Démystifier le scoring

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Démystifier le scoring"

Transcription

1 Démystifier le scoring Arnaud De Bruyn De Bruyn Consulting F U N D R A I S I N G O P T I M I Z E D 7 ème Séminaire Francophone de la Collecte de Fonds 25, 26 & 27 juin 2008

2 Arnaud De Bruyn De Bruyn Consulting F U N D R A I S I N G O P T I M I Z E D Professeur de Marketing, ESSEC Bases de données marketing CRM et marketing relationnel Fundraising Consultant indépendant 12 ans d expérience dans le secteur associatif 30 associations

3 Apnéa?

4 Apnéa!

5 Marketing Science Institute (Mai 2008)

6 Le marketing direct : questions de vie ou de mort (financière)

7 Les facteurs du succès en marketing direct 1. Le fichier 2. L offre 3. Le message Philip Kotler 4. La source

8 LE facteur critique du succès (quels donateurs cibler)

9 Principe Les comportements passés sont prédictifs des comportements futurs Indicateurs de Loyauté Générosité Engagement

10 L approche classique la segmentation Calculer quelques indicateurs clés A quand remonte le dernier don? De quel montant était-il? Le donateur fait-il plusieurs dons par an? Est-ce un nouveau donateur? Est-il sous prélèvement automatique? Regrouper les donateurs en segments Décider quels segments sélectionner

11 Illustration Mailing en juin 2006 Envoyé à toute la base ( donateurs) Coûts EUR de coûts fixes + 1 EUR par lettre Coût total EUR Collecte dons (5% taux de retour) EUR collectés 3,13 EUR par lettre en moyenne Résultats EUR nets Retour sur investissement : 213% Ratio de collecte : 0,319

12 Quizz #1 Préféreriez-vous 1. Augmentez votre collecte nette de +17,7% ( EUR EUR, EUR) 2. Collecter autant, mais avec un budget réduit de 80,7% ( EUR EUR, EUR) 3. Réduire le ratio de collecte de 0,32 à 0,06 4. Augmenter le ROI de 213% à 1536% 5. Ne rien changer

13 Quizz #2 Concernant votre réponse à la question précédente, préféreriez-vous en bénéficier 1. Tout de suite 2. Plus tard 3. Jamais

14 Solliciter moins pour collecter plus? (un doux rêve )

15 Les étapes clés 1. Construire des indicateurs comportementaux Récence Fréquence Montant 2. Segmenter (scorer) les donateurs sur base d une sélection de ces indicateurs 3. Décider quels segments (donateurs) solliciter

16 «Garbage in, garbage out» (John Kenneth Galbraith)

17 «Gold in, gold out» (anonymous)

18 1 Nombre de dons Nombre de dons depuis le début de la relation Pas de notion de récence Divisé en groupes de tailles à peu près similaires Un seul don Entre 2 et 3 Entre 4 et 8 9 ou plus

19 12% 10% 8% 6% 4% 2% 0% NDON_1 NDON_2-3 NDON_4-8 NDON_9+

20 2 Générosité totale Total des dons depuis le début de la relation (hors prélèvements automatiques) Pas de notion de récence Divisé en groupes à peu près similaires Moins de 40 EUR Plus de 400 EUR

21 12% 10% 8% 6% 4% 2% 0% SUMDON_-40 SUMDON_40-99 SUMDON_ SUMDON_ SUMDON_400+

22 3 Date du dernier don A quand remonte le dernier don? Récence

23 14% 12% 10% 8% 6% 4% 2% 0% 0-12 MOIS MOIS MOIS MOIS MOIS +60 MOIS

24 4 Activité du donateur A-t-il été actif il y a Un an? Deux ans? Trois ans? (hors prélèvements automatiques) Sur 6 périodes 6 indicateurs supplémentaires par donateur

25 14% 12% 10% 8% 6% 4% 2% 0% ACTIF_0-12 ACTIF_13-24 ACTIF_25-36 ACTIF_37-48 ACTIF_49-60 ACTIF_61-72

26 5 Multi-activité du donateur A-t-il effectué deux dons ou plus il y a Un an? Deux ans? Trois ans? Hors prélèvements automatiques

27 25% 20% 15% 10% 5% 0% MULTI_0-12 MULTI_13-24 MULTI_25-36 MULTI_37-48 MULTI_49-60 MULTI_61-72

28 6 Saisonnalité A-t-il effectué un don à la même période il y a Un an? Deux ans? Trois ans? Entre 15 jours avant, et 45 jours après

29 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% DON_1AN DON_2ANS DON_3ANS DON_4ANS DON_5ANS DON_6ANS

30 7 Don moyen Quel est le montant moyen des dons de ce donateur? Ici, on essaye de comprendre le comportement de don, pas son montant > Pas très prédictif

31 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% 0% DM_0-15 DM_16-26 DM_27-32 DM_33-45 DM_46-85 DM_86+

32 8 Date d acquisition A quand remonte le premier don?

