Ru du Cuivre (45) Affluent de l Ouanne - BV et UH Loing - 20 ans d aménagements évolutifs & quelques suivis

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ru du Cuivre (45) Affluent de l Ouanne - BV et UH Loing - 20 ans d aménagements évolutifs & quelques suivis"

Transcription

1 Ru du Cuivre (45) Affluent de l Ouanne - BV et UH Loing - 20 ans d aménagements évolutifs & quelques suivis 22 ème Journée rivières AESN Saint Brisson - Mardi 24 mai 2016

2 UH Loing Ru du Cuivre Vous êtes à Saint Brisson 22 ème journée rivières AESN Seine amont

3 Présentation du Syndicat Mixte de la Vallée du Loing Syndicat de 111 communes 3 départements (Loiret, Yonne et Seine et Marne) 3 régions (Centre Val de Loire, Ile de France et Bourgogne Franche Comté) 830 kms de cours d eau habitants Une équipe technique et administrative de 7 personnes Participation de 2 par habitant Budget 2016 de 3,4 millions d euros Ru du Cuivre Un champ d intervention en pleine évolution (Compétence GEMAPI, SDCI, fusions de syndicats de rivières, modifications des statuts, etc) Réflexion sur la constitution d un EPAGE LOING

4 Caractéristiques du cours d eau et du bassin versant Longueur : 23 kms (Yonne & Loiret) Surface bassin : 66 km 2 Géologie : craie et craie à silex Pente actuelle : 4,2 Bassin étroit et marqué avec dolines et gouffres Circulation et alimentation karstique, nombreuses pertes et résurgences Domaine piscicole et typologie: salmonicole

5 Historique des aménagements du ruisseau du Cuivre 1978 : remembrement, rectification et recalibrage

6 puis implication de la société de pêche locale et fédération départementale 1995 : Premier aménagement de diversification des faciès et de blocage de l incision du lit : pose de seuils transversaux (poteaux béton) (CSP, AAPPMA) 1997 : Tranche d aménagement d habitats; pose de gros blocs calcaires, conception de sous berges artificielles en berge par technique végétale (AAPPMA, FD45) 1999 : Nouvelle tranche d aménagements : sélection ripisylve, recharge en granulats, pincement du lit par déflecteurs minéraux (AAPPMA, FD45) 2005 : Suppression des seuils transversaux ou échancrure, scarification des substrats concrétionnés, recharge en matériaux fins (FD45) 2010: Travaux de restauration de ripisylve (SIVLO) 2011 : Recharge alluvionnaire partenariale (SIVLO, FD45, LEGTA des Barres) 2012 : Recharge alluvionnaire complémentaire (SIVLO,FD45, LEGTA des Barres)

7

8 Grand tronçon sans dynamique et abiotique début 2000 Réflexions sur de nouveaux aménagements possibles

9 2005 : Suppression ou échancrure dans les poteaux bétons

10 Tranche 2005 suite «Déconcrétionnement» & apports localisés de granulats fins

11 à partir de 2009 : reprise de la maîtrise d ouvrage sur ce cours d eau par le SIVLO Réflexion commune (FD45/SIVLO) sur la réhausse du lit et l apport de matériaux alluvionnaires

12 Phase 1 : Diagnostic préalable aux opérations de recharges alluvionnaires Granulométrie comprise entre 16 et 128 mm (cailloux fins, cailloux grossiers, pierres fines selon l échelle de Wentworth modifiée) Objectifs des travaux - Restaurer ou conforter une couche de substrat alluvial disparue en partie, suite aux travaux de recalibrage du ruisseau du cuivre. - Recréer un chenal d étiage préférentiel correctement dimensionné. - Diversifier les écoulements et les habitats, réamorcer un transport solide - Valoriser cette restauration auprès des élus locaux et particuliers afin d engager des opérations de plus grande ampleur. (voir travaux SIVLO de recharge granulométrique sur l Aveyron en 2014 sur plus de 3 kms)

13 Phase 2 : Travaux de recharge alluvionnaire en 2011 et 2012 Réalisés en régie (SIVLO, FD45 et une classe de 30 étudiants en BTS Gestion et Protection de la Nature du LEGTA des Barres à Nogent sur Vernisson (45) Apport de 264 tonnes de silex criblé (provenance des champs environnants) Réhausse du lit d environ 20 cm / Création de banquettes minérales alternées

14 Quelques mois après travaux Une dynamique naturelle améliorée, des habitats et écoulements diversifiés!

15 Les travaux en chiffres Volume de matériaux : 165 m3 soit 264 To Coût moyen des matériaux : 17 HT/m3 livré Dont 75 % Silex mm : 15 HT livré (provenance champs) Dont 25 % Silex mm : 27 HT livré (provenance carrière) Linéaire concerné : 350 m Coût main d œuvre : 0!!! (hors 3 jours techniciens) Travaux réalisés en partenariat SIVLO, FD45 et une classe de 30 étudiants en BTS Gestion et Protection de la Nature du LEGTA des Barres à Nogent sur Vernisson(45) Coût total des travaux (cumul tranches 2011 et 2012 ): HT Coût moyen : 12 HT/ml de cours d eau Plan de financement : 80 % (4 220 HT) 20 % (1 055 HT)

16 Phase 3 : Restauration de la continuité écologique sur le ru du Cuivre Décloisonnement du ru du Cuivre en cours d étude (2016) Travaux de dérasement et/ou aménagement sur 2 ouvrages (2017) Etude en cours : - Prestation topographique (géomètre) - Conception (diagnostic, proposition d aménagement, démarches règlementaires, rédaction du DCE, etc) (maîtrise d œuvre SIVLO) - Travaux Suivi de chantier (maîtrise d œuvre SIVLO)

