Adenovirus. Salmonelloses(non typhiques) Escherichia coli entéropathogènes (EPEC) Escherichia colientéro-hémorragiques (EHEC)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Adenovirus. Salmonelloses(non typhiques) Escherichia coli entéropathogènes (EPEC) Escherichia colientéro-hémorragiques (EHEC)"

Transcription

1 GASTRO-ENTERITES VIRALES Affections fréquentes, de courte durée Troubles digestifs aigus Multiplication virale au niveau des entérocytesde l intestin grêle Baisse de l activité enzymatique des cellules Malabsorption des hydrates de carbone Diarrhée osmotique Risque majeur: déshydratation Pronostic vital engagé: personnes fragiles et pays démunis

2 ETIOLOGIES DES SYNDROMES GASTRO-ENTÉRITIQUES Rotavirus Adenovirus Autres virus : Astrovirus, Calicivirus, Coronavirus Salmonelloses(non typhiques) Campylobacter jejuni Yersinia enterolitica Escherichia coli entéropathogènes (EPEC) Escherichia colientéro-hémorragiques (EHEC)

3 GASTRO-ENTÉRITES VIRALES Problème de santé publique pour les pays en développement Caractéristiques communes Virus résistants (ph, enzymes, milieu extérieur) Contagiosité +++ (épidémies) Atteinte préférentielle des enfants Virus non cultivables le plus souvent

4 VIRUS DES GASTROENTERITES Gastroentérites: problème de santé publique: Maladie la + commune après le «rhume» 20% de morbidité 10% des consultations 140 millions de cas / 1 million de mort 30-40% des cas sont d origine virale (chiffres reconnus par l OMS) Enfants touchés en priorité OMS: programmes annuels de lutte (nutrition/ allaitement / hygiène / réhydratation..)

5 VIRUS DES GASTROENTERITES Transmission: Voie féco-orale principalement Voie aéroportée? (aérosols de vomissures) Exemple: La mondialisation des virus: Traitement: Pas de traitement curatif spécifique Traitement symptomatique (réhydratation si nécessaire)

6 Rotavirus Astrovirus Adenovirus Calicivirus -Norwalk Coronavirus

7 VIRUS DES GASTROENTERITES Caliciviridae Rotavirus Astrovirus Adeno40/41 Diarrhée Diarrhées Diarrhée modérée Diarrhées modérée Signes cliniques Vomissements Vomissements Vomissements +/- Vomissements +/- Fièvre fièvre fièvre Variations saisonnières Surtout hiver Pic hivernal Hiver et printemps Toute l année Epidémiologie Épidémique Sporadique et Epidémique ou Epidémique ou majoritaire saisonnière sporadique sporadique Jeune enfant <2 Jeune enfant Populations Tout âge ans Pers âgées Enfants <2 ans cibles Pers âgées ID

8 VIRUS DES GASTROENTERITES Rotavirus Coronavirus Astrovirus Norovirus Famille Réoviridae Coronaviridae Astroviridae Caliciviridae Virus Rota A, B et C 229E, OC43 8 sérotypes Norovirus Génome ARN/2 ARN/1 ARN/1 ARN/1 segmenté Non segmenté Non segmenté Non segmenté Enveloppe Non enveloppé Enveloppé Non enveloppé Non enveloppé

9 VIRUS DES GASTROENTERITES Pouvoir pathogène: Rotavirus: infections inapparentes > 2ans infections gastro-intestinales formes extra-intestinales rares Coronavirus: inf. intestinales: gastroentérites; entérocolite inf. respiratoires: rhume, aggravation pathologies respiratoires (asthme; bronchite, ) Astrovirus: Gastroentérites Caliciviridae: Norovirus et Sapovirus: Gastroentérites

10 VIRUS DES GASTROENTERITES Calicivirus Rotavirus Astrovirus Adeno40/41 Incubation 1-3 jours 1-4 jours 1-2 jours 8-10 jours Durée des signes 0-8 jours 2-9 jours 2-4 jours 5-12 jours Excrétion Jusqu à 18 jours 10 jours 12 jours jours Taux d attaque Très élevé 10/100 élevé élevé inconnu particules

11 VIRUS DES GASTROENTERITES Diagnostic virologique DIRECTS: Rotavirus et Adenovirus: immuno-chromatographie Coronavirus: (IF; ELISA; Amplification génique) Astrovirus: (ELISA; Amplification génique) Calicivirus: (Amplification génique) (INDIRECTS:) Rotavirus: Sérologie (études épidémiologiques) Coronavirus: RFC, IHA, ELISA Astrovirus: IF, ELISA (labo spécialisé) Calicivirus: ELISA (labo spécialisé)

12 ROTAVIRUS Famille :Reoviridae Genre :Rotavirus Espèces :Rotavirus A (mondiale ++), B (Chine et adultes) et C (D à G chez l animal) ARN bicaténaire linéaire segmenté (11) 70 nm, capside icosaédrique double, nu Double capside

13 ROTAVIRUS Transmission oro-fécale (10 12 /ml de fèces) Résistance dans l environnement Épidémies hivernales (nov -mars) Incubation 48 h Clinique Asymptomatique ++ (si >2 ans, adultes) Gastroentérite avec diarrhée généralement non glairo-sanglante, vomissements et fièvre chez l enfant (6 mois -2 ans) Invaginations intestinales aiguës?

