Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir"

Transcription

1 Service d Odontologie Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Dr Laurent Nawrocki MCU-PH J.A.M.A. 25 janvier 2014 Aucun conflit d intérêt

2 Rappels anatomiques

3 Cellulite péri-maxillaire, séreuse ou suppurée Péricoronarite aiguë, séreuse ou suppurée Parodontite agressive Sinusite aiguë d origine dentaire Foyers infectieux d'origine endodontique non accompagné de cellulite, mais avec manifestation clinique : parodontite apicale ou latéro-radiculaire aiguë, abcès sous-périosté ou sous-muqueux Dent présentant une lésion radiculaire (perforation, faux canal, fracture ) avec manifestation clinique, mais non accompagnée de cellulite Dent avec pulpe nécrosée, mais sans symptomatologie clinique, avec ou sans obturation canalaire, présentant une image radio-claire apicale ou latéro-radiculaire > 5mm Péricoronarite chronique Parodontite chronique Péri-implantite Dent présentant une lésion radiculaire (perforation, faux canal, fracture ) avec manifestations radiographiques mais sans symptomatologie clinique Apex résiduel, instrument endodontique fracturé, présence d un dépassement de matériau d obturation avec radio-clarté périphérique mais sans manifestation clinique Dent avec pulpe nécrosée, mais sans symptomatologie clinique, avec ou sans obturation canalaire, présentant un simple épaississement de la radio-clarté correspondant au desmodonte Apex résiduel, instrument endodontique fracturé, présence d un dépassement de matériau d obturation dans la lumière du sinus maxillaire, mais sans signe clinique de sinusite aiguë Dent avec pulpe nécrosée, mais sans symptomatologie clinique, avec ou sans obturation canalaire, présentant un simple épaississement de la radio-clarté correspondant au desmodonte Dent avec pulpe nécrosée, sans symptomatologie clinique ni radiologique Gingivite (sans précision) Dent sans symptomatologie clinique ni radiologique présentant une obturation canalaire radiologiquement incomplète Dent présentant une lésion radiculaire (perforation, faux canal, fracture ) sans manifestation clinique ni radiographique Alvéolite sèche Dent en désinclusion, sans signe clinique ni radiologique Apex résiduel, instrument endodontique fracturé, présence d un dépassement de matériau d obturation sans radio-clarté périphérique ni manifestation clinique Dent sans symptomatologie clinique ni radiologique présentant une obturation canalaire radiologiquement complète, sans dépassement de matériau d obturation Dent présentant une obturation coronaire non étanche, avec pulpe vitale Prothèse fixe sur implant sans pathologie particulière Dent présentant une carie de l émail et de la dentine, avec pulpe vitale Dent incluse, sans risque de désinclusion, sans antécédent pathologique ni signe clinique ni radiologique Dent présentant une carie de l émail isolée

4 Douleurs dentaires PULPITE (inflammation) Douleur vive +++ Douleur intermittente Spontanée Exacerbée par le froid Dent sensible à la percussion latérale et axiale Dent infectée Douleur vive ++ Douleur continue Provoquée Dent sensible à la percussion axiale et latérale Douleur avec le froid

5 Carie sur la 1ère molaire supérieure gauche

6

7 Douleurs dentaires PULPITE (inflammation) Douleur vive +++ Douleur intermittente Spontanée Exacerbée par le froid Dent sensible à la percussion latérale et axiale CAT ORIENTER VERS LE CHIRURGIENDENTISTE ANTALGIQUES DUREE LIMITEE si AINS PAS d ATB

8 FID Complications de la carie dentaire Complications des traumatismes Complications des traitements dentaires Infections du parodonte Péri-implantite Accidents d éruption

9 FID Complications de la carie dentaire Complications des traumatismes Complications des traitements dentaires Infections du parodonte Péri-implantite Accidents d éruption

10 Molaire inférieure avec nécrose pulpaire et FID actif

11 Molaire présentant un FID actif

12 Denture à l état de racines

13 Gingivo-parodontite + dents à l état de racines

14 FID Complications de la carie dentaire Complications des traumatismes Complications des traitements dentaires Infections du parodonte Péri-implantite Accidents d éruption

15 Bruxisme abrasion nécrose pulpaire FID latent

16 Abrasion dentaire jusqu à la pulpe

17 FID Complications de la carie dentaire Complications des traumatismes Complications des traitements dentaires Infections du parodonte Péri-implantite Accidents d éruption

18 Incisive dévitalisée

19 Traitement endodontique incomplet à l origine d une infection récurrente

20 Alvéolite (ostéite) après avulsion dentaire

21 FID Complications de la carie dentaire Complications des traumatismes Complications des traitements dentaires Infections du parodonte Péri-implantite Accidents d éruption

22 Gingivite et parodontite

23 Parodontite perte de substance osseuse poche

24 Abcès parodontal (la pulpe dentaire n est pas nécrosée)

25 FID Complications de la carie dentaire Complications des traumatismes Complications des traitements dentaires Infections du parodonte Péri-implantite Accidents d éruption

26 Péricoronarite (accident d éruption DDS 38)

27 Extensions pathologiques Cellulites cervico-faciales Ostéites des maxillaires Sinusites maxillaires d origine dentaire!

