+ Aperçu pratique de 228 entreprises recrutant des informaticiens

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "+ Aperçu pratique de 228 entreprises recrutant des informaticiens"

Transcription

1 workingict RECRUITMENT SPECIAL ÉDITION SPÉCIALE DE DATA NEWS DU 21 NOVEMBRE Inclus dans le prix. Ne peut être vendu séparément. > PLONGEON DANS LE SECTEUR ICT BELGE > L INFORMATICIEN, UN GIBIER APPRÉCIÉ: LA CHASSE EST OUVERTE > EMPLOI FIXE, INDÉPENDANT OU INTÉRIMAIRE? + Aperçu pratique de 228 entreprises recrutant des informaticiens

2

3 EDITO LUC BLYAERT / RÉDACTEUR EN CHEF DATA NEWS Papy, tout va bien? Assis sur la banquette arrière, le petit fils ne desserrait pas les dents, alors qu ils roulaient en direction de la mer. C est quand même dommage, se disait le responsable IT d une grande multinationale. Chief Information Officer, pouvait-on lire sur sa carte de visite. Un peu après, il alluma son ordinateur portable, et son petit fils lui adressa ces quelques mots en mode chat: Papy, tout va bien? Surprise. Cela faisait une petite heure qu ils chataient de tout et de rien. Papy se gratta l occiput. Le dialogue numérique, quelle drôle de manière de communiquer, pensa-t-il. Depuis le premier cri en passant par la crèche, l école, le sport, la communication, les jeux, les médias, les opérations bancaires, la politique, les soins de santé, le travail, la maison, le fisc, la police, la justice, la retraite, jusqu à la tombe. Via quelques clics, vous recevez de l information, vous envoyez de l information, vous êtes l information. Tout devient numérique. Un ordinateur sans connexion à haut débit, cela ne représente plus grand-chose. Rien que le terme ordinateur n est-il du reste pas déjà dépassé? La technologie de l information est une jeune quadragénaire, mais qui grandit et envahit tout, bravant tous les interdits. Et ce qui est étonnant, c est qu elle n en est encore qu au début. L iphone, l Asus et les téléphones intelligents, tous des appareils étonnants qui garantissent des points de contact rapides. Et devinez quoi? Derrière tous ces gadgets, appareils mobiles, services web et autres réseaux, on trouve des gens qui se chargent de mener tout à bien, qui en assurent le bon fonctionnement et qui veillent à en améliorer encore les performances, la convivialité, le look. L effet waw dans toute sa splendeur. Sans compter que l espace disponible est énorme, qu il existe un grand besoin de jeunes créatifs, mais aussi d expérience et de motivation. Travailler dans l ICT, pensa papy. Voilà certainement une perspective pour mon petit-fils. Il regarda dans son rétroviseur et sourit: Il faudra que j en chatte bientôt avec lui. # DOSSIER 04 L IT est toujours davantage présente dans quasiment chaque secteur. Il en résulte que l informaticien qui cherche un emploi, peut s adresser pratiquement partout. Mais où travaillent donc la plupart des informaticiens? RECRUTEMENT 08 Les informaticiens sont gâtés par tous les avantages offerts par les employeurs, entend-on souvent. Quand même pas, réagit-on tout aussi souvent car les informaticiens travaillent dur. HEADHUNTING 20 Les entreprises qui ne disposent pas du temps ou des moyens pour engager elles-mêmes, font appel à des spécialistes pour ce faire, généralement un bureau de recrutement ou un chasseur de têtes. INTERIM 32 Les informaticiens embauchés dans le cadre d un contrat d intérim ont toutes les chances de dénicher un emploi stable au terme de leur contrat. Dans le même temps, le travail intérimaire offre aux employeurs une très grande flexibilité. LISTINGS 50 Dans ce numéro, vous trouverez une liste d entreprises qui recherchent des profils ICT. Pour chacune d elles, nous mentionnons les données de contact et une brève description des activités. DATA NEWS WORKING IN ICT 3

4 DOSSIER Plongeon dans le secteur ICT belge L ICT est toujours plus présente dans une grande majorité de secteurs. Du coup, le demandeur d emploi en informatique peut frapper pratiquement à n importe quelle porte. Mais, où, en fait, travaillent précisément la plupart des informaticiens? # Kristof Van der Stadt informaticiens chômeurs étaient prêts à accepter ces emplois immédiatement. Ce à quoi Agoria avait répliqué que ces chômeurs n étaient pas qualifiés pour les profils recherchés. Ce débat s est traduit cette année par le nettoyage des fichiers du VDAB pour aboutir à un meilleur matching (un processus aussi mené par ailleurs par Actiris et le Forem, les pendants bruxellois et wallon). Le dossier de près de chercheurs d emploi en informatique a été analysé par le VDAB. Une bonne partie de ceuxci occupaient déjà avant la fin du tri un emploi et environ autant ont été supprimés de la liste parce qu ils ne convenaient pas. Au final, une véritable réserve de travailleurs de 962 personnes qui moyennant les efforts des sociétés en matière de formation et de coaching peuvent ainsi se lancer comme informaticiens Selon les chiffres de la fédération sectorielle Agoria, les sociétés belges sont encore toujours à la recherche de informaticiens. Mais quelle est précisément la définition d un informaticien? Christian Vanhuffel, directeur d Agoria ICT, compare volontiers le terme informaticien à celui de médecin : la définition de cette profession est aussi tellement vaste qu elle pourrait être décrite de bien des manières différentes. Il reste bien sûr encore toujours des programmeurs qui passent la majeure partie de leur temps derrière un écran et écrivent du code durant des heures. Mais l on souhaite de plus en plus aussi qu un informaticien ait des compétences en analyse, en organisation et, en outre, en management. Sans parler évidemment des connaissances en communication: la capacité de traduire le domaine technique en une matière compréhensible par le métier. Autant d atouts qui, mis ensemble, donnent de nombreuses définitions nouvelles du métier d informaticien. C est précisément cette vaste définition qui rend aussi particulièrement difficile de fournir des chiffres complets et de qualité en matière d offres d emploi pour informaticiens. Matière à discussion C est un point suffisamment sensible pour susciter une discussion, il y a deux ans, entre Agoria (Fédération de l industrie technologique) et le VDAB (Vlaamse Dienst voor Arbeidsbemiddeling en Beroepsvorming, l office communautaire et régional flamand de la formation professionnelle et de l emploi). Agoria recensait à l époque, via une enquête menée auprès de ses affiliés, candidatures ICT, tandis que le VDAB estimait qu environ Source: Data News Beaucoup de travail pour beaucoup de personnes Toujours selon Agoria, le secteur ICT compte dans notre pays travailleurs, soit 2,7% de l emploi total. Si l on prend en compte les emplois non-ict des sociétés informatiques, on arrive alors à collaborateurs. Deux tiers de ces personnes travaillent dans les départements ICT de sociétés et d organisations. Environ un tiers est actif dans des sociétés ICT proprement dites. La majorité des informaticiens qui travaillent en dehors des sociétés informatiques traditionnelles, sont employés dans le secteur financier. Pratiquement toutes les grandes banques en Belgique possèdent des départements IT importants et collaborent en plus de cela aussi avec plusieurs fournisseurs Où travaillent la plupart des informaticiens? (*) (*) HORS SECTEUR INFORMATIQUE PUR, EN FTE FÉDÉRAL 4800 KBC 1900 SNCB 1700 FORTIS 1600 SMALS 1000 DEXIA 900 ING 900 AXA 800 ELECTRABEL 750 SD WORX 700 EUROCLEAR 650 LA POSTE 625 COLRUYT 550 MC 400 CLEAR2PAY DATA NEWS WORKING IN ICT

