Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile?"

Transcription

1 JOURNEE D ECHANGE 20 janvier 2017 Session 2 COMMENT INNOVER ET INTERAGIR AVEC SON ECOSYSTEME? Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile? Mme M-Hélène Raff : Directrice AHDCA Centre Alsace M. Gaëtan Dureau, directeur HAD Sud Alsace

2 Association pour l Hospitalisation et la coordination des soins à Domicile du Centre Alsace 20 rue d Agen COLMAR avenue d'altkirch MULHOUSE Cedex L HAD c est quoi? L Hospitalisation à domicile (HAD) permet d éviter ou de raccourcir une hospitalisation avec hébergement. Elle assure, au domicile du malade, des soins médicaux et paramédicaux, continus et coordonnés. Les soins délivrés en hospitalisation à domicile se différencient de ceux habituellement dispensés à domicile par leur complexité, leur durée et la fréquence des actes. Les établissements d HAD sont des établissements de santé, soumis aux mêmes obligations que les établissements hospitaliers avec hébergement. 2

3 Hospitalisation A Domicile (HAD) 3

4 Le SSIAD c est quoi? Définition : Les SSIAD (services de soins infirmiers à domicile) interviennent à domicile pour dispenser des soins aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Ils contribuent au maintien des personnes à leur domicile. Leurs interventions sont prises en charge par l Assurance maladie. Elles se font sur prescription médicale. Objectifs : de prévenir la perte d autonomie, d'éviter une hospitalisation, de faciliter le retour à domicile après une hospitalisation, de retarder une entrée dans un établissement d'hébergement 4

5 Pourquoi informatiser le domicile? Notre postulat de départ : Donner accès, au domicile du patient, aux donnés de santé du séjour HAD, qui se doivent de pouvoir se partager, et rester accessibles au médecin généraliste, pivot de la prise en charge, comme au médecin spécialiste Coordonner et donner accès aux différents intervenants de la prise en charge (infirmiers libéraux, centres de soins, kinésithérapeutes, orthophonistes, ergothérapeutes, équipes mobiles, SSIAD, AVS, ) au dossier patient informatisé Réfléchir à une solution accessible sur une plateforme web sécurisée permettant un accès au dossier du patient via un PC, un smartphone, une tablette ou tout autre outil informatique Anticiper une réflexion dans une démarche de télémédecine 5

6 Les dates clés du projet 1 er semestre 2014 : Rencontre des différents éditeurs de logiciel (2 éditeurs) en présence de l ARS et du GCS Alsace esanté. Réunions avec différents acteurs du domicile du territoire : SSIAD, Centres de soins, EHPAD, Avril 2015 : 2 réunions de travail avec l éditeur SI HAD. Réunion de travail autour du besoin d un outil de coordination. Elaboration du cahier des charges Mai 2015 : Validation du cahier des charges par l ARS Juin 2015 : Intégration de la notion de DMP et MSSanté dans l outil Juillet 2015 : Contractualisation avec l éditeur Novembre 2015 : Formation du personnel à l utilisation de l outil SI HAD Janvier 2016 : Déploiement de l outil pour les 2 HAD (Centre et Sud Alsace) et le SSIAD de Neuf-Brisach 6

7 Les principaux flux d informations Circuit du médicament (nouvelle fonctionnalité intégrée au logiciel choisi) Interfaces avec d autres solutions logicielles spécialisées (comptabilité, gestion des ressources humaines, ) Progiciel de gestion des soins tenue du dossier patient et accès en mobilité aux professionnels de santé intervenants Logiciel SI HAD SICODOM Mise en service en janvier 2016 Mode Saas (software as a service) Données hébergées par l éditeur et paiement d un droit d utilisation / jour / patient Dossier pharmaceutique 7 Laboratoires de biologie

8 Retour d expérience après une année de fonctionnement Pour les soignants : médecins HAD et soignants HAD et SSIAD Accès du dossier patient en mobilité (chaque soignant de l HAD et du SSIAD est équipé d un smartphone) Transmissions ciblées Suivi des différentes interventions, pour une coordination optimisée Possibilité de transcrire directement ses transmissions dans l outil Accès des coordonnées des différents intervenants Globalement, les soignants sont satisfaits de cet outil Pour le personnel administratif Gestion de la facturation et du recouvrement a nécessité un temps d adaptation Nécessité d associer le service comptable au projet, et de prévoir les interfaces avec les logiciels de gestion en amont du projet 8

9 Objectifs à court et moyen terme Donner des accès aux différents partenaires pour optimiser la coordination des soins et développer une culture qualité sécurité des soins auprès du patient : Médecins libéraux et hospitaliers (> 800) Infirmiers libéraux et exerçant dans des centres de soins: (> 900) Kinésithérapeutes (> 400) Pharmaciens Ergothérapeutes Orthophonistes Equipes mobiles (soins palliatifs, gériatrie, plaie et cicatrisation, ) SSIAD - SAAD EHPAD & établissements médico-sociaux Réseaux (RAG, CAROL, ) MAIA & PTA 9

10 Objectifs à court et moyen terme Déployer en interne la fonctionnalité Circuit du médicament Saisie des prescriptions et signature des ordonnances Accès aux fiches médicaments et leurs conditions d administration Contrôles sur les prescriptions (interactions médicamenteuses, contreindications, ) pour limiter les iatrogénies Visualisation des prescriptions actives Formation des professionnels prévues 1er trimestre 2017 S inscrire dans une démarche de télémédecine 10