17 Suivis morpho-écologiques et biologiques en cours Evolution du transport solide et de la mobilité du lit, évolution de la structure du peuplement piscicole, suivi de l augmentation des zones de frayères effectives, thermie une série d indicateurs potentiels! Station témoin : zone à l amont immédiat de la confluence avec l Ouanne : morphologie quasi-conforme, écoulements variés, substrat mobile

18 Volet poissons : évolution du peuplement et de la dynamique des populations Pêche d inventaire et de sondages en 2004, 2007, 2012 et à venir en septembre 2016 Pas d opérations «avant/après» spécifiques jusqu aujourd hui Plusieurs tronçons du ruisseau au fonctionnement écologiques variés Suivi biologique des différents tronçons du Ru pour évaluer l évolution du peuplement : cortège d espèces, cloisonnement des populations, stade reproduction / croissance, migrations.

19 Volet poissons : état des connaissances et évolutions La station témoin et la station sur la section aménagée en 2005 et 2012 possèdent le cortège d espèces attendues au complet. Il y a reproduction et croissance des espèces.

20 La station intermédiaire est une station initiale de l état de la continuité écologique. Elle recueille une concentration de poissons au pied d un ouvrage infranchissable. La station amont est le témoin des gains écologiques et de l évolution du cours d eau : c est la seule qui a bénéficié de toutes les tranches d aménagement et la densité en chabots et en truites y a doublé entre 2004 et Il y a reproduction de ces deux espèces. Tous les types d habitats ont évolué, même la végétation aquatique s est développée (absente depuis 30 ans)... Par contre, le cortège d espèces y est incomplet montrant de ce fait, les soucis de continuité.

21 Volet morpho-écologique Suivi mobilité du lit et transport solide Depuis les apports alluvionnaires, certaines reprises et dépôts de matériaux sont observés Suivi «expérimental» du transport solide par coloration de granulat.

22 Observations de nouvelles frayères Un bilan encourageant! un rapport coût/efficience des travaux à privilégier!

23 Merci de votre attention! Laurent DELLIAUX FDPPMA du Loiret 49 Route d'olivet ORLEANS Pierre MALO Syndicat Mixte de la Vallée du Loing 158,rue Paul Doumer MONTARGIS

24 Retour en vidéo sur un autre chantier réalisé en 2015 sur le Loing Travaux d effacement du déversoir de l Ancien Moulin Châlette sur Loing (45)

HYDROELECTRICITE ET IMPACTS SUR LES MILIEUX AQUATIQUES. Séminaire France Nature Environnement. Montpellier Septembre 2011

HYDROELECTRICITE ET IMPACTS SUR LES MILIEUX AQUATIQUES. Séminaire France Nature Environnement. Montpellier Septembre 2011 HYDROELECTRICITE ET IMPACTS SUR LES MILIEUX AQUATIQUES Séminaire France Nature Environnement Montpellier Septembre 2011 Onema et hydroélectricité Directive cadre sur l eau 23 octobre 2000 Directive sur

Plus en détail

La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud

La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud Photo : J.MOY Analyse globale des perturbations et mesures de restauration au niveau du bassin Loire-Bretagne La morphologie des cours d

Plus en détail

TRAVAUX RESTAURATION MORPHOLOGIQUE ET DIVERSIFICATION D HABITATS SUR L ÈVRE A LA JUBAUDIERE :

TRAVAUX RESTAURATION MORPHOLOGIQUE ET DIVERSIFICATION D HABITATS SUR L ÈVRE A LA JUBAUDIERE : TRAVAUX RESTAURATION MORPHOLOGIQUE ET DIVERSIFICATION D HABITATS SUR L ÈVRE A LA JUBAUDIERE : Bassin versant de l Èvre : - Superficie : 573 km² - 45 communes concernées - Longueur de cours d eau cumulée

Plus en détail

RÉTABLISSEMENT DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE SUR LA TERNOISE

RÉTABLISSEMENT DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE SUR LA TERNOISE RÉTABLISSEMENT DE LA CONTINUITÉ ÉCOLOGIQUE SUR LA TERNOISE LA PASSE À POISSONS DU TOUR DES CHAUSSÉES (HESDIN) www.eau-artois-picardie.fr LA CANCHE Longueur principale 89 km Débit moyen (Brimeux) 12 m³/s

Plus en détail

La démarche «industrielle» de réduction de la vulnérabilité aux inondations des activités économiques du bassin de la Loire

La démarche «industrielle» de réduction de la vulnérabilité aux inondations des activités économiques du bassin de la Loire La démarche «industrielle» Une contribution à la compétitivité économique des territoires ÉVOLUTION DU CONTEXTE D INTERVENTION Rôle croissant joué par le changement climatique comme révélateur des vulnérabilités

Plus en détail

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement A la demande des commissions locales de l eau (CLE) concernées, l Etablissement devrait assurer en 2015 le rôle de structure

Plus en détail

Journée de la restauration. de la continuité écologique des cours d'eau. en Adour Garonne

Journée de la restauration. de la continuité écologique des cours d'eau. en Adour Garonne Patrice BEAUDELIN DREAL Midi-Pyrénées Le cadre législatif et réglementaire de la restauration de la continuité écologique Journée d information pour la restauration de la continuité écologique des cours

Plus en détail

Loi sur l eau et les milieux aquatiques

Loi sur l eau et les milieux aquatiques Continuité écologique des cours d eau Procédure classement L. 214-1717 du Code de l Environnement 1 Préambule Loi sur l eau et les milieux aquatiques La loi sur l eau et les milieux aquatiques réforme

