Links Consulting. Support de présentation. L expertise métier au service de la transformation et de la performance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Links Consulting. Support de présentation. L expertise métier au service de la transformation et de la performance"

Transcription

1 Links Consulting L expertise métier au service de la transformation et de la performance Support de présentation Dans quels domaines nos experts de la transformation accompagneront votre entreprise à vos cotés pour la rendre plus performante? 66, avenue des Champs Elysées Paris - Tél : (33)

2 Sommaire Le conseil en management dédié à la transformation des entreprises 1. Présentation de Links Consulting 2. Nos références 3. Nos offres métier 4. Notre méthodologie d intervention 2

3 Focus sur notre offre «Risk Management» (Extrait 1/3) Une approche en mode «Expert» pour servir une vision «Ensembliste» de la gestion des risques Méthodologie et Modélisation Impacts réglementaires Organisation et Gouvernance Risque de Marché VaR (paramétrique, Monte Carlo ) Expected Shortfall / CVaR Pricing Stress test et Back test VaR générale, VaR spécifique, VaR stressée (Bale 3) IRC, CVA et CRM (Bale 3) CRD3 (re-titrisation, trading book ) Performance de la filière risques au sens du CRBF (stratégie, organisation, optimisation ) Contrôle interne (Contrôle permanent; Contrôle périodique; Conformité) Pilotage et gestion des risques Politique de notation Politique de crédit Risque de contrepartie Risque de crédit VaR et CVaR PE, EE et Effective EPE NPV, PFE et CVA Stress test et Back test PD, LGD, EAD, R2, M Approches Standard, IRBF, IRBA Stress test et Back test EEPE stressé (Bale 3) VaR CVA, variabilité de la CVA et charge en capital (Bale 3) WWR, corrélation défavorable (Bale 3) Bale 2 CRD2, CRD3, CRD4 CRBF Stratégie risque (politique de risques ) Analyses sectorielles Reporting réglementaire et de gestion Rapprochement comptabilité / risques Veille réglementaire : Bale 2, Bale 3, COREP, FINREP, CRD, Solvency II, CRBF, Transpositions nationales, Sarbanes Oaxley, Lois de sécurité financière, Dodd Franck Normes et outils Risque opérationnel ALM (taux, liquidité et change) RCSA KRI Analyse de scénario AMA RAROC, TCI Loi d écoulement MNI Simulation statique et dynamique Stress test Bale 2 CRBF (97-02, 91-07, 02-01, ) LSF Murcef, Chatel, Cohésion sociale LCR (Bale 3) NSFR (Bale 3) Ratio de levier (Bale 3) Renforcement de la qualité et du niveau des fonds propres (Bale 3) Gestion des données de référence Procédures (reporting, contrôles ) Gestion des opérations (octroi, surveillance ) Recouvrement Optimisation des dispositifs de notation Collecte de données Normalisation (tiers, autorisations, utilisation, garanties, provision, Bale 2..) Optimisation des dispositifs de contrôle Processus de consolidation Calculs Evolutions des Systèmes Risques (moteurs, reporting, monitoring, suivi et control) 3

4 Focus sur notre offre «Risk Management» (Extrait 2/3) Bale 3 impacte la quasi totalité du périmètre couvert par Bale 2 tout en renforçant la maîtrise du risque de contrepartie, de la liquidité et du capital Pilier 1 Ratio de capital Capital Tier 1 Tier 2 De 4% à 6% (dès 2015) pour le Tier 1 Le «Core Tier 1» doit représenté 82,3% du Tier 1 Le «Core Tier 1» passe de 2% à 4,5% (dès 2015) Capital de conservation supplémentaire de 2,5% Capital contra cyclique supplémentaire de 0% à 2,5% Standard IRB F IRB A Pilier 2 Surveillance prudentielle RWA Credit CCR CEM EPE Evolutions dans le cadre de Bale 3 Pilier 3 Discipline de marché Mesure du CCR (EEPE, CVA, WWR, Asset Value Correlation, CCP) Dispositif de gestion du CCR (identification, mesure, gestion, décision et reporting) Dispositif de back testing et de stress testing du CCR CVA WWR Marché Standard IMA VaR Ratio de liquidité LCR NSFR LCR (= HQLA/TNLO > 100%) Période d observation dès 2013; introduction en 2015 Reporting mensuel avec possibilité de faire un reporting hebdomadaire ou quotidien Reporting dans le cadre du pilier 3 NSFR (= ASF/RSF > 100%) Période d observation dès 2013; introduction en 2015 Reporting trimestriel Reporting dans le cadre du pilier 3 Stressed VaR IRC Ratio de levier Opérationnel BIA Standard AMA Calcul : moyenne arithmétique des ratio de levier mensuel sur un trimestre Périmètre : social, consolidé et sous-consolidé Reporting à faire dans le cadre du pilier 3 puis pilier 1 en 2018 (à confirmer) Premières publications en 2015 et période d observation dès 2013 Concentration (Grands Risques) Légende Nouveau dans Bale 3; CRD4 Modifié dans Bale 3; CRD4 Modifié dans Bale 2,5 ; CRD3 Pas de changements depuis Bale 2 4