11 Circuit de prescription des médicaments situation actuelle 1/ Médecin prescripteur 2 /Patient (domicile) Le médecin prescrit au chevet du patient sur son ordonnancier personnel 4 /HAD Le patient ou son entourage se rend à l officine et remet l original de la prescription au pharmacien qui dispense les médicaments pour 8 jours Le pharmacien transmet une copie de l ordonnance à l HAD (fax) ainsi que la facture des médicaments. Le tableau thérapeutique est mis à jour à postériori. 3 / Pharmacie d officine 11 Fax ou non sécurisé

12 Circuit de prescription des médicaments situation actuelle Avantages Délai de dispensation réduits Peu de ressources humaines nécessaires pour l HAD Inconvénients L HAD ne peut avoir la garantie de disposer de toutes les prescriptions (il arrive que les IDE «découvrent» les nouvelles prescriptions au moment des évaluations) : on ne peut donc pas garantir la mise à jour permanente du tableau thérapeutique Aucun contrôle possible au niveau de l HAD avant la dispensation par le pharmacien Le patient ou son entourage doit se déplacer chaque semaine pour aller chercher ses médicaments Risques importants d indu car la prescription ne permet pas de savoir que le patient est en HAD et rien n empêche ce dernier de se rendre dans une officine différente de celle que nous avons mandaté Risque de dispensation par l officine de produits qui devraient être fournis par l HAD (pansements) ce qui génère un surcout 12

13 Circuit de prescription des médicaments situation souhaitée 1/ Médecin prescripteur 2/ Patient (domicile) Le médecin prescrit au chevet du patient directement via le logiciel SI HAD ou sur son ordonnancier (et dans ce cas l ordonnance est numérisée via la tablette ) Scanner portatif avec interface sécurisée pour la télétransmission des documents à l HAD Accès en mobilité au dossier patient 3/ HAD Le pharmacien livre les médicaments à domicile L HAD valide l ordonnance et met à jour le tableau thérapeutique avant la dispensation par le pharmacien. L HAD transmet ensuite la prescription au pharmacien qui dispense les médicaments pour 8 jours 4/ Pharmacie d officine 13

14 Circuit de prescription des médicaments situation souhaitée Avantages Toutes les prescriptions passent par l HAD pour validation avant la dispensation par le pharmacien. En cas de problème, le médecin coordinateur de l HAD peut réagir à temps, en lien avec le médecin traitant : le tableau thérapeutique est mis à jour en permanence. Le risque d indu est réduit car la prescription peut être identifiée comme provenant de l HAD. C est aussi l HAD qui se charge de transmettre à la pharmacie choisie lors de l admission (le risque d utilisation indue de la carte vitale est supprimé). Les produits fournis par l HAD peuvent être substitués ou retirés de l ordonnance avant sa transmission à la pharmacie d officine (ex. pansements) Le patient ou son entourage n ont plus l obligation de se déplacer pour porter l ordonnance à la pharmacie Inconvénients Délai de dispensation allongé avec un contrôle supplémentaire au niveau de l HAD (ressources humaines nécessaires) Le traitement des prescriptions doit être assuré en continu par l HAD, afin de ne pas retarder la dispensation d un nouveau traitement en urgence (notamment le weekend) 14

15 Les difficultés et facteurs limitants Le coût du logiciel, du matériel et des abonnements GSM (4 à 5 euros / jour / patient) Une couverture insuffisante par le réseau GSM / 3G pour les zones rurales L interopérabilité des systèmes et la sécurisation des échanges de données de santé La segmentation des parcours patients La multiplicité des intervenants avec un nombre réduit de prises en charge HAD pour chacun d eux (1 à 2 patients en HAD par an en moyenne pour un médecin traitant) La disponibilité des professionnels pour la formation 15

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES Cedex 9 Direction Générale Tél 04 66 68 30 01 Fax 04 66 68 34 00 www.chu-nimes.fr

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100%? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Caisse Nationale

Plus en détail

Le DPC, en bref. mars 13 n 2

Le DPC, en bref. mars 13 n 2 L OGDPC mars 13 Le DPC, en bref une obligation annuelle pour tous les professionnels de santé une démarche active tout au long de l exercice professionnel une formation professionnelle continue : l acquisition

Plus en détail

DÉCLARATION DE PRINCIPE DE LA FIP INFORMATIONS SUR LES MÉDICAMENTS DESTINÉES AUX PATIENTS

DÉCLARATION DE PRINCIPE DE LA FIP INFORMATIONS SUR LES MÉDICAMENTS DESTINÉES AUX PATIENTS International Pharmaceutical Federation Fédération Internationale Pharmaceutique Boîte postale 84200, NL-2508 AE La Haye, Pays-Bas DÉCLARATION DE PRINCIPE DE LA FIP INFORMATIONS SUR LES MÉDICAMENTS DESTINÉES

Plus en détail

Retour sur les autres travaux de l ASIP Santé : UNR, HAD et maisons de santé pluri-professionnelles

Retour sur les autres travaux de l ASIP Santé : UNR, HAD et maisons de santé pluri-professionnelles Retour sur les autres travaux de l ASIP Santé : UNR, HAD et maisons de santé pluri-professionnelles Les Rencontres Inter-Régionales de l'asip Santé Jeudi 10 février 2011 Introduction L existence du SI

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante

La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante La prise en charge de votre affection de longue durée exonérante Édition 2015 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE EXONÉRANTE Votre médecin traitant a établi pour vous une demande de prise

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION TERRITORIALE ESPACE ALPIN 2014 2020 VADEMECUM CONTROLE DE PREMIER NIVEAU

