SONDAGE LE POULS DES INVESTISSEURS 2014 CANADA. À quoi pensent les investisseurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SONDAGE LE POULS DES INVESTISSEURS 2014 CANADA. À quoi pensent les investisseurs"

Transcription

1 SONDAGE LE POULS DES INVESTISSEURS 2014 CANADA À quoi pensent les investisseurs

2 À quoi pensent les investisseurs P E R S O N N E S D E 2 0 P A Y S D U M O N D E Nous avons demandé à personnes de 20 pays du monde comment elles entrevoient l épargne et l investissement en vue d assurer leur avenir financier. Le sondage et des travaux sur le terrain ont été menés par Cicero Group au mois d août [2] CANADA SONDAGE Le pouls des investisseurs 2014

3 À quoi pensent les investisseurs Malgré une reprise économique bien amorcée au Canada, l opinion des Canadiens quant à leurs propres perspectives financières ne montre pas d amélioration notable depuis notre sondage de La population canadienne éprouve particulièrement de la difficulté à composer avec un coût de la vie élevé qui restreint leur capacité à financer d autres grands objectifs. Concilier besoins financiers urgents, épargne à long terme et régimes d investissement n est pas une mince tâche pour plusieurs Canadiens : peu importe leur âge, seulement six répondants sur dix ont commencé à mettre de l argent de côté pour la retraite. La deuxième édition annuelle du sondage «Le pouls des investisseurs de BlackRock est une enquête approfondie menée auprès de personnes de 20 pays du monde ayant pour but de faire de la lumière sur l opinion des investisseurs du monde quant à leur situation financière. Réalisé en collaboration avec Cicero Group, une société internationale de consultation en recherche, le sondage prend chaque année le pouls des épargnants et des investisseurs afin de cerner leurs besoins financiers et comportements en matière d investissement. Le présent rapport se concentre sur les résultats des répondants du Canada. Cinq grands thèmes sont ressortis des réponses que nous avons obtenues: 5 grands thèmes À quoi pensent les investisseurs La confiance des Canadiens ébranlée par le coût élevé de la vie L argent est roi Les investisseurs inquiets continuent de se tourner vers la trésorerie Les grands événements de la vie surviennent souvent sans préparation financière La retraite est dans tous les esprits; or, l engagement des investisseurs laisse à désirer La satisfaction envers les conseillers est élevée, mais difficile à évaluer En période d incertitude, il est plus important que jamais de prendre de bonnes décisions en matière d épargne et de placement. Nos analyses peuvent vous aider à faire des choix éclairés dans ce domaine. À quoi pensent les investisseurs [3]

4 1 La confiance des Canadiens ébranlée par le coût élevé de la vie L économie du Canada a résisté au ralentissement mondial et ses projections de croissance sont maintenant de 2,75 % pour 2015 selon l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Cependant, une bien faible proportion de la population canadienne estime que l économie et le marché de l emploi ont pris du mieux. La moitié des Canadiens estiment que l économie fait du sur-place. Parmi ceux qui ont constaté un changement, ils sont plus du double à penser que l économie s est dégradée plutôt qu améliorée. Les opinions sur le marché de l emploi au Canada sont semblables: 13 % ont noté une amélioration, alors que 37 % perçoivent une dégradation. Très peu de Canadiens estiment que l économie s améliore Selon vous, est-ce que l économie canadienne s améliore, se dégrade ou reste stable? S améliore Reste stable Se dégrade 13 % 51 % 33 % La façon dont les Canadiens perçoivent l économie influe sur leurs opinions personnelles. Les principales mesures de la confiance des investisseurs affichent un repli par rapport à Les Canadiens sont moins nombreux à être optimistes quant à leur avenir financier, à estimer qu ils contrôlent leur avenir financier et à être certains de prendre de bonnes décisions financières. Ils sont légèrement en deçà de la moyenne mondiale de chacune de ces mesures, mais se rapprochent du résultat des investisseurs américains. Baromètre 2014 Les Canadiens moins optimistes au sujet de leurs finances TOUS LES CANADIENS MONDE Optimiste quant à mon avenir financier En contrôle de mon avenir financier Certain de prendre de bonnes décisions en matière d épargne et d investissement 55 % 52 % 56 % 53 % 49 % 55 % 51 % 47 % 55 % [4] CANADA SONDAGE Le pouls des investisseurs 2014

5 Le coût élevé de la vie est de loin le facteur de risque le plus évoqué par les Canadiens. Cette préoccupation est plus vive dans l est (74 %) et l ouest (71 %) du pays qu en Ontario (66 %) et au Québec (64 %). Le coût élevé de la vie : un risque majeur pour les Canadiens Selon vous, lesquelles des préoccupations suivantes, s il y a lieu, représentent un risque pour votre avenir financier? 68 % 46 % 45 % 43 % COÛT ÉLEVÉ DE LA VIE VARIATION DE L INFLATION ÉTAT DE L ÉCONOMIE CANADIENNE HAUSSES D IMPÔT Lorsque nous leur avons demandé comment leur salaire net était dépensé, les Canadiens nous ont répondu que 43 %, ou 43 cents par dollar, servait à payer les versements hypothécaires, le loyer et les factures. En raison de cette proportion beaucoup plus élevée que la moyenne mondiale (32 %), les Canadiens ont une marge de manœuvre moindre pour épargner et investir. Pour redresser leur situation financière, les Canadiens affirment qu ils souhaitent avant tout mettre plus d argent de côté, puis rembourser les dettes de cartes de crédit et autres dettes et épargner pour la retraite. Quatre Canadiens sur dix accordent la priorité au remboursement des dettes de cartes de crédit, un objectif que partagent également les Américains (39 %) et les autres répondants du monde dans une moindre mesure (23 %). Les Canadiens privilégient l épargne et le remboursement des dettes Les priorités financières varient parfois selon l âge. À l heure actuelle, quelles sont vos priorités financières, le cas échéant? Mettre plus d argent de côté Épargner en vue d une retraite confortable Rembourser les dettes de cartes de crédit et autres dettes Accroître mon patrimoine Rembourser mon prêt hypothécaire 29 % 27 % 53 % 42 % 41 % À quoi pensent les investisseurs [5]

6 2 L argent est roi Les investisseurs inquiets continuent de se tourner vers la trésorerie Les Canadiens continuent d investir la majorité de leurs actifs financiers (près des deux tiers) dans des placements de trésorerie, surtout sous forme de dépôts en espèces et de comptes d épargne. La plupart des Canadiens avouent qu ils détiennent beaucoup plus de trésorerie que nécessaire. Toutefois, ils estiment (malgré les taux d intérêt à un creux historique) que leur épargne et leurs placements sont structurés de manière à les aider à atteindre leurs objectifs. Les Canadiens veulent avoir une vision à long terme, notamment épargner en vue d une retraite confortable, mais ils s appuient sur des mesures à court terme. Les Canadiens détiennent la majorité de leur argent sous forme de produits de trésorerie (62 % en moyenne), surtout des dépôts en espèces et des comptes d épargne (51 %). Pour justifier cette préférence, les Canadiens évoquent la souplesse de l argent, qui leur donne une marge de manœuvre et un sentiment de sécurité. L argent est roi : Les Canadiens investissent majoritairement dans des placements de trésorerie* Quelle proportion de la valeur totale de votre épargne et de vos placements est actuellement investie dans les produits suivants? % DE L ÉPARGNE ET DES PLACEMENTS % DE CANADIENS QUI DES CANADIENS PAR PRODUIT DÉTIENNENT CHACUN DES PRODUITS 62 % Tout placement de trésorerie 77 % 18 % Actions 30 % TOTAL PORTFOLIO 6 % 4 % Obligations Biens immobiliers 15 % 7 % 4 % Placements spéculatifs 10 % 7 % Autres 11 % * Dépôts en espèces et comptes d épargne, marché monétaire et dépôts à terme [6] CANADA SONDAGE Le pouls des investisseurs 2014

7 Qu est-ce qui incite les Canadiens à détenir des liquidités? Quelles sont les principales raisons qui expliquent pourquoi vous détenez des dépôts en espèces ou placez de l argent dans des comptes d épargne ou le marché monétaire? 42 % 42 % 37 % 16 % 16 %? Sentiment de sécurité Plus de souplesse Je suis prudent avec mon argent Les espèces constituent une partie essentielle d un portefeuille de placement Je n ai pas assez de connaissances en investissement Cela dit, lorsqu on leur a demandé quelle proportion de leur épargne et de leurs placements la trésorerie devrait idéalement représenter, les Canadiens ont répondu 27 %. On observe ce décalage important entre le comportement et l attitude parmi tous les groupes d âge, tant chez les hommes que chez les femmes, et même chez un nombre significatif de Canadiens fortunés. Un décalage important : répartition en espèces réelle versus souhaitée Environ quelle proportion de la valeur totale de votre épargne et de vos placements devrait idéalement être détenue en espèces? Tous les Canadiens 27 % 62 % Canadiens fortunés 20 % 41 % Tous les hommes 26 % 59 % Toutes les femmes 28 % 66 % Tous les répondants, 25 à 34 ans 27 % 69 % Tous les répondants, 35 à 44 ans 23 % 65 % Tous les répondants, 45 à 54 ans 26 % 59 % Tous les répondants, 55 à 64 ans 31 % 57 % Tous les répondants, 65 à 74 ans 31 % 61 % Les Canadiens fortunés disposent d un actif à investir de $ SOUHAITÉE VS RÉELLE À quoi pensent les investisseurs [7]

8 Cette trop importante proportion d argent investi pourrait être un signe que les Canadiens ont l intention de placer cet argent dans d autres types de placement ou de restructurer leur épargne et leurs placements pour mieux les aligner sur leurs objectifs. Il est donc surprenant de constater que la plupart des Canadiens affirment que la répartition de leurs actifs et placements est adéquate et que, malgré les excellents rendements des dernières années, seul un Canadien sur cinq s intéresse davantage aux placements en actions qu il y a cinq ans. Les Canadiens estiment que la répartition de leur portefeuille de placements leur permettra d atteindre leurs objectifs financiers Dans quelle mesure faites-vous confiance à la capacité des investissements et de la répartition des actifs de votre portefeuille à atteindre vos objectifs financiers? 58 % Confiance modérée 14 % 20 % Confiance élevée Confiance faible 5% Je ne 3 % Pas du tout sais confiance pas Les Canadiens qui s intéressent davantage aux placements en actions sont minoritaires et généralement jeunes Par rapport à il y a cinq ans, est-ce qu investir dans des actions vous intéresse plus ou moins? 21 % 38 % 27 % S INTERESSE 17 % 11 % DAVANTAGE AUX PLACEMENTS 7 % EN ACTIONS QU IL Y A CINQ ANS 25 à à à à à 74 [8] CANADA SONDAGE Le pouls des investisseurs 2014

9 Parmi les trois investisseurs sur dix qui détiennent des actions, la plupart investissent dans des actions ou des fonds canadiens. On note une prédilection pour les placements canadiens : les investisseurs sont souvent plus à l aise d investir au Canada ou préfèrent garder l argent au pays. L éducation est cependant un facteur important qui pourrait améliorer la situation, puisqu environ un répondant sur cinq a avoué ne pas avoir assez de connaissances ou ne pas y avoir pensé. Les investisseurs boursiers privilégient les actions canadiennes Lesquels des types d actions ou de fonds* suivants détenez-vous à l heure actuelle? 93 % 75 % 33 % 40 % 42 % Actions canadiennes Fonds canadiens Actions mondiales Fonds mondiaux Fonds équilibrés (ou fonds multiactifs) Les données sur les actions tiennent compte des actionnaires qui achètent directement (15 % des Canadiens); les données sur les fonds sont basées sur les actionnaires qui détiennent des titres au moyen d un FNB ou d un fonds commun de placement (20 %) Raisons évoquées pour ne pas investir à l étranger Pourquoi n investissez-vous pas à l extérieur du Canada? Je suis plus à l aise d investir 33 % au Canada Je veux garder mon argent 23 % au Canada 21 % Je n ai pas assez de connaissances sur l investissement à l étranger Base: RÉPONDANTS NE DÉTENANT AUCUNE ACTION OU PART DE FONDS À L EXTÉRIEUR DU CANADA À quoi pensent les investisseurs [9]

10 3 Les grands événements de la vie surviennent souvent sans préparation financière Les grands tournants dans la vie d une personne peuvent être des moments propices pour réexaminer sa situation financière. Certains événements importants, comme la naissance d un enfant, la poursuite des études ou le départ à la retraite, sont généralement prévisibles, alors que d autres surviennent de manière inattendue, par exemple une maladie. Tous ces changements ont toutefois d importantes répercussions sur les finances d un ménage. Le sondage nous a appris que plusieurs Canadiens, ainsi que d autres personnes ailleurs dans le monde, choisissent de relever euxmêmes ces défis de taille, souvent sans aucune planification, préparation ou aide professionnelle. Au cours des dix dernières années, quatre Canadiens sur cinq ont vécu au moins un événement important de la vie. Certains sont hautement prévisibles, par exemple la retraite, un mariage ou l achat d une maison, alors que d autres sont impossibles à prévoir, par exemple une maladie grave. Événements de la vie ou grands changements au cours des 10 dernières années Lesquels des événements suivants, le cas échéant, avez-vous personnellement vécus au cours des 10 dernières années? 24 % 20 % 19 % 15 % 15 % Achat d une maison Période de mauvaise santé Retraite (aucun travail rémunéré) Mariage Naissance d un enfant [10] CANADA SONDAGE Le pouls des investisseurs 2014

