ENTENTE CANADA COLOMBIE- BRITANNIQUE SUR LE FONDS POUR L EMPLOI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENTENTE CANADA COLOMBIE- BRITANNIQUE SUR LE FONDS POUR L EMPLOI"

Transcription

1 ENTENTE CANADA COLOMBIE- BRITANNIQUE SUR LE FONDS POUR L EMPLOI

2 ENTENTE CANADA COLOMBIE BRITANNIQUE SUR LE FONDS POUR L EMPLOI ENTRE ET Le gouvernement du Canada, représenté par le ministre de l Emploi et du Développement social (ci-après «le Canada») Le gouvernement de la Colombie-Britannique représenté par le ministre de l Emploi, du Tourisme et de la Formation professionnelle et ministre responsable du Travail (ci-après «la Colombie-Britannique») ATTENDU QUE le Canada et la Colombie-Britannique partagent une vision commune d une main-d œuvre solide et adaptable ayant les compétences nécessaires pour réussir dans le contexte économique canadien; ATTENDU QUE le Canada et la Colombie-Britannique se sont engagés à collaborer pour répondre aux besoins et exigences du marché du travail de la Colombie-Britannique; ATTENDU QUE le Canada et la Colombie-Britannique conviennent que la Colombie-Britannique doit s acquitter de sa responsabilité clé en vertu de la présente Entente en matière de conception et de prestation de programmes relatifs au marché du travail à l appui de la création d une main-d œuvre solide et adaptable en Colombie-Britannique; ATTENDU QUE au cours de la période de 2008 à 2009, le Canada a conclu avec toutes les provinces et les territoires des ententes sur le marché du travail qui viennent à échéance le 31 mars 2014 et en vertu desquelles le Canada avait convenu de faire de nouveaux investissements à l appui des programmes relatifs au marché du travail dans les provinces et territoires en leur accordant un financement pour couvrir les coûts des programmes qui visent les priorités actuelles et émergentes en matière de marché du travail, y compris la nécessité de renforcer la participation des groupes sous-représentés au marché du travail; ATTENDU QUE le Canada avait annoncé dans son Plan d action économique de 2013 et confirmé dans le Plan d action économique de 2014 qu il s efforcerait de transformer la formation axée sur les compétences au Canada avec la mise en place de la Subvention canadienne pour l emploi, qui vise à mobiliser directement les employeurs et à accroître leurs investissements dans le système de formation axée sur les compétences au Canada, dans le cadre du renouvellement des ententes sur le marché du travail en ; ATTENDU QUE le 11 mars 2014, la Colombie-Britannique et le Canada se sont engagés à élaborer une nouvelle entente relative au marché du travail en vue de créer une main-d œuvre solide et adaptable ayant les compétences nécessaires pour réussir dans le contexte économique de la Colombie-Britannique; ATTENDU QUE la Colombie-Britannique a convenu de concevoir et de mettre en œuvre un programme de subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique qui fournira aux employeurs une aide financière fondée sur le partage des coûts à l appui d une formation centrée sur les emplois disponibles pour les Canadiens; ATTENDU QUE le Canada a convenu de continuer à investir dans les programmes relatifs au marché du travail en Colombie-Britannique, de manière à soutenir les priorités de la Colombie- Britannique en matière de marché du travail, l emphase étant mise sur l assurance que la formation corresponde bien aux besoins des employeurs et qu elle mène à des emplois pour les Canadiens; 2

3 ATTENDU QUE le Canada est autorisé à conclure la présente Entente en vertu des articles 7 et 10 de la Loi sur le ministère de l Emploi et du Développement social du Canada; PAR CONSÉQUENT, le Canada et la Colombie-Britannique conviennent de ce qui suit : INTERPRÉTATION 1. Dans la présente Entente, à moins que le contexte n indique un sens différent, «Bénéficiaires admissibles» (Eligible Beneficiaries) s entend des bénéficiaires admissibles décrits à l article 9; «Bénéficiaire de l assurance-emploi» (Employment Insurance (EI) Client) s entend d une personne sans emploi admissible à recevoir une aide financière en vertu d un programme relatif au marché du travail dont la prestation est assurée par la Colombie-Britannique et qui est : (a) similaire à une prestation d assurance-emploi établie par le Canada en vertu de la Partie II de la Loi sur l assurance-emploi, (b) financée par le Canada en vertu de l Entente Canada Colombie-Britannique sur le développement du marché du travail; «Comité conjoint» (Joint Committee) s entend du comité décrit à l article 32; «Coûts admissibles» (Eligible Costs) s entend des coûts suivants engagés par la Colombie- Britannique au cours de la période visée par l Entente : (a) les coûts de l aide financière (c.-à-d., les subventions) consentie par la Colombie- Britannique aux employeurs admissibles au titre de la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique pour ce qui est de leurs coûts de formation admissibles, au titre de l Annexe 1; (b) les coûts de l aide financière consentie par la Colombie-Britannique en vertu de son programme de formation parrainée par l employeur au titre de l article 7 (b); (c) les coûts de l aide financière consentie par la Colombie-Britannique en vertu de son programme de services et soutiens à l emploi au titre de l article 7 (c) : (i) (ii) directement aux bénéficiaires admissibles ou en leur nom (ces coûts comprennent, sans s y limiter, les prêts, les subventions et les allocations de subsistance), à des tiers fournisseurs de services à titre de remboursement des coûts engagés par ces derniers, ou à titre de paiement pour services rendus par ces derniers, dans le cadre de l aide fournie à des bénéficiaires admissibles en vertu de son programme de services et soutiens à l emploi. 3

4 (d) les frais d administration engagés par la Colombie-Britannique pour l élaboration et l administration des programmes admissibles. mais ne s entend pas des coûts suivants : (e) le soutien du revenu de base pour un bénéficiaire admissible, à moins que les paiements ne soient associés à la participation active à un programme admissible; (f) les coûts de l aide financière consentie à des établissements de formation publics ou privés en vue de couvrir les coûts de l infrastructure de formation ou les coûts d élaboration des programmes d études, à moins que ces coûts ne soient directement associés à la prestation des programmes admissibles. «Coûts de formation admissibles» (Eligible Training Costs) s entend des coûts de formation directs qui peuvent être remboursés en vertu de la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique au titre de l Annexe 1; «Employeur admissible» (Eligible Employer) s entend d un employeur à l égard duquel la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique peut être versée, au titre de l Annexe 1; «Entente» (Agreement) s entend de la présente Entente Canada Colombie-Britannique sur le Fonds pour l emploi conclue entre le Canada et la Colombie-Britannique et de toute entente modificative conclue conformément à l article 41; «Entente Canada Colombie-Britannique sur le développement du marché du travail» s entend de l Entente Canada Colombie-Britannique sur le développement du marché du travail conclue entre le Canada et la Colombie-Britannique le 8 février 2008; «Entente Canada Colombie-Britannique sur le marché du travail» s entend de l Entente Canada Colombie-Britannique sur le marché du travail conclue entre le Canada et la Colombie-Britannique le 8 février 2008; «Exercice financier» (Fiscal Year) s entend de la période débutant le 1 er avril d une année civile et prenant fin le 31 mars de l année civile suivante; «Formation parrainée par l employeur» (Employer-Sponsored Training) s entend des programmes de formation parrainée par l employeur décrits à l article 7; «Loi sur l assurance-emploi» (Employment Insurance (EI) Act) s entend de la Loi sur l assurance-emploi, LC 1996, chapitre 23, avec ses modifications successives; «Ministre responsable des programmes relatifs au marché du travail» (Minister responsible for labour market programs) ou «Sous-ministre adjoint responsable des programmes relatifs au marché du travail» (Assistant Deputy Minister responsible for labour market programs) s entend du ministre de l Emploi, du Tourisme et de la Formation professionnelle et ministre responsable du Travail de la Colombie-Britannique et du sous-ministre adjoint pour le ministère de l Emploi, du Tourisme et de la Formation professionnelle de la Colombie- Britannique; 4