5 Source: VDAB Source: ACTIRIS Emplois IT proposés en Flandre APR MAY JUN JUL AUG SEP OCT NOV DEC JAN FEB MAR APR MAY JUN Emplois IT proposés à Bruxelles MAR APR MAY JUN JUL AUG SEP OCT NOV DEC JAN FEB MAR APR MAY JUN JUL AUG SEP OCT JUL AUG SEP qu un total de près de EPT (abréviation pour Equivalent Plein Temps, autrement dit un collaborateur plein temps sur sa propre fiche de paie) assuraient les services ICT de tous les SPF. Cette année, il s avèrerait impossible de communiquer des chiffres détaillés. Dans Data News n 29 de cette année, nous avons déjà abordé cette question dans le dossier intitulé Les informaticiens des services fédéraux. Il en ressortait que les SPF possèdent leurs propres informaticiens et qu à côté de cela, ils peuvent aussi faire appel à la cellule E-gov qui dépend de Fedict pour engager des collaborateurs IT supplémentaires. Indépendamment des banques et des administrations fédérales, c est la SNCB qui est le plus gros Dans notre pays, le secteur ICT représente 2,7 pour cent de l emploi total, dont un tiers environ est actif dans les entreprises ICT mêmes. Source: Le Forem Emplois IT proposés en Wallonie APR MAY JUN JUL AUG SEP OCT NOV DEC JAN FEB MAR APR MAY JUN de services ICT. En tête de peloton, la KBC qui emploie environ informaticiens. Si l on compte les employés externes, son nombre total de collaborateurs IT atteint, selon nous, personnes. Comme on le sait, il y a certainement 250 collaborateurs ICT qui travaillent dans la filiale en Inde (Value Source). La seconde banque du classement des banques est Fortis avec environ informaticiens. Pour éviter tout malentendu, précisons qu il s agit du dernier chiffre officiel avant que la crise bancaire n éclate entièrement et que le holding belge ne soit repris par la BNP Paribas. À titre d illustration: BNP Paribas emploie en France pas JUL AUG SEP OCT moins de collaborateurs IT. De même, Dexia, ING et AXA occupent de très nombreux informaticiens belges. Notre gouvernement fédéral est aussi un important employeur pour les informaticiens et pas seulement au Fedict, le Service public fédéral (SPF) Technologie de l Information et de la Communication. D autres SPF également, tels que les Finances, avec près de 500 informaticiens, disposent aussi de départements informatiques nonnégligeables. L an passé, un porteparole de Fedict, par ailleurs responsable d une grande partie du détachement de spécialistes ICT dans les autres SPF, nous expliquait employeur IT en dehors du secteur informatique proprement dit. Au total, les Chemins de fer emploient près de informaticiens, internes et externes confondus. Un petit millier de ceux-ci sont sous contrat définitif et ce, sur un total de collaborateurs. Le secteur ICT est visiblement important pour la SNCB. Son CIO, Giovanni Palmieri, a dévoilé, toujours dans Data News, que le budget ICT total de la SNCB s élevait à pas moins de 250 millions d euros. Des spécialistes IT recherchés en abondance Notons qu il reste manifestement difficile pour les sociétés de communiquer le nombre exact de leurs informaticiens. Une raison souvent évoquée est la difficulté à définir ce qu est précisément un informaticien: un sales manager de produits IT tombe-t-il par exemple sous la définition, pour ne donner qu un seul exemple? Mais généralement, la véritable raison principale, c est que le nombre d informaticiens externes varie très fort, en fonction des projets en cours. Dans de nombreux cas, le nombre d informaticiens internes ne peut tout simplement pas être communiqué: l excuse invoquée est informations sensibles de l entreprise. Le classement figurant dans ces pages est donc aussi composé sur la base des données que nous avons pu obtenir via nos propres investigations. Mais on recherche donc toujours encore beaucoup d informaticiens, comme le montrent les chiffres du VDAB (Flandre), d Actiris (Bruxelles) et du Forem (Wallonie). L an passé, les trois régions ont visiblement connu un pic important aux alentours d octobre en ce qui concerne le nombre de candidatures ICT réceptionnées. Cette année, il semble que ce genre de hausse soit beaucoup moins prononcé. Si d aucuns pourraient en tirer des conclusions pessimistes, Christian Vanhuffel analyse la situation différemment: Comparé à l an passé, le nombre total de candidatures réceptionnées est même plus élevé. En outre, il s agit à chaque fois d enregistrements ponctuels durant un seul mois, ne tenant pas compte de tous les profils ICT, estime ainsi Vanhuffel. Lorsque l on examine l évolution des différentes régions, on constate effectivement une légère évolution positive. Et en Wallonie, la tendance semble plus positive que dans les autres régions. Toutefois, une remarque importante s impose: le Forem a bien ajusté les définitions des différentes catégories professionnelles. C est pourquoi le nombre de profils répertoriés dans la catégorie informaticien est plus élevé que dans le passé. Tant en Flandre qu en Wallonie, le nombre de candidatures ICT réceptionnées en octobre est inférieur à celui de septembre. Toutefois, il ne faudrait pas immédiatement brandir la menace d un début d une spirale négative. Nous ne nous attendons en tout cas pas à une baisse drastique du nombre de candidatures IT, conclut Christian Vanhuffel. # DATA NEWS WORKING IN ICT 5

6 ENQUÊTE Error Passion lost. Start again. OK Légère baisse du besoin en informaticiens 17 pour cent des entreprises belges recherchent de nouveaux collaborateurs IT. Il s agit là d une baisse de 5 pour cent par rapport à Ce qui est étonnant, c est cependant que la demande est en hausse au sein des grandes sociétés occupant plus de 500 collaborateurs. # Luc Blyaert Make no mistake: go to Getronics for a job. Worried about your career getting stuck? Caught in a dead end job? Getting too many warning signs? At Getronics we owe our success to our talented people. And talent gets every opportunity with us! We d be crazy not to invest in our people: real team players. Passionate about what they do. Ready to face every challenge. Courageous when necessary. Hence the mutual trust and respect between our employees and customers. Would you like to participate in this success? Give a new boost to your career? Let s have a talk soon, about a permanent job or freelance work. There s plenty of fields to choose from: Think about your career and apply online now. Voilà ce qui ressort du sondage d opinions réalisé par Heliview à la demande de Data News. 302 responsables ICT ont été interrogés au cours de la première moitié d octobre. Quasiment un sur cinq a répondu vouloir certainement engager de nouveaux collaborateurs IT l année prochaine. Le recul est le plus important dans le secteur des Source: Datanews 33% VOLGENS services, où l an SEGMENT dernier, un sur trois déclarait vouloir renforcer son département. Cette proportion est passée de 33 à 21 pour cent. L industrie elle aussi semble avoir moins d appétit IT. Dans le secteur non marchand, l on enregistre par contre une hausse du besoin en informaticiens. Les plus petites entreprises engagent moins, mais la bonne nouvelle, c est que ce sont surtout les grandes sociétés qui continuent à proposer des offres d emploi, puisqu on atteint quasiment une entreprise sur quatre. La plupart des départements IT y occupent de 100 à collaborateurs. Les entreprises IT mêmes n ont Les entreprises en quête de personnel IT SELON LA TAILLE 21% 21% 26% 21% 19% 21% 19% 19% 15% 12% 11% INDUSTRIE SELON LE SEGMENT SANS BUT LUCRATIF SERVICES AUTRES < 200 < % 23% > 500 Dans les grandes sociétés de plus de 500 collaborateurs et dans le secteur non marchand, la demande croît encore. VOLGENS pas été concernées BEDRIJFSOMVANG par cette enquête. Agoria évoque encore et toujours une carence totale de quelque collaborateurs dans le secteur IT. Vous découvrirez les résultats complets de l enquête ICT de fin d année dans le numéro de Data News du 19 décembre. # 6 DATA NEWS WORKING IN ICT

7 Freedom works better. CSC is more than just a place to work. It s a world in which you have the opportunity to use your talents to deliver tangible results for major clients. A space in which you have the professional freedom to take initiatives and responsibility in an environment of respect, entrepreneurship and collaboration. At CSC you get the room to flourish at your own pace both as an individual and as a team member, and can explore how best to match your strengths and ambitions with our business objectives. We believe that a career at CSC is like a lifestyle, a state of mind you can connect to locally, regionally or globally - in all business areas. Together with colleagues, you can add your part to the CSC experience, contribute to our growth and share in our success and that of our clients. Join CSC - Catch the wave

8 RECRUTEMENT Selon Agoria ICT, la pénurie de personnel structurelle sur le marché belge de l informatique est, depuis longtemps déjà, de l ordre de dix pour cent. Les entreprises ne ménagent pas leurs efforts pour se positionner de la façon la plus attrayante possible sur le marché, dans l espoir d attirer de nouveaux collaborateurs. On entend souvent dire que les informaticiens sont gâtés, car les employeurs leur proposent de nombreux avantages. Ce n est pas vrai, rétorque-t-on tout aussi souvent, car les informaticiens travaillent dur. # Dries Van Damme doit se profiler de manière suffisamment attrayante, estime Filip Roels. En même temps, elle doit rester réaliste et se comporter en bon père de famille. Même si les besoins sont pressants, nous ne pouvons pas nous laisser entraîner. C est la raison pour laquelle nous pratiquons les salaires et les avantages complémentaires qui sont courants sur le marché, même si riale. Ainsi, celui qui opte pour une voiture plus petite peut y combiner un abonnement aux transports en commun. Il est tout aussi possible de choisir une plus grosse cylindrée, à condition de limiter quelque peu un autre avantage en contrepartie. Filip Roels n est pas d avis que les informaticiens belges soient gâtés: Il existe d autres secteurs qui Informaticiens gâtés : la chasse est ouverte dernières semaines, la perception sur le marché Ces de l informatique a changé radicalement, affirme Filip Roels, manager RH Belgium & Continental Europe chez le fournisseur de services IT Unisys. Agoria parle de quatorze mille emplois vacants dans le secteur IT belge. Cette situation va-t-elle rester inchangée? Que deviendront les projets planifiés au cours des prochains mois? Les nouveaux étudiants en informatique sont eux aussi toujours rares. L impact des différentes formes d externalisation pourrait bien aller croissant, même chez nous. Filip Roels ne trouve en outre pas tout à fait correct de tirer, sans autre forme de procès, des conclusions pour le marché IT belge tout entier. En fait, on ne peut pas considérer ce marché comme étant un phénomène global. Le domaine est trop vaste. Les codeurs COBOL et les architectes de haut niveau appartiennent au marché IT, mais sont difficilement comparables. À chaque profil correspond une enveloppe salariale spécifique. Il est donc peu opportun de parler d un marché global du recrutement IT. Éviter de se laisser entraîner Parmi les profils toujours peu courants à l heure actuelle, on relève les sales managers, mais aussi les experts en Java,.NET et systèmes ouverts, des développeurs aux architectes. Les profils en matière de maintenance d applications et de helpdesk se trouvent plus facilement, mais à de tout autres conditions. Une entreprise qui désire engager des informaticiens nous tentons de faire preuve d une souplesse maximale. Filip Roels fait ici allusion au modèle cafétéria, qui offre aux collaborateurs davantage de liberté et leur permet de constituer leur enveloppe sala- FILIP ROELS, manager RH Belgium & Continental Europe chez Unisys: Par rapport à d autres secteurs, l informaticien moyen n est pas à plaindre, mais il est toujours difficile de généraliser. s en sortent encore mieux à certains égards. Pensons simplement aux assurances-groupes pour les collaborateurs d institutions financières. Il est vrai que dans le secteur IT, de nombreux collaborateurs ont une voiture de société, mais bien souvent, ils en ont vraiment besoin. Il en va de même pour le téléphone, l ordinateur portable et l abonnement à internet. Par rapport à d autres secteurs, l informaticien moyen n est pas à plaindre, mais comme je l ai dit, il ne faut pas généraliser. Il existe une grande différence entre l enveloppe salariale d un opérateur et celle d un manager, pour ne citer que ces caslà. En règle générale, on ne peut d ailleurs pas dire avoir assisté, ces dernières années, à une augmentation spectaculaire des salaires et des avantages extralégaux des informaticiens. Le marché a retenu les leçons des chocs de la fin des années nonante. On a manifestement mis en place une espèce de plafond. Celui-ci offre un important avantage pour les mois de vaches maigres qui pourraient suivre. Les 8 DATA NEWS WORKING IN ICT