28 Cellulite génienne circonscrite et trismus

29 Cellulites cervico-faciales Profil type : jeune adulte (masculin) En bonne santé apparente Tabagisme CAT : Amoxicilline 2g/j (2 prises)+ métronidazole et 1.5 g/j (2 à 3 prises) pendant 7 j Traitement de la dent causale

30 Cellulites : Signes de gravité Trismus serré Atteinte de la région sub-linguale AEG : fièvre, dyspnée, dysphagie Comorbidité : diabète Atteinte du sillon naso-génien vers l œil Prise d AINS +++ CAT : HOSPITALISATION RAPIDE

31 FID chroniques et état général Bactériémie chronique : création ou aggravation d une pathologie générale Foyers parodontaux plus graves Rechercher les FID : examen clinique + PANORAMIQUE Puis maintenance Chirurgies et pathologies CV, orthopédique Radiothérapie cervico-faciale Thérapeutiques immuno-suppressives, immunodépression Biphosphonates Diabète, PAR

32 Antibiothérapie curative Indications : Cellulites, sinusites, ostéites (y compris alvéolites) Accidents d éruption dentaire Parodontites agressives Parodontites ulcéro-nécrotiques Abcès dentaires (si signes régionaux) Plus d indications d ATB pour les immunodéprimés et à haut risque d endocardite infectieuse / population générale

33 Antibiothérapie curative adultes (sauf particularités = parodontites, sinusites) 1ère intention : = monothérapie Amoxicilline 2g/j (2 prises) pendant 7j Azithromycine 500 mg/j (1 prise) pendant 3 j Clarithromycine 1g/j (2 prises) pendant 7 j Spiramycine 9 mui/j (3 prises) pendant 7 j Clindamycine 1.2 g (2 prises) pendant 7 j 2ème intention ou 1ère intention si SEVERITE DE L INFECTION : = association Amoxicilline + acide clavulanique 2 à 3 g/j (2 à 3 prises) pendant 7 j Amoxicilline + métronidazole 2g/j (2 prises) et 1.5 g/j (2 à 3 prises) pendant 7 j Azithromycine + métronidazole 500 mg/j (1 prise) pdt 3 j et 1.5 g/j (2 à 3 prises) pendant 7 j clarithromycine + métronidazole 1g/j (2 prises) pendant 7 j et 1.5 g/j (2 à 3 prises) pendant 7 j Spiramycine + métronidazole 9 mui/j (3 prises) pendant 7 j) et 1.5 g/j (2 à 3 prises) pendant 7 j

34 Antibiothérapie prophylactique Indications : avant un acte dentaire bactériémique Patient à haut risque d endocardite infectieuse Patient immunodéprimé Population générale = actes chirurgicaux complexes (ex : extraction DDS inférieure)

35 Antibiothérapie prophylactique (adultes) Amoxicilline : 2 g en 1 prise 1 heure avant Si allergie ou AD/CI aux ß lactamines = Clindamycine : 600 mg en 1 prise 1 heure avant

36 Conclusion : prévention Les antibiotiques ne remplacent : -Ni l hygiène alimentaire (alimentation non cariogène) -Ni l hygiène orale -Ni la consultations dentaire préventive -Ni l asepsie -Ni le traitement du foyer causal

37 Pour aller plus loin Prise en charge des foyers infectieux dentaires (2012) ( recommandations) Prescription des antibiotiques en pratique buccodentaire (2011) ( publications recommandations médicaments odonto-stomatologie)

Prise en charge des foyers infectieux bucco-dentaires

Prise en charge des foyers infectieux bucco-dentaires Introduction Le spécialiste de la cavité buccale reçoit fréquemment des patients adressés par des praticiens de différentes spécialités pour une recherche de foyers infectieux (FIBD). La recherche de FIBD

Plus en détail

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, juillet 2001 RECOMMANDATIONS INTRODUCTION Afin de limiter la

Plus en détail

CHIRURGIENS-DENTISTES NOUVELLE-CALÉDONIE OUTILS D AIDE À LA PRESCRIPTION ANTIBIOTHÉRAPIE

CHIRURGIENS-DENTISTES NOUVELLE-CALÉDONIE OUTILS D AIDE À LA PRESCRIPTION ANTIBIOTHÉRAPIE CHIRURGIENS-DENTISTES NOUVELLE-CALÉDONIE OUTILS D AIDE À LA PRESCRIPTION ANTIBIOTHÉRAPIE 1 RECOMMANDATIONS AFSSAPS - juillet 2001 RECOMMANDATIONS ANTIBIOTHÉRAPIE CURATIVE SYSTÉMIQUE RECOMMANDATIONS ANTIBIOTHÉRAPIE

Plus en détail

Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir!

Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir! Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir! Que faire? Dr Marc SIMON Chirurgien Dentiste LOUVIERS RAPPELS ANATOMIQUES Origine 1. Traumatique 2. Post chirurgicale 3. Endodontique

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN PRATIQUE BUCCO-DENTAIRE RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN PRATIQUE BUCCO-DENTAIRE RECOMMANDATIONS RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN PRATIQUE BUCCO-DENTAIRE RECOMMANDATIONS Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, Juillet 2011 1 Principaux messages

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 11 septembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 11 septembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 11 septembre 2002 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans par arrêté du 27 avril 1999 (JO du 4 mai

Plus en détail

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2007, 50 113 Commission de l exercice professionnel et Groupe de réflexion Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Plus en détail

Avis 17 octobre 2012

Avis 17 octobre 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 17 octobre 2012 BIRODOGYL, comprimé pelliculé B/10 (CIP : 34009 348 281 5 7) RODOGYL, comprimé pelliculé B/20 (CIP : 34009 307 477 2 8) Laboratoire SANOFI AVENTIS France

Plus en détail

Antibiothérapie en chirurgie dentaire. Principes généraux. Profil des malades

Antibiothérapie en chirurgie dentaire. Principes généraux. Profil des malades Antibiothérapie en chirurgie dentaire Principes généraux Profil des malades Sujets considérés comme sains Cardiopathies sans risque d endocardite infectieuse Risque A (sujets à risque d infection locale

Plus en détail

Jeudi 12 février 2015 Rodolphe BARTHELET (Interne Urgences Belfort)

Jeudi 12 février 2015 Rodolphe BARTHELET (Interne Urgences Belfort) Jeudi 12 février 2015 Rodolphe BARTHELET (Interne Urgences Belfort) Motif de consultation Mr F, 38 ans, consulte aux urgences dans la nuit aux environ de 4h pour douleur dentaire avec œdème de la face.

Plus en détail

Tuméfaction douloureuse

Tuméfaction douloureuse Santé bucco-dentaire Médecin de 1 er recours et problèmes dentaires fréquents Dre May SALMAN, médecin dentiste HUG Dr Jean-Pierre RIEDER, médecin interniste HUG Plan de présentation Santé bucco-dentaire

Plus en détail

Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire

Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire RECOMMANDATIONS Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire Recommandations juillet 2011 Sommaire Introduction 2 Notion de patient à risque d infection 4 Information et éducation du patient

Plus en détail

Quand le médecin généraliste joue au dentiste

Quand le médecin généraliste joue au dentiste Quand le médecin généraliste joue au dentiste Mardi 16 Avril 2002 Expert : Patrice BATICLE (Chirurgien-Dentiste à Bray sur Somme) Animateur : Jean-Yves BORGNE Chronologie de la dentition Dents de lait

Plus en détail

5 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE (DUREE : 1H30) Nom (en caractères d'imprimerie):. Prénom:.

5 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE (DUREE : 1H30) Nom (en caractères d'imprimerie):. Prénom:. UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR ANNEE UNIVERSITAIRE 2013/2014 SESSION PRINCIPALE- MARS- 2014 5 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE

Plus en détail

UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE

UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE Année universitaire 2008-2009 1 PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN

Plus en détail

CONE BEAM ET ENDODONTIE

CONE BEAM ET ENDODONTIE CONE BEAM ET ENDODONTIE L endodontie est le traitement et la prévention des parodontites apicales dans le but de la conservation de la dent. Ces dernières années, le cone beam (ou CBCT pour Cone Beam Computed

Plus en détail

LA PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET EN STOMATOLOGIE PRESCRIRE MIEUX

LA PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET EN STOMATOLOGIE PRESCRIRE MIEUX LA PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET EN STOMATOLOGIE PRESCRIRE MIEUX LE TRAITEMENT CURATIF L'antibiothérapie curative est destinée à traiter une infection bactérienne. Un diagnostic de certitude

Plus en détail

Infections d origine dentaire : Complications loco-régionales. G Lescaille Pitié-Salpétière

Infections d origine dentaire : Complications loco-régionales. G Lescaille Pitié-Salpétière Infections d origine dentaire : Complications loco-régionales G Lescaille Pitié-Salpétière Sommaire Introduction 1-Définition des complications infectieuses d origine dentaire 2- Cellulites maxillo-faciales

Plus en détail

Responsabilité Civile Professionnelle > Chirurgiens-dentistes

Responsabilité Civile Professionnelle > Chirurgiens-dentistes Responsabilité Civile Professionnelle > Chirurgiens-dentistes Dr Philippe POMMAREDE Chirurgien-dentiste conseil, MACSF Les 25 732 chirurgiens-dentistes sociétaires de la MACSF et du contrat groupe CNSD

Plus en détail

1. INTRODUCTION... 1 2. MATÉRIEL ET MÉTHODES... 4 3. RÉSULTATS... 15

1. INTRODUCTION... 1 2. MATÉRIEL ET MÉTHODES... 4 3. RÉSULTATS... 15 Plan 1. INTRODUCTION... 1 2. MATÉRIEL ET MÉTHODES... 4 2.1. TYPE ET CADRE DE L ÉTUDE... 5 2.2. POPULATION ÉTUDIÉE... 5 2.3. RECUEIL DES DONNÉES... 5 2.4. CRITÈRES DE JUGEMENT... 9 2.5. CRITÈRES D INCLUSION...

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence.

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. La sélection du cas en endodontie Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. 1a 1b Dr David C. BENSOUSSAN n Chirurgien dentiste n CES

Plus en détail

Dents de sagesse : quand les enlever?

Dents de sagesse : quand les enlever? 45èmes Journées de Formation Médicale M Continue Jeudi 13 septembre 2007 Dents de sagesse : quand les enlever? Florent Sury Service de Chirurgie Maxillo-faciale et Stomatologie Pr D.Goga,, Dr B. Hüttenberger

Plus en détail

Syllabus de la médecine bucco-dentaire

Syllabus de la médecine bucco-dentaire Syllabus de la médecine bucco-dentaire 37 ème JNS Nantes 2 avril 2015 Isabelle Hyon - PH Chirurgien-Dentiste Centre de Soins Dentaires - CHU hôtel-dieu de Nantes Un peu d histoire Homo habilis, il y a

Plus en détail

Savoir détecter les fêlures et les fractures verticales

Savoir détecter les fêlures et les fractures verticales SOCIÉTÉ ODONTOLOGIQUE DE PARIS Document réalisé pour la journée du jeudi 16 octobre 2008 Savoir détecter les fêlures et les fractures verticales DOMINIQUE MARTIN Les premiers signes La démarche diagnostique

Plus en détail

Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales

Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales A propos de 35cas L.Derouich, N.El Benna, N.Moussali, A.Gharbi, A.Abdelouafi Service de Radiologie Hôpital 20 Aout CHU Ibn Roch Casablanca Maroc plan

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne)

