Le niveau de maturité Cloud des organisations françaises a franchi un palier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le niveau de maturité Cloud des organisations françaises a franchi un palier"

Transcription

1 au de maturité Cloud des organisations françaises a franchi un palier PAC CloudIndex - Quatrième édition Décembre

2 Sommaire Principales conclusions 4 1. Qu est-ce que le PAC Cloudindex? Objectifs Méthodologie L'état de la réflexion autour du Cloud Les raisons invoquées pour utiliser / ne pas utiliser les services Cloud L'usage du Cloud Perimètre de l étude Le PAC Cloudindex Le niveau de maturité des organisations franchit un palier Les organisations françaises sur la bonne voie Un taux d'adoption en croissance significative La sécurité : le principal frein qui gagne du terrain L utilisation du Cloud va continuer à augmenter Une approche de plus en plus stratégique du Cloud Les raisons d'adopter le Cloud évoluent Le SaaS s installe comme un pan stratégique du SI Les stratégies Cloud se développent rapidement Du Cloud, oui mais avec des services à valeur ajoutée Le "as a service" demande du service! Le made in France s applique aussi au Cloud! Remerciements 23 Contacts 24 PAC

3 Illustrations Fig. 1: Principe de calcul de l'index... 7 Fig. 2: Répartition des organisations interrogées par nombre d'employés... 8 Fig. 3: Répartition des organisations interrogées par secteur d'activité 9 Fig. 4: La maturité du Cloud en France : le PAC Cloudindex Fig. 5: SaaS, PaaS, IaaS : les types de Cloud utilisés Fig. 6: Les raisons de ne pas utiliser de Cloud Fig. 7: Types d'applications utilisées en mode SaaS Fig. 8: Principales motivations pour utiliser le Cloud Fig. 9: Pourcentage d'utilisateurs du SaaS considérant qu'au moins une de leurs applications SaaS est stratégique pour leur business Fig. 10: Le sponsor de la stratégie Cloud dans l'organisation Fig. 11: Où sont attendus les prestataires de services informatiques en matière de SaaS Fig. 12: Les critères de choix d'un fournisseur de Cloud public Fig. 13: Les critères de choix d'un fournisseur de Cloud privé PAC

4 Principales conclusions La maturité des entreprises françaises et des organismes publics vis à vis du Cloud ne cesse d'augmenter. Le PAC Cloudindex atteint ainsi en décembre 2014 un score de 517 sur 1 000, contre 455 en juin dernier. Cela va de pair avec l augmentation de l utilisation du Cloud qui est passée de 29% en juin 2014 à 55% en décembre Le SaaS reste le premier type de Cloud utilisé (54% des répondants), mais le IaaS et le PaaS progressent rapidement et passent respectivement de 29% à 46% et de moins de 10% à 16% entre les vagues 3 et 4. Près de 80% des organisations considèrent au moins une application SaaS comme stratégique pour leur business. De plus, près de la moitié (45%) des utilisateurs de PaaS s en sert pour développer des applications métiers. Preuve, s il en est, que le Cloud n est plus cantonné aux briques non stratégiques du SI. En conséquence, le nombre d organisations ayant mis en place une stratégie Cloud augmente très significativement (30% lors de la vague 4 contre environ 10% pour les vagues précédentes). Cela montre que les organisations utilisent de plus en plus le Cloud de manière organisée et stratégique plutôt qu opportuniste. Dans la majorité des cas, c'est le DSI qui porte cette stratégie (36%). Les métiers et le Comex font une réelle percée ; ils portent la stratégie dans 21% et 18% des cas. Le besoin en flexibilité et la volonté de réduire les coûts sont les principales raisons du passage au Cloud (66%), devant l amélioration du time to market (60%) et le développement de produits, solutions ou démarches innovants (59%). Le Cloud ne «tue pas» les prestations de services : les organisations françaises attendent de leurs prestataires des services d'intégration du SaaS avec l'existant (65%), la personnalisation des applications SaaS (63%) ou encore la création d un «app store» regroupant des applications SaaS intégrées entre elles. Enfin, le made in France reste de rigueur. Le siège du fournisseur basé en France est le premier critère de choix aussi bien pour le Cloud public que pour le Cloud privé. PAC

5 1. Qu est-ce que le PAC Cloudindex? 1.1 OBJECTIFS Le PAC Cloudindex est un projet ambitieux qui permet d évaluer le taux de maturité des entreprises (représentatives de tous les secteurs) et des organismes publics sur le Cloud tous les semestres. Pour l élaboration de cet index, PAC a mis en place une méthodologie permettant de quantifier le niveau de maturité en utilisant des critères d évaluation tels que le niveau de connaissance du Cloud, l utilisation actuelle d offres Cloud (SaaS, PaaS, IaaS public, Cloud privé ), l existence d une stratégie Cloud et à quel niveau se passe son implémentation (métier, géographie, entreprise entière...), l existence d un «budget Cloud», l existence d un «leader» Cloud, etc. Les résultats sont partagés le plus largement possible, notamment au travers du site dédié créé par PAC : L'objectif de ce site est également de permettre aux utilisateurs finaux de venir évaluer eux-mêmes leur niveau de maturité, grâce à une application d'auto-évaluation. Les entreprises et administrations françaises peuvent ainsi se comparer par rapport à des structures de taille comparable et/ou de même secteur d'activité. Notre intention est d'enclencher un cercle vertueux : plus les utilisateurs viendront s'évaluer, plus la base de comparaison s'enrichira, et fera évoluer le score du PAC Cloudindex. Au-delà des chiffres et des rapports, notre objectif est aussi de mettre en exergue toute l'importance du Cloud computing non seulement dans les systèmes d'information les plus modernes, mais aussi tout simplement dans l'économie française. Le Cloud est ainsi l'un des 34 plans de reconquête prévus par le gouvernement français, pour redresser l'économie. Pour les acteurs de notre économie, les bénéfices du Cloud, ne serait-ce qu'en termes d'accélération et d'agilité, justifient à eux seuls l'élaboration de cet index de maturité. Au delà de l index lui-même, ce document d analyse étaie le calcul et vient donner des éléments explicatifs du niveau de maturité des entreprises françaises. PAC