Plus en détail

La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme

La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme La restauration hydromorphologique des cours d eau sur le bassin de la Somme Mardi 17 septembre 2013 Le Syndicat mixte AMEVA, Etablissement public du bassin versant de la Somme Les Inondations de 2001

Plus en détail

QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE

QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE CO-181 QUALIFICATION DE DONNEES GEOGRAPHIQUES POUR LES BESOINS DE LA DEFENSE FRANCAISE FAVE P. IGN, RAMONVILLE SAINT-AGNE, FRANCE 1. OBJECTIFS ET CONTEXTE 1.1. Contexte Le service IGN Espace, rattaché

Plus en détail

Communes concernées par le Contrat de Rivière

Communes concernées par le Contrat de Rivière Contrat de Rivière Ouvèze UNE OPERATION DE RENATURATION DU LIT DE L OUVEZE «Gestion des milieux aquatiques et préservation de la faune : deux approches à concilier pour l atteinte du bon état» Les 12 et

Plus en détail

Inventaire des Zones Humides

Inventaire des Zones Humides Inventaire des Zones Humides 1-Aspects réglementaires et Sage 2-Bilan sur le bassin Loire Bretagne 3-Perspectives méthodologiques 4-Conclusions 1 1- Aspects réglementaires Définition d une ZH Loi sur l

Plus en détail

Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole

Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole Choix, dimensionnement, installation et équipement des ouvrages de franchissement hydrauliques (OH) : prescriptions règlementaires, méthodes préconisées

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE MAITRISE D OEUVRE VILLE DE GARDANNE DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES SERVICE Marché Avenue de Nice Résidence Saint Roch 13120 GARDANNE AMENAGEMENTS PLUVIAUX DU RUISSEAU DES MOLX Date

Plus en détail

(Texte non paru au Journal officiel) NOR : DEVE0320289C

(Texte non paru au Journal officiel) NOR : DEVE0320289C Eau Circulaire DCE n o 03/4 du 29 juillet 2003 relative à l identification prévisionnelle des masses d eau fortement modifiées (eaux douces de surface) en application de la directive 2000/60/DCE du 23

Plus en détail

CITES MINIERES DU NORD PAS DE CALAIS:

CITES MINIERES DU NORD PAS DE CALAIS: CITES MINIERES DU NORD PAS DE CALAIS: UN TERRAIN D APPLICATION PRIVILEGIE POUR METTRE EN COHERENCE PROTECTION DU PATRIMOINE ET DEVELOPPEMENT DURABLE D UN TERRITOIRE Adapter sans trahir Mercredi de l information

Plus en détail

Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne)

Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne) Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne) Mission 3 : propositions d aménagements et établissement d un schéma global d aménagement et de gestion RESTAURATION

Plus en détail

Retours d expérience d élus sur les Inventaires de la Biodiversité Communale (IBC)

Retours d expérience d élus sur les Inventaires de la Biodiversité Communale (IBC) Retours d expérience d élus sur les Inventaires de la Biodiversité Communale (IBC) - Modalités de travail entre la commune et l association réalisant l IBC - Commune d Ingré Arnaud JEAN Présentation de

Plus en détail

Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne)

Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne) Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne) Mission 3 : propositions d aménagements et établissement d un schéma global d aménagement et de gestion Restauration

Plus en détail

Le réseau hydrographique

Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique de la MRC représente un milieu aquatique d environ 600 kilomètres de cours d eau et du double de rives. Le fleuve Saint-Laurent représente le grand collecteur

Plus en détail

AMENAGEMENT DU SEUIL DU MOULIN DU PLAIN SUR LE DOUBS FRANCO-SUISSE A INDEVILLERS (25) POUR LA RESTAURATION DE LA CONTINUITE ECOLOGIQUE ET DE LA

AMENAGEMENT DU SEUIL DU MOULIN DU PLAIN SUR LE DOUBS FRANCO-SUISSE A INDEVILLERS (25) POUR LA RESTAURATION DE LA CONTINUITE ECOLOGIQUE ET DE LA AMENAGEMENT DU SEUIL DU MOULIN DU PLAIN SUR LE DOUBS FRANCO-SUISSE A INDEVILLERS (25) POUR LA RESTAURATION DE LA CONTINUITE ECOLOGIQUE ET DE LA QUALITE DU COURS D EAU 1 QUELQUES DEFINITIONS Arasement :

Plus en détail

PHASE 3 : PROGRAMME. Etude géomorphologique des rivières du bassin versant Joyeuse-Savasse-Chalon. Communauté d Agglomération du Pays de Romans

PHASE 3 : PROGRAMME. Etude géomorphologique des rivières du bassin versant Joyeuse-Savasse-Chalon. Communauté d Agglomération du Pays de Romans Etude géomorphologique des rivières du bassin versant Joyeuse-Savasse-Chalon PHASE 3 : PROGRAMME D ACTIONS Communauté d Agglomération du Pays de Romans Juillet 2012 2 SOMMAIRE SOMMAIRE 3 Phase III : Programme

Plus en détail

Restauration de la continuité écologique Seuils servant à l'hydrométrie. Journées Hydrométrie SCHAPI 3-4 février 2014

Restauration de la continuité écologique Seuils servant à l'hydrométrie. Journées Hydrométrie SCHAPI 3-4 février 2014 Restauration de la continuité écologique Seuils servant à l'hydrométrie Journées Hydrométrie SCHAPI 3-4 février 2014 Stéphanie Poligot-Pitsch Olivier Nauleau DREAL Pays de la Loire DREAL Bretagne Qu est

Plus en détail

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron PREFET DE l AVEYRON Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron Réunion d information des propriétaires et des exploitants Mercredi 10 décembre 2014 Pourquoi restaurer la continuité

