Thérapeutiques orales en Hémato-Oncologie : à partir d une enquête menée auprès des pharmaciens de l Isère, Savoie et Haute-Savoie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Thérapeutiques orales en Hémato-Oncologie : à partir d une enquête menée auprès des pharmaciens de l Isère, Savoie et Haute-Savoie"

Transcription

1 Thérapeutiques orales en Hémato-Oncologie : à partir d une enquête menée auprès des pharmaciens de l Isère, Savoie et Haute-Savoie LES INCONTOURNABLES EN CANCEROLOGIE 08/11/2016 Dr Dominique CHARLETY (Grenoble) / Dr Fabienne POIROT-LUTRIN (Annecy) / Dr Françoise SUISSE-GUILLAUD (Chambéry)

2 Prise de conscience collective de la nécessité d optimiser la prise en charge des chimiothérapies par voie orale File active des patients qui augmentent (40 spécialités orales commercialisées en 2015) Financement accompagnement: Plan Cancer 3? Programme d ETP accréditation? Des schémas thérapeutiques complexes (Voie Orale) Accompagnement du patient à repenser («ETP», consultation pharmaceutique ) Patient Prise en charge globale patient par plusieurs intervenants («Ville»Formation/ information et coordination) «Observance» = Compliance = Adhésion au traitement facteur d efficacité

3 «Extraits de paroles de patients» Fatigue Douleur PCR BCR ABL Oubli Carnet de suivi Mon pharmacien de ville

4 Etat des lieux Pharmaciens «de ville» dans l Arc Alpin? Mai Elaboration du questionnaire par les pharmaciens hospitaliers des 3 établissements(chu Grenoble CHMS Site Chambéry CH Annecy Genevois) Juin Diffusion d une enquête en ligne aux pharmaciens de ville via le conseil de l Ordre des pharmaciens Juillet réponses / 761 officines Octobre Restitution des résultats à l ensemble des pharmaciens officinaux

5 Q: Quelle chimiothérapie orale avez-vous déjà dispensé?

6 Q: Avez-vous déjà pris contact avec le médecin prescripteur? R: OUI : 14% NON : 86% Si oui, pourquoi? - Problème de disponibilité du produit - Ordonnance imprécise ou périmée - Confirmation posologie, Interactions médicamenteuses, dosage à préciser - Effets indésirables (ex: Xeloda*) - Modalités d administration - Adaptation posologique - Dénutrition du patient

7 Q: Avez-vous déjà été contactés par le prescripteur ou autres acteurs en cancérologie de l hôpital (Pharmaciens, Infirmiers )? R: OUI : 10% NON : 90% Si oui, pourquoi? - Vérification de la disponibilité du produit à l officine (appel exceptionnel) - Mise à disposition des coordonnées du prescripteur par courrier en cas de problème (très apprécié ++)

8 Q: Souhaiteriez-vous être informés en amont de la dispensation?

9 Q: Avez-vous rencontré des difficultés pour la dispensation? R: OUI : 17,8% NON : 82,2% Si oui, pourquoi? - Délivrance compliquée avec vérification des posologies, Interactions médicamenteuses, observance du patient - Substitution possible avec un générique - Problème d approvisionnements (stress pour le patient) - Délivrance hospitalière avec plan de prise à préciser -Absence de fiches de recommandations à l usage du pharmacien assorties à la prescription - Méconnaissance des protocoles et de la prise en charge du patient à l hôpital - Mauvaise information des malades

10 Q: De quelles informations souhaiteriez-vous disposer? Formations elearning? Méconnaissance des médicaments hospitaliers? Désignation d un pharmacien officinal référent? Informations sur les précautions pour l entourage du patient?

11 Plan cancer Sécuriser l utilisation des chimiothérapies orales Objectif 3 : Accompagner les évolutions technologiques et thérapeutiques Action 3.1 : définir les bonnes pratiques d utilisationdes chimiothérapies orales pour les professionnels en ville et à l hôpital Action 3.2 : adapter les organisations à l essor des chimiothérapies orales Définir des guides nationaux précisant modalités d administration, prise en charge effets indésirables (OMEDIT, réseaux de cancérologie) Expérimenter des organisations entre acteurs en ville et à l hôpital (appel à projets) Action 3.3 :impliquer le patient en développant l éducation thérapeutique Promouvoir le développement d ETP (information, observance, effets indésirables) équipes hospitalières et en ville Action 3.4 : Définir les conditions de délivrance et d administration des anticancéreux à domicile Sécurisation et accompagnement du patient

12 Patient «acteur» pour lien entre l hôpital et la ville? - Plan Personnalisé de Soins (PPS) -Classeur communiquant entre l hôpital et la ville - Fiches médicaments (Réseau Espace Santé Cancer)

13 Merci

DISPENSATIONS DES CHIMIOTHERAPIES ORALES : LIEN VILLE-HOPITAL. Missions et difficultés du pharmacien d officine

DISPENSATIONS DES CHIMIOTHERAPIES ORALES : LIEN VILLE-HOPITAL. Missions et difficultés du pharmacien d officine DISPENSATIONS DES CHIMIOTHERAPIES ORALES : LIEN VILLE-HOPITAL Missions et difficultés du pharmacien d officine 12 e Biennale Monégasque de Cancérologie, 4 février 2016 A L ORIGINE PLAN Enquête auprès de

Plus en détail

PLACE DU PHARMACIEN DANS LA GESTION DES EFFETS SECONDAIRES DES THERAPIES CIBLEES ET DES CHIMIOTHERAPIES ORALES

PLACE DU PHARMACIEN DANS LA GESTION DES EFFETS SECONDAIRES DES THERAPIES CIBLEES ET DES CHIMIOTHERAPIES ORALES PLACE DU PHARMACIEN DANS LA GESTION DES EFFETS SECONDAIRES DES THERAPIES CIBLEES ET DES CHIMIOTHERAPIES ORALES - ATTENTES RECIPROQUES ONCOLOGUES/PHARMACIENS 8 novembre 2016 INCONTOURNABLES EN CANCEROLOGIE