6 Leader d opinion en France sur les usages du numérique dans le monde professionnel, et désormais intégré au groupe CXP, PAC a réalisé cette étude avec le soutien d'acteurs majeurs du Cloud. Nous les remercions sincèrement de leur soutien : Sponsor Platinum : Capgemini Sponsor Gold : Orange Business Services 1.2 METHODOLOGIE Trois éditions du PAC Cloudindex ont déjà été réalisées en juin 2013, décembre 2013 et juin Chaque fois, ce sont environ 200 entreprises et établissements publics français qui ont été interrogés par téléphone, selon une méthodologie et un questionnaire élaborés par PAC. Avec 300 répondants, la quatrième édition du PAC Cloudindex permet de dépasser les 900 interviews sur l'ensemble des 4 vagues. Le PAC Cloudindex est dans sa 4e itération. Afin de faciliter une lecture comparative, nos graphiques désignent ces itérations sous les noms de "vague" 1, 2, 3 ou 4. Le score du PAC Cloudindex a été calculé selon le principe d'une échelle de maturité allant de 0 à points (qui correspondrait au niveau maximum de maturité). 135 critères ont été utilisés pour le calcul de l index global. Une échelle de notation (nombre de points maximum atteignables) pour chaque critère utilisé dans le calcul de l index a été déterminée. PAC a aussi défini une pondération en fonction de l importance de chaque critère. Un nombre de points a ensuite été calculé pour tous les critères. La somme du nombre de points de ces critères représente le niveau de maturité total. Pour chaque mise à jour de l index, la méthodologie reste la même, avec les mêmes questions posées et le même mode de calcul. Les critères retenus pour calculer le PAC Cloudindex appartiennent à trois grandes familles : L'état de la réflexion autour du Cloud Ce groupe de critères a un poids prépondérant pour le calcul du score de maturité. L'existence d'une stratégie d'entreprise liée au Cloud, par exemple, implique une réflexion avancée sur le sujet et démontre un niveau de maturité élevé. De plus, si le Comex et/ou le PDG se sont emparés du sujet et y ont alloué des ressources, cela accroît encore l importance du sujet dans l entreprise et le degré de réflexion interne entamée. De même, des utilisateurs qui ne recourent pas à des services de Cloud mais ont entamé une réflexion sur le sujet se voient déjà crédités d'un certain nombre de points. PAC

7 1.2.2 Les raisons invoquées pour utiliser / ne pas utiliser les services Cloud Ce groupe de critères pèse également de façon très importante sur le calcul du PAC Cloudindex. Les motivations comme les obstacles mis en avant dans la décision d'utiliser ou non des services Cloud sont des indicateurs fiables de l'état des réflexions sur ces sujets. Les raisons invoquées par les entreprises, quand elles sont liées par exemple aux problématiques d'adaptation au métier ou de changement de 'business model', démontrent un certain niveau d'analyse et de réflexion, impliquant autant les métiers que la DSI L'usage du Cloud Une fois que l'entreprise a décidé de faire appel au Cloud, il s'agit d'analyser quel type de Cloud est utilisé, pourquoi et si son utilisation sera étendue. Le fait d'avoir, en particulier, une application stratégique en mode SaaS, démontre un certain degré de confiance et donc d'analyse des bénéfices par rapport aux risques. Dans tous les cas, les questions posées permettent de déterminer la compréhension de l'écosystème du Cloud par les entreprises. Fig. 1: Principe de calcul de l'index Source : PAC Cloudindex, 2014 De nombreuses autres questions n'ont pas servi directement à alimenter l'index de maturité ; elles servent à contextualiser l'information brute, et viennent alimenter le présent rapport. PAC

8 1.3 PERIMETRE DE L ETUDE Lors des précédentes éditions, PAC avait respectivement interrogé un panel de 220, de 236 puis de 200 organisations utilisatrices représentatives de l'économie française : PME, ETI et grands comptes, de tous secteurs d'activité, y compris le secteur public. Pour la quatrième édition, PAC souhaitait mesurer l évolution en reprenant un panel similaire, avec un échantillon élargi à 300 organisations et représentatif de la répartition des entreprises par secteurs en France. Fig. 2: Répartition des organisations interrogées par nombre d'employés 9% 25% 20 à % 16% 200 à à à 4999 Plus de 5000 PAC % n = 300 Source : PAC Cloudindex, Décembre 2014 D'un point de vue fonctions, 10% des personnes interrogées occupent des postes de direction de services informatiques (CIO ou CTO), 40% des postes de responsables informatiques, 17% des postes de responsables infrastructure, 7% de responsables Cloud. Le reste des répondants appartient à d autres fonctions de responsabilité au sein de la DSI. PAC

9 Fig. 3: Répartition des organisations interrogées par secteur d'activité 10% Industrie 8% 30% Banque 7% 7% 1% 7% 2% Assurance Service public / Santé Énergie et Utilities Télécommunications / Média PAC % n = 300 Source : PAC Cloudindex, Décembre 2014 PAC

10 2. Le PAC Cloudindex En s appuyant sur la référence obtenue lors de la première vague du Cloudindex, PAC s attachera tous les semestres à mesurer l évolution de la maturité des entreprises utilisatrices vis à vis du Cloud. Fig. 4: La maturité du Cloud en France : le PAC Cloudindex '&&&# +&&# *&&# )&&# $&&#!"#$ %&&#!!"#!!$#!%%#!&&# "&&# (&&# '&&# &#,-./#(&'"# 012#(&'"##,-./#(&'!# 012#(&'!# Source : PAC Cloudindex, Décembre 2014 L analyse de plus de 100 critères pondérés selon leur importance par PAC (cf. méthodologie ci-dessus) amène à un niveau de maturité des organisations françaises de 517 sur pour cette quatrième édition, un chiffre en constante progression par rapport aux éditions précédentes, avec une réelle inflexion entre la troisième et la quatrième vague. PAC

11 3. Le niveau de maturité des organisations franchit un palier 3.1 LES ORGANISATIONS FRANÇAISES SUR LA BONNE VOIE En additionnant la fourniture de Cloud (SaaS, PaaS et IaaS) et les services autour du Cloud (conseil, intégration...), le marché français du Cloud va atteindre les 5 milliards d'euros en Un taux d'adoption en croissance significative Les trois premières vagues de notre Cloudindex n avaient pas montré d évolution importante quant à l utilisation du Cloud par les organisations françaises. Lors de la première vague, à peu près un quart d'entre elles disait avoir recours à des solutions de Cloud. Elles étaient 29% dans la troisième vague. Nous estimions alors ce taux très probablement sous-estimé, dans la mesure où de nombreuses utilisations du Cloud se font dans un service ou une entité particulière, parfois de façon très discrète, et nos répondants n'en avaient pas forcément connaissance. Cela se confirme car ce sont 55% des répondants de la quatrième vague qui ont recours au Cloud. Nous pouvons ainsi dire que le Cloud se démocratise réellement en France et cette accélération devrait certainement se confirmer lors des prochaines vagues du Cloudindex. PAC

