1. Le khi2 et la mesure des écarts à l indépendance.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. Le khi2 et la mesure des écarts à l indépendance."

Transcription

1 MODULE 6 : Deux variables sont-elles liées? Nous avons vu précédemment comment composer un tableau de contingence, permettant de visualiser l interaction entre deux variables. A priori, vous savez même comment lire ce genre de tableaux, non pas uniquement en comparant ligne par ligne ou colonne par colonne, mais bien en vérifiant si le comportement de chaque cellule est conforme à celui de l ensemble de l échantillon. Mais avant de lire un tableau, il est intéressant de savoir si, en toute rigueur, la distribution de chacune des variables qui y est représentée est due au hasard ou non. Si c est le cas, il n y aura pas d interaction entre les variables. Plus exactement, il y a des risques qu une interprétation ne soit pas possible avec une assez grande fiabilité. Il existe différents tests permettant de s assurer de cette fiabilité et de l interaction entre deux variables, sans même avoir à regarder le tableau dans son ensemble. Le plus célèbre de ces tests porte le nom de «Khi2». Il permet de tester l interaction de deux ou trois variables dans un tableau et donc de savoir s il vaut la peine d être étudié ou bien s il faut essayer de le recomposer différemment. Cela est très pratique lorsqu il y a beaucoup de tableaux à analyser dans une enquête. Imaginez en effet que vous posiez 50 questions dans une enquête. Ces 50 questions débouchent sur un nombre supérieur de variables. Disons 70. Si vous croisez ces 70 variables entre elles (ce qui, reconnaissons-le, n aurait pas toujours du sens), vous obtiendriez 70x70=4900 tableaux! Supprimons tous ceux qui n auraient aucun sens. Vous auriez tout de même plusieurs centaines de tableaux dignes d intérêt. Pour commencer à les trier et à organiser votre travail le test du khi2 est précieux. On l assorti généralement d un autre test, le test de Cramer, qui permet quant à lui de connaître l intensité d une relation entre les variables d un tableau croisé. Pour faire simple, disons que le test du Khi2 permet de savoir si des variables agissent les unes sur les autres, et que le test de Cramer permet de mesurer l intensité de ces effets. Regardons cela dans le détail. 1. Le khi2 et la mesure des écarts à l indépendance. Pour comprendre le test du khi2, il faut imaginer ce qui se passerait dans un tableau de contingence s il ne s y passait rien. Si les deux variables qui y sont exposées étaient totalement indépendantes l une de l autre. Valider le test du khi2 revient à «écarter l hypothèse de l indépendance entre les variables». Examinons cela avec un exemple. 1

2 TABLEAU 1 tris croisé sentiment de bonheur/niveau de revenus en effectifs situation observée Reprenons notre tableau croisé exposant la relation entre niveau de revenus et sentiment de bonheur. Ce premier tableau correspond à la situation observée dans notre enquête. A quoi ressemblerait ce tableau si rien ne se passait. Pour le savoir, il faut composer un tableau dit «de situation à l indépendance». La plupart des logiciels de traitements statistiques vous proposent de le faire, mais il est assez aisé de le faire soi-même. Faisons cela, car cela permet de bien comprendre la logique du calcul du khi2. Si la variable «niveau de revenus en 3» n agissait pas sur la variable «niveau de bonheur», on devrait observer une distribution de cette dernière analogue dans chacune des lignes de revenus. 2

3 Prenons la ligne «Jusqu à 1900 euros». Nous avons 271 individus à répartir dans les 4 colonnes de la variable «sentiments de bonheur». Comme nous avons 188 individus au total qui se déclarent «très heureux», pour connaître la répartition probable d en avoir parmi ceux qui gagnent 1900 euros, il faut appliquer la formule mathématique suivante : 188 * 271 / 826. Cela nous donne un effectif de 62. En toute logiques, nous devrions avoir 62 individus se déclarant très heureux parmi ceux qui gagnent jusqu à 1900 euros, au lieu de 44 individus observés. Appliquons cette logique sur l ensemble du tableau. 3

4 TABLEAU 2 tris croisé sentiment de bonheur/niveau de revenus en effectifs situation à l indépendance On observe des bien des écarts en situation observée et situation à l indépendance au sein de chacune des cellules. Le test du khi2 est une mesure de l ensemble de ces écarts. Afin de mesurer aussi bien les écarts positifs que négatifs, on élève tous ces écarts au carré. 4

5 TABLEAU 3 tris croisé sentiment de bonheur/niveau de revenus en effectifs écarts à l indépendance élevés au carré 5

6 Enfin, on rapporte cette différence à l effectif théorique (celui qui correspond l indépendance) de chaque cellule en le divisant. Le tableau obtenu s appelle «tableau des contributions absolues» TABLEAU 4 tris croisé sentiment de bonheur/niveau de revenus en effectifs contributions absolues 6

7 Le khi2 correspond à l addition de tous ces écarts à l indépendance élevés au carré et divisés par l effectif théorique. Autrement dit, le khi2 est la somme de toutes les cellules de notre tableau. Mettez sur pause, sortez votre calculatrice et additionnez : vous obtiendrez le chiffre de 69. Ce chiffre correspond au «khi2 calculé», soit à la somme des contributions absolues. 7

8 Je vous indique la formule du khi2 pour plus de clarté, même si tous les logiciels de traitements statistiques vous permettent de le produire en un quart de secondes. 8

