L épargne de tous au service de l intérêt général

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L épargne de tous au service de l intérêt général"

Transcription

1 L épargne de tous au service de l intérêt général 1 Pour la réussite de tous les projets

2 Sommaire Un modèle unique et vertueux 4 Prêts au logement social et à la politique de la ville 7 Prêts au secteur public local 9 Gestion des actifs financiers 11 Toute l actualité, l information et les services des prêts sur fonds d épargne sur Les chiffres publiés dans ce document sont ceux au 31 décembre

3 Profil Au cœur des missions confiées par la loi à la Caisse des Dépôts, le fonds d épargne transforme en toute sécurité une partie de l épargne populaire en prêts de très long terme (jusqu à 60 ans) et à des taux privilégiés. Ces prêts financent des programmes d intérêt général désignés comme prioritaires par l État : logement social, politique de la ville, investissements de long terme des collectivités locales Les fonds restants, gérés dans un portefeuille d actifs financiers, participent à la rémunération de l épargne populaire, assurent sa liquidité tout en finançant l économie. 20,7 Md de nouveaux prêts signés en 2013 dont 16,4 Md en faveur du logement social et de la politique de la ville et 4,3 Md de prêts signés sur des enveloppes à destination du secteur public local 3

4 Le fonds d épargne, un modèle unique et vertueux Mission Le fonds d épargne de la Caisse des Dépôts transforme une partie de l épargne des Français en prêts et en financements de long terme, contribuant ainsi au développement économique du pays. Ce modèle unique en Europe permet d utiliser l épargne du grand public pour répondre à des besoins d intérêt général. Depuis 1837, la Caisse des Dépôts assure la centralisation et la gestion financière d une part substantielle de l épargne des Français. Une épargne à vue, garantie, rémunérée au-dessus de l inflation et défiscalisée. Les prêts d intérêt général, immobilisés sur de très longues durées et proposés à des taux privilégiés, participent au développement du secteur du logement social et contribuent à l investissement des territoires. Épargne collectée par tous les réseaux bancaires Collecte centralisée au fonds d épargne 243 Md Prêts 158 Md Logement social / Politique de la ville 137 Md Secteur public local 21 Md Dotation aux fonds propres Livret A, livret de développement durable et livret d épargne populaire 415 Md Autres passifs 16 Md Actifs financiers 102 Md 89 % taux 11 % actions Résultat Rémunération de la garantie de l État Les actifs financiers contribuent à l équilibre du modèle tout en finançant l économie française. Le fonds d épargne rémunère l État au titre de sa garantie accordée aux livrets réglementés. 4

5 Gouvernance Retracée dans une comptabilité séparée de celle de l Établissement public Caisse des Dépôts, l activité du fonds d épargne est régulièrement examinée par la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts, et, en son sein, par le comité des fonds d épargne, constitué en 2003 afin de renforcer sa capacité d analyse et de surveillance. Commission de surveillance Comité des fonds d épargne Établissement public Caisse des Dépôts Section générale Bilan consolidé Établissement public + filiales. Fonds d épargne Bilan séparé non consolidé Organisation La direction du fonds d épargne de la Caisse des Dépôts regroupe 324 collaborateurs et s appuie sur les 25 directions régionales de la Caisse des Dépôts pour distribuer les prêts. 324 collaborateurs 5

6 6 Les prêts sur fonds d épargne financent des projets d intérêt général, à des taux privilégiés et sur des durées exceptionnellement longues.

7 Prêts au logement social et à la politique de la ville Aux côtés des acteurs du logement social depuis 120 ans Premier financeur du logement social en France avec un encours de 137 Md (comprenant les prêts à la politique de la ville), la Caisse des Dépôts participe à plus de 70 % du financement des nouvelles opérations de logement social. Dans le prolongement des objectifs ambitieux des pouvoirs publics, elle contribue activement au développement du secteur, qu il s agisse de l accélération de la production de logements, de leur réhabilitation ou de performance environnementale. Béthune : un logement social au standard Passivhaus Une première dans la région Nord-Pas-de-Calais avec cette résidence sociale Passivhaus qui pousse l efficacité énergétique à son maximum. Cette opération, d un coût total de 7,5 M, a été cofinancée par la Caisse des Dépôts à hauteur de 5,3 M de prêts sur fonds d épargne (PLUS, PLAI, PLS). 7

