Chapitre D. (ancien programme) (Nouveau programme)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre D. (ancien programme) (Nouveau programme)"

Transcription

1 Chapitre D LA COMPLEXITE DES RELATIONS ENTRE GÈNES, PHÉNOTYPES ET ENVIRONNEMENT (ancien programme) DES GENES A LA REALISATION DES GENOTYPES (Nouveau programme) 1

2 Au cours du Chapitre A, nous avons vu que le phénotype se définit à différents niveaux : macroscopique, cellulaire et moléculaire. En réalité, le phénotype moléculaire permet d expliquer le phénotype macroscopique. Or ce sont les gènes qui codent pour les protéines spécifiques responsables des caractères phénotypiques. Donc le génotype détermine le phénotype. On pourrait donc penser qu il existe une relation linéaire entre un gène et un caractère, le premier déterminant le second. En réalité, les relations entre le génotype et le phénotype sont souvent plus complexes. 1. Les phénotypes multigéniques. a. Plusieurs gènes pour un caractère. - Un caractère est qualifié de monogénique (= monogénétique) s il ne dépend que d un seul gène. La majorité de ces caractères sont connus d après l étude de maladies génétiques : la présence d allèles (version d un gène) défectueux de ce gène se traduit par une absence ou un dysfonctionnement de la protéine correspondante. On peut citer comme maladies monogéniques, la mucoviscidose ou la myopathie de Duchenne. Cependant les caractères monogéniques sont rares. Un même caractère peut être gouverné non pas par un, mais par plusieurs gènes. - La majorité des caractères visibles comme la couleur des yeux ou de la peau, la forme d un organe, dépend de plusieurs gènes. Ces caractères sont qualifiés de multigéniques (ou encore de polygéniques). On peut prendre l exemple de la pigmentation de la peau c'est-à-dire l exemple de la synthèse de la mélanine (voir chapitre B). Cette synthèse résulte souvent d une succession de réactions biochimiques qui transforment, étape par étape, un produit initial. Or dans le Chapitre B, nous avons vu que chacune des réactions est catalysée par une enzyme spécifique et chacune de ces enzymes est codée par un gène différent. Très souvent, la réalisation d un caractère phénotypique est encore plus complexe. Reprenons l exemple de la couleur de la peau. Pour que la peau prenne sa couleur, il faut une synthèse de mélanine mais aussi l exportation de cette mélanine vers les cellules superficielles de l épiderme. La synthèse de mélanine résulte d une voie métabolique mettant en jeu plusieurs gènes mais l exportation des vésicules contenant la mélanine nécessite une forme de myosine (protéine) qui est issue de l expression d un autre gène. Si un des gènes est muté, le résultat sera le même. Ainsi, pour un caractère, il n y a pas un gène mais plusieurs gènes mis en jeu. L autre exemple est l exemple de certains cas d obésité. Plusieurs gènes ont été identifiés dans certains cas d obésité. Les individus mangent tout le temps et se nourrissent de façon excessive. L arrêt de la sensation de faim est dû à une hormone appelée leptine. Cette hormone est fabriquée par les cellules adipeuses grâce à un gène qui code pour cette protéine. Pour que cette protéine puisse agir, celle-ci doit se fixer sur ses récepteurs localisés sur certaines cellules du cerveau. Ces récepteurs résultent de l expression d un autre gène. On peut expliquer l absence de satiété de deux façons : -soit une mutation du gène codant la leptine. -soit une mutation du gène qui code pour le récepteur de la leptine. Par ces deux exemples, on constate que la connaissance du phénotype n est pas suffisante pour déterminer quel génotype en est à l origine. 2