L'INFORMATIQUE À L'ÉCOLE MATERNELLE. Premier compte-rendu d étude exploratoire

L'INFORMATIQUE À L'ÉCOLE MATERNELLE. Premier compte-rendu d étude exploratoire 129 L USAGE DE L INFORMATIQUE À L ÉCOLE MATERNELLE Premier compte-rendu d étude exploratoire Théo PRINIOTAKIS, Sandrine COURTOIS Contexte C est une recherche en didactique de l informatique en milieu préélémentaire

Plus en détail

ANALYSE : OUTIL D ANALYSE DE DONNEES POUR LES SCIENCES HUAMINES MANUEL DE L UTILISATEUR : PRISE EN MAIN

ANALYSE : OUTIL D ANALYSE DE DONNEES POUR LES SCIENCES HUAMINES MANUEL DE L UTILISATEUR : PRISE EN MAIN Pôle Informatique de Recherche et d Enseignement en Histoire ANALYSE : OUTIL D ANALYSE DE DONNEES POUR LES SCIENCES HUAMINES MANUEL DE L UTILISATEUR : PRISE EN MAIN A. PREMIER PAS 1. INTEGRATION DU TABLEAU

Plus en détail

Enquête consommation - Tableaux croisés dynamiques

Enquête consommation - Tableaux croisés dynamiques Enquête consommation Tableaux croisés dynamiques 1. Chargement des données dans Excel Souvent les données collectées sont stockées dans un fichier au format texte, dont les informations sont séparées par

Plus en détail

Identification des caractéristiques influençant la probabilité d avoir un contrat à durée indéterminée lors du premier emploi.

Identification des caractéristiques influençant la probabilité d avoir un contrat à durée indéterminée lors du premier emploi. Université d Orléans QUE SONT DEVENUS LES SORTANTS DU SYSTEME EDUCATIF DE LA REGION CENTRE? Problématique : Identification des caractéristiques influençant la probabilité d avoir un contrat à durée indéterminée

Plus en détail

T.P. 8 - Exercice 1 Khi-Carré d ajustement (Corrigé)

T.P. 8 - Exercice 1 Khi-Carré d ajustement (Corrigé) T.P. 8 - Exercice 1 Khi-Carré d ajustement (Corrigé) Connaissances préalables : Buts spécifiques : Outils nécessaires : Consignes générales : Distribution de fréquences, proportions. Test d ajustement.

Plus en détail

Exercice 1 Métropole juin 2014 5 points

Exercice 1 Métropole juin 2014 5 points Le sujet comporte 6 pages. Seule l annexe est à rendre avec la copie. BAC BLANC MATHÉMATIQUES TERMINALE STMG Durée de l épreuve : 3 heures Les calculs doivent être détaillés. Les calculatrices sont autorisées,

Plus en détail

COURS N 2 LES PRINCIPALES FONCTIONS DE SPSS

COURS N 2 LES PRINCIPALES FONCTIONS DE SPSS COURS N 2 LES PRINCIPALES FONCTIONS DE SPSS 1 Les fonctions de base 2 Les fonctions de tri 3 Les fonctions de transformations de variables 4 Les fonctions de calcul 5 Les fonctions de construction de fichier

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat STMG Métropole 18 juin 2015

Corrigé du baccalauréat STMG Métropole 18 juin 2015 orrigé du baccalauréat STMG Métropole 18 juin 215 Durée : 3 heures EXERIE 1 4 points Tous les ans, en août, Maïlys reçoit l échéancier (document indiquant le montant de sa cotisation annuelle) de sa mutuelle

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS Session 2013 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES. Durée : 2 heures Coefficient : 2

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS Session 2013 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES. Durée : 2 heures Coefficient : 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR COMPTABILITÉ ET GESTION DES ORGANISATIONS Session 2013 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Durée : 2 heures Coefficient : 2 SUJET Dès que le sujet vous est remis, assurez-vous qu il

Plus en détail

Introduction à l'analyse statistique des données

Introduction à l'analyse statistique des données INTRODUCTION À L'ANALYSE STATISTIQUE DES DONNÉES CONCEPTS DE BASE Un certain nombre de concepts, préalables indispensables à la compréhension des analyses présentées, sont définis ici. De même pour quelques

Plus en détail

SERIE 1 Statistique descriptive - Graphiques

SERIE 1 Statistique descriptive - Graphiques Exercices de math ECG J.P. 2 ème A & B SERIE Statistique descriptive - Graphiques Collecte de l'information, dépouillement de l'information et vocabulaire La collecte de l information peut être : directe:

Plus en détail

Se Perfectionner à Excel 2003-2007

Se Perfectionner à Excel 2003-2007 Se Perfectionner à Excel 2003-2007 Nos formations sur notre site web Les formations Excel Se Perfectionner permettent d'acquérir un usage professionnel du plus réputé des tableurs. Le stagiaire doit maîtriser

Plus en détail

LES OUTILS D ENQUÊTE: LE

LES OUTILS D ENQUÊTE: LE LES OUTILS D ENQUÊTE: LE QUESTIONNAIRE ET L ENTRETIEN DUT 1A - Méthodo Gilles Droniou droniou@jeudevi.org Chargé de recherches, JEUDEVI www.jeudevi.org 2015/2016 DATES À RETENIR, ET AUTRES JOYEUSETÉS Achetez

Plus en détail

Cours (8) de statistiques à distance, élaboré par Zarrouk Fayçal, ISSEP Ksar-Said, 2011-2012. Test du Khi 2