8 Le Crous à Bondy : 100 studettes en 12 mois chrono! Située sur le campus de l Institut de recherche pour le développement (IRD) à Bondy (Ile-de-France), cette résidence étudiante, construite en un temps record, a été financée par un prêt sur fonds d épargne de la Caisse des Dépôts de 5,2 M (pour un coût total de 6 M ) sur une durée de 35 ans. Logement social et politique de la ville : une mobilisation sans précédent Avec un niveau record de prêts à 16,4 Md en 2013 en faveur du logement social et de la politique de la ville, la Caisse des Dépôts confirme sa capacité à accompagner le monde du logement social et à répondre aux objectifs des pouvoirs publics. Les opérations de logement social recouvrent des programmes de logements locatifs sociaux mais aussi des structures plus spécifiques comme des établissements accueillant des personnes âgées ou handicapées, des résidences étudiantes, des foyers de jeunes travailleurs... Dans le cadre de la politique de la ville, la Caisse des Dépôts s engage, en appui des politiques publiques, dans des projets de renouvellement urbain : éco-quartiers, collèges, entreprises Ces opérations, qui visent à améliorer le quotidien des habitants et à participer au développement économique de quartiers ciblés, sont en forte croissance logements sociaux construits ou acquis financés en 2013, soit (1) personnes logées, l équivalent d une ville comme Strasbourg et plus de réhabilitations financées places d hébergements spécifiques financées 8 (1) x 2,36, nombre de personnes par logement principal. Sources : ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie / Filocom.

9 Prêts au secteur public local Une contribution majeure à l investissement local Une nouvelle enveloppe de 20 milliards, ouverte sur la période 2013/2017 à l ensemble du secteur public local, est calibrée pour répondre aux besoins des petites comme des grandes collectivités. Elle permet aux collectivités locales, aux établissements publics de santé, aux universités, aux entreprises publiques locales de réaliser tout type d investissement nécessitant un financement de long terme. Cette enveloppe prend la relève des enveloppes thématiques dédiées au financement d infrastructures mises en place dès Md de prêts accordés par le fonds d épargne en faveur du secteur public local depuis % des montants financés en 2013 dans le cadre de l enveloppe de 20 milliards ont été consacrés à des infrastructures de transport, des bâtiments publics et des investissements lourds hospitaliers Caen la mer, toute l ambition d un territoire Dans le cadre d une convention pluriannuelle, 35 M de prêts sur fonds d épargne ont été accordés à la communauté d agglomération de Caen la mer (Basse-Normandie) afin de financer des projets structurants : construction d une bibliothèque multimédia, rénovation du stade nautique de Caen, agrandissement de l École nationale supérieure d ingénieurs 9

10 10 Une partie de l épargne, placée en actifs financiers, contribue au financement de l économie française.

11 Gestion des actifs financiers Une gestion assurant la liquidité et la rémunération de l épargne populaire Une partie des ressources du fonds d épargne est investie en actifs financiers afin d assurer en toute sécurité la rémunération et la liquidité de l épargne populaire mais aussi de garantir la solidité à long terme du modèle. Le fonds d épargne gère un portefeuille d actifs financiers dans la durée, la majorité des titres étant détenue jusqu à leur échéance, en visant un rendement élevé dans le respect de pratiques d investisseur socialement responsable (ISR) propres à sa gestion. Un investisseur contribuant massivement au financement de l économie française 99 Md portefeuille d actifs financiers en % part des actions en portefeuille en M nouveaux engagements décidés en capital-investissement en 2013 Portefeuille par type de titres en % 11 % Le portefeuille à forte dominante taux maximise sécurité, liquidité et rentabilité. Investisseur de long terme, le fonds d épargne contribue, par son profil et l ampleur des fonds gérés, au financement de l économie française. La part des obligations et des actions d entreprises en portefeuille se renforce, ainsi que la fraction des actifs non cotés, en croissance régulière. Actions et assimilés Obligations d État Autres obligations 56 % 11

12 25 directions régionales à votre écoute Nord-Pas-de-Calais (Lille) Bretagne (Rennes) Basse-Normandie (Caen) Haute-Normandie (Rouen) Picardie (Amiens) Ile-de-France (Paris) Champagne-Ardenne (Châlons-en-Champagne) Lorraine (Nancy) Alsace (Strasbourg) 12 Pays-de-la-Loire (Angers) (Nantes) Poitou-Charentes (Poitiers) Aquitaine (Bordeaux) Nouvelle-Calédonie et Polynésie française Scannez le QR Code avec votre smartphone pour accéder directement au site Centre (Orléans) Limousin (Limoges) Midi-Pyrénées (Toulouse) Bourgogne (Dijon) Auvergne (Clermont-Ferrand) Rhône-Alpes (Lyon) Languedoc-Roussillon (Montpellier) Antilles Guyane (Guadeloupe) (Guyane) (Martinique) Provence-Alpes- Côte d Azur (Marseille) Direction des fonds d épargne 72, avenue Pierre-Mendès-France Paris cedex 13 Tél. : Franche-Comté (Besançon) Corse (Ajaccio) Réunion et océan Indien (Saint-Denis) Communication Caisse des Dépôts juillet 2014 crédits photographes : Cyrille Dubreuil / BASF, Eric Coudert / Caisse des Dépôts et Vialet_architecture.

