NOTE D ORIENTATION 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTE D ORIENTATION 2013"

Transcription

1 NOTE D ORIENTATION 2013 Introduction 1. Le Fonds de l OIM pour le développement, créé en 2001, vient en aide aux Etats Membres en développement et à ceux dont l économie est en transition en vue de l élaboration et de la mise en œuvre de projets conjoints Etats-OIM axés sur des aspects particuliers de la gestion des migrations, et en particulier le renforcement des capacités. 2. Les allocations au titre du Fonds et les procédures de demande sont régies par la résolution n 134 adoptée par le Comité exécutif le 3 juillet Le Fonds élargi est opérationnel depuis le 1er janvier La présente note d orientation décrit les principales caractéristiques du mécanisme élargi et contient des indications pratiques relatives au fonctionnement et à la gestion du Fonds. Principales caractéristiques du Fonds de l OIM pour le développement 3. Le Fonds dispose de deux «lignes» de crédit distinctes. La deuxième ligne fonctionne globalement comme la première, à cette différence que les Etats Membres tombant sous le coup des dispositions de l'article 4 de la Constitution ne pourront pas bénéficier d un financement au titre de cette deuxième ligne de crédit 2. Par ailleurs, le plafond de financement par la deuxième ligne des projets nationaux et régionaux sera supérieur à celui de la première ligne de crédit, comme indiqué au paragraphe En 2013, les montants des financements disponibles pour le Fonds de l OIM pour le développement sont : Première ligne - 1,5 million de dollars E.-U. ; et Deuxième ligne - 7 millions de dollars E.-U. 1 Le Directeur général est invité à allouer un montant d un million quatre cent mille dollars des Etats- Unis, prélevé sur les revenus de soutien opérationnel, pour l'élaboration de projets de migration en faveur d'etats Membres en développement et d'etats Membres en transition, sur la base d'une distribution régionale équitable, sans préjudice des fonds déjà alloués à cet effet (première ligne de crédit). 25 % des revenus de soutien opérationnel (non compris l allocation pour les dépenses de sécurité) au-delà de l estimation de 20 millions de dollars E.-U. sera réservé au Fonds de l OIM pour le développement au titre du financement de la deuxième ligne. Le montant total mis à la disposition du Fonds de l OIM pour le développement (hormis les contributions volontaires directes) ne pourra pas dépasser le total des revenus divers (contributions sans affectation spéciale et intérêts créditeurs). 2 L article 4, paragraphe 1, de la Constitution dispose que, «si un État membre ne remplit pas ses obligations financières à l'égard de l'organisation pendant deux exercices financiers consécutifs, le Conseil peut, par une décision prise à la majorité des deux tiers, suspendre le droit de vote et tout ou partie des services dont cet État membre bénéficie». La résolution n 1150 (XCIII) approuve le document de stratégie de l OIM, qui dispose que «l accès au financement par la deuxième ligne de crédit sera lié à la situation des États demandeurs au plan de leurs contributions assignées, et [que] ceux d entre eux qui seraient visés par les dispositions de l article 4 ne pourront en bénéficier».

2 5. La répartition équitable des fonds entre les régions demeure un principe de gestion fondamental qui s applique à l examen de toute demande de financement au titre du Fonds pour le développement. Bénéficiaires 6. Les bénéficiaires du Fonds de l OIM pour le développement sont les Etats Membres de l OIM en développement et ceux dont l économie est en transition. Sont concernés les Etats Membres figurant sur la version la plus récente de la liste des pays établie par la Banque mondiale, qui couvre un éventail allant des pays à faible revenu à ceux dont le revenu s inscrit dans une fourchette moyenne supérieure. Si des pays figurant sur la liste de la Banque mondiale et répondant de ce fait aux conditions d admissibilité adhèrent à l Union européenne, ils ne peuvent plus prétendre au bénéfice du Fonds pour le développement. Le retrait volontaire de la liste des bénéficiaires potentiels du Fonds est une option qui reste ouverte à tout Etat Membre remplissant les conditions d admissibilité. 7. Sont admis à bénéficier d un financement : Première ligne : tous les Etats Membres remplissant les conditions requises peuvent soumettre des demandes de financement ou être bénéficiaires de projets financés au titre du Fonds ; Deuxième ligne : tous les Etats Membres remplissant les conditions requises qui ne tombent pas sous le coup de l article 4 de la Constitution de l OIM peuvent soumettre des demandes de financement ou être bénéficiaires de projets financés au titre du Fonds. 8. S agissant des projets régionaux, les Etats non membres de l OIM figurent parmi les bénéficiaires potentiels, à condition que la majorité des bénéficiaires soient des Etats Membres remplissant les conditions requises. 9. Les Etats non membres de l OIM ne sont pas admis à soumettre directement une demande de financement au titre du Fonds. Types de projets pouvant bénéficier d un financement au titre du Fonds de l OIM pour le développement 10. La priorité est donnée aux projets de renforcement des capacités dans les différents domaines d activité de l OIM, y compris les travaux de recherche et les études de faisabilité s y rapportant.

3 11. Les projets nationaux et régionaux peuvent faire l objet d un financement au titre du Fonds. 12. Les projets offrant de bonnes perspectives de financement futur et ceux qui assurent un cofinancement ou apportent des crédits-relais sont favorisés. 13. Les types d activités ci-après sont exclues d un financement par le Fonds de l OIM pour le développement : a) Les mouvements : activités encadrées par la Division des réinstallations et de la gestion des mouvements de l OIM, y compris les programmes traditionnels de transport et de réinstallation de réfugiés et de migrants de l OIM. b) Les situations d urgence : activités encadrées par le Département des opérations et des situations d urgence de l OIM, comme celles engagées en réponse au tremblement de terre en Haïti en c) Les grandes conférences et autres manifestations similaires s inscrivant dans le prolongement de processus de dialogue permanents et d activités déjà bien établies. Cependant, les conférences et manifestations similaires susceptibles de favoriser le lancement de nouveaux processus régionaux, l élargissement de la portée géographique des activités ou le renforcement de la planification et de l exécution conjointes des programmes par l OIM et les Etats Membres ne sont pas exclues. d) Les projets destinés principalement à couvrir les dépenses administratives et de personnel de l OIM, notamment ceux visant expressément à ouvrir un bureau extérieur de l Organisation. Les dépenses administratives et de personnel de l OIM peuvent toutefois être inscrites au budget relatif à la mise en œuvre des projets conformément aux directives relatives à l élaboration des projets de l OIM, dans la limite de 30 % du montant total du budget du projet. e) Les programmes de retour volontaire assisté, sauf s ils font une large place au renforcement des capacités nationales, en complément du volet «retour». Niveaux de financement 14. Les financements accordés sont plafonnés comme suit : Première ligne de crédit : dollars E.-U. pour les projets nationaux et régionaux. Des augmentations exceptionnelles pour des projets régionaux continueront à être considérées jusqu'à dollars E.-U. ;