3 Ainsi pour un caractère, il n y a pas un gène mais plusieurs gènes mis en jeu. b. Plusieurs génotypes possibles pour un même phénotype. Dans le cas des caractères monogéniques, le phénotype est le reflet direct du génotype. Il n en est pas de même pour les caractères polygéniques. La couleur de la peau est un exemple de caractère polygénique : la mutation d un gène se traduit par l absence de pigmentation de la peau. Mais la mutation d un gène très différent, qui code pour une protéine de la famille des myosines, empêche l exportation des vésicules de mélanine vers les cellules épidermiques. Cette anomalie entraîne une absence de pigmentation de la peau. A travers cet exemple, on constate que des génotypes différents peuvent conduire à un même caractère phénotypique. L idée essentielle à retenir est la suivante : Si nous connaissons le génotype de l individu, nous pouvons en déduire son phénotype, mais l inverse n est pas vrai, la connaissance du phénotype ne permet pas de déduire avec certitude le génotype. Jusqu à présent nous avons considéré que le phénotype était déterminé à partir de l expression d un ou de plusieurs gènes. Le génotype participe à l élaboration du phénotype. Cependant, de nombreux exemples permettent de montrer que l environnement peut être un facteur important et influent dans l apparition de différents caractères. 2. Le rôle de l environnement dans l apparition du phénotype. a. L influence de l environnement sur l expression des gènes. Chaque cellule d un organisme contient la totalité de l information génétique mais seuls certains gènes s expriment dans une cellule, lui conférant ses caractères propres. Cette expression est variable au cours du temps, en effet, elle peut être stoppée, activée, ralentie ou stimulée. On dit que l expression de l information génétique est régulée ou constitutive. Exemple : Expérience1 Expérience2 Expérience3 Conditions de culture Glucose Glucose + Lactose Lactose Substrat consommé Glucose Glucose + Lactose Lactose Transcription du gène LacZ Très faible Très faible puis forte Forte Le glucose et le lactose sont des sucres qui peuvent être utilisés comme source d énergie par des bactéries. Lorsque ces deux sucres sont présents dans leur milieu de vie, les bactéries E.coli utilisent préférentiellement le glucose. En l absence de glucose, ces bactéries exploitent le lactose grâce à la production de trois protéines spécifiques impliquées dans le métabolisme du lactose. Les gènes de ces protéines (lacz, lacy et laca) se succèdent dans cet ordre sur le chromosome bactérien et sont transcrits en même temps lorsque le premier est transcrit. A travers cet exemple, on constate que certains gènes ne sont exprimés qu à la suite de la perception d un ou de plusieurs signaux : on dit que leur expression est inductible. En effet, des signaux internes ou externes à l organisme, de nature très variée, sont susceptibles de déclencher la fixation sur l ADN de protéines appelées facteurs de transcription. Une fois fixés, ces facteurs de transcription interagissent avec l ADN et l ARN polymérase pour initier la transcription d un gène. 3

4 Exemple : en l absence de glucose, un signal chimique active une protéine du cytoplasme appelée CAP. Celle-ci peut se fixer sur l ADN au niveau d une séquence particulière située avant les gènes «lac» nécessaires à l exploitation du lactose. La liaison de la protéine CAP avec l ADN provoque une déformation de la molécule d ADN (rotation de 80 ) qui favorise la fixation de l ARN polymérase et donc la transcription des gènes «lac». b. L effet des allèles d un gène dépend de l environnement. Les gènes codant pour des protéines sont directement responsables de la réalisation du phénotype. Mais, l intervention d une protéine dans la mise en place du phénotype est ellemême dépendante de facteurs environnementaux. L exemple de la drépanocytose. Une mutation en un endroit précis du gène de la b-globine se traduit par la synthèse d une Hb anormale (HbS). Cependant, la crise drépanocytaire ne se déclenche que dans des conditions particulières liées à l environnement : c est seulement quand la concentration en O 2 diminue (c'est-à-dire l hypoxie) ou bien si la température augmente, que cette Hb polymérise et déforme les hématies. 4