PROGRAMME DE COOPERATION TERRITORIALE ESPACE ALPIN 2014 2020 VADEMECUM CONTROLE DE PREMIER NIVEAU PROGRAMME DE COOPERATION TERRITORIALE ESPACE ALPIN 2014 2020 VADEMECUM CONTROLE DE PREMIER NIVEAU Le présent Vademecum est relatif à l exercice du contrôle de premier niveau sur les opérations cofinancées

Plus en détail

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007 ACTION ET FORMATION POUR L AIDE AU MAINTIEN A DOMICILE 97, rue Pelleport - 75 020 PARIS - Tél. : 01.40.31.11.96 Fax : 01.40.31.12.00. - e-mail : secretariat@afpam.fr FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S

Plus en détail

La Plateforme régionale de Télémédecine. GCS e-santé Pays de la Loire 1

La Plateforme régionale de Télémédecine. GCS e-santé Pays de la Loire 1 La Plateforme régionale de Télémédecine GCS e-santé Pays de la Loire 1 Introduction L ARS Pays de la Loire a chargé le GCS e-santé Pays de la Loire, porteur de l Espace Numérique Régional de Santé (ENRS),

Plus en détail

Equipe Mobile Croix-Rouge Française «Bel Air» 37390 La Membrolle-sur-Choisille. Livret d accueil

Equipe Mobile Croix-Rouge Française «Bel Air» 37390 La Membrolle-sur-Choisille. Livret d accueil Equipe Mobile Croix-Rouge Française «Bel Air» 37390 La Membrolle-sur-Choisille Livret d accueil Livret d accueil Equipe Mobile 1 Livret d accueil Sommaire Introduction ----------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Sommaire. ENM - Cahier Clauses Particulières 15ENM08 - Formation «La conduite du changement» FC Page 2 sur 8

Sommaire. ENM - Cahier Clauses Particulières 15ENM08 - Formation «La conduite du changement» FC Page 2 sur 8 Sommaire GENERALITES ET CONTEXTE DES FORMATIONS... 3 I. NATURE DES PRESTATIONS... 4 II. CONDITIONS D EXECUTION... 4 a) Durée du marché et notification du marché au titulaire... 4 b) Formation «la conduite

Plus en détail

CIRCUIT DU MÉDICAMENT en Établissement de Santé

CIRCUIT DU MÉDICAMENT en Établissement de Santé CIRCUIT DU MÉDICAMENT en Établissement de Santé Enquête A.R.H 2004 1 Circuit du médicament MÉDECIN Prescription de médicaments PHARMACIEN Dispensation de médicaments PATIENT Administration de médicaments

Plus en détail

PARTENARIAT EDITORIAL*

PARTENARIAT EDITORIAL* 7 e APPEL D OFFRES 2017 2019 PARTENARIAT EDITORIAL* * Le partenariat éditorial est ouvert à des éditeurs juridiques et techniques pouvant satisfaire le besoin d information des cabinets sur la matière

Plus en détail

Convention constitutive du RSVA

Convention constitutive du RSVA RÉSEAU DE SERVICES POUR UNE VIE AUTONOME Convention constitutive du RSVA Vu le code de la santé publique. Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système

Plus en détail

PRÉPARATEUR EN PHARMACIE HOSPITALIÈRE

PRÉPARATEUR EN PHARMACIE HOSPITALIÈRE CENTRE DE FORMATION DE PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE DU CHRU DE TOURS 2 rue Mansart CHAMBRAY LES TOURS PRÉPARATEUR EN PHARMACIE HOSPITALIÈRE Profession de santé Secteur paramédical Filière médico-technique

Plus en détail

Quels impacts de la loi Touraine sur vos traitements dans le domaine médical, social et médico-social? Laurent Caron.

Quels impacts de la loi Touraine sur vos traitements dans le domaine médical, social et médico-social? Laurent Caron. Quels impacts de la loi Touraine sur vos traitements dans le domaine médical, social et médico-social? Mercredi 27 janvier 2016 Laurent Caron Avocat à la Cour Tel : 06.84.69.23.77 laurent.caron@caron-avocat.fr

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT CENTRE HOSPITALIER DE SAINT-BRIEUC ---------- CENTRE GERIATRIQUE DES CAPUCINS 17 Rue des Capucins 22027 SAINT-BRIEUC cedex1 Tel : 02 96 01 77 69_02 96 01 71 23 FAX :02 96 01 73 14 accueil-jour-geriatrique@ch-stbrieuc.fr

Plus en détail

ROLE ET PLACE DE LA PHARMACIE AU SEIN D UNE EHPAD

ROLE ET PLACE DE LA PHARMACIE AU SEIN D UNE EHPAD DIU MEDECIN COORDONNATEUR ROLE ET PLACE DE LA PHARMACIE AU SEIN D UNE EHPAD ALAIN DANOWICZ coordonnateur janvier 2007 1 1. INTRODUCTION PLAN 2. PHARMACIE ET LÉGISLATION 3. APPROVISIONNEMENT ET FOURNITURE

Plus en détail

Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010

Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010 Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010 1 Sommaire Une réforme pour qui? Une réforme pour quoi? Objectifs et bénéfices attendus - Répondre plus rapidement

Plus en détail

«Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES

«Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES «Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES Lieux de décès en France Loi du 9 Juin 1999 : «Toute personne malade

Plus en détail

ÉQUIPE : DPadhésion Catégorie(s) : Service pour les pharmaciens d officine

ÉQUIPE : DPadhésion Catégorie(s) : Service pour les pharmaciens d officine ÉQUIPE : DPadhésion Catégorie(s) : Service pour les pharmaciens d officine L équipe DPadhésion Frédéric Bastie Yann Péoc h Jeremie Assezat Thibaut Charrier Pharmacien Spécialisé Marketing Management (ESSEC)

Plus en détail

Animateur/Coordinateur de réseaux

Animateur/Coordinateur de réseaux CAHIER DES CHARGES Animateur/Coordinateur de réseaux Dossier suivi par : Annabelle Antal Adresses de retour de la proposition avant le vendredi 8 mars 2013 à 16 heures - Envoi par courrier : Centre INRA

Plus en détail

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir Comment être aidé lorsque l on aide? Besoin de répit? Certaines structures accueillent de façon temporaire les personnes dépendantes. Elles permettent

Plus en détail

CLINIQUE AMBROISE PARE

CLINIQUE AMBROISE PARE 1 COORDONNEES DE L ETABLISSEMENT Raison sociale SA CLINIQUE AMBOISE PARE Adresse 387, route de Saint-Simon Code postal 31082 Commune Toulouse cedex 1 N FINESS 310 780 382 N SIRET 300 379 765 00021 Représentant

Plus en détail

> DOSSIER DE PRESSE. Le serious game au service de l éducation thérapeutique de demain. Entrez dans l univers du serious game avec CCCP.

> DOSSIER DE PRESSE. Le serious game au service de l éducation thérapeutique de demain. Entrez dans l univers du serious game avec CCCP. > DOSSIER DE PRESSE Le serious game au service de l éducation thérapeutique de demain. Entrez dans l univers du serious game avec CCCP. CCCP sera présent sur le Salon HIT Paris 2011 STAND H11 Les 17, 18

Plus en détail

SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences. I- Conduite d un examen psychiatrique

SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences. I- Conduite d un examen psychiatrique ACTIVITES Référentiel métier SAVOIR FAIRE Référentiel de compétences CONNAISSANCES Référentiel de connaissances et formations de base à acquérir I- Conduite d un entretien psychiatrique à visée diagnostique

Plus en détail

Continuité de la prise en charge médicamenteuse du patient diabétique sortant : expérience du service de diabétologie.

Continuité de la prise en charge médicamenteuse du patient diabétique sortant : expérience du service de diabétologie. Mme Nathalie GROUAS, IDE service de Diabétologie Dr SANGUIN, Médecin Diabétologue Dr Anne-Marie CAMINONDO, Pharmacien Dr Annie ATHOUEL, Pharmacien Continuité de la prise en charge médicamenteuse du patient

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC)

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC) DEPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Service de l enseignement spécialisé et de l appui à la formation (SESAF) Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire

Plus en détail

I 1 PRESENTATION DE L OFFRE DE FORMATION ET DES POSSIBILITES DE PARTICIPATION A UN

I 1 PRESENTATION DE L OFFRE DE FORMATION ET DES POSSIBILITES DE PARTICIPATION A UN A propos de l organisation de la structure que l université Panthéon Assas met à la disposition des programmes de mobilité (Erasmus, doubles diplômes, formations intégrées etc.) : Le bureau des programmes

Plus en détail

Programme personnalisé de soins (PPS)

Programme personnalisé de soins (PPS) Programme personnalisé de soins (PPS) FÉVRIER 2012 Définition et objectifs Le PPS est un outil opérationnel proposé aux professionnels de santé pour organiser et planifier le parcours de soins des personnes

Plus en détail

Association Saint Cyr Projet associatif 7 janvier 2014

Association Saint Cyr Projet associatif 7 janvier 2014 Association Saint Cyr Projet associatif 7 janvier 2014 1 e Introduction, contexte Le projet associatif définit les actions à poursuivre ou à entreprendre pour atteindre les objectifs de l Association.

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL C.S.A.P.A L ASTROLABE. Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie. Tel : 02.98.62.64.02. Fax : 02.98.62.64.

LIVRET D ACCUEIL C.S.A.P.A L ASTROLABE. Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie. Tel : 02.98.62.64.02. Fax : 02.98.62.64. LIVRET D ACCUEIL Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie C.S.A.P.A L ASTROLABE 74, rue de Brest B.P. 97237 29 672 MORLAIX CEDEX Tel : 02.98.62.64.02 Fax : 02.98.62.64.77 Mail

Plus en détail

Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social

Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social Marketing social et communication externe dans le secteur social et médico-social Les échanges de bonnes pratiques dans le secteur social et médico-social trouvent aujourd hui un vecteur privilégié au

Plus en détail

Éléments structurant l organisation des séquences de travail des personnels Éducatifs, Enseignants, Soignants

Éléments structurant l organisation des séquences de travail des personnels Éducatifs, Enseignants, Soignants DIRECTION GENERALE Direction des ressources humaines www.ove.asso.fr 19 rue Marius Grosso 69120 VAULX-EN-VELIN Tél. 04 72 07 42 00 - Fax 04 72 07 42 01 contact@ove.asso.fr - http://www.ove.asso.fr Conditions

Plus en détail

Référentiel de compétences

Référentiel de compétences Référentiel de Intitulé du poste : Comptable Définition du poste : Le comptable a pour rôle d assurer la gestion financière de l entreprise ainsi que le processus de paie. : renvoie à un ensemble d activités

Plus en détail

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès aux soins... 3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc...

