Régime Des Pensions Géré Par La CNSS Dans Tous Ses Aspects

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Régime Des Pensions Géré Par La CNSS Dans Tous Ses Aspects"

Transcription

1 Régime Des Pensions Géré Par La CNSS Dans Tous Ses Aspects Analyse des principaux paramètres du régime CASABLANCA, 29 MARS

2 Sommaire I. Principaux paramètres du régime actuel des pensions géré par la CNSS II. Historique des réformes du régime des pensions géré par la CNSS III. Situation financière du régime des pensions géré par la CNSS IV. Analyse des principaux paramètres du régime des pensions géré par la CNSS 2

3 I. Principaux Paramètres Du Régime Actuel Des Pensions Géré Par La CNSS 3

4 I. Principaux Paramètres Du Régime Actuel Des Pensions Géré Par la CNSS Conditions d éligibilité : La CNSS sert une pension de vieillesse mensuellement aux salariés exerçant une activité salariale et assujettis au régime de sécurité sociale, ayant réunis les conditions suivantes : Avoir atteint l âge de 60 ans (ou de 55 ans pour les mineurs qui justifient avoir travaillé au fond pendant 5 années au moins); Avoir cessé toute activité salariale ; Avoir cotisé au minimum 3240 jours équivalent à 10,4 ans de carrière. Montant de la pension : Le montant de la pension est calculé selon la formule suivante : Pension mensuelle = salaire de référence x taux de pension Salaire de référence : Salaire mensuel moyen plafonné des 96 derniers mois déclarés; Taux de pension : 50% pour jours de cotisation majoré de 1% pour chaque période d assurance de 216 jours accomplie en sus de jours, sans toutefois, dépasser 70%. Le plafond du salaire mensuel soumis à cotisation est de DH. Le montant de la pension minimale est de DH. Le montant de la pension maximale est de DH. Financement : Les prestations sont financées par : Les cotisations patronales et salariales : Le taux de cotisation est fixé à 11,89% du salaire plafonné (3,96% part salariale et 7,93% part patronale); Les intérêts produits par les fonds de réserves déposés à la Caisse de Dépôt et de Gestion. 4

5 I. Principaux Paramètres Du Régime Actuel Des Pensions Géré Par la CNSS Tableau récapitulant l ensemble des paramètres du régime actuel de la CNSS Paramètres - Age légal de la retraite Situation actuelle 60 ans (55 ans pour les mineurs qui justifient avoir travaillé au fond durant au moins 5 ans) - Taux de cotisation 11,89% (3,96% part salariale et 7,93% part patronale) - Durée minimale de cotisation 3240 jours (déclaration maximale par mois : 26 jours soit 10,4 ans - Taux minimum de pension 50% du salaire de référence - Augmentation du taux de pension 1% par période de 216 jours de cotisations en sus des jours, soir jours, équivalent à 24,2 ans - Taux maximum de pension 70% du salaire de référence - Salaire de référence - Plafond du salaire soumis à cotisation DH - Pension minimale DH Salaire mensuel moyen plafonné des 96 derniers mois déclarés, équivalent à 8 ans - Revalorisation de la pension Décret du Ministre de l Emploi suite à la proposition du conseil d administration de la CNSS 5

6 II. Historique Des Réformes Du Régime Des Pensions Géré Par La CNSS De 1961 jusqu aujourd hui 6

7 Réformes du régime des pensions géré par la CNSS Réforme de 1972 Paramètres Entrée en vigueur du régime en 1961 Réforme de 1972 Age minimum légal de la retraite 60 ans 60 ans (55 ans pour les mineurs qui justifient avoir travaillé au fond durant au moins 5 ans) Taux de cotisation Durée minimale de cotisation 7,50% du salaire déclaré plafonné (comprenant toutes les prestations sociales) 180 mois soit 15 ans (déclaration maximale par mois : 18 jours) 5,04% du salaire déclaré plafonné jours équivalent à 10,4 ans (déclaration maximale par mois : 26 jours) Salaire de référence Salaire mensuel moyen plafonné des 3 ou 5 dernières années d activité Plafond du salaire soumis à cotisation 500 DH DH Montant minimum de la pension 20% du salaire référence 50% du salaire de référence Augmentation du taux de pension 1% par période de 12 mois en sus des 180 mois 1% par période de 216 jours de cotisations en sus des 3 240j Montant maximum de la pension 40% du salaire référence 70% du salaire de référence Pension minimale inexistante inexistante Revalorisation de la pension Décret du Ministre de l Emploi suite à la proposition du conseil d administration de la CNSS 7

8 Réformes du régime des pensions géré par la CNSS (suite) Réforme de 1974 : Promulgation du décret d application relatif à l assurance volontaire : Délai de dépôt : 3 mois Condition de stage : 6 mois d immatriculation Réforme de 1978 : Revalorisation de la pension : o 1,4% pour les pensions prenant effet avant le 31/12/1971; o 1,2% pour les pensions prenant effet du 01/01/1972 au 31/12/1973; o 1,1% pour les pensions prenant effet du 01/01/1974 au 31/12/1975. Réforme de 1980 : Salaire plafonné : Passage de à DH. Réforme de 1993 Taux de cotisation : Passage de 5,04% à 7,20% du salaire déclaré plafonné; Salaire plafonné : Passage de à DH; Revalorisation de la pension : + 10% et augmentation de 200 DH. Cette mesure a été étalée sur 3 ans. Réforme de 1994 : Taux de cotisation : Passage de 7,20% à 8,10% du salaire déclaré plafonné. Réforme de 1995 : Taux de cotisation : Passage de 8,10% à 9,12% du salaire déclaré plafonné. 8