RÉHABILITATION DES LOGEMENTS SOCIAUX

RÉHABILITATION DES LOGEMENTS SOCIAUX RÉHABILITATION DES LOGEMENTS SOCIAUX L offre de prêts sur fonds d épargne de la Caisse des Dépôts Pour la réussite de tous les projets Une offre globale pour vos opérations de réhabilitation La Caisse

Plus en détail

COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

COLLECTIVITÉS TERRITORIALES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES L offre de prêts sur fonds d épargne de la Caisse des Dépôts Pour la réussite de tous les projets La Caisse des Dépôts, financeur de long terme des territoires Partager vos

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : 22/12/97 Origine : ACCG MMES et MM les Directeurs MMES et MM les Agents Comptables des Caisses

Plus en détail

www.caissedesdepots.fr Fonds d épargne l épargne de tous au service de l intérêt général

www.caissedesdepots.fr Fonds d épargne l épargne de tous au service de l intérêt général www.caissedesdepots.fr Fonds d épargne l épargne de tous au service de l intérêt général édito par Jean-Pierre Jouyet Directeur général de la Caisse des Dépôts Au cœur de la Caisse des Dépôts, le fonds

Plus en détail

Le financement. du secteur social et médico social. La Caisse des Dépôts, partenaire des acteurs de la solidarité

Le financement. du secteur social et médico social. La Caisse des Dépôts, partenaire des acteurs de la solidarité Le financement du secteur social et médico social La Caisse des Dépôts, partenaire des acteurs de la solidarité La Caisse des Dépôts accompagne les projets Les prêts de la Caisse des Dépôts sont les outils

Plus en détail

HABITAT SPÉCIFIQUE SPÉCIFIQUE HABITAT HABITAT SPÉCIFIQUE PRÊTS SUR FONDS D ÉPARGNE - CAISSE DES DÉPÔTS PRÊTS SUR FONDS D ÉPARGNE - CAISSE DES DÉPÔTS

HABITAT SPÉCIFIQUE SPÉCIFIQUE HABITAT HABITAT SPÉCIFIQUE PRÊTS SUR FONDS D ÉPARGNE - CAISSE DES DÉPÔTS PRÊTS SUR FONDS D ÉPARGNE - CAISSE DES DÉPÔTS HABITAT SPÉCIFIQUE HABITAT SPÉCIFIQUE PRÊTS SUR FONDS D ÉPARGNE - CAISSE DES DÉPÔTS PRÊTS SUR FONDS D ÉPARGNE - CAISSE DES DÉPÔTS HABITAT HABITAT SPÉCIFIQUE SPÉCIFIQUE PRÊTS SUR FONDS D ÉPARGNE PRÊTS SUR

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ ET SECTEUR MÉDICO-SOCIAL

ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ ET SECTEUR MÉDICO-SOCIAL ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ ET SECTEUR MÉDICO-SOCIAL L offre de prêts sur fonds d épargne de la Caisse des Dépôts Pour la réussite de tous les projets La Caisse des Dépôts, financeur de long terme au service

Plus en détail

DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS. Dossier de presse

DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS. Dossier de presse ATLAS DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS Mai 2011 L atlas des équipements sportifs, un outil au service de tous les acteurs du sport La base de données des équipements sportifs, espaces et sites de pratique

Plus en détail

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme Alsace Université Mulhouse Licence anglais option anglais appliqué à la formation des adultes DESS responsable en formation

Plus en détail

1. 2. NOTRE MISSION SERVIR L AVENIR NOTRE MÉTIER ACCOMPAGNER LES ENTREPRENEURS NOTRE STRATÉGIE ASSOCIER LE MEILLEUR DU PUBLIC ET DU PRIVE

1. 2. NOTRE MISSION SERVIR L AVENIR NOTRE MÉTIER ACCOMPAGNER LES ENTREPRENEURS NOTRE STRATÉGIE ASSOCIER LE MEILLEUR DU PUBLIC ET DU PRIVE 1. 2. 3. 4. NOTRE MISSION SERVIR L AVENIR NOTRE MÉTIER ACCOMPAGNER LES ENTREPRENEURS NOTRE STRATÉGIE ASSOCIER LE MEILLEUR DU PUBLIC ET DU PRIVE NOTRE RÉSEAU AU CŒUR DES RÉGIONS 3-5 6-8 9-10 11-13 1. NOTRE

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

Annuaire des Cellules

Annuaire des Cellules Réseau des CERC Cellules Economiques Régionales de la Construction Annuaire des Cellules Economiques Régionales de la Construction Mise à jour le 29/01/2007 Annuaire des Cellules Economiques Régionales

Plus en détail

L OBSERVATOIRE NUMÉRIQUE DES CAMPAGNES MUNICIPALES. La grande enquête du

L OBSERVATOIRE NUMÉRIQUE DES CAMPAGNES MUNICIPALES. La grande enquête du L OBSERVATOIRE NUMÉRIQUE DES CAMPAGNES MUNICIPALES La grande enquête du + de 200 villes passées en revue 527 candidats examinés Une enquête crowdsourcée 161 candidats parlent de numérique dans leur programme