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES N 04-2015

CAHIER DES CHARGES N 04-2015 CAHIER DES CHARGES N 04-2015 GROUPEMENT DE COMMANDES RELATIF A L ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE POUR LA REALISATION D UN CAHIER DES CHARGES EN VUE DE FAIRE REALISER LES DIAGNOSTICS ET PLANS DE PREVENTION

Plus en détail

Charte Réseau de santé Epsilon

Charte Réseau de santé Epsilon EPSILON Réseau de coordination à domicile Gérontologie - Soins de support - Soins palliatifs Charte Réseau de santé Epsilon Quatrième version créée du fait du déménagement en mars 2012, faisant suite :

Plus en détail

Administrer les SI sur un territoire : la Champagne Sud. EPS, GHT et GCS

Administrer les SI sur un territoire : la Champagne Sud. EPS, GHT et GCS Administrer les SI sur un territoire : la Champagne Sud EPS, GHT et GCS le besoin dans le numérique «Les besoins des professionnels et des patients sont très importants, les exigences augmentent» Dans

Plus en détail

MODIFICATION EN BANQUE CARREFOUR DES ENTREPRISES ENTREPRISE COMMERCIALE

MODIFICATION EN BANQUE CARREFOUR DES ENTREPRISES ENTREPRISE COMMERCIALE MODIFICATION EN BANQUE CARREFOUR DES ENTREPRISES ENTREPRISE COMMERCIALE 1. INFORMATIONS GENERALES TYPE DE SOCIETE: PERSONNE PHYSIQUE PERSONNE MORALE 2. COORDONNEES DU CLIENT NUMERO D ENTREPRISE :... PERSONNE

Plus en détail

Comprendre la dématérialisation. Forum des collectivités Juin 2013

Comprendre la dématérialisation. Forum des collectivités Juin 2013 Comprendre la dématérialisation Forum des collectivités Juin 2013 La dématérialisation des Marchés Publics Objectifs : mise en ligne des AAPC et DCE Définition: sur un profil acheteur, permettre la réponse

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Favoriser la professionnalisation des intervenants à domicile auprès de personnes en HANDEO 38 EN QUELQUES MOTS Les missions principales du Pôle Ressources Local : o Centre

Plus en détail

Le patient traceur : Démarche d analyse en équipe du parcours du patient

Le patient traceur : Démarche d analyse en équipe du parcours du patient MÉTHODE D AMELIORATION DE LA QUALITÉ ET DE LA SÉCURITÉ DES SOINS Le patient traceur : Démarche d analyse en équipe du parcours du patient Guide méthodologique Janvier 2016 Ce document est téléchargeable

Plus en détail

santé Aquitaine Dijon, les 27 et 28 septembre 2006 Noëlle Saint Upery

santé Aquitaine Dijon, les 27 et 28 septembre 2006 Noëlle Saint Upery Présentation TélésantT santé Aquitaine Colloque Santé,, Systèmes d Informationd et TélémédecineT Dijon, les 27 et 28 septembre 2006 Noëlle Saint Upery Sommaire Historique Objectifs Principales missions

Plus en détail

Diplôme Universitaire de Gestionnaire des Organisations Sportives

Diplôme Universitaire de Gestionnaire des Organisations Sportives Diplôme Universitaire de Gestionnaire des Organisations Sportives Guide du Club Promotion 2014-2016 Qu est-ce que le DU Gestionnaire des Organisations Sportives? Cette formation de niveau bac + 2, inscrite

Plus en détail

La Carte Vitale : réussir son intégration dans le SIH. 27 janvier 2009 Jean-Marc Zimmermann

La Carte Vitale : réussir son intégration dans le SIH. 27 janvier 2009 Jean-Marc Zimmermann La Carte Vitale : réussir son intégration dans le SIH 27 janvier 2009 Jean-Marc Zimmermann 1 Le Groupe CAPIO Groupe de cliniques privées européen fondé en 1994 en Suède 26 cliniques en France 21 établissements

Plus en détail

Informatisation du Dossier Médical

Informatisation du Dossier Médical Santé Publique Informatique Médicale Informatisation du Dossier Médical Philippe MASSARI Médecin des Hôpitaux Responsable de l'unité d'informatique Médicale - CHU de ROUEN Courriel : Philippe.Massari@chu-rouen.fr

Plus en détail

Dans le désir d une collaboration efficace, l équipe de RESOAPD 43 est à votre disposition pour toute demande complémentaire.

Dans le désir d une collaboration efficace, l équipe de RESOAPD 43 est à votre disposition pour toute demande complémentaire. Bâtiment Azur I - 1 rue de Dunkerque - 43000 Puy en Velay Tél. : 04.71.04.73.20 Mail : resopad@nerim.net - Web : www.resopad43.org N IDENTIFIANT RESEAU : 960830107 DOSSIER ADHESION MEDECIN Madame, Monsieur,

Plus en détail

Présentation de ViaTrajectoire et de son déploiement en Aquitaine

Présentation de ViaTrajectoire et de son déploiement en Aquitaine Présentation de ViaTrajectoire et de son déploiement en Aquitaine ViaTrajectoire permet : Une orientation personnalisée pour faciliter le parcours des patients à leur sortie d hospitalisation, Aujourd

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE FORMATIONS MARCHES PUBLICS 2016

PROGRAMME REGIONAL DE FORMATIONS MARCHES PUBLICS 2016 PROGRAMME REGIONAL DE FORMATIONS MARCHES PUBLICS 2016 Marchés s nationaux, européens et internationaux Avec une formation adaptée, c est à votre tour de gagner! Les acteurs du Réseau Commande Publique

Plus en détail

Cours. Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire

Cours. Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire Cours Outils de recherche d emploi ISP-3029-2 Second cycle du secondaire Situation du cours Outils de recherche d emploi Programme d études Intégration socioprofessionnelle Dimension Choix professionnel

Plus en détail

Prévention et objets connectés Détecter et réduire les risques

Prévention et objets connectés Détecter et réduire les risques Lyon, le 25 mars 2015 Prévention et objets connectés Détecter et réduire les risques Présentation des conclusions de l observatoire Blue@picil, créé par Bluelinea et le Groupe APICIL Une étude née de la

Plus en détail

LE DOMICILE, LEVIER D OPTIMISATION DU SYSTÈME DE SANTÉ

LE DOMICILE, LEVIER D OPTIMISATION DU SYSTÈME DE SANTÉ Janvier 2015 LE DOMICILE, LEVIER D OPTIMISATION DU SYSTÈME DE SANTÉ Plateforme de propositions des PSAD, acteurs essentiels de la chaîne de soin ÉDITO Olivier LEBOUCHÉ Président de la fédération des PSAD

Plus en détail

Réussir un projet de méthanisation Faire le choix d'une ingénierie indépendante?