9 Réformes du régime des pensions géré par la CNSS (suite) Réforme de 1996 : Pension minimale : Institution d une pension minimale fixée à 500 DH. Réforme de 2002: Taux de cotisation : Passage de 9,12% à 11,89% du salaire déclaré plafonné; Salaire plafonné : Passage de à DH; Revalorisation de la pension : revalorisation forfaitaire de 100 DH. Réforme de 2004: Salaire de référence : Salaire mensuel moyen plafonné des 8 dernières années d activité. Assurance volontaire : Délai de dépôt : passage de 3 mois à 12 mois Condition de stage : passage de 6 mois d immatriculation à jours de cotisations. Réforme de 2007 : Revalorisation de la pension : 4% avec date de prise d effet le 01/01/2006. Réforme de 2008 : Pension minimale : Passage de 500 à 600 DH. Réforme de 2011 : Pension minimale : Passage de 600 à DH. Réforme de 2014 : Remboursement des cotisations salariales revalorisées aux assurés ayant atteint l âge de la retraite à partir de janvier 2000 sans avoir pu cumuler le nombre minimum de jours ouvrant droit à une pension de vieillesse. 9

10 III. Situation Financière Du Régime Des Pensions Géré Par La CNSS 10

11 Bilan actuariel 2014 du régime des pensions CNSS Résultats du bilan actuariel 2014 : Bilan 2014 Année du 1èr déficit 2024 Année d'épuisement des réserves 2040 Taux de cotisation d équilibre 13,61% 2024 est l année de rupture de l équilibre global de la branche des pensions gérée par la CNSS. Le déficit financier (épuisement des réserves) apparaitra en Le taux de cotisation d équilibre permettant de conserver l ensemble des soldes globaux sur la période positifs s élève à 13,61%. N.B. les résultats du bilan actuariel du régime des pensions ont été certifié par un actuaire indépendant en

12 Taux de rendement implicite du régime de la CNSS Afin de mesurer le degré de générosité d un régime de retraite, nous allons calculer le TRI (Taux de rendement implicite). Cet indicateur évalue la tarification des engagements pris par un régime de retraite. Le TRI est le taux qui égalise les cotisations encaissées (capitalisées à ce taux jusqu à 60 ans) et les prestations servies (actualisées à ce taux à 60 ans). A long terme, pour qu un régime de retraite soit équilibré, le TRI devrait être proche du taux de rendement financier des réserves constituées par le régime. 12

13 Taux de rendement implicite du régime de la CNSS (suite) TRI calculé pour les trois régimes de retraite de base Source : DAPS (Rapport sur la stabilité financière 2015, N 2) La CNSS offre un TRI le plus élevé par rapport aux autres régime de bases; La CNSS offre un TRI plus élevé que le taux de rendement financiers des réserves technique qui ne dépasse guère les 4% du fait des contrainte de la gestion financière en vigueur. Le régime des pensions CNSS sous-tarifie le coût des prestations de retraite * : Il est possible de comparer les résultats car les TRI sont calculés pour un profil moyen de chaque caisse. 13

14 Taux de rendement implicite du régime de la CNSS (suite) TRI du régime des pensions CNSS pour chaque durée de cotisation (en année) 0% (3 240 jours) Le rendement implicite du régime CNSS est inversement proportionnel à la durée de cotisation : TRI = 0 pour les personnes ayant travaillé moins de jours (10,4 ans) TRI varie entre 16% et 3% pour les personnes ayant travaillé entre 11 ans et 40 ans Le régime des pensions CNSS est très «généreux» pour les faible carrières 14

15 Taux de rendement implicite du régime de la CNSS (suite) Structure des retraités de l année 2015 par tranche de nombre de jours cumulés 2/3 des retraités ont cotisé entre jours et jours (entre 10,4 ans et 24,2 ans); Une part très importante des retraités bénéficie de la générosité du régime CNSS 15

16 IV. Analyse des principaux paramètres du régime des pensions géré par la CNSS 16

17 Durée minimale de cotisation : jours soit 10,4 ans Le régime des pensions libelle depuis sa réforme de 1972 les conditions de stage en nombre de jours et non plus en nombre de mois d assurance. Avant ladite réforme, la période d assurance nécessaire pour le bénéfice d une pension de vieillesse était de 180 mois, équivalent à 15 ans d assurance. Depuis 1972, la conditions de stage a été établie à jours équivalent à 10,4 ans d assurance : 180 mois * 18 jours = jours Or, le mois d assurance comprend 26 jours : 180 mois * 26 jours = jours (15 ans) Le passage de l unité «mois d assurance» à l unité «jours d assurance» a été effectué sur la base d un mois d assurance comprenant 18 jours, et non pas 26 jours. La période minimale d assurance a été revue à la baisse : 10,4 actuellement contre 15 ans en

18 Durée minimale et maximale de cotisation Régime Benchmark international : Durée de cotisation Durée minimal d'assurance pour le bénéficie d'une retraite proportionnelle Durée minimal d'assurance pour le bénéficie d'une retraite à taux plein Durée maximale d'assurance pour le bénéficie d'une retraite CNSS Inexistante 10,4 ans 24,2 ans CMR Inexistante 21 ans pour les hommes et 15 ans pour les femmes France 1 trimestre 166 trimestre (41,5 ans)* Belgique Inexistante 45 ans 40 ans Tunisie 60 mois (5 ans) 120 mois de cotisations (10 ans) 30 ans Algérie 5 ans 15 ans de cotisations 32 ans Le faible niveau ou l inexistence de la durée minimale de cotisation sont justifiés par l existence d un système d assistance sociale qui finance l octroi d un revenu minimum (France, Belgique) et/ou la possibilité de service d une retraite proportionnelle (Tunisie, Algérie); Les conditions de stage du régime CNSS sont parmi les conditions les plus favorables : Taux de pension de 50% après 10,4 ans de carrière: Pension à taux plein (70%) après seulement 24,4 ans de carrière. * : 166 trimestres pour les générations nées entre 1955 et Il atteindra 172 trimestres soit 43 ans pour la génération née à partir de

19 Taux d annuité du régime actuel de la CNSS Taux d annuité du régime des pensions CNSS pour chaque durée de cotisation (en année) 0% (3 240 jours) Une annuité décroissante qui varie entre 4,81% et : o2,89% pour jours de déclaration (24,2 ans) ; o1,75% pour une carrière de 40 ans; Une annuité nulle pour les assurés ayant travaillé moins de jours (10,4 ans). 19