4 Deuxième ligne de crédit : dollars E.-U. pour les projets nationaux, et dollars E.-U. pour les projets régionaux. Les demandes de financement supérieures à ces plafonds ne seront pas prises en considération. Durée des projets 15. La durée maximale des projets financés au titre de la première ligne sera de 12 mois. La durée maximale des projets financés au titre de la deuxième ligne sera de 24 mois. Procédure de soumission des demandes de financement 16. Les projets à financer peuvent être soumis pour examen par le gouvernement de tout Etat Membre remplissant les conditions requises, y compris par sa mission permanente à Genève. 17. Ils peuvent aussi être présentés par un bureau extérieur de l OIM, ou par un département du Siège de l Organisation. 18. Tous les projets sont transmis aux missions de l OIM participantes pour coordination et appui. 19. Toutes les demandes de financement au titre du Fonds, y compris celles présentées par les missions permanentes à Genève, doivent être appuyées et avalisées par une demande écrite émanant de la capitale de l Etat Membre concerné. Dans le cas des projets régionaux, la proposition doit être avalisée par au moins deux Etats Membres remplissant les conditions requises et bénéficiaires. S agissant des projets régionaux intéressant un grand nombre d Etats Membres, les administrateurs du Fonds peuvent demander que des lettres de soutien supplémentaires leur soient adressées par la majorité des Etats Membres remplissant les conditions requises et bénéficiaires, ainsi qu un complément d information sur les effets directs et l impact attendus. Ces lettres de soutien doivent prendre la forme d un courrier adressé à l OIM par les services de l Etat chargés de la coopération, qui doit citer le projet considéré et faire expressément référence au Fonds 3. Les gouvernements sont tenus d affecter au projet, avant sa mise en œuvre, un point focal en indiquant ses coordonnées (adresse, numéro de téléphone). 20. Les projets doivent être présentés à l aide du modèle du Fonds de l OIM pour le développement 4, et être assortis de budgets complets, dans lesquels les dépenses 3 4

5 administratives et de personnel ne doivent pas représenter plus de 30 % du budget total. Conformément au Manuel des projets de l OIM, les projets doivent également être approuvés par le Bureau régional concerné et, dans certains cas, par le département compétent du Siège 5. Les projets peuvent aussi être examinés et approuvés par la division ou le département compétent du Siège avant d être soumis pour examen final aux administrateurs du Fonds. 21. Au moins cinq pour cent (5 %) du budget du projet doit être réservé pour des activités se rapportant aux sexospécificités, et celles-ci doivent figurer dans la matrice des résultats. Prière de se référer au Manuel des projets de l OIM ou de contacter l Unité des questions de sexospécificité pour plus d informations. 22. Les Etats Membres remplissant les conditions requises ne sont pas tenus de préparer un descriptif de projet. Ils peuvent se contenter d exposer ou de transmettre leurs domaines d intérêt aux bureaux extérieurs de l OIM les plus proches, ou au Siège de l Organisation. Le service compétent de l OIM se charge ensuite, en concertation avec l Etat concerné, d élaborer et de finaliser le descriptif et la conception du projet. 23. Les demandes d information et de financement peuvent être adressées à tout moment de l année dans l une ou l autre des trois langues officielles de l Organisation. Les administrateurs du Fonds de l OIM pour le développement imposent des délais pour la présentation des demandes régionales. Cette mesure permet d améliorer la planification des sorties de fonds pour des initiatives régionales et des priorités nationales. Ces délais sont les suivants : 1 er délai : 15 mars e délai : 30 juin Les demandes de financement doivent préciser si celui-ci est sollicité au titre de la première ou de la deuxième ligne de crédit. En l absence cette précision, les administrateurs du Fonds détermineront la ligne de crédit à appliquer en fonction du montant de financement demandé, de la durée envisagée du projet, et des fonds disponibles. Il convient de noter que si les demandes incomplètes ne sont pas prises en considération, les demandes rejetées faute de fonds suffisants peuvent, quant à elles, être réexaminées aux fins de financement ultérieurement. 25. Les demandeurs sont vivement encouragés à se mettre en relation avec les administrateurs du Fonds de l OIM pour le développement avant de concevoir un projet pour éviter de susciter chez les interlocuteurs gouvernementaux des attentes risquant d être déçues si les fonds sont indisponibles ou si une mesure ne remplit pas les conditions requises. 5 Manuel des projets Module 3

6

7 Critères et considérations relatifs au traitement des demandes de financement au titre du Fonds de l OIM pour le développement 26. Outre les aspects précités, les demandes de financement au titre du Fonds doivent être examinées à la lumière des considérations suivantes : Première ligne de crédit 27. Les projets de suivi s inscrivant dans le prolongement de projets financés au titre du Fonds (première ligne de crédit) ne pourront bénéficier d un financement supplémentaire au titre de la première ligne. Deuxième ligne de crédit 28. Etant donné que les demandes de financement au titre de la deuxième ligne sont susceptibles d excéder le montant disponible, les éléments suivants seront pris en considération : Les antécédents de financements accordés par le Fonds aux Etats Membres ; Les efforts avérés déployés par les bureaux de l OIM ou les Etats Membres intéressés pour obtenir des financements conventionnels de la part de bailleurs de fonds seront examinés favorablement, de même que tout autre élément attestant que des bailleurs de fonds seraient susceptibles par la suite de s intéresser au projet ou de le financer ; Le degré de participation active des Etats Membres intéressés à l initiative/au projet considéré et du soutien qu ils lui apportent ; Un projet de suivi prolongeant un projet ayant bénéficié du Fonds (première ligne de crédit) pourra être mis au bénéfice de la deuxième ligne (comme indiqué dans le document de stratégie de l OIM approuvé par la résolution n 1150 (XCIII)). 29. Dans l éventualité où une demande de financement concernant une région donnée excéderait le montant des financements disponibles, les administrateurs du Fonds consulteront les autorités nationales et les bureaux extérieurs de l OIM concernés afin de regrouper et de hiérarchiser les demandes de financement au regard des considérations ci-dessus.

8 Allocation des fonds en En ce qui concerne les projets nationaux, la sélection et l allocation de fonds se feront tout au long de l année, sous réserve de la disponibilité des fonds. Les demandes de financement pour des projets régionaux sont assujetties aux délais stipulés au paragraphe 22. Suivi des projets, établissement de rapports et gestion 31. Les projets financés au titre du Fonds de l OIM pour le développement sont gérés par les bureaux extérieurs de l OIM responsables ou, à titre exceptionnel, par le service compétent du Siège de l Organisation, en coordination avec les interlocuteurs gouvernementaux appropriés de l Etat Membre bénéficiaire. L OIM inscrit les propositions de financement par le Fonds de l OIM pour le développement dans ses procédures habituelles de suivi des projets. 32. Des rapports d activité réguliers, y compris des rapports financiers, doivent être établis selon la procédure mise en place à cette fin à l OIM. Il appartient aux administrateurs de projet de veiller à ce que toute modification apportée aux objectifs et au budget d un projet soit décidée en concertation avec les responsables gouvernementaux du projet et les bureaux régionaux concernés. Toute demande visant à prolonger un projet et à modifier son budget doit être soumise pour évaluation et validation 6 aux administrateurs du Fonds (après autorisation du Bureau régional), dans les meilleurs délais et au plus tard un mois avant la date d achèvement du projet convenue en dernier lieu. 33. Dans le cas des projets d une durée de 12 mois et plus (prolongements compris), un rapport descriptif et financier intérimaire doit être établi tous les six mois (il doit être remis dans les six semaines suivant la période sur laquelle porte le rapport intérimaire) à l aide des modèles correspondants établis par le Fonds de l OIM pour le développement, et un rapport descriptif et financier final dans les trois mois suivant l achèvement du projet. Les projets d une durée inférieure à 12 mois ne doivent faire l objet d un rapport intérimaire que s ils sont prolongés et couvrent au total une période de 12 mois ou plus, si les administrateurs du Fonds le jugent nécessaire Lorsqu un projet doit être prolongé de 3 mois ou plus au-delà du terme, les gouvernements intéressés doivent présenter une demande écrite chaque fois qu une nouvelle prolongation est demandée. 35. Les administrateurs du Fonds examineront le rapport descriptif dûment approuvé par le Bureau régional et procèderont à un premier examen du rapport financier (voir la liste de vérification concernant les rapports financiers du Fonds de l OIM pour le