Réussir un projet de méthanisation Faire le choix d'une ingénierie indépendante? Réussir un projet de méthanisation Faire le choix d'une ingénierie indépendante? LEDJO ENERGIE, GIRUS POLLUTEC 2014 - VILLAGE BIOGAZ Mardi 2 déc. 2014-10h30 / 11h15 Ingénierie indépendante ou modèle clé

Plus en détail

CIRCUIT DU MALADE DANS LE PSORIASIS. Marie Beylot-Barry Michel Le Maître

CIRCUIT DU MALADE DANS LE PSORIASIS. Marie Beylot-Barry Michel Le Maître CIRCUIT DU MALADE DANS LE PSORIASIS Marie Beylot-Barry Michel Le Maître Patrick R 45 ans Psoriasis depuis l âge de 25 ans A eu des traitements locaux multiples > 250 séances de PUVA et UVB Essai de Soriatane

Plus en détail

INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS ET AIDES SOIGNANTS

INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS ET AIDES SOIGNANTS Madame Gabrielle BAEUMLER Directrice des soins I.F.S.I- I.F.A.S INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS ET AIDES SOIGNANTS GROUPE HOSPITALIER LA ROCHELLE RE AUNIS Rue du Dr Schweitzer 17019 LA ROCHELLE

Plus en détail

Illustration de compétences transversales

Illustration de compétences transversales Illustration de compétences transversales 1/ Prendre en charge un bilan de la 6 ème année Recueillir et analyser les données de l élève, de ses parents, de la PMI et des enseignants. Synthétiser les données

Plus en détail

LA GESTION DE VOTRE BIEN en toute confiance GESTION LOCATIVE LOCATION COPROPRIÉTÉ. plaquette_pis_2016.indd 1 24/03/2016 17:16

LA GESTION DE VOTRE BIEN en toute confiance GESTION LOCATIVE LOCATION COPROPRIÉTÉ. plaquette_pis_2016.indd 1 24/03/2016 17:16 LA GESTION DE VOTRE BIEN en toute confiance GESTION LOCATIVE LOCATION COPROPRIÉTÉ plaquette_pis_2016.indd 1 24/03/2016 17:16 www.pichet-adb.fr Filiale du Groupe Pichet Groupe Immobilier Intégré 25 années

Plus en détail

TRACEUR JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT. Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie

TRACEUR JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT. Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie JOURNÉE RÉGIONALE CAPPS LA MÉTHODE DU PATIENT TRACEUR Réseausantéqualité Nord Pas-de-Calais Picardie Pauline Bailleul, Responsable Département Management de la Qualité et de la Gestion des Risques 12 juin

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales FICHE DE POSTE IntitulÄ du poste : Agent de däveloppement local. Cadre statutaire : FiliÄre : Administrative CatÅgorie : B Cadres d emploi : RÄdacteur Territorial Emploi permanent : Oui Missions : Met

Plus en détail

Analyse d un parcours patient par la méthode du «patient traceur» Dr M.C. Moll Coordonnateur GDR, délégué qualité

Analyse d un parcours patient par la méthode du «patient traceur» Dr M.C. Moll Coordonnateur GDR, délégué qualité Analyse d un parcours patient par la méthode du «patient traceur» Dr M.C. Moll Coordonnateur GDR, délégué qualité 1 Contexte : Certification V2014 Objectifs de la 4 ème itération de la certification V2014

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2013/O1/070 ASSEMBLEE DE CORSE 1 ERE SESSION ORDINAIRE DE 2013 REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF SUBVENTIONNEMENT

Plus en détail

Management des risques

Management des risques ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SECTEUR SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Management des risques Conseil - Formation - Information Partageons plus que l assurance Dans un environnement en évolution

Plus en détail

Service d Assistance Pédagogique A Domicile d EURE et LOIR

Service d Assistance Pédagogique A Domicile d EURE et LOIR Service d Assistance Pédagogique A Domicile d EURE et LOIR SERVICE D'ASSISTANCE PEDAGOGIQUE A DOMICILE DES PEP D EURE ET LOIR 83, RUE DE FRESNAY 28000 CHARTRES TEL. 02.37.88.14.12. FAX 02.37.99.74.35 E-MAIL

Plus en détail

ECOLE D INFIRMIER(S) ANESTHESISTE(S) Prénom NOM : Promotion : Lieu de Stage : Du : au : Date de l évaluation mi-stage :

ECOLE D INFIRMIER(S) ANESTHESISTE(S) Prénom NOM : Promotion : Lieu de Stage : Du : au : Date de l évaluation mi-stage : ECOLE D INFIRMIER(S) ANESTHESISTE(S) Prénom NOM : Promotion : Lieu de Stage : Du : au : Date de l évaluation mi-stage : Date de l évaluation de fin de stage : Evaluation réalisée en présence de l étudiant

Plus en détail

SALARIÉ(E) Dernier Emploi occupé :... Nom de l Employeur :... Adresse :... Téléphone :... Nom du Directeur :...

