Guérir le travail aujourd hui: Giusto Barisi RRI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guérir le travail aujourd hui: Giusto Barisi RRI"

Transcription

1 Guérir le travail aujourd hui: Mission impossible? Giusto Barisi RRI

2 Contexte et évolutions (1) Dans les décennies 1960 et 1970 le Taylorisme était appliqué au travail manuel Les mouvements de revendication et les pressions de syndicats ont poussé les directions des entreprises à développer l automation et des nouvelles formes d organisation du travail Aujourd hui, le Taylorisme est appliqué au travail intellectuel. NTIC, workflows et lean production, progiciels de gestion intégrée, etc. standardisent les actions de travail et les directions disposent d informations détaillées en temps réel. Il y a donc une crise profonde du management intermédiaire. Leur nombre diminue constamment comme leur pouvoir décisionnel, qui s exerce encore pour adapter le fonctionnement de l organisation aux changements continuels. Les risques dérivant d une perte d autonomie et d une dégradation des conditions de travail, souvent liée à une intensification brutale, pourraient être traités selon des théories de l organisation traditionnelles(herzberg, Sociotechnical systems ) mais aujourd hui la théorie néo-classique et des Shareholders sont dominantes.

3 Contexte et évolutions (2) D autres changements, apparemment lointains des lieux de travail, ont déterminé des contraintes nouvelles et une réduction de l autonomie dans le travail: La globalisation et la dérégulation de l économie ont créé un haut niveau de compétition entre les entreprises européennes et les usines installées dans des zones où la législation est presque inexistante ou pas appliquée. Les dumping social, écologique et fiscal ont boosté pratiques de concurrence déloyale, et induit des fortes réductions des coûts, des dégradations des conditions de travail en Europe Souvent, la seule alternative à la délocalisation est l importation de pratiques d incivilité et des pires modèles d organisation du travail. Parfois, sont créées des enclaves où des systèmes moyenâgeux de travail sont adoptés(barisi, 2012) L application de la théorie de la division internationale du travail n assure plus le développement de l Europe, ni des niveaux acceptables d emploi,niunequalitédécentedelavieautravail.

4 Contexte et évolutions (3) La finance globalisée et l application des nouvelles théories de l organisation ont impulsé aussi des modifications des méthodes de management et d organisation des entreprises: Centres de Profits et Economic Added Values (EVA) appliqués aux niveaux de département ou de service, Direction par Objectifs (DPO), évaluation de la performance individuelle(9-box PE), priorité à une politique de réduction permanente des coûts, etc. Les objectifs financiers à court terme sont devenus dominants, dans un environnement où fusions et acquisitions d entreprises ont fortement augmenté. Les résultats économiques et sociaux sont négligés. Alors, seulement un espace résiduel est resté pour l amélioration des conditions et de la qualité du travail?

5 Est-il possible de modifier le projets managériaux de réorganisation? Nous présentons 3 interventions réalisées dans le cadre de missions confiées par les CHSCT à un cabinet d expertise pour évaluer les conséquences sur les conditions de travail d un projet de réorganisation. Méthodologie des interventions: Analyse du projet et de la documentation d entreprise Entretiens et échanges avec des témoins clef (direction, IRP, techniciens externes) Enquête par questionnaire individuel (anonymat garanti) aux salariés concernés par la réorganisation et/ou observation ergonomique d activités de travail Entretiens individuels (et parfois aussi collectives) avec un échantillon de salariés Présentation et discussion d un rapport contenant le diagnostic de la situation et souvent des indications pour éliminer/diminuer les expositions aux risques

6 Cas 1: la réorganisation d une plateforme téléphonique dédiée au service clients La situation constatée: Une progressive séparation des tâches entre front et back office Introduction de nouveaux logiciels, méthodes de reporting et taylorisation qui ont changé les contenus du travail (parcellisation et standardisation de tâches, diminution de l autonomie ) Mal-être au travail généralisé, absentéisme élevé, environnement conflictuel Diminution de la productivité et de la satisfaction de la clientèle Les indications du rapport ont été en bonne partie acceptées par la direction: Recomposition de tâches (entre front et back office) et rotation (sur base volontaire) Personnalisation dans le suivi de certains clients (suivi du dossier, contacts ) Formation des managers de proximité