9 développement) avant que les Services comptables régionaux (RAS) ne donnent leur approbation. Les rapports financiers doivent faire état des dépenses de fonctionnement ventilées par activités opérationnelles clés/structure du code du projet, afin de concorder avec les catégories budgétaires du budget initial ou du budget révisé approuvé. Après que les services comptables régionaux (RAS) ont approuvé le rapport financier, les rapports doivent être envoyés au Fonds de l OIM pour le développement et, en copie, à l Unité d information sur les projets (PIU). Lors de l établissement du rapport descriptif final, il est impératif de compléter le formulaire d évaluation (avant-dernière partie du modèle de rapport descriptif du Fonds de l OIM pour le développement). A l achèvement du projet, le Fonds de l OIM pour le développement communique les rapports descriptifs et financiers finals aux missions permanentes intéressées à Genève. Il appartient aux bureaux extérieurs de l OIM de transmettre aux interlocuteurs gouvernementaux les informations et les rapports sur les projets. 36. Les administrateurs du Fonds de l OIM pour le développement examinent et suivent les projets. Il est important que le chargé de projet ou le bureau extérieur chargé de la gestion du projet veille à ce que seules les dépenses afférentes au projet soient portées en compte. Toutes les dépenses doivent être imputées sur la ligne budgétaire appropriée, conformément à la structure WBS établie (dépenses de personnel, dépenses administratives et dépenses de fonctionnement) et aux activités et budget approuvés du projet. Il convient d éviter d imputer au budget du projet des dépenses qui ne s y rapportent pas ou de transférer des dépenses et des recettes (autres contributions de donateurs), ou alors d en discuter au préalable avec les administrateurs du Fonds.

10 Liste des Etats Membres de l OIM remplissant les conditions ouvrant droit à un financement au titre du Fonds de l OIM pour le développement (première ligne de crédit), par région, 30 juin 2013 (Total : 111) Afrique Amérique latine et Caraïbes Asie 51 Membres (46 %) 25 Membres (22 %) 22 Membres (20%) Afrique du Sud Antigua-et-Barbuda Afghanistan Algérie Argentine Bangladesh Angola Belize Cambodge Bénin Bolivie (Etat plurinational de) Inde Botswana Brésil Iran (République islamique d ) Burkina Faso Chili Kazakhstan Burundi Colombie Kirghizistan Cameroun Costa Rica Maldives Cap-Vert El Salvador Micronésie Comores Equateur Mongolie Congo Guatemala Myanmar Côte d'ivoire Guyana Nauru Djibouti Haïti Népal Ethiopie Honduras Pakistan Egypte Jamaïque Papouasie-Nouvelle-Guinée Gabon Mexique Philippines Gambie Nicaragua Sri Lanka Ghana Panama Tadjikistan Guinée Paraguay Thaïlande Guinée-Bissau Pérou Timor-Leste Kenya République dominicaine Vanuatu Lesotho Saint-Vincent-et-les Grenadines Viet Nam Libéria Suriname Libye Uruguay Madagascar Venezuela (République bolivarienne du) Europe Malawi 11 Membres (10 %) Mali Maroc Albanie Maurice Arménie Mauritanie Azerbaïdjan Mozambique Bélarus Namibie Bosnie-Herzégovine Niger Géorgie Nigéria Monténégro Ouganda République de Moldova République centrafricaine Serbie République démocratique du Congo Turquie République-Unie de Tanzanie Ukraine Rwanda Sénégal Seychelles Moyen-Orient Sierra Leone 2 Membres (2 %) Somalie Soudan Jordanie Soudan du Sud Yémen Swaziland Tchad Togo Tunisie Zambie Zimbabwe

11 Liste des Etats Membres de l OIM remplissant les conditions ouvrant droit à un financement au titre du Fonds de l OIM pour le développement (deuxième ligne de crédit), par région, 30 juin 2013* (Total : 92) Afrique Amérique latine et Caraïbes Asie 38 Membres (41 %) 22 Membres (24 %) 19 Membres (21 %) Afrique du Sud Antigua-et-Barbuda Afghanistan Algérie Argentine Bangladesh Angola Belize Cambodge Bénin Chili Inde Botswana Colombie Kazakhstan Burkina Faso Costa Rica Maldives Cameroun El Salvador Micronésie Comores Equateur Mongolie Congo Guatemala Myanmar Côte d'ivoire Guyana Nauru Djibouti Haïti Pakistan Ethiopie Honduras Papouasie-Nouvelle-Guinée Egypte Jamaïque Philippines Ghana Mexique Sri Lanka Kenya Nicaragua Tadjikistan Lesotho Panama Thaïlande Libéria Paraguay Timor-Leste Libye Pérou Vanuatu Madagascar Saint-Vincent-et-les Grenadines Viet Nam Malawi Suriname Mali Uruguay Europe Maroc Venezuela (République bolivarienne du) 11 Membres (12 %) Maurice Mauritanie Albanie Mozambique Arménie Namibie Azerbaïdjan Nigéria Bélarus Ouganda Bosnie-Herzégovine République-Unie de Tanzanie Géorgie Rwanda Monténégro Seychelles République de Moldova Soudan du Sud Serbie Swaziland Turquie Tchad Ukraine Togo Tunisie Zambie Moyen-Orient Zimbabwe 2 Membres (2 %) Jordanie Yémen * Cette liste sera régulièrement actualisée compte tenu du paiement des contributions restant dues. * La date limite pour l établissement de la liste des Etats Membres remplissant les conditions requises pour bénéficier de la deuxième ligne de crédit (et pour l établissement du budget alloué à chaque région) est le 30 juin de chaque année. L Etat plurinational de Bolivie, la République islamique d Iran, le Népal et la Guinée ont eu le droit d être admis au bénéfice de la deuxième de crédit après le 30 juin 2013, après avoir été rayés de la liste des Etats Membres tombant sous le coup de l article 4 de la Constitution.