5 Focus sur notre offre «Risk Management» (Extrait 3/3) La validation des modèles est bien plus qu une contrainte réglementaire, elle permet aux établissements bancaires d améliorer leur maîtrise des risques et de mieux anticiper Documentation Qualité des données brutes Revue indépendante Evaluation qualitative Validation du modèle La documentation des modèles est un pré-requis pour éviter les «boites noires» Elle permet une meilleure compréhension de ce qu ils font et de maîtriser leur évolution Les données brutes contiennent des informations fondamentales qu il faut savoir interpréter au-delà des valeurs produites par les modèles Il s agit de réaliser une analyse des modèles par des acteurs n ayant pas contribuer au développement du modèle Les modèles ne peuvent pas remplacer l évaluation conceptuelle des risques Evaluer les modèles dans des conditions simples permet de renforcer leur fiabilité Il s agit d un processus officiel autorisant la mise en production du modèle Les décisionnaires doivent avoir l opinion d acteurs indépendants Implication du management Contrôler les résultats des modèles Mesurer et gérer le risque de modèle Exemples de dispositifs Les décisions doivent être prises par le management qui doit être correctement informé Il faut éviter que les quants décident seuls ou que le management décide sans maîtriser le contenu ou sans conseils Mettre en place une revue périodique des modèles Confronter les résultats à des preuves empiriques ou à des prix de marchés Il ne faut pas limiter les résultats d un modèle à une valeur compte tenu de l incertitude qui existe autour de cette valeur Il faut alors fournir des mesures de risques selon plusieurs approches (stress tests ) Revue indépendante des modèles F/O Supervision des revues de modèles Revue des modèles de risque de marché et de contrepartie, ALM, pilier 1 et 2, risque de crédit, assurance (solvency 2), retail (scoring) La mise en place d un processus de validation de modèles permet à la fois d améliorer leur fiabilité mais aussi d apporter une meilleure connaissance des limites et des conditions d utilisation de ces modèles 5

6 Vos contacts Links Consulting La référence du conseil dédiée à la transformation des entreprises 6

Références des missions en Gestion des Risques

Références des missions en Gestion des Risques Références des missions en Gestion des Risques DIRECTION DES RISQUES Service Calculs, Modèles et Reporting Depuis janvier 2011, ALGOFI accompagne la Direction des Risques sur la maîtrise d ouvrage bancaire

Plus en détail

Formation «Les états COREP : risques de crédit»

Formation «Les états COREP : risques de crédit» Adapté Bâle III Formation «Les états COREP : risques de crédit» REFERENCE : 409 1. Objectif général Permettre à tout participant de se familiariser avec les états COREP relatifs au risque de crédit. Comprendre

Plus en détail

Catalogue de Formations 2014

Catalogue de Formations 2014 Catalogue de Formations 2014 Basé à Paris, le cabinet AZERRISK Advantage vous propose des accompagnements multiples : formation, conseil sur place et à distance ainsi que la mise en place de solutions

Plus en détail

Mise en œuvre des IFRS dans la banque

Mise en œuvre des IFRS dans la banque Mise en œuvre des IFRS dans la banque Responsables financiers et comptables des institutions financières Experts Comptables Commissaires aux Comptes Comprendre les fondements des normes IFRS Savoir traiter

Plus en détail

SF ou ECS: quel statut choisir? Le reporting prudentiel des SF

SF ou ECS: quel statut choisir? Le reporting prudentiel des SF SF ou ECS: quel statut choisir? Le reporting prudentiel des SF ASFFOR le 13 février 2014 1 Introduction L arrêté du 23 décembre 2013 relatif au régime prudentiel des sociétés de financement a donné à l

Plus en détail

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II 25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II Avertissement Cette présentation peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie de la Société Générale.

Plus en détail

Capital Requirement Regulation

Capital Requirement Regulation Capital Requirement Regulation Sommaire du règlement UE n 575/2013 Exigences prudentielles applicables aux établissements de crédit et entreprises d investissement La directive CRD IV et le règlement

Plus en détail

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Présentation de l offre BI CONSULTING La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Mai 2013 Valeur ajoutée 100% Banque Assurance 100% Systèmes de synthèse & de pilotage Des expertises

Plus en détail

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9.

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. Rapport Pilier 3 Informations au 31 décembre 2012 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. INTRODUCTION...1 adéquation DES FONDS PROPRES...7 POLITIQUE DE GESTION DES FONDS PROPRES ET DES RISQUES.... 17 RISQUE DE CRÉDIT

Plus en détail

Bâle III : les impacts à anticiper

Bâle III : les impacts à anticiper FINANCIAL SERVICES Bâle III : les impacts à anticiper Mars 2011 2 Bâle III Bâle III 3 1. Contexte Bâle III a été entériné en novembre 2010 lors du sommet du G20 de Séoul. De nouvelles règles annoncées

Plus en détail

Présentation à l EIFR. 25 mars 2014

Présentation à l EIFR. 25 mars 2014 Présentation à l EIFR 25 mars 2014 1 Contexte BCBS 239 Les établissements font face depuis les cinq dernières années aux nombreux changements réglementaires visant à renforcer la résilience du secteur:

Plus en détail

Références. Les contacts Opti-Décision en relation avec cette présentation sont: Johann Grennepois Gérant

Références. Les contacts Opti-Décision en relation avec cette présentation sont: Johann Grennepois Gérant Les contacts Opti-Décision en relation avec cette présentation sont: Références Johann Grennepois Gérant johann.grennepois@opti-decision.fr Tél: +33 (0)2 40 79 59 45 Port: +33 (0)6 83 78 74 70 Opti-Décision

Plus en détail

CMP: Culture, Mesure et Pilotage des Risques

CMP: Culture, Mesure et Pilotage des Risques CMP: Culture, Mesure et Pilotage des Risques Abidjan, 24 avril 2014 Agenda Date: Jeudi 24 avril 2014, 18h00-21h00 Conférence débat dinatoire Lieux: Hôtel Tiama Abidjan Plateau Salle EBENE 18h00-18h30 18h30-18h45

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives. Equinox-Cognizant, tous droits réservés. 2014.

Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives. Equinox-Cognizant, tous droits réservés. 2014. Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives 2014 Contexte du BCBS 239 2 Une nouvelle exigence Les Principes aux fins de l agrégation des données sur les et de la notification des

Plus en détail

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015 Optimisation de la gestion des risques opérationnels EIFR 10 février 2015 L ADN efront METIER TECHNOLOGIE Approche métier ERM/GRC CRM Gestion Alternative Approche Technologique Méthodologie Implémentation

Plus en détail

Asset Quality Review

Asset Quality Review Asset Quality Review Eclairage, par Harwell Management 1 Table des Matières En quelques mots... 3 Contexte : une confiance sur la santé des bilans des banques européennes fragile... 3 Objectifs et Enjeux...

Plus en détail

La mesure et la gestion des risques bancaires : Bâle II et les nouvelles normes comptables

La mesure et la gestion des risques bancaires : Bâle II et les nouvelles normes comptables La mesure et la gestion des risques bancaires : Bâle II et les nouvelles normes comptables Cycle de Conférence à la Cour de Cassation 21 février 2005 Alain Duchâteau Directeur de la Surveillance Générale

Plus en détail

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8.

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Rapport Pilier III Informations au 31 décembre 2011 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. INTRODUCTION...1 adéquation DES FONDS PROPRES...5 POLITIQUE DE GESTION DES FONDS PROPRES ET DES RISQUES.... 13 RISQUE DE CRÉDIT

Plus en détail

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE RELATIF AUX MODALITÉS DE DÉCLARATION DU RATIO DE SOLVABILITÉ (COREP) 2012

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE RELATIF AUX MODALITÉS DE DÉCLARATION DU RATIO DE SOLVABILITÉ (COREP) 2012 SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L AUTORITE DE CONTRÔLE PRUDENTIEL DIRECTION DES ÉTUDES ET DES RELATIONS INTERNATIONALES SERVICE DES AFFAIRES INTERNATIONALES BANQUES GUIDE MÉTHODOLOGIQUE RELATIF AUX MODALITÉS DE

Plus en détail

G r o u p. Risk Management. Plate-forme décisionnelle Gestion du Risque Bâle III. Février 2013. Mars-Avril 2013 AIS

G r o u p. Risk Management. Plate-forme décisionnelle Gestion du Risque Bâle III. Février 2013. Mars-Avril 2013 AIS Risk Management Plate-forme décisionnelle Gestion du Risque Bâle III Février 2013 Mars-Avril 2013 Agenda Date: 2013 Lieux: Siège de l APSF (95 Boulevard Abdelmoumen Casablanca) 9h00-9h30 Accueil des participants

Plus en détail

La surveillance prudentielle des institutions de dépôt

La surveillance prudentielle des institutions de dépôt La surveillance prudentielle des institutions de dépôt Journée des carrières de PRMIA Montréal Présentée par : Gouro Sall Diagne Mardi 17 mars 2015 Autorité des marchés financiers AGENDA L AUTORITÉ DES

Plus en détail

Formations ESSEC Executive Education/Azerrisk Advantage. Pour les leaders africains

Formations ESSEC Executive Education/Azerrisk Advantage. Pour les leaders africains Formations ESSEC Executive Education/Azerrisk Advantage Pour les leaders africains ESSEC Business School Depuis sa création en 1907, l ESSEC cultive un modèle spécifique fondé sur une identité et des valeurs

Plus en détail

Mise en place du Mécanisme de Supervision Unique (MSU)

Mise en place du Mécanisme de Supervision Unique (MSU) Mise en place du Mécanisme de Supervision Unique (MSU) Mise en place du Mécanisme de Supervision Unique (MSU) 1. Le MSU est l un des piliers de l Union bancaire européenne 2. La mise en œuvre opérationnelle

Plus en détail

I RAPPORT D ACTIVITE SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2014

I RAPPORT D ACTIVITE SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2014 I RAPPORT D ACTIVITE SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2014 1. Présentation des Etats financiers Les comptes consolidés semestriels résumés du Crédit Agricole d Ile-de-France ont été établis conformément aux normes

Plus en détail

de la Gestion Actif-Passif

de la Gestion Actif-Passif Les fondamentaux de la Gestion Actif-Passif Les objectifs de la gestion de bilan Programme 2 1 - Délimiter les Objectifs de la Gestion de Bilan Comprendre les différentes organisations autour de l ALM

Plus en détail

Risque de contrepartie sur opérations de marché Olivier D COHEN

Risque de contrepartie sur opérations de marché Olivier D COHEN 16 Jan 2013 JJ Mois Année Risque de contrepartie sur opérations de marché Olivier D COHEN RISQ/MAR/MRC Plan 1. Le pilotage des activités de la banque/le contrôle du secteur bancaire 2. Mesures du risque

Plus en détail

Les banques européennes et l Union Bancaire

Les banques européennes et l Union Bancaire Les banques européennes et l Union Bancaire François Veverka COE Rexecode-24 avril 2014 2004-2014: le monde a changé La banque de 2004: sophistication et prise de risque La banque de 2014: back to basics

Plus en détail

RAPPORT PILIER III. Informations au 31 décembre 2010.