9 Son nouveau monde, c est vous qui le construisez. Fedict Au Service public fédéral Technologie de l Information et de la Communication, vous posez les fondements de la société numérique : nos projets en matière d e-government projettent les citoyens et les entreprises dans le monde de l Administration électronique. Des innovations pour la société de demain. Prêt à aller de l avant? Nous recherchons h/f : Nos collaborateurs jettent un regard fier sur les projets passés : eid, l introduction de la carte d identité électronique ; Internet pour tous, à savoir des packages PC prêts à l emploi pour participer à la lutte contre la fracture numérique ; Tax-on-web, un outil sûr et efficace sur l internet pour l introduction des déclarations fiscales ; Police-on-web, la déclaration électronique de délits tels le vol de vélo ou le vol à l étalage, les actes de vandalisme et les graffitis. Surfez sur pour y trouver les descriptifs de fonction complets et envoyez votre cv à

10 RECRUTEMENT FERDI CLAES, directeur RH chez CTG: Manifestement, plus le pays est petit et plus il est difficile de demander une certaine souplesse en matière de mobilité. informaticiens ne devront pas trop se serrer la ceinture. Trop peu d appréciation Selon Ferdi Claes, directeur RH du fournisseur de services IT CTG, la génération actuelle d informaticiens a un peu trop tendance à profiter du fait que le secteur IT soit en quête de nouvelles recrues. Les informaticiens savent que les entreprises proposent une enveloppe salariale intéressante. Mais selon moi, on ne peut pas s attendre à une grande loyauté de la part d informaticiens qui compareraient strictement les employeurs sur base de ce critère. M. Claes estime d ailleurs que les informaticiens sont actuellement très gâtés, pas tant par le salaire, mais plutôt par de multiples avantages extralégaux: GSM, portable, voiture, carte carburant, abonnement à internet, diverses indemnités pour frais, et ainsi de suite. En soi, explique-t-il, ce n est pas un problème, mais de nombreux informaticiens, et en particulier les jeunes diplômés, estiment qu une telle enveloppe est tout à fait normale. Tout cela leur est proposé avant qu ils aient fait leurs preuves. J ai parfois l impression que les jeunes informaticiens n apprécient pas vraiment les efforts de l employeur, à qui tout ceci coûte quand même une belle somme. Selon Ferdi Claes, les craintes de pertes d activités à cause de la crise économique ont déjà été quelque peu apaisées. Il s attend toutefois à un recul en 2009, surtout en raison de l incertitude qui se manifeste actuellement dans divers domaines: chez les fournisseurs IT, mais aussi chez les clients et les candidats travailleurs. Les problématiques du recrutement et la rétention ne facilitent pas l obtention de bons résultats, souligne Ferdi Claes. Sur le plan de la rémunération, CTG ne fait pas partie des ténors du marché. Nous attachons plus d importance à d autres aspects, notamment ceux par lesquels nous nous montrons plus performants en termes de rétention. Nous faisons preuve d une grande ouverture à cet égard. Dans le contexte économique actuel, c est en effet le bon moment pour accorder un surcroît d attention à la communication sur ces thèmes. Le monde change, tout comme les mentalités des travailleurs. Nous y réagissons autant que possible, notamment en adaptant, autant que possible, la gamme d avantages extralégaux en fonction du travailleur. La porte reste ouverte Par ailleurs, CTG sait bien qu une entreprise ne peut désormais plus escompter un engagement illimité de la part de ses collaborateurs. Dans ce contexte, nous travaillons beaucoup avec les associations d anciens. Nous restons en contact avec nos ex-collaborateurs. En outre, nous laissons toujours la porte ouverte. Certains collaborateurs explorent pendant un moment d autres horizons puis reviennent chez nous. Ferdi Claes constate que la mobilité est souvent l une des principales raisons de la recherche d un autre emploi. C est étonnant car la Belgique n est pas bien grande. Manifestement, plus le pays est petit et plus il est difficile de demander une certaine souplesse en matière de mobilité. Quand je parle à des collègues en Allemagne ou en France, ils ont du mal à comprendre que les consultants belges soient souvent réticents à effectuer des déplacements d une heure. La pénurie sur le marché du recrutement IT est plutôt exagérée, estime Geert Van Conkelberge, talent manager chez le fournisseur de services IT Getronics. Il y a sept ans, je travaillais encore comme chasseur de têtes. Je me souviens que nous devions déjà nous montrer très créatifs pour trouver des candidats. Il est par contre vrai que le recrutement exige toujours plus d efforts. Quand l économie se porte moins bien, on est en outre moins vite tenté de bouger sur le marché de l emploi, même si on n est pas tout à fait heureux à son poste ac- La taille de l entreprise oriente la carrière AE (anciennement Application Engineers) a identifié l acquisition de connaissances et la formation comme les plus importants facteurs d attraction de nouveaux collaborateurs. Nous avons connu une évolution rapide, explique Luc De Bodt, consultant RH chez AE. D une petite entreprise employant quinze collaborateurs, nous sommes devenus une organisation comptant une bonne centaine de membres. AE a veillé à ce que la structure simple des débuts soit préservée. Bonne circulation de l information, contact direct avec les managers, grande autonomie pour les collaborateurs: autant d éléments que nous jugeons importants. Pour nous, il était essentiel de ne pas perdre la convivialité des débuts de l entreprise, tout en structurant correctement l organisation. L expérience d AE démontre clairement que la taille de l entreprise joue elle aussi un rôle dans l intérêt dont fait preuve un nouveau collaborateur potentiel. Les informaticiens qui ont travaillé précédemment dans une grande entreprise savent quels en sont les inconvénients. Ils savent à quel point il est difficile, dans une grande entreprise, d avoir un véritable impact sur l organisation ou de bénéficier d une véritable autonomie. Une structure plus petite, comme celle d AE, offre à ses collaborateurs davantage de possibilités de développement de la carrière. Nous sommes avant tout une société reposant sur les connaissances, poursuit Luc De Bodt. C est la raison pour laquelle nous cherchons aussi des collaborateurs intéressés par le travail dans le domaine des connaissances. À cet égard, l échelle de l entreprise détermine elle aussi le type de candidats qui se présentent chez AE. La structure organisationnelle d AE est suffisamment grande pour offrir un certain défi, mais pas trop car qui garantit que l impact direct du travail de chaque collaborateur reste suffisamment visible. Luc De Bodt: Il reste malaisé d attirer de nouveaux collaborateurs, mais cela ne nous amène pas à placer la barre moins haut. AE recrute en moyenne un architecte IT parmi six candidats. Les personnes qui recherchent une progression rapide, à la verticale, sont éliminées dès la sélection. Ce n est pas ce type de collaborateurs que nous recherchons. LUC DE BODT, consultant RH chez AE: Il reste malaisé d attirer de nouveaux collaborateurs, mais cela ne signifie pas que nous ayons dès lors tendance à placer la barre moins haut. 10 DATA NEWS WORKING IN ICT

11 Informaticiens belges aux Pays-Bas ASML a conclu un accord de collaboration avec la société IMEC de Leuven, qui réalise les essais des prototypes de nouvelles machines pour la production de microprocesseurs. Ce n est pas le seul lien de l entreprise avec la Belgique. Veldhoven se situe près d Eindhoven et est donc très proche de la frontière. Nous employons une cinquantaine de collaborateurs belges, confirme Frank Wolfs, recruteur ICT chez ASML. À terme, ce nombre devrait s accroître. Les diplômes d ingénieur et d informaticien délivrés par les universités et les hautes écoles belges sont en effet très prisés aux Pays-Bas. Nous recrutons tout aussi activement de l autre côté de la frontière. J emmène toujours quelques-uns de nos collaborateurs belges aux salons et autres événements emploi organisés en Belgique. Ils sont idéalement placés pour expliquer ce que représente, pour un Belge, un emploi aux Pays-Bas. GEERT VAN CONKELBERGE, talent manager chez Getronics: L informaticien idéal est une espèce de demi-dieu doté d aptitudes techniques, commerciales et de communication. La pression sur les informaticiens ne doit pas être sous-estimée. tuel. Selon M. Van Conkelberge, le recrutement fonctionne toujours actuellement, mais il importe surtout d approcher le marché de manière structurée. Ces deux dernières années, il s est employé à définir la politique de recrutement et de rétention chez Getronics. Il a notamment défini les populations IT visées. Chercher les informaticiens là où ils se trouvent Il s est notamment avéré malaisé d obtenir une vue d ensemble globale de l offre de profils de services. Il y en a un peu partout, sur tous les sites emplois imaginables, au FOREM, au VDAB, etc. Pour le recrutement de ces profils, nous collaborons par conséquent avec des sociétés partenaires qui dénichent rapidement les collaborateurs les plus appropriés pour nous. Les profils techniques ne se présentent manifestement pas via les annonces d emploi classiques. Pour les approcher, Getronics opte notamment pour la participation aux salons et séminaires. Quant à ses consultants, elle les recherche souvent lors de manifestations organisées par les fournisseurs. Pour chaque profil, une approche spécifique est nécessaire, affirme Geert Van Conkelberge. Il importe de répéter ses initiatives. Je ne pense pas que les nouveaux collaborateurs potentiels décident du jour au lendemain de changer de travail. Votre entreprise doit donc rester visible en permanence. Il peut arriver qu un candidat nous ait vus à un salon, puis qu il remarque une annonce ou un blog. Il existe ainsi une certaine relation préliminaire qui accroît les chances de réussite de nos recruteurs M. Van Conkelberge n est pas convaincu que les informaticiens actuels soient particulièrement gâtés. Selon lui, il est difficile de comparer aux générations antérieures. Un emploi IT actuel n a rien à voir avec un emploi IT d il y a dix ans. Les informaticiens ont de nombreuses possibilités, mais, en même temps, ils doivent faire en sorte de rester attrayants sur le marché, notamment en suivant des formations et des recyclages constants. Cette pression ne doit pas être sous-estimée. Pour nombre d entreprises, l informaticien doit être une sorte de demi-dieu: techniquement infaillible, mais aussi doué sur le plan commercial, doté d un bon sens de la communication, flexible et possédant le feeling commercial approprié. Ce n est pas négligeable. Liberté et responsabilités Au fil du temps, on a bel et bien assisté à un changement majeur, estime Frank Wolfs, recruteur ICT chez ASML. Établie à Veldhoven (Pays-Bas), cette entreprise qui emploie personnes met au point des machines de production de microprocesseurs. ASML recherche de nouveaux collaborateurs détenteurs d un diplôme d ingénieur ou en informatique. Les candidats n ont littéralement qu à tendre la main pour décrocher un emploi. Ils peuvent souvent choisir parmi différentes propositions. Un employeur doit dès lors consentir davantage d efforts pour se distinguer sur le marché. Dans ce contexte, ASML a fait de l épanouissement personnel et technique de ses collaborateurs l une de ses priorités. Nous employons en permanence les technologies les plus avancées. De nombreux informaticiens et ingénieurs apprécient de travailler dans un tel environnement, parce qu il leur donne la possibilité d apprendre continuellement FRANK WOLFS, recruteur ICT chez ASML: L employeur doit veiller à se distinguer. Les candidats n ont qu à tendre la main pour décrocher un emploi. Ils peuvent souvent choisir parmi différentes propositions. Broaden your horizon Steer your career forward Make a difference DATA NEWS WORKING IN ICT 11

