Rapport d activité 2014 de l Observatoire Régional des Urgences Champagne Ardenne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activité 2014 de l Observatoire Régional des Urgences Champagne Ardenne"

Transcription

1 Rapport d activité 2014 de l Observatoire Régional des Urgences Champagne Ardenne

2 Sommaire Présentation de l ORU-CA... 3 Vie associative Bilan des activités

3 Présentation de l ORU-CA L (ORU-CA) est une association créée en février 2014 sous la double impulsion du Réseau des Urgences Champagne-Ardenne (RESURCA) et de l Agence Régionale de Santé (ARS). Il a pour mission d améliorer la connaissance quantitative et qualitative des activités d urgences dans la région Champagne-Ardenne. L ORU-CA a pour objet de : Collecter les données d activité des structures d urgences et en particulier des RPU (Résumés de Passage aux Urgences) ; Engager avec les établissements une démarche d amélioration de la qualité des données relatives à l activité des urgences ; Réaliser une analyse descriptive de l activité et de l organisation des urgences, des flux de patients dans le contexte de l urgence ; Produire des outils opérationnels de pilotage pour améliorer la connaissance des parcours de soins, des pratiques et de l organisation des structures d urgences ; Assurer la diffusion des informations exploitées. Son action s inscrit dans l organisation régionale des réseaux des urgences définie par l article R du Code de la Santé Publique et la circulaire du 13 février Cette démarche est confortée par l instruction du 27 juin 2013 relative aux Plans d Actions Régionaux sur les Urgences qui indique dans l action 4.6 de la feuille de route la «mise en place d une structure régionale en charge de la gestion et de l analyse des données d activité des urgences (ex. : ORU )». L observatoire est au service des établissements de santé dotés d une autorisation de médecine d urgence et de l Agence Régionale de Santé par le biais de différents types de travaux. L ORU-CA un partenariat collaboratif : Afin de mener à bien ses missions, l ORU-CA s appuie sur l association de compétences : - GCS SISCA : gestion du concentrateur régional RPU, extractions de données, expertise technique - OSA : expertise statistique, cartographie, élaboration d indicateurs - InVS : éléments épidémiologique et de veille sanitaire Pour en savoir plus : 3

4 Vie associative 2014 Assemblée Générale L assemblée générale constitutive du 13 février 2014 a permis : - L adoption des statuts de l ORU-CA et la création de l observatoire en tant qu association ; - L élection des membres du Conseil d Administration. Il n y a pas eu d autre assemblée générale en Conseil d administration Au cours de l année 2014, le Conseil d Administration de l ORU-CA, sollicité par son président, Monsieur Philippe BLUA, s est réuni à plusieurs reprises : - Le 13 février 2014 : A la suite de la création de l association, le Conseil d Administration s est réuni et a adopté les résolutions suivantes : Désignation du président et du trésorier de l association : Président : M. Philippe BLUA, directeur du Centre Hospitalier de Troyes, Trésorier : Mme Marie-Liesse LEININGER, cadre de santé au Groupement Hospitalier Sud Ardennes ; Désignation du directeur de l association sur proposition du Président de l association : Dr Marc NOIZET ; Octroi de tous pouvoirs au Président et à la Trésorière de l association pour tous documents émanant de l établissement bancaire ; Octroi de tous pouvoirs au Directeur pour remplir toutes formalités de droit. - Le 1 er avril 2014 : Approbation du compte-rendu du Conseil d Administration du 13 février 2014 ; Adoption à l unanimité du règlement intérieur de l association ; Approbation à l unanimité du projet de CPOM et adoption du budget prévisionnel ; Approbation à l unanimité du programme de travail 2014 ; Adoption à l unanimité de la constitution de la commission scientifique ; Décision à l unanimité d adhérer à la FEDération des Observatoires Régionaux des Urgences ; - Le 17 septembre 2014 : Approbation du compte-rendu du Conseil d Administration du 1 er avril 2014 ; Approbation à l unanimité des projets de l ORU-CA 2015 ; Présentation au Conseil d Administration de la maquette du Panorama de l activité des structures d urgences 2013 ; Présentation du site internet de l ORU-CA ; Présentation d un point d étape financier. 4

