Devoil libre N 6 2ème TSI 1 Correction

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Devoil libre N 6 2ème TSI 1 Correction"

Transcription

1 CPGE- Lycée technque Mohammeda Devol lbre N 6 Correcton Mathématques Exercce 1 : Un compact de R est une parte bornée fermée 1

2 CPGE- Lycée technque Mohammeda Devol lbre N 6 Mathématques Exercce S U sut la lo géométrque de paramètre p, on a, UΩ N, et N, P U pq 1 1. Sot n N, P Z > n. X + Y Ω [, + [, n+1 P Z n+1 pq 1 p qn p qn n1 n1 n, P X + Y n P X P Y n p q 1 q n1 n 1p q n 1 X + Y + ZΩ [3, + [, n3 n3 n 3, P X + Y + Z n P X + Y P Z n 1p q pq n1 donc n3 p 3 q n3 1 n 1n p3 q n Foncton de répartton de X + Y : n, F X+Y n P X + Y n n P X + Y p 1 + q + 3q n 1q n n1 on a fx x 1 xn 1 x on obtent en dérvant f, la valeur f q 1 + q + 3q n 1q n 1 qn nq n1 1 q 1 q, donc F X+Y n 1 q n npq n1 { F X+Y x 0 s x < F X+Y x 1 q n npq n1 s x avec n Ex 4. on utlse le fat X et Y sont ndépendantes et la somme d une sére géométrque, + P X Y P X P Y pq 1 p q q p 1 + q 1 1 on a : P X > Y + P X < Y + P X Y 1 et P X < Y P Y < X et P X Y P X < Y + P Y X ; donc P X Y P X Y 1 + q 5. P X + Y Z n1 P X + Y n, Z n et Z sont ndépendantes. P X + Y Z n1 n1 n1 1 P X + Y np Z n car X + y n 1p q n pq n1 p 3 n1 nq 3n3 q 3n3 par dérvaton de une sére géométrque, on obtent P X +Y Z p3 1 + q 3 1 q 3 q 6. Calcul P Z X +Y 1P Z > X +Y 1 P Z > np X +Y n q n1 ndépendance de X + Y et Z, et somme de de la dérvée dune sére géométrque Problème 1. Sot a un nombre réel non nul et P un élément de R N [X]. S P est un polynôme de degré n alors P a X avec a n 0. Donc P ax + 1 a a ax + 1 a dont le terme de plus haut degré est a n ax n avec a n a 0 Donc P ax + 1 a est ben un polynôme de même degré que P. S P est nul, P ax + 1 a le sera auss. Dans toute la sute de l exercce, pour tout réel a non nul, on note f a l applcaton de R N [X] dans R N [X] qu à un polynôme P assoce le polynôme P ax + 1 a

3 3 CPGE- Lycée technque Mohammeda Devol lbre N 6 Mathématques. Soent a et b des nombres réels non nuls. a Pour tout polynôme P : f a P x P ax + 1 a donc f b f a P x P a bx + 1 b + 1 a P abx + a ab + 1 a P abx + 1 ab f ab P x Concluson : f b f a f ab b On remarque que a 1 on a f 1 P x P 1x P x alors f 1 P P Donc f a f 1/a f 1 Id et f 1/a f a Id. Donc f a admet pour récproque f 1/a. Concluson : f a est donc bjectve de récproque f a 1 f 1/a c On pose : f a 0 f Id et, pour tout enter naturel n : f a n+1 f a n f a. Pr récurrence : f a 0 f Id f 1 f a 0. Sot n N tel que f a n f a n ; alors f a n+1 f a n f a f a n f a f a n+1 Concluson : Pour tout enter naturel n : f a n f a n. 3. Pour tout réel a non nul, on note M a la matrce de f a dans la base canonque 1, X,..., X N de R N [X]. a Explcter M a dans le cas N 3. On calcule les mages des vecteurs de la base pus leurs coordonnées dans la base canonque : f a 1 x 1 1 coordonnées : 1, 0, 0, 0 f a X x X ax + 1 a ax + 1 a coordonnées 1 a, a, 0, 0 f a X x ax + 1 a a x + 1 a ax+1 a coordonnées 1 a, a 1 a, a, 0 et f a X 3 x ax + 1 a 3 a 3 x a a x a ax + 1 a 3 coordonnées 1 a 3, 3a 1 a, 3a 1 a, a a 1 a 1 a 3 Donc la matrce de f a dans la base canonque est : 0 a a 1 a 3a 1 a 0 0 a 3a 1 a a 3 Dans le cas général, les coeffcent de la j+1 éme colonne sont les coordonnées de f a X j avec f a X j x ax + 1 a j j 0 j 1 a j a x Concluson : On trouve donc en j + 1ème colonne et + 1ème lgne : 0 s > j et j 1 a j a j s j b n désgnant un enter naturel, M a n est la matrce assocée à f a n f a n dont la matrce est M a n. Concluson : M a n M a n. Pour n négatf, f a n a pour récproque f 1/a n f a n donc la matrce assocée à la récproque est d une part, l nverse de la matrce assocée à f a n, et d autre part la matrce assocée à f a n. Concluson : [M a n ] 1 M a n et la formule reste vrae pour n négatf. 4. Précser l ensemble des valeurs propres de f a Comme la matrce de f a est trangulare, ses valeurs propres sont sur.la dagonale { 1, a, a, a 3,, a N}, qu ne sont dstnctes que s a 1 et a 1 et a 0. Pour tout enter comprs au sens large entre 0 et N,