12 Fig. 5: SaaS, PaaS, IaaS : les types de Cloud utilisés SaaS 54% IaaS PaaS 16% 46% PAC % 10% 20% 30% 40% 50% 60% Part (en %) des entreprises, qui utilise des solutions cloud, n = 163 Source : PAC Cloudindex, Décembre 2014 Les organisations qui recourent au Cloud le font en majorité pour bénéficier d'offres SaaS : c'est le fer de lance de la révolution Cloud. Les offres de "software as a service" répondent à des besoins pratiques, presque évidents (comme la messagerie), et sont rapides à mettre en œuvre. Les offres de type "Infrastructure as a service", comme le stockage ou des serveurs en ligne, se démocratisent rapidement en passant de 29% à 46% de la vague 3 à la vague 4. Elles concernent surtout les entreprises de moins de 500 personnes (cette catégorie représente 46% des utilisateurs de IaaS contre 36% des utilisateurs de Cloud). Plus de la moitié (54%) des organisations qui ont recours au IaaS l utilise pour de l hébergement d applications, 49% pour des tests, 46% pour de l hébergement de sites internet. Le High Performance Computing est cité par 38% des utilisateurs de Cloud. Le "Platform as a service", qui propose un ensemble d'outils sur lesquels bâtir une solution, reste surtout cantonné aux développeurs, qui explorent les architectures des systèmes d'information de demain. L'usage concerne au final peu de monde mais nous observons une «percée» dans l utilisation du PaaS sur cette quatrième vague. En effet, 16% des organisations y ont recours contre moins de 10% sur les vagues précédentes. Les offres sont aujourd hui plus mures et les entreprises sont, comme nous l avons déjà vu, plus enclines à utiliser du Cloud. Le PaaS est aujourd hui principalement utilisé pour développer des applications web (49% des répondants) mais aussi des applications métiers plus stratégiques (45% des répondants). PAC

13 3.1.2 La sécurité : le principal frein qui gagne du terrain Les raisons de ne pas utiliser de Cloud sont, elles, toujours aussi nombreuses. On retrouve en premier lieu, et loin devant le deuxième frein, les craintes concernant la sécurité. Celles-ci ont significativement augmenté et sont importantes pour près des deux tiers des répondants alors qu elles l étaient pour moins de la moitié lors des vagues précédentes. Ceci peut s expliquer par le fait que ce sont les entreprises les moins matures (et donc en grande partie celles qui n utilisent pas de Cloud) qui sont les plus craintives par rapport à la sécurité. Ces craintes sont souvent infondées, les spécialistes du Cloud déployant des moyens sans commune mesure avec la majorité des entreprises utilisatrices, mais ce sentiment d insécurité est régulièrement alimenté par des incidents de fonctionnement très médiatisés, des attaques de pirates, ou encore des affaires d'espionnage international, comme celle de la NSA. Fig. 6: Les raisons de ne pas utiliser de Cloud Très important Important Problèmes de sécurité 44% 19% Pas de gains financiers démontrés 17% 33% Opacité des contrats et des coûts réels 22% 23% Pas de solutions adaptées au métier 12% 25% PAC 2014 Transition trop problématique 16% 16% La performance des solutions proposées 5% 23% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% Part (en %) des entreprises, qui n'utilise pas des solutions cloud, n = 134 Source : PAC Cloudindex, Décembre 2014 PAC

14 L augmentation de la maturité des organisations ainsi que celle des offres s illustrent de deux façons : Pour un utilisateur final sur deux, le Cloud ne démontre pas de gains financier (contre environ 30% pour les vagues précédentes). Cela montre une meilleure capacité à calculer ce gain. Seulement 12% (contre plus de 25% pour les vagues précédentes) estime comme un frein très important le manque de solutions adaptées à leurs métiers. Cela indique que les organisations ont une meilleure connaissance des offres de Cloud existantes L utilisation du Cloud va continuer à augmenter Les organisations qui ont recours au Cloud sont quant à elles convaincues des bénéfices. Dans les trois domaines (SaaS, PaaS et IaaS), elles sont autour de 70% à prévoir d'étendre leur utilisation dans les 3 ans à venir. Ce résultat montre une accélération dans l utilisation car les organisations n étaient «que» 41% à déclarer vouloir étendre leur utilisation du SaaS lors de la vague précédente. Il est intéressant de noter que les deux principales raisons de l extension de l utilisation du SaaS sont plutôt d ordre stratégique : 80% pour homogénéiser le parc applicatif et 79% pour faciliter le déploiement d applications. Ces deux critères arrivent assez loin devant la réduction des coûts (55%). Cela montre bien que les entreprises les plus matures intègrent le Cloud comme un élément clé de leur système d information et ne l utilisent plus (ou moins) comme uniquement un levier de diminution budgétaire. Nous notons aussi pour cette quatrième édition une augmentation du nombre d utilisateurs de SaaS. Ainsi, dans 80% des organisations, ce sont plus de 20% des salariés qui utilisent la messagerie en mode SaaS (contre 55% des organisations lors de la précédente vague). En dehors de la messagerie, nous observons le même phénomène avec 80% des organisations qui ont plus de 20% de leurs employés qui utilisent des applications en mode SaaS (contre 65% des organisations lors de la précédente vague). Les principales applications utilisées en dehors des outils de collaboration sont liées au CRM et à la gestion des ressources humaines. PAC

15 Fig. 7: Types d'applications utilisées en mode SaaS Office & Collaboration 45% CRM RH 40% 39% F&A Applications verticales / métiers BI SRM/SCM 26% 25% 25% 22% 0% 10% 20% 30% 40% 50% Part (en %) des entreprises, qui utilise des solutions SaaS, n = 88 Source : PAC Cloudindex, Décembre 2014 PAC

16 3.2 UNE APPROCHE DE PLUS EN PLUS STRATEGIQUE DU CLOUD Les raisons d'adopter le Cloud évoluent Il y a de bonnes, mais aussi de très bonnes raisons de recourir au Cloud. La première édition du PAC Cloudindex avait mis en évidence que l'augmentation de la flexibilité était la première motivation du passage au Cloud, devant une hypothétique réduction des coûts. Les deuxième et troisième vagues de notre enquête confirmaient ce résultat. Le Cloud est utilisé en priorité pour : - augmenter la flexibilité - réduire les coûts Cependant, au vu des incertitudes économiques et de la morosité ambiante, la réduction des coûts s invite sur la première marche du podium pour notre quatrième édition à égalité avec l augmentation de la flexibilité. La flexibilité est en effet l'atout majeur du Cloud, dans la mesure où il demande un très faible investissement initial, permet de lancer des projets extrêmement rapidement, de les interrompre ou au contraire de les étendre du point de vue du nombre de personnes connectées, du nombre de services offerts, des zones géographiques... La question du coût est plus problématique. Même s'il n'y a pas de serveurs à acquérir et à maintenir, de licence à payer d'emblée ou d'application à développer, le coût total sur une durée de 3 ou 5 ans égalera voire dépassera ces investissements initiaux. En revanche, il est vrai qu'un abonnement représente un type de dépenses différent, et qu'une gestion très fine, basée sur une véritable élasticité à la hausse comme à la baisse de l'usage des ressources, peut drastiquement limiter les dépenses. Derrière la réduction des coûts, vient l amélioration du time to market (60%). Cet aspect est de plus en plus critique (et très lié à la flexibilité) pour un nombre d entreprises toujours plus grand. En effet, avec la transformation digitale des entreprises, le système d information prend un poids considérable aussi bien pour les processus internes que pour l amélioration de l expérience client. La capacité à pouvoir mettre rapidement sur le marché de nouvelles offres, par exemple, peut s avérer être un avantage concurrentiel décisif. PAC

17 Fig. 8: Principales motivations pour utiliser le Cloud Réduction des coûts Augmentation de la flexibilité Amélioration du time to market Dév.t de produits/solutions/ démarches innovants Soutien d un changement de business modèle Vague 4, 24% 42% Vague 3, 27% 29% Vague 2, 24% 33% Vague 1, 30% 18% 23% 43% 28% 35% 35% 30% 32% 32% 18% 42% 19% 13% 16% 20% 18% 13% 16% 43% 19% 22% 31% 7% 18% 15% 16% 37% 11% 19% 14% 20% 15% 15% PAC 2014 Part (en %) des entreprises, qui utilise des solutions cloud, n = 44/55/55/163 Source : PAC Cloudindex, Décembre 2014 PAC

18 3.2.2 Le SaaS s installe comme un pan stratégique du SI Chaque édition du PAC Cloudindex nous renforce dans la conviction que le SaaS prend une place stratégique dans la panoplie d'outils à la disposition des entreprises utilisatrices. Evidemment, selon le métier de l'organisation, voire celui du répondant, le caractère stratégique peut varier assez grandement. Néanmoins, édition après édition, la lecture des résultats confirme que le SaaS n'est pas seulement un pisaller ou un complément sans importance ; près de huit organisations sur dix ayant recours au SaaS considèrent qu'au moins une de leurs applications SaaS est stratégique pour leur business. Fig. 9: Pourcentage d'utilisateurs du SaaS considérant qu'au moins une de leurs applications SaaS est stratégique pour leur business Vague 4 78% Vague 3 Vague 2 Vague 1 68% 73% 77% PAC % 20% 40% 60% 80% 100% Part (en %) des entreprises, qui utilise des solutions SaaS, n = 19/30/26/88 Source : PAC Cloudindex, Décembre Les stratégies Cloud se développent rapidement Le niveau de maturité des organisations françaises a augmenté de façon significative lors de la quatrième vague car elles sont de plus en plus nombreuses à y avoir recours mais aussi à définir une vraie stratégie. Ainsi, alors qu elles étaient environ 10% lors des trois premières vagues, elles sont aujourd hui 30%. Cela montre que les organisations utilisent de plus en plus le Cloud de manière organisée et stratégique plutôt qu opportuniste. Cette stratégie est soutenue dans trois organisations sur quatre par des ressources dédiées (contre 50% pour les vagues précédentes). PAC

19 Cela montre que les entreprises se donnent de plus en plus les moyens afin de tirer le meilleur parti du Cloud. Lorsqu'une stratégie a été définie, cela se passe essentiellement - dans les deux-tiers des cas en considérant la moyenne de toutes nos vagues d'enquête - au niveau du groupe. Et c'est essentiellement une affaire de DSI, comme le montre le graphique ci-dessous. Toutefois, le rôle du DSI a tendance à s amenuiser au profit des BU et du Comex qui font une percée significative pour cette quatrième édition. Fig. 10: Le sponsor de la stratégie Cloud dans l'organisation 3% DSI Vague 4 36% 20% 21% 18% 1% PDG BU/Metiers Comex Vague 3 55% 25% 10% 10% DAF Autre Vague 2 53% 30% 3% 3% 3% 7% PAC 2014 Vague 1 60% 20% 7% 7% 7% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Part (en %) des entreprises, qui utilise des solutions Cloud, n = 17/30/22/89 Source : PAC Cloudindex, Décembre 2014 PAC

20 3.3 DU CLOUD, OUI MAIS AVEC DES SERVICES A VALEUR AJOUTEE Le "as a service" demande du service! Avec l arrivée du Cloud, les ESN avaient peur de perdre une grosse partie de leurs prestations de services d intégration et les entreprises utilisatrices pensaient pouvoir se passer de leurs services (ou au moins d une assez grande partie!). Edition après édition du Cloudindex, nous voyons que les organisations ont un fort besoin d accompagnement et d intégration des solutions Cloud à leur SI. Le niveau de maturité augmentant, les entreprises sont aussi très nombreuses (près des deux tiers) à vouloir une personnalisation très poussée de leurs applications en SaaS. Cette demande de "customisation" est d'ailleurs largement réfrénée par les fournisseurs de SaaS, car c'est antinomique avec un service Cloud, par définition mutualisé. Lorsque c'est indispensable, cela doit être fait de façon à ne pas provoquer de régression ou d'incompatibilité lors des mises à jour de la solution SaaS, qui peuvent être extrêmement fréquentes. PAC

21 Fig. 11: Où sont attendus les prestataires de services informatiques en matière de SaaS L'intégration avec votre système d information existant 64% La personnalisation des applications 63% Du conseil sur le choix des solutions de SaaS 52% Du conseil sur le choix des applications à passer en SaaS Une analyse d impact sur le SI des mises à jour des solutions SaaS utilisées 43% 41% PAC 2014 Un "app store" regroupant des applications SaaS intégrées entre elles 29% 0% 20% 40% 60% 80% Part (en %) des entreprises, qui utilise des solutions SaaS, n = 88 Source : PAC Cloudindex, Décembre 2014 Lorsqu'on demande ce que les entreprises attendent de leurs fournisseurs de Cloud, public ou privé, les prestations de services arrivent en bonne place. Près de 40% des répondants de la quatrième vague citent le service à valeur ajoutée comme un critère de choix dans la sélection d'un fournisseur de Cloud public ou privé Le made in France s applique aussi au Cloud! Qui, mieux qu'un prestataire de proximité, peut rassurer les organisations par rapport à leur passage au Cloud? Cela vaut d'abord pour les prestataires de services, partenaires réguliers des entreprises et organismes publics, dont ils ont la confiance. Et cela vaut aussi pour les fournisseurs de Cloud, qui inspirent malgré tout plus confiance s'ils ont pignon sur rue en France (siège social, datacenter...), même s'ils sont de nationalité étrangère. Cela explique la construction de datacenters en France de la part des acteurs étrangers, notamment les grands fournisseurs américains. Cette volonté de traiter avec des fournisseurs français ou implantés en France est clairement illustrée par nos enquêtes (cf. page suivante). Le critère de la localisation du siège du fournisseur en France a d ailleurs plus que doublé entre la troisième et la quatrième vague. PAC

