Les dérogations espèces protégées

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les dérogations espèces protégées"

Transcription

1 Les dérogations espèces protégées Petit Rhinolophe, C. Parisot Atelier du SPI Vallée de la Seine 09 avril 2015 Irène OUBRIER Direction régionale et interdépartementale de l'environnement et de l'énergie Service Nature, Paysage et Ressources 1

2 Perte mondiale de biodiversité 30 % des espèces étudiées dans le monde sont menacées d extinction (UICN ) La moitié des espèces vivantes que nous connaissons pourrait disparaître d ici un siècle 2

3 Listes rouges des espèces menacées 3

4 En Île-de-France 4

5 De la menace à la protection... Des espèces menacées + Des habitats fragiles ou raréfiés + Une responsabilité territoriale + Des accords internationaux = Des espèces réglementairement protégées 5

6 Références réglementaires Directives «oiseaux» et «habitats faune flore» Code de l environnement Article L => protection Article L => dérogations Articles R et suivants => conditions Arrêtés ministériels Listes des espèces protégées 6

7 7

8 Espèces protégées en Seine-Aval Exemples Cf photos 8

9 Principes de la protection / Flore Protection des spécimens Interdiction de coupe, cueillette, arrachage, destruction... Limites de la protection - Applicable uniquement aux spécimens sauvages - Non applicable «aux opérations d'exploitation courante des fonds ruraux sur les parcelles habituellement cultivées» 9

10 Principes de la protection / Faune Protection des spécimens Interdiction de destruction des œufs, nids, individus Interdiction de capture, transport Interdiction de perturbation intentionnelle Protection des habitats - oiseaux, mammifères, certains amphibiens, reptiles, insectes - Interdiction de dégrader ou détruire les sites de reproduction et les aires de repos 10

11 Principes de la protection / Faune Limites de la protection - Animaux non domestiques - Impacts significatifs sur les cycles biologiques - Habitats utilisés ou utilisables - Intentionnalité 11

12 Procédure «espèces protégées»: quand? Si des Si des espèces protégées sont présentes + Si des Si des espèces protégées seront impactées + Si les Si les impacts résiduels seront significatifs + Si la Si la dérogation est nécessaire (cf. (cf. limites) = Dépôt d une demande de dérogation pour pour atteinte aux espèces protégées 12

13 Nécessité d une dérogation Inventaires Faune-flore Évaluation des impacts bruts Évaluation impacts résiduels Mesures E et R => Responsabilité du pétitionnaire - qui mène ses inventaires - qui évalue les impacts de son projet 13

14 Recevabilité de la demande - Intérêt pour la faune, la flore, les habitats - Prévention de dommages aux activités humaines - Intérêt public majeur - Recherche et éducation 14

15 Conditions de délivrance Absence de solution alternative Maintien des populations d espèces protégées dans un bon état de conservation 15

16 La procédure 16

17 Instruction DRIEE 17

18 Consultation du public 18

19 Arrêté de dérogation 19

20 Arrêté de dérogation 20

21 Suivis et contrôles 21

22 Points de vigilance pour le porteur de projet 22

23 Points de vigilance pour la DRIEE - Qualité des inventaires 23

24 Points de vigilance pour la DRIEE - État des populations locales - Évaluation des impacts 24

25 Points de vigilance pour la DRIEE - Continuités écologiques 25

26 Points de vigilance pour la DRIEE - Effets cumulés 26

27 Points de vigilance pour la DRIEE - Séquence ERC 27

28 Points de vigilance pour la DRIEE - Qualité des mesures compensatoires Fonctionnalité + Faisabilité + Pérennité 28

29 En conclusion Une dérogation espèces protégées, ce n est pas : - une procédure systématique 29

30 En conclusion Une dérogation espèces protégées, ce n est pas : - une procédure systématique - une autorisation de projet 30

31 En conclusion Une dérogation espèces protégées, ce n est pas : - une procédure systématique - une autorisation de projet - un droit à détruire 31

32 En conclusion Une dérogation espèces protégées : - lorsque c est nécessaire -lorsque c est recevable encadre les mesures permettant le maintien des populations d espèces protégées en bon état de conservation 32

33 Pour aller plus loin Guide DRIEE, juin 2012 «Guide francilien de demande de dérogation à la protection des espèces» Le-guide-francilien-de-demande-de-a1176.html Guide du MEDDE, septembre 2012 «Espèces protégées, aménagements et infrastructures» 33

34 Merci de votre attention I. Oubrier / DRIEE, 2013 E. Seguin / SNPN,

DREAL / VERPN. Espèces protégées Contexte général et enjeux en Limousin, les procédures pour intégrer ces données dans les projets

DREAL / VERPN. Espèces protégées Contexte général et enjeux en Limousin, les procédures pour intégrer ces données dans les projets Espèces protégées Contexte général et enjeux en Limousin, les procédures pour intégrer ces données dans les projets Formation des commissaires enquêteurs Véronique BARTHELEMY DREAL / VERPN 5 novembre 2013

Plus en détail

Plan National d Actions En faveur du Desman des Pyrénées. «Amélioration de la prise en compte du Desman des Pyrénées»

Plan National d Actions En faveur du Desman des Pyrénées. «Amélioration de la prise en compte du Desman des Pyrénées» Plan National d Actions En faveur du Desman des Pyrénées «Amélioration de la prise en compte du Desman des Pyrénées» Contexte Le Desman des Pyrénées est une espèce : reprise à l'annexe II de la convention

