Atelier VALBIOM Valorisation des résidus de production de bioénergies (24 avril 2013)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Atelier VALBIOM Valorisation des résidus de production de bioénergies (24 avril 2013)"

Transcription

1 Atelier VALBIOM Valorisation des résidus de production de bioénergies (24 avril 2013) 1

2 Plan de l exposé 1. Digestats de biométhanisation Cadre réglementaire actuel a. Production b. Valorisation 2. Digestats de biométhanisation Perspectives d évolution du cadre règlementaire a. Production b. Valorisation c. Autres perspectives règlementaires CE en cours de discussion 3. Cendres de bois a. Introduction b. Valorisation en agriculture c. Autres filières de valorisation? 2

3 1. DIGESTATS DE BIOMÉTHANISATION CADRE RÈGLEMENTAIRE ACTUEL a. Production : AGW du 4 juillet 2002 arrêtant la liste des projets soumis à étude d incidence et des installations et activités classées Seules sont classées les installations recevant des déchets via les rubriques : : installation de biométhanisation traitant des sousproduits animaux au sens de l'article 2 du Règlement (CE) n 1774/2002 ( )., lorsque la capacité de traitement est inférieure ou égale à 100 T/jour - classe 2, supérieure à 100 T/jour - Classe : installation de biométhanisation traitant des déchets autres que des sous-produits animaux, notamment des déchets d'origine végétale et des boues d'épuration,., lorsque la capacité de traitement est inférieure ou égale à 500 T/jour - classe 2, supérieure à 500 T/jour - Classe 1 3

4 Absence de Conditions Sectorielles dispositions particulières en termes de gestion des déchets dans le PE Agrément des installations si SPA dans liste des intrants - au sens Règlement (CE) n 1069/2009 du Parlement européen et du Conseil établissant des règles sanitaires applicables aux sous-produits animaux et produits dérivés non destinés à la consommation humaine Hiérarchie de gestion des déchets : compostage X biométhanisation Equivalence SSI digestat valorisable en agriculture 4

5 b. Valorisation : Compétences partagées Fédéral SPF Environnement Régions - Santé X Environnement - Produit X Déchet SPF Environnement : Arrêté royal du 28 janvier 2013 relatif à la mise sur le marché et à l'utilisation des engrais, des amendements du sol et des substrats de culture SI COMMERCIALISATION / ECHANGE - Dérogation de commercialisation - Suivant teneurs MS / MO (10%) / N (2%) : commercialisation des digestats comme «produit connexe» ou «amendement du sol» ou «engrais azoté» - Normes ETM < normes régionales 5

6 WALLONIE : AGW du 14 juin 2001 favorisant la valorisation de certains déchets SI DECHET + Impact des règlementations : AGW du 12 janvier 1995 portant réglementation de l'utilisation sur ou dans les sols des boues d'épuration ou de boues issues de centres de traitement de gadoues de fosses septiques ; Règlement (CE) n 1069/2009 du Parlement européen et du Conseil établissant des règles sanitaires applicables aux sous-produits animaux et produits dérivés non destinés à la consommation humaine + Règlement (UE) n 142/2011 de la Commission du 25 février 2011 portant application du règlement (CE) n 1069/2009 Chapitre IV Gestion durable de l azote en agriculture du Livre II du Code de l Environnement : Eau ne contient aucune disposition spécifique pour la valorisation des matières organiques en agriculture article 13 : enregistrement et certificat d utilisation 6

7 certificat d utilisation contient des dispositions relatives : 1) à la production de la matière 2) aux valeurs limites en contaminants 3) aux modes d utilisation autorisés 4) à la caractérisation analytique 5) aux doses d utilisation autorisées 6) aux restrictions d utilisation spécifiques 7) à la traçabilité et au suivi appliqués lors de la valorisation agricole 8) au suivi administratif de l utilisation 7

8 1) production de la matière Description processus de production traitement du digestat Liste des intrants impact sur conditions de production du digestat impact sur conditions d utilisation du digestat si boues d épuration délais sanitaires digestat < AGW boues 12 janvier 1995 si sous-produits animaux (cat 2 lisiers / cat 3 déchets de cuisine et de table) au sens règlement 1069/2009 délais sanitaires digestat < règlement SPA (21 jours entre épandage et fauche ou pâturage) hygiénisation de certains SPA OU traitement (hygiénisation / compostage) digestat < règlement SPA 8

9 2) valeurs limites en contaminants : ETM & CTO valeurs limites communes pour toutes les matières organiques recyclables utilisées en agriculture Tableau 1. Valeurs limites de concentration en éléments traces métalliques autorisées dans les matières recyclables en classe A et B. CLASSE A B SOUS-CLASSE B1 B2 Eléments traces métalliques Valeurs limites (mg/kg MS) Cadmium (Cd) 0, (10) 5 Chrome (Cr) Cuivre (Cu) Cobalt (Co) Mercure (Hg) 0,25 1 (10) 5 Molybdène (Mo) 2,5 - - Plomb (Pb) Nickel (Ni) Zinc (Zn)

10 Tableau 2. Teneurs maximales en composés trace organiques dans les matières recyclables en classe A et B. CLASSE A B SOUS-CLASSE B1 B2 Composés traces organiques Valeurs limites (mg/kg MS) Hydrocarbures monocycliques aromatiques (MAH = BTEX+STYRENE ) totaux Hydrocarbures polycycliques aromatiques (PAH) 6 Borneff totaux (16) PCB 0,03 0,15 0,5 Hydrocarbures aliphatiques Cyanures libre 1 3 totaux 5 15 EOX 0,3 5 AOX LAS DEHP (phtalate) NPE (C9 C40) Hydrocarbures aliphatiques halogénés 0,03 0,1 Pesticides 0,3 1 Chlorobenzènes 0,3 1 Chlorophénols 0,3 1 10

11 3) modes d utilisation autorisés agriculture (digestat brut fractions liquides fractions solides via compostage via séchage biothermique) utilisation par des particuliers (à l étude par Comité Engrais) SI séchage (>80%MS) et intrants spécifiques 4) caractérisation analytique du digestat gestion par lot lot = contenu cuve stockage si lot > m³ caractérisation par moyenne arithmétique de 2 analyses Modalité des prélèvements; Méthode d analyses; Analyses : paramètres agronomiques ETM CTO : BTEX S - HAP - Hydrocarbures aliphatiques C9-C40 (!!!) - PCB - Huiles minérales 11

12 5) doses d utilisation autorisées fonction du flux en éléments traces métalliques (si B2) fonction de la quantité d unité de valeur neutralisante fonction de la concentration en azote total 6) restrictions d utilisation spécifiques fonction des intrants 7) la traçabilité et le suivi appliqués lors de la valorisation agricole selon la qualité de la matière selon le système de production (ouvert ou fermé) traçabilité à l exploitation classe A traçabilité parcellaire SANS analyses des sols classe B1 traçabilité parcellaire AVEC analyses des sols classe B2 12

13 8) suivi administratif de l utilisation rapport annuel de synthèse liste destinataires + n lot et quantités livrées + parcelle + (analyses sols) résultats d analyse intégration des données dans bilan azote exploitation comptabilisation dans LS ou LS 13

14 2. DIGESTATS DE BIOMÉTHANISATION PERSPECTIVES D ÉVOLUTION DU CADRE RÈGLEMENTAIRE a) Production : Modification AGW AGW du 4 juillet 2002 arrêtant la liste des projets soumis à étude d incidence et des installations et activités classées en cours Classement des installations de biométhanisation ne traitant pas de déchets Rédaction de CS en cours pour installations classées sous rubrique Convention CRAW en cours pour définir la liste des intrants potentiels ; Envisager dispositif plus souple pour adapter liste intrants du PE? 14

15 b) Valorisation : Sortie du débat déchet / produit AGW valorisation des matières organiques? Simplification administrative (délais obtention, rapportage des données «en temps réel» ) Responsabilité distincte producteur / utilisateur Modification restrictions d utilisation liées à l AGW boues pour boues agro-alimentaires? Caractérisation digestat : Envisager dispositions particulières SI unité de petite taille alimentée en intrants définis et restreints vocation agricole 15

16 c) Autres perspectives règlementaires CE en cours de discussion : Statut End of Waste pour certains composts et digestats Non défendu par Wallonie Risque de concurrence manque de garanties Modification règlement relatif aux engrais Intégration des amendements organiques (déchets / non déchets) au règlement? 16

17 «Ne serait-il pas utile de déterminer les conditions de valorisation du digestat notamment lorsque les intrants sont issus de l industrie agro-alimentaire en se basant sur des critères «biométhanisation» et non pas «compostage» comme c est actuellement le cas?» Cadre global valorisation des matières organiques : Suivi des matières en fonction de leurs teneurs en contaminants et leur système de production (système fermé ou ouvert en amont). Comptabilisation de l azote identique pour les MO < AGW gestion azote 17

18 3. CENDRES DE BOIS a. Introduction : Déchet : «toute substance ou tout objet dont le détenteur se défait ou dont il a l intention ou l obligation de se défaire» Développement des énergies renouvelables en particulier production d'électricité à partir de la combustion de bois, de fientes de volailles, de déchets de céréales Gisement potentiel important Caractéristiques variables fonction nombreux paramètres combustible, type chaudière, type de cendres fond, paroi, volante contaminants, teneurs en éléments fertilisants, en MO Cendres de bois, fientes de volaille, céréales : généralement teneurs intéressantes P, K, Mg et Ca Retour au sol à privilégier (Cradle to Cradle) MAIS caractéristiques et teneurs en contaminants ne permettent pas d'envisager facilement des filières de recyclage/valorisation 18

19 b) Valorisation en agriculture : 1. Situation Décision du Comité informel engrais, amendements de sols et substrats de culture 9/12/2008 : La valorisation des cendres de bois en agriculture n est pas autorisée Les quantités d ETM par unité de valeur neutralisante sont importantes ; La valeur agronomique des cendres de bois = teneur en CaO valeur neutralisante (VN) Pour différentes matières/déchets valorisées comme des "engrais calcaires" (boues de sciage, écumes de sucrerie), comparaison apports en ETM < épandage d'une quantité de matière apportant 2000 unités de VN : Apports en ETM (Cd - Ni) via cendres >> apports ETM via autres déchets disponibles 19

20 Sur une rotation, les apports en ETM liés à la dose d'utilisation des cendres cumulée aux apports des amendements organiques (tels que le compost ou les effluents d'élevage) entraînent un dépassement des flux totaux en métaux lourds autorisés dans les sols par hectare et par an lors de l'épandage de déchets autorisés par un certificat d utilisation L introduction des cendres de bois dans le processus de production d un compost ou dans le processus de production d'un engrais ou amendement agréé par le fédéral n est pas autorisée Le SPF estime que la disponibilité de matières premières de qualité est suffisante. L'incorporation de cendres de bois risquerait d'augmenter les teneurs en métaux lourds Des filières alternatives de valorisation doivent être recherchées 20

21 2. Situation depuis 2012 Position concertée SPF DSD validée par le Comité Engrais ouvre la possibilité de valoriser des cendres de bois en agriculture : Traitement des demandes au cas par cas < caractéristiques variables Cendres issues de bois non traités Pas de valorisation directe Introduction dans la production d engrais NPK Introduction en installation de compostage : Enrichissement ou source MO 21

22 SOUS CONDITIONS : Conformité avec PE Valeurs limites en ETM Teneurs minimales P, K, MO, finesse Taux maximal d incorporation Analyse préalable par lot 22

23 Résumé des critères d acceptation des cendres dans les installations de production d engrais ou de compostage autorisées : TYPE D INSTALLATION DE TRAITEMENT DE DÉCHETS TYPE DE MATIERE PRODUITE OBJECTIF CRITÈRES CENDRES CRITERES MATIERE PRODUITE [ETM] max Paramètres agronomiques Taux incorporation [ETM] max MO 2 [P] 1 [K] MO ² finesse Installation de production d engrais 3 Production d engrais Production engrais NPK, PK Normes B % au tamis de 1mm ; 99% au tamis de 2mm Fixé au cas par cas : En prenant en compte le flux max (g/ha/an) en ETM «A B1» pour fixer les [ETM] de l engrais Normes B1 ou A 4 1 Kg/100 kg brut 2 En % de la Matière brute 3 une demande d autorisation doit être introduite auprès de l OWD 4 en attente infos complémentaires sur flux ETM globaux 23

24 Installation de compostage 5 Production de compost Production d un amendement organique Enrichissement du compost en éléments fertilisants Introduction dans le processus de compostage comme source de carbone Enrichissement en éléments fertilisants Normes B % au tamis de 1mm ; - 99% au tamis de 2mm Normes B2 30% - 75% au tamis de 1mm ; - 99% au tamis de 2mm Normes B % au tamis de 1mm ; - 99% au tamis de 2mm Fixé au cas par cas : Normes B2 16% En prenant en compte le flux max (g/ha/an) en ETM «A B1 ou B2» pour fixer les [ETM] du compost enrichi. 5% en poids sur la MB entrante 6 Normes B2 16% Fixé au cas par cas : En prenant en compte le flux max (g/ha/an) en ETM «A B1 ou B2» pour fixer les [ETM] de l amendement organique Normes B2 10% 5 La matière finale est soumise à CU 6 cf étude autrichienne 24

25 c) Autres filières de valorisation? Convention CRAW-DGARNE : - diversification des filières de valorisation en agriculture - essai de valorisation en forêt Valorisation en génie civil 25