22 Fig. 12: Les critères de choix d'un fournisseur de Cloud public Siège du fournisseur en France 45% Datacenter en France 37% Prestation avec service ajoutée 37% Poss. de créer un Cloud privé virtuel 24% PAC 2014 Poss. de contractualisation et SLA personnalisés 19% Poss. d intég. avec des solutions on premise ou tierce 14% 0% 20% 40% 60% Part (en %) des entreprises, qui utilise des solutions cloud, n = 163 Source : PAC Cloudindex, Décembre 2014 Fig. 13: Les critères de choix d'un fournisseur de Cloud privé Siège du fournisseur en France 42% Prestation avec service ajoutée Datacenter en France 31% 35% Poss. d intégration avec des solutions on premise ou tierce Possibilité de customisation Poss. de contractualisation et SLA personnalisés 19% 19% 24% PAC 2014 Evol. depuis un contrat outsourcing fournisseur existant 10% 0% 10% 20% 30% 40% 50% Part (en %) des entreprises, qui utilise des solutions cloud, n = 163 Source : PAC Cloudindex, Décembre 2014 Enfin, malgré leurs difficultés à percer, les Clouds souverains sont plutôt bien perçus. En effet, 82% des répondants estiment que l existence des Clouds souverains est une bonne chose pour l écosystème numérique français. Mieux, 73% déclarent être enclins à recourir aux Clouds souverains et 73% privilégieraient un éditeur partenaire d un Cloud souverain. PAC

23 4. Remerciements Ils ont rendu possible la réalisation du PAC Cloudindex et nous tenons tout particulièrement à remercier : Sponsor Platinum Sponsor Gold PAC

24 Contacts Analystes Franck Nassah, SVP Opérations Katharina Dalka, Consultante Senior Olivier Rafal, Principal Consultant Pour devenir sponsor Stéphane Maton, SITSI Sales Manager Contact Presse Myriam Lamendin

Le service et la proximité : les clés pour développer l'utilisation du Cloud en France

Le service et la proximité : les clés pour développer l'utilisation du Cloud en France et la proximité : les clés pour développer l'utilisation du Cloud en France PAC CloudIndex - Troisième édition Juin 2014 www.pac-online.com www.cloudindex.fr Sommaire Principales conclusions 4 1. Qu est-ce

Plus en détail

FORUM CXP GROUP JEUDI 11 JUIN 2015, PARIS

FORUM CXP GROUP JEUDI 11 JUIN 2015, PARIS FORUM CXP GROUP JEUDI 11 JUIN 2015, PARIS LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DES MÉTIERS @ CXP GROUP 2015 1 FORUM CXP GROUP JEUDI 11 JUIN 2015, PARIS PEUT-ON SE PASSER DE PRESTATAIRES DE SERVICES QUAND ON EST UTILISATEUR

Plus en détail

Résultats du PAC CloudIndex 2de édition 12/12/2013

Résultats du PAC CloudIndex 2de édition 12/12/2013 Résultats du PAC CloudIndex 2de édition 12/12/2013 Sommaire du Webinar Le marché français du Cloud Les principaux résultats du PAC CloudIndex Ce qu en pensent les architectes du Cloud Questions / Réponses

Plus en détail

PAC CloudIndex Montée continue et progressive de la maturité des entreprises françaises

PAC CloudIndex Montée continue et progressive de la maturité des entreprises françaises PAC CloudIndex Montée continue et progressive de la maturité des entreprises françaises Seconde édition www.pac-online.com www.cloudindex.fr PAC Analyse Sommaire 1. Qu est-ce que le PAC CloudIndex? 5 1.1

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

PAC CloudIndex les entreprises françaises sur la bonne voie en terme de maturité Cloud

PAC CloudIndex les entreprises françaises sur la bonne voie en terme de maturité Cloud PAC CloudIndex les entreprises françaises sur la bonne voie en terme de maturité Cloud Première édition Juin 2013 www.pac-online.com blog.pac-online.com PAC Clou Sommaire 1. Qu est-ce que le PAC CloudIndex?

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Approches & opportunités face aux enjeux de volume, variété et vélocité France, 2012-2014 28 mars 2013 Ce document

Plus en détail

Bilan et attentes des PME françaises

Bilan et attentes des PME françaises Bilan et attentes des PME françaises Une étude pour Juin 2013 Présentation de l étude Cette étude fait le point sur : La perception qu ont les décideurs de leurs télécoms ; Le recours à la VoIP et les

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud Computing

Veille Technologique. Cloud Computing Veille Technologique Cloud Computing INTRODUCTION La veille technologique ou veille numérique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à

Plus en détail

Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing

Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing % entreprise Communiqué de presse Montrouge, le 28/10/2013 Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing L essor des services informatiques hébergés constitue une évolution majeure

Plus en détail

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise

En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus pour bâtir le Système d'information de votre Entreprise En savoir plus sur : Services en ligne, SaaS, IaaS, Cloud - 201305-2/5 SaaS, IaaS, Cloud, définitions Préambule Services en ligne,

Plus en détail

Quels impacts pour les DSI de la montée en puissance des directions métiers? 3 décembre 2015

Quels impacts pour les DSI de la montée en puissance des directions métiers? 3 décembre 2015 Quels impacts pour les DSI de la montée en puissance des directions métiers? 3 décembre 2015 CXP Group en chiffres (2) (1) (1) BI survey, PAC & le CXP surveys (2) PAC SITSI & CXP Global Offer users 2 Agenda

Plus en détail

I - HR Access en bref

I - HR Access en bref I - HR Access en bref Fort de 40 ans d innovation dans le secteur privé et public, HR Access accompagne la fonction RH et Paie dans la mise en œuvre et la production de ses solutions de gestion. Spécialiste

Plus en détail

La France, un pays où les cyberattaques ont davantage augmenté en 2015 que dans le reste du monde