5 L exemple de la tyrosinase «Température sensible». Certains animaux comme les chats siamois possèdent une tyrosinase, une enzyme responsable de la synthèse de mélanine. Cette enzyme est très sensible à la température. Cette enzyme présente une activité optimale pour une température de 35 C puis son activité chute brutalement pour une température supérieure à 37 C. Ainsi, la synthèse de mélanine ne se réalise que dans les parties froides du corps à savoir les extrémités des pattes, du museau. Dans les zones les plus chaudes du corps, la tyrosinase est peu active ce qui conduit à un pelage plus clair. On parle souvent de prédisposition génétique et de détermination multifactiorelle : que recouvrent ces expressions? 3. Des relations complexes. a. La notion des gènes de prédisposition. On appelle gène de prédisposition, un gène dont la possession augmente la probabilité de développer un caractère donné. Certains gènes de prédisposition ont été identifiés dans le cas des cancers et des diabètes. La possession d un gène de prédisposition est un facteur de risque mais il s agit d une probabilité et non d une certitude. b. Le phénotype multifactoriel. La relation entre génotype et phénotype est complexe. La réalisation du phénotype dépend des gènes mais également de nombreux autres facteurs : interactions entre les différents gènes, influence du milieu extérieur, de l alimentation, du milieu de vie. On peut prendre l exemple du risque aux maladies cardiovasculaires : il dépend de nombreux facteurs génétiques mais également de l alimentation, de la pratique ou non d activités physiques, la consommation de tabac, d alcool La mise en place d un caractère met en jeu, le plus souvent, de nombreux facteurs. On parle de phénotype multifactoriel = phénotype qui dépend de plusieurs facteurs différents, génétiques et / ou environnementaux. Conclusion. La complexité des relations entre génotype et phénotype fait qu il est très difficile de prédire précisément un phénotype à partir de la connaissance du génotype. Cependant, on connaît de plus en plus de gènes et on comprend mieux leur rôle. A l heure actuelle, on se dirige vers une médecine prédictive, qui consiste à préciser une probabilité ou un risque de développer une maladie. 5

Existe-il un lien entre ces diverses échelles du phénotype? L étude de la drépanocytose, une maladie génétique, permet de rechercher ce lien.

Existe-il un lien entre ces diverses échelles du phénotype? L étude de la drépanocytose, une maladie génétique, permet de rechercher ce lien. 1 CHAPITRE II Des protéines actives dans la catalyse : les enzymes 2 L ensemble des caractères observables ou non d un individu constitue son phénotype. Ces caractères sont observables directement sur

Plus en détail

Chapitre 2 - Complexité des relations entre génotype et phénotype

Chapitre 2 - Complexité des relations entre génotype et phénotype Chapitre 2 - Complexité des relations entre génotype et phénotype Chaque chromosome est en double exemplaire Donc chaque gène (situé sur son locus) est en double exemplaires : et peut être sous différente

Plus en détail

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype.

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Les maladies génétiques comme la drépanocytose ou l'albinisme sont liées à des modifications du génotype des individus

Plus en détail

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Acide aminé (AA) Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Isabelle Quinkal INRIA Rhône-Alpes Septembre 2003 Petite molécule dont l enchaînement compose les protéines - on dit qu

Plus en détail

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNLGIQUE Série : STL Spécialité biotechnologies SESSIN 2014 CBSV : sous épreuve coefficient 4 Biotechnologies : sous épreuve coefficient 4 Durée totale de l épreuve: 4 heures Les sujets

Plus en détail

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES REVISIONS DE 1 S. Vous devez indiquer pour chaque proposition si celle-ci est vraie (V) ou fausse (F) en cochant la case correspondante ; une abstention ou une réponse trop peu lisible seront considérées

Plus en détail

CHAPITRE 4 - LA COMPLEXITÉ DES RELATIONS ENRE GÈNES, PHÉNOTYPES ET ENVIRONNEMENT

CHAPITRE 4 - LA COMPLEXITÉ DES RELATIONS ENRE GÈNES, PHÉNOTYPES ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 4 - LA COMPLEXITÉ DES RELATIONS ENRE GÈNES, PHÉNOTYPES ET ENVIRONNEMENT Introduction Tous les individus de la même espèce possèdent le même patrimoine génétique, cependant chaque individu est

Plus en détail

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde Tutoriel pour les enseignants de lycée Ce document sert à l enseignant pour préparer différentes séquences pédagogiques afin d aborder : les questions de la génétique, des maladies génétiques, et les métiers

Plus en détail

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES CHAITRE 3 LA SYNTHESE DES ROTEINES On sait qu un gène détient dans sa séquence nucléotidique, l information permettant la synthèse d un polypeptide. Ce dernier caractérisé par sa séquence d acides aminés