4 4 CPGE- Lycée technque Mohammeda Devol lbre N 6 Mathématques f a X 1 x ax + 1 a 1 a x 1 f a X 1 a X 1 Les X 1 sont donc des vecteurs propres de f a. Comme 1, X 1,, X 1 N est échelonnée donc lbre à N + 1 vecteurs donc une base de R N [X] de vecteurs propres. Concluson : f a est dagonalsable II. Etude d une expérence aléatore On dspose de N pèces de monnae, chacune ayant la probablté p d amener ple 0 < p < 1 et d amener face. On pourra poser : q. On s ntéresse à l expérence aléatore qu consste à effectuer des lancers successfs selon le protocole suvant : à l étape 1, on lance les N pèces ; à l étape, on lance les pèces ayant amené ple à l étape 1 s l en exste ; à l étape 3, on lance les pèces ayant amené ple à l étape s l en exste, et ans de sute. À chaque étape, les lancers des pèces sont supposés ndépendants. On consdère les varables aléatores suvantes : X 0 est la varable aléatore certane égale à N, pour tout enter naturel n non nul, X n est le nombre de côtés ple apparassant à l étape n, avec la conventon que, s à une certane étape n 0 aucun côté ple n apparaît, on consdère que pour tous les enters n supéreurs ou égaux à n 0 l événement X n 0 est réalsé. 1. Etude des varables aléatores X n Sot n un enter naturel, soent et j des enters comprs au sens large entre 0 et N. a Sachant que l événement X n j, la n ème expérence consste à lancer j pèces, ndépendamment, ayant toutes la même probablté p de donner ple. Concluson : X n+1 /X n j B j, p D après la formule des probabltés totales, avec le système complet d événements X n [[0,N]] on a alors P X n+1 N P Xnj X n+1 P X n j j0 1 N j 0 + p j P X n j j0 j découpage nécessare car les valeurs possbles pour B j, 1 sont les j c.a.d. j Concluson : P X n+1 N j j p j P X n j b On a : P X n+1 0 P X n+1 1. P X n+1 N N j0 N j1 j p j P X n j j p j P X n j.. N j jn p j P X n j P X n+1 0 P X n+1 1 M p. P X n+1 N Concluson : U n+1 M p U n Sute géométrque matrcelle de rason M p donc U n M p n U 0 M p nu 0. Concluson : pour tout n N : U n M p nu 0

5 5 CPGE- Lycée technque Mohammeda Devol lbre N 6 Mathématques Et comme P X 0 N 1 et P X 0 0 pour les autres valeurs,, le produt a pour résultat la dernère colonne de la matrce M p n. Donc P X n N p n n N et donc Concluson : X n B N, p n On avat trouvé que X 0 état la varable certane égale à N et pour pour n 0 : p 0 1 ce qu est cohérent. Pour X 1 sachant que X 0 N, on avat une lo bnomale de paramètres N et p, tout comme c. Au cours des n premères étapes, on lance X 0 + X X n1 pèces à l étape n on lance autant de pèces que de ple à l étape n 1 Le nombre moyen de pèces lancées en n étapes est donc : Concluson : m n N n E X E X n1 N p p n1 N n. Etude d un temps d attente On suppose les N pèces numérotées de 1 à N, et on note T 1,..., T N les varables aléatores donnant le temps d attente de la premère apparton de face respectvement pour la premère, deuxème,..., Nème pèce. De plus, on pose : T supt 1,..., T N. a Tant qu une pèce n a pas donné face, elle est relancée, et la probablté de donner face reste la même. Donc le nombre de lancer pour obtenr le premer face est sans mémore et sut une lo géométrque. Concluson : pour tout [[1, N]] : T G et E T 1 1p Pour tout, la pèce est lancée en moyenne 1 1p fos. Concluson : Donc le nombre total moyen de lancers est N Et lorsque l on fat tendre le nombre d étape vers l nfn, le nombre moyen de lancer tend vers cette même moyenne. N 1pn 1p b T est le plus grand des nombres de lancers nécessare pour obtenr face. c Concluson : T est le nombre d étape nécessare pour que toutes les pèces aent donné face Comme 0 T T T N et chacun des T ayant une espérance, alors T en admet une également. c est bref, mas ce n est pas un théorème du cours d T est l événement le plus grand es nféreur à sot encore, ls sont tous nféreurs à. T N 1 T ndépendants. Comme T > pas de face jusqu au ème a pour probablté P T > p alors P T et Concluson : P T N pour tout N On a alors P T donc P T P T P T 1 N 1 N pour et 1 N ; formule qu est encore vrae pour 1. Concluson : P T N 1 N pour tout N

6 6 CPGE- Lycée technque Mohammeda Devol lbre N 6 Mathématques e On rappelle que + p 1 1. car p < 1 1 Dans le cas N, la lo de T est donnée par : pour tout N, et on a alors P T 1 M P T 1 p + p + p 1 p 1 p 1 + p 1 p 1 M 1 p 1 p 1 [ p 1 p 1 + p 1 p 1] M p 1 + p 1 M 1 1 p p 1 1 donc ET p p 1 + p, Et pour N quelconque, on développe par le bnôme : N 1 N N N p N N p N N p N N p N N [p p 1 ] 0 M P T 1 [ M N N [p p 1 ]] que l on nverse 1 0 N M N [p p 1 ] 0 1 N 1 N M [ p + p ] N [ ] 1 N p 1 M + 0 et en rédusant au même dénomnateur, on trouve ben fnalement : ET N N.

Loi binomiale - Echantillonnage

Loi binomiale - Echantillonnage Lo bnomale - Echantllonnage I Epreuve de Bernoull Lo de Bernoull 1. Epreuve de Bernoull Une épreuve de Bernoull est une expérence aléatore qu n'a que deux ssues : - S appelé succès avec une probablté p.

Plus en détail

Fiche technique : diagonalisation, trigonalisation.