Cours (8) de statistiques à distance, élaboré par Zarrouk Fayçal, ISSEP Ksar-Said, 2011-2012. Test du Khi 2 Test du Khi 2 Le test du Khi 2 (khi deux ou khi carré) fournit une méthode pour déterminer la nature d'une répartition, qui peut être continue ou discrète. Domaine d application du test : Données qualitatives

Plus en détail

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE URL d origine du document : http://talcod.net/?q=node/59 Juillet 2011 - version 1.0 Licence Creative Commons BY-SA

Plus en détail

TRAITEMENTS STATISTIQUES SOUS MICROSOFT EXCEL

TRAITEMENTS STATISTIQUES SOUS MICROSOFT EXCEL Savoirs 05 : Calculer sous Microsoft Excel "Loyers issus d'une base de données" Page 1/6 REPRISE DES DONNEES TRAITEMENTS STATISTIQUES SOUS MICROSOFT EXCEL L'exemple qui suit traite des données issues d'une

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

Bases mathématiques pour l économie et la gestion

Bases mathématiques pour l économie et la gestion Bases mathématiques pour l économie et la gestion Bases mathématiques Pour l économie et la gestion - Table des matières PREMIERE PARTIE : QUELQUES OUTILS Chapitre : Traitement de systèmes d'équations..

Plus en détail

Module 16 : Les fonctions de recherche et de référence

Module 16 : Les fonctions de recherche et de référence Module 16 : Les fonctions de recherche et de référence 16.0 Introduction L une des fonctions les plus importantes d Excel, c est la possibilité de chercher une valeur spécifique dans un grand nombre de

Plus en détail

Fiche Sphinx 2 Saisie et traitement des réponses.

Fiche Sphinx 2 Saisie et traitement des réponses. Fiche Sphinx 2 Saisie et traitement des réponses. Table des matières 1-Saisie des réponses...1 1.1-Deux modes de saisie possibles :...1 1.2-Consulter, modifier...2 1.3-Fusionner des saisies de réponses

Plus en détail

Mercredi 24 Juin 2015

Mercredi 24 Juin 2015 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2015 MATHÉMATIQUES Série ES ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Durée de l épreuve : 3 heures coefficient : 5 MATHÉMATIQUES Série L ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ Durée de l épreuve : 3 heures

Plus en détail

Santé des TPE face à la crise

Santé des TPE face à la crise Santé des TPE face à la crise Etude quantitative RAPPORT - Juin 2012 Version n 1 De: Nadia Auzanneau et Stéphanie Chardron A : Sylvie du Cray-Patouillet et Delphine Eriau OpinionWay, 15 place de la République,

Plus en détail

TP ACCESS : Etats. Comme pour les autres objets (tables, formulaires, requêtes ) il existe plusieurs façons de créer un état.

TP ACCESS : Etats. Comme pour les autres objets (tables, formulaires, requêtes ) il existe plusieurs façons de créer un état. TP ACCESS : Etats Les états permettent de définir des documents en vue de leur impression. Leur construction est semblable à celle des formulaires. Prenons l exemple d une base de données de morceaux musicaux.

Plus en détail

Leçon N 4 : Statistiques à deux variables

Leçon N 4 : Statistiques à deux variables Leçon N 4 : Statistiques à deux variables En premier lieu, il te faut relire les cours de première sur les statistiques à une variable, il y a tout un langage à se remémorer : étude d un échantillon d

Plus en détail

Annexe commune aux séries ES, L et S : boîtes et quantiles

Annexe commune aux séries ES, L et S : boîtes et quantiles Annexe commune aux séries ES, L et S : boîtes et quantiles Quantiles En statistique, pour toute série numérique de données à valeurs dans un intervalle I, on définit la fonction quantile Q, de [,1] dans

Plus en détail

Tout ce que vous n avez jamais voulu savoir sur le χ 2 sans jamais avoir eu envie de le demander

Tout ce que vous n avez jamais voulu savoir sur le χ 2 sans jamais avoir eu envie de le demander Tout ce que vous n avez jamais voulu savoir sur le χ 2 sans jamais avoir eu envie de le demander Julien Barnier Centre Max Weber CNRS UMR 5283 julien.barnier@ens-lyon.fr 25 février 2013 Table des matières

Plus en détail

Gestion dynamique de votre compte BullionVault

Gestion dynamique de votre compte BullionVault Mostafa Belkhayate Gestion dynamique de votre compte BullionVault Lorsque vous ouvrez un compte BullionVault, vous avez le choix entre 3 compartiments devises, l euro, le dollar et la livre sterling et

Plus en détail

Analyse de faisabilité de projets. 22 mai 2012 1

Analyse de faisabilité de projets. 22 mai 2012 1 Cours 4 Analyse de faisabilité de projets 22 mai 2012 1 Projets : Rappel Un projet est un effort unique et temporaire Chaque projet a un cycle de vie qui comporte plusieurs phases Il est important que

Plus en détail

SESSION 2014 MATHÉMATIQUES. Série : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION STMG. DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 heures COEFFICIENT : 3

SESSION 2014 MATHÉMATIQUES. Série : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION STMG. DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 heures COEFFICIENT : 3 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2014 MATHÉMATIQUES Série : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION STMG DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 heures COEFFICIENT : 3 Calculatrice autorisée, conformément