Plus en détail

UNE BANQUE AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT DU SECTEUR PUBLIC LOCAL. Association des Maires Ruraux d Ille-et-Vilaine 27 septembre 2013

UNE BANQUE AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT DU SECTEUR PUBLIC LOCAL. Association des Maires Ruraux d Ille-et-Vilaine 27 septembre 2013 UNE BANQUE AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT DU SECTEUR PUBLIC LOCAL Association des Maires Ruraux d Ille-et-Vilaine 27 septembre 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe

Plus en détail

Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée

Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée Maîtriser l énergie est un enjeu majeur pour nos territoires. Face à des réglementations encore plus strictes, à une augmentation sans cesse

Plus en détail

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014 Sessions 2014 DCG 2014 s de 0 1 Contrôle de Anglais appliqué aux affaires 4 langue vivante Inscrits 5603 9956 9092 9913 5030 5565 8142 5085 8709 10613 9356 8480 2616 1350 Présents 4784 8484 7694 8405 4212

Plus en détail

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE Service économique & financier MARCHE DU LOGEMENT NEUF FRANCE METROPOLITAINE 45 40 35 30 25 20 15 10 5 milliers de logements par trimestre 96 97 98

Plus en détail

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE Service économique & financier 45 40 35 30 25 20 15 10 milliers de logements par MARCHE DU LOGEMENT NEUF FRANCE METROPOLITAINE 120 110 100 90 80 70

Plus en détail

Conférence de presse mardi 31 mai 2016. Lancement du prêt de haut de bilan bonifié Caisse des Dépôts Action Logement

Conférence de presse mardi 31 mai 2016. Lancement du prêt de haut de bilan bonifié Caisse des Dépôts Action Logement Conférence de presse mardi 31 mai 2016 Lancement du prêt de haut de bilan bonifié Caisse des Dépôts Action Logement 2 SOMMAIRE PRET DE HAUT DE BILAN BONIFIE CAISSE DES DEPOTS ACTION LOGEMENT FICHE TECHNIQUE

Plus en détail

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant www.rsi.fr Le RSI a pour mission d assurer la protection sociale obligatoire de 6,1 millions de chefs d entreprise indépendants actifs

Plus en détail

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Un déficit important dû pour une large part aux migrations des familles Entre et, la Champagne-Ardenne a perdu beaucoup

Plus en détail

Les charges de copropriété dans le parc privé

Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de copropriété dans le parc privé Les charges de l année 2009 L Observatoire, un échantillon d immeubles permettant de distinguer deux niveaux d analyse : L analyse du parc des immeubles en

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

Direction interrégionale Nord et Outre-Mer

Direction interrégionale Nord et Outre-Mer Direction interrégionale Nord et Outre-Mer NORD-PAS DE CALAIS (59/62) 99, boulevard de Mons CS80437 59658 Villeneuve-d Ascq Cedex Télécopie : 03 20 19 67 61 BASSE-NORMANDIE (14/50/61) Parc d activités

Plus en détail

Offre sport: simplification de la procédure et extension à l'aquagym et au yoga

Offre sport: simplification de la procédure et extension à l'aquagym et au yoga Direction Nationale des Activités Sociales Destinataires Tous services Contact QUACCHIA Eric Tél : 01.41.24.40.75 Fax : 01.41.24.40.05 E-mail : eric.quacchia@laposte.fr Date de validité A partir du 01.07.2010

Plus en détail

Annexe PERSONNELS. G aide logistique université de Picardie 3 G aide technique du bâtiment université de Picardie 2. Académie d Aix-Marseille

Annexe PERSONNELS. G aide logistique université de Picardie 3 G aide technique du bâtiment université de Picardie 2. Académie d Aix-Marseille 1801 RECRUTEMENT NOR : MENA0301785V RLR : 716-0 AVIS DU 20-8- MEN DPMA B7 Recrutements externes d agents des services techniques de recherche et de formation En application de l article 65-2 du décret

Plus en détail

MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE

MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération nationale des Caisses d Epargne L éducation financière devient un complément important, pour ne pas

Plus en détail

Patrimoine public : les engagements de la SNI

Patrimoine public : les engagements de la SNI Patrimoine public : les engagements de la SNI Modernisation Valorisation Gestion de long terme Pourquoi valoriser son patrimoine public? Agnetz (60 - Oise) : nouvel Hôtel de Ville, réalisation en BEA de

Plus en détail

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 DEUG (diplôme d'études universitaires générales) DEUG management et gestion des administrations de l éducation, la formation et la culture DEUG

Plus en détail

M HACHEMAOUI. Si vous n'avez pas reçu votre courrier ADEME, vous pouvez contacter directement le centre de l'ademe par mail :