33 10% 9% 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% 0% NOUV_0-12 NOUV_13-24 NOUV_25-36 NOUV_37-48 NOUV_49-60 NOUV_61-72

34 9 Civilité? Monsieur Madame Mademoiselle M. et Mme

35 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% 0% M MME MLLE M_MME

36 10 Localité géographique? Où habite le donateur? Paris Province (d habitude, beaucoup plus affiné que cela)

37 6% 5% 4% 3% 2% 1% 0% PARIS PROVINCE

38 11 Timing du dernier don? On compare le délai habituel entre les dons de ce donateur, avec la date du dernier don Pour les Nouveaux : 365 jours 1 min(délai, dernier) max(délai, dernier) Exemple : délai moyen de 200 jours entre les dons de ce donateur Nombre de jours depuis le dernier don

39 14% 12% 10% 8% 6% 4% 2% 0% < 0.25 < 0.50 < 0.75 <

40 Et maintenant? (indicateurs > segmentation > sélection)

41 Segmentation de la base

42 Gains de la segmentation

43 120% Gains de la segmentation 110% 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100%

44 Encore toute une richesse inexploitée (et inexploitable!) dans la base Mais

45 Un modèle de score permet De prendre tous les indicateurs en compte Tout en gardant un résultat simple à exploiter Score Probabilité de donner Montant du don

46 Outil de scoring (Marketing Engineering for Excel)

47 Potentiel d un donateur Potentiel = %

48 800, , , , , , , , , ,000 Collecte brute Coûts Collecte nette 300, , , , ,000 50,

49 120% 100% 80% 60% % sollicité % collecte nette 40% 20% 0% 0% 20% 40% 60% 80% 100%

50 160% 140% Ratio de collecte Retour sur investissement 1800% 1600% 120% 1400% 1200% 100% 1000% 80% 800% 60% 600% 40% 400% 200% 20% 0% 0% -200%

51 Happy, happy, happy

52 Mais Nécessite de scorer la base avant chaque message Quid si pas d évènement comparable? Nouveau message On ne peut scorer que ce qu on a testé Paris, inactifs, etc. Et le plus grave

53 Frustré?

54 Le chaînon manquant

55 de Karate-do à Scoring-do

56 Questions? Arnaud De Bruyn

Comment gérer votre relation donateurs?

Comment gérer votre relation donateurs? Comment gérer votre relation donateurs? Shéma Notre réponse Notre réponse : La plate-forme de solutions full-web et de services QUALIDATA 2.0 QUALIDATA 2.0 enregistre les offres de votre organisation (les

Plus en détail

Agenda de la présentation

Agenda de la présentation Le Data Mining Techniques pour exploiter l information Dan Noël 1 Agenda de la présentation Concept de Data Mining ou qu est-ce que le Data Mining Déroulement d un projet de Data Mining Place du Data Mining

Plus en détail

Best Practice fidélisation :

Best Practice fidélisation : Best Practice fidélisation : scoring, trigger, segmentation, recommandation Bruno Florence PIGNONSURMAIL / Eric de Bellefroid - SELLIGENT Les meilleures pratiques en fidélisation Eric de Bellefroid Senior

Plus en détail

«Allo, vous n avez pas de stratégie téléphone?» Alain Pierre La Chaîne de l Espoir Pascal Fréneaux ADM VALUE

«Allo, vous n avez pas de stratégie téléphone?» Alain Pierre La Chaîne de l Espoir Pascal Fréneaux ADM VALUE L outil téléphone dans votre stratégie de marketing direct «Allo, vous n avez pas de stratégie téléphone?» Alain Pierre La Chaîne de l Espoir Pascal Fréneaux ADM VALUE Présentation de La Chaîne de l Espoir

Plus en détail

dans l emailing De la Personnalisation à la Contextualisation Personnalisation et contenus situationnels (géolocalisation, météo, triggers avancés...

dans l emailing De la Personnalisation à la Contextualisation Personnalisation et contenus situationnels (géolocalisation, météo, triggers avancés... De la Personnalisation à la Contextualisation dans l emailing Personnalisation et contenus situationnels (géolocalisation, météo, triggers avancés...) Jérome BLANCHON / HAPPY Mails g Quel message? Pour

Plus en détail

Le Marketing Direct et la relation client

Le Marketing Direct et la relation client Introduction au MD Le Marketing Direct et la relation client Définition du Marketing direct. Il consiste à gérer une offre et une transaction personnalisée à partir de l utilisation d informations individuelles

Plus en détail

En partenariat avec. et sa solution e-mailing

En partenariat avec. et sa solution e-mailing En partenariat avec et sa solution e-mailing A quoi sert une campagne e-mailing? A quoi sert un e-mailing? Faites la distinction entre la communication de masse et la communication ciblée Notoriété Communication

Plus en détail

Alain Pierre, La Chaîne de l Espoir 30 juin 2011, 9h-10h30

Alain Pierre, La Chaîne de l Espoir 30 juin 2011, 9h-10h30 Alain Pierre, La Chaîne de l Espoir 30 juin 2011, 9h-10h30 Qui sommes nous? Un acteur de santé engagé dans l accès aux soins des enfants de pays pauvres Un acteur du développement durable des systèmes

Plus en détail

Stratégie middle donors

Stratégie middle donors Stratégie middle donors \EXCEL Marie Barbier Directrice de clientèle \EXCEL Gaël Colin Directeur conseil Gustave Roussy Francine Trocmé Vitali Responsable collecte de fonds Médecins du Monde Laure Brogliolo

Plus en détail

CULTIVATEUR DE DONNÉES 4.0 FAITES FRUCTIFIER VOS DONNÉES, RÉCOLTEZ DU ROI. DU BIG DATA AU SMART DATA

CULTIVATEUR DE DONNÉES 4.0 FAITES FRUCTIFIER VOS DONNÉES, RÉCOLTEZ DU ROI. DU BIG DATA AU SMART DATA CULTIVATEUR DE DONNÉES 4.0 FAITES FRUCTIFIER VOS DONNÉES, RÉCOLTEZ DU ROI. DU BIG DATA AU SMART DATA CULTIVER SON CAPITAL CLIENTS, RECRUTER, FIDÉLISER ET RÉCOLTER DU ROI! La société Base Plus cultive depuis

Plus en détail

Recommandation prédictive

Recommandation prédictive Recommandation prédictive La promesse originelle du web : la relation one to one Le futur du web : la recommandation prédictive La data : Le pétrole brut des éditeurs et des marques Mais Au mieux

Plus en détail

Vente additionnelle. Toujours plus ou encore mieux?