Plus en détail

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Bac Blanc Terminale ES - Février 2011 Épreuve de Mathématiques (durée 3 heures) Eercice 1 (5 points) pour les candidats n ayant pas choisi la spécialité MATH Le tableau suivant donne l évolution du chiffre

Plus en détail

ANALYSE BIVARIÉE DE VARIABLES QUALITATIVES LE TEST DU Chi2

ANALYSE BIVARIÉE DE VARIABLES QUALITATIVES LE TEST DU Chi2 ANALYSE BIVARIÉE DE VARIABLES QUALITATIVES LE TEST DU Chi2 Dominique LAFFLY Maître de Conférences, Université de Pau Laboratoire Société Environnement Territoire UMR 5603 du CNRS et Université de Pau Domaine

Plus en détail

Savoir Faire Excel Niveau 2. 5 novembre 2007 Naomi Yamaguchi naomi.yamaguchi@univ-paris3.fr

Savoir Faire Excel Niveau 2. 5 novembre 2007 Naomi Yamaguchi naomi.yamaguchi@univ-paris3.fr Savoir Faire Excel Niveau 2 5 novembre 2007 Naomi Yamaguchi naomi.yamaguchi@univ-paris3.fr Ce qu on sait faire Entrer et recopier des données numériques Les fonctions de base (somme, moyenne, nb, si) Faire

Plus en détail

La méthode des quotas

La méthode des quotas La méthode des quotas Oliviero Marchese, décembre 2006 1 La méthode des quotas Principe de la méthode Point de départ et but recherché Caractère «intuitif» de la méthode A quoi ressemble une feuille de

Plus en détail

Chapitre 3 L assortiment indépendant des gènes. Des génotypes supérieurs de cultures telles que le riz ont révolutionné l agriculture.

Chapitre 3 L assortiment indépendant des gènes. Des génotypes supérieurs de cultures telles que le riz ont révolutionné l agriculture. Chapitre 3 L assortiment indépendant des gènes Des génotypes supérieurs de cultures telles que le riz ont révolutionné l agriculture. La variation de deux caractères Croisements monohybrides: entre 2 individus

Plus en détail

Terminale S - ACP Ex1 : Partie A - Restitution organisée des connaissances Partie B : 1. a. 1. b. 1. c. 2. a. 2. b. Ex2 :

Terminale S - ACP Ex1 : Partie A - Restitution organisée des connaissances Partie B : 1. a. 1. b. 1. c. 2. a. 2. b. Ex2 : Terminale S - ACP Ex1 : Antilles Septembre 2006 Partie A - Restitution organisée des connaissances On suppose connu le résultat suivant : Si est une variable aléatoire qui suit une loi exponentielle de

Plus en détail

Voir Animation Etablir une affaire simplement. Le logiciel est conçu pour s'adapter à vos méthodes de travail.

Voir Animation Etablir une affaire simplement. Le logiciel est conçu pour s'adapter à vos méthodes de travail. Le module étude du devis ou de la facture se présente comme une feuille de calcul dans laquelle Dans la barre d'outils à droite, on retrouve les icônes permettant de manipuler les lignes de l'affaire :

Plus en détail

Enquête.sba Procédure Tableaux croisés

Enquête.sba Procédure Tableaux croisés Enquête.sba Procédure Tableaux croisés Tris croisés p. 27 «Cette procédure est conçue pour le calcul et l édition massive de tableaux croisés. On obtient à partir de cette procédure des tableaux de contingence,

Plus en détail

Louis-André Vallet (CNRS) Laboratoire de Sociologie Quantitative, CREST, UMR 2773 CNRS & INSEE

Louis-André Vallet (CNRS) Laboratoire de Sociologie Quantitative, CREST, UMR 2773 CNRS & INSEE Utiliser le modèle log-linéaire pour mettre au jour la structure du lien entre les deux variables d un tableau de contingence : un exemple d application à la mobilité sociale Louis-André Vallet (CNRS)

Plus en détail

Cours 9 08/11/2011. Les tableaux croisés et le test d indépendance du Chi-deux

Cours 9 08/11/2011. Les tableaux croisés et le test d indépendance du Chi-deux Cours 9 Les tableaux croisés et le test d indépendance du Chi-deux 1 Retour sur TP1 et Cours 8 Les tableaux croisés et le test du Chi-deux Utilité, postulats d utilisation et logique Exemple de calcul

Plus en détail

Cours 9 Une variable numérique : distribution et répartition

Cours 9 Une variable numérique : distribution et répartition Cours 9 Une variable numérique : distribution et répartition Lorsqu'une variable est qualitative et l'autre numérique, il est courant que la première identie des sous-populations (sexe, catégories socio-économiques,

Plus en détail

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB NOM DU FICHIER TESSA : Togo_Ma_M1_S2_G_110213 PAYS TESSA : Togo DOMAINE DU MODULE : MATHEMATIQUES Module numéro : 1 Titre du module : Étude du nombre et de la structure

Plus en détail

L analyse en composantes principales en pratique

L analyse en composantes principales en pratique L analyse en composantes principales en pratique Après avoir vu sa formalisation mathématique dans le module précédent, on s intéresse ici à l utilisation pratique de l ACP. 1 Objectifs L objectif de l

Plus en détail

Excel. Quelques traitements statistiques

Excel. Quelques traitements statistiques Excel Quelques traitements statistiques Rachid BOUMAZA Département ETIC Institut National d'horticulture Angers Sommaire 1. Tirer au hasard 2. Saisie des données 3. Comparer deux moyennes 4. Analyse de