7 Cas 2: Introduction d un nouveau système d évaluation des cadres (grille 9-box ) La proposition de changement de la méthode d évaluation, auparavant basée sur l évaluation des compétences, a rencontré une vive opposition de cadres et des syndicats Le nouveau système classifiait d une façon obligatoire le personnel dans 9 catégories selon 2 critères: les résultats par rapport à des objectifs fixés et les comportements professionnels Les enquêtes sur un site où la méthode avait été expérimentée ont montré que ce système créait plus d injustice, risques de classements forcés dans les 9 catégories, une compétition et de la conflictualité entre cadres, perte de visibilité des critères d évaluation, augmentation de la subjectivité dans l évaluation En particulier, les «bons comportements professionnels» étaient différemment estimés par les évaluateurs, comme certains objectifs génériques (ex.: suivre les valeurs et les politiques générales de l entreprise) Le rapport a aussi pointé quelques illicéités de la méthode par rapport à la législation du travail existante

8 Cas 2: Introduction d un nouveau système d évaluation des cadres (grille 9-box ) Mais la direction a généralisé l application de la méthode, après quelques changements mineurs Les syndicats ont eu recours à la justice pour bloquer le nouveau système, et le jugement a déclaré illégaux quelques critères d évaluation, parce que insuffisamment précis ou pas clairement transposables en comportements professionnels concrètes.

9 Cas 3: Réorganisation d un service technique d après vente Le projet prévoyait de modifier les zones géographiques d intervention des techniciens, d introduire un logiciel permettant de garder constamment le contact des techniciens avec des services différents de l entreprise, de allouer une partie de l activité à des petites entreprises de sous-traitance. Le projet avait été testé dans une zone. Les résultats avaient été jugés positifs par la direction et négatifs par les techniciens et leurs IRP. L expertise demandée par le CHSCT a montré le manque de fiabilité des résultats présentés par la direction, une série de dysfonctionnements provoqués par le projet, l augmentation du temps de trajet des techniciens. Les coûts des prestations de la sous-traitance restaient élevés, alors que la qualité de leurs prestations ne satisfaisait pas toujours les clients. La direction a partiellement changé le projet, avec des marges accrues d autonomie des techniciens et une réduction de l activité externalisée.

10 Conclusion Dans ces cas, les projets ont rencontré l opposition des salariés et de leurs représentants Les modifications des projets et des conditions de travail sont limitées. Nous n avons pas rencontré des situations où d importants projets de réorganisation ont été abandonnés Dans les situations de ce type, pour obtenir des bons résultats, les mobilisations des salariés nécessitent de l intervention d acteurs externes à l entreprise (opinions des clients, support des médias, enquêtes d inspecteurs du travail ou d experts, décisions de justice favorables ) et/ou des précises analyses coûts/ bénéfices du projet qui invalident les calculs de la direction. Les directions souvent surestiment les bénéfices financiers à court terme et la dimension technique des projets, et sous-estiment leurs conséquences économiques et sociales. Généraliser les interventions pour «guérir le travail» et améliorer la qualité de la vie nécessite une réduction des formes dominantes de dumping (social, fiscal, écologique ) et des prétentions de la sphère financière.

Pôle Finance Exemples de réalisations

Pôle Finance Exemples de réalisations Pôle Finance Exemples de réalisations CONFIDENTIEL C PROPRIETE RENAULT Coûts de développement de l Ingénierie Mécanique: Réaliser une grille commune d analyse des coûts, et un benchmarking, puis proposer

Plus en détail

PEOPLE BASE CBM. Compensations & Benefits Management Conseil et solutions logicielles en rémunérations et politique salariale

PEOPLE BASE CBM. Compensations & Benefits Management Conseil et solutions logicielles en rémunérations et politique salariale PEOPLE BASE CBM Compensations & Benefits Management Conseil et solutions logicielles en rémunérations et politique salariale Présentation du cabinet PEOPLE BASE CBM (Compensations and Benefits Management)

Plus en détail

Accompagnement RH des projets de transformation des organisations

Accompagnement RH des projets de transformation des organisations Accompagnement RH des projets de transformation des organisations La conduite d un projet de réorganisation : Un exercice complexe ET délicat! Confrontée à une dégradation continue de sa compétitivité,

Plus en détail

Présentation presse. Le marché du conseil : tendances et facteurs déterminants

Présentation presse. Le marché du conseil : tendances et facteurs déterminants Présentation presse Le marché du conseil : tendances et facteurs déterminants Le pourquoi de l étude Contexte Un marché du conseil en profonde mutation Une décroissance du chiffre d affaire en 2002 et

Plus en détail

Présentation commerciale. Novembre 2014

Présentation commerciale. Novembre 2014 Présentation commerciale Novembre 2014 Présentation du cabinet (1/2) BIAT (Banque Internationale Arabe de Tunisie) La banque commerciale privée leader en Tunisie et l une des plus importantes au Maghreb.

