Bilan d activités Enquête de satisfaction RemplaChamp

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp"

Transcription

1 D après une initiative de Champ AGJIR Bilan d activités Enquête de satisfaction RemplaChamp Contacts : Sylvain DURIEZ, Président de Champ AGJIR, Jacques Olivier DAUBERTON, Responsable de RemplaChamp, Remerciements à : Karine FENAUX, Administratrice et ancienne Responsable de RemplaChamp

2 1. Introduction a. Contexte La Champagne-Ardenne est une région sous médicalisée avec une densité de médecins généralistes qui la place au 17 ème rang national. Les médecins remplaçants constituent un groupe mal identifié et non représenté. Il est difficile pour les médecins généralistes installés cherchant à se faire remplacer de rentrer en contact avec les remplaçants potentiels. Il existe globalement un manque de mise en relation des médecins remplaçants et médecins installés, et un manque de visibilité de l offre et de la demande concernant les remplacements. RemplaChamp, la plateforme du remplacement en Champagne-Ardenne (www.remplachamp.fr), a été mise en ligne en octobre 2009 d après une initiative de Champ AGJIR, le Regroupement Autonome des Généralistes Jeunes Installés et Remplaçants de Champagne-Ardenne. Le projet a reçu le soutien logistique et financier de l URML-CA, l Union Régionale des Médecins Libéraux de Champagne- Ardenne, et de l AIMEG-Reims, l Association des Internes de Médecine Générale de Champagne-Ardenne. L objectif principal était de mettre en relation de manière interactive les médecins généralistes installés et remplaçants de la région. Ce rapprochement virtuel permet de confronter de manière instantanée l offre et la demande de remplacements. Le site Internet de RemplaChamp offre également la possibilité de rendre disponibles les annonces de successions, collaborations ou associations en cabinet de médecine générale. b. Problématique Le projet RemplaChamp a bénéficié d un financement par le FIQCS (Fonds d Intervention pour la Qualité et la Coordination des Soins) obtenu auprès de la MRS (Mission Régionale de santé) en Lors du montage du dossier de demande de subventions, l équipe de RemplaChamp s est engagée à évaluer l activité du site et la satisfaction des utilisateurs à un an de fonctionnement.

3 c. Objectifs Quel est le bilan d activités de RemplaChamp à un an de fonctionnement, d octobre 2009 à octobre 2010? Les objectifs étaient donc : Mesurer l activité en fonction des critères inscrits dans le dossier de demande de FIQCS Juger la satisfaction des utilisateurs du site, qu ils soient remplaçants ou installés Envisager des perspectives d amélioration de l utilisation du site

4 2. Méthode a. Type d étude Le bilan d activités a été réalisé grâce à une enquête descriptive transversale par questionnaires. La population cible était composée de l ensemble des utilisateurs du site qui étaient des médecins généralistes remplaçants ou installés. Trois sousgroupes étaient ciblés : les installés, les remplaçants et les médecins ayant déposé une annonce d installation. b. Questionnaires Les questionnaires ont été constitués sur Internet à partir de Google et étaient accessibles en ligne via un lien cliquable. Il existait trois types de questionnaires (Annexes) à l attention des 3 populations cibles différentes. Ils contenaient des questions d ordre général (sexe et âge), des questions sur l existence et l utilisation du site, sur les opportunités d installation et les zones géographiques d exercice, et enfin deux cadres de commentaires libres et de propositions d améliorations du site. c. Déroulement de l enquête Les questionnaires ont été envoyés par courriels le 3 novembre Une relance a été effectuée le 17 novembre La clôture de l enquête est intervenue le 25 novembre L utilisation du module d administration du site RemplaChamp a permis l envoi de courriels groupés en séparant les populations des installés et des remplaçants. Les courriels à l attention des médecins installés ayant déposé une annonce d installation ont été envoyés par courriel privé. d. Traitement des données L insertion des réponses s effectuait automatiquement dans un Google document de type fichier Excel. Les résultats étaient exprimés en chiffres bruts et transformés en pourcentages. Des graphiques illustraient de manière descriptive les résultats obtenus. Aucun test statistique n a été utilisé.

5 3. Résultats a. Données globales La plateforme du remplacement en Champagne-Ardenne rassemblait environ 23,75% de l ensemble des médecins généralistes installés (285 inscrits sur 1200 installés), et environ 16,4% de l ensemble des médecins généralistes remplaçants (41 inscrits sur 250 remplaçants). Le taux de réponse général était de 33,68%, avec 96 répondants sur les 285 médecins généralistes inscrits au site RemplaChamp. Le taux de réponse des remplaçants était de 53,66%, avec 22 répondants sur 41 remplaçants inscrits. Le taux de réponse des installés était de 30,33%, avec 74 répondants sur 244 installés inscrits. b. Médecins généralistes remplaçants utilisant le site RemplaChamp