Plus en détail

Le Réseau Natura 2000

Le Réseau Natura 2000 Le Réseau Natura 2000 la directive du 2 avril 1979 relative à la conservation des oiseaux sauvages, dite directive «Oiseaux» ; la directive du 21 mai 1992 concernant la conservation des habitats naturels

Plus en détail

> UN des écosystèmes les plus riches et diversifiés de notre planète L du code de l'environnement :

> UN des écosystèmes les plus riches et diversifiés de notre planète L du code de l'environnement : - Tourbières - Landes - Prairies humides - Forêts humides - Mares - Marais asséchés ou mouillés - Annexes fluviales > UN des écosystèmes les plus riches et diversifiés de notre planète L.211-1 du code

Plus en détail

La protection des espèces en Wallonie - Cadre légal

La protection des espèces en Wallonie - Cadre légal La protection des espèces en Wallonie - Cadre légal Lierneux - le 06 novembre 2012 Sandrine LIEGEOIS Attachée au Département de la Nature et des Forêts 1 Plan Protection des espèces : pourquoi? Protection

Plus en détail

La réglementation en faveur des espèces protégées

La réglementation en faveur des espèces protégées La réglementation en faveur des espèces protégées COTITA Sud-Ouest Bordeaux 01/12/2015 Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement d'aquitaine 1 1 La réglementation espèces

Plus en détail

Statut réglementaire de l Apron du Rhône Zingel asper

Statut réglementaire de l Apron du Rhône Zingel asper Statut réglementaire de l Apron du Rhône Zingel asper Mise à jour : 27 février 2012 BILAN DES AUTORISATIONS DEMANDEES DANS LE CADRE DES PROGRAMME DE CONSERVATION DE L APRON EN RHÔNE- ALPES 18/07/02 : arrêté

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS DU DOSSIER D AUTORISATION UNIQUE «IOTA»

LISTE DES DOCUMENTS DU DOSSIER D AUTORISATION UNIQUE «IOTA» LISTE DES DOCUMENTS DU DOSSIER D AUTORISATION UNIQUE «IOTA» Décret N 2014-751 du 1er juillet 2014 (à remplir par le pétitionnaire) RENSEIGNEMENTS COMMUNS AUX DIFFERENTS VOLETS DE LA PROCEDURE : Pétitionnaire

Plus en détail

Les conditions d application de la réglementation relative à la protection des espèces de faune et de flore sauvages

Les conditions d application de la réglementation relative à la protection des espèces de faune et de flore sauvages Mai 2013 Les conditions d application de la réglementation relative à la protection des espèces de faune et de flore sauvages et le traitement des dérogations Ministère de l'écologie, du Développement

Plus en détail

CLI - ITER. Réunion du 18 juin Aménagements du site ITER

CLI - ITER. Réunion du 18 juin Aménagements du site ITER CLI - ITER Réunion du 18 juin 2012 Aménagements du site ITER Ophrys provincialis protection régionale Dérogation «Espèces Protégées» et Mesures compensatoires Arrêté préfectoral du 3 mars 2008 complété

Plus en détail

Formulaire de demande d autorisation de travaux modifiant l état ou l aspect de la Réserve Naturelle Nationale de l Etang de Saint-Paul

Formulaire de demande d autorisation de travaux modifiant l état ou l aspect de la Réserve Naturelle Nationale de l Etang de Saint-Paul Formulaire de demande d autorisation de travaux modifiant l état ou l aspect de la Réserve Naturelle Nationale de l Etang de Saint-Paul Dossier à compléter et à déposer à : Direction de l Environnement,

Plus en détail

Origine, définition, évolutions réglementaires

Origine, définition, évolutions réglementaires La séquence «ERC» Éviter Réduire Compenser Origine, définition, évolutions réglementaires Formation continue des Commissaires enquêteurs Salle du Sénéchal - Toulouse - Direction régionale de l'environnement,

Plus en détail

Demande de dérogation espèces protégées Destruction de 4 nids d Hirondelles de fenêtre (Delichon urbicum) Lycée Defumade à Ahun

Demande de dérogation espèces protégées Destruction de 4 nids d Hirondelles de fenêtre (Delichon urbicum) Lycée Defumade à Ahun Demandeur Demande de dérogation espèces protégées Destruction de 4 nids d Hirondelles de fenêtre (Delichon urbicum) Lycée Defumade à Ahun Conseil Régional ALPC 27 boulevard de la Corderie CS 3116 87031

Plus en détail

Arrêté du 14 octobre Arrêté fixant la liste des tortues marines protégées sur le territoire national et les modalités de leur protection

Arrêté du 14 octobre Arrêté fixant la liste des tortues marines protégées sur le territoire national et les modalités de leur protection Arrêté du 14 octobre 2005 Arrêté fixant la liste des tortues marines protégées sur le territoire national et les modalités de leur protection J.O du 06/12/2005 Le ministre de l agriculture et de la pêche,

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE GRENOBLE N , RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DES ANIMAUX SAUVAGES et autres

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE GRENOBLE N , RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DES ANIMAUX SAUVAGES et autres TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE GRENOBLE N 1505686,1505897 ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DES ANIMAUX SAUVAGES et autres FRANCE NATURE ENVIRONNMENT et autres Mme Viviane Caullireau-Forel Rapporteur RÉPUBLIQUE

Plus en détail

3. CONTENU D UN DOSSIER

3. CONTENU D UN DOSSIER 3. CONTENU D UN DOSSIER Contenu réglementaire R414-23 du code de l environnement : Contenu est proportionné à l importance des incidences du projet : Contenu peut se limiter à : - présentation simplifiée

Plus en détail

Gorges de la Loire. Dossier pédagogique collège et lycée : Module 4 : La biodiversité Diaporama «La biodiversité qu est-ce que c est?