Plus en détail

NOTE SUR LA MODELISATION DU RISQUE D INFLATION

NOTE SUR LA MODELISATION DU RISQUE D INFLATION NOTE SUR LA MODELISATION DU RISQUE D INFLATION 1/ RESUME DE L ANALYSE Cette étude a pour objectif de modéliser l écart entre deux indices d inflation afin d appréhender le risque à très long terme qui

Plus en détail

Enquête satisfaction client

Enquête satisfaction client Enquête satisfaction client Cas de l entreprise (X) de nettoyage d entretien et Actions de partenariat Préparée et rédigée par : M.I.CHIKHI SOMMAIRE I/ INTRODUCTION II/ FORMULATION DU PROBLEME III/ RECHERCHE

Plus en détail

Comprendre, construire et interpréter les statistiques

Comprendre, construire et interpréter les statistiques Comprendre, construire et interpréter les statistiques Petit précis d usage des statistiques à l attention des non statisticiens NOTE METHODOLOGIQUE Note méthodologique réalisée par Léo Mignot, sociologue,

Plus en détail

ATELIER "STATISTIQUES "

ATELIER STATISTIQUES ATELIER "STATISTIQUES " Médiane et quartiles Se référer au document d'accompagnement des programmes de premières des séries générales, annexe "boîtes et quantiles". Médiane Me La définition à adopter est

Plus en détail

quel mode d emploi? Devant des valeurs à risque,

quel mode d emploi? Devant des valeurs à risque, Devant des valeurs à risque, quel mode d emploi? Dans les sciences exactes, la précision est reine. Pas en économie où il est difficile de quantifier certaines variables. Notamment le risque qui n est

Plus en détail

éléments de comptage des incendies volontaires de véhicules en 2012

éléments de comptage des incendies volontaires de véhicules en 2012 Fiche thématique n 23 2 éléments de comptage des incendies volontaires de véhicules en 2012 Devant l ineistence d une source statistique permettant un décompte national et ehaustif du nombre d incendies

Plus en détail

Master 1 de Psychologie du Travail et des Organisations : Recueil et analyse des données - Corrigés des T.D. ( 2014/2015) -

Master 1 de Psychologie du Travail et des Organisations : Recueil et analyse des données - Corrigés des T.D. ( 2014/2015) - Dominique Ferrieux - Université Paul Valéry - Montpellier III Master de Psychologie du Travail et des Organisations : Recueil et analyse des données - Corrigés des T.D. ( /) - Deuxième partie : Plans :

Plus en détail

Sondage stratifié. Myriam Maumy-Bertrand. Master 2ème Année 12-10-2011. Strasbourg, France

Sondage stratifié. Myriam Maumy-Bertrand. Master 2ème Année 12-10-2011. Strasbourg, France 1 1 IRMA, Université de Strasbourg Strasbourg, France Master 2ème Année 12-10-2011 Ce chapitre s appuie essentiellement sur deux ouvrages : «Les sondages : Principes et méthodes» de Anne-Marie Dussaix

Plus en détail

ANALYSE BIVARIÉE DE VARIABLES QUALITATIVE ET QUANTITAVIE Analyse de Variance (ANOVA)

ANALYSE BIVARIÉE DE VARIABLES QUALITATIVE ET QUANTITAVIE Analyse de Variance (ANOVA) ANALYSE BIVARIÉE DE VARIABLES QUALITATIVE ET QUANTITAVIE Analyse de Variance (ANOVA) Dominique LAFFLY Maître de Conférences, Université de Pau Laboratoire Société Environnement Territoire UMR 5603 du CNRS

Plus en détail

Choix en situations de risque et d incertitude. Choix inter-temporels de consommation

Choix en situations de risque et d incertitude. Choix inter-temporels de consommation THEME 7 Choix en situations de risque et d incertitude. Choix inter-temporels de consommation Concepts et définitions essentiels Risque et incertitude Théorie de l utilité espérée Aversion au risque Loterie

Plus en détail

Information et communication

Information et communication Information et communication Pour les nouveaux diplômés HES en information documentaire, en communication ainsi qu en traduction, l insertion professionnelle s avère difficile. Près de la moitié d entre

Plus en détail

Service de remplacement des Cantons de l Est inc.

Service de remplacement des Cantons de l Est inc. Service de remplacement des Cantons de l Est inc. PLATE-FORME AMISGEST Approbation des heures travaillées Consultation des remplacements en ligne À l usage du personnel du Service de remplacement des Cantons

Plus en détail

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden*

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden* Population, famille 1 Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes Mélanie Vanderschelden* Certaines professions sont nettement plus féminisées que d autres.

Plus en détail

Activité 1 : échantillonnage

Activité 1 : échantillonnage Activité échantillonnage, intervalle de fluctuation, prise de décision (à partir d un même thème) Les trois activités qui suivent s inspirent du document «ressources pour la classe de première générale

Plus en détail

Les tuteurs sont-ils vraiment les «enfants gâtés» du système?

Les tuteurs sont-ils vraiment les «enfants gâtés» du système? SYNDICAT DES TUTEURS ET TUTRICES DE LA TÉLÉ-UNIVERSITÉ CSN Une reconnaissance professionnelle qui doit aussi se traduire en termes concrets Les tuteurs sont-ils vraiment les «enfants gâtés» du système?

Plus en détail

IFT6561. Simulation: aspects stochastiques

IFT6561. Simulation: aspects stochastiques IFT 6561 Simulation: aspects stochastiques DIRO Université de Montréal Automne 2013 Détails pratiques Professeur:, bureau 3367, Pav. A.-Aisenstadt. Courriel: bastin@iro.umontreal.ca Page web: http://www.iro.umontreal.ca/~bastin

Plus en détail

Tableau 1 : Structure du tableau des données individuelles. INDIV B i1 1 i2 2 i3 2 i4 1 i5 2 i6 2 i7 1 i8 1

Tableau 1 : Structure du tableau des données individuelles. INDIV B i1 1 i2 2 i3 2 i4 1 i5 2 i6 2 i7 1 i8 1 UN GROUPE D INDIVIDUS Un groupe d individus décrit par une variable qualitative binaire DÉCRIT PAR UNE VARIABLE QUALITATIVE BINAIRE ANALYSER UN SOUS-GROUPE COMPARER UN SOUS-GROUPE À UNE RÉFÉRENCE Mots-clés

Plus en détail

Introduction à la méthode d'analyse des réseaux sociaux

Introduction à la méthode d'analyse des réseaux sociaux Colloques d'épidémiologie clinique et biostatistique HUG 8 mars 2011 Gil Viry Introduction à la méthode d'analyse des réseaux sociaux FACULTÉ DES SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES Plan du cours 1. Les principes

Plus en détail

Le système de sécurité sociale

Le système de sécurité sociale Le système de sécurité sociale Sondage réalisé par pour et Publié le 6 octobre 2015 Levée d embargo le 6 octobre 06h00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés

Plus en détail

Utilisation du logiciel Excel pour des analyses simples de bases données

Utilisation du logiciel Excel pour des analyses simples de bases données Utilisation du logiciel Excel pour des analyses simples de bases données Catherine Raux (interne Santé Publique) et Benoît Lepage (AHU), Service d Epidémiologie du CHU de Toulouse Version 1.1 Avril 2012

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉVISION MAT-4104

DOCUMENT DE RÉVISION MAT-4104 CENTRE D ÉDUCATION DES ADULTES DOCUMENT DE RÉVISION MAT-4104 ÉLABORÉ PAR RICHARD ROUSSEAU, ENSEIGNANT EN MATHÉMATIQUES, CENTRE D ÉDUCATION DES ADULTES L ESCALE COMMISSION SCOLAIRE DE L AMIANTE MAI 005

Plus en détail

ANALYSE DES TIRAGES DU LOTO (ET EUROMILLION)

ANALYSE DES TIRAGES DU LOTO (ET EUROMILLION) ANALYSE DES TIRAGES DU LOTO (ET EUROMILLION) Utilisation du fichier Excel dans le cadre de l analyse statistique et probabiliste du Loto et de l EuroMillion. PRINCIPE Le fichier Excel de Microsoft est

Plus en détail

L apport d une créance en présence d un passif net 1

L apport d une créance en présence d un passif net 1 L apport d une créance en présence d un passif net 1 Claude Janssens Expert-comptable, analyste financier et économiste d entreprises Comme dans le numéro 4/2007, nous allons vous présenter un exemple

Plus en détail

Collecter des informations statistiques

Collecter des informations statistiques Collecter des informations statistiques FICHE MÉTHODE A I Les caractéristiques essentielles d un tableau statistique La statistique a un vocabulaire spécifique. L objet du tableau (la variable) s appelle

Plus en détail

Méthodes d investigation

Méthodes d investigation Méthodes d investigation 1 LE QUESTIONNAIRE LE questionnaire 1. l économie générale du questionnaire : 2. L avant questionnaire 3. la construction du questionnaire 4. Le choix de l échantillon 2 1. Le

Plus en détail

EXERCICES SUR LE CHAPITRE 1 : «MIXTE»

EXERCICES SUR LE CHAPITRE 1 : «MIXTE» EXERCICES SUR LE CHAPITRE 1 : «MIXTE» 1. Les électeurs d'une grande ville américaine sont constitués de 40% de blancs, 40% de noirs et 20% d'hispaniques. Un candidat noir à la fonction de Maire espère

Plus en détail

Manuel d utilisation 26 juin 2011. 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2

Manuel d utilisation 26 juin 2011. 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2 éducalgo Manuel d utilisation 26 juin 2011 Table des matières 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2 2 Comment écrire un algorithme? 3 2.1 Avec quoi écrit-on? Avec les boutons d écriture........

Plus en détail

Créer un sondage sous Magento

Créer un sondage sous Magento Créer un sondage sous Magento Version utilisée pour l élaboration de ce guide : Magento 1.2.1.2 Rédigée par : Olivia Contexte Magento vous offre la possibilité de créer des mini-modules de sondages. Vous

Plus en détail

INFORMATIQUE : LOGICIELS TABLEUR ET GESTIONNAIRE DE BASES DE DONNEES

INFORMATIQUE : LOGICIELS TABLEUR ET GESTIONNAIRE DE BASES DE DONNEES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

TOUTE UNE VIE prévoir, aider, transmettre dans une société de longue vie

TOUTE UNE VIE prévoir, aider, transmettre dans une société de longue vie TOUTE UNE VIE prévoir, aider, transmettre dans une société de longue vie METHODOLOGIE I. Enquêtes utilisées Cette édition de BPCE L Observatoire s appuie notamment sur deux enquêtes : Une étude quantitative

Plus en détail

Mois J F M A M J J A S O N D Masse (en kg) 40 25 20 15 24 30 32 28 36 24 35 51

Mois J F M A M J J A S O N D Masse (en kg) 40 25 20 15 24 30 32 28 36 24 35 51 Statistiques e Exercice n : Lors d un stage de basket, on a mesuré les adolescents. Les tailles sont données en cm. On obtient la série suivante : 65 ; 75 ; 87 ; 65 ; 70 ; 8 ; 74 ; 84 ; 7 ; 66 ; 78 ; 77

Plus en détail

Est-ce que la maturité professionnelle augmente la mobilité sociale?