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

Un ANI pour Innover " Julien Pelletier, Anact!

Un ANI pour Innover  Julien Pelletier, Anact! Un ANI pour Innover Julien Pelletier, Anact Fréquences des modalités d indicateurs de vécu au travail Performance= E+C+O Tensions au travail et pression psychologique Mon travail demande de travailler

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2013

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2013 Organisateurs L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2013 Webinar du 11 mars 2014 à 12h00 / animé par : Christian Sérieys EOA France Bénédicte Bailleul Directrice 1 - Présentation de

Plus en détail

Micro conférence. Comment générer de nouvelles missions avec une stratégie marketing pertinente?

Micro conférence. Comment générer de nouvelles missions avec une stratégie marketing pertinente? Micro conférence Comment générer de nouvelles missions avec une stratégie marketing pertinente? Intervenants Georges Crampette Expert comptable Cabinet Crampette Sylvain Lherm Sonia Piasentin Direction

Plus en détail

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources?

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? Petit Déjeuner Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? 29 Janvier 2004 Mutualisation ou Externalisation?!1- Problématique de création de valeur!2- Définitions CSP / Externalisation!3-

Plus en détail

Baromètre Défis RH 2014

Baromètre Défis RH 2014 5 ème édition depuis 2010 Baromètre Défis RH 2014 Etude Andrh Inergie pour Entreprise & Carrières Juin 2014 Pierre Havet Gina de Rosa Luc Vidal Président Rédactrice en chef Directeur général ANDRH Ile-de-France

Plus en détail

Point d étape relatif à la démarche d analyse des impacts du changement INC du 16 septembre 2015

Point d étape relatif à la démarche d analyse des impacts du changement INC du 16 septembre 2015 Point d étape relatif à la démarche d analyse des impacts du changement INC du 16 septembre 2015 1 1. Les objectifs de la démarche d analyse des impacts du changement Au cours de l Instance Nationale de

Plus en détail

Démarches de prévention des RPS : comment les évaluer?

Démarches de prévention des RPS : comment les évaluer? Colloque «De la prévention des RPS à la performance en entreprises : comment agir?» - Lyon, 6 novembre 2014 Démarches de prévention des RPS : comment les évaluer? Dominique Chouanière Direction Générale

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS 2009 CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS SE DISTINGUER PAR LES COMPETENCES Signe Distinctif accompagne les cabinets d avocats pour développer de nouvelles compétences professionnelles indispensables

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Du taylorisme à la lean production

Du taylorisme à la lean production Du taylorisme à la lean production Réussir l organisation du travail Colloque de la FSSS, CSN 7 et 8 juin 2011 Paul-André LAPOINTE Relations industrielles, Université Laval ARUC-Innovations, travail et

Plus en détail

Engager une action de prévention des RPS

Engager une action de prévention des RPS Que sont les RPS (Risques Psycho Sociaux)? Les risques psycho sociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress», qui n est en fait qu une manifestation de ce risque en entreprise. Ils

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Management Development International Institute

Management Development International Institute Comprendre l'environnement et élaborer la stratégie Connaître et utiliser les principaux outils et méthodes d'analyse stratégique et de prospective, Comprendre et évaluer le contexte culturel, économique

Plus en détail

3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. de bulletins produits par mois. partenaires. en france. acteur de. distributeurs

3 ème. 280 000 salariés gérés. collaborateurs. de bulletins produits par mois. partenaires. en france. acteur de. distributeurs Intelligence RH 1 Yourcegid Ressources Humaines Spécialiste des logiciels de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, Cegid répond aux exigences de l entreprise d aujourd hui, quel que soit le secteur

Plus en détail

Comment agir pour améliorer la QVT?

Comment agir pour améliorer la QVT? Présentation des résultats du baromètre qualité de vie au travail dans l ESS lors du colloque de l Udess 05 le 14/09/15 à Gap. Les évolutions de l'environnement socio-économique et les transformations

Plus en détail

NEXITY. Nexity développe une stratégie d E-reputation à 360 sur la base des données sociales fournies par BuzzWatcher. CASE STUDY

NEXITY. Nexity développe une stratégie d E-reputation à 360 sur la base des données sociales fournies par BuzzWatcher. CASE STUDY Online Intelligence Solutions NEXITY développe une stratégie d E-reputation à 360 sur la base des données sociales fournies par BuzzWatcher. CASE STUDY CASE STUDY INTRODUCTION Client Industrie Immobilier

Plus en détail

Frédérique BLOTT Développeur RH

Frédérique BLOTT Développeur RH Le Management des Hommes et des Organisations : une compétence au service de la santé des salariés, un domaine d expertise qui a sa place au sein des équipes pluridisciplinaires. Frédérique BLOTT Développeur

Plus en détail

QUELLES SOLUTIONS POUR PRÉVENIR L ABSENTÉISME AU TRAVAIL?