NOTE D ORIENTATION 2015

NOTE D ORIENTATION 2015 NOTE D ORIENTATION 2015 Introduction 1. Le Fonds de l OIM pour le développement, créé en 2001, vient en aide aux Etats Membres en développement et à ceux dont l économie est en transition en vue de l élaboration

Plus en détail

ANNEXE État des ratifications au 1 er janvier 2015

ANNEXE État des ratifications au 1 er janvier 2015 ANNEXE État des ratifications au 1 er janvier 2015 A. Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l enseignement (Paris, le 14 décembre 1960) Groupe I (Parties à la Convention

Plus en détail

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES Voici trois tableaux présentant la concurrence sur les ARV dans les pays pauvres : Tableau 1 : Ratio et taux de concurrence

Plus en détail

Durée du congé de maternité

Durée du congé de maternité Durée du congé de maternité Source: Toutes les données contenues dans les graphiques sont issues de la Base de donnée sur les lois des conditions de travail et d emploi du BIT Protection de la maternité":

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

Fonds pour l environnement mondial COÛT ADMINISTRATIF DU PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES DU CONSEIL

Fonds pour l environnement mondial COÛT ADMINISTRATIF DU PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES DU CONSEIL Fonds pour l environnement mondial Conseil du FEM 8-10 novembre 2005 GEF/C.27/8 30 septembre 2005 Point 12 a) de l ordre du jour COÛT ADMINISTRATIF DU PROGRAMME D AIDE AUX MEMBRES DU CONSEIL Décision recommandée

Plus en détail

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1.

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale et pays dont les ressortissants en sont exemptés A. Liste des pays tiers dont les ressortissants

Plus en détail

Convention internationale sur lʼélimination de toutes les formes de discrimination raciale (CIEDR), 1966

Convention internationale sur lʼélimination de toutes les formes de discrimination raciale (CIEDR), 1966 Convention internationale sur lʼélimination de toutes les formes de discrimination raciale (CIEDR), 1966 (voir significations des couleurs et des dates en fin de tableau) CIEDR Afghanistan 6 juillet 1983

Plus en détail

Provisions 25 50 Départ personnel, congé, mauvaise créance Autres 5 9 Divers Total 345 459

Provisions 25 50 Départ personnel, congé, mauvaise créance Autres 5 9 Divers Total 345 459 CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 49 e Réunion du Comité permanent Punta del Este, Uruguay, 1 er juin 2015 SC49 03 Surplus de fonds administratifs 2014, état du financement des délégués

Plus en détail

Tableau récapitulant au 10 octobre 2014 l'état de la Convention et des accords y relatifs

Tableau récapitulant au 10 octobre 2014 l'état de la Convention et des accords y relatifs Information concernant l état de la Convention, de l'accord relatif à l'application de la Partie XI de la Convention et de l Accord aux fins de l'application des dispositions de la Convention relatives

Plus en détail

Personnel de santé, infrastructures sanitaires et médicaments essentiels

Personnel de santé, infrastructures sanitaires et médicaments essentiels Personnel de santé, infrastructures sanitaires et médicaments essentiels Les Etats doivent absolument avoir accès à des données sur les ressources à la disposition des systèmes de santé pour déterminer

Plus en détail

État de la Convention internationale sur l élimination de toutes les formes de discrimination raciale

État de la Convention internationale sur l élimination de toutes les formes de discrimination raciale Nations Unies A/63/473 Assemblée générale Distr. générale 8 octobre 2008 Français Original : anglais Soixante-troisième session Point 62 a) de l ordre du jour Élimination du racisme et de la discrimination

Plus en détail

Liste des pays soumis ou non à l obligation de visa pour entrer en République fédérale d Allemagne

Liste des pays soumis ou non à l obligation de visa pour entrer en République fédérale d Allemagne Liste des pays soumis ou non à l obligation de visa pour entrer en République fédérale d Allemagne États Afghanistan Afrique du Sud Albanie (5) Algérie Andorre (4) Angola Antigua-et-Barbuda Arabie saoudite

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE À L'AVIATION CIVILE INTERNATIONALE SIGNÉE À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 (Mise à jour au 11 octobre 2011)

CONVENTION RELATIVE À L'AVIATION CIVILE INTERNATIONALE SIGNÉE À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 (Mise à jour au 11 octobre 2011) CONVENTION RELATIVE À L'AVIATION CIVILE INTERNATIONALE SIGNÉE À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 (Mise à jour au 11 octobre 2011) Entrée en vigueur : La Convention est entrée en vigueur le 4 avril 1947. Situation

Plus en détail

Groupements géographiques 1

Groupements géographiques 1 ANNEXE 2 Groupements de pays utilisés dans cette évaluation Groupements géographiques 1 Continent Région Sous-région Pays et territoires inclus dans cette évaluation Afrique Afrique du Sud, Algérie, Angola,

Plus en détail

Produits des privatisations (Millions de dollars de 1995) Dépenses de l'administration centrale (% du PIB)

Produits des privatisations (Millions de dollars de 1995) Dépenses de l'administration centrale (% du PIB) Dépenses de l'administration centrale Part du PIB (%) Entreprises d'état Part de intérieur brut (%) Produits des privatisations ( de 1995) Dépenses militaires Commerce (% du PIB à la PPA) Flux nets de

Plus en détail

C/106/17. Original : anglais 6 octobre 2015 CONSEIL. Cent sixième session REACTUALISATION SUCCINCTE

C/106/17. Original : anglais 6 octobre 2015 CONSEIL. Cent sixième session REACTUALISATION SUCCINCTE Original : anglais 6 octobre 2015 CONSEIL Cent sixième session REACTUALISATION SUCCINCTE DU PROGRAMME ET BUDGET POUR 2015 TABLE DES MATIERES Introduction.... 1 Tableaux synoptiques...... 2 PARTIE I ADMINISTRATION..

Plus en détail

FÊTES NATIONALES Janvier Février Mars

FÊTES NATIONALES Janvier Février Mars FÊTES NATIONALES Janvier 1 er Andorre Fête de l'indépendance 1 er Cuba Fête de la libération 1 er Haïti Fête de l'indépendance (1804) 1 er Soudan Fête nationale 4 Myanmar Fête de l'indépendance (1948)

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 10 avril 2014 fixant les temps de séjour ouvrant droit à prise en charge des

Plus en détail

A) Liste des pays tiers dont les ressortissants sont soumis à l'obligation de visa pour franchir les frontières extérieures. 1.

A) Liste des pays tiers dont les ressortissants sont soumis à l'obligation de visa pour franchir les frontières extérieures. 1. Lists of third countries whose nationals must be in possession of visas when crossing the external borders and of those whose nationals are exempt from that requirement A) Liste des pays tiers dont les

Plus en détail

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE STR DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE Directives pour l Amérique du Nord et les Caraïbes Nombre minimum de propriétés Les groupes de compétiteurs doivent inclure

Plus en détail

Fiche de synthèse sur Le Protocole de Montréal (mise à jour effectuée le 8 août 2005)

Fiche de synthèse sur Le Protocole de Montréal (mise à jour effectuée le 8 août 2005) INSTITUT INTERNATIONAL DU FROID Organisation intergouvernementale pour le développement du froid INTERNATIONAL INSTITUTE OF REFRIGERATION Intergovernmental organization for the development of refrigeration

Plus en détail

- 9-3. Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques

- 9-3. Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques - 9-3. de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques ) Situation le 27 novembre 2015 Date à laquelle l Acte 1 de la le plus récent Afrique du Sud... 3 octobre 1928 Bruxelles: 1 er août

Plus en détail

Amendement au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d ozone

Amendement au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d ozone Texte original Amendement au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d ozone 0.814.021.3 Conclu à Montréal le 17 septembre 1997 Approuvé par l Assemblée fédérale le 6