11 Plusieurs grands tournants de la vie surviennent au début de l âge adulte, souvent coup sur coup. Parmi les répondants âgés de 25 à 34 ans, plusieurs ont commencé un nouvel emploi, acheté une maison et fondé une famille au cours des dix dernières années. En vieillissant, les Canadiens vivent des événements prévisibles comme payer les études des enfants ou partir à la retraite, mais le risque d un événement imprévu (comme une maladie) persiste. Étapes importantes de la vie : trois principaux événements de la vie des Canadiens, par âge Lesquels des événements suivants, le cas échéant, avez-vous personnellement vécus au cours des 10 dernières années? ANS 62 % 37 % 37 % Début d un nouvel emploi Achat d une maison Naissance d un enfant ANS 35 % 25 % 20 % Achat d une maison Naissance d un enfant Mariage ANS 23 % 18 % 18 % Période de mauvaise santé Paiement des études des enfants Achat d une maison ANS 37 % 23 % 15 % Retraite Période de mauvaise santé Héritage reçu À quoi pensent les investisseurs [11]

12 Ce qui distingue les Canadiens, c est leur façon d aborder ces événements de la vie : est-ce qu ils s y préparent ou laissent les choses aller? Même si épargner pour la retraite occupe le deuxième rang des priorités financières des Canadiens, un tiers des retraités de récente date ont affirmé n avoir rien fait pour se préparer aux répercussions financières de la retraite, et seulement un cinquième des répondants se sont fait conseiller par un professionnel. Un tiers des Canadiens n ont rien fait pour préparer leur retraite En ce qui a trait plus précisément à la retraite, quelles mesures avez-vous prises, le cas échéant, pour vous préparer aux répercussions financières? Je n ai rien fait J ai consulté un professionnel J ai épargné davantage 19 % 16 % 33 % Réponses des répondants ayant pris leur retraite au cours des 10 dernières années [12] CANADA SONDAGE Le pouls des investisseurs 2014

13 Cette déresponsabilisation sur le plan financier a refait surface lorsque nous avons demandé aux Canadiens le nombre d heures qu ils consacrent à diverses activités. Les médias sociaux comme Facebook et Twitter viennent en tête. Le temps consacré à l analyse de l épargne et des placements (en moyenne deux heures par mois) vient tout en bas de la liste, au même rang que la planification d un voyage. En général, un Canadien sur cinq (21 %) a avoué qu il ne consacrait pas de temps du tout à l analyse de son épargne et de ses placements. Moins d heures consacrées en moyenne à l épargne et aux placements qu à la plupart des autres activités Environ combien de temps* consacrez-vous chaque mois à chacune des activités suivantes? 10 h 6 h 5 h 3 h 2 h 2 h Médias sociaux Entraînement au gym Entretien ménager Examen des relevés bancaires Analyse de l épargne e t des placements Planification d un voyage Tous les Canadiens; *nombre moyen d heures À quoi pensent les investisseurs [13]

14 4 La retraite est dans tous les esprits; or, l engagement des investisseurs laisse à désirer Même si la retraite est l un des événements de la vie les plus attendus, on constate une méconnaissance générale de la planification requise. Moins de la moitié des Canadiens savent combien ils doivent épargner pour leur retraite, et deux cinquièmes des Canadiens actifs sur le marché du travail ne mettent aucune somme de côté en vue de leur retraite. Bon nombre de Canadiens ne sont pas au courant des éléments fondamentaux de leur régime (la cotisation maximale, par exemple) et n examinent pas leur régime d assez près pour veiller à une répartition appropriée. Une majorité de Canadiens ont peur de ne pas pouvoir maintenir leur train de vie à la retraite et se sentent mal préparés pour cette étape importante. Notons plus particulièrement qu à peine la moitié des répondants affirment connaître le montant qu ils doivent épargner. En l absence d une cible précise, il n est guère surprenant de constater que l épargne-retraite traîne de l arrière. Vives préoccupations relativement à la retraite, mais faible niveau de compréhension 65 % Je suis (très/un peu) inquiet de ne pas être capable de vivre confortablement à la retraite 46 % Je sais combien je dois épargner en vue de ma retraite 30 % Je suis bien préparé pour ma retraite sur le plan financier [14] CANADA SONDAGE Le pouls des investisseurs 2014

15 Seulement 59 % des Canadiens ont une épargne-retraite, que ce soit sous forme de régimes personnels ou d entreprises. Ce pourcentage demeure globalement constant, même chez les répondants dans la quarantaine et la cinquantaine qui partiront à la retraite dans à peine 10 à 15 ans. Seuls six Canadiens préretraités sur dix ont une épargne-retraite Avez-vous commencé à épargner spécifiquement pour la retraite? Cela peut comprendre vos propres investissements dans un véhicule de retraite, ou votre cotisation et celle de votre employeur à un régime de retraite d entreprise. 59 % 57 % 61 % 55 % 56 % 63 % 63 % Tous les Canadiens Hommes Femmes De 25 à 34 ans De 35 à 44 ans De 45 à 54 ans De 55 à 64 ans Canadiens pas encore pleinement retraités Étant donné que les Canadiens peuvent s attendre à une retraite de 20 ans ou plus, les attentes en matière de revenu de retraite doivent être analysées à la lumière de l épargne-retraite accumulée, et plusieurs devront intensifier leurs efforts d épargne. À quoi pensent les investisseurs [15]

16 Les attentes des Canadiens âgés de 25 à 34 ans relativement à leur revenu de retraite ( $ en moyenne) sont particulièrement élevées, mais près de la moitié (45 %) n ont pas encore commencé à épargner en vue de la retraite. Les Canadiens estiment qu ils ont besoin d un revenu annuel de retraite de $* $ $ $ $ $ $ $ $ Tous les Canadiens Canadiens fortunés Canadiens ayant consulté un conseiller De 25 à 34 ans De 35 à 44 ans De 45 à 54 ans De 55 à 64 ans De 65 à 74 ans * moyenne en dollars Qu est-ce qui empêche les Canadiens d épargner en vue de leur retraite? Le coût élevé de la vie et des salaires insuffisants sont les principales raisons qui expliquent pourquoi 72 % des Canadiens sur le marché du travail affirment avoir de la difficulté à gérer leurs factures tout en épargnant pour l avenir. Les Canadiens ne sont pas les seuls à être confrontés à cette difficulté qui se pose à l échelle planétaire. Le coût de la vie et les faibles revenus sont les plus importants obstacles en matière d épargne-retraite Lesquels des éléments suivants, le cas échéant, limitent votre capacité à épargner en vue de la retraite? 51% CANADA MONDIAL COÛT DE LA VIE 44% SALAIRE PAS ASSEZ ÉLEVÉ 41% 27% 20% 13% DÉPENSES IMPRÉVUES Base: Canadiens pas encore pleinement retraités Cinq principales raisons [ 1 6 ] C A N A D A S O N D A G E L e pouls des investisseurs % 30% 29% 24% REMBOURSEMENT DU PRÊT HYPOTHÉCAIRE REMBOURSEMENT DES CARTES DE CRÉDIT