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Rappel Nomination commune des dents: 32 dents au total chez l adulte Depuis la ligne médiane: 2 incisives 1canine 2 prémolaires 3 molaires

Plus en détail

Procédure Médecins N de version : 01 Date d'application : 22/03/2011 Réf.: CMUB-037 Pagination : 1 de 8. Dr C. LECLERE-PEIGNELIN URGENCES DENTAIRES

Procédure Médecins N de version : 01 Date d'application : 22/03/2011 Réf.: CMUB-037 Pagination : 1 de 8. Dr C. LECLERE-PEIGNELIN URGENCES DENTAIRES N de version : 01 Date d'application : 22/03/2011 Réf.: CMUB-037 Pagination : 1 de 8 Rédacteurs Date 02/02/2012 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Protocole N 37 Dr C. LECLERE-PEIGNELIN Validation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décision du 2 juillet 2015 de l Union nationale des caisses d assurance maladie relative

Plus en détail

RECOMMANDATIONS de BONNE PRATIQUE IMPLANTS DENTAIRES ET BISPHOSPHONATES

RECOMMANDATIONS de BONNE PRATIQUE IMPLANTS DENTAIRES ET BISPHOSPHONATES RECOMMANDATIONS de BONNE PRATIQUE IMPLANTS DENTAIRES ET BISPHOSPHONATES Dr Lotfi BENSLAMA FSCMF FÉDÉRATION DE STOMATOLOGIE ET CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE Pr Joël FERRI ASSOCIATION FRANÇAISE POUR LE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

L'Analyse Critique de Documentation Clinique

L'Analyse Critique de Documentation Clinique L'Analyse Critique de Documentation Clinique L'analyse critique de la documentation clinique portera sur des patients que le candidat ou la candidate aura traités durant ou après ses études de cycles supérieurs.

Plus en détail

Consultation Multidisciplinaire Maladie de Rendu-Osler

Consultation Multidisciplinaire Maladie de Rendu-Osler Consultation Multidisciplinaire Maladie de Rendu-Osler RECOMMANDATATIONS SUR L ANTIBIOPROPHYLAXIE CHEZ LES PERSONNES ATTEINTES D UNE MALADIE DE RENDU OSLER AVEC MALFORMATIONS ARTERIO-VEINEUSES PULMONAIRES

Plus en détail

Association marocaine de prévention bucco-dentaire. 2 ème congrès international de prévention bucco-dentaire. 5-6-7 avril 2012

Association marocaine de prévention bucco-dentaire. 2 ème congrès international de prévention bucco-dentaire. 5-6-7 avril 2012 Association marocaine de prévention bucco-dentaire 2 ème congrès international de prévention bucco-dentaire 5-6-7 avril 2012 Auteur: Dr. L. HARFOUCHE Prise en charge des patients porteurs de prothèse articulaire

Plus en détail

ODF. Analyse de Steiner. Analyse de Sassouni. Analyse de Ricketts. Analyse de Biggerstaff. Analyse de Downs.

ODF. Analyse de Steiner. Analyse de Sassouni. Analyse de Ricketts. Analyse de Biggerstaff. Analyse de Downs. ODF 1) Embryologie dento faciale et croissance crânio faciale. 2) Rythme et direction de croissance. 3) Le modelage osseux. 4) Morphogenèse des arcades dentaires et établissement de l occlusion. 5) Notions

Plus en détail

Urgences dentaires. Diagnostic, cas #1. Plan d action. Faites votre choix. Dre Thérèse Lanthier

Urgences dentaires. Diagnostic, cas #1. Plan d action. Faites votre choix. Dre Thérèse Lanthier Urgences dentaires Dre Thérèse Lanthier Diagnostic, cas #1 1. Avulsion de la gencive et de la muqueuse buccale 2. Avulsion dentaire: incisives 3. Fracture dentaire dent 101: racine retenue Plan d action

Plus en détail

UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE. Année 2007 Thèse n 6

UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE. Année 2007 Thèse n 6 UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE Année 2007 Thèse n 6 TRAITEMENT D URGENCE EN ENDODONTIE : ELABORATION D UN OUTIL DECISIONNEL. THESE POUR LE DIPLÔME D ETAT DE DOCTEUR

Plus en détail

Cas clinique ORL n 2

Cas clinique ORL n 2 Cas clinique ORL n 2 Mme B. âgée de 37 ans consulte pour de violentes douleurs de la région sous orbitaire droite majorées lorsqu elle penche la tête en avant. Ces douleurs durent depuis 12 heures environ

Plus en détail

Examens écrits juin 2004/2005 D2

Examens écrits juin 2004/2005 D2 Examens écrits juin 2004/2005 D2 Examens anticipés ODF Les anomalies alvéolaires transversales. Examens juin (1 ère session) ODONTOLOGIE PROTHETIQUE Prothèse amovible Dr Picart Dans un cas d édentement

Plus en détail

LES DOULEURS ENDODONTIQUES: A PROPOS DE 200 CAS

LES DOULEURS ENDODONTIQUES: A PROPOS DE 200 CAS 8 ème Congrès National & 3 ème Congrès Pan arabe de lutte contre la douleur 3 & 5 Octobre 2012 Hôtel Sheraton - Alger LES DOULEURS ENDODONTIQUES: A PROPOS DE 200 CAS N. GHODBANE*, M. NEZZAL **, N. F. NAJAH

Plus en détail

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime Attestation : Constat des lésions bucco-dentaires résultant d un accident du travail (Veuillez faire remplir ce formulaire par un dentiste de votre choix de la façon la plus complète et correcte possible

Plus en détail

Intérêt de la TDM hélicoïdale dans les sinusites d origine dentaire : A propos de 16 cas

Intérêt de la TDM hélicoïdale dans les sinusites d origine dentaire : A propos de 16 cas Intérêt de la TDM hélicoïdale dans les sinusites d origine dentaire : A propos de 16 cas R Benboubker, N Moussali, H Belgadir, N El Benna, A Gharbi, A Abdelouafi Service de Radiologie 20 Août CHU Ibn Rochd

Plus en détail

Evaluation de la prescription d'antibiotiques par les chirurgiensdentistes

Evaluation de la prescription d'antibiotiques par les chirurgiensdentistes Caisse Nationale de l Assurance Maladie des Travailleurs Salariés Direction du Service Médical Evaluation de la prescription d'antibiotiques par les chirurgiensdentistes omnipraticiens Mesure initiale

Plus en détail

Urgences dentaires. Nicolas SIMON DAU Poissy

Urgences dentaires. Nicolas SIMON DAU Poissy Urgences dentaires Nicolas SIMON DAU Poissy Entendu aux urgences Comment ça : il n y a pas de dentiste de garde? Bonjour docteur, je viens pour arracher cette dent. J ai appelé mon dentiste, il n est pas

Plus en détail

La santé bucco-dentaire au cabinet OMS. Problèmes majeurs. Santé bucco-dentaire et santé générale. Santé. Déterminants sociaux et santé bucco-dentaire

La santé bucco-dentaire au cabinet OMS. Problèmes majeurs. Santé bucco-dentaire et santé générale. Santé. Déterminants sociaux et santé bucco-dentaire La santé bucco-dentaire au cabinet Santé OMS Déterminants sociaux et santé bucco-dentaire Colloque MPr 14 septembre 2011 Dr J-P Carrel Division de stomatologie, chirurgie orale et radiologie dento-maxillo-faciale

Plus en détail

Traumatismes alvéolo-dentaires. Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims

Traumatismes alvéolo-dentaires. Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims Traumatismes alvéolo-dentaires Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims Parodonte = - ligament alvéolo-dentaire (LAD) - os alvéolaire - gencive Pulpe Dentine cément Email Odonte (dent) 2 Dent immature

Plus en détail

SÉMIOLOGIE DE LA DENT PERMANENTE. Croissance Radiculaire Stades de Nolla. Stade 8 Stade 9 Stade 10. Ière molaire permanente. Dent Mature 12/03/2013

SÉMIOLOGIE DE LA DENT PERMANENTE. Croissance Radiculaire Stades de Nolla. Stade 8 Stade 9 Stade 10. Ière molaire permanente. Dent Mature 12/03/2013 Mathieu 6 ans SÉMIOLOGIE DE LA DENT PERMANENTE Dr MOULIS - D3 La dent permanente immature Naïma 15 ans Croissance Radiculaire Stades de Nolla La dent permanente mature Stade 8 Stade 9 Stade 10 Eruption

Plus en détail

Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE

Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE www.uemc.es Année universitaire 2016-2017 OBJECTIFS DE LA FORMATION Connaitre les disciplines théoriques et maîtriser

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL LORRAIN D ANTIBIOLOGIE EN ODONTOLOGIE. Hôpitaux de Brabois Vandœuvre Cedex

RÉFÉRENTIEL LORRAIN D ANTIBIOLOGIE EN ODONTOLOGIE.    Hôpitaux de Brabois Vandœuvre Cedex Imprimé par Lorraine Graphic - Photo couverture : Karelnoppe_Dreamstime - Janvier 2017 RÉFÉRENTIEL LORRAIN D ANTIBIOLOGIE EN ODONTOLOGIE Association AntibioLor - Bâtiment Ph. Canton Hôpitaux de Brabois

Plus en détail

Journée e de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS, IME. Bron Jeudi 2 octobre 2014 Dr Eric-Nicolas BORY CH Le Vinatier - SOHDEV

Journée e de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS, IME. Bron Jeudi 2 octobre 2014 Dr Eric-Nicolas BORY CH Le Vinatier - SOHDEV Journée e de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS, IME Bron Jeudi 2 octobre 2014 Dr Eric-Nicolas BORY CH Le Vinatier - SOHDEV Les principales pathologies orales liées à la présence de la plaque

Plus en détail

SOLIDAIRE CÔTÉ social.

SOLIDAIRE CÔTÉ social. L e s G U I d e s P R É V e n t I O n PERFORMANTE CÔTÉ santé SOLIDAIRE CÔTÉ social. Il est actuellement admis que seules 3 % des personnes âgées conservent une denture saine. Il s agit d un véritable constat

Plus en détail

Imagerie des Cellulites cervico-faciales diffuses A propos de 43 cas

Imagerie des Cellulites cervico-faciales diffuses A propos de 43 cas Imagerie des Cellulites cervico-faciales diffuses A propos de 43 cas J EL Azizi EL Alaoui, A Ayoubi*, H Hadjkacem, A Benbouzid*,M Kzadri*, N Chakir, MR EL Hassani, M Jiddane Service d imagerie médicale

Plus en détail

Première partie. Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes. Classification

Première partie. Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes. Classification Robert Charland 1, Paule Salvail 2, Marie Champagne 3, Richard Mercier 4, Sylvain Gagnon 5, Élise Shoghikian 6, Pierre Mackay 7 et Normand Aubre 8 Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes

Plus en détail

Traumatismes alvéolo-dentaires

Traumatismes alvéolo-dentaires Traumatismes alvéolo-dentaires Dr Annie BERTHET Faculté d Odontologie, Université de Reims Champagne Ardenne Parodonte = - ligament alvéolo-dentaire (LAD) - os alvéolaire - gencive cément Pulpe Dentine

Plus en détail

Lésions dentaires et gingivales

Lésions dentaires et gingivales Lésions dentaires et gingivales Rappels anatomiques et physiologiques Rappel anatomique À la description classique de la dent, formée d une couronne, d une racine et creusée d une cavité pulpaire, s est

Plus en détail

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire.

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire. L'atteinte des gencives et de l'os et est une affection qui évolue à bas bruits et ne se manifeste pour le patient que lorsque le mal est déjà fait. Ces pathologies proviennent de la prolifération bactérienne.

Plus en détail

Université de Poitiers Faculté de Médecine et Pharmacie

Université de Poitiers Faculté de Médecine et Pharmacie Université de Poitiers Faculté de Médecine et Pharmacie ANNEE 2014 Thèse n THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE (décret du 16 janvier 2004) présentée et soutenue publiquement le 4 Juin 2014

Plus en détail

- TD de pathologie et chirurgie buccale -

- TD de pathologie et chirurgie buccale - - TD de pathologie et chirurgie buccale - Définitions : Radiographie: C est l image photographique d un objet obtenu par l emploi de rayon X. Elle donne des renseignements sur les structures internes «invisibles»

Plus en détail

Conduite à tenir face à une urgence endodontique

Conduite à tenir face à une urgence endodontique Conduite à tenir face à une urgence endodontique RÉSUMÉ Guilhem ROMIEU Attaché, Ancien assistant hospitalier et universitaire, UFR Odontologie, Université Montpellier I, CHU de Montpellier. 7 rue du Clos,

Plus en détail

Item 256 : Lésions dentaires et gingivales

Item 256 : Lésions dentaires et gingivales Item 256 : Lésions dentaires et gingivales Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Rappels anatomiques et physiologiques...1 1. 1 Rappel anatomique...1 1. 2 Physiopathologie de l infection

Plus en détail

Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire

Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire Recommandations de bonne pratique Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire RECOMMANDATIONS doi:10.1684/met.2012.0373 220 Principaux messages Il convient de réserver la prescription des

Plus en détail

LES ANTI DOULEURS. Comment faire la différence entre une douleur neuropathique et une douleur par excès de nociception :

LES ANTI DOULEURS. Comment faire la différence entre une douleur neuropathique et une douleur par excès de nociception : LES ANTI DOULEURS Attention : Pour l examen le prof veut que l on se base sur les recommandations de l AFFSAPS en ce qui concerne les prescriptions et le reste ; pour être sûr qu il n y ait pas de différence

Plus en détail

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014 INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014 HONO. INTERVENTION Prestations jusqu'au 18 e anniversaire CONSULTATIONS DG 37 101 1 N 5 3 consultation du dentiste généraliste, MSS ou MD au cabinet 21,60 = = 37

Plus en détail

STANDARDS DE QUALITE POUR LES ALLOGREFFES DENTAIRES. Révision 2000

STANDARDS DE QUALITE POUR LES ALLOGREFFES DENTAIRES. Révision 2000 STANDARDS DE QUALITE POUR LES ALLOGREFFES DENTAIRES Révision 2000 Ministère des Affaires Sociales, de la Santé Publique et de l Environnement Conseil Supérieur d Hygiène Adresse: Quartier Esplanade 718

Plus en détail

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2013

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2013 INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2013 HONO. INTERVENTION Prestations jusqu'au 18 e anniversaire CONSULTATIONS DG 37 101 1 N 5 consultation du dentiste généraliste, MSS ou MD au cabinet 21,31 = = 37

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Partie 1 Principes généraux de la prescription... 1 VII

TABLE DES MATIÈRES. Partie 1 Principes généraux de la prescription... 1 VII TABLE DES MATIÈRES COLLABORATEURS... PRÉFACE... VII Partie 1 Principes généraux de la prescription... 1 Les antalgiques... 3 Principes et règles de prescription... 3 Aspects généraux de la douleur... 3

Plus en détail

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite?

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite? Alain Villette*, Thierry Collier**, Thierry Delannoy*** *DSO **docteur en chirurgie dentaire ***docteur en chirurgie dentaire Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier

Plus en détail

Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016

Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016 Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016 Orthodontie Ma. 07/07/2015 Je. 09/07/2015 Ve. 10/07/2015 Sa. 11/07/2015

Plus en détail

Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer?

Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer? Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer? Les dents participent au bien être Outil d alimentation fonctionnelle et

Plus en détail

Quel traitement pour quel type de «dens in dente?»

Quel traitement pour quel type de «dens in dente?» Quel traitement pour quel type de «dens in dente?» Nous avons vu, dans le numéro de mars de Clinic, la présentation générale des dens in dente et la stratégie clinique à leur appliquer en fonction de leur

Plus en détail

Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire Recommandations Afssaps 2011

Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire Recommandations Afssaps 2011 ;17:334-346 SFMBCB, 2011 DOI: 10.1051/mbcb/2011138 www.mbcb-journal.org Recommandations Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire Recommandations Afssaps 2011 Philippe Lesclous UFR Odontologie,

Plus en détail

Urgences Dentaires... sans Dentiste

Urgences Dentaires... sans Dentiste Urgences Dentaires... sans Dentiste Congrès de Médecine de Montagne et d Aventures Jouvence, Orford, Québec Janvier 2011 Olivier Maynard Médecin d urgence CH Régional de Granby Plan 1. Anatomie et principes

Plus en détail

CELLULITES (Partie 1)

CELLULITES (Partie 1) CELLULITES (Partie 1) En règle générale quand on a un foyer infectieux dans notre organisme, il essaie de le circonscrire de le limiter pour que l'on puisse faire face à ce phénomène. Chez un individu

Plus en détail

Item 256 : Lésions dentaires et gingivales

Item 256 : Lésions dentaires et gingivales Item 256 : Lésions dentaires et gingivales Collège hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et stomatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 I Rappels

Plus en détail

TRAITEMENT ENDODONTIQUE. Texte court du rapport d évaluation technologique. Service évaluation des actes professionnels

TRAITEMENT ENDODONTIQUE. Texte court du rapport d évaluation technologique. Service évaluation des actes professionnels TRAITEMENT ENDODONTIQUE Texte court du rapport d évaluation technologique SEPTEMBRE 2008 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade-de-France 93218 Saint-Denis-la-Plaine CEDEX Tél. :

Plus en détail

co-fondateurs Cellulite cervico-faciale

co-fondateurs Cellulite cervico-faciale Chapitre 52 Cellulite cervico-faciale Ch. BERTOLUS Points essentiels Les cellulites graves d origine dentaire peuvent survenir chez des patients jeunes, en bonne santé, sans immunodépression. La fièvre

Plus en détail

HYGIENE DE VIE DES PERSONNES ATTEINTES DE DIABETE

HYGIENE DE VIE DES PERSONNES ATTEINTES DE DIABETE HYGIENE DE VIE DES PERSONNES ATTEINTES DE DIABETE RAPPEL DE L ORGANE DENTAIRE 1. L odonte Les tissus durs, minéralisés, des dents: - émail - dentine - cément 2. Le parodonte - gencive - os alvéolaire -

Plus en détail

H. Zitouni; Y. Afri; D. Selmane; A. Ait Slimane CHU BEO. ALGER Le 23 NOVEMBRE 2013

H. Zitouni; Y. Afri; D. Selmane; A. Ait Slimane CHU BEO. ALGER Le 23 NOVEMBRE 2013 H. Zitouni; Y. Afri; D. Selmane; A. Ait Slimane CHU BEO ALGER Le 23 NOVEMBRE 2013 INTRODUCTION Sinusites aigues se définissent comme une atteinte infectieuse de la muqueuse d une ou plusieurs cavités sinusiennes

Plus en détail

CONE BEAM ET TROISIEME MOLAIRE INCLUSE Norbert BELLAICHE*

CONE BEAM ET TROISIEME MOLAIRE INCLUSE Norbert BELLAICHE* CONE BEAM ET TROISIEME MOLAIRE INCLUSE Norbert BELLAICHE* *Radiologue, Paris. norbertbellaiche@conebeamparis.com L inclusion des 3èmes molaires ou dents de sagesse (DDS) les expose à des accidents inflammatoires

Plus en détail

Situation Agent Schéma posologique*

Situation Agent Schéma posologique* Le besoin d une antibioprophylaxie pour la prévention d une endocardite infectieuse et d une infection hématogène à la suite d une arthroplastie doit être envisagé sur une base individuelle et en collaboration

Plus en détail

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014 INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014 HONO. INTERVENTION TM Prestations jusqu'au 18 e anniversaire CONSULTATIONS DG 37 101 1 371022 N 5 3 consultation du dentiste généraliste, MSS ou MD au cabinet 21,60

Plus en détail

Le maintien ou le rétablissement de. préopératoire. de la difficulté en endodontie. Endodontie CPEA CPEA

Le maintien ou le rétablissement de. préopératoire. de la difficulté en endodontie. Endodontie CPEA CPEA Endodontie CPEA CPEA Le maintien ou le rétablissement de la santé des structures parodontales par le biais d un traitement conservateur est donc un objectif réalisable avec un résultat prédictible. Cependant

Plus en détail

complications infectieuses des prothèses articulaires et infection bucco-dentaire synthèse des données bibliographiques actuelles

complications infectieuses des prothèses articulaires et infection bucco-dentaire synthèse des données bibliographiques actuelles ODONTOLOGIE 375 rapport à l académie nationale de chirurgie dentaire complications infectieuses des prothèses articulaires et infection bucco-dentaire synthèse des données bibliographiques actuelles Michel

Plus en détail

Khaled Menif Service de réanimation pédiatrique polyvalente Hôpital d enfants de Tunis. http://www.infectiologie.org.tn

Khaled Menif Service de réanimation pédiatrique polyvalente Hôpital d enfants de Tunis. http://www.infectiologie.org.tn Khaled Menif Service de réanimation pédiatrique polyvalente Hôpital d enfants de Tunis Introduction(1) L augmentation de la résistance des bactéries aux antibiotiques est inquiétante, et s explique entre

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT. «Une grosse jambe rouge» Dr Stéphanie ANDRE Service des Urgences, Hôpital Cochin-Hôtel Dieu

CONDUITE A TENIR DEVANT. «Une grosse jambe rouge» Dr Stéphanie ANDRE Service des Urgences, Hôpital Cochin-Hôtel Dieu CONDUITE A TENIR DEVANT «Une grosse jambe rouge» Dr Stéphanie ANDRE Service des Urgences, Hôpital Cochin-Hôtel Dieu MOTIF DE RECOURS Grosse jambe rouge Fièvre Douleur du membre inférieur Altération de

Plus en détail

Prise en charge d une canine incluse Recommandations de Bonne Pratique Juillet 2015

Prise en charge d une canine incluse Recommandations de Bonne Pratique Juillet 2015 Prise en charge d une canine incluse Recommandations de Bonne Pratique Juillet 2015 Promoteurs Société Française de Stomatologie, Chirurgie Maxillo-Faciale et Chirurgie Orale Société Médicale d Orthopédie

Plus en détail

PAN CEPH 3D CAS CLINIQUES. Apport du cône beam en cabinet dentaire

PAN CEPH 3D CAS CLINIQUES. Apport du cône beam en cabinet dentaire PAN CEPH 3D CAS CLINIQUES Apport du cône beam en cabinet dentaire CAS CLINIQUES - IMAGERIE 3D Introduction Bonjour, Nous vous invitons à découvrir dans cette brochure quelques exemples concrets de l apport

Plus en détail

Docteur Stefan MICHLOVSKY, Odontologiste, Centre Hospitalier Jean Rebeyrol, Limoges Réseau LINUT 15.03.2007

Docteur Stefan MICHLOVSKY, Odontologiste, Centre Hospitalier Jean Rebeyrol, Limoges Réseau LINUT 15.03.2007 L HYGIÈNE BUCCO-DENTAIRE DES PERSONNES AGÉES AU QUOTIDIEN Docteur Stefan MICHLOVSKY, Odontologiste, Centre Hospitalier Jean Rebeyrol, Limoges Réseau LINUT 15.03.2007 Les conséquences possibles d un mauvais

Plus en détail

Cas cliniques. Lésion apicale. L incisive inférieure latérale gauche. Deux canaux radiculaires qui bifurquent dans le sens vestibulo-lingual.

Cas cliniques. Lésion apicale. L incisive inférieure latérale gauche. Deux canaux radiculaires qui bifurquent dans le sens vestibulo-lingual. 34 Cas cliniques L extraordinaire sensibilité et la haute résolution du Veraviewepocs 3D permettent d obtenir une image de qualité supérieure, tant pour les tissus durs que les tissus mous. Les images

Plus en détail

Prophylaxie et traitements antibiotiques

Prophylaxie et traitements antibiotiques Pratique quotidienne formation complémentaire Prophylaxie et traitements antibiotiques J. Thomas Lambrecht Clinique de chirurgie buccale, de radiologie et de stomatologie du Centre de médecine dentaire

Plus en détail

15/01/2013. Nouvelle classification Des maladies parodontales. Nouvelle classification Des maladies parodontales

15/01/2013. Nouvelle classification Des maladies parodontales. Nouvelle classification Des maladies parodontales Nouvelle classification Des maladies parodontales Les maladies gingivales Induites par la plaque Non induites par la plaque Les parodontopathies Les parodontites chroniques localisées ou généralisées Les

Plus en détail

Résorption. cervicale invasive. Formation l Endodontie. CPEA Rubrique dirigée par Pierre Machtou et Dominique Martin.

Résorption. cervicale invasive. Formation l Endodontie. CPEA Rubrique dirigée par Pierre Machtou et Dominique Martin. 1 Résorption cervicale invasive Grégory Caron CPEA Rubrique dirigée par Pierre Machtou et Dominique Martin Les résorptions cervicales invasives font partie de la famille des résorptions inflammatoires

Plus en détail

Les urgences au service d odontologie du CHRU de Brest : prise en charge et analyse statistique

Les urgences au service d odontologie du CHRU de Brest : prise en charge et analyse statistique Les urgences au service d odontologie du CHRU de Brest : prise en charge et analyse statistique Marc Guen To cite this version: Marc Guen. Les urgences au service d odontologie du CHRU de Brest : prise

Plus en détail

Protocoles Clinique et de Nettoyage AIR-N-GO PERIO

Protocoles Clinique et de Nettoyage AIR-N-GO PERIO Protocoles Clinique et de Nettoyage AIR-N-GO PERIO Page 1 sur 16 Page 2 sur 16 Protocole d utilisation et de nettoyage de la buse AIR-N-GO PERIO SATELEC SOMMAIRE I - TABLEAU DE RESUME... 4 II - L UTILISATION

Plus en détail

Examens écrits Mai 2009/2010 - D2

Examens écrits Mai 2009/2010 - D2 Examens écrits Mai 2009/2010 - D2 Examens anticipés ECONOMIE ET GESTION Mr Masingue (1 heure) Vous répondrez en quelques lignes (5 minimum) aux questions suivantes : 1- Qu est-ce qu une devise? 2- Quels

Plus en détail

DOSSIER PATIENT. Simply with implants INFORMATIONS PATIENT. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel. / Portable :... Email :...

DOSSIER PATIENT. Simply with implants INFORMATIONS PATIENT. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel. / Portable :... Email :... DOSSIER PATIENT Simply with implants INFORMATIONS PATIENT Nom :... Prénom :... Adresse :.........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Plus en détail

Annexe I Conclusion scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché

Annexe I Conclusion scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché Annexe I Conclusion scientifiques et motifs de la modification des termes des autorisations de mise sur le marché Conclusions scientifiques Compte tenu du rapport d évaluation du PRAC sur les PSUR concernant

Plus en détail

Module de Pathologie bucco dentaire 3 ème année

Module de Pathologie bucco dentaire 3 ème année Module de Pathologie bucco dentaire 3 ème année I. Rappels anatomiques II. Relations pathologiques entre dent et sinus maxillaire 1. Sinusite maxillaire d origine dentaire : 1.1. Définition 1.2. Etiologie

Plus en détail

D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016)

D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016) D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016) 1 er Séminaire : UE 1 : Les maladies parodontales : étiopathogénie, diagnostic et plan de traitement. UE 2 : La phase étiologique de la thérapeutique

Plus en détail

Premier élément du tube digestif

Premier élément du tube digestif Premier élément du tube digestif Mastication et insalivation (denture, muqueuses et ATM) - Formation du bol alimentaire - stimule la sécrétion de salive et de suc gastrique - prolonge le contact des aliments

Plus en détail