Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais"

Transcription

1 Le libre-service à la médiathèque de Calais 1

2 Eléments déclencheurs 1. La r énov at i on de l a médi at hèque c ent r al e 2. La r ec her c he d' une nouv el l e r el at i on av ec l e publ i c 3. L' oppor t uni t é d' une t ec hnol ogi e pr omi s e à un dév el oppement r api de 2

3 La rénovation du bâtiment Néc es s i t é de r empl ac er l e mat ér i el ant i v ol ex i s t ant La v ol ont é d' un pr êt /r et our c ent r al i s é, mai s : Év i t er l ' as pec t mas s i f d' une banque de pr êt Une s ur f ac e di s poni bl e l i mi t ée 3

4 La recherche d'une nouvelle relation avec le public Chant i er muni c i pal d' «exc el l enc e du s er v i c e publ i c» Amél i or at i on qual i t at i v e du s er v i c e r endu Dév el opper de nouv eaux s er v i c es Cont r at Vi l l e- Lec t ur e : c ons t r ui r e une nouv el l e r el at i on av ec l e publ i c : Dév el opper l e c ons ei l Amél i or er l ' éc out e Rendr e l e l ec t eur pl us aut onome et pl us r es pons abl e 4

5 L'opportunité d'une technologie Tec hnol ogi e émer gent e : Al t er nat i v e à l ' él ec t r omagnét i que Out i l de ges t i on pl ut ôt que s i mpl e ant i v ol Une annex e de quar t i er à moy en t er me : Le c hoi x d' auj our d' hui aur a des c ons équenc es s ur l ' équi pement f ut ur S ouc i d' un s y s t ème uni que pour l es di f f ér ent s s i t es 5

6 Le temps de l'observation 1. Pr emi èr e r éf l exi on ent r e pr of es s i onnel s 2. Pr emi èr e pr és ent at i on aux él us 3. Appr of ondi s s ement et v i s i t es 4. Le c hoi x déf i ni t i f < mar s j anv i er 2006 > 6

7 Première réflexion Pr i nt emps 2005 Lec t ur e de l a pr es s e pr of es s i onnel l e Démons t r at i ons par l es 3 f our ni s s eur s pr és ent s s ur l e mar c hé f r anç ai s 7

8 Première présentation aux élus J ui n 2005 I nt ér êt d' une t ec hnol ogi e émer gent e : Puc e = c ode- bar r es et ant i v ol S i mpl i f i c at i on, s éc ur i s at i on des t r ans ac t i ons, gai ns de t emps S ans dout e une s ol ut i on d' av eni r S ubs t i t ut i on à l ' él ec t r omagnét i que Pos s i bl e aut omat i s at i on des t r ans ac t i ons S ent i ment d' une oppor t uni t é à s ai s i r 8

9 Première présentation aux élus Des c r ai nt es : Les c oût s not amment pour l a r epr i s e de f onds La néc es s i t é de r é- équi per t ous l es doc ument s Une i mpl ant at i on enc or e l i mi t ée en Fr anc e Une s t andar di s at i on enc or e per f ec t i bl e Conc l us i on : Obs er v at i on di r ec t e et r et our d' ex pér i enc es 9

10 Approfondissement et visites J ui l l et 2005 Bi bl i ot hèque Per mer ke à Ant wer pen ( B) Bi bl i ot hèque de Bar nev el d ( NL) 2 équi pement s r éc ent s dépl ac ement av ec él ue en c har g e de l a Cul t ur e 10

11 La bibliothèque d'antwerpen # 1 11

12 La bibliothèque d'antwerpen # 2 12

13 La bibliothèque d'antwerpen # 3 13

14 La bibliothèque d'antwerpen # 4 14

15 La bibliothèque de Barneveld # 1 15

16 La bibliothèque de Barneveld # 2 16

17 La bibliothèque de Barneveld # 3 17

18 Principaux constats Au moment d' un nouv el équi pement Adopt i on du l i br e s er v i c e i nt égr al Choi x «nat ur el» pour l es néer l andai s Per f or manc e s at i s f ai s ant e du s y s t ème Fac i l i t é d' appr opr i at i on par l e publ i c Temps gagné pour l e per s onnel Rapi di t é de l ' enc odage 18

19 Le choix définitif J anv i er 2006 Repor t age phot o des s i t es et r appor t Pr opos i t i on d' adopt er l e l i br e s er v i c e Pr opos i t i on d' ét al ement s ur 3 ex er c i c es : mi : enc odag e des f onds ex i s t ant s Cent r al e mi : mi s e en pl ac e de 3 aut omat es mi : aut omat es s uppl ément ai r es et aut omat e 24h + r epr i s e des f onds t ous l i eux 19

20 Calendrier définitif # 1 J anv i er 2006 : adopt i on du pr oj et Mar s 2006 : PPI et i ns c r i pt i on budg ét ai r e J ui n 2006 : l anc ement de l a c ons ul t at i on Oc t obr e 2006 : c hoi x du f our ni s s eur Nov embr e 2006 : l ancement de l ' encodag e Fév r i er 2007 : r éouv er t ur e au publ i c Cent r al e : r et our s = Codes bar r es /pr êt s = puc es 31 mar s 2007 : démar r ag e du l i br e s er vi ce J ui l l et 2007 : f i n de l ' enc odag e CD/DVD Cent r al e Déc embr e 2007 : f i n de l ' enc odag e l i v r es Cent r al e 20