12 RECRUTEMENT de nouvelles choses. L entreprise doit en outre faire preuve d une souplesse appropriée. ASML donne assez bien de liberté et de responsabilités à ses collaborateurs. Chacun d eux se voit confier une tâche dont le composant essentiel est le résultat. Dès lors, tout le travail ne doit pas nécessairement être accompli dans les heures de bureau classiques. Suivi personnel Le groupe de services IT français GFI veut se distinguer, sur le marché du recrutement, en offrant un accompagnement de qualité à ses collaborateurs. L an dernier, GFI a engagé vingt nouveaux collaborateurs en Belgique. Sandra Deboes, manager RH chez GFI: Nous attachons une grande importance aux outils qui facilitent la collaboration, le partage des connaissances, etc. Nous utilisons dans ce contexte de nombreux nouveaux médias, comme les blogs et une plate-forme de type wiki. Le contact SANDRA DEBOES, manager RH chez GFI: Il ne faut pas se braquer sur ce que reçoit un informaticien dans une entreprise, mais aussi bien comprendre dans quelles conditions il travaille. Un consultant IT n a pas vraiment un horaire fixe. avec les collaborateurs s avère tout aussi important. GFI insiste dès lors pour rencontrer régulièrement ses collaborateurs détachés chez des clients. Nous organisons notamment des réunions/petits déjeuners avec eux, à proximité du site du client, de façon à ne pas obliger nos consultants à venir spécialement dans nos bureaux pour rencontrer leur responsable. Lors de la sélection de nouveaux collaborateurs, Sandra Deboes remarque que les candidats jugent très importante la possibilité de poursuivre leur développement. Bien entendu, le salaire et les avantages extralégaux jouent eux aussi un rôle, mais nous observons quand même une préférence pour la valeur ajoutée que l entreprise peut offrir au travailleur. Les informaticiens sont manifestement attentifs à l environnement de travail dans lequel ils aboutissent. Sandra Deboes n estime pas que leurs attentes soient exagérées. Elle ne croit pas non plus que les entreprises gâtent la génération d informaticiens actuelle. Il ne faut pas se braquer sur ce que reçoit un informaticien dans une entreprise, mais aussi bien comprendre dans quelles conditions il travaille. Un consultant IT n a pas vraiment un horaire fixe. Dans de telles fonctions, la barre est placée très haut, et pas rien qu au niveau du contenu. Nous attendons aussi des consultants IT qu ils se montrent assez flexibles. En cette époque de pénurie d informaticiens, on ne peut jamais écarter un risque de surenchère entre les entreprises. Quoi qu il en soit, la situation est encore assez correcte pour l instant, surtout si on la compare à la flambée IT d il y a dix ans. Nous veillons à ce que nos salaires restent conformes au marché, explique Sandra Deboes. Nous avons mis au point, en interne, un système de degrés par lequel nous associons le salaire à l expérience. Un candidat qui demande un salaire situé bien au-delà de ces valeurs n a que peu de chances d être engagé chez nous. # Réduire le gaspillage pour lutter contre la pénurie La rareté des profils IT ne facilite pas la lutte sur le marché du recrutement. Le seul mot d ordre est de travailler plus dur pour trouver les collaborateurs appropriés. Il existe toutefois une autre façon de remédier à la situation actuelle du marché. Le marché ne manque pas d informaticiens au sens général du terme, explique Nico Marien, managing partner et cofondateur de Prosource, une société de consultance spécialisée en gestion de projets. Des collaborateurs, on en trouve facilement. Ce dont on manque, ce sont des informaticiens capables d en diriger correctement d autres. M. Marien souligne que, lors de nombreux projets, on assiste à un véritable gaspillage de ressources IT. Son raisonnement: en freinant ce gaspillage, une entreprise devrait déjà parvenir à réaliser des projets avec moins de collaborateurs. Il n est pas rare qu un projet n offre pas les avantages escomptés, soupire Nico Marien. Tout le monde peut vous donner des exemples de projets qui ont échoué. Les entreprises interrompent les projets avant même qu ils aient donné le moindre résultat. Parfois, un projet traîne sans produire quoi que ce soit ou être en mesure de le faire. Et le plus grave, c est qu il n est pas rare que la direction de l entreprise ne soit même pas au courant de ces projets IT. Bref, si l entreprise parvenait à éviter de lancer des projets IT inappropriés, elle influerait directement sur la disponibilité des informaticiens (et donc sur le besoin d en recruter). Au moins 20% de tous les projets IT définissent des objectifs erronés, affirme Nico Marien. Et ce n est pas tout. 30 à 50% de ce que produit l informatique n est jamais utilisé par l entreprise. Ici aussi, un gaspillage considérable pourrait être évité en harmonisant davantage les idées du donneur d ordre et de l exécutant. Parfois, le donneur d ordre ne parvient pas à expliquer ce qu il attend vraiment du projet IT. Parfois, il ne sait tout simplement pas ce qu il NICO MARIEN, managing partner chez Prosource: En soi, le nombre d informaticiens disponibles est suffisant. Ce dont le marché a besoin, c est d informaticiens capables d en diriger correctement d autres. veut. On voit à quoi cela peut mener dans le cas de projets qui sont planifiés sur plusieurs années. Voilà pourquoi je suis favorable aux projets IT de plus courte durée. Une entreprise a plus à gagner en organisant deux projets de six mois chacun qu un seul d un an. M. Marien identifie également un phénomène de gaspillage dans la faible qualité des projets réalisés. On accorde bien trop peu d attention au contrôle qualité. Quand il faut rectifier une erreur a posteriori, cela coûte bien plus qu une réalisation correcte dès le départ. Les problèmes d efficacité dans l approche du projet entraînent eux aussi des dépenses superflues. Nico Marien est dès lors d avis que, sur le marché actuel du recrutement IT, on a surtout besoin d informaticiens capables de diriger d autres informaticiens afin d atteindre l objectif approprié. À mesure qu un projet gagne en importance, le besoin d une direction précise, de communication et d assertivité augmente. Selon M. Marien, le marché compte suffisamment de chefs de projet, mais ils ne sont pas toujours d un même niveau de qualité. Dans nombre d entreprises, des informaticiens évoluent, à partir d un profil technique, vers une fonction de gestion de projet. Ce sont toutefois deux profils très différents, ce qui explique que la transition ne s effectue pas toujours de façon optimale. # 12 DATA NEWS WORKING IN ICT

13 Rapprochez-vous de l IT! Avec ses 1500 collaborateurs, Smals garantit un large éventail de défis passionnants sur le marché belge des technologies de l information. Avec des projets d intérèt social tels que la déclaration électronique de l emploi des travailleurs étrangers, le portail internet de la sécurité sociale ou l enregistrement optimal des interventions du SMUR en Belgique, Smals offre des solutions de qualité sur le plan social. En outre, Smals offre à ses travailleurs un environnement stable, de nombreuses possibilités de formation et diverses opportunités de carrière. Pour nos projets d intérèt social, nous recherchons (m/f): Project Leaders Functional Analysts Java Developers Network & System Engineers Posez votre candidature en ligne sur et découvrez toutes nos offres d emploi. Pour plus d infos, adressez-vous à notre service Recrutement au Rue du Prince Royal Bruxelles Think big, act Smals.