Plus en détail

Du génotype au phénotype, relation avec l environnement

Du génotype au phénotype, relation avec l environnement Du génotype au phénotype, relation avec l environnement Pré-requis (troisième et seconde) : Chaque individu présente les caractères de l'espèce avec des variations qui lui sont propres. C'est le résultat

Plus en détail

Chapitre 4. Génotype, phénotype et environnement

Chapitre 4. Génotype, phénotype et environnement Chapitre 4 Génotype, phénotype et environnement Comment s établit le phénotype macroscopique? Le phénotype ne se résume pas toujours à la simple expression du génome, les relations entre génotypes et phénotypes

Plus en détail

OPERON LACTOSE CHEZ LES PROCARYOTES IX. RÉGULATION DE L EXPRESSION GÉNÉTIQUE «OPERON LACTOSE CHEZ LES PROCARYOTES»

OPERON LACTOSE CHEZ LES PROCARYOTES IX. RÉGULATION DE L EXPRESSION GÉNÉTIQUE «OPERON LACTOSE CHEZ LES PROCARYOTES» 76 IX. RÉGULATION DE L EXPRESSION GÉNÉTIQUE «OPERON LACTOSE CHEZ LES PROCARYOTES» Avec l étude de l opéron lactose, François Jacob, Jacques Monod et André Lwoff ont été les premiers scientifiques à décrire

Plus en détail

Chapitre 3. La complexité des relations entre gènes, phénotypes et environnement.

Chapitre 3. La complexité des relations entre gènes, phénotypes et environnement. Chapitre 3. La complexité des relations entre gènes, phénotypes et environnement. Les gènes gouvernent la synthèse des protéines qui participent à la réalisation du phénotype mais d'autres éléments, comme

Plus en détail

DAEU- cours de Sciences de la Nature et de la Vie- Marie Claire Garnier

DAEU- cours de Sciences de la Nature et de la Vie- Marie Claire Garnier Partie 3 : génétique Chapitre 1 : la transmission d un caractère au cours de la reproduction sexuée Rappel : la reproduction sexuée comprend 2 phénomènes fondamentaux successifs : La méiose lors de la

Plus en détail

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines Les caractères d un individu dépendent de plusieurs facteurs : certains dépendent des caractères présents dans la famille

Plus en détail

Chapitre 14: La génétique

Chapitre 14: La génétique Chapitre 14: La génétique A) Les gènes et les protéines, ça te gêne? 1) a) Quel est l élément de base des vivants? Les cellules b) Qu a-t-elle en son centre? Un noyau c) Qu y retrouve-t-on sous forme de

Plus en détail

Chapitre 1 La révolution des sciences de la vie par la génétique

Chapitre 1 La révolution des sciences de la vie par la génétique Chapitre 1 La révolution des sciences de la vie par la génétique Variation génétique de la couleur des grains de maïs. Chaque grain représente un individu de constitution génétique distincte. La sélection

Plus en détail

RÉGULATION DE L EXPRESSION DES GÈNES

RÉGULATION DE L EXPRESSION DES GÈNES RÉGULATION DE L EXPRESSION DES GÈNES Comme nous l avons vu, le programme de transcription n est pas fixe. La cellule sait adapter ce programme aux conditions extérieures, au mieux de son économie. Chez

Plus en détail

DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE, RELATIONS AVEC L ENVIRONNEMENT

DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE, RELATIONS AVEC L ENVIRONNEMENT DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE, RELATIONS AVEC L ENVIRONNEMENT activités Notions construites Mots clés Demander de décrire morphologiquement voisin/ voisine, lui demander son groupe sanguin, ses performances

Plus en détail

Eléments primordiaux de biologie moléculaire

Eléments primordiaux de biologie moléculaire Eléments primordiaux de biologie moléculaire Pourquoi s intéresser au matériel génétique? Base de l information génétique Tissu Cellule Noyau Organisme entier Lieu où est localisé l ADN Mol d ADN qui est

Plus en détail

THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE

THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE CHAPITRE 3 L EXPRESSION DU PATRIMOINE GENETIQUE I. LA RELATION GENES-PROTEINES Les protéines interviennent dans le fonctionnement d

Plus en détail

La synthèse des protéines transcription code génétique traduction

La synthèse des protéines transcription code génétique traduction CEC André-Chavanne BIO 3 OS La synthèse des protéines transcription code génétique traduction I. La «Transcription» : de l ADN à l ARNm. L'adresse suivante permet d accéder à une ANIMATION sur la TRANSCRIPTION.