Vente additionnelle. Toujours plus ou encore mieux? Vente additionnelle Toujours plus ou encore mieux? Nouveaux marchés, progression du chiffre d affaires, opportunités de croissance Autant de préoccupations qui interviennent au quotidien dans la stratégie

Plus en détail

1 5 : M A 15 minutes d'avance

1 5 : M A 15 minutes d'avance 15 minutes, c est peu dans une journee mais c est juste le temps qu il nous faut pour preparer l avenir... Magalie PETIT CONSEIL EN DEVELOPPEMENT COMMERCIAL ET COLLECTE DE FONDS M A 1 5 : 15:MA est une

Plus en détail

Le marketing suisse à l'heure du Big Data. 19 Février 2015

Le marketing suisse à l'heure du Big Data. 19 Février 2015 Le marketing suisse à l'heure du Big Data 19 Février 2015 AGENDA 1.Eco système : Gamned! / 1.618 2.Etude «Big Data et Marketing en Suisse romande» 3. Data Digital 4.La connexion des mondes : CRM + digital

Plus en détail

LES e-donateurs en france

LES e-donateurs en france LES e-donateurs en france Baromètre 2014 4 e édition Étude réalisée par et 1. BENCHMARK Présence digitale de 103 associations françaises membres de France Générosités. SOMMAIRE 2. QUESTIONNAIRE AUX associations

Plus en détail

performance commerciale

performance commerciale Logiciel GRC : Un outil au service de la performance commerciale Les Morning du WEB Juin 2014 Intervenant : Eric BLACHE Cabinet COFIJA CADRE EXPERT Eric BLACHE Cabinet COFIJA 35 ans d expérience dans les

Plus en détail

Le Cloud et le Big Data annoncent le retour en grâce de la donnée consommateur

Le Cloud et le Big Data annoncent le retour en grâce de la donnée consommateur Le Cloud et le Big Data annoncent le retour en grâce de la donnée consommateur Better connections. Better results. Livre Blanc Acxiom Le Cloud et le Big Data annoncent le retour en grâce de la donnée consommateur

Plus en détail

S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE

S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE S422-1-3 LA CLIENTELE DE L UNITE COMMERCIALE : APPROCHE STRUCTURELLE S422 La relation commerciale et son marché S42 La relation commerciale la clientèle de l unité commerciale Définir la notion de zone

Plus en détail

E-mail marketing, scoring comportemental & analyse prédictive

E-mail marketing, scoring comportemental & analyse prédictive E-mail marketing, scoring comportemental & analyse prédictive Formation Dolist - Score MD Les 25 & 26 juin 2013 Dolist.net - Tous droits réservés 26/04/2013 Formation E-mail Marketing, scoring & analyse

Plus en détail

Les critères de segmentation Critères Variables retenues Description Exemple Pays, région, ville, Chauffage,

Les critères de segmentation Critères Variables retenues Description Exemple Pays, région, ville, Chauffage, SYNTHÈSE DU CHAPITRE 11 : LA SEGMENTATION DE LA DEMANDE. La segmentation. La segmentation de la demande consiste à définir des groupes de clients (des segments de clientèle) ayant des comportements homogènes

Plus en détail

Fundraising Méthodes traditionnelles et nouvelles se juxtaposent

Fundraising Méthodes traditionnelles et nouvelles se juxtaposent 6 sur 13 21/04/2011 11:25 Fundraising Méthodes traditionnelles et nouvelles se juxtaposent > Lire en format journal Datamining, scoring, street marketing, fundraising, contre-don, achat solidaire, payroll

Plus en détail

La fidélité est contraire à la nature humaine.

La fidélité est contraire à la nature humaine. La fidélité est contraire à la nature humaine. CHARLES FOURIER Philosophe et économiste français. POURQUOI FIDELISER? Un cas de force majeure 20% des investissements en fidélisation représentent 80% du

Plus en détail

Utilisations des mathématiques à des fins opérationnelles

Utilisations des mathématiques à des fins opérationnelles Utilisations des mathématiques à des fins opérationnelles Michael Vandenbossche mvn@softcomputing.com Soft Computing 165 avenue de Bretagne 59000 Lille 1. Présentation 2. Indicateurs statistiques de base

Plus en détail

Les fichiers, quels enjeux?

Les fichiers, quels enjeux? COLLOQUE GENEROSITE DES CATHOLIQUES ET RESSOURCES DE L EGLISE Les fichiers, quels enjeux? Présentation par Frédéric Sudres 1 La question de l échange de fichiers dans l église fait débat La crainte des

Plus en détail

The brand is a story. But it's a story about you, not about the brand.

The brand is a story. But it's a story about you, not about the brand. The brand is a story. But it's a story about you, not about the brand. Seth Godin MARKETING RELATIONNEL NOTRE CONVICTION La marque ne doit pas raconter son histoire mais s inscrire durablement dans l histoire

Plus en détail

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING AGENCE LA SEYNE SUR MER 159 chemin de Bremond 83500 La Seyne Sur Mer 06 25 601 602 09 54 39 03 07 www.ringoutsourcing.fr contact@ringoutsourcing.com

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS 1. Améliorez votre efficacité commerciale pour augmenter le taux de réussite de vos devis 80% du temps d un commercial n est pas affecté à la vente (Proudfoot

Plus en détail

Marketing comportemental. Guide méthodologique de mise en œuvre

Marketing comportemental. Guide méthodologique de mise en œuvre Marketing comportemental Guide méthodologique de mise en œuvre Sommaire Présentation...3 Les limites du marketing de masse ou du marketing «produit»...5 L idéal marketing : délivrer le bon message au bon

Plus en détail

Module 7 : Mesurer le ROI de l email marketing. #EmailingSummerCamp

Module 7 : Mesurer le ROI de l email marketing. #EmailingSummerCamp Module 7 : Mesurer le ROI de l email marketing #EmailingSummerCamp Sommaire 1 - La mesure, la force de l emailing 2 - Analyser les statistiques 3 - Adapter sa stratégie Emailing Summer Camp 2014 - Mesurer

Plus en détail

LE PETIT RELATION CLIENT. Les pratiques clés en 15 fiches. Nathalie Houver

LE PETIT RELATION CLIENT. Les pratiques clés en 15 fiches. Nathalie Houver LE PETIT 2014 RELATION CLIENT Les pratiques clés en 15 fiches Nathalie Houver Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-070826-0 Table des matières LA PRÉPARATION DE LA RELATION COMMERCIALE FICHE 1 Acquérir la

Plus en détail

LIVRE BLANC. Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients

LIVRE BLANC. Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients messaging LIVRE BLANC Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier et convertir ses prospects en clients SOMMAIRE Smart data, scoring et CRM automatisé : Comment acquérir, qualifier

Plus en détail

ET VOUS, OU EN ETES-VOUS DE VOTRE RELATION CLIENTS? L utilisation du One to One (VIP mailing ) dans un contexte MD ou transactionnel

ET VOUS, OU EN ETES-VOUS DE VOTRE RELATION CLIENTS? L utilisation du One to One (VIP mailing ) dans un contexte MD ou transactionnel Le 22 octobre 2009 ET VOUS, OU EN ETES-VOUS DE VOTRE RELATION CLIENTS? L utilisation du One to One (VIP mailing ) dans un contexte MD ou transactionnel Gaëlle Duvet Page 1 ESC Lille 22 Octobre Seminaire

Plus en détail

La gestion du fichier client. 04/12/2013 Le marketing en soutien aux forces de vente

La gestion du fichier client. 04/12/2013 Le marketing en soutien aux forces de vente La gestion du fichier client 1 Le Marché Mes prospects Abordable Fidélisation Ma clientèle Bon marché Prospection Coûteux Publicité 2 Publicité Prospection Fidélisation Publicité Presse Annonces Internet

Plus en détail

LIVRE BLANC AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE

LIVRE BLANC AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE 2 A PROPOS Pourquoi la gestion des leads (lead management) est-elle devenue si importante de nos jours pour les

Plus en détail

Dossier de candidature à l Executive Master Spécialisé Année académique 20.. 20..

Dossier de candidature à l Executive Master Spécialisé Année académique 20.. 20.. Dossier de candidature à l Executive Master Spécialisé Année académique 20.. 20.. Données personnelles O M O Mme O Mlle Emplacement photo NOM : Prénom : Lieu et date de naissance :. Nationalité : Domicile

Plus en détail

Guide d accompagnement. Document réalisé par Softcomputing et Microsoft France.

Guide d accompagnement. Document réalisé par Softcomputing et Microsoft France. RESSOURCE PME Cahier des charges d un outil de gestion de la relation client (GRC) ou Customer Relationship Management (CRM) Guide d accompagnement. Ce document donne aux PME des clés pour mener à bien

Plus en détail

" # $ % % & ' ( ) * +,! '()*+ *, + ' +' + ' ' -+ - +.+. /0 / 1 0 12 1 1 2 34+ 4 1 +. 50 5 * 0 4 * 0 6! "##$ % &!

 # $ % % & ' ( ) * +,! '()*+ *, + ' +' + ' ' -+ - +.+. /0 / 1 0 12 1 1 2 34+ 4 1 +. 50 5 * 0 4 * 0 6! ##$ % &! "# $ %%& ' ( )*+, '()*+,'+''-++.+/0112134+1.50*406 "##$ %& 8CC "#$%& ' ( )* +,-./ 0 123 456+7 3 7-55-89.*/ 0 +3 *+:3 ;< =3 3-3 8 0 23 >-8-3 >5? //*/*0;* @A: *53,,3 / * $/ >B+? - 5, 2 34*56 7 /+#** //8

Plus en détail

Xerox Au service du marketing d entreprise

Xerox Au service du marketing d entreprise Xerox Au service du marketing d entreprise Marketing Direct, 1 To 1, Transpromo Christophe Montané Xerox Global Services Page 1 ESC Lille 22 Octobre Seminaire Marketing Direct - Le Groupe Xerox en quelques

Plus en détail

Le NOUVEAU PROGRAMME de BDD juxtaposée multicanal

Le NOUVEAU PROGRAMME de BDD juxtaposée multicanal Le NOUVEAU PROGRAMME de BDD juxtaposée multicanal Agenda 1. Le Big Data et les enjeux du marché 2. La réponse de Mediapost Communication 3. Comment ça marche? 4. Planning de lancement des offres 5. Conclusion

Plus en détail

BDD, marketing, décisionnel, 78, Yvelines, data, Cours, Tutoriel

BDD, marketing, décisionnel, 78, Yvelines, data, Cours, Tutoriel SAS, Cognos, Stata, Eviews, conseil, expertise, formation, mining, datamining, statistique, connaissance client, valeur client, CRM, fidélisation, Conversion d'un projet SAS EG 4.1 en 4.2 score, scoring,

Plus en détail

Des données à la connaissance client. A la découverte de la plateforme de connaissance client knowlbox

Des données à la connaissance client. A la découverte de la plateforme de connaissance client knowlbox Des données à la connaissance client A la découverte de la plateforme de connaissance client knowlbox Livre blanc mai 2013 A l heure du Big Data, les entreprises s interrogent davantage sur leurs données.

Plus en détail

Etude de cas. Acteur incontournable du marketing direct spécialiste des problématiques B to B. Christophe de Larquier, Dirigeant de Combbase

Etude de cas. Acteur incontournable du marketing direct spécialiste des problématiques B to B. Christophe de Larquier, Dirigeant de Combbase Etude de cas Acteur incontournable du marketing direct spécialiste des problématiques B to B «Dans un contexte très concurrentiel, nos clients doivent optimiser leur contact avec le prospect grâce à une

Plus en détail

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs!

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! France Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! Comme le rappelle la CNIL dans sa délibération n 88-083 du 5 Juillet 1988 portant adoption d une recommandation relative

Plus en détail

Changer la source d'une requête dans SAS Enterprise Guide. Ce document explique comment changer la table source de la tâche Filtre et requêtes.

Changer la source d'une requête dans SAS Enterprise Guide. Ce document explique comment changer la table source de la tâche Filtre et requêtes. SAS, Cognos, Stata, Eviews, conseil, expertise, formation, mining, datamining, statistique, connaissance Changer la source d'une requête dans SAS Enterprise Guide client, valeur client, CRM, fidélisation,

Plus en détail

ez 5 series Révolutionnez votre approche Marketing

ez 5 series Révolutionnez votre approche Marketing ez 5 series Révolutionnez votre approche Marketing ez 5 - En 5 mots Scalability avec une infrastructure hybride prête pour Big Data Backwards Compatible avec une approche dual core Plateforme, notre message

Plus en détail

BusinessHIGHLIGHT GESTION DE LA PRESSION COMMERCIALE. Optimiser ET SI C ÉTAIT UN PROBLÈME D ORGANISATION? n 6122011 .../... SOMMAIRE INTRODUCTION

BusinessHIGHLIGHT GESTION DE LA PRESSION COMMERCIALE. Optimiser ET SI C ÉTAIT UN PROBLÈME D ORGANISATION? n 6122011 .../... SOMMAIRE INTRODUCTION BusinessHIGHLIGHT Optimiser GESTION DE LA PRESSION COMMERCIALE ET SI C ÉTAIT UN PROBLÈME D ORGANISATION? SOMMAIRE INTRODUCTION Communiquer sur le web : les conséquences de la frénésie générale La nécessaire

Plus en détail

Conquête, fidélisation et relation client sur internet : de nouveaux modèles

Conquête, fidélisation et relation client sur internet : de nouveaux modèles Conquête, fidélisation et relation client sur internet : de nouveaux modèles Intervention du 30/05/2012 Document confidentiel 1 Le Groupe 1000mercis : le pionnier du marketing interactif Internet et mobile

Plus en détail

LES CRITERES CLES DU SUCCES D'UNE SEGMENTATION

LES CRITERES CLES DU SUCCES D'UNE SEGMENTATION LES CRITERES CLES DU SUCCES D'UNE SEGMENTATION Quel que soit le type de segmentation, une segmentation réussie se doit d'être : Opérante : les segments définis sont-ils suffisamment importants pour correspondre

Plus en détail

Atelier Fichier Client

Atelier Fichier Client Atelier Fichier Client Comment constituer son fichier? (sources internes) Comment récupérer les informations des clients? Proposer à vos prospects l envoi de catalogue, Newsletters, offres promotionnelles

Plus en détail

Comment mieux lutter contre la fraude à l assurance? Gestion de sinistres Odilon Audouin, le 4 avril 2013

Comment mieux lutter contre la fraude à l assurance? Gestion de sinistres Odilon Audouin, le 4 avril 2013 Comment mieux lutter contre la fraude à l assurance? Gestion de sinistres Odilon Audouin, le 4 avril 2013 Eléments de contexte Un coût significatif, une évolution des typologies Selon l ALFA (sur la base

Plus en détail

L olivier Assurances Licence 3 Econométrie Lyon II

L olivier Assurances Licence 3 Econométrie Lyon II 15 novembre 2013 L olivier Assurances Licence 3 Econométrie Lyon II Pascal Gonzalvez 1 L olivier Assurances et le Groupe Admiral Segmentation et tarification en assurance auto Autres applications de la

Plus en détail

Le Display En Pleine Révolution

Le Display En Pleine Révolution Le Display En Pleine Révolution De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Better connections. Better results. Livre Blanc Acxiom Le Display En Pleine Révolution De l achat

Plus en détail

CALCUL D UN SCORE ( SCORING) Application de techniques de discrimination LES OBJECTIFS DU SCORING

CALCUL D UN SCORE ( SCORING) Application de techniques de discrimination LES OBJECTIFS DU SCORING CALCUL D UN SCORE ( SCORING) Application de techniques de discrimination LES OBJECTIFS DU SCORING SÉLECTION DES RISQUES PRÉVISION DES DÉFAUTS SUIVI ET CONTRÔLE Pierre-Louis GONZALEZ Différents types de

Plus en détail

Formulaire de demande

Formulaire de demande Commune de Saint-Gilles Demande de subsides pour une association ou un projet Appel à projets 2015 Formulaire de demande Nom du demandeur ou de l association: Titre du projet: Nombre d annexes: N du Dossier

Plus en détail

Fiche pratique n 12. Evaluation de la formation. Finalité. Mode opératoire. De quoi s agit-il? Quelle évaluation pour quels besoins?