14 ASTRID DE LATHAUWER, EXECUTIVE VICE-PRESIDENT HR CHEZ BELGACOM INTERVIEW Le groupe Belgacom compte en Belgique collaborateurs, dont environ femmes. L une d entre elles siège au comité de direction. En tant que vice-présidente RH, Astrid De Lathauwer sait mieux que personne à quel point il est difficile d inciter les jeunes à opter pour un job dans le secteur ICT. # Kristof Van der Stadt Se battre pour chaque informaticien Al instar de la quasi-totalité des entreprises ICT qui se respectent en Belgique, le groupe Belgacom est également très présent dans des salons pour l emploi et des événements ICT spécialisés. Mais comme tout le monde va pêcher dans le même vivier, on risque bien vite de faire chou blanc. Astrid De Lathauwer, vice-president human resources chez Belgacom, le reconnaît également: Nous essayons dès lors d autres canaux aussi. Nous tentons ainsi d être proches des écoles, et nous voulons également dégager une image positive du groupe par le biais des membres de notre personnel. Voici quelque temps, Belgacom a mis sur pied à Namur un projet qui a proposé un trajet de formation à une soixantaine de femmes faiblement qualifiées. Parmi les 60 qui sont venues à la sélection, nous en avons retenu finalement d entre elles ont réussi. 9 candidates disposent à présent d un contrat chez nous, et nous cherchons encore une fonction pour les 2 autres. On pourrait dire que le taux de réussite est peut-être faible, mais dans un secteur où il faut se battre pour chaque collaborateur, chaque effort compte, explique Astrid. Mais il y a aussi d autres populations vers lesquelles nous devons nous tourner et où, moyennant quelques efforts en termes de formation, de cours et en collaboration avec d autres organisations comme le FOREM et le VDAB, nous pouvons faire en sorte d intéresser davantage de femmes au secteur. Young potentials En 2007, Astrid De Lathauwer a été désignée Manager RH de l année: un mérite qu elle relativise. On est choisi pour ce qu on a réalisé. Mais je comprends également que l on ait davantage de chances de développer et de mener à bien des projets quand on se trouve à la tête d une grande entreprise belge. ASTRID DE LATHAUWER: Autrefois, nous avions des abonnés, pas des clients. Astrid est néanmoins assez fière de ses réalisations en matière de gestion des talents. Je suis tout particulièrement contente du programme House of Development. Dans le cadre de ce concept, nous mettons seize young potentials dans un hôtel avec quatre executives de Belgacom. Toute une semaine durant, ces cadres sont leurs coaches et mentors, et ils jouent notamment à des jeux de rôles. En fait, nous arrivons ainsi à une sorte de inhouse assessment. Ce que je trouve unique dans ce concept, c est que nous procédons de la sorte depuis maintenant cinq ans en organisant ces actions tous les deux ou trois mois, et que le top management de l entreprise y compris mes collègues du comité de direction y consacrent systématiquement une semaine, avec quatre senior executives. Et ce uniquement pour voir quels talents nous avons au sein de l organisation. Nous créons donc ainsi une communication entre les jeunes potentiels et la strate supérieure de l entreprise. Cela donne un signal fort que les gens sont importants dans votre organisation, et j en suis donc toujours très fière. Un monde dur Le secteur des télécoms est un monde particulièrement dur, tant sur le plan économique qu au niveau de la compétitivité. Dans un tel contexte, le département des ressources humaines est très vite confronté à d énormes défis. En raison de cette réalité économique, les vagues de consolidation et la compétitivité changent par exemple fréquemment la structure de notre entreprise. A cela s ajoutent les différentes cultures qui ne se comprennent pas toujours très bien, Astrid faisant ainsi référence à l intégration entre les différentes filiales du groupe. Lors de l intégration d entreprises en Belgique, le travailleur est bien protégé par la législation. Mais à côté des contrats de travail, il y a aussi une culture d entreprise. Et il ne faut surtout pas sous-estimer ce facteur. Je pense que les collaborateurs Proximus et Telindus doivent encore s habituer à la culture Belgacom qui est tout de même encore un peu plus bureau- 14 DATA NEWS WORKING IN ICT

15

16 INTERVIEW cratique en raison de son histoire et de la taille de l entreprise. C est une réalité que nous ne pouvons pas ignorer et pour laquelle nous devons trouver une solution au cours de ces prochaines années. Peut-être Belgacom doit-elle être un peu moins bureaucratique et Proximus et Telindus un peu moins axées sur les procédures et l objectif. L idéal se situe certainement quelque part entre les deux. Astrid De Lathauwer ne veut cependant pas mettre de délai en la matière. Honnêtement, je m attends à ce que d ici que l intégration des cultures soit totalement terminée, un autre événement se produise, qui nous mettra devant un nouveau défi. Le monde des télécoms est constamment en mouvement. Au Luxembourg, nous sommes d ores et déjà actifs via Tango. Et si nous pouvons ajouter demain quelque chose d autre au groupe, un nouveau partenaire devra être pris en compte. Nous devons accepter d évoluer sans cesse. De très nombreuses personnes ont complètement changé de carrière chez Belgacom au cours des dix dernières années, précise encore Astrid. La transition de la RTT voici 15 ans vers une entreprise commerciale cotée en Bourse a entraîné un changement énorme, principalement dans les profils plutôt administratifs. Avant le libéralisme, nous n avions par exemple pas de call centers. Nous n avions pas de téléboutiques. Nous avions des abonnés, pas des clients. Ces grands profils administratifs ont tous dû se recycler dans des fonctions plus commerciales. Bon nombre de ces fonctions sont d ailleurs occupées actuellement par des femmes. Ces dernières ne sont certainement pas rares dans le domaine des ressources humaines et au département juridique. Second Life Dans les sphères HR, cela fait déjà pas mal de temps que l on parle beaucoup de nouvelles technologies et de méthodes de recrutement alternatives par le biais de canaux modernes et jeunes comme Second Life ou LinkedIn. C est vrai, et nous avons également mené une expérience avec Second Life, par exemple. Mais je peux vous préciser d emblée qu elle n a pas été particulièrement fructueuse. Pour commencer, Second Life est principalement visité par des gens qui ont entre 35 et 45 ans. Il faut bien avouer que, comme objectif de recrutement, ce groupe-cible est moins intéressant. Il m est également arrivé de me promener dans l univers virtuel de Second Life, et j y ai rencontré peu de gens (sourire). A. De Lathauwer estime que Second Life & Cie sont encore trop superficiels aujourd hui pour fonctionner réellement de manière ciblée. Pendant notre entretien, elle précise par exemple qu elle croit Peut-être Belgacom devrait-elle être un peu moins bureaucratique et Proximus et Telindus un peu moins axées sur les processus et l objectif. beaucoup plus dans des événements de networking. Prenons par exemple un event qui met l accent sur les femmes: j y crois nettement plus comme instrument de travail utile que dans LinkedIn, par exemple. J y ai aussi un profil, d ailleurs, mais pour être franche, je doute que je donnerais suite à une offre d emploi que je recevrais uniquement par courriel. D un point de vue purement statistique, nous observons aussi que nous n avons guère de succès avec le recrutement via un outil comme LinkedIn. Peut-être que d autres entreprises y investissent encore plus et qu elles s y consacrent de manière agressive. En tout cas, ce n est pas mon impression aujourd hui. Le 9 à 5 a de nouveau la cote On entend parfois dire dans les couloirs d entreprises ICT que les jeunes travailleurs ne seraient pas suffisamment ambitieux, qu ils voudraient ramener les heures de travail à un minimum, mais qu ils s attendraient en revanche à recevoir des gratifications fixes. Certains estiment même que la mentalité 9 à 5 a de nouveau le vent en poupe auprès de la jeune génération. Oui, mais c est vraiment le cas, reconnaît Astrid. Il y a réellement une nouvelle génération. Le 9 à 5 est même revenu à la mode (sourire). Mais il ne faut pas commettre l erreur de relier ce changement de mentalité à l ambition. J ose dire qu il y a ici des jeunes qui sont aussi ambitieux que les gens d il y a 20 ans. Ils ont simplement d autres priorités qu autrefois. Mais est-ce un mal en soi? Il est délicat pour des gens de ans de critiquer maintenant ceux qui ont moins de 30 ans. Car ces jeunes gens sentent peut-être mieux ce que sera l avenir. Oui, on observe auprès des jeunes gens une exigence explicite de flexibilité dans la carrière qui s exprime sur différents plans. Elle porte sur la possibilité de régler son propre travail, y compris le travail à domicile. Mais cela va plus loin. De nombreux jeunes veulent, à un moment donné, faire une pause de deux ans pour faire un tour du monde, par exemple, ou reprendre de nouvelles études. Mais il faut aussi regarder l activité à long terme. Je pense que si l on accorde aux jeunes cette flexibilité, ils pourront peut-être travailler jusqu à 70 ans. Alors que la génération d avant a peut-être grimpé les échelons plus rapidement et avec davantage de hargne, mais elle a voulu arrêter la course à 50 ans tout simplement parce qu elle en avait assez. Un autre modèle de travail n est peut-être pas du tout une mauvaise chose en soi. Mais je pense que de nombreux changements culturels sont également en cours. Les jeunes apprennent autrement, ils interagissent complètement avec l informatique. Quelqu un me disait encore récemment qu il est étrange que des collaborateurs viennent travailler entre 8 et 16 heures, repartent ensuite à la maison pour se remettre derrière leur ordinateur et y passer plusieurs heures à chatter ou à jouer à des jeux. Ne serait-ce pas bien, en tant qu entreprise, de trouver un moyen pour faire en sorte qu ils soient aussi dynamiques derrière l écran du PC de leur bureau qu à la maison? Au lieu de critiquer une jeune génération sous le prétexte qu elle est différente, il serait plus utile, selon moi, de réfléchir au fait que nous sommes effectivement devant un grand changement dans les processus de travail et les relations de travail. Il faut mener une réflexion en profondeur, conclut Astrid De Lathauwer. # 16 DATA NEWS WORKING IN ICT