QUELLES SOLUTIONS POUR PRÉVENIR L ABSENTÉISME AU TRAVAIL? QUELLES SOLUTIONS POUR PRÉVENIR L ABSENTÉISME AU TRAVAIL? 19 Mars 2015 - Chambre des Métiers Christelle Brignoli, Responsable Serenity@work, MindForest Group L absentéisme caractérise toute absence qui

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ENQUETE DE SATISFACTION CMS DECEMBRE 2012

COMPTE RENDU DE L ENQUETE DE SATISFACTION CMS DECEMBRE 2012 COMPTE RENDU DE L ENQUETE DE SATISFACTION CMS DECEMBRE 2012 62, rue Saint Lambert 75015 Paris N RCS 510 685 431 INTRODUCTION «Une société ne peut distancer ses concurrents que si elle peut établir une

Plus en détail

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES

BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES BTS Assistant de manager(s) LES FINALITES PROFESSIONNELLES 1 FINALITÉ 1 Soutien à la communication et aux relations internes et externes L assistant facilite la communication à tous les niveaux (interpersonnel,

Plus en détail

De l assistance technique au forfait, un nouveau «business model»

De l assistance technique au forfait, un nouveau «business model» DESPROGES Consulting Janvier 2009 LE CONSEIL EN TECHNOLOGIE AUJOURD HUI D une manière générale, les activités des entreprises de conseil en technologie recouvrent, en totalité ou en partie, le conseil

Plus en détail

Club Etablissements Financiers & Assurances

Club Etablissements Financiers & Assurances Club Etablissements Financiers & Assurances Enquête sur le thème «PME banque : vers une recomposition de l équilibre relationnel liée aux évolutions réglementaires Bâle III» Présentation des résultats,

Plus en détail

Gestion Prévisionnelle des emplois et des compétences. Présentation. Christian Jouvenot

Gestion Prévisionnelle des emplois et des compétences. Présentation. Christian Jouvenot 1 Gestion Prévisionnelle des emplois et des compétences Présentation Christian Jouvenot Introduction 2 L Etat a mis en place un dispositif d'aide au conseil aux entreprises pour l'élaboration de plans

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE. Exercice clos le 30/09/2014 INSTITUT EUROPEEN D AUDIT ET DE CONSEILS (IEAC)

RAPPORT DE TRANSPARENCE. Exercice clos le 30/09/2014 INSTITUT EUROPEEN D AUDIT ET DE CONSEILS (IEAC) RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le 30/09/2014 INSTITUT EUROPEEN D AUDIT ET DE CONSEILS (IEAC) INTRODUCTION Le présent rapport de transparence est rédigé et publié en application de l article R 823-21

Plus en détail

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.

Module: Organisation. 3.3. L informatique dans la structure d une organisation. Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi. Module: Organisation 3.3. L informatique dans la structure d une organisation Abdessamed Réda GHOMARI Maître de Conférences a_ghomari@esi.dz Plan Introduction Informatique dans les organisations Rattachement

Plus en détail

Application du Lean dans le domaine des Services Introduction

Application du Lean dans le domaine des Services Introduction Introduction Le domaine des Services (vs. Industriel) comprend à la fois les organisations qui fournissent des services : Banque, Administration, etc. les fonctions supports de toutes les organisations

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

Centre International de Recherche et de Développement

Centre International de Recherche et de Développement Centre International de Recherche et de Développement Publication UNGANA 570 CIDR Tous droits de reproduction réservés Référentiel de compétences Entreprises de Services et Organisations de Producteurs

Plus en détail

Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines

Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines La DRH fait face à de nouveaux défis Quelle stratégie adopter pour que toutes les filiales acceptent de mettre en place un outil groupe? Comment

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion et pilotage de projets de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Département CRM ÉTUDE DE MARCHÉ

Département CRM ÉTUDE DE MARCHÉ Département CRM ÉTUDE DE MARCHÉ QUI SOMMES-NOUS? CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT (CRM) Ensemble de mesures prises pour optimiser la relation et la fidélisation client dans le but d augmenter son chiffre

Plus en détail

SOUFFRANCE AU TRAVAIL

SOUFFRANCE AU TRAVAIL Page 1 sur 8 SOUFFRANCE AU TRAVAIL «Un état de stress survient lorsqu il y a déséquilibre entre la perception qu une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu elle

Plus en détail

Pourquoi Komon Conseil?