Plus en détail

COOPÉRATION SUD-SUD DANS LE DOMAINE DES ACCORDS INTERNATIONAUX D'INVESTISSEMENT

COOPÉRATION SUD-SUD DANS LE DOMAINE DES ACCORDS INTERNATIONAUX D'INVESTISSEMENT UNCTAD/ITE/IIT/2005/3 CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE COMMERCE ET LE DÉVELOPPEMENT Genève COOPÉRATION SUD-SUD DANS LE DOMAINE DES ACCORDS INTERNATIONAUX D'INVESTISSEMENT Études de la CNUCED sur les

Plus en détail

Couverture des frais de voyage proposée aux Parties à la Convention-cadre de l OMS

Couverture des frais de voyage proposée aux Parties à la Convention-cadre de l OMS Conférence des Parties à la Convention-cadre de l OMS pour la lutte antitabac Sixième session Moscou (Fédération de Russie), 13-18 octobre 2014 Point 6.4 de l ordre du jour provisoire FCTC/COP/6/INF.DOC./2

Plus en détail

1 Indicateur du développement humain

1 Indicateur du développement humain 1 Indicateur du développement humain MESURER LE DÉVELOPPEMENT HUMAIN : ACCROÎTRE LES CHOIX... Taux Taux brut de Différence de d alpha- scolarisation Valeur de classement Espérance bétisation combiné (du

Plus en détail

Berne, les 9 et 10 novembre 2010 (de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 à 18 heures), salle Heinrich von Stephan. Prendre note du présent document.

Berne, les 9 et 10 novembre 2010 (de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 à 18 heures), salle Heinrich von Stephan. Prendre note du présent document. UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE CA C 3 2010.1 Doc 23 CONSEIL D'ADMINISTRATION Commission 3 (Finances et administration) Comptabilité Berne, les 9 et 10 novembre 2010 (de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 à 18 heures),

Plus en détail

DROITS DE L ENFANT, NOTAMMENT ETAT DE LA CONVENTION RELATIVE AUX DROITS DE L ENFANT. Rapport du Secrétaire général

DROITS DE L ENFANT, NOTAMMENT ETAT DE LA CONVENTION RELATIVE AUX DROITS DE L ENFANT. Rapport du Secrétaire général Distr. GENERALE E/CN.4/1994/83 30 novembre 1993 FRANCAIS Original : ANGLAIS COMMISSION DES DROITS DE L HOMME Cinquantième session Point 22 a) de l ordre du jour provisoire DROITS DE L ENFANT, NOTAMMENT

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 22 octobre 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS CONFÉRENCE DES PARTIES Première session extraordinaire New York, 26 novembre 2007

Plus en détail

CONVENTION POUR LA RÉPRESSION D ACTES ILLICITES DIRIGÉS CONTRE LA SÉCURITÉ DE L AVIATION CIVILE SIGNÉE À MONTRÉAL LE 23 SEPTEMBRE 1971

CONVENTION POUR LA RÉPRESSION D ACTES ILLICITES DIRIGÉS CONTRE LA SÉCURITÉ DE L AVIATION CIVILE SIGNÉE À MONTRÉAL LE 23 SEPTEMBRE 1971 État CONVENTION POUR LA RÉPRESSION D ACTES ILLICITES DIRIGÉS CONTRE LA SÉCURITÉ DE L AVIATION CIVILE SIGNÉE À MONTRÉAL LE 23 SEPTEMBRE 1971 Entrée en vigueur : La Convention est entrée en vigueur le 26

Plus en détail

PRESENTATION. La Fabrique des Cinémas du Monde au Festival de Cannes - 8ème édition

PRESENTATION. La Fabrique des Cinémas du Monde au Festival de Cannes - 8ème édition PRESENTATION La Fabrique des Cinémas du Monde au Festival de Cannes - 8ème édition La Fabrique des Cinémas du Monde est un programme développé par l Institut français pour favoriser l émergence de la jeune

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 26 mars 2015 fixant par pays et par groupe les taux de l indemnité d expatriation,

Plus en détail

ACCORDS MULTILATÉRAUX

ACCORDS MULTILATÉRAUX ACCORDS MULTILATÉRAUX Accord relatif à l échange d informations sur la surveillance radiologique en Europe du Nord (2001) Cet Accord a été conclu par l Allemagne, le Danemark, l Estonie, la Finlande, l

Plus en détail

only ORANGE SRR non bloqué (mode libre)

only ORANGE SRR non bloqué (mode libre) Tableau de synthèse Comparatif Roaming Réunion 214 pays pour les forfaits non bloqués et 158 pays (voix et SMS) pour les forfaits bloqués. Offres soumises à conditions au 15/10/2012. Nécessite un mobile

Plus en détail

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala.

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala. Le Canada est un pays situé dans l hémisphère Nord. Il fait partie du continent américain. C est le plus grand pays au monde. Son voisin du sud sont les États-Unis. Les États-Unis est un pays situé sur

Plus en détail

Profils tarifaires dans le monde

Profils tarifaires dans le monde Profils tarifaires dans le monde Droits NPF Appliqués 0

Plus en détail

LISTE DE PRIX TÉLÉCOMMUNICATIONS VoIP Etat septembre 2014 (en CHF inclus TVA)

LISTE DE PRIX TÉLÉCOMMUNICATIONS VoIP Etat septembre 2014 (en CHF inclus TVA) Page 1 de 5 Suisse Sous réserve d'erreurs ou d'omissions Witecom à Witecom 0.00 00 Arrondi du prix final au centime supérieur CH Fixe 0.03 CH Swisscom Mobile 0.25 Pas de frais d'établissement de la CH

Plus en détail

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international.

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international. DES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. REUTERS/ANDY GAO Registre international Registre international Amérique du Nord Bermudes Canada Mexique États-Unis : Marques fédérales, Marques d État Amérique

Plus en détail

CONSEIL. Cent cinquante et unième session. Rome, 23-27 mars 2015. État des contributions courantes et des arriérés au 16 mars 2015

CONSEIL. Cent cinquante et unième session. Rome, 23-27 mars 2015. État des contributions courantes et des arriérés au 16 mars 2015 Mars 2015 CL 151/LIM/2 Rev.1 F CONSEIL Cent cinquante et unième session Rome, 23-27 mars 2015 État des contributions courantes et des arriérés au 16 mars 2015 Résumé Le présent document fait le point de

Plus en détail

Point 6a de l ordre du jour CX/EXEC 12/66/6

Point 6a de l ordre du jour CX/EXEC 12/66/6 F Point 6a de l ordre du jour CX/EXEC 12/66/6 PROGRAMME MIXTE FAO/OMS SUR LES NORMES ALIMENTAIRES COMITÉ EXÉCUTIF DE LA COMMISSION DU CODEX ALIMENTARIUS Soixante-sixième session Siège de l OMS, Genève

Plus en détail

Barème des quotes-parts pour les contributions des États Membres au budget ordinaire en 2013

Barème des quotes-parts pour les contributions des États Membres au budget ordinaire en 2013 L atome pour la paix Conférence générale GC(56)/12 25 juillet 2012 Distribution générale Français Original : Anglais Cinquante-cinquième session ordinaire Point 12 de l ordre du jour provisoire (GC(56)/1

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 14 du 26 mars 2015 TEXTE SIGNALE