Plus en détail

Rôle du pharmacien dans la prise. orales : l expérience du réseau du marsan. MP.Brechet, B.Gosselin

Rôle du pharmacien dans la prise. orales : l expérience du réseau du marsan. MP.Brechet, B.Gosselin Rôle du pharmacien dans la prise en charge des chimiothérapies orales : l expérience du réseau du marsan MP.Brechet, B.Gosselin CONTEXTE Contexte réglementaire : Décret «rétrocession» du 15 juin 2004 Décret

Plus en détail

Coordination du parcours du patient cancéreux sous thérapie orale : place du pharmacien hospitalier

Coordination du parcours du patient cancéreux sous thérapie orale : place du pharmacien hospitalier Coordination du parcours du patient cancéreux sous thérapie orale : place du pharmacien hospitalier Danielle PREBAY Pharmacien URPS 23 mars 2017 Analyse de Risques du parcours - patient sous Prescription

Plus en détail

Consultation pharmaceutique en cancérologie CENTRE EUGÈNE MARQUIS ÈME EDITION JOURNÉE RETOUR D EXPÉRIENCE OMEDIT BRETAGNE 29/09/2016

Consultation pharmaceutique en cancérologie CENTRE EUGÈNE MARQUIS ÈME EDITION JOURNÉE RETOUR D EXPÉRIENCE OMEDIT BRETAGNE 29/09/2016 Consultation pharmaceutique en cancérologie CENTRE EUGÈNE MARQUIS 2016 2 ÈME EDITION JOURNÉE RETOUR D EXPÉRIENCE OMEDIT BRETAGNE 29/09/2016 Pourquoi cette consultation Faire face au développement important

Plus en détail

GUIBAUD Séléna (IDE coordinatrice) FLANZY Véronique (pharmacien) 22 septembre 2016

GUIBAUD Séléna (IDE coordinatrice) FLANZY Véronique (pharmacien) 22 septembre 2016 SUIVI A DOMICILE DES THERAPIES CIBLEES ORALES GUIBAUD Séléna (IDE coordinatrice) FLANZY Véronique (pharmacien) 22 septembre 2016 DE PLUS EN PLUS DE PATIENTS TRAITES EN VILLE Les progrès à la fois pharmacologiques

Plus en détail

Prise en charge des patients sous chimiothérapie orale. MikaëlDAOUPHARS, Valentin JORET 4 novembre 2014, Rouen

Prise en charge des patients sous chimiothérapie orale. MikaëlDAOUPHARS, Valentin JORET 4 novembre 2014, Rouen Volet Médicament : Prise en charge des patients sous chimiothérapie orale MikaëlDAOUPHARS, Valentin JORET 4 novembre 2014, Rouen Partage d expérience : un pharmacien d officine Par Valentin JORET, pharmacien

Plus en détail

L observance Comment la mesurer et l améliorer

L observance Comment la mesurer et l améliorer L observance Comment la mesurer et l améliorer Catherine Rioufol Pharmacien Plateforme Oncoral - Institut de Cancérologie Hospices Civils de Lyon EMR 3738 -UFR Lyon Sud, UCBL1 catherine.rioufol@chu-lyon.fr

Plus en détail

V. Bourcy UCOG Pays de La Loire. D. Déniel - Lagadec UCOG Bretagne Observatoire dédié au cancer B PL

V. Bourcy UCOG Pays de La Loire. D. Déniel - Lagadec UCOG Bretagne Observatoire dédié au cancer B PL Enquête et sensibilisation sur la prise en charge des sujets âgés atteints d un cancer auprès des professionnels de santé des régions Bretagne et Pays de la Loire : focus sur les voies orales V. Bourcy

Plus en détail

ORMEDIMS POITOU CHARENTES Propositions commissions sécurisation du circuit du médicament juin 2011

ORMEDIMS POITOU CHARENTES Propositions commissions sécurisation du circuit du médicament juin 2011 ORMEDIMS POITOU CHARENTES Propositions commissions sécurisation du circuit du médicament juin 2011 ACTIONS EN ETABLISSEMENT DE SANTE POUR AMELIORER LE BON USAGE DES AVK Contexte : En France au moins 600

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIE ORALE

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIE ORALE PRISE EN CHARGE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIE ORALE 1 Partage d expérience Pharmacien Hospitalier Pascale Garnier Clinique Pasteur Evreux Anaïs Breteau- OMEDIT Haute Normandie CONTEXTE Balbutiements

Plus en détail

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL Plan de la présentation Préparation de la sortie d un patient hospitalisé Accueil d un patient

Plus en détail

LES CONSULTATIONS DE PRIMO PRESCRIPTION. Loubna DIOURI IDE Recherche clinique Jeudi 23 mars 2017

LES CONSULTATIONS DE PRIMO PRESCRIPTION. Loubna DIOURI IDE Recherche clinique Jeudi 23 mars 2017 LES CONSULTATIONS DE PRIMO PRESCRIPTION Loubna DIOURI IDE Recherche clinique Jeudi 23 mars 2017 Rappel du cadre légal Actions du Plan Cancer ( 2014-2019) afférentes au parcours de soins des patients sous