17 Ne faites pas toujours confiance en ce que vous dit une boule de cristal Chez Global Knowledge nous ne savons pas prédire l avenir, mais nous pouvons vous y préparer. Des décisions basées sur la connaissance ont plus de réussite. Apprenez donc à anticiper au lieu de réagir. Nous développons vos connaissances personnelles afin que vous compreniez les matières les plus complexes en informatique. Nos formations en IT de qualité vous aident professionnellement pour que vous appreniez à prendre les bonnes décisions. Donc, grandissez, sautez, innovez et raisonnez. Global Knowledge - Think ahead Formations spécialisées en IT et Business Skills de Cisco, Citrix, Microsoft, Nortel, ITIL, Prince 2, VMware Pour notre offre, consultez notre site! Heb je een passie voor ICT of multimedia? Ben je op zoek naar een praktijkgerichte opleiding? Dan is de PROFESSIONELE BACHELOROPLEIDING INFORMATIEMANAGEMENT EN -SYSTEMEN w w AFSTUDEERTRAJECT BEDRIJFSINFORMATICA AFSTUDEERTRAJECT INTERACTIVE MULTIMEDIA DESIGN aan de KHMechelen beslist iets voor jou!! info op informatiemanagement en -systemen w CAMPUS KRUIDTUIN Kruidtuingebouw Lange Ridderstraat Mechelen tel. 015/

18 ENQUÊTE Espèces sonnantes et trébuchantes VOLGENS VOLGENS SEGMENT BEDRIJFSOMVANG Voilà des années que l étang où les entreprises pêchent les informaticiens, manque de poissons. De ce fait, la rémunération des informaticiens reste une belle illustration des espèces sonnantes et trébuchantes. # Guy Kindermans Source: Datanews PERFORMANCES PERSONNELLES POLITIQUE GÉNÉRALE DE L ENTREPRISE RÉSULTATS DE L ENTREPRISE ACCORDS LÉGAUX SANS AVIS Source: Datanews TRÈS SATISFAIT ASSEZ SATISFAIT PEU SATISFAIT INSATISFAIT Source: Datanews CIO/EDP MANAGER ANALYSTE PROGRAMMEUR- ANALYSTE INGÉNIEUR SYSTÈME/ ADMIN SPÉCIALISTE TÉLÉCOMS/RÉSEAUX PROGRAMMEUR Quelle est la base d une augmentation de salaire? Etes-vous satisfait de votre rémunération globale? 35% 29% 3% 17% 10% 20% 62% 11% 4% Quel est le salaire d un informaticien?* GESTIONNAIRE DE BASE DE DONNÉES (*) salaire brut moyen, hors avantages extralégaux SELON LE SEGMENT D accord, les résultats de l enquête salariale de Data News datent de juste avant la crise économique, mais les graphiques brossent quand même un tableau clair. L informaticien belge a toujours le vent en poupe, y compris en matière de rémunération. Au final, 63% des personnes interrogées signalent une augmentation au cours de l année précédente, 33% une rémunération identique et 3% ont dû accepter une diminution. Par ailleurs, l augmentation est souvent le résultat d une évaluation des performances personnelles. Outre son salaire mensuel, l informaticien peut généralement compter sur (le top 5 par ordre décroissant) une assurance hospitalisation, un énième mois, une assurance pension complémentaire, des suppléments (comme un PC gratuit) et des chèques-repas. Il convient de noter que la voiture de société ne vient qu en sixième place, malgré les histoires qui circulent concernant les contrats signés par les concessionnaires d une marque allemande. Plutôt satisfaits En tout cas, l informaticien belge est plutôt, voire très satisfait de sa rémunération (même si l insatisfaction est nettement plus grande chez les informaticiennes sans doute un facteur supplémentaire pour lequel il semble si difficile d attirer les femmes dans les fonctions informatiques et de les y garder). Les informaticiens débutants semblent moins satisfaits aussi, mais ce pourrait être la conséquence d attentes irréalistes dont les employeurs se plaignent souvent. Tout bien considéré, l informaticien belge semble donc peu enclin à chercher un autre emploi, même si 44% des personnes interrogées l ont fait nettement plus que lors des enquêtes précédentes. Les entreprises prennent souvent l initiative: 26% des répondants ont été approchés SELON LA TAILLE par des tiers pour les inciter à envisager un changement. Une rémunération plus substantielle reste le plus grand attrait (pour 64% des spécialistes ICT interrogés, c est un facteur important), suivi de l atmosphère au travail, le déplacement plus court entre le domicile et le travail, les possibilités de carrière et la sécurité d emploi. Sombres perspectives Reste à savoir comment les rémunérations vont évoluer à l avenir. Pour l informaticien, il existe en effet plusieurs évolutions potentiellement inquiétantes, dont l externalisation 48% des répondants signale qu une partie des activités ICT a été sous-traitée au cours de l année écoulée. La situation économique actuelle accroîtra également l attrait des services ICT extérieurs comme le software as a service et le cloud computing. Tout cela affaiblira sans doute la position de négociation des informaticiens dans les entreprises. En effet, l externalisation permettrait de résoudre rapidement la pénurie aiguë d informaticiens sur le Une rémunération plus substantielle reste le plus grand attrait. Les histoires qui circulent sur les voitures de société sont exagérées. marché belge. Mais il ne faut pas les mettre tous dans le même panier: il semble en effet que 40% des analystes soient plus disposés à changer que l année précédente ce n est pas un hasard puisqu ils peuvent s adapter le plus facilement au nouveau profil de spécialiste ICT, en tenant compte des aspects de management de l entreprise. Ou comment les oiseaux rares réclameront sans doute encore plus d espèces à l avenir... # 18 DATA NEWS WORKING IN ICT

19 Proven leadership Most experienced team Customer-centric Microsoft Gold Certified Partner et membre du prestigieux 2008 Microsoft Dynamics President s Club & Inner Circle, est en Belgique le Leader Prouvé en Microsoft Dynamics CRM. Notre équipe est composée de personnes ayant des parcours remarquables et de l expérience dans divers secteurs. Mais ce que nos collaborateurs ont tous en commun, c est le talent, la compréhension du business et la passion pour le CRM! Grâce à ces qualités, nos clients ont la place centrale qu ils méritent dans chaque projet. est une société dynamique en pleine expansion. Ces 2 dernières années, a implémenté plus de 100 solutions CRM dans les secteurs les plus variés chez e.a. Afin de réaliser nos projets ambitieux, nous sommes à la recherche de nouveaux collaborateurs passionnés (m/f) : - CRM BUSINESS ANALYSTS - CRM FUNCTIONAL ANALYSTS - SYSTEM ENGINEER/DBA Découvrez plus de détails sur envoyez votre C.V. à : ou appelez le Microsoft Partner of the Year-Finalist 2008 Microsoft Dynamics TM Inner Circle Member 2008 Microsoft Dynamics TM President s Club Member 2007 Microsoft Dynamics TM President s Club Member

20 HEADHUNTING Le marché du recrutement est parfois étonnant. Il existe en effet des méthodes très différentes pour attirer de nouveaux collaborateurs. Les entreprises qui n ont pas le temps ou les moyens de s en occuper elles-mêmes font appel à des spécialistes, généralement un bureau de recrutement ou un chasseur de têtes. Mais il y a d autres procédés. Nous avons appris, par exemple, que Cisco sélectionnait des candidats non pour ses propres besoins, mais à l intention de ses partenaires.. # Dries Van Damme EMPLOI FIXE OU INDÉPENDANT? Pour le chasseur de têtes, le marché du recrutement ICT présente des difficultés spécifiques. La société qui fait appel à ce professionnel pour combler un poste vacant recherche naturellement un résultat rapide. Mais en même temps, il faut viser la meilleure adéquation entre la personnalité du candidat et la culture de l entreprise, déclare John Van Damme, consultant-associé chez le chasseur de têtes G-Consult. C est là que se trouve le défi. Le chasseur de têtes ne peut se contenter de transmettre les fiches des informaticiens. Sa valeur ajoutée consiste à connaître parfaitement l employeur comme l employé potentiel. Aiguiller les bonnes personnes, et elles seules, vers les bons postes dans les bonnes entreprises: voilà le moyen pour garantir la satisfaction du salarié et de son patron. G-Consult s y efforce en développant sans relâche son réseau. Une de nos principales missions réside dans le dialogue avec les candidats: quelles sont leurs ambitions? Leurs objectifs? Quelle direction veulent-ils donner à leur vie professionnelle? Le chasseur de têtes a besoin de ce dialogue pour proposer à ses clients les entreprises qui recrutent des candidats qui ne présentent pas seulement le bon profil, mais qui apprécieront aussi le poste proposé et le cadre de travail. Pas de formules creuses G-Consult se concentre exclusivement sur les fonctions de vente et de management dans le secteur informatique. Les candidats de qualité à ces postes ne sont en effet pas faciles à trouver. Et quelqu un qui réussit dans une entreprise, ajoute John Van Damme, ne présente aucune garantie automatique de réussite chez un autre employeur. Tout est une affaire de style et de culture, côté entreprise et côté candidat. Ceux qui ont l ambition de changer d employeur semblent d ailleurs plus conscients de ces aspects. Les candidats se préparent mieux à faire connaissance avec leur nouvel employeur potentiel. Quand on leur JOHN VAN DAMME, consultantassocié chez le chasseur de têtes G-Consult: Les candidats se soucient davantage de leur plan de carrière. Ils se préparent mieux à faire connaissance avec leur nouvel employeur potentiel. offre une fonction dans une société, ils veulent savoir très concrètement ce qu ils auront à faire et quelles possibilités s ouvriront à eux. Le candidat ne se contente plus de formules creuses. Si l employeur persuade le candidat qu il pourra évoluer à terme, celui-ci demandera une esquisse concrète du parcours possible. Dans la situation idéale, poursuit John Van Damme, le postulant et l employeur se traitent mutuellement comme des égaux. Il n en a pas toujours été ainsi. Il faut trouver le bon équilibre entre les desiderata de l un et de l autre. Cela n a plus rien de commun avec le fait d acheter quelqu un pour occuper un poste vacant. Nous n avons d ailleurs jamais pratiqué ce genre de recrutement. Le chasseur de têtes va-t-il ressentir les effets de la crise économique? Très probablement, estime John Van Damme. 20 DATA NEWS WORKING IN ICT