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 14 du 26 mars 2015 TEXTE SIGNALE BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 14 du 26 mars 2015 TEXTE SIGNALE ARRÊTÉ fixant les temps de séjour ouvrant droit à prise en charge des frais occasionnés par un voyage de congé annuel

Plus en détail

0.10 1.99. Prix du fournisseur Prix du fournisseur 1.00 1.20. incl. 8% TVA. Frais uniques. chf

0.10 1.99. Prix du fournisseur Prix du fournisseur 1.00 1.20. incl. 8% TVA. Frais uniques. chf incl. 8% TVA Frais uniques Frais de location Internet-Box Frais de location TV-Box Frais d envoi par commande 49.- 29.- 9.- Tarifs Fix (par minute) En Suisse À l international Groupe 1 Groupe 2 Groupe

Plus en détail

(13-2635) Page: 1/6 NOTE AUX DÉLÉGATIONS INFORMATIONS CONCERNANT LES VISAS

(13-2635) Page: 1/6 NOTE AUX DÉLÉGATIONS INFORMATIONS CONCERNANT LES VISAS 21 mai 2013 (13-2635) Page: 1/6 Conférence ministérielle Neuvième session Bali, 3-6 décembre 2013 Original: anglais NOTE AUX DÉLÉGATIONS INFORMATIONS CONCERNANT LES VISAS Veuillez trouver ci-après une

Plus en détail

CAF AFRICAN QUALIFIERS 2015

CAF AFRICAN QUALIFIERS 2015 CAF AFRICAN QUALIFIERS 0 PRÉSENTATION CAF AFRICAN QUALIFIERS 0 CAF AFRICAN QUALIFIERS 0 TOURS PRÉLIMINAIRES ER TOUR Equipe Match Equipe Aller Retour Liberia Lesotho 0 0 Kenya Comores 0 Madagascar Ouganda

Plus en détail

(13-4875) Page: 1/6 DOCUMENT DE TRAVAIL DE BASE ÉTABLI PAR LE SECRÉTARIAT

(13-4875) Page: 1/6 DOCUMENT DE TRAVAIL DE BASE ÉTABLI PAR LE SECRÉTARIAT 16 septembre 2013 (13-4875) Page: 1/6 Comité de l'évaluation en douane DIX-NEUVIÈME EXAMEN ANNUEL DE LA MISE EN ŒUVRE ET DU FONCTIONNEMENT DE L'ACCORD SUR LA MISE EN ŒUVRE DE L'ARTICLE VII DE L'ACCORD

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

Statistiques. Statistiques économiques et sociales mondiales en rapport avec le bien-être des enfants.

Statistiques. Statistiques économiques et sociales mondiales en rapport avec le bien-être des enfants. Statistiques Statistiques économiques et sociales mondiales en rapport avec le bien-être des enfants. NOTE GÉNÉRALE SUR LES DONNÉES PAGE 76 EXPLICATION DES SIGNES PAGE 76 CLASSEMENT DES PAYS SELON LEUR

Plus en détail

Rapport mondial de suivi sur l éducation pour tous

Rapport mondial de suivi sur l éducation pour tous 0 Rapport mondial de suivi sur l éducation pour tous Sergey Maximishin/Panos Une classe du village géorgien de Zartsem, en Ossétie du Sud, dévastée durant la guerre d août. 98 TABLEAUX STATISTIQUES Tableaux

Plus en détail

Mortalité par cause spécifique et morbidité

Mortalité par cause spécifique et morbidité par cause spécifique et morbidité Sur 10 décès qui se produisent dans le monde, 6 sont dus à des non, 3 à des pathologies, génésiques ou nutritionnelles et 1 résulte de. De nombreux pays en développement

Plus en détail

Prix mobiles Proximus (cartes prépayées)

Prix mobiles Proximus (cartes prépayées) Prix mobiles Proximus (cartes prépayées) 01/07/2015 Les prix repris dans les tableaux ci-dessous sont exprimés TVA incl. en EUR/min, EUR/SMS, EUR/MB et EUR/MMS. A Appel émis SMS émis MMS Pays de l'union

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES LA FABRIQUE DES CINEMAS DU MONDE EDITION 2012

APPEL A CANDIDATURES LA FABRIQUE DES CINEMAS DU MONDE EDITION 2012 APPEL A CANDIDATURES LA FABRIQUE DES CINEMAS DU MONDE EDITION 2012 1) LA FABRIQUE DES CINEMAS DU MONDE 1. PRESENTATION DU PROGRAMME 08/11/2011 La Fabrique des Cinémas du Monde est composée de jeunes talents

Plus en détail

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU DECEMBRE 2012, N 22 Ce bulletin d information présente les dernières données de l ISU sur la science et la technologie disponibles en octobre

Plus en détail

TARIFS VOIP A LA MINUTES

TARIFS VOIP A LA MINUTES TARIFS VOIP A LA MINUTES Tarif vers mobiles France : 0,14 HT/min vers tous les Gsm en France 24h/24 & 7j/7. Afghanistan Afrique du Sud Albanie Algérie Allemagne Andorre Angola Anguilla Antarctique Antigua

Plus en détail

Appel à propositions 2015 Programme Erasmus+

Appel à propositions 2015 Programme Erasmus+ Appel à propositions 2015 Programme Erasmus+ Dispositions financières applicables au Luxembourg dans le cadre de l appel 2015 Le «Guide 2015 du Programme Erasmus +» définit les dispositions financières

Plus en détail

Association Internationale des Spécialistes de l Information Agricole (IAALD Groupe Afrique) REGLEMENT INTERIEUR

Association Internationale des Spécialistes de l Information Agricole (IAALD Groupe Afrique) REGLEMENT INTERIEUR Association Internationale des Spécialistes de l Information Agricole (IAALD Groupe Afrique) Article 1 : NOM REGLEMENT INTERIEUR Article 1.1 : Le nom de l organisation est «l IAALD Groupe Afrique», ci-dessous

Plus en détail

POLITIQUE DE BOURSE POUR LES STAGES NON RÉMUNÉRÉS

POLITIQUE DE BOURSE POUR LES STAGES NON RÉMUNÉRÉS POLITIQUE DE BOURSE POUR LES STAGES NON RÉMUNÉRÉS Préambule L AEENAP a pour mission de soutenir ses membres dans la réalisation de leur projet d études. La bourse pour stage non-rémunéré a été instituée

Plus en détail

Troisième partie ANNEXE STATISTIQUE

Troisième partie ANNEXE STATISTIQUE Troisième partie ANNEXE STATISTIQUE Troisième partie A N N e x e s t a t i s t i Q u e 99 Notes relatives aux tableaux annexes Signes conventionnels On trouvera, dans les tableaux, les signes conventionnels

Plus en détail

Moyens de locomotion Les bébés En vacance Les sports

Moyens de locomotion Les bébés En vacance Les sports Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 L alphabet L alphabet Quelques sons Les chiffres en lettres +, -, x, : Tableau vierge

Plus en détail

LA CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) Cinquième Session de la Conférence des Parties contractantes Kushiro, Japon, 9-16 juin 1993

LA CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) Cinquième Session de la Conférence des Parties contractantes Kushiro, Japon, 9-16 juin 1993 LA CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) Cinquième Session de la Conférence des Parties contractantes Kushiro, Japon, 9-16 juin 1993 RESOLUTION 5.2 : SUR LES QUESTIONS FINANCIERES ET BUDGETAIRES