14 INFECTIONS NOSOCOMIALES Définition d une infection nosocomiale à rotavirus : déclaration > 72h après l entrée à l hôpital (incubation 1-3j) Source : selles des enfants diarrhéiques (jusqu à particules/ml) Contamination croisée par les mains du personnel soignant : lavage prolongé des mains, gants à usage unique, surblouses, isolement... Maintien du pouvoir infectieux en atmosphère sèche sur les surfaces inertes (plans de travail, tables à langer, etc ) La charge virale est de 57%, 43% et 7% après 20, 60 et 260mn de dépôt sur un doigt (Ansari et coll., 1988)

15 PERIODE EPIDEMIQUE

16 DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT Immuno-diffusion ou agglutination sur selles (Ac anti VP6 groupe A) Microscopie électronique Culture difficile Pas de traitement spécifique: réhydratation Vaccins: Rotarix :Rotavirus humain (souche RIX4414 vivante atténuée) 2 doses à 4 sem d intervalle, voie orale, nourrisson>6 sem - Rotateq :Rotavirus réassortant humain-bovin humain 3 doses à 4 sem d intervalle, voie orale, nourrisson>6sem Non remboursés SS

Gastroentérites virales Infections à Norovirus. Pr BM Imbert-Marcille Service de Virologie, CHU de Nantes Journée Hygiène 29/11/2016

Gastroentérites virales Infections à Norovirus. Pr BM Imbert-Marcille Service de Virologie, CHU de Nantes Journée Hygiène 29/11/2016 Gastroentérites virales Infections à Norovirus Pr BM Imbert-Marcille Service de Virologie, CHU de Nantes Journée Hygiène 29/11/2016 1 Gastro-entérites Les agents responsables des gastro-entérites peuvent

Plus en détail

MALADIES VIRALES DES BOVINS MALADIES VIRALES DIGESTIVES DES BOVINS. Pathologie des maladies virales, Chapitre 4 (suite)

MALADIES VIRALES DES BOVINS MALADIES VIRALES DIGESTIVES DES BOVINS. Pathologie des maladies virales, Chapitre 4 (suite) MALADIES VIRALES DES BOVINS Chapitre 4 (suite) 1 MALADIES VIRALES DIGESTIVES DES BOVINS Chapitre 4.2. 2 1 DIARRHEE NEONATALE A ROTAVIRUS BOVIN Chapitre 4.2.1. 5 Etiologie Rotavirus : RNA bicaténaire (11

Plus en détail

Rencontre annuelle AQIA 8 septembre 2011

Rencontre annuelle AQIA 8 septembre 2011 Rencontre annuelle AQIA 8 septembre 2011 Les pathogènes dans les aliments: une préoccupation réelle! 9,4 millions de maladies d origine alimentaire 56 000 hospitalisations 1350 morts Scallan et al., 2011

Plus en détail

Gastro-entérites virales

Gastro-entérites virales U.F.R Médecine L3 Année 2014 / 2015 U.E. Agents Infectieux Gastro-entérites virales Pr. Astrid Vabret Laboratoire de Virologie, CHU Caen EA4655 U2RM Université Basse-Normandie Centre National de référence

Plus en détail

!!! !!!! !!! UE8 - Agent infectieux Jaffar-Bandjee. I. Introduction. II. Epidémiologie. Les principaux pathogènes. 1.Rotavirus. 2.

!!! !!!! !!! UE8 - Agent infectieux Jaffar-Bandjee. I. Introduction. II. Epidémiologie. Les principaux pathogènes. 1.Rotavirus. 2. Date : 20/05/15 Promo : P2 2014-2015 Ronéistes : UE8 - Agent infectieux Jaffar-Bandjee THIA SOUI TCHONG Mathis ARHEL Léna Gastro-entérites virales I. Introduction II. Epidémiologie III. Les principaux

Plus en détail

Gestion d épidémie : exemple de la gastroentérite

Gestion d épidémie : exemple de la gastroentérite Gestion d épidémie : exemple de la gastroentérite Dr Élodie BECLIN Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales Nord Pas de Calais 1 Généralités Infections digestives le plus souvent bénignes,

Plus en détail

Diagnostic virologique des infections virales digestives

Diagnostic virologique des infections virales digestives Diagnostic virologique des infections virales digestives DCEM1 - Université Paris 7 Dr Diane Descamps Dr Thomas Mourez Dr Bénédicte Roquebert Généralités Une gastro-entérite est une infection inflammatoire

Plus en détail

DIARRHEES VIRALES. La vaccination antirotavirus est-elle justifiée malgré son prix? Dominique GENDREL Hôpital Necker

DIARRHEES VIRALES. La vaccination antirotavirus est-elle justifiée malgré son prix? Dominique GENDREL Hôpital Necker DIARRHEES VIRALES La vaccination antirotavirus est-elle justifiée malgré son prix? Dominique GENDREL Hôpital Necker Virus responsables de gastro-entérites virus classiques Rotavirus groupe A Norovirus

Plus en détail

Prévention et prise en charge des épisodes épidémiques de gastroentérites

Prévention et prise en charge des épisodes épidémiques de gastroentérites Prévention et prise en charge des épisodes épidémiques de gastroentérites aiguës en EHPAD Dr F. Bureau Chalot EOH CHU de Reims Journée régionale de formation ARLIN Champagne Ardenne le 18/04/14 1 Le cadre

Plus en détail

HOSPITALISATION POUR GASTROENTERITES AIGÜES COMMUNAUTAIRES A ROTAVIRUS CHEZ L'ENFANT DE 1997 A 2000 A PARIS

HOSPITALISATION POUR GASTROENTERITES AIGÜES COMMUNAUTAIRES A ROTAVIRUS CHEZ L'ENFANT DE 1997 A 2000 A PARIS Retour au sommaire des BEH de 2001 HOSPITALISATION POUR GASTROENTERITES AIGÜES COMMUNAUTAIRES A ROTAVIRUS CHEZ L'ENFANT DE 1997 A 2000 A PARIS Florence Moulin, Elizabeth Marc, Mathie Lorrot, Hélène Sauve-Martin,