Plus en détail

CONTRIBUTION DU GROUPE PHARMACIEN DU RESEAU ONCAUVERGNE A L INFORMATION DES ACTEURS DU RESEAU. Régine CHEVRIER Nancy

CONTRIBUTION DU GROUPE PHARMACIEN DU RESEAU ONCAUVERGNE A L INFORMATION DES ACTEURS DU RESEAU. Régine CHEVRIER Nancy CONTRIBUTION DU GROUPE PHARMACIEN DU RESEAU ONCAUVERGNE A L INFORMATION DES ACTEURS DU RESEAU Régine CHEVRIER Nancy 21-09-06 Réseau Oncauvergne: Groupe Pharmacien Création du groupe en 2002 Prise en compte

Plus en détail

Formation-Action-Cancer-Education (FACE)

Formation-Action-Cancer-Education (FACE) Appel à projet INCa Education Thérapeutique du Patient et chimiothérapies per os Formation-Action-Cancer-Education (FACE) V. Noirez - Pharmacien CHR Mercy N. Fabié Pharmacien RRC Oncolor AAP - ETP (juin

Plus en détail

LOI HPST, MISSIONS DU PHARMACIEN, COOPÉRATION, RELATIONS VILLE-HÔPITAL H A D, EHPAD NOUVELLE DONNE?

LOI HPST, MISSIONS DU PHARMACIEN, COOPÉRATION, RELATIONS VILLE-HÔPITAL H A D, EHPAD NOUVELLE DONNE? LOI HPST, MISSIONS DU PHARMACIEN, COOPÉRATION, RELATIONS VILLE-HÔPITAL H A D, EHPAD NOUVELLE DONNE? Marie Josée Augé-Caumon Conseiller USPO 1 ACCÈS DE TOUS À DES SOINS DE QUALITÉ Article 36 I. Les articles

Plus en détail

Accompagner le patient au cours de sa pathologie cancéreuse, place du pharmacien clinicien

Accompagner le patient au cours de sa pathologie cancéreuse, place du pharmacien clinicien Accompagner le patient au cours de sa pathologie cancéreuse, place du pharmacien clinicien Etude COMPHOR Appel à projet DGOS 2016 «Mise en œuvre de la pharmacie clinique en Etablissement de Santé» Journée

Plus en détail

Relations pharmaceutiques ville hôpital : généralités

Relations pharmaceutiques ville hôpital : généralités Relations pharmaceutiques ville hôpital : généralités Dr F Pinguet CRLC Val d Aurelle Montpellier Le cancer en France 332 000 nouveaux cancers en 2008 contre 160 000 en 1980 145 000 personnes meurent chaque

Plus en détail

VITALink, Suivi des patients sous thérapie orale

VITALink, Suivi des patients sous thérapie orale Barbara POIROT IDE en éducation thérapeutique Centre Paul Strauss bpoirot@strasbourg.unicancer.fr 3 Rue de la Porte de l Hôpital 67065 STRASBOURG CEDEX 03 88 25 24 24 Le 19 novembre 1923, le Centre Régional

Plus en détail

DOSSIER COMMUNICANT DE CANCÉROLOGIE, UN OUTIL DÉTERMINANT POUR LA PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHÉRAPIE ORALE

DOSSIER COMMUNICANT DE CANCÉROLOGIE, UN OUTIL DÉTERMINANT POUR LA PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHÉRAPIE ORALE DOSSIER COMMUNICANT DE CANCÉROLOGIE, UN OUTIL DÉTERMINANT POUR LA PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHÉRAPIE ORALE Camille VINSON, Elise DEGUI, Sophie LACOURREGE, Florence LOSTE, Daniel

Plus en détail

Enquête Régionale «Accès à l information aux Soins Oncologiques de Support (SOS)» Nord Pas-de-Calais 2015

Enquête Régionale «Accès à l information aux Soins Oncologiques de Support (SOS)» Nord Pas-de-Calais 2015 Enquête Régionale «Accès à l information aux Soins Oncologiques de Support (SOS)» Nord Pas-de-Calais 2015 Contexte : Contexte national «élargir l approche du soin en accordant une place systématique aux

Plus en détail

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015 Forum HAD organisé par l ARS Poitou Charentes Poitiers le 5 novembre 2015 Intervention Mode d organisation de l HAD Intervenants Dr Nelly GRIMAUD, Médecin de l HAD Mutualiste 16 Ludovic GERBOU, IDE Libéral

Plus en détail

PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES

PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque C.JUBE Infirmière coordinatrice du Réseau Territorial de Nantes Réseau Territorial

Plus en détail

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD»

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD» RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD» OMEDIT Haute-Normandie Octobre 2014 Dr M. Lefebvre-Caussin, Dr D. Monzat, Pr J. Doucet, Dr A. Breteau, N. Henry, Groupe de travail «EHPAD» OMEDIT

Plus en détail

Hématologie : Effets indésirables des anticancéreux par voie orale. Résultats de l enquête conduite auprès des associations de patients

Hématologie : Effets indésirables des anticancéreux par voie orale. Résultats de l enquête conduite auprès des associations de patients Hématologie : Effets indésirables des anticancéreux par voie orale Résultats de l enquête conduite auprès des associations de patients Septembre 2014 Contexte Dans le cadre du Plan cancer 2014-2019, l'institut

Plus en détail

PROJET OBJECTIFS CONSTATS

PROJET OBJECTIFS CONSTATS Dispositif d information et de suivi des patients traités par Anticancéreux Voie ORale au CHR d Orléans (AVOR) Présentation du projet pluridisciplinaire Véronique PRIOU, Pharmacien Danielle BOSQUET, Psychologue

Plus en détail

Projet d évaluation «SECURISATION DU CIRCUIT DU MEDICAMENT» Groupe de travail «Démarche Qualité»

Projet d évaluation «SECURISATION DU CIRCUIT DU MEDICAMENT» Groupe de travail «Démarche Qualité» Projet d évaluation «SECURISATION DU CIRCUIT DU MEDICAMENT» Groupe de travail «Démarche Qualité» Rédaction : Avril 2006 Version définitive : Août 2006 1 . FICHE D EVALUATION PRESCRIPTION Liste des prescripteurs