20 Taux d annuité du régime actuel de la CNSS (suite) Benchmark international : Taux d annuité des régimes de retraite Régime Taux d annuité CNSS De 4,8% à 2,9% CMR 2,5% France 1,2% Belgique 1,7% Tunisie De 4% à 2% Algérie 2,5% 20

21 Age légale de départ à la retraite : 60 ans Benchmark international : Age de départ à la retraite Généralement, l âge de la retraite dans les pays européen ainsi que ceux de l Amérique latine dépasse 60 ans. 21

22 Durée de service de le retraite CNSS Durée moyenne de service de la retraite CNSS : Augmentation de plus de 5 ans de la durée moyenne de service de la retraite CNSS durant les 20 dernières années. L âge de départ à la retraite reste inchangé contrairement à la durée de service de la pension CNSS qu a connu une amélioration importante durant les dernières décennies. 22

23 Salaire de référence : Salaire mensuel moyen plafonné des 8 dernières années d activité. Benchmark international : Salaire de référence Régime CNSS CMR France Belgique Tunisie Algérie Salaire de référence Salaire mensuel moyen plafonné des 8 dernières années d activité Dernière assiette soumise à cotisation Moyenne des 25 meilleurs salaires annuels revalorisés Moyenne des salaires annuels revalorisé de toute la carrière (plafonnée à 45 ans) Salaire mensuel moyen revalorisé des 10 dernières années Salaire annuel moyen des 5 dernières années ou les 5 meilleurs salaires de la carrière. Rappelons qu en 2004, le salaire de référence CNSS était la moyenne des salaires mensuels plafonnés des 3 ou 5 dernières années d activité. 23

24 Plafond du salaire soumis à cotisation : DH Benchmark international : Taux de couverture du plafond Effectif des cotisants dont les salaires ne dépassent pas le plafond Tunisie 94% France 85% Belgique 83% Maroc/CNSS 87% Un taux de couverture dépassant les 94% pour la Tunisie contre 87% pour la CNSS pour un plafond de DH; Un taux entre 83% et 85% pour la France et la Belgique retraite complémentaire obligatoire. L existence des régimes de 24

25 Benchmark international : Niveau du plafond par rapport au Salaire minimum national (SMN) Régime CNSS Tunisie France Belgique Plafond / SMN DH soit 2,3*SMIG 6*SMN euro soit 2,2*SMN euro soit 2,9*SMN En se comparant aux pays ayant un niveau de développement semblable à celui du Maroc, on constate que le rapport entre le plafond et le salaire minimum peut atteindre 6 fois. Le niveau du plafond d un régime de retraite doit refléter les objectifs de garantie de pensions de retraite qui devraient s accorder avec la réalité économique. Le plafond doit être fixé de manière à assurer un taux de remplacement adéquat à l âge de la retraite. 25

26 Mécanisme de revalorisation de la pension La revalorisation des pensions CNSS est opérée, lorsque l écart entre le niveau des salaires sur la base desquels ont été liquidées les pensions et le niveau des salaires en cours le justifie; Historique des revalorisations de la pension Année Revalorisation de la pension CNSS ,4% pour les pension prenant effet avant le 31/12/1971 1,2% pour les pension prenant effet du 01/01/1972 au 31/12/1973 1,1% pour les pension prenant effet du 01/01/1974 au 31/12/ % et DH étalé sur 3 ans DH % avec date de prise d effet le 01/01/

27 Mécanisme de revalorisation de la pension (suite) Benchmark international : mécanismes de revalorisation des pensions Régime CNSS CMR France Belgique Tunisie Mécanisme de Revalorisation de la pension Revalorisation par décret pris sur proposition du ministre chargé de l emploi et du ministre des finances Décision du gouvernement Revalorisation sur la base du taux d inflation Revalorisation sur la base de l évolution du coût de la vie (indice des prix à la consommation) Revalorisation sur la base de l évolution du SMIG Algérie Revalorisation par arrêté ministériel (ministère du Travail, de l Emploi et de la Sécurité Sociale),. Généralement, il existe deux mécanismes de revalorisation de la pension : Indexation selon : o le taux de croissance du salarie moyen o le taux d inflation o le taux de croissance du salaire minimum national Décision d une autorité nationale 27

28 Pension minimale : DH Benchmark international : Pension minimale Régime Pension minimale/revenu minimum Financement de la pension minimale/revenu minimum CNSS DH par mois (40% du SMIG) Cotisations des salariés et entreprises France* Belgique* 629 euros par mois (43% du Salaire minimum légal) euros par mois (75% du Salaire minimum légal) -Cotisations des salariés et entreprises - Subventions annuelles du gouvernement -Cotisations des salariés et entreprises - Subventions annuelles du gouvernement Tunisie 2/3 du salaire minimum légal. Cotisations des salariés et entreprises Algérie 75% du salaire minimum légal mensuel Subvention du gouvernement -* : D autres allocations sont attribuées dans ces deux pays sous certaines conditions de revenu et d âge. 28

29 Pension minimale : DH (suite) Répartition des retraités par tranche de pension mensuelle Tranche de pension mensuelle Retraites Effectif En % Cumul (%) < % 4% % 31% ] 1000,1300[ % 44% [1300,1400[ % 47% [1400,1500[ % 51% [1500,2000[ % 64% [2000,3000[ % 80% [3000,4200[ % 97% 4200 et plus % 100% TOTAL % - Retraite moyenne DH Retraite médiane DH Niveau relativement faible des pensions servies par la CNSS; 1/3 des retraités ont bénéficié du mécanisme de la pension minimale. Plus de la moitié de retraités ont une pension mensuelle inférieure à DH. 29

30 CONCLUSIONS Une générosité importante expliquée par les condition d ouverture de droit en vigueur; Une amélioration significative de la durée de service de la retraite CNSS; Le niveau de la pension servie est une résultante directe de deux composantes importantes : Le niveau des salaires déclarés La durée de carrière déclarée. Toute sous déclaration du salaire ou de la durée de carrière impactera négativement le niveau de la pension qui sera servie. 30

31 CONCLUSIONS Pour assurer la pérennité du régime des pensions CNSS, il y a lieu de procéder à une réforme de ces principaux paramètres notamment : La durée de carrière déclarée : durée minimale et maximale; Le taux de pension; Le plafond du salaire soumis à cotisation; Le mécanisme de revalorisation de la pension; Age de départ à la retraite; Taux de rémunération des réserves techniques. 31

UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base

UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base PAYS Durée minimale OUVERTURE DE DROIT Age normal de liquidation à la retraite DUREE DE VALIDATION MAXIMALE CALCUL DE PENSION ALLEMAGNE

Plus en détail

Allongement de la durée des cotisations Ainsi à partir de 2020, la durée d assurance augmentera d un trimestre tous les 3 ans.