5 Bilan des activités 2014 # Accompagnement des établissements à la mise en place de l arrête RPU Contexte : L arrêté ministériel du 24 juillet 2013 rend obligatoire la remontée des Résumés de Passage aux Urgences (RPU) pour toutes les structures d accueil des urgences à compter du 1 er juillet En Champagne-Ardenne, le projet CAPTUR porté par le SIS-CA a permis de mettre en place la remontée des RPU des établissements dotés d une structure d urgences en L ORU-CA a rencontré les professionnels du secteur pédiatrique des urgences du Centre Hospitalier de Charleville-Mézières et DSIO (seul secteur qui ne transmet pas ses RPU). La mise en place du flux est prévue au début de l année le SIS-CA a accompagné techniquement les cliniques Courlancy et St André, ainsi que le CH d Epernay dans leur changement de système d information aux urgences, afin de poursuivre la transmission de flux RPU et en améliorer la qualité. # Indicateurs Hôpital En Tension Contexte : Un groupe de travail Hôpital En Tension a été créé par le RESURCA en Ce groupe a travaillé sur la définition de recommandations régionales d un établissement en tension. Cinq indicateurs prédictifs des situations de tension hospitalière ont également été déterminés par le groupe afin d être mis à disposition des établissements et de l ARS. Une enquête a été réalisée par l ORU-CA en juin 2014 sur les situations de tension ressenties lors de l hiver 2013/2014. Cette enquête a permis d alimenter les travaux du groupe. Par ailleurs. Les seuils des indicateurs ont été déterminés et la représentation graphique élaborée (travail OSA, SISCA, ORU-CA) Une phase de test, prévue pour janvier 2015, a été préparée. # Tableaux de bord mensuels Contexte : A partir des RPU transmis par les établissements de santé dotés d une structure d accueil des urgences, le RESURCA et le SIS-CA ont mis en place des tableaux de bord fin Chaque établissement reçoit ainsi un tableau mensuel de son activité avec des données comparatives. ORU-CA a organisé en juin 2014 une enquête de satisfaction et d analyse des besoins relative à ces tableaux de bord. Les résultats ont permis d actualiser le contenu et la présentation de ces tableaux. Une diffusion de la nouvelle version réalisée en décembre 2014 (données du mois de novembre). A venir : Par ailleurs, les personnes interrogées ont également manifesté leur intérêt pour une synthèse annuelle de leur activité. Cette synthèse, élaborée au dernier trimestre 2014, sera diffusée au cours du mois de janvier 2015 à chaque établissement. 5

6 # Filière traumatisé du rachis Contexte : Une demande a été formulée par le RESURCA qui souhaite améliorer la filière traumatisés du rachis. L ORU-CA a réalisé un bilan de l existant de la filière régionale de prise en charge des traumatisés du rachis. Pour cela, le volume d activité et les flux de patients ont été étudiés et les spécialistes et leur niveau d intervention ont été identifiés. A venir : les travaux menés doivent permettre dans un second temps l élaboration de recommandations régionales par le RESURCA. # Elaboration d un rapport annuel Un premier rapport relatif à l activité des structures des urgences de la région intitulé «Panorama Urgences 2013» a été publié par l ORU-CA au cours du mois d octobre Ce premier rapport donne une vision macroscopique de l activité des 16 structures d urgences de la région en Il a été élaboré à partir des données extraites par le SIS-CA, en lien avec le service Observations Analyses Statistiques de l Agence Régionale de Santé. La rédaction a été assurée par le médecin épidémiologiste de la CIRE ainsi que l ORU-CA. Ce rapport a été diffusé à l ensemble des établissements dotés d une autorisation de médecine d urgence, aux institutions régionales et nationales ainsi qu aux autres partenaires de l ORU-CA. # Communication Contexte : Pour sa première année de fonctionnement, l ORU-CA, créé en février 2014, a engagé des actions de communication pour mieux se faire connaître de ses membres et interlocuteurs. Un communiqué de presse relatif à la création de l ORU-CA et de ses missions a été diffusé par l Agence Régionale de Santé ; un article est également paru dans «l hebdo du vendredi». L Observatoire s est doté d un logo pour contribuer à définir son identité graphique et être ainsi reconnu plus facilement. Un site internet a été élaboré et mis en ligne en septembre 2015 ( Ce site fait le lien entre le RESURCA et l ORU-CA par le biais d un accès direct entre les deux sites. # Qualité des données Contexte : 95 % des passages d urgences des établissements de la région donnent lieu à un RPU transmis vers l InVS. Un travail d amélioration de la qualité des données est initié en partenariat avec le SIS-CA depuis mars Un tableau de bord de l exhaustivité des RPU est mis en place depuis cette date. L ORU-CA a souhaité approfondir la démarche initiée. Pour cela un premier état des lieux a débuté au cours du dernier trimestre L étude de la qualité des RPU est déclinée selon les axes suivants : Exhaustivité des RPU : pour chaque passage, un RPU exploitable est transmis ; ce RPU est complet ; Conformité des RPU : respect du format technique des données ; Qualité des RPU : - Cohérence : analyse de la cohérence des données entre elles ; 6

7 - Qualité du codage, - Qualité horaire. En partenariat avec l OSA et le SISCA une réflexion est engagée pour définir des indicateurs simples permettant de mesurer la qualité des RPU transmis par chaque établissement. A venir : une fois les indicateurs validés, l ORU-CA réalisera des visites sur site en 2015 pour impulser une amélioration de l exhaustivité et de la qualité des données. # Autres travaux Partenariat SISCA ORU-CA : Les champs d intervention ont été définis entre le SISCA et l ORU-CA, un programme de travail conjoint a été élaboré. Depuis octobre 2014, le SISCA a mis à disposition la base RPU, ainsi que les requêtes élaborées. L ORU-CA a ainsi gagné en réactivité et compétence puisqu il a désormais la possibilité de réaliser toute extraction et analyse sur la base RPU en autonomie. L ORU-CA a répondu à des requêtes ponctuelles portant sur l extraction et l analyse des RPU : - Demande de données relatives à la PDSA par l Agence Régionale de Santé, - Analyse de l activité des urgences du CH d Epernay sur la période des vendanges, - Analyse de l activité pédiatrique au CH de Châlons-en-Champagne, - Analyse sur l orientation des patients au CH de Sedan, - Suivi de l activité des SU pendant la grève des médecins généralistes. Des travaux ont été engagés fin 2014 par le SIS-CA pour mettre en œuvre le flux mensuel des RPU vers l ATIH (arrêté ministériel du 24 juillet 2013). A la demande de l ARS, l ORU-CA a réalisé une enquête relative au Dossier de Liaison Urgence (DLU) en septembre 2014 au CH de Châlons-en-Champagne. L ORU-CA a présenté à l ICR du RESURCA un retour d information sur l enquête de la DREES réalisé en juin 2013 sur l ensemble des structures d urgences de France. L ORU-CA est membre de la FEDération des Observatoires Régionaux des Urgences (FEDORU) et a participé aux travaux menés en 2014 : élaboration de recommandations, journées nationales, collaboration pour des travaux ponctuels 7

Convention constitutive du RSVA

Convention constitutive du RSVA RÉSEAU DE SERVICES POUR UNE VIE AUTONOME Convention constitutive du RSVA Vu le code de la santé publique. Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système

Plus en détail

Le DPC, en bref. mars 13 n 2

Le DPC, en bref. mars 13 n 2 L OGDPC mars 13 Le DPC, en bref une obligation annuelle pour tous les professionnels de santé une démarche active tout au long de l exercice professionnel une formation professionnelle continue : l acquisition

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

Cahier des clauses techniques et particulières

Cahier des clauses techniques et particulières Marché à procédure adaptée Marché n 001-2016 Article 28 du Code des marchés publics Cahier des clauses techniques et particulières Objet du marché ACCOMPAGNEMENT DE LA COMMISSION NATIONALE DU DEBAT PUBLIC

Plus en détail

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Les missions de la CAPEB (régionale et départementale) Le positionnement de la fonction emploi-rh Le référentiel

Plus en détail

Mention complémentaire assistance, conseil, vente à distance ANNEXE IV DEFINITION DES EPREUVES

Mention complémentaire assistance, conseil, vente à distance ANNEXE IV DEFINITION DES EPREUVES ANNEXE IV DEFINITION DES EPREUVES 49 50 ÉPREUVE E 1 :CONDUITE D ACTIVITES PROFESSIONNELLES: U 1, coefficient 5 & Objectifs et contenu de l épreuve Cette épreuve relative à la pratique de la relation client

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Téléconseiller(ère) Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Téléconseiller(ère) Dossier de recevabilité VAE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DE LA MUTUALITE Certificat de Qualification Professionnelle Téléconseiller(ère) Dossier de recevabilité VAE Candidat : Nom

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE Octobre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail

CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE

CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE RAPPORT AU CONSEIL GENERAL Direction Générale des Services Direction de la Solidarité 81 CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE Par délibération du 2 juillet 2007, notre assemblée a adopté son schéma

Plus en détail

C O M M U N I C A T I O N

C O M M U N I C A T I O N C O M M U N I C A T I O N Appui du Fonds d Encouragement Régional (FER) à la création de chambres d hôtes Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers-ères, Début juin le comité de Pays-d

Plus en détail

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement A la demande des commissions locales de l eau (CLE) concernées, l Etablissement devrait assurer en 2015 le rôle de structure

Plus en détail

Exemple de manuel qualité 16

Exemple de manuel qualité 16 Exemple de manuel qualité 16 MANUEL QUALITÉ STRUCTURES DE FORMATION ET/OU D ÉVALUATION PAR LA SIMULATION Présentation 1. Finalité et gestion du manuel qualité (selon NF ISO 9001 version 2008) 2. Déclaration

Plus en détail

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Réunion du GT CSFPE réforme territoriale L accompagnement RH de la réforme 27 mai 2015 1 Le calendrier 22 avril 2015 : communication en Conseil

Plus en détail

LIVRET D APPUI TECHNIQUE AU TUTEUR EN ENTREPRISE

LIVRET D APPUI TECHNIQUE AU TUTEUR EN ENTREPRISE LIVRET D APPUI TECHNIQUE AU TUTEUR EN ENTREPRISE AFPA AUVERGNE V.04/06 Sommaire OBJECTIF du LIVRET D APPUI TECHNIQUE...2 LE TUTORAT DANS LA LOI...3 CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION DES TUTEURS EN ENTREPRISE...4

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR LE MINISTERE PUBLIC. ENM - 10 février 2014

PLAN D ACTION POUR LE MINISTERE PUBLIC. ENM - 10 février 2014 PLAN D ACTION POUR LE MINISTERE PUBLIC ENM - 10 février 2014 Le «Plan d action pour le ministère public» a pour vocation de présenter dans un document unique l ensemble des actions conduites par la garde

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante

La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante Édition 2015 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE EXONÉRANTE Votre médecin traitant a établi pour vous une demande de prise

Plus en détail

PARTENARIAT EDITORIAL*

PARTENARIAT EDITORIAL* 7 e APPEL D OFFRES 2017 2019 PARTENARIAT EDITORIAL* * Le partenariat éditorial est ouvert à des éditeurs juridiques et techniques pouvant satisfaire le besoin d information des cabinets sur la matière

Plus en détail

PRESENTATION DU DISPOSITIF Période 2011-2012 (version décembre 2011)

PRESENTATION DU DISPOSITIF Période 2011-2012 (version décembre 2011) FONDS D AIDE AU FOOTBALL AMATEUR CHAPITRE «EQUIPEMENT» FINANCEMENT D INSTALLATIONS SPORTIVES DEDIEES A LA PRATIQUE DU FOOTBALL PRESENTATION DU DISPOSITIF Période 2011-2012 (version décembre 2011) 1 FONDS

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100%? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Caisse Nationale

Plus en détail

Plan d activité d AvenirSocial Travail social Suisse Juin 2014 - juin 2017

Plan d activité d AvenirSocial Travail social Suisse Juin 2014 - juin 2017 1. Introduction Plan d activité d AvenirSocial Travail social Suisse Juin 2014 - juin 2017 Conformément aux statuts (art. 21), l Assemblée des délégué-e-s (AD) d AvenirSocial est chargée d adopter le plan

Plus en détail

APPEL A PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES

APPEL A PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES RENCONTRES SOLIDAIRES ET FORUM DE L EMPLOI SOLIDAIRE Ce marché bénéficie du soutien du Conseil Régional Rhône-Alpes. Le présent cahier des charges comporte 8 pages,

Plus en détail

SCHEMA ACCUEIL HEBERGEMENT INSERTION

SCHEMA ACCUEIL HEBERGEMENT INSERTION SCHEMA ACCUEIL HEBERGEMENT INSERTION DU PAS-DE-CALAIS 2007-2012 2012 0 SCHEMA DEPARTEMENTAL ACCUEIL HEBERGEMENT INSERTION DU PAS-DE-CALAIS Préambule 4 Préambule Le présent document constitue le troisième

Plus en détail

Pôle commun ACPR - AMF Rapport annuel 2014

Pôle commun ACPR - AMF Rapport annuel 2014 Pôle commun ACPR - AMF Rapport annuel 2014 Natalie LEMAIRE Olivier FLICHE Conférence de presse 5 juin 2015 Sommaire 1. Bilan 2014 1. Les missions permanentes 1. Assurance Banque Épargne Info Service 2.

Plus en détail

RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE SERVICES RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - Document commun aux lots n 1 et n 2- SMPI Magelis V1 8/3/2013 1/8 SOMMAIRE 1. Objets de

Plus en détail

Rapport final (Sommaire)

Rapport final (Sommaire) Évaluation de la Base de données en alphabétisation des adultes (BDAA) Rapport final (Sommaire) Préparé pour : Le Conseil d'administration de la BDAA Préparé par : Goss Gilroy Inc. Conseillers en gestion

Plus en détail

BTS AG PME PMI BTS Assistant de Gestion à référentiel commun européen

BTS AG PME PMI BTS Assistant de Gestion à référentiel commun européen BTS AG PME PMI BTS Assistant de Gestion à référentiel commun européen EPREUVE E4 : COMMUNICATION ET RELATIONS AVEC LES ACTEURS INTERNES ET EXTERNES ÉPREUVE ORALE ET PRATIQUE (Coef. 8) U41 : SOUS EPREUVE

Plus en détail

Concevoir, piloter et évaluer un projet

Concevoir, piloter et évaluer un projet Gestion de projet Concevoir, piloter et évaluer un projet Objectifs Acquérir des outils en méthodologie de projet afin de renforcer vos capacités à concevoir, piloter et évaluer un projet de solidarité

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales FICHE DE POSTE IntitulÄ du poste : Agent de däveloppement local. Cadre statutaire : FiliÄre : Administrative CatÅgorie : B Cadres d emploi : RÄdacteur Territorial Emploi permanent : Oui Missions : Met

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES Diplôme d Etat d éducateur spécialisé Guide à l'intention des membres de jurys de validation des acquis de l'expérience 1 / 26 Notice explicative Vous allez prochainement

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or La charte, une action répondant aux

Plus en détail

Circulaire du 2 novembre 2010

Circulaire du 2 novembre 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique NOR : MTSF1024195C Circulaire du 2 novembre 2010 Relative aux modalités d accueil des élèves de l enseignement secondaire

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT entre les soussignés : LE LYCEE FRANCOIS 1er représenté par : Monsieur Philippe Hanen Proviseur du Lycée François 1 er Vitry-Le-François (Marne) e t LA MARINE NATIONALE représentée

Plus en détail

Règles de passage 2016-2017

Règles de passage 2016-2017 Règles de passage 2016-2017 Table des matières RÈGLES DE CLASSEMENT... 2 1. BULLETINS... 2 2. RÈGLES DE PASSAGE... 2 Article 1: Critères de passage de la 1 ère à la 2 e secondaire... 2 Article 2 :Critère

Plus en détail

Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010

Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010 Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010 1 Sommaire Une réforme pour qui? Une réforme pour quoi? Objectifs et bénéfices attendus - Répondre plus rapidement

Plus en détail

Préfecture de Guadeloupe Sous-Préfète chargée de mission Rue Lardenoy 97100 BASSE TERRE. aapess@guadeloupe.pref.gouv.fr.

Préfecture de Guadeloupe Sous-Préfète chargée de mission Rue Lardenoy 97100 BASSE TERRE. aapess@guadeloupe.pref.gouv.fr. Soutien de l économie sociale et solidaire APPEL A PROJETS DOSSIER DE CANDIDATURE Le dossier complet est à déposer à minuit au plus tard le 15 juillet 2016 sous forme postale à Préfecture de Guadeloupe

Plus en détail

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

Mise en place du certificat de spécialisation restauration collective : outil d appui pour les travaux d ingénierie

Mise en place du certificat de spécialisation restauration collective : outil d appui pour les travaux d ingénierie Mise en place du certificat de spécialisation restauration collective : outil d appui pour les travaux d ingénierie 1- Création du certificat de spécialisation (CS) 2- Outil d appui pour la mise en place

Plus en détail

Protection de la vie privée des étudiants à l égard des traitements de données à caractère personnel

Protection de la vie privée des étudiants à l égard des traitements de données à caractère personnel U N I V E R S I T É L I B R E D E B R U X E L L E S, U N I V E R S I T É D ' E U R O P E Protection de la vie privée des étudiants à l égard des traitements de données à caractère personnel Texte approuvé

Plus en détail

GCS Télésanté Haute Normandie. Mardi 8 Février 2011

GCS Télésanté Haute Normandie. Mardi 8 Février 2011 GCS Télésanté Haute Normandie Mardi 8 Février 2011 1 Les Adhérents 21 Etablissements de santé publics 11 Etablissements de santé privés 1 association de structures d HAD 5 réseaux de santé 1 association

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES DPE MODE D EMPLOI

OBSERVATOIRE DES DPE MODE D EMPLOI OBSERVATOIRE DES DPE MODE D EMPLOI La présente application informatique a été élaborée par l Ademe (Agence de l Environnement et de la Maitrise de l Energie www.ademe.fr ) pour répondre à la mission confiée

Plus en détail

en France, qui peut en faire quoi?

en France, qui peut en faire quoi? Données de Santé : en France, qui peut en faire quoi? n 1 PLAN 1/ Les données de santé Qu est est-ce que c est c? 2/ Les autorités s et organismes compétents Qui fait quoi? 3/ L utilisation L des données

Plus en détail

Appel à Candidature. Entrepreneur social

Appel à Candidature. Entrepreneur social Appel à Candidature Entrepreneur social «Etude de faisabilité et création d un espace de co-working sur la commune de Tournefeuille» 1) Eléments de contexte Depuis 2006, La Maison de l emploi et de la

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES

CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES CONVENTION DE STAGE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES Entre les Soussignés : LTP CARCADO-SAISSEVAL 121 Boulevard Raspail 75006 PARIS 01 45 48 43 46 Représenté par le Chef d Etablissement Monsieur

Plus en détail

L entretien professionnel. les clés pour le réussir

L entretien professionnel. les clés pour le réussir L entretien professionnel les clés pour le réussir L essentiel à retenir. Redéfini par la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale, l entretien

Plus en détail

MINISTERE DE L INTERIEUR DIRECTION DES RESSOURCES ET DES COMPETENCES DE LA POLICE NATIONALE

MINISTERE DE L INTERIEUR DIRECTION DES RESSOURCES ET DES COMPETENCES DE LA POLICE NATIONALE MINISTERE DE L INTERIEUR DIRECTION DES RESSOURCES ET DES COMPETENCES DE LA POLICE NATIONALE ACCUEIL EN DETACHEMENT DANS LE CORPS DE CONCEPTION ET DE DIRECTION DE LA POLICE NATIONALE Bureau des commissaires

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 185 RUE STE-CATHERINE OUEST MONTREAL (QUEBEC) H2X 3X5

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 185 RUE STE-CATHERINE OUEST MONTREAL (QUEBEC) H2X 3X5 PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 185 RUE STE-CATHERINE OUEST MONTREAL (QUEBEC) H2X 3X5 1 Table des matières 1. Introduction...3 2. Le mandat du Musée...3 3. Le bilan 2014-2015...4

Plus en détail

DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE L UEMOA

DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ----------------------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE

Plus en détail

Page 1. Juin 2015. RADDHO, Mermoz x Pyrotechnie, Villa N 11 Email: raddho@orange.sn, Tél : 33 865 00 30

Page 1. Juin 2015. RADDHO, Mermoz x Pyrotechnie, Villa N 11 Email: raddho@orange.sn, Tél : 33 865 00 30 Organisation Non Gouvernementale ayant Statut spécial à l ECOSOC aux Nations Unies, membre observateur à la Commission Africaine des Droits de l Homme et des Peuples (CADHP) de l Union Africaine Juin 2015

Plus en détail

ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT

ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT L Ecole belge de Bujumbura (EBB) est une école (Asbl) privée située au centre de Bujumbura. Elle dispense un enseignement

