Quelques Actions de Médecins du Monde

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelques Actions de Médecins du Monde"

Transcription

1 Quelques Actions de Médecins du Monde Réunion des Professeurs Honoraires Jeudi 28 juin 2007 JM Gilgenkrantz

2 MÉDECINS DU MONDE 1971 Rappel historique En rentrant du Biafra, où il avait servi sous les couleurs de la Croix rouge, Bernard Kouchner décide de créer «MSF» 1979 B. Kouchner veut affréter un navire, avec des médecins, des journalistes pour secourir les Vietnamiens en fuite. Les dirigeants MSF sont hostiles à une action médiatique. Mars1980 : démission d une quinzaine de membres de Médecins sans frontière

3 Le bateau «Ile de Lumière» sauvera jusqu à la fin des années 80 plusieurs centaines de Vietnamiens. Bernard Kouchner crée MdM 2 Objectifs - 2 Principes - 2 types de Missions DEUX OBJECTIFS MAJEURS I - SOIGNER Maladies Blessures physiques Traumatismes psychiques II -TÉMOIGNER Toutes entraves aux soins Toutes atteintes aux droits de l homme

4 DEUX PRINCIPES MAJEURS Une totale indépendance ; Politique, Ethnique, Religieuse Une liberté d interpellation : Les décideurs institutionnels en France comme à l étranger DEUX TYPES DE MISSIONS Internationales (1980): conflits, famines, épidémies, catastrophes naturelles, En France (1986) : prise en charge des exclus du système de santé

5 LES MISSIONS INTERNATIONALES 3 Types de missions A - Les missions d urgence : Il s agit d une «assistance à personne en danger» Intervention rapide Missions de courte durée : quelques semaines ou mois B - Les missions de réhabilitation ou de crise Prolonger une mission d urgence ou Indépendantes. Aide technique - Restaurer les structures locales Mission d une durée de 6 mois à 3 ans C - Les missions «de développement» Partenariat et Transfert de compétences Mission de longue durée : au moins 3 ans

6 A - Les missions internationales d urgence Il s agit, en général, de catastrophes naturelles Exemple: Le Tsunami Vendredi 24 décembre 2004: 1er séisme magnitude 9 au large de l Indonésie, suivi d un 2ème magnitude 7,5 MdM se mobilise le 26-XII Le 1er janvier : 1 tonne de matériel Le 8 janvier : 19 tonnes de matériel

7 B - Les missions de réhabilitation ou de crise 2 exemples : tsunami - Darfour I - réhabilitation : " l après " Tsunami Face à l ampleur des besoins : 2 zones d intervention Sri Lanka Ile de Sumatra Trincomalee Banda Aceh

8 Les problèmes financiers liés au Tsunami Élan extraordinaire de générosité des Français Pour Médecins du Monde donateurs 11,4 millions d Dès janvier 2005, MSF demande l arrêt des dons Septembre 2005 lettre de MdM aux donateurs : 99% ont répondu favorablement pour que la moitié de leurs dons soient affectée à d autres actions.

9 B - Les missions de réhabilitation ou de crise II -Crise : Le DARFOUR Action sur place depuis 3 ans Retrait en janvier 2007 Démarches pour retour morts ; 2 M dans des camps ; Tchad

10 C - Les missions «de développement» Partenariat et Transfert de compétences * Création de structures sanitaires * Formation de personnel local * Education sanitaire de la population * Prévention Mission de longue durée : au moins 3 ans

11 Exemple d une Mission de développement Projet de la délégation Lorraine (Metz -Nancy) Mission au Burkina Faso Condition favorable : connaissance du terrain

12 Mission au Burkina Faso Janvier 2005 : 1ère Mission d observation pour choisir le type d actions En accord avec les dirigeants locaux 2 objectifs : Grossesses et mortalité infantile Tous les 3 mois Mission d évaluation de 15 jours

13 Les sites d intervention de MdM dans le monde Présence de MdM dans une cinquantaine de Pays

14 LES MISSIONS FRANCE I - Généralités *Accueillir, soigner gratuitement les personnes démunies *Témoigner des situations de détresse *Aider à rétablir leurs droits d accès aux soins Création en 1986, mais en Centres d Accueil de Soins et d Orientation CASO 82 Missions mobiles 2000 bénévoles - 81 salariés

15 LES MISSIONS FRANCE II- Activités des CASO Un dossier médico-social commun à tous les centres d accueil de santé et d orientation Le recueil des données est informatisé et regroupé au siège de MdM à Paris Véritable OBSERVATOIRE de l accès aux soins et de l état de santé des personnes en situation de précarité Cet observatoire a été créé en 2001

16 Les dossiers étudiés portent sur : patients consultations dont 5342 consultations dentaires Données générales : 9/10 étrangers 56% d hommes Age moyen 33,3 ans les + de 60 ans sont sous représentés (6% vs 21,7%) 10% sont mineurs LES MISSIONS FRANCE Activités 2006 des CASO Participation de 21 centres

17 Accès aux soins Trois groupes de population qui relèvent de MdM I - " Ceux qui n ont aucun Droit " Touristes - Pas de titre de séjour Délai d obtention de l AME II - Couverture insuffisante CMU de base sans mutuelle Avance de frais difficile III - Situations particulières Familles monoparentales - Certains étudiants - Handicapés - Refus de CMU par médecins Gens du voyage

18 Obtention de l Aide Médicale Etat AME accordée à toute personne de nationalité étrangère, sans titre de séjour à condition : Justifier de son identité - Donner une domiciliation Résider en France depuis plus de 3 mois (en faire la preuve) Remplir les conditions de ressource (- de 598,23 /mois pour 1 personne) AME accordée d urgence en cas de vie en danger Pour les Centres de rétention administrative (CRA) AME accordée si état de santé le justifie