Plus en détail

Préserver et restaurer la continuité écologique dans les projets d infrastructures linéaires : L aménagement des petits ouvrages hydrauliques

Préserver et restaurer la continuité écologique dans les projets d infrastructures linéaires : L aménagement des petits ouvrages hydrauliques Direction territoriale Est Préserver et restaurer la continuité écologique dans les projets d infrastructures linéaires : L aménagement des petits ouvrages hydrauliques Auteur: Marc GIGLEUX Date: mai 2014

Plus en détail

Dossier d autorisation loi sur l eau et DIG du programme d entretien et de restauration des cours d eau et du bassin Hâvre, Grée, Donneau» -COMPA

Dossier d autorisation loi sur l eau et DIG du programme d entretien et de restauration des cours d eau et du bassin Hâvre, Grée, Donneau» -COMPA Dossier d autorisation loi sur l eau et DIG du programme d entretien et de restauration des cours d eau et du bassin Hâvre, Grée, Donneau» -COMPA Bureau de la CLE du 28 avril 2015 : Avis bureau Dossier

Plus en détail

GISÈLE VERNIERS ALEXANDRE PEETERS ÉRIC HALLOT

GISÈLE VERNIERS ALEXANDRE PEETERS ÉRIC HALLOT Obstacle sur le Bocq à Chansin. RÉHABILITATION HYDROMORPHOLOGIQUE DES COURS D EAU EN RÉGION WALLONNE : UN PROJET PILOTE GISÈLE VERNIERS ALEXANDRE PEETERS ÉRIC HALLOT Un projet Life Environnement a vu le

Plus en détail

de Protection des Milieux Aquatiques & de Gestion des ressources piscicoles FDAAPPMA 62 / PDPG Club de la Presse Régionale - 20/11/07

de Protection des Milieux Aquatiques & de Gestion des ressources piscicoles FDAAPPMA 62 / PDPG Club de la Presse Régionale - 20/11/07 Fédération Départementale des Associations Agréées pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques (FDAAPPMA) PDPG : Plan Départemental de Protection des Milieux Aquatiques & de Gestion des ressources

Plus en détail

Exemple des travaux de fermeture du fossé de la tourbière des Levresses Frasne (2011)

Exemple des travaux de fermeture du fossé de la tourbière des Levresses Frasne (2011) SYNDICAT MIXTE DES MILIEUX AQUATIQUES DU HAUT-DOUBS Exemple des travaux de fermeture du fossé de la tourbière des Levresses Frasne (2011) Journées franco-suisses sur les tourbières Mercredi 9 et Jeudi

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) OI DIPRO SPAI RFI Demande d information Outil de type «Armoire à plans» permettant la gestion de plans et de documentation Réf. : RFI-2015-07_RFI_ATLAS.docx Page 1/7 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request

Plus en détail

CULTURE EUROREGION DEUX APPELS A CANDIDATURES EN 2012 : AXE 1 : APPEL A PROJETS STRUCTURANTS AXE 2 : BOURSES A LA MOBILITE

CULTURE EUROREGION DEUX APPELS A CANDIDATURES EN 2012 : AXE 1 : APPEL A PROJETS STRUCTURANTS AXE 2 : BOURSES A LA MOBILITE CULTURE EUROREGION DEUX APPELS A CANDIDATURES EN 2012 : AXE 1 : APPEL A PROJETS STRUCTURANTS AXE 2 : BOURSES A LA MOBILITE I - CONTEXTE Les membres de l Eurorégion Pyrénées-Méditerranée souhaitent valoriser

Plus en détail

Canal. Dampierre. Coupe ou écorçage des négundos, coupe et défruitage des peupliers, plantation de frênes, aulnes, ormes, chênes, portes-baies...

Canal. Dampierre. Coupe ou écorçage des négundos, coupe et défruitage des peupliers, plantation de frênes, aulnes, ormes, chênes, portes-baies... Annexe 9a. Stratégie de restauration de la qualité physique globale du Doubs entre Fraisans et Rans Décaissage sur 4 à 8 postes avec ormes, chênes, portes-baies... Dampierre Remodelage et réouverture de

Plus en détail

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «SCHEMAS INTERCOMMUNAL D ACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE» INFORMATIONS : Territoire concerné : Communauté de Communes Eyrieux aux Serres L

Plus en détail

Présentation de la démarche

Présentation de la démarche PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE GUENGAT Présentation de la démarche Réunion avec la Commission PLU 23 août 2012 Conception Réalisation: GEOLITT - 7 Rue Le Reun - 29480 Le Relecq Kerhuon Tél : 02 98 28

Plus en détail

ANNEXE A LA DELIBERATION

ANNEXE A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 12-201 ANNEXE A LA DELIBERATION CD1241 Avt 2 Tx marché 09073 Lycée Ledoux aux Pavillons sous Bois (93) 19/06/2012 09:59:38 4 CP 12-201 Montant initial du marché :

Plus en détail

LE PERMIS DE CONSTRUIRE

LE PERMIS DE CONSTRUIRE LE PERMIS DE CONSTRUIRE INTRODUCTION Quand peut-on démarrer les travaux d'aménagements ou de construction? Certains projets sont dispensés de formalité, d autres sont obligatoirement soumis à déclaration

Plus en détail

Fonds Départemental pour l Environnement (FDE)

Fonds Départemental pour l Environnement (FDE) Fonds Départemental pour l Environnement (FDE) RÈGLEMENT I Nature des projets Le fonds départemental pour l environnement (FDE) concerne les projets d équipements relatifs à l amélioration des services

Plus en détail

Etablissement Public Local d'enseignement et de Formation Professionnelle Agricoles (E.P.L.E.F.P.A) du Haut Anjou de Château-Gontier