Pourquoi Komon Conseil? Pourquoi Komon Conseil? La spécificité du tissu économique français, ce qui en fait aussi sa richesse et sa force est qu il est en grande partie composé de PME/PMI, voire de TPE, et cet état de fait implique

Plus en détail

LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS. Le projet décisionnel dans sa totalité

LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS. Le projet décisionnel dans sa totalité Alain Fernandez LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS Le projet décisionnel dans sa totalité Préface de Gérard BALANTZIAN Troisième édition, 1999, 2000, 2003 ISBN : 2-7081-2882-5 Sommaire Préface

Plus en détail

Etude réalisée en partenariat avec le réseau de CMA et la CRMA de Bretagne, le syndicat Mixte MEGALIS et la Région Bretagne

Etude réalisée en partenariat avec le réseau de CMA et la CRMA de Bretagne, le syndicat Mixte MEGALIS et la Région Bretagne Etude réalisée en partenariat avec le réseau de CMA et la CRMA de Bretagne, le syndicat Mixte MEGALIS et la Région Bretagne Cet article présente les principaux résultats de l enquête OPSIS de Marsouin

Plus en détail

Acheter des actions de formation

Acheter des actions de formation L achat, quel enjeu? Acheter une action, c est acheter une prestation de services intellectuels qui nécessite un certain formalisme pour optimiser l achat au regard des enjeux. C est pourquoi, en complément

Plus en détail

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle enjeux Comment accroître la qualité de vos services tout en maîtrisant vos coûts? Equinox Consulting vous accompagne aussi bien dans la définition

Plus en détail

guide d auto-évaluation

guide d auto-évaluation guide d auto-évaluation PROMOUVOIR LE RÔLE DES CHSCT dans les établissements est une priorité du plan régional santé au travail (PRST) de Midi- Pyrénées. Dans ce cadre, un groupe de travail pluridisciplinaire

Plus en détail

Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME. une valeur ajoutée pour votre PME. Entreprendre 2010

Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME. une valeur ajoutée pour votre PME. Entreprendre 2010 Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME 31.03.2010 Entreprendre 2010 Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME Jean NICOLET 31.03.2010 Membre de la Commission

Plus en détail

progressons ensemble dans votre organisation et vos relations

progressons ensemble dans votre organisation et vos relations progressons ensemble dans votre organisation et vos relations CONSEIL FORMATION MANAGEMENT - RH L entreprise est notre challenge Nous soutenons votre entreprise dans toutes les réalisations visant sa réussite.

Plus en détail

France Télécom Après la crise, la reconstruction. CMRH du 13.10.2010 «Du mal-être au mieux-vivre au travail, quel chemin à parcourir?

France Télécom Après la crise, la reconstruction. CMRH du 13.10.2010 «Du mal-être au mieux-vivre au travail, quel chemin à parcourir? France Télécom Après la crise, la reconstruction CMRH du 13.10.2010 «Du mal-être au mieux-vivre au travail, quel chemin à parcourir?» Du constat vers un nouveau contrat social Donner & ouvrir la parole

Plus en détail

FRH RESSOURCES HUMAINES

FRH RESSOURCES HUMAINES FRH RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines FRH : Paie et administration du personnel Congés et absences Gestion des talents/gpec : formation, compétences et entretiens Planification, optimisation

Plus en détail

A J C AVOCATS JURISCONSEIL SOCIÉTÉ D AVOCATS INTER BARREAUX CONSEIL FISCAL, JURIDIQUE ET SOCIAL

A J C AVOCATS JURISCONSEIL SOCIÉTÉ D AVOCATS INTER BARREAUX CONSEIL FISCAL, JURIDIQUE ET SOCIAL A J C AVOCATS JURISCONSEIL SOCIÉTÉ D AVOCATS INTER BARREAUX CONSEIL FISCAL, JURIDIQUE ET SOCIAL LE PARTENAIRE QUOTIDIEN ET PRIVILÉGIÉ DE LA PERFORMANCE DE VOTRE ENTREPRISE NOTRE CABINET Fruit de l évolution

Plus en détail

Journée nationale de prévention

Journée nationale de prévention L institut BVA a fait le choix de ne procéder à aucun redressement pour redonner aux quotas croisés leur poids réel (Paris/ Province, taille des entreprises). Ces différentes options méthodologiques posent

Plus en détail

Empower your business relationships

Empower your business relationships CONDUIRE ET CONSTRUIRE UN PPP : COMMENT AMÉLIORER L EXERCICE Regards croisés entre donneurs d ordre publics et acteurs privés Comment pouvoirs publics et entreprises privées peuvent-ils rendre leur montage

Plus en détail

merlane TELEPERFORMANCE MIDI-AQUITAINE Contact : Mathieu ROULY / Marie-Claire MAUREL 05 61 00 01 05 / 05 61 00 01 52

merlane TELEPERFORMANCE MIDI-AQUITAINE Contact : Mathieu ROULY / Marie-Claire MAUREL 05 61 00 01 05 / 05 61 00 01 52 TELEPERFORMANCE MIDI-AQUITAINE Contact : Mathieu ROULY / Marie-Claire MAUREL 05 61 00 01 05 / 05 61 00 01 52 merlane Contact : Stéphane ADNET 05 61 00 91 79 E-mail: sadnet@merlane.com 1 Contexte et Objectifs

Plus en détail

L EVOLUTION ET LES ENJEUX LIES A LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE

L EVOLUTION ET LES ENJEUX LIES A LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE L EVOLUTION ET LES ENJEUX LIES A LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE Analyse de l évolution des emplois et des compétences dans les industries chimiques en Haute-Normandie à horizon 2020 SYNTHESE Monsieur Ludovic

Plus en détail

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux...

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Directions Financières dirigeants d entreprise fonds d investissement Avocats, mandataires & liquidateurs judiciaires Notre mission Répondre

Plus en détail

Baromètre de la Fonction Ressources Humaines en Suisse romande

Baromètre de la Fonction Ressources Humaines en Suisse romande Baromètre de la Fonction Ressources Humaines en Suisse romande Sommaire Introduction 2 Répondants 4 Positionnement de la Fonction RH au sein de l entreprise 7 Transformation des entreprises 11 Tendances

Plus en détail

1 ER BAROMÈTRE PROSPECTIF DES MÉTIERS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ET DE LA PRÉVOYANCE

1 ER BAROMÈTRE PROSPECTIF DES MÉTIERS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ET DE LA PRÉVOYANCE 1 ER BAROMÈTRE PROSPECTIF DES MÉTIERS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ET DE LA PRÉVOYANCE QUELLES DYNAMIQUES D ÉVOLUTION DES MÉTIERS? FINALITÉS DU BAROMÈTRE PROSPECTIF Dresser un inventaire des tendances

Plus en détail

Conseil en Finance d Entreprise & Direction Financière

Conseil en Finance d Entreprise & Direction Financière Conseil en Finance d Entreprise & Direction Financière www.i-roe.com E-mail : philippe.fillinger@i-roe.com Téléphone : 06 16 55 68 15 Télécopie : 09 59 55 98 67 NOTRE MÉTIER Accélérer la croissance Expert-conseil

Plus en détail

Sommaire. Création et Historique p. 2 L équipe dirigeante p. 3. Cabinet de conseil au positionnement original p. 4 L offre SELENIS p.

Sommaire. Création et Historique p. 2 L équipe dirigeante p. 3. Cabinet de conseil au positionnement original p. 4 L offre SELENIS p. Présentation Sommaire Création et Historique p. 2 L équipe dirigeante p. 3 Expertise et Savoir-Faire Cabinet de conseil au positionnement original p. 4 L offre SELENIS p. 5-6 Quelques références p. 7 Les

Plus en détail

e-management & stratégie

e-management & stratégie Plan de la session e-management & stratégie AIMS 6-6-22 Henri ISAAC Emmanuel JOSSERAND Michel KALIKA Université Paris Dauphine! L observatoire du e-management! Vers l entreprise numérique? (H. Isaac)!