Est-ce que la maturité professionnelle augmente la mobilité sociale? Est-ce que la maturité professionnelle augmente la mobilité sociale? Florian Wendelspiess Chávez Juárez Université de Genève 20 Octobre 2014 Plan de la présentation 1 Mobilité sociale et inégalité d opportunités

Plus en détail

Statistiques à une variable

Statistiques à une variable Statistiques à une variable Objectif : connaissances des termes et formules statistiques Acquis : Programme de seconde professionnelle. 1/ Généralités : Exploitation d une base de données. Vie économique

Plus en détail

Pistes d animation suggérées

Pistes d animation suggérées Grande compétence : Rechercher et utiliser de l information A2 : Interpréter des documents A1 : Lire des textes continus Grande compétence : Communiquer des idées et de l information B1 : Interagir avec

Plus en détail

Feuille de TP N 3 : Modèle log-linéaire - Travail guidé. 1 Cancers : modèle log-linéaire à deux facteurs croisés

Feuille de TP N 3 : Modèle log-linéaire - Travail guidé. 1 Cancers : modèle log-linéaire à deux facteurs croisés M1 MLG Année 2012 2013 Feuille de TP N 3 : Modèle log-linéaire - Travail guidé 1 Cancers : modèle log-linéaire à deux facteurs croisés Ce premier exercice reprend l exercice 1 de la feuille de TD n 3.

Plus en détail

Sujet de Bac 2013 Maths ES Obligatoire & Spécialité - Pondichéry

Sujet de Bac 2013 Maths ES Obligatoire & Spécialité - Pondichéry Sujet de Bac 2013 Maths ES Obligatoire & Spécialité - Pondichéry Exercice 1 : 4 points Commun à tous les candidats Cet exercice est un questionnaire à choix multiples. Une réponse exacte rapporte 1 point.

Plus en détail

L analyse boursière avec Scilab

L analyse boursière avec Scilab L analyse boursière avec Scilab Introduction La Bourse est le marché sur lequel se traitent les valeurs mobilières. Afin de protéger leurs investissements et optimiser leurs résultats, les investisseurs

Plus en détail

Bases de données documentaires et distribuées Cours NFE04

Bases de données documentaires et distribuées Cours NFE04 Bases de données documentaires et distribuées Cours NFE04 Introduction a la recherche d information Auteurs : Raphaël Fournier-S niehotta, Philippe Rigaux, Nicolas Travers prénom.nom@cnam.fr Département

Plus en détail

Service de l informatique pour les paroisses des Diocèses de Québec et de Trois-Rivières 1073, boul. René-Lévesque Ouest Québec (Québec) G1S 4R5

Service de l informatique pour les paroisses des Diocèses de Québec et de Trois-Rivières 1073, boul. René-Lévesque Ouest Québec (Québec) G1S 4R5 Service de l informatique pour les paroisses des Diocèses de Québec et de Trois-Rivières 1073, boul. René-Lévesque Ouest Québec (Québec) G1S 4R5 DESCRIPTION DES LOGICIELS PAROISSIAUX COMPTABILITÉ Ce logiciel

Plus en détail

L ANALYSE EN COMPOSANTES PRINCIPALES (A.C.P.) Pierre-Louis GONZALEZ

L ANALYSE EN COMPOSANTES PRINCIPALES (A.C.P.) Pierre-Louis GONZALEZ L ANALYSE EN COMPOSANTES PRINCIPALES (A.C.P.) Pierre-Louis GONZALEZ INTRODUCTION Données : n individus observés sur p variables quantitatives. L A.C.P. permet d eplorer les liaisons entre variables et

Plus en détail

DOCUMENT D'INFORMATION

DOCUMENT D'INFORMATION DOCUMENT D'INFORMATION ÉPREUVES UNIQUES Mathématique 436 068-436 de quatrième année du secondaire Mathématique 514 068-514 de cinquième année du secondaire Juin 2003 Août 2003 Janvier 2004 Ce document

Plus en détail

Module 2 29 Décembre 2009 Intervenant: Dhuin STATISTIQUES

Module 2 29 Décembre 2009 Intervenant: Dhuin STATISTIQUES STATISTIQUES I. Séries statistiques simples... 1 A. Définitions... 1 1. Population... 1 2. Caractère statistique... 1 B. Séries classées / représentations graphiques.... 2 1. Séries classées... 2 2. Représentations

Plus en détail

CUEEP Département Mathématiques E 804 : Problèmes de fractions (1) p 1/11

CUEEP Département Mathématiques E 804 : Problèmes de fractions (1) p 1/11 Problèmes de fractions () Enoncés Eercice Charles gagne 860 pour le mois de Novembre. Les impôts et assurances représentent le quart de son revenu. Sur le reste, il dépense /0 pour se loger, / pour la