Gorges de la Loire. Dossier pédagogique collège et lycée : Module 4 : La biodiversité Diaporama «La biodiversité qu est-ce que c est? asar ine cou ché e, h ê trai e- Mic kaë lv illem agn e/f RAP NA Loir e:a zuré du s erpo let Gorges de la Loire Yv es T hon néri eux : Yves Thonnérieux Dossier pédagogique collège et lycée : Module 4 :

Plus en détail

SDAGE, séquence «éviter, réduire, compenser» et mesures d accompagnement

SDAGE, séquence «éviter, réduire, compenser» et mesures d accompagnement SDAGE, séquence «éviter, réduire, compenser» et mesures d accompagnement DRIEE Ile-de-France Journée du jeudi 9 février 2016 La protection des zones humides 1994, rapport «Bernard» : 2/3 des ZH du territoire

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT D UN REJET GEOTHERMIQUE DANS LE RUISSEAU DE ST ANNE,

PROJET D AMENAGEMENT D UN REJET GEOTHERMIQUE DANS LE RUISSEAU DE ST ANNE, Ville de Mont De Marsan, Landes (40) PROJET D AMENAGEMENT D UN REJET GEOTHERMIQUE DANS LE RUISSEAU DE ST ANNE, COMMUNE DE MONT-DE-MARSAN (40) ETUDE D INCIDENCE AU TITRE DE L ARTICLE L.414-4 DU CODE DE

Plus en détail

DOSSIER D INCIDENCE Natura 2000

DOSSIER D INCIDENCE Natura 2000 PROJET DE CENTRALE PHOTOVOLTAÏQUE AU SOL SUR LA COMMUNE DE MER (41) DOSSIER D INCIDENCE Natura 2000 Mai 2015 AEPE Gingko 2, av. des Tilleuls 49 250 Beaufort-en-Vallée tel : 02 41 68 06 95 site : www.aepe-gingko.fr

Plus en détail

Réserve Naturelle DU SITE GEOLOGIQUE DE VIGNY-LONGUESSE

Réserve Naturelle DU SITE GEOLOGIQUE DE VIGNY-LONGUESSE ANNEXE A LA DÉLIBÉRATION PORTANT CLASSEMENT EN RESERVE NATURELLE REGIONALE DU SITE GEOLOGIQUE DE VIGNY Conseil régional d Île-de-France Délibération n CP 09-968 A du 22 octobre 2009 Liste des sujétions

Plus en détail

Les dérogations espèces protégées

Les dérogations espèces protégées Les dérogations espèces protégées 8ème Isabelle DAVAL DREAL Poitou-Charentes / Service Nature Eau Sites et Paysages / Division Nature Sites et Paysages Poitou-Charentes Direction Régionale de l'environnement,

Plus en détail

FORMULAIRE. Demande d'autorisation de travaux au titre de la réserve naturelle nationale de l'estuaire de la Seine

FORMULAIRE. Demande d'autorisation de travaux au titre de la réserve naturelle nationale de l'estuaire de la Seine FORMULAIRE Demande d'autorisation de travaux au titre de la réserve naturelle nationale de l'estuaire de la Seine Dossier à compléter et à déposer à : Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

GUIDE FRANCILIEN de demande de dérogation à la protection des espèces dans le cadre de projets d aménagement ou à buts scientifiques

GUIDE FRANCILIEN de demande de dérogation à la protection des espèces dans le cadre de projets d aménagement ou à buts scientifiques GUIDE FRANCILIEN de demande de dérogation à la protection des espèces dans le cadre de projets d aménagement ou à buts scientifiques Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de

Plus en détail

La situation du Castor d Europe en France

La situation du Castor d Europe en France 6 ème rencontre entre acteurs de la rivière : "La cohabitation avec le castor en Wallonie" La situation du Castor d Europe en France Marie-Laure Schwoerer, Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage

Plus en détail

La protection des espèces Yvonnick LESAUX DREAL Centre

La protection des espèces Yvonnick LESAUX DREAL Centre Journée de formation des Commissaires Enquêteurs 28 avril 2014 La protection des espèces Yvonnick LESAUX DREAL Centre Journée de formation des Commissaires Enquêteurs 28 avril 2014 1. Les différents régimes

Plus en détail

BIODIVERSITE BIODIVERSITE. La protection environnementale dans le Trièves III.1

BIODIVERSITE BIODIVERSITE. La protection environnementale dans le Trièves III.1 III. La préservation des habitats naturels permet la diversité des espèces animales et végétales, c est donc l un des grands enjeux environnementaux du territoire Triévois. Ainsi, les dégradations dues

Plus en détail

CADRE ENVIRONNEMENTAL, AGRICOLE ET RÉGLEMENTAIRE

CADRE ENVIRONNEMENTAL, AGRICOLE ET RÉGLEMENTAIRE , AGRICOLE ET RÉGLEMENTAIRE Topographie Le site présente une altitude entre 315 m et 345 m. Il est fortement marqué par la topographie. Il est compris entre deux vallées : du Jonan à l ouest et du Broulon

Plus en détail

Livre IV Faune et flore

Livre IV Faune et flore CODE DE L'ENVIRONNEMENT Livre IV Faune et flore Titre Ier Protection de la faune et de la flore Chapitre Ier Préservation et surveillance du patrimoine biologique Section 1 Préservation du patrimoine biologique

Plus en détail

Société d Avocats. Affaire : Associat. PICARDIE NATURE c/ CORROYER N/Réf. : /GF/ASC. V/Réf. : K / Lettre recommandée avec A.