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM Organisation générale Une association paritaire Un conseil d administration

Plus en détail

IMPACTS DE LA DEMATERIALISATION DES DONNEES ET DES ECHANGES SUR LES METIERS ET LES COMPETENCES AU SEIN DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE

IMPACTS DE LA DEMATERIALISATION DES DONNEES ET DES ECHANGES SUR LES METIERS ET LES COMPETENCES AU SEIN DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE IMPACTS DE LA DEMATERIALISATION DES DONNEES ET DES ECHANGES SUR LES METIERS ET LES COMPETENCES AU SEIN DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE Restitution du livrable 4 CPNEFP du 23 juin 2011 23 juin 2011 Rappel

Plus en détail

Participation aux groupements de consommateurs SwissElectricity, ci-après «le groupe» ou «groupement»

Participation aux groupements de consommateurs SwissElectricity, ci-après «le groupe» ou «groupement» Participation aux groupements de consommateurs SwissElectricity, ci-après «le groupe» ou «groupement» Résultat : 1. Obtenir les meilleures conditions d approvisionnement possibles, en termes de prix, de

Plus en détail

Guide du Tuteur Banque et Assurance

Guide du Tuteur Banque et Assurance Guide du Tuteur Banque et Assurance QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

Guide Tuteur Commerce et Distribution

Guide Tuteur Commerce et Distribution Guide Tuteur Commerce et Distribution QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

NET@XIS OFFRE DE SERVICES OFFSHORE SAP

NET@XIS OFFRE DE SERVICES OFFSHORE SAP NET@XIS OFFRE DE SERVICES OFFSHORE SAP SOMMAIRE Introduction... 3 Scénarii & tendances...4 Offre de services Netaxis.8 Méthodologie... 9 Infrastructure Technique...11 Livrables...12 Management de Project...13

Plus en détail

Synthèse. Quatre sujets ont été présentés au cours de l atelier «Méthodes d observation» :

Synthèse. Quatre sujets ont été présentés au cours de l atelier «Méthodes d observation» : Synthèse Quatre sujets ont été présentés au cours de l atelier «Méthodes d observation» : 1. Les études d acceptabilité : exemple du tableau blanc interactif (TBI) par Philippe WOLF. 2. Etwinning, une

Plus en détail

Lean management et conditions de travail!

Lean management et conditions de travail! Lean management et conditions de travail! Conférence APIRAF! IUT Lumière 18 février 2014! www.aravis.aract.fr! 18/02/14! N 1! Au delà du seul lean " Quels liens entre «#évolution des organisations#» et

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le Exco. Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable. Sommaire Préambule 11 Présentation du réseau EXCO et de KRESTON INTERNATIONAL LTD 22 Présentation

Plus en détail

La performance par le management

La performance par le management Formation / Coaching Conseil Transitions La performance par le management Rco management est un cabinet conseil en management et Ressources Humaines, mon entreprise est en région Nord depuis 2007. Nous

Plus en détail

Les outils pour gérer et évaluer la formation

Les outils pour gérer et évaluer la formation Les outils pour gérer et évaluer la formation Identifier Exprimer Sélectionner Destiné aux managers et aux services des Ressources Humaines évaluer réalisé avec le soutien de pour quoi faire? comment ça

Plus en détail

www.pwc.com Projet AFR/017-09-46 Phase 2 : Déploiement du guide de contrôle interne Rapport de réconciliation

www.pwc.com Projet AFR/017-09-46 Phase 2 : Déploiement du guide de contrôle interne Rapport de réconciliation www.pwc.com Projet AFR/017-09-46 Phase 2 : Déploiement du guide de contrôle interne Rapport de réconciliation 08/12/2011 1. Introduction 1.1 Objectifs de la réconciliation A l issue des formations de

Plus en détail

Solidaires finances Publiques d'ille et Vilaine

Solidaires finances Publiques d'ille et Vilaine Solidaires finances Publiques d'ille et Vilaine Le 30 janvier 2014 Compte rendu du CTL du 21 janvier 2014. Ce CTL du 21 janvier 2014 se tenait dans un contexte politique délétère pour la Fonction Publique

Plus en détail

L approche politique de la FEM en matière de restructurations d entreprise socialement responsables

L approche politique de la FEM en matière de restructurations d entreprise socialement responsables L approche politique de la FEM en matière de restructurations d entreprise socialement responsables (approuvée par le 100 ième Comité Exécutif de la FEM Luxembourg, les 7 et 8 juin 2005) 1. Ces dernières

Plus en détail

Etat des lieux et enjeux actuels des SIRH dans les collectivités territoriales

Etat des lieux et enjeux actuels des SIRH dans les collectivités territoriales Etat des lieux et enjeux actuels des SIRH dans les collectivités territoriales Présentation des résultats de l enquête menée par Ineum Consulting sur les SIRH Collectivités Territoriales Paris, 30 mars

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION

ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION SURVEY ERP : LES OBJECTIFS Mesurer la satisfaction des utilisateurs d ERP / de progiciels

Plus en détail

Médiation des intérêts dans l Union Européenne

Médiation des intérêts dans l Union Européenne Médiation des intérêts dans l Union Européenne Questionnaire pour les entreprises Université de Mannheim Prof. Beate Kohler-Koch Dr. Christine Quittkat Pour toutes questions merci de nous contacter sous:

Plus en détail

Bloc territorial communes /communauté comment organiser les synergies?