Fiche technique : diagonalisation, trigonalisation. Fche technque 4 : dagonalsaton trgonalsaton - - Fche technque : dagonalsaton trgonalsaton Dagonalsaton de matrces le prncpe pour dagonalser en pratque une matrce est smple : calculer les espaces propres

Plus en détail

Contrôle du lundi 19 novembre 2012 (45 minutes) 1 ère S1

Contrôle du lundi 19 novembre 2012 (45 minutes) 1 ère S1 1 ère S1 Contrôle du lund 19 novembre 01 (45 mnutes) Compléter le tableau c-dessous donnant la dstrbuton de fréquences pour cet échantllon (calculs au broullon, fréquences sous forme décmale) : Prénom

Plus en détail

UE MAT234. Notes de cours sur l algèbre linéaire

UE MAT234. Notes de cours sur l algèbre linéaire UE MAT234 Notes de cours sur l algèbre lnéare Matrces - Systèmes lnéares - Détermnants - Dagonalsaton Dans tout ce document, K désgne ndfféremment le corps des nombres réels IR, ou celu des nombres complexes

Plus en détail

Exercices d arithmétique

Exercices d arithmétique DOMAINE : Arthmétque NIVEAU : Intermédare CONTENU : Exercces AUTEUR : Noé DE RANCOURT STAGE : Cachan 011 (junor) Exercces d arthmétque Exercce 1 - Énoncés - a) Trouver tous les enters n N qu possèdent

Plus en détail

FACTORISATION DE POLYNÔMES SUR DES CORPS FINIS

FACTORISATION DE POLYNÔMES SUR DES CORPS FINIS FACTORISATION DE POLYNÔMES SUR DES CORPS FINIS 1. Introducton La factorsaton est l un des ponts où l analoge entre nombres enters et polynômes se rompt. Par exemple, en caractérstque nulle, on peut trouver

Plus en détail

Correction Mines PC 2 : Problème de Waring

Correction Mines PC 2 : Problème de Waring Correcton Mnes PC : Problème de Warng Glbert Prmet glbertprmet@9onlnefr 9 ma 6 Merc d adresser vos éventuelles remarques et correctons à l adresse c-dessus A Proprétés élémentares du Wronsken On pose d)

Plus en détail

Les nombres complexes

Les nombres complexes A) Forme algébrque des nombres complexes Théorème (adms) Il exste un ensemble appelé ensemble des nombres complexes, noté, vérfant les tros proprétés suvantes :. content ;. Il exste dans un élément tel

Plus en détail

Espérance mathématique:

Espérance mathématique: 06//03 v.a. dscrète: spérance mathématque: L espérance mathématque d une v. a. dscrète X, notée (X) est: ( X ) x P( X x ) x p v.a. contnue: L espérance mathématque d une v. a. contnue X, de foncton de

Plus en détail

UNIVERSITE DE BOURGOGNE MM5: Analyse Numérique Elémentaire FichedeTDno2

UNIVERSITE DE BOURGOGNE MM5: Analyse Numérique Elémentaire FichedeTDno2 1 UNIVERSITE DE BOURGOGNE MM5: Analyse Numérque Elémentare FchedeTDno2 1 Que peut-on dre d une méthode tératve dont la matrce a un rayon spectral nul? 2 Etuder les méthodes de Jacob et Gauss-Sedel pour

Plus en détail

Probabilités. Définition : Chacun des résultats possible d une expérience aléatoire est appelée issue de l expérience.

Probabilités. Définition : Chacun des résultats possible d une expérience aléatoire est appelée issue de l expérience. Probabltés A) Vocabulare.. Expérence aléatore. Défntons : Une expérence est dte aléatore s elle vérfe tros condtons : Elle condut à des résultats possbles qu on est capable de nommer. On ne sat à l avance

Plus en détail

TD 1. Z la prévision de Monsieur Sûr-de-lui. On donne les lois jointes de (X, Y ) et celles de (X, Z) dans les deux tableaux suivants Elles

TD 1. Z la prévision de Monsieur Sûr-de-lui. On donne les lois jointes de (X, Y ) et celles de (X, Z) dans les deux tableaux suivants Elles TD 1 Exercce 1. Dans la vallée de la mort : l pleut en moyenne 1 jour sur 100. la météo prédt 3 jours de plue sur 100. chaque fos qu l pleut, la météo l a prévu. Monseur Sûr-de-lu prévot qu l ne pleut

Plus en détail

A =

A = Exercces avec corrgé succnct du chaptre 2 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR INFORMATIQUE DE GESTION

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR INFORMATIQUE DE GESTION BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR INFORMATIQUE DE GESTION Optons : - Développeur d applcatons - Admnstrateur de réseaux locaux d entreprse SESSION 2011 SUJET ÉPREUVE E2 MATHÉMATIQUES I Durée : 3 heures coeffcent

Plus en détail

Exercices probabilités statistiques

Exercices probabilités statistiques Premère S Exercces probabltés - statstques 1. Boules 2. Pèces de monnae 3. Tenns 4. Premère langue 5. Urnes 6. Cnéma 7. Football 8. Dés spécaux 9. Une populaton actve 10. Tr à l arc 11. Etude de marché

Plus en détail

BTS INFORMATIQUE DE GESTION SESSION 2002 E2 : MATHÉMATIQUES I. Durée : 3 heures Coefficient : 2 ÉPREUVE OBLIGATOIRE

BTS INFORMATIQUE DE GESTION SESSION 2002 E2 : MATHÉMATIQUES I. Durée : 3 heures Coefficient : 2 ÉPREUVE OBLIGATOIRE BTS INFORMATIQUE DE GESTION SESSION 2002 E2 : MATHÉMATIQUES I Durée : heures Coeffcent : 2 ÉPREUVE OBLIGATOIRE Le (la) canddat (e) dot trater tous les eercces. La qualté de la rédacton, la clarté et la

Plus en détail

1 2 i. ; z10 = 1 + i + i 2 + i 3 + i 4 + i 5 + i 6.

1 2 i. ; z10 = 1 + i + i 2 + i 3 + i 4 + i 5 + i 6. EXERCICES TERMINALE S LES NOMBRES COMPLEXES PREMIERS EXERCICES: 1 Calculs dans : Ecrre les nombres complexes suvant sous la forme a + b où a et b sont des réels : 1 = ; = ; = ( + )( + ) ; = 6 = 1 1+ ;

Plus en détail

1 Réponse d un circuit RC série à un échelon de tension

1 Réponse d un circuit RC série à un échelon de tension Lycée Naval, Sup. Sgnaux Physques.. Crcut lnéare du premer ordre Crcut lnéare du premer ordre 1 éponse d un crcut C sére à un échelon de tenson On s ntéresse à la réponse d une assocaton sére {conducteur

Plus en détail

( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6. Exercice 1 :

( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6. Exercice 1 : Termnales S Exercces sur les nombres complexes Page sur 6 Exercce : ) Calculer, et 05 06 07 ) En dédure, et ) Détermner les enters n pour lesquels n est a) un réel, b) est un magnare pur, c) égal à Exercce

Plus en détail

Terminale S Les ROC : complexe/géométrie à connaître.

