Links Consulting. Support de présentation. L expertise métier au service de la transformation et de la performance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Links Consulting. Support de présentation. L expertise métier au service de la transformation et de la performance"

Transcription

1 Links Consulting L expertise métier au service de la transformation et de la performance Support de présentation Dans quels domaines nos experts de la transformation accompagneront votre entreprise à vos cotés pour la rendre plus performante? 66, avenue des Champs Elysées Paris - Tél : (33)

2 Sommaire Le conseil en management dédié à la transformation des entreprises 1. Présentation de Links Consulting 2. Nos références 3. Nos offres métier 4. Notre méthodologie d intervention 2

3 Focus sur notre offre «Risk Management» (Extrait 1/3) Une approche en mode «Expert» pour servir une vision «Ensembliste» de la gestion des risques Méthodologie et Modélisation Impacts réglementaires Organisation et Gouvernance Risque de Marché VaR (paramétrique, Monte Carlo ) Expected Shortfall / CVaR Pricing Stress test et Back test VaR générale, VaR spécifique, VaR stressée (Bale 3) IRC, CVA et CRM (Bale 3) CRD3 (re-titrisation, trading book ) Performance de la filière risques au sens du CRBF (stratégie, organisation, optimisation ) Contrôle interne (Contrôle permanent; Contrôle périodique; Conformité) Pilotage et gestion des risques Politique de notation Politique de crédit Risque de contrepartie Risque de crédit VaR et CVaR PE, EE et Effective EPE NPV, PFE et CVA Stress test et Back test PD, LGD, EAD, R2, M Approches Standard, IRBF, IRBA Stress test et Back test EEPE stressé (Bale 3) VaR CVA, variabilité de la CVA et charge en capital (Bale 3) WWR, corrélation défavorable (Bale 3) Bale 2 CRD2, CRD3, CRD4 CRBF Stratégie risque (politique de risques ) Analyses sectorielles Reporting réglementaire et de gestion Rapprochement comptabilité / risques Veille réglementaire : Bale 2, Bale 3, COREP, FINREP, CRD, Solvency II, CRBF, Transpositions nationales, Sarbanes Oaxley, Lois de sécurité financière, Dodd Franck Normes et outils Risque opérationnel ALM (taux, liquidité et change) RCSA KRI Analyse de scénario AMA RAROC, TCI Loi d écoulement MNI Simulation statique et dynamique Stress test Bale 2 CRBF (97-02, 91-07, 02-01, ) LSF Murcef, Chatel, Cohésion sociale LCR (Bale 3) NSFR (Bale 3) Ratio de levier (Bale 3) Renforcement de la qualité et du niveau des fonds propres (Bale 3) Gestion des données de référence Procédures (reporting, contrôles ) Gestion des opérations (octroi, surveillance ) Recouvrement Optimisation des dispositifs de notation Collecte de données Normalisation (tiers, autorisations, utilisation, garanties, provision, Bale 2..) Optimisation des dispositifs de contrôle Processus de consolidation Calculs Evolutions des Systèmes Risques (moteurs, reporting, monitoring, suivi et control) 3

4 Focus sur notre offre «Risk Management» (Extrait 2/3) Bale 3 impacte la quasi totalité du périmètre couvert par Bale 2 tout en renforçant la maîtrise du risque de contrepartie, de la liquidité et du capital Pilier 1 Ratio de capital Capital Tier 1 Tier 2 De 4% à 6% (dès 2015) pour le Tier 1 Le «Core Tier 1» doit représenté 82,3% du Tier 1 Le «Core Tier 1» passe de 2% à 4,5% (dès 2015) Capital de conservation supplémentaire de 2,5% Capital contra cyclique supplémentaire de 0% à 2,5% Standard IRB F IRB A Pilier 2 Surveillance prudentielle RWA Credit CCR CEM EPE Evolutions dans le cadre de Bale 3 Pilier 3 Discipline de marché Mesure du CCR (EEPE, CVA, WWR, Asset Value Correlation, CCP) Dispositif de gestion du CCR (identification, mesure, gestion, décision et reporting) Dispositif de back testing et de stress testing du CCR CVA WWR Marché Standard IMA VaR Ratio de liquidité LCR NSFR LCR (= HQLA/TNLO > 100%) Période d observation dès 2013; introduction en 2015 Reporting mensuel avec possibilité de faire un reporting hebdomadaire ou quotidien Reporting dans le cadre du pilier 3 NSFR (= ASF/RSF > 100%) Période d observation dès 2013; introduction en 2015 Reporting trimestriel Reporting dans le cadre du pilier 3 Stressed VaR IRC Ratio de levier Opérationnel BIA Standard AMA Calcul : moyenne arithmétique des ratio de levier mensuel sur un trimestre Périmètre : social, consolidé et sous-consolidé Reporting à faire dans le cadre du pilier 3 puis pilier 1 en 2018 (à confirmer) Premières publications en 2015 et période d observation dès 2013 Concentration (Grands Risques) Légende Nouveau dans Bale 3; CRD4 Modifié dans Bale 3; CRD4 Modifié dans Bale 2,5 ; CRD3 Pas de changements depuis Bale 2 4