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Etude: pénurie de personnel qualifié et changement démographique, un cassetête pour la gestion du personnel

Etude: pénurie de personnel qualifié et changement démographique, un cassetête pour la gestion du personnel Communiqué de presse «Recruiting Trends Suisse 2012» Sondage effectué auprès des 500 plus grandes entreprises suisses Etude: pénurie de personnel qualifié et changement démographique, un cassetête pour

Plus en détail

www.accountemps.be 1 Comment faire pour conserver vos meilleurs collaborateurs?

www.accountemps.be 1 Comment faire pour conserver vos meilleurs collaborateurs? www.accountemps.be 1 Comment faire pour conserver vos meilleurs collaborateurs? Fournir du personnel intérimaire spécialisé dans le domaine de la comptabilité et des finances, c est notre métier. Mais

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014

Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014 Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014 À l aube de ce printemps tellement attendu, les indicateurs économiques surveillés par Workopolis semblent pointer vers une hausse graduelle de l emploi

Plus en détail

Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance

Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance Liberté, flexibilité, rapport qualité-prix Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance CONTENU 2 Introduction 2 La plus-value d un collaborateur free-lance 5 Conclusion Introduction En

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

Votre travail, c est notre job

Votre travail, c est notre job teps Juillet 2009 Votre travail, c est notre job www.stepstone.be info@stepstone.be +32 2 209 98 00 Juillet 2009 - StepStone en chiffres Informations site Pages visitées 4.064.966 Nombre de visites 785.522

Plus en détail

Recrutement et placement LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC): UN DÉFI POUR LES FEMMES ET LES HOMMES.

Recrutement et placement LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC): UN DÉFI POUR LES FEMMES ET LES HOMMES. Recrutement et placement LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC): UN DÉFI POUR LES FEMMES ET LES HOMMES Electronic@ 2 Electronic@: recrutement et placement Les femmes et les technologies

Plus en détail

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe L assurance de Groupe Un must, aussi pour les PME 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe Les pensions complémentaires ont le vent en poupe La pension légale d un travailleur salarié belge

Plus en détail

LEADERSHIP & MANAGEMENT

LEADERSHIP & MANAGEMENT LEADERSHIP & MANAGEMENT 3 JOURS SEQUENCES Présentation DE LA VISION A L ACTION Diriger aujourd hui un service, une direction régionale, une filiale ou une entreprise nécessite la maîtrise des outils et

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Le salaire est une composante essentielle du contrat de travail. Dans les banques, les salaires sont en général négociés individuellement. Le fait de

Plus en détail

La Belgique se numérise encore en 2010

La Belgique se numérise encore en 2010 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 23 février 2011 La Belgique se numérise encore en 2010 La révolution numérique ne cesse de gagner du terrain en Belgique :

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

La gestion de la performance. au cœur de la réussite. Présentation générale

La gestion de la performance. au cœur de la réussite. Présentation générale La gestion de la performance au cœur de la réussite. Présentation générale La gestion de la performance au cœur de la réussite. Au sein de Watson, nous savons que la réussite mondiale de notre entreprise

Plus en détail

NKUL BETI. econobeti

NKUL BETI. econobeti NKUL BETI econobeti Le réseau social d entraides pour la gestion des efforts et du génie ekang Paru le 08 Août 2010 Plateforme de communication Se préparer pour le Cameroun de Demain Sans une organisation

Plus en détail

Bien-être et performance au travail

Bien-être et performance au travail Bien-être et performance au travail Synthèse des résultats de l enquête «Parlons bienêtre au travail» en Suisse romande Cette enquête porte sur 723 employés de Suisse romande. Elle s est déroulée sous

Plus en détail

Les talents en France Tendances 2014. À quoi pensent les professionnels

Les talents en France Tendances 2014. À quoi pensent les professionnels Les talents en France Tendances 2014 À quoi pensent les professionnels Introduction Pour les professionnels qui souhaitent un changement de carrière, la période que nous traversons en France est intéressante.

Plus en détail

Le retard en matière de marketing en ligne» dans l industrie hôtelière: une tendance inquiétante

Le retard en matière de marketing en ligne» dans l industrie hôtelière: une tendance inquiétante Septembre 2009 Le retard en matière de marketing en ligne» dans l industrie hôtelière: une tendance inquiétante par Max Starkov Comme spécialistes du marketing hôtelier en ligne depuis bientôt 15 ans,

Plus en détail

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 26 avril 2007 L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 Ces 20 dernières années, 740.000 travailleurs sont venus grossir

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Mission Nationale de la Relation Client / AGEFOS PME Avril 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Etude et sondage effectués pour Observatoire

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance

Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance Introduction Le vieillissement de la population et l inversion

Plus en détail

Robert Half : le partenaire de vos recrutements

Robert Half : le partenaire de vos recrutements Robert Half : le de vos recrutements Fondé en 1948, Robert Half, pionnier du recrutement spécialisé et, est aujourd hui leader mondial de ce secteur pour tous les métiers : de la finance de la comptabilité

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/2006/16 24 mars 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMMISSION DE STATISTIQUE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS

Plus en détail

Qu est-ce que le management de transition?

Qu est-ce que le management de transition? Qu est-ce que le management de transition? Selon : Grégoire Cabri-Wiltzer, Président de NIM Europe Président de la Fédération nationale du management de transition (FNMT) Pour faire simple : une entreprise

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE APIRG/14-WP/29 ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE GROUPE REGIONAL AFI DE PLANIFICATION ET DE MISE EN OEUVRE QUATORZIEME REUNION (APIRG/14) (Yaoundé, Cameroun, 23 27 juin 2003) Point 6 de

Plus en détail

Pourquoi sous-traiter votre processus de recrutement?

Pourquoi sous-traiter votre processus de recrutement? Pourquoi sous-traiter votre processus de recrutement? (Article rédigé par Ain Boost Office Le 22 Juillet 2015) Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise, les petites

Plus en détail

TROUVER UN EMPLOI EN NOUVELLE-ZÉLANDE

TROUVER UN EMPLOI EN NOUVELLE-ZÉLANDE 1. CV 1.1 PERSONAL DETAILS (DÉTAILS PERSONNELS) 1.2 PERSONAL PROFILE (VOTRE PROFIL PERSONNEL) 1.3 SKILLS (VOS COMPÉTENCES) 1.4 EMPLOYMENT HISTORY (PARCOURS PROFESSIONNEL) 1.5 EDUCATION (FORMATION) 1.6

Plus en détail

Conseils pour les employés

Conseils pour les employés Conseils pour les employés StepStone publie des conseils pour les employés à chaque étape de leur carrière. Mai 2009 1 Introduction La crise peut également être l opportunité pour les employés de sécuriser

Plus en détail

Les étapes de recherche d emploi Mai 2013

Les étapes de recherche d emploi Mai 2013 Service Alternance Travail-Études et Placement Les étapes de la recherche d emploi La démarche 1. Établir un projet de carrière réaliste. Avant de vous fixer des objectifs de carrière, il faut d abord

Plus en détail

Davantage de risques d accidents chez les intérimaires

Davantage de risques d accidents chez les intérimaires Davantage de risques d accidents chez les intérimaires Une meilleure prévention s impose grâce à une analyse des risques Bruxelles, le - Securex, acteur international dans le domaine des services RH, attire

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Communiqué de presse Le 28 janvier 2013

Communiqué de presse Le 28 janvier 2013 Communiqué de presse Le 28 janvier 2013 Les entreprises belges renforcent la collaboration entre leur fonction Finance et d autres départements Elles s inscrivent dans la tendance européenne, mais ne font

Plus en détail

Nouveaux taux d intérêt garantis pour les plans de pension souscrits par une entreprise Questions & Réponses

Nouveaux taux d intérêt garantis pour les plans de pension souscrits par une entreprise Questions & Réponses Nouveaux taux d intérêt garantis pour les plans de pension souscrits par une entreprise Questions & Réponses Employee Benefits Institute 1. Quels seront les nouveaux taux d intérêt garantis par AXA Belgium

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ 2015 ENQUÊTE AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2015 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Le vrai gain finalement,

Le vrai gain finalement, Le vrai gain finalement, c est ma liberté d action curabill s occupe de la facturation de mes prestations et m ouvre ainsi des espaces de liberté tant sur le plan professionnel que personnel. Au cabinet

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé Les défis du développement du gouvernement électronique Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé La révolution numérique a engendré une pression sur les gouvernements qui doivent améliorer leurs prestations

Plus en détail

The Hiring Process Report. Switzerland

The Hiring Process Report. Switzerland The Hiring Process Report Switzerland 2015 Le processus d embauche Les médias sociaux et les sites de carrières régulièrement mis à jour sont actuellement les moyens les plus populaires permettant de renforcer

Plus en détail

Le Belge veut arrêter de travailler à 62 ans

Le Belge veut arrêter de travailler à 62 ans DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 4 février 2008 Le Belge veut arrêter de travailler à 62 ans Résultats d une enquête unique sur le passage de la vie active

Plus en détail

Robert Half Technologie : Le partenaire de vos recrutements

Robert Half Technologie : Le partenaire de vos recrutements Robert Half Technologie : Le partenaire de vos recrutements Fondé en 1948, Robert Half International est le leader mondial du recrutement spécialisé. Nous possédons l expérience et les contacts nécessaires

Plus en détail

Enquête sur l innovation. wallonnes

Enquête sur l innovation. wallonnes Enquête sur l innovation chez les TPE/PME wallonnes 7 TPE/PME wallonnes sur 10 innovent Lorsqu elles innovent et qu elles se font aider pour cela, elles enregistrent une croissance de 27,5% de leurs marges

Plus en détail

Le travail 2.0 et l enregistrement du temps 1 + 1 = 3. Livre blanc

Le travail 2.0 et l enregistrement du temps 1 + 1 = 3. Livre blanc Le travail 2.0 et l enregistrement du temps 1 + 1 = 3 Livre blanc GET Table des matières I. Situation 3 A. Le travail 2.0 (ou travail collaboratif) : Un concept déjà ancien sous de nouveaux atours? 3 B.