Terminale S Les ROC : complexe/géométrie à connaître. Termnale S Les ROC : complexe/géométre à connaître Vous trouvere c les démonstratons que vous ave offcellement dues fare en cours (dans le programme) Il est mportant de précser que cela ne sgnfe en aucun

Plus en détail

Les Nombres. A.Balan 4 août 2017

Les Nombres. A.Balan 4 août 2017 Les Nombres A.Balan 4 août 2017 1 Les nombres enters naturels 1.1 Défnton On appelle c nombres enters naturels N les cardnaux des ensembles fns [J]. En partculer 0 est le cardnal de l ensemble vde, 1 est

Plus en détail

Probabilités et Statistique

Probabilités et Statistique robabltés et Statstque rogramme Calcul des probabltés: Espaces probablsés Varables aléatores dscrètes et contnues Los usuelles dscrètes et contnues Statstque Applquée: Convergences stochastques Approxmatons

Plus en détail

A. Équations algébriques réciproques

A. Équations algébriques réciproques SESSION 22 Concours commun Mnes-Ponts PREMIÈRE EPREUVE. FILIÈRE MP Sot P R n []. Posons P = A. Équatons algébrques récproques n a k k. k= n u n P = n a n k k = a k n k = k= k= n a n k k. u n P est effectvement

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. L addition et la multiplication de 2 entiers naturels donnent un entier naturel.

NOMBRES COMPLEXES. L addition et la multiplication de 2 entiers naturels donnent un entier naturel. NOMRES OMPLEXES RPPELS SUR LES ENSEMLES DE NOMRES Ensemble N : ensemble des enters naturels. L addton et la multplcaton de enters naturels donnent un enter naturel. La soustracton et la dvson de enters

Plus en détail

VI INERTIE GEOMETRIE DES MASSES

VI INERTIE GEOMETRIE DES MASSES VI INERTIE EOMETRIE DE ME Dans l étude de la dynamque des systèmes matérels et des soldes l est mportant d étuder la répartton géométrque des masses, afn d exprmer smplement les concepts cnétques qu apparassent

Plus en détail

Dire qu un entier naturel est premier signifie qu il admet deux diviseurs : un et lui-même.

Dire qu un entier naturel est premier signifie qu il admet deux diviseurs : un et lui-même. Vdoune Termnale S Chaptre spé Arthmétque PPCM et nombres premers Nombre premer Dre qu un enter naturel est premer sgnfe qu l admet deux dvseurs : un et lu-même. Zéro est-l un nombre premer? Un est-l un

Plus en détail

Nombres complexes. Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2

Nombres complexes. Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2 Exo7 Nombres complexes Les nombres complexes. Défnton............................................................... Opératons...............................................................3 Parte réelle

Plus en détail

EXERCICE 1. SOLUTION (5 i ) (2 + 3 i ) (1 i 5) (5 4 i )(3 + 6 i ). 3 i ; 1

EXERCICE 1. SOLUTION (5 i ) (2 + 3 i ) (1 i 5) (5 4 i )(3 + 6 i ). 3 i ; 1 EXERCICE 1. Détermner (x + y ), représentaton cartésenne du nombre complexe : 1.1. (5 ) ; ( + ) ; (1 5 ). 1.. (5 )( + 6 ); ( + ) ( ). 1.. 1.. 1.5. 1+ ; 1 ; +. 1+ 7 + + + 1. 1+ α ( α + β ) α + ( α ; ; (α,β)

Plus en détail

CUEEP Département Mathématiques T902 : Méthode des moindres carrés p1/16

CUEEP Département Mathématiques T902 : Méthode des moindres carrés p1/16 Méthode des mondres carrés Stuaton Le lancer de pods Dx adolescents droters s exercent à lancer le pods, du bras drot pus du bras gauche. Les résultats (dstances en mètres) obtenus sont les suvants : Adolescent

Plus en détail

Note de Géométrie Différentielle - Application de la Méthode du Repère Mobile à l ellipsoïde de Référence- Par Abdelmajid BEN HADJ SALEM

Note de Géométrie Différentielle - Application de la Méthode du Repère Mobile à l ellipsoïde de Référence- Par Abdelmajid BEN HADJ SALEM REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L EQUIPEMENT Offce de la Topographe et du Cadastre Note de Géométre Dfférentelle - Applcaton de la Méthode du Repère Moble à l ellpsoïde de Référence- Par Abdelmajd BEN

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1. EXERCICE 2. EXERCICE 3. EXERCICE 4. 3 i ; 1. Déterminer (x + y i), représentation cartésienne du nombre complexe : i 1

NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1. EXERCICE 2. EXERCICE 3. EXERCICE 4. 3 i ; 1. Déterminer (x + y i), représentation cartésienne du nombre complexe : i 1 NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1 Détermner (x + y ), représentaton cartésenne du nombre complexe : 11 (5 ) ; ( + ) ; (1 5 ) 1 (5 4 )( + 6 ); (4 + ) (4 ) 1 14 15 ; 1 ; + 7 + + + 1 α ( α + β ) α + ( α ; ; (α,β)

Plus en détail

Nombres premiers et décomposition primaire

Nombres premiers et décomposition primaire [htt://m.cgeduuydelome.fr] édté le 10 jullet 2014 Enoncés 1 ombres remers et décomoston rmare Exercce 1 [ 01219 ] [correcton] Montrer que les nombres suvants sont comosés : a) 4n 3 + 6n 2 + 4n + 1 avec

Plus en détail

L ANOVA (complements)

L ANOVA (complements) L ANOVA (complements) On utlse le t de Student pour comparer deux moyennes. Cependant s on veut comparer tros moyennes ou plus l devent nécessare d utlser l Analyse de Varance smple ou l ANOVA 1. L applcaton