Etablissement Public Local d'enseignement et de Formation Professionnelle Agricoles (E.P.L.E.F.P.A) du Haut Anjou de Château-Gontier Etablissement Public Local d'enseignement et de Formation Professionnelle Agricoles (E.P.L.E.F.P.A) du Haut Anjou de Château-Gontier Centres constitutifs : Lycée Professionnel Agricole (L.P.A) Exploitation

Plus en détail

CONFERENCE SUR L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Le 9 avril 2013

CONFERENCE SUR L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Le 9 avril 2013 CONFERENCE SUR L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Rappel de l ordre du jour : Le 9 avril 2013 1) La réglementation en matière d assainissement non collectif et le rôle du SPANC 2) Les modalités des aides de

Plus en détail

Programme local de prévention des déchets. CCSPL 22 avril 2010

Programme local de prévention des déchets. CCSPL 22 avril 2010 Programme local de prévention des CCSPL 22 avril 2010 SOMMAIRE 1- Historique de la prévention des sur l agglo 2- Le Grenelle : des moyens pour la prevention 3- Les enjeux 4- Le plan d action 2010 5- Les

Plus en détail

AUTUN Saint Pantaleon

AUTUN Saint Pantaleon AUTUN Saint Pantaleon Réhabilitation de 102 logements Bâtiments 53-54 1. Le programme et les objectifs 2. La nature des travaux 3. L'approche financière 4. L'eau chaude sanitaire solaire 5. Les performances

Plus en détail

RENATURATION, VALORISATION et PROTECTION CONTRE LES INONDATIONS SUR LA RIVIERE HERMANCE, Commune de Veigy-Foncenex

RENATURATION, VALORISATION et PROTECTION CONTRE LES INONDATIONS SUR LA RIVIERE HERMANCE, Commune de Veigy-Foncenex RENATURATION, VALORISATION et PROTECTION CONTRE LES INONDATIONS SUR LA RIVIERE HERMANCE, Commune de Veigy-Foncenex (France Haute-Savoie) 2 nd Atelier régional de l Europe occidentale : Natural Water Retention

Plus en détail

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche Comité de suivi des programmes européens de la période 2007-2013 Dossier de Presse FSE FEDER FEADER FEP Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement

Plus en détail

10 ème programme de l Agence de l Eau Seine Normandie (2013-2018) VOLET MILIEUX AQUATIQUES ET HUMIDES

10 ème programme de l Agence de l Eau Seine Normandie (2013-2018) VOLET MILIEUX AQUATIQUES ET HUMIDES 10 ème programme de l Agence de l Eau Seine Normandie (2013-2018) VOLET MILIEUX AQUATIQUES ET HUMIDES Les principes généraux du 10 ème programme Modération des recettes fiscales = 6 fois recettes de 2012

Plus en détail

Restauration de la continuité écologique des cours d eau : Le dispositif d intervention de l Agence de l Eau

Restauration de la continuité écologique des cours d eau : Le dispositif d intervention de l Agence de l Eau Restauration de la continuité écologique des cours d eau : Le dispositif d intervention de l Agence de l Eau Restaurer les milieux aquatiques Un enjeu prioritaire du SDAGE les problèmes de continuité et

Plus en détail

Note d information aux candidats

Note d information aux candidats PREFET DE CORSE MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Etudes relatives à la création d un pôle tertiaire à Ajaccio Lot n 1 : Etudes de faisabilité, de programmation et d assistance à maîtrise d

Plus en détail

ALEA-Karst : vers une approche multicritères de l aléa lié à la présence et à l effondrement de cavités karstiques

ALEA-Karst : vers une approche multicritères de l aléa lié à la présence et à l effondrement de cavités karstiques ALEA-Karst : vers une approche multicritères de l aléa lié à la présence et à l effondrement de cavités karstiques Cartographie des karsts de contact Méthode Doline S.PINSON /D3E EVE 2 octobre 2014 Journées

Plus en détail

UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS. Qui sommes-nous?

UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS. Qui sommes-nous? UNE ENTREPRISE D ENTREPRENEURS Qui sommes-nous? ARCOOP est une coopérative d'activités et d'emploi (CAE) généraliste, qui regroupe 70 entrepreneurs de différents horizons et différents métiers (bâtiment,

Plus en détail

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS 10 ème programme pluriannuel d intervention MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS Pour la période 2013 à 2018 Le conseil d administration de

Plus en détail

SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE

SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE L. Valette & L. Frilleux Journée ESRI ENVIRONNEMENT Paris 8 juin 2010 Pourquoi le projet SYRAH? Commande Ministère Environnement

Plus en détail

Gestion durable en forêt privée : ripisylves? Exposé de C. Idiart, P. Jeanneau et J. Touyarou.

Gestion durable en forêt privée : ripisylves? Exposé de C. Idiart, P. Jeanneau et J. Touyarou. Exposé de C. Idiart, P. Jeanneau et J. Touyarou. PLAN DE L EXPOSE - LE CRPF, - Principes de gestion durable appliqués à la ripisylve, - Le regroupement : un atout pour la gestion de la ripisylve, - Exemple

Plus en détail

Le Responsable Q.S.E.

Le Responsable Q.S.E. Le Responsable Q.S.E. Ses secteurs d activités : Tous les secteurs d activité, de la PME au grand groupe international - Mettre en place et assurer le suivi des systèmes de management internationaux ou

Plus en détail

De vastes plaines alluviales se dessinent entre le fleuve et les rivières qui longent le coteau sud.

