La SaarLB et les caisses d épargne de la région financent Center Parcs Bostalsee un investissement majeur pour le tourisme

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La SaarLB et les caisses d épargne de la région financent Center Parcs Bostalsee un investissement majeur pour le tourisme"

Transcription

1 Communiqué de presse La SaarLB et les caisses d épargne de la région financent Center Parcs Bostalsee un investissement majeur pour le tourisme Sarrebruck, le 03/08/2011. Le plus important projet touristique jamais réalisé dans le Land de Sarre, prend de plus en plus forme : le projet Center Parcs Bostalsee. La SaarLB prête, conjointement avec des caisses d épargne de la région et la SIKB (Saarländische Investitionskreditbank), des fonds. «Il s agit là d un autre exemple d envergure qui illustre comment nous, du côté de la SaarLB, nous nous engageons à côté des caisses d épargne locales pour le développement de notre région. Ce projet est un investissement clé dans le domaine du tourisme», explique le membre du Comité de direction de la SaarLB, Frank Eloy, à l occasion d une conférence de presse organisée aujourd hui même à Sarrebruck avec les parties prenantes du projet. Le projet comprend la construction et l exploitation d un parc de vacances et de loisirs d une surface de 90 ha en bordure du lac Bostalsee et comptera 500 maisons de vacances ainsi que des équipements collectifs. Le montant total de ce projet s élève à quelque 130 millions d euros, dont 86 millions d euros seront financés grâce à des crédits octroyés par un consortium de la SaarLB ensemble avec les caisses d épargne sarroises et quatre caisses d épargne du Land voisin de Rhénanie-Palatinat ainsi que la SIKB. «Cette collaboration de la SaarLB avec les caisses d épargne sarroises et quatre caisses d épargne du Land de Rhénanie-Palatinat pour le financement illustre la force du groupe financier des caisses d épargne dans la région. La contribution de la SaarLB y consiste notamment, en plus du volet financier, à apporter ses compétences en matière de conseil et de structuration», dit Franz Josef Schumann, président du Sparkassenverband Saar (groupement des Landesbank Saar Sarrebruck Téléphone : Courriel : HRA 8589 TI Sarrebruck Ursulinenstraße 2 Fax : Internet:

2 Page 2 sur 5 Communiqué de presse du 03/08/2011 caisses d épargne de Sarre). Cela aura permis d élaborer, conjointement avec les caisses d épargne régionales, un plan de financement solide», complète Klaus-Dieter Schmitt, membre du Comité de direction de la caisse d épargne du district de St. Wendel. «Le nouveau parc de Center Parcs contribuera fortement à renforcer encore l attrait de la région du Bostalsee et, au-delà, de toute la région en tant que destination touristique», soulignent Udo Recktenwald, conseiller du Land du district de St. Wendel, et Andreas Veit, maire de la commune de Nohfelden. Le projet devrait permettre de créer entre 300 et 350 emplois. Il consolidera en outre la force économique de toute la région. Déjà, un groupe de soumissionnaires sarrois a remporté le marché de la viabilisation extérieure et intérieure. Dans le futur aussi, l exploitant veillera à faire appel à des entreprises locales pour l entretien du parc. Une excellente collaboration de toutes les parties prenantes C est notamment grâce à l engagement, à côté du groupe financier des caisses d épargne, de la Projektgesellschaft Bostalsee (PGB) et du groupe SHS Strukturholding Saar que ce projet d envergure pourra enfin voir le jour. Ils étaient impliqués dès le début dans la conception globale du projet mais également dans la recherche d investisseurs. Finalement, c est la collaboration constructive de toutes les parties prenantes qui a permis, malgré les revers temporaires liés à la crise financière et économique, la réalisation de Center Parcs au Bostalsee. Frédéric Durousseau du Groupe Pierre & Vacances/Center Parcs explique l attrait du site Bostalsee. Sa localisation en zone frontalière permettra à 12,8 millions d habitants de s y rendre en guère plus de deux heures de route. Son emplacement au bord du lac est un autre atout, une situation privilégiée telle que seul un autre parc de vacances de Center Parcs en France en bénéficie. Par ailleurs, Durousseau a vanté les bonnes conditions existant dans la Sarre pour

3 Page 3 sur 5 Communiqué de presse du 03/08/2011 développer le tourisme. Ainsi, souligne-t-il : «Nous sommes fiers de pouvoir réaliser le projet Center Parcs Bostalsee avec des partenaires aussi forts que la Projektgesellschaft Bostalsee, la SHS et la SaarLB.» Votre correspondant : Dieter Gläsener Porte-parole de la SaarLB Tél. : Portable : Courriel : Contexte du projet Center Parcs Bostalsee : Le projet Center Parcs Bostalsee comprend la construction et l exploitation d un par de vacances et de loisirs avec 500 maisons de vacances ainsi que des équipements collectifs (dont un grand espace aquatique ludique avec des bassins à vagues, Market Dome). Il est conçu de manière à permettre d y passer des vacances pendant toute l année, d y bénéficier d un vaste éventail d activités sportives et autres, d offres de restauration et d un supermarché. Le bâtiment central ne sera pas exclusivement réservé aux clients du Parc mais sera également accessible aux visiteurs d un jour. Contrairement aux parcs classiques de Center Parcs, il s agira ici de permettre l accès aux équipements du parc aux personnes extérieures tout comme de faciliter l accès des hôtes du parc aux infrastructures autour du lac et dans toute la région. La Projektgesellschaft Bostalsee GmbH, une société de participation financière de la Société pour le développement de la Sarre (Gesellschafter Landesentwicklungsgesellschaft Saar GmbH, LEG), le district de St. Wendel et la commune de Nohfelden ont prise en charge la mise à disposition des terrains et des infrastructures. L investisseur de l unité centrale est la SHS Strukturholding Saar GmbH.

4 Page 4 sur 5 Communiqué de presse du 03/08/2011 Le parc de vacances sera exploité par la société Center Parcs Bungalowpark Bostalsee GmbH, dans laquelle Center Parcs Europe NV (dont la société Pierre & Vacances SA est la société mère) détient 92 % des parts. Les 500 maisons de vacances (d une superficie entre 52 et 146 mètres carrés) seront vendues à des investisseurs privés. Center Parcs louera ces maisons pour une durée initiale de 15 ans en vue de les louer à ses hôtes, et les équipements collectifs du parc et ses infrastructures pour une durée de 30 ans. Le concept Center Parcs, né aux Pays-Bas, existe depuis plus de 40 ans. La présence de Center Parcs en Allemagne remonte également à loin, puisque le premier Parc, dans les Monts Eifel, a vu le jour en Le Bostalsee est le 5ème site de Center Parcs en Allemagne.

5 Page 5 sur 5 Communiqué de presse du 03/08/2011 La SaarLB La Landesbank Saar (SaarLB) s est positionnée avec succès comme la banque d affaires franco-allemande. Avec un total du bilan s établissant à près de 19 milliards d euros, nous sommes le plus important établissement de crédit de la région. Nos marchés se situent en Sarre et, dans la France voisine, tout particulièrement dans les puissants centres économiques du Grand Est. Nous concentrons nos activités sur les PME, le financement de l'immobilier à usage commercial et la gestion du patrimoine de clients fortunés. Autant pour l Allemagne que pour la France, nous offrons notre expérience «transfrontalière» des marchés et notre connaissance des usages commerciaux ainsi que des règles juridiques. Nos collaborateurs parfaitement bilingues s occupent de nos clients. Nos activités commerciales sont complétées par le financement d organismes publics, majoritairement régionaux, ainsi que de projets dans le domaine des énergies renouvelables. La SaarLB est habilitée à émettre des obligations foncières en vertu de la législation correspondante ainsi que toutes obligations par ailleurs. Elle est affiliée à la fédération des banques allemandes d émission de lettres de gage (vdp). Comme banque centrale des caisses d épargne sarroises et partenaire du groupement Sparkassen-Finanzgruppe Saar, nos activités de syndication sont intenses avec les caisses d épargne de la région. Nous sommes par ailleurs un centre de compétence en matière de financement d entreprise, d opérations sur titres et d opérations commerciales avec l étranger, notamment. Les actionnaires sont la BayernLB (49,9 %), le Land de Sarre (35,2 %) et le Sparkassenverband Saar (14,9 %). La SaarLB compte 520 collaborateurs (selon le rapport annuel 2010).

Strasbourg, 28.03.2014.

Strasbourg, 28.03.2014. Communiqué de presse Soirée sur la politique économique franco-allemande à l EM Strasbourg Business School avec Prof. Dr. Frank Baasner et François Loos Strasbourg, 28.03.2014. La banque régionale franco-allemande

Plus en détail

Mercredi 20 juin 2012 10h00 17h00 Sarrebruck Centre des congrès. Congrès technique sur les énergies renouvelables Tendances et financement

Mercredi 20 juin 2012 10h00 17h00 Sarrebruck Centre des congrès. Congrès technique sur les énergies renouvelables Tendances et financement Programme du 20 juin 2012 Mercredi 20 juin 2012 10h00 17h00 Sarrebruck Centre des congrès Énergie. Avenir. Opportunités. Congrès technique sur les énergies renouvelables Tendances et financement Nos partenaires

Plus en détail

Construisez votre stratégie patrimoniale

Construisez votre stratégie patrimoniale Allianz Life Luxembourg Construisez votre stratégie patrimoniale Avec des produits et des services taillés sur mesure en fonction de vos besoins Le groupe Allianz dans le monde Allianz Life Luxembourg

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

Modèle économique et financement du projet

Modèle économique et financement du projet Center Parcs Le Rousset Montceau-Les-Mines 24 juin 2015 Modèle économique et financement du projet 1 Définitions des principaux termes utilisés 1/ S.E.M. - Société d Economie Mixte : Société dont le capital

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

- Communiqué de presse-

- Communiqué de presse- - Communiqué de presse- Création de la Foncière Rénovation Montagne et des foncières locales en station en collaboration avec les collectivités locales 25 avril 2013 Afin de lutter contre la débanalisation

Plus en détail

À quoi sert une banque?

À quoi sert une banque? À quoi sert une banque? Trois fonctions clés La banque remplit trois fonctions essentielles. Elle collecte, gère vos dépôts, et vous fournit des moyens de paiement (chéquier, carte bancaire, ordre de virement

Plus en détail

Avenant àla Convention avec l Etat

Avenant àla Convention avec l Etat Avenant àla Convention avec l Etat 14 septembre 2010 1 20 années d un partenariat sans précédent : 1987 à aujourd hui Une Convention signée le 24 mars 1987 entre TWDC, l Etat français, la Région Ile de

Plus en détail

Le tourisme, un impératif national d avenir...

Le tourisme, un impératif national d avenir... Le tourisme, un impératif national d avenir... 2 Le développement du tourisme est consacré par le Schéma Directeur de l Aménagement Touristique SDAT qui vise une «mise en tourisme» de l Algérie à l horizon

Plus en détail

Découvrez le centre sportif & hôtelier «Les Isles» aux Diablerets

Découvrez le centre sportif & hôtelier «Les Isles» aux Diablerets Découvrez le centre sportif & hôtelier «Les Isles» aux Diablerets Un projet imaginé par Richter Dahl Rocha & Associés architectes SA 2015/photomontage UNE OFFRE ATTRACTIVE POUR LES HÔTES ET LES HABITANTS

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et suivants)

Plus en détail

Une résidence exploitée par Euro Disney Associés S.C.A. Un référencement

Une résidence exploitée par Euro Disney Associés S.C.A. Un référencement Une résidence exploitée par Euro Disney Associés S.C.A. Un référencement Marne-la-Vallée, puissant pôle d'attraction 40 ans d aménagement novateur : territoire d expérimentation et véritable précurseur

Plus en détail

Création de Fonds Communs de Placement à Risque

Création de Fonds Communs de Placement à Risque LA RÉGION SOUTIENT LES ENTREPRISES LOCALES Création de Fonds Communs de Placement à Risque Pour mieux accompagner la création d entreprise, pour soutenir sa croissance et faciliter sa reprise DOSSIER DE

Plus en détail

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016 La place bancaire de Zurich Faits et chiffres Edition 2015/2016 Avant-propos Pour la région zurichoise, la place bancaire de Zurich revêt une importance décisive. Elle apporte une contribution significative

Plus en détail

La SEM Régionale des Pays de la Loire, outil essentiel contre la crise

La SEM Régionale des Pays de la Loire, outil essentiel contre la crise La SEM Régionale des, outil essentiel contre la crise Dossier de presse Conférence de presse La Roche-sur-Yon, 8 juin 2009 Sommaire : Communiqué de synthèse En annexe : - Fiches SEM - Note de conjoncture

Plus en détail

Source : l économie du vélo, Atout France / Atlermodal 2009. L économie du vélo en France

Source : l économie du vélo, Atout France / Atlermodal 2009. L économie du vélo en France Source : l économie du vélo, Atout France / Atlermodal 2009 L économie du vélo en France Le contexte En 2009, Atout France a publié le rapport «Économie du vélo», à la demande du coordonnateur interministériel

Plus en détail

Le Fonds de solidarité FTQ : Partie prenante à la solution pour l industrie du capital de risque au Canada

Le Fonds de solidarité FTQ : Partie prenante à la solution pour l industrie du capital de risque au Canada Le Fonds de solidarité FTQ : Partie prenante à la solution pour l industrie du capital de risque au Canada Rôle clé dans la structuration de l industrie du CR Modèle de création d emplois de qualité et

Plus en détail

www.odgpatrimoine.com Notre mission : créer, consolider, construire votre capital immobilier

www.odgpatrimoine.com Notre mission : créer, consolider, construire votre capital immobilier www.odgpatrimoine.com Notre mission : créer, consolider, construire votre capital immobilier Ce sont les rencontres qui nous enrichissent! Alors.rencontrons nous! Odgpatrimoine Pourquoi l immobilier? La

Plus en détail

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France!

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! Communiqué de presse - juillet 2015 Bilan 1 er semestre 2015 et prévisions de réservations estivales Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! En ce début de saison estivale 2015,

Plus en détail

LA CRH EST LA CENTRALE FRANCAISE DE REFINANCEMENT DU LOGEMENT. son unique activité est le refinancement des prêts acquéreurs au Logement des banques

LA CRH EST LA CENTRALE FRANCAISE DE REFINANCEMENT DU LOGEMENT. son unique activité est le refinancement des prêts acquéreurs au Logement des banques LA CRH EST LA CENTRALE FRANCAISE DE REFINANCEMENT DU LOGEMENT son unique activité est le refinancement des prêts acquéreurs au Logement des banques 1 PRÉSENTATION DE LA CRH La CRH est un établissement

Plus en détail

Définition du tourisme d affaires

Définition du tourisme d affaires Décembre 2007 Définition du tourisme d affaires Activité économique générée par les congrès, séminaires, conventions, salons. Ces événements ne relèvent pas du tourisme mais contribuent puissamment à l

Plus en détail

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme CRT Picardie Enquête auprès des acteurs du tourisme 1 Votre entreprise ou structure / organisme institutionnel Votre nom : Votre titre : Votre e-mail : (pour pourvoir vous envoyer le résultat de l enquête)

Plus en détail

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E Conclusion d un accord de partenariat pour l implantation d une usine au sein d Atlantic Free Zone à Kénitra De gauche à droite : M. Abdellatif Hadj Hamou, Président du Directoire de MEDZ, M. Alexandre

Plus en détail

Siemens fournit 150 éoliennes pour le plus vaste projet éolien offshore des Pays-Bas

Siemens fournit 150 éoliennes pour le plus vaste projet éolien offshore des Pays-Bas Secteur Energy Presse Erlangen, le 15 mai 2014 Siemens fournit 150 éoliennes pour le plus vaste projet éolien offshore des Pays-Bas Valeur totale de la commande : plus de 1,5 milliard d euros Combinaison

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Section K : ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D ASSURANCE Cette section comprend les activités des

Plus en détail

Synopsis Fortis de l année 1998

Synopsis Fortis de l année 1998 Synopsis Fortis de l année 1998 1 Synopsis de l année 1998 Dans le courant de 1999, les activités de la Générale de Banque et de la CGER en Belgique et de MeesPierson, de la Generale Bank Nederland et

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

La place financière: moteur de l économie suisse

La place financière: moteur de l économie suisse La place financière: moteur de l économie suisse Association suisse des banquiers Juliet 2013 Table des matières 1. L Association suisse des banquiers 2. La place financière: acteurs et réglementation

Plus en détail

Qui sommes-nous? Acteur de référence dans le domaine des produits patrimoniaux, Financière Magellan est reconnue pour son approche «haute couture».

Qui sommes-nous? Acteur de référence dans le domaine des produits patrimoniaux, Financière Magellan est reconnue pour son approche «haute couture». Qui sommes-nous? Financière Magellan a pour activité la conception et l ingénierie de solutions de placement et d optimisation fiscale, tous secteurs de l investissement confondus. Elle se singularise

Plus en détail

SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS

SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS VOUS ÊTES UN PARTICULIER FORTUNÉ ÉVOLUANT DANS UN ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL NOUS CONSTRUISONS POUR VOUS DES SOLUTIONS HAUT

Plus en détail

RECHERCHE DOCUMENTAIRE ET RÉSULTATS DE L ÉTUDE DES CLIENTÈLES TOURISTIQUES 2014 ALTIMAX - NOVEMBRE 2014 F I C H E M A R C H É

RECHERCHE DOCUMENTAIRE ET RÉSULTATS DE L ÉTUDE DES CLIENTÈLES TOURISTIQUES 2014 ALTIMAX - NOVEMBRE 2014 F I C H E M A R C H É L E M A R C H É B E L G E RECHERCHE DOCUMENTAIRE ET RÉSULTATS DE L ÉTUDE DES CLIENTÈLES TOURISTIQUES 2014 ALTIMAX - NOVEMBRE 2014 33 F I C H E M A R C H É SOMMAIRE 1. DONNÉES DE CADRAGE 2. TENDANCES DE

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE

ACCOMPAGNER LA TRANSITION ENERGETIQUE Conséquence d une consommation d énergie croissante et d une augmentation des coûts, la facture énergétique de la France s est élevée à 2,4 % du PIB en 2011, contre 1 % en 1990. L enjeu de la transition

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Signature Convention de partenariat Ville de Paris Région Guadeloupe. Espace régional du Raizet, Abymes Le 8 septembre 2010 10h30

DOSSIER DE PRESSE Signature Convention de partenariat Ville de Paris Région Guadeloupe. Espace régional du Raizet, Abymes Le 8 septembre 2010 10h30 DOSSIER DE PRESSE Signature Convention de partenariat Ville de Paris Région Guadeloupe Espace régional du Raizet, Abymes Le 8 septembre 2010 10h30 SYNTHESE UNE CONVENTION DE PARTENARIAT POUR Développer

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-172 du 29 novembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Crédit Foncier et Communal d Alsace et de Lorraine Banque par la société Crédit Mutuel

Plus en détail

Succès de l'introduction en bourse de Vectrane sur l Eurolist B by Euronext Paris

Succès de l'introduction en bourse de Vectrane sur l Eurolist B by Euronext Paris Communiqué de Presse 13 décembre 2005 Succès de l'introduction en bourse de Vectrane sur l Eurolist B by Euronext Paris Vectrane se félicite du succès rencontré par le placement de ses actions. D un montant

Plus en détail

LCGB. Conseil syndical. Vivre et travailler dans la Grande Région. www.lcgb.lu. Editeur resp.: LCGB I 11, rue du Commerce I L-1012 Luxembourg

LCGB. Conseil syndical. Vivre et travailler dans la Grande Région. www.lcgb.lu. Editeur resp.: LCGB I 11, rue du Commerce I L-1012 Luxembourg www.lcgb.lu Editeur resp.: LCGB I 11, rue du Commerce I L-1012 Luxembourg Confédération Luxembourgeoise des Syndicats Chrétiens LCGB Conseil syndical 16 Octobre 2010 Vivre et travailler dans la Grande

Plus en détail

Résidences pieds dans l eau, placements à revenu garanti, produits d investissement retraite... découvrez tous nos produits, services et avantages

Résidences pieds dans l eau, placements à revenu garanti, produits d investissement retraite... découvrez tous nos produits, services et avantages Spécial INVESTISSEMENTS A LʼILE MAURICE CONFÉRENCES «investir à l île Maurice» Paris, mardi 16 avril à 18h30 Lyon, jeudi 18 avril à 18h00 Bordeaux, mardi 23 avril à 18h00 Résidences pieds dans l eau, placements

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE III 1/5

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE III 1/5 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE III 1/5 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE III (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

Création de la Plateforme numérique d'infomédiation du tourisme français

Création de la Plateforme numérique d'infomédiation du tourisme français Création de la Plateforme numérique d'infomédiation du tourisme français Le tourisme français point d'appui de l'image et du rayonnement de la France De l ordre de 80 millions de visiteurs étrangers se

Plus en détail

Sommaire. Informations clés... 04. Profil... 06. Corporate et Institutional Banking... 08. Retail Banking... 10. Private Banking...

Sommaire. Informations clés... 04. Profil... 06. Corporate et Institutional Banking... 08. Retail Banking... 10. Private Banking... _ FR Sommaire Informations clés... 04 Profil... 06 Corporate et Institutional Banking... 08 Retail Banking... 10 Private Banking... 12 Treasury et Financial Markets... 14 La BIL à votre service depuis

Plus en détail

Le réseau des lacs alpins

Le réseau des lacs alpins François TRUSSON Chargé de mission «montagne», Conseil régional Rhône-Alpes Le réseau des lacs alpins L es montagnes occupent une place importante dans la maîtrise et à la réduction des pollutions, mais

Plus en détail

BIL Belgique À vos côtés, pour vous.

BIL Belgique À vos côtés, pour vous. FR banque privée BIL Belgique À vos côtés, pour vous. BELGIUM BIL Belgique À vos côtés, pour vous. Enseigne réputée et reconnue dans la plus pure tradition des banques privées internationales, BIL Belgique

Plus en détail

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Office Avenue Montouge (92) office-avenue.fr Office Avenue office-avenue.fr Espaces Business Montrouge A partir de 97.251 HT Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Montrouge Hauts de Seine

Plus en détail

BHW Luxembourg. Des conditions de rêve pour votre patrimoine immobilier. L épargne-logement BHW et le financement de la construction

BHW Luxembourg. Des conditions de rêve pour votre patrimoine immobilier. L épargne-logement BHW et le financement de la construction BHW Luxembourg Des conditions de rêve pour votre patrimoine immobilier L épargne-logement BHW et le financement de la construction 2 BHW Dispo maxx La flexibilité liée à la prévoyance avec BHW Dispo maxx

Plus en détail

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009

QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN. 7 avril 2009 ETUDE DE CLIENTELE TOURISTIQUE DU LIMOUSIN 7 avril 2009 Objectifs de l enquête Définir les caractéristiques des clientèles touristiques du Limousin : motivations, profils et comportements Mesurer leur

Plus en détail

un bâtiment ouvert sur la nature

un bâtiment ouvert sur la nature e n st un bâtiment ouvert sur la nature Un espace de travail ouvert sur la nature Le bâtiment est situé dans un parc paysagé. Le jardin entre à l intérieur du bâtiment, s ouvre sur les patios et doubles

Plus en détail

Campus Paris Saclay. Enquête sur les usages, transports, logements et services. L enquête en ligne. Les bonnes pratiques identifiées par le benchmark

Campus Paris Saclay. Enquête sur les usages, transports, logements et services. L enquête en ligne. Les bonnes pratiques identifiées par le benchmark Campus Paris Saclay L enquête en ligne Les déplacements : des spécificités par statut L équipement : un intérêt marqué pour les transports doux et les services pratiques Le logement : des attentes et des

Plus en détail

AUGMENTATION DE CAPITAL NATIXIS

AUGMENTATION DE CAPITAL NATIXIS AUGMENTATION DE CAPITAL NATIXIS QUESTIONS / REPONSES 1. Pourquoi faire cette augmentation de capital maintenant alors que les marchés financiers sont en crise et le cours de Natixis au plus bas? A quoi

Plus en détail

La Banque européenne d investissement en bref

La Banque européenne d investissement en bref La Banque européenne d investissement en bref En tant que banque de l Union européenne (UE), la Banque européenne d investissement (BEI) apporte ses financements et son savoir-faire à l appui de projets

Plus en détail

Savoir conjuguer Bourse et immobilier

Savoir conjuguer Bourse et immobilier Savoir conjuguer Bourse et immobilier Questions Quel nom porte une société par actions dont l activité consiste à investir dans l immobilier les capitaux qu elle collecte? Sous quel nom désigne-t-on l

Plus en détail

Projet de Loi Logement et Urbanisme portant sur : Les professions immobilières Les rapports locatifs La copropriété

Projet de Loi Logement et Urbanisme portant sur : Les professions immobilières Les rapports locatifs La copropriété DOSSIER DE PRESSE Chiffres de l immobilier au Projet de Loi Logement et Urbanisme portant sur : Les professions immobilières Les rapports locatifs La copropriété Sommaire P 2 et 3 Chiffres de l immobilier

Plus en détail

Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe

Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe Promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable en Europe L une des priorités stratégiques de l Union européenne consiste à promouvoir une énergie sûre, compétitive et durable pour l Europe. La BEI

Plus en détail

VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie)

VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie) VILLE DE CRUSEILLES (Haute-Savoie) CONSEIL MUNICIPAL DU 03 SEPTEMBRE 2015 NOTE DE SYNTHESE PERSONNEL 1- Personnel du service Animation : Augmentation du temps de travail 2- Suppression et création d un

Plus en détail

OFFICE DE TOURISME DE LOURDES CAHIER DES CHARGES POUR LA CREATION D UNE APPLICATION MOBILE

OFFICE DE TOURISME DE LOURDES CAHIER DES CHARGES POUR LA CREATION D UNE APPLICATION MOBILE OFFICE DE TOURISME DE LOURDES CAHIER DES CHARGES POUR LA CREATION D UNE APPLICATION MOBILE Lourdes, le 23 novembre 2011 1/ Contexte L Office de Tourisme de Lourdes lance une consultation en vue de la création

Plus en détail

«Mettre en pratique le développement durable dans son métier d hébergeur : un atout pour son offre touristique»

«Mettre en pratique le développement durable dans son métier d hébergeur : un atout pour son offre touristique» Centre Permanent d Initiatives pour l'environnement Pays de Morlaix-Trégor «Mettre en pratique le développement durable dans son métier d hébergeur : un atout pour son offre touristique» Association ULAMIR

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1ère demande Renouvellement 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION Nom de votre association :... Sigle:...

Plus en détail

Communiqué de Presse - 10 septembre 2009

Communiqué de Presse - 10 septembre 2009 Communiqué de Presse - 10 septembre 2009 L inauguration prochaine du nouveau Palais des Congrès (Square) repose la question de la diminution indispensable de la TVA dans l Horeca, particulièrement pour

Plus en détail

«Mieux vaut être malin et renoncer au dépôt de garantie en espèces!»

«Mieux vaut être malin et renoncer au dépôt de garantie en espèces!» «Mieux vaut être malin et renoncer au dépôt de garantie en espèces!» Je me réjouis, en ma qualité de fondateur d EuroKaution, de vous présenter une entreprise, qui a repris une vieille idée pour en faire

Plus en détail

Bilan 2014 et perspectives 2015

Bilan 2014 et perspectives 2015 Communiqué de presse - 9 janvier 2015 Bilan 2014 et perspectives 2015 Une année 2014 florissante et une année 2015 ambitieuse, marquée par la célébration du 60 e anniversaire de de France de France, leader

Plus en détail

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs 27 millions de visiteurs, dont 7 millions d étrangers et 0 millions de Français 44 millions de visiteurs au total pour Paris et sa région Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre Principales nationalités

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

UNIDEV CAPITAL FINANCE

UNIDEV CAPITAL FINANCE UNIDEV CAPITAL FINANCE Au service des courtiers Agenda Qui sommes-nous? Nos partenaires Marché cible Paramètres de prêt Comment soumettre un dossier Pourquoi faire affaire avec Unidev Capital Études de

Plus en détail

Encouragement de l Investissement et mobilisation des compétences marocaines du Monde

Encouragement de l Investissement et mobilisation des compétences marocaines du Monde Encouragement de l Investissement et mobilisation des compétences marocaines du Monde Marwan Berrada Chef du Service des études et de l action économique Ministère Chargé des Marocains Résidant à l Etranger

Plus en détail

Le nouveau classement

Le nouveau classement Le nouveau classement des hébergements touristiques marchands Comment décrocher les nouvelles étoiles? Edito Un an après la publication de la loi de développement et de modernisation des services touristiques,

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Services bancaires pour les petites et moyennes entreprises Ce que vous devez savoir

Services bancaires pour les petites et moyennes entreprises Ce que vous devez savoir 06 Services bancaires pour les petites et moyennes entreprises Ce que vous devez savoir La majorité des clients d affaires des banques sont de petites et moyennes entreprises (PME). En effet, les banques

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

L AVENIR S E D É C I D E A U J O U R D H U I

L AVENIR S E D É C I D E A U J O U R D H U I L AVENIR S E D É C I D E A U J O U R D H U I CHIFFRES CLÉS GROUPE EXPERTISE OFFRE sommaire s o m m a i r e préambule l avenirsedécideaujourd hui Depuis toujours l immobilier d investissement fait partie

Plus en détail

Commission de Surveillance du Secteur Financier

Commission de Surveillance du Secteur Financier COMMUNIQUE DE PRESSE 13/20 PUBLICATION DU RAPPORT D ACTIVITES 2012 DE LA COMMISSION DE SURVEILLANCE DU SECTEUR FINANCIER (CSSF) Même si cela peut paraître surprenant par des temps aussi mouvementés, l

Plus en détail

Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Marketing - Tourisme

Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Marketing - Tourisme Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques Une enquête commandée par : L Ardesi Midi-Pyrénées La Caisse des Dépôts et Consignations La Direction du Tourisme Le

Plus en détail

La Caisse d économie solidaire Desjardins

La Caisse d économie solidaire Desjardins La Caisse d économie solidaire Desjardins Notre mission Soutenir le développement de l économie sociale et solidaire en misant sur l entrepreneuriat collectif au sein de quatre réseaux : coopératif, communautaire,

Plus en détail

GOUVERNANCE & EMPLOI. La construction sociale du territoire de la Grande Région : une confusion entre les concepts de coopération et d intégration

GOUVERNANCE & EMPLOI. La construction sociale du territoire de la Grande Région : une confusion entre les concepts de coopération et d intégration GOUVERNANCE & EMPLOI La construction sociale du territoire de la Grande Région : une confusion entre les concepts de coopération et d intégration Franz CLEMENT CEPS/INSTEAD Les institutions de l espace

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE SEINE ET MARNE ARRONDISSEMENT DE TORCY COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 30 MARS 2015

DÉPARTEMENT DE SEINE ET MARNE ARRONDISSEMENT DE TORCY COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 30 MARS 2015 ! DÉPARTEMENT DE SEINE ET MARNE ARRONDISSEMENT DE TORCY COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 30 MARS 2015 Date de convocation : 24 mars 2015 Date de publication : 24 mars 2015 L'an deux

Plus en détail

Succès de l introduction en bourse de Tarkett

Succès de l introduction en bourse de Tarkett Succès de l introduction en bourse de Tarkett Prix de l offre : 29,00 euros par action, correspondant à une capitalisation boursière d environ 1.848 millions d euros Taille totale de l opération : environ

Plus en détail

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Aperçu Au cours de la première moitié des années 1990, le Canada était

Plus en détail

NOTE CONCERNANT LA CRÉATION DU PARC INDUSTRIEL DE BOUSKOURA

NOTE CONCERNANT LA CRÉATION DU PARC INDUSTRIEL DE BOUSKOURA SOCIETE DE GESTION ET D EXPLOITATION DU PARC INDUSTRIEL DE BOUSKOURA NOTE CONCERNANT LA CRÉATION DU PARC INDUSTRIEL DE BOUSKOURA C est en Septembre 1996 que la C.F.C.I.M. a décidé de lancer un projet concernant

Plus en détail

Transaction proposée entre Groupe TMX inc. et London Stock Exchange Group plc

Transaction proposée entre Groupe TMX inc. et London Stock Exchange Group plc Transaction proposée entre Groupe TMX inc. et London Stock Exchange Group plc Position de la FCCQ dans le cadre de la consultation publique tenue par l Autorité des marchés financiers 29 juin 2011 555,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Wifi public

DOSSIER DE PRESSE Wifi public DOSSIER DE PRESSE Wifi public Arras 2.0 poursuit sa modernisation: Arras, 1 ère ville du Pas-de-Calais à proposer le Wi-Fi public! SOMMAIRE UN ACCES INTERNET GRATUIT ET OUVERT A TOUS 4 L INSTALLATION DE

Plus en détail

Optez pour l immobilier dans votre contrat d assurance-vie

Optez pour l immobilier dans votre contrat d assurance-vie Publicité Optez pour l immobilier dans votre contrat d assurance-vie SwissLife Dynapierre Organisme de Placement Collectif Immobilier (OPCI géré par la Société de Gestion de Portefeuille Viveris Reim)

Plus en détail

INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE

INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE La Banque Centrale du Congo, Vu la loi n 005/2002 du 07 mai 2002

Plus en détail

assurer les investissements garantir les opportunités

assurer les investissements garantir les opportunités assurer les investissements garantir les opportunités LA MISSION DE LA MIGA Promouvoir l investissement direct à l étranger dans les pays en développement pour contribuer à la croissance économique, faire

Plus en détail

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Jean-Michel Silberstein Délégué Général CNCC Christophe Garot CNCC UNIBAIL-RODAMCO Le CNCC Le CNCC, Conseil National des Centres

Plus en détail

Membre du INVESTISSEMENT PME FIP FRANCE. Financer les PME. favorise la croissance

Membre du INVESTISSEMENT PME FIP FRANCE. Financer les PME. favorise la croissance Membre du FIP FRANCE INVESTISSEMENT PME Financer les PME favorise la croissance Présentation du FIP FRANCE INVESTISSEMENT PME Dans le contexte économique actuel, nous pensons que les PME françaises ont

Plus en détail

Observatoire Régional du Tourisme. Les Chiffres Clés. du Tourisme. Édition 2013. www.ort-poitou-charentes.com

Observatoire Régional du Tourisme. Les Chiffres Clés. du Tourisme. Édition 2013. www.ort-poitou-charentes.com Observatoire Régional du Tourisme Les Chiffres Clés du Tourisme Édition 2013 www.ort-poitou-charentes.com Carte d identité du Poitou-Charentes Population : 1 770 363 habitants (INSEE 2010) Superficie :

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger

GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger SOMMAIRE GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger o o o o o o o o o o o o

Plus en détail

TROUSSE D'INFORMATION Mise à jour : Novembre 2010

TROUSSE D'INFORMATION Mise à jour : Novembre 2010 Mise à jour : Novembre 2010 Centres Hypothécaires Dominion Inc. 2215 Coquitlam Avenue Port Coquitlam BC V3B 1J6 Sans frais : 1 888 806-8080 À propos des Centres Hypothécaires Dominion Centres Hypothécaires

Plus en détail

OFFICE DE TOURISME DE L OISE : «JE VEUX FAIRE/REFAIRE UN SITE INTERNET EN UTILISANT LE SRIT»

OFFICE DE TOURISME DE L OISE : «JE VEUX FAIRE/REFAIRE UN SITE INTERNET EN UTILISANT LE SRIT» OFFICE DE TOURISME DE L OISE : «JE VEUX FAIRE/REFAIRE UN SITE INTERNET EN UTILISANT LE SRIT» Le Comité Régional du Tourisme de Picardie (CRT) et les Agences de Développement et de Réservations touristiques

Plus en détail

Salon du Tourisme et des Loisirs

Salon du Tourisme et des Loisirs Salon du Tourisme et des Loisirs 16,17 et 18 avril 2010 Palais Régional Omnisports Georges Théolade Introduction Seule Région européenne sur le continent Sud américain, située sur le plateau des Guyanes

Plus en détail

Comité Directeur Confédéral Intervention économique. 16 mars 2011

Comité Directeur Confédéral Intervention économique. 16 mars 2011 Comité Directeur Confédéral Intervention économique 16 mars 2011 En 2010, le déficit budgétaire s est élevé à 148,8 milliards d euros Déficit public en 2010 s est élevé à 7,7 % du PIB Dette publique en

Plus en détail

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence DORDOGNE-PERIGORD Le label d excellence Les Gîtes de France, c est la force d un réseau bien établi et bien structure, qui oeuvre depuis 55 ans au service des propriétaires et des clients : Premier réseau

Plus en détail

Consultation : révision totale de la loi sur la poste et de la loi sur l organisation de la Poste

Consultation : révision totale de la loi sur la poste et de la loi sur l organisation de la Poste Monsieur le Conseiller fédéral Moritz Leuenberger Dpt fédéral de l environnement, transports, énergie et communication (DETEC) Palais fédéral Nord 3003 Berne Lausanne, le 10 juin 2008 Consultation : révision

Plus en détail

L autre façon d investir dans la pierre. Allianz Pierre Valor. SCPI investie majoritairement en bureaux.

L autre façon d investir dans la pierre. Allianz Pierre Valor. SCPI investie majoritairement en bureaux. L autre façon d investir dans la pierre. Allianz Pierre Valor SCPI investie majoritairement en bureaux. La SCPI Allianz Pierre Valor La SCPI est une société qui a pour objet exclusif l acquisition et la

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-93 du 16 août 2010 relative à la prise de contrôle conjoint par la Caisse des Dépôts et Consignations et CNP Assurances d un immeuble à usage de bureaux L Autorité

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs LA FRANCAISE GLOBAL INVESTMENT SOLUTIONS La Française GIS est une des 3 entités du Groupe La Française et

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Pour le recrutement d'un cabinet chargé de la. Collecte des informations pour alimenter une base de données sur les

TERMES DE REFERENCE Pour le recrutement d'un cabinet chargé de la. Collecte des informations pour alimenter une base de données sur les TERMES DE REFERENCE Pour le recrutement d'un cabinet chargé de la collecte des informations pour alimenter une base de données sur les investissements fonciers à grande échelle (situation année 2013) Composante

Plus en détail

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur,

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur, Version de : juillet 2013 Le point sur... Informations fournies par le ministère fédéral des Finances Les mécanismes européens de stabilité Sur la voie de l Union de la stabilité 1 2 3 4 ème volet Editorial

Plus en détail