Société d Avocats. Affaire : Associat. PICARDIE NATURE c/ CORROYER N/Réf. : /GF/ASC. V/Réf. : K / Lettre recommandée avec A. Société d Avocats Cour d'appel Monsieur le Procureur Général 14 rue Robert de Luzarches Palais de Justice BP 2722 80027 AMIENS cedex AMIENS, le 12 novembre 2010 Affaire : Associat. PICARDIE NATURE c/ CORROYER

Plus en détail

La cueillette des plantes sauvages: exploitation des ressources naturelles et conservation d un patrimoine naturel.

La cueillette des plantes sauvages: exploitation des ressources naturelles et conservation d un patrimoine naturel. La cueillette des plantes sauvages: exploitation des ressources naturelles et conservation d un patrimoine naturel. Les cueillettes commerciales au cœur d enjeux et d intérêts multiples. Engouement pour

Plus en détail

Reunion d information 15 février Le cadre du nouveau régime d évaluation d incidences. Direction Départementale des Territoires de l Ain

Reunion d information 15 février Le cadre du nouveau régime d évaluation d incidences. Direction Départementale des Territoires de l Ain Reunion d information 15 février 2011 Le cadre du nouveau régime d évaluation d incidences Direction Départementale des Territoires de l Ain Sommaire 1- Les enjeux Natura 2000 et le réseau dans l Ain -

Plus en détail

Lignes directrices nationales sur la séquence éviter, réduire et compenser les impacts sur les milieux naturels

Lignes directrices nationales sur la séquence éviter, réduire et compenser les impacts sur les milieux naturels Lignes directrices nationales sur la séquence éviter, réduire et compenser les impacts sur les milieux naturels COTITA Centre Est Bron 06 juin 2013 Séverine HUBERT - CETE de Lyon Unité Biodiversité - Eau

Plus en détail

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels Présentation des projets de plans directeurs sectoriels Le plan sectoriel paysages PSP Sommaire Considérations générales Cadrage du développement des paysages Éléments réglementaires du PSP et leur mise

Plus en détail

Travaux de remplacement des fenêtres du bâtiment des archives du Service historique de la Défense 4 rue du Port Rochefort

Travaux de remplacement des fenêtres du bâtiment des archives du Service historique de la Défense 4 rue du Port Rochefort Travaux de remplacement des fenêtres du bâtiment des archives du Service historique de la Défense 4 rue du Port 17300 Rochefort ****************************************************************************

Plus en détail

Réunion d information Dépôt sauvages de déchets

Réunion d information Dépôt sauvages de déchets Réunion d information Dépôt sauvages de déchets Zoom sur les installations de stockage de déchets inertes Gautier DEROY DRIEE - UT78 Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de

Plus en détail

DOSSIER DE DEROGATION A LA STRICTE PROTECTION DES ESPECES

DOSSIER DE DEROGATION A LA STRICTE PROTECTION DES ESPECES DOSSIER DE DEROGATION A LA STRICTE PROTECTION DES ESPECES EN LIEN AVEC LES ABATTAGES DE PLATANES DU CANAL DU MIDI ET CANAUX ASSOCIES (CANAL DE JONCTION ET CANAL DE LA ROBINE) ANNEXES Juin 2016 LISTE DES

Plus en détail

Loi française de reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages (2016): Nouveautés sur la séquence ERC

Loi française de reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages (2016): Nouveautés sur la séquence ERC Loi française de reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages (2016): Nouveautés sur la séquence ERC 29 Mars 2017 Webinar Ophélie Darses, Commissariat général au développement durable Ministère

Plus en détail

Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Gard

Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Gard Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Gard FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES D UN PROJET SUR LES SITES NATURA2000 Ce formulaire permet de répondre à la question suivante

Plus en détail

3.17 ESPÈCES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement. INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement

3.17 ESPÈCES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement. INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement ESPÈCES INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de l aménagement du territoire Service de l économie rurale

Plus en détail

ANNEXE 3 : RNR DU DOMAINE DES SEIGLATS

ANNEXE 3 : RNR DU DOMAINE DES SEIGLATS CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 ANNEXE 3 : RNR DU DOMAINE DES SEIGLATS - Périmètre et cadastre, - Liste des sujétions, interdictions nécessaires à la protection de la réserve et les orientations générales

Plus en détail

Statuts de protection des espèces de phanérogames lagunaires. Séminaire RSL «macrophytes» - 14 avril

Statuts de protection des espèces de phanérogames lagunaires. Séminaire RSL «macrophytes» - 14 avril Statuts de protection des espèces de phanérogames lagunaires Séminaire RSL «macrophytes» - 14 avril NIVEAU NATIONAL Pas de protection nationale Des protections régionales : Zostera noltii Hornemann PACA,

Plus en détail

Les espèces exotiques envahissantes : état des lieux réglementaire

Les espèces exotiques envahissantes : état des lieux réglementaire Les espèces exotiques envahissantes : état des lieux réglementaire Véronique BARTHELEMY DREAL Nouvelle-Aquitaine Service Patrimoine Naturel Journée COTITA (Poitiers) 23 mars 2017 Thierry Degen / DREAL

Plus en détail

Règlement du SAGE de la Sensée

Règlement du SAGE de la Sensée Institution Interdépartementale NordPas-de-Calais pour l aménagement de la Vallée de la Sensée Règlement du SAGE de la Sensée SAGE approuvé par arrêté préfectoral du SOMMAIRE I. Préambule...3 II. Contenu