De vastes plaines alluviales se dessinent entre le fleuve et les rivières qui longent le coteau sud. P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Localisation de l unité paysagère La Trame Verte et Bleue Bréhémont La Chapelle-aux-Naux Langeais Lignières-de-Touraine Rigny-Ussé Rivarennes Saint-Michel-sur-Loire

Plus en détail

Inscrire le projet de restauration dans un projet territorial

Inscrire le projet de restauration dans un projet territorial Une démarche 2 Inscrire le projet de restauration dans un projet territorial L essentiel La considération des personnes impliquées et de leur perception de la rivière doit être au cœur de la démarche d

Plus en détail

SAINT-NAZAIRE. Pôle urbain et économique du littoral métropolitain. Contact : Grégory MARTINET : Agglomération de Saint-Nazaire 06 72 87 88 48

SAINT-NAZAIRE. Pôle urbain et économique du littoral métropolitain. Contact : Grégory MARTINET : Agglomération de Saint-Nazaire 06 72 87 88 48 SAINT-NAZAIRE Pôle urbain et économique du littoral métropolitain : Grégory MARTINET : Agglomération de Saint-Nazaire 06 72 87 88 48 LE RUBAN BLEU Un complexe commercial d un nouveau type pour le centre

Plus en détail

Le Système Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des cours d eau d eau SYRAH- CE

Le Système Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des cours d eau d eau SYRAH- CE Le Système Relationnel d Audit de l Hydromorphologie des cours d eau d eau SYRAH- CE État d avancement Johann MOY Bureau des milieux aquatiques Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable

Plus en détail

COMMUNES de CHARMES SUR L HERBASSE, et de MARGES CONCLUSIONS MOTIVEES DU COMMISSAIRE ENQUETEUR

COMMUNES de CHARMES SUR L HERBASSE, et de MARGES CONCLUSIONS MOTIVEES DU COMMISSAIRE ENQUETEUR AUBANEL André Commissaire Enquêteur titulaire 26150 CHAMALOC Mr Gérard BARRIERE, Commissaire suppléant Département de la DROME Dossier : E14000171/ 38 COMMUNES de CHARMES SUR L HERBASSE, et de MARGES DECLARATION

Plus en détail

3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : 3.3.3 Découpe de l isolant :

3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : 3.3.3 Découpe de l isolant : 3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : Pare vapeur de permeance inférieure ou égale à : 0,015 g/h.m2.mmhg en zone très froide 0,05 g/h.m2.mmhg hors zone très froide. Les descriptions de pose

Plus en détail

LA RIVIERE DU LANGONNET : UN EXEMPLE DE REHABILITATION CONCERTEE.

LA RIVIERE DU LANGONNET : UN EXEMPLE DE REHABILITATION CONCERTEE. LA RIVIERE DU LANGONNET : UN EXEMPLE DE REHABILITATION CONCERTEE. 1/34 POSTULAT Dans les années 70, le ruisseau du Langonnet, petit affluent de l Ellé morbihannais autrefois réputé pour sa population de

Plus en détail

EAU Eaux superficielles Cours d eau

EAU Eaux superficielles Cours d eau Bureau d études Eau-Environnement EAU Eaux superficielles Cours d eau REFERENCES Etudes de qualité des eaux superficielles Autres diagnoses écologiques Missions de maîtrise d œuvre pour des travaux en

Plus en détail

Résultats 2015 - Perspectives 2016

Résultats 2015 - Perspectives 2016 Résultats 2015 - Perspectives 2016 1. 2015 : année de la reprise 2015 est l année de la reprise pour le marché du meuble après trois exercices de recul consécutifs (-3,0% en 2012, -2,9% en 2013 et -1,5%

Plus en détail

Réunion du 02 juillet 2008. Lancement de la Cellule d Animation sur les Milieux Aquatiques (CAMA) du Finistère

Réunion du 02 juillet 2008. Lancement de la Cellule d Animation sur les Milieux Aquatiques (CAMA) du Finistère Réunion du 02 juillet 2008 Lancement de la Cellule d Animation sur les Milieux Aquatiques (CAMA) du Finistère Cadre réglementaire et partenarial Par Mme Véronique LEBOULLEUX Conseil général du Finistère

Plus en détail

Bassin versant de la rivière Ferrée

Bassin versant de la rivière Ferrée Carte d identité n 19 OBV de la Côte-du-Sud L'Île-d'Orléans Montmagny Québec L'Islet Cette carte d identité dresse le portrait du bassin versant de la rivière Ferrée, inclus dans le territoire de l OBV

Plus en détail

Fédération du Pas de Calais des Associations Agréées pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques (FDAAPPMA)

Fédération du Pas de Calais des Associations Agréées pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques (FDAAPPMA) Fédération du Pas de Calais des Associations Agréées pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques (FDAAPPMA) Bassin versant Lit majeur inondable Lit mineur Berges Substrat Flore & Faune Qu est-ce

Plus en détail

Date et signature 03/2011 SIRS

Date et signature 03/2011 SIRS Systèmes d Information à Référence Spatiale Mise en correspondance des données de consommation d espace pour en appréhender les évolutions Nom et Fonction Date et signature Diffusion Pour Action Préparé

Plus en détail

COMPTE RENDU ORDRE DU JOUR

COMPTE RENDU ORDRE DU JOUR VILLE DE NEVERS -=- MDB/AL/Secrétariat - N 7 RETOUR SERVICE ) ET DIFFUSION ) LE COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL Séance publique du lundi 3 décembre 2012 Le lundi 3 décembre 2012, à 18 heures 30, le conseil

Plus en détail

Règlement d attribution

Règlement d attribution RENOUVELLEMENTURBAINDES CENTRES ANCIENS AIDE COMMUNALE AU RAVALEMENT DE FACADE Règlement d attribution Approuvé par délibération n 14 du conseil municipal du 21 mars 2013 Prise d'effet au 1er avril 2013