5 «Partie» (Party) s entend soit du Canada, soit de la Colombie-Britannique, selon le contexte; «Parties» (Parties) s entend du Canada et de la Colombie-Britannique; «Période visée par l Entente» (Period of Agreement) s entend de la période spécifiée à l article 34; «Programmes admissibles» (Eligible Programs) s entend des programmes relatifs au marché du travail dont la prestation est assurée par la Colombie-Britannique au titre de l article 7; «Représentants désignés» (Designated Officials) s entend, pour le Canada, du sous-ministre adjoint principal, Direction générale des compétences et de l emploi, ministère de l Emploi et du Développement social, ou d un autre représentant du Canada qui aura été désigné par le ministre de l Emploi et du Développement social par avis écrit à la Colombie-Britannique, et pour la Colombie-Britannique, du sous-ministre adjoint responsable des programmes relatifs au marché du travail, ou d un autre représentant de la Colombie-Britannique qui aura été désigné par le ministre responsable des programmes relatifs au marché du travail par avis écrit au Canada; «Services et soutiens à l emploi» (Employment Services and Supports) s entend des programmes de services et soutiens à l emploi décrits à l article 7; «Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique» s entend du programme de subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique dont la prestation est assurée par la Colombie-Britannique et qui est décrit à l Annexe 1. OBJET DE L ENTENTE 2. La présente Entente vise à établir : (a) la vision commune des deux parties, le but de leurs investissements en vertu de la présente Entente ainsi que les objectifs et principes communs de la présente Entente; (b) les rôles et responsabilités des parties à l égard de la présente Entente; (c) les programmes relatifs au marché du travail de la Colombie-Britannique qui sont admissibles à un financement en vertu de la présente Entente, les bénéficiaires admissibles participant à ces programmes ainsi que les coûts admissibles de ces programmes pour lesquels le financement consenti par le Canada à la Colombie- Britannique en vertu de la présente Entente peut être utilisé; (d) le montant du financement qui sera consenti par le Canada à la Colombie-Britannique pour chaque exercice financier au cours de la période visée par l Entente; (e) le cadre de responsabilisation associé au financement; (f) le protocole de communications associé à la présente Entente. VISION ET OBJECTIFS 3. Le Canada et la Colombie-Britannique partagent une vision commune d une main-d œuvre solide et adaptable ayant les compétences nécessaires pour réussir dans le contexte économique canadien. 5

6 4. Le Canada et la Colombie-Britannique conviennent que l objectif de leurs investissements en vertu de la présente Entente consiste à accroître la participation des travailleurs de la Colombie- Britannique au marché du travail et à les aider à acquérir les compétences nécessaires pour obtenir et conserver un emploi. 5. Le Canada et la Colombie-Britannique conviennent de privilégier les objectifs suivants de manière à atteindre le but des investissements : (a) susciter une participation plus importante des employeurs à la formation, de manière à s assurer que les compétences correspondent davantage aux possibilités d emploi, en particulier dans les secteurs qui connaissent un déséquilibre des compétences et des pénuries de main-d œuvre; (b) faire en sorte qu il soit le plus facile possible pour tous les résidents de la Colombie- Britannique d obtenir l aide dont ils ont besoin pour acquérir les compétences nécessaires afin d obtenir rapidement et de conserver un emploi; (c) démontrer aux Canadiens que les investissements des contribuables permettent d obtenir la meilleure valeur possible grâce à une participation accrue des bénéficiaires admissibles au marché du travail; (d) administrer les programmes admissibles de manière à réduire au minimum le fardeau administratif pour les employeurs, les bénéficiaires admissibles et les autres parties intéressées telles que les établissements de formation tiers. RÔLES ET RESPONSABILITÉS 6. (1) Le Canada et la Colombie-Britannique conviennent que la Colombie-Britannique est principalement responsable de la conception et de la prestation des programmes relatifs au marché du travail en Colombie-Britannique en vertu de la présente Entente, y compris la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique, en fonction des besoins de la Colombie-Britannique en matière de marché du travail. PROGRAMMES ADMISSIBLES 7. Les programmes relatifs au marché du travail de la Colombie-Britannique qui sont admissibles aux fins de la présente Entente sont : (a) La Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique; (b) La formation parrainée par l employeur assurée par la Colombie-Britannique, telle que les soutiens en matière d apprentissage, les subventions salariales pour la formation en cours d emploi et d autres approches axées sur la demande, qui respectent les principes suivants : i. Les employeurs déterminent quels bénéficiaires admissibles obtiennent la formation et quel type de formation est nécessaire; ii. La formation mène à un emploi disponible pour le bénéficiaire admissible; iii. Les employeurs font une contribution (en espèces ou en nature) à la formation. (c) Les services et soutiens à l emploi offerts par la Colombie-Britannique en vue de renforcer la participation des bénéficiaires admissibles au marché du travail en les aidant à se préparer à entrer ou à retourner sur le marché de l emploi ou encore à obtenir ou conserver un emploi ou à maintenir leurs compétences, y compris, sans s y limiter, les programmes qui visent à appuyer les activités suivantes : 6

7 i. Formation sur les compétences, allant de la formation sur les compétences de base, par exemple en littératie et en numératie, jusqu à la formation sur les compétences spécialisées; ii. Formation en cours d emploi et actualisation des compétences relatives au milieu de travail; iii. iv. Interventions en groupe et aide à l employabilité; Avantages financiers et mesures de soutien tels que prêts, subventions et allocations de subsistance; v. Counselling d emploi et services connexes; vi. Liens avec le marché du travail, par exemple les services visant à apparier l offre et la demande de main-d œuvre, et les services visant à promouvoir et à renforcer l efficience du marché du travail. 8. La Colombie-Britannique convient de mettre en œuvre la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique au 1 er juillet 2014, conformément à l Annexe 1. BÉNÉFICIAIRES ADMISSIBLES 9. (1) La Colombie-Britannique convient de rendre disponible le financement consenti en vertu de la présente Entente de manière à offrir une aide, dans le cadre de ses programmes admissibles, à l ensemble des personnes protégées autorisées à travailler au Canada, des Canadiens et des résidents permanents. (2) La Colombie-Britannique convient qu aux fins de la Subvention pour l emploi Canada Colombie- Britannique, l expression «bénéficiaires admissibles» désigne l ensemble des personnes protégées autorisées à travailler au Canada, des Canadiens et des résidents permanents qui : (a) sont sans emploi et à la recherche de formation en vue d obtenir un emploi; (b) occupent un emploi, mais sont sous-employés et à la recherche de formation en vue d obtenir un meilleur emploi; ou (c) occupent un emploi, mais sont à la recherche de formation en vue d obtenir un meilleur emploi. (3) La Colombie-Britannique convient que les programmes admissibles financés en vertu des programmes de services et soutiens à l emploi accorderont la priorité aux bénéficiaires admissibles dans les deux catégories suivantes : (a) les personnes sans emploi qui ne sont pas des bénéficiaires de l assurance-emploi; et (b) les personnes occupant un emploi qui sont peu qualifiées, telles que celles qui n ont pas de diplôme d études secondaires ou qui ne maîtrisent pas les niveaux 1 et 2 de l Enquête sur la littératie et les compétences des adultes. 10. Le Canada et la Colombie-Britannique conviennent que bien que les bénéficiaires admissibles peuvent comprendre des Autochtones, le Canada continuera à offrir ses propres programmes relatifs au marché du travail à l intention des Autochtones. Le Canada et la Colombie-Britannique conviennent, par le biais du Comité conjoint, d assurer une meilleure coordination de la prestation de leurs programmes respectifs à l intention des Autochtones. 7

8 11. La Colombie-Britannique convient de ne pas imposer une exigence de période minimale de résidence aux personnes qui font une demande d aide dans le contexte des programmes admissibles financés en vertu de la présente Entente. DISPOSITIONS FINANCIÈRES Contributions annuelles du Canada 12. (1) Sous réserve des modalités de la présente Entente, au cours de chaque exercice financier pendant la période visée par l Entente, le Canada fera, selon les échéances et les modalités décrits à l article 19, une contribution à la Colombie-Britannique au titre des coûts admissibles engagés au cours dudit exercice financier d un montant ne dépassant pas les montants déterminés selon la formule décrite au paragraphe (2). (2) Aux fins du paragraphe (1), la formule est : F x (K/L) où F représente 498,5 millions de dollars K est la population totale de la Colombie-Britannique durant l exercice financier; L est la population totale de toutes les provinces et des territoires durant l exercice financier. (3) Pour les besoins de la formule décrite au paragraphe (2), la population de la Colombie- Britannique pour chaque exercice financier et la population totale de toutes les provinces et territoires pour cet exercice financier sont les populations respectives déterminées en fonction des estimations trimestrielles préliminaires des populations respectives le 1 er juillet de cet exercice financier qui sont publiées en septembre de cet exercice financier par Statistique Canada. (4) En fonction des estimations trimestrielles préliminaires des populations respectives publiées par Statistique Canada le 1 er juillet 2013, le montant théorique de la contribution maximale du Canada à la Colombie-Britannique pour l exercice financier s élève à $. Le Canada avisera la Colombie-Britannique le plus rapidement possible, après la publication en septembre 2014 des estimations des populations mentionnées au paragraphe (3), du montant réel de la contribution maximale payable par le Canada à la Colombie-Britannique pour l exercice financier , tel que déterminé selon la formule décrite au paragraphe (2). (5) Pour l exercice financier et chaque exercice financier subséquent au cours de la période visée par l Entente, le Canada avisera la Colombie-Britannique au début de l exercice financier du montant théorique de sa contribution maximale payable en vertu du paragraphe (1) pour cet exercice financier. Le montant théorique sera fondé sur les estimations trimestrielles des populations publiées par Statistique Canada le 1 er juillet de l exercice financier précédent. Le Canada avisera la Colombie-Britannique du montant réel de sa contribution pour chacun de ces exercices financiers, telle que déterminé selon la formule décrite au paragraphe (2), le plus rapidement possible après la publication par Statistique Canada en septembre de chaque année des estimations trimestrielles préliminaires des populations mentionnées au paragraphe (3). 8

9 Contribution annuelle maximale pour les frais d administration 13. La contribution du Canada en ce qui concerne les frais d administration des provinces et territoires décrits à l alinéa (d) de la définition des «coûts admissibles» engagés dans le cadre des programmes admissibles de la Colombie-Britannique ne doit pas dépasser : Reports (a) pour les exercices financiers et , un montant égal à 15 pour cent (15 %) du montant maximal payable pour ces exercices financiers; (b) pour chacun des exercices financiers à , un montant égal à 10 pour cent (10 %) du montant maximal payable pour ces exercices financiers. 14. (1) À la demande de la Colombie-Britannique, et sous réserve de l approbation du Conseil du Trésor du Canada, la Colombie-Britannique peut conserver et reporter à l exercice financier suivant un montant représentant cinq pour cent (5 %) du montant de la contribution versée à la Colombie- Britannique pour un exercice financier donné en vertu de l article 12 qui excède le montant des coûts admissibles réellement engagés par la Colombie-Britannique au cours de cet exercice financier. (2) La Colombie-Britannique peut uniquement utiliser le montant reporté à l exercice financier suivant pour couvrir des coûts admissibles engagés au cours de cet exercice financier. (3) Tous les montants reportés et versés à la Colombie-Britannique en vertu du paragraphe (1) doivent avoir été dépensés d ici le 31 mars 2020 ou, si la présente Entente est résiliée en vertu de l article 37, d ici la date de résiliation. Tout montant non dépensé en date du 31 mars 2020 ou à la date de résiliation sera considéré comme une dette envers le Canada qui devra être remboursée promptement dès la réception de l avis écrit de remboursement. Versement effectué sous réserve de l affectation des crédits 15. Tout paiement versé par le Canada en vertu de la présente Entente est assujetti à l affectation des crédits nécessaires par le Parlement du Canada pour l exercice financier au cours duquel le versement doit être effectué. Investissements totaux du gouvernement dans la Subvention pour l emploi Canada Colombie- Britannique 16. (1) À l appui des objectifs de la présente Entente tels que définis aux articles 4 et 5, la Colombie- Britannique convient de faire un investissement gouvernemental total pour couvrir les coûts associés à la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique d un montant qui est : (a) Pour l exercice financier , équivalent à au moins 15 pour cent de la contribution maximale du Canada au cours de cet exercice financier, telle que déterminée en vertu de l article 12, montant qui doit être affecté ainsi : i. Au minimum 85 pour cent (85 %) affecté aux coûts de l aide financière décrits à l alinéa (a) de la définition des «coûts admissibles», ii. Jusqu à 15 pour cent (15 %) affecté aux coûts d administration décrits à l alinéa (d) de la définition des «coûts admissibles»; 9

10 (b) Pour l exercice financier , équivalent à au moins 30 pour cent (30 %) de la contribution maximale du Canada au cours de cet exercice financier, telle que déterminée en vertu de l article 12, montant qui doit être affecté ainsi : i. Au minimum 85 pour cent (85 %) affecté aux coûts de l aide financière décrits à l alinéa (a) de la définition des «coûts admissibles», ii. Jusqu à 15 pour cent (15 %) affecté aux coûts d administration décrits à l alinéa (d) de la définition des «coûts admissibles»; (c) Pour l exercice financier , équivalent à au moins 45 pour cent (45 %) de la contribution maximale du Canada au cours de cet exercice financier, telle que déterminée en vertu de l article 12, montant qui doit être affecté ainsi : i. Au minimum 90 pour cent (90 %) affecté aux coûts de l aide financière décrits à l alinéa (a) de la définition des «coûts admissibles», ii. Jusqu à 10 pour cent (10 %) affecté aux coûts d administration décrits à l alinéa (d) de la définition des «coûts admissibles»; (d) Pour chacun des exercices financiers , et , équivalent à au moins 60 pour cent de la contribution maximale du Canada au cours de ces exercices financiers, telle que déterminée en vertu de l article 12, montant qui doit être affecté ainsi : i. Au minimum 90 pour cent (90 %) affecté aux coûts de l aide financière décrits à l alinéa (a) de la définition des «coûts admissibles», ii. Jusqu à 10 pour cent (10 %) affecté aux coûts d administration décrits à l alinéa (d) de la définition des «coûts admissibles». (2) La Colombie-Britannique convient de veiller à ce que, pour chaque exercice financier au cours de la période visée par l Entente, le montant total des investissements des employeurs admissibles dans les coûts de formation admissibles en vertu de la Subvention pour l emploi Canada Colombie- Britannique pour cet exercice financier soit égal ou supérieur à 50 pour cent (50 %) des investissements totaux du gouvernement affectés aux coûts de l aide financière en vertu du paragraphe (1). Il demeure entendu que les contributions des petites entreprises conformément à l article 6 de l Annexe 1 sont incluses dans le montant total des investissements des employeurs admissibles affectés aux coûts de formation admissibles. (3) Les investissements décrits au paragraphe (1) peuvent être financés à même : (a) les contributions du Canada en vertu de la présente Entente; (b) les recettes générales de la Colombie-Britannique; et (c) les fonds versés à la Colombie-Britannique par le Canada en vertu de l Entente Canada Colombie-Britannique sur le développement du marché du travail conclue au titre de la Partie II de la Loi sur l assurance-emploi, à la condition que ces fonds soient utilisés d une manière qui respecte les paramètres de base de la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique. Il demeure entendu que seuls les fonds utilisés pour défrayer des coûts de formation admissibles tels qu ils sont définis dans la présente Entente doivent être pris en considération aux fins du paragraphe (1). (4) Dans la mesure où la Colombie-Britannique utilise les fonds décrits au sous-alinéa (3) (b) et/ou (3) (c) aux fins de la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique, la Colombie- Britannique demeurera admissible à recevoir le montant maximal de la contribution du Canada, telle que calculée en vertu de l article 12 et sous réserve des modalités de la présente Entente, moins toute réduction du montant de la contribution au titre du sous-alinéa (6), le cas échéant. (5) Rien dans la présente Entente ne modifie de quelque façon que ce soit l Entente Canada Colombie-Britannique sur le développement du marché du travail, et les contributions du Canada 10

11 payables à la Colombie-Britannique en vertu de cette Entente demeurent assujetties aux modalités de ladite Entente. (6) Dans la situation où les dépenses totales engagées par la Colombie-Britannique à l égard des coûts admissibles en vertu de la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique pour un exercice financier donné sont inférieures aux investissements totaux minimaux du gouvernement pour cet exercice financier qui sont requis en vertu du paragraphe (1), et/ou si l investissement total des employeurs admissibles au cours d un exercice financier est inférieur à 50 pour cent (50 %) des investissements totaux du gouvernement pour cet exercice qui sont requis en vertu du paragraphe (2), alors la contribution du Canada au titre de l article 12 pour l exercice financier suivant sera réduite d un montant correspondant à la somme de : (a) la différence entre le montant des investissements totaux du gouvernement pour l exercice financier précédent qui sont requis en vertu du paragraphe (1) et les dépenses réellement engagées par la Colombie-Britannique à l égard des coûts admissibles au titre de la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique pour l exercice financier précédent; (b) la différence entre le montant des investissements totaux des employeurs admissibles requis pour l exercice financier précédent en vertu du paragraphe (2) et les investissements totaux réels des employeurs admissibles au remboursement des coûts de formation admissibles pour l exercice financier précédent. La somme ainsi calculée sera réduite du montant reporté de l exercice financier précédent en vertu de l article 14 et du montant total engagé par la Colombie-Britannique à l égard des frais d administration au cours de l exercice précédent, conformément au paragraphe (1). Affectation de la Colombie-Britannique à l égard de la formation parrainée par l employeur 17. (1) À partir de l exercice , la Colombie-Britannique convient d affecter et d investir à l endroit des coûts mentionnés au sous-alinéa (b) de la définition des «coûts admissibles» (c.-à-d., les coûts liés à la formation parrainée par l employeur) un montant correspondant au minimum à 40 pour cent (40 %) de la contribution maximale du Canada pour l exercice financier. Tout montant affecté et utilisé pour défrayer des coûts liés à la Subvention pour l emploi Canada Colombie- Britannique à même les fonds versés en vertu de la présente Entente est considéré comme étant un montant affecté et utilisé pour défrayer les coûts de la formation parrainée par l employeur aux fins du présent article. (2) Dans la situation où les investissements totaux de la Colombie-Britannique à l égard de la formation parrainée par l employeur au cours d un exercice financier donné sont inférieurs à l affectation minimale requise pour cet exercice financier en vertu du paragraphe (1), la contribution maximale du Canada en vertu de l article 12 pour l exercice financier suivant sera réduite d un montant égal à la différence entre le montant à affecter pour l exercice financier précédent en vertu du paragraphe (1) et les dépenses réelles de la Colombie-Britannique à l égard des coûts admissibles au titre de la formation parrainée par l employeur pour l exercice financier précédent. Affectation de la Colombie-Britannique à l égard des services et soutiens à l emploi 18. (1) La Colombie-Britannique peut affecter et utiliser pour défrayer les coûts mentionnés au sous-alinéa (c) de la définition des «coûts admissibles» (c.-à-d., les coûts liés aux programmes de services et soutiens à l emploi) le montant de la contribution maximale du Canada, telle que déterminée à l article 12, qui n est pas affecté aux coûts admissibles liés à la Subvention pour 11

12 l emploi Canada Colombie-Britannique et à la formation parrainée par l employeur, conformément aux articles 16 et 17. (2) Pour les exercices financiers à inclusivement, la Colombie-Britannique peut affecter et utiliser jusqu à 100 pour cent (100 %) de la contribution maximale du Canada à l égard de ces coûts admissibles. Cependant, à partir de l exercice et pour chaque exercice financier subséquent au cours de la période visée par l Entente, la Colombie-Britannique pourra seulement affecter et utiliser un maximum de 60 pour cent (60 %) de la contribution maximale du Canada pour l exercice financier à l égard de ces coûts. Modalités de paiement 19. (1) Le Canada versera sa contribution annuelle selon les modalités de l article 12, en deux versements pour chaque exercice financier. Le premier versement sera effectué le ou vers le 15 juin de chaque exercice financier, et le second versement sera effectué le ou vers le 15 novembre de chaque exercice financier. (2) Le montant du premier versement sera un montant égal à 50 % du montant théorique de la contribution maximale du Canada à la Colombie-Britannique pour l exercice financier, qui sera calculé selon la méthode décrite à l article 12(5). (3) Le montant du second versement sera un montant égal au solde de la contribution du Canada à la Colombie-Britannique pour l exercice financier, calculé en fonction du montant réel de la contribution tel que déterminé en vertu de l article 12 pour l exercice financier, moins toute réduction applicable à la contribution totale du Canada pour l exercice financier en vertu des articles 16 (6) et 17 (2). (4) Malgré le libellé du paragraphe (3), pour les exercices financiers et , le montant du second versement ne sera pas réduit du montant déterminé en vertu du sous-alinéa 16 (6). Plutôt, le montant de la réduction pour chacun de ces exercices financiers sera considéré comme une dette envers le Canada qui devra être remboursée au plus tard d ici le 31 mars 2016 pour ce qui est du montant dû pour l exercice financier et d ici le 31 mars 2017 pour ce qui est du montant dû pour l exercice financier , à moins que le Canada ne décide de modifier cette date à la suite du processus d évaluation de la deuxième année décrit à l article Le Canada retiendra le paiement de son second versement pour un exercice financier si la Colombie-Britannique ne fournit pas ses états financiers annuels vérifiés pour l exercice financier conformément à l article 26, et ce jusqu à ce que lesdits états financiers annuels vérifiés soient fournis. Remboursement des versements excédentaires 21. Dans la situation où des paiements versés à la Colombie-Britannique excèdent le montant auquel la Colombie-Britannique a droit en vertu de la présente Entente, le montant excédentaire sera considéré comme une dette envers le Canada qui devra être remboursée promptement dès la réception de l avis écrit de remboursement et selon l échéancier précisé dans l avis. LANGUES OFFICIELLES 12

13 22. Dans l élaboration et la prestation des programmes admissibles, la Colombie-Britannique convient de prendre en considération les besoins des communautés de langue officielle en situation minoritaire en Colombie-Britannique. 23. La Colombie-Britannique convient également de s assurer que dans les situations où il existe une demande importante pour des services ou de l aide dans l une ou l autre des langues officielles dans le cadre des programmes admissibles, les bénéficiaires admissibles pourront obtenir ces services ou cette aide dans cette langue officielle. En déterminant les régions de la Colombie-Britannique où l on pourrait considérer que la «demande est importante», la Colombie-Britannique convient d utiliser les critères qui permettent de déterminer ce qui constitue une «demande importante» d un bureau d une institution fédérale, en ce qui a trait aux communications et aux services, qui sont définis dans le Règlement sur les langues officielles conformément à la Loi sur les langues officielles du Canada. CADRE DE RESPONSABILISATION 24. Le Canada et la Colombie-Britannique conviennent de mettre en place un cadre de responsabilisation encadrant le financement fourni en vertu de la présente Entente, qui comportera les composants suivants : (i) Planification; (ii) Production de rapports financiers; (iii) Mesure du rendement; (iv) Production de rapports publics; (v) Évaluation. (i) Planification 25.(1) Avant le 1 er juillet 2014 et avant la réunion du Comité conjoint, établi en vertu de l article 32 de la présente Entente, au printemps de chaque exercice financier subséquent au cours de la période visée par l Entente, la Colombie-Britannique convient de présenter les renseignements suivants au Comité conjoint : (a) Les résultats d une analyse de l environnement qui fournissent un profil des défis actuels associés au marché du travail de la Colombie-Britannique; (b) Une description des processus de consultation mentionnés au paragraphe (2), des types de groupe consultés et des priorités annuelles liées à la rétroaction des parties intéressées; (c) Les priorités annuelles pour la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique et pour les programmes admissibles qui doivent être financés en vertu de la présente Entente; (d) Une brève description des activités prévues, des prévisions de dépenses et des résultats attendus de la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique et des programmes admissibles que la Colombie-Britannique prévoit financer en vertu de la présente Entente, y compris une description des programmes qui sont envisagés conformément aux dispositions du programme de formation parrainée par l employeur. (2) La Colombie-Britannique convient d entreprendre un processus formel visant à mobiliser les employeurs et les autres parties intéressées, y compris les représentants syndicaux, les organismes communautaires et les représentants des communautés de langue officielle en situation minoritaire en Colombie-Britannique, en vue de déterminer les priorités pour les programmes admissibles et d obtenir les renseignements décrits au paragraphe (1). (ii) Production de rapports financiers 13

14 26. (1) Au plus tard le 1 er octobre, après la fin de l exercice financier précédent au cours de la période visée par l Entente, la Colombie-Britannique présentera au Canada des états financiers audités décrivant les recettes reçues du Canada en vertu de la présente Entente au cours de l exercice financier, ainsi que les coûts admissibles engagés par la Colombie-Britannique dans le contexte des programmes admissibles. (2) La section relative aux recettes dans les états financiers mentionnés au paragraphe (1) doit indiquer le montant reçu du Canada en vertu de la présente Entente au cours de l exercice financier. (3) Les états financiers mentionnés au paragraphe (1) doivent indiquer : (a) les coûts admissibles décrits à l alinéa (a) de la définition des «coûts admissibles» engagés à l égard de la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique au cours de l exercice financier, ventilés selon la source de financement; (b) les coûts admissibles décrits à l alinéa (b) de la définition des «coûts admissibles» engagés au cours de l exercice financier, ventilés selon le programme de la Colombie-Britannique; (c) les coûts admissibles décrits à l alinéa (c) de la définition des «coûts admissibles» engagés au cours de l exercice financier, ventilés selon le programme de la Colombie-Britannique; (d) les coûts admissibles décrits à l alinéa (d) de la définition des «coûts admissibles» engagés au cours de l exercice financier; (e) le montant total des investissements des employeurs admissibles dans la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique au cours de l exercice financier; (f) s il y a lieu, le montant des fonds excédentaires qui doivent être remboursés au Canada en vertu des articles (14) et (21) de la présente Entente; (g) s il y a lieu, le montant de la réduction de la contribution du Canada pour l exercice financier courant résultant de l application des articles 16 et 17. (4) Les états financiers doivent être préparés conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada; l audit doit être exécuté soit par le Vérificateur général de la Colombie- Britannique ou son remplaçant désigné, soit par un cabinet d experts-comptables indépendant inscrit sous le régime des lois de la Colombie-Britannique, et son exécution doit respecter les principes comptables généralement reconnus du Canada. (iii) Mesure du rendement 27. (1) La Colombie-Britannique convient de recueillir et compiler les informations sur les indicateurs de rendement établies dans le cadre qui doit être convenu entre les parties en vertu de l Annexe 2 de la présente Entente. (2) La Colombie-Britannique convient de transmettre au Canada les informations mentionnées au paragraphe (1) au plus tard le 1 er octobre suivant la fin de chaque exercice financier. Les informations doivent être présentées dans le format et selon les modalités déterminées conjointement par le Canada et la Colombie-Britannique. Il demeure entendu que la Colombie-Britannique ne transmettra aucun renseignement personnel au Canada. (iv) Production de rapports annuels 28. (1) Le Canada et la Colombie-Britannique reconnaissent l importance de communiquer au public les résultats obtenus en vertu de la présente Entente. 14

15 (2) Au plus tard le 1 er octobre suivant la fin de chaque exercice financier au cours de la période visée par l Entente, la Colombie-Britannique convient de : (a) Présenter à la population de la Colombie-Britannique un rapport sur les résultats et dépenses des programmes admissibles. Le rapport doit indiquer séparément les résultats attribuables au financement reçu du Canada en vertu de la présente Entente. (b) Présenter au Canada un rapport annuel dans le format et selon les modalités déterminés conjointement par le Canada et la Colombie-Britannique, qui doit comporter : i. une description des processus de consultation entrepris auprès des employeurs et autres parties intéressées (y compris les communautés de langue officielle en situation minoritaire) au cours de l exercice financier, et la description des priorités connexes pour les programmes admissibles; ii. une brève description des activités, dépenses et résultats de la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique et des programmes admissibles que la Colombie-Britannique a financés en vertu de la présente Entente, y compris la description des programmes offerts dans le cadre de la formation parrainée par l employeur; iii. les résultats obtenus par les programmes admissibles, tels que confirmés par les informations sur les indicateurs de rendement (décrites à l article 27) pour l exercice financier; iv. une copie des états financiers audités (décrits à l article 26) pour l exercice financier; v. les résultats additionnels de toute activité d évaluation exécutée au cours de l exercice financier et visant les programmes admissibles, le cas échéant. 29. (1) La Colombie-Britannique convient de présenter chaque mois au Canada les informations suivantes relatives aux bénéficiaires de subventions : nom et coordonnées de l entreprise ou organisme ayant reçu la subvention, nom de l établissement de formation et type de formation offert. Ces informations doivent être communiquées au cours du mois suivant l approbation par la Colombie-Britannique de la demande de subvention du bénéficiaire. (2) Les parties conviennent qu après la signature de la présente Entente, une entente sur l échange de renseignements sera conclue par les représentants désignés, selon des modalités qui satisfont aux exigences des deux parties en matière de sécurité et de protection des renseignements personnels. Aucun renseignement d employeur permettant d identifier des particuliers ne sera transmis par la Colombie-Britannique au Canada avant qu une telle entente n entre en vigueur. (v) Évaluation 30. (1) La Colombie-Britannique convient d entreprendre une évaluation des répercussions et de l efficacité des programmes admissibles et du financement reçus à cet égard en vertu de la présente Entente. L évaluation couvrira la période du 1 er avril 2014 au 31 mars 2017 et doit être achevée d ici le 31 mars (2) Le Canada et la Colombie-Britannique conviennent de collaborer à l élaboration d un cadre d évaluation dans les six mois suivant la réception par la Colombie-Britannique de son premier versement de la contribution du Canada au cours de l exercice financier Ce cadre d évaluation : (a) respectera les pratiques et méthodes d évaluation généralement reconnues; 15

16 (b) sera examiné par un évaluateur externe indépendant qui formulera des recommandations. (3) En exécutant l évaluation en vertu du paragraphe 30(1), la Colombie-Britannique doit : (a) Après l obtention des constatations, présenter le rapport d évaluation à un évaluateur externe indépendant pour examen avant sa rédaction définitive; (b) Présenter le rapport d évaluation final au Canada au plus tard le 30 juin (4) Le coût de l évaluation incombera à la Colombie-Britannique. (5) Il demeure entendu que les coûts engagés par la Colombie-Britannique pour défrayer les activités d évaluation sont inclus dans les coûts admissibles. EXAMEN DE LA SUBVENTION CANADIENNE POUR L EMPLOI 31. (1) Le Canada et la Colombie-Britannique conviennent qu un examen de la Subvention canadienne pour l emploi sera exécuté au cours de l exercice financier L examen portera sur différents aspects de la mise en œuvre, y compris le taux de participation des employeurs et sa mise en place progressive, et on fera rapport aux membres du Forum des ministres du marché du travail d ici la fin de l année civile 2015 de manière à laisser suffisamment de temps pour apporter des modifications à la présente Entente, le cas échéant. (2) Le gouvernement du Canada et les provinces et territoires élaboreront conjointement les modalités de l examen, y compris, sans s y limiter : i. Son objet et ses objectifs; ii. Les domaines visés par l évaluation; iii. Les échéanciers; iv. Les rôles et responsabilités; v. Le protocole de communications. (3) Il demeure entendu que les coûts engagés par la Colombie-Britannique pour exécuter cet examen sont inclus en tant que frais d administration aux fins de la définition des coûts admissibles. COMITÉ CONJOINT 32. (1) Le Canada et la Colombie-Britannique conviennent de maintenir en place le Comité conjoint Canada Colombie-Britannique établi en vertu de l Entente Canada Colombie-Britannique sur le marché du travail de Le rôle the Comité conjoint est défini au paragraphe (4) de la présente section. (2) Le Comité conjoint sera coprésidé par les représentants désignés des parties et se réunira au moins deux fois par année ou à la fréquence convenue par les coprésidents. Les coprésidents peuvent inviter des représentants d autres agences, ministères ou portefeuilles à participer aux réunions du Comité conjoint, selon les besoins. (3) Le Sous-ministre adjoint responsable de la Région de l Ouest canadien et des territoires du ministère de l Emploi et du Développement social du Canada siégera au Comité conjoint. 16

17 (4) Le rôle du Comité conjoint consiste à, sans s y limiter, : (a) Surveiller la mise en œuvre ainsi que l administration et la gestion efficace de la présente Entente; (b) Discuter des renseignements fournis par la Colombie-Britannique en vertu de l article 25 (planification); (c) Agir à titre de forum pour échanger des informations et discuter de la mise en œuvre de la présente Entente; (d) Discuter des méthodes permettant de mieux coordonner la prestation des programmes du gouvernement fédéral et de la Colombie-Britannique à l intention des Autochtones; (e) Partager différents points de vue sur les programmes et politiques relatifs au marché du travail ainsi que sur les tendances plus générales au sein du marché du travail. RECONNAISSANCE PUBLIQUE DU FINANCEMENT DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL 33. (1) Le Canada et la Colombie-Britannique reconnaissent l importance d informer le public des contributions financières du Canada aux programmes admissibles de la Colombie-Britannique. (2) Au titre du paragraphe (1) ci-dessus, le Canada et la Colombie-Britannique conviennent de mettre en œuvre le protocole de communications présenté à l Annexe 3 de la présente Entente. PÉRIODE VISÉE PAR L ENTENTE 34. La présente Entente entrera en vigueur le 1 er avril 2014 et prendra fin le 31 mars 2020, à moins qu elle ne soit résiliée avant cette date conformément à l article Même si la présente Entente est résiliée, les obligations de la Colombie-Britannique énoncées aux articles 21, 26 et 28 de la présente Entente demeureront en vigueur après la résiliation, à moins d être satisfaites ou de cesser d avoir effet de par leur nature. RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS 36.(1) Le Canada et la Colombie-Britannique s engagent à collaborer et à éviter les différends en ayant recours à l échange d information de gouvernement à gouvernement, aux préavis, à la consultation à la première occasion ainsi qu à la discussion, la clarification et la résolution des questions lorsqu elles sont soulevées. (2) En tout temps, si le Canada ou la Colombie-Britannique estime que l autre partie ne s est pas conformée à l une ou l autre de ses obligations ou engagements en vertu de la présente Entente ou ne respecte pas l une ou l autre des modalités de la présente Entente, alors le Canada ou la Colombie-Britannique, selon le cas, peut aviser l autre partie par écrit de la non-conformité ou du non-respect. Sur réception d un tel avis, le Canada et la Colombie-Britannique s efforceront de régler la question faisant l objet du différend selon une approche bilatérale par le biais de leurs représentants désignés. (3) Si les représentants désignés ne sont pas en mesure de régler le différend mentionné au paragraphe (2), alors le différend sera référé aux sous-ministres du Canada et de la Colombie- Britannique responsables des programmes relatifs au marché du travail; si ces derniers ne sont pas en mesure de régler le différend, alors il incombera aux ministres respectifs du Canada et de la Colombie-Britannique responsables des programmes relatifs au marché du travail de régler le différend. 17

18 RÉSILIATION 37. Le Canada ou la Colombie-Britannique peut résilier la présente Entente en tout temps, sans justification, sous réserve d aviser l autre partie de son intention en lui envoyant un préavis écrit d au moins 24 mois. 38. Dès la date d entrée en vigueur de la résiliation de la présente Entente en vertu de l article 37, le Canada n aura plus d obligation de verser quelque autre paiement à la Colombie-Britannique relatifs à des coûts admissibles que la Colombie-Britannique aura engagés après la date d entrée en vigueur de la résiliation. ÉGALITÉ DE TRAITEMENT 39. (1) Pendant la durée de la présente Entente, si une autre province ou un territoire, à l exception de la province du Québec, négocie et conclut une entente sur le Fonds canadien pour l emploi avec le Canada, ou négocie et conclut une modification à une telle entente, et si la Colombie-Britannique est d avis raisonnable qu une disposition de cette entente ou de l entente modifiée est plus favorable à cette province ou ce territoire, en comparaison des modalités figurant dans la présente Entente, alors le Canada convient de modifier la présente Entente afin d accorder un traitement similaire à la Colombie-Britannique, si la Colombie-Britannique en fait la demande. Une telle modification sera rétroactive à la date d entrée en vigueur de l entente sur le Fonds canadien pour l emploi ou de la modification apportée à cette entente avec l autre province ou le territoire, selon le cas. (2) Le Canada rendra publiques les versions actualisées des ententes sur le Fonds canadien pour l emploi conclues avec toutes les provinces et les territoires, y compris toutes modifications apportées à ces ententes, en les publiant sur un site Web du gouvernement du Canada. ANNEXES 40. Les Annexes à la présente Entente font partie intégrante de la présente Entente. MODIFICATIONS 41. (1) La présente Entente et ses Annexes peuvent être modifiées en tout temps par consentement mutuel des parties. Pour être valide, toute modification doit être constatée par écrit et, conformément au paragraphe (2), signée au nom du Canada par le ministre de l Emploi et du Développement social du Canada et au nom de la Colombie-Britannique par le ministre responsable des programmes relatifs au marché du travail de la Colombie-Britannique. (2) On peut apporter une modification à l Annexe 2 (Indicateurs de rendement) de la présente Entente par consentement écrit des représentants désignés des parties. 18

19 GÉNÉRALITÉS 42. Le présent document, y compris les Annexes 1 à 3, constitue l intégralité de l entente établie entre les parties relativement à l objet des présentes. 43. La présente Entente remplace l entente de principe conclue par les parties en date du 11 mars 2014, qui est maintenant révoquée. 44. La présente Entente doit être interprétée conformément aux lois du Canada et de la Colombie- Britannique. SIGNÉE au nom du Canada par le ministre de l Emploi et du Développement social à ce jour de 2014 L honorable Jason Kenney, ministre de l Emploi et du Développement social SIGNÉE au nom de la Colombie-Britannique par le ministre de l Emploi, du Tourisme et de la Formation professionnelle et ministre responsable du Travail à ce jour de 2014 L honorable Shirley Bond, ministre de l Emploi, du Tourisme et de la Formation professionnelle et ministre responsable du Travail 19

20 ANNEXE 1 PARAMÈTRES DE BASE DE LA SUBVENTION POUR L EMPLOI CANADA COLOMBIE-BRITANNIQUE Le Canada, comme d autres économies avancées, est confronté à différents défis découlant de l évolution démographique, de la mondialisation et de l augmentation des exigences au plan des compétences attribuable aux progrès technologiques. Pour relever ces défis, le Canada a besoin d une main-d œuvre compétente, mobile et souple. Bien que le Canada présente le meilleur bilan au chapitre de la création d emplois parmi les économies avancées, le marché du travail canadien est néanmoins confronté à un problème de déséquilibre des compétences, qui a conduit à des pénuries de travailleurs qualifiés régionales et sectorielles persistantes. En construisant un marché du travail solide pour l avenir, il sera essentiel de s assurer que les employeurs jouent un rôle central à titre de partenaires à part entière dans les décisions et investissements relatifs à la formation professionnelle, de manière à pouvoir satisfaire aux besoins futurs des travailleurs et des employeurs en matière de compétences et d emplois. Le Canada et la Colombie-Britannique s engagent à créer de bons emplois et à renforcer la croissance économique, avec l aide des employeurs qui participent sérieusement à titre de partenaires au système de formation axée sur les compétences et qui partagent les coûts associés. À l appui de ces objectifs, la Colombie-Britannique convient d assurer la prestation de la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique de manière à soutenir la formation des Canadiens en fonction des emplois disponibles, selon les paramètres suivants : 1. Les parties conviennent que les principes de base de la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique sont les suivants : (a) L employeur désigne les bénéficiaires admissibles qui recevront la formation et détermine quel type de formation est nécessaire; (b) L employeur a des postes disponibles pour les bénéficiaires admissibles à la fin de la formation; (c) L employeur contribue financièrement à la formation; (d) La formation est offerte par un organisme de formation indépendant. 2. Les parties conviennent de plus que la Colombie-Britannique peut concevoir des paramètres spécifiques pour la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique en fonction des besoins de son marché du travail. 3. Les employeurs admissibles à l obtention d un financement en vertu de la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique comprennent les employeurs individuels et les organismes agissant en tant que mandataires des employeurs (p. ex. consortium d employeurs, bureaux d embauchage syndicaux, associations industrielles et coordonnateurs de la formation) dans le secteur privé et le secteur sans but lucratif. 4. Bénéficiaires admissibles : Tous les Canadiens à la recherche de formation en vue d obtenir un nouvel emploi ou un meilleur emploi peuvent se prévaloir de la Subvention pour l emploi Canada Colombie-Britannique. Cela inclut les personnes qui : 20

ENTENTE CANADA ONTARIO SUR LE FONDS POUR L EMPLOI

ENTENTE CANADA ONTARIO SUR LE FONDS POUR L EMPLOI ENTENTE CANADA ONTARIO SUR LE FONDS POUR L EMPLOI 1 ENTENTE CANADA ONTARIO SUR LE FONDS POUR L EMPLOI ENTRE ET Le gouvernement du Canada, représenté par le ministre de l Emploi et du Développement social

Plus en détail

ENTRE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DE L ÉNERGIE ATOMIQUE, un organisme incorporé constitué par la Loi sur le contrôle de l énergie atomique,

ENTRE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DE L ÉNERGIE ATOMIQUE, un organisme incorporé constitué par la Loi sur le contrôle de l énergie atomique, Page 1 de 3 ENTENTE FAITE EN DUPLICATA LE 4 E JOUR DE FÉVRIER 1985 ENTRE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DE L ÉNERGIE ATOMIQUE, un organisme incorporé constitué par la Loi sur le contrôle de l énergie atomique,

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

Le CGFPN propose des modifications à la LGF

Le CGFPN propose des modifications à la LGF 31 mars 2015 Volume 1 Numéro 1 Un bulletin d information du Conseil de Le Bilan gestion financière des Premières nations ÉDITION SPÉCIALE - PROPOSITIONS LIÉES À LA LOI SUR LA GESTION FINANCIÈRE DES PREMIÈRES

Plus en détail

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ)

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ APPLICABLES POUR LA PÉRIODE DU 1ER AVRIL 2015 AU 30 SEPTEMBRE 2015 Avril 2015 FONDS D AIDE À L EMPLOI

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS

PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS PLAN D ACTION AXÉ SUR LES RÉSULTATS concernant l application de l article 41 de la Loi sur les langues officielles 2009-2012 TABLE DES MATIÈRES Glossaire... 1 Renseignements généraux... 2 Résumé des résultats

Plus en détail

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Octobre 2013 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important? Les Canadiens s attendent

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Les régimes d avantages sociaux au Canada

Les régimes d avantages sociaux au Canada Les régimes d avantages sociaux au Canada Les Canadiens vivent de plus en plus longtemps et doivent plus que jamais faire face à leur responsabilité d épargner pour la retraite. Leur espérance de vie étant

Plus en détail

Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire

Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire 1. Définitions Chercheur principal le candidat principal d une demande de subvention ou de bourse qui a été approuvée

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

Une Loi qui se renouvelle

Une Loi qui se renouvelle IMPLANTATION DE LA LOI FAVORISANT LE DÉVELOPPEMENT ET LA RECONNAISSANCE DES COMPÉTENCES DE LA MAIN-D ŒUVRE ET DE SES RÈGLEMENTS Une Loi qui se renouvelle Un virage vers la qualité L adoption par l Assemblée

Plus en détail

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI

SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI SUBvENTION CANADIENNE LA NOUVELLE POUR L EMPLOI LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2013 Le Plan d action économique de 2013 représente le prochain volet du plan à long terme du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

ENTENTE CANADA NOUVELLE-ÉCOSSE SUR LE DÉVELOPPEMENT DU MARCHÉ DU TRAVAIL

ENTENTE CANADA NOUVELLE-ÉCOSSE SUR LE DÉVELOPPEMENT DU MARCHÉ DU TRAVAIL ENTENTE CANADA NOUVELLE-ÉCOSSE SUR LE DÉVELOPPEMENT DU MARCHÉ DU TRAVAIL TABLE DES MATIÈRES ARTICLE PAGE Préambule...2 1 Interprétation... 3 2 But et portée... 6 3 Prestations et mesures de la Nouvelle-Écosse...

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME

PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES 1 er avril 2015 au 31 mars 2018 Date : mars 2015 1 PROGRAMME APPRENTISSAGE-DIPLÔME EXIGENCES

Plus en détail

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO)

PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) PROGRAMME DES PRESTATIONS D AIDE AU TRAVAIL INDÉPENDANT DE L ONTARIO (PATIO) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LA PÉRIODE ALLANT DU 1ER AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 1 PROGRAMME

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GENERALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/70/34/Add.1 17 juin 2013 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITE EXECUTIF DU FONDS MULTILATERAL AUX FINS

Plus en détail

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS

PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS PRÊTS DE L IAF À L INTENTION DES IMMIGRANTS Les prêts de l IAF à l intention des immigrants aident à défrayer le coût des cours et des examens pour qu ils puissent faire au Canada le travail qu ils faisaient

Plus en détail

Exploitants de services de garde agréés. Sous-ministre adjoint. Division de la petite enfance. Ministère de l Éducation

Exploitants de services de garde agréés. Sous-ministre adjoint. Division de la petite enfance. Ministère de l Éducation Ministry of Education Early Years Division Ministère de l Éducation 900 Bay Street 900, rue Bay 24 th Floor, Mowat Block Èdifice Mowat, 24 étage Queen s Park Queen s Park Toronto ON M7A 1L2 Toronto ON

Plus en détail

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ CHARTE DU COMITÉ DU RISQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Approuver le cadre de gestion des

Plus en détail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Janvier 2015 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important Aux termes de la Loi sur la gestion des finances publiques,

Plus en détail

FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA)

FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA) FONDS POUR L AMÉLIORATION DES INSTALLATIONS D APPRENTISSAGE (FAIA) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES 2015-2016 Remarque : L état des revenus et des dépenses

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

FORMULAIRE STANDARD DE LA GARANTIE, COMPAGNIE D ASSURANCE DE L AMÉRIQUE DU NORD ENTENTE SUR LES MESURES D ATTÉNUATION

FORMULAIRE STANDARD DE LA GARANTIE, COMPAGNIE D ASSURANCE DE L AMÉRIQUE DU NORD ENTENTE SUR LES MESURES D ATTÉNUATION CAUTIONNEMENTS FORMULAIRE STANDARD DE LA GARANTIE, COMPAGNIE D ASSURANCE DE L AMÉRIQUE DU NORD ENTENTE SUR LES MESURES D ATTÉNUATION À UTILISER AVEC LE DOCUMENT INTITULÉ CAUTIONNEMENT D EXÉCUTION HEADSTART

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 28 août 2012 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE

POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE POLITIQUE SUR LES RELATIONS DES PREMIÈRES NATIONS AVEC LES CONTRIBUABLES PARTIE I PRÉAMBULE ATTENDU : A. que le paragraphe 83(1) de la Loi sur les Indiens reconnaît le pouvoir des Premières nations de

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

Guide d instruction - Version provisoire

Guide d instruction - Version provisoire Guide d instruction - Version provisoire Objet : Ligne directrice sur la divulgation des renseignements des régimes de retraite à cotisations déterminées Date : Septembre 2009 Introduction La présente

Plus en détail

Directive de la Présidence

Directive de la Présidence Directive de la Présidence Date : 5 mars 2004 DIRECTIVE RELATIVE À LA CONSTITUTION DE FONDS D AFFECTATION SPÉCIALE DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE Section première Dispositions générales 1.1. La présente

Plus en détail

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant.

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant. DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHIQUES S.E.C. FONDS DE REVENU DE RETRAITE, FRR 1503 ENTENTE EN VERTU DE LA Loi de 1985 sur les normes de prestation de pension concernant les transferts de FONDS DE PENSION

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002 CCRRA Canadian Council of Insurance Regulators Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Copie à: Mr. Michael Grist Chair, CCIR Committee on Streamlining and Harmonization Québec,

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

Application de la stratégie d action au Québec

Application de la stratégie d action au Québec A. Résumé des grandes lignes de la stratégie d action À la suite d une réflexion réalisée en 2013, L ŒUVRE LÉGER a revu sa stratégie d action auprès de ses partenaires et du public en général (se référer

Plus en détail

PROJET DE RECOMMANDATION DU CONSEIL CONCERNANT UN ACCORD MODELE OCDE POUR ENTREPRENDRE DES CONTROLES FISCAUX SIMULTANES

PROJET DE RECOMMANDATION DU CONSEIL CONCERNANT UN ACCORD MODELE OCDE POUR ENTREPRENDRE DES CONTROLES FISCAUX SIMULTANES PROJET DE RECOMMANDATION DU CONSEIL CONCERNANT UN ACCORD MODELE OCDE POUR ENTREPRENDRE DES CONTROLES FISCAUX SIMULTANES LE CONSEIL, Vu l article 5 (b) de la Convention relative à l Organisation de Coopération

Plus en détail

Directives du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées - directives pour le soutien de l'emploi

Directives du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées - directives pour le soutien de l'emploi Directives du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées - directives pour le soutien de l'emploi 5.1 Financement du soutien de l emploi Sommaire de la directive Décrire le cadre de financement

Plus en détail

Ressources humaines et Développement des compétences Canada Tableau du fonds de la somme désignée pour le paiement d expérience commune

Ressources humaines et Développement des compétences Canada Tableau du fonds de la somme désignée pour le paiement d expérience commune Ressources humaines et Développement des compétences Canada Tableau du fonds de la somme désignée pour le paiement d expérience commune 30 septembre 2012 (en milliers de dollars) Le présent document ne

Plus en détail

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ L ORGANE DIRECTEUR, PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT Rappelant que la Stratégie de financement a pour objectifs

Plus en détail

Fonds pour l adaptation

Fonds pour l adaptation Fonds pour l adaptation Conseil du Fonds pour l adaptation Deuxième réunion Bonn, 16-19 juin 2008 AFB/B.2/10 22 mai 2008 Point 6h) de l ordre du jour FONCTIONS ET ATTRIBUTIONS DE L ADMINISTRATEUR DU FONDS

Plus en détail

ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT

ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT 1. Parties La présente entente (ci-après «l Entente») est conclue entre le gouvernement

Plus en détail

1.8.1 Compétences du personnel Introduction

1.8.1 Compétences du personnel Introduction Page 1 de 7 1.8.1 Compétences du personnel Introduction La présente section vise à garantir la transparence et l équité du processus d embauche pour tous les postes. Elle s applique aux offices de services

Plus en détail

Enquête sur les allégations visant l Association des

Enquête sur les allégations visant l Association des Enquête sur les allégations visant l Association des pompiers autochtones du Manitoba 2014 Contexte La Direction générale des services d examen et d enquête du Ministère a reçu des allégations de détournement

Plus en détail

Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification

Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification Services de conseil en gestion Fédération canadienne des municipalités Vérification de gestion du Fonds municipal vert Rapport final de vérification Le 25 septembre 2009 KPMG LLP 160 rue Elgin, Suite 2000

Plus en détail

Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada

Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada Octobre 2014 Bureau du contrôleur général du Canada Importance de l audit Aux termes de la Loi sur la gestion des finances

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Stratégie d'emploi pour les jeunes des Premières Nations et les jeunes Inuits - Programme connexion compétences Lignes directrices nationales 2012-2013

Plus en détail

La coordination des prestations

La coordination des prestations ASSURANCE COLLECTIVE La coordination des prestations Quand vous êtes couvert par plus d un régime d assurance Lorsque plusieurs membres d une même famille occupent un emploi ou poursuivent des études post

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 2013-03

RÈGLEMENT NUMÉRO 2013-03 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ LE GRANIT MUNICIPALITÉ DE SAINTE-CÉCILE-DE-WHITTON RÈGLEMENT NUMÉRO 2013-03 DÉCRÉTANT DES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D UN ÉGOUT COMMUNAUTAIRE DANS LE SECTEUR

Plus en détail

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PARTIE I INTERPRÉTATION 1. (1) Sauf indication contraire, les mots et expressions utilisés dans le présent règlement ont le sens qui leur est donné dans la Loi

Plus en détail

CESSATION DES OPÉRATIONS D ASSURANCE AU CANADA DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES ÉTRANGÈRES

CESSATION DES OPÉRATIONS D ASSURANCE AU CANADA DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES ÉTRANGÈRES Index A n o 9 CESSATION DES OPÉRATIONS D ASSURANCE AU CANADA DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES ÉTRANGÈRES Fondement législatif Articles 650, 651 et 654 de la Loi sur les sociétés d assurances (la «Loi») Définitions

Plus en détail

FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET

FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET GUIDE D OPÉRATIONS UN DON AU FONDS SPORTS-QUÉBEC POURQUOI? SPORTSQUÉBEC LÉGALEMENT APTE À ÉMETTRE DES REÇUS FISCAUX À titre d association canadienne de sport amateur

Plus en détail

LISTE DES RECOMMANDATIONS

LISTE DES RECOMMANDATIONS LISTE DES RECOMMANDATIONS Recommandation 1 Le Comité recommande la présentation en 2005 d un projet de loi qui créerait une nouvelle entité de l État appelée la Commission de l assurance-emploi. Cette

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415(F) Avant-propos Le présent rapport annuel au

Plus en détail

ENTENTE RELATIVE À L ÉLABORATION D UN PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE CONCERNANT LES COLS BLANCS DE LA VILLE DE GATINEAU

ENTENTE RELATIVE À L ÉLABORATION D UN PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE CONCERNANT LES COLS BLANCS DE LA VILLE DE GATINEAU ENTENTE RELATIVE À L ÉLABORATION D UN PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE CONCERNANT LES COLS BLANCS DE LA VILLE DE GATINEAU Objet : Programme d équité salariale QUE QUE QUE QUE les dispositions de la Loi sur

Plus en détail

POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT

POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT Page 1 de 7 POLITIQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION EN MATIÈRE DE RISQUE DE CRÉDIT 1.0 CONTEXTE La présente politique est établie conformément au principe 16 b) de la Charte du conseil d administration.

Plus en détail

FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES

FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES Le 12 novembre 2014 Mise à jour des projections économiques et budgétaires Fédéral LP TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt

Plus en détail

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels 2007-2008 Table des matières Introduction...........................................................

Plus en détail

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada IGF Québec : Journée thématique sur la gestion des risques Philippe Lajeunesse, Directeur principal Planification

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Rapport de vérification interne Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Rapport de vérification interne Vérification du cadre de contrôle de gestion pour les subventions et contributions de 2012-2013 (Modes de financement)

Plus en détail

Frais de déplacement et dépenses connexes

Frais de déplacement et dépenses connexes Chapitre 4 Section 4.12 Ministère des Services gouvernementaux Frais de déplacement et dépenses connexes Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.12 du Rapport annuel 2004 Contexte

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE 15 MAI 2012 Document 212021 POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE A. INTRODUCTION Le présent document énonce le processus et les critères définis par le Conseil des normes

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 23 septembre 2014 MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le «Régime de pension»)

Plus en détail

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Communiqué Juin 2011 Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Les provinces du Québec et de l Ontario ont adopté l

Plus en détail

Objet : Rapport de la trésorière : Évaluation du respect de la Politique de gestion des fonds de WCI, inc.

Objet : Rapport de la trésorière : Évaluation du respect de la Politique de gestion des fonds de WCI, inc. NOTE Dest. : Conseil d administration de WCI, inc. Exp. : Mary Nichols, trésorière Date : 18 novembre 2015 Objet : Rapport de la trésorière : Évaluation du respect de la Politique de gestion des fonds

Plus en détail

Caisse du Régime de retraite des cadres de la Ville de Québec. États financiers 31 décembre 2007

Caisse du Régime de retraite des cadres de la Ville de Québec. États financiers 31 décembre 2007 Caisse du Régime de retraite des cadres de la Ville de Québec États financiers Le 26 mai 2008 PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. Comptables agréés Place de la Cité, Tour Cominar 2640, boulevard

Plus en détail

Gestionnaire responsable (titre) Date prévue pour la mise en œuvre. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action

Gestionnaire responsable (titre) Date prévue pour la mise en œuvre. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action Titre du projet : Évaluation de la Loi sur les contraventions Centre de responsabilité : Réponse de la direction et Plan d action Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action On devrait

Plus en détail

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE

PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE OBJECTIF DU PROCESSUS ADMINISTRATIF DE SUIVI ET DE TRAITEMENT D UNE DEMANDE Le processus administratif de suivi et de traitement d une demande

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration (le «conseil») rend compte à l actionnaire et relève du Parlement par l intermédiaire du ministre de l Industrie. Le conseil assume la responsabilité

Plus en détail

La présente traduction de l accord de swap, rédigé en anglais à l origine, n a qu un but informatif. Seul l original anglais fait foi.

La présente traduction de l accord de swap, rédigé en anglais à l origine, n a qu un but informatif. Seul l original anglais fait foi. La présente traduction de l accord de swap, rédigé en anglais à l origine, n a qu un but informatif. Seul l original anglais fait foi. ACCORD DE SWAP DE DOLLARS CANADIENS CONTRE DES DOLLARS AMÉRICAINS

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable William Francis Morneau, c.p., député Décembre 2015 Préface Les présentes notes explicatives

Plus en détail

ALERT U.S. TAX. Juin 2015. Partager maintenant

ALERT U.S. TAX. Juin 2015. Partager maintenant Cet article est le deuxième d une série de quatre visant à examiner les implications fiscales canadiennes et états-uniennes dans le cadre d une affectation temporaire d un employé du Canada aux États-Unis.

Plus en détail

La Régie des rentes du Québec

La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec est chargée d appliquer la Loi sur le régime de rentes du Québec et la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. De plus, elle administre

Plus en détail

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Compte du régime de pension de la Gendarmerie royale du Canada Nous avons vérifié

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés

Rapport de vérification interne. Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément. de la Division des régimes de retraite privés Rapport de vérification interne du Cadre de gestion et de contrôle des demandes d agrément de la Division des régimes de retraite privés du Bureau du surintendant des institutions financières Novembre

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE PROGRAMME DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SCOLARITÉ DES INFIRMIÈRES ENTENTE DE SERVICES EN RETOUR

MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE PROGRAMME DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SCOLARITÉ DES INFIRMIÈRES ENTENTE DE SERVICES EN RETOUR MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE PROGRAMME DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SCOLARITÉ DES INFIRMIÈRES ENTENTE DE SERVICES EN RETOUR AVEC LA COURONNE DU CHEF DE LA PROVINCE D ONTARIO, REPRÉSENTÉE

Plus en détail

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES Compte rendu des décisions de la réunion de la TNMP à Québec (les 20 et 21 novembre 2003) : Les Parties ont présenté un

Plus en détail

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008.

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008. Fonds d assistance créé au titre de la partie VII de l Accord aux fins de l application des dispositions de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer du 10 décembre 1982 relatives à la conservation

Plus en détail

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL Le 12 novembre 2014 Préparé par : TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers Mesures visant

Plus en détail

GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE

GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE PROJET GUIDE SUR L UTILISATION DES VÉHICULES DE GARANTIE Juillet 2013 Guide sur l utilisation des véhicules de garantie Autorité de marchés financiers Page 1 Juillet 2013 Introduction Ce guide présente

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

Résumé du budget du Québec de 2011

Résumé du budget du Québec de 2011 Résumé du budget du Québec de 2011 Le 17 mars 2011 Table des matières RÉSUMÉ DU BUDGET DU QUÉBEC DE 2011 Page INTRODUCTION... 1 1. MESURES RELATIVES AUX IMPÔTS... 1 1.1 Instauration d un crédit d impôt

Plus en détail

ENTENTE DE COMPTE DE L INVESTISSEUR RELATIVE À LA SÉRIE PWX/PWX8 (signature de l investisseur requise)

ENTENTE DE COMPTE DE L INVESTISSEUR RELATIVE À LA SÉRIE PWX/PWX8 (signature de l investisseur requise) PROGRAMME PATRIMOINE PRIVÉ MACKENZIE ENTENTE DE COMPTE DE L INVESTISSEUR RELATIVE À LA SÉRIE PWX/PWX8 (signature de l investisseur requise) À remplir par l investisseur pour indiquer les honoraires de

Plus en détail

Guide de l employeur

Guide de l employeur L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES un partenariat entre les employeurs et le Cégep Guide de l employeur Planifiez votre relève, embauchez un stagiaire! Guide de l employeur Service de recherche et de développement

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS Dernière modification en vigueur le 1 er mars 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 7.1 RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS A.M.

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA

MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA MODALITÉS ET CONDITIONS DU PROGRAMME DE RÉCOMPENSES MASTERCARD DE LA BANQUE WALMART DU CANADA Les présentes conditions s appliquent au programme de Récompenses MasterCard de La Banque Wal-Mart du Canada

Plus en détail

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS La grande majorité des membres du conseil d administration de la Banque seront indépendants au sens de la présente politique. Le

Plus en détail

Comptabilité, finance et gestion des affaires

Comptabilité, finance et gestion des affaires Comptabilité, finance et gestion des affaires LCA.AX Information : (514) 376-1620, poste 388 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 40 unités 1/3.

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 36455 FRA Québec, le : 17 février 2015 Membre : Sophie Raymond, commissaire Commission de l équité salariale et 9061 1674 Québec inc. (connue sous le nom

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves RÉSOLUTION : 245-10 Date d adoption : 23 novembre 2010 En vigueur : 23 novembre 2010 À réviser avant : Directives administratives et date d entrée en vigueur : EED-DA1 23 novembre 2010 RECUEIL DES POLITIQUES

Plus en détail

> Guide 28 juillet 2008

> Guide 28 juillet 2008 > Guide 28 juillet 2008 Le travailleur frontalier Dans notre région frontalière, environ 5600 personnes résidant en Belgique traversent chaque jour la frontière pour venir travailler en France. Se pose

Plus en détail

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne. SGDDI n 1053640 1

Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne. SGDDI n 1053640 1 Plan d action de la direction Vérification des contrôles de base du Tribunal canadien des droits de la personne Opinion du Tribunal canadien des droits de la personne sur le rapport de vérification J ai

Plus en détail

Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 2. Prochaine révision. Date de révision

Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 2. Prochaine révision. Date de révision Catégorie/N o de politique Politique du Fonds n o 2 TITRE DE LA POLITIQUE Approuvée en Janvier 2013 FINANCEMENT DES PROGRAMMES DE RECYCLAGE DES INF. AUT., INF. PSYCH. AUT. ET INF. AUX. AUT. Direction/Division

Plus en détail

Nouvelle année, nouvelles règles de capitalisation des régimes de retraite au Québec : adoption du projet de loi 57

Nouvelle année, nouvelles règles de capitalisation des régimes de retraite au Québec : adoption du projet de loi 57 Le 21 décembre 2015 Nouvelle année, nouvelles règles de capitalisation des régimes de retraite au Québec : adoption du projet de loi 57 L e projet de loi 57, Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires

Plus en détail