Plus en détail

Surveillance des infections respiratoires aigues (IRA) et des gastro-entérites aigues (GEA) en collectivité de personnes âgées

Surveillance des infections respiratoires aigues (IRA) et des gastro-entérites aigues (GEA) en collectivité de personnes âgées Surveillance des infections respiratoires aigues (IRA) et des gastro-entérites aigues (GEA) en collectivité de personnes âgées Cellule de l InVS en régions (CIRE) Limousin et Poitou-Charentes Cellule de

Plus en détail

PLACE DU LABORATOIRE DE MICROBIOLOGIE DANS LE DIAGNOSTIC ÉTIOLOGIQUE ET LA SURVEILLANCE ÉPIDÉMIOLOGIQUE DES DIARRHÉES AIGUËS

PLACE DU LABORATOIRE DE MICROBIOLOGIE DANS LE DIAGNOSTIC ÉTIOLOGIQUE ET LA SURVEILLANCE ÉPIDÉMIOLOGIQUE DES DIARRHÉES AIGUËS PLACE DU LABORATOIRE DE MICROBIOLOGIE DANS LE DIAGNOSTIC ÉTIOLOGIQUE ET LA SURVEILLANCE ÉPIDÉMIOLOGIQUE DES DIARRHÉES AIGUËS CHU HASSAN II FES : G.YAHYAOUI; M. MAHMOUD CHU MOHAMED VI MARRAKECH : N.SORAA

Plus en détail

Diarrhée à rotavirus

Diarrhée à rotavirus Diarrhée à rotavirus Mise à jour de la fiche : Décembre 2015 Titre : ROTAVIRUS - Agent de la diarrhée à rotavirus Agent pathogène et pathologie Descriptif de l'agent pathogène Nom de l'agent : Rotavirus

Plus en détail

GROUPEMENT BELGE DES PEDIATRES DE LANGUE FRANCAISE (GBPF) Du diagnostic à la prise en charge et bientôt à la prévention

GROUPEMENT BELGE DES PEDIATRES DE LANGUE FRANCAISE (GBPF) Du diagnostic à la prise en charge et bientôt à la prévention GROUPEMENT BELGE DES PEDIATRES DE LANGUE FRANCAISE (GBPF) DIARRHEES AIGUES A ROTAVIRUS Du diagnostic à la prise en charge et bientôt à la prévention Prochainement Vacciner contre le rotavirus? Qu en pensez-vous?

Plus en détail

Le risque viral digestif POTHIER Pierre

Le risque viral digestif POTHIER Pierre Le risque viral digestif POTHIER Pierre Centre National de Référence des virus entérique, Laboratoire de virologie, CHU de Dijon XXIIIe Congrès National de la SF2H, Lille, 8 juin 2012 Diarrhées infantiles

Plus en détail

Diarrhées virales : les hospitalisations. en pédiatrie

Diarrhées virales : les hospitalisations. en pédiatrie Diarrhées virales : les hospitalisations en pédiatrie Dominique Gendrel Hôpital Saint Vincent de Paul-Cochin (Paris) Rotavirus worldwide impact 1 Deaths Inpatients Outpatients Domestic episodes 23 1 25

Plus en détail

Virus des gastro-entérites

Virus des gastro-entérites Virus des gastro-entérites Pierre POTHIER Centre National des virus entériques CHU de DIJON, FRANCE Journée Interrégionale du CCLIN Est Le 8 octobre 2009 Mortalité liée aux gastroentérites virales 1000

Plus en détail

1.5 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE DIRECTE ET INDIRECTE

1.5 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE DIRECTE ET INDIRECTE ADENOVIRUS 1 GENERALITES... 2 1.1 AGENT PATHOGENE... 2 1.2 RESERVOIRE, SOURCE... 2 1.3 EPIDEMIOLOGIE GENERALE... 2 1.4 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE... 2 1.5 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE

Plus en détail

Bilan de 10 années de surveillance des infections nosocomiales virales en pédiatrie

Bilan de 10 années de surveillance des infections nosocomiales virales en pédiatrie Bilan de 10 années de surveillance des infections nosocomiales virales en pédiatrie F. Bureau-Chalot, O. Bajolet, A. Debreuve, N. Oud, M. Abely, V. Brodard, N. Levêque, L. Andréoletti. CHU de REIMS XXII

Plus en détail

Virologie. Dr. Florence ABRAVANEL, MCU-PH Laboratoire de Virologie, CHU de Toulouse

Virologie. Dr. Florence ABRAVANEL, MCU-PH Laboratoire de Virologie, CHU de Toulouse Virologie Dr. Florence ABRAVANEL, MCU-PH Laboratoire de Virologie, CHU de Toulouse 06/09/2006 Qu est-ce qu un virus? Aspect fonctionnel : entité qui se caractérise par : un seul type d acide nucléique

Plus en détail

HENRIOT Solenne Virologie 10 RB CALIEZ Olivier 04/11/11 VIRUS RESPIRATOIRES. - Virus respiratoire syncytial (RSV)

HENRIOT Solenne Virologie 10 RB CALIEZ Olivier 04/11/11 VIRUS RESPIRATOIRES. - Virus respiratoire syncytial (RSV) HENRIOT Solenne Virologie 10 RB CALIEZ Olivier 04/11/11 VIRUS RESPIRATOIRES Introduction I. Famille des Paramyxoviridae 1) Présentation 2) Virus respiratoire syncytial (VRS) 3) Le virus para-influenza