Allongement de la durée des cotisations Ainsi à partir de 2020, la durée d assurance augmentera d un trimestre tous les 3 ans. Pour atteindre 43 ans en 2035 : augmentation des cotisations sociales création d un compte personnel de prévention de la pénibilité corrections de certaines injustices concernant notamment la situation

Plus en détail

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012 France France : le système de retraite en 212 Dans le secteur privé, le système de retraite repose sur deux piliers obligatoires : un régime général lié à la rémunération et des dispositifs professionnels

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION. Régime Complémentaire

NOTICE D INFORMATION. Régime Complémentaire NOTICE D INFORMATION Régime Complémentaire STATUT JURIDIQUE DU RCAR Le RCAR est une institution de prévoyance sociale : dotée de la personnalité morale et de l autonomie financière, créée par le Dahir

Plus en détail

Le 22 avril 2013 LE RAPPORT D AMOURS EN BREF SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 13-06. La rente longévité SOMMAIRE

Le 22 avril 2013 LE RAPPORT D AMOURS EN BREF SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 13-06. La rente longévité SOMMAIRE SOMMAIRE La rente longévité Loi RCR : - La fin des mesures de financement particulières dans les régimes du secteur public Une capitalisation renforcée - Une solvabilité allégée - Les valeurs de transfert

Plus en détail

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul Déjeuner-débat ELSA Florence Navarro 2 juillet 2014 Le principe des 3 piliers en matière de pension 1 er pilier Sécurité sociale

Plus en détail

LA RETRAITE C EST À VIE SYNTEC PHILIPPE SAUVANT CONSULTANTS

LA RETRAITE C EST À VIE SYNTEC PHILIPPE SAUVANT CONSULTANTS LA RETRAITE C EST À VIE SYNTEC PHILIPPE SAUVANT CONSULTANTS 36 Ave Charles de Gaulle 92200-NEUILLY SUR SEINE tel 01 47 45 08 13 Courriel : maretraite@sauvant.org - www.sauvant.org 1 QUI SONT LES AFFILIÉ(E)S

Plus en détail

Atelier «Retraites» de la commission sociale Mercredi 9 juillet 2014

Atelier «Retraites» de la commission sociale Mercredi 9 juillet 2014 Atelier «Retraites» de la commission sociale Mercredi 9 juillet 2014 La nouvelle réforme Loi du 20 janvier 2014 Impact pour les chefs d entreprises et pour les salariés 01 La nouvelle réforme des retraites

Plus en détail

REFORME CNSS 1959-2008

REFORME CNSS 1959-2008 REFORME CNSS 1959-2008 REFORME CNSS 1959-2008 1959-1978 1959 Institution du régime de sécurité sociale des salariés de l industrie, du commerce et des professions libérales 1960 Fixation des modalités

Plus en détail

REFORME DE L IRCANTEC. Décret du 24 Septembre 2008

REFORME DE L IRCANTEC. Décret du 24 Septembre 2008 REFORME DE L IRCANTEC Décret du 24 Septembre 2008 1 IRCANTEC: Institution de Retraite Complémentaire des Agents Non Titulaires de l Etat et des Collectivités C est un régime de retraite: -Complémentaire

Plus en détail

Université de Moncton. Régime de retraite des professeurs, professeures et bibliothécaires. Projection retraites 2010-2014

Université de Moncton. Régime de retraite des professeurs, professeures et bibliothécaires. Projection retraites 2010-2014 Université de Moncton Régime de retraite des professeurs, professeures et bibliothécaires Projection retraites 2010-2014 Présenté par Conrad Ferguson 3 décembre 2010 > Ordre du jour > But de l exercice

Plus en détail

Catégorie de salariés

Catégorie de salariés Catégorie de salariés Contractuellement, les catégories de salariés sont définies par le code CPN (catégorie professionnelle normalisée) et le libellé de la catégorie. Ces valeurs n étant pas connues dans

Plus en détail

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes Paramètres 2015 Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés Audiens Retraite Arrco Audiens Retraite Agirc Audiens prévoyance Congés Spectacles Sommaire... Les plafonds des

Plus en détail

1 AN APRES : BILAN D UNE REFORME DE PROGRES SOCIAL

1 AN APRES : BILAN D UNE REFORME DE PROGRES SOCIAL LOI GARANTISSANT L AVENIR ET LA JUSTICE DU SYSTEME DE RETRAITES 1 AN APRES : BILAN D UNE REFORME DE PROGRES SOCIAL Pour les jeunes p.3 Pour les salariés ayant travaillé à temps partiel ou emploi précaire

Plus en détail

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Lexique de la CIMR Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Plus d informations sur 0522 424 888 ou sur www.cimr.ma - www.cimrpro.ma EDITO Pour vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

Vous êtes retraité au titre d une activité salariée ou assimilée salariée (régime général)

Vous êtes retraité au titre d une activité salariée ou assimilée salariée (régime général) Vous êtes à la retraite et vous souhaitez créer une entreprise, les conséquences sur le versement de votre pension et sur votre protection sociale Si vous créez une entreprise, vous serez affilié et cotiserez

Plus en détail

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014.

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Les changements sur la feuille de paie en 2014 2014-01-03 00:00:00 Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Barèmes

Plus en détail

Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20

Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Suède Merci de citer ce chapitre comme suit :

Plus en détail

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012 Belgique Belgique : le système de retraite en 212 Le régime de retraite comporte deux volets : un régime public lié à la rémunération prévoyant une retraite minimum d une part et un filet de protection

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

Gratification en France

Gratification en France Gratification en France L article L. 124-6 du code de l Education précise expressément que la gratification n a pas le caractère d un salaire au sens de l article L. 3221-3 du code du travail 1. La gratification

Plus en détail

Les Apprentis doivent-ils être déclarés pour les régimes de retraite complémentaire?

Les Apprentis doivent-ils être déclarés pour les régimes de retraite complémentaire? APPRENTIS Les Apprentis doivent-ils être déclarés pour les régimes de retraite complémentaire? Les apprentis acquièrent des droits à la retraite complémentaire, et doivent être déclarés même s'ils ne cotisent

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS Entre la Direction Générale de la société Herakles, représentée par Philippe BOULAN, en sa qualité de Directeur des Ressources Humaines, D une part, Et les organisations

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle COUVERTURE SOCIALE AU MAROC COUVERTURE SOCIALE AU MAROC - Régime de sécurité sociale; - Régime du RCAR; - Code de la couverture

Plus en détail

Brésil. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Brésil. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Merci de citer ce chapitre

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. Base juridique

NOTE JURIDIQUE. Base juridique Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE - OBJET : Retraite anticipée des fonctionnaires handicapés Base juridique Article L.24

Plus en détail

A u g m e n t a t i o n c o t i s a t i o n s a u 1 er J a n v i e r 2 0 1 4

A u g m e n t a t i o n c o t i s a t i o n s a u 1 er J a n v i e r 2 0 1 4 A u g m e n t a t i o n c o t i s a t i o n s a u 1 er J a n v i e r 2 0 1 4 Réforme des Retraites Points évoqués : - Augmentation des cotisations vieillesse Caisse Urssaf - Augmentation des cotisations

Plus en détail

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Article 1 : Il est créé un chapitre 10 dans la convention collective de l animation intitulé compte épargne temps dont les dispositions sont les suivantes : Préambule

Plus en détail

Modifications au 01 janvier 2015

Modifications au 01 janvier 2015 Modifications au 01 janvier 2015 Le montant du plafond mensuel de la sécurité sociale pour 2015 passe de 3.129 à 3.170 par mois. Pour les cadres : Ne pas oublier les revalorisations de cotisations cadres

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

Hongrie. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites

Hongrie. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites Hongrie Hongrie : le système de retraite en 212 Le système de retraite hongrois est un système par répartition obligatoire, uniforme, à prestations définies, composé d une pension publique liée aux revenus

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail

LETTRE D ACTUALITÉ SOCIALE JANVIER 2014

LETTRE D ACTUALITÉ SOCIALE JANVIER 2014 LETTRE D ACTUALITÉ SOCIALE JANVIER 2014 EXPERTISE COMPTABLE, FISCALE ET SOCIALE AUDIT - CONSEIL EDITO Toute l équipe est heureuse de vous présenter ses vœux et de vous souhaiter une excellente année 2014.

Plus en détail

Préparation à la retraite

Préparation à la retraite Préparation à la retraite RÉGIME DE RETRAITE DE LA CORPORATION DE L ÉCOLE POLYTECHNIQUE 2 novembre 2010 Objectifs de la séance Vous aider à mieux comprendre les enjeux de la retraite et à mieux vous préparer

Plus en détail

Principales réformes de sécurité sociale adoptées au Maroc

Principales réformes de sécurité sociale adoptées au Maroc Principales réformes de sécurité sociale adoptées au Maroc Hôtel El Aurassi 25 octobre 2010 Alger Algérie 1 Sommaire 1 2 3 4 Maroc : Chiffres clés Aperçu des régimes de sécurité sociale au Maroc Principales

Plus en détail

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1 ROYAUME-UNI Les dépenses de protection sociale au Royaume-Uni représentent 26,8% du PIB. Le système britannique est de logique beveridgienne. La principale réforme récente concerne le système de retraite

Plus en détail

L assurance retraite en France. Armand LOTZER 14/10/2013

L assurance retraite en France. Armand LOTZER 14/10/2013 L assurance retraite en France Armand LOTZER 14/10/2013 La CARSAT d Alsace Moselle : la gestion des prestations d assurance vieillesse près de 5 milliards versés à 685.000 retraités en 2012, dont 22.400

Plus en détail

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2014 à 9 h 30 «Ages légaux de la retraite, durée d assurance et montant de pension» Document n 5 Document de travail, n engage pas le

Plus en détail

La préparation de votre retraite constitue une étape importante de votre vie où vous

La préparation de votre retraite constitue une étape importante de votre vie où vous II - Préparer votre retraite En introduction : La préparation de votre retraite constitue une étape importante de votre vie où vous pouvez faire le point sur les droits obtenus dans les différents régimes

Plus en détail

Le cumul. «Emploi / Retraite»

Le cumul. «Emploi / Retraite» Le cumul «Emploi / Retraite» Le jeudi 17 octobre 2013 de 18h30 à 20h30, au Château de Brindos, 1 Allée du château à Anglet Pascal SOULAINE, spécialiste de la protection sociale Année 2013 Les différents

Plus en détail

[REGLEMENT DU REGIME D INDEMNITE DE FIN DE CARRIERE]

[REGLEMENT DU REGIME D INDEMNITE DE FIN DE CARRIERE] [REGLEMENT DU REGIME D INDEMNITE DE FIN DE CARRIERE] CREPA Institution de Prévoyance régie par les dispositions du Titre III du Livre IX du Code de la sécurité sociale N Siret : 784 411 175 00028 80 rue

Plus en détail

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan Régimes publics de retraite État de la situation Perspectives des différents régimes publics de retraite 79 e congrès de l ACFAS 10 mai 2011 Plan Portrait des régimes publics de retraite La pression démographique

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 07.14 23/01/2014 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3314 Convention collective nationale IDCC : 2412. PRODUCTION DE FILMS D ANIMATION

Plus en détail

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels République Slovaque République slovaque : le système de retraite en 212 Le régime de retraite public lié à la rémunération est analogue à un système à points, avec des prestations qui dépendent du salaire

Plus en détail

Régime de retraite pour les employés de la Ville de Mascouche

Régime de retraite pour les employés de la Ville de Mascouche Rapport de la situation financière Présenté au conseil municipal le 19 janvier 2015 Numéro d enregistrement auprès de l Agence du revenu du Canada 0395541 Numéro d enregistrement auprès de la Régie des

Plus en détail

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 février 2011-9h30 «Rappel des principales mesures de la réforme de 2010 Préparation du rapport sur les transferts de compensation démographique»

Plus en détail

GUIDE DE PRODUCTION DU SOMMAIRE DES RENSEIGNEMENTS ACTUARIELS

GUIDE DE PRODUCTION DU SOMMAIRE DES RENSEIGNEMENTS ACTUARIELS GUIDE DE PRODUCTION DU SOMMAIRE DES RENSEIGNEMENTS ACTUARIELS Généralités Le présent guide s adresse aux administrateurs de régimes de retraite assujettis à la Loi de 1985 sur les normes de prestation

Plus en détail

MODALITES DE LIQUIDATION DE LA RETRAITE, CUMUL EMPLOI RETRAITE ET INCIDENCE ISF

MODALITES DE LIQUIDATION DE LA RETRAITE, CUMUL EMPLOI RETRAITE ET INCIDENCE ISF MODALITES DE LIQUIDATION DE LA RETRAITE, CUMUL EMPLOI RETRAITE ET INCIDENCE ISF I - RETRAITE ET REPRISE D ACTIVITE La loi subordonne le versement d une pension de retraite par le régime général à la cessation

Plus en détail

PROGRAMME GESTION PRATIQUE DE LA PAIE «ASPECTS JURIDIQUES, SOCIAUX, FISCAUX ET COMPTABLES» I- ASPECTS JURIDIQUES

PROGRAMME GESTION PRATIQUE DE LA PAIE «ASPECTS JURIDIQUES, SOCIAUX, FISCAUX ET COMPTABLES» I- ASPECTS JURIDIQUES PROGRAMME GESTION PRATIQUE DE LA PAIE «ASPECTS JURIDIQUES, SOCIAUX, FISCAUX ET COMPTABLES» PROGRAMME INDICATIF I- ASPECTS JURIDIQUES ETUDE DES PRINCIPALES DISPOSITIONS DU CODE DE TRAVAIL TYPES DE CONTRAT

Plus en détail

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Les organisations syndicales signataires : CFDT, SNECA-CGC, SUD AtlantiCA TABLE DES MATIERES L ACCORD INDEX TABLE DES MATIERES

Plus en détail

DAEC 2015 : Les mesures

DAEC 2015 : Les mesures DAEC 2015 : Les mesures 1 Synthèse dispositif «DAEC» 2015 Ouvert aux métiers sensibles et à l équilibre Opérationnel dès décembre 2014 pour des départs à compter de janvier 2015 Un congé senior avec dispense

Plus en détail

Voici notre lettre sociale n 17. Vous trouverez dans ce numéro l actualité relative aux thèmes suivants :

Voici notre lettre sociale n 17. Vous trouverez dans ce numéro l actualité relative aux thèmes suivants : Newsletter n 17 Janvier 2011 Actualités Sociales EDITO Voici notre lettre sociale n 17. Vous trouverez dans ce numéro l actualité relative aux thèmes suivants : Les principales mesures RH de la loi de

Plus en détail

Luxembourg. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Luxembourg. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Luxembourg Merci de citer

Plus en détail

LA RÉFORME DES RÉGIMES DE RETRAITE VUE PAR LA CGEM

LA RÉFORME DES RÉGIMES DE RETRAITE VUE PAR LA CGEM LA RÉFORME DES RÉGIMES DE RETRAITE VUE PAR LA CGEM Commission Emploi et Relations Sociales Commission Emploi et Relations Sociales 1 SOMMAIRE SOMMAIRE INTRODUCTION ETAT DES LIEUX Architecture des régimes

Plus en détail

L évolution des paramètres des régimes ARRCO et AGIRC. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

L évolution des paramètres des régimes ARRCO et AGIRC. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différents modes d acquisition des droits à la retraite en répartition : description et analyse comparative des techniques

Plus en détail

Comptabilité approfondie de la paie

Comptabilité approfondie de la paie Comptabilité approfondie de la paie Chapitre 1 Bulletin de paie (Présentation générale de la paie méthodologie des calculs (bulletins «non cadre» - bulletins «cadre» - cotisations et autres charges ; bulletins

Plus en détail

SECTION 10 INDEXATION

SECTION 10 INDEXATION SECTION 10 INDEXATION 10.1 Rente additionnelle pour les participants retraités et conjoints survivants Tout participant retraité, ou conjoint survivant, qui a commencé à recevoir une rente viagère en vertu

Plus en détail

La présente circulaire s applique à toutes les demandes de rachat reçues à compter du 1er juillet 2008.

La présente circulaire s applique à toutes les demandes de rachat reçues à compter du 1er juillet 2008. Circulaire n 2015/03 du 12/01/2015 Rachat d années d études 1. Principe 2. Périodes donnant lieu à rachat 3. Conséquences du rachat 4. Modalités pratiques de rachat 5. Remboursement des cotisations versées

Plus en détail

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex N 202 janvier 2014 30 jours L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex Chers clients, Parce qu il n existe pas de résultat sans effort, nous mettons

Plus en détail

Demande R-3549-2004 RÉGIME DE RETRAITE. Original : 2004-09-27 HQT-7, Document 2.1 Page 1 de 7

Demande R-3549-2004 RÉGIME DE RETRAITE. Original : 2004-09-27 HQT-7, Document 2.1 Page 1 de 7 RÉGIME DE RETRAITE Page de 0 0 Le Régime de retraite d Hydro-Québec est un régime de retraite contributif à prestations déterminées, de type fin de carrière. Ce régime est enregistré auprès de la Régie

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

Tableau comparatif des cotisations sociales personnelles dans les régimes des professions indépendantes et le régime des salariés

Tableau comparatif des cotisations sociales personnelles dans les régimes des professions indépendantes et le régime des salariés Tableau comparatif des cotisations sociales personnelles dans les régimes des professions indépendantes et le régime des salariés Plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS) pour 2015 : 38.040 / Taux

Plus en détail

LA SECURITE SOCIALE EN BELGIQUE. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général

LA SECURITE SOCIALE EN BELGIQUE. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général Superficie : 30 528 km 2 1 LA SECURITE SOCIALE EN BELGIQUE Pays limitrophes : Pays-Bas, Allemagne, Gd Duché de Luxembourg, France Frontière naturelle : Mer du Nord Population : 10 584 534 habitants (2007)

Plus en détail

Nouveaux promoteurs, petites et moyennes entreprises

Nouveaux promoteurs, petites et moyennes entreprises Nouveaux promoteurs, petites et moyennes entreprises (Articles 44 à46 bis) I. Nouveaux promoteurs : 1. Définition (art 44) : Sont considérés nouveaux promoteurs (N.P), les personnes physiques de nationalité

Plus en détail

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 1. Le cadre législatif : - champ d application - définition des heures supplémentaires et complémentaires - durée légale et maximale

Plus en détail

Le 15 décembre 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ FINANCIÈRE ET LA SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 14-22

Le 15 décembre 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ FINANCIÈRE ET LA SUIVEZ RETRAITESAI SUR. Numéro 14-22 SOMMAIRE Restructuration obligatoire pour tous les régimes Processus de restructuration Autres dispositions Tableau des principaux amendements depuis le 12 juin 2014 ADOPTION DE LA LOI FAVORISANT LA SANTÉ

Plus en détail

RÉFORME DES PENSIONS 21 février 2013

RÉFORME DES PENSIONS 21 février 2013 RÉFORME DES PENSIONS 21 février 2013 PROBLÉMATIQUE DES RETRAITES LÉGALES AU LUXEMBOURG Le système de pension luxembourgeois s avère extrêmement généreux. Le tableau ci-dessous (Source OCDE «Pension at

Plus en détail

Finlande. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites

Finlande. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites Finlande Finlande : le système de retraite en 212 Il existe une pension d État de base (pension nationale et garantie) qui est soumise à conditions de ressources et une série de régimes obligatoires liés

Plus en détail

Guide e-liquidation@ V1.0 élaboré le 30/09/2009 par Mr Najib OUAISSA Responsable Service Agence Virtuelle PART II

Guide e-liquidation@ V1.0 élaboré le 30/09/2009 par Mr Najib OUAISSA Responsable Service Agence Virtuelle PART II Guide e-liquidation@ V1.0 élaboré le 30/09/2009 par Mr Najib OUAISSA Responsable Service Agence Virtuelle PART II 1 SOMMAIRE Création et mise à jour d une nouvelle demande P. 3 2 La page Caractéristique

Plus en détail

ETUDES STATISTIQUES Avril 2005

ETUDES STATISTIQUES Avril 2005 ETUDES STATISTIQUES Avril 2005 Table des matières I. LA CARRIERE D UN TRAVAILLEUR SALARIE a. L âge au début de la carrière b. Le type de carrière (temps complet/temps partiel c. Le taux d activité sur

Plus en détail

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Claude-Annie Duplat Votre retraite Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Chapitre 4 Le nouveau calcul de la retraite de base La loi d août 2003 portant réforme des retraites

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Présenté par Conrad Ferguson au Conseil des gouverneurs. Le 30 novembre 2013

Présenté par Conrad Ferguson au Conseil des gouverneurs. Le 30 novembre 2013 Présenté par Conrad Ferguson au Conseil des gouverneurs Le 30 novembre 2013 Régimes de retraite sont déficitaires sur base de continuité (environ S - 25 000 000 $, P - 54 000 000 $) Régimes bénéficient

Plus en détail

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/11/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/11/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/11/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Novembre 2014 Sommaire 1. MISE A JOUR NOVEMBRE 2014... 4 Eléments nationaux...

Plus en détail

Étude actuarielle Rapport définitif no. 2 Rapport de l évaluation actuarielle Caisse Nationale des Organismes de Prévoyance Sociale (CNOPS)

Étude actuarielle Rapport définitif no. 2 Rapport de l évaluation actuarielle Caisse Nationale des Organismes de Prévoyance Sociale (CNOPS) Étude actuarielle Rapport définitif no. 2 Rapport de l évaluation actuarielle Caisse Nationale des Organismes de Prévoyance Sociale (CNOPS) Préparé le 26 juillet 2004 Table des matières 1 Sommaire exécutif...

Plus en détail

IRCANTEC : Stagiaires et titulaires à TNC < 28h LE CONGE MATERNITE

IRCANTEC : Stagiaires et titulaires à TNC < 28h LE CONGE MATERNITE indisponibilité texte en tête physique taille 16 n 9 IRCANTEC : Stagiaires et titulaires à TNC < 28h LE CONGE MATERNITE 1. Références, définition et conditions d octroi Références : article 57-5 de la

Plus en détail

PROJET D ACCORD RELATIF AU DISPOSITIF DE CESSATION ANTICIPEE D ACTIVITE

PROJET D ACCORD RELATIF AU DISPOSITIF DE CESSATION ANTICIPEE D ACTIVITE Ce projet d accord vous concerne? Alors votre avis est primordial! PROJET D ACCORD RELATIF AU DISPOSITIF DE CESSATION ANTICIPEE D ACTIVITE COMPTE FO a réalisé un tableau récapitulatif et comparatif de

Plus en détail

Ré f o r m e d e s r e t r a i t e s

Ré f o r m e d e s r e t r a i t e s Ré f o r m e d e s r e t r a i t e s Mesures impactant directement ou indirectement les dispositifs de retraite supplémentaire - Loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites - Loi n

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date : 25/05//11 N Affaires sociales : 23.11 ANNUALISATION DE LA REDUCTION DES COTISATIONS PATRONALES DE

Plus en détail

Les paramètres appliqués pour le calcul de la retraite sont ceux en vigueur au 60 ème anniversaire de l assuré.

Les paramètres appliqués pour le calcul de la retraite sont ceux en vigueur au 60 ème anniversaire de l assuré. CIRCULAIRE COMMUNE 2008-7 -DRE Paris, le 20/10/2008 Objet : Évolution de la durée d'assurance à compter du 1 er janvier 2009 Madame, Monsieur le directeur, La loi n 2003-775 du 21 août 2003 a prévu, en

Plus en détail

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 janvier 2011-9 h 30 «Prolongation d'activité, liberté de choix et neutralité actuarielle : décote, surcote et cumul emploi retraite» Document N

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2004/11

NOTE D INFORMATION 2004/11 NOTE D INFORMATION 2004/11 La paie des cadres : les grandes spécificités. La première difficulté consiste à définir ce qu est un cadre. Or, la définition change selon les problématiques juridiques à trancher

Plus en détail

Projet de loi n o 34 (2015, chapitre 7)

Projet de loi n o 34 (2015, chapitre 7) PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 34 (2015, chapitre 7) Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite relativement au financement et à la restructuration

Plus en détail

LES ENJEUX. Dossier spécial retraites (2) SYNDICAT NATIONAL

LES ENJEUX. Dossier spécial retraites (2) SYNDICAT NATIONAL FO SYNDICAT NATIONAL DES MAGISTRATS Dossier spécial retraites (2) LES ENJEUX Eric Woerth, ministre du budget, a engagé, le 12 avril 2010, la concertation sur la réforme des retraites. Après avoir reçu

Plus en détail

LA LOI GARANTISSANT L AVENIR ET LA JUSTICE DU SYSTEME DE RETRAITES

LA LOI GARANTISSANT L AVENIR ET LA JUSTICE DU SYSTEME DE RETRAITES Conseil - Experts Pack n N 52 Infodoc Régions LA LOI GARANTISSANT L AVENIR ET LA JUSTICE DU SYSTEME DE RETRAITES Document réalisé par le service de consultation téléphonique du Conseil supérieur de l Ordre

Plus en détail

L équivalent patrimonial des droits à la retraite en France

L équivalent patrimonial des droits à la retraite en France L équivalent patrimonial des droits à la retraite en France Christophe Daniel (GRANEM, Université d Angers), Anne Lavigne (LEO, Université d Orléans), Stéphane Mottet(GRIEF, Université de Poitiers), Jésus-HerellNzeObame(GRANEM,

Plus en détail

Plafond de la sécurité sociale pour 2015

Plafond de la sécurité sociale pour 2015 Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Direction des Relations Sociales, des Règles RH et du Logement Social Règles RH Destinataires Diffusion narionale Tous services Contact Tél :

Plus en détail

ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE

ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE Séminaire de préparation à la retraite UNOG 26/03/2015 1 ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE Sommaire Le système de Sécurité Sociale (SS) en France Les valeurs et principes de base

Plus en détail

LETTRE SOCIALE. Point de vue d experts N 33 JANVIER 2014

LETTRE SOCIALE. Point de vue d experts N 33 JANVIER 2014 Point de vue d experts LETTRE SOCIALE N 33 JANVIER 2014 Vous trouverez dans ce numéro exceptionnel les données sociales actualisées et applicables au 1 er janvier 2014 : Fiscalisation des parts patronales

Plus en détail

REGLEMENT DE GESTION mode de placement "Fonds rendement garanti+"

REGLEMENT DE GESTION mode de placement Fonds rendement garanti+ REGLEMENT DE GESTION mode de placement "Fonds rendement garanti+" CONTENU 1. INTRODUCTION... 3 2. TAUX D INTERET... 3 3. PARTICIPATION BENEFICIAIRE... 3 3.1. Participation bénéficiaire annuelle... 4 3.2.

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ALCATEL BUSINESS SYSTEMS

ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ALCATEL BUSINESS SYSTEMS ACCORD D ENTREPRISE RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ALCATEL BUSINESS SYSTEMS Entre - La Société Alcatel Business Systems, dont le siège social est situé 12, rue de la Baume 75008 PARIS, représentée par

Plus en détail

Final. Normes définitives sur la valeur actualisée des prestations de retraite en cas de rupture du mariage (section 4300)

Final. Normes définitives sur la valeur actualisée des prestations de retraite en cas de rupture du mariage (section 4300) Final Normes définitives sur la valeur actualisée des prestations de retraite en cas de rupture du mariage (section 4300) Conseil des normes actuarielles Janvier 2011 Révisé en octobre 2011 Document 211001

Plus en détail

LA RETRAITE DU PRATICIEN HOSPITALIER

LA RETRAITE DU PRATICIEN HOSPITALIER LA RETRAITE DU PRATICIEN HOSPITALIER Présent et avenir Constitution de notre retraite Retraite obligatoire du régime général de l assurance vieillesse Plafonné à la moitié du «plafond» Nécessite une durée

Plus en détail

La rémunération de l apprenti :

La rémunération de l apprenti : F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

Cotisations. Mémento des chirurgiens-dentistes. Caisse Autonome de Retraite des Chirurgiens-Dentistes et des Sages-Femmes

Cotisations. Mémento des chirurgiens-dentistes. Caisse Autonome de Retraite des Chirurgiens-Dentistes et des Sages-Femmes Mémento des chirurgiens-dentistes Cotisations 2014 Début d activité p. 2 En cours d activité p. 5 dispenses et Réductions de cotisations [non rachetables] p. 11 Dispenses [rachetables] p. 12 Exonérations

Plus en détail

L assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF) CNAV, Direction de la prospective et de la coordination des études DPCE 2007-015 1 er mars 2007

L assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF) CNAV, Direction de la prospective et de la coordination des études DPCE 2007-015 1 er mars 2007 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 mars 2007 à 9 h 30 «Eléments de constat sur les droits conjugaux et familiaux en France et à l étranger, analyse juridique du principe d égalité

Plus en détail

P2C06 La re alisation de la paye

P2C06 La re alisation de la paye I. L organisation de la paye P2C06 La re alisation de la paye La paye s effectue chaque mois selon un calendrier strict à définir. Si la paye doit être versée le dernier jour du mois, toutes les opérations

Plus en détail