Plus en détail

Observance aux Traitements. Le rôle du Pharmacien. Claire DESERICOURT Docteur en Pharmacie Pharmacie des Prêcheurs Aix en Provence

Observance aux Traitements. Le rôle du Pharmacien. Claire DESERICOURT Docteur en Pharmacie Pharmacie des Prêcheurs Aix en Provence Observance aux Traitements Le rôle du Pharmacien Claire DESERICOURT Docteur en Pharmacie Pharmacie des Prêcheurs Aix en Provence L observance est la façon dont un patient suit ou ne suit pas, les prescriptions

Plus en détail

Enquêtes sur la prise en charge des sujets âgés atteints d un cancer auprès des professionnels de santé de Bretagne et Pays de la Loire :

Enquêtes sur la prise en charge des sujets âgés atteints d un cancer auprès des professionnels de santé de Bretagne et Pays de la Loire : Enquêtes sur la prise en charge des sujets âgés atteints d un cancer auprès des professionnels de santé de Bretagne et Pays de la Loire : Pratiques, difficultés rencontrées et besoins SHS 22 05 2015 Patient

Plus en détail

La place du Pharmacien d officine. Claire Desericourt Docteur en Pharmacie

La place du Pharmacien d officine. Claire Desericourt Docteur en Pharmacie La place du Pharmacien d officine Claire Desericourt Docteur en Pharmacie Chaque jour en officine, le pharmacien est confronté à un patient atteint de cancer, quelque soit le stade de sa maladie. De la

Plus en détail

Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants

Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants Dr Audinet cardiologue, Dr Quélennec pharmacien Centre Hospitalier

Plus en détail

Anniversaire des 10 ans de colloque cadres 3C Quelles évolutions dans la prise en soins?

Anniversaire des 10 ans de colloque cadres 3C Quelles évolutions dans la prise en soins? Anniversaire des 10 ans de colloque cadres 3C Quelles évolutions dans la prise en soins? 12 mai 2016 Dominique BARFUSS, Cadre supérieur de santé du pôle appareil digestif, endocrinologie et nutrition Sylvie

Plus en détail

ANALYSE DES ERREURS MEDICAMENTEUSES DANS LES ES BRETONS

ANALYSE DES ERREURS MEDICAMENTEUSES DANS LES ES BRETONS Rennes, 15 mai 2013 ANALYSE DES ERREURS MEDICAMENTEUSES DANS LES ES BRETONS Méthodologie : déclaration de 230 EM par les ES bretons en 2012 analyse des causes par le Dr. Viorica LARGEAU recueil des mesures

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE FRANÇOIS 1 ER. 12 Rue François 1 er Saint-Dizier ET DE LA

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CLINIQUE FRANÇOIS 1 ER. 12 Rue François 1 er Saint-Dizier ET DE LA ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CLINIQUE FRANÇOIS 1 ER 12 Rue François 1 er 52100 Saint-Dizier ET DE LA CLINIQUE DE LA RENAISSANCE 41 43 Rue du Bac 51300

Plus en détail

Dr Jean-Baptiste REY - PharmD, PhD

Dr Jean-Baptiste REY - PharmD, PhD Dr Jean-Baptiste REY - PharmD, PhD Institut Jean Godinot - Département de Pharmacie Faculté de Pharmacie de Reims - Pharmacie Clinique TAO - samedi 23 novembre 2013 (HEGP - Paris) Le pharmacien hospitalier

Plus en détail

ETAPES 1. Prescription : ensemble de traitement a administrer Modification de prescription : molecule,, posologie, galénique, horaire.

ETAPES 1. Prescription : ensemble de traitement a administrer Modification de prescription : molecule,, posologie, galénique, horaire. INTRODUCTION Autour du patient Finalité: administrer le bon médicament, a la bonne dose, au bon moment, au bon patient et dans de bonnes conditions Règlementation Code de la sante publique Arrêté du 31

Plus en détail

Parcours du patient. Diagnostic (cliniques, cabinets libéraux : généralistes,

Parcours du patient. Diagnostic (cliniques, cabinets libéraux : généralistes, Réseau Onc Oriant Réseau de Cancérologie Territoire de Santé n 3 Juin 25 Parcours du patient Diagnostic (cliniques, cabinets libéraux : généralistes, spécialistes.) RCP Dispositif autour de l'annonce Traitement

Plus en détail

Travail partagé des coordinateurs de réseau

Travail partagé des coordinateurs de réseau RENCONTRE DES PHARMACIENS DE LA REGION CENTRE EN ONCOLOGIE 5 ème Edition Mardi 29 Janvier 2013 Travail partagé des coordinateurs de réseau Mme Nathalie BINOIT Infirmière coordinatrice du réseau Oncologie

Plus en détail

Pr J Calop 25/05/2009 lieu, date, intervenant. 11 UFR de pharmacie

Pr J Calop 25/05/2009 lieu, date, intervenant. 11 UFR de pharmacie Le dossier pharmaceutique Remerciements à Isabelle ADENOT en charge au conseil national de l ordre des pharmaciens de la mise en place et du déploiement du dossier pharmaceutique de la communication des

Plus en détail

Feuille de route régionale. Plan Cancer III

Feuille de route régionale. Plan Cancer III Feuille de route régionale Plan Cancer III 9 ème colloque Inter 3C des 3C 9 et 10 Marseille 6 novembre 2015 Action 2.1 : Garantir aux patients, avec l appui du médecin généraliste ou de l équipe de premier

Plus en détail

6 ème journée inter régionale HAD 15 octobre Cancérologie en HAD S. BENOIT N. LE MOAL