Plus en détail

Conseil d Administration 2 février 2016

Conseil d Administration 2 février 2016 Office de Tourisme des Vallées d Ax Conseil d Administration 2 février 2016 02/02/2016 1 Ordre du jour Ordre du jour 1) Résumé Bilan du Plan d actions 2015 2) Les projets de développement touristique en

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES POUR LA REALISATION

CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES POUR LA REALISATION CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES POUR LA REALISATION DES INVENTAIRE DES ZONES HUMIDES Septembre 2012 Préambule Le SAGE Rance Frémur baie de Beaussais, par sa disposition 17 «inventorier les zones humides»,

Plus en détail

RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES. Du Mardi 09 Juin 2015

RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES. Du Mardi 09 Juin 2015 RENCONTRE QUARTIERS DURABLES RHONE-ALPES Du Mardi 09 Juin 2015 1 Intervenir à trois échelles : Au niveau de l agglomération = échelle de la «politique publique cohérente» Au niveau de l opération d aménagement

Plus en détail

Consultations pour les marchés. d agences tronçons. et d évènementiel. Vendredi 17 juin 2016

Consultations pour les marchés. d agences tronçons. et d évènementiel. Vendredi 17 juin 2016 Consultations pour les marchés d agences tronçons et d évènementiel Vendredi 17 juin 2016 Ordre du jour Introduction Organisation Les marchés de mise en œuvre de la communication de proximité (agences

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Réunion d informations. Communauté de Communes du Val de Saire

Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Réunion d informations. Communauté de Communes du Val de Saire Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Réunion d informations Communauté de Communes du Val de Saire Sommaire LE SPANC - Qu est ce que l Assainissement Non Collectif (ANC)? - Le SPANC -

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION N 1

LETTRE D INFORMATION N 1 LETTRE D INFORMATION N 1 A l attention des habitants, associations, commerçants et usagers de la rue Lagrange et de ses environs Paris, le 29 avril 2016 Objet : Présentation du projet de réhabilitation

Plus en détail

SYNDICAT MIXTE D AMENAGEMENT ET DE RESTAURATION DU BASSIN DU LOIR EN EURE-ET-LOIR (SMAR LOIR 28)

SYNDICAT MIXTE D AMENAGEMENT ET DE RESTAURATION DU BASSIN DU LOIR EN EURE-ET-LOIR (SMAR LOIR 28) N de marché : 2014-02 MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES ACHETEUR PUBLIC SYNDICAT MIXTE D AMENAGEMENT ET DE RESTAURATION DU BASSIN DU LOIR EN EURE-ET-LOIR (SMAR LOIR 28) Adresse : Mairie de

Plus en détail

Evaluation de l'efficacité environnementale des zones tampons en vue de limiter la contamination des eaux par les pesticides

Evaluation de l'efficacité environnementale des zones tampons en vue de limiter la contamination des eaux par les pesticides Evaluation de l'efficacité environnementale des zones tampons en vue de limiter la contamination des eaux par les pesticides Jean-Joël Gril, Julien Tournebize et Yves Nédélec, pour les équipes : «Pollutions

Plus en détail

LE PORT LES GRANDS TRAVAUX. P6 / Bulletin municipal

LE PORT LES GRANDS TRAVAUX. P6 / Bulletin municipal Le square Mérindot vu de la mer LE PORT LES GRANDS TRAVAUX Dans le précédent Bulletin Municipal, ont été présentés les travaux de protection contre la submersion marine de notre bourg. Ceux-ci s inscrivent

Plus en détail

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Réunion du GT CSFPE réforme territoriale L accompagnement RH de la réforme 27 mai 2015 1 Le calendrier 22 avril 2015 : communication en Conseil

Plus en détail

Transition énergétique et logement

Transition énergétique et logement La transition énergétique, un axe central du développement durable Présentation : Transition énergétique et logement Vendredi 29 mai 2015 / Sommaire I. Présentation de Logisens II. Environnement réglementaire

Plus en détail

DECLARATION POUR FRANCHISSEMENT TEMPORAIRE DE COURS D EAU. ( pour du débardage ) RUBRIQUES CARACTERISTIQUES GENERALES DE L OPERATION PREFET DU JURA

DECLARATION POUR FRANCHISSEMENT TEMPORAIRE DE COURS D EAU. ( pour du débardage ) RUBRIQUES CARACTERISTIQUES GENERALES DE L OPERATION PREFET DU JURA PREFET DU JURA DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES JURA Pôle eau DECLARATION POUR FRANCHISSEMENT TEMPORAIRE DE COURS D EAU ( pour du débardage ) RUBRIQUES Certains travaux en rivière sont soumis à

Plus en détail

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois 5 à 7 de l éco-construction Pierre LERICHE et Jean-Louis ANDRE Aubenas le 25/09/2014 Présentation de CERIBOIS Performances énergétique

Plus en détail

Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel»

Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel» Présentation du Guide pratique RT 2012 «Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel» 26 octobre 2012 L association Énergies et Avenir Énergies

Plus en détail

Ressources majeures en eau potable

Ressources majeures en eau potable KARST DU MASSIF DU JURA Ressources majeures en eau potable pour aujourd hui et pour demain Inventaire, gestion et protection Source Bleue à Malbuisson Quels enjeux? L alimentation en eau potable de nos

Plus en détail

Une politique d'aménagements cyclables. Patrick Molinoz Maire de VENAREY- Les LAUMES