Plus en détail

DESCRIPTION DES FICHES SITOLOGIQUES

DESCRIPTION DES FICHES SITOLOGIQUES DESCRIPTION DES FICHES SITOLOGIQUES I- PARAMÈTRES ÉCOLOGIQUES I.1- TYPES D'HABITAT Les tableaux des types d'habitats observés comprennent 5 colonnes : Syntaxon : indique le rattachement phytosociologique

Plus en détail

Natura 2000? Cadre d'intervention. Organisation en Bourgogne. - Établissement d'un cadre stratégique (docob) - Sa mise en œuvre :

Natura 2000? Cadre d'intervention. Organisation en Bourgogne. - Établissement d'un cadre stratégique (docob) - Sa mise en œuvre : Natura 2000? Un réseau de sites naturels européens pour la conservation et la gestion de la biodiversité à l échelle de l Union européenne. Une finalité : le maintien ou le rétablissement dans un état

Plus en détail

- Près de la moitié de tous les types de milieux de Suisse sont menacés.

- Près de la moitié de tous les types de milieux de Suisse sont menacés. Biodiversité à Genève, en Suisse et dans le monde Les chiffres de la crise 1. Les milieux - Près de la moitié de tous les types de milieux de Suisse sont menacés. Forêts - 31% du territoire suisse est

Plus en détail

LA BIODIVERSITÉ SUR LES CHANTIERS DE TRAVAUX PUBLICS

LA BIODIVERSITÉ SUR LES CHANTIERS DE TRAVAUX PUBLICS LA BIODIVERSITÉ SUR LES CHANTIERS DE TRAVAUX PUBLICS Guide d animation et de sensibilisation La Fédération Nationale des Travaux Publics propose une affiche de sensibilisation à la biodiversité. Elle représente

Plus en détail

Guide de prise en compte d espèces animales faisant l objet d un Plan régional d actions dans les projets d aménagements en Alsace.

Guide de prise en compte d espèces animales faisant l objet d un Plan régional d actions dans les projets d aménagements en Alsace. Version 8 Janvier 2015 Guide de prise en compte d espèces animales faisant l objet d un Plan régional d actions dans les projets d aménagements en Alsace. Espèces concernées : Milan royal (Milvus milvus)

Plus en détail

Louis Montméas, Philippe Micheneau Inspection de l Enseignement Agricole

Louis Montméas, Philippe Micheneau Inspection de l Enseignement Agricole Baccalauréat professionnel option «Technicien Conseil Vente en Animalerie» (référentiel 1999) Améliorations souhaitées de l enseignement E5 «sciences appliquées et technologie» E7 «pratiques professionnelles»

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER DATE. 26 février 2010

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER DATE. 26 février 2010 MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Provence Alpes Côte d Azur Service biodiversité, eau

Plus en détail

Natura 2000 dans le Delta du Rhône

Natura 2000 dans le Delta du Rhône Natura 2000 dans le Delta du Rhône HISTORIQUE Constat : érosion de la biodiversité solution à déterminer En parallèle, prise de conscience mondiale en cours avec pour point d orgue : Sommet de Rio 1992

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE TOULOUSE N France NATURE ENVIRONNEMENT et autres REPUBLIQUE FRANCAISE. R. Roussel Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE TOULOUSE N France NATURE ENVIRONNEMENT et autres REPUBLIQUE FRANCAISE. R. Roussel Rapporteur N 1100432 TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE TOULOUSE France NATURE ENVIRONNEMENT et autres R. Roussel Rapporteur F. Delbos Rapporteur public REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

Elaboration du PLU Plan Local d Urbanisme

Elaboration du PLU Plan Local d Urbanisme Lézignan-Corbières MAIRIE COURS DE LA REPUBLIQUE 11200 Elaboration du PLU Plan Local d Urbanisme ENQUETE PUBLIQUE Pièce N B6 Autres autorisations Autorisations nécessaires pour mettre en oeuvre le plan

Plus en détail

Les mesures compensatoires dans les projets d ITT. Club des Concepteurs routiers, le 25 juin 2012

Les mesures compensatoires dans les projets d ITT. Club des Concepteurs routiers, le 25 juin 2012 Les mesures compensatoires dans les projets d ITT Club des Concepteurs routiers, le 25 juin 2012 Christelle BASSI, CETE Méditerranée, Service Infrastructures et Environnement Ministère de l Écologie, du

Plus en détail

Le loup, la conciliation comment?

Le loup, la conciliation comment? Mardi du Quai Voltaire Le loup, la conciliation comment? Mardi 31 Mai 2016 - Pascale Eimer (MAAF), Michel Perret (MEEM), Eric Marboutin (ONCFS) 1) Le loup : interprétation, fiche d identité, situation

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS DU SAGE

LES RENDEZ-VOUS DU SAGE LES RENDEZ-VOUS DU SAGE Aménagement, développement et zones humides, quelles solutions? Une approche globale biodiversité dans des aménagements urbains Introduction par Mr Bernard GARNIER, Vice-Président

Plus en détail

ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP BIODIVERSITÉ

ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP BIODIVERSITÉ ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP BIODIVERSITÉ avant-propos BONNES PRATIQUES ENVIRONNEMENTALES sommaire AVANT-PROPOS............................... page 1 1. CONTEXTE....................................

Plus en détail

Un outil d'aménagement du territoire pour la préservation de la biodiversité.