19 Couverture Médicale Universelle CMU de base : Toute personne séjournant en France de façon régulière et ininterrompue depuis plus de trois mois, sans couverture, peut bénéficier de l assurance maladie CMU complémentaire : accordée pour un an Ressource inférieure (pour 1 personne) à 598,23 /mois Choisir une mutuelle-santé Seuil de pauvreté = 788 /mois pour 1 personne Effet couperet de ces seuils Les Rmistes 433,06 / mois Allocation handicapé, vieillesse 610,28 /mois

20 Quelques chiffres Selon INSEE (rapport Observatoire Pauvreté et exclusion sociale) 6,8 millions de pauvres soit 11,5% de la population 2 millions d enfants à parents sous seuil pauvreté (normes Europe) Mais : 6 M en surendettement 80 à SDF 1 M attente logement social 3 M logement insalubre Situation en Lorraine 12% de la population sous seuil 11,5% en 57 12,6% en 54 et 88 12,9% en 55

21 Situations particulières I - Familles Monoparentales ( en France) Essentiellement constituées par des femmes avec enfants Conditions de vie plus difficiles Inégalités des salaires homme/femme Travail à temps partiel - Garderie 41,7% des familles monoparentales ont un revenu inférieur au seuil de pauvreté avant les transferts sociaux 13,9% restent en dessous du seuil de pauvreté après le versement des allocations contre 6,2% pour un couple

22 Situations particulières II - Les Handicapés On compte environ 5 millions de handicapés en France Dans la pratique, peu d efforts pour faciliter l emploi des handicapés ( loi du ) Obligation de 6% de handicapés (effectif du personnel) Pour les ans, 37% seulement ont un emploi Outre un chômage plus important que la moyenne, les handicapés occupent des emplois moins qualifiés

23 Situations particulières III - Certains Etudiants Etrangers * Situation financière difficile pour certains * Virement retardé de bourse attribuée par pays d origine CROUS de Créteil : étudiants sous seuil de pauvreté Nécessité de faire appel à la banque Alimentaire Accès aux soins? Obligation d une assurance pour s inscrire en faculté Mais Contrat d assurance pris dans pays d origine à bas prix et sans couverture satisfaisante

24 Situations particulières IV - Refus des consultants avec CMU Les professionnels de santé ont obligation de recevoir les bénéficiaires de la CMU (circulaire de Février 2001) 1) Enquête MdM auprès de 230 dentistes dans 10 villes Taux de refus AME 53% - CMU 35% (en 2002) 2) Enquête MdM Marseille 80 généralistes ; 45 gynéco. AME: Géné. 21% ; Gynéco 62% - CMU 7,5 et 38% 3) Enquête MdM,début 2006: 725 médecins - 10 villes 37% refus AME - 10% refus CMU

25 V - Les Gens du voyage Les pièces administratives obligatoires Le livret ou carnet de circulation délivré par Préfecture ou la sous-préfecture dont dépend la commune à laquelle l intéressé désire être rattaché Livret : celui qui a des revenus Carnet : celui qui n en a pas sont obligatoires à partir de 16 ans 60% pas de couverture Situations particulières Livret et carnet de circulation sont valables 5 ans Le livret doit être visé par les services de gendarmerie tous les ans Le carnet doit être visé tous les trois mois

26 Constat général Aggravation actuelle de la situation des démunis Plusieurs raisons : Taux de chômage reste élevé Augmentation de la précarité de l emploi Nombre de bas salaires Des mesures législatives récentes,plus restrictives plus particulièrement depuis janvier 2004 De nouvelles mesures en perspective

27 Profil général des consultants 1 -Nationalité : 2 -Présence en France : Français : 11% Etrangers : 89 % 60% - d un an Les consultants originaires d un pays de l Union Européenne ont doublé (arrivée de 10 nouveaux pays dans UE) 3 -Emploi : stable : 1,1 % précaire : 5,0 % non déclaré : 21,3 % sans : 72,6 % 4 - Logement : 17,8 % dans la rue 43,4% logement précaire 38,8% fixe

28 * Les demandeurs d asile Profil général des consultants 5 - Situation Administrative France, 1er pays des demandeurs d asile devant l Allemagne, la Grande Bretagne et L Autriche nouvelles demandes d asile déposées en 2006, soit une baisse de 10% par rapport à 2005 Mais : chute des 1ères demandes et hausse des réexamens(+34,2%) Nombre de déboutés augmente de 11,1%/an jusqu à 2004 A partir de 2005, cette croissance atteint 40% l an

29 Les motifs de consultation Ostéo-articulaire : 13,4% ORL : 11,9% Dermatologie : 10,7% Gastro-entérologie : 11,5% Psychiatrie : 11,1% Gynéco-Obstétrique :10,7% Dermatologie : 10,7% Cardio-vasculaire : 10,4% Pneumo : 7% Endocrino : 5,7% Ophtalmo : 5,1% Divers: 3 à 2% chacun Traumato., Neurologie, Infectieux, urologie Problèmes dentaires négligés.

30 Les troubles psychologiques Les troubles identifiés sont de type anxiété et dépression 25% des cas : signes de souffrance psychique Dans la moitié des cas, la consultation est motivée pour une autre raison Souffrance + fréquente chez Français vs étrangers Mais : chez les étrangers cette fréquence augmente avec la durée du séjour

31 Santé Bucco- dentaire Face à des difficultés, soins dentaires abandonnés en 1er Situation inquiétante à l origine de malnutrition L indice CAO (dents cariées, absentes ou obstruées) L indice CAO individuel est la somme des 3 paramètres nombre de C + nombre de A + nombre de O à MdM, le CAO moyen des consultants est de 10! L écart le plus important avec la population générale se se situe au delà de 55 ans : 12,7 versus 2,6

32 Réduction des facteurs de risque Actions spécifiques à certaines Missions-France * Réduction des risques sida, hépatites programmes mobiles, échange de seringues, programme substitution Méthadone * Prostitution Loi de sécurité intérieure (mars 2003) : Délit de racolage passif * Enfants victimes du saturnisme Surtout en banlieue parisienne * Rave party (Strasbourg)

33 La Délégation Loraine de MdM En principe, elle regroupe les 4 départements En fait: seules existent les Missions de Metz et Nancy La Mission de Metz : Fermeture du CASO en 2003 Actuellement : Prostitution, Prévention, Adoption 7 rue Clerisseau Metz La Mission de Nancy : garde de multiples activités

34 LA MISSION FRANCE-NANCY créée en , rue de l Armée Patton Tel Composition de l équipe : - 39 Bénévoles 16 médecins, 11 infirmières, 3 accueillantes, 1 dentiste, 1 psychologue, 3 pharmaciens, 1 secrétaire, 2 logisticiens, 1 trésorier - 1 assistante sociale salariée à mi-temps Partenariat: Spécialistes libéraux, Laboratoires biologiques

35 Accès aux soins Expérience de Médecins du Monde Modalités d accueil dans les CASO 3 étapes A l arrivée au centre : Prise en charge par une accueillante Etude de la situation sociale: Prise en charge par Assistante sociale qui détermine les droits du patient Consultation auprès du Médecin

36 LA MISSION FRANCE-NANCY Activités du Centre, rue Patton I - Consultations médico-sociales Lundi et Mercredi : 14 à 16 heures Vendredi : 9 à 11 heures II - Consultations dentaires et sociales Mercredi : 14 à 16 heures

37

38 LA MISSION FRANCE-NANCY Activités du Centre, rue Patton II - Consultations dentaires et sociales Installation d un fauteuil dentaire en 2001 Simple consultation, bilan de l état dentaire Accord avec le CHU : 2 fauteuils à la faculté dentaire 1 vacation par semaine pour chirurgien dentiste 1 Étudiant en chirurgie dentaire 165 soins en 2006 Partenariat : 2 Dentistes libéraux acceptent les urgences

39 LA MISSION FRANCE-NANCY Les activités Hors Centre " Aller vers les populations marginalisées " La Soupe : les dimanches de 12 à 14 heures Place St Sébastien (20 consultations/dimanche) Le 32 de la Rue : les lundis de 14 à 16heures Les Repas du Soir : les mercredis de 18h30 à 20h Les Petits déjeuners : Armée du salut les jeudis de 8h30 à 10h

40 QUELQUES STATISTIQUES Étrangers : 74% Maghreb :28,2 % Afrique sub sahara 15% Europe :29,7% Divers : 2,1% Français : 26% (11,2%) Sans travail : 87,8% (76,5%) Précaire : 3,4% Non déclaré : 3,4% Stable : 5,4% SDF : 10,5% (18%)

41 Adoption et Médecins du Monde Depuis une dizaine d années : Dr Moutier à Metz une seule antenne pour toute la Lorraine Depuis 1er septembre 2006 : 2 antennes en Lorraine à Metz (Lorraine Nord) et à Nancy (Lorraine sud) Equipe de Nancy comprend 12 personnes Pays concernés : Chine, Viet Nam, Brésil, Colombie, Russie, Haïti et Madagascar Depuis 1990 : enfants ont été adoptés par MdM en 2006 : 240 enfants par 216 familles (fratries)

42 Conclusions 1 -Actuellement, le nombre de consultants accueillis dans les CASO de MdM reste élevé Les facteurs en partie responsables AME, CMU, Forfait hospitalier, 1 /consultation Exclusions, Centres de rétention. Insuffisance de logements et insalubrité des existants 3 - Les projets peuvent faire craindre une aggravation de cette situation : " Franchise sur les dépenses " Une Médecine à 3 voire 4 vitesses? Question qui, pour MdM, justifie sa vigilance

Collectif Santé Précarité Montpellier. Groupe de travail : Accès aux droits et aux soins CR de la rencontre du 15/10/10, MDM

Collectif Santé Précarité Montpellier. Groupe de travail : Accès aux droits et aux soins CR de la rencontre du 15/10/10, MDM Groupe de travail : Accès aux droits et aux soins CR de la rencontre du 15/10/10, MDM Au menu de la rencontre : préparation du 17/10/10 - Etat des lieux : Alerte dégradation accès aux droits et aux soins

Plus en détail

Accès aux soins, CMU et AME. Intervention DU Santé / Précarité 6 janvier 2011

Accès aux soins, CMU et AME. Intervention DU Santé / Précarité 6 janvier 2011 Accès aux soins, CMU et AME Intervention DU Santé / Précarité 6 janvier 2011 1. L accès aux soins : Possibilité à chacun de se faire soigner comme il convient. La Constitution garantit le droit à la protection

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE

CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE SE SOIGNER A MOINDRE FRAIS... 2 La CMU de BASE... 3 LA CMU COMPLEMENTAIRE... 5 L ACS... 7 TABLEAU... 8 L'AME... 9 LE CMP...

Plus en détail

MEDECINS du MONDE. 20 ans d action à Metz 1987-2007

MEDECINS du MONDE. 20 ans d action à Metz 1987-2007 MEDECINS du MONDE 20 ans d action à Metz 1987-2007 Sans emploi, sans statut social, passé un seuil de pauvreté et de marginalisation L individu n existe plus : c est un exclu. l exclu d un système qui

Plus en détail

ACCES AUX SOINS BUCCO-DENTAIRES DES POPULATIONS EN SITUATION DE PRECARITE : ETUDE SUR LA REGION BRESTOISE.

ACCES AUX SOINS BUCCO-DENTAIRES DES POPULATIONS EN SITUATION DE PRECARITE : ETUDE SUR LA REGION BRESTOISE. ACCES AUX SOINS BUCCO-DENTAIRES DES POPULATIONS EN SITUATION DE PRECARITE : ETUDE SUR LA REGION BRESTOISE. 10 PLAN Page Introduction 14 CHAPITRE 1. PRECARITE ET SANTE : ASPECT GENERAUX ET ODONTOLOGIQUES

Plus en détail

Les problèmes de l accès aux soins en milieux urbains: l expérience de la consultation Jean Guillon

Les problèmes de l accès aux soins en milieux urbains: l expérience de la consultation Jean Guillon Les problèmes de l accès aux soins en milieux urbains: l expérience de la consultation Jean Guillon Dr Adeline Scanvion Praticien Hospitalier au CHU de Nantes CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES

Plus en détail

Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale

Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale Chapitre 117 Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale Y. NICOL 1. Introduction Au moment où nous rédigeons ces lignes, la question de l accès aux soins des

Plus en détail

Prévention du VIH et des hépatites dans les programmes de Médecins du Monde en France Société Française de Lutte contre le Sida 25-26 octobre 2012-Marseille NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A

Plus en détail

A. HERICORD, M.-F. WILMOTTE

A. HERICORD, M.-F. WILMOTTE Chapitre 116 La Permanence d Accès aux Soins de Santé A. HERICORD, M.-F. WILMOTTE 1. La loi d orientation du 29 juillet 1998 La loi d orientation du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre les exclusions

Plus en détail

Bilan d une action de prévention et de suivi des caries dentaires dans les écoles en Zone Urbaine Sensible (ZUS) de Grenoble FRANCE

Bilan d une action de prévention et de suivi des caries dentaires dans les écoles en Zone Urbaine Sensible (ZUS) de Grenoble FRANCE Bilan d une action de prévention et de suivi des caries dentaires dans les écoles en Zone Urbaine Sensible (ZUS) de Grenoble FRANCE Dr Simone BOUSSUGES médecin conseiller technique Christiane BRUN assistante

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

Accès aux soins dentaires d une population précaire. Relais Georges Charbonnier et CHU de Poitiers

Accès aux soins dentaires d une population précaire. Relais Georges Charbonnier et CHU de Poitiers Accès aux soins dentaires d une population précaire Relais Georges Charbonnier et CHU de Poitiers Relais Georges Charbonnier à Poitiers RGC: Structure à facettes multiples, composée des CCAS: Centre Communal

Plus en détail

Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne 2015

Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne 2015 Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne 2015 Objectif AOI Accompagner une amélioration de la santé dentaire de populations démunies Pays en développement France AOI - France - Val de Marne Faciliter

Plus en détail

débat carité : Constats»

débat carité : Constats» MUTUALITE FRANCAISE CÔTE-D OR YONNE Dr Nathalie Arnould Conférence débat «Santé Précarit carité : Constats» Samedi 18 octobre 2008 La Mutualité Française aise? Elle fédère la quasi-totalité des mutuelles

Plus en détail

VENIR SE SOIGNER EN FRANCE

VENIR SE SOIGNER EN FRANCE Quel qu en soit le motif, l entrée sur le territoire français est soumise à une obligation de «visa» (sauf nationalités dispensées). Le visa «pour raison médicale» ou «sanitaire» est un visa spécialement

Plus en détail

Les prestations sociales LA COUVERTURE MALADIE

Les prestations sociales LA COUVERTURE MALADIE Fonds européen pour les réfugiés Les prestations sociales LA COUVERTURE MALADIE La Convention de Genève reconnaît aux réfugiés les mêmes droits qu'aux nationaux en matière d'assistance publique et de sécurité

Plus en détail

CRÉATION DE MÉDECINS DU MONDE LUXEMBOURG. Dossier de presse - 27 mai 2014 LA SANTÉ EST-ELLE ACCESSIBLE À TOUS?

CRÉATION DE MÉDECINS DU MONDE LUXEMBOURG. Dossier de presse - 27 mai 2014 LA SANTÉ EST-ELLE ACCESSIBLE À TOUS? CRÉATION DE MÉDECINS DU MONDE LUXEMBOURG Dossier de presse - 27 mai 2014 LA SANTÉ EST-ELLE ACCESSIBLE À TOUS? 3 SOMMAIRE Le mot du Président p. 3 Communiqué de presse Création de Médecins du Monde Luxembourg

Plus en détail

Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne

Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne AOI - France - Val de Marne Faciliter l accès à la santé bucco-dentaire d un public précaire en renoncement aux soins Médiation entre les secteurs sociaux

Plus en détail

Précarité à Paris : caractéristiques de la population

Précarité à Paris : caractéristiques de la population Précarité à Paris : caractéristiques de la population 10 000 à 15 000 personnes à la rue à Paris* Hommes Femmes * Paris : 2 000 000 d habitants environ. Nord Est = secteur le plus peuplé, concentration

Plus en détail

Médecins du Monde. & l adoption internationale

Médecins du Monde. & l adoption internationale & l adoption internationale Les droits de l enfant s engage pour la défense des droits fondamentaux de l enfant : le droit de grandir dans une famille, le droit à l accès aux soins et le droit à l éducation.

Plus en détail

7Les droits sociaux. Les droits sociaux Les aides sociales (dont les aides ponctuelles et la protection des jeunes majeurs)

7Les droits sociaux. Les droits sociaux Les aides sociales (dont les aides ponctuelles et la protection des jeunes majeurs) 7Les droits sociaux Les droits sociaux Les aides sociales (dont les aides ponctuelles et la protection des jeunes majeurs) Les droits économiques Généralement à 18 ans, et parfois pour une durée plus ou

Plus en détail

Le Transport. des assurés sociaux

Le Transport. des assurés sociaux Le Transport des assurés sociaux 1 Arrêtés du 23.12.2006 Prise en charge des frais de transports exposés par les assurés sociaux. Référentiel de prescription des transports. 2 Décret du 10.03.2011 Prise

Plus en détail

P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX

P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX MAI 2011 SOMMAIRE ADMINISTRATIF - DOMICILIATION - C.N.I Carte Nationale d Identité - EXTRAIT D ACTE DE NAISSANCE - DEMANDE D ASILE

