrée Une utilisation efficiente des ressources Un accès garanti

Plus en détail

Groupe Helvetia. Politique en matière de ressources humaines

Groupe Helvetia. Politique en matière de ressources humaines Groupe Helvetia Politique en matière de ressources humaines Chères collaboratrices, chers collaborateurs Notre politique en matière de ressources humaines est basée sur la charte d entreprise «Les meilleurs

Plus en détail

De meilleures statistiques pour des vies meilleures. PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle

De meilleures statistiques pour des vies meilleures. PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle De meilleures statistiques pour des vies meilleures PARIS21 Partenariat statistique au service du développement au XXIe siècle Présentation de PARIS21 PARIS21 est l acronyme de l anglais Partnership in

Plus en détail

Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010

Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010 Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010 Parmi les objectifs tracés par le Plan Maroc Vert : Améliorer la compétitivité

Plus en détail

Règlement Programme de promotion «MINT Suisse»

Règlement Programme de promotion «MINT Suisse» Règlement Programme de promotion «MINT Suisse» 1. Objectifs supérieurs... 2 2. Candidats admis au concours... 2 3. Cadre financier... 3 4. Dépôt de la demande... 3 5. Évaluation de la demande... 3 6. Calendrier

Plus en détail

Buts et aspects principaux du nouveau modèle comptable de la Confédération Contribution de Kurt Grüter Directeur du Contrôle Fédéral des Finances

Buts et aspects principaux du nouveau modèle comptable de la Confédération Contribution de Kurt Grüter Directeur du Contrôle Fédéral des Finances Buts et aspects principaux du nouveau modèle comptable de la Confédération Contribution de Kurt Grüter Directeur du Contrôle Fédéral des Finances 1 Objectifs du nouveau modèle comptable. Deux objectifs

Plus en détail

Management de la réputation d institutions pour personnes en situation de handicap. Exposé à la 88 ème assemblée des délégués d INSOS

Management de la réputation d institutions pour personnes en situation de handicap. Exposé à la 88 ème assemblée des délégués d INSOS Management de la réputation d institutions pour personnes en situation de handicap Exposé à la 88 ème assemblée des délégués d INSOS Encore un mot à la mode, issu du marketing? Christian Schultz, ICC 26.06.2014

Plus en détail

Principes de bonne pratique :

Principes de bonne pratique : Principes de bonne pratique : Recommandations en vue de la création de bases de données génétiques nationales Le présent document a été élaboré par le Groupe d experts d INTERPOL sur le suivi des techniques

Plus en détail

Veiller à la sécurité des échanges en évitant les restrictions inutiles MESURES SANITAIRES ET PHYTOSANITAIRES

Veiller à la sécurité des échanges en évitant les restrictions inutiles MESURES SANITAIRES ET PHYTOSANITAIRES Veiller à la sécurité des échanges en évitant les restrictions inutiles MESURES SANITAIRES ET PHYTOSANITAIRES Le saviez vous? La valeur des échanges de produits agricoles s est élevée à 1 765 milliards

Plus en détail

916.010 Ordonnance sur l aide à la promotion des ventes de produits agricoles

916.010 Ordonnance sur l aide à la promotion des ventes de produits agricoles Ordonnance sur l aide à la promotion des ventes de produits agricoles (Ordonnance sur la promotion des ventes de produits agricoles, OPVA) du 9 juin 2006 (Etat le 1 er janvier 2014) Le Conseil fédéral

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

NOTE INTERNE SUR LA SITUATION DE L EPIDEMIE DE GRIPPE H1N1

NOTE INTERNE SUR LA SITUATION DE L EPIDEMIE DE GRIPPE H1N1 NOTE INTERNE SUR LA SITUATION DE L EPIDEMIE DE GRIPPE H1N1 APPARITION DE LA MALADIE Dans l état actuel de la connaissance du dossier, le virus de la grippe H1N1 qui circule au Mexique se transmet d homme

Plus en détail

L Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires

L Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires L Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires Un dispositif institutionnel pour un contrôle intégré et moderne des produits alimentaires 2015 Qui sommes nous? L Office National de

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

TRAVAIL de l OCDE sur les pesticides et la lutte durable contre les ravageurs. Vision stratégique

TRAVAIL de l OCDE sur les pesticides et la lutte durable contre les ravageurs. Vision stratégique TRAVAIL de l OCDE sur les pesticides et la lutte durable contre les ravageurs Une approche coopérative globale de la réglementation des pesticides agricoles et de la lutte contre les ravageurs compatible