Un outil d'aménagement du territoire pour la préservation de la biodiversité. Un outil d'aménagement du territoire pour la préservation de la biodiversité Pourquoi la Trame verte et bleue? La Trame verte et bleue répond à des enjeux écologiques Disparition des habitats (dégradation,

Plus en détail

- Dossier de presse - Mise en œuvre de la compensation écologique de la Ligne à Grande Vitesse Bretagne - Pays de La Loire

- Dossier de presse - Mise en œuvre de la compensation écologique de la Ligne à Grande Vitesse Bretagne - Pays de La Loire - Dossier de presse - Mise en œuvre de la compensation écologique de la Ligne à Grande Vitesse Bretagne - Pays de La Loire 1 LIGNE A GRANDE VITESSE BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE ET COMPENSATION ECOLOGIQUE...

Plus en détail

La plus ancienne Organisation intergouvernementale européenne Fondée en 1949 par 10 Etats 47 Etats membres en millions d Européens

La plus ancienne Organisation intergouvernementale européenne Fondée en 1949 par 10 Etats 47 Etats membres en millions d Européens Conseil de l Europe La Convention de Berne et son rôle futur d instrument européen de protection de la nature: réalisation d objectifs en matière de biodiversité» Olten. Le 25 novembre 2010 Présentation

Plus en détail

L indispensable livret sur l évaluation des incidences

L indispensable livret sur l évaluation des incidences L indispensable livret sur l évaluation des incidences Natura 2000 Sommaire Concilier les enjeux Natura 2000 avec mon projet *...3 Qu est-ce qu une évaluation des incidences?...4 Dois-je faire une évaluation

Plus en détail

Enjeux environnementaux des instalations photovoltaïques au sol

Enjeux environnementaux des instalations photovoltaïques au sol Compagnie des commissaires enquêteurs Provence Alpes 15 octobre 2015 Enjeux environnementaux des instalations photovoltaïques au sol DREAL PACA / Service Biodiversité Eau Paysages Claude MILLO Crédit photo

Plus en détail

Guide Aquitain. Dreal Aquitaine. pour la prise en compte de la réglementation «espèces protégées» des compétences pour un territoire durable

Guide Aquitain. Dreal Aquitaine. pour la prise en compte de la réglementation «espèces protégées» des compétences pour un territoire durable DEVELOPPEMENT DURABLE EN ACTION TRANSITION ENERGETIQUE ET CLIMAT MOBILITE ET TRANSPORTS PAYSAGE, EAU ET NATURE PREVENTION DES RISQUES TERRITOIRES ET LOGEMENT DURABLES Dreal Aquitaine des compétences pour

Plus en détail

sur les sites Natura 2000

sur les sites Natura 2000 Évaluation des incidences des projets ou programmes de travaux sur les sites Natura 2000 Octobre 2007 Textes de référence : Directive «Habitats faune flore : - articles 6.3 et 6.4 Code de l environnement

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 27 juillet 1995 fixant la liste des mammifères marins protégés sur le territoire national NOR: ENVN A

ARRETE Arrêté du 27 juillet 1995 fixant la liste des mammifères marins protégés sur le territoire national NOR: ENVN A Le 28 février 2014 ARRETE Arrêté du 27 juillet 1995 fixant la liste des mammifères marins protégés sur le territoire national NOR: ENVN9540263A Version consolidée au 7 février 2008 Le ministre de l agriculture,

Plus en détail

Infrastructure linéaire de transport & Zéro perte nette de biodiversité Le regard d Eiffage.

Infrastructure linéaire de transport & Zéro perte nette de biodiversité Le regard d Eiffage. Infrastructure linéaire de transport & Zéro perte nette de biodiversité Le regard d Eiffage. Joachim LEMERI EIFFAGE Direction du développement durable Rebecca BRIOT Dervenn Eiffage Gaël ARNAUD pour ERE

Plus en détail

Conservatoire d espaces naturels de Poitou-Charentes

Conservatoire d espaces naturels de Poitou-Charentes Conservatoire d espaces naturels de Poitou-Charentes Application des mesures compensatoires en faveur de la faune et de la flore sur une carrière à Bussac-Forêt (17) Le CREN Poitou-Charentes et les Mesures

Plus en détail

LGV SEA TOURS BORDEAUX Mesures compensatoires environnementales

LGV SEA TOURS BORDEAUX Mesures compensatoires environnementales Amandine SZURPICKI V1-23/05/2013 LGV SEA TOURS BORDEAUX Mesures compensatoires environnementales ADE SEA Agropôle MIGNALOUX-BEAUVOIR Sommaire 23/05/2013 1. Procédures réglementaires environnementales 2.

Plus en détail

ATOUT FRANCE. Agence de développement touristique de la France

ATOUT FRANCE. Agence de développement touristique de la France ATOUT FRANCE Agence de développement touristique de la France Biodiversité et tourisme une synergie nécessaire et profitable Christian DELOM, Directeur de la Stratégie, de l Observation et des Nouvelles

Plus en détail

Réseau écologique et Natura Principes. Elise Poskin Département Politique Générale Natagora

Réseau écologique et Natura Principes. Elise Poskin Département Politique Générale Natagora Réseau écologique et Natura 2000 - Principes Elise Poskin Département Politique Générale Natagora Contexte global: Erosion de la biodiversité Contexte global: Erosion de la biodiversité Erosion (crise)

Plus en détail

Intégration de la «trame verte et bleue» dans un SCOT cas du SCOT du Bassin d'arcachon Val de L'Eyre

Intégration de la «trame verte et bleue» dans un SCOT cas du SCOT du Bassin d'arcachon Val de L'Eyre Intégration de la «trame verte et bleue» dans un SCOT cas du SCOT du Bassin d'arcachon Val de L'Eyre présentation méthodologique - A. Guéguen 12 mars 2009 CETE SO atelier géomatique «environnement» document

Plus en détail

RN 147 Déviation de Lussacles-Châteaux

RN 147 Déviation de Lussacles-Châteaux RN 147 Déviation de Lussacles-Châteaux Concertation inter-services 5 juillet 2017 Thierry Degen / DREAL ALPC Direction régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement http://www.nouvelle-aquitaine.developpement-durable.gouv.fr/

Plus en détail

Bois Marbeau. Le-Plessis-Trévise (94) Matériel d enregistrement. Vue depuis la rue de Chennevières. Vue depuis la rue Marbeau

Bois Marbeau. Le-Plessis-Trévise (94) Matériel d enregistrement. Vue depuis la rue de Chennevières. Vue depuis la rue Marbeau Bois Marbeau Le-Plessis-Trévise (94) Vue depuis la rue de Chennevières Matériel d enregistrement Un coléoptère du Bois Marbeau Vue depuis la rue Marbeau Essai d inventaire des chiroptères 19 juillet 2016

Plus en détail

Espaces en milieux urbains, comment atteindre le Zéro Phyto? Approche d un gestionnaire portuaire

Espaces en milieux urbains, comment atteindre le Zéro Phyto? Approche d un gestionnaire portuaire Espaces en milieux urbains, comment atteindre le Zéro Phyto? Approche d un gestionnaire portuaire Jean-Mathieu DESPOUX Chargé de politique environnementale 06 octobre 2015 Qui sommes nous? HAROPA - Ports

Plus en détail

Les clés pour réussir son projet... Olivier Pichard

Les clés pour réussir son projet... Olivier Pichard Les clés pour réussir son projet... Olivier Pichard Journée technique du 14 décembre 2015 Les ingrédients indispensables... 1) volonté de «bien faire»!! - Volonté de répondre aux exigences réglementaires

Plus en détail

Cadre re glementaire des travaux sur cours d eau et zones humides

Cadre re glementaire des travaux sur cours d eau et zones humides Cadre re glementaire des travaux sur cours d eau et zones humides Le code de l environnement et la nomenclature loi sur l eau Tous les travaux intervenant dans le lit mineur 1 ou majeur d un cours d eau

Plus en détail

Impact de la pollution lumineuse sur le domaine du Vivant

Impact de la pollution lumineuse sur le domaine du Vivant Impact de la pollution lumineuse sur le domaine du Vivant - Thomas Le Tallec - Doctorant CNRS/Muséum National d Histoire Naturelle Cité des Sciences - Séminaire pour la protection du ciel et de la biodiversité

Plus en détail

La Tulipe précoce du plateau des Arras : Un patrimoine à préserver

La Tulipe précoce du plateau des Arras : Un patrimoine à préserver Tulipa raddii V. Delbecque La Tulipe précoce du plateau des Arras : Un patrimoine à préserver Jeudi 6 avril 2017 Médiathèque d Aouste-sur-Sye Viola bicolor Jörg Hempel Avena sativa Matt Lavin Centaurea

Plus en détail

Plate-forme d échanges Réseaux 2014

Plate-forme d échanges Réseaux 2014 Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l'environnement OFEV Plate-forme d échanges Réseaux 2014 Yverdon, 4 novembre 2014 Plan

Plus en détail

Évaluation des incidences Natura 2000 des projets de drainage. Formulaire simplifié

Évaluation des incidences Natura 2000 des projets de drainage. Formulaire simplifié Évaluation des incidences Natura 2000 des projets de drainage Formulaire simplifié Ce formulaire permettra au service instructeur du dossier de fournir l autorisation requise pour votre projet de drainage

Plus en détail

RESTAURER LA BIODIVERSITE

RESTAURER LA BIODIVERSITE RESTAURER LA BIODIVERSITE La biodiversité continue à subir une érosion soutenue. Concilier développement économique et respect de la nature est désormais un enjeu majeur de nos sociétés. C est pourquoi

Plus en détail

Patrimoine bâti et protection des chauves-souris sur le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine. Mercredi 22 juin 2016 Tours (37)

Patrimoine bâti et protection des chauves-souris sur le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine. Mercredi 22 juin 2016 Tours (37) Patrimoine bâti et protection des chauves-souris sur le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine Mercredi 22 juin 2016 Tours (37) Femelle grand Rhinolophe et son petit (L. ARTHUR) Généralités : L ordre

Plus en détail

FICHES TECHNIQUES STATIONS ET OUVRAGES D ART. Août-septembre cdpq.com

FICHES TECHNIQUES STATIONS ET OUVRAGES D ART. Août-septembre cdpq.com FICHES TECHNIQUES STATIONS ET OUVRAGES D ART Août-septembre 2016 cdpq.com STATION RIVE-SUD Agencement 1 Nom de la présentation Date de la présentation STATION RIVE-SUD Fonctionnalités 2 Nom de la présentation

Plus en détail

FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000

FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 (Cadre de la procédure : articles R414-19 à R 414-29 du Code de l environnement) Le présent formulaire est à remplir par le porteur de projet

Plus en détail

Notons, en de nombreux endroits, la mise à mal de ce patrimoine, sur des espaces agricoles, mais aussi dans un contexte résidentiel.