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

Nom : Groupe : Date : 1 LES RESPONSABLES DES CARACTÈRES CHEZ LES ÊTRES VIVANTS (p. 350-358)

Nom : Groupe : Date : 1 LES RESPONSABLES DES CARACTÈRES CHEZ LES ÊTRES VIVANTS (p. 350-358) CHAPITRE 811 STE Questions 1 à 17, A, B. Verdict 1 LES RESPONSABLES DES CARACTÈRES CHEZ LES ÊTRES VIVANTS (p. 350-358) 1. Observez les deux cellules ci-contre. a) Sous quelle forme apparaît l ADN dans

Plus en détail

Université du Québec à Montréal

Université du Québec à Montréal RECUEIL D EXERCICES DE BICHIMIE 6. Les acides nucléiques 6.2. Réplication, transcription et traduction P P P CH 2 H N H N N NH NH 2 Université du Québec à Montréal 6.2. Réplication, transcription et traduction

Plus en détail

Acides Nucléiques. ADN et ARN Unités de base : les nucléotides donc les nucléotides = monomères ADN et ARN = polynucléotides = polymères

Acides Nucléiques. ADN et ARN Unités de base : les nucléotides donc les nucléotides = monomères ADN et ARN = polynucléotides = polymères Acides Nucléiques ADN et ARN Unités de base : les nucléotides donc les nucléotides = monomères ADN et ARN = polynucléotides = polymères Structure d un nucléotide Tous composés d une base azotée, d un sucre

Plus en détail

Chap.1 : Phénotypes en relation avec l activité de protéines spécifiques.

Chap.1 : Phénotypes en relation avec l activité de protéines spécifiques. Chap.1 : Phénotypes en relation avec l activité de protéines spécifiques. Le phénotype est l ensemble des caractères observables d une cellule, d un organisme. Le génotype est l ensemble des gènes d une

Plus en détail

Chapitre 5. Réplication, Réparation et Recombinaison de l ADN

Chapitre 5. Réplication, Réparation et Recombinaison de l ADN Chapitre 5 Réplication, Réparation et Recombinaison de l ADN Réplication de l ADN 1. La complémentarité des bases permet la réplication de l ADN 2. La synthèse de l ADN commence aux origines de réplication

Plus en détail

Chapitre 2 - VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE ET MUTATION DE L ADN

Chapitre 2 - VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE ET MUTATION DE L ADN Chapitre 2 - VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE ET MUTATION DE L ADN Les organismes ne peuvent survivre que si leur ADN est soigneusement répliqué et protégé des altérations chimiques et physiques qui pourraient changer

Plus en détail

PRODUCTION RESSOURCES- SVT RESSOURCES MUTUALISABLES SUR LE SITE ACADEMIQUE S.V.T 2012

PRODUCTION RESSOURCES- SVT RESSOURCES MUTUALISABLES SUR LE SITE ACADEMIQUE S.V.T 2012 PRODUCTION RESSOURCES- SVT RESSOURCES MUTUALISABLES SUR LE SITE ACADEMIQUE S.V.T 2012 24/02/2012 F.ANTOINE M.BELFROY PREMIERE S Frédérique et Martine ACTIVITES PRATIQUES Activité préparant l ECE en Première

Plus en détail

Méthodes et techniques de la biologie du développement

Méthodes et techniques de la biologie du développement Méthodes et techniques de la biologie du développement 1. Etude de l expression des gènes : Détecter les transcrits et les protéines au cours de l ontogenèse l outil anticorps 1.1. La RT-PCR La réaction

Plus en détail

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes Injection d ADN étranger dans une cellule animale Comment amplifier un gène d intérêt? Amplification in vivo à l aide du clonage d ADN L ensemble formé

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT DATE SEQUENCE lundi 12 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Lundi 12 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

Ch5 : Variation génétique et médecine

Ch5 : Variation génétique et médecine T3 : Corps humain et santé T3/U1 : Variation génétique et santé Ch5 : Variation génétique et médecine I. Les maladies génétiques germinales A. Rappel et définitions Une maladie est dite génétique germinale