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA SURVEILLANCE ÉPIDÉMIOLOGIQUE RÉGIONALE DES GEA

RÉSULTATS DE LA SURVEILLANCE ÉPIDÉMIOLOGIQUE RÉGIONALE DES GEA RÉSULTATS DE LA SURVEILLANCE ÉPIDÉMIOLOGIQUE RÉGIONALE DES GEA Delphine Barataud Noémie Fortin Bruno Hubert pour la Cire des Pays de la Loire Cellule d intervention en région de Santé publique France,

Plus en détail

Bilan des infections virales en Ehpad en Languedoc-Roussillon

Bilan des infections virales en Ehpad en Languedoc-Roussillon Bilan des infections virales en Ehpad en Languedoc-Roussillon Amandine Cochet, Cire LR Journée EHPAD LR - 6 novembre 2014 Surveillance des infections virales en Ehpad Contexte Saisine InVS 2005 du ministre

Plus en détail

PREVENTION ET CONDUITE A TENIR EN CAS DE GASTRO-ENTERITE AIGUES (GEA)

PREVENTION ET CONDUITE A TENIR EN CAS DE GASTRO-ENTERITE AIGUES (GEA) 1. OBJECTIFS Prévenir la transmission croisée des micro-organismes responsable des GEA par la mise en œuvre de mesures appropriées pour tous les professionnels de l EHPAD. Prévenir le risque épidémique

Plus en détail

Gestion d une saison de grippe à l hôpital. Dr C. Landelle Unité d Hygiène Hospitalière Pole de Santé Publique CHU Grenoble Alpes

Gestion d une saison de grippe à l hôpital. Dr C. Landelle Unité d Hygiène Hospitalière Pole de Santé Publique CHU Grenoble Alpes Gestion d une saison de grippe à l hôpital Dr C. Landelle Unité d Hygiène Hospitalière Pole de Santé Publique CHU Grenoble Alpes Plan Généralités Historique Symptomatologie Conséquences Incubation et contagiosité

Plus en détail

Contre quelles maladies nos

Contre quelles maladies nos Fiche technique n 7 Contre quelles maladies nos chiens sont-ils vaccinés? La vaccination est une des armes les plus efficaces dans la lutte contre certaines maladies infectieuses. En matière de médecine

Plus en détail

Diarrhées aiguës : quel bilan et quand traiter?

Diarrhées aiguës : quel bilan et quand traiter? Diarrhées aiguës : quel bilan et quand traiter? Dr Oriol Manuel Service des Maladies Infectieuses 2 mars 2017 Quelques définitions Diarrhées: consistance et fréquence ( 3xj) Durée: Diarrhées aiguës:

Plus en détail

Viroses respiratoires saisonnières: clinique et prévention. R. Abdelmalek Le 10/10/2013

Viroses respiratoires saisonnières: clinique et prévention. R. Abdelmalek Le 10/10/2013 Viroses respiratoires saisonnières: clinique et prévention R. Abdelmalek Le 10/10/2013 Introduction Infections fréquentes Evoluent par bouffées épidémiques Virus multiples dominés par la grippe Transmission

Plus en détail

ADENOVIRUS. Réseau inter-chu CNRACL

ADENOVIRUS. Réseau inter-chu CNRACL ADENOVIRUS Ce document concerne l'évaluation des risques biologique en milieu de soins. Il est complémentaire du guide EFICATT de l'inrs et a été élaboré puis validé par des médecins du travail des services

Plus en détail

suite du cours sur les diarrhées bactériennes et virales

suite du cours sur les diarrhées bactériennes et virales Camille POPOT Céline HUET 25.02.10 F. Barin II) 1. Salmonelles et Shigelles suite du cours sur les diarrhées bactériennes et virales Shigella S.dysenteriae : syndrome dysentérique Très impliquée, associées

Plus en détail

Prévention et gestion des gastro-entérites aiguës dans une collectivité de personnes âgées. Objectif. A savoir

Prévention et gestion des gastro-entérites aiguës dans une collectivité de personnes âgées. Objectif. A savoir Annexe 2 - GEA Annexe n 2-1 MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Prévention et gestion des gastro-entérites aiguës dans une collectivité de personnes âgées Objectif Prévenir ou contrôler une

Plus en détail

Epidémie à Norovirus en SLD

Epidémie à Norovirus en SLD Epidémie à Norovirus en SLD Marc Carpentier 1, Jordan Ollivro 2 1 Service de santé publique - Hygiène hospitalière, CHU Brest 2 Laboratoire de microbiologie, CHU Brest Journées de l'arlin Bretagne, Brest,

Plus en détail

Gale. Service des maladies infectieuses Institut central Hôpital du Valais

Gale. Service des maladies infectieuses Institut central Hôpital du Valais Gale Service des maladies infectieuses Institut central Hôpital du Valais Sarcoptes scabiei var hominis Un parasite Vit dans la couche cornée de la peau dans des tunnels Cycle 30-60 jours Femelle: pond

Plus en détail

Gestion des gastro-entérites aiguës. explosions de symptômes, explosions épidémiques!

