Schéma d aménagement et de développement durable de la MRC de Roussillon. Cadre de référence

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Schéma d aménagement et de développement durable de la MRC de Roussillon. Cadre de référence"

Transcription

1 Schéma d aménagement et de développement durable de la MRC de Roussillon Préambule Cadre de référence Le projet de révision du schéma d aménagement de la municipalité régionale de comté (MRC) de Roussillon découle de l article 55 de la Loi sur l aménagement et l urbanisme (LAU) qui établit que la période de révision du schéma commence à la date du cinquième anniversaire de l entrée en vigueur du schéma. Pour le schéma de la MRC de Roussillon, la date de cet anniversaire est le 22 mars Par contre, avec l entrée en vigueur du premier PMAD de la Communauté métropolitaine de Montréal et de l obligation de s y conformer dans un délai de 2 ans, les efforts des dernières années ont été mis sur cette concordance qui s est terminée avec l adoption du Règlement 170 le 26 août Inspiré des réflexions et des échanges entretenus lors de cet exercice, la MRC poursuit donc avec une révision complète de son document. Celle-ci donnera l occasion de traiter des enjeux régionaux et de définir la vision commune du développement durable du territoire. Le cadre de référence ci-après est défini dans le but de doter la MRC de Roussillon de balises pour la réalisation du schéma d aménagement et de développement durable et le déploiement des actions à venir. La définition de l aménagement du territoire et de ce qu est le schéma d aménagement de la MRC de Roussillon Selon la LAU, l'aménagement du territoire est une responsabilité partagée entre plusieurs paliers dont : le gouvernement du Québec, les communautés métropolitaines, les MRC, et les municipalités. Tout d abord, les orientations gouvernementales circonscrivent les problématiques auxquelles les municipalités locales, les municipalités régionales de comté et les communautés métropolitaines doivent répondre. Ces orientations constituent les principales préoccupations du gouvernement du Québec quant aux enjeux auxquels sont confrontées les collectivités et les grandes lignes à suivre en matière de planification territoriale. Ensuite, les instances supra locales (communautés métropolitaines et municipalités régionales de comté) doivent planifier l aménagement du territoire aux échelles métropolitaine et régionale. La communauté métropolitaine s assure avec l aide d un plan métropolitain d aménagement et de développement de maintenir la compétitivité et l attractivité de son territoire. De son côté, la MRC établit les lignes directrices de l'organisation physique de son territoire dans un schéma d aménagement et de développement. Ce document permet de coordonner les choix et les décisions qui touchent l'ensemble des municipalités concernées,

2 le gouvernement, ses ministères et ses mandataires. Finalement, les municipalités locales, le palier le plus proche des citoyens, établissent un plan d urbanisme qui constitue le document officiel le plus important de la municipalité en matière de planification. Il contient les politiques d urbanisme arrêtées par le conseil municipal qui guideront sa prise de décision dans le futur. De plus, les outils de réglementation permettent aux municipalités de fixer des règles, des normes et des critères d'évaluation encadrant les constructions, l implantation et l'usage des bâtiments. Le schéma d'aménagement et de développement est donc le document de planification qui établit les lignes directrices de l'organisation physique et du développement du territoire d'une MRC. Le troisième schéma sera, avant tout, un document d'intention formulé et conçu de manière à faire ressortir une vision commune régionale du développement durable. C est pour cette raison que le vocable «Schéma d aménagement et de développement durable» a été choisi. Le rôle et mission du comité de pilotage de la révision du schéma d aménagement (MRC de Roussillon) Le rôle du comité de pilotage est d encadrer et de veiller au bon déroulement de la démarche de révision du schéma et, à ce titre, il émet des recommandations au Conseil de la MRC sur les activités et les orientations à prendre pour adopter un schéma d aménagement et de développement durable. La Loi sur le développement durable reconnaît que la participation et l engagement des citoyens et des groupes qui les représentent sont nécessaires pour définir une vision concertée du développement et pour assurer sa durabilité sur les plans environnemental, social et économique (Gouvernement du Québec, 2011). Dans ce contexte, la mission du comité de pilotage est de favoriser la participation des citoyens et des citoyennes dans le but de conseiller et d orienter la MRC de Roussillon en termes de priorités en aménagement et développement durable de la communauté et de favoriser la contribution de tous les acteurs (locaux, supra-locaux et territoriaux) intervenant sur le territoire de la MRC de Roussillon dans la réalisation des actions qui en découlent. Les processus privilégiés par la MRC de Roussillon dans le cadre de la révision du schéma d aménagement Voici les processus que privilégie la MRC de Roussillon et qui doivent être utilisés de manière complémentaire : 1. Favoriser la participation citoyenne : prendre part à l action sous toutes ses dimensions : parler, se faire entendre et soumettre des recommandations ; 2. Favoriser et soutenir l implication citoyenne à tous les niveaux tant dans la définition des enjeux que dans les moyens d action ; 3. Favoriser et soutenir la concertation et le partenariat ;

3 4. Favoriser et soutenir le développement de la communauté : les processus en aménagement et développement durable doivent tenir compte des spécificités du territoire de la MRC de Roussillon et favoriser la participation de la communauté ; 5. Favoriser l harmonisation des politiques territoriales et publiques : développer et/ou influencer l adoption de politiques saines et durables (locales, territoriales, régionales, nationales); 6. Favoriser une planification territoriale où l aménagement et le développement sont liés de manière à réunir sur le territoire les conditions propres à l enrichissement collectif (développement économique), tout en préservant, en améliorant et en mettant en valeur le milieu de vie (environnement social et culturel) et le cadre de vie des collectivités (environnement naturel et bâti).(adapté du MAMOT, 2012) Mission et vision de la MRC de Roussillon Depuis environ une dizaine d années, la mission de la MRC de Roussillon s énonce comme suit : MISSION DE LA MRC: «Positionner le territoire de Roussillon le plus avantageusement et le plus rapidement possible sur l échiquier du développement économique» Cependant, la vision de la MRC a été bonifiée par les maires en février 2014 afin d ajouter les notions de développement durable et de forces et de richesse collective afin d être plus englobante. Elle se lit dorénavant comme suit : VISION DE LA MRC: - «le» carrefour d entrée économique métropolitain continental, qui intègre harmonie usement ses particularités urbaines et rurales; - leader d une grande région offrant un environnement de qualité dans une perspectiv e de développement durable, tout en mettant en valeur nos forces et notre richesse collective. Par ailleurs, la MRC de Roussillon doit prendre en considération l énoncé de vision de la Communauté métropolitain de Montréal qui est, de façon succincte, la suivante : «Cap sur le monde, bâtir une communauté compétitive, attractive, solidaire et responsable.» Le contexte législatif et les champs d intervention en aménagement du territoire L aménagement du territoire est un vaste champ disciplinaire qui concerne plusieurs domaines d activités. Le principal cadre institutionnel applicable en aménagement du territoire au Québec découle de la Loi sur l aménagement et l urbanisme (LAU). Outre les compétences en aménagement du territoire conférées aux MRC par la LAU, la Loi sur les compétences municipales (LCM) octroie aux municipalités locales et aux MRC des pouvoirs généraux afin de leur permettre d agir pleinement dans leurs domaines de compétence. De façon non limitative, les cours d'eau et lacs, les fonds régionaux réservés à la réfection et à l'entretien de certaines voies publiques, l énergie, les parcs régionaux et le développement économique régional font partie des compétences d'une MRC. Un peu plus

4 de 40 autres lois gouvernent les MRC et les municipalités locales dont la Loi sur la qualité de l'environnement, la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles, la Loi sur le développement durable, la Loi sur la sécurité incendie, la Loi sur la sécurité civile. Le fait que le schéma d aménagement soit encadré par la LAU lui confère une portée légale. Ainsi, les municipalités doivent s y conformer. De même que le schéma d aménagement d une MRC doit être conforme aux orientations gouvernementales et, s il y a lieu, au plan métropolitain d aménagement et de développement. Un peu comme le système des poupées russes qui confirme une cohérence des divers niveaux de planification territoriale. Les divers champs d intervention en aménagement et en développement durable du territoire sont : 1. Les clientèles : Toute personne qui réside sur le territoire de la MRC de Roussillon Toute organisation qui les représente 2. Les territoires : L échelle de planification régionale (territoire MRC) et ou supra-municipale Également à l échelle d un secteur, d un quartier ou d une municipalité par sa traduction dans les outils d urbanisme locaux et/ou si les enjeux le requièrent 3. Les secteurs : Notamment, agriculture, aménagement du territoire, culture, développement économique, développement social, éducation, environnement, patrimoine, santé, sécurité publique, tourisme, transport. 4. Les thématiques obligatoires en vertu de la LAU (article 5) : Grandes orientations de l'aménagement du territoire Grandes affectations du territoire Périmètre d'urbanisation Zone où l'occupation du sol est soumise à des contraintes particulières pour des raisons de sécurité publique Voies de circulation dont l'occupation du sol à proximité est soumise à des contraintes majeures pour des raisons de sécurité publique, de santé publique ou de bien-être général Organisation du transport terrestre Territoire présentant un intérêt d'ordre historique, culturel, patrimonial, esthétique ou écologique Nature des infrastructures et des équipements importants (existants et projetés). 5. Les thématiques facultatives en vertu de la LAU (article 6) : Zone susceptible de faire l'objet, de façon prioritaire, d'un aménagement ou d'un réaménagement Densité approximative d'occupation pour les différentes parties du territoire Affectations du sol qui présentent un intérêt pour la MRC Immeubles dont l'occupation du sol à proximité est soumise à des contraintes majeures pour des raisons de sécurité publique, de santé publique ou de bienêtre général

5 Organisation du transport maritime et aérien Propositions intermunicipales d'aménagement Territoire incompatible avec l'activité minière Orientations en vue de favoriser l'aménagement durable de la forêt privée. 6. La portée du schéma d aménagement et de développement : Doit être conforme aux orientations du gouvernement ainsi qu au PMAD de la Communauté métropolitaine de Montréal. Les municipalités locales concernées doivent s y conformer dans un délai de deux ans. 7. Le plan d action qui accompagne le schéma d aménagement : En vertu du paragraphe 1.1 de l article 7 de la LAU, le schéma d aménagement doit être accompagné d un plan d action permettant de mettre en œuvre les orientations qui y sont retenues. Cependant, les actions étant tributaires des budgets nécessaires ainsi que la participation des partenaires ciblés, elles seront réévaluées selon le contexte et les opportunités présentes à chaque année.

Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme DEUXIÈME SESSION TRENTE-NEUVIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 47 Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Présentation Présenté par M. Laurent Lessard Ministre des Affaires municipales,

Plus en détail

Loi modifiant diverses dispositions législatives en matière municipale concernant notamment le financement politique

Loi modifiant diverses dispositions législatives en matière municipale concernant notamment le financement politique Mémoire de la FQM sur le projet de loi n o 83 Loi modifiant diverses dispositions législatives en matière municipale concernant notamment le financement politique 23 février 2016 1 LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE

Plus en détail

Politique de développement durable

Politique de développement durable Politique de développement durable Ville de Bécancour Décembre 2013 Ville de Bécancour 1295, Nicolas-Perrot Bécancour (Québec), G9N 1A1 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 2 1. DÉVELOPPEMENT DURABLE...

Plus en détail

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT CHARTE LOCALE DU SPORT La charte locale du sport fixe les enjeux du développement du sport et des activités physiques et sportives sur le territoire d Aulnay- sous- bois en partenariat avec le monde sportif

Plus en détail

Présentation de la démarche

Présentation de la démarche PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE GUENGAT Présentation de la démarche Réunion avec la Commission PLU 23 août 2012 Conception Réalisation: GEOLITT - 7 Rue Le Reun - 29480 Le Relecq Kerhuon Tél : 02 98 28

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or La charte, une action répondant aux

Plus en détail

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS DESCRIPTION Le Fonds collège-industrie pour l innovation (FCII)

Plus en détail

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES EN DROIT FRANCAIS

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES EN DROIT FRANCAIS LA GESTION DES EAUX PLUVIALES EN DROIT FRANCAIS Laurie VAYSON Chargée des affaires juridiques et foncières 1 LA GESTION DES EAUX PLUVIALES - Les eaux pluviales et le droit privé. - Les eaux pluviales et

Plus en détail

Le pilotage institutionnel du projet est assuré par le Ministère des Finances et le PNUD.

Le pilotage institutionnel du projet est assuré par le Ministère des Finances et le PNUD. Communication du DNP L objectif de cette journée de restitution est de partager avec tous les acteurs du marché financier les résultats finaux des travaux réalisés par les experts internationaux dans le

Plus en détail

Service des ressources humaines. Politique de santé et de sécurité du travail

Service des ressources humaines. Politique de santé et de sécurité du travail Service des ressources humaines Politique de santé et de sécurité du travail Approuvé par la résolution : Date d entrée en vigueur : Révisé le : CC13/14-05-155 Le 7 mai 2014 Préambule Par la présente politique,

Plus en détail

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=-

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- I BASES REGLEMENTAIRES Le plan de cohésion sociale (programmes 15 et 16) et la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion

Plus en détail

Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation

Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation Recommandations sur la vente d aliments sur le domaine public (cuisine de rue) LA COMMISSION PERMANENTE SUR LE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 Observatoire du SCoT des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 L édito du Président SOMMAIRE Edito 1 Activité de construction 2 Approche géographique 4 Construction par type de logements Rappel

Plus en détail

Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile

Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile Alternative Assistance Informatique : une société de dépannage informatique à domicile CRÉATION ET DÉVELOPPEMENT D UNE COOPÉRATIVE DE SERVICES À LA PERSONNE SPÉCIALISÉE DANS L INFORMATIQUE. Initiative

Plus en détail

Marie-Michèle Dion, Pierre Lalanne Direction du transport terrestre des personnes. Le transport collectif régional

Marie-Michèle Dion, Pierre Lalanne Direction du transport terrestre des personnes. Le transport collectif régional Marie-Michèle Dion, Pierre Lalanne Direction du transport terrestre des personnes Le transport collectif régional 8-9Juin 2010 1 Table des matières Politique québécoise du transport collectif Programme

Plus en détail

Convention de délégation de maîtrise d ouvrage publique établie dans le cadre de la réhabilitation d installations d assainissement non collectif

Convention de délégation de maîtrise d ouvrage publique établie dans le cadre de la réhabilitation d installations d assainissement non collectif Convention de délégation de maîtrise d ouvrage publique établie dans le cadre de la réhabilitation d installations d assainissement non collectif Entre les soussignés : La Communauté de Communes Buëch

Plus en détail

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne CTI Accompagnement des Communes et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne 2016-2021 Dans un contexte de réduction des dotations de l État, cette nouvelle politique territoriale affiche la

Plus en détail

Proposition Document public

Proposition Document public N o : 2016-P116f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2016/01/20-21 1. TITRE Modification n o 2 du Plan de secteur du cœur de la capitale (283, promenade Sussex) Ajout de l usage de bureaux

Plus en détail

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby Des environnements facilitants pour une société universelle Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby par Patrice Faucher Mise en contexte de l adoption de la politique

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises

Politique de soutien aux entreprises Politique de soutien aux entreprises Préambule Suite à l adoption de la Loi 28 par le gouvernement du Québec, des modifications ont été apportées à la mise en œuvre de la nouvelle gouvernance municipale

Plus en détail

Plan de développement durable 2015-2020

Plan de développement durable 2015-2020 Plan de développement durable 2015-2020 SAINT-PIERRE-LES-BECQUETS Réalisé dans le cadre de la démarche de développement local. AVANT-PROPOS En février 2014, les élus de la municipalité de Saint-Pierre-les-Becquets

Plus en détail

2. Programme de revitalisation

2. Programme de revitalisation PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE DRUMMOND SAINT-PIE-DE-GUIRE RÈGLEMENT 14-635 CONCERNANT LA MISE EN PLACE D UN PROGRAMME DE REVITALISATION ACCORDANT UNE AIDE MONÉTAIRE PAR LE BIAIS D UNE SUBVENTION ATTENDU que

Plus en détail

Rapport de mission. Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP

Rapport de mission. Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP Rapport de mission Mission de suivi du Président du ROPPA, Représentant des OSC Africaines au sein du Comité de Pilotage du projet GAFSP Rwanda du 26 août au 02 septembre 2012 ROPPA avec l appui technique

Plus en détail

Plate-forme d archivage électronique des documents dans le département des Landes

Plate-forme d archivage électronique des documents dans le département des Landes Plate-forme d archivage électronique des documents dans le département des Landes Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Philippe OURLIAC publié le 17 février 2010

Plus en détail

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise?

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? Le 3 avril àlyon La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? François Fatoux Présentation de l ORSE

Plus en détail

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique Cahier des charges Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique 1. OBJET DE LA MISE EN CONCURRENCE OBJET DU MARCHÉ Le présent marché concerne l assistance à maîtrise

Plus en détail

Convention constitutive du RSVA

Convention constitutive du RSVA RÉSEAU DE SERVICES POUR UNE VIE AUTONOME Convention constitutive du RSVA Vu le code de la santé publique. Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 3.12 POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 1.0 ÉNONCÉ La Commission scolaire des Navigateurs considère que la communication est une partie intégrante de sa gestion. En conséquence,

Plus en détail

FICHE N 5. Charte départementale d urbanisme en Aveyron

FICHE N 5. Charte départementale d urbanisme en Aveyron Charte départementale d urbanisme en Aveyron FICHE N 5 Le principe de réciprocité en matière de distances d'éloignement à l'égard de bâtiments agricoles Pour limiter les atteintes à l'environnement et

Plus en détail

Politique sur la santé et la sécurité au travail

Politique sur la santé et la sécurité au travail Politique sur la santé et la sécurité au travail Politique adoptée au conseil administration le 6 avril 2016 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉAMBULE... 1 2. SIGLES ET DÉFINITIONS... 1 3. OBJECTIFS... 2 4. CHAMP

Plus en détail

Note technique. Du Certiphyto territorial réglementaire aux pratiques «zéro pesticide» dans l espace public.

Note technique. Du Certiphyto territorial réglementaire aux pratiques «zéro pesticide» dans l espace public. Note technique Du Certiphyto territorial réglementaire aux pratiques «zéro pesticide» dans l espace public. Table des matières Le Certiphyto territorial, une obligation réglementaire p 2 La priorité du

Plus en détail

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE»

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» WANG Haiyuing, directeur général adjoint du département de recherches de la China Law Society L énergie est la base matérielle importante pour

Plus en détail

Vieillir et vivre ensemble. Chez soi, dans sa communauté, au Québec

Vieillir et vivre ensemble. Chez soi, dans sa communauté, au Québec Vieillir et vivre ensemble Chez soi, dans sa communauté, au Québec Vieillir et vivre ensemble une vision d avenir La société québécoise vit des changements démographiques importants. Le rythme accéléré

Plus en détail

Agenda 22 de La Rochelle:

Agenda 22 de La Rochelle: NOTE n 7 - Fondation Jean-Jaurès / Observatoire de l innovation locale - 19 août 2013 - page 1 de La Rochelle: innover dans la prise en compte du Maxime Bono* * Maire de La Rochelle, président de la Communauté

Plus en détail

POLITIQUE & PROCÉDURE. APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21

POLITIQUE & PROCÉDURE. APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21 POLITIQUE & PROCÉDURE P-16-2013 TITRE : POLITIQUE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL N o : P-16-2013 APPROUVÉE PAR : Résolution no 2013-01-045 Date : 2013-01-21 DATE EN VIGUEUR : 2013-01-21 politique nouvelle

Plus en détail

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

Commune de Saint-Orens de Gameville

Commune de Saint-Orens de Gameville Grand Toulouse Commune de Saint-Orens de Gameville D.G.D.U.D. Service Réglementation urbaine Plan Local d Urbanisme PROJET ARRETE PAR DELIBERATION DU CONSEIL DE COMMUNAUTE EN DATE DU 28 JUIN 2012 REVISION

Plus en détail

DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE L UEMOA

DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ----------------------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE

Plus en détail

VERS UNE APPROCHE GLOBALE DU SOUTIEN À LA CRÉATION D'EMPLOI ET L'IMPLANTATION D'UNE CULTURE DE LA FORMATION CONTINUE DANS LE SECTEUR CULTUREL

VERS UNE APPROCHE GLOBALE DU SOUTIEN À LA CRÉATION D'EMPLOI ET L'IMPLANTATION D'UNE CULTURE DE LA FORMATION CONTINUE DANS LE SECTEUR CULTUREL VERS UNE APPROCHE GLOBALE DU SOUTIEN À LA CRÉATION D'EMPLOI ET L'IMPLANTATION D'UNE CULTURE DE LA FORMATION CONTINUE DANS LE SECTEUR CULTUREL Stratégie québécoise de développement des ressources humaines

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Programme d actions à l intention des jeunes exposés à la délinquance Action de remobilisation pour prévenir le basculement dans la délinquance PARCOURS CITOYEN Nature du porteur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 20/06/2014

DOSSIER DE PRESSE 20/06/2014 DOSSIER DE PRESSE 20/06/2014 Contact : Alain Coudray, Président du CDPMEM 22 acoudray@bretagne-peches.org Grégory Le Drougmaguet, chargé de mission «pêche et éolien en mer», CDPMEM22 gledrougmaguet@bretagne-peches.org

Plus en détail

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement A l attention des élus et du personnel communal L Assainissement Non Collectif Une préoccupation commune, Une gestion intercommunale Définition : Tout système d assainissement effectuant la collecte, le

Plus en détail

charte marocaine DU TOURISME RESPONSABLE avec bande.indd 2 22/01/2016 14:31:10

charte marocaine DU TOURISME RESPONSABLE avec bande.indd 2 22/01/2016 14:31:10 charte marocaine DU TOURISME RESPONSABLE avec bande.indd 2 22/01/2016 14:31:10 www.tourisme.gov.ma 2D DAMA avec bande.indd 1 22/01/2016 14:31:09 Le tourisme est un important vecteur de développement économique,

Plus en détail

Aménagement paysager résidence privée

Aménagement paysager résidence privée AVIS DU CONSEIL DU PATRIMOINE DE MONTRÉAL Le Conseil du patrimoine de Montréal est l instance consultative de la Ville en matière de patrimoine. Aménagement paysager résidence privée Adresse : Arrondissement

Plus en détail

Figure 1 : localisation des passerelles et du parc urbain à réaliser

Figure 1 : localisation des passerelles et du parc urbain à réaliser Crédit de Fr. 1'810'000.- pour la réalisation des passerelles du Collège et du Haut-Fourneau et pour le parc urbain en lien avec le projet «Delémont marée basse» Par le présent message, le Conseil communal

Plus en détail

L Empreinte de l eau, source de gouvernance

L Empreinte de l eau, source de gouvernance Mémoire L Empreinte de l eau, source de gouvernance Présenté à l Office de consultation publique de Montréal par Aqua Climax inc. 29 août 2013 Mémoire rédigé par : Bastien Guérard Aqua Climax info@aquaclimax.com

Plus en détail

«Les objectifs et les enjeux de la RSE» Atelier n 1 07/10/15

«Les objectifs et les enjeux de la RSE» Atelier n 1 07/10/15 «Les objectifs et les enjeux de la RSE» Atelier n 1 07/10/15 Historique et contexte La révision de la norme ISO 26000 débutera en 2016 et portera notamment sur un développement plus précis des étapes de

Plus en détail

Pôle commun ACPR - AMF Rapport annuel 2014

Pôle commun ACPR - AMF Rapport annuel 2014 Pôle commun ACPR - AMF Rapport annuel 2014 Natalie LEMAIRE Olivier FLICHE Conférence de presse 5 juin 2015 Sommaire 1. Bilan 2014 1. Les missions permanentes 1. Assurance Banque Épargne Info Service 2.

Plus en détail

Mémoire. Plan de développement durable du Québec. par le. Conseil régional de l environnement de l Abitibi-Témiscamingue

Mémoire. Plan de développement durable du Québec. par le. Conseil régional de l environnement de l Abitibi-Témiscamingue Mémoire Plan de développement durable du Québec par le Conseil régional de l environnement de l Abitibi-Témiscamingue 1 15 février 2005 Conseil régional de l environnement de l Abitibi-Témiscamingue 423,

Plus en détail

LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS

LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS Questions et éléments de réponse Principales références dans les encadrements ministériels Question Éléments de réponse 1) En quoi consiste

Plus en détail

LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE

LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE C E N T R E D E P A R T E M E N T A L D E G E S T I O N D E L A F O N C T I O N P U B L I Q U E T E R R I T O R I A L E D E L O I R E T C H E R LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE Je vous invite à prendre connaissance

Plus en détail

BRUIT ET REGLEMENTATION

BRUIT ET REGLEMENTATION BRUIT ET REGLEMENTATION Jusqu à la publication de la loi n 92-1444 du 31 décembre 1992 (codifiée dans le code de l environnement), le bruit n était pas réglementé par un texte général mais par un ensemble

Plus en détail

ACCORD D ALGER POUR LA RESTAURATION DE LA PAIX, DE LA SECURITE ET DU DEVELOPPEMENT DANS LA REGION DE KIDAL

ACCORD D ALGER POUR LA RESTAURATION DE LA PAIX, DE LA SECURITE ET DU DEVELOPPEMENT DANS LA REGION DE KIDAL ACCORD D ALGER POUR LA RESTAURATION DE LA PAIX, DE LA SECURITE ET DU DEVELOPPEMENT DANS LA REGION DE KIDAL Réaffirmant notre attachement à la troisième République du Mali ; Réaffirmant également notre

Plus en détail

FONDATION MEDITERRANEENNE D ETUDES STRATEGIQUES (Association loi de 1901, de préfiguration à une fondation)

FONDATION MEDITERRANEENNE D ETUDES STRATEGIQUES (Association loi de 1901, de préfiguration à une fondation) FONDATION MEDITERRANEENNE D ETUDES STRATEGIQUES (Association loi de 1901, de préfiguration à une fondation) STATUTS Art. 1 Constitution Il est créé entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui

Plus en détail

Le présent document doit être remis aux personnes accueillies et aux familles conjointement avec le livret d accueil de l établissement ou service.

Le présent document doit être remis aux personnes accueillies et aux familles conjointement avec le livret d accueil de l établissement ou service. Ce document présente le texte de l arrêté interministériel du 8 septembre 2003 (texte publié au Journal Officiel), qui constitue la Charte des droits et libertés de la personne accueillie dans les établissements

Plus en détail

Les Services d'assainissement Non Collectif (ANC)

Les Services d'assainissement Non Collectif (ANC) Les Services d'assainissement Non Collectif () 69 La Compétence L article L 2224-8 du Code Général des Collectivités Territoriales (modifié par la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 art. 159 et 161) précise

Plus en détail

Plan d action 2015-2019

Plan d action 2015-2019 Plan d action 2015-2019 La réalisation du plan d action de la Politique familiale de Nicolet a été rendue possible par le comité de travail : Geneviève Dubois, responsable des questions familiales et conseillère

Plus en détail

Le Plan de développement durable : son encadrement légal. par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint

Le Plan de développement durable : son encadrement légal. par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint Le Plan de développement durable : son encadrement légal par Léopold Gaudreau, sous-ministre adjoint Présentation à la journée de travail sur l intégration des principes de développement durable dans les

Plus en détail

Politique de l arbre DE LA VILLE DE SAINT-LAMBERT

Politique de l arbre DE LA VILLE DE SAINT-LAMBERT Politique de l arbre DE LA VILLE DE SAINT-LAMBERT TABLE DES MATIÈRES Message du maire 1 Les arbres de Saint-Lambert Page d histoire l urbanisation et la foresterie urbaine 2 L arbre urbain, une richesse

Plus en détail

PROCÉDURE EN CAS DE TEMPÊTE DE NEIGE OU DE VERGLAS

PROCÉDURE EN CAS DE TEMPÊTE DE NEIGE OU DE VERGLAS PROCÉDURE EN CAS DE TEMPÊTE DE NEIGE OU DE VERGLAS Texte adopté par le Comité exécutif de l'université Laval à sa séance du 23 novembre 2004 (CE-2004-523) La présente procédure vise à préciser les lignes

Plus en détail

Les activités seront calibrées en tenant compte des ressources à mobiliser et de l impact escompté.

Les activités seront calibrées en tenant compte des ressources à mobiliser et de l impact escompté. TERMES DE REFERENCE Recrutement d un(e) consultant national(e) pour la l assistance de la Cour des Comptes dans la finalisation et la mise en œuvre de sa stratégie de 1- Informations générales: Type de

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES Diplôme d Etat d éducateur spécialisé Guide à l'intention des membres de jurys de validation des acquis de l'expérience 1 / 26 Notice explicative Vous allez prochainement

Plus en détail

PLAN DE PARTENARIAT. 35 e COLLOQUE ANNUEL DE L ASSOCIATION DES ARCHE OLOGUES DU QUE BEC. 28 AVRIL AU 1 er MAI 2016 VILLE DE MONTMAGNY

PLAN DE PARTENARIAT. 35 e COLLOQUE ANNUEL DE L ASSOCIATION DES ARCHE OLOGUES DU QUE BEC. 28 AVRIL AU 1 er MAI 2016 VILLE DE MONTMAGNY PLAN DE PARTENARIAT 35 e COLLOQUE ANNUEL DE L ASSOCIATION DES ARCHE OLOGUES DU QUE BEC 28 AVRIL AU 1 er MAI 2016 VILLE DE MONTMAGNY MISE EN CONTEXTE Animée par les forces vives de professionnels et d étudiants

Plus en détail

Le réseau hydrographique

Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique Le réseau hydrographique de la MRC représente un milieu aquatique d environ 600 kilomètres de cours d eau et du double de rives. Le fleuve Saint-Laurent représente le grand collecteur

Plus en détail

Être acteur de la protection sociale complémentaire en entreprise. Guide des négociateurs

Être acteur de la protection sociale complémentaire en entreprise. Guide des négociateurs Être acteur de la protection sociale complémentaire en entreprise Guide des négociateurs La protection sociale complémentaire en entreprise Complémentaire santé prévoyance - retraite 2 Préambule L offre

Plus en détail

Gestion des infrastructures

Gestion des infrastructures Gestion des infrastructures Enjeux et nouveautés présenté par Ève Roussel, ing. Direction Expertise et Développement des infrastructures 6 novembre 2014 Gestion des infrastructures Mise en contexte (lois

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

TEXTES REGLEMENTAIRES ET LEGISLATIFS REGISSANT L OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME GESTION, PROTECTION ET PRESERVATION DU DPM

TEXTES REGLEMENTAIRES ET LEGISLATIFS REGISSANT L OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME GESTION, PROTECTION ET PRESERVATION DU DPM TEXTES REGLEMENTAIRES ET LEGISLATIFS REGISSANT L OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME GESTION, PROTECTION ET PRESERVATION DU DPM Ces textes sont relatifs au Processus Occupation Temporaire

Plus en détail

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN Proposées par UDAPEI du BAS-RHIN Union départementale des associations de parents, de personnes handicapées

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE SPECIALISATION : CONSEILLER EN ENVIRONNEMENT

DOSSIER PEDAGOGIQUE SPECIALISATION : CONSEILLER EN ENVIRONNEMENT MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION SPECIALISATION :

Plus en détail

Pour une véritable mixité sociale dans l arrondissement Ville-Marie

Pour une véritable mixité sociale dans l arrondissement Ville-Marie Pour une véritable mixité sociale dans l arrondissement Ville-Marie Mémoire présenté à l Office de consultation publique de Montréal dans le cadre de la consultation publique sur le Projet immobilier de

Plus en détail

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL. Mise à jour août 2010 1

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL. Mise à jour août 2010 1 CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL Mise à jour août 2010 1 I ) STRUCTURE ET MISSIONS DU CADRE D EMPLOIS Les rédacteurs territoriaux constituent un cadre d emplois administratif de catégorie B au sens de

Plus en détail

Adapter la stratégie de développement durable du gouvernement québécois à la réalité montréalaise

Adapter la stratégie de développement durable du gouvernement québécois à la réalité montréalaise Adapter la stratégie de développement durable du gouvernement québécois à la réalité montréalaise Mémoire soumis par le Et présenté à la Commission des transports et de l environnement À l égard du projet

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

Avis n 2016-004 du 13 janvier 2016 portant sur le projet d ordonnance relative aux gares routières et emplacements d arrêt

Avis n 2016-004 du 13 janvier 2016 portant sur le projet d ordonnance relative aux gares routières et emplacements d arrêt Avis n 2016-004 du 13 janvier 2016 portant sur le projet d ordonnance relative aux gares routières et emplacements d arrêt L Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (ci-après l Autorité),

Plus en détail

Patrimoine Mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

Patrimoine Mondial ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Patrimoine Mondial Distribution limitée 25 COM WHC-01/CONF.208/14 Paris, le 31 octobre 2001 Original : anglais/français ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION

Plus en détail

Appel à projets 2010 du Département de Paris pour développer l économie sociale et solidaire notamment l insertion par l activité économique

Appel à projets 2010 du Département de Paris pour développer l économie sociale et solidaire notamment l insertion par l activité économique DIRECTION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L EMPLOI 8, rue de Cîteaux 75012 PARIS Appel à projets 2010 du Département de Paris pour développer l économie sociale et solidaire notamment l insertion par

Plus en détail

Commune de Weiswampach

Commune de Weiswampach Commune de Weiswampach Administration communale de Weiswampach Om Lehmpudel L-9991 Weiswampach Tél.: 97 80 75-1 MODIFICATION PONCTUELLE DU PLAN D AMENAGEMENT GENERAL DE LA COMMUNE DE WEISWAMPACH Localité

Plus en détail

Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015

Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015 Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015 1. Aperçu de l'approche du gouvernement fédéral concernant le développement

Plus en détail

FONDS DE PARTENARIAT POUR LE CARBONE FORESTIER (FPCF) SEPTIÈME RÉUNION DU COMITÉ DES PARTICIPANTS 2-3 novembre 2010 Washington, DC

FONDS DE PARTENARIAT POUR LE CARBONE FORESTIER (FPCF) SEPTIÈME RÉUNION DU COMITÉ DES PARTICIPANTS 2-3 novembre 2010 Washington, DC FONDS DE PARTENARIAT POUR LE CARBONE FORESTIER (FPCF) SEPTIÈME RÉUNION DU COMITÉ DES PARTICIPANTS 2-3 novembre 2010 Washington, DC Résolution PC/7/2010/1 Proposition de mesures pour l état de préparation

Plus en détail

Loi NOTRe, LTE Les évolutions à venir pour les collectivités

Loi NOTRe, LTE Les évolutions à venir pour les collectivités Loi NOTRe, LTE Les évolutions à venir pour les collectivités Cet été 2015 a vu la publication de deux lois importantes pour l'exercice de la politique de gestion des déchets au niveau territorial : la

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT LOCAL

POLITIQUE D ACHAT LOCAL POLITIQUE D ACHAT LOCAL 1. VISION... 2. PORTÉE... 3. PÉRIODE D'APPLICATION 4. RESPONSABILITÉS 5. PRINCIPES DIRECTEURS 5.1 VITRINE DE CHOIX POUR LES PRODUITS RÉGIONAUX 5.2 PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE ALIMENTS

Plus en détail

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise

Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise PLAN D ACTION Le plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010 2015 ENSEMBLE POUR UNE MÉTROPOLE DURABLE Le Plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010-2015 mobilise

Plus en détail

Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social

Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social Orientation des élèves de troisième intéressés par des études conduisant à des métiers du sanitaire et du social Éléments d information à l intention des professeurs de Troisième À la rentrée 2011, le

Plus en détail

la possibilité aux élèves de finaliser le choix de leur parcours de formation, sans pour autant effectuer un choix définitif de champ professionnel.

la possibilité aux élèves de finaliser le choix de leur parcours de formation, sans pour autant effectuer un choix définitif de champ professionnel. La classe de 3 ème préparatoire aux formations professionnelles Document d accompagnement pédagogique I- Le cadre réglementaire Il est défini par la circulaire n 2011-128 du 26 aout 2011, publiée au BO

Plus en détail

Développement durable et espaces protégés

Développement durable et espaces protégés Développement durable et espaces protégés 50 Anniversaire Loi Malraux Rencontres régionales Languedoc Roussillon Session des 11, 12 et 13 février 2013 NARBONNE La notion de développement durable Rapport

Plus en détail

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Réunion du GT CSFPE réforme territoriale L accompagnement RH de la réforme 27 mai 2015 1 Le calendrier 22 avril 2015 : communication en Conseil

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Date d'approbation Date modification POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Date d'approbation Date modification TABLE DES MATIÈRES 1.0 Préambule... 1 2.0 Objectifs... 1 3.0 Valeurs organisationnelles...

Plus en détail

ANNEXE II PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

ANNEXE II PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEXE II PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL 1 DISPOSITIONS GENERALES 1.1 Objectifs La formation en milieu professionnel permet de découvrir les réalités du monde professionnel (activités et

Plus en détail

LE PERMIS DE CONSTRUIRE

LE PERMIS DE CONSTRUIRE LE PERMIS DE CONSTRUIRE INTRODUCTION Quand peut-on démarrer les travaux d'aménagements ou de construction? Certains projets sont dispensés de formalité, d autres sont obligatoirement soumis à déclaration

Plus en détail

Page 1. Juin 2015. RADDHO, Mermoz x Pyrotechnie, Villa N 11 Email: raddho@orange.sn, Tél : 33 865 00 30

Page 1. Juin 2015. RADDHO, Mermoz x Pyrotechnie, Villa N 11 Email: raddho@orange.sn, Tél : 33 865 00 30 Organisation Non Gouvernementale ayant Statut spécial à l ECOSOC aux Nations Unies, membre observateur à la Commission Africaine des Droits de l Homme et des Peuples (CADHP) de l Union Africaine Juin 2015

Plus en détail

Appel à Candidature. Entrepreneur social

Appel à Candidature. Entrepreneur social Appel à Candidature Entrepreneur social «Etude de faisabilité et création d un espace de co-working sur la commune de Tournefeuille» 1) Eléments de contexte Depuis 2006, La Maison de l emploi et de la

Plus en détail

COMITÉS DE L ORDRE ET MANDATS

COMITÉS DE L ORDRE ET MANDATS COMITÉS STATUTAIRES COMITÉS DE L ORDRE ET MANDATS 1. Conseil d administration 2. Comité exécutif 3. Comité d'inspection professionnelle 4. Conseil de discipline 5. Comité de révision des plaintes 6. Comité

Plus en détail

Charte éthique de la Fegems

Charte éthique de la Fegems Charte éthique de la Fegems Charte éthique de la Fegems respect des principes et reconnaissance des valeurs communes Les membres de la Fegems affirment que la vieillesse est une étape de l'existence pendant

Plus en détail

Rapport biennal de la Commission Nationale d Évaluation des Politiques de l État Outre-mer Dossier de presse du 14 octobre 2014

Rapport biennal de la Commission Nationale d Évaluation des Politiques de l État Outre-mer Dossier de presse du 14 octobre 2014 Rapport biennal de la Commission Nationale d Évaluation des Politiques de l État Outre-mer Dossier de presse du 14 octobre 2014 Contact presse : mompresse@outre-mer.gouv.fr LA CNÉPÉOM Instituée par l article

Plus en détail

Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001

Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001 Atelier d échanges CCI N 2 Mise en place d un système de management de l énergie ISO50001 02/02/2016 Gilles LAURENT 06 21 83 16 58 Le management selon le système ISO 50001 Présentation de la norme Date

Plus en détail

investir et s implanter en russie

investir et s implanter en russie investir et s implanter en russie tous les risques sont évidents quand vous savez ce que vous cherchez Maîtriser les risques en comprenant les us et coutumes des marchés locaux Les investissements sont

Plus en détail

RAPPORT N 2012-3 3. 1. 19. au CONSEIL GÉNÉRAL. Séance du 25/06/2012

RAPPORT N 2012-3 3. 1. 19. au CONSEIL GÉNÉRAL. Séance du 25/06/2012 Direction de l'action sociale Service insertion RAPPORT N 2012-3 3. 1. 19 au CONSEIL GÉNÉRAL Séance du 25/06/2012 Plan stratégique départemental d'insertion 2012-2014. Vingt ans après l instauration du

Plus en détail

Termes de référence du Réseau CIVINET Francophone

Termes de référence du Réseau CIVINET Francophone ACTIONS IN THE FIELD OF URBAN MOBILITY Termes de référence du Réseau CIVINET Francophone Le réseau CIVITAS des villes francophones pour la mobilité durable Termes de référence du Réseau CIVINET Francophone

Plus en détail