Plus en détail

DEMOKRATIE DEMOCRATIE DEMOCRAZIA. «Un projet visant à renforcer l éducation à la citoyenneté et la participation

DEMOKRATIE DEMOCRATIE DEMOCRAZIA. «Un projet visant à renforcer l éducation à la citoyenneté et la participation DEMOKRATIE «Un projet visant à renforcer l éducation à la citoyenneté et la participation civique en Suisse» Un projet visant à renforcer la démocratie La Suisse est fière de sa longue tradition civique,

Plus en détail

Ordonnance sur l informatique et la télécommunication dans l administration fédérale

Ordonnance sur l informatique et la télécommunication dans l administration fédérale Ordonnance sur l informatique et la télécommunication dans l administration fédérale (Ordonnance sur l informatique dans l administration fédérale, OIAF) du 23 février 2000 Le Conseil fédéral suisse, vu

Plus en détail

La compétence et l expérience à votre service

La compétence et l expérience à votre service Industrie www.hdi-gerling.ch HDI-Gerling Suisse La compétence et l expérience à votre service 2 Notre engagement Notre engagement 3 Spécialisés en assurance d entreprises Chez nous, vous êtes entre de

Plus en détail

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels.

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA à l écoute des investisseurs. Zurich Invest SA, filiale

Plus en détail

Le système d assurance qualité de la HES-SO

Le système d assurance qualité de la HES-SO Le système d assurance qualité de la HES-SO 1. Contexte historique Le monde de l enseignement supérieur et de la recherche a beaucoup évolué durant ces quarante dernières années. Parmi les nombreux facteurs

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE SANTÉ ET PROTECTION DES CONSOMMATEURS Direction F Office alimentaire et vétérinaire Le Directeur

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE SANTÉ ET PROTECTION DES CONSOMMATEURS Direction F Office alimentaire et vétérinaire Le Directeur COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE SANTÉ ET PROTECTION DES CONSOMMATEURS Direction F Office alimentaire et vétérinaire Le Directeur Grange, le D(2002) NUMÉRO DE RÉFÉRENCE : DG(SANCO)/8624/2002 RS

Plus en détail

Les documents soumis à consultation eu auxquels nous nous référons dans ce courrier sont les suivants :

Les documents soumis à consultation eu auxquels nous nous référons dans ce courrier sont les suivants : CONSEIL D ETAT Château cantonal 1014 Lausanne Unité de stratégie informatique de la Confédération (USIC) Domaine de la cyberadministration Friedheimweg 14 3003 Berne Réf. : PM/14013575 Lausanne, le 22

Plus en détail

1er semestre. Activités professionnelles centrées sur les client-e-s et leurs proches ainsi que sur le contexte social et culturel

1er semestre. Activités professionnelles centrées sur les client-e-s et leurs proches ainsi que sur le contexte social et culturel DOMAINE 1 Compétence 1.1 Entretient les relations dans l'environnement professionnel Activités professionnelles centrées sur les client-e-s et leurs proches ainsi que sur le contexte social et culturel

Plus en détail

Votre assureur suisse. 1/6 Helvetia Assurances collectives de personnes Brochure

Votre assureur suisse. 1/6 Helvetia Assurances collectives de personnes Brochure Assurances collectives de personnes. Une combinaison harmonieuse: la prévoyance professionnelle, l assurance d indemnités journalières en cas de maladie et l assurance accidents d Helvetia. Votre assureur

Plus en détail

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010)

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) 1 ère année UE 1 GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE niveau M : 180 heures 20 ECTS coefficient

Plus en détail

COOPERATION BELGIQUE - BURUNDI Programme 2012 de bourses d études et de stage hors-projet

COOPERATION BELGIQUE - BURUNDI Programme 2012 de bourses d études et de stage hors-projet COOPERATION BELGIQUE - BURUNDI Programme 2012 de bourses d études et de stage hors-projet Les bourses d études ou de stages sont financées par la coopération belge dans le cadre d un accord de coopération

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

Contributions à l établissement de bases de planification et de planifications dans le cadre de la convention programme Economie forestière

Contributions à l établissement de bases de planification et de planifications dans le cadre de la convention programme Economie forestière Office des forêts du canton de Berne Circulaire Circ 5.5/1 distribution: - Intranet - Internet Titre Contributions à l établissement de bases de planification et de planifications dans le cadre de la convention