6 ème journée inter régionale HAD 15 octobre Cancérologie en HAD S. BENOIT N. LE MOAL 6 ème journée inter régionale HAD 15 octobre 2014 Cancérologie en HAD S. BENOIT N. LE MOAL Etat des lieux HAD en Haute Normandie (1) HAD en Haute Normandie (2) Développement de l HAD relativement récent:

Plus en détail

Activité de soins de traitement du cancer. Convention pour les établissements dits «associés» en chimiothérapie

Activité de soins de traitement du cancer. Convention pour les établissements dits «associés» en chimiothérapie Activité de soins de traitement du cancer Convention pour les établissements dits «associés» en chimiothérapie Préambule : L activité de soins «Traitement du cancer» par chimiothérapie est soumise à autorisation,

Plus en détail

9 journée Plénière de l OMéDIT: Exemple d Analyse de Risques du Circuit du Médicament

9 journée Plénière de l OMéDIT: Exemple d Analyse de Risques du Circuit du Médicament 9 journée Plénière de l OMéDIT: Exemple d Analyse de Risques du Circuit du Médicament Dr Isabelle HERMELIN-JOBET, pharmacien PH, responsable PUI La Source Mme Nadège TESSIER, Ingénieur Qualité et Gestion

Plus en détail

Le 1 er modèle de Plateforme Territoriale d Appui innovant et opérationnel

Le 1 er modèle de Plateforme Territoriale d Appui innovant et opérationnel Le 1 er modèle de Plateforme Territoriale d Appui innovant et opérationnel Une équipe de proximité pour améliorer les parcours de santé Les facteurs clés de réussite Un outil numérique innovant de coordination

Plus en détail

Le Plan Cancer 3. Pr. Franck Chauvin, Haut Conseil de la Santé Publique Pdt de la Commission «Evaluation, Stratégie et Prospective»

Le Plan Cancer 3. Pr. Franck Chauvin, Haut Conseil de la Santé Publique Pdt de la Commission «Evaluation, Stratégie et Prospective» Le Plan Cancer 3 Quelles implications pour la prise en charge en oncologie digestive? Pr. Franck Chauvin, Haut Conseil de la Santé Publique Pdt de la Commission «Evaluation, Stratégie et Prospective» Directeur

Plus en détail

CIRCUIT DU MEDICAMENT ERREURS MEDICAMENTEUSES ET IATROGENESE.

CIRCUIT DU MEDICAMENT ERREURS MEDICAMENTEUSES ET IATROGENESE. CIRCUIT DU MEDICAMENT ERREURS MEDICAMENTEUSES ET IATROGENESE. INTRODUCTION Le circuit du médicament en milieu hospitalier. (photo) De façon schématique Beaucoup d intervenants, et de phases différentes

Plus en détail

LES PLANS CANCER. IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle

LES PLANS CANCER. IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle LES PLANS CANCER IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle PLAN CANCER Contexte de mise en œuvre Contexte : 1ers Etats Généraux des malades atteints de cancer organisés par La Ligue Contre le Cancer en 1998

Plus en détail

Fédérer vers de nouvelles organisations. Recherche proposée par le CHU à la région Normandie

Fédérer vers de nouvelles organisations. Recherche proposée par le CHU à la région Normandie Programme RESOCAN Un lien Ville-Hôpital en Cancérologie pour l accompagnement des patients traités par anticancéreux per os PREPS : Programme de recherche sur la performance du système des soins Enjeu

Plus en détail

Optimisation de la Prise en charge médicamenteuse chez la Personne Agée lors de son séjour en centre de SSR

Optimisation de la Prise en charge médicamenteuse chez la Personne Agée lors de son séjour en centre de SSR Optimisation de la Prise en charge médicamenteuse chez la Personne Agée lors de son séjour en centre de SSR 1 A S S O C I A T I O N H O S P I T A L I E R E S A I N T - J O S E P H ( 4 3 ) : C E N T R E

Plus en détail

RETOUR d EXPERIENCE Déploiement de la conciliation médicamenteuse d entrée et de la présence du pharmacien dans les unités de soins

RETOUR d EXPERIENCE Déploiement de la conciliation médicamenteuse d entrée et de la présence du pharmacien dans les unités de soins RETOUR d EXPERIENCE Déploiement de la conciliation médicamenteuse d entrée et de la présence du pharmacien dans les unités de soins C. Chenailler Pharmacien CHU Hôpitaux de Rouen CHU Hôpitaux de Rouen

Plus en détail

L ETP EN CANCEROLOGIE

L ETP EN CANCEROLOGIE Centre Jean Perrin Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - L ETP EN CANCEROLOGIE Isabelle VAN PRAAGH-DOREAU Régine CHEVRIER Sommaire Définition et cadre ETP ETP aplasies

Plus en détail

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer Un parcours de soins personnalisé et coordonné pendant et après un cancer Vision Inca = Vision plan cancer Oncomip - 2010 Nouvelles perspectives pendant et après le cancer Quatre demandes priorisées par

Plus en détail

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur Katia PECQUERON DUZAC Septembre 2016 Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur L Hospitalisation A Domicile C est un établissement de santé, par nature polyvalent et généraliste, qui répond

Plus en détail

Circuit du médicament : résultats de la certification des établissements de santé version 2:2007

Circuit du médicament : résultats de la certification des établissements de santé version 2:2007 Circuit du médicament : résultats de la certification des établissements de santé version 2:2007 N. Abdelmoumène Ministère de la santé et des sports, DHOS, bureau E2 Réunion du 30 octobre 2009 Actualité

Plus en détail

10/ Le circuit du médicament

10/ Le circuit du médicament SEMESTRE 1 UE 2.11.S1 Pharmacologie et thérapeutiques I. Généralités 10/ Le circuit du médicament Le circuit du médicament comporte 2 circuits Clinique: prescription - validation et dispensation - administration

Plus en détail

L OPINION PHARMACEUTIQUE

L OPINION PHARMACEUTIQUE L OPINION PHARMACEUTIQUE une activité à rehausser dans le contexte de la Loi 41 Conférencière : Isabelle Tremblay, B. Pharm, MBA 28 janvier 2016 Objectifs Optimiser l usage de l opinion pharmaceutique

Plus en détail

Prise en charge médicamenteuse : comment concilier autonomie du patient et sécurisation du circuit du médicament?