Plus en détail

Corrigés d exercices pour le TD 3

Corrigés d exercices pour le TD 3 Corrgés d eercces pour le TD 3 N héstez pas à relever les éventuelles fautes dans ce document! Sot (E, d) un espace vectorel mun d une dstance vérfant Pour tous, y E et λ R, d(λ, λy) = λ d(, y). Pour tous,

Plus en détail

L ANOVA ( ceci est un complément)

L ANOVA ( ceci est un complément) L ANOVA ( cec est un complément) On utlse le t de Student pour comparer deux moyennes. Cependant s on veut comparer tros moyennes ou plus l devent nécessare d utlser l Analyse de Varance smple ou l ANOVA

Plus en détail

TD6 : groupe linéaire, homographies, simplicité

TD6 : groupe linéaire, homographies, simplicité École Normale Supéreure 1ère année Année 2015-2016 Algèbre 1 TD6 : groupe lnéare, homographes, smplcté Exercces : à préparer à la mason avant le TD, seront corrgés en début de TD. Exercces : seront tratés

Plus en détail

2. Simplification d un rapport de nombres complexes.

2. Simplification d un rapport de nombres complexes. chaptre. Calcul du module et de l argument d une pussance d un nombre complexe.. Smplfcaton d un rapport de nombres complexes. 3. Pour montrer qu un nombre complexe est réel. 4. Pour montrer qu un nombre

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Contrôle du mardi 21 janvier 2014 (3 heures 30) 1 ère S1. Partie B

Contrôle du mardi 21 janvier 2014 (3 heures 30) 1 ère S1. Partie B 1 ère S1 ontrôle du mard 1 janver 01 ( heures 0) Le barème est donné sur 0. Parte B Pour la fabrcaton d un lvre, un mprmeur dot respecter sur chaque page des marges de cm à drote et à gauche, cm en haut

Plus en détail

Probabilités, Statistique et Calcul Stochastique

Probabilités, Statistique et Calcul Stochastique Ecole Natonale des Scences Applquées de Tétouan (ENSATE) Année Unverstare: 204-205 robabltés, Statstque et Calcul Stochastque e-mal: m_merouan@yahoo.fr Ste Web: elmerouan.jmdo.com rogramme robabltés et

Plus en détail

Travaux pratiques de Mathématiques. Ajustement

Travaux pratiques de Mathématiques. Ajustement I.U.T de Sant-azare Département de Géne cvl E LETTRES CAPITALES OM(S) : PRÉOM(S) : GROUPE : Travaux pratques de Mathématques Ajustement Travaux pratques de Mathématques joseoun.fr Page 1 / 7 Travaux pratques

Plus en détail

5. Relations d équivalences

5. Relations d équivalences 5. Relatons d équvalences Il est naturel de classfer des choses et on le fat tout le temps. Les nombres naturels sont de deux sortes : ceux qu sont pars et ceux qu sont mpars. On consdère Par et Impar

Plus en détail

CORRIGÉ ABRÉGÉ DE LA SÉRIE D EXERCICES n o 1 de ThL

CORRIGÉ ABRÉGÉ DE LA SÉRIE D EXERCICES n o 1 de ThL Unversté Mouloud MAMMERI de Tz-Ouzou Année unverstare : 2016/2017 Faculté de géne électrque et nformatque 2ème année Lcence-Informatque Département d nformatque module : Théore des langages CORRIGÉ ABRÉGÉ

Plus en détail

OUTILS MATHEMATIQUES L1 SVG Paul Broussous

OUTILS MATHEMATIQUES L1 SVG Paul Broussous UTILS MATHEMATIQUES L1 SVG 1 Paul Broussous Chaptre II. Nombres complees Défnton. L ensemble C des nombres complees est formé des epressons de la forme +, et nombres réels avec les règles : (Egalté) +

Plus en détail

Exercice 1 : Classification, d un point de vue général (4 points)

Exercice 1 : Classification, d un point de vue général (4 points) Corrgé du Devor survellé de Reconnassance de Formes I3 Informatque Mard 8 anver 003 - durée : heures Tous documents autorsés Noté sur 30 ponts (/0 Exercce : Classfcaton, d un pont de vue général ( ponts

Plus en détail

Les nombres complexes

Les nombres complexes LGL Cours de Mathématques 6 Les nombres complexes Notaton, Défnton A Introducton et notatons Dans l'ensemble des enters naturels, une équaton telle que x + 5 admet une soluton. Pour que l'équaton x + 5

Plus en détail

Polynômes bis. Marc SAGE. 18 décembre Continuité des racines 3. 4 Une fonction polynomiale en ses variables est polynomiale 4

Polynômes bis. Marc SAGE. 18 décembre Continuité des racines 3. 4 Une fonction polynomiale en ses variables est polynomiale 4 Polynômes bs Marc SAGE 8 décembre 25 Table des matères Sur la nullté des polynômes à n ndétermnées 2 2 Une foncton localement polynomale est un polynôme 2 3 Contnuté des racnes 3 4 Une foncton polynomale

Plus en détail

Refroidissement d un liquide et horloge de température

Refroidissement d un liquide et horloge de température ACTUALITÉS PÉDAGOGIQUES 151 Refrodssement d un lqude et horloge de température LYCÉE Lycée Baudelare - 74960 Cran-Gevrer (Grenoble) PARTICIPANTS Professeurs Glles GALLIN-MARTEL, professeur de physque ;

Plus en détail

Licence Econométrie Année 2008/2009

Licence Econométrie Année 2008/2009 Unversté de Lyon Florence Goffette-Nagot Lcence Econométre Année 008/009 Cours «Modélsaton et nférence statstque» Exercces A retourner au plus tard le 10 mars 009 sur paper par mal: goffette-nagot@gate.cnrs.fr

Plus en détail

BTS BLANC Mai ; on pose A. en fonction de an. puis écrire an

BTS BLANC Mai ; on pose A. en fonction de an. puis écrire an BTS BLANC Ma 0 Epreuve : Mathématques Géérales et Applquées Flère : DA / ARLE Durée: heures NB : Chaque parte dot être tratée sur des copes dfféretes I- MATHEMATIQUES GENERALES Exercce a b Sot le Sot la

