Objet : Proposition de l Association béton Québec concernant le paiement de la glace

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Objet : Proposition de l Association béton Québec concernant le paiement de la glace"

Transcription

1 520, D Avaugour, bureau 2200 Boucherville (Québec) J4B 0G6 Tél. : (450) Sans frais: (888) Téléc. : (450) Courriel: Web: ENVOYÉ PAR COURRIEL Boucherville, le 18 décembre 2014 Monsieur Charles Abesque, ing., Ph. D. Secteur sciences et techniques Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec 435, Grande Allée Est Québec (Québec) G1R 2J5 Courriel : Objet : Proposition de l Association béton Québec concernant le paiement de la glace Monsieur Abesque, Le 2 décembre 2014 dernier le Ministère des Transports du Québec proposait à l ACRGTQ un nouveau texte concernant le paiement de la glace : Aux yeux de l Industrie, la présente demande constitue un recul par rapport à l actuelle méthode de paiement de la glace. En effet, l identification sur le billet de livraison des quantités exactes de glace alourdirait le processus, car les volumes peuvent varier en fonction de la production. De plus, le texte proposé réduit la période de paiement de la glace à une période donnée et exclut les journées chaudes en dehors de celle-ci. Enfin, la demande n inclut que le béton de type XIII alors que plusieurs autres éléments d ouvrages d art du Ministère exigent des bétons à une température maximale de 22 C et que les autres bétons avec une température spécifiée supérieure nécessitent également un refroidissement. L Association béton Québec propose au Ministère le texte suivant en se basant sur la méthode de paiement en vigueur tout en tenant compte de la réalité des producteurs de béton à produire des bétons respectant les températures spécifiées. 2

2 2 Proposition de texte «Pour tous les types de béton, lorsque la température maximale de l une des deux journées précédant le bétonnage ou du jour du bétonnage est supérieure ou égale à 22 C (selon les enregistrements du bureau météorologique de la région), un montant additionnel est payé pour le refroidissement du béton. Ce prix, payé au mètre cube, inclut toutes les dépenses liées au refroidissement du béton.» Justification À l heure actuelle, seul le béton de type XIII est couvert pour le paiement des frais reliés au refroidissement du béton. Il importe de rappeler que ce type de béton ne représente qu un très faible pourcentage de béton coulé dans les ouvrages du Ministère. Soulignons que ce n est pas seulement le béton de type XIII qui doit respecter une température maximale au chantier de 22 C, mais également les bétons de plusieurs éléments d ouvrages d art coulés entre le 15 mai et le 15 octobre : les dalles épaisses; les portiques (béquilles, goussets et dalle); les glissières; les chasse-roues; les trottoirs; les pistes cyclables les bandes médianes. Durant cette même période, la température du béton des dalles sur poutres ne doit pas dépasser 25 C. Pour pouvoir respecter ces exigences, les producteurs de béton prêt à l emploi doivent de façon quasi systématique avoir recours à diverses techniques de refroidissement du béton. Il importe de souligner qu il ne suffit pas de refroidir le béton à la température spécifiée à la sortie de l usine. Le producteur de béton doit également tenir compte du gain de température durant le transport et de la mise en place tout en conservant un facteur de sécurité. De façon conservatrice, on peut estimer un gain en température de 1 à 3 C durant le transport tout en ajoutant un facteur de sécurité de 2 C. Idéalement, le béton devrait quitter l usine avec une température maximale de 3 à 5 C de moins que la température spécifiée. La température approximative du béton peut être calculée à partir de la température de ses divers ingrédients en utilisant la formule suivante : 3

3 3 (1) Où T = Température en degré Celsius du béton frais; T a, T c, T w et T wa sont les températures des granulats, des liants, de l eau de gâchage et de l humidité contenue dans les granulats. M a, M c, M w et M wa sont les masses en kilogrammes des granulats, des liants, de l eau de gâchage et de l humidité contenue dans les granulats. Il est à noter que la formule ne tient pas compte de la résistance du béton, du type de ciment ou du rapport E/C. Afin d illustrer les conditions de production du béton, une série de bavards sont joints en annexe. Basées sur les bavards en question, les températures des divers matériaux lors de la fabrication du béton sont 2 : liant : de 34,2 à 53,7 C avec une moyenne de 43,0 C eau aqueduc : de 16,0 à 24,0 C avec une moyenne de 20,0 C sable : de 18,2 C à 24,6 C avec une moyenne de 21,8 C gros granulats : de 18,9 à 27,2 C avec une moyenne de 22,0 C Estimation de la température du béton avec la moyenne des bavards En prenant un mélange de base d un béton de type V-S (liant : 365 kg/m 3, eau : 153,3 kg/m 3 et granulats fins et grossiers : 1805 kg/m 3 ) et les températures moyennes tirées des bavards, la température estimée du béton serait de 24,1 C 3 si aucun moyen de refroidissement n est utilisé. Cette température est au-dessus de la température spécifiée pour plusieurs éléments. De plus, avec le transport, la température de ce béton dépasserait les 25 C. Globalement, ce béton serait non conforme pour un fort pourcentage d éléments d ouvrages d art du Ministère. 1 Guide to Hot Weather Concreting (ACI 305R-10) et Livre «Dosage et contrôle des mélanges de béton» 2 Il importe de souligner que trois des bavards proviennent d une usine dont les granulats sont entreposés dans des bennes sous-terrains permettant ainsi de conserver les granulats à une température relativement basse. Malgré ces conditions idéales, les bétons produits ont été faits avec glace et refroidisseur. 3 Hypothèse : béton avec constituants à l état SSS et dont l eau provenant des granulats n a pas tenu en compte. 4

4 Température du liant ( C) 4 Estimation de la température du béton avec les conditions les plus favorables des bavards En refaisant l exercice avec les conditions les plus favorables, soit en utilisant les températures les plus faibles, la température estimée du béton serait de 20 C. Avec un gain possible de 3 à 5 C lors du transport en chantier, il est fort probable que le béton ne soit pas conforme pour les éléments tels les chasses-roues, trottoirs, glissières et autres éléments énumérés à la note 1 du tableau Donc même dans les meilleures conditions, il n y a pas de garantie que le béton respecte les spécifications. Estimation de la température d eau de gâchage avec des granulats à 22 C Le tableau ci-dessous présente les températures d eau de gâchage pour obtenir une température de béton de 18, 20, 22 et 25 C avec diverses températures de liant et des granulats de 22 C. En posant l hypothèse que la température moyenne de l eau d aqueduc est de 20 C, le tableau illustre qu il n est pas possible de produire un béton à une température de moins de 22 C à la sortie de l usine. De plus, avec une température du ciment comprise entre 50 et 55 C, il n est pas possible de produire un béton de moins de 25 C. Dans ces conditions, il est indispensable de recourir au refroidissement du béton afin de respecter les spécifications de température en chantier. Température de l eau de gâchage pour obtenir un béton compris entre 18 et 25 C Température du béton ( C) ,3* 6,9 15,2 27,5 40-3,9* 4,3 12,6 24,9 45-6,6* 1,7 9,9 22,3 50-9,2* -0,9* 7,3 19, ,8* -3,6* 4,7 17,0 *Valeur négative impossible, à titre indicatif seulement Graphiques de la température du béton frais en fonction de la température des matériaux Les graphiques en annexe présentent la température du béton frais en fonction de la température des différents matériaux en utilisant la formule d estimation de la température du béton. En se basant sur une température des granulats de 22 C, ces graphiques permettent de conclure : 5

5 5 Avec une température de ciment «basse» de 35 C : o Il faut abaisser l eau de gâchage à moins de 15 C pour obtenir un béton de 22 C à la sortie de l usine. Cette température est plus faible que la plus basse température de l aqueduc inscrite sur les bavards. o Pour obtenir un béton de moins de 20 C afin de tenir compte d un gain potentiel de température vers le chantier, l eau de gâchage doit être inférieure à 7,5 C. Conclusion La formule d estimation de la température du béton permet de démontrer qu en condition estivale, voir printanière, le recours à des moyens de refroidissement est nécessaire à l ensemble des bétons afin de respecter les températures spécifiées en chantier. Pour terminer, l ABQ aimerait partager avec le Ministère qu elle a reçu globalement de bons commentaires cette année concernant le paiement de la glace. La mise en application de la proposition du Ministère du 2 décembre 2014 constituerait un recul après tant d années d échanges sur le sujet. L ABQ ne désire pas repartir une fois de plus à zéro sur le dossier et souhaiterait que le Ministère reconnaisse que techniquement, le refroidissement du béton ne s applique pas qu au béton de type XIII mais bien à l ensemble des bétons. Veuillez agréer, M. Abesque, l expression de mes sentiments les meilleurs. Yves Dénommé, ing., M.Sc.A Directeur technique Association béton Québec

6 Annexes Température du ciment : 35 C Température du ciment : 40 C

7 Annexes Température du ciment : 45 C Température du ciment : 50 C

8 Annexes Température du ciment : 55 C

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

7 TECHNOBÉTON LE BÉTONNAGE PAR TEMPS CHAUD 2. CONSÉQUENCES 1. INTRODUCTION B U L L E T I N T E C H N I Q U E

7 TECHNOBÉTON LE BÉTONNAGE PAR TEMPS CHAUD 2. CONSÉQUENCES 1. INTRODUCTION B U L L E T I N T E C H N I Q U E LE BÉTONNAGE PAR TEMPS CHAUD 7 TECHNOBÉTON B U L L E T I N T E C H N I Q U E 1. INTRODUCTION Les conditions de température élevées généralement rencontrées en période estivale peuvent causer une évaporation

Plus en détail

Modifications au CCDG et à la norme 3101 du MTQ, version 2015

Modifications au CCDG et à la norme 3101 du MTQ, version 2015 MISE EN SITUATION Le MTQ révise annuellement le Cahier des charges et devis généraux (CCDG) ainsi que les tomes I à VII des normes. Ce document présente les principaux changements de ces documents touchant

Plus en détail

Technologie du béton GCI 340

Technologie du béton GCI 340 Ammar Yahia, ing., Ph.D. Génie civil. Automne 2011 CHAPITRE 5 : Dosage des bétons conventionnels Plan: - Caractéristiques requises frais et durci! - Dosage d un mélange et le devis technique - Compréhension

Plus en détail

VILLE DE TERREBONNE DIRECTION DU GÉNIE ET PROJETS SPÉCIAUX DEVIS TECHNIQUE TROTTOIRS ET BORDURES EN BÉTON

VILLE DE TERREBONNE DIRECTION DU GÉNIE ET PROJETS SPÉCIAUX DEVIS TECHNIQUE TROTTOIRS ET BORDURES EN BÉTON VILLE DE TERREBONNE DIRECTION DU GÉNIE ET PROJETS SPÉCIAUX DEVIS TECHNIQUE TROTTOIRS ET BORDURES EN BÉTON Édition : Mars 2017 C. NUMÉROTATION Veuillez noter que la numérotation du présent devis technique

Plus en détail

VILLE DE TERREBONNE DIRECTION DU GÉNIE ET PROJETS SPÉCIAUX DEVIS TECHNIQUE TROTTOIRS ET BORDURES EN BÉTON

VILLE DE TERREBONNE DIRECTION DU GÉNIE ET PROJETS SPÉCIAUX DEVIS TECHNIQUE TROTTOIRS ET BORDURES EN BÉTON VILLE DE TERREBONNE DIRECTION DU GÉNIE ET PROJETS SPÉCIAUX DEVIS TECHNIQUE TROTTOIRS ET BORDURES EN BÉTON Édition : Décembre 2015 C. NUMÉROTATION Veuillez noter que la numérotation du présent devis technique

Plus en détail

Etude de la norme «bétons» ( norme NF EN )

Etude de la norme «bétons» ( norme NF EN ) Etude de la norme «bétons» ( norme NF EN 206-1 ) 1 Domaine d application de la norme NF EN 206-1 - Cette norme s'applique aux bétons destinés aux structures coulées en place, aux structures préfabriquées,

Plus en détail

Normo 5R. Ciment Portland CEM I 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA

Normo 5R. Ciment Portland CEM I 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Ciment Portland CEM I 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Le Normo 5R est un ciment de haute qualité qui développe une montée en résistance rapide et atteint une résistance finale élevée.

Plus en détail

AVIS TECHNIQUE M 028

AVIS TECHNIQUE M 028 AVIS TECHNIQUE M 028 Mur de soutènement REDI-ROCK Fournisseur : Graymont Portneuf Inc. Octobre 2012 Révision : Septembre 2013 AVIS TECHNIQUE M 028 REDI-ROCK 2 1.0 PRÉSENTATION 1.1 Renseignements commerciaux

Plus en détail

Un retardateur est un adjuvant qui augmente le temps de début de transition d un mélange, pour passer de l état plastique à l état rigide.

Un retardateur est un adjuvant qui augmente le temps de début de transition d un mélange, pour passer de l état plastique à l état rigide. Les Retardateurs Un retardateur est un adjuvant qui augmente le temps de début de transition d un mélange, pour passer de l état plastique à l état rigide. Les Retardateurs liquides CIMAXTARD 101 86 CIMIXRETARD

Plus en détail

FOURNITURE DE BÉTON BITUMINEUX TRANSPORTÉ PAR LES CAMIONS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

FOURNITURE DE BÉTON BITUMINEUX TRANSPORTÉ PAR LES CAMIONS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE DE BÉTON BITUMINEUX TRANSPORTÉ PAR LES CAMIONS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY SP-12-02 La Ville de Châteauguay demande des soumissions pour la fourniture de béton bitumineux transporté par les camions

Plus en détail

Les Accélérateurs. Les Accélérateurs liquides. Les Accélérateurs poudres

Les Accélérateurs. Les Accélérateurs liquides. Les Accélérateurs poudres Les Accélérateurs Un accélérateur de prise est un adjuvant qui diminue le temps de début de transition d un mélange, pour passer de l état plastique à l état rigide. Un accélérateur de durcissement est

Plus en détail

Texte du cahier des charges ULTRA FAST TRACK

Texte du cahier des charges ULTRA FAST TRACK Texte du cahier des charges ULTRA FAST TRACK L'objectif de la méthode de travail est de porter le délai de remise en service des revêtements en béton lors de la réparation de chaussées à 36 heures après

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS SUR LES PROPRIÉTÉS DU BÉTON RECYCLÉ À L ÉTAT FRAIS ET DURCI

GÉNÉRALITÉS SUR LES PROPRIÉTÉS DU BÉTON RECYCLÉ À L ÉTAT FRAIS ET DURCI GÉNÉRALITÉS SUR LES PROPRIÉTÉS DU BÉTON RECYCLÉ À L ÉTAT FRAIS ET DURCI Consistance Les granulats recyclés présentent une très forte absorption d eau, en particulier s il s agit de granulats mélangés de

Plus en détail

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.93 BALAYAGE DE CHAUSSÉES ET NETTOYAGE D ÉLÉMENTS DE CONSTRUCTION

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.93 BALAYAGE DE CHAUSSÉES ET NETTOYAGE D ÉLÉMENTS DE CONSTRUCTION DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.93 BALAYAGE DE CHAUSSÉES ET NETTOYAGE D ÉLÉMENTS DE CONSTRUCTION SECTION 6 CONDITIONS TECHNIQUES NORMALISÉES TABLE DES MATIÈRES PAGE SOUS-SECTION 6.93 BALAYAGE

Plus en détail

ENTREPRENEUR GÉNÉRAL MÉLANGE BITUMINEUX PIERRE CONCASSÉE BÉTON SERVICE DE COMMANDES

ENTREPRENEUR GÉNÉRAL MÉLANGE BITUMINEUX PIERRE CONCASSÉE BÉTON SERVICE DE COMMANDES ENTREPRENEUR GÉNÉRAL MÉLANGE BITUMINEUX PIERRE CONCASSÉE BÉTON SERVICE DE COMMANDES SAINT-JEAN : 450.347.3283 RIVE-SUD : 514.866.8184 Liste de prix DE BÉTON PRÉPARÉ en vigueur le 1er janvier 2014 Taxes

Plus en détail

RECUEIL DES TARIFS DE CAMIONNAGE EN VRAC DU MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC. Volume 3. En vigueur le 1 er janvier 2015

RECUEIL DES TARIFS DE CAMIONNAGE EN VRAC DU MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC. Volume 3. En vigueur le 1 er janvier 2015 RECUEIL DES TARIFS DE CAMIONNAGE EN VRAC DU MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC Volume 3 En vigueur le 1 er janvier 2015 Parution le 18 décembre 2014 NOTE DU RÉDACTEUR Modifications au Recueil de tarifs

Plus en détail

RECUEIL DES TARIFS DE CAMIONNAGE EN VRAC DU MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC. Volume 3. En vigueur le 1 er janvier 2010

RECUEIL DES TARIFS DE CAMIONNAGE EN VRAC DU MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC. Volume 3. En vigueur le 1 er janvier 2010 RECUEIL DES TARIFS DE CAMIONNAGE EN VRAC DU MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC Volume 3 En vigueur le 1 er janvier 2010 Parution le 1 er février 2010 NOTE DU RÉDACTEUR Modifications au Recueil de tarifs

Plus en détail

I- Généralités II- Avantages et inconvénients du béton armé Avantages Les inconvénients du béton armé. 14

I- Généralités II- Avantages et inconvénients du béton armé Avantages Les inconvénients du béton armé. 14 : I- Généralités... 13 II- Avantages et inconvénients du béton armé... 13 1- Avantages... 13 2. Les inconvénients du béton armé. 14 12 : Chapitre I : Introduction en béton armé I- Généralités : Le B.A

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TRANSPORT ET MANUTENTION...3 MISE EN PLACE...5 DÉVERSEMENT...6 CONSOLIDATION...8 PROTECTION...11 CURE...13 CONCLUSION...

TABLE DES MATIÈRES TRANSPORT ET MANUTENTION...3 MISE EN PLACE...5 DÉVERSEMENT...6 CONSOLIDATION...8 PROTECTION...11 CURE...13 CONCLUSION... TABLE DES MATIÈRES 1 2 3 4 5 6 7 TRANSPORT ET MANUTENTION...3 MISE EN PLACE...5 DÉVERSEMENT...6 CONSOLIDATION...8 PROTECTION...11 CURE...13 CONCLUSION...16 PRÉSENTATION Le Service technique de l Association

Plus en détail

LES PRÉCAUTIONS INDISPENSABLES POUR BÉTONNER PAR TEMPS FROID

LES PRÉCAUTIONS INDISPENSABLES POUR BÉTONNER PAR TEMPS FROID LES PRÉCAUTIONS INDISPENSABLES POUR BÉTONNER PAR TEMPS FROID Action du gel sur le béton frais L action du froid sur le béton frais agit de façon néfaste sur les caractéristiques des bétons frais et des

Plus en détail

Fortico 5R. Ciment Portland à la fumée de silice CEM II/A-D 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA

Fortico 5R. Ciment Portland à la fumée de silice CEM II/A-D 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Ciment Portland à la fumée de silice CEM II/A-D 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Le Fortico 5R est un ciment Portland à la fumée de silice, qui contient environ 8% de fumée de silice de

Plus en détail

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Formulation des bétons

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Formulation des bétons Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires Formulation des bétons Introduction Définition du béton Mélange homogène de ciment, eau, granulats et, le plus souvent, adjuvants

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES LES CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON... 2 LES EXIGENCES DU CODE ET DE LA NORME CSA A

TABLE DES MATIÈRES LES CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON... 2 LES EXIGENCES DU CODE ET DE LA NORME CSA A TABLE DES MATIÈRES 1 2 3 4 5 6 LES CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON... 2 LES EXIGENCES DU CODE ET DE LA NORME CSA A23.1-09... 11 LES EXIGENCES CONCERNANT LES BÂTIMENTS VISÉS PAR LA GARANTIE OBLIGATOIRE... 15

Plus en détail

Etapes et paramètres de réussite pour le béton autoplaçant (SCC)

Etapes et paramètres de réussite pour le béton autoplaçant (SCC) Wintertagung VSB 08. November 2016 Etapes et paramètres de réussite pour le béton autoplaçant (SCC) Hans Eggli, Leiter Labor 1. Agrégats Ø < 4 mm = agrégat fin Ø > 4 mm = agrégat grossier Paramètres

Plus en détail

SOCIÉTÉ EN COMMANDITE MAGPIE 1134, rue Sainte-Catherine Ouest, 12 ème étage, Montréal (Québec) H3B 1H4 Tél : (514) Fax : (514)

SOCIÉTÉ EN COMMANDITE MAGPIE 1134, rue Sainte-Catherine Ouest, 12 ème étage, Montréal (Québec) H3B 1H4 Tél : (514) Fax : (514) SOCIÉTÉ EN COMMANDITE MAGPIE 1134, rue Sainte-Catherine Ouest, 12 ème étage, Montréal (Québec) H3B 1H4 Tél : (514) 392-9266 Fax : (514) 392-1466 Le 17 septembre 2007 PAR COURRIEL Me Véronique Dubois Secrétaire

Plus en détail

KIT POXY. Liant époxy 100 % extrait sec ED. 03/12

KIT POXY. Liant époxy 100 % extrait sec ED. 03/12 KIT POXY Liant époxy 100 % extrait sec KIT POXY est un liant époxy bi-composant à 100% d extrait sec, qui permet de nombreuses réalisations. KIT POXY permet de réaliser des mortiers de gravillons pour

Plus en détail

NORME NF EN Les bétons prêts à l emploi sont fabriqués en centrale et livrés sur chantier par camion malaxeur (toupie).

NORME NF EN Les bétons prêts à l emploi sont fabriqués en centrale et livrés sur chantier par camion malaxeur (toupie). NORME NF EN 206-1 On distingue deux types de BPE : -les bétons à propriétés spécifiés (BPS) : désignés par la commande. -les bétons à composition prescrite (BCP) : défini par le client. Fabrication : Le

Plus en détail

RÉSISTANCE MPa SANS AIR AVEC AIR RÉSISTANCE MPa SANS AIR AVEC AIR. MÉLANGES DE BÉTON MTQ ($/m 3 )

RÉSISTANCE MPa SANS AIR AVEC AIR RÉSISTANCE MPa SANS AIR AVEC AIR. MÉLANGES DE BÉTON MTQ ($/m 3 ) DE BÉTON PRÉPARÉ Taxes : TPS et TVQ en sus / Nous nous réservons le droit de modifier les prix sans préavis. Mélanges certifiés selon NQ 2621-905, certificat BNQ Nº 523 MÉLANGES RÉGULIERS DE BÉTON ($/m

Plus en détail

Quelques réponses aux questions de mise en œuvre

Quelques réponses aux questions de mise en œuvre Quelques réponses aux questions de mise en œuvre POURQUOI? Ne pas stocker trop longtemps le ciment? 2 Ne pas stocker les barres d acier a même le sol? 2 Ne pas utiliser un sable qui contient trop d argile?

Plus en détail

Analyse des coûts Livraison, normes environnementales et frais saisonniers. Novembre 2014

Analyse des coûts Livraison, normes environnementales et frais saisonniers. Novembre 2014 Analyse des coûts Livraison, normes environnementales et frais saisonniers Novembre 2014 Table des matières Avis au lecteur Terminologie Introduction 1. Présentation sur l analyse des coûts 2. Présentation

Plus en détail

RECUEIL DES TARIFS DE CAMIONNAGE EN VRAC. Volume 3. En vigueur le 1 er janvier 2017

RECUEIL DES TARIFS DE CAMIONNAGE EN VRAC. Volume 3. En vigueur le 1 er janvier 2017 RECUEIL DES TARIFS DE CAMIONNAGE EN VRAC Volume 3 En vigueur le 1 er janvier 2017 Parution le 21 décembre 2016 NOTE DU RÉDACTEUR Modifications au Recueil de tarifs de camionnage en vrac Dans le cadre du

Plus en détail

Répartition des charges sur une structure flexible

Répartition des charges sur une structure flexible Figure 7.2.2a Répartition des charges sur une structure flexible 1 - Sol de fondation 2 - Coussin de support 3 - Hanches 4 - Structure flexible 5 - Remblais latéraux 6 - Recouvrement de protection Note

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Sika FastFix-138 FTP DESCRIPTION DU PRODUIT INFORMATION PRODUIT

FICHE TECHNIQUE. Sika FastFix-138 FTP DESCRIPTION DU PRODUIT INFORMATION PRODUIT FICHE TECHNIQUE MICRO-BÉTON À DURCISSEMENT RAPIDE POUR SCELLEMENT ET CALAGE D ÉLÉMENTS DE VOIRIE DESCRIPTION DU PRODUIT Le Sika FastFix-138 FTP est un micro-béton hydraulique monocomposant, prêt à l emploi,

Plus en détail

Nouveautés normatives et interprétations dans le domaine de la technologie du béton

Nouveautés normatives et interprétations dans le domaine de la technologie du béton Nouveautés normatives et interprétations dans le domaine de la technologie du béton Remarque Grand nombre des informations dans cette présentation se basent sur un état provisoire des connaissances. Les

Plus en détail

Démarches de l ABQ pour la publication d une DEP générique pancanadienne

Démarches de l ABQ pour la publication d une DEP générique pancanadienne Démarches de l ABQ pour la publication d une DEP générique pancanadienne 2 Présentation de l ABQ Notre Mission Promouvoir l utilisation du béton prêt à l emploi Mobiliser nos membres et partenaires à adhérer

Plus en détail

2.3 Formulation des bétons courants

2.3 Formulation des bétons courants Chapitre 2 Les bétons courants 2.3 Formulation des bétons courants 2.3.1 - Objet moyens de mise en œuvre sur chantier : un béton de consistance très ferme nécessite des moyens de vibration appropriés.

Plus en détail

LES ENROBES COULES A FROID. Les Différentes Techniques. 1 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer

LES ENROBES COULES A FROID. Les Différentes Techniques. 1 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer LES ENROBES COULES A FROID Les Différentes Techniques 1 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer Patrice VALLON Septembre 2010 Réalisation d un Enrobé Coulé à Froid

Plus en détail

L UTILISATION DES PNEUS SIMPLES À BANDE LARGE AU QUÉBEC. Période de dégel 2007

L UTILISATION DES PNEUS SIMPLES À BANDE LARGE AU QUÉBEC. Période de dégel 2007 Bulletin n : 03.03.07 Date : Le 8 mars 2007 L UTILISATION DES PNEUS SIMPLES À BANDE LARGE AU QUÉBEC Période de dégel 2007 Le Règlement sur les normes de charges et de dimensions applicables aux véhicules

Plus en détail

CIMENT FONDU. Solutions techniques pour bétons et mortiers

CIMENT FONDU. Solutions techniques pour bétons et mortiers Solutions techniques pour bétons et mortiers >> Remise en service rapide Durcissement rapide : résistance > 25 MPa à 6 heures Ciment Fondu développe très rapidement ses résistances, tout en ayant un temps

Plus en détail

Méthodes de formulation et d optimisation des mélanges de BCR

Méthodes de formulation et d optimisation des mélanges de BCR Les barrages en béton compacté au rouleau Boucherville 2004 Méthodes de formulation et d optimisation des mélanges de BCR Richard Gagné Plan de l exposé 1 / 2 Formulation des BCR Principes de base Matériaux

Plus en détail

Baccalauréat STI 2D/STL spécialité SPCL Métropole La Réunion 8 septembre 2016

Baccalauréat STI 2D/STL spécialité SPCL Métropole La Réunion 8 septembre 2016 Durée : 4 heures Baccalauréat STI 2D/STL spécialité SPCL Métropole La Réunion 8 septembre 2016 EXERCICE 1 6 points Dans cet exercice, la température est exprimée en degrés Celsius ( C) et le temps t est

Plus en détail

Instruction de pose pour dalles de jardin

Instruction de pose pour dalles de jardin Définition des dalles de jardin Les dalles de jardin sont produites sur les installations les plus modernes et présentent, outre leurs formes et couleurs, également divers états de surface. Les dalles

Plus en détail

Rapport actuariel. modifiant l analyse actuarielle du Régime de rentes du Québec au 31 décembre 2006

Rapport actuariel. modifiant l analyse actuarielle du Régime de rentes du Québec au 31 décembre 2006 Ce document est disponible sur le site Web de la Régie : Production Direction des communications et des renseignements Régie des rentes du Québec Ont collaboré à la production : Marjolaine Duval à l édition,

Plus en détail

Dossiers Qualibéton et BNQ

Dossiers Qualibéton et BNQ INTRODUCTION Le présent document présente des éclaircissements ou des pistes de solution concernant certains points portant sur le protocole de certification BNQ 2621-905/2012. L ABQ tient à souligner

Plus en détail

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.61 LEVAGE DE PONT

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.61 LEVAGE DE PONT DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SECTION 6 CONDITIONS TECHNIQUES NORMALISÉES TABLE DES MATIÈRES PAGE... 1 6.61.1 GÉNÉRALITÉS... 1 6.61.2 NORMES DE RÉFÉRENCE... 1 6.61.3 MATÉRIAUX... 1 6.61.4 ÉQUIPEMENT ET OUTILLAGE...

Plus en détail

PROGRAMME VOIRIE BORDEREAU DES PRIX (CADRE)

PROGRAMME VOIRIE BORDEREAU DES PRIX (CADRE) COMMUNE DE SAINT-ESTEPHE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES PROGRAMME DE VOIRIE 2012 BORDEREAU DES PRIX (CADRE) BORDEREAU DES PRIX N Désignation du prix et prix unitaire en toutes lettres HT Prix

Plus en détail

Aperçu des nouvelles normes de béton projeté et

Aperçu des nouvelles normes de béton projeté et Aperçu des nouvelles normes de béton projeté 14487-1 et 14487-2 Yves Boissonnas, Amberg Engineering AG SN EN 14487-1 "Béton projeté - Partie 1: Définitions, spécifications et conformité" SN EN 14487-2

Plus en détail

Modero 3A. Ciment de haut-fourneau CEM III/A 32,5 N Fiche d information de Holcim (Suisse) SA

Modero 3A. Ciment de haut-fourneau CEM III/A 32,5 N Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Ciment de haut-fourneau CEM III/A 32,5 N Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Le Modero 3A est un ciment de haut-fourneau qui contient environ 50% de laitier choisi de haute qualité. Il satisfait

Plus en détail

ÉQUIPEMENTS DE MESURE ET D ESSAIS

ÉQUIPEMENTS DE MESURE ET D ESSAIS ÉQUIPEMENTS DE MESURE ET D ESSAIS CENTRALES A BÉTON Exigences concernant le pesage Auteurs : Guislaine BAVELARD - Michel VALLÈS L aptitude d une centrale à délivrer les quantités voulues de matieres premières

Plus en détail

Prénom : Lampadaire autonome Luméa. Choix du ciment de la composition de béton COMPOSITION DU BÉTON DU MASSIF DE PIED LES CIMENTS.

Prénom : Lampadaire autonome Luméa. Choix du ciment de la composition de béton COMPOSITION DU BÉTON DU MASSIF DE PIED LES CIMENTS. Lampadaire autonome Luméa Référence : M1-ACT3 Choix du ciment de la composition de béton COMPOSITION DU BÉTON DU MASSIF DE PIED LES CIMENTS Domaines d emploi La plupart des ciments conviennent aux emplois

Plus en détail

SOMMAIRE CHAPITRE 1: PROCESSUS DES REPARATIONS DES OUVRAGES DEGRADES EN BETON INTRODUCTION DEGRADATION DU BETON...

SOMMAIRE CHAPITRE 1: PROCESSUS DES REPARATIONS DES OUVRAGES DEGRADES EN BETON INTRODUCTION DEGRADATION DU BETON... SOMMAIRE INTRODUCTION GENERALE 1 PARTIE I : REVUE BIBLIOGRAPHIQUE 4 CHAPITRE 1: PROCESSUS DES REPARATIONS DES OUVRAGES DEGRADES EN BETON 5 1.1. INTRODUCTION...................................................

Plus en détail

SOLS EN BETON Points d attention pour éviter les dégâts

SOLS EN BETON Points d attention pour éviter les dégâts SOLS EN BETON Points d attention pour éviter les dégâts Valérie Pollet, ir Steven Vercauteren, ing 14 novembre 2016 Nouvelle NIT sols en béton Domaine d application Exigences applicables aux sols Conception

Plus en détail

LES ENROBÉS AU QUÉBEC. Performances et Attentes du MTQ

LES ENROBÉS AU QUÉBEC. Performances et Attentes du MTQ LES ENROBÉS AU QUÉBEC Performances et Attentes du MTQ LES ENROBÉS AU QUÉBEC: Performances et Attentes du MTQ État du réseau Propriétés mécaniques recherchées La mise en œuvre Les attentes du MTQ Respect

Plus en détail

On a discuté. Production du béton en pratique. Le pratique. Specification du béton, d une Centrale à Béton

On a discuté. Production du béton en pratique. Le pratique. Specification du béton, d une Centrale à Béton On a discuté Production du béton en pratique Composants du béton Le processus de durcissement L importance de l eau ajouté e/c Propritées à jeune âge Resistance mechanique Changement de dimension et fissuration

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION D'ACCÈS À L'INFORMATION SUR UNE MODIFICATION À L ENTENTE RELATIVE À LA COMMUNICATION DE RENSEIGNEMENTS

AVIS DE LA COMMISSION D'ACCÈS À L'INFORMATION SUR UNE MODIFICATION À L ENTENTE RELATIVE À LA COMMUNICATION DE RENSEIGNEMENTS AVIS DE LA COMMISSION D'ACCÈS À L'INFORMATION SUR UNE MODIFICATION À L ENTENTE RELATIVE À LA COMMUNICATION DE RENSEIGNEMENTS PERMETTANT L AJUSTEMENT DES PARAMÈTRES DE CONTRIBUTION AU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE

Plus en détail

DECLARATION DES PERFORMANCES Selon le Règlement Produits de Construction (UE) 305/2011

DECLARATION DES PERFORMANCES Selon le Règlement Produits de Construction (UE) 305/2011 DECLARATION DES PERFORMANCES Selon le Règlement Produits de Construction (UE) 3/2011 N QUI01102013 SITE DE PRODUCTION : QUIMPER Coordonnées du producteur : 29 rue du Duc 17 000 LA ROCHELLE Code d identification

Plus en détail

Pages liminaires. Pages Date Pages Date

Pages liminaires. Pages Date Pages Date page 1 Pages liminaires Répertoire des mises à jour Répertoire des mises à jour Faux titre et Données de catalogage Faux titre et Données de catalogage Modification et information Juin 2012 Modification

Plus en détail

Concours projets pilotes - Formulaire de demande ÉCHÉANCE : Au plus tard le 12 avril 2010 à 17h00

Concours projets pilotes - Formulaire de demande ÉCHÉANCE : Au plus tard le 12 avril 2010 à 17h00 Concours projets pilotes - Formulaire de demande ÉCHÉANCE : Au plus tard le 12 avril 2010 à 17h00 TITRE DU PROJET (en français) TITRE DU PROJET (en anglais) IDENTIFIEZ LE DOMAINE DE RECHERCHE Santé Humaine

Plus en détail

Excercises Genie Civil 2eme année 2014

Excercises Genie Civil 2eme année 2014 Excercises Genie Civil 2eme année 2014 a. Donnez trois raisons pour lesquelles il est avantageux de minimiser la quantité de pâte de ciment dans un béton. plus économique moins de phase dans laquelle l

Plus en détail

AVIS TECHNIQUE M-024

AVIS TECHNIQUE M-024 AVIS TECHNIQUE M-024 Mur de soutènement CON/SPAN Fournisseur : Hanson Tuyaux et Préfabriqués Québec Ltée Février 2010 Révisé mars 2012 AVIS TECHNIQUE M-024 CON/SPAN 2 1.0 IDENTIFICATION 1.1 Présentation

Plus en détail

Groupe Conseil SCT SCT

Groupe Conseil SCT SCT Groupe Conseil SCT SCT Utilisation des matériaux recyclés en centrale d enrobage Utilisation des matériaux recyclés en centrale d enrobage Par Frédéric Noël, ing. Par Frédéric Noël, ing. Services techniques

Plus en détail

CONSULTATION TECHNOLOGIQUE

CONSULTATION TECHNOLOGIQUE Centre d Études et de Recherches de l Industrie du Béton 1 rue des Longs Réages CS 10010 28233 ÉPERNON CEDEX FRANCE CONSULTATION TECHNOLOGIQUE RAPPORT Demandeur : PREFABLOC 2 rue des Pamplemousses 97429

Plus en détail

Conception et réalisation des dallages en Béton de Fibres Métalliques Compléments pour les essais de caractérisation des BFM

Conception et réalisation des dallages en Béton de Fibres Métalliques Compléments pour les essais de caractérisation des BFM Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 25 mars 2014 Conception et réalisation des dallages en Béton de Fibres Métalliques Compléments pour les essais de caractérisation des BFM Groupe Spécialisé

Plus en détail

GUIDE POUR L ÉVALUATION DE LA CAPACITÉ DE RETENUE PAR BATHYMÉTRIE

GUIDE POUR L ÉVALUATION DE LA CAPACITÉ DE RETENUE PAR BATHYMÉTRIE GUIDE POUR L ÉVALUATION DE LA CAPACITÉ DE RETENUE PAR BATHYMÉTRIE CENTRE D EXPERTISE HYDRIQUE DU QUÉBEC DIRECTION DE LA SÉCURITÉ DES BARRAGES GUIDE POUR L ÉVALUATION DE LA CAPACITÉ DE RETENUE PAR BATHYMÉTRIE

Plus en détail

Dossier technique et caractéristiques de nos poêles à accumulation

Dossier technique et caractéristiques de nos poêles à accumulation Dossier technique et caractéristiques de nos poêles à accumulation Dossier technique Description succincte Le système PoelEco est un poêle cheminée à accumulation ( appelé aussi poêle de masse) à éléments

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE FÉVRIER 2014 FONDATION DE RUE

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE FÉVRIER 2014 FONDATION DE RUE VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION DU GÉNIE TABLE DES MATIÈRES 1. OBJET 1 2. DOMAINE D'APPLICATION 1 3. CONFORMITÉ AVEC D'AUTRES EXIGENCES 1 4. DÉFINITIONS 1 4.1 Structure chaussée 1 4.2 Infrastructure de chaussée

Plus en détail

INSTRUCTION N o 10. Date d entrée en vigueur : Date de mise à jour :

INSTRUCTION N o 10. Date d entrée en vigueur : Date de mise à jour : INSTRUCTION N o 10 Date d entrée en vigueur : Date de mise à jour : 21 avril 2011 3 mai 2011 Destinataires Bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial Objet Instruction relative à l octroi et

Plus en détail

Béton auto compactant SCC Propriétés à l état frais et durci Présentation d applications sur chantier. Technologie béton Vigier

Béton auto compactant SCC Propriétés à l état frais et durci Présentation d applications sur chantier. Technologie béton Vigier Béton auto compactant SCC Propriétés à l état frais et durci Présentation d applications sur chantier Kurt Strahm Ivo Haefeli Technologie béton Vigier Technologie béton Vigier Sommaire Béton autocompactant

Plus en détail

Bon courage et bonnes vacances.

Bon courage et bonnes vacances. Ce livret reprend les notions importantes du collège. Il doit vous aider à arriver en septembre en ayant conscience de ce qu il faut maitriser pour partir sur de bonnes bases en Seconde. Les exercices

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES DATE DU DÉBUT DE L ÉVALUATION : RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Entrepreneur en structures de béton (3.1) Nom du candidat : # NDI : DES MODIFICATIONS AU CONTENU PEUVENT ÊTRE APPORTÉES EN TOUT TEMPS. DÉFINITIONS

Plus en détail

C.R.O.A. du 28 mars 2013

C.R.O.A. du 28 mars 2013 C.R.O.A. du 28 mars 2013 Présentation de la nouvelle annexe nationale de la norme NF EN 206-1/CN de décembre 2012 Christophe BRICARD CETE OUEST - DLRCA Centre d'études Techniques de l'équipement de l'ouest

Plus en détail

AVERTISSEMENT. téléchargeable sur le site à la rubrique «normes et réglementaire», onglet «normalisation».

AVERTISSEMENT. téléchargeable sur le site  à la rubrique «normes et réglementaire», onglet «normalisation». AVERTISSEMENT L Annexe nationale de la norme NF EN 206+1 a été modifiée et publiée par l Afnor le 14 novembre 2012, sous le nom NF EN 206-1/CN avec prise d effet au 14 décembre 2012. Afin d informer ses

Plus en détail

Matériaux recyclables dans les enrobés Pourquoi recycler ces matériaux? Limitation d utilisation Incorporation des matériaux recyclés en centrale Pour

Matériaux recyclables dans les enrobés Pourquoi recycler ces matériaux? Limitation d utilisation Incorporation des matériaux recyclés en centrale Pour Denis Veillette Frédéric Noël, Ing. Ing. Gécan International Ltée Ltée.. Matériaux recyclables dans les enrobés Pourquoi recycler ces matériaux? Limitation d utilisation Incorporation des matériaux recyclés

Plus en détail

Brevet des collèges Pondichéry 26 avril 2016

Brevet des collèges Pondichéry 26 avril 2016 Brevet des collèges Pondichéry 26 avril 2016 EXERCICE 1 3 POINTS Mélanie est une étudiante toulousaine qui vit en colocation dans un appartement. Ses parents habitent à Albi et elle retourne chez eux les

Plus en détail

CHAPITRE IV ETUDE DU BÉTON

CHAPITRE IV ETUDE DU BÉTON CHAPITRE IV IV.1. INTRODUCTION Le béton est un composite hétérogène qui résulte du mélange intime d'un squelette granulaire et d'un liant qui est la pâte de ciment hydratée. L étude de la technique du

Plus en détail

Mathématiques Fonctions réelles et équations

Mathématiques Fonctions réelles et équations Définition du domaine d'examen MAT-5106-1 Mathématiques Fonctions réelles et équations Définition du domaine d'examen MAT-5106-1 Mathématiques Fonctions réelles et équations Formation professionnelle et

Plus en détail

Objet : Votre demande d accès aux documents du 10 avril 2017

Objet : Votre demande d accès aux documents du 10 avril 2017 Bureau du secrétaire PAR COURRIEL Québec, le 1 er mai 2017 Objet : Votre demande d accès aux documents du 10 avril 2017 Madame, Nous donnons suite à votre demande d accès, reçue le 10 avril dernier, laquelle

Plus en détail

Système de mur Hybride Mur acoustique réfléchissant / absorbant Béton / Acier / PVC / Fibrociment

Système de mur Hybride Mur acoustique réfléchissant / absorbant Béton / Acier / PVC / Fibrociment Système de mur Hybride Mur acoustique réfléchissant / absorbant Béton / Acier / PVC / Fibrociment Fiche technique Système de mur Hybride Spécifications des panneaux Description du produit : Fonction :

Plus en détail

MaBioNat Les différents systèmes constructifs mixtes bois - béton et leurs performances hygrothermiques

MaBioNat Les différents systèmes constructifs mixtes bois - béton et leurs performances hygrothermiques MaBioNat Les différents systèmes constructifs mixtes bois - béton et leurs performances hygrothermiques Nicolas Laveissiere Jean-Luc Paumier Cerema Centre-Est / Département Laboratoire de ClermontFerrand

Plus en détail

Fiche n VII-3 "Mise en œuvre des bétons"

Fiche n VII-3 Mise en œuvre des bétons Fiche n VII-3 "Mise en œuvre des bétons" 1. Objet de la présente fiche et rappels Cette fiche concerne la mise en œuvre des bétons. Elle définit les vérifications à effectuer sur les moyens utilisés (pompe,

Plus en détail

Modulation de construction et préfabrication. Les composants préfabriqués en béton pour le génie civil sont divisés en deux grandes catégories :

Modulation de construction et préfabrication. Les composants préfabriqués en béton pour le génie civil sont divisés en deux grandes catégories : Chapitre 4 : LES COMPOSANTS PREFABRIQUES EN BETON POUR LE GENIE CIVIL Les composants préfabriqués en béton pour le génie civil sont divisés en deux grandes catégories : de l assainissement (tuyaux, regards,

Plus en détail

Les Plastifiants, Réducteurs d Eau

Les Plastifiants, Réducteurs d Eau Les Plastifiants, Réducteurs d Eau Un plastifiant est un adjuvant qui, sans modifier la consistance, permet de réduire fortement la teneur en eau d un béton donné, ou qui, sans en modifier la teneur en

Plus en détail

N.B. : Les granulats roulés se caractérisent par leur aspect de grains arrondis et polis.

N.B. : Les granulats roulés se caractérisent par leur aspect de grains arrondis et polis. CHAPITRE II Les granulats II.1) Définition : On appelle granulats des matériaux pierreux de petites dimensions, produits par l érosion ou le broyage mécanique (concassage) des roches. Ce sont des matériaux

Plus en détail

Vous souhaitez optimiser votre investissement?

Vous souhaitez optimiser votre investissement? Vous souhaitez optimiser votre investissement? www.worldtechfloor.com -2- C est juste un sol... pas vrai? Lors de la création de nouveaux sites de production, peu de personnes réalisent l importance du

Plus en détail

1.3. Sources de matières premières entrant dans la fabrication du ciment portland (Association Canadienne du Ciment Portland (ACCP))

1.3. Sources de matières premières entrant dans la fabrication du ciment portland (Association Canadienne du Ciment Portland (ACCP)) Figure 1.2 Sources de matières premières entrant dans la fabrication du ciment portland (Association Canadienne du Ciment Portland (ACCP)) Figure 1.3 Four rotatif d une cimenterie moderne (ACCP) On fabrique

Plus en détail

B/C32 Règles de transmission des données CLIMAT SHIP en codes déterminés par des tables

B/C32 Règles de transmission des données CLIMAT SHIP en codes déterminés par des tables B/C32 Règles de transmission des données CLIMAT SHIP en codes déterminés par des tables Révision: 4 nov. 2015 TM 308013 Modèle BUFR pour les messages CLIMAT SHIP contenant des valeurs mensuelles en provenance

Plus en détail

Mesure du bruit ambiant Poste du Bout-de-l Île. Étude acoustique. Rapport final. Mai 2011 N/Réf. : 068-P BV-R100-00

Mesure du bruit ambiant Poste du Bout-de-l Île. Étude acoustique. Rapport final. Mai 2011 N/Réf. : 068-P BV-R100-00 Mesure du bruit ambiant Poste du Bout-de-l Île Étude acoustique Rapport final Mai 2011 N/Réf. : 068-P039436-0100-BV-R100-00 Mesure du bruit ambiant Poste du Bout-de-l Île Étude acoustique Rapport final

Plus en détail

Mots clés: norme NA 16002, norme EN 206-1, Béton, Béton prêt à l'emploi, classes d'exposition, constituants du béton.

Mots clés: norme NA 16002, norme EN 206-1, Béton, Béton prêt à l'emploi, classes d'exposition, constituants du béton. Résumé: Présentation de la norme NA 16002 BÉTON: spécifications, performances, production et conformité Cette norme est relative à la fabrication de béton prêt à l'emploi fabriqué en usine. Elle annule

Plus en détail

Taxes à la consommation

Taxes à la consommation BULLETIN D'INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Taxes à la consommation Ministère du Revenu 3800, rue de Marly Québec (Québec) G1X 4A5 Page : 1de 6 Loi(s)

Plus en détail

Allocations de maternité ou d adoption Médecins spécialistes N/Réf. :

Allocations de maternité ou d adoption Médecins spécialistes N/Réf. : Direction générale de la législation et du registraire des entreprises Direction principale des lois sur les impôts Québec, le 29 janvier 2014 ***** Objet : Allocations de maternité ou d adoption Médecins

Plus en détail

Première ES-L Composition de mathématiques n

Première ES-L Composition de mathématiques n NOM : Prénom : Exercice 1 : évolution du prix du pétrole en 2008 (4 points) Le tableau ci-dessous donne les cours du baril de pétrole brut (en dollars) sur plusieurs mois de l année 2008. Mois Mai Juin

Plus en détail

Mathématiques Probabilités II

Mathématiques Probabilités II Définition du domaine d'examen MAT-5103-1 Mathématiques Probabilités II Mise à jour novembre 2004 Définition du domaine d'examen MAT-5103-1 Mathématiques Probabilités II Mise à jour novembre 2004 Formation

Plus en détail

Dalles alvéolées DTU-23.2 FRANÇAIS.

Dalles alvéolées DTU-23.2 FRANÇAIS. Dalles alvéolées DTU-23.2 FRANÇAIS. GILVA FRANCE PARC D'ACTIVITE ERAIKI- BÂT. A 54 Avenue de Basse Navarre 64990 SAINT PIERRE D'IRUBE Identifiant SIRET : 517 566 121 00029 http://www.gilva.fr e-mail:info@gilva.fr

Plus en détail

AVIS TECHNIQUE M-004

AVIS TECHNIQUE M-004 AVIS TECHNIQUE M-004 Mur de soutènement EBAL Fournisseur : SCHOKBETON Québec Inc. Février 2009 AVIS TECHNIQUE M-004 EBAL 2 1.0 IDENTIFICATION 1.1 Présentation 1.1.1 Renseignements commerciaux Nom et adresse

Plus en détail

Objet : Demande de prolongation de la période de paiement de la dernière retenue d impôt des régimes enregistrés

Objet : Demande de prolongation de la période de paiement de la dernière retenue d impôt des régimes enregistrés Le 31 janvier 2017 Par courrier électronique : marc.grandisson@finances.gouv.qc.ca Sous-ministre adjoint au droit fiscal, aux politiques locales et autochtones et à l'optimisation des revenus Ministère

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE

POLITIQUE SUR LES SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE Service de l organisation et du transport scolaire DOCUMENT OFFICIEL POLITIQUE ADOPTÉE À LA SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES DU 24 NOVEMBRE 2015 RÉSOLUTION N O 36-CC-2015-2016 POLITIQUE SUR

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. LES ÉTUDES COÛTS REVENUS, UN OUTIL UTILE AU PÊCHEUR POUR LA PRISE DE DÉCISION... iv. INTRODUCTION... v

TABLE DES MATIÈRES. LES ÉTUDES COÛTS REVENUS, UN OUTIL UTILE AU PÊCHEUR POUR LA PRISE DE DÉCISION... iv. INTRODUCTION... v ÉTUDE SUR LES RÉSULTATS D EXPLOITATION DES CRABIERS DE LA ZONE 12A RÉGION LAURENTIENNE Pêches et Océans Canada Octobre 1999 REMERCIEMENTS Nous tenons à remercier tous les pêcheurs qui ont bien voulu participer

Plus en détail

12 TECHNOBÉTON LE BÉTONNAGE PAR TEMPS FROID 2. CAUSES 1. INTRODUCTION B U L L E T I N T E C H N I Q U E

12 TECHNOBÉTON LE BÉTONNAGE PAR TEMPS FROID 2. CAUSES 1. INTRODUCTION B U L L E T I N T E C H N I Q U E LE BÉTONNAGE PAR TEMPS FROID 12 TECHNOBÉTON B U L L E T I N T E C H N I Q U E 1. INTRODUCTION La teneur en eau du béton frais, qui varie de 15 à 18 %, le rend vulnérable au gel lorsque la température ambiante

Plus en détail

FICHES TECHNIQUES : TABLEAU RÉCAPITULATIF

FICHES TECHNIQUES : TABLEAU RÉCAPITULATIF FICHES TECHNIQUES : TABLEAU RÉCAPITULATIF N s Applications/ Dénomination Type de matériaux recommandé par ECOMAT Contraintes supplémentaires de fabrication et/ou de mise en œuvre par rapport au granulat

Plus en détail