5 Focus sur notre offre «Risk Management» (Extrait 3/3) La validation des modèles est bien plus qu une contrainte réglementaire, elle permet aux établissements bancaires d améliorer leur maîtrise des risques et de mieux anticiper Documentation Qualité des données brutes Revue indépendante Evaluation qualitative Validation du modèle La documentation des modèles est un pré-requis pour éviter les «boites noires» Elle permet une meilleure compréhension de ce qu ils font et de maîtriser leur évolution Les données brutes contiennent des informations fondamentales qu il faut savoir interpréter au-delà des valeurs produites par les modèles Il s agit de réaliser une analyse des modèles par des acteurs n ayant pas contribuer au développement du modèle Les modèles ne peuvent pas remplacer l évaluation conceptuelle des risques Evaluer les modèles dans des conditions simples permet de renforcer leur fiabilité Il s agit d un processus officiel autorisant la mise en production du modèle Les décisionnaires doivent avoir l opinion d acteurs indépendants Implication du management Contrôler les résultats des modèles Mesurer et gérer le risque de modèle Exemples de dispositifs Les décisions doivent être prises par le management qui doit être correctement informé Il faut éviter que les quants décident seuls ou que le management décide sans maîtriser le contenu ou sans conseils Mettre en place une revue périodique des modèles Confronter les résultats à des preuves empiriques ou à des prix de marchés Il ne faut pas limiter les résultats d un modèle à une valeur compte tenu de l incertitude qui existe autour de cette valeur Il faut alors fournir des mesures de risques selon plusieurs approches (stress tests ) Revue indépendante des modèles F/O Supervision des revues de modèles Revue des modèles de risque de marché et de contrepartie, ALM, pilier 1 et 2, risque de crédit, assurance (solvency 2), retail (scoring) La mise en place d un processus de validation de modèles permet à la fois d améliorer leur fiabilité mais aussi d apporter une meilleure connaissance des limites et des conditions d utilisation de ces modèles 5

6 Vos contacts Links Consulting La référence du conseil dédiée à la transformation des entreprises 6

Formation «Ba le III (CRR, CRD4) : Approfondissement»

Formation «Ba le III (CRR, CRD4) : Approfondissement» Formation «Ba le III (CRR, CRD4) : Approfondissement» REFERENCE : 301 1. Objectif général Situer les enjeux de la nouvelle réglementation issue de Bâle III : «Capital Requirements Regulation (CRR)» et

Plus en détail

Offre «Directive UCITS V»

Offre «Directive UCITS V» Offre «Directive UCITS V» Undertakings for the Collective Investment In Transferable Securities V Aurélie GONCALVES T : +32 (0) 499 74 83 28 @ : a.goncalves@kpdp-consulting.fr UCITS V Opportunités et défis

Plus en détail

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Présentation de l offre BI CONSULTING La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Mai 2013 Valeur ajoutée 100% Banque Assurance 100% Systèmes de synthèse & de pilotage Des expertises

Plus en détail

Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux réglementaires et prudentiels

Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux réglementaires et prudentiels Secrétariat général de la Commission bancaire Maîtrise des risques sur le système d information des banques : Enjeux Forum des Compétences 7 décembre 2005 Pierre-Yves Thoraval Secrétaire général adjoint

Plus en détail

En route vers Bâle III

En route vers Bâle III Sommaire Rappel de la réglementation Bâle II Un contexte de crise Présentation de la réforme Le volet liquidité Exemples d interventions Rappel de la réglementation Bâle II 3 piliers Pilier I : l'exigence

Plus en détail

Formation «Les états COREP : risques de crédit»

Formation «Les états COREP : risques de crédit» Adapté Bâle III Formation «Les états COREP : risques de crédit» REFERENCE : 409 1. Objectif général Permettre à tout participant de se familiariser avec les états COREP relatifs au risque de crédit. Comprendre

Plus en détail

Références des missions en Gestion des Risques

Références des missions en Gestion des Risques Références des missions en Gestion des Risques DIRECTION DES RISQUES Service Calculs, Modèles et Reporting Depuis janvier 2011, ALGOFI accompagne la Direction des Risques sur la maîtrise d ouvrage bancaire

Plus en détail

Mise en œuvre des IFRS dans la banque

Mise en œuvre des IFRS dans la banque Mise en œuvre des IFRS dans la banque Responsables financiers et comptables des institutions financières Experts Comptables Commissaires aux Comptes Comprendre les fondements des normes IFRS Savoir traiter

Plus en détail

Solvency II. Contexte et enjeux de la réforme. Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com.