SALARIÉ(E) Dernier Emploi occupé :... Nom de l Employeur :... Adresse :... Téléphone :... Nom du Directeur :... AS FC Réservé à l Administration d ASSISTEAL Dossier reçu/remis le : Complet Incomplet : ECRIT ORAL DOSSIER DE CANDIDATURE DIPLOME D ETAT D AIDE-SOIGNANT RENTRÉE DE JANVIER 2017 Date limite de dépôt du

Plus en détail

Guide de la rotation de gériatrie - Guide du stagiaire -

Guide de la rotation de gériatrie - Guide du stagiaire - Guide de la rotation de gériatrie - Guide du stagiaire - Attentes du stagiaire pour cette rotation 1- Travail interdisciplinaire L interdisciplinarité est la pierre angulaire des soins et services en gériatrie.

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Orientation : Manifestation culturelle ou sportive. Dossier de candidature

APPEL A PROJETS. Orientation : Manifestation culturelle ou sportive. Dossier de candidature APPEL A PROJETS Orientation : Manifestation culturelle ou sportive Dossier de candidature Nos orientations 2 Critères de sélection 2 Suivi de votre dossier 2 Candidature 3 1. Porteur du projet 3 2. Structure

Plus en détail

"MEDECINS BENEVOLES" STATUTS

MEDECINS BENEVOLES STATUTS "MEDECINS BENEVOLES" CENTRE MEDICAL MALMEDONNE STATUTS Titre I - Constitution - Objet - Siège social - Durée Article 1 - Constitution et dénomination Les adhérents aux présents statuts ont formé une association

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante

Charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante Charte des droits et libertés de la personne âgée dépendante La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun doit pouvoir poursuivre son épanouissement. La majorité des personnes âgées

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR COMPTABILITE ET GESTION

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR COMPTABILITE ET GESTION BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR COMPTABILITE ET GESTION Informatique et Systèmes d Information CG ISDI M 1/10 Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 3 Matériel autorisé Aucun matériel n est autorisé.

Plus en détail

Permanence d Accès aux Soins de Santé CHU de Nice

Permanence d Accès aux Soins de Santé CHU de Nice 04 92 03 32 13 Permanence d Accès aux Soins de Santé CHU de Nice Comment répondre à la précarité aux urgences? Dr Pierre-Marie TARDIEUX Responsable PASS du CHU de NICE Vous rêvez d action, de mouvement

Plus en détail

Lancement de DEPOPASS : la solution de paiement simplifiée et sécurisée entre automobilistes!

Lancement de DEPOPASS : la solution de paiement simplifiée et sécurisée entre automobilistes! COMMUNIQUE DE PRESSE Mardi 1 er Septembre 2015 Lancement de DEPOPASS : la solution de paiement simplifiée et sécurisée entre automobilistes! DEPOPASS est une alternative au chèque de banque. Grâce à la

Plus en détail

AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ)

AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) Le 17 mars 2016 AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) Chère membre, Votre inscription au Tableau des membres de l OSFQ est obligatoire

Plus en détail

Thème : PC Diagnostic et accompagnement au E-learning

Thème : PC Diagnostic et accompagnement au E-learning Cahier des charges Projets collectifs 2016 Thème : PC Diagnostic et accompagnement au E-learning UNIFAF Nord Pas de Calais UNIFAF est l'organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) de la branche sanitaire,

Plus en détail

formation et simulation Médicale Objectifs public organisation de la formation matériel

formation et simulation Médicale Objectifs public organisation de la formation matériel Objectifs Disposer, dans tous les établissements ainsi que sur les chantiers, de personnels en nombre adapté capables d intervenir immédiatement après tout accident Promouvoir la prévention des risques

Plus en détail

Données de santé : Gestion des risques juridicotechnologiques

Données de santé : Gestion des risques juridicotechnologiques TOUS DROITS RÉSERVÉS - CABINET HAAS Données de santé : Gestion des risques juridicotechnologiques? Yaël COHEN-HADRIA Avocate Cabinet HAAS Directrice du Pôle Données personnelles et vie privée PLAN Introduction

Plus en détail

Hori r zon o n 2 016

Hori r zon o n 2 016 Horizon 2016 3 priorités, 14 actions PRIORITÉ 1 : développer l ingénierie touristique et l émergence de projets Action 1 a : accompagner les projets structurants inscrits au Pôle d Excellence Rurale Action

Plus en détail

handicap : mieux se connaitre

handicap : mieux se connaitre Les services d aide et d accompagnement à domicile pour adultes en situation de handicap : mieux se connaitre pour mieux travailler ensemble. Rachelle LE DUFF, Conseillère technique, CREAI de Bretagne

Plus en détail

GCS Télésanté Haute Normandie. Mardi 8 Février 2011

GCS Télésanté Haute Normandie. Mardi 8 Février 2011 GCS Télésanté Haute Normandie Mardi 8 Février 2011 1 Les Adhérents 21 Etablissements de santé publics 11 Etablissements de santé privés 1 association de structures d HAD 5 réseaux de santé 1 association

Plus en détail

Remboursements : ce qui reste à votre charge

Remboursements : ce qui reste à votre charge Votre CPAM vous informe Remboursements : ce qui reste à votre charge Le ticket modérateur La participation forfaitaire de 1 euro La franchise médicale Le forfait de 18 euros Le forfait hospitalier Sommaire