Une politique d'aménagements cyclables. Patrick Molinoz Maire de VENAREY- Les LAUMES Une politique d'aménagements cyclables Patrick Molinoz Maire de VENAREY- Les LAUMES Présentation Venarey-Les Laumes, une ville à la campagne - 2 - Données : Population : 3 146 habitants Superficie : 1

Plus en détail

La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie

La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie Appel à idées Mai 2007 La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie Remise des propositions : 06 juillet 2007 Technologie et construction Energie dans le bâtiment : PREBAT Appel à idées PREBAT Comité

Plus en détail

Exemple du service Hydraulique Assainissement de la Communauté d Agglomération de l Albigeois

Exemple du service Hydraulique Assainissement de la Communauté d Agglomération de l Albigeois Semaine de l eau Albi Fonlabour - Jeudi 7 février 2013 Exemple du service Hydraulique Assainissement de la Communauté d Agglomération de l Albigeois Présentation : Valérie VITHE Directrice Hydraulique

Plus en détail

Réforme des SVA. Nouvelle réglementation sur les numéros spéciaux à partir du 1 er Octobre 2015

Réforme des SVA. Nouvelle réglementation sur les numéros spéciaux à partir du 1 er Octobre 2015 Réforme des SVA Nouvelle réglementation sur les numéros spéciaux à partir du 1 er Octobre 2015 Décryptage des impacts et rappel des actions à prévoir SOMMAIRE 1. Présentation de la Nouvelle Réglementation

Plus en détail

Un dispositif harmonisé pour les acteurs de l ensemble du territoire de la nouvelle Région Aquitaine Limousin Poitou Charentes sera proposé en 2017.

Un dispositif harmonisé pour les acteurs de l ensemble du territoire de la nouvelle Région Aquitaine Limousin Poitou Charentes sera proposé en 2017. Appel à Projets 2016 Education à la citoyenneté et à la solidarité internationale La Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes (ALPC) s engage à soutenir le développement des initiatives locales d'éducation

Plus en détail

Dossier de presse. Favoriser l aménagement numérique du territoire

Dossier de presse. Favoriser l aménagement numérique du territoire Dossier de presse Marianne Fresnais Attachée de presse du conseil général du Calvados 02 31 57 11 20-06 98 96 05 45 - presse@calvados.fr 1 Sommaire Avant-propos p. 3 Les choix stratégiques du Calvados

Plus en détail

PARTENARIAT EDITORIAL*

PARTENARIAT EDITORIAL* 7 e APPEL D OFFRES 2017 2019 PARTENARIAT EDITORIAL* * Le partenariat éditorial est ouvert à des éditeurs juridiques et techniques pouvant satisfaire le besoin d information des cabinets sur la matière

Plus en détail

Conférence Citoyenne Ondes, santé, société

Conférence Citoyenne Ondes, santé, société 0 Conférence Citoyenne Ondes, santé, société Philippe Distler, Directeur Général de l ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) Dimanche 26 avril 2009 1 Plan de la présentation

Plus en détail

CONTEXTE ET OBJECTIFS

CONTEXTE ET OBJECTIFS dans le cadre de la réalisation de l A89 - Dérivation et rescindement de la Goutte Martin OHA363 O et OHA364 CONTEXTE ET OBJECTIFS Le dernier tronçon de l A89 reliant Lyon à Bordeaux, lancé en 2009 pour

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE

PRESENTATION GENERALE Feurs, le 14 septembre 2010 Rémi PERNATON (Responsable Technique) INEED / ROVALTAIN / TGV ; 1 rue Marc Seguin BP 11168 Alixan ; 26958 Valence cedex 9 Tél : 04 75 58 59 50 contact@ceribois.com PRESENTATION

Plus en détail

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ Mardi technique De L Arc RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ Enjeux, perspectives et retours d'expérience 1 Copropriété Paris XII Place d'aligre 107 logements 800 K de travaux dont 500 K de menuiseries

Plus en détail

L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage.

L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage. Sage 100 Gestion de production i7 Nouvelle charte graphique L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage. Intuisage L IntuiSage est une interface d accueil

Plus en détail

FSP Codéveloppement Mali. Ministère malien de l Economie et des Finances et Ministère français des Affaires Etrangères AFD 29 mars 2006

FSP Codéveloppement Mali. Ministère malien de l Economie et des Finances et Ministère français des Affaires Etrangères AFD 29 mars 2006 FSP Mali Ministère malien de l Economie et des Finances et Ministère français des Affaires Etrangères AFD 29 mars 2006 L immigration malienne en France Quelques ordres de grandeur 4 millions de maliens

Plus en détail

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne CTI Accompagnement des Communes et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne 2016-2021 Dans un contexte de réduction des dotations de l État, cette nouvelle politique territoriale affiche la

Plus en détail

Fissures et regard collecteur EU

Fissures et regard collecteur EU Scope of Work Cette visite technique a eu lieu le 04 Juin 2015 et concerne la zone base vie des travailleurs du site de Tasiast. Ce rapport fait suite à un constat d affaissement partiel des dalles supports

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise Exercice 2012 Table des Matières Introduction...3 I.

Plus en détail

Total Productive Maintenance - Principes de base - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0

Total Productive Maintenance - Principes de base - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0 Total Productive Maintenance - - Paris, le 1 er septembre 2010 Version 1.0 Tous Pour la Machine, résume l idée principale de la Total Productive Maintenance TOTAL Transverse à tous les services centrés

Plus en détail

Traitement de l habitat informel et. RHI et RHS

Traitement de l habitat informel et. RHI et RHS Traitement de l habitat informel et indigne RHI et RHS Les opérations publiques de traitement de l habitat informel et indigne Les opérations de RHI et de RHS Sont des opérations publiques -Nécessairement

Plus en détail