Solvency II. Contexte et enjeux de la réforme. Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com. Solvency II Contexte et enjeux de la réforme Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com Juin 2006 Sommaire Introduction Tour d horizon de Solvency II La gestion des risques

Plus en détail

Introduction au reporting COREP

Introduction au reporting COREP Introduction au reporting COREP «Un chantier à part au sein du projet Bâle II» Réalisé par Matthias LAVALEE Consultant Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com Avril 2006

Plus en détail

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières)

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières) Gestion des Risques Nos métiers par activité La Gestion des Risques consiste principalement à maîtriser et à contrôler l ensemble des risques de Crédit Agricole CIB afin de minimiser le coût du risque

Plus en détail

Formation «Bâle II, Pilier 2 : ICAAP, stress tests»

Formation «Bâle II, Pilier 2 : ICAAP, stress tests» Formation «Bâle II, Pilier 2 : ICAAP, stress tests» RÉFÉRENCE : 405 1. Objectif général Avoir une vision d ensemble du pilier 2 de Bâle II et de ses impacts. Acquérir un niveau d expertise permettant de

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

BANKING BUSINESS CONSULTING. Luxembourg Paris Brussels. STRESS TESTS JUNE 2012 Défis majeurs et best practices

BANKING BUSINESS CONSULTING. Luxembourg Paris Brussels. STRESS TESTS JUNE 2012 Défis majeurs et best practices BANKING BUSINESS CONSULTING Luxembourg Paris Brussels STRESS TESTS JUNE 2012 Défis majeurs et best practices 12/06/2012 1 Luxembourg Paris Brussels Les stress tests ou tests de résistance sont des techniques

Plus en détail

Sommaire. 1. Présentation de 2J Associés. 2. Nos métiers. 3. Nos valeurs. 4. Nos offres. 5. Exemples de missions réalisées

Sommaire. 1. Présentation de 2J Associés. 2. Nos métiers. 3. Nos valeurs. 4. Nos offres. 5. Exemples de missions réalisées Sommaire 1. Présentation de 2J Associés 2. Nos métiers 3. Nos valeurs 4. Nos offres 5. Exemples de missions réalisées 1. Présentation de 2J Associés 2J Associés est un cabinet d expertise comptable indépendant

Plus en détail

Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives. Equinox-Cognizant, tous droits réservés. 2014.

Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives. Equinox-Cognizant, tous droits réservés. 2014. Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives 2014 Contexte du BCBS 239 2 Une nouvelle exigence Les Principes aux fins de l agrégation des données sur les et de la notification des

Plus en détail

L exposition au risque de contrepartie sous Bâle III. Focus sur EEPE & CVA. Éclairage, par Harwell Management

L exposition au risque de contrepartie sous Bâle III. Focus sur EEPE & CVA. Éclairage, par Harwell Management L exposition au risque de sous Bâle III Focus sur EEPE & CVA Éclairage, par Harwell Management 1 Table des Matières Grises L exposition au risque de sous Bâle III Focus sur EEPE & CVA En quelques mots

Plus en détail

Revue de l approche IRB par l EBA : les impacts sur le dispositif de notation Etat des lieux des premières publications

Revue de l approche IRB par l EBA : les impacts sur le dispositif de notation Etat des lieux des premières publications Revue de l approche IRB par l EBA : les impacts sur le dispositif de notation Etat des lieux des premières publications Equinox-Cognizant Contexte Vers une harmonisation des méthodes de calcul de RWA à

Plus en détail

BANKING BUSINESS CONSULTING. Luxembourg Paris Brussels. POINT OF VIEW MAY 2012 Bâle III : la réforme de la liquidité dans les banques

BANKING BUSINESS CONSULTING. Luxembourg Paris Brussels. POINT OF VIEW MAY 2012 Bâle III : la réforme de la liquidité dans les banques BANKING BUSINESS CONSULTING Luxembourg Paris Brussels POINT OF VIEW MAY 2012 Bâle III : la réforme de la liquidité dans les banques 11/05/2012 Luxembourg Paris Brussels La réforme Bâle III a énoncé de

Plus en détail

LES ACCORDS DE BÂLE III ET LA PREVENTION DES RISQUES FINANCIERS EN MILIEU BANCAIRE

LES ACCORDS DE BÂLE III ET LA PREVENTION DES RISQUES FINANCIERS EN MILIEU BANCAIRE LES ACCORDS DE BÂLE III ET LA PREVENTION DES RISQUES FINANCIERS EN MILIEU BANCAIRE Les accords de Bâle et la gestion des risques financiers en milieu bancaire Dispositif Bâle 2.5 (approuvé en juillet 2009)

Plus en détail

L expérience marocaine en matière de financement des PME

L expérience marocaine en matière de financement des PME L expérience marocaine en matière de financement des PME Par Monsieur Monsieur Ahmed LAHRACHE Adjoint au Directeur de la Supervision Bancaire i d l d l d h b Financement de la PME dans les pays du Maghreb

Plus en détail

EDC. Analyse des risques bancaires 5 ème année Finances Dominique Soulier. Durée de l épreuve : 2 heures

EDC. Analyse des risques bancaires 5 ème année Finances Dominique Soulier. Durée de l épreuve : 2 heures EDC Analyse des risques bancaires 5 ème année Finances Dominique Soulier Durée de l épreuve : 2 heures Calculatrice autorisée Pas de documentation autorisée Notation Questions à choix multiples (25) Une

Plus en détail

BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ

BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ COMMENT AMELIORER LA LIQUIDITE DE VOS ACTIFS? «Bâle III, dispositif international de mesure, normalisation et surveillance du risque de liquidité» est paru en