Plus en détail

Équations et racines

Équations et racines CHAPITRE III Équatons et racnes III.1. Quadratques et cubques Équatons quadratques. On dspose de formules pour la résoluton des équatons quadratques (c est à dre du second degré). En fat, la résoluton

Plus en détail

OUTILS MATHEMATIQUES GLISSEURS & TORSEURS

OUTILS MATHEMATIQUES GLISSEURS & TORSEURS Statque et Cnématque des soldes 0-0 Chaptre Chap: OUTILS THETIQUES GLISSEUS & TOSEUS L'obectf de ce chaptre est de donner brèvement les outls mathématques nécessares à la compréhenson de la sute de ce

Plus en détail

Polynômes en plusieurs indéterminées

Polynômes en plusieurs indéterminées Polynômes en pluseurs ndétermnées Marc SAGE 29 octobre 25 Table des matères La A-algèbre A ( ) 2I 2. Dé ntons................................................. 2.2 Écrture canonque des polynômes...................................

Plus en détail

Mécanique : dynamique. Chapitre 6 : Travail et puissance d'une force

Mécanique : dynamique. Chapitre 6 : Travail et puissance d'une force e B et C 6 Traval et pussance d une orce 56 Mécanque : dynamque Les eets des orces et les modcatons mécanques des systèmes sont souvent décrts à l ade du concept de l énerge mécanque. Or, les transmssons

Plus en détail

Réseaux linéaires. C Fig 1-a Fig 1-b Fig 1-c Fig 1-d

Réseaux linéaires. C Fig 1-a Fig 1-b Fig 1-c Fig 1-d etour au menu éseaux lnéares Défntons Un réseau électrque lnéare est un ensemble de dpôles lnéares, relés par des conducteurs de résstance néglgeable. On suppose que le réseau content au mons un générateur.

Plus en détail

TS - NOMBRES COMPLEXES

TS - NOMBRES COMPLEXES TS - NOMBRES COMPLEXES Ce document totalement gratut (dsponble parm ben d'autres sur la page JGCUAZ.FR rubrque mathématques) a été conçu pour ader les élèves de Termnale S en mathématques. Conforme au

Plus en détail

Exercices type Bac Nombres complexes

Exercices type Bac Nombres complexes Exercces type Bac Nombres complexes Exercce 1 : Pour chaque queston, une seule réponse est exacte. Chaque réponse juste rapporte 1 pont. Une absence de réponse n est pas sanctonnée. Il sera retré 0,5 pont

Plus en détail

Texte Urnes et particules

Texte Urnes et particules Unverstés Rennes I Épreuve de modélsaton - Agrégaton Externe de Mathématques 2009. Page n 1. Texte Urnes et partcules À la fn du 19 ème sècle et au début du suvant, la tempête fat rage autour de la théore

Plus en détail

AL1 Complexes Séance de TD - Corrigés des exercices -

AL1 Complexes Séance de TD - Corrigés des exercices - AL1 Complexes Séance de TD - Corrgés des exercces - 1 QCM GI FA 01 Test calcul et rotaton GI FA 015 Test 1 Complexes et rotaton GI FC186 015 Test Complexes et cercle 5 GI FC18/6 01 Test - Complexes et

Plus en détail

Ecole Nationale d Ingénieurs de Brest. Module Qualité et Fiabilité. Les Plans d Expériences

Ecole Nationale d Ingénieurs de Brest. Module Qualité et Fiabilité. Les Plans d Expériences Notes de cours Ecole Natonale d Ingéneurs de Brest Module Qualté et Fablté Les Plans d Expérences Cours proposé par M. Parenthoën année 2002-2003 enb c mp2003....... 1 Plan du cours Plans d Expérences

Plus en détail

Propriétés d une matrice stochastique précisées par son algèbre

Propriétés d une matrice stochastique précisées par son algèbre Proprétés d une matrce stochastque précsées par son algèbre J. Parzet 15 anver 2013 Une matrce stochastque est une matrce carrée réelle, à coeffcents postfs dont la somme des termes de toute lgne vaut

Plus en détail

Cours d analyse numérique de C. Bertelle. FMdKdD fmdkdd [à] free.fr

Cours d analyse numérique de C. Bertelle. FMdKdD fmdkdd [à] free.fr Cours d analyse numérque de C Bertelle FMdKdD fmdkdd [à] freefr Unversté du Havre Année 009 00 Table des matères Rappels d algèbre lnéare Espace vectorel Applcatons lnéares et matrces Matrce nverse d une

Plus en détail

1 L1 MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

1 L1 MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1 1 L1 MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 Equvalence d effets à ntérêts composés. Deux effets sont équvalents à une date donnée, s escomptés au même taux ls ont à cette date la même valeur actuelle. Un effet

Plus en détail

arxiv:math/ v1 [math.ra] 9 Aug 2002

arxiv:math/ v1 [math.ra] 9 Aug 2002 arxv:math/874v [mathra] 9 Aug Matrces autosmlares Roland Bacher November 8, 3 Résumé: Cette note ntrodut une classe de matrces dont les détermnants sont facles à calculer L exemple le plus frappant est

Plus en détail

Circuits en courant continu

Circuits en courant continu Crcuts en courant contnu xercce On consdère les tros montages suvants : montage montage montage ) Montrer que le premer montage équvaut à une résstance unque eq telle que : + eq ) Montrer que le deuxème

Plus en détail

Mesures Physiques Intégrales triples Calcul de volumes et d hyper-volumes

Mesures Physiques Intégrales triples Calcul de volumes et d hyper-volumes IUT ORSAY Mesures Physques Intégrales trples Calcul de volumes et d hyper-volumes Cours du ème semestre A. omane «cubable» On dt qu un domane est cubable quand son volume peut être approché par une subdvson

Plus en détail

CHAPITRE V. Formes différentielles sur les variétés. I. Espace tangent

CHAPITRE V. Formes différentielles sur les variétés. I. Espace tangent CHAPITRE V Formes dfférentelles sur les varétés I. Espace tangent Sot M une varété dfférentable de dmenson n et U = (U, ϕ ) I un atlas de M. On note par ϕ j := ϕ ϕ 1 j le dfféomorphsme entre les ouverts