Plus en détail

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007 ACTION ET FORMATION POUR L AIDE AU MAINTIEN A DOMICILE 97, rue Pelleport - 75 020 PARIS - Tél. : 01.40.31.11.96 Fax : 01.40.31.12.00. - e-mail : secretariat@afpam.fr FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3261 Convention collective nationale IDCC : 1611. ENTREPRISES DE LOGISTIQUE DE

Plus en détail

1 Conditions d admission (h/f)

1 Conditions d admission (h/f) Page 1 sur 5 ADMINISTRATION COMMUNALE DE JETTE - CPAS DE JETTE EXAMEN DE RECRUTEMENT ET DE PROMOTION SECRETAIRE ADMINISTRATIF (niveau B) services généraux en vue de la constitution d une réserve de recrutement

Plus en détail

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL. Mise à jour août 2010 1

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL. Mise à jour août 2010 1 CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL Mise à jour août 2010 1 I ) STRUCTURE ET MISSIONS DU CADRE D EMPLOIS Les rédacteurs territoriaux constituent un cadre d emplois administratif de catégorie B au sens de

Plus en détail

SOMMAIRE. I. L emploi 2. A. Présentation du cadre d emplois 2 B. Les fonctions exercées 2. II. L examen professionnel 4

SOMMAIRE. I. L emploi 2. A. Présentation du cadre d emplois 2 B. Les fonctions exercées 2. II. L examen professionnel 4 EXAMEN PROFESSIONNEL ADJOINT DU PATRIMOINE DE 1ERE CLASSE FILIERE CULTURELLE CATEGORIE C Examen professionnel par voie d avancement de grade Contact : Accueil de la Maison de L Emploi Territorial 04.76.33.20.33

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSSS/16/023 DÉLIBÉRATION N 16/008 DU 2 FÉVRIER 2016 RELATIVE À LA CRÉATION D'UNE BANQUE DE DONNÉES "TAMPON" AUPRÈS DE LA

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2015-2016 Alexandra CURT - Claire EMERIT - Estelle GARCIA Formatrices Sylvie CLARY - Directrice L équipe

Plus en détail

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 17/4 Les droits de l homme et les sociétés transnationales et autres entreprises

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 17/4 Les droits de l homme et les sociétés transnationales et autres entreprises Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 6 juillet 2011 Français Original: anglais A/HRC/RES/17/4 Conseil des droits de l homme Dix-septième session Point 3 de l ordre du jour Promotion et protection

Plus en détail

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail.

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. 1 ère partie :! Evaluation de la charge! Mesure et maitrise du temps de travail! Espaces d autonomie!

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Programme d actions à l intention des jeunes exposés à la délinquance Action de remobilisation pour prévenir le basculement dans la délinquance PARCOURS CITOYEN Nature du porteur

Plus en détail

Le traitement du cancer. dans les établissements de santé en France en 2010

Le traitement du cancer. dans les établissements de santé en France en 2010 2009 2013 Mesure 19 SOINS ET vie des malades Le traitement du cancer mars 2010 dans les établissements de santé en France en 2010 868 établissements de santé sont désormais autorisés à traiter les malades

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Mission interministérielle pour la protection de femmes victimes de violences et la lutte contre la traite des êtres humains Personne chargée du dossier : Annie GARCIA Tel : 01 40 56 89 69 annie.garcia@miprof.gouv.fr

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 3.12 POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 1.0 ÉNONCÉ La Commission scolaire des Navigateurs considère que la communication est une partie intégrante de sa gestion. En conséquence,

Plus en détail

STATUTS DE L UNION DU CORPS ENSEIGNANT SECONDAIRE GENEVOIS (UCESG)

STATUTS DE L UNION DU CORPS ENSEIGNANT SECONDAIRE GENEVOIS (UCESG) 1 STATUTS DE L UNION DU CORPS ENSEIGNANT SECONDAIRE GENEVOIS (UCESG) Chapitre I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Dénomination L «Union du corps enseignant secondaire genevois» (ci-après UNION) fédère

Plus en détail

LA MISE EN ACCESSIBILITEE DE VOTRE CABINET

LA MISE EN ACCESSIBILITEE DE VOTRE CABINET LA MISE EN ACCESSIBILITEE DE VOTRE CABINET Votre cabinet dentaire est considéré comme : Etablissement Recevant du Public : ERP de 5 catégorie. La Loi du 11 février 2005, modifiant le code de la construction

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE Direction territoriale SUD-EST ENTREPRISES DE salariés -150 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE La majeure partie

Plus en détail

ÉPREUVE E 1 : PRÉPARATION D UNE INTERVENTION U 1 coefficient 4

ÉPREUVE E 1 : PRÉPARATION D UNE INTERVENTION U 1 coefficient 4 ANNEXE II c : DÉFINITION DES ÉPREUVES ÉPREUVE E 1 : PRÉPARATION D UNE INTERVENTION U 1 coefficient 4 À partir du dossier de définition d une installation de production d énergie utilisant une énergie renouvelable,

Plus en détail

CIRCULAIRE DERF/SDC/C2003-3001 Date : 14 JANVIER 2003

CIRCULAIRE DERF/SDC/C2003-3001 Date : 14 JANVIER 2003 MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction de l Espace rural et de la forêt Sous-direction du Cheval Bureau des Courses et du pari mutuel Adresse : 3,