Plus en détail

Enquête de satisfaction client 2009

Enquête de satisfaction client 2009 Enquête de satisfaction client 2009 High Performance Sealing Technology Bienvenue au 3e rapport d enquête de Satisfaction client James Walker. En 2006 lorsque nous lancions notre 1ère enquête, les marchés

Plus en détail

Exo7. Probabilité conditionnelle. Exercices : Martine Quinio

Exo7. Probabilité conditionnelle. Exercices : Martine Quinio Exercices : Martine Quinio Exo7 Probabilité conditionnelle Exercice 1 Dans la salle des profs 60% sont des femmes ; une femme sur trois porte des lunettes et un homme sur deux porte des lunettes : quelle

Plus en détail

Adult Learning for Older and Retired Workers L éducation des adultes et les travailleurs âgés face à la retraite 1

Adult Learning for Older and Retired Workers L éducation des adultes et les travailleurs âgés face à la retraite 1 Adult Learning for Older and Retired Workers L éducation des adultes et les travailleurs âgés face à la retraite 1 par Elaine Biron, Pierre Doray, Paul Bélanger, Simon Cloutier, Olivier Meyer Communication

Plus en détail

Variables aléatoires continues

Variables aléatoires continues IUT Aix-en-Provence Année 204-205 DUT Informatique TD Probabilités feuille n 6 Variables aléatoires continues Exercice (La station-service) Dans une station-service, la demande hebdomadaire en essence,

Plus en détail

Maîtriser Pack Office (Excel, Word, Access) Option assistant(e) commercial(e) et/ou de gestion

Maîtriser Pack Office (Excel, Word, Access) Option assistant(e) commercial(e) et/ou de gestion OBJECTIFS Être autonome dans l utilisation des logiciels de la Suite Office Word, Excel et Access Acquérir une méthodologie pour concevoir et gérer de façon autonome une base de données Être capable de

Plus en détail

COMBIEN UN MÉDECIN A-T-IL BESOIN D ARGENT POUR SA RETRAITE?

COMBIEN UN MÉDECIN A-T-IL BESOIN D ARGENT POUR SA RETRAITE? COMBIEN UN MÉDECIN A-T-IL BESOIN D ARGENT POUR SA RETRAITE? Des tableaux inédits, pour tous les médecins, quel que soit l âge ou le revenu Par Eric F. Gosselin, Adm.A, Pl.Fin. ericg@finances-etc.com Avec

Plus en détail

MÉTHODES DE CLASSIFICATION

MÉTHODES DE CLASSIFICATION MÉTHODES DE CLASSIFICATION Pierre-Louis GONZALEZ MÉTHODES DE CLASSIFICATION Objet Opérer des regroupements en classes homogènes d un ensemble d individus. Données Les données se présentent en général sous

Plus en détail

Totems (5ème HarmoS) :

Totems (5ème HarmoS) : Totems (5ème HarmoS) : Une activité mathématique pour apprendre à développer des stratégies de recherche Lucie Passaplan Etudiante à l Université de Genève Introduction La résolution de problèmes au sens

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. MATHÉMATIQUES Séries STI2D et STL spécialité SPCL ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. MATHÉMATIQUES Séries STI2D et STL spécialité SPCL ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2014 MATHÉMATIQUES Séries STI2D et STL spécialité SPCL ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014 Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 4 Ce sujet comporte 6 pages numérotées

Plus en détail

Modalisa : mode d emploi

Modalisa : mode d emploi Méthodes quantitatives en sociologie 2009-2010 Responsables : Frédérique Giraud & Pierre Mercklé Modalisa : mode d emploi Pierre Mercklé, novembre 2009 Ce document, qui sert de support aux formations en

Plus en détail

Statistique descriptive : Exercices supplémentaires Introduction à la théorie des probabilités

Statistique descriptive : Exercices supplémentaires Introduction à la théorie des probabilités Statistique descriptive : Exercices supplémentaires Introduction à la théorie des probabilités 1. Lors du lancer d un dé équilibré dont les faces sont numérotées de 1 à 6, quelle est la probabilité d obtenir

Plus en détail

Analyse Statistique pour Le Traitement d Enquêtes

Analyse Statistique pour Le Traitement d Enquêtes DAT 104, année 2004-2005 p. 1/90 Analyse Statistique pour Le Traitement d Enquêtes Mastère Développement Agricole Tropical Stéphanie Laffont & Vivien ROSSI UMR ENSAM-INRA Analyse des systèmes et Biométrie

Plus en détail

SAISIR LES REPONSES PRODUIRE LES RESULTATS ANALYSE UNIVARIEE, LES TABLEAUX A PLAT ANALYSES BIVARIEES, LES TABLEAUX CROISES

SAISIR LES REPONSES PRODUIRE LES RESULTATS ANALYSE UNIVARIEE, LES TABLEAUX A PLAT ANALYSES BIVARIEES, LES TABLEAUX CROISES SAISIR LES REPONSES PRODUIRE LES RESULTATS ANALYSE UNIVARIEE, LES TABLEAUX A PLAT ANALYSES BIVARIEES, LES TABLEAUX CROISES 1 SAISIE DES REPONSES CONCERNANT L ENQUETE SUR LE CINEMA (Voir page 4) 1- LES

Plus en détail

Annexe 3 : La lecture d'une table statistique

Annexe 3 : La lecture d'une table statistique Annexe 3 : La lecture d'une table statistique 0.0. Survol de ce document L'objectif de ce document est d'indiquer comment lire les valeurs tabulées dans les Tables 1 à 5 du cours. Chacune de ces tables

Plus en détail