Plus en détail

CABINET DE CONSEIL FINANCE & RISK MANAGEMENT

CABINET DE CONSEIL FINANCE & RISK MANAGEMENT CABINET DE CONSEIL FINANCE & RISK MANAGEMENT Management des risques Banque de financement Asset Management Gouvernances, risques et conformité Sommaire Notre identité Page 3 Nos implantations Page 4 Nos

Plus en détail

SF ou ECS: quel statut choisir? Le reporting prudentiel des SF

SF ou ECS: quel statut choisir? Le reporting prudentiel des SF SF ou ECS: quel statut choisir? Le reporting prudentiel des SF ASFFOR le 13 février 2014 1 Introduction L arrêté du 23 décembre 2013 relatif au régime prudentiel des sociétés de financement a donné à l

Plus en détail

La revue fondamentale du portefeuille de négociation, une réponse aux limites observées pendant la crise

La revue fondamentale du portefeuille de négociation, une réponse aux limites observées pendant la crise La revue fondamentale du portefeuille de négociation, une réponse aux limites observées pendant la crise Conférence PRMIA Revue Fondamentale du Trading Book Quel trading pour les années à venir Paris,

Plus en détail

Placer la gestion des risques au cœur de la performance de l entreprise

Placer la gestion des risques au cœur de la performance de l entreprise Financial Services the way we do it Placer la gestion des risques au cœur de la performance de l entreprise Le risk management : une exigence réglementaire au service du pilotage de la performance de l

Plus en détail

La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins métiers

La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins métiers La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins métiers Présentation de BI consulting Faits & chiffres NOS EXPERTISES MÉTIER 100% Secteur Financier : Retail Banking, CIB, Assurance, Asset Management,

Plus en détail

Contrôler, optimiser, anticiper : la Direction Financière au centre de l activité bancaire

Contrôler, optimiser, anticiper : la Direction Financière au centre de l activité bancaire Contrôler, optimiser, anticiper : la Direction Financière au centre de l activité bancaire Les turbulences financières actuelles, symptômes de mutations structurelles du système financier, Les évènements

Plus en détail

Organisation de la gestion des risques - Solvabilité II et ORSA - Jean-François DECROOCQ

Organisation de la gestion des risques - Solvabilité II et ORSA - Jean-François DECROOCQ Organisation de la gestion des risques - Solvabilité II et ORSA - Jean-François DECROOCQ 1 LA GESTION DES RISQUES : La formalisation de règles de gestion et de techniques de mesure du risque 2 COSO un

Plus en détail

Présentation à l EIFR. 25 mars 2014

Présentation à l EIFR. 25 mars 2014 Présentation à l EIFR 25 mars 2014 1 Contexte BCBS 239 Les établissements font face depuis les cinq dernières années aux nombreux changements réglementaires visant à renforcer la résilience du secteur:

Plus en détail

De BÂLE II à SOLVABILITE II FRACTALES 2005

De BÂLE II à SOLVABILITE II FRACTALES 2005 De BÂLE II à SOLVABILITE II Solvabilité II s inspire largement des accords de Bâle II et en reprend les grands principes avec la structure en «trois piliers» La tentation est forte de reproduire également

Plus en détail

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015 Optimisation de la gestion des risques opérationnels EIFR 10 février 2015 L ADN efront METIER TECHNOLOGIE Approche métier ERM/GRC CRM Gestion Alternative Approche Technologique Méthodologie Implémentation

Plus en détail

Dans le cadre du projet régional portant sur le logement abordable et le financement de l habitat.

Dans le cadre du projet régional portant sur le logement abordable et le financement de l habitat. Dans le cadre du projet régional portant sur le logement abordable et le financement de l habitat. Le Ministère de l Economie et des Finances Direction du Trésor et des Finances Extérieures La Banque Mondiale

Plus en détail

Présentation commerciale. Novembre 2014

Présentation commerciale. Novembre 2014 Présentation commerciale Novembre 2014 Présentation du cabinet (1/2) BIAT (Banque Internationale Arabe de Tunisie) La banque commerciale privée leader en Tunisie et l une des plus importantes au Maghreb.

Plus en détail

Approches fondées sur les notations internes (approche de base et approche avancée) 1 Lettre comportant une demande formelle d approbation

Approches fondées sur les notations internes (approche de base et approche avancée) 1 Lettre comportant une demande formelle d approbation ANNEXE 1 Approches fondées sur les notations internes (approche de base et approche avancée) Cette annexe énumère les informations qu un établissement doit transmettre à la CBFA pour que son dossier en

Plus en détail

Les banques et la stabilité financière

Les banques et la stabilité financière Les banques et la stabilité financière 26e Rendez vous de la Mondialisation : Banques et stabilité financière dans la mondialisation Mercredi 27 juin 2012 Laurent Clerc Directeur de la stabilité financière

Plus en détail

Examen de Gestion des Risques Financiers

Examen de Gestion des Risques Financiers Examen de Gestion des Risques Financiers Thierry Roncalli 4 janvier 2012 Merci de rédiger entièrement vos réponses. 1 Les réglementations Bâle II et Bâle III 1. Quelles sont les principales différences