Fiche pratique n 12. Evaluation de la formation. Finalité. Mode opératoire. De quoi s agit-il? Quelle évaluation pour quels besoins? Finalité De quoi s agit-il? Evaluer la formation est nécessaire pour toute entreprise qui souhaite connaître le «retour sur investissement» des actions de formation qu elle a initiées. Il convient de distinguer

Plus en détail

ICHEC MANAGEMENT SCHOOL

ICHEC MANAGEMENT SCHOOL CASE TELECOMMUNICATION - MOBISTAR BUSINESS CASE TELECOMMUNICATIONS - MOBISTAR Defort Florence De Veyt Marie-Laure Dierickx Arnaud Leruite Julien Marlot Camille ICHEC MANAGEMENT SCHOOL MOBISTAR, EN ROUTE

Plus en détail

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise composantes Relation de la Relation relation 4 Les outils 4 Les 4-1 outils Les de bases la GRC de 4-1 données Les bases de données 4-2 Les logiciels et 5 Les de freins la GRC au La GRC ou comment mettre

Plus en détail

Présenté par Cédric Piazza Directeur Général. Se lancer dans le E-commerce en 2015: Quelle stratégie gagnante??

Présenté par Cédric Piazza Directeur Général. Se lancer dans le E-commerce en 2015: Quelle stratégie gagnante?? Présenté par Cédric Piazza Directeur Général. Se lancer dans le E-commerce en 2015: Quelle stratégie gagnante?? 2 WIZISHOP Présentation de notre solution ecommerce 5 CONSEILS Pour bien préparer son projet

Plus en détail

Comment valoriser votre patrimoine de données?

Comment valoriser votre patrimoine de données? BIG DATA POUR QUELS USAGES? Comment valoriser votre patrimoine de données? HIGH PERFORMANCE HIGH ANALYTICS PERFORMANCE ANALYTICS MOULOUD DEY SAS FRANCE 15/11/2012 L ENTREPRISE SAS EN QUELQUES CHIFFRES

Plus en détail

La Renaissance de L emailing à la Performance

La Renaissance de L emailing à la Performance La Renaissance de L emailing à la Performance Eviter l essouflement en revenant aux bonnes pratiques marketing Par Mario Roche, Sales Manager Acxiom France Better connections. Better results. Livre Blanc

Plus en détail

COMMENT CHOISIR SON COURTIER POUR LES PLANS FICHIERS DE RECRUTEMENT?

COMMENT CHOISIR SON COURTIER POUR LES PLANS FICHIERS DE RECRUTEMENT? COMMENT CHOISIR SON COURTIER POUR LES PLANS FICHIERS DE RECRUTEMENT? Virginie Chesnay Gonçalves Directrice commerciale Adress Company Stéphane Barthélemy Président Adress Company Damien Hameury Responsable

Plus en détail

Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises

Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises Cycle Innovation & Connaissance 57 petit déjeuner Jérôme SANZELLE, Allmyski 11 avril 8h30-10h SKEMA Animatrice : Valérie BLANCHOT COURTOIS

Plus en détail

ecrm: Attrition clients

ecrm: Attrition clients ecrm: Attrition clients Comment identifier et retenir un client sur le départ? Cabestan Livre Blanc Introduction Les clients, même les plus fidèles, sont parfois incités à mettre fin à leur relation avec

Plus en détail

LE PUBLIPOSTAGE OU MAILING

LE PUBLIPOSTAGE OU MAILING LE PUBLIPOSTAGE OU MAILING 1 Envoi en nombre par voie postale(mailing) ou électronique (e-mailing) Planning 1.Fichier prospect 2. Préparation/Rédaction 3.Affranchissement/Envoi 4.Analyse 1. Fichier prospect

Plus en détail

ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT

ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT Institut National des Sciences de Gestion Département de Marketing Marketing et Stratégies Commerciales ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT MARKETING DIRECT Rédigé

Plus en détail

Centre de relation client

Centre de relation client Centre de relation client Emission et réception d appels Etudes qualitatives et quantitatives Mesure de qualité de services Enquêtes en ligne - appels mystères Fidélisation clients Détection de projets

Plus en détail

SOLUTION GLOBALE DE FIDÉLISATION FIDÉLISEZ EN TOUTE SIMPLICITÉ

SOLUTION GLOBALE DE FIDÉLISATION FIDÉLISEZ EN TOUTE SIMPLICITÉ SOLUTION GLOBALE DE FIDÉLISATION FIDÉLISEZ EN TOUTE SIMPLICITÉ la carte multi commerces et multi services qui s adapte à tous les secteurs FidelPass vous accompagne dans la mise en place d un système de

Plus en détail

Module de gestion des contacts et échanges avec les clients et fournisseurs (CRM)

Module de gestion des contacts et échanges avec les clients et fournisseurs (CRM) bmi-fact+ Module de gestion des contacts et échanges avec les clients et fournisseurs (CRM) Module commun aux applications bmi-fact, bmi-compta, POWERGES et Gest-Office. Qu est-ce qu un CRM (Customer Relationship

Plus en détail

Le ranking de Augure Influencers La méthodologie AIR en détails

Le ranking de Augure Influencers La méthodologie AIR en détails Le ranking de Augure Influencers La méthodologie AIR en détails V1.0 Octobre 2014 Oualid Abderrazek Product Marketing Sommaire 1. Contexte...3 2. L algorithme...3 a. Exposition...4 b. Echo...4 c. Niveau