M HACHEMAOUI. Si vous n'avez pas reçu votre courrier ADEME, vous pouvez contacter directement le centre de l'ademe par mail : Vos codes d'accès ADEME Suite à la réglementation du nouveau DPE 2013, chaque diagnostiqueur effectuant un rapport DPE devra envoyer son rapport par l'ademe. Les logiciels vous le permettent directement

Plus en détail

L activité de la formation continue universitaire fléchit en 2005

L activité de la formation continue universitaire fléchit en 2005 note d informationjanvier 08.07 Au total, en 2005, 47 000 diplômes ont été délivrés par les universités, dont plus de la moitié sont des diplômes nationaux. Un tiers de ces diplômes sont des licences et

Plus en détail

Patrimoine public : les engagements de la SNI

Patrimoine public : les engagements de la SNI Patrimoine public : les engagements de la SNI Modernisation Valorisation Gestion de long terme La SNI, partenaire de la valorisation de votre patrimoine public z Lille (59 - Nord) : nouveau Tribunal administratif,

Plus en détail

La loi «nouvelle organisation territoriale de la République» Loi NOTRe. 2 Octobre 2015

La loi «nouvelle organisation territoriale de la République» Loi NOTRe. 2 Octobre 2015 La loi «nouvelle organisation territoriale de la République» Loi NOTRe 2 Octobre 2015 8 place Charles de Gaulle 05130 TALLARD Tél : 04.92.43.50.81 / Fax : 04.92.43.51.07 Email : contact@maires05.com /

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR

Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Evolution de la collecte des RPU Réseau OSCOUR Vanina BOUSQUET InVS St MAURICE 20 Mai 2014 Journée plénière de la FEDORU SOMMAIRE Etat des lieux des remontée de RPU Etat des lieux des structures régionales

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 13 avril 2016 fixant au titre de l année 2016 le nombre et la

Plus en détail

8- Réduction du volume des décharges dans le 2 nd degré

8- Réduction du volume des décharges dans le 2 nd degré 8- Réduction du volume des décharges dans le 2 nd degré I) Définition de la mesure Définir, en s appuyant sur la nomenclature en vigueur, le volume par académie des activités d éducation et de formation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 26 septembre 2014 relatif au comité technique ministériel de l

Plus en détail

Le financement de long terme des projets du secteur public local

Le financement de long terme des projets du secteur public local Le financement de long terme des projets du secteur public local 2 3 1. Les missions du fonds d épargne Les missions du fonds d épargne Au sein de la Caisse des Dépôts, le fonds d épargne a pour missions

Plus en détail

La Caisse des Dépôts et l Economie sociale et solidaire

La Caisse des Dépôts et l Economie sociale et solidaire La Caisse des Dépôts et l Economie sociale et solidaire La Caisse des Dépôts, un établissement spécial La Caisse des Dépôts est une institution financière publique, créée par la loi du 28 avril 1816 Avec

Plus en détail

Observatoire National des Charges de Copropriété UNIS /novembre 2011/ Les charges de copropriété dans le parc privé en 2010

Observatoire National des Charges de Copropriété UNIS /novembre 2011/ Les charges de copropriété dans le parc privé en 2010 Les charges de copropriété dans le parc privé en 2010 L Observatoire, un échantillon d immeubles permettant de distinguer deux niveaux d analyse : Le parc des immeubles en copropriété : un échantillon

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Moins de 50 salariés dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux économiques et concurrentiels

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes.

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes. F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources

Plus en détail

L offre d hébergement

L offre d hébergement L offre d hébergement 3 L offre d hébergement Définitions 52 Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le nouveau classement

Plus en détail

1ACCOMPAGNER LA CROISSANCE 2PRÉPARER LA COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES AVEC : DE DEMAIN AVEC : le financement et la garantie 10-15 16-23 24-29

1ACCOMPAGNER LA CROISSANCE 2PRÉPARER LA COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES AVEC : DE DEMAIN AVEC : le financement et la garantie 10-15 16-23 24-29 1ACCOMPAGNER LA CROISSANCE DES ENTREPRISES AVEC : 10-15 le financement et la garantie l investissement 2PRÉPARER LA COMPÉTITIVITÉ DE DEMAIN AVEC : 16-23 l innovation les secteurs d avenir l export 3Développer

Plus en détail

L ADEME FINANCE VOS PROJETS

L ADEME FINANCE VOS PROJETS L ADEME FINANCE VOS PROJETS POUR PROTÉGER L ENVIRONNEMENT ET MAÎTRISER L ÉNERGIE principaux dispositifs d aide principaux dispositifs d aide TABLEAU DE SYNTHÈSE Principaux bénéficiaires possibles Activités

Plus en détail

Réunion des directeurs financiers des Grandes villes & Grandes communautés

Réunion des directeurs financiers des Grandes villes & Grandes communautés Réunion des directeurs financiers des Grandes villes & Grandes communautés Jean-Charles Flaus Responsable financement des infrastructures durables Direction des fonds d épargne 1 8 et 11 décembre 2008