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011

Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011 Le prix d un compte à vue en Belgique Analyse pour la période 2008 jusqu à 2011 1 2 «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services Contenu 1.

Plus en détail

L entreprise vient de prendre la décision de recruter un

L entreprise vient de prendre la décision de recruter un Les canaux de recrutement L entreprise vient de prendre la décision de recruter un nouveau salarié. Elle a défini les caractéristiques du poste et arrêté le profil du candidat qui lui semble le mieux convenir.

Plus en détail

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON LE PROGRAMME KUMON Découvrez le sentiment d épanouissement personnel que peut vous procurer la réalisation du plein

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 OutsourcINg Pas à pas vers de bonnes exigences Outsourcing 10 11 Pas à pas vers de bonnes

Plus en détail

Dossier PME. Positionnement salarial

Dossier PME. Positionnement salarial Dossier PME Positionnement salarial Imaginons la situation suivante: l'entreprise X, active dans le secteur des services, compte 40 collaborateurs et est située en région bruxelloise. La société se développe

Plus en détail

EXCLUSION ET PÉRIODE PROBATOIRE

EXCLUSION ET PÉRIODE PROBATOIRE EXCLUSION ET PÉRIODE PROBATOIRE Vous venez de prendre connaissance de vos résultats de la session et on vous annonce que vous êtes exclue ou exclu de votre programme d études! Ceci indique que vous ne

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

Les avantages extralégaux continuent de convaincre

Les avantages extralégaux continuent de convaincre Les avantages extralégaux continuent de convaincre Outre la compensation par le biais de la rémunération, le package salarial comprend d autres indemnités sous la forme d avantages extralégaux. Ces avantages

Plus en détail

Communiqué de Presse Interim Management Projects bouleverse le marché du recrutement.

Communiqué de Presse Interim Management Projects bouleverse le marché du recrutement. Communiqué de Presse Interim Management Projects bouleverse le marché du recrutement. En Belgique, quelques 50.000 à 60.000 personnes, dont de nombreux Seniors, travaillent comme intérimaires à des postes

Plus en détail

Chapitre X Préface. Une stratégie BYOD : quand? Comment?

Chapitre X Préface. Une stratégie BYOD : quand? Comment? Chapitre X Préface 1. Introduction Une stratégie BYOD : quand? Comment? Préface Quand Céline m a demandé de préfacer son ouvrage sur le BYOD, j ai accepté avec grand plaisir. Nous avions eu déjà plusieurs

Plus en détail

SOMMAIRE. FÉVRIER 2013 RESSOURCES HUMAINES ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE. FÉVRIER 2013 RESSOURCES HUMAINES ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES FÉVRIER 2013 RESSOURCES HUMAINES ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Contexte et méthode de sondage 3 Profil des répondants

Plus en détail

WALTERS PEOPLE / DOSSIER DE PRESSE

WALTERS PEOPLE / DOSSIER DE PRESSE ÉDITO Depuis sa création, Walters People a bénéficié d une croissance annuelle à deux chiffres. Nous sommes tous fiers d avoir fait de notre marque la référence de l intérim expert. Suivi qualitatif des

Plus en détail

La Chasse de Tête (Approche Directe)

La Chasse de Tête (Approche Directe) Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur La Chasse de Tête (Approche Directe) «Chasseur de tête», une expression bien connue du public, mais dont la définition demeure toute aussi floue qu énigmatique.

Plus en détail

DES SALARIéS ENGAGéS ET AUTONOMES

DES SALARIéS ENGAGéS ET AUTONOMES DES SALARIéS ENGAGéS ET AUTONOMES Enquête KGWI 2012 - - Des Attirer salariés et fidéliser engagés les et autonomes meilleurs talents Fidélité ou opportunités? Une décision cruciale pour les salariés Les

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

Stratégies de recherche d emploi ou de stage

Stratégies de recherche d emploi ou de stage Stratégies de recherche d emploi ou de stage Service-conseil en gestion de carrière Service des stages et du placement 2015-2016 Pour prendre un rendez-vous: service.placement@polymtl.ca 1 Service conseil

Plus en détail

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés

Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Le sondage santé comprend trois parties. Les questions concernent - le système de santé - les assureurs-maladies - les assurés Sur les 1210 personnes interrogées, 1043 personnes sont en âge de voter, soit

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

Le DSI du futur Rapport d'étude

Le DSI du futur Rapport d'étude Le DSI du futur Rapport d'étude Devenir un catalyseur du changement Partagez ce rapport d'étude Le DSI du futur : Devenir un catalyseur du changement Tandis que la plupart des DSI s accordent à dire que

Plus en détail

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors

Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors Fiche 6 Enjeux Face aux changements importants que connaissent les entreprises : évolution du contenu des métiers, des technologies et des

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Note d information pour la direction

Note d information pour la direction Big Data et l analyse métier pour le client et l entreprise Les volumes impressionnants et toujours croissants des données obligent les entreprises de certains secteurs à changer la manière dont elles

Plus en détail

La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées?

La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées? La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées? Contexte Nous entendons dire : «La planification des RH constitue le fondement de la dotation en personnel sous la nouvelle

Plus en détail

Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices du futur dispositif de couverture santé

Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices du futur dispositif de couverture santé Communiqué de Presse E Information sous embargo jusqu au 4/09 à 9h A trois mois de la généralisation de la complémentaire santé collective Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices

Plus en détail

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR DOSSIER DE PRESSE LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR PROXIMITE, SERVICE, TECHNOLOGIE Contacts Presse : Sophie ORIVEL : 06 32 10 69 71 Julie SORIEUL : 06 32 14 53 37 presse@asvoyages.fr

Plus en détail

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé 2013 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Ipsos Public Affairs 24/06/2013 1 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Table

Plus en détail

Etude ECDL 2015 : Autoévaluation et connaissances réelles en informatique de la population suisse

Etude ECDL 2015 : Autoévaluation et connaissances réelles en informatique de la population suisse Etude ECDL 2015 : Autoévaluation et connaissances réelles en informatique de la population suisse Table des matières 1. Principaux résultats de l étude 2. Description de l étude 3. Résultats de l étude

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts 90558-CDT-06-L3French page 1 of 10 NCEA LEVEL 3: FRENCH CD TRANSCRIPT 2006 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts New Zealand Qualifications Authority: NCEA French

Plus en détail

LE CPAS ET L ÉTAT SOCIAL ACTIF

LE CPAS ET L ÉTAT SOCIAL ACTIF LE CPAS ET L ÉTAT SOCIAL ACTIF Journée de formation FEBISP juin 2001 Intervention de Monsieur Michel COLSON Président de la Section CPAS de l Association de la Ville et des Communes de la Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008.

Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008. Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008. Dans le cadre des travaux de la Commission Consultative Sous-Régionale

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Comment les jeunes perçoivent ils le marché du travail et le rôle du travail intérimaire?

Comment les jeunes perçoivent ils le marché du travail et le rôle du travail intérimaire? Note Synthétique Juin 2010 Comment les jeunes perçoivent ils le marché du travail et le rôle du travail intérimaire? Dossier rédigé sur la base du rapport homonyme d IDEA Consult Le bureau d études IDEA

Plus en détail

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité Témoignage client Optimisation de la performance et gains de productivité performances Faciliter les revues de La réputation d Imec repose sur la qualité du travail de ses scientifiques, chercheurs, ingénieurs

Plus en détail

Des cas inspirants. CASE 14 L Office national des Pensions innove avec Voxtron et Belgacom. case 13

Des cas inspirants. CASE 14 L Office national des Pensions innove avec Voxtron et Belgacom. case 13 Des cas inspirants CASE 14 L Office national des Pensions innove avec Voxtron et Belgacom case 13 La population vieillit, mais l Office national des Pensions ne prend pas une ride, La population vieillit,

Plus en détail

CEFORA. Accueillir un stagiaire : un atout pour votre entreprise! www.cefora.be. Christophe, expert en commerce international

CEFORA. Accueillir un stagiaire : un atout pour votre entreprise! www.cefora.be. Christophe, expert en commerce international CEFORA Accueillir un stagiaire : un atout pour votre entreprise! www.cefora.be Christophe, expert en commerce international Kathleen, responsable de projet pour l industrie graphique Accueillir un stagiaire

Plus en détail

Le directeur. Introduction de l'étude Global CMO Study. marketing, au cœur de la performance de l entreprise

Le directeur. Introduction de l'étude Global CMO Study. marketing, au cœur de la performance de l entreprise Le directeur IBM Introduction de l'étude Global CMO Study marketing, au cœur de la performance de l entreprise L illustration de couverture représente les plus de 1700 responsables marketing qui se sont

Plus en détail

Points de vue. Tendances et meilleures pratiques en matière de repérage et de recrutement des talents

Points de vue. Tendances et meilleures pratiques en matière de repérage et de recrutement des talents Points de vue Tendances et meilleures pratiques en matière de repérage et de recrutement des talents Les capacités de leadership, d innovation et de réussite d une entreprise reposent sur la qualité de

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail