CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS?"

Transcription

1 CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS? Les offres de Cloud public se sont multipliées et le Cloud privé s est généralisé. Désormais, toute la question est de savoir comment tirer pleinement parti du potentiel d un modèle de Cloud hybride et de services de courtage associés afin d optimiser la prestation de services autant que les performances de l activité. C est dans cette optique que nous allons vous aider à identifier le modèle de Cloud (public, privé ou hybride) le plus adapté à vos applications métiers. PERSPECTIVE DE DELL EMC

2 SOMMAIRE LE NOMBRE D OPTIONS DE CLOUD NE CESSE DE CROITRE...3 LES CLOUDS HYBRIDES ONT LE VENT EN POUPE...3 L APPROCHE DELL EMC...4 ALIGNEMENT DES APPLICATIONS CLOUD...5 COMPATIBILITÉ DES APPLICATIONS CLOUD...5 ANALYSE DU PLACEMENT DES APPLICATIONS CLOUD...6 CONCLUSION...6 2

3 LE NOMBRE D OPTIONS DE CLOUD NE CESSE DE CROITRE Au cours de ces dernières années, les solutions de Cloud privé se sont multipliées, les inquiétudes vis-à-vis du Cloud public ont diminué et le Cloud hybride s est généralisé. Les responsables ne s interrogent plus sur la nécessité d utiliser le Cloud ou sur la méthode à appliquer pour mettre en œuvre un Cloud privé. À présent, leurs efforts sont axés sur l optimisation des avantages que propose cette technologie, via l adoption d un modèle de Cloud hybride. De plus en plus, les entreprises se tournent vers le Cloud hybride. Différentes questions se posent alors : quelle est la place de chaque application et où peut-on se procurer de nouvelles applications : le Cloud public, privé ou hybride ou l infrastructure informatique existante de l entreprise? À quel niveau peut-on réaliser les meilleures performances, réduire les coûts au maximum et optimiser la flexibilité? Comment concevoir aujourd hui un Cloud privé qui sera compatible avec le modèle de Cloud hybride que vous adopterez sans doute dans les deux ans à venir? LES CLOUDS HYBRIDES ONT LE VENT EN POUPE Le département IT doit fournir un ensemble de services plus agile qui permette un accès en libre-service tout en offrant les performances et le degré de disponibilité nécessaires à l entreprise. Un Cloud privé reposant sur un software-defined datacenter doté d options d automatisation et de libre-service ne constitue qu une partie de la solution. Il s avère que de nombreuses charges applicatives sont mieux adaptées pour une exécution à moindre coût dans un Cloud public. De ce fait, le département IT doit adopter un modèle de Cloud hybride et des services de courtage appropriés parmi les options que propose le Cloud public. Par ailleurs, le nombre croissant de fournisseurs de services Cloud, tout comme la tendance actuelle des parties prenantes à choisir directement les solutions de ces fournisseurs sans passer par le département IT, ne peuvent que pousser ce dernier à changer. Le département IT de l entreprise a perdu le monopole qu il exerçait jusqu à présent sur les services IT. En effet, il est désormais en compétition avec des fournisseurs de service externes. Pour que l activité soit florissante, les parties prenantes requièrent des temps de réponse plus courts et des prestations de services optimisées. Dans de nombreuses entreprises, cela entraîne une transformation complète du mode de fonctionnement et de la méthode qu elles utilisent pour mener leurs affaires. Elles doivent entièrement remettre en question leurs théories sur la gestion de l IT, ainsi que sur la prestation des fonctions associées et leur utilisation. Cependant, la décision la plus importante à prendre porte sur l optimisation des modèles de prestation des applications pour le Cloud hybride. 3

4 L APPROCHE DELL EMC Lorsqu une entreprise favorise des stratégies de Cloud hybride pour le déploiement de l IT, elle doit tenir compte des caractéristiques des charges applicatives pour déterminer à quel emplacement chaque application doit s exécuter. Ainsi, le département IT peut proposer une expérience transparente aux utilisateurs de services IT, quelle que soit la source de ces derniers. Grâce à sa plate-forme Adaptivity automatisée et élaborée et à ses bonnes pratiques, Dell EMC aide les entreprises à identifier les applications et ressources adaptées au Cloud, ainsi que le modèle de Cloud le plus approprié pour chacune. L approche Dell EMC implique l étude de chaque ressource et de la possibilité d une migration de cette dernière vers le Cloud selon trois facteurs : alignement des applications, compatibilité des applications et placement des applications, comme le montre la figure 1. Figure 1 : L approche Dell EMC Dell EMC exploite les fonctionnalités de sa plate-forme propriétaire, Adaptivity, pour évaluer plus rapidement et plus efficacement les besoins, tant au niveau métier que technologique, et placer les applications dans le modèle de Cloud le plus approprié. L adoption de cette approche optimisée permet d accélérer cette analyse de 50 % par rapport aux méthodes manuelles traditionnelles. Les deux éléments clés de la plate-forme Adaptivity Dell EMC que sont l analyse de compatibilité et la détermination du placement sont présentés à la figure 2. Ils nous permettent de déterminer si l application est adaptée au Cloud et de formuler des recommandations de placement selon le modèle de déploiement le plus pertinent (Cloud privé, public ou hybride). Figure 2 : la plate-forme Adaptivity analyse la compatibilité d une application et détermine son placement idéal 4

5 ALIGNEMENT DES APPLICATIONS CLOUD L alignement des applications inclut le mappage de ces dernières sur les processus métiers et activités spécifiés afin d aider l entreprise à comprendre de quelle manière l infrastructure IT soutient actuellement l activité. C est à ce niveau que nous déterminons les facteurs décisifs associés aux besoins métiers et que nous nous assurons que l application peut fonctionner dans le cadre de l activité métier. Ensuite, les différentes activités métiers sont corrélées et les niveaux de service des applications validés. Désignation habituelle des modèles de prestation d applications Cloud public : très utilisé, mais prévu pour les charges applicatives non différenciées qui ne nécessitent pas une disponibilité totale. Cloud privé : concerne la plupart des principales applications métiers, notamment celles qui sont associées à des SLA critiques. Cloud hybride : utilisé pour les charges applicatives en relation directe avec le marché, telles que les applications d e-commerce, qui peuvent avoir besoin d évoluer rapidement en cas de pic de demande. Infrastructure existante : concerne les charges applicatives hautement spécialisées (systèmes de contrôle des opérations, par exemple). COMPATIBILITÉ DES APPLICATIONS CLOUD La détermination de la compatibilité d une application Cloud est une étape importante au cours de laquelle Dell EMC identifie les applications adaptées à un modèle de Cloud et celles qui doivent être déployées sur l infrastructure existante, en recommandant l architecture la plus appropriée. Ici, nous évaluons le degré de compatibilité des modèles de Cloud avec différents besoins métiers spécifiques en définissant les caractéristiques d une application selon plusieurs critères : âge, spécifications techniques (gestion des données, charge applicative, workflow et accès), besoins métiers spécifiques (performances, disponibilité et respect des réglementations/conformité), aspects démographiques des utilisateurs et type. En déterminant la charge applicative, nous pouvons capturer les aspects démographiques des utilisateurs afin d identifier les pics des cycles d utilisation des applications. En nous assurant que l application est adaptée à des modèles de Cloud spécifiques, nous pouvons isoler les besoins de cette dernière et en déduire les mécanismes de conception adéquats. Notre plate-forme élaborée inclut une base de données de connaissances comprenant les attributs des applications, ainsi que les caractéristiques d une dizaine d architectures de Cloud privé et de Cloud public allant de VMware vcloud Air aux Clouds privés sur site, en passant par Amazon Web Services et les Clouds hébergés par des fournisseurs spécifiques comme Rackspace. Figure 3 : analyse de l adéquation d une application par EMC Planning Studio La figure 3 représente les résultats d une analyse effectuée par Adaptivity Planning Studio. Le graphique en secteurs figurant sur la gauche récapitule les applications pouvant être adaptées au Cloud, alors que celui qui se trouve en dessous répertorie les modèles de Cloud recommandés parmi l ensemble du portefeuille disponible. Sur le côté droit figure l affinité avec chaque activité, par application, le degré de compatibilité avec le Cloud de chaque application spécifique et les critères technologiques et métiers qui définissent la compatibilité globale avec le Cloud. 5

6 ANALYSE DU PLACEMENT DES APPLICATIONS CLOUD Cette analyse permet d identifier l architecture la mieux adaptée aux applications pouvant être installées dans un Cloud. Par ailleurs, elle s accompagne de recommandations quant au modèle de Cloud public ou privé optimal pour certaines applications spécifiques. À ce stade, le système crée un modèle plus granulaire de l utilisation des applications et de leur déploiement qui nous permet de fournir une architecture logique détaillée pour le Cloud. Ensuite, l utilisation actuelle et planifiée de l infrastructure associée à l application est validée en fonction des besoins métiers. Nous pouvons ainsi prévoir les exigences en matière de capacité du Cloud et recommander une configuration d application logique. Figure 4 : analyse de placement des applications via Adaptivity La figure 4 montre de quelle manière nous exploitons les attributs de l application spécifiée pour déterminer sa compatibilité avec le Cloud. Sur le côté gauche figurent les attributs de chaque ensemble d applications qui peuvent inclure l étape concernée au sein du cycle de vie, la langue de développement, l environnement de gestion de la sécurité, le degré de complexité de la migration, le nombre d utilisateurs et la pertinence par rapport à l activité. Les graphiques en secteurs du côté droit comparent les aspects démographiques de l application à l ensemble du portefeuille afin de proposer un tableau de bord dynamique facilitant les discussions entre les responsables lors de la prise de décision et mettant en lumière les lacunes en matière de connaissances associées à l environnement applicatif. CONCLUSION Le Cloud hybride combine les meilleures fonctionnalités des Clouds privés et publics tout en offrant des performances métiers plus élevées et ce, sur plusieurs fronts : coût, gérabilité, accès à l information, déploiement de nouvelles fonctions, coordination et collaboration, continuité d activité et sécurité, innovation métier et développement. Dell EMC est l un des leaders du déploiement de solutions de Cloud hybrides gérées avec efficacité. Ses consultants tirent le meilleur parti d une plate-forme automatisée sophistiquée, de bonnes pratiques acquises au fil de milliers d engagements, ainsi que d une approche orientée informations pour la gestion des défis tant métiers que technologiques. NOUS CONTACTER Si vous êtes prêt à choisir les applications et ressources adaptées au Cloud et à déterminer le modèle de Cloud le plus approprié pour chacune, Dell EMC peut vous aider à effectuer l évaluation requise moitié plus vite grâce à sa méthode automatisée reposant sur la plate-forme Adaptivity. Pour en savoir plus, contactez un responsable de compte ou un revendeur agréé EMC. EMC 2, EMC et le logo EMC sont des marques déposées ou des marques commerciales d EMC Corporation aux États-Unis et dans d autres pays. Toutes les autres marques citées dans le présent document sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Copyright 2016 EMC Corporation. Tous droits réservés. Publié en France. 08/16 EMC Perspective H EMC estime que les informations figurant dans ce document sont exactes à la date de publication. Ces informations sont modifiables sans préavis. EMC fait désormais partie du groupe d entreprises Dell. 6

CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS?

CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS? CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS? Les offres de Cloud public se sont multipliées et le Cloud privé se généralise. Désormais, toute la question est de savoir

Plus en détail

Gestionnaire responsable (Titre) Date de mise en œuvre prévue. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action

Gestionnaire responsable (Titre) Date de mise en œuvre prévue. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action RÉPONSE DE LA DIRECTION ET DE PLAN D ACTION TITRE DU PROJET : Évaluation du services du droit fiscal CENTRE DE RESPONSABILITÉ : services du droit fiscal () Conclusions Recommandations Réponse de la direction

Plus en détail

Virtualisation du stockage IBM Une grande valeur pour votre entreprise

Virtualisation du stockage IBM Une grande valeur pour votre entreprise Virtualisation du stockage IBM Une grande valeur pour votre entreprise Virtualisation du stockage IBM Une grande valeur pour votre entreprise Pag e 2 Le contrôleur de volume SAN (SVC) Sommaire 1. Le SVC

Plus en détail

...2. Sainte-Foy, le 22 février 2002

...2. Sainte-Foy, le 22 février 2002 Sainte-Foy, le 22 février 2002 Objet : Crédit d impôt pour l intégration de solutions de commerce électronique admissibles Discours sur le budget 2000-2001 Article 1029.8.21.32 de la Loi sur les impôts

Plus en détail

Validation Veeam et appliances DXi de Quantum

Validation Veeam et appliances DXi de Quantum DOSSIER TECHNIQUE Validation Veeam et appliances DXi de Quantum AVERTISSEMENT Ce document contient des informations protégées par des droits d auteur. Celles-ci sont modifiables sans préavis et ne constituent

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS

ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS ASSOCIATION DES ETATS DE LA CARAIBE DEMANDE DE PROPOSITIONS L Association des Etats de la Caraïbe (AEC) invite les consultants éligibles intéressés à soumettre des propositions pour la fourniture d un

Plus en détail

Environnement & Technique Juillet / Août 2010 n 298 Philippe Arnaud, Associé KPMG Anne Garans, Senior Manager, KPMG

Environnement & Technique Juillet / Août 2010 n 298 Philippe Arnaud, Associé KPMG Anne Garans, Senior Manager, KPMG Environnement & Technique Juillet / Août 2010 n 298 Philippe Arnaud, Associé KPMG Anne Garans, Senior Manager, KPMG Avec l aimable autorisation de la revue Environnement & Technique : www.pro-environnement.com

Plus en détail

Organiser l achat groupé de produits, services ou marchandises

Organiser l achat groupé de produits, services ou marchandises Organiser l achat groupé de produits, services ou marchandises Objectif Assurer un des achats utiles, efficaces et respectueux de l environnement pour des produits, des services, des marchandises ou des

Plus en détail

Microgrids : quelle segmentation et quels projets pilotes?

Microgrids : quelle segmentation et quels projets pilotes? Microgrids : quelle segmentation et quels projets pilotes? Jeudi 28 octobre de 9h30 à 10h30 Réunion en webconférence. Type de réseau faisant l objet de plus en plus d expérimentations, le microgrid se

Plus en détail

Nous vous proposons ici quelques pistes de réfléxions afin de faire de votre projet de mise en place de Google Apps For Work un succès.

Nous vous proposons ici quelques pistes de réfléxions afin de faire de votre projet de mise en place de Google Apps For Work un succès. Dans ce guide Déplacer vos applications dans le Cloud vous offre des bénéfices désormais largement éprouvés : optimisera l efficacité et la performance de votre organisation, en augmentant sa réactivité

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

La logique managériale. management des entreprises- bts 1- MF MOULY CLAUX

La logique managériale. management des entreprises- bts 1- MF MOULY CLAUX La logique managériale - 1- MF MOULY CLAUX 1 Sommaire I Les spécificités de la démarche managériale A Définition du manager B Différences entre entrepreneur et manager Capacités requises de l entrepreneur

Plus en détail

Global Retail CIO Survey 2010

Global Retail CIO Survey 2010 10 2010 : Adapter la supply chain au service du consommateur Les Sponsors Recherche conduite par 10 Aperçu général Aldata et IBM vous présentent la deuxième édition de leur étude sur la grande distribution

Plus en détail

Résumé. Evaluation interne de la modalité Accords de Partenariat opérationnel: Rapport final 9

Résumé. Evaluation interne de la modalité Accords de Partenariat opérationnel: Rapport final 9 Résumé Lux-Development (LuxDev) est le bras opératif de l aide bilatérale de Luxembourg. En 2009, LuxDev a déboursé et géré plus de 70 millions dans les dix pays partenaires du Luxembourg pour l aide bilatéral.

Plus en détail

CABINET DE CONSEIL INDEPENDANT POUR LES PROFESSIONS JURIDIQUES

CABINET DE CONSEIL INDEPENDANT POUR LES PROFESSIONS JURIDIQUES CABINET DE CONSEIL INDEPENDANT POUR LES PROFESSIONS JURIDIQUES Depuis plusieurs années, les Professions Juridiques connaissent de profondes mutations. Stratégie, marketing et management font désormais

Plus en détail

INTELLIGENT. SIMPLE. SÛR. RDX. Système de stockage sur disque dur amovible

INTELLIGENT. SIMPLE. SÛR. RDX. Système de stockage sur disque dur amovible INTELLIGENT. SIMPLE. SÛR. RDX Système de stockage sur disque dur amovible ÉVOLUTIF MEILLEURES RÉTROCOMPATIBILITÉ ET POSTCOMPATIBILITÉ POUR PROTÉGER VOTRE INVESTISSEMENT Tout système de stockage RDX d Imation

Plus en détail

Les activités seront calibrées en tenant compte des ressources à mobiliser et de l impact escompté.

Les activités seront calibrées en tenant compte des ressources à mobiliser et de l impact escompté. TERMES DE REFERENCE Recrutement d un(e) consultant national(e) pour la l assistance de la Cour des Comptes dans la finalisation et la mise en œuvre de sa stratégie de 1- Informations générales: Type de

Plus en détail

Guide de la facture électronique. Guide de la facture électronique

Guide de la facture électronique. Guide de la facture électronique Guide de la facture électronique 1 Sommaire Introduction 3 La dématérialisation des factures : comment répondre aux évolutions du marché? 4 La dématérialisation des factures : quels bénéfices? 6 Quelle

Plus en détail

Les équations du premier degré

Les équations du premier degré TABLE DES MATIÈRES 1 Les équations du premier degré Paul Milan LMA Seconde le 10 septembre 2010 Table des matières 1 Définition 1 2 Résolution d une équation du premier degré 2 2.1 Règles de base................................

Plus en détail

SECURISEZ VOS ACTIVITES OU QUE VOUS SOYEZ. Protection Service for Business

SECURISEZ VOS ACTIVITES OU QUE VOUS SOYEZ. Protection Service for Business SECURISEZ VOS ACTIVITES OU QUE VOUS SOYEZ Protection Service for Business L ENTREPRISE N A PLUS DE FRONTIERES Wi-fi Piéton Nous utilisons aujourd hui de plus en plus d appareils, sur des connexions toujours

Plus en détail

déduplication Le b a ba

déduplication Le b a ba déduplication Le b a ba 2 Sommaire 4 Le b a ba de la déduplication 6 Qu est-ce que la déduplication? 8 Méthodes de déduplication 10 Exemple de déduplication 3 12 Déduplication, reprise après incident et

Plus en détail

UNE VÉRITABLE AGILITÉ D ENTREPRISE

UNE VÉRITABLE AGILITÉ D ENTREPRISE IFS Applications DES SOLUTIONS ERP POUR LA GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE POWERED BY IFS APPLICATIONS VOUS OFFRE UNE VÉRITABLE AGILITÉ D ENTREPRISE Les entreprises les plus prospères sont celles qui sont

Plus en détail

Résultats de l enquête de perception «Informatique et Développement Durable» Juin 2013

Résultats de l enquête de perception «Informatique et Développement Durable» Juin 2013 DDéveloppement Résultats de l enquête de perception «Informatique et Développement Durable» Juin 2013 urable Lille 2 de taux de réponse souhaitent participer à la démarche de réflexion pour une informatique

Plus en détail

Pensez-vous que les objectifs du projet ERP ont bien été mis en évidence? Quels auraient été les points que vous auriez voulu connaître?

Pensez-vous que les objectifs du projet ERP ont bien été mis en évidence? Quels auraient été les points que vous auriez voulu connaître? ENSIIE Logistique DM Cas Viviana Wilson JOUËT 3ème année Option NTOE Ce devoir a pour sujet la modernisation de certains composants du système d informations de l entreprise de cosmétiques Viviana, notamment

Plus en détail

Suivi de la vérification de l utilisation des cartes d achat. Mars 2011. 7050-8-28-2 (CS Ex)

Suivi de la vérification de l utilisation des cartes d achat. Mars 2011. 7050-8-28-2 (CS Ex) Suivi de la vérification de l utilisation des cartes d achat Mars 2011 7050-8-28-2 (CS Ex) Mise en garde Le résultat de ce travail ne constitue pas une vérification de l utilisation des cartes d achat.

Plus en détail

Optimiser la transition vers le cloud : équilibre entre fiabilité, rentabilité et fonctionnalité

Optimiser la transition vers le cloud : équilibre entre fiabilité, rentabilité et fonctionnalité Optimiser la transition vers le cloud : équilibre entre fiabilité, rentabilité et fonctionnalité L adoption du cloud a le vent en poupe. Les avantages pour l entreprise sont manifestes ; la technologie

Plus en détail

GÉNIE LOGICIEL AVANCÉ

GÉNIE LOGICIEL AVANCÉ Institut de la Francophonie pour l Informatique RAPPORT DU PROJET GÉNIE LOGICIEL AVANCÉ Implémentation d un logiciel de gestion d emploi du temps de l IFI Réalisé par: KASEREKA Kabunga Selain TRƯƠNG Xuân

Plus en détail

FONDS DE PARTENARIAT POUR LE CARBONE FORESTIER (FPCF) SEPTIÈME RÉUNION DU COMITÉ DES PARTICIPANTS 2-3 novembre 2010 Washington, DC

FONDS DE PARTENARIAT POUR LE CARBONE FORESTIER (FPCF) SEPTIÈME RÉUNION DU COMITÉ DES PARTICIPANTS 2-3 novembre 2010 Washington, DC FONDS DE PARTENARIAT POUR LE CARBONE FORESTIER (FPCF) SEPTIÈME RÉUNION DU COMITÉ DES PARTICIPANTS 2-3 novembre 2010 Washington, DC Résolution PC/7/2010/1 Proposition de mesures pour l état de préparation

Plus en détail

Comme tous les services Windows, ils peuvent être gérés de façon centrale au niveau du serveur Windows.

Comme tous les services Windows, ils peuvent être gérés de façon centrale au niveau du serveur Windows. La configuration Avant de mettre en service le serveur SQL, en le rendant accessible par tous les utilisateurs, il est important de réaliser un certain nombre d opérations de configuration du serveur et

Plus en détail

Quelle démarche pour passer des besoins utilisateur au code?

Quelle démarche pour passer des besoins utilisateur au code? Quelle démarche pour passer des besoins utilisateur au code? Introduction à la modélisation avec UML Tiré de : Roques, P. (2008). Les cahiers du programmeur UML 2 - Modéliser une application web (4 e édition)».

Plus en détail

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS

CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS CONCOURS 2015 DU FONDS COLLÈGE-INDUSTRIE POUR L INNOVATION VOLET 1 : INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE INVITATION À SOUMETTRE DES PROPOSITIONS DESCRIPTION Le Fonds collège-industrie pour l innovation (FCII)

Plus en détail

MISSION HANDICAP/ACCESSIBILITE VILLE DE NEVERS

MISSION HANDICAP/ACCESSIBILITE VILLE DE NEVERS MISSION HANDICAP/ACCESSIBILITE VILLE DE NEVERS BILAN D ACTIVITE Année 2008 Elus : Jean-Pierre MANSE, adjoint au Maire. Paulette FONTANILLES, conseillère municipale, déléguée au handicap. Chargé de mission

Plus en détail

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes DECISION 2006-01 Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes Contrôles périodiques auxquels sont soumis les commissaires aux comptes Définition du cadre, des orientations, et des modalités des

Plus en détail

Ce texte découle d une présentation réalisée lors

Ce texte découle d une présentation réalisée lors Pour en savoir plus FINANCEMENT PUBLIC ET ÉCONOMIE SOCIALE. L EXPÉRIENCE D INVESTISSEMENT QUÉBEC Claude Carbonneau Vice-président aux coopératives et aux autres entreprises de l économie sociale Investissement

Plus en détail

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 Observatoire du SCoT des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 L édito du Président SOMMAIRE Edito 1 Activité de construction 2 Approche géographique 4 Construction par type de logements Rappel

Plus en détail

L agence d audit et de notation du numérique. La confiance pour le financement et l investissement du numérique

L agence d audit et de notation du numérique. La confiance pour le financement et l investissement du numérique L agence d audit et de notation du numérique La confiance pour le financement et l investissement du numérique Edito Laurent Briziou CEO exaegis Investir c est prédire! Et pour cela, mieux vaut être très

Plus en détail

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges

Analyse de la situation relative aux échanges linguistiques nationaux et à la mobilité dans la formation professionnelle initiale Cahier des charges Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Promotion de projets et développement Berne, le 22 septembre 2011 Analyse de la situation

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RECOMMANDATION DE LA COMMISSION

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RECOMMANDATION DE LA COMMISSION COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.4.2008 C(2008)1329 RECOMMANDATION DE LA COMMISSION concernant la gestion de la propriété intellectuelle dans les activités de transfert de connaissances

Plus en détail

Comment rédiger une proposition de financement

Comment rédiger une proposition de financement Comment rédiger une proposition de financement (Comment élaborer un projet qui sera une réussite) 19 avril 2010 Vous avez une idée de projet Tracez les grandes lignes du projet, clarifiez-le dans votre

Plus en détail

Les métiers en évolution positive

Les métiers en évolution positive Annexe 1 Fiches Métiers Les métiers en évolution positive - 33 - Technicien études en télécommunication Technicien études en télécommunication De niveau Bac+2 à Ingénieur (double compétence voix et réseau).

Plus en détail

Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012

Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012 Enquête nationale sur la satisfaction des patients 2012 Version brève du rapport comparatif national Mars 2014, version 1.0 Résumé du rapport comparatif national, mesure 2012 Sommaire 1. Contexte... 3

Plus en détail

PLANON REAL ESTATE MANAGEMENT. Pilotez la stratégie immobilière répondant aux objectifs de votre organisation

PLANON REAL ESTATE MANAGEMENT. Pilotez la stratégie immobilière répondant aux objectifs de votre organisation PLANON REAL ESTATE MANAGEMENT Pilotez la stratégie immobilière répondant aux objectifs de votre organisation Planon Real Estate Management inclut notamment : Les Tableaux de Bord La Gestion de Portefeuille

Plus en détail

L'AUTOPARTAGE DANS LA SHERE PRIVEE RESUME

L'AUTOPARTAGE DANS LA SHERE PRIVEE RESUME L'AUTOPARTAGE DANS LA SHERE PRIVEE RESUME INTRODUCTION L autopartage dans la sphère privée est la mise en commun d un ou plusieurs véhicules, utilisés par des amis, des voisins ou des proches pour des

Plus en détail

DOSSIER THEMATIQUE «ACHATS RESPONSABLES»

DOSSIER THEMATIQUE «ACHATS RESPONSABLES» LES DOSSIERS THEMATIQUES DE L APESA DOSSIER THEMATIQUE «ACHATS RESPONSABLES» Juillet 2012 INTRODUCTION : L ACHAT, LEVIER EFFICACE POUR UN DEVELOPPEMENT PLUS DURABLE! La définition précise de ses besoins

Plus en détail

Rapport synthèse des questionnaires T1 et T2 Sessions EFSHV Phase I Quelques faits saillants

Rapport synthèse des questionnaires T1 et T2 Sessions EFSHV Phase I Quelques faits saillants Rapport synthèse des questionnaires T1 et T2 Sessions EFSHV Phase I Quelques faits saillants Ce rapport présente les principaux résultats des questionnaires administrés aux participants 1 ayant suivi les

Plus en détail

Master Architecture de l information

Master Architecture de l information Formations et diplômes Rapport d évaluation Master Architecture de l information Ecole normale supérieure de Lyon - ENS Lyon Ecole nationale supérieure des sciences de l information et des bibliothèques

Plus en détail

Introduction. Tennis Progressif

Introduction. Tennis Progressif Introduction Qu est-ce que le tennis progressif? Le tennis progressif permet d initier au tennis les joueurs de 5 à 10 ans de façon amusante et interactive en leur permettant d obtenir rapidement du succès.

Plus en détail

Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015

Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015 Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015 1. Aperçu de l'approche du gouvernement fédéral concernant le développement

Plus en détail

Activités informatiques

Activités informatiques Développement d un Système d Informations Statistiques sur les Entreprises (SISE) en Tunisie Documentation technique finale Activités informatiques Contrat de Jumelage n TU/07/AA/OT/02 Sommaire 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional»

Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional» regiosuisse filière de formation en management régional (MR) Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional» Condensé des trois jours de cours du 22 au 24 novembre 2010,

Plus en détail

LOGICIEL GTA SUITE GUIDE DE L UTILISATEUR. AGCO Archiveur GTA200

LOGICIEL GTA SUITE GUIDE DE L UTILISATEUR. AGCO Archiveur GTA200 LOGICIEL GTA SUITE GUIDE DE L UTILISATEUR AGCO Archiveur GTA200 CHER PROPRIÉTAIRE, Félicitations pour avoir choisi d acquérir un produit AGCO. Vous avez fait un excellent choix en décidant d acheter ce

Plus en détail

EC-Net AX : système de supervision pour une Gestion Technique du Bâtiment optimale

EC-Net AX : système de supervision pour une Gestion Technique du Bâtiment optimale GTB - SUPERVISION, GESTION DES ENERGIES ET CONTROLE D ACCES Basées sur une plateforme web multiprotocole, les solutions Distech Controls permettent un contrôle intégré et centralisé de vos installations,

Plus en détail

GUICHET UNIQUE RÉALISEZ-LE

GUICHET UNIQUE RÉALISEZ-LE GUICHET UNIQUE RÉALISEZ-LE INTÉGRER LES SYSTÈMES EXISTANTS FACILITER LE COMMERCE Améliorer les performances économiques est devenu un objectif essentiel pour la plupart des gouvernements dans le monde,

Plus en détail

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail.

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. 1 ère partie :! Evaluation de la charge! Mesure et maitrise du temps de travail! Espaces d autonomie!

Plus en détail

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise?

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? Le 3 avril àlyon La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? François Fatoux Présentation de l ORSE

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or La charte, une action répondant aux

Plus en détail

Stratégie omnicanal : un must. L expérience client dans les centres de contacts

Stratégie omnicanal : un must. L expérience client dans les centres de contacts Stratégie omnicanal : un must L expérience client dans les centres de contacts Contenu Introduction...3 Explosion des canaux...4 Aller à la rencontre des clients là où ils se trouvent...5 Orchestrer l

Plus en détail

INFORMATIQUE - ANALYSE ET CONCEPTION D APPLICATIONS

INFORMATIQUE - ANALYSE ET CONCEPTION D APPLICATIONS MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

CHARTE DEONTOLOGIQUE etic 47

CHARTE DEONTOLOGIQUE etic 47 CHARTE DEONTOLOGIQUE etic 47 Préambule Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication (T.I.C.) et ses acteurs sur le lot et Garonne (47), sont souvent mal identifiés par les entreprises

Plus en détail

POSITION POLITIQUE DU CAE 2016 LE RÔLE DE L ARCHITECTURE DANS LA CONSTRUCTION ÉCO-ÉNERGÉTIQUE

POSITION POLITIQUE DU CAE 2016 LE RÔLE DE L ARCHITECTURE DANS LA CONSTRUCTION ÉCO-ÉNERGÉTIQUE POLITIQUE ARCHITECTS COUNCIL OF EUROPE CONSEIL DES ARCHITECTES D EUROPE Points clés L architecture d un bâtiment a un impact majeur sur sa performance énergétique. La configuration spatiale et matérielle

Plus en détail

Le pilotage institutionnel du projet est assuré par le Ministère des Finances et le PNUD.

Le pilotage institutionnel du projet est assuré par le Ministère des Finances et le PNUD. Communication du DNP L objectif de cette journée de restitution est de partager avec tous les acteurs du marché financier les résultats finaux des travaux réalisés par les experts internationaux dans le

Plus en détail

Sage 100. Solutions de gestion pour l industrie. Pour les Petites et Moyennes industries

Sage 100. Solutions de gestion pour l industrie. Pour les Petites et Moyennes industries Sage 100 Solutions de gestion pour l industrie Pour les Petites et Moyennes industries Entrez dans le monde Sage Avec plus de 500 000 utilisateurs, 20 millions de bulletins de paie édités chaque année,

Plus en détail

La nouvelle référence pour le contrôle d accès

La nouvelle référence pour le contrôle d accès La nouvelle référence pour le contrôle d accès Solutions - La plateforme iclass SE Plateforme iclass SE SOLUTIONS iclass SE Solutions de contrôle d accès nouvelle génération pour l amélioration de la sécurité,

Plus en détail

Formation continue des enseignants en France et en Ukraine : essai de comparaison

Formation continue des enseignants en France et en Ukraine : essai de comparaison Formation continue des enseignants en France et en Ukraine : essai de comparaison Marina Vasylenko La formation continue des enseignants (formation en cours d emploi) dépend de nombreux facteurs comme

Plus en détail

SYLLABUS DES COURS. M2 DEFI - Semestre 3

SYLLABUS DES COURS. M2 DEFI - Semestre 3 1 SYLLABUS DES COURS M2 DEFI - Semestre 3 S3 - UE1. Diagnostic économique d entreprise : outils et méthodes (phase 1) Objectif : Connaissance des méthodes et outils du diagnostic économique d entreprise

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

La puissance d Ariba au service des clients SAP. Les avantages du commerce collaboratif

La puissance d Ariba au service des clients SAP. Les avantages du commerce collaboratif La puissance d Ariba au service des clients SAP Les avantages du commerce collaboratif Sommaire 4 9 10 12 14 18 20 22 24 Promouvoir l entreprise en réseau Une alliance solide Le commerce collaboratif avec

Plus en détail

Démarche de développement des. transformation Lean

Démarche de développement des. transformation Lean Démarche de développement des compétences des cadres pour une transformation Lean Stéphanie Thibert, Richard Cloutier et Pierre Collerette Direction des ressources humaines Le 23 mai 2014 Contexte initial

Plus en détail

T I T R E D U P R O J E T

T I T R E D U P R O J E T SECRETARIAT DU FONDS FRANÇAIS POUR L ENVIRONNEMENT MONDIAL RAPPORT D EVALUATION (Spécifier à mi-parcours ou finale) (Ce modèle de rapport doit être annexé aux TDR des évaluations) T I T R E D U P R O J

Plus en détail

AVIS D'EXPERT 23-09-13

AVIS D'EXPERT 23-09-13 AVIS D'EXPERT 23-09-13 POURQUOI ET COMMENT APPLIQUER LES METHODES AGILES DANS LA MISE EN ŒUVRE DU SI? Par Bertrand Cornanguer, Secrétaire du CFTL (Comité Français des Tests Logiciels) Consultant Senior

Plus en détail

Master MIAGE M2 SIIN

Master MIAGE M2 SIIN Master MIAGE M2 SIIN D313 E-commerce Intitulé : Activité 1 - juin 2012 Réalisé par : BOUCHBAAT Noura Année universitaire : 2011/2012 Partie I : 1) Décrivez la nature de ces risques et donnez des solutions

Plus en détail

5 mesures. essentielles

5 mesures. essentielles 5 mesures essentielles pour trouver les meilleurs Fonds de placement Par : Pierre Pedneault Conseiller autonome Conseiller en sécurité financière Conseiller en assurance et rentes collectives Représentant

Plus en détail

Programme services-conseils (PSC)

Programme services-conseils (PSC) Programme services-conseils (PSC) Dans le présent document, l emploi du masculin pour désigner des personnes n a d autres fins que celle d alléger le texte. Des mesures d aide décrites dans ce programme

Plus en détail

PET/MKT/005 - DIGITAL CHANNELS MANAGER RESPONSABILITÉS VIS-À-VIS DE LA SÉCURITÉ DE L INFORMATION ET DU JEU RESPONSABLE

PET/MKT/005 - DIGITAL CHANNELS MANAGER RESPONSABILITÉS VIS-À-VIS DE LA SÉCURITÉ DE L INFORMATION ET DU JEU RESPONSABLE Détail de fonction FONCTION : PET/MKT/005 - Digital Channels Manager FAMILLE DE FONCTION : Players & Markets DÉPARTEMENT : Players & Markets DATE DERNIÈRE MODIFICATION: 2014 TITRE DE FONCTION CHEF DIRECT:

Plus en détail

LA PREMIÈRE SOLUTION INFORMATIQUE DE GESTION 100% WEB POUR LES PROFESSIONNELS DE LA PROPRETÉ ET DU MULTI-SERVICES

LA PREMIÈRE SOLUTION INFORMATIQUE DE GESTION 100% WEB POUR LES PROFESSIONNELS DE LA PROPRETÉ ET DU MULTI-SERVICES LA PREMIÈRE SOLUTION INFORMATIQUE DE GESTION 100% WEB POUR LES PROFESSIONNELS DE LA PROPRETÉ ET DU MULTI-SERVICES SOLUTIONS INFORMATIQUES DE GESTION WEB & MOBILE ENTREPRISES DE LA PROPRETÉ DU MULTI-SERVICES,

Plus en détail

Migration de vos installations automatisées Nos solutions de "rétrofit" pour un maximum de flexibilité et de rapidité Let s connect.

Migration de vos installations automatisées Nos solutions de rétrofit pour un maximum de flexibilité et de rapidité Let s connect. Migration de vos installations automatisées Nos solutions de "rétrofit" pour un maximum de flexibilité et de rapidité Let s connect. Interface de précâblage La simplicité de remplacement de vos automates

Plus en détail

Knowledge CONSULT. La Localisation d Expertise Introduction. Knowledge CONSULT AVRIL 2003. Conseil en Système d Information

Knowledge CONSULT. La Localisation d Expertise Introduction. Knowledge CONSULT AVRIL 2003. Conseil en Système d Information Knowledge Conseil en Système d Information La Localisation d Expertise Introduction AVRIL 2003 1 La localisation d expertise Le défi à relever Imaginons qu un collaborateur souhaite comprendre le concept

Plus en détail

Genius Project - Plateforme collaborative SaaS et Lotus Notes pour mieux gérer les projets, ressources et automatiser les processus

Genius Project - Plateforme collaborative SaaS et Lotus Notes pour mieux gérer les projets, ressources et automatiser les processus 24 mars 2011 - Bois-Colombes Genius Project - Plateforme collaborative SaaS et Lotus Notes pour mieux gérer les projets, ressources et automatiser les processus Jean-Vincent Lasset - Genius Inside Christophe

Plus en détail

Le Responsable Q.S.E.

Le Responsable Q.S.E. Le Responsable Q.S.E. Ses secteurs d activités : Tous les secteurs d activité, de la PME au grand groupe international - Mettre en place et assurer le suivi des systèmes de management internationaux ou

Plus en détail

ARENA : Simuler et valider l usine du futur

ARENA : Simuler et valider l usine du futur : Simuler et valider l usine du futur Arena, logiciel de Rockwell Automation est un outil clé dans la simulation des flux de production : valider l adéquation produits/process de vos ateliers, optimiser

Plus en détail

Processus de paie Rapport d audit final Rapport n o 13/12 Le 30 août 2012

Processus de paie Rapport d audit final Rapport n o 13/12 Le 30 août 2012 Processus de paie Rapport d audit final Rapport n o 13/12 Le 30 août 2012 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction financière Premier vice-président,

Plus en détail

FOOTFALL: COMPTEZ-LES. ATTIREZ-LES. CONVERTISSEZ-LES.

FOOTFALL: COMPTEZ-LES. ATTIREZ-LES. CONVERTISSEZ-LES. www.footfall.com + 33 1 55 12 10 00 FOOTFALL: COMPTEZ-LES. ATTIREZ-LES. CONVERTISSEZ-LES. Vous ne pouvez pas augmenter votre rentabilité sans connaîtrevos clients sur le bout des doigts Comptez-les Attirez-les.