Bloc territorial communes /communauté comment organiser les synergies? Bloc territorial communes /communauté comment organiser les synergies? Mutualisations, territorialisation et plateforme de services aux communes claire.vigeant@chora.fr CHÔRA CONSEIL, 6 rue du 8 mai 1945,

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011

Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011 Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011 1 2 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services Contenu 1.

Plus en détail

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici.

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici. Introduction Cet ouvrage a été conçu à partir de sollicitations exprimées par des managers de terrain soucieux de donner une dimension plus opérationnelle à leur management au quotidien. Il rassemble des

Plus en détail

Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières

Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières Conférence IDC Ernst & Young Thierry Muller, Associé «Technologies, management et

Plus en détail

Offre de services spéciale bureaux d études

Offre de services spéciale bureaux d études Offre de services spéciale bureaux d études Analyses et diagnostics multirisques Gestion de crise Cartographie SIG Outils de communication Information préventive Réseau de spécialistes pluridisciplinaires

Plus en détail

Bien-être et performance au travail

Bien-être et performance au travail Bien-être et performance au travail Synthèse des résultats de l enquête «Parlons bienêtre au travail» en Suisse romande Cette enquête porte sur 723 employés de Suisse romande. Elle s est déroulée sous

Plus en détail

International Business Services Accompagner les sociétés étrangères en France. Audit Expertise comptable Conseil

International Business Services Accompagner les sociétés étrangères en France. Audit Expertise comptable Conseil International Business Services Accompagner les sociétés étrangères en France International business Services Une ligne dédiée Barrières de la langue, environnement règlementaire complexe et évolutif,

Plus en détail

RÉUSSIR vos Séminaires de Direction & vos Conventions d entreprise

RÉUSSIR vos Séminaires de Direction & vos Conventions d entreprise RÉUSSIR vos Séminaires de Direction & vos Conventions d entreprise Equinox vous aide à mobiliser les énergies qui feront de l évènement un jalon clé dans la vie de votre entreprise. Nous assurons une maîtrise

Plus en détail

Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle

Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle Analyse des Incidences liées à la mise en œuvre de la réforme de la formation professionnelle pour les ACI et propositions d actions Avril 2015 La loi

Plus en détail

prévention et gestion des risques psychosociaux à la réunion Gestion de crise Stress et souffrance au travail Formation Accompagnement des changements

prévention et gestion des risques psychosociaux à la réunion Gestion de crise Stress et souffrance au travail Formation Accompagnement des changements prévention et gestion des risques psychosociaux à la réunion Gestion de crise Stress et souffrance au travail Formation Accompagnement des changements Diagnostic des risques psychosociaux SOMMAIRE Édito...

Plus en détail

1. La base de données économiques et sociales : un nouveau support d information

1. La base de données économiques et sociales : un nouveau support d information LOI DE SECURISATION DE L'EMPLOI AVRIL 2014 LA CONSULTATION DU COMITE D ENTREPRISE SUR LES ORIENTATIONS STRATEGIQUES ET LA BASE DE DONNEES ECONOMIQUES ET SOCIALES (BDES) Loi de sécurisation de l emploi

Plus en détail

Le Meilleur de la formation à distance Comptabilité-Gestion / Juridique / Ressources Humaines. ~ ~ La restructuration de l entreprise

Le Meilleur de la formation à distance Comptabilité-Gestion / Juridique / Ressources Humaines. ~ ~ La restructuration de l entreprise UE 1 - Gestion juridique, fiscale et sociale ~ ~ Éléments généraux sur les contrats Les principes fondateurs du droit des contrats La formation des contrats L effet des contrats L exécution du contrat

Plus en détail

gestion industrielle Lean management Méthodes et exercices Barbara Lyonnet

gestion industrielle Lean management Méthodes et exercices Barbara Lyonnet management sup gestion industrielle Lean management Méthodes et exercices Barbara Lyonnet Le pictogramme qui figure ci-contre mérite une explication. Son objet est d alerter le lecteur sur la menace que

Plus en détail

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049)

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront pour missions de participer

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS Quel était l objet du sondage? Le gouvernement de l Île-du-Prince-Édouard entend modifier sa loi actuelle sur les services en français de façon qu elle réponde aux

Plus en détail