Plus en détail

Les nombres premiers ( Spécialité Maths) Terminale S

Les nombres premiers ( Spécialité Maths) Terminale S Les nombres premers ( Spécalté Maths) Termnale S Dernère mse à jour : Mercred 23 Avrl 2008 Vncent OBATON, Ensegnant au lycée Stendhal de Grenoble (Année 2007-2008) Lycée Stendhal, Grenoble ( Document de

Plus en détail

Anneaux et corps Bachelor Semestre 4 Prof. E. Bayer Fluckiger 16 mars Quiz 3

Anneaux et corps Bachelor Semestre 4 Prof. E. Bayer Fluckiger 16 mars Quiz 3 Anneaux et corps Bachelor Semestre 4 Prof. E. Bayer Fluckger 16 mars 2016 Quz 3 Queston 1. Est-ce que les anneaux Z et Q sont somorphes? Non. Par exemple, on a montré Sére 2, Ex.3.1. qu l exste un seul

Plus en détail

Primitives élémentaires de fonctions élémentaires

Primitives élémentaires de fonctions élémentaires Prmtves élémentares de fonctons élémentares Ahmed Moussaou et Ramanujan Santharoubane Exposé de maîtrse encadré par Franços Loeser Septembre 2008 1 Table des matères 1 Corps dfférentels 3 2 Équatons dfférentelles

Plus en détail

Cours de mathématiques

Cours de mathématiques Cours de mathématques 9 Entraˆnement au calcul Lcée La Bruère 0 avenue de Pars 78000 Versalles c 0, Polcopé du cours de mathématques de premère année. 8. Mode d emplo de ce document 8. Révson des fondamentau.

Plus en détail

Nombre dérivé d une fonction (2) Plan du chapitre

Nombre dérivé d une fonction (2) Plan du chapitre Nombre dérvé d une foncton (2) Plan du captre Introducton : Nous poursuvons l étude des tangentes en procédant par pettes touces. Dans le captre précédent, nous avons défn la noton de nombre dérvé d une

Plus en détail

Probabilités. est la i ième valeur possible. L ensemble des issues auxquelles on associe la même valeur x

Probabilités. est la i ième valeur possible. L ensemble des issues auxquelles on associe la même valeur x Probabltés A) Varable aléatore et lo de probablté Varable aléatore Défnton : On consdère l'ensemble des ssues d'une expérence aléatore Défnr une varable aléatore X sur cet ensemble, c est assocer un nombre

Plus en détail

Circuits linéaires du premier ordre

Circuits linéaires du premier ordre Électrcté - haptre 2 rcuts lnéares du premer ordre Introducton... 2 I Étude d un dpôle sére...3 1 omportements lmtes d un condensateur...3 2 harge d un condensateur : réponse d un dpôle à un échelon de

Plus en détail

Fiche jamais corrigée...

Fiche jamais corrigée... Fche jamas corrgée... 1 Torseur cnématque Torseur cnématque Sot Σ un solde (de repère d orgne O Σ) et A un pont quelconque de ce solde, alors v A/Σ = 0. Par la lo de composton des vtesses, v A/R = 0 +

Plus en détail

2. Loi de propagation des erreurs (cas simples)

2. Loi de propagation des erreurs (cas simples) Lycée Blase-Cendrars/Physque/Labos/DC///04 Labos de physque : Mesures - Propagaton d erreurs - Mesures répéttves - Statstques. Prncpe de la mesure en physque Une mesure est toujours mprécse. La précson

Plus en détail

Percolation presque-critique en deux dimensions, et

Percolation presque-critique en deux dimensions, et matapl89 2009/6/1 15:29 page 67 #67 Percolaton presque-crtque en deux dmensons, et quelques modèles lés Percolaton presque-crtque en deux dmensons, et quelques modèles lés par Perre Noln, Courant Insttute

Plus en détail

TD ARQS. Modèle de pile. Capteur de déformation R R R R R R R R R R 1 J J 2 R R R R

TD ARQS. Modèle de pile. Capteur de déformation R R R R R R R R R R 1 J J 2 R R R R TD RQS Modèle de ple n générateur présente une dfférence de potentel de 22V quand l est traversé par une ntensté du courant de 2. La dfférence de potentel monte à 30V lorsque l ntensté du courant descend

Plus en détail

TP 6: Circuit RC, charge et décharge d'un condensateur - Correction

TP 6: Circuit RC, charge et décharge d'un condensateur - Correction TP 6: Crcut C, charge et décharge d'un condensateur - Correcton Objectfs: Savor utlser un multmètre. Savor réalser un crcut électrque à partr d'un schéma. Connaître l'nfluence d'un condensateur dans un

Plus en détail

Estimation de la taille d une population animale par Capture-Marquage-Recapture (CMR)

Estimation de la taille d une population animale par Capture-Marquage-Recapture (CMR) Dynamque et Génétque des Populatons Estmaton de la talle d une populaton anmale par Capture-Marquage-Recapture (CMR) Introducton La méthode de CMR consste à échantllonner une populaton de façon répétée.

Plus en détail

Une urne contient 5 boules rouges, 5 boules blanches et 6 boules bleues.