Plus en détail

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN

Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles. Séquençage de l ADN Principales techniques utilisées en génie génétique Ces différentes techniques peuvent également se combiner entre elles Séquençage de l ADN 1- Un brin complémentaire de l ADN à séquencer est fabriqué

Plus en détail

EXERCICES : DU GENE A LA PROTEINE : pages 64 65 66 EXERCICE 1 PAGE 64 : PHENOTYPES ASSOCIES A UN ENZYME : G6PD

EXERCICES : DU GENE A LA PROTEINE : pages 64 65 66 EXERCICE 1 PAGE 64 : PHENOTYPES ASSOCIES A UN ENZYME : G6PD EXERCICES : DU GENE A LA PROTEINE : pages 64 65 66 EXERCICE 1 PAGE 64 : PHENOTYPES ASSOCIES A UN ENZYME : G6PD Question 1 : définir le phénotype à plusieurs échelles Enzyme G6PD active : eau oxygénée transformée

Plus en détail

LA SYNTHÈSE DES PROTÉINES

LA SYNTHÈSE DES PROTÉINES LA SYNTHÈSE DES PROTÉINES La transcription Information : dans le noyau (sous forme d'adn) Synthèse des protéines : dans le cytoplasme (au niveau des ribosomes du reticulum endoplasmique) L'ADN ne sort

Plus en détail

Sommaire. Première partie Les concepts de base

Sommaire. Première partie Les concepts de base Sommaire Préface à la troisième édition... Préface à la deuxième édition... Avant-propos à la troisième édition... Avant-propos à la deuxième édition... Avant-propos à la première édition... XV XVII XIX

Plus en détail

Chapitre 6 L interaction des gènes

Chapitre 6 L interaction des gènes Chapitre 6 L interaction des gènes La variation dans la coloration de la coquille Saint-Jacques (Argopecten irradians) due à trois allèles d un même gène Des gènes aux phénotypes 1- La relation entre les

Plus en détail

Thème 1 : La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant. Chapitre 3 : La vie des cellules, leur milieu de vie et l'information génétique.

Thème 1 : La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant. Chapitre 3 : La vie des cellules, leur milieu de vie et l'information génétique. Thème 1 : La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant. Chapitre 3 : La vie des cellules, leur milieu de vie et l'information génétique. SOMMAIRE 1- Les caractéristiques fonctionnelles des

Plus en détail

SUGGESTIONS PÉDAGOGIQUES : CLASSE DE PREMIÈRE SÉRIES S, L ET ES

SUGGESTIONS PÉDAGOGIQUES : CLASSE DE PREMIÈRE SÉRIES S, L ET ES SUGGESTIONS PÉDAGOGIQUES : CLASSE DE PREMIÈRE SÉRIES S, L ET ES INTRODUCTION : LA BANQUE DE DONNÉES ET LES NOTIONS DU PROGRAMME Le programme de biologie de la classe de première est centré sur la façon

Plus en détail

LES CONSTITUANTS MOLÉCULAIRES DU VIVANT

LES CONSTITUANTS MOLÉCULAIRES DU VIVANT Préparation à l Agrégation Interne Paris VI 2009-2010 Séances des 19 et 23 septembre LES CONSTITUANTS MOLÉCULAIRES DU VIVANT Les mots clés : Lipide, glucide, protide, acide nucléique, monomère, polymère,

Plus en détail

Chapitre 2 : Organisation de la cellule

Chapitre 2 : Organisation de la cellule Partie 1 : notions de biologie cellulaire DAEU- Cours Sciences de la Nature & de la Vie- Marc Cantaloube Chapitre 2 : Organisation de la cellule La cellule est l unité de base des êtres vivants. Il existe

Plus en détail

L'ordre et la nature des acides aminés (ou séquence) d un polypeptide dépend de la séquence des nucléotides de l ADN du gène qui le code.