Plus en détail

«Réseaux Ville Hôpital»

«Réseaux Ville Hôpital» «Réseaux Ville Hôpital» Journée de formation du 12 juin 2009 ASSIPHAR SOMMAIRE Le point de départ Objectifs Méthodes Quelques dates Le réseau Ensemble L association Ensemble Réseau, partenaires, adhérents

Plus en détail

DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE

DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE DISPOSITIF DE LA FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DES ENSEIGNANTS DE L EDUCATION NATIONALE : DE L INNOVATION TECHNOLOGIQUE A L INNOVATION PEDAGOGIQUE Zine-Eddine SEFFADJ Maître de conférence Chargé des

Plus en détail

Protection de la vie privée des étudiants à l égard des traitements de données à caractère personnel

Protection de la vie privée des étudiants à l égard des traitements de données à caractère personnel U N I V E R S I T É L I B R E D E B R U X E L L E S, U N I V E R S I T É D ' E U R O P E Protection de la vie privée des étudiants à l égard des traitements de données à caractère personnel Texte approuvé

Plus en détail

Référence du marché : APCM/DRECI/2008-1961-D. Marché de services Procédure adaptée ouverte Article 28 du code des marchés publics CAHIER DES CHARGES

Référence du marché : APCM/DRECI/2008-1961-D. Marché de services Procédure adaptée ouverte Article 28 du code des marchés publics CAHIER DES CHARGES Pouvoir adjudicateur : Assemblée Permanente des Chambres de Métiers (APCM) représentée par son président, Alain Griset ou son directeur général, François Moutot 12 avenue Marceau - 75008 Paris Tél. 01

Plus en détail

LE TEMPS DE TRAVAIL 21 Mars 2013

LE TEMPS DE TRAVAIL 21 Mars 2013 LE TEMPS DE TRAVAIL Les intervenants Isabelle STOFFEL Linda AMOUMEN - Mairie de Chatou - CC Ouest de la Plaine de France Zineb LEBIK Marianne SCHOENER Bruno ELUSSE Service Conseil Statutaire Service Conseil

Plus en détail

CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE

CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE RAPPORT AU CONSEIL GENERAL Direction Générale des Services Direction de la Solidarité 81 CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE Par délibération du 2 juillet 2007, notre assemblée a adopté son schéma

Plus en détail

Bordeaux-Technowest Projet ZIRI - Subvention exceptionnelle

Bordeaux-Technowest Projet ZIRI - Subvention exceptionnelle POLE DEVELOPPEMENT DURABLE ET RAYONNEMENT METROPOLITAIN DIRECTION DES ENTREPRISES ET DE L ATTRACTIVITE SERVICE FILIERES STRATEGIQUES CONVENTION Bordeaux-Technowest Projet ZIRI - Subvention exceptionnelle

Plus en détail

Suivi individuel des salariés Visites médicales

Suivi individuel des salariés Visites médicales Définition Loi n 2011-867 du 20 juillet 2011 relative à l organisation de la médecine du travail Décret n 2012-137 du 30 janvier 2012 relatif à l organisation et au fonctionnement des services de santé

Plus en détail

vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr

vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr vous accompagner MSA Gironde La Prévention Edition 2016 Quelles actions? Pour qui? www.msa33.fr La PRÉVENTION Un enjeu majeur pour la Santé des assurés agricoles et leur famille Le programme de prévention

Plus en détail

Le Fond Local d Initiatives Jeunes Règlement 2014

Le Fond Local d Initiatives Jeunes Règlement 2014 Le Fond Local d Initiatives Jeunes Règlement 2014 Le F.L.I.J. est un dispositif d aide aux jeunes porté par l association Cambrésis Ressources en partenariat avec la Direction territoriale de Cambrai pour

Plus en détail

2. Types de pharmacies d établissements médico-sociaux

2. Types de pharmacies d établissements médico-sociaux LE CHEF DU DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L'ENERGIE DIRECTIVES DU DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L ENERGIE SUR LA PRISE EN CHARGE PHARMACEUTIQUE DANS LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Formation PNNS. de formateurs. istna. Organisée par le

Formation PNNS. de formateurs. istna. Organisée par le Formation de formateurs PNNS Organisée par le istna Publics visés Les publics visés en priorité par les formations sont : Les professionnels de la nutrition et de l activité physique, intervenant comme

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Les présentes Conditions Générales de Vente déterminent les règles de vente des produits de santé entre la Pharmacie «Pharmacie de la Grande Poste» et le patient internaute

Plus en détail

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

Devenez administrateurs des institutions de recherche et d enseignement supérieur

Devenez administrateurs des institutions de recherche et d enseignement supérieur Devenez administrateurs des institutions de recherche et d enseignement supérieur Un diplôme d envergure internationale Le master professionnel Administrateur des institutions de recherche et de diffusion

Plus en détail

Sommaire. Deux acteurs majeurs : UP&Pro et la composante pédagogique. Un outil d aide à la rédaction de votre projet 8

Sommaire. Deux acteurs majeurs : UP&Pro et la composante pédagogique. Un outil d aide à la rédaction de votre projet 8 GUIDE REPRISE D ETUDES UP&Pro 2 rue Pierre Brousse Bâtiment B25 TSA 91110 86073 Poitiers Cedex 9 05 49 45 44 60 1 Sommaire Présentation Deux acteurs majeurs : UP&Pro et la composante pédagogique page 3

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE.

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE. Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE. COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L hôpital Local Intercommunal de Rocher-LARGENTIÈRE Avenue des Marronniers 07110 LARGENTIERE Octobre 2003 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE

Plus en détail