21 Calendrier définitif #2 Mar s 2008 : c ommande s ec onde t r anc he mat ér i el J ui n 2008 : enc odag e des doc ument s de l ' annex e et du médi abus Oc t obr e 2008 : mi s e en s er v i c e de 2 aut omat es s uppl ément ai r es à l a Cent r al e J anv i er 2009 : t r av aux d' aménag ement pour mi s e en s er v i c e de l ' aut omat e de r et our s 24h Fév r i er 2009 : ac hèv ement du dépl oi ement de l ' équi pement RFI D J ui l l et 2009 : enc odag e du f onds «Col l ec t i v i t és» 21

RT 2012 un an après 28 Novembre 2013 - Narbonne

RT 2012 un an après 28 Novembre 2013 - Narbonne RT 2012 un an après 28 Novembre 2013 - Narbonne Page 1 MAF PRÉSENTATION Page 2 MAF et EUROMAF Assureurs des concepteurs du bâtiment Depuis 1931, la MAF permet aux architectes d exercer leur métier en garantissant

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

LA GESTION DE MATCH ELECTRONIQUE G.D.M.E

LA GESTION DE MATCH ELECTRONIQUE G.D.M.E TUTORIEL SERVICE INFORMATIQUE LA GESTION DE MATCH ELECTRONIQUE G.D.M.E L A GES TI ON DE MATCH ELECTRONIQUE (G. D. M. E) ------------- D a t e : 15 Décembre 2012 ---------- A u t e u r : F é d é r a t i

Plus en détail

c o n c er n a n t en E M E A c o n f o r m é m en t a u x t er m es d u c o n t r a t a v ec l es P a r t en a i r es d e d i s t r i b u t i o n i n

c o n c er n a n t en E M E A c o n f o r m é m en t a u x t er m es d u c o n t r a t a v ec l es P a r t en a i r es d e d i s t r i b u t i o n i n CONTRAT AVEC LES PARTENAIRES DE DISTRIBUTION INDIRECTS v. EM EA. 0 4.2 5.2 0 0 7 Afin d e v o u s e n r e g i s t r e r a u p r è s d e Ci s c o c o m m e p a r t e n a i r e d e d i s t r i b u t i o

Plus en détail

Amélioration de la qualité du f i chi er cl i ent

Amélioration de la qualité du f i chi er cl i ent Mutuelle Saint Christophe assur ances Amélioration de la qualité du f i chi er cl i ent D. BAFFEREAU 1 Sommai r e Présentation de l a Mut uel l e Sai nt - Chr i st ophe assur ances Contexte d amélioration

Plus en détail

Montage de projet territorial

Montage de projet territorial Montage de projet territorial Collectivités Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 L offre La c oo pé r at iv e Cr es na v ous p ropos e de cr é er et c oo r do n

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

L art de recevoir depuis 1988

L art de recevoir depuis 1988 L art de recevoir depuis 1988 E X P L O R E Z L E S M I L L E E T U N E F AC E T T E S D E L A G AS T R O N O M I E E N D É C O U V R AN T M AÎ T R E & C H E F T R AI T E U R S, S Y N O N Y M E D E R AF

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

PROGRAMME AVERROES : RAPPROCHER LES DEUX RIVES... 2 UN PROGRAMME D EXCELLENCE... 2 PARTEZ EN AVERROES!... 3 MONTANT ET DUREE DES BOURSES...

PROGRAMME AVERROES : RAPPROCHER LES DEUX RIVES... 2 UN PROGRAMME D EXCELLENCE... 2 PARTEZ EN AVERROES!... 3 MONTANT ET DUREE DES BOURSES... PROGRAMME AVERROES : RAPPROCHER LES DEUX RIVES... 2 UN PROGRAMME D EXCELLENCE... 2 PARTEZ EN AVERROES!... 3 MONTANT ET DUREE DES BOURSES... 3 AVERROES 4, L AVENTURE CONTINUE... 4 LES PARTENAIRES DU PROGRAMME

Plus en détail

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r FÉDÉRATION DE QI GONG ET ARTS ÉNERGÉTIQU ES LE QI GONG «A U T R A V A IL» Crédit photo : Anne MELCER B L I B â A 3, a v u P a u C é z a n n 1 3 0 9 0 A i x v c T é : 0 4 4 2 9 3 3 4 3 1 a x : 0 4 4 2 6

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE année universitaire 2015-2016 Diplôme Universitaire Préparation Mentale Appliquéeà la PerformanceSportive Formation Continue Se former tout au long de la vie Photo _ _ _ _ _ _ _

Plus en détail

RETRAITEMENT COMPTABLE 2008 : PREMIERS RESULTATS

RETRAITEMENT COMPTABLE 2008 : PREMIERS RESULTATS RETRAITEMENT COMPTABLE 2008 : PREMIERS RESULTATS 10ème journée de l information médicale en psychiatrie MIRECOURT 16 septembre 2010 Mme Nathalie FRITZ SOMMAIRE I Objet et champ de l étude II Rappel méthodologie

Plus en détail

ACTIVITE 3 : l action des UV sur des gènes de levures

ACTIVITE 3 : l action des UV sur des gènes de levures ACTIVITE 3 : l action des UV sur des gènes de levures Vous savez e t e nt e ndez souve nt que : - de s mut at ions spont anée s se f ont lors de la ré plicat ion de l ADN - le s UV peuve nt ê t re néf

Plus en détail

LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE

LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU FACULTÉ DE DROIT ET SCIENCES POLITIQUES LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE THESE POUR L'OBTENTION DU DOCTORAT EN SCIENCES SPECIALITE : DROIT Par NAAR Fatiha

Plus en détail

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn Résumé D én omin a tion E A U ' t o u r d u L é m an - l a c r o i s i è r e l u d o - é d u c a t i v e ( E T L ) O bjec tifs

Plus en détail

Magazine L 440 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 410 mm x H 270 mm. Magazine L 220 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 190 mm x H 270 mm

Magazine L 440 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 410 mm x H 270 mm. Magazine L 220 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 190 mm x H 270 mm DOUBLE MODULE FORMAT A 1/1 PANO L 288 mm x H 440 mm L 440 mm x H 300 mm L 410 mm x H 270 mm 12 500 FORMAT B 1/2H 1/1 L 288 mm x H 220 mm L 220 mm x H 300 mm L 190 mm x H 270 mm 8 500 FORMAT C 1/2V 1/1

Plus en détail

PROGRAMMATION ÉCRITURE LECTURE Mon CP avec Papyrus Manuel + fichier d exercices

PROGRAMMATION ÉCRITURE LECTURE Mon CP avec Papyrus Manuel + fichier d exercices PREMIÈRE PÉRIODE Support : Conte La planète des Alphas Étude du code - a, o, i, u, y, é, e, f, - Combinatoire - m, s, r, l, j, ch, v - Écrire des syllabes. - Écrire des mots. - Écrire une phrase dictée.

Plus en détail

Qu est - ce qu une SAEM L? Une SAEM L (Sociét é Anony m e d Econom ie M ix t e Locale) est une sociét é de dr oit pr iv é, au

Qu est - ce qu une SAEM L? Une SAEM L (Sociét é Anony m e d Econom ie M ix t e Locale) est une sociét é de dr oit pr iv é, au Chais M agelis - 2003/ 2006 M aît r ise d ouv r age déléguée Qu est - ce qu une SAEM L? Une SAEM L (Sociét é Anony m e d Econom ie M ix t e Locale) est une sociét é de dr oit pr iv é, au sein de laquelle

Plus en détail

CHIFFRES-CLES SECTORIELS

CHIFFRES-CLES SECTORIELS Territem, au service des entreprises Information territoriale 2015-2016 > > Chiffres clés Établissements Effectifs salariés Dynamique du secteur ecréation d établissements Cartographies Établissements

Plus en détail

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de :

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de : I N T R O D U C T I O N E x c e le s t u n l o g i c i e l m u l t i f o n c t i o n s i n t é g r a n t u np tu ai bs ls ea un r taé u n g e s t i o n n ad i re e b a s e d e d o n n é e saé u n g r a

Plus en détail

Devenir des diplômés de Master - UPPA, promo 2006

Devenir des diplômés de Master - UPPA, promo 2006 Devenir des diplômés de Master UPPA, promo 2006 Vous pouvez répondre à ce questionnaire en vous connectant sur Internet avec le code cicontre : http://enquetes.ubordeaux.fr/orpea/master0609/questionnaire.htm

Plus en détail

3 ème BREVET THEOREME DE THALES

3 ème BREVET THEOREME DE THALES Exercice 1 1 Construire un triangle ABC tel que AB = 6 cm AC = 7,2 cm et BC = 10 cm Placer les points R, T et E tels que : R [AB] et AR = 4,5 cm T [AC] et (RT) // (BC) E [AB) et E [AB] et BE = 2 cm 1 2

Plus en détail

Guide d utilisation MEDIVG

Guide d utilisation MEDIVG Gestion des fiches de liaison Partie Médecin Documentation Logiciel MEDIVG - 7/04/08 - Page 1 de 13 Ta bl e d es m atièr e s Table des matières 2 INTRODUCTION 4 Installer la version PC ou Mac 4 Version

Plus en détail

Cours de schéma électrique. Réalisé par millesime

Cours de schéma électrique. Réalisé par millesime Cours de schéma électrique Réalisé par millesime milesime@gmail.com 1 Obje c t i f s Apprendre à lire et à écrire les schémas électriques Niveau : débutant 1ère STI CAP / B E P En savoir + 4 Travail à

Plus en détail

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche Associant parfaite mobilité et simplicité, Thuraya SatSleeve est le moyen

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

La c afet ière que v ous avez emmenée au bureau pou r v ot re équipe s 'av ère bien ut ile! Vot r e équipe gagne 1 par. V os effort s en TDD

La c afet ière que v ous avez emmenée au bureau pou r v ot re équipe s 'av ère bien ut ile! Vot r e équipe gagne 1 par. V os effort s en TDD V ot re st at ion de t rav ail est t ombée en panne... et donc du t rav ail est à refaire! La c afet ière que v ous avez emmenée au bureau pou r v ot re équipe s 'av ère bien ut ile! Les ut ilis ateurs

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

VILLEN E U V E D'ASCQ

VILLEN E U V E D'ASCQ VILLEN E U V E D'ASCQ ATELIE R 2 - ARTS PLASTIQ U E S Scul ptur e Élodi e AN T O I N E Égla nti n e CH A U M O N T Fer m e Sai nt- Sau v e u r - Ave n u e du Bois Tél : 03 20 05 48 91 http://atelier- 2.co

Plus en détail

Catalogue Clé en main

Catalogue Clé en main Catalogue Clé en main Collectivités, CE, Services, Evènementiel, Grande distribution Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 GÉNÉRALITÉS Généralités Formule 100% 25

Plus en détail

Construire ensemble le diagnostic

Construire ensemble le diagnostic Construire ensemble le diagnostic Thème n 2 : les énergies Thème : Changement climatique, énergie Energie et énergie renouvelable Bilan de la géothermie à Sucy Exemple du Clos de Pacy et des enjeux énergétiques

Plus en détail

WORD Niveau 2 Les objectifs de la formation M a î t r i s e r l e s f o n c t i o n n a l i t é s a v a n c é e s d e W o r d p o u r g a g n e r e n e f f i c a c i t é d a n s l a p r o d u c t i o n

Plus en détail

Stages Séjours vacances

Stages Séjours vacances Stages Séjours vacances Enfants, Adultes Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 GÉNÉRALITÉS 3 Le Cresna Généralités 4 Stages Séjours vacances 1 formatrice Déli Sciencement

Plus en détail

Simplicité et efficacité

Simplicité et efficacité Migration vers la nouvelle version du logiciel Simplicité et efficacité www.thunderbee.org Plan Pro c é dure Wind o w s Pro c é dure Mac Mis e à jo ur de s mo dule s 17/07/15 www.thunderbee.org 2 Pro c

Plus en détail

DE MISE EN SÛRETÉ. Être prêt à faire face à une situation de crise liée à la survenue d un accident majeur en attendant l arrivée des secours.

DE MISE EN SÛRETÉ. Être prêt à faire face à une situation de crise liée à la survenue d un accident majeur en attendant l arrivée des secours. LE PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETÉ Être prêt à faire face à une situation de crise liée à la survenue d un accident majeur en attendant l arrivée des secours. PLAN PAR TICULIER DE M IS E EN S ÛR ETÉ

Plus en détail

Depuis 1968 au service des familles 24h/24-7js/7. Cercueils, capitons, urnes et accessoires.

Depuis 1968 au service des familles 24h/24-7js/7. Cercueils, capitons, urnes et accessoires. Depuis 1968 au service des familles 24h/24-7js/7 Cercueils, capitons, urnes et accessoires. Date application 26/05/2016 KEOPS 190 Modèle exposé à Gençay Forme coffre, épaisseur 22 mm, Chêne massif, Teinte

Plus en détail

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Lot 4: Validation industrielle Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Partenaires Lot 1 Modèle du processus métier L4.1 Modèles PSM Lot 2 Guide d implantation L4.2 Développement & Recette prototype Lot

Plus en détail

EROS & AGAPE DOSSIER DE PRESSE. 1 - La genèse 2 - Cécile Azem 3 Engagement 4 Savoir-Faire 5 Points de vente 6 Contact

EROS & AGAPE DOSSIER DE PRESSE. 1 - La genèse 2 - Cécile Azem 3 Engagement 4 Savoir-Faire 5 Points de vente 6 Contact EROS & AGAPE Couture green made in France DOSSIER DE PRESSE 1 - La genèse 2 - Cécile Azem 3 Engagement 4 Savoir-Faire 5 Points de vente 6 Contact 1 - La genèse Eros & Agape est né en 2010, de la volonté

Plus en détail

A ve nir, e n janv ie r 2 016 : c our s d e m éd ita tion de pl ein e c on sci ence. Professeur de Yoga et de méditation

A ve nir, e n janv ie r 2 016 : c our s d e m éd ita tion de pl ein e c on sci ence. Professeur de Yoga et de méditation A ve nir, e n janv ie r 2 016 : c our s d e m éd ita tion de pl ein e c on sci ence. Le professeur de Yoga Une formation qui combine sciences modernes (8 années de formation universitaire dans le domaine

Plus en détail

C10 Dôme, coupole en pierres, en briques, en bois, en terre crue

C10 Dôme, coupole en pierres, en briques, en bois, en terre crue Ar ts de bâ tir : Pays : C10 Dôme, coupole en pierres, en briques, en bois, en terre crue Egypte PRÉSENTATION Emprise Géographique Définition Dôme, coupole en pierres, en briques, en bois, en t erre crue.

Plus en détail

Le vélo imaginaire. Si j'étais... Si j'étais... Matériel : Si j'étais... Les acrostiches. Les panneaux détournés. = décolage de fusée

Le vélo imaginaire. Si j'étais... Si j'étais... Matériel : Si j'étais... Les acrostiches. Les panneaux détournés. = décolage de fusée Le vélo imaginaire D es s ine v él o ui Si j'étais... rep rés te ton U ne éta t Si j'étais... p ièc e v él o, je s era is... Un p a nnea u rtier, je s era is... d' â me feuil C ha c ra y ons C ha v él

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D TITRE : Pollutions Electromagnétiques Temps de préparation :...2 h 15 minutes Temps de présentation devant le jury :.10 minutes Entretien avec le jury :..10 minutes GUIDE

Plus en détail

Tarifs valables du 01 01 2013 au 31 12 2013.

Tarifs valables du 01 01 2013 au 31 12 2013. 2013 100 M.C.A. : Siret : 390 980 050 00012 10/2012 J ai rêvé est une marque déposée par M.C.A. M.C.A. est une marque déposée. Tarifs valables du 01 01 2013 au 31 12 2013. S.A.R.L. de Courtage d Assurance

Plus en détail

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT DEVENEZ UN SIMPLYEXPERT Bonjour, N o u s s o m m e s l e s créate ur s du site Inte r net : ht tp://www.simplyla nd.com D e p u i s p r è s d e 2 a ns, notre je une équipe déve loppe un site Inte r net

Plus en détail

L A M. A. I. J. M I S S I O N D A C C U E I L E T D I N F O R M A T I O N S S U R L E L O G E M E N T D E S J E U N E S

L A M. A. I. J. M I S S I O N D A C C U E I L E T D I N F O R M A T I O N S S U R L E L O G E M E N T D E S J E U N E S R A P P O R T D A C T I V I T E S 2 0 1 1 L A M. A. I. J. M I S S I O N D A C C U E I L E T D I N F O R M A T I O N S S U R L E L O G E M E N T D E S J E U N E S P A R U E N 2 0 1 2 Q U E S T - C E Q U

Plus en détail

Expérimenter pour évaluer les politiques d aide à l emploi: les exemples ang lo-saxons et nord-européens. D enis F oug è re * A r t i c l e à p a r a î t r e d a n s l a Revue Française des Affaires Sociales

Plus en détail

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON 1 P LA N 2 Le s d if f é r e n t s m é la n g e s L h is t o ir e d e la p lo n g é e t e k Le s a v a n t a g e s e t le s lim it e s d u t

Plus en détail

Annexe 2 : Informations statistiques

Annexe 2 : Informations statistiques Annexe 2 : Informations statistiques Pour une analyse détaillée et des données récentes sur les tendances en matière d emploi en Europe, voir Commission européenne (23), Emploi en Europe 23 (http://europa.eu.int/comm/employment_social/employment_analysis/employ_23_fr.htm)

Plus en détail

Définit ion de poste : I ns pect eur Administratif

Définit ion de poste : I ns pect eur Administratif Définit ion de poste : I ns pect eur Administratif Mission : L inspecteur administratif OKPK a pour mission d encadr er les comités dans la ges t ion de leur s écoles ainsi que de les s out enir dans la

Plus en détail

M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E

M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E C A R T E S M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E G U S TAV O B A R R E N O J O S E C A R L O S C O R R E I A R E M I H Ä

Plus en détail

d i s t r i b u t i o n n o t e d i n t e n t i o n c a l e n d r i e r s l é q u i p e l e P h a r e p r o j e t s e n c o u r s

d i s t r i b u t i o n n o t e d i n t e n t i o n c a l e n d r i e r s l é q u i p e l e P h a r e p r o j e t s e n c o u r s 3 d i s t r i b u t i o n 4 v e r s d e n o u v e a u x p r o c e s s u s d é c r i t u r e p o u r l e s j e u n e s p u b l i c s 5 u n e h i s t o i r e c o m m e p o i n t d e d é p a r t 6 n o t e

Plus en détail

Conseil de l Europe. Construction et utilisation d'indicateurs de cohésion sociale et de progrès s dans le bien être avec les citoyens

Conseil de l Europe. Construction et utilisation d'indicateurs de cohésion sociale et de progrès s dans le bien être avec les citoyens Conseil de l Europe Construction et utilisation d'indicateurs de cohésion sociale et de progrès s dans le bien être avec les citoyens Approche développée par le Conseil de l Europe Rennes, 30 et 31 octobre

Plus en détail

Planète. vert e. Les énergies de demain. Dossier Des énergie verte et pas mûre. Le magazine de l éner gie verte et éternelle mars 2009

Planète. vert e. Les énergies de demain. Dossier Des énergie verte et pas mûre. Le magazine de l éner gie verte et éternelle mars 2009 Planète vert e Le magazine de l éner gie verte et éternelle mars 2009 Les énergies de demain Dossier Des énergie verte et pas mûre 2 2 3 E SOMMAIRE Bienvenue dans Planète Verte Énergie 4 Dossier citoyen

Plus en détail

Les machines électriques à pôles lisses 1. I n t r o d u c t i o n 10 1 L ' i n t e r a c t i o n e n t r e u n c o u r a n t é l e c t r i q u e e t u n c h a m p m a g n é t i q u e e s t à l ' o r i

Plus en détail

>>> RECHERCHE D UNE IDENTITE VISUELLE

>>> RECHERCHE D UNE IDENTITE VISUELLE Feuille de travail élèv e PROJET >>> RECHERCHE D UNE IDENTITE VISUELLE INTRO DU C TI O N : Vous allez travailler en équip e toute l ann é e, vous allez dev oir définir pour votre équip e une identité visuelle

Plus en détail

Quand l'union européenne gouverne les poissons : pourquoi une politique commune de la pêche?

Quand l'union européenne gouverne les poissons : pourquoi une politique commune de la pêche? L e s É t u d e s d u C E R I N 61 - décembre 1999 Quand l'union européenne gouverne les poissons : pourquoi une politique commune de la pêche? Christian Lequesne Centre d'études et de recherches internationales

Plus en détail

INTRODUCTION ORIENTATION APRES LE BAC ORIENTATION APRES LE B.T.S. ADMISSION POST BAC

INTRODUCTION ORIENTATION APRES LE BAC ORIENTATION APRES LE B.T.S. ADMISSION POST BAC INTRODUCTION ORIENTATION APRES LE BAC ORIENTATION APRES LE B.T.S. ADMISSION POST BAC INTRODUCTION BAC GENERAL BAC TECHNOLOGIQUE BAC PROFESSIONNEL 5 ANS 3 ANS VIE ACTIVE AU LYCEE - EN APPRENTISSAGE EN CONTRAT

Plus en détail

LE NOUVEAU SPECTACLE D OLIVIER LETELLIER MAR PALAIS DES CONGRÈS DE SAINT RAPHAËL THÉÂTRE 30

LE NOUVEAU SPECTACLE D OLIVIER LETELLIER MAR PALAIS DES CONGRÈS DE SAINT RAPHAËL THÉÂTRE 30 THÉÂTRE J E U D I 30 MAR 2017 LE NOUVEAU SPECTACLE D OLIVIER LETELLIER PALAIS DES CONGRÈS DE SAINT RAPHAËL crédits et licences : DR 1-1050589, 1-1050596, 1-1050592, 2-1050593, 3-1050594 W W W. A G G L

Plus en détail

Logotype, webdesign et réalisation d un module flash pour mon projet de DUT

Logotype, webdesign et réalisation d un module flash pour mon projet de DUT 01 Logotype, webdesign et éalisation d un module flash pou mon pojet de DUT Photoshop 02 Photoshop & Flash AS3 02 Céation d une affiche et d autes suppots de communication pou une exposition Affiche, Photoshop

Plus en détail

Introduction U ne p r em i )A (( r e d i f f i c u l t (& d u s u j et es t q u e R u s s el l a j o u (& u n r l e s i f o nd a m enta l d a ns l!/ (

Introduction U ne p r em i )A (( r e d i f f i c u l t (& d u s u j et es t q u e R u s s el l a j o u (& u n r l e s i f o nd a m enta l d a ns l!/ ( Russell et la philosophie Anne-F r a n o i s e S c h m i d, I N S A d e L y o n et Ar c h i v e P o i nc a r )A (& (U ni v er s i t (& d e N a nc y -2, U M R C N R S n!c 7 1 1 7 ) )A!0 P r en ez g ar d

Plus en détail

La CDM E. Maintenir dans l emploi des salariés en risque d inaptitude médicale

La CDM E. Maintenir dans l emploi des salariés en risque d inaptitude médicale La CDM E Maintenir dans l emploi des salariés en risque d inaptitude médicale Hist orique En Isère, chaque année, 1000 à 1200 licenciements pour inaptitude médicale sont prononcés. En 2000 un groupe de

Plus en détail

+ 46% 21,8 21,2 20,4 20,3 20,7 20,0 19,8 21,9 18,9 18,8 19,5

+ 46% 21,8 21,2 20,4 20,3 20,7 20,0 19,8 21,9 18,9 18,8 19,5 7000! "#"$%& "%'(& 6000 5000 4000 1 670 1 540 1 440 1 680 + 46% 1 490 1 520 3000 2000 1000 990 18,9 880 19,5 1 150 1 190 18,8 19,8 21,2 21,8 1 040 21,9 20,3 20,7 20,4 2 0 03/01/2005 T1 T2 03/07/2005 T3

Plus en détail

Procédure d'exercice du droit d'alerte et du droit de retrait dans l'académie de Nice

Procédure d'exercice du droit d'alerte et du droit de retrait dans l'académie de Nice Procédure d'exercice du droit d'alerte et du droit de retrait dans l'académie de Nice (Décret n 82-453 du 28 mai 1982 ' modifié par le décret n 2011-774 du 28 juin 2011 relatif à l'hygiène et à la sécurité

Plus en détail

«Pourquoi les campagnes de publicité, avant l'été, préconisent-elles des mesures de protection contre le soleil?»

«Pourquoi les campagnes de publicité, avant l'été, préconisent-elles des mesures de protection contre le soleil?» «Pourquoi les campagnes de publicité, avant l'été, préconisent-elles des mesures de protection contre le soleil?» Partie 1:les diff érents types de peau Partie 2:les m oyens de protection Partie 3:les

Plus en détail

T a b l e d es M a t i è r es

T a b l e d es M a t i è r es T a b l e d es M a t i è r es Intr o d u c t i o n...4 Le jar di n pot a g e r...4 Le s pa y s a g e s co m e s t i b l e s...5 La cult u r e en ba c...5 Le s typ e s de pl a n t e s...8 Le s pla n t e

Plus en détail

Code_Aster. Descriptif Informatique de LIRE_RESU. 1 But

Code_Aster. Descriptif Informatique de LIRE_RESU. 1 But Titre : Descriptif Informatique de LIRE_RESU Date : 12/09/2012 Page : 1/ 0a89bb3e4e0 Descriptif Informatique de LIRE_RESU 1 But Ce document est un descriptif informatique de la commande LIRE_RESU, dont

Plus en détail

fastviewer.fr Téléservices Numériques Diffusion @ avril 2010

fastviewer.fr Téléservices Numériques Diffusion @ avril 2010 Tables des matières A v e r t isse m e n t 3 D é m a r re r u n e sessi o n f ast v i e w e r 4 L a B L C : b a r re la té ra le d e c o m m a n d e 8 P rése n tat i o n: c o m m a n d es ra p i d es 9

Plus en détail

Les poissons au restaurant

Les poissons au restaurant Les poissons au restaurant C1-3.1 VALORISER LES PRODUITS Activité 1 Les poissons : la connaissance des produits est importante pour mieux les poissons. Vous recevez un commis. Vous lui faites découvrir

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 PARTIE 1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés....7 Chapitre 1. L impératif de sécurité informatique....11 Sec tion 1. La néces saire

Plus en détail

Contrôles de premier niveau sur les remises Contrôles simples sur les documents PR01 PR03 DGS