Plus en détail

Sous-épreuve E 11 Étude d un produit de communication visuelle coef. type

Sous-épreuve E 11 Étude d un produit de communication visuelle coef. type E1 ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Sous-épreuve E 11 Étude d un produit de communication visuelle partir d un dossier ressource et de ses connaissances professionnelles, le candidat analyse À un document

Plus en détail

LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS

LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS LA VALEUR ACCORDÉE AU JUGEMENT PROFESSIONNEL DES ENSEIGNANTS Questions et éléments de réponse Principales références dans les encadrements ministériels Question Éléments de réponse 1) En quoi consiste

Plus en détail

Background. Renforcer l accès des populations aux infrastructures et équipements socioéconomiques

Background. Renforcer l accès des populations aux infrastructures et équipements socioéconomiques Consultant Individuel Ingénieur Génie Civil pour assister dans la préparation et l exécution des activités liées prioritairement à la construction/réhabilitation de pistes rurales (y compris ouvrages)

Plus en détail

Développer un marché avec l aide d un agent manufacturier : avantages et inconvénients. Complément d information exclusif pour le site Internet de

Développer un marché avec l aide d un agent manufacturier : avantages et inconvénients. Complément d information exclusif pour le site Internet de Développer un marché avec l aide d un agent manufacturier : avantages et inconvénients Complément d information exclusif pour le site Internet de Expansion PME Montérégie Est 17 août 2015 Le meilleur moyen

Plus en détail

Index GRI (Global Reporting Initiative)

Index GRI (Global Reporting Initiative) Index GRI (Global Reporting Initiative) RBC a adopté une stratégie à plusieurs volets pour son rapport sur le développement durable et publie son bilan social, environnemental et déontologique à différents

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Droit Economie Gestion (DEG) Mention «Marketing» Spécialité «Marketing stratégique et opérationnel» à finalité recherche

Plus en détail

Page 1. Juin 2015. RADDHO, Mermoz x Pyrotechnie, Villa N 11 Email: raddho@orange.sn, Tél : 33 865 00 30

Page 1. Juin 2015. RADDHO, Mermoz x Pyrotechnie, Villa N 11 Email: raddho@orange.sn, Tél : 33 865 00 30 Organisation Non Gouvernementale ayant Statut spécial à l ECOSOC aux Nations Unies, membre observateur à la Commission Africaine des Droits de l Homme et des Peuples (CADHP) de l Union Africaine Juin 2015

Plus en détail

La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance

La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance Fiches de bonnes pratiques des entreprises ayant obtenu le Label égalité femmes / hommes La gestion des congés maternité, paternité, parentaux un outil RH de performance Il est généralement considéré que

Plus en détail

DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE

DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE DIAGNOSTIC A DISTANCE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION ELECTRIQUE ALAIN GILOT SCHNEIDER ELECTRIC, FRANCE Dans un premier temps, nous rappelons comment la performance d un réseau peut se dégrader en terme d

Plus en détail

Charte Déontologique des prestataires TIC

Charte Déontologique des prestataires TIC (supervisée par le Comité de la ) Introduction Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication (T.I.C.) est souvent mal connu par les entreprises et les organisations susceptibles de

Plus en détail

Principes pour contracter et accorder des crédits hypothécaires et à la consommation de manière responsable

Principes pour contracter et accorder des crédits hypothécaires et à la consommation de manière responsable Principes pour contracter et accorder des crédits hypothécaires et à la consommation de manière responsable 1 2 Le crédit permet à l emprunteur d acquérir des biens et services ou de réaliser des investissements,

Plus en détail

1. EXPLORER TWITTER AVEC SAS VISUAL ANALYTICS. Sommaire

1. EXPLORER TWITTER AVEC SAS VISUAL ANALYTICS. Sommaire 1. EXPLORER TWITTER AVEC SAS VISUAL ANALYTICS Dans notre monde interconnecté, il est plus important que jamais de comprendre non seulement des détails sur vos données, mais aussi la façon dont ses différentes

Plus en détail

2. INDUSTRIE 2.10. INFORMATIQUE 2.10.2. ASSISTANT/ASSISTANTE DE MAINTENANCE P.C. RESEAUX

2. INDUSTRIE 2.10. INFORMATIQUE 2.10.2. ASSISTANT/ASSISTANTE DE MAINTENANCE P.C. RESEAUX CCPQ Rue A. Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02 690 85 28 Fax : 02 690 85 78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 2. INDUSTRIE 2.10. INFORMATIQUE 2.10.2. ASSISTANT/ASSISTANTE DE MAINTENANCE P.C.

Plus en détail

LA RELÈVE. ENTREPRENEURIALE DANS LES PME LAVALLOISES, ça se fait

LA RELÈVE. ENTREPRENEURIALE DANS LES PME LAVALLOISES, ça se fait LA RELÈVE ENTREPRENEURIALE DANS LES PME LAVALLOISES, ça se fait SOMMAIRE de l Étude réalisée par ROLANDE PINARD, SOCIOLOGUE Mars 2008 RÉDACTRICE Rolande Pinard Ph. D. en sociologie PARTENAIRES IMPLIQUÉS

Plus en détail

SOUPLESSE ET FACILITÉ D UTILISATION SCANNERS LASER 3D > >

SOUPLESSE ET FACILITÉ D UTILISATION SCANNERS LASER 3D > > SOUPLESSE ET FACILITÉ D UTILISATION SCANNERS LASER 3D > > UN MONDE DE POSSIBILITÉS Z Corporation, fabricant des scanners 3D couleur les plus rapides, souples et simples d utilisation, propose une solution

Plus en détail

ORIENTATIONS RÉGIONALES POUR LA SUPERVISION CLINIQUE

ORIENTATIONS RÉGIONALES POUR LA SUPERVISION CLINIQUE ORIENTATIONS RÉGIONALES POUR LA SUPERVISION CLINIQUE SERVICES INTÉGRÉS EN PÉRINATALITÉ ET POUR LA PETITE ENFANCE À L INTENTION DES FAMILLES VIVANT EN CONTEXTE DE VULNÉRABILITÉ (SIPPE) par Luce Bordeleau

Plus en détail

POURQUOI L'INGENIERIE COLLABORATIVE?

POURQUOI L'INGENIERIE COLLABORATIVE? POURQUOI L'INGENIERIE COLLABORATIVE? Pourquoi IMP2 CAO s est équipé? L ingénierie est le métier d IMP2 CAO. Il s avère que ce métier, comme tous les autres, évolue de façon flagrante. L arrivée du numérique

Plus en détail