Gestion des gastro-entérites aiguës. explosions de symptômes, explosions épidémiques! Gestion des gastro-entérites aiguës explosions de symptômes, explosions épidémiques! Enterovirus Rotavirus Portage asymptomatique - Asymptomatique avant 6 mois - Symptomatique +++ de 6 mois à 2 ans - Asymptomatique

Plus en détail

Communiquer- Informer-Appliquer

Communiquer- Informer-Appliquer Communiquer- Informer-Appliquer Gastro-entérite Aigue en EHPAD Journée Interprofessionnelle 2012 Nathalie Armand - Équipe EHPAD Centre Hospitalier de Valence 1 Gastro-entérites Infections associées aux

Plus en détail

Essai d évaluation du risque de gastroentérite lié à la consommation d eau distribuée par les réseaux publics à la Réunion

Essai d évaluation du risque de gastroentérite lié à la consommation d eau distribuée par les réseaux publics à la Réunion Essai d évaluation du risque de gastroentérite lié à la consommation d eau distribuée par les réseaux publics à la Réunion Congrès de la médecine générale 2016 Saint-Gilles les Bains, 22 et 23 avril 2016

Plus en détail

Prise en charge des gastroentérites

Prise en charge des gastroentérites Procédures Prise en charge des gastroentérites aiguës (GEA) Page : 1 / 17 Objectifs - Prévenir la transmission croisée de micro-organismes - Protéger de l agent infectieux les autres patients/résidents,

Plus en détail

Dr J.P. Rasigade Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Septembre 2016

Dr J.P. Rasigade Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Septembre 2016 Dr J.P. Rasigade Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Septembre 2016 Clinique et grands syndromes Pathogènes et physiopathologie : syndrome cholériforme syndrome dysentérique Principes de prise

Plus en détail

Virus. Virus HIV. IFMT-MS-Nov

Virus. Virus HIV. IFMT-MS-Nov Virus Virus HIV IFMT-MS-Nov.2005 1 Qu est ce qu un virus? les micro-organismes agents des maladies sont classés en 4 types de / taille décroissante : parasites certains visibles à l œil nu champignons

Plus en détail

Rota : vaccin contre le rotavirus

Rota : vaccin contre le rotavirus 10.1.5 : vaccin contre le rotavirus Composition Deux vaccins oraux à virus vivant atténué contre les gastroentérites causées par le rotavirus sont distribués au Canada : rix (GlaxoSmithKline) et Teq (Merck).

Plus en détail

COMMENT LUTTER CONTRE LES ROTAVIRUS (RV)?

COMMENT LUTTER CONTRE LES ROTAVIRUS (RV)? RT : RL : Jeanne Masle-Farquhar Anne-Cécile Gauchy 2eme partie du cours sur les reoviridae (samedi 29/11) COMMENT LUTTER CONTRE LES ROTAVIRUS (RV)? Cette partie n est pas évidente, même avec les diapos

Plus en détail

La vaccination contre le rotavirus un luxe ou une nécessité? A Hannouz- C Kaddache- R Boukari

La vaccination contre le rotavirus un luxe ou une nécessité? A Hannouz- C Kaddache- R Boukari La vaccination contre le rotavirus un luxe ou une nécessité? A Hannouz- C Kaddache- R Boukari Plan Problématique, Epidémiologie Caractéristiques structurales et antigéniques Diagnostic Vaccination Plan

Plus en détail

VIROSES QUAND LEVER L ISOLEMENT?

VIROSES QUAND LEVER L ISOLEMENT? XXI e JRPI-Lille VIROSES C QUAND LEVER L ISOLEMENT? Infections Nosocomiales virales Un problème préoccupant en établissement de santé chez les enfants et les personnes âgées souvent le reflet d un phénomène

Plus en détail

EVOLUTION DES GENOTYPES DE ROTAVIRUS DANS LA POPULATION PEDIATRIQUE FRANCAISE

EVOLUTION DES GENOTYPES DE ROTAVIRUS DANS LA POPULATION PEDIATRIQUE FRANCAISE EVOLUTION DES GENOTYPES DE ROTAVIRUS DANS LA POPULATION PEDIATRIQUE FRANCAISE Dijon de ROUGEMONT Alexis KAPLON Jérôme POTHIER Pierre et les services de pédiatrie et virologie Paris Saint Vincent de Paul

Plus en détail

La panleucopénie féline,

La panleucopénie féline, Fiche technique n 5 2 ème édition La panleucopénie féline, le typhus du chat La panleucopénie féline (ou typhus ou parvovirose du chat) est une affection contagieuse très grave et potentiellement mortelle.

Plus en détail

Diagnostic des infections respiratoires d origine virale

Diagnostic des infections respiratoires d origine virale ENSEIGNEMENT POST UNIVERSITAIRE MICROBIOLOGIE Diagnostic des infections respiratoires d origine virale Dr Salma MHALLA Laboratoire de Microbiologie CHU F. Bourguiba Monastir Monastir le 16/02/2012 Pourquoi

Plus en détail

Bulletin épidémiologique

Bulletin épidémiologique Bulletin épidémiologique CHRU de Clermont-Ferrand - Laboratoire de Virologie CNR des Entérovirus et des Parechovirus (Laboratoire associé) Ce bulletin présente une synthèse des principales infections épidémiques

Plus en détail

Les recommandations infections respiratoires basses et gastro-entérites aigues en EHPAD du Haut Conseil de Santé Publique

Les recommandations infections respiratoires basses et gastro-entérites aigues en EHPAD du Haut Conseil de Santé Publique 5ème journée régionale de formation et d information Prévention du risque infectieux en EHPAD Les recommandations infections respiratoires basses et gastro-entérites aigues en EHPAD du Haut Conseil de

Plus en détail

Diarrhées infectieuses.