Plus en détail

UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE. La réforme de l assurance maladie se met en place 1

UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE. La réforme de l assurance maladie se met en place 1 UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE La réforme de l assurance maladie se met en place 1 La loi du 13 août 2004 portant sur la réforme de l assurance maladie

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

25 La protection sociale

25 La protection sociale 25 La protection sociale F. Durand Sipa. CHOIX DU MÉDECIN TRAITANT : 40 % DES ASSURÉS SOCIAUX ONT RENVOYÉ LEUR FORMULAIRE EN SIX MOIS Hier, à trois jours du coup d envoi du dispositif du médecin traitant,

Plus en détail

ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE

ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE 1 ANNEXE 1 Charte des droits et libertés de la personne accueillie Texte original Article 1 er : Principe de non-discrimination Dans le respect des conditions

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

INSTITUT DE PROMOTION DE LA SANTÉ

INSTITUT DE PROMOTION DE LA SANTÉ INSTITUT DE PROMOTION DE LA SANTÉ Saint-Quentin-en-Yvelines Un réseau de compétences Service de la Communauté d agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines, l Institut de Promotion de la Santé a pour objectifs

Plus en détail

Vos droits dans les cliniques et hôpitaux privés

Vos droits dans les cliniques et hôpitaux privés Vos droits dans les cliniques et hôpitaux privés Cliniques et hôpitaux privés, on peut tous y aller! Accessibles à tous Les cliniques et hôpitaux privés accueillent tous les patients y compris ceux qui

Plus en détail

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins.

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins. La Sécurité sociale a) Généralités La Sécurité sociale a été créée en 1945, suite à la seconde guerre mondiale. L équilibre du système français de protection sociale est actuellement une des préoccupations

Plus en détail

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Définition du travail de l assistant de service social Dans une démarche éthique et déontologique, l assistant de service social agit avec les personnes, les familles,

Plus en détail

N 454 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 454 ASSEMBLÉE NATIONALE Document mis en distribution le 18 décembre 2007 N 454 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 5 décembre 2007. PROPOSITION

Plus en détail

L état de santé des bénéficiaires de l AME en contact avec le dispositif de soins

L état de santé des bénéficiaires de l AME en contact avec le dispositif de soins L état de santé des bénéficiaires de l AME en contact avec le dispositif de soins 1 1 - objectifs L Aide médicale de l Etat (AME) permet l accès aux soins des personnes en situation irrégulière. 185 000

Plus en détail

Pour en savoir plus. Pour les communautaires : Le droit à la protection sociale des communautaires. Gisti téléch.

Pour en savoir plus. Pour les communautaires : Le droit à la protection sociale des communautaires. Gisti téléch. Droits pour les Etrangers en situation régulière 1 Textes de référence Toujours voir : -les textes législatifs et règlementaires - les textes internationaux -les circulaires - les jurisprudences Pour en

Plus en détail

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent.

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. Dans la France de 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou

Plus en détail

AMENAGER LE QUOTIDIEN

AMENAGER LE QUOTIDIEN AMENAGER LE QUOTIDIEN Aides financières, humaines et matérielles Formation Aide aux Aidants / Octobre 2008 Syndicat Intercommunal de la Vallée de l'ondaine, 44 Rue e la Tour de Varan, 42700 FIRMINY 1 Aides

Plus en détail

Evolution des besoins sociaux et du système de protection sociale en France. Bruno Palier

Evolution des besoins sociaux et du système de protection sociale en France. Bruno Palier Evolution des besoins sociaux et du système de protection sociale en France Bruno Palier Le système de protection sociale actuel, Un schéma (Gazier, Palier, Périvier) Au cœur de ce système, un homme employé

Plus en détail

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES,

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES, CFDT 2008 Enquête Santé L enquête CFDT sur la santé des français s est déroulée dans 4 régions (Ile de France, Lorraine, Pays de la Loire, et Bretagne) entre mars et septembre 2008, auprès d un échantillon

Plus en détail

SOLIDARITE ET TERRITOIRE(S) : Pour la mise en œuvre d un développement social durable au niveau local

SOLIDARITE ET TERRITOIRE(S) : Pour la mise en œuvre d un développement social durable au niveau local SOLIDARITE ET TERRITOIRE(S) : Pour la mise en œuvre d un développement social durable au niveau local STEPHANE JOLY Adjoint à la Maire de Reims Vice-président du CCAS Vice-président de ReimsMétropole Membre

Plus en détail

L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial

L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial 1. Définition Le dispositif d accueil familial concourt à la diversification des offres d hébergement proposées aux

Plus en détail

Aide à l acquisition d une complémentaire

Aide à l acquisition d une complémentaire Les définitions présentées ci-dessous sont extraites du glossaire de l assurance complémentaire santé édité par l Union Nationale des Organismes d Assurance Maladie Complémentaire. Aide à l acquisition

Plus en détail

EQUIPE MOBILE PSYCHIATRIE ET PRECARITE

EQUIPE MOBILE PSYCHIATRIE ET PRECARITE EQUIPE MOBILE PSYCHIATRIE ET PRECARITE Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Dr Michot Cécile ( psychiatre CHU Nîmes ) Création d équipes mobiles spécialisées en psychiatrie (novembre

Plus en détail

Avis du Comité d alerte n 2015-2 sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie

Avis du Comité d alerte n 2015-2 sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie Comité d alerte sur l évolution des dépenses d assurance maladie Le 26 mai 2015 Avis du Comité d alerte n 2015-2 sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie Dans son avis rendu

Plus en détail

Direction des prestations familiales. Circulaire n 2008-002. Paris, le 16 janvier 2008

Direction des prestations familiales. Circulaire n 2008-002. Paris, le 16 janvier 2008 Direction des prestations familiales Circulaire n 2008-002 Paris, le 16 janvier 2008 Mesdames et Messieurs les Directeurs et Agents Comptables des Caf Certi Cnedi Mesdames et Messieurs les Conseillers

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

Journée OSCOUR 16 décembre 2008

Journée OSCOUR 16 décembre 2008 Journée OSCOUR 16 décembre 2008 Depuis les évènements de l été 2003 les Services d Accueil des urgences sont devenus de véritables observatoires de santé. Le développement des systèmes d informations favorise

Plus en détail

RECRUTEMENT SURVEILLANCE DES EXAMENS. Temps de travail : Vous êtes recruté(e) pour une durée et un nombre d heures fixés contractuellement.

RECRUTEMENT SURVEILLANCE DES EXAMENS. Temps de travail : Vous êtes recruté(e) pour une durée et un nombre d heures fixés contractuellement. RECRUTEMENT SURVEILLANCE DES EXAMENS Temps de travail : Vous êtes recruté(e) pour une durée et un nombre d heures fixés contractuellement. Rémunération principale : Votre rémunération sera le résultat

Plus en détail

Les retraités face aux difficultés d accès aux soins

Les retraités face aux difficultés d accès aux soins Les retraités face aux difficultés d accès aux soins Avoir accès aux soins est un droit fondamental. Ce droit doit être effectif pour tous, partout et à tout moment. Notre système de protection sociale

Plus en détail

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ;

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ; Paris, le 19 septembre 2012 DECISION DU DEFENSEUR DES DROITS N MDE-2012-128 Vu l article 71 1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur

Plus en détail

SOIGNER ET TEMOIGNER. Le rôle de Médecins du Monde dans la politique de santé en France- Exemple de la prévention et de la lutte contre le SIDA

SOIGNER ET TEMOIGNER. Le rôle de Médecins du Monde dans la politique de santé en France- Exemple de la prévention et de la lutte contre le SIDA IRG-Université de Virginie 21 au 23 mars 2010 Acteurs non étatiques et politiques de santé publique SOIGNER ET TEMOIGNER Le rôle de Médecins du Monde dans la politique de santé en France- Exemple de la

Plus en détail

Cadre légal de la formation des assistants maternels agréés

Cadre légal de la formation des assistants maternels agréés Cadre légal de la formation des assistants maternels agréés -Art. 421-14 de la loi du 27 juin 2005 : «Tout assistant maternel agréé doit suivre une formation dont les modalités de mise en œuvre par le

Plus en détail

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE DOSSIER DE PRESSE 24 OCTOBRE 2014 UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE «Le régime étudiant comme pilier d une politique de santé des jeunes» CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr

Plus en détail

L'APA doit être utilisée pour les dépenses prévues par le plan d'aide individuel :

L'APA doit être utilisée pour les dépenses prévues par le plan d'aide individuel : Aide à domicile des personnes âgées I n f o r m a t i o n s SOMMAIRE Exonération des charges sociales Intervenant à domicile Allocation Personnalisée d Autonomie Soins à domicile 1. Allocation Personnalisée

Plus en détail

LES MISSIONS SOCIALES ET SOCIETALES DANS LES GARES. ROME, 29 octobre 2008

LES MISSIONS SOCIALES ET SOCIETALES DANS LES GARES. ROME, 29 octobre 2008 LES MISSIONS SOCIALES ET SOCIETALES DANS LES GARES ROME, 29 octobre 2008 L errance : un phénomène né du chômage et de la précarité Le chômage, source de fragilisation 2% de la population active en 1965,

Plus en détail

100 de plus par mois pour 55 000 étudiants

100 de plus par mois pour 55 000 étudiants Le gouvernement investit pour la réussite de tous les étudiants avec 318 millions supplémentaires entre 2013 et 2014. Revalorisation des bourses des 30 000 étudiants aux revenus les plus faibles Jeunes

Plus en détail

BIENVENUE SUR LA PLATEFORME RSA. Cette action est cofinancée par l Union Européenne

BIENVENUE SUR LA PLATEFORME RSA. Cette action est cofinancée par l Union Européenne BIENVENUE SUR LA PLATEFORME RSA Cette action est cofinancée par l Union Européenne Présentation de la plateforme Vous êtes nouvellement bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA). Les partenaires

Plus en détail

SOLLICITATION DE LA COMMISSION DU FONDS DE SOLIDARITE 2015-2016

SOLLICITATION DE LA COMMISSION DU FONDS DE SOLIDARITE 2015-2016 SOLLICITATION DE LA COMMISSION DU FONDS DE SOLIDARITE 2015-2016 Le Conseil d Administration de l Institut d Etudes Politiques de Grenoble a crée en 2001 un fonds de solidarité. Une aide financière pour

Plus en détail

Les recettes de la journée de solidarité 2014

Les recettes de la journée de solidarité 2014 Dossier 20 mai 2015 Les recettes de la journée de solidarité 2014 Depuis son instauration en 2004 et jusqu en 2014, la journée de solidarité, initialement fixée au lundi de Pentecôte, a rapporté au total

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51

DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51 DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51 N de dossier :. Date de la demande :.. /.. /.. PERSONNE(S) ET STRUCTURE AYANT EFFECTUE L ENTRETIEN Travailleur social qui oriente :.. Structure :.. Référent

Plus en détail

2. Les aides financières permettant de concrétiser un projet professionnel

2. Les aides financières permettant de concrétiser un projet professionnel 2. Les aides financières permettant de concrétiser un projet professionnel 2.1 Les aides de la Nouvelle-Calédonie allouées aux stagiaires 2.2 Le dispositif ANT 2.3 La Bourse Territoriale de Formation (B.T.F.)