RAPPORT PILIER III. Informations au 31 décembre 2010. RAPPORT PILIER III Informations au 31 décembre 2010. 1 Page INTRODUCTION 1 1 2 3 ADEQUATION DES FONDS PROPRES 5 POLITIQUE DE GESTION DES FONDS PROPRES ET DES RISQUES 13 RISQUE DE CREDIT ET DE CONTREPARTIE

Plus en détail

Les établissements de crédit et la communication financière

Les établissements de crédit et la communication financière Les établissements de crédit et la communication financière INTRODUCTION La montée récente de certains risques (risques-pays, risques sur les entreprises) a souligné l importance pour les grands groupes

Plus en détail

The fundamental review of the trading book Thoughts

The fundamental review of the trading book Thoughts The fundamental review of the trading book Thoughts Un nouveau choc réglementaire : lecture et premières analyses. The fundamental review of the trading book Par Valérie Texier, Partner Le Comité de Bâle

Plus en détail

Fabrice Jean-François, Consultant Manager. Mars 2006. BALE II : contexte et contraintes IT.

Fabrice Jean-François, Consultant Manager. Mars 2006. BALE II : contexte et contraintes IT. Fabrice Jean-François, Consultant Manager. Mars 2006 BALE II : contexte et contraintes IT. Le chantier Bâle II, normalisé par les accords éponymes, est au cœur des préoccupations des banques. D ici le

Plus en détail

Introduction. Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France et président de l ACPR

Introduction. Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France et président de l ACPR 1 Introduction Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France et président de l ACPR 2 Les nouvelles réglementations bancaires en projet Conférence animée par Frédéric Visnovsky, secrétaire général

Plus en détail

www.pwc.com Alerte regulatory Le dispositif de gouvernance et de contrôle interne des établissements bancaires Novembre 2014

www.pwc.com Alerte regulatory Le dispositif de gouvernance et de contrôle interne des établissements bancaires Novembre 2014 www.pwc.com Alerte regulatory Le dispositif de gouvernance et de contrôle interne des établissements bancaires Novembre 2014 En bref L arrêté du 3 novembre 2014 relatif au contrôle interne des entreprises

Plus en détail

Mesures de risque de marché

Mesures de risque de marché Mesures de risque de marché Cours de la chaire Risques Financiers de la fondation du Risque Cours de Master 2ème année, 2012-2013 Master Recherche Probabilités et Applications (Université Paris 6 et Ecole

Plus en détail

Réforme Prudentielle Solvency II

Réforme Prudentielle Solvency II 5 ème Réunion Annuelle Réforme Prudentielle Solvency II Après QIS4 et la Directive Cadre, sélectionner les meilleures organisations pour maîtriser le calendrier 2009 En partenariat avec : 5 ème Réunion

Plus en détail

Les réformes prudentielles : évolutions et impacts sur la gouvernance des établissements

Les réformes prudentielles : évolutions et impacts sur la gouvernance des établissements Les réformes prudentielles : évolutions et impacts sur la European Institute of Financial Regulation Paris Matinale EIFR du 17 mai 2010 Danièle NOUY Secrétaire Général de l Autorité de Contrôle Prudentiel

Plus en détail

Christian Lopez Responsable Recherche Tél. 01 53 15 70 79 christian.lopez@cpr-am.fr 25/06/2014

Christian Lopez Responsable Recherche Tél. 01 53 15 70 79 christian.lopez@cpr-am.fr 25/06/2014 Comment s adapter aux modèles standards : de la recherche aux nouvelles offres de services et de produits Christian Lopez Responsable Recherche Tél. 01 53 15 70 79 christian.lopez@cpr-am.fr 25/06/2014

Plus en détail

BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG

BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG Siège Central : Luxembourg, 1, Place de Metz R.C. Luxembourg No B 30775 Etablissement public autonome, institué par la loi du 21 février 1856 (Mémorial 1,

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE Eléments d appréciation du prix de rachat des CCI émis par la CRCAM d Aquitaine dans le cadre de l approbation par l'assemblée générale des sociétaires,

Plus en détail

Colloque Groupama AM CEPII. La Zone EURO: Où en est-elle? Où va-t-elle?

Colloque Groupama AM CEPII. La Zone EURO: Où en est-elle? Où va-t-elle? Colloque Groupama AM CEPII La Zone EURO: Où en est-elle? Où va-t-elle? Table ronde 1 : la stabilité et l unité du système financier européen vont- elles être rétablies? Patrick Goux et Christophe h Morel

Plus en détail

Numéro 10. Edito par Hady Farah. Le paradoxe CSA par Denis Papaïoannou, Vincent Gaugé et Philippe Lacombe (1/2) Sommaire. News.