Une urne contient 5 boules rouges, 5 boules blanches et 6 boules bleues. Lycée Paul Gaugu CPGE-EC Aée 04/05 Exercces «basques» Fche N : Exercces sur les varables aléatores réelles dscrètes Exercce. : O cosdère deux dés dscerables be équlbrés. O ote X la varable aléatore égale

Plus en détail

Mathématiques B30. Les nombres complexes Module de l élève

Mathématiques B30. Les nombres complexes Module de l élève Mathématques B30 Les nombres complexes Module de l élève 00 Mathématques B30 Les nombres complexes 10 y axe magnare Module de l élève 4+6 x -10 10 axe réel --4 Bureau de la mnorté de langue offcelle 00-10

Plus en détail

ANALYSE DE LA VARIANCE. Pierre-Louis GONZALEZ

ANALYSE DE LA VARIANCE. Pierre-Louis GONZALEZ ANALYSE DE LA VARIANCE Perre-Lous GONZALEZ ANALYSE DE LA VARIANCE Introducton Comparason des moyennes de pluseurs populatons Interprétaton statstque de résultats recuells à l ade d une stratége d expérmentaton

Plus en détail

Exercices sur les courbes en coordonnées polaires dans le plan

Exercices sur les courbes en coordonnées polaires dans le plan Exercces sur les courbes en coordonnées polares dans le plan Dans le plan orenté P mun d un repère orthonormé drect,, polare sn. ) Détermner les symétres de ; en dédure un domane d étude. ) Etuder et tracer

Plus en détail

Module Mathématiques pour l Informatique_ partie 10

Module Mathématiques pour l Informatique_ partie 10 Module Mathématques pour l Informatque_ parte 0 Zahra Royer-SafouanaTabou Rappel : On appelle ans les ensembles de nombres : (cf. Wpéda), ensemble des enters naturels., ensemble des enters relatfs., ensemble

Plus en détail

Utilisation du solveur d Excel

Utilisation du solveur d Excel Cycle ICM : 1A Pôle nformatque Cours applcatons nformatques Auteur : Bertrand Jullen 22/12/04 Utlsaton du solveur d Excel Le but de ce TP est de famlarser les élèves avec la foncton Solveur d Excel, dans

Plus en détail

Estimateurs MCD de localisation et de dispersion: définition et calcul. Fauconnier Cécile Université de Liège

Estimateurs MCD de localisation et de dispersion: définition et calcul. Fauconnier Cécile Université de Liège Estmateurs MCD de localsaton et de dsperson: défnton et calcul Fauconner Cécle Unversté de Lège Plan de l eposé 2 Introducton: Pourquo les estmateurs robustes? Estmateur MCD : défnton Algorthmes appromatfs

Plus en détail

IFT1575 Modèles de recherche opérationnelle (RO) 7. Programmation non linéaire

IFT1575 Modèles de recherche opérationnelle (RO) 7. Programmation non linéaire IFT575 Modèles de recherche opératonnelle (RO 7. Programmaton non lnéare Fonctons convees et concaves Sot et deu ponts dans R n Le segment de drote jognant ces deu ponts est l ensemble des ponts + λ( -

Plus en détail

EPREUVE N 4 MATHEMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES

EPREUVE N 4 MATHEMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES EPREUVE N 4 MATHEMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES Pour TCV en produts hortcoles et de jardnage :(Coeffcent : - Durée : 3 heures) Autres optons : (Coeffcent :,5 - Durée : 3 heures) Matérel autorsé : calculatrce

Plus en détail

Modèles stochastiques. Chaîne de Markov en temps continu

Modèles stochastiques. Chaîne de Markov en temps continu odèles stochastues Chaîne de arkov en temps contnu Dans le chapître précédent sur les chaînes de arkov, les moments (temps) t etaent dscrets ( t =,, ). antenant, nous allons analyser des stuatons où les

Plus en détail

C 15/03/2017. Cahier Technique E. Tests de conformité 1/7

C 15/03/2017. Cahier Technique E. Tests de conformité 1/7 Indce de Révson Date de mse en applcaton C 15/03/017 Caher Technque E 1/7 Table des matères TABLE DES MATIERES... 1 1 PRICIPE... CRITERES DE COFORMITE DE LA VALEUR THERMIQUE DECLAREE....1 TEST DE COFORMITE

Plus en détail

Cours 2. Méthode des différences finies Approche stationnaire

Cours 2. Méthode des différences finies Approche stationnaire Cours Méthode des dfférences fnes Approche statonnare Technque de dscrétsaton en D Constructon du système Prse en compte des condtons aux lmtes Noton de convergence Extenson au D Verson 09/006 (E.L.) NF04

Plus en détail

Méthode des résidus pondérés

Méthode des résidus pondérés Produt propre d un opérateur Méthode des résdus pondérés Ecrture d un opérateur u avec Ω les coordonnées spatales x, y, z p dans Ω Pour un opérateur lnéare u u u u avec α, β des nombres quelconques Pour

Plus en détail

Chap. C1 : structure et arithmétique dans Z (fin)

Chap. C1 : structure et arithmétique dans Z (fin) Chap. C1 : structure et arthmétque dans Z (fn) The aftermath of Gauss... or the math after Gauss (P. Rbenbom, My Number My frends). V Nombres premers 1) Proprétés élémentares a) Défnton : () Termnologe

Plus en détail

EC 2 Étude des circuits linéaires en régime continu

EC 2 Étude des circuits linéaires en régime continu Étude des crcuts lnéares en régme contnu PS 2016 2017 Objet du chaptre : donner des outls pour détermner l état électrque d un crcut : potentels des dfférents nœuds par rapport à un nœud chos comme référence

Plus en détail

Suivi de cultures par télédétection spatiale

Suivi de cultures par télédétection spatiale Unté de Bométre et Intellgence Artfcelle Suv de cultures par télédétecton spatale Sébasten Déjean Ingéneur-maître IUP Mathématques Industrelles Calcul Scentfque et Statstque, promoton 997 Ingéneur de recherche

Plus en détail

Fractions rationnelles

Fractions rationnelles Bblothèque d exercces Énoncés L Feulle n 8 Fractons ratonnelles Exercce Décomposer + 4 Décomposer + + + Décomposer + + + 4 Décomposer 4 + + 5 Décomposer 4 6 Décomposer 5 + 4 + 7 Décomposer 5 + 4 + ( )

Plus en détail

Editions ENI. Access Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Access Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Access 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Relatons entres les tables Tables Établr une relaton entre deux tables Les dfférents types de relaton entre les tables Établr une relaton entre

Plus en détail

Le fabuleux destin des équations différentielles linéaires :

Le fabuleux destin des équations différentielles linéaires : Le fabuleux destn des équatons dfférentelles lnéares : au-delà du premer ordre - Page 1 sur 14 A propos de ce qu sut Une équaton dfférentelle est une égalté lant une foncton et une, vore pluseurs de ses

Plus en détail