La France, un pays où les cyberattaques ont davantage augmenté en 2015 que dans le reste du monde Direction Communication 63 rue de Villiers, 92200 Neuilly-sur-Seine Tél. 01 56 57 58 59 Communiqué de presse Contact : PwC, Hélène Coulbault, 01 56 57 88 26, helene.coulbault@fr.pwc.com Neuilly-sur-Seine,

Plus en détail

VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements

VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements Etude de marché réalisée par Novatris/Harris Interactive pour le compte de Tarsus Développement et diffusée sur le salon IP Convergence Expo

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

Stratégie Open Source et Présentation du Centre de recherche et d innovation sur le logiciel libre

Stratégie Open Source et Présentation du Centre de recherche et d innovation sur le logiciel libre Stratégie Open Source et Présentation du Centre de recherche et d innovation sur le logiciel libre 1 INTECH, GRENOBLE, 12/01/2010 Patrick MOREAU patrick.moreau@inria.fr Direction du Transfert et de l Innovation

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Communiqué de presse Paris le 18 juin 2014 L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Baromètre 2014 AGEFA- PME/Ifop

Plus en détail

Observatoire ROOMn 2016 De la stratégie à l action. Janvier 2016

Observatoire ROOMn 2016 De la stratégie à l action. Janvier 2016 Observatoire ROOMn 2016 De la stratégie à l action Janvier 2016 Contexte Pour la 2ème année, ROOMn - Rencontre d'affaires de la mobilité et du digital - fait le point auprès de son écosystème sur l'intégration

Plus en détail

FIDELITY PERCO. Conférence de presse 22 mai 2008. Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres

FIDELITY PERCO. Conférence de presse 22 mai 2008. Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres FIDELITY PERCO Conférence de presse 22 mai 2008 Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres Fiche technique Échantillon : Cible : DRH et DAF en entreprises d au moins 200 salariés Échantillon

Plus en détail

2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée

2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée 2008 : CHRONIQUE d une croissance annoncée DIGITAS FRANCE : Synergie des métiers Research / UBE Website test Pré-test de campagne Post-test de campagne Profiling / Typologie Scoring Ateliers utilisateurs

Plus en détail

quels enjeux pour le secteur financier?

quels enjeux pour le secteur financier? Préambule 2 Auteurs de l enquête Cette étude a été conduite par le pôle développement durable d Equinox Consulting Sophie Madet, associée Blandine Sébileau, senior manager Sybille Brugues et Sophie Pornin,

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

Le DSI du futur Rapport d'étude

Le DSI du futur Rapport d'étude Le DSI du futur Rapport d'étude Devenir un catalyseur du changement Partagez ce rapport d'étude Le DSI du futur : Devenir un catalyseur du changement Tandis que la plupart des DSI s accordent à dire que

Plus en détail

Study Tour Cloud Computing. Cloud Computing : Etat de l Art & Acteurs en Présence

Study Tour Cloud Computing. Cloud Computing : Etat de l Art & Acteurs en Présence Study Tour Cloud Computing Cloud Computing : Etat de l Art & Acteurs en Présence Extraits des études réalisées par MARKESS International Approches d Hébergement avec le Cloud Computing & la Virtualisation

Plus en détail

Baromètre des investissements numériques en France

Baromètre des investissements numériques en France Baromètre des investissements numériques en France Novembre 2015 Objectifs Baromètre des investissements numériques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables informatique

Plus en détail

En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques?

En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques? réduire vos coûts informatiques? STAND n 30 Entrez dans l ère du Numérique Très Haut Débit En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques? 1 Fiche d Identité Network Telecom & Hosting

Plus en détail

FRANCE SITSI Etude des TJM de prestations de services informatiques 2014

FRANCE SITSI Etude des TJM de prestations de services informatiques 2014 FRANCE SITSI Etude des TJM de prestations de services informatiques 2014 Tarifs et évolutions des prestations sur le marché des services informatiques 2013-2015 TJM* de services informatiques Base de données

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

Les pratiques du sourcing IT en France

Les pratiques du sourcing IT en France 3 juin 2010 Les pratiques du sourcing IT en France Une enquête Solucom / Ae-SCM Conférence IBM CIO : «Optimisez vos stratégies de Sourcing» Laurent Bellefin Solucom en bref Cabinet indépendant de conseil

Plus en détail

Réunion d Information

Réunion d Information Réunion d Information Le Cloud Computing en France Tendances générales Atouts pour les PME Evolution du marché Extraits de résultats intermédiaires de l étude de MARKESS International Le cloud computing

Plus en détail

Les services d externalisation des données et des services. Bruno PIQUERAS 24/02/2011

Les services d externalisation des données et des services. Bruno PIQUERAS 24/02/2011 Les services d externalisation des données et des services Bruno PIQUERAS 24/02/2011 1 1 Introduction Différents types d externalisation de données : Les données sauvegardées Les données bureautiques Les

Plus en détail

ETUDE : LE CLOUD COMPUTING DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE

ETUDE : LE CLOUD COMPUTING DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE ETUDE : LE CLOUD COMPUTING DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE Novembre 2015 L ENQUÊTE Méthodologie Etude quantitative en ligne Cible Secteurs Industrie, BTP, services aux entreprises, distribution, immobilier

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

Résultats de l Observatoire 2013 Etats des Lieux de l Open Source en France réalisé en décembre 2012

Résultats de l Observatoire 2013 Etats des Lieux de l Open Source en France réalisé en décembre 2012 Résultats de l Observatoire 2013 Etats des Lieux de l Open Source en France réalisé en décembre 2012 1 1/ Dans quel secteur d'activité se situe votre organisation? 59,9% des répondants sont répartis dans

Plus en détail

Cloud Computing. La révolution industrielle informatique. 2015 - Alexis Savin

Cloud Computing. La révolution industrielle informatique. 2015 - Alexis Savin Cloud Computing La révolution industrielle informatique 0 2015 - Alexis Savin Qui je suis Alexis Savin (asavin@integra.fr) Formation : Diplômé Ingénieur de l EPITA Spécialités : Architecture Réseau / Sécurité

Plus en détail

EXECUTIVE SUMMARY ENQUETE SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION DECISIONNELS DANS L'ASSURANCE

EXECUTIVE SUMMARY ENQUETE SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION DECISIONNELS DANS L'ASSURANCE EXECUTIVE SUMMARY ENQUETE SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION DECISIONNELS DANS L'ASSURANCE 21 novembre 2003 Sommaire Objectifs de l'enquête et méthodologie Tendances des SID (Systèmes d'information Décisionnels)

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

Démarche de Choix de Progiciels (d'après le CXP)