Plus en détail

Objet: projet d accord de coopération entre les Centres publics d action sociale et l Office du travail de la Communauté germanophone (A/2010/002)

Objet: projet d accord de coopération entre les Centres publics d action sociale et l Office du travail de la Communauté germanophone (A/2010/002) 1/11 Avis n 07/2010 du 17 mars 2010 Objet: projet d accord de coopération entre les Centres publics d action sociale et l Office du travail de la Communauté germanophone (A/2010/002) La Commission de la

Plus en détail

ACCORD SUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES SENIORS DANS LA VENTE A DISTANCE

ACCORD SUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES SENIORS DANS LA VENTE A DISTANCE ACCORD SUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES SENIORS DANS LA VENTE A DISTANCE Entre La Fédération nationale du personnel d encadrement des industries chimiques et connexes Branche VAD CFE/CGC, la Fédération

Plus en détail

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès aux soins... 3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc...

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Belfort, le 03 juin 2014

DOSSIER DE PRESSE. Belfort, le 03 juin 2014 DOSSIER DE PRESSE Belfort, le 03 juin 2014 La Maison départementale des personnes handicapées mise à l honneur par un plaidoyer «Un collectif d associations de personnes en situation de handicap reconnait

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OUTILS

METHODOLOGIE ET OUTILS METHODOLOGIE ET OUTILS OUTIL POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER CHANTIE ECOLE Contexte Les formations courtes (2 à 5 jours) sont adaptées à un public en emploi. Elles conviennent aux indépendants

Plus en détail

Signature du protocole de coopération pour la protection des données personnelles des consommateurs > 6 janvier 2011

Signature du protocole de coopération pour la protection des données personnelles des consommateurs > 6 janvier 2011 Protocole général de coopération entre la Commission Nationale de l Informatique et des Libertés et la Direction Générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes L évolution

Plus en détail

«LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV»

«LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV» «LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV» Textes élaborés par la Commission Formation en coordination avec la Commission Bénévolat Mars 1999 à 2002 LA FORMATION : principes généraux - Septembre 2000 Présentation

Plus en détail

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 10-981 ANNEXE 1 A LA DELIBERATION 07/10/10 10:10:00 4 Université Paris 8 Extension de l IUT de Montreuil Convention de cofinancement n 10 ES 03 La Région Ile-de-France,

Plus en détail

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «SCHEMAS INTERCOMMUNAL D ACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE» INFORMATIONS : Territoire concerné : Communauté de Communes Eyrieux aux Serres L

Plus en détail

Evaluateur du projet : UMR EFTS, Université de Toulouse

Evaluateur du projet : UMR EFTS, Université de Toulouse Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ÉTAPE SUR L EVALUATION AU 31 DÉCEMBRE 2010 RÉDIGÉE PAR

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION POUR LES SOCIETES D ASSURANCES

CHARTE DE LA MEDIATION POUR LES SOCIETES D ASSURANCES REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------- MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES ------------------- OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DES SERVICES FINANCIERS CHARTE DE LA MEDIATION

Plus en détail

Présentation de ViaTrajectoire et de son déploiement en Aquitaine

Présentation de ViaTrajectoire et de son déploiement en Aquitaine Présentation de ViaTrajectoire et de son déploiement en Aquitaine ViaTrajectoire permet : Une orientation personnalisée pour faciliter le parcours des patients à leur sortie d hospitalisation, Aujourd

Plus en détail

Plan d action régional sur les urgences en Champagne-Ardenne

Plan d action régional sur les urgences en Champagne-Ardenne Plan d action régional sur les urgences en Champagne-Ardenne N. Villenet Conseiller médical Direction de l Offre de Soins ARS Champagne Ardenne 17/09/13 2 Plan Contexte Instruction nationale Accès soins

Plus en détail

CHARTE «COMMUNE HANDICAP»

CHARTE «COMMUNE HANDICAP» CHARTE «COMMUNE HANDICAP» Entre La Ville de NEVERS, représentée par son Maire, Monsieur Didier BOULAUD Et Les associations suivantes Association Regards Positifs, représentée par Monsieur Marc HENNEBOIS,

Plus en détail

Terre des Hommes: Termes de référence

Terre des Hommes: Termes de référence Terre des Hommes: Termes de référence 1. Présentation de l association et du contexte Terre des Hommes France est une association de solidarité internationale qui fait partie de Terre des Hommes - International

Plus en détail

DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE

DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE Zine-Eddine SEFFADJ Maître de conférence Chargé des

Plus en détail

Epreuve E6 PROJET ET PRATIQUES DE LA COMMUNICATION

Epreuve E6 PROJET ET PRATIQUES DE LA COMMUNICATION Epreuve E6 PROJET ET PRATIQUES DE LA COMMUNICATION Épreuve orale - durée 40 minutes - Coefficient 4 U6 1. Finalités et objectifs L objectif visé est d apprécier l aptitude du candidat à conduire un projet

Plus en détail

Résidence Maucoudinat

Résidence Maucoudinat Résidence Maucoudinat Plaquette de présentation. Modalités d accueil Décembre 2009 Association Asais 6 rue ausone 33000 Bordeaux www.asais-icare.org / asais.icare@free.fr Tél. 09 54 22 26 68 Fax 05.24.84.32.83

Plus en détail

Le Directeur général de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

Le Directeur général de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Décision du Directeur général de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 23 mars 2009 portant mise en demeure de la société France Télécom de se conformer aux

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

PROGRAMME DE BOURSES DE PERSÉVÉRANCE

PROGRAMME DE BOURSES DE PERSÉVÉRANCE PROGRAMME DE BOURSES DE PERSÉVÉRANCE Qu est-ce qu une bourse de persévérance, et à qui s adresse-t-elle? Durant leurs études préuniversitaires ou techniques, plusieurs étudiants font preuve de détermination

Plus en détail

FRANCE BOIS FORET NOUVEAU RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2016

FRANCE BOIS FORET NOUVEAU RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2016 FRANCE BOIS FORET NOUVEAU RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2016 Adoption des Statuts par le Conseil d administration de France Bois Forêt (FBF) le 10.12.2015 et l Assemblée générale extraordinaire du 06.01.2016. Les

Plus en détail

I 1 PRESENTATION DE L OFFRE DE FORMATION ET DES POSSIBILITES DE PARTICIPATION A UN

I 1 PRESENTATION DE L OFFRE DE FORMATION ET DES POSSIBILITES DE PARTICIPATION A UN A propos de l organisation de la structure que l université Panthéon Assas met à la disposition des programmes de mobilité (Erasmus, doubles diplômes, formations intégrées etc.) : Le bureau des programmes

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE TITRE: NATURE DU DOCUMENT: Règlement Procédure Page 1 de 7 x Politique Directive x C.A. C.E. C.G. Direction générale Résolution 06-318-5.05 Direction x Nouveau document Amende

Plus en détail

Ce module de formation fait partie des parcours courts des Formations Métier. Nombre de place limité.

Ce module de formation fait partie des parcours courts des Formations Métier. Nombre de place limité. Logistique Ce module de formation fait partie des parcours courts des Formations Métier. Nombre de place limité. Appréhender les compétences spécifiques du métier de logisticien : présenter et analyser

Plus en détail

Présentation de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP)

Présentation de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP) CNCP Présentation de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP) - Création, composition et missions de la CNCP - Les correspondants régionaux de la CNCP - Les certifications enregistrées

Plus en détail

Adresse postale : 556 avenue Willy Brandt 59777 EURALILLE - 03.62.72.77.00 Site Internet : http://ars.nordpasdecalais.sante.fr

Adresse postale : 556 avenue Willy Brandt 59777 EURALILLE - 03.62.72.77.00 Site Internet : http://ars.nordpasdecalais.sante.fr Recommandations pour l identification de consultations interdisciplinaires d évaluation oncogériatrique en hôpital de jour dans le cadre des missions régionales de l UCOG et des filières gériatriques.

Plus en détail

La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 I) LES GRANDS PRINCIPES AFFIRMÉS ET LA RÉORGANISATION QUI EN DÉCOULE

La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 I) LES GRANDS PRINCIPES AFFIRMÉS ET LA RÉORGANISATION QUI EN DÉCOULE La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 Ce texte réforme de façon considérable les lois du 14 décembre 1964 et du 3 janvier 1968 en matière de protection des majeurs

Plus en détail

MASTER ECONOMIE DE LA SANTÉ

MASTER ECONOMIE DE LA SANTÉ MASTER ECONOMIE DE LA SANTÉ RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : ECONOMIE DE LA SANTE Nature de la formation : Mention Niveau d'étude visé

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE LA LOZÈRE

DÉPARTEMENT DE LA LOZÈRE République Française DÉPARTEMENT DE LA LOZÈRE CONSEIL GENERAL Réunion du 19 décembre 2014 Délibération n CG_14_8134 Objet : Politique départementale 'Lien social, culture et sports' 2015 : volet Lecture

Plus en détail

Société Mutualiste des Sapeurs-pompiers de Grenoble et Seyssinet-Pariset REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMISSION RETRAITE SOMMAIRE

Société Mutualiste des Sapeurs-pompiers de Grenoble et Seyssinet-Pariset REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMISSION RETRAITE SOMMAIRE Société Mutualiste des Sapeurs-pompiers de Grenoble et Seyssinet-Pariset REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMISSION RETRAITE Approuvé en CA du 05.05.11 SOMMAIRE Le présent règlement se compose de plusieurs éléments

Plus en détail

SERVICE DE MEDIATION HOSPITALIERE. Réglement d ordre intérieur

SERVICE DE MEDIATION HOSPITALIERE. Réglement d ordre intérieur SERVICE DE MEDIATION HOSPITALIERE Réglement d ordre intérieur Coordonnées Médiatrice Laetitia Salembier Tel : 065 41 30 40 Fax : 065 41 30 19 Mail : mediation@hap.be Boulevard Kennedy 2 7000 MONS Edité

Plus en détail

Protocole d allégement

Protocole d allégement Protocole d allégement 1- Allégements réglementaires applicables à tous les candidats dont ceux ayant obtenu une validation partielle par voie de VAE Les candidats qui justifient : Un diplôme au moins

Plus en détail