Plus en détail

B i l a n s o c i a l 2 0 1 0. Direction des Ressources Humaines

B i l a n s o c i a l 2 0 1 0. Direction des Ressources Humaines B i l a n s o c i a l 2 0 1 0 Direction des Ressources Humaines A G R I C U L T U R E A L I M E N T A T I O N E N V I R O N N E M E N T Avant-propos Avant-propos A travers cette nouvelle édition de son

Plus en détail

Extrait des états financiers 2007

Extrait des états financiers 2007 Extrait des états financiers 2007 note Les états financiers sont détaillés dans le rapport financier 2007, disponible sur simple demande ou sur le site internet : www.caissedesdepots.fr 105 COMPTES CONSOLIDÉS

Plus en détail

Barres d entrée du mouvement inter 2014

Barres d entrée du mouvement inter 2014 Discipline : Allemand L 0421 Aix-Marseille 421.3 Besançon 21 Bordeaux 148 Caen 185.1 Clermont-Ferrand 121.1 Dijon 21 Grenoble 71.1 Guadeloupe 144 Guyane 121 Lille 71 Limoges 528.2 Lyon 221.3 Martinique

Plus en détail

Kit d aide FNEK. à l orientation des lycéen Edition 2014 * + d infos sur: www.fnek.fr

Kit d aide FNEK. à l orientation des lycéen Edition 2014 * + d infos sur: www.fnek.fr Publication Formation Représentation Solidarité FNEK Kit d aide à l orientation des lycéen Edition 2014 * + d infos sur: www.fnek.fr * Les informations sont susceptibles de changer d une année sur l autre

Plus en détail

de service civique CIVIQC-0801 ASP 0801 03 11 CIVIQ-C

de service civique CIVIQC-0801 ASP 0801 03 11 CIVIQ-C NOTIFICATION de Contrat d engagement de service civique Ce formulaire transmis à l Agence de services et de paiement (ASP) déclenche la mise en paiement des versements titre de la présente notification

Plus en détail

Les charges de copropriété de l année 2005 en Rhône-Alpes

Les charges de copropriété de l année 2005 en Rhône-Alpes Les charges de copropriété de l année 2005 en Rhône-Alpes Bourg en Bresse, Lyon et Saint Etienne Les charges de l année 2005 L Observatoire National de Charges de Copropriété de la CNAB s est assigné trois

Plus en détail

LA CARTE DE PROFESSIONNEL DE SANTE LA CPS

LA CARTE DE PROFESSIONNEL DE SANTE LA CPS LA CARTE DE PROFESSIONNEL DE SANTE LA CPS QU EST-CE QUE LA CARTE CPS? La carte CPS est une carte d identité professionnelle électronique qui contient : - les données d identification de son porteur (identité,

Plus en détail

signature de l Opération Campus entre la République française et la Banque européenne d investissement

signature de l Opération Campus entre la République française et la Banque européenne d investissement signature de l Opération Campus entre la République française et la Banque européenne d investissement 3 Février 2014 Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Avec le Pacte européen pour

Plus en détail

Centre d'études et d'expertise pour les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement CODES MIN 2014

Centre d'études et d'expertise pour les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement CODES MIN 2014 CODES MIN 2014 Bulletins de paie éligibles sans code «MIN» : - Bulletins de paie des militaires, portant la mention «Bulletin de solde» ; - Bulletins de paie des agents de la DILA, portant la mention «Direction

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Branche du Négoce et Prestations de Services dans les domaines Médico-Techniques

Branche du Négoce et Prestations de Services dans les domaines Médico-Techniques pour la mise en œuvre de formations préparant à la fonction de prestataire de services et distributeur de matériels (Conformément à l arrêté du 23 décembre 2011) Branche du Négoce et Prestations de Services

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise 50 salariés et plus / groupes de distribution (GDSA) dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE Conséquence d une consommation d énergie croissante et d une augmentation des coûts, la facture énergétique de la France s est élevée à 2,4 % du PIB en 2011, contre 1 % en 1990. L enjeu de la transition

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère des affaires sociales et de la santé Direction Générale de l Offre de Soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins Bureau de la synthèse organisationnelle et financière (R1) Personne

Plus en détail

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA MODERNISATION DE L APPRENTISSAGE

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA MODERNISATION DE L APPRENTISSAGE PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : FINANCEMENT NATIONAL DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA MODERNISATION DE L APPRENTISSAGE Version du 07/10/2014 à 08:46:07 PROGRAMME 787 : RÉPARTITION RÉGIONALE

Plus en détail

Présentation de la réforme Action Logement

Présentation de la réforme Action Logement Notre vocation : faciliter le logement pour favoriser l emploi Depuis plus de 60 ans, gère paritairement la Participation des Employeurs à l Effort de Construction (PEEC) en faveur du logement des salariés.

Plus en détail

Situation et perspectives des centres de Relation Client en France Retour voyage Web 2.0 Rendez-vous du 10 juillet 2007

Situation et perspectives des centres de Relation Client en France Retour voyage Web 2.0 Rendez-vous du 10 juillet 2007 Situation et perspectives des centres de Relation Client en France Retour voyage Web 20 Rendez-vous du 10 juillet 2007 Eric Dadian Président AFRC Président Intra Call Center wwwafrcorg wwwintracallcom

Plus en détail

«Intracting» financer l efficacité énergétique

«Intracting» financer l efficacité énergétique «Intracting» financer l efficacité énergétique Département économie de la Connaissance Campus durables juin 2015 100615 Accompagner les universités : des réponses complémentaires à l opération campus Enjeu

Plus en détail

Réseau Expert National Lymphomes Oculo-Cérébraux Primitifs de l Immuno-compétent

Réseau Expert National Lymphomes Oculo-Cérébraux Primitifs de l Immuno-compétent Réseau Expert National Lymphomes Oculo-Cérébraux Primitifs de l Immuno-compétent Organisation du Centre Expert National LOC GUYANE MARTINIQUE GUADELOUPE REUNION Lille Centre Expert National bi-site 20

Plus en détail

Table des matières. I. Une «branche» créatrice de richesse... 12 II. Un produit d investissement et de consommation... 13

Table des matières. I. Une «branche» créatrice de richesse... 12 II. Un produit d investissement et de consommation... 13 Table des matières PAGES 1. Préambule... 9 11. L immobilier dans l économie française... 11 I. Une «branche» créatrice de richesse... 12 II. Un produit d investissement et de consommation... 13 2. L immobilier

Plus en détail

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Bienvenue à Loire-Centre Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Présentation Le Groupe BPCE 2 Un groupe puissant et solide Les groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne se sont unis pour créer

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment, qui consomme près de 40 % de l énergie en France, est l un des principaux gisements pour atteindre l objectif européen de 27

Plus en détail

Culture ActionS AUX PROJETS CULTURELS ET INITIATIVES ÉTUDIANTES LE DISPOSITIF D AIDES ET D ACCOMPAGNEMENT DU CNOUS ET DES CROUS

Culture ActionS AUX PROJETS CULTURELS ET INITIATIVES ÉTUDIANTES LE DISPOSITIF D AIDES ET D ACCOMPAGNEMENT DU CNOUS ET DES CROUS CULTURE ACTIONS ET INITIATIVES JEUNE TALENT Culture ActionS SCIENCES ET TECHNIQUES LE DISPOSITIF D AIDES ET D ACCOMPAGNEMENT AUX PROJETS CULTURELS ET INITIATIVES ÉTUDIANTES DU CNOUS ET DES CROUS CULTURE-ACTIONS

Plus en détail

Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs (ADI) Avril 2014

Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs (ADI) Avril 2014 Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs (ADI) Avril 2014 Analyse des charges et ressources SIH (Systèmes d Information Hospitaliers)

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE. Objet : Inspection en hygiène et sécurité au ministère de l'agriculture et de la pêche

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE. Objet : Inspection en hygiène et sécurité au ministère de l'agriculture et de la pêche MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Secrétariat général Service des ressources humaines Sous-direction du développement professionnel et des relations sociales Bureau de l'action sanitaire et sociale

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Prochaines étapes du déploiement du DMP. Rencontres Inter-Régionales 7 juillet 2011

Prochaines étapes du déploiement du DMP. Rencontres Inter-Régionales 7 juillet 2011 Prochaines étapes du déploiement du DMP Rencontres Inter-Régionales 7 juillet 2011 La dynamique en marche dans toutes les régions 4 événements d inauguration du DMP suivis de réunions de bassins : Franche-Comté,

Plus en détail

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Année 2014 SOMMAIRE ❶ Répartition du nombre d entreprises et de salariés... 2 Répartition du nombre d établissements et du nombre de salariés

Plus en détail

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Sondage réalisé auprès d un échantillon de plus de 6400 Français Sondage réalisé pour la presse régionale et publié dans la presse régionale

Plus en détail

目 錄 依 字 母 排 序 之 所 有 語 言 中 心 全 覽... 第 3 頁 實 用 資 料... 第 12 頁 法 語 測 驗 與 文 憑... 第 13 頁 四 個 法 語 教 學 團 體... 第 17 頁 法 國 地 區... 第 19 頁 一 覽 圖...