Démarche de Choix de Progiciels (d'après le CXP) Démarche de Choix de Progiciels (d'après le CXP) Page 1 1. PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE...3 1.1 SPÉCIFICITÉS DE LA DÉMARCHE...3 1.2 LA DÉMARCHE...3 2 LES QUATRE ÉTAPES DE LA DÉMARCHE...4 2.1 EXPLORATION

Plus en détail

Les «BUSINESS DECISION MAKERS» l entreprise numérique. 14 février 2013

Les «BUSINESS DECISION MAKERS» l entreprise numérique. 14 février 2013 Les «BUSINESS DECISION MAKERS» & l entreprise numérique 14 février 2013 Nathalie Wright Directrice de la Division Grandes Entreprises & Alliances Microsoft France #MSTechdays @MicrosoftFrance Microsoft

Plus en détail

«Pratique de la GPEC dans les entreprises»

«Pratique de la GPEC dans les entreprises» «Pratique de la GPEC dans les entreprises» Etat des lieux Etude réalisée par En partenariat avec Avril 2009 www.cerclerh.com Sommaire 1- Introduction 2- Méthodologie 3- Signalétique 4- Pratiques de la

Plus en détail

Synthèse résultats 2 ème édition Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME/ETI. Juillet 2013

Synthèse résultats 2 ème édition Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME/ETI. Juillet 2013 Synthèse résultats 2 ème édition Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME/ETI Juillet 2013 2 ÈME ÉDITION BAROMÈTRE EDITION SPÉCIALE PME/ETI 222 Directeurs Généraux, Directeurs Administratifs

Plus en détail

Synthèse résultats Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME. Juillet 2012

Synthèse résultats Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME. Juillet 2012 Synthèse résultats Baromètre Dématérialisation Finance Edition Spéciale PME Juillet 2012 Baromètre Edition PME 206 Directeurs Généraux, Directeurs Administratifs et Financiers Entreprises de 1 à 1000 salariés

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR)

L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR) L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR) Notre démarche ISR La gestion dite de "stock-picking" de Financière de l Echiquier est une gestion qui s appuie avant tout sur la connaissance approfondie

Plus en détail

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS 5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS Philippe Nicard, Directeur Opérations SaaS et Support Julien Galtier, Senior Manager consulting SIRH, ACT-ON Agenda L origine du SaaS Vers une démarche SaaS

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

Baromètre Eurosearch & Associés Optimisation des ressources de management

Baromètre Eurosearch & Associés Optimisation des ressources de management Paris, le 4 septembre 2014 Baromètre Eurosearch & Associés Optimisation des ressources de management Eurosearch & Associés, société spécialisée dans le Conseil en Ressources de Management, dévoile la deuxième

Plus en détail

ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION

ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION SURVEY ERP : LES OBJECTIFS Mesurer la satisfaction des utilisateurs d ERP / de progiciels

Plus en détail

Cabinet de Conseil Spécialisé dans le Cloud Computing

Cabinet de Conseil Spécialisé dans le Cloud Computing Cabinet de Conseil Spécialisé dans le Cloud Computing Sommaire 1. Pourquoi avoir créé Nuageo? 2. Nos Valeurs 3. Nos Forces 4. Nos Offres 5. Les Fondateurs 6. Nous Contacter 1. Pourquoi avoir créé Nuageo?

Plus en détail

Le marché de l Outsourcing en France

Le marché de l Outsourcing en France Copyright 2008 IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights reserved. Le marché de l Outsourcing en France Février 2008 www.idc.com Franck Nassah Program Manager 2 La taille du marché 3

Plus en détail

OUTILS ACHATS & FONCTIONNALITES COLLABORATIVES

OUTILS ACHATS & FONCTIONNALITES COLLABORATIVES Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. OUTILS ACHATS & FONCTIONNALITES COLLABORATIVES «La réussite des directions

Plus en détail

Ne restez pas à la traîne

Ne restez pas à la traîne Mai 2015 Synthèse Le cloud se généralise, mais peu d'entreprises ont mis en place des stratégies cloud avancées En adoptant le cloud de manière plus poussée, les entreprises peuvent améliorer l'allocation

Plus en détail

Cloud Computing. 19 Octobre 2010 JC TAGGER

Cloud Computing. 19 Octobre 2010 JC TAGGER Cloud Computing 19 Octobre 2010 JC TAGGER AGENDA 8h30-9h00 Le Cloud Computing De quoi s agit-il? Opportunités pour les entreprises Impact sur la chaine de valeur de l industrie des NTIC s 9h00-9h15 Témoignage

Plus en détail

7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH

7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH 7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH LES 7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES RH C est en 1970 qu apparurent les premiers logiciels destinés au monde des ressources humaines et plus particulièrement

Plus en détail

Baromètre de la Maturité numérique des dirigeants. Edition 2013. IDC France - Syntec Numérique Top Management France

Baromètre de la Maturité numérique des dirigeants. Edition 2013. IDC France - Syntec Numérique Top Management France Baromètre de la Maturité numérique des dirigeants Edition 2013 IDC France - Syntec Numérique Top Management France Didier Krainc Karim Bahloul Sébastien Lamour Structure de l échantillon Taille des entreprises

Plus en détail

Enquête sur l innovation. wallonnes

Enquête sur l innovation. wallonnes Enquête sur l innovation chez les TPE/PME wallonnes 7 TPE/PME wallonnes sur 10 innovent Lorsqu elles innovent et qu elles se font aider pour cela, elles enregistrent une croissance de 27,5% de leurs marges

Plus en détail

EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES

EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES EXTERNALISATION : LOGIQUE FINANCIERE ET LOGIQUE DE COMPETENCE SONT LIEES Bertrand Quélin Professeur HEC François Duhamel Etudiant du Doctorat HEC Bertrand Quélin et François Duhamel du Groupe HEC ont mené,

Plus en détail

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme

Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Étude : Les PME à l heure du travail collaboratif et du nomadisme Synthèse des principaux enseignements Octobre 2012 sfrbusinessteam.fr FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 300 entreprises de 20 à

Plus en détail

Qui sommes-nous? Expertises. Chiffres clé. Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft. Références. 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved.