Plus en détail

Annexe 1 : Objectifs opérationnels du Dispositif de Premier Accueil des Demandeurs d Asile

Annexe 1 : Objectifs opérationnels du Dispositif de Premier Accueil des Demandeurs d Asile Direction de l Asile - PADA- Appel à Projet 2014 Juillet 2013 Annexe 1 : Objectifs opérationnels du Dispositif de Premier Accueil des Demandeurs d Asile Direction de l Asile - PADA- Appel à Projet 2014

Plus en détail

Rôle de CampusFrance

Rôle de CampusFrance Réunion d'information 20 novembre 2012 La vie d un étudiant en France Institut français du Rôle de CampusFrance Le suivi de la procédure CampusFrance est obligatoire pour tout projet d étude diplômant

Plus en détail

Pour en savoir plus. Guide du Comede. interassociatif sur la santé) (notamment sur les refus de soins, l AME,

Pour en savoir plus. Guide du Comede. interassociatif sur la santé) (notamment sur les refus de soins, l AME, Droits pour les Etrangers en situation irrégulière Textes de référence Toujours voir : -les textes législatifs et règlementaires - les textes internationaux -les circulaires - les jurisprudences Pour en

Plus en détail

CONSULTATION POUR LA BANQUE ALIMENTAIRE L aide alimentaire C est quoi? Pour qui?

CONSULTATION POUR LA BANQUE ALIMENTAIRE L aide alimentaire C est quoi? Pour qui? CONSULTATION POUR LA BANQUE ALIMENTAIRE L aide alimentaire C est quoi? Pour qui? - Présentation - N 0501377 Juin 2006 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 10/11 Fax. (33)

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013 Centre Communal d Action Sociale Rapport d activités 2013 L action sociale du C.C.A.S. Les missions Intervention sociale auprès des personnes Accueillir, informer, orienter et accompagner le public présentant

Plus en détail

La prestation d accueil du jeune enfant

La prestation d accueil du jeune enfant La prestation d accueil du jeune enfant PRIME A LA NAISSANCE ALLOCATION DE BASE Complément de libre Choix d activité Complément de libre Choix du mode de garde PRESTATION D ACCUEIL DU JEUNE ENFANT La prime

Plus en détail

DOSSIER ADMINISTRATIF

DOSSIER ADMINISTRATIF DOSSIER ADMINISTRATIF (à faire remplir par le patient et à retourner accompagné des renseignements médicaux au Centre d Addictologie d Arzeliers Route d Arzeliers 05300 LARAGNE ) Nom : Prénom : Nom de

Plus en détail

«Envol» Une bourse pour devenir ambulancier. www.ordredemaltefrance.org

«Envol» Une bourse pour devenir ambulancier. www.ordredemaltefrance.org «Envol» Une bourse pour devenir ambulancier www.ordredemaltefrance.org «Envol» Une bourse pour devenir ambulancier L Ordre de Malte France Issu du plus ancien organisme caritatif au monde, l Ordre de Malte

Plus en détail

Salle de consommation à moindre risque : un projet commun Gaia Paris et Médecins du Monde Gaia porteur opérationnel de cette expérimentation

Salle de consommation à moindre risque : un projet commun Gaia Paris et Médecins du Monde Gaia porteur opérationnel de cette expérimentation Salle de consommation à moindre risque : un projet commun Gaia Paris et Médecins du Monde Gaia porteur opérationnel de cette expérimentation Dr Thomas Dusouchet - Pharmacien coordinateur Céline Debaulieu

Plus en détail

35 projets humanitaires et sociaux

35 projets humanitaires et sociaux PROGRAMME AFRIQUE FONDACIO UN MOUVEMENT AU SERVICE DE l humain L aventure naît à Poitiers en 1974, à l initiative de jeunes adultes qui souhaitaient s engager au service d un monde plus humain. Fondacio

Plus en détail

Aide pour une complémentaire santé et tiers payant social

Aide pour une complémentaire santé et tiers payant social Artisans, commerçants et professionnels libéraux Aide pour une complémentaire santé et tiers payant social Octobre 2014 AIDE POUR UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET TIERS PAYANT SOCIAL Vous ne pouvez pas bénéficier

Plus en détail

RESEAU DE PROXIMITE ASUD/MDM/TIPI :

RESEAU DE PROXIMITE ASUD/MDM/TIPI : RESEAU DE PROXIMITE ASUD/MDM/TIPI : I. Dispositif «Aller vers» Objectifs communs : - Accéder à une population qui reste à l écart du système de soins et du droit commun ; - Engager une relation de confiance,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE RSA. Active. de Solidarité. Revenu

GUIDE PRATIQUE RSA. Active. de Solidarité. Revenu GUIDE PRATIQUE RSA Revenu de Solidarité Active I Le Département est le chef de file de l'action sociale. Dans ce cadre, le Revenu de Solidarité Active, dont la responsabilité a été confiée par la loi aux

Plus en détail

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil. EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE

RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE DOSSIER DE PRESSE 14 AOÛT 2015 RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr presse@unef.fr 2 Enquête sur le coût de la vie étudiante

Plus en détail

Secrétariat médical et médico-social

Secrétariat médical et médico-social Urgence secourisme Action sociale Santé Formation Action internationale FILIERE formation Secrétariat médical et médico-social FORMATION CERTIFIEE NIVEAU IV - RNCP Programme Régional Qualifiant Du 6 janvier

Plus en détail

Version approuvée par l Assemblée Générale du 26/06/2009

Version approuvée par l Assemblée Générale du 26/06/2009 Règlement Mutualiste Version approuvée par l Assemblée Générale du 26/06/2009 Le présent règlement mutualiste présente le contenu et la durée des engagements existants entre l adhérent et la Mutuelle dans

Plus en détail

Comment innover et agir dans le domaine humanitaire, tout en réduisant vos impôts?