Plus en détail

Offre IDALYS. Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital. Mai 2013

Offre IDALYS. Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital. Mai 2013 Offre IDALYS Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital Focus sur : 1. Équilibre entre CA et Fraude 2. Étude d opportunité e-wallets Mai 2013 IDALYS - Sommaire 1 Présentation d IDALYS

Plus en détail

Thème 2 : Les techniques et stratégies de prospection

Thème 2 : Les techniques et stratégies de prospection BAC PRO VENTE Pole 1 : Prospection Thème 2 : Les techniques et stratégies de prospection Chapitre 1 : Les prospects et les clients Séquence 3 : Des outils de segmentation des clients-prospects - La loi

Plus en détail

Communiquer efficacement : la stratégie du «30-3-30»

Communiquer efficacement : la stratégie du «30-3-30» Communiquer efficacement : la stratégie du «30-3-30» Intervenants Olivier Chaduteau Associé-fondateur du cabinet Day One Pierre-François Le Roux expert-comptable Pays de Loire Sommaire Préliminaire Se

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur la philanthropie 6 grands enjeux actuels pour les Fondations en santé

Ce qu il faut savoir sur la philanthropie 6 grands enjeux actuels pour les Fondations en santé 1 Ce qu il faut savoir sur la philanthropie 6 grands enjeux actuels pour les Fondations en santé Présentation de Carl Julien, CFRE, vice-président et Gil Desautels, vice-président principal Le 20 octobre

Plus en détail

Enquête 2014 «Digital et R.O.I» «Digital et R.O.I» Enquête FNIM - Doctors 2.0 & You

Enquête 2014 «Digital et R.O.I» «Digital et R.O.I» Enquête FNIM - Doctors 2.0 & You «Digital et R.O.I» Enquête FNIM - Doctors 2.0 & You L enquête FNIM Doctors 2.0 & You 2014 «Digital et R.O.I» Retour sur investissements et outils de communication, une enquête réalisée dans le cadre du

Plus en détail

ARIA Languedoc-Roussillon. Atelier CRM / Fidélisation

ARIA Languedoc-Roussillon. Atelier CRM / Fidélisation ARIA Languedoc-Roussillon Atelier CRM / Fidélisation «Gestion de la Relation Clients : Les nouvelles Définition et bonnes technologies pratiques» au service de votre NELIS, Philippe Rossi développement

Plus en détail

Atelier 42 Environnement de la collecte. Atomisation ou centralisation des outils

Atelier 42 Environnement de la collecte. Atomisation ou centralisation des outils Atelier 42 Environnement de la collecte Atomisation ou centralisation des outils Antoine HUOT-MARCHAND Institut Pasteur 06 45 99 63 72 Carine VINCENT Everial 06 09 67 57 14 Thématique de la session Multi

Plus en détail

Faites fructifier votre Capital Client

Faites fructifier votre Capital Client Faites fructifier votre Capital Client Gauthier Leurent- 06 29 94 44 17- gleurent@bexl.fr Thierry Dujardin - 06 37 94 41 12 - tdujardin@bexl.fr Be XL - 4, avenue de Flandre - 59700 Marcq en Barœul - Tel

Plus en détail

Le data mining et l assurance Mai 2004. Charles Dugas Président Marianne Lalonde Directrice, développement des affaires

Le data mining et l assurance Mai 2004. Charles Dugas Président Marianne Lalonde Directrice, développement des affaires Le data mining et l assurance Mai 2004 Charles Dugas Président Marianne Lalonde Directrice, développement des affaires AGENDA Qu est-ce que le data mining? Le projet et les facteurs de réussite Les technologies

Plus en détail

Solution et services associés aux Cartes Multi-commerce

Solution et services associés aux Cartes Multi-commerce Solution et services associés aux Cartes Multi-commerce Notre savoir-faire : augmenter votre chiffre d affaires Notre métier : Optimiser les stratégies client par des actions marketing à fort impact Spécialiste

Plus en détail

DEUX-SEVRES INITIATIVES. DEMANDE de PRET D HONNEUR

DEUX-SEVRES INITIATIVES. DEMANDE de PRET D HONNEUR DEUX-SEVRES INITIATIVES DEMANDE de PRET D HONNEUR Dossier présenté par Madame, Monsieur : Nom de l'entreprise : Adresse : Coordonnées téléphoniques : Montant de la demande : P i è c e s c o m p l é m e

Plus en détail

Stratégies marketing. Augmenter sa créativité en période de changement. Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009

Stratégies marketing. Augmenter sa créativité en période de changement. Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009 Stratégies marketing Augmenter sa créativité en période de changement Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009 La présentation Marketing en temps de crise Quelques principes

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS

LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS LES BONNES PRATIQUES DE LA RELATION CLIENTS Lorsque la conjoncture économique est plus dure, l'entreprise ne peut plus se permettre de gérer approximativement ses prospects et ses clients. Chaque dossier

Plus en détail

Agence Conseil en Marketing et communication Numerique. Implantation : France & Espagne

Agence Conseil en Marketing et communication Numerique. Implantation : France & Espagne Agence Conseil en Marketing et communication Numerique Implantation : France & Espagne Optimise la notoriété et les performances de votre marque sur internet. Notre Métier ROI Media accompagne ses clients

Plus en détail

Fiabilisation des bases de données BtoB : Un enjeu majeur

Fiabilisation des bases de données BtoB : Un enjeu majeur 0 Fiabilisation des bases de données BtoB : Un enjeu majeur 1 L entreprise IMS HEALTH GROUP Société fondée en 1954 Opère dans plus de 100 pays 15 000 collaborateurs 3,3 milliards de dollars de CA Plus

Plus en détail

L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion.