Numéro 10. Edito par Hady Farah. Le paradoxe CSA par Denis Papaïoannou, Vincent Gaugé et Philippe Lacombe (1/2) Sommaire. News. Mars 2013 Numéro 10 Edito par Hady Farah Le Printemps de la Finance Les interrogations et les doutes sont nombreux quant à la réussite des mouvements démocratiques dits «printaniers» lancés en décembre

Plus en détail

Les nouveaux ratios prudentiels applicables aux établissements de crédit au titre du droit communautaire

Les nouveaux ratios prudentiels applicables aux établissements de crédit au titre du droit communautaire Les nouveaux ratios prudentiels applicables aux établissements de crédit au titre du droit communautaire Frédéric Leplat Les recommandations du Comité de Bâle II ont été reprises par deux directives communautaires

Plus en détail

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire Comité de Bâle sur le contrôle bancaire Bâle III : dispositif réglementaire mondial visant à renforcer la résilience des établissements et systèmes bancaires Décembre 2010 (document révisé juin 2011) Traduction

Plus en détail

Comment piloter une entreprise d assurance IARD sous Solvabilité II?

Comment piloter une entreprise d assurance IARD sous Solvabilité II? Comment piloter une entreprise d assurance IARD sous Solvabilité II? Journées IARD de l Institut des Actuaires Les nouveaux défis de l assurance IARD liés à Solvabilité II 11 avri l 2012 Gildas Robert,

Plus en détail

FinAfrique Research. L impact des réglementations internationales BÂLE I, II & III sur le système bancaire africain

FinAfrique Research. L impact des réglementations internationales BÂLE I, II & III sur le système bancaire africain FinAfrique Research Vous présente : L impact des réglementations internationales BÂLE I, II & III sur le système bancaire africain Idrissa COULIBALY Directeur Associé en Charge de l Afrique de l Ouest

Plus en détail

Être un acteur influent de l évolution du cadre réglementaire international, européen et français

Être un acteur influent de l évolution du cadre réglementaire international, européen et français CHAPITRE 5 Être un acteur influent de l évolution du cadre réglementaire international, européen et français Sommaire 165 L action de l ACP dans les instances européennes et internationales 178 La poursuite

Plus en détail

Solution logicielle pour le pilotage et l ERM. Journées d études IARD 26 mars 2010 2 mars 2010

Solution logicielle pour le pilotage et l ERM. Journées d études IARD 26 mars 2010 2 mars 2010 Présentation d ERMS Solution logicielle pour le pilotage et l ERM Journées d études IARD 26 mars 2010 2 mars 2010 Sommaire 1 Présentation d ACTUARIS 2 Les problématiques rencontrées 3 Présentation d ERMS

Plus en détail

Quantification des Risques

Quantification des Risques Quantification des Risques Comment considérer les aléas dans une projection financière? PragmaRisk met à disposition des solutions et des méthodes permettant de considérer les aléas dans vos projections

Plus en détail

SOLVABILITE II Glossaire et notions clés

SOLVABILITE II Glossaire et notions clés SOLVABILITE II Glossaire et notions clés Version septembre 2013 A Actuaire Spécialiste qui applique la statistique et le calcul des probabilités pour la conduite d opérations financières et d assurance.

Plus en détail

Le dispositif de Bâle II : rôle et mise en oeuvre du pilier 2

Le dispositif de Bâle II : rôle et mise en oeuvre du pilier 2 Le dispositif de Bâle II : rôle et mise en oeuvre du pilier 2 PIERRE-YVES THORAVAL Secrétariat général de la Commission bancaire Amorcées à la fi n des années quatre-vingt-dix sous l égide du Comité de

Plus en détail

Financial Services Avril 2013. Bâle III et la gestion de la liquidité Nouveaux éclairages sur la mise en œuvre

Financial Services Avril 2013. Bâle III et la gestion de la liquidité Nouveaux éclairages sur la mise en œuvre Financial Services Avril 2013 Bâle III et la gestion de la liquidité Nouveaux éclairages sur la mise en œuvre Sommaire Editorial 1 Bâle III et la gestion de la liquidité - Le point sur la mise en œuvre

Plus en détail

COMMUNICATION FINANcière

COMMUNICATION FINANcière COMMUNICATION FINANcière Etats au 31 décembre 2014 Page 2-3 Chiffres clés au 31 décembre 2014 Page 4 Extrait des états financiers consolidés selon les normes IAS/IFRS arrêtés au 31 décembre 2014 Page 13

Plus en détail

Risque de contrepartie sur opérations de marché. Marwan Moubachir

Risque de contrepartie sur opérations de marché. Marwan Moubachir JJ Mois Année Risque de contrepartie sur opérations de marché Marwan Moubachir RISQ/CMC/MOD Le contenu de cette présentation ne représente que le point de vue de son auteur et n'engage en rien la Société

Plus en détail

Forum XBRL francophone 2012

Forum XBRL francophone 2012 Forum XBRL francophone 2012 Comment garantir la conformité ACP? Pré-requis? Démarche de gouvernance? Impacts sur le SI? 23 octobre 2012 Réf.: UMANIS_FORUM_XBRL_2012 V00 Version : 1.0 Date : 23/10/2012