Diarrhées infectieuses. Orchies EPU- Infectiologie. 27 Septembre 2016 Diarrhées infectieuses. Dr Th Levent. Référent antibiotique-centre hospitalier de Sambre Avesnois. 1. Rappels. Diarrhée= élimination d une quantité anormale

Plus en détail

VIRUS DE L HEPATITE A (VHA)

VIRUS DE L HEPATITE A (VHA) VIRUS DE L HEPATITE A (VHA) 1 GENERALITES... 2 1.1 AGENT PATHOGENE... 2 1.2 RESERVOIRE, SOURCE... 2 1.3 EPIDEMIOLOGIE GENERALE... 2 1.4 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE... 2 1.5 MODE DE TRANSMISSION

Plus en détail

Rhino trachéite infectieuse bovine (IBR)

Rhino trachéite infectieuse bovine (IBR) -définition : Rhino trachéite infectieuse bovine (IBR) Maladie infectieuse, touche les bv. Maladie virale causée par un Herpes virus bovin de type 1 (bo HV 1) -manifestation : atteinte des voies respiratoires

Plus en détail

La gastroentérite en GMM 22 janvier 2015 Laurence Martinat

La gastroentérite en GMM 22 janvier 2015 Laurence Martinat La gastroentérite en 2015 GMM 22 janvier 2015 Laurence Martinat Diagnostic différentiel S'assurer qu'il ne s'agit pas d'une autre affection qu'une gastroentérite aiguë Affection chirurgicale Invagination

Plus en détail

LES HÉPATITES VIRALES. Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes

LES HÉPATITES VIRALES. Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes LES HÉPATITES VIRALES Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes Plan 1. Généralités 2. Hépatite A 3. Hépatite E 4. Hépatite B 5. Hépatite delta 6. Hépatite C Définition Groupe

Plus en détail

Epidémies et Pandémies: pourquoi sont-elles possibles? Werner Wunderli Laboratoire Central de Virologie HUG

Epidémies et Pandémies: pourquoi sont-elles possibles? Werner Wunderli Laboratoire Central de Virologie HUG Epidémies et Pandémies: pourquoi sont-elles possibles? Werner Wunderli Laboratoire Central de Virologie HUG Sujets Structure générale d un virus Comment les virus se multiplient-ils? Comment un virus peut-il

Plus en détail

Diarrhée à Rotavirus MS. IFMT, Sémin.Diarrhées-sept 1 2003

Diarrhée à Rotavirus MS. IFMT, Sémin.Diarrhées-sept 1 2003 Diarrhée à Rotavirus 1 Rotavirus : Épidémiologie Virus ubiquitaire, découvert en 1973 Touche adultes et enfants ; surtout E Agent n 1 de diarrhée aiguë sévère de l enfant < 5 ans Transmission feco-orale,

Plus en détail

Grippe A (H1N1)v : caractéristiques et modalités de prise en charge

Grippe A (H1N1)v : caractéristiques et modalités de prise en charge 30 Juillet 2009 Grippe A (H1N1)v : caractéristiques et modalités de prise en charge Pr François CARON, Dr Manuel ETIENNE Maladies Infectieuses et Tropicales Virus grippaux : Myxovirus influenzae Sérotype

Plus en détail

Diagnostic des gastro-entérites virales au laboratoire de virologie

Diagnostic des gastro-entérites virales au laboratoire de virologie au laboratoire de virologie I. LAHLOU AMINE 1, J.J. CHOMEL 2, A.J. BAAJ 1. 1-Laboratoire de bactériologie-virologie, Hôpital Militaire d Instruction Mohamed V, Rabat. 2-Laboratoire de Virologie du CHU

Plus en détail

Hépatites virales. Hépatite virale A. Pr. M. Messast. Introduction. Problème de santé mondial HVB, HVC. Virus A, B, C, D, E

Hépatites virales. Hépatite virale A. Pr. M. Messast. Introduction. Problème de santé mondial HVB, HVC. Virus A, B, C, D, E Hépatites virales Pr. M. Messast Introduction Problème de santé mondial 350.000.000 HVB, 170.000.000 HVC Virus A, B, C, D, E Hépatite aiguë (tous) Hépatite chronique (B, C, D) Cirrhose Carcinome hépatocellulaire

Plus en détail

Virus Respiratoires. M. Segondy

Virus Respiratoires. M. Segondy Virus Respiratoires M. Segondy Infections respiratoires virales Très fréquentes (jeune enfant +++) Diffusion souvent épidémique et saisonnière (hiver) Le plus souvent bénignes (mais possibilité de formes

Plus en détail

Données Marocaines Sur les rotavirus «Impact du Vaccin antirotavirus»

Données Marocaines Sur les rotavirus «Impact du Vaccin antirotavirus» Données Marocaines Sur les rotavirus «Impact du Vaccin antirotavirus» BENHAFID Mohammed, PhD Laboratoire des Virus Entériques Institut National d Hygiène Ministère de la Santé RABAT 4 ème congrès SOMIPEV

Plus en détail

DIU Médecin Coordonnateur d EHPAD Epidémies en EHPAD Infections respiratoires aigües et gastroentérites aigües

DIU Médecin Coordonnateur d EHPAD Epidémies en EHPAD Infections respiratoires aigües et gastroentérites aigües Université René Descartes Paris V Faculté Cochin Port Royal DIU Médecin Coordonnateur d EHPAD - 2012-2013 Epidémies en EHPAD Infections respiratoires aigües et gastroentérites aigües Dr Kahina Demouche-Ouguerroudj

Plus en détail

Les caliciviroses félines

Les caliciviroses félines Fiche technique n 2 2 ème édition Les caliciviroses félines Les calicivirus félins sont l une des causes du syndrome coryza* du chat, mais peuvent aussi être à l origine de symptômes trés variés. Etiologie*

Plus en détail

Encéphalites à tiques et nouveaux vaccins

Encéphalites à tiques et nouveaux vaccins Encéphalites à tiques et nouveaux vaccins D. Christmann Hôpitaux Universitaires Strasbourg CEMI 17 : ACTUALITES SUR LES ARBOVIROSES. 15 et 16 mars 2012 Institut Pasteur Virus TBE (1) Famille Togaviridae