L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion. www.julienrio.com Introduction: L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion. Cet article s est inspiré de l ouvrage

Plus en détail

1 er baromètre Alumni

1 er baromètre Alumni Part of Part the Bisnode of the Bisnode Group Group 1 er baromètre Alumni Les alumni et le don à leur établissement Novembre 2011 1 Introduction Le fundraising est aujourd hui une pratique bien implantée

Plus en détail

LE MULTICANAL. ou comment mettre le dialogue avec vos donateurs au cœur de votre organisation! Atelier animé par David Alonso

LE MULTICANAL. ou comment mettre le dialogue avec vos donateurs au cœur de votre organisation! Atelier animé par David Alonso LE MULTICANAL ou comment mettre le dialogue avec vos donateurs au cœur de votre organisation! Atelier animé par David Alonso Directeur général de Faircom Paris Objectifs de la session Découvrir le multicanal

Plus en détail

CRM pour le marketing

CRM pour le marketing CRM pour le marketing Créer l information, solliciter, séduire et retenir les clients de manière rentable Intégrés à Maximizer, les outils de marketing vous permettent simplement et efficacement de planifier,

Plus en détail

La modernisation des modes de financements des structures publiques

La modernisation des modes de financements des structures publiques La modernisation des modes de financements des structures publiques Ou Mécénat et fundraising : quels enjeux pour les agents comptables d université? Nantes 4 Juin 2015 Yaële Aferiat, AFF et Jean-Marc

Plus en détail

Connaissance Client et Digital : quels enjeux pour quelles valeurs? Non à la personnalisation bidon! Vente Privée Orange Gan Assurances

Connaissance Client et Digital : quels enjeux pour quelles valeurs? Non à la personnalisation bidon! Vente Privée Orange Gan Assurances Connaissance Client et Digital : quels enjeux pour quelles valeurs? Non à la personnalisation bidon! WIDE COFFEE Vente Privée Orange Gan Assurances 1 Serge Hauser Nathalie Patrat Chrystel Galissié A G

Plus en détail

LES SECRETS DE LA CARTE DE FIDELITE EN 2010 RESEAU OFFICINAL & PARAPHARMACIES LIVRE BLANC

LES SECRETS DE LA CARTE DE FIDELITE EN 2010 RESEAU OFFICINAL & PARAPHARMACIES LIVRE BLANC LIVRE BLANC LES SECRETS DE LA CARTE DE FIDELITE EN 2010 RESEAU OFFICINAL & PARAPHARMACIES Sommaire Préambule 2 Notions de CRM 3 Conception & contenu de la carte de fidélité 7 Les mécaniques promotionnelles

Plus en détail

Des questions en live? @gregguzzo

Des questions en live? @gregguzzo Comment Val Thorens, à travers la mise en place d un écosystème numérique & humain, favorise le service et l expérience client? Des questions en live? @gregguzzo 1 _ CRM, késako? Construire avec ses clients

Plus en détail

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

Notre métier : Vous aider à mieux faire le vôtre

Notre métier : Vous aider à mieux faire le vôtre Notre métier : Vous aider à mieux faire le vôtre VII. CMB : Les métiers de CMB 7.1 Business développement Stratégique Objectifs du business développement stratégique Analyser et diagnostiquer le marché

Plus en détail

Congrès AERF - 9 octobre 2008. Les techniques. Hugues d Ydewalle - MEMISA - hdydewalle@memisa.be

Congrès AERF - 9 octobre 2008. Les techniques. Hugues d Ydewalle - MEMISA - hdydewalle@memisa.be Les techniques Hugues d Ydewalle - MEMISA - hdydewalle@memisa.be Survolons en quelques minutes l impact des évolutions techniques (traditionnelles et nouvelles) sur notre métier et sur nos associations

Plus en détail

Bulletin d adhésion. Adhésion 2015

Bulletin d adhésion. Adhésion 2015 Bulletin d adhésion Adhérer à l'association Française des Fundraisers, c'est se doter d'un espace privilégié pour échanger avec vos pairs, pour vous former et pour vous informer. C est aussi partager des

Plus en détail

Biarritz Bordeaux Paris

Biarritz Bordeaux Paris Biarritz Bordeaux Paris LES ENJEUX DE L E-MAIL MARKETING «Pourquoi faire de l e-mail marketing?» Définition E-mail marketing : «Ensemble d usages de l e-mail à des fins commerciales ou marketing» CCI et

Plus en détail

www.styleanalytics.com

www.styleanalytics.com www.styleanalytics.com Style Analytics EuroPerformance a le plaisir de vous présenter Style Analytics, outil de mesure des risques et de la performance des fonds d investissement. Style Analytics offre

Plus en détail

UVHC - ENSIAME CP1 - Probabilités - Interrogation Enseignante : Madame BOURLARD-JOSPIN Calculatrice autorisée

UVHC - ENSIAME CP1 - Probabilités - Interrogation Enseignante : Madame BOURLARD-JOSPIN Calculatrice autorisée UVHC - ENSIAME CP1 - Probabilités - Interrogation Enseignante : Madame BOURLARD-JOSPIN Calculatrice autorisée 1. On tire successivement et sans remise deux cartes d un jeu de 52 cartes. Soit A l événement

Plus en détail

WWW.DIRECT-BOOKING-HOTEL.FR

WWW.DIRECT-BOOKING-HOTEL.FR PRESENTATION DOSSIER DE PRESSE ERIC LALUYAUX WWW.DIRECT-BOOKING-HOTEL.FR CONTACT@DIRECT-BOOKING-HOTEL.FR Tél. +33 (0)6 52 78 09 90 1 QU EST-CE QUE C EST? C est premièrement un système de comparaison instantanée

Plus en détail