目 錄 依 字 母 排 序 之 所 有 語 言 中 心 全 覽... 第 3 頁 實 用 資 料... 第 12 頁 法 語 測 驗 與 文 憑... 第 13 頁 四 個 法 語 教 學 團 體... 第 17 頁 法 國 地 區... 第 19 頁 一 覽 圖... 目 錄 依 字 母 排 序 之 所 有 語 言 中 心 全 覽... 第 3 頁 實 用 資 料... 第 12 頁 法 語 測 驗 與 文 憑... 第 13 頁 四 個 法 語 教 學 團 體... 第 17 頁 法 國 地 區... 第 19 頁 一 覽 圖... 第 20 頁 各 中 心 資 料... 第 32 頁 2 依 字 母 排 序 之 所 有 語 言 中 心 全 覽 Accent français

Plus en détail

64 ÈME CE ET ENTREPRISE FINAN CONGRÈS DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES

64 ÈME CE ET ENTREPRISE FINAN CONGRÈS DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES 64 ÈME CONGRÈS DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LES CENTRES D INFORMATION SUR LA PRÉVENTION DES DIFFICULTÉS DES ENTREPRISES ENTREPRISE EN DIFFICULTÉS : ANTICIPATION, ACCOMPAGNEMENT ET FINANCEMENT CE ET

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

Métiers en tension / Emplois vacants Rôle des agences d emploi?

Métiers en tension / Emplois vacants Rôle des agences d emploi? Métiers en tension / Emplois vacants Rôle des agences d emploi? Le PRISME représente les agences d emploi L intérim en 2012 Le recrutement en 2012 Nombre d'intérimaires en équivalent emplois temps plein

Plus en détail

La mobilité. Au service des Outre-mer

La mobilité. Au service des Outre-mer La mobilité Au service des Outre-mer L Agence de l Outre-mer pour la Mobilité (LADOM) est une agence d Etat au service des originaires et résidents des collectivités d outre-mer. LADOM a pour mission première

Plus en détail

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Année 2013 SOMMAIRE ❶ Répartition du nombre d entreprises et de salariés... 2 Répartition du nombre d établissements et du nombre de salariés

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Réunion d information plaques régionales DAEP/DESL. Le 20 Novembre 2012

Réunion d information plaques régionales DAEP/DESL. Le 20 Novembre 2012 Réunion d information plaques régionales DAEP/DESL Le 20 Novembre 2012 Sommaire 1 Point sur l année écoulée 2 Nos ambitions pour demain 3 Pistes de réflexion sur l organisation 2 Bilan 2012 Une dynamique

Plus en détail

Les garanties des prêts au logement social

Les garanties des prêts au logement social Les garanties des prêts au logement social Marina Mauclaire Directrice des prêts - Direction régionale Centre Orléans - 11 juin 2015 Le système de financement du logement social sur Fonds d Epargne Rémunérer

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 11 décembre 2014 TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 L activité de l emploi à domicile hors garde d enfants est en repli depuis le 1 er trimestre 2012 La dégradation

Plus en détail

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière?

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Observatoire de la Microfinance Juillet 2012 Introduction Observatoire de la microfinance de la Banque de France

Plus en détail

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE)

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) TOUT SAVOIR SUR LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE LA VAE? > La Validation

Plus en détail

Cartographie régionale des risques

Cartographie régionale des risques Direction des Etudes et de l Observatoire Immobilier L investissement en immobilier résidentiel neuf Cartographie régionale des risques Synthèse Juillet 2009 Direction Etudes & Observatoire Immobilier

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ SECRÉTARIAT D ÉTAT À LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

LISTE DES ETABLISSEMENTS PREPARANT AU DIPLOME D'ETAT DE MASSEUR-KINESITHERAPEUTE

LISTE DES ETABLISSEMENTS PREPARANT AU DIPLOME D'ETAT DE MASSEUR-KINESITHERAPEUTE LISTE DES ETABLISSEMENTS PREPARANT AU DIPLOME D'ETAT DE MASSEUR-KINESITHERAPEUTE Le sigle signifie que pour cette Äcole il faut suivre une 1 Åre annäe Ç la facultä de mädecine Le sigle signifie que pour

Plus en détail

LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE (CFP)

LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE (CFP) TOUT SAVOIR SUR LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE (CFP) ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE LE CFP? Les agents de la Fonction

Plus en détail

Organisée par. Lundi 23 juin 2014 de 10h à 12h Au Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie 246 bd Saint Germain, Paris 7ème

Organisée par. Lundi 23 juin 2014 de 10h à 12h Au Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie 246 bd Saint Germain, Paris 7ème Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Ministère des Finances et des Comptes publics Organisée par Mme Ségolène Royal Ministre de l'ecologie, du Développement durable et de l'energie

Plus en détail

Affiliation à la Sécurité sociale des agents de la Fonction publique

Affiliation à la Sécurité sociale des agents de la Fonction publique Affiliation à la Sécurité sociale des agents de la Fonction publique Magistrats stagiaires Dossier d affiliation auprès de MFP Services, votre gestionnaire du régime obligatoire d Assurance maladie des

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE MESURES DE RENTREE 2013 DGESCO 1/27

DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE MESURES DE RENTREE 2013 DGESCO 1/27 DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE MESURES DE RENTREE 2013 DGESCO 1/27 PROGRAMME 140 «ENSEIGNEMENT SCOLAIRE PUBLIC DU PREMIER DEGRE» DGESCO 2/27 Programme «enseignement scolaire public du premier

Plus en détail