Qui sommes-nous? Expertises. Chiffres clé. Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft. Références. 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved. Qui sommes-nous? Chiffres clé Expertises Premier intégrateur mondial des technologies Microsoft Références 2015 Avanade Inc. All Rights Reserved. 1 Avanade en quelques chiffres Plus de 25 000 collaborateurs

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Mes logiciels d'entreprise dans le Cloud. Didier Gabioud www.yoocloud.ch

Mes logiciels d'entreprise dans le Cloud. Didier Gabioud www.yoocloud.ch Mes logiciels d'entreprise dans le Cloud Didier Gabioud www.yoocloud.ch 06.09.2012 A propos de Yoocloud Société simple fondée en 2012 à Martigny Objectif: Aider les PME à faire leurs premiers pas vers

Plus en détail

Baromètre MARKESS International des Prestataires du Cloud Computing 7 ème édition 2013

Baromètre MARKESS International des Prestataires du Cloud Computing 7 ème édition 2013 Baromètre MARKESS International des Prestataires du Cloud Computing 7 ème édition 2013 Version présentée lors des Etats Généraux d EuroCloud Sylvie Chauvin Président MARKESS International POUR OBTENIR

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Centre de formation communautaire de la Mauricie CFCM Depuis sa création en 1988, le Centre de formation communautaire de la Mauricie (CFCM) se

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

Conférence CIONET. CIONET Mobility Survey 2012. 14 février 2013. Copyright 2011 Deloitte Development LLC. All rights reserved.

Conférence CIONET. CIONET Mobility Survey 2012. 14 février 2013. Copyright 2011 Deloitte Development LLC. All rights reserved. Conférence CIONET CIONET Mobility Survey 2012 14 février 2013 CIONET Mobility Survey 2012 Quel est le contexte et les objectifs de cette étude? Un contexte de «mobility revolution» : 16 millions d utilis.

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Quelle leçon tirer de la crise? «Faire plus et mieux avec moins»

Quelle leçon tirer de la crise? «Faire plus et mieux avec moins» Quelle leçon tirer de la crise? «Faire plus et mieux avec moins» Franck Nassah Consulting Manager IDC France www.idc.fr Copyright 2010 IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights reserved.

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 17 ème édition mai 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 17 ème édition mai 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 17 ème édition mai 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Présentation Etude Multi Clients Sponsorisée 2015. Camille Marchand, Account Manager c.marchand@pac-online.com 07 63 23 01 82

Présentation Etude Multi Clients Sponsorisée 2015. Camille Marchand, Account Manager c.marchand@pac-online.com 07 63 23 01 82 La transformation numérique des banques : Un levier d innovation pour les banques traditionnelles et en ligne qui souhaitent répondre aux nouveaux enjeux de leurs clients. Présentation Etude Multi Clients

Plus en détail

TOUJOURS UNE LONGUEUR D AVANCE.

TOUJOURS UNE LONGUEUR D AVANCE. STOCKAGE, SAUVEGARDE ET EXPLOITATION DE VOS DONNEES TOUJOURS UNE LONGUEUR D AVANCE. www.antemeta.fr Spécialiste infrastructures stockage et Cloud computing AntemetA accompagne les entreprises dans la mise

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire

La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire IDC France, Conférence Gouvernance IT 6 Avril 2011 www.idc.fr Cyril Meunier IDC France Research & Consulting Manager Copyright

Plus en détail

Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011

Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011 Virtualisation et mutualisation Le cloud computing, un enjeu structurant et stratégique pour le secteur public. Paris, 4 mai 2011 1 20 Qu est- ce que le Cloud Computing? définitions applications pratiques

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

Résultats du 41 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI

Résultats du 41 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI Résultats du 41 e Observatoire Banque Palatine PME-ETI Paris, le 20 novembre 2014 La Banque Palatine, banque des moyennes entreprises et des ETI au sein du Groupe BPCE, présente les résultats de son 41

Plus en détail

Le marché français des logiciels et services ERP poursuit sa croissance

Le marché français des logiciels et services ERP poursuit sa croissance COMMUNIQUE DE PRESSE Le marché français des logiciels et services ERP poursuit sa croissance Paris, février 2008 Le marché des logiciels et services ERP est resté dynamique et en progression en 2006 et

Plus en détail

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes?

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? KPMG ENTREPRISES - ÉTUDE 2008-1ères conclusions de l étude PME et croissance Conférence de presse Mardi 16 septembre 2008 Sommaire

Plus en détail

La nouvelle donne des espaces de travail mobiles. Didier Krainc 7 Novembre 2013

La nouvelle donne des espaces de travail mobiles. Didier Krainc 7 Novembre 2013 La nouvelle donne des espaces de travail mobiles Didier Krainc 7 Novembre 2013 L arrivée de nouvelles technologies insuffle une nouvelle dynamique Santé publique Smart grids Smart buildings Distribution

Plus en détail

LIVRE BLANC ENJEUX DES APPLICATIONS DE GESTION EN MODE SAAS

LIVRE BLANC ENJEUX DES APPLICATIONS DE GESTION EN MODE SAAS LIVRE BLANC ENJEUX DES APPLICATIONS DE GESTION EN MODE SAAS SOMMAIRE I. Pourquoi héberger ses applications de gestion?... 3 a. La disponibilité b. Actualisations du logiciel c. Simplicité d. Coût II. SaaS

Plus en détail

AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION

AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION NOTRE VISION La gestion, le pilotage et la prise de décision au sein d'une organisation nécessitent d'avoir une information claire, synthétisée et disponible sur cette

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN Société : VNEXT est une société de conseil et d expertises technologiques dans le domaine de l infrastructure IT, le développement des logiciels et la formation professionnelle.

Plus en détail

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement?

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? L organisation Livre blanc Objectif du document : Ce document a pour objectif de présenter les principaux éléments de choix d un cabinet de reclassement

Plus en détail

Concilier vie privée et vie professionnelle, un enjeu pour tous les acteurs de l entreprise

Concilier vie privée et vie professionnelle, un enjeu pour tous les acteurs de l entreprise Concilier vie privée et vie professionnelle, un enjeu pour tous les acteurs de l entreprise Stabilité de la confiance des dirigeants de PME-ETI Paris, 17 octobre 2013 La Banque Palatine, banque des moyennes

Plus en détail

Le secteur informatique

Le secteur informatique Mai 2014 Le secteur informatique Service Etudes CCI Indre Le secteur informatique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR INFORMATIQUE EN FRANCE Etablissements

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et l économie sociale et solidaire Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés Enquête nationale sur le développement commercial des PME Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 1. SYNTHESE DE L ENQUÊTE...

Plus en détail

Quel logiciel DE CRM choisir pour votre force de vente terrain?

Quel logiciel DE CRM choisir pour votre force de vente terrain? Quel logiciel DE CRM choisir pour votre force de vente terrain? plusieurs études démontrent que les projets CRM sont des échecs dans 40 à 80% des cas. Les principales causes d échec sont : Le rejet par

Plus en détail

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012 L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012 20 juin 2012 Bénédicte Bailleul Directrice de l activité Externalisation 1 Agenda Présentation de Demos Outsourcing Méthodologie d enquête

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail