Mémoire. de la Fédération des commissions scolaires du Québec

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mémoire. de la Fédération des commissions scolaires du Québec"

Transcription

1 Mémoire de la Fédération des commissions scolaires du Québec Présenté dans le cadre de la consultation de la Commission sur l éducation à la petite enfance Novembre 2016

2 Document : 7243 Fédération des commissions scolaires du Québec 1001, avenue Bégon Québec (Québec) G1X 3M4 Téléphone : Télécopieur : Courriel : Site : 2

3 INTRODUCTION La Fédération des commissions scolaires du Québec a été créée en Elle représente la grande majorité des commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. La Fédération a comme mission de défendre les intérêts de ses membres et de faire avancer la cause de l éducation au Québec. Elle produit notamment, à la suite de consultations auprès des commissions scolaires, des mémoires, des avis, des recommandations et des propositions afin de faire valoir le point de vue du réseau scolaire sur les projets qui concernent le système public d éducation. Ce mémoire comporte les commentaires de la Fédération dans le cadre de la consultation sur l éducation à la petite enfance. Celle-ci s est penchée principalement sur certains enjeux proposés dans le document de consultation qui interpellent les commissions scolaires. 3

4 MISE EN CONTEXTE D entrée de jeu, la Fédération tient à rappeler que l enfant, dès son plus jeune âge, est au cœur de ses préoccupations. Les commissions scolaires, en tant que responsables de l éducation préscolaire et de l enseignement primaire et secondaire, sont directement interpellées par la qualité des services offerts aux enfants de 0 à 5 ans, avant qu ils amorcent leur parcours scolaire. Les commissions scolaires offrent, depuis plusieurs années, des programmes destinés aux enfants de 4 ans, soit le programme Passe-Partout et la maternelle à demi-temps. Depuis 2013, la Loi sur l instruction publique permet un ajout de services aux enfants de 4 ans vivant en milieu défavorisé. Il s agit des classes de maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé (TPMD) considérées comme un service supplémentaire dans la foulée des actions mises en œuvre pour améliorer la persévérance et la réussite scolaires au Québec. Pour la Fédération, il est important que la maternelle TPMD complète l ensemble des services offerts aux enfants de 4 ans en facilitant les transitions dans la vie de ces enfants, tant celles des services de garde vers l école que celles entre la maternelle 4 ans et la maternelle 5 ans. 4

5 QUALITÉ DES SERVICES La recherche démontre que la qualité des services offerts aux enfants dès leur plus jeune âge influence positivement leur développement et leur réussite scolaire. La majorité des enfants qui amorcent l éducation préscolaire ont reçu des services de qualité, notamment dispensés par le réseau des services de garde du Québec qui ont l obligation d offrir un programme éducatif aux enfants en vertu de la Loi sur les services de garde éducatifs à l enfance. Cependant, chaque service de garde peut choisir ou élaborer son propre programme. Par ailleurs, sans juger de la pertinence et de la qualité des services offerts par les milieux ne détenant pas de permis du gouvernement, il devient difficile de connaître l accompagnement offert aux enfants puisque ces milieux sont tous indépendants et libres d établir leurs propres règles de fonctionnement. La Fédération estime qu une portion encore trop importante des tout-petits arrivent à l éducation préscolaire sans avoir été bien préparés. Un enfant sur quatre est vulnérable à la maternelle dans au moins un domaine de développement. À titre d exemple, 9 % de ces enfants sont vulnérables en ce qui a trait au développement des compétences sociales 1. En d autres termes, ces enfants respectent difficilement les consignes, éprouvent des difficultés à jouer et à travailler avec les autres, ce qui affecte leur capacité d apprentissage. D ailleurs, plusieurs enfants considérés comme vulnérables présentent souvent de grandes difficultés, voire de grands retards dans plusieurs sphères de développement 2. La Fédération croit qu il faut remédier à la situation afin que chaque enfant bénéficie de la même qualité de services, et ce, peu importe le milieu de garde choisi par les parents. Comme collectivité, il faut à la fois offrir des services pour l ensemble de la population et des services spécialisés qui répondent aux besoins spécifiques des enfants ayant des difficultés, tout en permettant une souplesse d application et de mise en œuvre qui tient compte des réalités régionales ou locales

6 Pistes incontournables Pour assurer le développement global des enfants, c est-à-dire le développement physique, moteur, affectif, social, cognitif et langagier, la mise en place d un programme éducatif validé par la recherche s avère incontournable. Un tel programme contribuerait à l utilisation de pratiques éducatives de qualité élevée. Pour l implantation de telles pratiques, il faut compter sur la présence de personnes significatives avec lesquelles l enfant pourra établir des liens de confiance. La qualité de ces interactions repose sur l habileté et la compétence de l adulte à établir une relation positive et un climat d apprentissage propices à la valorisation du comportement de l enfant, soit une relation respectueuse qui permet à l enfant de se sentir reconnu et apprécié. Malheureusement, certains enfants plus vulnérables évoluent dans des milieux où la qualité des interactions est trop faible pour apporter des changements souhaités. Ces enfants n ont pas toujours le sentiment de sécurité nécessaire, ni la stabilité et la stimulation indispensables à la création d un contexte d apprentissage favorable. Également, pour assurer des services éducatifs de qualité, les commissions scolaires doivent avoir un financement adéquat et récurrent pour répondre aux besoins des enfants et pour leur offrir un lieu physique de qualité et approprié pour leurs activités. L espace et le matériel doivent être stimulants et permettre une variété d activités qui répondent aux besoins et aux intérêts des tout-petits dans les services de garde à l enfance, mais aussi aux besoins des enfants de maternelle 4 ans et 5 ans dans les commissions scolaires. Des pratiques éducatives de qualité élevée signifient également de mettre en place un système de communication avec les parents pour le partage d information et la participation aux activités. Cette approche favorise une continuité éducative entre la maison et le milieu éducatif et encourage les parents à s engager au regard de l accompagnement de leur enfant, de l entrée à l école jusqu à la fin de ses études. Cet accompagnement de l enfant est assurément un gage d une meilleure réussite. En ce qui concerne la formation initiale et continue, la Fédération souligne que les écrits sont unanimes. Pour instaurer des pratiques éducatives de qualité, il faut maintenir un niveau élevé de qualification du personnel. Pour celui qui intervient particulièrement avec les enfants de 4 ans en milieu scolaire, il faut s assurer que la formation initiale et continue englobe tous les aspects relatifs au développement des enfants de cet âge. 6

7 Recommandation 1 Pour assurer la qualité des services, la Fédération recommande que : tous les enfants suivent un programme éducatif validé par la recherche pour mieux les préparer à leur entrée à l école et assurer leur développement global; la formation initiale des intervenants, éducateurs ou enseignants soit bonifiée pour répondre aux différents besoins des enfants âgés de 0 et 5 ans; le financement soit suffisant pour assurer les ressources humaines et matérielles nécessaires à la qualité des services dans les classes de maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé. 7

8 ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES L augmentation de l offre de service avec la mise sur pied de la maternelle 4 ans à temps plein en milieu scolaire favorise l accès à un milieu stimulant pour un plus grand nombre d enfants des secteurs défavorisés. Pour l année , le réseau scolaire compte 188 classes de maternelle 4 ans TPMD. Il s agit d un service important, tout comme le programme Passe-Partout. Les enfants développent plus rapidement un sentiment de sécurité envers l école et cela influence les parents qui perçoivent alors l école comme une expérience positive. La Fédération est d avis que les commissions scolaires devraient bénéficier de plus d autonomie dans le choix de la clientèle ciblée pour la maternelle 4 ans TPMD puisqu elles connaissent bien la réalité et les besoins des enfants de leur territoire. Actuellement, les codes postaux fournis par le ministère de l Éducation et de l Enseignement supérieur (MEES), à eux seuls, n assurent pas toujours une identification judicieuse des enfants 3. Les commissions scolaires auraient avantage à utiliser également les unités de peuplement pour identifier les enfants de 4 ans vivant en milieux défavorisés. Aussi, dans les milieux socioéconomiques hétérogènes, il importe que les partenaires des commissions scolaires, les services sociaux et les organismes communautaires travaillent ensemble pour identifier les familles dans le besoin. Recommandation 2 La Fédération recommande que : plus de marge de manœuvre soit accordée aux commissions scolaires pour la mise en place des classes de maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé, dans un esprit de complémentarité des services destinés aux enfants de 4 ans. 3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Rapport préliminaire d évaluation Maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé, Gouvernement du Québec,

9 GOUVERNANCE DES SERVICES La Fédération croit que les ministères de la Famille, de la Santé et des Services sociaux, de l Éducation et de l Enseignement supérieur et les chercheurs auraient avantage à travailler ensemble afin de valider le contenu d un programme éducatif destiné aux enfants et d assurer sa mise en œuvre dans tout le réseau des services de garde du Québec. Les programmes destinés aux enfants de 0 à 5 ans de tous les milieux doivent assurer une continuité des objectifs poursuivis, fondés sur les mêmes approches, et ce, pour toutes les sphères de développement de l enfant. L importance accordée au développement global de l enfant devrait se manifester à travers tous les gestes posés dans les milieux et devrait être une préoccupation constante en amont de toute décision. Comme société, nous devons nous doter d une vision commune de la prévention et faire du dépistage précoce une réelle priorité pour assurer une meilleure réussite éducative des jeunes Québécois. Il est primordial que tous les intervenants des différents milieux qui gravitent autour des enfants en bas âge aient un rôle et des responsabilités bien définis à cet égard. De plus, il importe de reconnaître la place prépondérante des parents comme premiers éducateurs de leur enfant. Tous les milieux offrant des services aux jeunes enfants doivent impliquer les parents et les accompagner afin qu ils puissent mieux soutenir leur enfant. Les familles confrontées à différents défis (économiques, sociaux ou familiaux) expriment de grandes attentes et inquiétudes lors de la transition de leur enfant vers l école. Les mesures de soutien dans le développement des compétences parentales doivent être poursuivies et développées, notamment par l entremise du programme Passe- Partout qui facilite la transition vers l école de manière progressive, positive et stimulante, incluant la participation des parents. En ce qui concerne la transition vers la maternelle, en plus de l intervention précoce, il est important d assurer des continuités éducatives entre les services de garde et la maternelle. La Fédération est favorable à la mise en place d un plan de transition vers la maternelle. Aussi, la concertation et la communication entre les différents intervenants du milieu communautaire, de la famille, de la santé ou de l éducation sont essentielles. Ces partenaires sont incontournables pour l organisation d une entrée progressive et bien 9

10 planifiée des tout-petits 4. Cette collaboration est profitable pour tous et surtout très rassurante pour les parents et les enfants. Un enjeu important demeure, celui concernant la transition des enfants qui ne fréquentent aucun service de garde avant leur entrée à l école. La Fédération tient à préciser que la proportion de familles avec des enfants de moins de 5 ans qui n ont pas recours à un service de garde régulier est de 27,3 % 5. Recommandation 3 Pour assurer la gouvernance des services, la Fédération recommande qu : un plan de transition entre les services de garde à l enfance et le milieu scolaire soit mis en place afin de faciliter la concertation et d encourager le dépistage et l intervention précoces; une attention particulière soit portée aux enfants qui ne fréquentent pas de services de garde avant d amorcer leur parcours scolaire. 4 CANTIN, G., BOUCHARD, C., CHARRON, A., et LEMIRE, J., Évaluation du programme Accès à l école : évaluation des effets. Montréal, Québec : Centre de services préventifs à l enfance, Institut de la statistique du Québec, Enquête sur l utilisation, les besoins et les préférences des familles en matière de services de garde,

11 LISTE DES RECOMMANDATIONS Recommandation 1 Pour assurer la qualité des services, la Fédération recommande que : tous les enfants suivent un programme éducatif validé par la recherche pour mieux les préparer à leur entrée à l école et assurer leur développement global; la formation initiale des intervenants, éducateurs ou enseignants soit bonifiée pour répondre aux différents besoins des enfants âgés de 0 et 5 ans; le financement soit suffisant pour assurer les ressources humaines et matérielles nécessaires à la qualité des classes de maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé. Recommandation 2 La Fédération recommande que : plus de marge de manœuvre soit accordée aux commissions scolaires pour la mise en place des classes de maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé, dans un esprit de complémentarité des services destinés aux enfants de 4 ans. Recommandation 3 Pour assurer la gouvernance des services, la Fédération recommande qu : un plan de transition entre les services de garde à l enfance et le milieu scolaire soit mis en place afin de faciliter la concertation et d encourager le dépistage et l intervention précoces; une attention particulière soit portée aux enfants qui ne bénéficient pas de services de garde avant d amorcer leur parcours scolaire. 11

12 CONCLUSION La Fédération des commissions scolaires du Québec réitère sa position à l effet que tous les enfants ont droit à des services de qualité qui répondent à leurs besoins dans le but de favoriser la persévérance et la réussite scolaires. Offrir une plus grande variété de services de qualité aux enfants, appuyés par la recherche, permet plus de succès. Que ce soit le réseau des commissions scolaires ou le réseau des organismes de la petite enfance, tous travaillent pour le mieux-être des enfants. La Fédération demeure convaincue qu une meilleure préparation à l école favorise la persévérance et la réussite scolaires des élèves. 12

CCE 002M C.P. P.L. 23 Instruction publique. Mémoire

CCE 002M C.P. P.L. 23 Instruction publique. Mémoire CCE 002M C.P. P.L. 23 Instruction publique Mémoire de la Fédération des commissions scolaires du Québec à la Commission de la culture et de l éducation concernant le projet de loi nº 23 Loi modifiant la

Plus en détail

SOMMAIRE MIEUX ACCUEILLIR ET ÉDUQUER LES ENFANTS D ÂGE PRÉSCOLAIRE, UNE TRIPLE QUESTION D ACCÈS, DE QUALITÉ ET DE CONTINUITÉ DES SERVICES

SOMMAIRE MIEUX ACCUEILLIR ET ÉDUQUER LES ENFANTS D ÂGE PRÉSCOLAIRE, UNE TRIPLE QUESTION D ACCÈS, DE QUALITÉ ET DE CONTINUITÉ DES SERVICES MIEUX ACCUEILLIR ET ÉDUQUER LES ENFANTS D ÂGE PRÉSCOLAIRE, UNE TRIPLE QUESTION D ACCÈS, DE QUALITÉ ET DE CONTINUITÉ DES SERVICES AVIS À LA MINISTRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT Août 2012 SOMMAIRE

Plus en détail

LES PRATIQUES PORTEUSES POUR LA RÉUSSITE DE TOUS ÉTAT D AVANCEMENT DES TRAVAUX

LES PRATIQUES PORTEUSES POUR LA RÉUSSITE DE TOUS ÉTAT D AVANCEMENT DES TRAVAUX LES PRATIQUES PORTEUSES POUR LA RÉUSSITE DE TOUS ÉTAT D AVANCEMENT DES TRAVAUX Johanne Dubord, psychoéducatrice François Lafortune, directeur général adjoint CSDHR Nathalie Joannette, directrice générale

Plus en détail

POUR UNE POLITIQUE DE LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE : ENJEUX DE LA MATERNELLE 4 ANS

POUR UNE POLITIQUE DE LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE : ENJEUX DE LA MATERNELLE 4 ANS POUR UNE POLITIQUE DE LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE : ENJEUX DE LA MATERNELLE 4 ANS ANALYSE PRÉLIMINAIRE ET PREMIÈRE PRISE DE POSITION EN VUE DE LA PRODUCTION DU MÉMOIRE DU RCPEM DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION

Plus en détail

AVIS. de la Fédération des commissions scolaires du Québec

AVIS. de la Fédération des commissions scolaires du Québec CSSS - 049M C.P. P.L. 44 Lutte contre le tabagisme AVIS de la Fédération des commissions scolaires du Québec Présenté à la Commission de la santé et des services sociaux dans le cadre de la consultation

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION SCOLAIRE DES ÉLÈVES IMMIGRANTS ET D ÉDUCATION INTERCULTURELLE

POLITIQUE D INTÉGRATION SCOLAIRE DES ÉLÈVES IMMIGRANTS ET D ÉDUCATION INTERCULTURELLE POLITIQUE D INTÉGRATION SCOLAIRE DES ÉLÈVES IMMIGRANTS ET D ÉDUCATION INTERCULTURELLE FÉVRIER 2004 1 POLITIQUE D INTÉGRATION SCOLAIRE DES ÉLÈVES IMMIGRANTS ET D ÉDUCATION INTERCULTURELLE ARTICLE 1 LES

Plus en détail

Les maternelles 4 ans : la qualité de l'environnement éducatif et son apport à la préparation à l'école chez les enfants en milieux défavorisés

Les maternelles 4 ans : la qualité de l'environnement éducatif et son apport à la préparation à l'école chez les enfants en milieux défavorisés Les maternelles 4 ans : la qualité de l'environnement éducatif et son apport à la préparation à l'école chez les enfants en milieux défavorisés Chercheure principale Christa Japel, Université du Québec

Plus en détail

Un projet à vivre avec les parents et les enfants de la maternelle 4 ans

Un projet à vivre avec les parents et les enfants de la maternelle 4 ans Un projet à vivre avec les parents et les enfants de la maternelle 4 ans Personne-ressource : Lynda Bisson Personne-ressource régionale pour les élèves ayant des difficultés d apprentissage (Outaouais)

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE»

POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE» POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE» Politique adoptée par le conseil d administration en juin 2007, révisé en septembre

Plus en détail

Du milieu de garde au préscolaire

Du milieu de garde au préscolaire Du milieu de garde au préscolaire Sonia Daigle, conseillère pédagogique en adaptation scolaire, commission scolaire de La Capitale Marie-Josée Veilleux, directrice adjointe à l école primaire des Jeunes-du-Monde,

Plus en détail

D-1 Politique de l adaptation scolaire

D-1 Politique de l adaptation scolaire C a h i e r d e s r è g l e m e n t s, p o l i t i q u e s, p r o c é d u r e s e t a u t r e s d i r e c t i v e s d e l a C o m m i s s i o n s c o l a i r e d e s H a u t s - C a n t o n s SECTION D

Plus en détail

École Notre-Dame-de-la-Paix. Version adoptée le 12 mai Projet éducatif Page 1

École Notre-Dame-de-la-Paix. Version adoptée le 12 mai Projet éducatif Page 1 École Notre-Dame-de-la-Paix Version adoptée le 12 mai 2015 Page 1 Projet e ducatif Le projet éducatif de l école vise à offrir à tous les élèves un environnement éducatif stimulant et des conditions propices

Plus en détail

Commentaires sur le projet de loi 23 Des garderies pour les riches et la maternelle pour les pauvres?

Commentaires sur le projet de loi 23 Des garderies pour les riches et la maternelle pour les pauvres? CCE 012M C.P. P.L. 23 Instruction publique Commentaires sur le projet de loi 23 Des garderies pour les riches et la maternelle pour les pauvres? La Coalition des garderies privées non subventionnées du

Plus en détail

L de la persévérance scolaire et de la réussite éducative

L de la persévérance scolaire et de la réussite éducative importance de fournir à tous les jeunes une éducation de qualité qui leur permettra de s épanouir, de réussir et d anticiper l avenir avec confiance constitue un défi de taille que le personnel des établissements

Plus en détail

La stratégie d intervention Agir autrement

La stratégie d intervention Agir autrement La stratégie d intervention Agir autrement La démarche de planification d une école secondaire A. Rappel des attentes de janvier 2008 pour l amorce d une planification 1 B. Rappel de l importance de la

Plus en détail

Orientations éducatives et programme d activités du Service de Garde «Le nid douillet»

Orientations éducatives et programme d activités du Service de Garde «Le nid douillet» Orientations éducatives et programme d activités du Service de Garde «Le nid douillet» 2014-2019 Table des matières Nos orientations éducatives. P. 2 Le respect et l harmonie P. 3 L effort et la persévérance..

Plus en détail

des pratiques de qualité

des pratiques de qualité Des pour des pratiques de qualité Les services de garde éducatifs sont engagés dans l amélioration continue de la qualité des services qu ils offrent aux enfants et à leurs familles. Depuis 2 ans, 4 regroupements

Plus en détail

Projet éducatif. École Cardinal-Roy

Projet éducatif. École Cardinal-Roy Projet éducatif École Cardinal-Roy 2013-2018 TABLE DES MATIÈRES Présentation -------------------------------------------------------------------------------------------- 3 Contexte de l école Cardinal-Roy

Plus en détail

Modèle d organisation des services aux étudiantes et étudiants ayant un trouble d apprentissage, un trouble mental ou un trouble de déficit de l

Modèle d organisation des services aux étudiantes et étudiants ayant un trouble d apprentissage, un trouble mental ou un trouble de déficit de l Modèle d organisation des services aux étudiantes et étudiants ayant un trouble d apprentissage, un trouble mental ou un trouble de déficit de l attention avec ou sans hyperactivité Le présent document

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION PARLEMENTAIRE SUR LA MATERNELLE 4 ANS TEMPS PLEIN EN MILIEU DÉFAVORISÉ (PROJET DE LOI Nº 23)

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION PARLEMENTAIRE SUR LA MATERNELLE 4 ANS TEMPS PLEIN EN MILIEU DÉFAVORISÉ (PROJET DE LOI Nº 23) MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION PARLEMENTAIRE SUR LA MATERNELLE 4 ANS TEMPS PLEIN EN MILIEU DÉFAVORISÉ (PROJET DE LOI Nº 23) PAR LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES DIRECTIONS D ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN À LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX DÉFAVORISÉS

POLITIQUE DE SOUTIEN À LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX DÉFAVORISÉS POLITIQUE RÉ 306 POLITIQUE DE SOUTIEN À LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX DÉFAVORISÉS 25 JUIN 2002 POLITIQUE DE SOUTIEN À LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX DÉFAVORISÉS 1. NATURE DE LA POLITIQUE La présente

Plus en détail

Projet de règles budgétaires amendées

Projet de règles budgétaires amendées Projet de règles budgétaires amendées 2016-2017 Avis conjoint La Fédération des commissions scolaires du Québec L Association des commissions scolaires anglophones du Québec L Association des directions

Plus en détail

AVIS N 125 DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ENSEIGNEMENT SPECIALISE SUR LE «CONTRAT POUR L ECOLE»

AVIS N 125 DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ENSEIGNEMENT SPECIALISE SUR LE «CONTRAT POUR L ECOLE» AVIS N 125 DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ENSEIGNEMENT SPECIALISE SUR LE «CONTRAT POUR L ECOLE» Pourquoi cet Avis? L Enseignement spécialisé n'est que trop peu mentionné dans le «Contrat pour l Ecole». Ce n

Plus en détail

Module 4. Les outils pour faciliter la mise en œuvre. L orthophonie communautaire et le continuum de services concerté.

Module 4. Les outils pour faciliter la mise en œuvre. L orthophonie communautaire et le continuum de services concerté. Module 4 Les outils pour faciliter la mise en œuvre L orthophonie communautaire et le continuum de services concerté. La structure de ce module 1. PORTRAIT COLLECTIF LOCAL Un outil à compléter pour tracer

Plus en détail

Protocole d accueil de l élève allophone nouvellement inscrit à la CSMV

Protocole d accueil de l élève allophone nouvellement inscrit à la CSMV Protocole d accueil de l élève allophone nouvellement inscrit à la CSMV A l intention des intervenants communautaires et scolaires des secteurs desservis par la CSMV 2012-2013 Commission scolaire Marie-Victorin

Plus en détail

CAT 024M C.P. P.L. 121 Autonomie et pouvoirs de la Ville de Montréal

CAT 024M C.P. P.L. 121 Autonomie et pouvoirs de la Ville de Montréal CAT 024M C.P. P.L. 121 Autonomie et pouvoirs de la Ville de Montréal PROJET DE LOI 121 Loi augmentant l autonomie et les pouvoirs de la Ville de Montréal, métropole du Québec AVIS DE LA COMMISSION SCOLAIRE

Plus en détail

PROJET DE RÈGLES BUDGÉTAIRES DU TRANSPORT SCOLAIRE

PROJET DE RÈGLES BUDGÉTAIRES DU TRANSPORT SCOLAIRE MÉMOIRE de la Fédération des commissions scolaires du Québec sur le projet de Règles budgétaires du transport scolaire pour les années scolaires 2007-2008 à 2011-2012 Juin 2007 Document : 6611 Fédération

Plus en détail

Forum sur la démocratie et la gouvernance des commissions scolaires 20 et 21 février 2008

Forum sur la démocratie et la gouvernance des commissions scolaires 20 et 21 février 2008 C O N S E I L S U P É R I E U R D E L É D U C A T I O N Forum sur la démocratie et la gouvernance des commissions scolaires 20 et 21 février 2008 Présentation des positions du Conseil supérieur de l éducation

Plus en détail

Ensemble pour l égalité entre les femmes et les hommes

Ensemble pour l égalité entre les femmes et les hommes RESEAU DES CARREFOURS JEUNESSE-EMPLOI DU QUEBEC Ensemble pour l égalité entre les femmes et les hommes Avis 26 novembre 2015 Table des matières Ensemble pour l égalité entre les femmes et les hommes...

Plus en détail

janvier 2009 centre de réadaptation estrie

janvier 2009 centre de réadaptation estrie A p o l l o r é i n v e n t e r l e s s e r v i c e s a v e c l e s m o y e n s d u b o r d janvier 2009 centre de réadaptation estrie Pourquoi Apollo? Au Québec, 8 500 personnes étaient en attente de

Plus en détail

POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES

POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES POLITIQUE N o 13-06-06-05 CAHIER DE GESTION POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES Responsabilité Entrée en vigueur Direction générale 2006-07-01 Service du secrétariat

Plus en détail

Politiques d intégration au Québec et milieu de l éducation

Politiques d intégration au Québec et milieu de l éducation Politiques d intégration au Québec et milieu de l éducation 12 e Congrès national de Metropolis 20 mars 2009 1 Préparé par : Évelyne B. Bashala Conseil des relations interculturelles Plan de présentation

Plus en détail

POLITIQUE D INCLUSION DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS CPE DU PIC OCTOBRE 2009

POLITIQUE D INCLUSION DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS CPE DU PIC OCTOBRE 2009 POLITIQUE D INCLUSION DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS CPE DU PIC OCTOBRE 2009 Adopté au conseil d administration du 29 octobre 2009 1- Présentation du milieu Depuis 1993, le centre de la petite

Plus en détail

Texte Les orientations du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport pour une école adaptée à tous ses élèves

Texte Les orientations du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport pour une école adaptée à tous ses élèves ... EDU 1012 Difficultés d apprentissage, d adaptation et stratégies d intervention... Texte Les orientations du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport pour une école adaptée à tous ses élèves

Plus en détail

POLITIQUE. No 1902 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE. Titre : Politique linguistique institutionnelle 1.0 CONTEXTE ET DÉFIS

POLITIQUE. No 1902 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE. Titre : Politique linguistique institutionnelle 1.0 CONTEXTE ET DÉFIS POLITIQUE No 1902 Titre : POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE Politique linguistique institutionnelle 1.0 CONTEXTE ET DÉFIS 1.1 Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, dans le cadre du

Plus en détail

Plan de réussite. du Cégep du Vieux Montréal

Plan de réussite. du Cégep du Vieux Montréal Plan de réussite du Cégep du Vieux Montréal Mai 2002 Note préliminaire Le rapport d évaluation du plan de réussite du Cégep du Vieux Montréal se présente en deux parties. La première partie contient l

Plus en détail

La contribution de l approchel École en santé à la prévention des violences en milieu scolaire

La contribution de l approchel École en santé à la prévention des violences en milieu scolaire La contribution de l approchel École en santé à la prévention des violences en milieu scolaire Présentation au Symposium «Contextes et violences à l él école: quand la recherche côtoie l intervention»

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L ORGANISATION DES SERVICES ÉDUCATIFS AUX ÉLÈVES HANDICAPÉS OU EN DIFFICULTÉ D ADAPTATION OU D APPRENTISSAGE

POLITIQUE RELATIVE À L ORGANISATION DES SERVICES ÉDUCATIFS AUX ÉLÈVES HANDICAPÉS OU EN DIFFICULTÉ D ADAPTATION OU D APPRENTISSAGE POLITIQUE Service des ressources éducatives aux jeunes SRE-POL-02 POLITIQUE RELATIVE À L ORGANISATION DES SERVICES ÉDUCATIFS AUX ÉLÈVES HANDICAPÉS OU EN DIFFICULTÉ D ADAPTATION OU D APPRENTISSAGE Aspects

Plus en détail

TOP IMPORTANT! À L INTENTION DES PARENTS!

TOP IMPORTANT! À L INTENTION DES PARENTS! Les devoirs et les leçons à la maison, MISSION POSSIBLE! TOP IMPORTANT! À L INTENTION DES PARENTS! AGENT SPÉCIAL : VOUS, LE PARENT VOTRE MISSION......consiste d abord à prendre connaissance de ce dossier.

Plus en détail

Quel soutien scolaire et communautaire offrir aux parents afin de favoriser la réussite de l entrée dans l écrit chez les enfants?

Quel soutien scolaire et communautaire offrir aux parents afin de favoriser la réussite de l entrée dans l écrit chez les enfants? Quel soutien scolaire et communautaire offrir aux parents afin de favoriser la réussite de l entrée dans l écrit chez les enfants? Chercheur principal Guadalupe Puentes-Neuman, Université de Sherbrooke

Plus en détail

Politique sur les langues d enseignement

Politique sur les langues d enseignement Politique sur les langues d enseignement Commission scolaire Kativik Adoptée par le conseil des commissaires le : 3 avril 2003 Selon la résolution n o : 2002/03-34 Amendée par CC 2010/2011-25 et CC 2010/2011-26

Plus en détail

Les services de garde en milieu scolaire : un acteur important pour l égalité des chances

Les services de garde en milieu scolaire : un acteur important pour l égalité des chances Mémoire Les services de garde en milieu scolaire : un acteur important pour l égalité des chances déposé le 28 novembre 2016 dans le cadre de la Commission sur l éducation à la petite enfance à l Institut

Plus en détail

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac Programme éducatif Garderie École Marie-Clarac 1 PROGRAMME ÉDUCATIF 1.1 Orientations générales de l établissement Permettre aux enfants de 3-4 ans de vivre dans un milieu chaleureux et stimulant afin qu

Plus en détail

50 ans après le Rapport Parent

50 ans après le Rapport Parent 50 ans après le Rapport Parent Conférence d ouverture, journée thématique Nicole Boutin, 30 octobre 2013 Plan! Société et éducation! Défis actuels du système d éducation! De nouveaux enjeux?! Il y a 50

Plus en détail

Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir!

Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir! PROJET ÉDUCATIF 20 15 20 20 - Apprendre pour devenir, apprendre pour mon avenir! Table des matières Présentation du projet éducatif et de la mission de l école...2 Description sommaire de l école et de

Plus en détail

POUR UNE FORMATION QUALIFIANTE CHEZ LES JEUNES DE MOINS DE 20 ANS, SOMMAIRE LEVER LES OBSTACLES À LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU SECONDAIRE

POUR UNE FORMATION QUALIFIANTE CHEZ LES JEUNES DE MOINS DE 20 ANS, SOMMAIRE LEVER LES OBSTACLES À LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU SECONDAIRE SOMMAIRE POUR UNE FORMATION QUALIFIANTE CHEZ LES JEUNES DE MOINS DE 20 ANS, LEVER LES OBSTACLES À LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU SECONDAIRE RAPPORT À LA MINISTRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT

Plus en détail

MÉMOIRE de la Fédération des commissions scolaires du Québec

MÉMOIRE de la Fédération des commissions scolaires du Québec MÉMOIRE de la Fédération des commissions scolaires du Québec Présenté dans le cadre de la consultation sur le projet de loi n o 59 intitulé «Loi édictant la Loi concernant la prévention et la lutte contre

Plus en détail

Mémoire. de la Fédération des commissions scolaires du Québec et de l Association des directions générales des commissions scolaires

Mémoire. de la Fédération des commissions scolaires du Québec et de l Association des directions générales des commissions scolaires Mémoire de la Fédération des commissions scolaires du Québec et de l Association des directions générales des commissions scolaires Présenté dans le cadre de la consultation pour une politique de la réussite

Plus en détail

Lecture et persévérance scolaire

Lecture et persévérance scolaire Conférence annuelle 27 octobre 2016 reseaureussitemontreal.ca 1 Cet événement est réalisé grâce à la participation financière de : reseaureussitemontreal.ca 2 reseaureussitemontreal.ca 3 Mise en contexte

Plus en détail

En santé de la tête aux pieds! PROJET ÉDUCATIF

En santé de la tête aux pieds! PROJET ÉDUCATIF En santé de la tête aux pieds! PROJET ÉDUCATIF 2015-2020 PRÉSENTATION DU PROJET ÉDUCATIF ET DE LA MISSION DE L ÉCOLE C est avec fierté que l école L Étincelle/Trois-Saisons vous présente son projet éducatif

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF

PROJET ÉDUCATIF COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS PROJET ÉDUCATIF 2014-2019 Adopté par les membres du conseil d établissement le 26 novembre 2014 PRÉSENTATION DE NOTRE PROJET ÉDUCATIF Nous vous présentons avec enthousiasme

Plus en détail

La transition au secondaire et l incidence de mesures de soutien sur la motivation, l'adaptation psychosociale et les apprentissages des élèves

La transition au secondaire et l incidence de mesures de soutien sur la motivation, l'adaptation psychosociale et les apprentissages des élèves La transition au secondaire et l incidence de mesures de soutien sur la motivation, l'adaptation psychosociale et les apprentissages des élèves Chercheur principal Roch Chouinard, Université de Montréal

Plus en détail

SOMMAIRE. Politique d intégration des enfants à besoins particuliers page 2

SOMMAIRE. Politique d intégration des enfants à besoins particuliers page 2 Politique d intégration des enfants à besoins particuliers, adopté par le conseil d administration en novembre 2008 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 PRÉSENTATION DU MILIEU... 4 LES OBJECTIFS GÉNÉRAUX...

Plus en détail

Procédure d intégration des enfants ayant des besoins particuliers

Procédure d intégration des enfants ayant des besoins particuliers Procédure d intégration des enfants ayant des besoins particuliers Cette procédure est construite de façon à ce que l on puisse rapidement prendre position sur les différentes actions à mener afin de pouvoir

Plus en détail

École Notre-Dame-des-Anges Projet éducatif

École Notre-Dame-des-Anges Projet éducatif École Notre-Dame-des-Anges 2011-2014 Projet éducatif Année 2011-2012 Approuvé par le Conseil d établissement Signature de la présidence : Signature de la direction : Processus de planification pour les

Plus en détail

Respect Responsabilité Engagement Excellence

Respect Responsabilité Engagement Excellence NOTRE MISSION INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER Nos valeurs Respect Responsabilité Engagement Excellence 2014-2018 INSTRUIRE Orientation 1 L école Saint-Damase s engage à soutenir les élèves dans un cheminement

Plus en détail

De l intégration à l inclusion scolaire des élèves en difficulté d adaptation et d apprentissage

De l intégration à l inclusion scolaire des élèves en difficulté d adaptation et d apprentissage De l intégration à l inclusion scolaire des élèves en difficulté d adaptation et d apprentissage par Marie-Ève Lacroix et Pierre Potvin, Université du Québec à Trois-Rivières Le texte qui suit définit

Plus en détail

Établir l équilibre pour faciliter la réussite des élèves

Établir l équilibre pour faciliter la réussite des élèves Quelles sont les pratiques de gestion de classe les plus prometteuses? Établir l équilibre pour faciliter la réussite des élèves La gestion de classe est un défi pour plusieurs enseignants. Elle implique

Plus en détail

Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école contre la violence et l intimidation

Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école contre la violence et l intimidation École : Sainte-Anne 024 Date : 2017-06-15 Rappel des défis et des objectifs priorisés pour l année scolaire 2016-2017 Au regard des actions, des facteurs de protection de l école À développer À consolider

Plus en détail

Chercheur principal Simon Larose, Université Laval. Cochercheurs

Chercheur principal Simon Larose, Université Laval. Cochercheurs Formation des enseignants-ressources au mentorat et prévention des difficultés d'adaptation scolaire des adolescents pendant la transition primaire-secondaire Chercheur principal Simon Larose, Université

Plus en détail

CONFÉRENCE 24 MARS 2015

CONFÉRENCE 24 MARS 2015 QUE NOUS APPREND L ENQUÊTE MONTRÉALAISE SUR L'EXPÉRIENCE PRÉSCOLAIRE DES ENFANTS DE MATERNELLE SUR L EFFET PROTECTEUR DE LA FRÉQUENTATION D UN SERVICE ÉDUCATIF? CO-CHERCHEURES PRINCIPALES : DANIELLE GUAY

Plus en détail

Politique d admission, de collaboration et d expulsion au CPE

Politique d admission, de collaboration et d expulsion au CPE Politique d admission, de collaboration et d expulsion au CPE Présentée et adoptée par les membres du conseil d administration, le 4 juin 2007 Mise à jour adoptée le 27 janvier 2014 Page 2 de 10 TABLE

Plus en détail

But de la présentation

But de la présentation La participation sociale des personnes handicapées au Québec : principaux constats Forum national À parts égales, levons les obstacles 29 septembre 2006 Office des personnes handicapées du Québec Introduction

Plus en détail

élections scolaires 2 novembre 2014 rôle D E L É L U electionsscolaires2014.com

élections scolaires 2 novembre 2014 rôle D E L É L U electionsscolaires2014.com rôle D E L É L U S C O L A I R E élections scolaires 2 novembre 2014 electionsscolaires2014.com L ÉLU SCOLAIRE, UN ACTEUR IMPORTANT À LA COMMISSION SCOLAIRE ET DANS SA COMMUNAUTÉ Trace les orientations

Plus en détail

Préambule POLITIQUE. RÉPONDANT Direction générale. Politique linguistique

Préambule POLITIQUE. RÉPONDANT Direction générale. Politique linguistique POLITIQUE TITRE : Politique linguistique RÉPONDANT Direction générale ORIGINE : Direction générale DESTINATAIRES : Entrée en vigueur : 19 avril 2011 Résolution n o : CC-1924-2011 Préambule Dans le cadre

Plus en détail

Projet éducatif

Projet éducatif 1 Projet éducatif 2015-2018 NOTRE VISION Une école ouverte sur le monde où chaque élève a la possibilité de développer son plein potentiel dans un environnement sain et sécuritaire. 2 LE PORTRAIT DE NOTRE

Plus en détail

Redéveloppement du site de l Hôpital de Montréal pour enfants. Mémoire du Conseil d établissement de l École Internationale de Montréal

Redéveloppement du site de l Hôpital de Montréal pour enfants. Mémoire du Conseil d établissement de l École Internationale de Montréal Redéveloppement du site de l Hôpital de Montréal pour enfants Mémoire du Conseil d établissement de l École Internationale de Montréal Soumis à l Office de consultation publique de Montréal Le 15 mars

Plus en détail

résultats de recherche

résultats de recherche résultats de recherche La persévérance et la réussite scolaires Fiches 19 à 41 Une réalisation de : Fonds de recherche sur la société et la culture Ministère de l'éducation, du Loisir et du Sport rédaction

Plus en détail

Présentation des résultats de l EQDEM -2012

Présentation des résultats de l EQDEM -2012 Présentation des résultats de l EQDEM -2012 2 J E A N - P I E R R E C O U R T E A U J A C Q U E S M A R L E A U E T S T É P H A N I E L E C L E R C 1 6 O C T O B R E 2 0 1 3 D i r e c t i o n d e s a n

Plus en détail

Résultats d apprentissage

Résultats d apprentissage CCED 19 mars 2013 Résultats d apprentissage Les professionnels des services à l élève : connaîtront mieux la philosophie PAJE. seront en mesure d appuyer la mise en œuvre du programme d apprentissage à

Plus en détail

École Sacré-Cœur Acton Vale Projet éducatif

École Sacré-Cœur Acton Vale Projet éducatif École Sacré-Cœur Acton Vale Projet éducatif 2010-2015 Table des matières Historique... 3 Analyse de la situation de l école Sacré-Coeur... 3 Connaissance du milieu... 4 Organisation de l école... 4 La

Plus en détail

Plan de réussite

Plan de réussite Plan de réussite 2014-2016 1 2 Historique et statistiques Présentation du centre Depuis septembre 2003, le Centre d éducation des adultes du Saint-Maurice est localisé au 1092, rue Trudel à Shawinigan.

Plus en détail

INTERVENTION AUPRÈS DES PARENTS QUI ONT UN FAIBLE NIVEAU DE LITTÉRATIE

INTERVENTION AUPRÈS DES PARENTS QUI ONT UN FAIBLE NIVEAU DE LITTÉRATIE INTERVENTION AUPRÈS DES PARENTS QUI ONT UN FAIBLE NIVEAU DE LITTÉRATIE WEBINAIRE AVENIR D ENFANTS 13 MARS 2015 Diane Mockle, présidente-directrice générale Fondation pour l alphabétisation 4 grands thèmes

Plus en détail

Code de déontologie. Centre de la petite enfance Premier Pas de La Tuque

Code de déontologie. Centre de la petite enfance Premier Pas de La Tuque Code de déontologie Centre de la petite enfance Premier Pas de La Tuque À titre de membre du personnel, de parents utilisateurs et d administrateurs d un centre de la petite enfance, nous occupons une

Plus en détail

Résumé. Effets de l'environnement scolaire, des attitudes, compétences et pratiques des

Résumé. Effets de l'environnement scolaire, des attitudes, compétences et pratiques des Résumé Effets de l'environnement scolaire, des attitudes, compétences et pratiques des enseignants sur l'engagement des garçons et des filles en milieux défavorisés : contributions directes et indirectes.

Plus en détail

CCE - 047M C.P. P.L. 86 Organisation et gouvernance des commissions scolaires

CCE - 047M C.P. P.L. 86 Organisation et gouvernance des commissions scolaires CCE - 047M C.P. P.L. 86 Organisation et gouvernance des commissions scolaires LE REGROUPEMENT DES ASSOCIATIONS PANDA DU QUÉBEC Basses-Laurentides - Des Moulins - Thérèse-de-Blainville et des Laurentides

Plus en détail

ÉCOLES MUSULMANES DE MONTRÉAL

ÉCOLES MUSULMANES DE MONTRÉAL ÉCOLES MUSULMANES DE MONTRÉAL MUSLIM SCHOOLS OF MONTREAL PROJET ÉDUCATIF Notre projet éducatif de l école est un document essentiel dans le développement des ÉMM qui permet au lecteur de saisir la nature

Plus en détail

PLAN D ACTION STRATÉGIQUE

PLAN D ACTION STRATÉGIQUE PLAN D ACTION STRATÉGIQUE FORMATION COMPÉTENCE GRH EMPLOI MISSION Le Comité sectoriel agit sur le développement de la main-d œuvre et de l emploi dans les secteurs des portes et fenêtres, du meuble et

Plus en détail

Services d apprentissage et de garde des jeunes enfants au Manitoba

Services d apprentissage et de garde des jeunes enfants au Manitoba Services d apprentissage et de garde des jeunes enfants au Manitoba Services d apprentissage et de garde des jeunes enfants au Manitoba Le gouvernement du Manitoba croit que la prestation de services d

Plus en détail

GRILLE D APPRÉCIATION STAGE D INTERVENTION EN ORTHOPÉDAGOGIE

GRILLE D APPRÉCIATION STAGE D INTERVENTION EN ORTHOPÉDAGOGIE DÉPARTEMENT DES SCIENCES DE L ÉDUCATION GRILLE D APPRÉCIATION STAGE D INTERVENTION EN ORTHOPÉDAGOGIE EDU6025 MAÎTRISE EN ÉDUCATION CONCENTRATION ORTHOPÉDAGOGIE Nom de l étudiante 1 : Code permanent : Nom

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ A LA COMMISSION DE LA CULTURE ET DE L ÉDUCATION

MÉMOIRE PRÉSENTÉ A LA COMMISSION DE LA CULTURE ET DE L ÉDUCATION CCE - 004M C.P. P.L. 86 Organisation et gouvernance des commissions scolaires MÉMOIRE PRÉSENTÉ A LA COMMISSION DE LA CULTURE ET DE L ÉDUCATION DANS LE CADRE DES CONSULTATIONS PARTICULIÈRES ET AUDITIONS

Plus en détail

Le projet éducatif et le plan de réussite de l école primaire des Quatre-Saisons

Le projet éducatif et le plan de réussite de l école primaire des Quatre-Saisons Le projet éducatif et le plan de réussite de l école primaire des Quatre-Saisons - 2010 2016 Le projet éducatif répond à la mission de l école québécoise, soit d instruire, de socialiser et de qualifier,

Plus en détail

Plan tégiq stra

Plan tégiq stra Plan stratégique 2014 2019 La Commission scolaire de Sorel-Tracy est un organisme d enseignement francophone qui dessert la population du territoire de la MRC de Pierre-De Saurel. Portrait démographique

Plus en détail

COMMUNIQUER AUX PARENTS DES INFORMATIONS SUR LE DÉVELOPPEMENT DE LEUR ENFANT ORIENTATIONS

COMMUNIQUER AUX PARENTS DES INFORMATIONS SUR LE DÉVELOPPEMENT DE LEUR ENFANT ORIENTATIONS Maternelle 4 ans TPMD 1 SESSION DE FORMATION MAI 2014 COMMUNIQUER AUX PARENTS DES INFORMATIONS SUR LE DÉVELOPPEMENT DE LEUR ENFANT ORIENTATIONS 2014-2015 Direction de l évaluation des apprentissages Ministère

Plus en détail

INTERVENIR AUPRÈS DES PÈRES : PRÉOCCUPATIONS ET ENJEUX D INTERVENANT

INTERVENIR AUPRÈS DES PÈRES : PRÉOCCUPATIONS ET ENJEUX D INTERVENANT INTERVENIR AUPRÈS DES PÈRES : PRÉOCCUPATIONS ET ENJEUX D INTERVENANT Par Luc Ferland, Comité régional pour la promotion de la paternité dans Lanaudière «Pour que jamais ne cesse, l avancée sur la paternité

Plus en détail

MÉMOIRE SUR LA RÉFORME DU CURRICULUM ET DES PROGRAMMES D ÉTUDES

MÉMOIRE SUR LA RÉFORME DU CURRICULUM ET DES PROGRAMMES D ÉTUDES MÉMOIRE SUR LA RÉFORME DU CURRICULUM ET DES PROGRAMMES D ÉTUDES Présenté par la Fondation Lucie et André Chagnon au Conseil supérieur de l éducation 31 octobre 2013 La Fondation Lucie et André Chagnon

Plus en détail

Pour des services éducatifs à l enfance de qualité et ancrés dans la communauté

Pour des services éducatifs à l enfance de qualité et ancrés dans la communauté M É M O I R E Pour des services éducatifs à l enfance de qualité et ancrés dans la communauté Mémoire déposé par Avenir d enfants dans le cadre des consultations particulières sur le projet de loi n 143

Plus en détail

En bref. Loi sur les services de garde éducatifs à l enfance Pour promouvoir et soutenir la qualité des services de garde éducatifs

En bref. Loi sur les services de garde éducatifs à l enfance Pour promouvoir et soutenir la qualité des services de garde éducatifs 16387_couv_4_1 05/04/06 12:24 Page 1 En bref Loi sur les services de garde éducatifs à l enfance Pour promouvoir et soutenir la qualité des services de garde éducatifs POUR PROMOUVOIR ET SOUTENIR LA QUALITÉ

Plus en détail

Un environnement agréable pour tous!

Un environnement agréable pour tous! Un environnement agréable pour tous! Table des matières Introduction... 3 Définition du service de garde... 3 Principes de base... 3 Valeurs... 4 Objectifs... 4 Environnement... 4 Le projet éducatif...

Plus en détail

SERVICES FAMILIAUX ET COMMUNAUTAIRES

SERVICES FAMILIAUX ET COMMUNAUTAIRES SERVICES FAMILIAUX ET COMMUNAUTAIRES Table des matières Message du ministre..................................................... 3 1. Bâtir le Plan d action pour le développement de la petite enfance du

Plus en détail

Guide des. Normes et modalités d évaluation

Guide des. Normes et modalités d évaluation Guide des Normes et modalités d évaluation 2012-2013 Mise à jour actualisée en fonction des modifications au Régime pédagogique entrant en vigueur le 1 er juillet 2011. Commission scolaire des Hautes-Rivières

Plus en détail

EXAMEN DES SERVICES DE POLICE DU YUKON ~POUR FAVORISER LE DIALOGUE~

EXAMEN DES SERVICES DE POLICE DU YUKON ~POUR FAVORISER LE DIALOGUE~ EXAMEN DES SERVICES DE POLICE DU YUKON ~POUR FAVORISER LE DIALOGUE~ Cadre de référence Le cadre de référence de l examen des services de police du Yukon repose sur les six priorités suivantes : 1. étudier

Plus en détail

Examen de la. loi de 2007 sur les éducatrices et les éducateurs de la petite enfance. Rapport de consultation Décembre 2013

Examen de la. loi de 2007 sur les éducatrices et les éducateurs de la petite enfance. Rapport de consultation Décembre 2013 Examen de la loi de 2007 sur les éducatrices et les éducateurs de la petite enfance Rapport de consultation Décembre 2013 Introduction Aux termes de l article 58 de la Loi de 2007 sur les éducatrices et

Plus en détail

SOMMAIRE. L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver. Conseil supérieur de l éducation

SOMMAIRE. L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver. Conseil supérieur de l éducation AVIS AU MINISTRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver SOMMAIRE AOÛT 2014 Conseil supérieur de l éducation

Plus en détail

La gestion des activités éducatives des directeurs et des directrices. d écoles primaires dans le contexte de la réforme en éducation au Québec

La gestion des activités éducatives des directeurs et des directrices. d écoles primaires dans le contexte de la réforme en éducation au Québec La gestion des activités éducatives des directeurs et des directrices d écoles primaires dans le contexte de la réforme en éducation au Québec Rapport de recherche présenté au Fonds québécois de la recherche

Plus en détail

Mémoire présenté à la Commission parlementaire spéciale Assemblée Nationale du Québec sur le projet de loi n 124

Mémoire présenté à la Commission parlementaire spéciale Assemblée Nationale du Québec sur le projet de loi n 124 Mémoire présenté à la Commission parlementaire spéciale Assemblée Nationale du Québec sur le projet de loi n 124 Les services de garde éducatifs à l enfance Par le CPE La Rose des Vents Le 21 novembre

Plus en détail

Plan stratégique du Cégep de Jonquière

Plan stratégique du Cégep de Jonquière Plan stratégique du Cégep de Jonquière 2010-2015 document synthèse Un cégep engagé dans son milieu LE CÉGEP EN BREF... Le Cégep de Jonquière, établissement d enseignement supérieur, offre 20 programmes

Plus en détail

INTRODUCTION ÉTAT DE LA SITUATION

INTRODUCTION ÉTAT DE LA SITUATION Mémoire de Loisir et Sport Lanaudière dans le cadre de la consultation du ministère de la Culture et des Communications sur le renouvellement de la politique culturelle Préparé par : Nathalie Wagner, présidente

Plus en détail

La diversité linguistique en milieu scolaire

La diversité linguistique en milieu scolaire La diversité linguistique en milieu scolaire 5 ème édition de la Rencontre nationale des intervenants communautaires scolaires interculturels (ICSI) Direction des services d accueil et d éducation interculturelle

Plus en détail

MÉMOIRE. présenté par la Fédération des commissions scolaires du Québec et l Association des directeurs généraux des commissions scolaires

MÉMOIRE. présenté par la Fédération des commissions scolaires du Québec et l Association des directeurs généraux des commissions scolaires MÉMOIRE présenté par la Fédération des commissions scolaires du Québec et l Association des directeurs généraux des commissions scolaires à la Commission de l éducation dans le cadre de la consultation

Plus en détail