17 La gestion des factures freine l épargne-retraite des Canadiens En général, dans quelle mesure trouvez-vous qu il est difficile de gérer vos factures tout en épargnant pour la retraite? Très difficile (CANADIENS) Très difficile (mondial) 31 % 36 % Assez difficile (CANADIENS) Assez difficile (mondial) 36 % 37 % Outre les conseillers financiers, les employeurs ont un rôle essentiel à jouer pour inciter les Canadiens à participer activement à la planification de leur retraite. Parmi les Canadiens qui cotisent à un régime à cotisations déterminées ou à un régime enregistré d épargne-retraite (REER) collectif, près de la moitié (46 %) n ont soit aucune idée du montant de leur cotisation maximale ou ignorent les détails précis, et 30 % n ont jamais ajusté la répartition de leurs placements. Plusieurs Canadiens peu informés quant à leurs cotisations de retraite Connaissez-vous le montant de votre cotisation maximale à votre régime à cotisations déterminées ou REER collectif? 28 % 18 % 26 % 28 % non J ai une idée générale J ai une bonne idée Je connais le montant exact Canadiens participant à un régime à cotisations déterminées ou à un REER collectif Inertie généralisée en matière de gestion des actifs des fonds de pension À quelle fréquence ajustez-vous la répartition de vos placements dans le régime d épargneretraite offert par votre employeur? Jamais 30 % 15 % Deux à quatre fois par année Moins d une fois par année 24 % 5 % Cinq fois par année ou plus Une fois par année 27 % Canadiens participant à un régime à cotisations déterminées ou à un REER collectif À quoi pensent les investisseurs [17]

18 5 La satisfaction envers les conseillers est élevée, mais difficile à évaluer Plusieurs Canadiens consultent un conseiller financier, soit la moitié des Canadiens fortunés et 29 % des Canadiens dans l ensemble. Presque tous sont satisfaits du soutien reçu et estiment qu ils retirent une bonne valeur des services fournis. Toutefois, près de 3 Canadiens sur 10 qui paient pour de tels conseils ignorent comment leur conseiller est rémunéré, et de nombreux autres comprennent mal cette rémunération. La transparence accrue attribuable à la nouvelle réglementation pourrait améliorer les relations entre les clients investisseurs et les conseillers, effaçant tout doute à cet égard et ouvrant la porte à une meilleure évaluation de la valeur des conseils reçus. Bon nombre de Canadiens ont eu recours à un conseiller financier professionnel à un moment ou à un autre. Trois sur dix entretiennent actuellement une relation avec un conseiller, une tendance plus marquée chez les Canadiens fortunés. Les personnes qui consultent un conseiller sont généralement très satisfaites (59 %) des services qu elles reçoivent. Consulter un conseiller financier accroît la confiance et le sentiment de contrôle au chapitre des finances Relation actuelle avec un conseiller se sentent en contrôle 66% 9% ne se sentent pas en contrôle Sentiment de contrôle sur l avenir financier Pas de relation avec un conseiller se sentent en contrôle 39% ne se sentent 24% pas en contrôle Relation actuelle avec un conseiller ont confiance 72% 7% n ont pas confiance Confiance envers les décisions financières Pas de relation avec un conseiller ont confiance 40% 24% n ont pas confiance De plus, elles semblent tirer une très grande valeur de cette relation d affaires. Comparativement aux personnes qui n ont pas de conseiller, elles se sentent davantage en contrôle de leur avenir financier et sont certaines de prendre de bonnes décisions en matière d épargne. [18] CANADA SONDAGE Le pouls des investisseurs 2014

19 Quelle valeur les Canadiens attribuent-ils aux services de leur conseiller? S il va sans dire que les conseils judicieux sont appréciés, les Canadiens ont fréquemment mentionné les qualités de leur conseiller en lien avec l investissement en temps nécessaire à une relation solide, notamment prendre le temps de comprendre leurs besoins et objectifs, formuler des recommandations ciblées, et répondre à leurs questions. Cela dit, la plupart des Canadiens comprennent mal comment leur conseiller est rémunéré en échange des conseils prodigués. Cette confusion peut entraîner des malentendus et nuire à la possibilité d établir des liens plus étroits. La plupart des clients n ont qu une idée générale de la rémunération de leur conseiller Savez-vous comment votre conseiller financier est rémunéré ou payé en échange des conseils qu il vous donne? 29 % Je sais exactement 31 % TOUS LES CANADIENS 42 % J ai une idée générale 48 % CANADIENS FORTUNÉS* 29 % Non, je ne sais pas 21 % Base: Répondants ayant un conseiller De plus, une discussion franche sur la rémunération peut être un moyen d atténuer les craintes évoquées par les Canadiens qui n ont pas l intention de consulter un conseiller, notamment la méfiance et la réticence à payer pour des conseils financiers. À quoi pensent les investisseurs [19]

20 POURQUOI BLACKROCK MD BlackRock aide des millions de gens, de même que des institutions et des gouvernements d envergure du monde entier, à atteindre leurs objectifs de placement. Ce que nous offrons : } Un éventail exhaustif de solutions innovatrices } Des perspectives sur les marchés mondiaux et les placements } Des analyses élaborées sur les risques et les portefeuilles Nous mettons tout en œuvre pour nos clients, qui nous ont confié la gestion de 4,6 billions de dollars*; c est ce qui a permis à BlackRock de se hisser au rang du plus grand gestionnaire fiduciaire de placements du monde. Vous voulez en savoir davantage? À propos du sondage Le pouls des investisseurs a été lancé en 2013 afin de sonder la confiance, le comportement et les attitudes des investisseurs par rapport à un large éventail de sujets, notamment l économie du pays, la confiance, les préoccupations géopolitiques, le comportement à l égard de l investissement et de l épargne, la gestion financière, l engagement et les priorités d ordre financier, ainsi que la retraite. L année 2014 est la deuxième édition de ce sondage commandé par BlackRock et exécuté par Cicero Group, une compagnie de recherche indépendante. Cette année, personnes de 20 pays du monde ont participé à des entrevues. Le présent rapport se focalise sur les résultats au Canada, où un échantillon représentatif de Canadiens âgés de 25 à 74 ans (dont les décisions financières du ménage sont prises par une ou deux personnes) a été interviewé au moyen d un outil d enquête en ligne. Un groupe de 200 Canadiens fortunés (dont l actif à investir totalise $ ou plus) fait partie de cet échantillon. * Actifs sous gestion au 30 Septembre Source : Pensions et placements au 31 décembre Source pour toutes les données : Sondage Le pouls des investisseurs de BlackRock, août Les conclusions du sondage ont pour but de mieux cerner l attitude actuelle d un échantillon d investisseurs canadiens envers l épargne et les placements; elles ne peuvent en aucun cas être utilisées à d autres fins. Ce document est destiné uniquement aux investisseurs accrédités du Canada. L information et les opinions ci-incluses sont fournies à des fins d information seulement. Elles pourraient changer et il ne faut pas s y fier pour prendre des décisions d investissement. Le rendement passé n est pas indicatif du rendement futur. Ce document n est pas et ne doit pas être interprété comme une sollicitation ou une offre de parts d un fonds ou d autres valeurs mobilières dans tout territoire. Aucune partie de ce document ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans le consentement écrit de Gestion d actifs BlackRock Canada Limitée. Visitez blackrock.com/ca, ishares.ca ou communiquez avec notre professionnel financier pour obtenir un prospectus ou un résumé de prospectus qui comprend les objectifs de placement, les risques, les frais, les dépenses et autres renseignements que vous devez lire et examiner attentivement avant d investir. Investir comporte des risques, notamment la perte éventuelle du principal. Pour de plus amples renseignements, consultez votre professionnel du domaine financier. Gestion d actifs BlackRock Canada Limitée, Tous droits réservés. BLACKROCK est une marque déposée de BlackRock, Inc. ou de ses filiales aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Utilisation autorisée. Toutes les autres marques de commerce, marques de service ou marques de commerce déposées appartiennent à leurs propriétaires respectifs. Lit. No. IP-Canada-fre A-AC-1014

C est votre argent. Faites-le fructifier avec des placements

C est votre argent. Faites-le fructifier avec des placements C est votre argent Faites-le fructifier avec des placements C est votre argent Le CDSPI peut vous aider à le faire fructifier Vous investissez présentement dans vous-même en faisant des études en dentisterie,

Plus en détail

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada MARS 2014 ÉCHEC ET MAT! LES RÉGIMES D ÉPARGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES CANADIENS EN VUE DE LA RETRAITE Notre 6 e sondage annuel Indice canadien de report de la retraite montre

Plus en détail

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde?

L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE L investissement en fonction du passif : qu en est-il de son usage à travers le monde? SOMMAIRE Le Groupe de recherche sur les pratiques

Plus en détail

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Prenez vos finances en main DIX conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Si vous vous sentez dépassé à l idée de prendre vos finances en main pour

Plus en détail

Seuls 37 % des. investisseurs sont. confiants sur. leur capacité. à financer une. retraite confortable.

Seuls 37 % des. investisseurs sont. confiants sur. leur capacité. à financer une. retraite confortable. «Seuls 37 % des investisseurs sont confiants sur leur capacité à financer une retraite confortable.» WHY BLACKROCK BlackRock helps millions of people, as well as the world s largest institutions and governments,

Plus en détail

La situation financière des Canadiens

La situation financière des Canadiens La situation financière des Canadiens 1 Approche client Microsoft Advertising Hiver 2015 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 2 Des décisions financières difficiles et importantes doivent être prises

Plus en détail

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/ Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français http://www.myexpat.fr/ Sommaire My Expat... Résumé de l étude... Qui sont les Français de l étranger?... Où les Français partent-ils

Plus en détail

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Le 6 décembre 2011 #dettes #hypothèque Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement Waterloo Les résultats du plus

Plus en détail

Services financiers collectifs. Comptes de placement collectifs Guide du participant

Services financiers collectifs. Comptes de placement collectifs Guide du participant Services financiers collectifs Comptes de placement collectifs Guide du participant 1 Services financiers collectifs Compte de placement collectif Choix Royal Votre employeur a mis en place un compte de

Plus en détail

RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE

RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE 2 0 1 5 RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE 2 Le premier rapport sur la confiance des investisseurs (fondé sur un sondage mené auprès de 1 502 Canadiens ayant au

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Établir un plan Mettre votre plan à exécution Penser à long terme SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Votre argent doit

Plus en détail

Services financiers collectifs. Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant

Services financiers collectifs. Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant Services financiers collectifs Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant 1 Services financiers collectifs Régime de participation différée aux bénéfices RBC Votre employeur a

Plus en détail

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION Contexte L accès à une prestation de retraite ou de pension pour les employés des organismes du secteur

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois

Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois 2009 Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois Service des statistiques et des sondages Rédaction Mise en page Francis

Plus en détail

Préparez la retraite que vous voulez

Préparez la retraite que vous voulez Préparez la retraite que vous voulez Vous méritez une retraite agréable La retraite est l un des événements les plus importants de votre vie. Elle marque le passage vers une nouvelle étape merveilleuse

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 Sommaire de gestion Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2015 23 juillet 2015 L'Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM) est reconnaissante

Plus en détail

Avez-vous rédigé un testament? Oui / Non. Dernière mise à jour : Diriez-vous que vous êtes convenablement assuré? Oui / Non. Dernière révision :

Avez-vous rédigé un testament? Oui / Non. Dernière mise à jour : Diriez-vous que vous êtes convenablement assuré? Oui / Non. Dernière révision : Que vous vous engagiez pour la première fois dans la planification de votre avenir financier ou que vous révisiez votre plan actuel, il est important de vous fixer des objectifs bien clairs, déterminer

Plus en détail

EssentIA. REER collectif. Rencontre d adhésion

EssentIA. REER collectif. Rencontre d adhésion EssentIA REER collectif Rencontre d adhésion Ordre du jour Introduction Caractéristiques de votre régime Planifiez votre retraite en deux temps, trois mouvements! Étape 1 : Fixez-vous un objectif de retraite

Plus en détail

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt Introduction des comptes d épargne libre d impôt Comptes d épargne libre d impôt Une nouvelle façon d épargner Les comptes d épargne libre d impôt ont été introduits par le gouvernement fédéral dans le

Plus en détail

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé

Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Enquête 2014 de Manuvie / Ipsos Reid sur la prospérité et la santé Introduction Des employés engagés et productifs ont à cœur la réussite de leur employeur. Par leur attitude et leur confiance en eux,