Plus en détail

742003 Les systèmes de formation et leur contexte : enjeux politiques et économiques des systèmes éducatifs

742003 Les systèmes de formation et leur contexte : enjeux politiques et économiques des systèmes éducatifs Etude de cas : Le financement des hautes écoles en Suisse (1) Le contexte de l enseignement supérieur en Suisse : offre et évolution des effectifs. Le financement des hautes écoles en Suisse : dépenses,

Plus en détail

Stratégie suisse de cyberadministration («E-Government»)

Stratégie suisse de cyberadministration («E-Government») Stratégie suisse de cyberadministration («E-Government») Adoptée par le Conseil fédéral le 24 janvier 2007 Table des matières Préface... 2 1. Le potentiel de la cyberadministration... 4 1.1 La cyberadministration

Plus en détail

Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales dans les hôpitaux universitaires

Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales dans les hôpitaux universitaires Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Santé, éducation et sciences Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 04/2007/CM/UEMOA PORTANT CREATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU COMITE CONSULTATIF SUR L

Plus en détail

Amélioration des structures de recherche par les Pôles de recherche nationaux PRN

Amélioration des structures de recherche par les Pôles de recherche nationaux PRN www.snf.ch Wildhainweg 3, case postale 8232, CH-3001 Berne Division Programmes Pôles de recherche nationaux Amélioration des structures de recherche par les Pôles de recherche nationaux PRN L objectif

Plus en détail

L agenda 2030 de développement durable

L agenda 2030 de développement durable L agenda 2030 de développement durable L Agenda 2030 en bref Pourquoi des objectifs mondiaux de développement durable? Le monde est confronté à des défis majeurs, comme l extrême pauvreté, le changement

Plus en détail

Loi sur les chiens. Section 2. Protection contre les blessures dues à des chiens. Projet

Loi sur les chiens. Section 2. Protection contre les blessures dues à des chiens. Projet Loi sur les chiens Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 80, al. 1, 2 et 2 bis, et 120, al. 2, de la Constitution 1, vu le rapport de la Commission de la science, de l

Plus en détail

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration Comment Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration dans les communes Six étapes pour réussir les projets de cyberadministration dans des petites et moyennes communes avec la méthode de

Plus en détail

Security & Automation. Pour des bâtiments sûrs et confortables.

Security & Automation. Pour des bâtiments sûrs et confortables. Security & Automation. Pour des bâtiments sûrs et confortables. Grâce à une solide expérience tirée de différents corps de métier, notre domaine Security & Automation propose des solutions complètes permettant

Plus en détail

(b) les denrées alimentaires au sens de l art. 3 de la loi fédérale du 9 octobre 1992 sur les denrées alimentaires (LDAl);

(b) les denrées alimentaires au sens de l art. 3 de la loi fédérale du 9 octobre 1992 sur les denrées alimentaires (LDAl); Accord sur la coopération en matière de denrées alimentaires, médicaments, dispositifs médicaux et produits cosmétiques entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement de la République populaire de

Plus en détail

Allianz Suisse. Une stratégie de numérisation claire et une communication clients novatrice ouvrent la voie vers le leadership en termes de service

Allianz Suisse. Une stratégie de numérisation claire et une communication clients novatrice ouvrent la voie vers le leadership en termes de service Allianz Suisse Une stratégie de numérisation claire et une communication clients novatrice ouvrent la voie vers le leadership en termes de service Qualité de service élevée et orientation conséquente vers

Plus en détail

Le programme de développement durable de l industrie Migros: Objectifs ambitieux jusqu en 2020, visions pionnières d ici 2040

Le programme de développement durable de l industrie Migros: Objectifs ambitieux jusqu en 2020, visions pionnières d ici 2040 Le programme de développement durable de l industrie Migros: Objectifs ambitieux jusqu en 2020, visions pionnières d ici 2040 «Nous nous engageons quotidiennement avec joie et passion en faveur de produits

Plus en détail

gestion des talents brevet fédéral d informaticien... le bon profil pour le bon poste

gestion des talents brevet fédéral d informaticien... le bon profil pour le bon poste gestion des talents brevet fédéral d informaticien... le bon profil pour le bon poste un lien important avec le marché du travail. La formation professionnelle supérieure permet d acquérir les compétences

Plus en détail

Il peut mettre en œuvre lui-même des mesures préventives. Art. 3 b) Etablissement de directives et recommandations