Fiche technique activité TRA ACT 125 Version n 2 11/06/2015

Fiche technique activité TRA ACT 125 Version n 2 11/06/2015 Description brève Fabricant engrais sous produits animaux Description Code Lieu Fabricant PL43 Activité Fabrication AC39 Produit Engrais, amendements de sol, substrats de culture et PR128 produits connexes

Plus en détail

La réalisation d essais en réacteur pilote en vue d une demande d homologation de digestat

La réalisation d essais en réacteur pilote en vue d une demande d homologation de digestat La réalisation d essais en réacteur pilote en vue d une demande d homologation de digestat M CORDELIER, JF. LASCOURREGES, C. PEYRELASSE, C.LAGNET, P.POUECH 4 ième Journées Industrielles Méthanisation 4

Plus en détail

Les dispositifs d assainissement domestique. Le retour au sol des boues. d épuration domestique. dossier

Les dispositifs d assainissement domestique. Le retour au sol des boues. d épuration domestique. dossier dossier Le retour au sol des boues d épuration domestique DOSSIER COORDONNÉ PAR JOCELYNE DI MARE AGENCE DE L EAU ADOUR-GARONNE Les dispositifs d assainissement domestique génèrent des sous-produits tels

Plus en détail

NOTE. Cadre juridique de la gestion des boues de station d épuration. Série Juridique DJ 13. Novembre 2012

NOTE. Cadre juridique de la gestion des boues de station d épuration. Série Juridique DJ 13. Novembre 2012 NOTE Cadre juridique de la gestion des boues de station d'épuration Série Juridique DJ 13 Novembre 2012 AMORCE Cadre juridique de la gestion des boues de station d épuration 1/30 SOMMAIRE INTRODUCTION...

Plus en détail

Contenu du décret «boues» n 97-1133 du 8 décembre 1997 relatif à l épandage des boues issues du traitement des eaux usées

Contenu du décret «boues» n 97-1133 du 8 décembre 1997 relatif à l épandage des boues issues du traitement des eaux usées Contenu du décret «boues» n 97-1133 du 8 décembre 1997 relatif à l épandage des boues issues du traitement des eaux usées Art 1 : objet = définir les conditions d épandage sur sols agricoles, forestiers

Plus en détail

Stockage et épandage du digestat. Evolutions réglementaires

Stockage et épandage du digestat. Evolutions réglementaires Stockage et épandage du digestat Evolutions réglementaires Sommaire Introduction Rappels des différents régimes des installations classées de méthanisation Les règles autour du stockage Du plan d épandage

Plus en détail

Risques sanitaires et environnementaux liés à l épandage des produits organiques

Risques sanitaires et environnementaux liés à l épandage des produits organiques Chapitre 6 Risques sanitaires et environnementaux liés à l épandage des produits organiques La qualité analytique d un produit comprend également des aspects sanitaires et environnementaux. Les risques

Plus en détail

Lignes directrices pour la production durable de biogaz dans les exploitations bio

Lignes directrices pour la production durable de biogaz dans les exploitations bio Lignes directrices pour la production durable de biogaz dans les exploitations bio Contact : IFOM EU, +32(0)2280 1223, info@ifoam-eu.org 1 Introduction... 1 2 Biogaz durable issu des exploitations bio

Plus en détail

La Certification des Matières Fertilisantes et Supports de Culture par Bureau Veritas Certification et Qualité-France SAS

La Certification des Matières Fertilisantes et Supports de Culture par Bureau Veritas Certification et Qualité-France SAS La Certification des Matières Fertilisantes et Supports de Culture par Bureau Veritas Certification et Qualité-France SAS 15 novembre 2011 Qui sommes-nous? Le Groupe Bureau Veritas en bref Fondé en 1828,

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE POLLUTION SUR DES TAS DE TERRES ISSUS D UN DEPOT SAUVAGE SITE D AULNAY SOUS BOIS (93)

DIAGNOSTIC DE POLLUTION SUR DES TAS DE TERRES ISSUS D UN DEPOT SAUVAGE SITE D AULNAY SOUS BOIS (93) DIAGNOSTIC DE POLLUTION SUR DES TAS DE TERRES ISSUS D UN DEPOT SAUVAGE LISTE DE DIFFUSION : GERARD FILIS FRANÇOIS DUPERRIER DELTAVILLE SERVICE LABORATOIRE - JL MARTRES - 20 MAI 2013 TABLE DES MATIERES

Plus en détail

Cahier des charges du recyclage agricole des boues d épuration d origine urbaine ou industrielle

Cahier des charges du recyclage agricole des boues d épuration d origine urbaine ou industrielle Organisme Indépendant des producteurs de boues de Lorraine Version du 18 juillet 2014 Cahier des charges du recyclage agricole des boues d épuration d origine urbaine ou industrielle Le cahier des charges

Plus en détail

Agronomie Environnement

Agronomie Environnement Agronomie Environnement Cultures Abonnement info : fax info, documents de synthèse, tours de plaine collectifs Conseil culture Prestation Durée Prix Remarques sur tarif Abonnement Voir tableau ci-dessous

Plus en détail

NANTES BP 52703-44327 Nantes Cedex 3 Tél. 02 51 85 44 44 - Fax 02 51 85 44 50 www.inovalys.fr

NANTES BP 52703-44327 Nantes Cedex 3 Tél. 02 51 85 44 44 - Fax 02 51 85 44 50 www.inovalys.fr BP 570-447 Nantes Cedex Tél. 0 5 85 44 44 - Fax 0 5 85 44 50 www.inovalys.fr RESULTATS PARTIELS : D400077 (Ce document n'est pas le rapport d'analyse définitif) Réf. Dossier : DEVIS 77 Bd du Rempart BP

Plus en détail

METHANISATION Éléments de réflexion

METHANISATION Éléments de réflexion METHANISATION Éléments de réflexion Anne-Sophie BOILEAU LA METHANISATION Le principe Les substrats Les techniques La typologie des projets Méthanisation éléments de réflexion 2 La méthanisation : le principe

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT DU DISPOSITIF DE SUIVI REGULIER DES REJETS INDUSTRIELS

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT DU DISPOSITIF DE SUIVI REGULIER DES REJETS INDUSTRIELS DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT DU DISPOSITIF DE SUIVI REGULIER DES REJETS INDUSTRIELS Raison sociale :... Commune, code postal :... Version numérique du rapport remise en version : CD DVD Clé USB Mail à

Plus en détail

Epandage des matières de vidange d assainissement non collectif Agrément des vidangeurs

Epandage des matières de vidange d assainissement non collectif Agrément des vidangeurs Recyclage agricole des effluents organiques Epandage des matières de vidange d assainissement non collectif Agrément des vidangeurs Guide méthodologique SOMMAIRE INTRODUCTION p 2 PARTIE 1 : IMPRIMES TYPES

Plus en détail

COMITÉ 2 : La gestion des sols faiblement contaminés excavés

COMITÉ 2 : La gestion des sols faiblement contaminés excavés COMITÉ 2 : La gestion des sols faiblement contaminés excavés La situation actuelle La grille de gestion des sols contaminés excavés intérimaire Les critères validés pour la protection des écosystèmes Les

Plus en détail

La valorisation des boues d épuration urbaines et industrielles

La valorisation des boues d épuration urbaines et industrielles La valorisation des boues d épuration urbaines et industrielles par le recyclage agricole Mémento à l usage des maîtres d ouvrage de station d épuration Une filière responsable 1 Toute collectivité ou

Plus en détail

Objet : Lettre de décision relative à CENDRES DE BAGASSE ALBIOMA LE MOULE

Objet : Lettre de décision relative à CENDRES DE BAGASSE ALBIOMA LE MOULE Direction générale de l'alimentation Service des actions sanitaires en production primaire Sous-direction de la qualité et de la protection des végétaux Bureau de la réglementation et de la mise sur le

Plus en détail

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants.