Plus en détail

Formulaire d inscription Compte FRR fonds communs de placement

Formulaire d inscription Compte FRR fonds communs de placement Important : 1. Remplir tous les champs du Formulaire d inscription au. 2. Signer, dater et retourner le formulaire dûment rempli à : Fonds d investissement Tangerine Limitée, 3389, av Steeles E, Toronto,

Plus en détail

Un choix fiscalement avantageux

Un choix fiscalement avantageux LES SOLUTIONS CATÉGORIES DE SOCIÉTÉ RUSSELL Un choix fiscalement avantageux Nos solutions catégories de société offrent des occasions de placement fiscalement avantageuses pour que vous ayez plus d argent

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

vos objectifs Investir pour atteindre

vos objectifs Investir pour atteindre Investir pour atteindre vos objectifs Que ce soit pour prendre une retraite confortable, effectuer un achat important, financer les études de votre enfant ou épargner en vue de laisser un legs, investir

Plus en détail

Plus de un propriétaire canadien sur trois du groupe d âge des 30 à 39 ans ne sait pas que les taux d intérêt n ont presque jamais été aussi bas.

Plus de un propriétaire canadien sur trois du groupe d âge des 30 à 39 ans ne sait pas que les taux d intérêt n ont presque jamais été aussi bas. Pour publication immédiate Le 12 septembre 2011 Connaissances limitées en matière de finances : un obstacle au remboursement des dettes Selon un sondage sur l endettement mené pour la Banque Manuvie du

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07

RAPPORT FINAL. Étude sur la littératie financière chez les jeunes POR # 441-07 POR # 441-07 RAPPORT FINAL Étude sur la littératie financière chez les jeunes Préparé pour : L Agence de la consommation en matière financière du Canada Date du rapport : Août 2008 This report is also

Plus en détail

Programme d épargne-retraite collectif. Régime enregistré d épargne-retraite et régime de participation différée aux bénéfices

Programme d épargne-retraite collectif. Régime enregistré d épargne-retraite et régime de participation différée aux bénéfices Programme d épargne-retraite collectif Régime enregistré d épargne-retraite et régime de participation différée aux bénéfices Étape vers l avenir MD est une solution d épargneretraite collective novatrice,

Plus en détail

Les dépenses et la dette des ménages

Les dépenses et la dette des ménages Les dépenses et la dette des ménages Les dépenses des ménages représentent près de 65 % 1 du total des dépenses au Canada et elles jouent donc un rôle moteur très important dans l économie. Les ménages

Plus en détail

Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements

Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements Sondage 2010 des ACVM sur la retraite et les placements Réalisé pour les Autorités canadiennes en valeurs mobilières Résumé le 28 septembre 2010 www.ipsos.ca TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ... 1 Principales

Plus en détail

Retirer des fonds d un régime immobilisé

Retirer des fonds d un régime immobilisé SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 5 Retirer des fonds d un régime immobilisé Les fonds de pension constituent une source importante de revenu

Plus en détail

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive La perception des salariés sur l épargne salariale Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention

Plus en détail

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie 12 septembre 2011 Le sondage Le sondage effectué pour le compte de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès de 1 000 propriétaires canadiens âgés

Plus en détail

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Commentaires du Conseil du patronat du Québec Mai 2010 Maintenir la solidité du système

Plus en détail

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Devenir un employeur de choix Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Les propriétaires de petites et moyennes entreprises ont tout intérêt à mettre

Plus en détail

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Le financement des placements par emprunt consiste simplement à emprunter pour

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Mars 2001 Série socio-économique 79 Une analyse des placements des caisses de retraite et des REER dans le logement locatif canadien introduction Les économies accumulées par les

Plus en détail

(613) 889-9491 (819) 243-6497 x 3421 Lucie.malette@groupeinvestors.com

(613) 889-9491 (819) 243-6497 x 3421 Lucie.malette@groupeinvestors.com Vos options pour votre indemnité Research council employees association Association des employés du conseil de recherche (613) 889-9491 (819) 243-6497 x 3421 Lucie.malette@groupeinvestors.com Lucie Malette,

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ

RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ RISQUE, COMPORTEMENT ET CONVICTIONS DES INVESTISSEURS RÉSUMÉ Rédigé par Edwin L. Weinstein, Ph.D., C.Psych. The Brondesbury Group Résumé Le présent sondage a pour objectif premier de cerner les facteurs

Plus en détail

FKF34005 (10-13) Investir en harmonie avec votre style de vie. 69061_Broch_FED_FKF34005.indd 2

FKF34005 (10-13) Investir en harmonie avec votre style de vie. 69061_Broch_FED_FKF34005.indd 2 FKF34005 (10-13) Investir en harmonie avec votre style de vie 69061_Broch_FED_FKF34005.indd 2 13-09-27 17:26 LES PORTEFEUILLES DIAPASON Plus qu une solution pour vos placements Vous avez des obligations

Plus en détail

L heure de la retraite

L heure de la retraite L heure de la retraite NE SONNE PAS TOUJOURS à 65 ANS une solution souple en matière de revenu Jean et Sylvie ont respectivement 52 et 50 ans. Agriculteurs de profession, ils cultivent du soya sur leur

Plus en détail

LES CLÉS D UNE RETRAITE PLUS SÛRE

LES CLÉS D UNE RETRAITE PLUS SÛRE LES CLÉS D UNE RETRAITE PLUS SÛRE CFA Institute est à l avant-garde du comportement éthique dans les marchés d investissement et une source de connaissances respectée au sein de la communauté financière

Plus en détail

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3)

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3) Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement (point 3) 12 octobre 2010 Pourquoi un Observatoire UFF-IFOP de la Clientèle Patrimoniale? Parce

Plus en détail

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Aperçu Au cours de la première moitié des années 1990, le Canada était

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague Septembre 2011 Baromètre annuel vague - 1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

UN GUIDE POUR INVESTISSEMENTS RUSSELL Investir.

UN GUIDE POUR INVESTISSEMENTS RUSSELL Investir. UN GUIDE POUR INVESTISSEMENTS RUSSELL Investir. INVESTIR. ENSEMBLE ṂC Une approche de placement pour la conception, la construction et la gestion de portefeuilles dans le meilleur intérêt des investisseurs

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Contexte et méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Investissements

Plus en détail

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015 Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA 11 août 2015 Table des matières Profil des répondants sommaire 3 Mesures de rémunération sommaire 4 Profil d emploi sommaire 11 Méthodologie et

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD HAUSSES RÉCENTES DES TAUX HYPOTHÉCAIRES AU CANADA RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES

COMMENTAIRE. Services économiques TD HAUSSES RÉCENTES DES TAUX HYPOTHÉCAIRES AU CANADA RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES COMMENTAIRE Services économiques TD HAUSSES RÉCENTES DES TAUX HYPOTHÉCAIRES AU CANADA RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES Dans le contexte d une diminution continue des taux d intérêt depuis le milieu des

Plus en détail

Gestion de portefeuilles RBC

Gestion de portefeuilles RBC Gestion de portefeuilles RBC Plus qu un investissement Que vous y recouriez pour assurer une croissance à long terme ou tirer un flux de trésorerie régulier de votre épargne, le programme Gestion de portefeuilles

Plus en détail

offre distinction pour les membres de l ajbm

offre distinction pour les membres de l ajbm offre distinction pour les membres de l ajbm L offre Distinction, à la hauteur de votre réussite Desjardins est fier de vous offrir, en tant que membre de l Association du Jeune Barreau de Montréal, des

Plus en détail

Étude de cas n o 1. Paul intègre un CELI à son portefeuille d épargne pour la retraite. Des solutions qui cliquent. Vers une meilleure retraite

Étude de cas n o 1. Paul intègre un CELI à son portefeuille d épargne pour la retraite. Des solutions qui cliquent. Vers une meilleure retraite Vers une meilleure retraite Étude de cas n o 1 Section header 1 Section header 2 Des solutions qui cliquent Étude de cas n o 1 Paul intègre un CELI à son portefeuille d épargne pour la retraite À l intention

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

SONDAGE SUR LA CULTURE FINANCIERE D UNE POPULATION D INTERNAUTES MAROCAINS

SONDAGE SUR LA CULTURE FINANCIERE D UNE POPULATION D INTERNAUTES MAROCAINS SONDAGE SUR LA CULTURE FINANCIERE D UNE POPULATION D INTERNAUTES MAROCAINS Service Education des Epargnants &Habilitation des Intervenants Sondage sur la culture financière d une population d internautes

Plus en détail

Le présent chapitre porte sur l endettement des

Le présent chapitre porte sur l endettement des ENDETTEMENT DES MÉNAGES 3 Le présent chapitre porte sur l endettement des ménages canadiens et sur leur vulnérabilité advenant un choc économique défavorable, comme une perte d emploi ou une augmentation

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

Guide de planification du revenu de retraite

Guide de planification du revenu de retraite Guide de planification du revenu de retraite Guide de planification du revenu de retraite 3 Votre plan de revenu de retraite Comment assurer la stabilité du revenu à la retraite Chaque personne vit la

Plus en détail

Questionnaire de l investisseur

Questionnaire de l investisseur Questionnaire de l investisseur La somme que vous décidez d allouer aux actions, aux obligations et à une réserve à court terme est un élément important qui déterminera le rendement et la volatilité à

Plus en détail

Selon les prévisions actuelles,

Selon les prévisions actuelles, Qui épargne pour la retraite? Karen Maser Selon les prévisions actuelles, près de 23 % de la population aura 65 ans ou plus en 2031, ce qui représente une nette progression par rapport au pourcentage de

Plus en détail

Faire le bon choix SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes

Faire le bon choix SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE. Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes SOLUTIONS D ÉPARGNE-RETRAITE COLLECTIVE Laissez-vous simplement guider par nos spécialistes Faire le bon choix Aide-mémoire à l intention des employeurs Solutions d épargne-retraite collective Appuyés

Plus en détail

Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie

Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie Services de placement et de gestion de patrimoine pour chaque étape de la vie Pourquoi choisir la TD pour vos besoins en gestion de patrimoine? Vos occasions se multiplient avec la croissance de votre

Plus en détail

La dure réalité! SE PRÉPARER FINANCIÈREMENT À LA RETRAITE Un article qui valait 1,00 $ en 1972, coûte maintenant 3,78 $ En tenant compte d un taux d inflation moyen, le prix présentement payé pour un article

Plus en détail

Point de vue de CGA-Canada sur l endettement des ménages canadiens

Point de vue de CGA-Canada sur l endettement des ménages canadiens Point de vue de CGA-Canada sur l endettement des ménages canadiens Un exposé du vice-président, Recherche et normalisation, de CGA-Canada, Rock Lefebvre Colloque international sur la consommation Montréal

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LE CELI TABLE DES MATIÈRES. Ouvrir un CELI

RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LE CELI TABLE DES MATIÈRES. Ouvrir un CELI mai 2015 TABLE DES MATIÈRES Ouvrir un CELI Cotiser à un CELI Investir dans un CELI et le gérer Règles régissant le décès, la séparation et l émigration Considérations en matière d emprunts Résumé RÉPONSES

Plus en détail

GESTION PRIVÉE RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

GESTION PRIVÉE RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS P L A C E M E N T S M O N D I A U X S U N L I F E GESTION PRIVÉE M E T T E Z - Y D E L A L U M I È R E RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS UN REGARD NOUVEAU. UNE APPROACHE ORIGINALE. LES CLIENTS FORTUNÉS SONT À LA

Plus en détail

Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON

Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON VOTRE COMPTE VIRIDIAN DÉCOUVREZ LA DIFFÉRENCE Votre compte à honoraires Viridian est un compte de premier ordre de conseils de pleins exercices, offert par Raymond James

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE Une enquête /CSA pour Le Cercle des épargnants Note d analyse Février 2009 S.A. au capital de 38.112,25 euros Siège

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Sondage sur l endettement et la retraite mené pour le compte de la Banque Manuvie

Sondage sur l endettement et la retraite mené pour le compte de la Banque Manuvie Sondage sur l endettement et la retraite mené pour le compte de la Banque Manuvie 15 mai 2012 #dettes #retraite Le sondage Le sondage effectué pour le compte de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 214 Vol. 11.2 7 juillet 214 L enquête menée cet été fait encore ressortir des signes encourageants en ce qui concerne les perspectives

Plus en détail

Info-commerce : Incertitude économique mondiale

Info-commerce : Incertitude économique mondiale Info-commerce : Incertitude économique mondiale avril 2012 Panel de recherche d EDC Résultats du sondage de février 2012 Faits saillants Même si les É.-U. restent une importante destination commerciale,

Plus en détail

Investir à long terme

Investir à long terme BMO Gestion mondiale d actifs Fonds d investissement Investir à long terme Conservez vos placements et réalisez vos objectifs Concentrez-vous sur l ENSEMBLE de la situation Le choix des bons placements

Plus en détail

LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE

LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE LES ENSEIGNEMENTS DE L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES. LES CREDITS DE TRESORERIE AUX PARTICULIERS EN FRANCE Michel MOUILLART Directeur Scientifique de l Observatoire de l Endettement des Ménages

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

Un seul compte pour votre retraite. M a n u v i e u n

Un seul compte pour votre retraite. M a n u v i e u n Un seul compte pour votre retraite M a n u v i e u n Avant de prendre leur retraite, la plupart des Canadiens prennent les mesures qui s imposent pour se garantir un revenu mensuel stable. Ils peuvent

Plus en détail

Le salon des résidents Les 6 & 13 juillet 2012 Sherbrooke

Le salon des résidents Les 6 & 13 juillet 2012 Sherbrooke Le salon des résidents Les 6 & 13 juillet 2012 Sherbrooke Démystifier l industrie financière Par : Martin Roy, BAA, CIM md, Conseiller en gestion de patrimoine Marie-Eve Tanguay, BAA, Associée Principale

Plus en détail

Fonds de marché monétaire canadien Investors

Fonds de marché monétaire canadien Investors Fonds de marché monétaire canadien Investors Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds POUR LE SEMESTRE CLOS LE 30 SEPTEMBRE 04 AVERTISSEMENT CONCERNANT LES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES

Plus en détail

L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public

L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public 5R000-040048/001/CY Présenté à : L Agence de la consommation en matière financière du Canada 24 mars 2005 Table

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

Stratégie d assurance retraite

Stratégie d assurance retraite Stratégie d assurance retraite Département de Formation INDUSTRIELLE ALLIANCE Page 1 Table des matières : Stratégie d assurance retraite Introduction et situation actuelle page 3 Fiscalité de la police

Plus en détail

«LE COMPORTEMENT DE L INVESTISSEUR TUNISIEN»

«LE COMPORTEMENT DE L INVESTISSEUR TUNISIEN» CONSEIL DU MARCHE FINANCIER DEPARTEMENT DES ETUDES ET DES STATISTIQUES «LE COMPORTEMENT DE L INVESTISSEUR TUNISIEN» SONDAGE REALISE AUPRES DES SOUSCRIPTEURS A L OCCASION DE L OPV SOTRAPIL Etude menée par

Plus en détail

Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI

Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI Guides de Tangerine sur les finances personnelles Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI Guide pour les Canadiens Les RÉR existent depuis longtemps, mais les CÉLI sont relativement nouveaux,

Plus en détail

Journal d inventaire de la succession

Journal d inventaire de la succession Journal d inventaire de la succession Introduction L une des principales responsabilités du liquidateur d une succession consiste à dresser la liste des biens et des dettes de la personne décédée. C est

Plus en détail

Passer à un modèle services de conseils tarifés. Parlons vrai avec les clients : les frais

Passer à un modèle services de conseils tarifés. Parlons vrai avec les clients : les frais Passer à un modèle services de conseils tarifés Parlons vrai avec les clients : les frais De plus en plus d investisseurs dans le monde exigent une meilleure transparence des frais de placement. Le Royaume-Uni

Plus en détail

Étude de cas n o 2. L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance. Des solutions qui cliquent

Étude de cas n o 2. L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance. Des solutions qui cliquent Vers une meilleure Étude retraite de cas n o 2 Des solutions qui cliquent Étude de cas n o 2 L épargne-retraite de Maria produit un revenu à vie optimal et offre des possibilités de croissance À l intention

Plus en détail

Sondage sur l endettement des propriétaires Banque Manuvie. Printemps 2015

Sondage sur l endettement des propriétaires Banque Manuvie. Printemps 2015 Sondage sur l endettement des propriétaires Banque Manuvie Printemps 2015 1 Points saillants Les propriétaires canadiens ont pris ou sont disposés à prendre des mesures concrètes pour se désendetter plus

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS - PÉRIODE SUIVANT LA LEVÉE DES RÉGIMES DE PROTECTION (en vigueur à compter du 7 janvier 2011)

FOIRE AUX QUESTIONS - PÉRIODE SUIVANT LA LEVÉE DES RÉGIMES DE PROTECTION (en vigueur à compter du 7 janvier 2011) FOIRE AUX QUESTIONS - PÉRIODE SUIVANT LA LEVÉE DES RÉGIMES DE PROTECTION (en vigueur à compter du 7 janvier 2011) I. QUESTIONS D ORDRE GÉNÉRAL 1. Quand le plan de réorganisation a-t-il été confirmé? Le

Plus en détail

METTEZ DU GÉNIE DANS VOS FINANCES AVEC LES FONDS FÉRIQUE. Offerts aux ingénieurs et diplômés en génie, à leurs familles et à leurs entreprises

METTEZ DU GÉNIE DANS VOS FINANCES AVEC LES FONDS FÉRIQUE. Offerts aux ingénieurs et diplômés en génie, à leurs familles et à leurs entreprises METTEZ DU GÉNIE DANS VOS FINANCES AVEC LES FONDS Offerts aux ingénieurs et diplômés en génie, à leurs familles et à leurs entreprises BIENVENUE CHEZ. BIENVENUE CHEZ VOUS. constitue une approche différente

Plus en détail

Régime à cotisation déterminée. On sait ce qu on met dedans; ce qu on retirera à la retraite dépend du rendement.

Régime à cotisation déterminée. On sait ce qu on met dedans; ce qu on retirera à la retraite dépend du rendement. Le Régime volontaire d épargne retraite (RVER) face au défi de la sécurité du revenu à la retraite des personnes salariées des groupes communautaires et de femmes et des entreprises d économie sociale

Plus en détail

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos»)

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Sommaire Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Novembre 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 3 2. MÉTHODES DE RECHERCHE...

Plus en détail

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario avril Situation financière des ménages au et en Au cours des cinq dernières années, les Études économiques ont publié quelques analyses approfondies sur l endettement des ménages au. Un diagnostic sur

Plus en détail

Aperçu des portefeuilles modèles de titres à revenu fixe ishares MD. Une judicieuse combinaison de FNB ishares

Aperçu des portefeuilles modèles de titres à revenu fixe ishares MD. Une judicieuse combinaison de FNB ishares Aperçu des portefeuilles modèles de titres à revenu fixe ishares MD Une judicieuse combinaison de FNB ishares 2 Notre but est simple : en tant que chef de file du secteur des titres à revenu fixe, nous

Plus en détail

LE REER COLLECTIF FÉRIQUE OPTEZ POUR UN REER DE GÉNIE

LE REER COLLECTIF FÉRIQUE OPTEZ POUR UN REER DE GÉNIE LE REER COLLECTIF FÉRIQUE OPTEZ POUR UN REER DE GÉNIE BIENVENUE DANS UN RÉGIME DE RETRAITE À NUL AUTRE PAREIL LE REER COLLECTIF FÉRIQUE EN BREF En vertu d une entente avec Gestion FÉRIQUE, votre employeur

Plus en détail