Prise en charge médicamenteuse : comment concilier autonomie du patient et sécurisation du circuit du médicament? Prise en charge médicamenteuse : comment concilier autonomie du patient et sécurisation du circuit du médicament? Retour d expérience V2010 sur l hôpital de jour de psychiatrie aux Hôpitaux Universitaires

Plus en détail

Loi HPST: Impact pour le Pharmacien

Loi HPST: Impact pour le Pharmacien Loi HPST: Impact pour le Pharmacien Rémy COLLOMP Pharmacien gérant Hôpital Archet CHU Nice JNI 2010 - HPST & Pharmacien - R COLLOMP 1 Au nom de la Loi Renforcer l efficacité et l efficience du système

Plus en détail

Quel apport du numérique pour l administration des médicaments? Commission PA

Quel apport du numérique pour l administration des médicaments? Commission PA Quel apport du numérique pour l administration des médicaments? 09 09 2015 Commission PA 1 Rappel des constats 30% d erreur toutes étapes confondues en EHPAD de la prescription à la délivrance,la préparation,

Plus en détail

Conciliation médicamenteuse : en pratique

Conciliation médicamenteuse : en pratique Conciliation médicamenteuse : en pratique Karine Mangerel Pharmacien CH Auban- Moët Epernay et CH Remy Petit Lemercier Montmirail karine.mangerel@ch-epernay.fr 28-11-2012 Quoi? Conciliation des traitements

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT ET DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES :

ETAT DES LIEUX DE LA SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT ET DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES : ETAT DES LIEUX DE LA SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT ET DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES : ENQUETE DANS LES ETABLISSEMENTS D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES (EHPAD) EN REGION BRETAGNE Enquête

Plus en détail

Conciliation médicamenteuse Projet PAERPA

Conciliation médicamenteuse Projet PAERPA 1 Conciliation médicamenteuse Projet PAERPA 15 Septembre 2016 Loïc PHILIPPE (Pharmacien inspecteur de santé publique, ARS Bourgogne-Franche-Comté)) Laure BRUNET (Pharmacien assistant spécialiste, CH de

Plus en détail

Cas pratique d une erreur médicamenteuse Vanessa Michelet Barbotin Pharmacien OMéDIT Bretagne

Cas pratique d une erreur médicamenteuse Vanessa Michelet Barbotin Pharmacien OMéDIT Bretagne Cas pratique d une erreur médicamenteuse Vanessa Michelet Barbotin Pharmacien OMéDIT Bretagne Journée du RREVA le 14 juin 2017 1 Un erreur qui n arrive pas que chez les autres Me G traitée pour un cancer

Plus en détail

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine?

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine? Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine? Marie-Pierre SAUVANT-ROCHAT, Pharmacien et Professeur d Université en Santé Publique Clermont Université, Université d Auvergne,

Plus en détail

De la prescription à la surveillance en gériatrie : quels outils?

De la prescription à la surveillance en gériatrie : quels outils? De la prescription à la surveillance en gériatrie : quels outils? Dr Lefebvre-Caussin Marie, OMEDIT HN Dr Monzat Doreya, OMEDIT HN Dr Bouglé Céline, OMEDIT BN L OMEDIT, ses rôles et ses missions Qu est-ce

Plus en détail

Médecine personnalisée en cancérologie et le rôle de l équipe officinale

Médecine personnalisée en cancérologie et le rôle de l équipe officinale Médecine personnalisée en cancérologie et le rôle de l équipe officinale Jérôme SICARD Châlons en Champagne 1 ère Journée AGORA URPS GE - Mars 2017 Pharmacie Principale Sicard CHÂLONS EN CHAMPAGNE Répondre

Plus en détail

Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi

Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi Accompagnement : Ed Innov Santé Dr. GENET Dominique, Médecin

Plus en détail

Consultations pharmaceutiques et thérapies ciblées orales

Consultations pharmaceutiques et thérapies ciblées orales Consultations pharmaceutiques et thérapies ciblées orales Aurore Laugueux COPOB Mars 2015 UNICANCER Groupe des Centres de Lutte Contre le Cancer Contexte Depuis les années 2000, l oncologie se réoriente

Plus en détail

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Les différents types de prise en charge des patients à domicile L hospitalisation

Plus en détail

Invités sur le plateau Séverine MORILLE RAQ - GDR CHU de Rennes Établissement test en Présentation disponible sur:

Invités sur le plateau Séverine MORILLE RAQ - GDR CHU de Rennes Établissement test en Présentation disponible sur: Intervenant pour l OMéDIT Bretagne Dr Mélanie CHACOU Pharmacien Membre de l unité de coordination Invités sur le plateau Séverine MORILLE RAQ - GDR CHU de Rennes Établissement test en 2014 Dr Pascale MAHE

Plus en détail

TÉLÉMEDECINE : EXPERIENCE DE TERRAIN Programme Infirmier de Télé Suivi à domicile du Sujet âgé sous thérapie orale.