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Mesure n 1 Périodes d'interdiction d'épandage des fertilisants Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Types

Plus en détail

SYNDICAT MIXTE DE HAUTE CÔTE D OR

SYNDICAT MIXTE DE HAUTE CÔTE D OR TRIVALOR Déchets & Écologie Industrielle SYNDICAT MIXTE DE HAUTE CÔTE D OR Cessation d activité de l ancienne usine d incinération de Chatillon sur Seine Consultation pour Etude Environnementale Cahier

Plus en détail

Chapitre 5 Les critères analytiques des produits organiques

Chapitre 5 Les critères analytiques des produits organiques Chapitre 5 Les critères analytiques des produits organiques Pour bien utiliser un produit organique, il faut connaître sa composition, bien interpréter son comportement puis vérifier son innocuité et son

Plus en détail

RAPPORT D'ANALYSE. IDRA ENVIRONNEMENT Mr Guillaume DEBRIL La Haye de Pan 35170 BRUZ. Conservation de vos échantillons

RAPPORT D'ANALYSE. IDRA ENVIRONNEMENT Mr Guillaume DEBRIL La Haye de Pan 35170 BRUZ. Conservation de vos échantillons IDRA ENVIRONNEMENT Mr Guillaume DEBRIL La Haye de Pan 35170 BRUZ RAPPORT D'ANALYSE Page 1/5 N Ech Matrice Référence échantillon Observations 001 Sol S1-0-0,5 m 002 Sol S2-0-0,5 m (116) 003 Sol S3-0-0,5

Plus en détail

LES PRIMES DE PERFORMANCE ÉPURATOIRE années 2013 à 2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 LES PRIMES

LES PRIMES DE PERFORMANCE ÉPURATOIRE années 2013 à 2018 PROGRAMME D ACTION 2013-2018 LES PRIMES PROGRAMME D ACTION 2013-2018 LES PRIMES Les modalités d attribution des primes 2013 à 2018 sont définies par la délibération modifiée n 2012-25 du 25 octobre 2012 du conseil d administration de l agence

Plus en détail

Fertilisation 2014/2015. Maraîchage

Fertilisation 2014/2015. Maraîchage Fertilisation 2014/2015 Maraîchage Notre expertise agronomique Les besoins des cultures maraîchères Plusieurs facteurs entrent en considération pour le pilotage de la fertilisation des sols en maraîchage

Plus en détail

Qualité des boues d épuration urbaines recyclées sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse Situation 2000-2010 SOMMAIRE

Qualité des boues d épuration urbaines recyclées sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse Situation 2000-2010 SOMMAIRE Qualité des boues d épuration urbaines recyclées sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse Situation 2000-2010 Qualité des boues d épuration urbaines recyclées sur les bassins Rhône-Méditerranée et

Plus en détail

Journée technique méthanisation agricole. 29 septembre 2011 Siaugues Sainte Marie

Journée technique méthanisation agricole. 29 septembre 2011 Siaugues Sainte Marie Journée technique méthanisation agricole 29 septembre 2011 Siaugues Sainte Marie TITRE CHAPITRE Sous titre Sous titre Principe Contexte Substrats Types d installations Possibilités de valorisation de l

Plus en détail

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS 1 RISQUES SANITAIRES et ENVIRONNEMENTAUX 3 éléments DANGER EXPOSITION CIBLE(S) propriétés intrinsèques intensité, une ou plusieurs d'une

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTEXTE ET REGLEMENTATION FRANCAISE RELATIFS A LA VALORISATION DES BOUES ISSUES DU TRAITEMENT DES EAUX USEES

ELEMENTS DE CONTEXTE ET REGLEMENTATION FRANCAISE RELATIFS A LA VALORISATION DES BOUES ISSUES DU TRAITEMENT DES EAUX USEES MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Direction de l Eau et de la Biodiversité Sous-Direction de la Protection et de la Gestion des Ressources

Plus en détail

Essais de production de pellets composés à 100% de miscanthus

Essais de production de pellets composés à 100% de miscanthus Essais de production de pellets composés à 100% de miscanthus Décembre 2012 Document ValBiom: opérateur UCL ValBiom soutient le développement durable et harmonieux des filières de valorisation nonalimentaire

Plus en détail

filières de traitement et valorisation industrielles RDC Environment - Enviro-Consult RE.CO.R.D

filières de traitement et valorisation industrielles RDC Environment - Enviro-Consult RE.CO.R.D Inventaire et critères de choix de filières de traitement et valorisation pour les boues urbaines et industrielles RDC Environment - Enviro-Consult Bernard De Caevel Marc De Vos Olivier Pollet RE.CO.R.D

Plus en détail

Incendie dans un entrepôt de stockage de pneumatiques équipé d une installation sprinkler

Incendie dans un entrepôt de stockage de pneumatiques équipé d une installation sprinkler Protection, prévention et impact environnemental des incendies de stockages de pneumatiques Dossier de retour d expérience du SNCP Incendie dans un entrepôt de stockage de pneumatiques équipé d une installation

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

PREFECTURE DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE PREFECTURE DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE Affaire suivie par : Mme Gisèle ATOUBA 02 32 76 53 91 mél : 02 32 76 54 60 gisele.atouba@seine-maritime.pref.gouv.fr

Plus en détail

Etude de faisabilité et démarches administratives pour une unité de méthanisation agricole

Etude de faisabilité et démarches administratives pour une unité de méthanisation agricole Etude de faisabilité et démarches administratives pour une unité de méthanisation agricole Vue rapide des éléments d une installation de méthanisation Biomasse : Effluents d élevage Déchets agro-alimentaires

Plus en détail

Contexte : Objectif : Expérimentation :

Contexte : Objectif : Expérimentation : Estimation de la valeur fertilisante de digestats issus de la biométhanisation. Résultat de 3 années d expérimentation en culture de maïs (2009 à 2011). (JFr. Oost 1, Marc De Toffoli 2 ) 1 Centre pilote

Plus en détail

AGIRE Atelier sur l Assainissement, l Epuration et la Réutilisation des Eaux Usées. Gestion des Eaux Industrielles au Maroc

AGIRE Atelier sur l Assainissement, l Epuration et la Réutilisation des Eaux Usées. Gestion des Eaux Industrielles au Maroc AGIRE Atelier sur l Assainissement, l Epuration et la Réutilisation des Eaux Usées Gestion des Eaux Industrielles au Maroc Mme Touria JAOUHER Département de l Eau Agadir, du 7 au 11 Décembre 2009 8000

Plus en détail

Présentation du Centre de traitement des déchets ménagers du SIVOM de la Vallée de l Yerre et des Sénarts

Présentation du Centre de traitement des déchets ménagers du SIVOM de la Vallée de l Yerre et des Sénarts Présentation du Centre de traitement des déchets ménagers du SIVOM de la Vallée de l Yerre et des Sénarts Commission Nationale du Débat Public centre de traitement des déchets ménagers d Ivry/Paris XIII

Plus en détail

Réglementation sur les épandages en agriculture

Réglementation sur les épandages en agriculture 8 C H A P I T R E Réglementation sur les épandages en agriculture L agriculteur qui utilise une matière organique au champ est responsable des conditions de son utilisation au champ et il doit respecter

Plus en détail

LES DECHETS ISSUS DE L ASSAINISSEMENT PLAN DEPARTEMENTAL DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS NON DANGEREUX DEPARTEMENT DU JURA

LES DECHETS ISSUS DE L ASSAINISSEMENT PLAN DEPARTEMENTAL DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS NON DANGEREUX DEPARTEMENT DU JURA C DEPARTEMENT DU JURA PLAN DEPARTEMENTAL DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS NON DANGEREUX LES DECHETS ISSUS DE L ASSAINISSEMENT TERRA SOL PACA Euro pôle du Petit Arbois - Av. L. Philibert 13857 AIX

Plus en détail

BILAN DES FLUX DE CONTAMINANTS ENTRANT SUR LES SOLS AGRICOLES DE FRANCE MÉTROPOLITAINE

BILAN DES FLUX DE CONTAMINANTS ENTRANT SUR LES SOLS AGRICOLES DE FRANCE MÉTROPOLITAINE BILAN DES FLUX DE CONTAMINANTS ENTRANT SUR LES SOLS AGRICOLES DE FRANCE MÉTROPOLITAINE Bilan qualitatif de la contamination par les éléments tracés métalliques et les composés tracés organiques et application

Plus en détail

POJET DE COMPOSTAGE DE LA COMMUNE DE DSCHANG. Le compostage des ordures ménagères à Dschang.

POJET DE COMPOSTAGE DE LA COMMUNE DE DSCHANG. Le compostage des ordures ménagères à Dschang. POJET DE COMPOSTAGE DE LA COMMUNE DE DSCHANG Le compostage des ordures ménagères à Dschang. Le site de compostage Site de Ngui Le site de compostage PARTENAIRES Equipe de mise en œuvre Encadreurs Dr Emmanuel

Plus en détail

Présentation ORDIMIP 16 nov 2005. Projet d un d. res sur l Echezl. biocentre à Bordères

Présentation ORDIMIP 16 nov 2005. Projet d un d. res sur l Echezl. biocentre à Bordères Présentation ORDIMIP 16 nov 2005 Projet d un d biocentre à Bordères res sur l Echezl SOMMAIRE 1. GRS VALTECH en quelques mots 2. Le projet de Bordères res sur l Echezl : choix du site 3. Description du

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES DE CONTAMINATION LIEE AU PRELEVEMENT ET AU PRE-TRAITEMENT DES SEDIMENTS

EVALUATION DES RISQUES DE CONTAMINATION LIEE AU PRELEVEMENT ET AU PRE-TRAITEMENT DES SEDIMENTS EVALUATION DES RISQUES DE CONTAMINATION LIEE AU PRELEVEMENT ET AU PRE-TRAITEMENT DES SEDIMENTS Action I-A-01 - Amélioration des méthodes de prélèvements pour les paramètres physicochimiques Lionard E.,

Plus en détail

SERVICE PUBLIC DE WALLONIE

SERVICE PUBLIC DE WALLONIE SERVICE PUBLIC DE WALLONIE Direction générale opérationnelle de l Agriculture, des Ressources naturelles et de l Environnement Direction générale opérationnelle de l Aménagement du Territoire, du Logement,

Plus en détail

PROJET D ARRÊTE NOR. Publics concernés : Exploitants d'installations classées pour la protection de l'environnement de traitement des granulats

PROJET D ARRÊTE NOR. Publics concernés : Exploitants d'installations classées pour la protection de l'environnement de traitement des granulats RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie du développement durable et de l énergie PROJET D ARRÊTE fixant les critères de sortie du statut de déchet pour les granulats élaborés à partir de déchets du

Plus en détail

Analyses agronomiques

Analyses agronomiques 4 C H A P I T R E Analyses agronomiques De nombreux moyens existent pour analyser et décrire les sols et les matières organiques. Les résultats des analyses agronomiques permettent d évaluer leurs caractéristiques

Plus en détail

Produits Industriels. Supports de culture Page 1 de 35 REFERENTIEL. PORTANT SUR Supports de culture. CARACTÅRISTIQUES COMMUNICANTES

Produits Industriels. Supports de culture Page 1 de 35 REFERENTIEL. PORTANT SUR Supports de culture. CARACTÅRISTIQUES COMMUNICANTES Supports de culture Page 1 de 35 REFERENTIEL PORTANT SUR Supports de culture. CARACTÅRISTIQUES COMMUNICANTES La qualitä agronomique du produit est garantie par une värification des principaux critåres

Plus en détail

Quels sont les services qui me sont offerts par la Province du Brabant wallon?

Quels sont les services qui me sont offerts par la Province du Brabant wallon? Quels sont les services qui me sont offerts par la Province du Brabant wallon? Rue Saint Nicolas, 17 1310 La Hulpe Les différentes activités de la Station provinciale d'analyses agricoles de La Hulpe La

Plus en détail

LA MATIERE ORGANIQUE

LA MATIERE ORGANIQUE ITV France FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICHE 3 LA MATIERE ORGANIQUE L objectif général est la conservation ou l amélioration du patrimoine sol, en évitant l appauvrissement

Plus en détail

Coproduits de la betterave en alimentation animale

Coproduits de la betterave en alimentation animale Coproduits de la betterave en alimentation animale Table Ronde COPRALIM CFGC-W 25 avril 2008 15.02.07 MINAGRI Présentation 1 Table des matières 2 Table des matières 3 1.1 Qualité de la filière: Processus

Plus en détail

T A R I F S DE BASE HT MENUS ANALYTIQUES. ANALYSES DE SOLS VITICULTURE avec interprétation

T A R I F S DE BASE HT MENUS ANALYTIQUES. ANALYSES DE SOLS VITICULTURE avec interprétation T A R I F S DE BASE HT DESIGNATION CONTENU OBJECTIF 2015 HT MENUS ANALYTIQUES S DE SOLS VITICULTURE avec interprétation 610 COMPLETE (avec oligos) Granulométrie 5 fractions - PH eau - Calcaire Total -

Plus en détail

Les Cendres des chaudières automatiques au bois et leurs possibilités de valorisation

Les Cendres des chaudières automatiques au bois et leurs possibilités de valorisation Route du Col de Jau 66500 MOSSET Tél : 04 68 05 05 51 Fax : 09 77 46 23 29 bois.energie66@wanadoo.fr Plan bois énergie et Développement local Pyrénées Orientales (66) Les Cendres des chaudières automatiques

Plus en détail

Trouvez vos interlocuteurs: www.eurofins.ch. Valable à partir du 1er juillet 2012, remplace toutes les listes de prix précédentes.

Trouvez vos interlocuteurs: www.eurofins.ch. Valable à partir du 1er juillet 2012, remplace toutes les listes de prix précédentes. Eaux potables et de baignade Page 6 Liste de prix des eaux potables et de baignade Eurofins Scientific AG Parkstrasse 0 CH-502 Schönenwerd Tel. +4 (0) 62 858 7 00 Fax +4 (0) 62 858 7 09 E-mail info@eurofins.ch

Plus en détail

La valorisation du digestat

La valorisation du digestat La valorisation du digestat EREP SA Chemin du Coteau 28 CH - 1123 Aclens Tél. : +41 21 869 98 87 Fax : +41 21 869 01 70 Courriel : info@erep.ch www.erep.ch Le traitement et la gestion du digestat 1. Propriétés

Plus en détail

RAPPORT D ÉTUDE 30/06/2006

RAPPORT D ÉTUDE 30/06/2006 RAPPORT D ÉTUDE 30/06/2006 N INERIS - DRC 05 66015 CHEN 06.0086 / BLe Etat de l art Problématique des substances prioritaires dans les boues d épuration Réf. : INERIS - DRC 05 66015 CHEN 06.0086 / BLe

Plus en détail

Secteur de Montrevault Communauté. Schéma de développement de la méthanisation sur le Pays des Mauges avril 2013 Page 85

Secteur de Montrevault Communauté. Schéma de développement de la méthanisation sur le Pays des Mauges avril 2013 Page 85 Secteur de Montrevault Communauté Schéma de développement de la méthanisation sur le Pays des Mauges avril 2013 Page 85 Synthèse des débouchés énergétiques Deux communes sont aujourd hui desservies par

Plus en détail

Conventions 03 75 C 0093 et 06 75 C 0071 ADEME / SYPREA / FP2E / INERIS

Conventions 03 75 C 0093 et 06 75 C 0071 ADEME / SYPREA / FP2E / INERIS Conventions 03 75 C 0093 et 06 75 C 0071 ADEME / SYPREA / FP2E / INERIS Evaluation des risques sanitaires des filiäres d Çpandage des boues de stations d Çpuration APPLICATION DE LA METHODOLOGIE RELATIVE

Plus en détail

Présentation de la situation actuelle et projetée au niveau législatif, économique, incitant financier et imposition technique

Présentation de la situation actuelle et projetée au niveau législatif, économique, incitant financier et imposition technique Présentation de la situation actuelle et projetée au niveau législatif, économique, incitant financier et imposition technique Salon Best 19 octobre 2013 Situation en Région wallonne Coût d achat du courant

Plus en détail

ACCREDITATION CERTIFICATE. N 1-1663 rév. 5. Satisfait aux exigences de la norme NF EN ISO/CEI 17025 : 2005 Fulfils the requirements of the standard

ACCREDITATION CERTIFICATE. N 1-1663 rév. 5. Satisfait aux exigences de la norme NF EN ISO/CEI 17025 : 2005 Fulfils the requirements of the standard Convention N 2393 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-1663 rév. 5 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 0106 PANNEAUX ISOLANTS À BASE DE VIEUX PAPIER Édition : septembre 2010 pour l attribution du label de qualité

natureplus e.v. Directive d attribution 0106 PANNEAUX ISOLANTS À BASE DE VIEUX PAPIER Édition : septembre 2010 pour l attribution du label de qualité info@natureplus.org natureplus e.v. Directive d attribution 0106 Édition : septembre 2010 pour l attribution du label de qualité État: septembre 2010 Page 2 de 6 0 Préambule Les critères d attribution

Plus en détail

ADEME DVNAC. Etude de valorisation des cendres de chaufferies bois. Novembre 2001 MARCHE N 00 01 026. suiveur ADEME : Séverine BOUVOT - MAUDUIT

ADEME DVNAC. Etude de valorisation des cendres de chaufferies bois. Novembre 2001 MARCHE N 00 01 026. suiveur ADEME : Séverine BOUVOT - MAUDUIT ADEME DVNAC Etude de valorisation des cendres de chaufferies bois Novembre 2001 MARCHE N 00 01 026 suiveur ADEME : Séverine BOUVOT - MAUDUIT SOMMAIRE RESUME... 1 SYNTHESE SUR LA REGLEMENTATION... 4 1 -

Plus en détail

PRODUIRE DE FAÇON DURABLE ET RESPONSABLE

PRODUIRE DE FAÇON DURABLE ET RESPONSABLE Livret pédagogique PRODUIRE DE FAÇON DURABLE ET RESPONSABLE Livret pédagogique du Manuel : Objectifs Pédagogiques & Messages Clés Le PIP est financé par l Union européenne PRODUIRE DE FAÇON DURABLE ET

Plus en détail

passif de 6 000 000 m³ de sédiments récurent annuel de 500 000 m³

passif de 6 000 000 m³ de sédiments récurent annuel de 500 000 m³ Cas concret d une méthode de traitement des sédiments Iwaszko Alex CTP Situation actuelle en Région wallonne 460 km de voies navigables 13 351 km de voies non navigables Enjeux passif de 6 000 000 m³ de

Plus en détail

Production de compost au Centre de Valorisation Organique

Production de compost au Centre de Valorisation Organique Gestion des déchets ménagers de Lille Métropole Communauté Urbaine Production de compost au Centre de Valorisation Organique Mustapha MAIMOUNI Conseiller communautaire Lille Métropole Communauté Urbaine

Plus en détail

Matériels et méthodes Résultats

Matériels et méthodes Résultats Réseau PRO, référencement des Produits Résiduaires Organiques dans un système d information mutualisé Bell Alix 1, Michaud Aurélia 1, Schaub Anne 2, Trochard Robert 3, Sagot Stéphanie 4, Dumont Solène

Plus en détail

RÉSULTATS D ANALYSE DES POISSONS CAPTURÉS EN 2013

RÉSULTATS D ANALYSE DES POISSONS CAPTURÉS EN 2013 RIVIÈRE CHAUDIÈRE RÉSULTATS D ANALYSE DES POISSONS CAPTURÉS EN 2013 ÉCHANTILLONNAGE À la suite de l accident ferroviaire de Lac-Mégantic, quatre campagnes d échantillonnage ont été effectuées en 2013 afin

Plus en détail

Caractérisation risation des substances dangereuses dans l artisanatl. Premiers résultatsr. Marie-Pierre FISCHER

Caractérisation risation des substances dangereuses dans l artisanatl. Premiers résultatsr. Marie-Pierre FISCHER Caractérisation risation des substances dangereuses dans l artisanatl Premiers résultatsr Marie-Pierre FISCHER Contexte La Directive Cadre Européennerenforce la protection de l environnement en spécifiant

Plus en détail

Quelles adaptations techniques envisagées pour la production et la première transformation des plantes médicinales?

Quelles adaptations techniques envisagées pour la production et la première transformation des plantes médicinales? mai 2011 Quelles adaptations techniques envisagées pour la production et la première transformation des plantes médicinales? Projet ADAPROD Avis N AO-1046-1994 Une étude réalisée par l iteipmai LES ÉTUDES

Plus en détail

Agrobiochimie. Chef de service : Jocelyne Aubry jocelyne.aubry@cg35.fr

Agrobiochimie. Chef de service : Jocelyne Aubry jocelyne.aubry@cg35.fr Chef de service : Jocelyne Aubry jocelyne.aubry@cg35.fr Équipe technique : Marie-Thérèse Agaësse, Josiane Bouillet, Jannick Galodé, Pascale Ganche, Christine Prodhomme, Brice Vergnerie. a Terres et sols

Plus en détail

«Chercheurs d eau» Ou le traitement des eaux usées et des boues d épuration Printemps des sciences, ULB du 31 mars au 6 avril 2003 Institut S t Joseph d Etterbeek Rue Félix Hap, 14 B1040 Etterbeek Tél.:

Plus en détail

Merci de retourner ce document complété par courrier, fax ou mail (Joindre un plan de situation des bâtiments)

Merci de retourner ce document complété par courrier, fax ou mail (Joindre un plan de situation des bâtiments) 15, rue Gustave Eiffel, ZI Jarny-Giraumont 54800 JARNY Votre référence / Intervenant: N : Diagnostic MENAO N : Notre référence / Intervenant: M. / Mme : M. / Mme : Téléphone : Téléphone : 03 82 20 39 70

Plus en détail

Etude faisabilité de la valorisation énergétique des papiers cartons issus des déchets de la ville de Ouagadougou

Etude faisabilité de la valorisation énergétique des papiers cartons issus des déchets de la ville de Ouagadougou 1 Etude faisabilité de la valorisation énergétique des papiers cartons issus des déchets de la ville de Ouagadougou Organisme scientifique sollicité : IGEDD/UO Responsable: CEFREPADE Institution bénéficière

Plus en détail

Vu le code de l environnement, notamment ses articles L. 592-20, L. 593-3, L. 593-10 et L. 593-27 ;

Vu le code de l environnement, notamment ses articles L. 592-20, L. 593-3, L. 593-10 et L. 593-27 ; Décision n 2015-XX-XXXX de l Autorité de sûreté nucléaire du xx xxxxx 2015 fixant les valeurs limites de rejet dans l environnement des effluents liquides et gazeux des installations nucléaires de base

Plus en détail

Gigi WELLO AFUMBA ZAÏNA

Gigi WELLO AFUMBA ZAÏNA ROLE DU LABORATOIRE D ANALYSE PHYSICO-CHIMIQUE DANS LA POLITIQUE DE TRAITEMENT DE DECHETS ORGANIQUES ISSUS DE MENAGES ET DE L HORECA. Gigi WELLO AFUMBA ZAÏNA UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES-IGEAT 27/12/2013

Plus en détail

de la contamination chimique du milieu marin et lagunaire

de la contamination chimique du milieu marin et lagunaire Les réseaux de la contamination chimique du milieu marin et lagunaire RNO et RINBIO T. Laugier Ifremer Sète POURQUOI? Convention OSPAR Directive Cadre Eau Autres Directives AEE CT - Eau Autres accords

Plus en détail

Notice Le présent dossier est à adresser en trois exemplaires à : DDT Police de l'eau 44, rue du petit Bois 08 000 Charleville-Mézières Cedex

Notice Le présent dossier est à adresser en trois exemplaires à : DDT Police de l'eau 44, rue du petit Bois 08 000 Charleville-Mézières Cedex Notice Le présent dossier est à adresser en trois exemplaires à : DDT Police de l'eau 44, rue du petit Bois 08 000 Charleville-Mézières Cedex AGREMENT VIDANGEURS Dossier d'agrément des personnes réalisant

Plus en détail

Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux)

Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) Ce document a été établi à l attention des exploitants faisant l objet de

Plus en détail

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie METHANISATION et installations classées et production d électricité Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie 1 Nomenclature des installations classées Les installations classées en application

Plus en détail

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale Produit Paramètre microbiologiques Valeur de tolérance UFC Eau potable Salmonelles spp nd/5 l Eau potable non traitée: - à la source - dans le réseau de distribution Eau potable traitée: - après le traitement

Plus en détail

La micro-biométhanisation. Libramont 28 juillet 2013

La micro-biométhanisation. Libramont 28 juillet 2013 La micro-biométhanisation Libramont 28 juillet 2013 Plan ValBiom : présentation Biométhanisation Technologies spécifiques à la micro-biométhanisation Micro-biométhanisation : pour qui? Mission : ValBiom

Plus en détail

L'outil VALOR : pour une meilleure gestion des engrais de ferme et une réduction des impacts environnementaux

L'outil VALOR : pour une meilleure gestion des engrais de ferme et une réduction des impacts environnementaux L'outil VALOR : pour une meilleure gestion des engrais de ferme et une réduction des impacts environnementaux B. Godden 1, M. Mathot 2 et G. Piazzalunga 3 1 Agra-Ost C/o CRAW Bâtiment A. Petermann rue

Plus en détail

Installations de combustion Rubrique 2910. Les nouveaux textes parus en 2013. Carrefour International du Bois à Nantes 6 Juin 2014

Installations de combustion Rubrique 2910. Les nouveaux textes parus en 2013. Carrefour International du Bois à Nantes 6 Juin 2014 Installations de combustion Rubrique 2910 Les nouveaux textes parus en 2013 Carrefour International du Bois à Nantes 6 Juin 2014 Sommaire 1. Définition d'une installation de combustion 2. Evolution des

Plus en détail

Surveillance des métaux dans l air autour de la raffinerie située à Grandpuits Airparif Décembre 2009 Page 1 sur 26

Surveillance des métaux dans l air autour de la raffinerie située à Grandpuits Airparif Décembre 2009 Page 1 sur 26 Page 1 sur 26 Surveillance de la Qualité de l Air en Île-de-France Surveillance des métaux dans l air autour de la raffinerie de Grandpuits Décembre 2009 Etude réalisée par : Airparif, association de surveillance

Plus en détail

Journée régionale méthanisation 26 septembre 2013

Journée régionale méthanisation 26 septembre 2013 Journée régionale méthanisation 26 septembre 2013 Méthanisation à la ferme intérêts généraux traiter des déchets organiques d un territoire produire une énergie renouvelable réduire les émissions de Gaz

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la

Plus en détail

DRAGAGE des SEDIMENTS marins & fluviaux. Approches analytiques Eurofins. Eurofins Analyses pour l Environnement Site de Saverne. www.eurofins.

DRAGAGE des SEDIMENTS marins & fluviaux. Approches analytiques Eurofins. Eurofins Analyses pour l Environnement Site de Saverne. www.eurofins. DRAGAGE des SEDIMENTS marins & fluviaux Approches analytiques Eurofins Eurofins Analyses pour l Environnement Site de Saverne www.eurofins.com Présentation du Groupe Le Groupe Eurofins est le leader mondial

Plus en détail

Projet ANR BioEnergies 2010 DIVA Programme de recherche industrielle de 48 mois Débuté en décembre 2010

Projet ANR BioEnergies 2010 DIVA Programme de recherche industrielle de 48 mois Débuté en décembre 2010 Projet ANR BioEnergies 2010 DIVA Programme de recherche industrielle de 48 mois Débuté en décembre 2010 Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea www.irstea.fr 1 Présentation Diva AILE

Plus en détail

ENplus. Programme de Certification des Granulés de Bois. Référentiel ENplus. Partie 3: Exigences sur la qualité du granulé

ENplus. Programme de Certification des Granulés de Bois. Référentiel ENplus. Partie 3: Exigences sur la qualité du granulé ENplus Programme de Certification des Granulés de Bois Référentiel ENplus Partie 3: Exigences sur la qualité du granulé Version 3.0, Août 2015 Editeur de la version anglaise: European Pellet Council (EPC):

Plus en détail

Phytostabilisation des sols contaminés en métaux lourds par industrie d extraction de Cu

Phytostabilisation des sols contaminés en métaux lourds par industrie d extraction de Cu Phytostabilisation des sols contaminés en métaux lourds par industrie d extraction de Cu à Lubumbashi Ngoy Shutcha M1, Kamengwa Kissi C1, Mpundu Mubemba M1, Colinet G2, Faucon MP3, Mahy G4, Visser M5,

Plus en détail

Atelier ECOPORT - Projet INTERREG IVC SuPorts - Fécamp 9 et 10 juin 2011. cecile.chapelle@invivo-environnement.com 1

Atelier ECOPORT - Projet INTERREG IVC SuPorts - Fécamp 9 et 10 juin 2011. cecile.chapelle@invivo-environnement.com 1 cecile.chapelle@invivo-environnement.com 1 cecile.chapelle@invivo-environnement.com 2 Acquisition de données en mer, sur le littoral et dans le milieu aquatique au sens large Levé au sonar latéral Bathymétrie

Plus en détail

Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution

Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution POLLUTEC Lyon, le 1 er décembre 2010 Plan de la présentation Présentation du syndicat ISGH Pollution des eaux pluviales

Plus en détail

Aspects sanitaires de l épandage de digestats issus de méthanisation à la ferme.

Aspects sanitaires de l épandage de digestats issus de méthanisation à la ferme. Aspects sanitaires de l épandage de digestats issus de méthanisation à la ferme. Mylène Besson (1) (2), René Moletta (2) (1) LEGTA de Savoie, Domaine Reinach, (73 290) La Motte Servolex (2) Moletta Méthanisation,

Plus en détail

JOURNÉES EAU ET ENVIRONNEMENT

JOURNÉES EAU ET ENVIRONNEMENT Étude de la pollution des sols aéroportuaires et de ses impacts environnementaux et sanitaires Céline HEBRARD - LRPC Lille Page 2/X Contexte Première démarche d appréciation de la qualité des sols aéroportuaires

Plus en détail

solid AA Directe. Rapide. Simple.

solid AA Directe. Rapide. Simple. solid AA Directe. Rapide. Simple. Spectrométrie AAS d analyse directe des solides Innovation intelligente pour l analyse rapide et précise Alors que les méthodes conventionnelles utilisées dans l analyse

Plus en détail

Sortie de Statut de Déchet : les freins et les opportunités

Sortie de Statut de Déchet : les freins et les opportunités Du mardi 3 décembre au vendredi 6 décembre 2013 Sortie de Statut de Déchet : les freins et les opportunités Alfred ROSALES, Directeur Général de FEDEREC Jeudi 5 décembre 2013 1 Le statut de déchet Le «déchet»

Plus en détail

FATE OF PATHOGENS AND MICROPOLLUTANTS DURING ORGANIC WASTES AND BY-PRODUCTS ANAEROBIC DIGESTION A REVIEW.

FATE OF PATHOGENS AND MICROPOLLUTANTS DURING ORGANIC WASTES AND BY-PRODUCTS ANAEROBIC DIGESTION A REVIEW. ETAT DES CONNAISSANCES SUR LE DEVENIR DES GERMES PATHOGENES ET DES MICROPOLLUANTS AU COURS DE LA METHANISATION DES DECHETS ET SOUS- PRODUITS ORGANIQUES. FATE OF PATHOGENS AND MICROPOLLUTANTS DURING ORGANIC

Plus en détail

IDE / EnviroC LG2E Mayrac (46) 2 RESUME DU DOSSIER

IDE / EnviroC LG2E Mayrac (46) 2 RESUME DU DOSSIER 2 RESUME DU DOSSIER 1 INTRODUCTION Le développement des énergies renouvelables, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la valorisation des biodéchets font partie des objectifs prioritaires

Plus en détail

La méthanisation. des déchets sources d énergie. www.regioncentre.fr

La méthanisation. des déchets sources d énergie. www.regioncentre.fr La méthanisation des déchets sources d énergie www.regioncentre.fr La méthanisation est un processus biologique de dégradation de la matière organique, par des bactéries, en absence d oxygène et à température

Plus en détail

Réseau National de surveillance des ports Maritimes

Réseau National de surveillance des ports Maritimes Réseau National de surveillance des ports Maritimes Sédiments 12 octobre 2007 Historique des versions du document version Auteur commentaires 1 C/QEL Affaire suivie par Jean-Yves LAMBERT & Gérard PANCRATE

Plus en détail

DECLARATION ENVIRONNEMENTALE et SANITAIRE CONFORME A LA NORME NF P 01-010. Panneau Natura

DECLARATION ENVIRONNEMENTALE et SANITAIRE CONFORME A LA NORME NF P 01-010. Panneau Natura DECLARATION ENVIRONNEMENTALE et SANITAIRE CONFORME A LA NORME NF P 01-010 Panneau Natura Mai 2007 Cette déclaration est présentée selon le modèle de Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire validé

Plus en détail