Plus en détail

FrontERM. Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II

FrontERM. Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II FrontERM Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II efront - Présentation Nos valeurs CA en M SATISFACTION CLIENT 31% Croissance organique 37 48,0

Plus en détail

Catalogue de Formations 2014

Catalogue de Formations 2014 Catalogue de Formations 2014 Basé à Paris, le cabinet AZERRISK Advantage vous propose des accompagnements multiples : formation, conseil sur place et à distance ainsi que la mise en place de solutions

Plus en détail

Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins

Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins Présentation dans le cadre de l événement «Journée carrière PRMIA» 17 mars 2015 Mathieu Derome, M.Sc. Directeur Principal

Plus en détail

Valorisation des instruments complexes

Valorisation des instruments complexes Valorisation des instruments complexes Contrainte réglementaire ou opportunité: le retour d expérience d une société de gestion Mars 2 0 1 2 p0 P0 Préambule: le fondement réglementaire pour les sociétés

Plus en détail

Le Collateral Management

Le Collateral Management Le Collateral Management Éclairage, par Harwell Management 1 Table des Matières Grises Collateral Management 2 GESTION DU COLLATERAL En quelques mots Collatéral : actif financier servant de garantie dans

Plus en détail

La surveillance prudentielle des institutions de dépôt

La surveillance prudentielle des institutions de dépôt La surveillance prudentielle des institutions de dépôt Journée des carrières de PRMIA Montréal Présentée par : Gouro Sall Diagne Mardi 17 mars 2015 Autorité des marchés financiers AGENDA L AUTORITÉ DES

Plus en détail

Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales

Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales EIFR Risques opérationnels Enjeux structurels et défis à venir Paris, 5 novembre 2014 Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales Philippe BILLARD Chef du service des affaires internationales

Plus en détail

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II 25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II Avertissement Cette présentation peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie de la Société Générale.

Plus en détail

La filière risques et l information de la gouvernance. Risques de crédit. Jean de Dreux-Brézé

La filière risques et l information de la gouvernance. Risques de crédit. Jean de Dreux-Brézé La filière risques et l information de la gouvernance Risques de crédit Jean de Dreux-Brézé Sommaire 1 2 3 Organisation générale de la filière risques Les différentes formes d information de la gouvernance

Plus en détail

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux...

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Directions Financières dirigeants d entreprise fonds d investissement Avocats, mandataires & liquidateurs judiciaires Notre mission Répondre

Plus en détail

La gestion des risques en assurances de dommages: Un exemple concret

La gestion des risques en assurances de dommages: Un exemple concret La gestion des risques en assurances de dommages: Un exemple concret 1 Contenu 1. Gouvernance de la gestion de risques dans le Groupe AXA 2. AXA Canada - Structure organisationnelle de la gestion de risques

Plus en détail

Risk Adjusted Return On Capital

Risk Adjusted Return On Capital Master gestion des risques Abdelkader Bousabaa 19 Novembre 2008 Historique Définition Historique Charles S. Sanford (Bankers Trust) Développement tardif en France État des lieux Historique Définition Définition

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-62, 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-62, 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion d OPCVM ou d OPCI et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des risques Textes

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS METIER Gérer et optimiser la trésorerie court terme Optimiser et organiser la politique crédits clients

CATALOGUE DE FORMATIONS METIER Gérer et optimiser la trésorerie court terme Optimiser et organiser la politique crédits clients IZY TARGET-IZY TARGET-IZY TARGET-IZY TARGET CATALOGUE DE FORMATIONS METIER Gérer et optimiser la trésorerie court terme Optimiser et organiser la politique crédits clients IZY TARGET 39 Av Lalla Yacout

Plus en détail

Table des matières. Section 1. Bâle I, Bâle II, Bâle III : même combat... 3

Table des matières. Section 1. Bâle I, Bâle II, Bâle III : même combat... 3 Table des matières Introduction.... 1 Chapitre 1 De quoi s agit-il?.... 3 Section 1. Bâle I, Bâle II, Bâle III : même combat.... 3 Section 2. Pourquoi les banques?.... 3 1. Protéger les épargnants....

Plus en détail

Bâle II. Changements en cours. Janvier 2010

Bâle II. Changements en cours. Janvier 2010 Bâle II Changements en cours Janvier 2010 Sommaire Renforcer de la résistance du secteur bancaire Les raisons des changements. Les fonds propres. Risque de contrepartie. Introduction d un ratio de levier

Plus en détail

Jean-Francois DECROOCQ - 03/01/2012

Jean-Francois DECROOCQ - 03/01/2012 www.varm.fr Solvabilité 2 commentaires sur l ORSA Jean-Francois DECROOCQ - 03/01/2012 Sommaire Introduction... 2 Principes pour une gestion intégrée des risques... 3 La mise en place de l ORSA... 5 Introduction

Plus en détail

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL SOMMAIRE Édito... page 3 Axiwell Financial Services... Exemples de missions réalisées... Nos offres spécifiques... Risques / Conformité / Réglementaire...

Plus en détail

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9.