TÉLÉMEDECINE : EXPERIENCE DE TERRAIN Programme Infirmier de Télé Suivi à domicile du Sujet âgé sous thérapie orale. TÉLÉMEDECINE : EXPERIENCE DE TERRAIN Programme Infirmier de Télé Suivi à domicile du Sujet âgé sous thérapie orale. Monsieur Eric CINI Infirmier Coordinateur Institut Paoli-Calmettes Marseille Le contexte

Plus en détail

FICHE ACTION QUALITE DES SOINS ET PRISE EN CHARGE GLOBALE

FICHE ACTION QUALITE DES SOINS ET PRISE EN CHARGE GLOBALE FICHE ACTION QUALITE DES SOINS ET PRISE EN CHARGE GLOBALE Responsable d action: Fadila FARSI Chefs de projet: Majid BRUNET, Hélène LABROSSE-CANAT Assistantes de projet : Marjorie DUMONT, Béatrice LEGUY

Plus en détail

ROLE IDE. par l intermédiaire des patients. addict. dans un respect mutuel. 6. S enrichir de nouvelles compétences,

ROLE IDE. par l intermédiaire des patients. addict. dans un respect mutuel. 6. S enrichir de nouvelles compétences, LE RÔLE INFIRMIER 1. Entrer en relation avec la personne addict 2. Travailler en équipe 3. Aider la personne à se responsabiliser, dans un respect mutuel. 4. Respecter la réglementation. 5. Agir en professionnels

Plus en détail

Un outil régional d aide à la prescription et à la prise en charge chez la personne âgée

Un outil régional d aide à la prescription et à la prise en charge chez la personne âgée Un outil régional d aide à la prescription et à la prise en charge chez la personne âgée OMEDIT Poitou-Charentes Joëlle Faucher-Grassin Gilles Chapelle Et Groupe régional Gériatrie 2014 - Pour éviter ça?

Plus en détail

Leur mission première est l organisation de

Leur mission première est l organisation de Missions des 3C Leur mission première est l organisation de Réunions de Concertation Pluridisciplinaire Dispositif dannonce d annonce Plan Personnalisé de Soins Promotionde la recherche clinique Soins

Plus en détail

ANALYSE DES ERREURS MEDICAMENTEUSES DANS LES ES BRETONS

ANALYSE DES ERREURS MEDICAMENTEUSES DANS LES ES BRETONS Rennes, 15 mai 2013 ANALYSE DES ERREURS MEDICAMENTEUSES DANS LES ES BRETONS Viorica LARGEAU, Pharmacien Gilles PIRIOU, Pharmacien, Coordonateur OMEDIT Bretagne 1 Mise en œuvre de l arrêtédu 6 avril 2011

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PVVIH

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PVVIH ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PVVIH FORMATION DE LA S.F.L.S. Françoise SIOCHE (Maladies Infectieuses CHU site sud) Les formations Formation de base (démarche pédagogique) Acquérir et développer des connaissances

Plus en détail

Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile?

Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile? JOURNEE D ECHANGE 20 janvier 2017 Session 2 COMMENT INNOVER ET INTERAGIR AVEC SON ECOSYSTEME? Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile? Mme M-Hélène

Plus en détail

«Projet d organisation du lien ville-hôpital en Midi-Pyrénées»

«Projet d organisation du lien ville-hôpital en Midi-Pyrénées» «Projet d organisation du lien ville-hôpital en Midi-Pyrénées» Point de vue du pharmacien d établissement Dr. Bernard Delmas C.H. Val d Ariège Réunion du 2/06/2014 Le cancer aujourd hui De plus en plus

Plus en détail

Document interne - Présentation rôle et missions du 3C de la Haute-Savoie Nord

Document interne - Présentation rôle et missions du 3C de la Haute-Savoie Nord Document interne - Présentation rôle et missions du 3C de la Haute-Savoie Nord Sommaire 1. Rôle et missions du 3C de territoire 2. Le 3 ème Plan Cancer 3. Actions mises en place par le 3C de territoire

Plus en détail

REGION CHAMPAGNE-ARDENNE

REGION CHAMPAGNE-ARDENNE REGION CHAMPAGNE-ARDENNE Étude n : 1 VALORISATION DES ENQUETES RÉALISÉES ET RETOUR AUX ENQUÊTÉS Clarisse Lefèvre (statisticienne régionale) Restituer l information aux enquêtés sous forme d analyse et

Plus en détail

Prévenir les risques liés aux médicaments dans le parcours de soins

Prévenir les risques liés aux médicaments dans le parcours de soins Prévenir les risques liés aux médicaments dans le parcours de soins bien utiliser les médicaments pour faire progresser leur bonne utilisation par les patients, pour garantir la sécurité de la prise en

Plus en détail

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Dr Mario Di Palma Département Ambulatoire JESS 2014, Saint- Etienne Les progrès en cancérologie Progrès techniques: > Nouveaux médicaments

Plus en détail

IATROGENIE MEDICAMENTEUSE

IATROGENIE MEDICAMENTEUSE Effets indésirables Erreurs dans le circuit du médicament Inefficacité thérapeutique Michel BIOUR Septembre 2014 1 Effets indésirables Erreurs dans le circuit du médicament Inefficacité thérapeutique 2

Plus en détail

TÉLÉMEDECINE : EXPERIENCE DE TERRAIN. Programme Infirmier de Télé Suivi à domicile du Sujet âgé sous thérapie orale.

TÉLÉMEDECINE : EXPERIENCE DE TERRAIN. Programme Infirmier de Télé Suivi à domicile du Sujet âgé sous thérapie orale. TÉLÉMEDECINE : EXPERIENCE DE TERRAIN Programme Infirmier de Télé Suivi à domicile du Sujet âgé sous thérapie orale. Congrès AFSOS Soins de support Session sur la télémédecine Vendredi 14 Octobre 2016 DANO

Plus en détail

CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE : Élaboration d un circuit d administration du Velcade dans le cadre du traitement du myélome multiple.

CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE : Élaboration d un circuit d administration du Velcade dans le cadre du traitement du myélome multiple. CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE : Élaboration d un circuit d administration du Velcade dans le cadre du traitement du myélome multiple. Projet «Velcadom» Renaud RESPAUD Tours, jeudi 12 novembre 2009 Sommaire

Plus en détail

Projet ETOILE. L Education Thérapeutique du Patient (ETP) en Oncologie-thoracique. Laurence BIGAY-GAME. Christelle RUDZKY. Education.

Projet ETOILE. L Education Thérapeutique du Patient (ETP) en Oncologie-thoracique. Laurence BIGAY-GAME. Christelle RUDZKY. Education. L Education Thérapeutique du Patient (ETP) en Oncologie-thoracique Projet ETOILE Education Thérapeutique Onco-thoracique Laurence BIGAY-GAME Christelle RUDZKY ToulousE Individualisée Larrey Sommaire Présentation

Plus en détail

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Prévention et dépistage

Plus en détail

Mise en place du Contrat de Bon Usage dans les ETS. Laboratoire Roche 10 février 2005 Françoise Blanc-Légier Institut Sainte Catherine Avignon

Mise en place du Contrat de Bon Usage dans les ETS. Laboratoire Roche 10 février 2005 Françoise Blanc-Légier Institut Sainte Catherine Avignon Mise en place du Contrat de Bon Usage dans les ETS Laboratoire Roche 10 février 2005 Françoise Blanc-Légier Institut Sainte Catherine Avignon Contexte S intègre dans le chantier du Plan Hôpital 2007* T2A,

Plus en détail

ARRÊTÉ du. Vu le code de la santé publique, notamment son article L ;

ARRÊTÉ du. Vu le code de la santé publique, notamment son article L ; RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la santé et des sports NOR : ARRÊTÉ du relatif à la convention conclue entre un établissement mentionné au 6 du I de l article L. 312-1 du code de l action sociale et

Plus en détail

Testez-vous! 1.Généralités sur le médicament. Aurélia BERRENI Pharmacien CH Carcassonne

Testez-vous! 1.Généralités sur le médicament. Aurélia BERRENI Pharmacien CH Carcassonne Testez-vous! 1.Généralités sur le médicament Aurélia BERRENI Pharmacien CH Carcassonne 2017-2018 Un vaccin est un médicament : A) préventif B) curatif C) symptomatique Qu est-ce qu un médicament symptomatique?

Plus en détail

CIRCUIT DU MÉDICAMENT: SÉCURISER PAR L AMÉLIORATION DE LA PRESCRIPTION INTRODUCTION DE LA PRESCRIPTION EN DCI AU CENTRE BOIS-GIBERT

CIRCUIT DU MÉDICAMENT: SÉCURISER PAR L AMÉLIORATION DE LA PRESCRIPTION INTRODUCTION DE LA PRESCRIPTION EN DCI AU CENTRE BOIS-GIBERT CIRCUIT DU MÉDICAMENT: SÉCURISER PAR L AMÉLIORATION DE LA PRESCRIPTION INTRODUCTION DE LA PRESCRIPTION EN DCI AU CENTRE BOIS-GIBERT Dr O.LAVEZZI, Cardiologue Mme S. JOUET, Infirmière Dr J-P. BRISARD, Pharmacien

Plus en détail

Chimiothérapies voie orale

Chimiothérapies voie orale Chimiothérapies voie orale Généralités Interactions médicamenteuses Observance Education thérapeutique Circulaire frontière Chimiothérapies voie orale En préambule : «Chronicisation» du cancer : TRT ambulatoires

Plus en détail

Prescription. K Martin-Latry Université Bordeaux Segalen Cours ifsi universitaire UE 2.11 semestre 1

Prescription. K Martin-Latry Université Bordeaux Segalen Cours ifsi universitaire UE 2.11 semestre 1 Prescription K Martin-Latry Université Bordeaux Segalen Cours ifsi universitaire UE 2.11 semestre 1 Cours en lien avec le cours en DVD «typologie des médicaments» du semestre 1 2 Plan Généralités et définitions

Plus en détail

Horaires et Organisation de la Pharmacie Hôpital de Soultz

Horaires et Organisation de la Pharmacie Hôpital de Soultz HOPITAL DE SOULTZ N S.PT.S.023.2 Horaires et Organisation de la Pharmacie Hôpital de Soultz SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 1 : CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR

Plus en détail

Convention relative à l organisation de la prise en charge des chimiothérapies injectables en HAD en région Haute-Normandie

Convention relative à l organisation de la prise en charge des chimiothérapies injectables en HAD en région Haute-Normandie Convention relative à l organisation de la prise en charge des chimiothérapies injectables en HAD en région Haute-Normandie Entre : Les représentants légaux de l'établissement autorisé et un établissement

Plus en détail

Journée des Référents Antibiotiques - 4 Mai Vannes

Journée des Référents Antibiotiques - 4 Mai Vannes Retour d expérience Rôle du Pharmacien dans la politique de bon usage des antibiotiques Centre Hospitalier Saint Méen-Le-Grand Centre Hospitalier Montfort-Sur-Meu Journée des Référents Antibiotiques -

Plus en détail

L Hospitalisation A Domicile

L Hospitalisation A Domicile L Hospitalisation A Domicile Outils de sécurisation du circuit du médicament lors de l administration d une chimiothérapie à domicile (AZACITIDINE) 11 février 2015 Mme Véronique VITTU (infirmière chef)

Plus en détail

CONTRIBUTION DE L UNPF AUX ASSISES DU MEDICAMENT

CONTRIBUTION DE L UNPF AUX ASSISES DU MEDICAMENT CONTRIBUTION DE L UNPF AUX ASSISES DU MEDICAMENT En 2011, la seule étude d un médicament à l appui des essais cliniques préalables à sa commercialisation ne suffit plus à son évaluation pharmacologique.

Plus en détail