Il peut mettre en œuvre lui-même des mesures préventives. Art. 3 b) Etablissement de directives et recommandations 460. Règlement du 0 décembre 0 sur le sport (RSport) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 6 juin 00 sur le sport (LSport) ; Sur la proposition de la Direction de l instruction publique,

Plus en détail

Olivier Terrettaz, Expert diplômé en finance et controlling 1

Olivier Terrettaz, Expert diplômé en finance et controlling 1 Olivier Terrettaz Expert diplômé en finance et controlling Economiste d'entreprise HES Olivier Terrettaz, Expert diplômé en finance et controlling 1 Gouvernement d'entreprise Définition Le gouvernement

Plus en détail

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE Cette note technique a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE en collaboration avec GIZ (Coopération internationale allemande). L'objectif de cette note est de prodiguer des conseils aux

Plus en détail

«Quick-Check Asset Management»

«Quick-Check Asset Management» 1 «Quick-Check Asset Management» Audit sur le positionnement des gestionnaires de réseau de distribution en matière de gestion d actifs Septembre 2012 D un régime actuel «Cost +» La plupart des GRD se

Plus en détail

La sécurité alimentaire en France Risques naturels Risques organisés. Olivier SIRE

La sécurité alimentaire en France Risques naturels Risques organisés. Olivier SIRE La sécurité alimentaire en France Risques naturels Risques organisés Olivier SIRE OPEDUCA Day @ Lycée Lesage - Jeudi 22 mai 2014 Plan Introduction Quels organismes sont concernés? Quel est le cadre réglementaire?

Plus en détail

LE PROJET DE SENSIBILISATION DE L UNION EUROPÉENNE AU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES

LE PROJET DE SENSIBILISATION DE L UNION EUROPÉENNE AU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES LE PROJET DE SENSIBILISATION DE L UNION EUROPÉENNE AU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES LES ACTIVITÉS DE L UNION EUROPÉENNE EN APPUI À LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES Ce projet est

Plus en détail

: Fédération romande des consommateurs. : Rue de Genève 17, Case postale 6151, 1002 Lausanne. : Barbara Pfenniger et Joy Demeulemeester

: Fédération romande des consommateurs. : Rue de Genève 17, Case postale 6151, 1002 Lausanne. : Barbara Pfenniger et Joy Demeulemeester Prise de position de / organisation : Fédération romande des consommateurs Abréviation de l entr. / org. : Adresse : Rue de Genève 17, Case postale 6151, 1002 Lausanne Personne de référence : Barbara Pfenniger

Plus en détail

AMENDEMENTS PROPOSES A LA DECLARATION COMMUNE DE LA COORDINATION COE-UE-OIE SUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX

AMENDEMENTS PROPOSES A LA DECLARATION COMMUNE DE LA COORDINATION COE-UE-OIE SUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX L Europe pour le bien-être des animaux AMENDEMENTS PROPOSES A LA DECLARATION COMMUNE DE LA COORDINATION COE-UE-OIE SUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX DEMANDE DE LA FRANCE Si nous voulons clairement intégrer

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

M A N U E L Q U A L I T É

M A N U E L Q U A L I T É M A N U E L Q U A L I T É 1. CONTEXTE 1.1. Présentation de la Fondation Agropolis Fondation est une Fondation de coopération scientifique créée en février 2007. La Fondation dispose de dotations apportées

Plus en détail

Présentation du cadre juridique et institutionnel pour la sécurité sanitaire

Présentation du cadre juridique et institutionnel pour la sécurité sanitaire Présentation du cadre juridique et institutionnel pour la sécurité sanitaire E. Bourgois Juriste, Bureau Juridique FAO SOMMAIRE Création d un espace sanitaire commun (1) grace au concours d institutions

Plus en détail

Médias imprimés Médias en ligne Conception & réalisation. Gestion de données. Creating response

Médias imprimés Médias en ligne Conception & réalisation. Gestion de données. Creating response Conception & réalisation Gestion de données Creating response Creating response Avec pour mot d ordre «Creating response», la société Swiss Direct Marketing SA à Brugg propose ses compétences dans le développement

Plus en détail

Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS

Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS Responsabiliser les propriétaires Impliquer les locataires Objectifs Le Plan d action de lutte à l insalubrité des logements de la Ville de

Plus en détail

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale L Université de Fribourg; L Université de Genève; L Université de Lausanne; L Université de Neuchâtel; (ci-après désignées par «les

Plus en détail

POINT DE CONTACT NATIONAL MAROCAIN pour les Principes directeurs de l OCDE à l'intention des entreprises multinationales

POINT DE CONTACT NATIONAL MAROCAIN pour les Principes directeurs de l OCDE à l'intention des entreprises multinationales POINT DE CONTACT NATIONAL MAROCAIN pour les Principes directeurs de l OCDE à l'intention des entreprises multinationales LE POINT DE CONTACT NATIONAL MAROCAIN (PCN) En 2009: Adhésion du Royaume du Maroc

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Migrations internationales du personnel de santé: Réflexions et positions de la Suisse

Migrations internationales du personnel de santé: Réflexions et positions de la Suisse Migrations internationales du personnel de santé: Réflexions et positions de la Suisse Gaudenz Silberschmidt, Vice-directeur, Office fédéral de la santé publique 12ème Journée de travail de la Politique

Plus en détail

ANNEXE. à la DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION

ANNEXE. à la DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 27.5.2015 C(2015) 3467 final ANNEX 1 ANNEXE à la DÉCISION D DE LA COMMISSION sur le financement du programme de travail pour 2015 concernant des applications informatiques

Plus en détail

Objectifs stratégiques assignés à Swisscom SA par le Conseil fédéral de 2010 à 2013

Objectifs stratégiques assignés à Swisscom SA par le Conseil fédéral de 2010 à 2013 Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Secrétariat général SG-DETEC Service de presse et d'information Objectifs stratégiques assignés à Swisscom

Plus en détail

05.085. Rapport sur les structures de conduite de l armée et les rapports de subordination

05.085. Rapport sur les structures de conduite de l armée et les rapports de subordination 05.085 Rapport sur les structures de conduite de l armée et les rapports de subordination (en exécution de l art. 13, al. 2, de l organisation de l armée) du 2 décembre 2005 Messieurs les Présidents, Mesdames

Plus en détail

charte d entreprise missions, valeurs et objectifs

charte d entreprise missions, valeurs et objectifs charte d entreprise missions, valeurs et objectifs janvier 2011 sommaire préambule 2 origines 3 missions 4 valeurs et principes fondamentaux 5 visions et objectifs 6 relations avec le personnel et les

Plus en détail

ÉVÈNEMENT 2. 30 avril 2015, Salon PPS

ÉVÈNEMENT 2. 30 avril 2015, Salon PPS ÉVÈNEMENT 2 30 avril 2015, Salon PPS COCKPIT ET GESTION DES RISQUES Roland Schmid, directeur, SLPS Salon PPS, Evénement 2, 30 avril 2015 2 ENJEUX ET PROBLÈMES DES CAISSES DE PENSIONS DANS LE CONTEXTE ACTUEL

Plus en détail

Charte de déontologie. Janvier 2004

Charte de déontologie. Janvier 2004 Charte de déontologie Janvier 2004 Charte de déontologie Janvier 2004 1 Indépendance de jugement < Compétence < Adaptation des moyens Transparence < Qualité scientifique et technique < Devoir d information

Plus en détail

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative à la mise en œuvre du protocole régissant les échanges transfrontaliers d animaux de boucherie et volailles d abattage entre

Plus en détail

HERMES 5.1. Méthode de gestion pour tous les projets MANUEL POUR MANAGER

HERMES 5.1. Méthode de gestion pour tous les projets MANUEL POUR MANAGER HERMES 5.1 Méthode de gestion pour tous les projets MANUEL POUR MANAGER ManagerHERMES_FR.indd 1 20.05.15 12:05 ManagerHERMES_FR.indd 2 20.05.15 12:05 «Ce qui dure, c est le changement» (Michael Richter,

Plus en détail

Directives du Conseil des EPF concernant la gestion des risques des EPF et des établissements de recherche

Directives du Conseil des EPF concernant la gestion des risques des EPF et des établissements de recherche Directives du Conseil des EPF concernant la gestion des risques des EPF et des établissements de recherche du juillet 006 la version allemande fait foi Le Conseil des écoles polytechniques fédérales (Conseil

Plus en détail

Promotion Santé Suisse

Promotion Santé Suisse Promotion Santé Suisse Qu est-ce que promouvoir la santé? «La promotion de la santé est le processus qui confère aux populations les moyens d assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé, et d

Plus en détail