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. Rapport Pilier 3 Informations au 31 décembre 2012 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. INTRODUCTION...1 adéquation DES FONDS PROPRES...7 POLITIQUE DE GESTION DES FONDS PROPRES ET DES RISQUES.... 17 RISQUE DE CRÉDIT

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion de placements collectifs et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des Textes

Plus en détail

AUDISOFT OXEA PERFORMANCE CONFORMITE RISQUES

AUDISOFT OXEA PERFORMANCE CONFORMITE RISQUES AUDISOFT OXEA PERFORMANCE CONFORMITE RISQUES CARTE D IDENTITE POSITIONNEMENT ENGAGEMENTS Société de conseil spécialisée dans la performance des organisations, la gestion des risques, la conformité et le

Plus en détail

La clé de votre réussite, notre engagement!

La clé de votre réussite, notre engagement! La clé de votre réussite, notre engagement! Quelques mots sur la société Ofineo Conseil est une société d organisation en système d information et d ingénierie en technologies innovantes créée en mai 2011.

Plus en détail

La gestion des risques : impacts stratégiques et organisationnels au niveau de la gouvernance des

La gestion des risques : impacts stratégiques et organisationnels au niveau de la gouvernance des La gestion des risques : impacts stratégiques et organisationnels au niveau de la gouvernance des entreprises ABF Dr Moez JOUDI Expert-Consultant en gouvernance et stratégie Président de l ATG Enseignant-chercheur

Plus en détail

Gouvernance et contrôle interne Table ronde

Gouvernance et contrôle interne Table ronde Gouvernance et contrôle interne Table ronde Conférence ASSFOR 10 Marie-Agnès NICOLET Regulation Partners Présidente fondatrice 35, Boulevard Berthier 75017 Paris marieagnes.nicolet@regulationpartners.com

Plus en détail

L essentiel des marchés financiers

L essentiel des marchés financiers Éric Chardoillet Marc Salvat Henri Tournyol du Clos L essentiel des marchés financiers Front office, post-marché et gestion des risques, 2010 ISBN : 978-2-212-54674-3 Table des matières Introduction...

Plus en détail

Exemples d actualité pour la mise en application de normes internationales sur les fonds propres et les liquidités

Exemples d actualité pour la mise en application de normes internationales sur les fonds propres et les liquidités Exemples d actualité pour la mise en application de normes internationales sur les fonds propres et les liquidités Séminaire des journalistes 2014 Hôtel Bellevue Palace, Berne 3 juin 2014 Dr Markus Staub

Plus en détail

Cabinet d expertise comptable, d audit et de conseil

Cabinet d expertise comptable, d audit et de conseil Cabinet d expertise comptable, d audit et de conseil au service d entreprises marocaines et de filiales d entreprises internationales MTB CONSULTING accompagne des entreprises marocaines et des filiales

Plus en détail

Formation «L essentiel de la réglementation»

Formation «L essentiel de la réglementation» Formation «L essentiel de la réglementation» REFERENCE : 500 1. Objectif général Présenter sous forme synthétique l ensemble des textes réglementaires applicables au secteur bancaire et financier. Identifier

Plus en détail

Communication Financière. 04 juin 2013

Communication Financière. 04 juin 2013 Communication Financière 04 juin 2013 1 Sommaire Présentation de l ATB Le groupe ATB ATB trente ans de croissance Stratégies, performances et fondamentaux de la décennie Performances de 2012 Axes de développements

Plus en détail

Processus du G20. Sommet Bancaire Francophone 2011. Michel Cardona, Secrétaire Général Adjoint de l Autorité de Contrôle Prudentiel

Processus du G20. Sommet Bancaire Francophone 2011. Michel Cardona, Secrétaire Général Adjoint de l Autorité de Contrôle Prudentiel Sommet Bancaire Francophone 2011 Bâle 3 et nouvelles règles prudentielles Processus du G20 Banque 04/03/2011 de France - Autorité de Contrôle Prudentiel Michel Cardona, Secrétaire Général Adjoint de l

Plus en détail

Capital Requirement Regulation

Capital Requirement Regulation Capital Requirement Regulation Sommaire du règlement UE n 575/2013 Exigences prudentielles applicables aux établissements de crédit et entreprises d investissement La directive CRD IV et le règlement

Plus en détail

Table des matières. Remerciements 15

Table des matières. Remerciements 15 Pratiques et techniques bancaires 5 Table des matières Remerciements 15 1 Introduction 16 11 À l origine du métier de banquier 17 12 Intermédiation financière 18 121 Ménages 19 122 Entreprises 19 123 États

Plus en détail

Contrôle interne Le nouveau cadre prudentiel

Contrôle interne Le nouveau cadre prudentiel Contrôle interne Le nouveau cadre prudentiel ASF Formation 10 février 2015 Sommaire 1. Introduction 2. Focus sur le nouvel arrêté relatif au contrôle interne 3. Les principales mesures de transposition

Plus en détail

Des solutions sur-mesure pour votre croissance

Des solutions sur-mesure pour votre croissance www.lzexperts.com 1 Des solutions sur-mesure pour votre croissance 2 à propos de LZ Experts LZ Experts développe des missions d audit, de conseil et de formation dans l optique d apporter à ses clients

Plus en détail

INNOVER LA FINANCE A VOS COTES

INNOVER LA FINANCE A VOS COTES INNOVER LA FINANCE A VOS COTES SOMMAIRE QUI SOMMES NOUS? NOS VALEURS MODELE ET STRATEGIE D ENTREPRISE POSITIONNEMENT ET AVANTAGE STRATEGIQUE NOS DOMAINES D EXPERTISE QUI SOMMES NOUS? CIRA FINANCE est un

Plus en détail

Le risque de contrepartie

Le risque de contrepartie Le risque de contrepartie Gérer les risques en temps de crise 20/06/2012 Idriss Tchapda Djamen Sommaire Exécutif n Le risque de contrepartie reçoit une attention considérable de la part des régulateurs

Plus en détail

TABLES DE CONCORDANCE DU DOCUMENT DE REFERENCE : PILIER 3 ET RECOMMANDATIONS DE L EDTF

TABLES DE CONCORDANCE DU DOCUMENT DE REFERENCE : PILIER 3 ET RECOMMANDATIONS DE L EDTF TABLES DE CONCORDANCE DU DOCUMENT DE REFERENCE : PILIER 3 ET RECOMMANDATIONS DE L EDTF INFORMATIONS AU 31 DÉCEMBRE 2014 TABLE DE CONCORDANCE PILIER III I TABLES DE CONCORDANCE I 9 TABLE DE CONCORDANCE

Plus en détail

Gilbert Issard Conseil www.issard.com

Gilbert Issard Conseil www.issard.com Gilbert Issard Conseil LE NOUVEL ACCORD DE BALE...3 1. Pilier 1 : Exigences minimales de fonds propres... 3 2. Pilier 2 : Processus de surveillance prudentielle... 6 3. Pilier 3 : Discipline de marché...

Plus en détail

OFFRE D ACCOMPAGNEMENT

OFFRE D ACCOMPAGNEMENT OFFRE D ACCOMPAGNEMENT DU TRÉSORIER Votre partenaire opérationnel Copyright Netilys Consulting, 2013. Tous droits réservés www.netilys.com La mission de Netilys Le trésorier a pour mission de garantir

Plus en détail

Atelier Risques. Qualité des données dans le cadre réglementaire : les enjeux de conformité et de performance. En partenariat avec :

Atelier Risques. Qualité des données dans le cadre réglementaire : les enjeux de conformité et de performance. En partenariat avec : Atelier Risques En partenariat avec : Qualité des données dans le cadre réglementaire : les enjeux de conformité et de performance La qualité des données est un enjeu essentiel des projets réglementaires

Plus en détail

Rentabilité des assurances des emprunteurs Impacts de la directive «Solvency 2» et des normes IFRS

Rentabilité des assurances des emprunteurs Impacts de la directive «Solvency 2» et des normes IFRS Rentabilité des assurances des emprunteurs Impacts de la directive «Solvency 2» et des normes IFRS Paris, vendredi 28 mai 2010 Cédric AKAKPO-MAXWELL cmaxwell@galea-associes.eu http://www.galea-associes.eu

Plus en détail

Comment réussir la mise en conformité BCBS 239 dans les délais: «Enjeux réglementaires et défis organisationnels»

Comment réussir la mise en conformité BCBS 239 dans les délais: «Enjeux réglementaires et défis organisationnels» Comment réussir la mise en conformité BCBS 239 dans les délais: «Enjeux réglementaires et défis organisationnels» Avril 2015 Contact Dominique Peneau-Gerbaux d.peneau-gerbaux@b-a-w.com Business At Work

Plus en détail

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle enjeux Comment accroître la qualité de vos services tout en maîtrisant vos coûts? Equinox Consulting vous accompagne aussi bien dans la définition

Plus en détail

DE LA STRATEGIE D IMPLEMENTATION D BALE II EN TUNISIE

DE LA STRATEGIE D IMPLEMENTATION D BALE II EN TUNISIE L implémentation mentation de Bâle II dans les banques maghrébines DE LA STRATEGIE D IMPLEMENTATION D DE BALE II EN TUNISIE Badreddine BARKIA Directeur Général G de la Supervision Bancaire Banque Centrale

Plus en détail

Dans le cadre du projet régional portant sur le logement abordable et le financement de l habitat.

Dans le cadre du projet régional portant sur le logement abordable et le financement de l habitat. Dans le cadre du projet régional portant sur le logement abordable et le financement de l habitat. Le Ministère de l Economie et des Finances Direction du Trésor et des Finances Extérieures La Banque Mondiale

Plus en détail

La réforme de l organisation prudentielle

La réforme de l organisation prudentielle Réglementation 7 La réforme de l organisation prudentielle La mise en place de ces dispositifs prudentiels a incontestablement amélioré la sécurité du système financier. Il ne permet cependant plus aujourd

Plus en détail

EXPERTISE COMPTABLE. Libérer. Développer. de la Gestion Quotidienne, la Stratégie d Entreprise.