Plus en détail

SEMINAIRE INTERNATIONAL «Risques de crédit bancaire en Afrique» Ouagadougou du 23 au 26 octobre 2012 Hôtel Laïco Ouaga 2000

SEMINAIRE INTERNATIONAL «Risques de crédit bancaire en Afrique» Ouagadougou du 23 au 26 octobre 2012 Hôtel Laïco Ouaga 2000 Contexte et justification du séminaire L actualité financière et bancaire de ces dernières années nous a instruit largement sur les conséquences que peut avoir une mauvaise notation financière sur la capacité

Plus en détail

Le Data Risk Center. Plateforme de pilotage et de gestion des risques Pilier I de la directive Solvabilité II

Le Data Risk Center. Plateforme de pilotage et de gestion des risques Pilier I de la directive Solvabilité II Le Data Risk Center Plateforme de pilotage et de gestion des risques Pilier I de la directive Solvabilité II Sommaire Le conseil en Risk Management 1) Le projet Solvabilité II Objectifs et moyens à mettre

Plus en détail

Comment les pondérations de risque diffèrent-elles parmi les banques? Étude comparée sur les portefeuilles «Entreprises» des banques françaises

Comment les pondérations de risque diffèrent-elles parmi les banques? Étude comparée sur les portefeuilles «Entreprises» des banques françaises Comment les pondérations de risque diffèrent-elles parmi les banques? Étude comparée sur les portefeuilles «Entreprises» des banques françaises n 42 Mars 2015 1 Sommaire 1. INTRODUCTION 4 2. REVUE DE LITTÉRATURE

Plus en détail

LE BILAN D UNE BANQUE

LE BILAN D UNE BANQUE Il est composé de 14 chapitres : Organisation des états financiers IFRS Trésorerie et opérations interbancaires Crédits à la clientèle Dépôts de la clientèle Activités sur titres Dettes représentées par

Plus en détail

INSIGHT. Challenges et enjeux du nouveau FINREP

INSIGHT. Challenges et enjeux du nouveau FINREP La collection Insight publiée par NGR Consulting vise à apporter au travers de documents analytiques courts un point de vue sur les problématiques à venir concernant le secteur financier. Retrouvez l ensemble

Plus en détail

Forbearance et Non-Performing Exposures

Forbearance et Non-Performing Exposures Forbearance et Non-Performing Exposures Précisions sur les notions de Forbearance et Non-Performing Exposures suite à la publication de l EBA du 20 février 2014 Dans sa publication finale du 20 février

Plus en détail

Cabinet CAPTEO PRESENTATION GENERALE. Octobre 2012 CAPTEO 2012 1

Cabinet CAPTEO PRESENTATION GENERALE. Octobre 2012 CAPTEO 2012 1 Cabinet CAPTEO PRESENTATION GENERALE Octobre 2012 1 Identité du Cabinet CAPTEO Cabinet de Conseil en Stratégie, en Organisation et en Management exclusivement dédié à la Finance Notre expertise La Banque

Plus en détail

1 Rapport de gestion

1 Rapport de gestion 1 Rapport de gestion Sommaire 4 Rapport de gestion 26 Rapport RSE, Responsabilité Sociale et Environnementale 43 Rapport du Président 57 Comptes individuels annuels 87 Comptes consolidés annuels 144 Rapport

Plus en détail

Big Data & Risques. Mise en perspective du Big Data dans la gestion des risques bancaires. Stéphane Eyraud CEO seyraud@chappuishalder.

Big Data & Risques. Mise en perspective du Big Data dans la gestion des risques bancaires. Stéphane Eyraud CEO seyraud@chappuishalder. Big Data & Risques Mise en perspective du Big Data dans la gestion des risques bancaires Stéphane Eyraud CEO seyraud@chappuishalder.com Benoit Genest Head of Global Research & Analytics bgenest@chappuishalder.com

Plus en détail

Cabinet d expertise comptable et de conseil dédié aux groupes et filiales d entreprises françaises et internationales

Cabinet d expertise comptable et de conseil dédié aux groupes et filiales d entreprises françaises et internationales Cabinet d expertise comptable et de conseil dédié aux groupes et filiales d entreprises françaises et internationales Fort de 300 collaborateurs, primexis accompagne des groupes et filiales d entreprises

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION EXERCICE 2014. ca-des-savoie.fr GROUPE CRÉDIT AGRICOLE DES SAVOIE

RAPPORT DE GESTION EXERCICE 2014. ca-des-savoie.fr GROUPE CRÉDIT AGRICOLE DES SAVOIE RAPPORT DE GESTION EXERCICE 2014 GROUPE CRÉDIT AGRICOLE DES SAVOIE ca-des-savoie.fr Ce rapport a pour objet, conformément à la loi bancaire, de procéder à l examen de l activité de l année écoulée, et

Plus en détail

Contrôle interne Le nouveau cadre prudentiel

Contrôle interne Le nouveau cadre prudentiel Contrôle interne Le nouveau cadre prudentiel ASF Formation 10 février 2015 Sommaire 1. Introduction 2. Focus sur le nouvel arrêté relatif au contrôle interne 3. Les principales mesures de transposition

Plus en détail

ANALYSE DU RISQUE DE CRÉDIT

ANALYSE DU RISQUE DE CRÉDIT ANALYSE DU RISQUE DE CRÉDIT Banque & Marchés Cécile Kharoubi Professeur de Finance ESCP Europe Philippe Thomas Professeur de Finance ESCP Europe TABLE DES MATIÈRES Introduction... 15 Chapitre 1 Le risque

Plus en détail

La clé de votre réussite, notre engagement!