Contrôles de premier niveau sur les remises Contrôles simples sur les documents PR01 PR03 DGS Contrôles de premier niveau sur les remises Contrôles simples sur les documents PR01 PR03 T13-022z DGS DIRECTION DE LA BALANCE DES PAIEMENTS DIRECTION GÉNÉRALE DES STATISTIQUES PROTIDE CONTRÔLES SIMPLES

Plus en détail

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE & DES TERRITOIRES A MARNE-LA-VALLEE DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D AUTEUR

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE & DES TERRITOIRES A MARNE-LA-VALLEE DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D AUTEUR PARIS / IVRY DIS-CONTINUITES DE LA METROPOLE PIETRO BOSCOLO PFE 2114 m² / cos 5 1110 m² 6,5 hectares COS 2,00 186817 m² 7200 m² /cos 0,7 146 m²/cos 2 644 m²/cos 0,4 652 m² 0,4 3907 m² /cos 0,8 3850 m²

Plus en détail

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv.

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv. COMPARAISON DES TAUX FIXES ET DES TAUX VARIABLES ET TAUX MOYEN DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES À L HABITATION À 5 ANS 2 Taux fixes Taux variables Réservé à l usage interne de. TAUX FIXES DES 25 DERNIÈRES ANNÉES

Plus en détail

Menus des fêtes (DI SPONI BLE À P ARTI R DU 28 NOVEM BRE JUSQU AU 23 DÉCEM BRE 2016 )

Menus des fêtes (DI SPONI BLE À P ARTI R DU 28 NOVEM BRE JUSQU AU 23 DÉCEM BRE 2016 ) Menus des fêtes (DI SPONI BLE À P ARTI R DU 28 NOVEM BRE JUSQU AU 23 DÉCEM BRE 2016 ) MINI MUM DE 8 PERSONN ES L A N OURRI TURE QUE NOU S SERVONS EST ÉL AB OR ÉE P AR NOTRE CHE F EXÉCUTI F AL EX ANDRE

Plus en détail

Exercice p 219, n 3 : Quatre droites sont tracées et les deux droites rouges sont parallèles. Enoncer le théorème de Thalès.

Exercice p 219, n 3 : Quatre droites sont tracées et les deux droites rouges sont parallèles. Enoncer le théorème de Thalès. Exercice p 219, n 3 : Quatre droites sont tracées et les deux droites rouges sont parallèles Enoncer le théorème de Thalès Les droites ( BA ) et ( ZI ) sont sécantes en R, et les droites ( AI ) et ( BZ

Plus en détail

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig L ho fê o cocé vc u ouvu l o ll ouuv u fl u. Aujou hu, l ou obu u ouvll fo ov focoll ou u o ulo ou écué. Af éo ux bo cl, l ch vo élg. L éloo fê o FAKRO b u l cl, f u hbo lu lu cofobl écué. L ho fê o cocé

Plus en détail

LES ARMATURES AFCAB M A R Q U E N A T I O N A L E DE C O N F O R M I T E AUX N O R M E S

LES ARMATURES AFCAB M A R Q U E N A T I O N A L E DE C O N F O R M I T E AUX N O R M E S LES ARMATURES O R G A N I S M E C E R T I F I C A T E U R O R G A N I S M E M A N D A T É ASSOCIATION FRANCAISE de CERTIFICATION des ARMATURES du BETON AFCAB M A R Q U E N A T I O N A L E DE C O N F O

Plus en détail

L I C E N C E 1 G r a n d s c o n c e p t s d u d r o i t p r i v é ( + T D ) 7 D r o i t c o n s t i t u t i o n n e l : t h é o r i e d e l E t a t ( + T D ) 7 F o r m a t i o n h i s t o r i q u e d

Plus en détail

LES POLLUTIONS ACCIDENTELLES EN EAUX INTERIEURES LE TRANSPORT FLUVIAL DES HYDROCARBURES ET DES MARCHANDISES DANGEREUSES

LES POLLUTIONS ACCIDENTELLES EN EAUX INTERIEURES LE TRANSPORT FLUVIAL DES HYDROCARBURES ET DES MARCHANDISES DANGEREUSES LES POLLUTIONS ACCIDENTELLES EN EAUX INTERIEURES LE TRANSPORT FLUVIAL DES HYDROCARBURES ET DES MARCHANDISES DANGEREUSES Présentation de la compagnie Un groupe, des agences et des filiales : Dunkerque.

Plus en détail

Exercices sur les vecteurs

Exercices sur les vecteurs Exercice Exercices sur les vecteurs ABCD est un parallélogramme et ses diagonales se coupent en O () Compléter par un vecteur égal : a) AB = b) BC = c) DO = d) OA = e) CD = () Dire si les affirmations

Plus en détail

Menus des fêtes (DI SPONI BLE À P ARTI R DU 23 NOVEM BRE JUSQU AU 24 DÉCEM BRE 2015 )

Menus des fêtes (DI SPONI BLE À P ARTI R DU 23 NOVEM BRE JUSQU AU 24 DÉCEM BRE 2015 ) Menus des fêtes (DI SPONI BLE À P ARTI R DU 23 NOVEM BRE JUSQU AU 24 DÉCEM BRE 2015 ) MINI MUM DE 8 PERSONN ES L A N OURRI TURE QUE NOU S SERVONS EST ÉL AB OR ÉE P AR NOTRE CHE F EXÉCUTI F AL EX ANDRE

Plus en détail

Pour les matières pour les quelles les régions s ont c ompétentes pour modifier la réglementation:

Pour les matières pour les quelles les régions s ont c ompétentes pour modifier la réglementation: Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Les titres-services Feuille info

Plus en détail

Corba avec Java et C++ 2004 Jean Marc Vanel Transiciel Sogeti

Corba avec Java et C++ 2004 Jean Marc Vanel Transiciel Sogeti Corba avec Java et C++ 2004 Jean Marc Vanel Transiciel Sogeti 1 1 Contenu et déroulement 2 Plan Partie 1: survol vision Corba mise en oeuvre de Corba liaison et transport dans Corba services «communs»

Plus en détail

523 rue de la Béalière Noyarey - France Tel: +33 (0) Fax: +33 (0)

523 rue de la Béalière Noyarey - France Tel: +33 (0) Fax: +33 (0) ECO- V5 Plots ré f lé chissants Plots réfléchissants / ECO-V5 Présentation Pl ot de bor du r e ré fl é ch i s s an t e n ve r r e tre m pé Solution de balis age pas s if à cons ommation énergétique nulle.

Plus en détail

PRESENTATION DE BAABAHUU JICI. 37 coopératives, 700 producteurs et productrices membres

PRESENTATION DE BAABAHUU JICI. 37 coopératives, 700 producteurs et productrices membres Union des Coopératives Agricoles Productrices de Blé Diré Carte de visite de Baabahuu Jici à l occasion de la visite de son Excellence Monsieur le Premier Ministre Diré, le 15 décembre 2005 PRESENTATION

Plus en détail

PRÉAMBULE ET PLAN ANNUEL DE TRAVAIL Année académique 20-20

PRÉAMBULE ET PLAN ANNUEL DE TRAVAIL Année académique 20-20 PRÉAMBULE ET PLAN ANNUEL DE TRAVAIL Année académique 20-20 Département : Nom et prénom : Matricule : Signature : Date : **********************************************************************************************

Plus en détail

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière Nature des gaz IX.1 Etats de la matière Solide : - volume et forme déterminée - empilements denses de molécules qui ne se déplacent pas Interactions décroissantes entre molécules Liquide : -volume déterminé

Plus en détail

Imagerie de l ostéoporose Séminaire UNAFORMEC-AMMPPU 19 et 20 mai 2011 Dr Nicolas Roux, rhumatologue, Hôpital Belle-Isle (Metz)

Imagerie de l ostéoporose Séminaire UNAFORMEC-AMMPPU 19 et 20 mai 2011 Dr Nicolas Roux, rhumatologue, Hôpital Belle-Isle (Metz) Imagerie de l ostéoporose Séminaire UNAFORMEC-AMMPPU 19 et 20 mai 2011 Dr Nicolas Roux, rhumatologue, Hôpital Belle-Isle (Metz) 1/Radiographies standard: pour diagnostiquer la fracture mais pas en dépistage++

Plus en détail

Lire l heure en anglais. Quand il y a plus de 30 minutes, on utilise «to» et non «past».

Lire l heure en anglais. Quand il y a plus de 30 minutes, on utilise «to» et non «past». Quand il y a plus de minutes, on utilise et non. Il est 8 heures 48 8 9 8 eures 48 = eures moins Il est 6 heures 35 6 eures 35 = eures moins Quand il y a plus de minutes, on utilise et non. Il est 10 heures

Plus en détail

Bilan Du 1/01/11 au 31/12/11. Union Syndicale Solidaires FP 144 Boulevard de la Villette PARIS

Bilan Du 1/01/11 au 31/12/11. Union Syndicale Solidaires FP 144 Boulevard de la Villette PARIS Bilan Du 1/01/11 au 31/12/11 Union Syndicale Solidaires FP 144 Boulevard de la Villette 75019 PARIS Bilan actif du 1/01/11 au 31/12/11 le 27/02/12 à 14:50 P o s t e C d B r u t C d A m o r t. Net N P r

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

3 CREATIONS AUTONOMES. écrites au plateau par Catherine Verlaguet, Magali Mougel et Sylvain Levey. mise en scène Olivier Letellier

3 CREATIONS AUTONOMES. écrites au plateau par Catherine Verlaguet, Magali Mougel et Sylvain Levey. mise en scène Olivier Letellier 3 CREATIONS AUTONOMES écrites au plateau par Catherine Verlaguet, Magali Mougel et Sylvain Levey mise en scène Olivier Letellier d a n s l e cadr e du pr ojet «écr it ur es d e platea u à d est in a tion

Plus en détail

Demande. de bourse scolaire départementale. Année scolaire 2015/2016. Important. Délégation à l animation. Vous êtes actuellement

Demande. de bourse scolaire départementale. Année scolaire 2015/2016. Important. Délégation à l animation. Vous êtes actuellement Délégation à l animation Direction de l éducation, de la jeunesse et du sport Pôle éducation et sport At te nt ion : Pour déposer une demande de bourse scolaire départementale, il est impératif d avoir

Plus en détail

Calcul des coûts complets de la formation professionnelle cantonale en 2007

Calcul des coûts complets de la formation professionnelle cantonale en 2007 Calcul des coûts complets de la formation professionnelle cantonale en 2007 Novembre 2008 Sommaire Récapitulatif des coûts (page 3) Coûts nets des cantons (page 4) Différences des coûts nets par rapport

Plus en détail