Plus en détail

Gestion des excréta. Réunion annuelle du Réseau FAM et MAS. 20 mars 2015

Gestion des excréta. Réunion annuelle du Réseau FAM et MAS. 20 mars 2015 Gestion des excréta Réunion annuelle du Réseau FAM et MAS 20 mars 2015 Les excréta : c est quoi? Les excréta : (Mot latin n. m. pl.xixème siècle. participe passé de excernere (voir Excrément) excrementum)

Plus en détail

Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales

Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales Prélèvement : qualité du prélèvement qualité des résultats et d interprétation prélèvement précieux : respiratoire (48h max à 4 ) et LCR (24h max

Plus en détail

Gestion des épidémies à virus respiratoire syncytial Bruno Pozzetto

Gestion des épidémies à virus respiratoire syncytial Bruno Pozzetto Gestion des épidémies à virus respiratoire syncytial Bruno Pozzetto EA 3064 Département de Microbiologie Université et CHU de Saint-Etienne PLAN Rappels sur RSV et ses modalités de transmission Importance

Plus en détail

MALADIES VIRALES ANIMALES

MALADIES VIRALES ANIMALES MALADIES VIRALES ANIMALES Maladies virales des rongeurs de laboratoire Chapitre 9 MALADIES VIRALES RESPIRATOIRES DES RONGEURS DE LABORATOIRE Maladies virales animales Chapitre 9. 1 2 1 INFECTION PAR LE

Plus en détail

Outils pour la gestion des éclosions de gastroentérite virale

Outils pour la gestion des éclosions de gastroentérite virale Outils pour la gestion des éclosions de gastroentérite virale VERSION : SEPTEMBRE 2014 Table des matières Prise en charge éclosion gastroentérite p. 3 à 7 Investigation microbiologique recommandée p. 8

Plus en détail

Rotavirus Prévention des infections nosocomiales à rotavirus :

Rotavirus Prévention des infections nosocomiales à rotavirus : Rotavirus Prévention des infections nosocomiales à rotavirus : Evaluation des pratiques dans un service de pédiatrie. Nathalie Chevallier EOH du C.H. Sud Essonne Dourdan-Etampes Virus responsable de gastro-entérites,

Plus en détail

Grippe A (H1N1) Ex grippe «Porcine» ou «mexicaine» Le point au 17 Juin Robert Cohen

Grippe A (H1N1) Ex grippe «Porcine» ou «mexicaine» Le point au 17 Juin Robert Cohen Grippe A (H1N1) Ex grippe «Porcine» ou «mexicaine» Le point au 17 Juin 2009 Robert Cohen Les virus grippaux C : uniquement humain, cas sporadiques B : uniquement humain, cas sporadiques + épidémiques,

Plus en détail

Quelques chiffres Département du Val d Oise. Quelques expériences GEA EHPAD «A» L épidémie en EHPAD : du signalement à la gestion

Quelques chiffres Département du Val d Oise. Quelques expériences GEA EHPAD «A» L épidémie en EHPAD : du signalement à la gestion Quelques chiffres Département du Val d Oise L épidémie en EHPAD : du signalement à la gestion Nadia ASKEUR Cellule Départementale de Veille d Alerte et de Gestion Sanitaire du Val d Oise Nombre de signalements

Plus en détail

Entérite à campylobacter

Entérite à campylobacter Entérite à campylobacter (entérite à vibrions) CCDM19: M. Patrick, J. Schlundt CCDM18: H. P. Braam 1. Identification Une entérite bactérienne zoonotique aigüe de gravité variable se caractérisant par une

Plus en détail

Surveillance sanitaire des épidémies hivernales Bronchiolite, gastro-entérite aiguë et grippe Région Normandie

Surveillance sanitaire des épidémies hivernales Bronchiolite, gastro-entérite aiguë et grippe Région Normandie Cire Normandie Surveillance sanitaire des épidémies hivernales Bronchiolite, gastro-entérite aiguë et grippe Région Normandie Point épidémiologique du 28/12/2016 Données actualisées au 25/12/16 (semaine

Plus en détail

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI 1. Quels sont les agents responsables? 2. Quand suspecter une hépatite virale aigue? 3. Comment faire le diagnostic d une hépatite aigue virale? 4. Comment surveiller

Plus en détail

Vaccinations et avenir de ces pathologies infectieuses émergentes. D. Christmann

Vaccinations et avenir de ces pathologies infectieuses émergentes. D. Christmann Vaccinations et avenir de ces pathologies infectieuses émergentes D. Christmann Vaccinations Vaccin «grippe saisonnière» Vaccin 2009 Cultivé sur œufs embryonnés Fragmenté, inactivé Composition 2009 A/Brisbane/59/2007(H1N1)

Plus en détail

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique.