La clé de votre réussite, notre engagement! La clé de votre réussite, notre engagement! Quelques mots sur la société Ofineo Conseil est une société d organisation en système d information et d ingénierie en technologies innovantes créée en mai 2011.

Plus en détail

Le système bancaire parallèle : vers plus de transparence?

Le système bancaire parallèle : vers plus de transparence? Le système bancaire parallèle : vers plus de transparence? CNIS, commission Système financier et financement de l'économie Jeudi 25 septembre 2014 Omar Birouk DGS-Banque de France Yamina Tadjeddine EconomiX,

Plus en détail

Formation «Audit comptable des établissements de crédit»

Formation «Audit comptable des établissements de crédit» Formation «Audit comptable des établissements de crédit» REFERENCE : 800 1. Objectif général Identifier les risques bancaires de l'audit comptable dans un environnement bancaire. Construire une démarche

Plus en détail

RISQUES BANCAIRES ET ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

RISQUES BANCAIRES ET ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL RISQUES BANCAIRES ET ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL La stabilité et la solvabilité du système bancaire sont une condition sine qua non pour le bon fonctionnement du système financier. Afin d adapter et d

Plus en détail

Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE

Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE Solvabilité 2, une réforme en 3 piliers Les objectifs : Définir un cadre harmonisé imposant

Plus en détail

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Rapport intérimaire sur la mise en œuvre du cadre réglementaire de Bâle

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Rapport intérimaire sur la mise en œuvre du cadre réglementaire de Bâle Comité de Bâle sur le contrôle bancaire Rapport intérimaire sur la mise en œuvre du cadre réglementaire de Bâle Octobre 2013 Le présent document est traduit de l anglais. En cas de doute ou d ambiguïté,

Plus en détail

CIRCULAIRE CSSF 07/316

CIRCULAIRE CSSF 07/316 COMMISSION de SURVEILLANCE du SECTEUR FINANCIER Luxembourg, le 10 septembre 2007 A tous les établissements de crédit CIRCULAIRE CSSF 07/316 Concerne : Mise à jour du reporting prudentiel Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

Capital réglementaire et capital économique

Capital réglementaire et capital économique MURIEL TIESSET Secrétariat général de la Commission bancaire Direction de la Surveillance générale du système bancaire Service des Études bancaires PHILIPPE TROUSSARD Secrétariat général de la Commission

Plus en détail

Le Collateral Management

Le Collateral Management Le Collateral Management Éclairage, par Harwell Management 1 Table des Matières Grises Collateral Management 2 GESTION DU COLLATERAL En quelques mots Collatéral : actif financier servant de garantie dans

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION 2014

RAPPORT DE GESTION 2014 Caisse régionale de Crédit Agricole du Finistère RAPPORT DE GESTION Exercice 2014 SOMMAIRE I CONTEXTE ECONOMIQUE ET FINANCIER... 1 II ACTIVITES ET RESULTATS COMMERCIAUX... 2 III RAPPORT FINANCIER... 5

Plus en détail

Les contacts Opti-Décision en relation avec cette présentation sont: Johann Grennepois Gérant. Tél: +33 (0)2 40 79 59 45 Port: +33 (0)6 83 78 74 70

Les contacts Opti-Décision en relation avec cette présentation sont: Johann Grennepois Gérant. Tél: +33 (0)2 40 79 59 45 Port: +33 (0)6 83 78 74 70 Les contacts en relation avec cette présentation sont: Johann Grennepois Gérant johann.grennepois@opti-decision.fr Tél: +33 (0)2 40 79 59 45 Port: +33 (0)6 83 78 74 70 La Maillardais 44130 Le Gâvre Loire

Plus en détail

Introduction Fabrice Pesin, Secrétaire général adjoint de l ACP

Introduction Fabrice Pesin, Secrétaire général adjoint de l ACP Introduction Fabrice Pesin, Secrétaire général adjoint de l ACP Banque de France - Autorité de Contrôle Prudentiel Sommaire 1 ère partie : le contrôle des systèmes d information par l ACP : objectifs,

Plus en détail

Solvabilité 2 et mutuelles: état des lieux et priorités 2013. Paris, le 6 juin 2013

Solvabilité 2 et mutuelles: état des lieux et priorités 2013. Paris, le 6 juin 2013 Solvabilité 2 et mutuelles: état des lieux et priorités 2013 Paris, le Programme Évolutions quantitatives et impacts associés Enseignements à tirer des derniers travaux demandés par l EIOPA (Pilier 1)

Plus en détail

2014: une nouvelle année de performances solides pour la BIL

2014: une nouvelle année de performances solides pour la BIL Rapport Annuel 2014 La version française de ce rapport se limite au rapport de gestion et aux principales notes aux comptes s du groupe BIL et aux comptes annuels. L'intégralité des notes aux comptes est

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL LOIRE HAUTE- LOIRE

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL LOIRE HAUTE- LOIRE RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL LOIRE HAUTE- LOIRE Etablissement de crédit et courtage d assurance, société coopérative à capital variable régie par le Livre V du