EXPERTISE COMPTABLE. Libérer. Développer. de la Gestion Quotidienne, la Stratégie d Entreprise. EXPERTISE EXPERTISE COMPTABLE Libérer de la Gestion Quotidienne, Développer la Stratégie d Entreprise. De l'audit au conseil et à la mise en place de missions d'expertise comptable, S&A vous apporte une

Plus en détail

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS ANNEXE AU RAPPORT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 24 AVRIL 2007 RELATIVE

Plus en détail

Asset Quality Review

Asset Quality Review Asset Quality Review Eclairage, par Harwell Management 1 Table des Matières En quelques mots... 3 Contexte : une confiance sur la santé des bilans des banques européennes fragile... 3 Objectifs et Enjeux...

Plus en détail

AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence

AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence Gestion de la Performance, Business Intelligence, Big Data Domaine d expertise «Business Intelligence» Un accompagnement adapté à votre métier dans toutes

Plus en détail

offre PoWER* *Project offer With Engagement And Results CONNECTING BUSINESS & TECHNOLOGY

offre PoWER* *Project offer With Engagement And Results CONNECTING BUSINESS & TECHNOLOGY offre PoWER* *Project offer With Engagement And Results CONNECTING BUSINESS & TECHNOLOGY P O W E R Présentation de l offre Des solutions technologiques sur-mesure pour vos projets l offre power regroupe

Plus en détail

Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines

Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines La DRH fait face à de nouveaux défis Quelle stratégie adopter pour que toutes les filiales acceptent de mettre en place un outil groupe? Comment

Plus en détail

Gestion des risques Enjeux actuels et défis à relever. Catherine Bienstock

Gestion des risques Enjeux actuels et défis à relever. Catherine Bienstock Gestion des risques Enjeux actuels et défis à relever Catherine Bienstock 14 octobre 2014 Sommaire 1. Diversification et complexification des risques 2. Exigences des interlocuteurs 3. Sophistication des

Plus en détail

GROUPE CIC INFORMATIONS RELATIVES AU PILIER 3 DE BALE II EXERCICE 2009. Pilier 3 p.1

GROUPE CIC INFORMATIONS RELATIVES AU PILIER 3 DE BALE II EXERCICE 2009. Pilier 3 p.1 GROUPE CIC INFORMATIONS RELATIVES AU PILIER 3 DE BALE II EXERCICE 2009 Pilier 3 p.1 Informations sur les risques du ratio de solvabilité GESTION DES RISQUES... 3 COMPOSITION DES FONDS PROPRES... 4 ADEQUATION

Plus en détail

Comment utiliser les modèles mathématiques pour concevoir les stress tests?

Comment utiliser les modèles mathématiques pour concevoir les stress tests? Comment utiliser les modèles mathématiques pour concevoir les stress tests? Idriss Tchapda-Djamen 18 décembre 2015 Sommaire Exécutif 1. Les stress tests ont pris une importance depuis la dernière crise

Plus en détail

Expertise, Métiers et Logiciels de Microfinance

Expertise, Métiers et Logiciels de Microfinance La microfinance se développe actuellement pour dépasser le stade du «crédit aux entreprises» et s élargir aux «services financiers destinés à réduire la vulnérabilité et améliorer le niveau de vie». Dans

Plus en détail

Régulation bancaire globale: le rôle de la BRI. Les accords de Bâle II & III. Bâle II, Mac Donough. Les nouveaux accords de Bâle II.

Régulation bancaire globale: le rôle de la BRI. Les accords de Bâle II & III. Bâle II, Mac Donough. Les nouveaux accords de Bâle II. Régulation bancaire globale: le rôle de la BRI Les nouveaux accords de Bâle II Les 3 piliers Les accords de Bâle II & III ESC SFAX Février 2015 Besoin de Capital minimum Supervision des Processus Réglementation

Plus en détail

Formation. Langues. Compétences. Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris

Formation. Langues. Compétences. Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris Téléphone Domicile : 01 46 51 72 75 Portable : 06 64 89 06 58 Email : gilbert@issard.com Blog : blog.issard.com Site : www.issard.com Né le 2 novembre

Plus en détail

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne Contexte Depuis plusieurs années, les institutions publiques doivent faire face à de nouveaux défis pour améliorer leurs

Plus en détail

Conseil et Solutions Intelligentes en Gestion des Risques pour votre entreprise

Conseil et Solutions Intelligentes en Gestion des Risques pour votre entreprise Conseil et Solutions Intelligentes en Gestion des Risques pour votre entreprise Janvier 2011 : profil & métier Profil Créé en 2001, résulte d un spin-off émanant de l un des acteurs majeurs du marché mondial

Plus en détail

Quantification des Risques

Quantification des Risques Quantification des Risques Comment considérer les aléas dans une projection financière? PragmaRisk met à disposition des solutions et des méthodes permettant de considérer les aléas dans vos projections

Plus en détail

BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques

BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques 1 BCBS 239 Repenser la gestion des données Risques Etude Ailancy du 19 janvier 2015 2 1. Quelques mots sur Ailancy 2. Présentation de BCBS 239 et de ses impacts pour les Banques QUELQUES MOTS SUR AILANCY

Plus en détail