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique. Méthodes et stratégies de diagnostic virologique marie-edith.lafon@u-bordeaux.fr 2014-2015 Méthodes virologiques courantes Méthodes directes : détecter l agent infectieux ou l un de ses composants - infectiosité

Plus en détail

Détection des Escherichia coli producteurs de shiga-toxines

Détection des Escherichia coli producteurs de shiga-toxines Détection des Escherichia coli producteurs de shiga-toxines Sadjia Bekal Ph. D. 20 octobre 2011 - Québec 3 novembre 2011 - Montréal Objectifs de la présentation 1. Comprendre la nomenclature des sérotyopes

Plus en détail

Diarrhées aigues de l adulte (hors diarrhées immunodéprimées) (302) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Diarrhées aigues de l adulte (hors diarrhées immunodéprimées) (302) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Diarrhées aigues de l adulte (hors diarrhées immunodéprimées) (302) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Flore bactérienne colique normale Examen bactériologique des selles Examen parasitologique

Plus en détail

Surveillance de l infection à Middle East Respiratory Syndrome (MERS) Coronavirus Bilan du dispositif de détection en Ile-de-France

Surveillance de l infection à Middle East Respiratory Syndrome (MERS) Coronavirus Bilan du dispositif de détection en Ile-de-France Surveillance de l infection à Middle East Respiratory Syndrome (MERS) Coronavirus Bilan du dispositif de détection en Ile-de-France Annie-Claude Paty CIRE Ile de France, Champagne Ardenne JRVS, 21 novembre

Plus en détail

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 1 Diagnostic & suivi des infections virales - Définitions Identifier la nature et la cause d une infection Est-ce une infection virale? Quel

Plus en détail

Infection à virus Ebola Notions générales et conduite à tenir en phase initiale

Infection à virus Ebola Notions générales et conduite à tenir en phase initiale Infection à virus Ebola Notions générales et conduite à tenir en phase initiale XX/XX/XX Qu est-ce que la maladie à virus Ebola?. Le virus Ebola provoque l une des infections virales les plus graves connue

Plus en détail

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique.

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique. Méthodes et stratégies de diagnostic virologique marie-edith.lafon@u-bordeaux.fr 2016-2017 - Principales méthodes de diagnostic virologique prélèvements, sérologies, biologie moléculaire, - Exemples par

Plus en détail

L Infection à VIH (1)

L Infection à VIH (1) L Infection à VIH (1) Epidémiologie-Virologie-Histoire Naturelle. Docteur Patrick Miailhes Service d Infectiologie du Pr. Peyramond, Hôpital Croix-Rousse, Lyon VIH/Sida 2011 1 Epidemiologie mondiale :

Plus en détail

Epidémie de gastro-entérite à norovirus

Epidémie de gastro-entérite à norovirus Epidémie de gastro-entérite à norovirus Dr JC SEGUIER, Mme F CHRETIEN Unité Hygiène Prévention des Risques Infectieux. CHIPS Services de gériatrie Directions Hôpital de St Germain en Laye 7815 Alerte 26/4/6

Plus en détail

Diagnostic Biologique en Microbiologie

Diagnostic Biologique en Microbiologie Diagnostic Biologique en Microbiologie Pourquoi avoir recours au diagnostic biologique? Etiologie Dépistage Evaluation pronostique, suivi thérapeutique Optimisation thérapeutique Epidémiologie. Diagnostic

Plus en détail

Cas groupés de diarrhées aqueuses suspectes d être du choléra parmi des Français en mission en Haïti, Décembre 2010

Cas groupés de diarrhées aqueuses suspectes d être du choléra parmi des Français en mission en Haïti, Décembre 2010 Cas groupés de diarrhées aqueuses suspectes d être du choléra parmi des Français en mission en Haïti, Décembre 2010 R. Haus-Cheymol 1, R. Theodose 2, ML. Quilici 3, G. Chevallier 4, B. Liautaud 5, F. Ktari

Plus en détail

JOURNÉES RÉGIONALES D HYGIÈNE Annick JACQUES Cadre de Santé Virginie RICHARD - IDE Référente Hygiène Véronique THIERY IDE Hygiéniste

JOURNÉES RÉGIONALES D HYGIÈNE Annick JACQUES Cadre de Santé Virginie RICHARD - IDE Référente Hygiène Véronique THIERY IDE Hygiéniste JOURNÉES RÉGIONALES D HYGIÈNE - 2016 Annick JACQUES Cadre de Santé Virginie RICHARD - IDE Référente Hygiène Véronique THIERY IDE Hygiéniste RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE EPIDEMIE DE GRIPPE - FEVRIER 2015

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Cette présentation a été effectuée le 9 décembre 2015, au cours de la journée «5 es JAPI Au-delà des crises, la gestion des risques infectieux pour la santé des travailleurs et des patients (jour 2)» dans

Plus en détail

Indicateurs de contamination microbiologique de la Seine. Journées scientifiques de l environnement. 3 février L. Moulin

Indicateurs de contamination microbiologique de la Seine. Journées scientifiques de l environnement. 3 février L. Moulin Indicateurs de contamination microbiologique de la Seine Journées scientifiques de l environnement. 3 février 2011. L. Moulin Seine usages et contamination La Seine et la Marne reçoivent de nombreux rejets,

Plus en détail

Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient

Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient Etablissement Hospitalier et Universitaire d Oran Service d Épidémiologie et de Médecine préventive Chef de service : Pr Midoun Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) F. AGAG Introduction

Plus en détail

Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline

Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline Fiche technique n 14 2 ème édition Infection par le FIV, Le syndrome de l immunodéficience féline Le syndrome de l'immunodéficience féline est communément appelé le «SIDA du chat». Il se transmet entre

Plus en détail

Norovirus et autres diarrhées à l hôpital quelles mesures pour le personnel

Norovirus et autres diarrhées à l hôpital quelles mesures pour le personnel Norovirus et autres diarrhées à l hôpital quelles mesures pour le personnel C. Petignat Service de médecine préventive hospitalière, CHUV SOHF, 25 septembre 2008 Plan Epidémiologie des diarrhées infectieuses

Plus en détail

Vaccin oral antirotavirus

Vaccin oral antirotavirus Vaccin oral antirotavirus Cette page présente brièvement la maladie et le vaccin disponible pour la prévenir. Des liens vers des informations détaillées sont fournis en bas de page. Qu est-ce qu une infection

Plus en détail