Notons, en de nombreux endroits, la mise à mal de ce patrimoine, sur des espaces agricoles, mais aussi dans un contexte résidentiel. Le maillage de haies Depuis 50 ans, le maillage bocager s est érodé, suite aux arrachages et à un entretien parfois inadapté. Or, les haies, bosquets, arbres isolés et mares sont des habitats fonctionnels,

Plus en détail

La trame verte et bleue dans les documents d'urbanisme

La trame verte et bleue dans les documents d'urbanisme La trame verte et bleue dans les documents d'urbanisme Partager les enjeux, mobiliser les informations et traduire réglementairement la TVB NMP - 15 novembre 2016 INTRO Contexte de la démarche : Constat

Plus en détail

FEDERATION DE PECHE. Notions d écologie aquatique

FEDERATION DE PECHE. Notions d écologie aquatique FEDERATION DE PECHE Notions d écologie aquatique Ecologie C est la relation entre les êtres vivants et leur milieu Milieu = biotope Etres vivants = biocénose (faune, flore, bactéries, champignons, ) Les

Plus en détail

D6 > Domaine d intervention 6: «Transmettre le savoir et encourager la recherche»

D6 > Domaine d intervention 6: «Transmettre le savoir et encourager la recherche» D6 > Domaine d intervention 6: «Transmettre le savoir et encourager la recherche» 151 D6 > Domaine d intervention 6: «Transmettre le savoir et encourager la recherche» - - - - - - - - - - - - - - - - -

Plus en détail

ET BLEUE CHAMPAGNE-ARDENNE. Source : D'après R. Anderegg Journée route et faune organisée par l'office fédéral des forêts, 1984

ET BLEUE CHAMPAGNE-ARDENNE. Source : D'après R. Anderegg Journée route et faune organisée par l'office fédéral des forêts, 1984 LA TRAME VERTE ET BLEUE CHAMPAGNE-ARDENNE LEUE (TVB) EN 1. CONTEXTE : ÉMERGENCE DE LA TRAME VERTE ET BLEUE A l'échelle planétaire, nous assistons à la 6ème crise de la biodiversité : 1/3 amphibiens, 1/8

Plus en détail

LE SCHÉMA DIRECTEUR DU PATRIMOINE NATUREL. Dunkerque-port

LE SCHÉMA DIRECTEUR DU PATRIMOINE NATUREL. Dunkerque-port LE SCHÉMA DIRECTEUR DU PATRIMOINE NATUREL Christine DOBRONIAK, Dép. Management de l environnement Dunkerque-port 17 Km 7500 HA - 3000 HA DE TERRE DISPONIBLE CIRCONSCRIPTION MARITIME : 38 000 HA. 170 industries

Plus en détail

QU EST-CE QU UN PLAN DE CONSERVATION ZICO?

QU EST-CE QU UN PLAN DE CONSERVATION ZICO? QU EST-CE QU UN PLAN DE CONSERVATION ZICO? Document d information à l intention des stagiaires, partenaires ZICO et intervenants locaux DÉFINITION D UN PLAN DE CONSERVATION Un plan de conservation d un

Plus en détail

en Nord - Pas-de-Calais

en Nord - Pas-de-Calais Natura 2000 en Nord - Pas-de-Calais Préserver la biodiversité Guide pour l évaluation des incidences Natura 2000 en Nord - Pas-de-Calais Direction régionale de l environnement, Direction régionale de l

Plus en détail

NOR : DEVL N (Texte non paru au Journal officiel) La ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie à,

NOR : DEVL N (Texte non paru au Journal officiel) La ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie à, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Direction générale de l Aménagement du Logement et de la Nature Direction de l Eau et de la Biodiversité Sous Direction

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Décret n o 2007-533 du 6 avril 2007 relatif aux sanctions pénales en matière de chasse, complétant le code

Plus en détail

Développement des capacités de transport de gaz naturel entre St-Martin-de-Crau et St-Avit MISSION D ELABORATION ETUDE D IMPACT.

Développement des capacités de transport de gaz naturel entre St-Martin-de-Crau et St-Avit MISSION D ELABORATION ETUDE D IMPACT. Développement des capacités de transport de gaz naturel entre St-Martin-de-Crau et St-Avit MISSION D ELABORATION ETUDE D IMPACT Projet ERIDAN 24 novembre 2008 Sommaire Plan général d une étude d impact

Plus en détail

SOMMAIRE 1. Le commerce au sens de la CITES 2. Objectif de la CITES 3. Quelques dates 4. Fonctionnement de la CITES 5. Mise en œuvre de la CITES dans

SOMMAIRE 1. Le commerce au sens de la CITES 2. Objectif de la CITES 3. Quelques dates 4. Fonctionnement de la CITES 5. Mise en œuvre de la CITES dans LA CONVENTION DE WASHINGTON Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d extinction Convention on International Trade in Endangered Species of wild fauna

Plus en détail

Principes des mesures compensatoires

Principes des mesures compensatoires Principes des mesures compensatoires Après avoir évité et réduit...parce que c'est logique et compliqué à mettre en oeuvre Réunion BE 5 juillet 2011 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

PREFETE DE SEINE-ET-MARNE

PREFETE DE SEINE-ET-MARNE PREFETE DE SEINE-ET-MARNE Direction départementale des territoires Service Environnement et prévention des risques Arrêté préfectoral n 2012/DDT/SEPR/608 fixant la liste prévue au IV de l'article L. 414-4

Plus en détail

Décision n QPC. Dossier documentaire

Décision n QPC. Dossier documentaire Décision n 2012 269 QPC Article L. 4112, 4 du code de l environnement Dérogations aux mesures de préservation du patrimoine biologique et principe de participation du public Dossier documentaire Source

Plus en détail