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE. Au capital actuel de 70 455 381, 25 EUROS

CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE. Au capital actuel de 70 455 381, 25 EUROS CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 70 455 381, 25 EUROS Siège social : 15-17 rue Paul Claudel 38100 GRENOBLE 402 121

Plus en détail

De la mesure à l analyse des risques

De la mesure à l analyse des risques De la mesure à l analyse des risques Séminaire ISFA - B&W Deloitte Jean-Paul LAURENT Professeur à l'isfa, Université Claude Bernard Lyon 1 laurent.jeanpaul@free.fr http://laurent.jeanpaul.free.fr/ 0 De

Plus en détail

Mesure et gestion des risques d assurance

Mesure et gestion des risques d assurance Mesure et gestion des risques d assurance Analyse critique des futurs référentiels prudentiel et d information financière Congrès annuel de l Institut des Actuaires 26 juin 2008 Pierre THEROND ptherond@winter-associes.fr

Plus en détail

Solution de stress test Moody s Analytics

Solution de stress test Moody s Analytics Solution de stress test Moody s Analytics Solution de stress test Moody s Analytics Moody s Analytics propose aux établissements financiers une couverture exhaustive de l intégralité du processus de stress

Plus en détail

Bâle II et le traitement du risque de crédit PME

Bâle II et le traitement du risque de crédit PME Bâle II et le traitement du risque de crédit PME [Auteurs : Said LOTFI (Doctorant) & Tarik QUAMAR (Professeur)] Introduction : La problématique de financement des PME porte souvent sur l étude des différents

Plus en détail

Le 25 Mars 2014. Défis du reporting Risque et réglementaire : Comment gérer la problématique d ensemble? Norbert HENSGEN Vincent MARIE

Le 25 Mars 2014. Défis du reporting Risque et réglementaire : Comment gérer la problématique d ensemble? Norbert HENSGEN Vincent MARIE Le 25 Mars 2014 Défis du reporting Risque et réglementaire : Comment gérer la problématique d ensemble? Norbert HENSGEN Vincent MARIE CONTACTS Where is the wisdom we have lost in knowledge? Where is the

Plus en détail

4- Analyse économique de la réglementation bancaire

4- Analyse économique de la réglementation bancaire 4- Analyse économique de la réglementation bancaire Réglementation financière = ensemble de règles, d'incitations et de pratiques des autorités publiques qui vise à instaurer et à maintenir la stabilité

Plus en détail

La situation des grands groupes bancaires français à fin 2013 n 29 mai 2014

La situation des grands groupes bancaires français à fin 2013 n 29 mai 2014 n 29 mai 2014 La situation des grands groupes bancaires français à fin 2013 SOMMAIRE 1.LES RÉSULTATS DES GROUPES BANCAIRES FRANÇAIS EN 2013 5 1.1.Les résultats ont fortement progressé par rapport à 2012

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Normes. Exigences de communication financière au titre du troisième pilier version révisée

Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. Normes. Exigences de communication financière au titre du troisième pilier version révisée Comité de Bâle sur le contrôle bancaire Normes Exigences de communication financière au titre du troisième pilier version révisée Janvier 2015 Le présent document est traduit de l anglais. En cas de doute

Plus en détail

Banque le Choix du Président

Banque le Choix du Président Page 1 de 15, Banque le Choix du Président INFORMATIONS À FOURNIR AU TITRE DU 3 e PILIER DE L ACCORD DE BÂLE III 30 septembre 2014 Page 2 de 15 Table des matières Table des matières... 2 TABLEAU 1 APERÇU

Plus en détail

EIFR Risques Opérationnels

EIFR Risques Opérationnels Thomas RIVET Directeur Associé - EIFR Risques Opérationnels Mutation des métiers et nouveaux Risques 5 Novembre 2014 Mutation des métiers et nouveaux Risques Evolutions structurelles majeures et Mutation

Plus en détail

De la mesure à l analyse des risques

De la mesure à l analyse des risques De la mesure à l analyse des risques Séminaire FFA Jean-Paul LAURENT Professeur à l'isfa jean-paul.laurent@univ-lyon1.fr http://laurent.jeanpaul.free.fr/ 0 De la la mesure à l analyse des risques! Intégrer

Plus en détail

Solvabilité et calcul des fonds propres

Solvabilité et calcul des fonds propres AVIS D EXPERT Paris, le 18 janvier 2012 Solvency II, maitriser le reporting et garantir la qualité des données Franck Archer, Directeur pôle Banque, Finance, Assurance et Stratégie BI, Umanis Consulting

Plus en détail

FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES

FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES FORMATIONS FINANCIÈRES RÉALISÉES l'ensemble de ces sujets de formations ont été construits sur mesure à la demande de nos clients SOMMAIRE LES MARCHÉS 3 LES MARCHÉS FINANCIERS NIVEAU 1 4 LES MARCHÉS FINANCIERS

Plus en détail

Séminaire EIFR 7 Mars 2012. Sébastien Rérolle

Séminaire EIFR 7 Mars 2012. Sébastien Rérolle Séminaire EIFR 7 Mars 2012 Sébastien Rérolle 1 Focus sur le risque de crédit L approche basée sur les notations internes de Bâle 2, qui concerne la totalité des grandes banques françaises, requiert l évaluation

Plus en détail