Plus en détail

Bonn, Allemagne, 14-15 octobre 2015 EXÉCUTION DU BUDGET DE LA CMS AU COURS DE LA PÉRIODE DE JANVIER À AOÛT 2015

Bonn, Allemagne, 14-15 octobre 2015 EXÉCUTION DU BUDGET DE LA CMS AU COURS DE LA PÉRIODE DE JANVIER À AOÛT 2015 Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage Secrétariat assuré par le Programme des Nations Unies pour l Environnement 44 ème Réunion du Comité Permanent Bonn,

Plus en détail

LE MINISTRE DE L INTÉRIEUR

LE MINISTRE DE L INTÉRIEUR DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES ET DES AFFAIRES JURIDIQUES SOUS-DIRECTION DES ETRANGERS ET DE LA CIRCULATION TRANSFRONTIERE Bureau de la circulation transfrontière et des visas DLPAJ/ECT/2 B/AB/N Paris;

Plus en détail

Destination Tarifs Fixe Tarifs mobile Exception

Destination Tarifs Fixe Tarifs mobile Exception Tarifs Téléphonique (26/12/2013) - Page 1/5 Acores 0 /mn 0,22 /mn Afghanistan 0,49 /mn 0,49 /mn Afrique du Sud 0 /mn 0,34 /mn Alaska 0 /mn 0 /mn Albanie 0 /mn 0,34 /mn Algérie 0 /mn 0,64 /mn Au delà de

Plus en détail

Appel vers un numéro de GSM

Appel vers un numéro de GSM Afghanistan 2,20 2,20 0,40 Afrique du Sud 2,20 2,20 0,40 Albanie 2,20 2,20 0,40 Algérie 2,20 2,20 0,40 Allemagne 1,05 0,75 0,40 Andorre 1,05 0,75 0,40 Angola 2,20 2,20 0,40 Anguilla 2,20 2,20 0,40 Antigua-et-Barbuda

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l environnement. Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture

Programme des Nations Unies pour l environnement. Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture NATIONS UNIES UNEP/FAO/RC/COP.4/22 RC Distr. : Générale 22 mai 2008 Programme des Nations Unies pour l environnement Français Original : Anglais Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 28 septembre 2015 fixant par pays et par groupe les taux de l indemnité d expatriation,

Plus en détail

Directeur, Division de la société de l'information Secteur de la communication et de l'information CI-335 (D-1)

Directeur, Division de la société de l'information Secteur de la communication et de l'information CI-335 (D-1) 01/09/2009 Réf. : CL/3893 Objet : Directeur, Division de la société de l'information Secteur de la communication et de l'information CI-335 (D-1) Madame la Ministre/Monsieur le Ministre, J'ai l'honneur

Plus en détail

Parties et non-parties à la Convention de 1988, par région, au 1 er novembre 2012

Parties et non-parties à la Convention de 1988, par région, au 1 er novembre 2012 ANNEXES Annexe I Parties et non-parties à la, par région, au 1 er novembre 2012 Note: La date à laquelle l instrument de ratification ou d adhésion a été déposé est indiquée entre parenthèses. Afrique

Plus en détail

Procédures administratives. Commission européenne

Procédures administratives. Commission européenne 1/7 Cet avis sur le site TED: http://ted.europa.eu/udl?uri=ted:notice:356133-2014:text:fr:html Belgique-Bruxelles: Sollicitation des établissements proposant des hébergements à mettre leurs chambres à

Plus en détail

CONVIENT: CHARGE le Secrétariat:

CONVIENT: CHARGE le Secrétariat: PROJET DE RESOLUTION DE LA CONFERENCE DES PARTIES Financement du programme de travail chiffré du Secrétariat pour 2012 et 2013 CoP15 Doc. 6.5 (Rev. 1) Annexe 6 RAPPELANT que l'amendement financier à la

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

Tarifs interurbains de base : service international de départ À compter du 1 er mai 2011

Tarifs interurbains de base : service international de départ À compter du 1 er mai 2011 Le service international de départ couvre les appels vers d'autres destinations que le Canada et les États-Unis. Les appels sont acheminés sous réserve des restrictions de service en vigueur à l'emplacement

Plus en détail

ANNEXE I LISTE DES PAYS DE CATÉGORIE I ET DE CATÉGORIE II 1 : DURÉES DE REMBOURSEMENT MAXIMALES ET DURÉE DE VIE MOYENNE PONDÉRÉE MAXIMALE

ANNEXE I LISTE DES PAYS DE CATÉGORIE I ET DE CATÉGORIE II 1 : DURÉES DE REMBOURSEMENT MAXIMALES ET DURÉE DE VIE MOYENNE PONDÉRÉE MAXIMALE ANNEXE I LISTE DES PAYS DE CATÉGORIE I ET DE CATÉGORIE II 1 : DURÉES DE REMBOURSEMENT MAXIMALES ET DURÉE DE VIE MOYENNE PONDÉRÉE MAXIMALE CATÉGORIE I (A) CATÉGORIE II (B) TOTAL: 31 TOTAL: 184 1 Allemagne

Plus en détail

PROGRAMME CAP MONDE. Année Universitaire 2009-2010

PROGRAMME CAP MONDE. Année Universitaire 2009-2010 Aider les étudiants qui sont obligés de partir à l étranger pendant 4 mois au minimum Cette fiche technique est destinée à tous les étudiants sauf ceux inscrits à l université de Rennes 1 ou Rennes 2 (cf

Plus en détail

ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES

ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES RÈGLEMENT INTÉRIEUR ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES RÈGLEMENT INTÉRIEUR Règlement 1 CONDITIONS D ADHESION A L AUA (1) Pour être éligible en qualité de membre

Plus en détail

Règlement 2015. Festival International de Films de Fribourg. Sélection officielle Compétition internationale : Courts métrages

Règlement 2015. Festival International de Films de Fribourg. Sélection officielle Compétition internationale : Courts métrages Règlement 2015 Festival International de Films de Fribourg Sélection officielle Compétition internationale : Courts métrages Délai inscription : vendredi 19 décembre 2014 Délai envoi screener : vendredi

Plus en détail

APPEL A PROJETS D ENERGIE SOLAIRE DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT FINANCES PAR L AIDE-PROJET DU MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE

APPEL A PROJETS D ENERGIE SOLAIRE DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT FINANCES PAR L AIDE-PROJET DU MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE APPEL A PROJETS D ENERGIE SOLAIRE DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT FINANCES PAR L AIDE-PROJET DU MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Préambule Dans le contexte d un développement rapide

Plus en détail

TARIFS PROFESSIONNELS Détail des zones tarifaires

TARIFS PROFESSIONNELS Détail des zones tarifaires TARIFS PROFESSIONNELS Détail des zones tarifaires Au 01 janvier 2012 TARIFS PROFESSIONNELS iliad TELECOM Généralités Tous les prix iliad TELECOM s'entendent en Euros Hors Taxe (HT) et par minute depuis

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique TEXTE SIGNALE

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique TEXTE SIGNALE BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES Edition Chronologique TEXTE SIGNALE ARRÊTÉ fixant la liste des groupes d indemnité de résidence et modifiant les montants de l indemnité de résidence en application du décret

Plus en détail

CAP EXPORT : La réponse gouvernementale aux difficultés en matière d assurance-crédit export court terme

CAP EXPORT : La réponse gouvernementale aux difficultés en matière d assurance-crédit export court terme CAP EXPORT : La réponse gouvernementale aux difficultés en matière d assurance-crédit export court terme Depuis la fin de l été 2008, le Gouvernement a pris de nombreuses mesures pour soutenir les grands

Plus en détail

Service des affaires institutionnelles. Classement 2016 des pays selon l'indice de développement de la Banque Mondiale

Service des affaires institutionnelles. Classement 2016 des pays selon l'indice de développement de la Banque Mondiale Service des affaires institutionnelles Classement 2016 des pays selon l'indice de développement de la Banque Mondiale BA Argentine Nord Elevé Belize Sud Intermédiaire Bolivie Sud Intermédiaire Brésil Sud

Plus en détail

Les Jeunes du Monde. Informer Autonomiser Progresser www.prb.org

Les Jeunes du Monde. Informer Autonomiser Progresser www.prb.org Population Reference Bureau Les Jeunes du Monde FICHE DE DONNÉES 20 Informer Autonomiser Progresser www.prb.org Les Jeunes du Monde 20 La grossesse et l accouchement chez les adolescentes Proportion d

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre WP Board No. 934/03 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 7 mai 2003 Original : anglais Comité exécutif

Plus en détail

Cofinancement des vaccins

Cofinancement des vaccins Cofinancement des vaccins Foire aux questions Février 2015 1. Qu entend-on par cofinancement? Gavi définit le "cofinancement" comme les contributions des gouvernements nationaux à la prise en charge d

Plus en détail

Environnements sans fumée

Environnements sans fumée FRAMEWORK CONVENTION ALLIANCE BUILDING SUPPORT FOR TOBACCO CONTROL Environnements sans fumée Tour d horizon de la situation dans le monde au décembre 00 Les environnements sans fumée jouent un rôle essentiel

Plus en détail

Assemblées des États membres de l OMPI

Assemblées des États membres de l OMPI F A/53/INF/1 ORIGINAL : FRANÇAIS DATE : 7 MARS 2014 Assemblées des États membres de l OMPI Cinquante troisième série de réunions Genève, 8 9 mai 2014 RENSEIGNEMENTS D ORDRE GÉNÉRAL Mémorandum du Secrétariat

Plus en détail

Combi 1 Combi 2 Combi 3 Internet. À la souscription d un abonnement M-Budget Mobile (excepté Mobile One) Frais de location TV-Box (valeur : Fr. 99.

Combi 1 Combi 2 Combi 3 Internet. À la souscription d un abonnement M-Budget Mobile (excepté Mobile One) Frais de location TV-Box (valeur : Fr. 99. M-Budget Internet / TV / téléphonie fixe Offres combinées M-Budget Combi 1 Combi 2 Combi 3 Internet Vitesse max. en download 2 Mbit/s 10 Mbit/s 20 Mbit/s Vitesse max. en upload 0.2 Mbit/s 1 Mbit/s 2 Mbit/s

Plus en détail

Prix des appels à l international (après mise en relation de 0,10 par appel)

Prix des appels à l international (après mise en relation de 0,10 par appel) Prix des appels en France métropolitaine : Vers des portables 0,19 0,19 / min Vers la messagerie (1 2 3) Vers les numéros d'urgence (15, 112, 119, 115, 17 & 18) Prix des appels à l international (après

Plus en détail

Taxe mensuelle Fr. 5. Appels vers les réseaux fixes en Suisse et les pays D, F, I, A, FL, ES et PT

Taxe mensuelle Fr. 5. Appels vers les réseaux fixes en Suisse et les pays D, F, I, A, FL, ES et PT M-Budget * Taxe mensuelle Fr. 5. Appels vers les réseaux fixes en Suisse et les pays D, F, I, A, FL, ES et PT Appels vers les mobiles en Suisse Fr. 0.03/min. Fr. 0.30/min. La facturation des communications

Plus en détail

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION Quarante-neuvième session du Comité permanent Genève (Suisse), 22 25 avril 2003 SC49 Doc. 18 Interprétation

Plus en détail

Tableaux statistiques

Tableaux statistiques Tableaux statistiques Statistiques économiques et sociales sur les pays et zones du monde, se rapportant en particulier au bien-être des enfants. Aperçu général...94 Note générale sur les données...94

Plus en détail

ÉTATS MEMBRES DES NATIONS UNIES PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE

ÉTATS MEMBRES DES NATIONS UNIES PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE ÉTATS MEMBRES DES NATIONS UNIES PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE BAHREÏN AFGHANISTAN BANGLADESH membre depuis 1974 AFRIQUE DU SUD BARBADE ALBANIE BELARUS ALGÉRIE BELGIQUE ALLEMAGNE membre depuis 1973 BELIZE membre

Plus en détail

Responsable en chef de l information et des systèmes informatiques (D-2) Secteur de l administration Paris (France) ADM-022

Responsable en chef de l information et des systèmes informatiques (D-2) Secteur de l administration Paris (France) ADM-022 20/06/2010 Réf. : Objet : CL/3930 Responsable en chef de l information et des systèmes informatiques (D-2) Secteur de l administration Paris (France) ADM-022 Madame la Ministre/Monsieur le Ministre, Je

Plus en détail

UIT-T SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DE L'UIT

UIT-T SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DE L'UIT Annexe au Bulletin d'exploitation de l'uit N o 803 1.I.2004 UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS UIT-T SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DE L'UIT COMPLÉMENT À LA RECOMMANDATION

Plus en détail

ANNEXE 1 : PRINCIPALES DONNÉES

ANNEXE 1 : PRINCIPALES DONNÉES ANNEXE 1/PRINCIPALES DONNÉES ANNEXE 1 : PRINCIPALES DONNÉES Tableau A.1 Aide pour le commerce (bilatérale et multilatérale) par catégorie Engagements, en millions de $EU (à prix constants de 2006) Catégorie

Plus en détail

Directeur (D-2) Bureau de la gestion des ressources humaines Paris, France HRM-237

Directeur (D-2) Bureau de la gestion des ressources humaines Paris, France HRM-237 15/10/2010 Réf. : CL/3941 Objet : Directeur (D-2) Bureau de la gestion des ressources humaines Paris, France HRM-237 Madame la Ministre/Monsieur le Ministre, J'ai l'honneur de vous faire savoir que j'ai

Plus en détail

DES AMENDEMENTS A LA CONSTITUTION

DES AMENDEMENTS A LA CONSTITUTION Original : anglais 25 novembre 2011 CENTIEME SESSION ACCEPTATION DES AMENDEMENTS A LA CONSTITUTION Page 1 ACCEPTATION DES AMENDEMENTS A LA CONSTITUTION 1. A sa soixante-seizième session, le Conseil a adopté

Plus en détail

Assemblées des États membres de l OMPI

Assemblées des États membres de l OMPI F A/55/INF/1 REV. ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 OCTOBRE 2015 Assemblées des États membres de l OMPI Cinquante-cinquième série de réunions Genève, 5 14 octobre 2015 RENSEIGNEMENTS D ORDRE GÉNÉRAL Mémorandum

Plus en détail