Comment innover et agir dans le domaine humanitaire, tout en réduisant vos impôts? LA FONDATION MÉDECINS SANS FRONTIÈRES Stimuler l innovation pour renforcer l action humanitaire N. Vigilanti / MSF Comment innover et agir dans le domaine humanitaire, tout en réduisant vos impôts? MSFF_1303_Mailing_Prospec_GDO_Guide.indd

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE MUTATION

FORMULAIRE DE DEMANDE DE MUTATION Scrl La Maison des Hommes Société de Logement de Service Public Grand Place 7 4400 Flémalle Tél. 04/275.65.15 Fax 04/275.72.52 Version juillet 2014 FORMULAIRE DE DEMANDE DE MUTATION A rentrer impérativement

Plus en détail

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C Juillet 2015 VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous avez de faibles ressources et à ce

Plus en détail

MAIRIE de B E I G N O N

MAIRIE de B E I G N O N Beignon, le 25 mai 2012 MAIRIE de B E I G N O N Chers Parents, L année scolaire 2011 / 2012 se termine et il nous faut préparer la rentrée scolaire 2012/ 2013. A ce titre, nous vous rappelons quelques

Plus en détail

Avant de passer aux explications, voici une nouvelle qui fera plaisir à beaucoup d auditeurs.

Avant de passer aux explications, voici une nouvelle qui fera plaisir à beaucoup d auditeurs. Édition spéciale «Résidents longue durée» Le «permis de séjour de résident de longue durée CE»: la nouvelle autorisation qui substitue la carte de séjour. Cette édition, comme celle du 20 décembre, est

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 28/06/2013 Conseil d État N 365638 ECLI:FR:CEORD:2013:365638.20130214 Inédit au recueil Lebon Juge des référés SPINOSI, avocat(s) lecture du jeudi 14 février 2013 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE

Plus en détail

Aide aux séjours d enfants en centre de vacances sans hébergement pour les AED et AESH employés et rémunérés par les EPLE

Aide aux séjours d enfants en centre de vacances sans hébergement pour les AED et AESH employés et rémunérés par les EPLE Aide aux séjours d enfants en centre de vacances sans hébergement pour les AED et AESH employés et rémunérés par les EPLE Séjour en centre de vacances sans hébergement (journée complète) 5,26 par jour

Plus en détail

... *Etudiant en contrat de professionnalisation en alternance - Formation suivie en 2013/2014 : *Demandeur d emploi depuis le :...

... *Etudiant en contrat de professionnalisation en alternance - Formation suivie en 2013/2014 : *Demandeur d emploi depuis le :... Institut Supérieur de la Finance (ISFi) Banque et Affaires Internationales MASTER 2 Spécialité Financement d Entreprise et d Affaires Internationales Choix de l option pour laquelle vous postulez (Cochez

Plus en détail

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C LA CMU-C EST VALABLE CHEZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ. En cas de refus de soins, contactez : votre organisme d assurance maladie ; le conseil départemental de l Ordre des médecins : www.conseil-national.medecin.fr

Plus en détail

Approfondissement: assistance sanitaire

Approfondissement: assistance sanitaire Approfondissement: assistance sanitaire 1) L'assistance sanitaire pour les étrangers extracommunautaires Les étrangers extracommunautaires qui séjournent en Italie peuvent bénéficier de l assistance sanitaire

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE EN FRANCE

PROTECTION SOCIALE EN FRANCE Qu est-ce que la protection sociale? PROTECTION SOCIALE EN FRANCE La protection sociale désigne tous les mécanismes de prévoyance collective, permettant aux individus de faire face aux conséquences financières

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Le Centre communal d action sociale (CCAS) de Vernillet est un établissement public autonome chargé d assurer une action générale de prévention et de développement social,

Plus en détail

Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre

Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre Service départemental du Morbihan Cité administrative - 13 avenue Saint-Symphorien - 56020 VANNES CEDEX Tél. 02.97.47.88.88 Fax 02.97.47.84.02

Plus en détail

Dossier de presse. Coût de la rentrée 2014 pour les étudiants de Paris

Dossier de presse. Coût de la rentrée 2014 pour les étudiants de Paris Dossier de presse Coût de la rentrée 2014 pour les étudiants de Paris AGEP Association Générale des Étudiants de Paris Introduction Pour un étudiant parisien, la vie coûte cher, et chaque année voit le

Plus en détail

Les situations d exclusion des soins Résultats de 2012

Les situations d exclusion des soins Résultats de 2012 «Aux côtés de nos publics fragiles : Les situations d exclusion des soins Résultats de 2012 CONTEXTE et OBJECTIFS DE L ETUDE L accès aux soins et aux droits des assurés est une des 3 missions du service

Plus en détail

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Forfait 18 euros Parodontologie Auxiliaires médicaux Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé SOMMAIRE P. 3 A quoi sert une

Plus en détail

SPECIAL FISCALITé 2013

SPECIAL FISCALITé 2013 SPECIAL FISCALITé 2013 ISF et impôt sur le revenu LA FONDATION MÉDECINS SANS FRONTIÈRES Innover et agir dans l humanitaire N. Vigilanti / MSF Donnez de l impact à votre ISF en renforçant notre capacité

Plus en détail

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages Sommaire Pages.. Qu est-ce que la PAJE 02.. La prime à la naissance ou à l adoption 03.. L allocation de base 04.. Le complément de libre choix du mode de garde Vous en bénéficiez quels que soient vos

Plus en détail

Etre en manque de prescription d héroïne

Etre en manque de prescription d héroïne 1ère journée de formation continue HegeBe La prescription médicalisée d héroïne : le début d un changement? Etre en manque de prescription d héroïne - L ARUE, Association pour la Reconnaissance des Usagers

Plus en détail

Des groupes à risque semblables, mais des évolutions dans le temps différentes

Des groupes à risque semblables, mais des évolutions dans le temps différentes Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 07.04.2009, 9:15 20 Situation économique et sociale de la population N 0351-0903-60 Pauvreté et

Plus en détail

Choisir sa complémentaire santé

Choisir sa complémentaire santé Tous publics Choisir sa complémentaire santé Pourquoi une complémentaire santé Des critères pour faire son choix Où se renseigner? Le Service social aujourd hui Service Social Bretagne Pourquoi une complémentaire

Plus en détail