6

7 c. Médecins généralistes installés utilisant le site RemplaChamp

8

9

10 4. Discussion a. Critiques de l étude Cette enquête concerne finalement très peu de répondants du fait du taux de réponse assez faible et des populations cibles initiales peu importantes. Certains résultats sont tout de même intéressants et donnent de bonnes indications sur l utilisation du site. Ces faibles effectifs de répondants sont également en corrélation avec la réalisation trop précoce de ce type d enquête. Il nous était obligé de réaliser cette étude à un an de fonctionnement du site, tel que prévu dans la convention FIQCS. Il sera nécessairement intéressant de reproduire cette enquête ultérieurement pour une meilleure mesure de l impact de l outil. Les données sur les annonces d installation sont inexploitables. Un seul médecin, sur les 6 ayant déposé une annonce d installation, a répondu à notre sollicitation. Il ne sera pas possible d entrevoir des perspectives d amélioration de ce service offert par le site. Cette enquête est restée descriptive. Aucun test statistique n a été utilisé notamment pour déterminer si des différences de pourcentage étaient significatives. Il n est donc pas possible de conclure à des liens entre variables ou à des phénomènes de cause à effet. b. Résultats principaux On se rend compte facilement de la différence de profil entre le médecin généraliste installé, plutôt un homme âgé de 50 à 65 ans, et le médecin généraliste remplaçant, plutôt une femme de moins de 35 ans. RemplaChamp avait pour but de créer un lien intergénérationnel et remplit donc pleinement sa mission en rassemblant sur une même plateforme virtuelle deux générations bien différentes.

11 Les 3 structures impliquées dans la promotion de RemplaChamp ont permis à ce projet d être connu et reconnu. Autant l AIMEG-Reims et Champ AGJIR ont assuré l essentiel de la communication auprès des remplaçants, autant l URML-CA a entrepris un travail de sensibilisation auprès des installés. Les utilisateurs du site indiquent à 25% qu ils ont eu connaissance de l outil par un autre biais. On peut alors se satisfaire que le bouche à oreille aurait fortement contribué à la diffusion de l information. Les remplaçants se sont globalement bien emparés de l outil informatique puisque 95% de ceux qui sont inscrits ont effectué des recherches de remplacement. Contrairement aux installés inscrits qui ne sont que 69% à avoir réellement utilisé le site. De ce fait, 41% des remplaçants ont pu satisfaire leurs requêtes contre 25% des installés. Il semblerait donc que plus on cherche des remplacements, plus on en trouve. Proportionnellement, les remplaçants trouvent l utilisation du site facile (91%), contrairement à leurs Confrères installés (71%). Ce qui expliquerait que les remplaçants ont édité plus fréquemment les contrats de remplacement via le site (18% versus 10% pour les installés). L effet générationnel doit jouer un rôle important dans la maîtrise de l outil informatique. La plateforme a un impact en termes de mobilité géographique, de découverte de nouveaux lieux d exercice et d opportunités d installation pour les remplaçants. 58% ont remplacé dans une nouvelle zone géographique et 25% ont eu des opportunités d installation. Un médecin installé déclare avoir recruté un jeune confrère pour un projet d installation. Ce résultat paraît insignifiant mais est prometteur à l avenir si l outil est perpétué et développé. c. Perspectives d amélioration Communication La plateforme du remplacement en Champagne-Ardenne sera de plus en plus utilisée si sa promotion est permanente. Chaque année, il faudra veiller à rappeler l existence et le bon fonctionnement de RemplaChamp pour qu il ne plonge pas dans

12 l oubli. Cet outil n a un intérêt que s il est connu, reconnu et utilisé. Il en va de l effort collectif en impliquant les différentes institutions de la région. Il est important aussi de réfléchir aux différents moyens de communication utilisés, les diversifier et les étoffer. Augmenter le nombre d utilisateurs o Accroitre le nombre d inscrits Le nombre de médecins généralistes inscrits est déjà satisfaisant. La répartition des médecins inscrits peut être améliorée. Il faudrait pouvoir toucher davantage les médecins isolés pour rendre service aux zones rurales et/ou désertifiées. Le nombre de médecins généralistes remplaçants inscrits à RemplaChamp est sans doute trop faible. Les jeunes diplômés sont invités à utiliser le site de mise en relation dès la sortie de l internat mais les promotions d internes sont encore trop petites. La solution serait de permettre un accès large et sans contrainte des remplaçants. Actuellement, seuls les remplaçants adhérant à l AIMEG-Reims ou Champ AGJIR peuvent accéder à RemplaChamp. o Susciter l utilisation Rien ne sert d avoir de nombreux inscrits si personne ne s empare de l outil. L autre combat est l utilisation effective du site. On pourrait envisager une communication régulière envers les médecins inscrits sur la plateforme, leur indiquant les périodes de déséquilibre de l offre et de la demande (plus de recherches de remplaçants que d installés, et inversement). La section de dépôts des annonces d installation est sous utilisée. L idéal serait de regrouper toutes les offres, de succession, de collaboration et d association, de Champagne-Ardenne. Pour cela, il faudra également envisager de communiquer régulièrement auprès des médecins généralistes installés, mais aussi des Conseils départementaux de l Ordre, pour un partage et une diffusion de ce genre d informations. Permanence d aide humanisée Une permanence d aide existe sous forme d adresse mail visible sur le site et permet de récolter les demandes et interrogations des utilisateurs en difficulté. Cette technique a ses limites. Elle engage une veille et réactivité permanente, et nécessiterait une disponibilité à temps plein.

13 L idée d une secrétaire dédiée et spécifiquement formée a été émise. Champ AGJIR pourrait mettre à disposition une telle secrétaire dans le cadre d un partenariat avec une agence de télésecrétariat. Simplification ergonomique Pour permettre une utilisation plus facile du site Internet, il a été envisagé une simplification du sommaire qui permet d accéder aux différentes rubriques. Il est prévu de faire apparaitre moins d icones (4 au lieu de 7) pour plus de clarté. Ces évolutions ont été discutées avec Catapulte, concepteur du site, et devraient être mises en application courant Droit de réponses Les utilisateurs du site qui ont répondu à l enquête ont pu laisser leurs «commentaires libres» et leurs «propositions d améliorations» en fin de questionnaire. Nous avons ainsi récolté plusieurs interrogations relatives au fonctionnement et à l utilisation du site. Nous rédigerons un «droit de réponses» à diffuser à l ensemble des utilisateurs du site pour une meilleure compréhension de l outil.

14 5. Conclusion Cette enquête menée par questionnaires auprès des utilisateurs de RemplaChamp, la plateforme du remplacement en Champagne-Ardenne, a été réalisée dans le cadre de l évaluation à un an de fonctionnement telle que prévue dans le dossier de subventions FIQCS. Elle a permis de constater des résultats encourageants et de fixer les premières réflexions d amélioration. RemplaChamp met en relation deux générations bien différentes et qui ont besoin l une de l autre pour assurer la continuité des soins. Cet outil informatique remplit ses rôles en facilitant les remplacements et en valorisant des opportunités d installation. La communication autour de ce site Internet doit être sans cesse relancée pour augmenter le nombre d inscrits et le nombre d utilisateurs effectifs. Des décisions doivent être prises pour permettre des évolutions ergonomiques du site et mettre à disposition une télésecrétaire qui aiderait les médecins à mieux utiliser la plateforme. RemplaChamp n est pas la seule solution aux problèmes de démographie médicale de notre région, mais une des solutions parmi tant d autres. Son intérêt est certain et son aide est précieuse pour les médecins généralistes, remplaçants et installés. Cette initiative doit être soutenue pour être pérenne et incontournable.

15 Annexe 1 Questionnaire destiné aux médecins remplaçants

16

17 Annexe 2 Questionnaire destiné aux médecins installés

18

19 Annexe 3 Questionnaire destiné aux médecins ayant déposé une annonce d'installation

20

Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers. du 17 septembre au 7 octobre 2015. Préfecture de la Vienne

Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers. du 17 septembre au 7 octobre 2015. Préfecture de la Vienne Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers du 17 septembre au 7 octobre 2015. Préfecture de la Vienne Résultats de l enquête de satisfaction réalisée auprès des usagers de la Préfecture

Plus en détail

L exercice libéral de la médecine en EHPAD

L exercice libéral de la médecine en EHPAD Sandor Kacso - Fotolia.com Reproduction interdite DOSSIER DE PRESSE L exercice libéral de la médecine en EHPAD Deux études de l URPS Médecins Libéraux des Pays de la Loire dressent l état des lieux de

Plus en détail

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête

Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête Conditions de travail des assistants diplômés en Lettres Compte rendu de l enquête 1. Les faits L enquête sous forme de questionnaire a été menée durant le mois d octobre 2011 auprès des assistants diplômés

Plus en détail

L externat en médecine générale L exemple de Paris V

L externat en médecine générale L exemple de Paris V L externat en médecine générale L exemple de Paris V Mémoire DIU Pédagogie Médicale 2010 Dr Olivier Benainous CCA médecine générale Dr Mirna Salloum Urgentiste 1 Sommaire I. Externat en médecine générale

Plus en détail

Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad. Rapport d analyse 1. Information Management Unit OCHA Tchad Mai 2012

Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad. Rapport d analyse 1. Information Management Unit OCHA Tchad Mai 2012 Sondage sur les Produits et Services d Information OCHA Tchad Rapport d analyse 1 Information Management Unit - OCHA Tchad Mai 2012 Sommaire I- Déroulement de l enquête... 3 II- Techniques de l enquête

Plus en détail

www.lafamily.ch en 16 différences

www.lafamily.ch en 16 différences Cas d étude no 3 www.lafamily.ch en 16 différences juin 2003 Le mandat réalisé avec QuickSite de transformation du site existant de Lafamily.ch, centre globale d information pour les familles, à été de

Plus en détail

INTRODUCTION. L évaluation des reports et des pertes de bénéfices de concours d entrée en IFSI. Sommaire CONTEXTE

INTRODUCTION. L évaluation des reports et des pertes de bénéfices de concours d entrée en IFSI. Sommaire CONTEXTE Sommaire L évaluation des reports et des pertes de bénéfices de concours d entrée en IFSI Octobre 2011 01 CONTEXTE L ANFH, OPCA de la Fonction Publique Hospitalière (FPH), assure la gestion et la mutualisation

Plus en détail

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé 2013 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Ipsos Public Affairs 24/06/2013 1 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Table

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Suivi par : Amandine Lenzeele, 29/08/2012 Stagiaire IRA, et Catherine Dhénin, Responsable qualité.

Suivi par : Amandine Lenzeele, 29/08/2012 Stagiaire IRA, et Catherine Dhénin, Responsable qualité. Suivi par : Amandine Lenzeele, 29/08/2012 Stagiaire IRA, et Catherine Dhénin, Responsable qualité. Résultat de l enquête de satisfaction «Relations avec les collectivités territoriales» du 15 au 29 novembre

Plus en détail

EHPAD La Vasselière Enquêtes de satisfaction résidents 2015 / familles 2015

EHPAD La Vasselière Enquêtes de satisfaction résidents 2015 / familles 2015 1 Introduction Au début de l année 2015, l EHPAD La Vasselière a réalisé une enquête de satisfaction auprès des résidents et des familles. Celle-ci s est articulée autour de 6 thèmes : Situation personnelle

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Auteur : Université Paris-Est Rédacteurs : Isabelle Gautheron, Ecole des Ponts ParisTech,

Plus en détail

Enquête de satisfaction ABC Portage Juillet 2012

Enquête de satisfaction ABC Portage Juillet 2012 Enquête de satisfaction ABC Portage Juillet 2012 Méthodologie et déroulement Afin de faire évoluer et d améliorer la qualité de ses services, La société ABC Portage a mis en place une enquête de satisfaction

Plus en détail

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats

Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Sondage sur les bulletins scolaires de la province Résumé des résultats Présenté à la ministre de l Éducation et du Développement de la petite enfance par le Comité d examen des bulletins scolaires de

Plus en détail

Résultats d enquête. L épuisement professionnel (Burn Out Syndrom) Qu en pensez-vous? Vous sentez-vous concerné? En partenariat avec

Résultats d enquête. L épuisement professionnel (Burn Out Syndrom) Qu en pensez-vous? Vous sentez-vous concerné? En partenariat avec Résultats d enquête Dr Régis MOURIES, Président En partenariat avec L épuisement professionnel (Burn Out Syndrom) Qu en pensez-vous? Vous sentez-vous concerné? Conférence de Presse du 25/11/14 Philippe

Plus en détail

Table des matières 1 Introduction 1.1 L idée initiatrice 1.2 Un atout primordial : remede.org 1.2.1 Historique de remede.org 1.2.1.1 Naissance et but de remede.org 1.2.1.2 De la naissance à nos jours

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATEUR BIEN DÉMARRER AVEC WISEMBLY

GUIDE ADMINISTRATEUR BIEN DÉMARRER AVEC WISEMBLY GUIDE ADMINISTRATEUR BIEN DÉMARRER AVEC WISEMBLY SOMMAIRE PREPARER. Accéder à Wisembly. Création d un Wiz. Présentation de l interface 5. Création de contenu 6 - Les Documents 6 - Les Votes 7 - Le Questionnaire

Plus en détail

LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013

LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013 LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE Bilan économique 2013 I. PANEL ET METHODOLOGIE 1. Nouveau panel, nouvelle mobilisation Le dispositif d observation de l activité du tourisme

Plus en détail

BILAN ANNEE 2014 ACTIONS 2015 OBJET. A/ Bilan des opérations de qualité de service mises en place en 2014.

BILAN ANNEE 2014 ACTIONS 2015 OBJET. A/ Bilan des opérations de qualité de service mises en place en 2014. Page 1 sur 5 OBJET Le bilan annuel constitue une des actions de suivi et de pilotage du respect des engagements du référentiel Qualipref. En application du paragraphe VI du référentiel Qualipref sur les

Plus en détail

Evalence. Solution de sondage par SMS. www.evalence.fr

Evalence. Solution de sondage par SMS. www.evalence.fr Evalence Solution de sondage par SMS La solution Evalence offre un nouveau moyen d effectuer rapidement des sondages instantanés et personnalisables pour permettre à tout orateur d interagir avec son public,

Plus en détail

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR Rapport de sondage Présenté à : Monsieur André Lortie Service des communications Office de la protection du consommateur Évaluation de l impact de la brochure «Vos

Plus en détail

Enquête de satisfaction DIRC GRAND OUEST Version du 20/10/2010 1/8

Enquête de satisfaction DIRC GRAND OUEST Version du 20/10/2010 1/8 RESULTATS DE L ENQUETE DE SATISFACTION SUR LA FORMATION «IMAGERIE MEDICALE» DISPENSEE LE /9/21 Enquête de satisfaction DIRC GRAND OUEST Version du 2/1/21 1/8 1 OBJECTIF & METHODE Formation dispensée et

Plus en détail

Portail Client Sigma Informatique

Portail Client Sigma Informatique Portail Client Sigma Informatique Edité le 19 févr. 2013 Sommaire Présentation du portail client 3 La page d accueil 8 Vie d une demande (Création et suivi) 11 La consultation d une demande. 18 La gestion

Plus en détail

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE NOM DE LA STRUCTURE : Fondation d entreprise Bouygues Telecom ADRESSE : 82, rue H. Farman 92130 Issy-les-Moulineaux TITRE DE L EVENEMENT : Les

Plus en détail

Charte nationale Qualité des services à la personne Guide d adhésion

Charte nationale Qualité des services à la personne Guide d adhésion Ce document a été réalisé par l Agence nationale des services à la personne, dont les missions ont vocation à être reprises par l État (DGCIS / MISAP). Charte nationale Qualité des services à la personne

Plus en détail

Bilan Journée Informatique La Cité des Métiers de Marseille et de Provence-Alpes-Côte d Azur page 1/12

Bilan Journée Informatique La Cité des Métiers de Marseille et de Provence-Alpes-Côte d Azur page 1/12 page 1/12 Sommaire I- Rappel du contexte p 3 II- Objectifs de cette journée p 3 III- Actions mises en place p 3 a) La Cité des Métiers p 3 b) Pôle emploi p 3 c) Omniciel p 3 IV- Promotion de l évènement

Plus en détail

QUALIVILLE. Résultats de l enquête de satisfaction 2012. Qu est ce que «Qualiville»

QUALIVILLE. Résultats de l enquête de satisfaction 2012. Qu est ce que «Qualiville» QUALIVILLE Résultats de l enquête de satisfaction 2012 Qu est ce que «Qualiville» Depuis 2009 la mairie de Palaiseau s est engagée dans une démarche qualité (démarche d amélioration continue) visant à

Plus en détail

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers FORMADOC 2- Loire 2011-2012 Julie Kalecinski Vanessa Dutertre Franck Chauvin Centre

Plus en détail

EDITION 2015. Conditions de participation au système de bonus BENEVITA. POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES.

EDITION 2015. Conditions de participation au système de bonus BENEVITA. POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES. EDITION 2015 Conditions de participation au système de bonus BENEVITA. POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES. Système de bonus BENEVITA: Informations destinées aux clients. Les informations ci-après vous donneront

Plus en détail

«Utiliser pole-emploi.fr dans sa recherche d emploi» Pas à pas : déposer son CV en ligne

«Utiliser pole-emploi.fr dans sa recherche d emploi» Pas à pas : déposer son CV en ligne «Utiliser pole-emploi.fr dans sa recherche d emploi» Pas à pas : déposer son CV en ligne Sommaire Mon dossier de recherche d emploi Créer mon CV, le mettre en forme et le diffuser Imprimer mon CV, l envoyer,

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires

Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires Misereor a-t-elle besoin «d études de base»? Document d information à l intention des partenaires Texte allemand : EQM/Misereor, janvier 2012 Traduction : Service des langues de MISEROR, mars 2012 Ce document

Plus en détail

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Avec le concours du FUP 1 Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Introduction : les

Plus en détail

www.subventionenligne.fr

www.subventionenligne.fr www.subventionenligne.fr Le téléservice qui facilite vos démarches! www.subventionenligne.fr Le téléservice qui facilite vos démarches! Un nouveau téléservice pour déposer des s de subvention en ligne?

Plus en détail

Qu est-ce qu elle nous montre?

Qu est-ce qu elle nous montre? Qu est-ce qu elle nous montre? Description des répondants et résultats généraux Pour quoi faire une enquête sur la PrEP? En France, et contrairement aux Etats-Unis depuis juillet 2012, l utilisation d

Plus en détail

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar En région Rhône-Alpes, les établissements préparant au BTS GPN rythment leur formation par des périodes de stages. Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche

Plus en détail

L INRS a créé un «Guide de conduites à tenir

L INRS a créé un «Guide de conduites à tenir AC 66 Base de données EFICATT de l'inrs Bilan de l'enquête de lectorat 2013 AUTEUR : M.C. Bayeux-Dunglas, département Études et assistance médicales, INRS L INRS a créé un «Guide de conduites à tenir après

Plus en détail

Rappo. ort de. stage

Rappo. ort de. stage Rappo ort de stage : Bibliothèque du BIT 01 Juillet au 30 septembre 2010 Miriam Petrilli Information documentaire Hautee Ecole de Gestion Directrice de stage : Madame Maryse Ottro Table des matières Le

Plus en détail

Compte-rendu réunion de réseau des référents alternance le 29 juin 2015 à la ML de Mitry Mory

Compte-rendu réunion de réseau des référents alternance le 29 juin 2015 à la ML de Mitry Mory Compte-rendu réunion de réseau des référents alternance le 29 juin 2015 à la ML de Mitry Mory Comme chaque année une réunion de réseau a été organisée entre référents alternance des Missions Locales du

Plus en détail

Licence Sciences de l éducation

Licence Sciences de l éducation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences de l éducation Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Étude de faisabilité pour le réseautage des entreprises biologiques dans la région de la Capitale-Nationale

Étude de faisabilité pour le réseautage des entreprises biologiques dans la région de la Capitale-Nationale Étude de faisabilité pour le réseautage des entreprises biologiques dans la région de la Capitale-Nationale Rapport final Réalisé par Marie-Claude Lapierre, agr. Centre de référence en agriculture et agroalimentaire

Plus en détail

OFFRE POUR CONSULTANCE

OFFRE POUR CONSULTANCE 1 3, Rue du Marché, B.P.1490 Bujumbura- Burundi, Tél. (257) 22 301300 / 301302 OFFRE POUR CONSULTANCE Recrutement d un(e) Consultant(e) national pour le poste d appui au programme «Droits des Femmes, Leadership

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de l Inra

Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de l Inra Direction de l Innovation et des Systèmes d Information Systèmes informatiques Cahier des charges pour la réalisation d une enquête de satisfaction des utilisateurs de l informatique institutionnelle de

Plus en détail

Analyse des évaluations des enseignements de la Formation des enseignants du secondaire (FORENSEC)

Analyse des évaluations des enseignements de la Formation des enseignants du secondaire (FORENSEC) Comité de direction Analyse des évaluations des enseignements de la Formation des enseignants du secondaire (FORENSEC) Procédure d évaluation A l Université de Genève, l évaluation des enseignements est

Plus en détail

Le partenariat : indispensable pour supporter le plan d aménagement de l offre de formation

Le partenariat : indispensable pour supporter le plan d aménagement de l offre de formation Le partenariat : indispensable pour supporter le plan d aménagement de l offre de formation Association des cadres scolaires du Québec Le 7 février 2008 Caroline Dion, responsable FPT MELS et Hélène Fortin,

Plus en détail

Association régie par la loi «1901»

Association régie par la loi «1901» Association régie par la loi «1901» Siège social et Direction Générale : 11, rue de la Convention 79000 NIORT Tél. 05 49 24 20 88 Fax. 05 49 24 30 03 siège@gpa79.net 1) CADRE DE L ENQUETE La loi 2002-2,

Plus en détail

Enquête de satisfaction CLES1 et CLES 2

Enquête de satisfaction CLES1 et CLES 2 Enquête de satisfaction CLES1 et CLES 2 Faculté de Droit et de Science Politique Année universitaire 2008/2009 Rapport établi à partir de 295 questionnaires analysés soit un taux de réponses de Coordinatrice

Plus en détail

Introduction. La prépondérance des espaces de dialogue dans la qualité de vie au travail. La chaire Management et Santé au Travail

Introduction. La prépondérance des espaces de dialogue dans la qualité de vie au travail. La chaire Management et Santé au Travail La prépondérance des espaces de dialogue dans la qualité de vie au travail Emmanuel Abord de Chatillon Institut d Administration des Entreprises de Grenoble abord@iae-grenoble.fr 1 La chaire Management

Plus en détail

État des lieux de l'utilisation des logiciels de gestion des fichiers patients chez les médecins généralistes picards installés en libéral en 2012

État des lieux de l'utilisation des logiciels de gestion des fichiers patients chez les médecins généralistes picards installés en libéral en 2012 État des lieux de l'utilisation des logiciels de gestion des fichiers patients chez les médecins généralistes picards installés en libéral en 2012 DEPREZ Lucie Mots-clés : médecins généralistes, information

Plus en détail

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Cahier des charges pour la réalisation d une étude Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Sommaire Sommaire...2 Article 1 Objet du marché...3 Article 2 Contexte...3

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 1 Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 Sommaire Le 31 mars 2014 Préparé pour le Bureau du surintendant des institutions financières information@osfi-bsif.gc.ca This summary is also available in English.

Plus en détail

Tutoriel Plateforme Moodle Utiliser l activité Dépôt de devoirs

Tutoriel Plateforme Moodle Utiliser l activité Dépôt de devoirs Tutoriel Plateforme Moodle Utiliser l activité Dépôt de devoirs La plateforme Moodle propose une activité très utile, celle de dépôt de devoirs par les étudiants directement dans un espace partagé dans

Plus en détail

transformerez le fichier D5_Nom_Prenom en fichier pdf avant de l envoyer à votre enseignant/moniteur.

transformerez le fichier D5_Nom_Prenom en fichier pdf avant de l envoyer à votre enseignant/moniteur. Epreuve pratique du C2i Enoncé de l Activité 5 pour la validation des compétences du domaine D5 du C2i «Travailler en réseau, communiquer et collaborer» CONTEXTE L objectif de cette activité est de vérifier

Plus en détail

Enquête sur l accessibilité des droits des personnes en situation de handicap

Enquête sur l accessibilité des droits des personnes en situation de handicap Enquête sur l accessibilité des droits des personnes en situation de handicap Nous avons envoyé nos questionnaires à 697 associations susceptibles de fournir une information ou un accompagnement aux personnes

Plus en détail

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Le salaire est une composante essentielle du contrat de travail. Dans les banques, les salaires sont en général négociés individuellement. Le fait de

Plus en détail

Présentation et tutoriel de la base de e-learning de l IFSI de la croix saint-simon (Montreuil 93)

Présentation et tutoriel de la base de e-learning de l IFSI de la croix saint-simon (Montreuil 93) Présentation et tutoriel de la base de e-learning de l IFSI de la croix saint-simon (Montreuil 93) Ceci est à la fois une présentation des possibilités offertes par la base de e-learning de notre IFSI,

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

Résultats de l'enquête de satisfaction menée auprès des entreprises

Résultats de l'enquête de satisfaction menée auprès des entreprises Résultats de l'enquête de satisfaction menée auprès des entreprises Année 2013-2014 2014 Page 2 Résultats enquêtes de satisfaction entreprises 2013-2014 L enquête présentée sous la forme d un formulaire

Plus en détail

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 POUR LE MAINTIEN DU CONSEIL DES AÎNÉS Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 1 er février 2011 Réseau FADOQ Responsables

Plus en détail

Exploitation des réponses au questionnaire de satisfaction

Exploitation des réponses au questionnaire de satisfaction SMQ.ENQ06011 A CONFERENCE DES REGIONS PERIPHERIQUES MARITIMES D EUROPE CONFERENCE OF PERIPHERAL MARITIME REGIONS OF EUROPE 6, rue Saint-Martin 35700 RENNES - F Tel. : + 33 (0)2 99 35 40 50 - Fax : + 33

Plus en détail

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités

SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités SYNTHESE DE L ENQUETE DE SATISFACTION sur la qualité de l accueil et sur les services des bibliothèques Doc INSA et les Humanités Synthèse des résultats de l enquête menée par le Groupe accueil des bibliothèques

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

Je gère ma relation client. Le 8 septembre 2015

Je gère ma relation client. Le 8 septembre 2015 Je gère ma relation client Le 8 septembre 2015 Je gère ma relation client On se présente! Qu est ce que la Gestion de la Relation Client? Définition La Gestion Relation Client (GRC) : C est l ensemble

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD 2015 1 ORDRE DU JOUR Rapport d activité 2014 Les comptes 2014 Orientations & Budget prévisionnel 2015 Questions diverses 2 LE TERRITOIRE DE COMPETENCES 3 RAPPORT D'ACTIVITE

Plus en détail

Enquêtes online par LimeSurvey2

Enquêtes online par LimeSurvey2 SMCS Plateforme technologique de Support en Méthodologie et Calcul Statistique de l UCL Consultance : de l avis à l analyse entière Formation : aux logiciels et méthodes Documentation Outils statistiques

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2010 Ce fichier nu m é r i q u e ne peut être repr o d u i t, représe

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Site internet LabelFrancÉducation. Notice utilisateur pour l intranet

Site internet LabelFrancÉducation. Notice utilisateur pour l intranet Site internet LabelFrancÉducation Notice utilisateur pour l intranet Version du 01/09/2014 1 SOMMAIRE 1. Présentation générale 2. Connexion 3. Page d accueil 4. Modifier son profil, sa fiche annuaire et

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le lundi 15 décembre

Plus en détail

Construction du FORUM DE DISCUSSIONS pour le Réseau RH des Entreprises de Transport

Construction du FORUM DE DISCUSSIONS pour le Réseau RH des Entreprises de Transport CONSULTATION Construction du FORUM DE DISCUSSIONS pour le Réseau RH des Entreprises de Transport Modalités de réponses Date limite de dépôt des propositions : Vendredi 2 décembre 2011 Les propositions

Plus en détail

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE ANNEXE A PLAN DE SONDAGE ANNEXE A PLAN DE SONDAGE A.1 INTRODUCTION La Deuxième Enquête Démographique et de Santé au Cameroun (EDSC-II) a prévu un échantillon d environ 6 000 femmes âgées de 15 à 49 ans

Plus en détail

AUDIT Informatique Performance du réseau

AUDIT Informatique Performance du réseau VAILLANT David Le 27 juin 2003 WEISBERG Jonathan AUDIT Informatique Performance du réseau Dossier 4 Rapport de synthèse CTBA 10, rue de Saint Mandé 75012 Paris Avril-Juin 2002 SOMMAIRE 1. Recommandations

Plus en détail

PLAN DE LA PRÉSENTATION

PLAN DE LA PRÉSENTATION DES OUTILS POUR FAVORISER LE TRANSFERT DE FERME : RAPPORT D ÉTUDE Par Marie-Eve Bourdeau Colloque sur l établissement et le retrait en agriculture Le 18 mars 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. Contexte 2.

Plus en détail

Manuel d utilisation de Form@Greta

Manuel d utilisation de Form@Greta Manuel d utilisation de Form@Greta Février 2014 Version apprenant Auriane Busson Greta-numerique@ac-caen.fr Sommaire 1. Qu est-ce que Form@Greta?... 2 2. S identifier sur la plateforme... 3 3. Espace d

Plus en détail

Participer à l activité en ligne d un groupe. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité

Participer à l activité en ligne d un groupe. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Participer à l activité en ligne d un groupe Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Coopération et collaboration Travail coopératif : la tâche est divisée

Plus en détail

REPERTOIRE D ENTREPRISES

REPERTOIRE D ENTREPRISES Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne REPERTOIRE D ENTREPRISES CREATION, GESTION ET MECANISME DE SUIVI DE LA DEMOGRAPHIE DES ENTREPRISES ATELIER SUR LE TRAITEMENT DES STATISTIQUES

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain ORLY CHAMPIGNY-SUR-MARNE NOGENT-SUR-MARNE VILLECRESNES VILLEJUIF Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain Synthèse des résultats du questionnaire BONNEUIL-SUR-MARNE SUCY-EN-BRIE

Plus en détail

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Réseau rural de Basse-Normandie Groupe de travail thématique : «Bien gérer l'espace en milieu

Plus en détail

Vincent Lemaire Président du Directoire Tél : 01 55 80 58 58 Email : vincent.lemaire@empruntis.com

Vincent Lemaire Président du Directoire Tél : 01 55 80 58 58 Email : vincent.lemaire@empruntis.com Vincent Lemaire Président du Directoire Tél : 01 55 80 58 58 Email : vincent.lemaire@empruntis.com Maël Resch Attachée de Presse Tél : 01 55 80 58 66 Email : mael.resch@empruntis.com CRÉDIT OU ASSURANCE

Plus en détail

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Communiqué de presse Enquête 2011 Apec / Université Paris-Dauphine sur l insertion professionnelle Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Paris, le 12 mai 2011 Pour la

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

Atelier de formation en «Genre»

Atelier de formation en «Genre» RESEAU OUEST ET CENTRE AFRICAIN DE RECHERCHE EN EDUCATION (ROCARE), SECRETARIAT EXECUTIF Atelier de formation en «Genre» Termes de Référence Programme des subventions pour la recherche en éducation Octobre

Plus en détail

BP 50135 75263 PARIS Cedex 06

BP 50135 75263 PARIS Cedex 06 Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes d étudiant, diplôme ou attestation du statut étudiant entrepreneur avant le mardi 15 décembre

Plus en détail

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL LA SYNTHESE L Observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial - centres

Plus en détail

DEMARCHE QUALITE. Référentiel A. France Stations Nautiques

DEMARCHE QUALITE. Référentiel A. France Stations Nautiques DEMARCHE QUALITE Référentiel A Grille d auto-évaluation de France Stations Nautiques F AFNOR Juillet 2004 Paragraphe Non appliqué En cours Maîtrisé Progrès Commentaire 3. ENGAGEMENTS F doit organiser une

Plus en détail

EXPANDING SERVICES AND GROWING : INSTITUT AFRICAIN DE GESTION URBAINE

EXPANDING SERVICES AND GROWING : INSTITUT AFRICAIN DE GESTION URBAINE EXPANDING SERVICES AND GROWING : INSTITUT AFRICAIN DE GESTION URBAINE L IAGU est une ONG internationale spécialisée dans la recherche/action, l appui technique et l information dans le domaine de l environnement

Plus en détail

PRINTEMPS AGILE 2016 DOSSIER DE PARTENARIAT

PRINTEMPS AGILE 2016 DOSSIER DE PARTENARIAT Club Agile Caen PRINTEMPS AGILE 2016 DOSSIER DE PARTENARIAT Club Agile Caen EN BREF ÊTRE AGILE C est maitriser les outils qui permettent de : - Lever les freins qui ralentissent les projets - Réagir rapidement

Plus en détail

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain Présentation des résultats de l enquête auprès des salariés Sommaire A- La démarche 1. Méthodologie de l

Plus en détail

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS VERSION JUIN 2014 COMPRENDRE SON QUARTIER et EXPLORER DES SOLUTIONS ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS Toute forme de reproduction et de diffusion des outils du projet QVAS est encouragée à condition

Plus en détail

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Pierre GUILLEMARD, coordinateur des enquêtes "anciens diplômés" Conseil d Institut du jeudi 28 juin 2012 1 Plan de la présentation

Plus en détail

Les outils collaboratifs : bonnes pratiques, bons réflexes. Christine LOURDELET et Hélène TELLITOCCI

Les outils collaboratifs : bonnes pratiques, bons réflexes. Christine LOURDELET et Hélène TELLITOCCI Les outils collaboratifs : bonnes pratiques, bons réflexes Christine LOURDELET et Hélène TELLITOCCI Carrefour des assistantes 2012 Les outils collaboratifs De quoi parle-t-on? L évolution technologique

Plus en détail

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015. À votre écoute pour progresser!

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015. À votre écoute pour progresser! Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015 PREFECTURE DES DEUX-SEVRES 116 questionnaires collectés / 20 questions Résultats en % des exprimés 1. Le contexte de l étude À votre écoute pour

Plus en détail