L'ordre et la nature des acides aminés (ou séquence) d un polypeptide dépend de la séquence des nucléotides de l ADN du gène qui le code. L'ordre et la nature des acides aminés (ou séquence) d un polypeptide dépend de la séquence des nucléotides de l ADN du gène qui le code. Une mutation, peut entraîner une modification de la séquence des

Plus en détail

ADN ADN. "Tests génétiques, mythes et réalités" ADN dans la cellule. Tests génétiques : mythes et réalités. Application médicom

ADN ADN. Tests génétiques, mythes et réalités ADN dans la cellule. Tests génétiques : mythes et réalités. Application médicom "Tests génétiques, mythes et réalités" Docteur Romano La Harpe Institut de médecine légale Unité de médecine forensique Tests génétiques : ADN mythes et réalités Application médicalem Application médicom

Plus en détail

les protéines et le fonctionnement des cellules

les protéines et le fonctionnement des cellules les protéines et le fonctionnement des cellules marcel.dellanoce@free.fr 1 / 9 marcel.dellanoce@free.fr les protéines et le fonctionnement des cellules 1 assurer la structure et l'organisation des tissus

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère ou Terminale Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Sous-thème : 3.2 Les systèmes vivants utilisent deux grandes voies de communication

Plus en détail

drépanocytose Informations et conseils

drépanocytose Informations et conseils drépanocytose Informations et conseils Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de soins. Il contient des informations sur la maladie, ses complications et leur prévention.

Plus en détail

Comment la Souris fait de la souris avec des graines?

Comment la Souris fait de la souris avec des graines? Comment la Souris fait de la souris avec des graines? d après «10 clés pour la Biologie» de J. Tavlitzki «[ ] La Souris, l Ecureuil, le Lapin mangent des graines. La Souris fait de la souris, l Ecureuil

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHLGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialités : - Biotechnologies - Sciences physiques et chimiques en laboratoire SESSI 2014 Sous-épreuve écrite de Chimie biochimie

Plus en détail

D après SVT 1 ère S, Nathan, 2001, modifié Remérand 2001.

D après SVT 1 ère S, Nathan, 2001, modifié Remérand 2001. Enseignement Obligatoire de 1 ère S - Dossier 2 : la régulation de la glycémie et les phénotypes diabétiques- 1 Ac. Poitiers 1 ère S Enseignement général Le diabète, une maladie en constante augmentation,

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT DATE SEQUENCE jeudi 8 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Jeudi 8 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

Localisation de quelques gènes sur les 22355 des chromosomes humains 1 (2281) 2 (1482) 3 (1168) 4 (866) 5 (970) 6 (1152)

Localisation de quelques gènes sur les 22355 des chromosomes humains 1 (2281) 2 (1482) 3 (1168) 4 (866) 5 (970) 6 (1152) Gène D Rh Localisation de quelques gènes sur les 22355 des chromosomes humains TSH (β) Anticorps chaîne légère HTT/IT15 Huntington TLR HLA classe I, II et III LCT lactase ASPM Myosine chaîne légère Rhodopsine

Plus en détail

Information Génétique et hérédité 1- Réplication, mitose, méiose

Information Génétique et hérédité 1- Réplication, mitose, méiose Information Génétique et hérédité 1- Réplication, mitose, méiose REPLICATION DE L ADN et CYCLE CELLULAIRE quantité d'adn 4C 2C G 1 S G 2 M G 1 5 12 15 16 duplication de l'adn mitose temps heures CYCLE

Plus en détail

Chapitre 2. Les mutations, source de variabilité génétique

Chapitre 2. Les mutations, source de variabilité génétique Chapitre 2 Les mutations, source de variabilité génétique Les allèles sont dus à des modifications delaséquencedesgènes:lesmutations. Quelle est l origine de ces mutations? I. Les mutations sont des modifications

Plus en détail

La nutrigénomique: l avenir en nutrition animale

La nutrigénomique: l avenir en nutrition animale La nutrigénomique: l avenir en nutrition animale Yves Tarte, dmv Vétérinaire chargé du développement vétérinaire Hill s Pet Nutrition Canada Inc A.T.S.A.Q. Février 2009 La nutrigénomique Science toute

Plus en détail

CHAPITRE 1: ROLE DES ENZYMES DANS L'APPORT DU GLUCOSE SANGUIN

CHAPITRE 1: ROLE DES ENZYMES DANS L'APPORT DU GLUCOSE SANGUIN CHAPITRE 1: ROLE DES ENZYMES DANS L'APPORT DU GLUCOSE SANGUIN Les enzymes sont une catégorie particulière de protéines qui interviennent dans la plupart des réaction chimique qui se déroulent à l'intérieur

Plus en détail

Les microarrays: technologie pour interroger le génome

Les microarrays: technologie pour interroger le génome Les microarrays: technologie pour interroger le génome Patrick DESCOMBES patrick.descombes@frontiers-in-genetics.org Plate forme génomique NCCR Frontiers in Genetics Université de Genève http://genomics.frontiers-in-genetics.org

Plus en détail

POLY-PREPAS. Nature et expression de l information génétique

POLY-PREPAS. Nature et expression de l information génétique POLY-PREPAS Nature et expression de l information génétique 1 1 Expression de l information génétique à l échelle cellulaire 2 1-EXPRESSION DE L'INFORMATION GENETIQUE 1.1- STRUCTURE DE L'INFORMATION GENETIQUE:

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

! recenser, extraire, saisir l informa3on u3le d un document !!! Que code un gène? Comment? Activité 1 :

! recenser, extraire, saisir l informa3on u3le d un document !!! Que code un gène? Comment? Activité 1 : Que code un gène? Comment? C2 recenser, extraire, saisir l informa3on u3le d un document C12 C26 C27 savoir exploiter un logiciel déduire interpréter Activité 1 : Le phénotype de la maladie héréditaire

Plus en détail

TRANSCRIPTION TRADUCTION

TRANSCRIPTION TRADUCTION 4 TRANSCRIPTION TRADUCTION Objectifs : définir transcription et traduction et donner leur localisation cellulaire sur un schéma, identifier les acteurs de la transcription (ARNpol, brin transcrit, ARNm)

Plus en détail

2: Les enzymes de restriction

2: Les enzymes de restriction 2: Les enzymes de restriction Les enzymes de restriction sont des protéines synthétisées par des bactéries pour se protéger des infections de virus (bactériophages). Ces enzymes coupent l ADN viral à des

Plus en détail

La digestion chimique

La digestion chimique SBI3U La digestion chimique Les aliments sont réduits mécaniquement en particules plus petites ils sont soumise à l action de substances chimiques et des enzymes les molécules complexes deviennent des

Plus en détail

Biosimilaires. Les médicaments à l arc-en-ciel. Opportunités thérapeutiques grâce à une nouvelle génération de médicaments

Biosimilaires. Les médicaments à l arc-en-ciel. Opportunités thérapeutiques grâce à une nouvelle génération de médicaments Une brochure à l intention du public intéressé Biosimilaires Opportunités thérapeutiques grâce à une nouvelle génération de médicaments Les médicaments à l arc-en-ciel 1 Table des matières De la fabrication

Plus en détail

Expression des gènes Comparatif entre procaryotes et eucaryotes

Expression des gènes Comparatif entre procaryotes et eucaryotes Comparaison procaryotes/ 2TSbc Expression des gènes Comparatif entre procaryotes et eucaryotes La majeure partie des connaissances de biologie moléculaire a d'abord débuté par l'étude des phénomènes chez

Plus en détail

Macromolécules et la Cellule

Macromolécules et la Cellule Macromolécules et la Cellule Macromolécules Campbell chapitre 5 Macromolécules Définition: Molécule géante formée par l assemblage de plusieurs petites molécules organiques Macromolécules Définition:

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Avant-propos 11. Remerciements 13. Chapitre 1 - Les molécules organiques 15

TABLE DES MATIÈRES. Avant-propos 11. Remerciements 13. Chapitre 1 - Les molécules organiques 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos 11 Remerciements 13 Chapitre 1 - Les molécules organiques 15 I. Les glucides 15 1. Les oses ou monosaccarides 15 2. Les diholosides ou disaccharides 15 3. Les polyholosides

Plus en détail

Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007

Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007 Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007 Qu est ce que la biologie cellulaire? La biologie cellulaire étudie les cellules et leurs organites, les processus vitaux qui s'y déroulent ainsi que les mécanismes

Plus en détail

1- Les oses naturels : a) comportent toujours une fonction carbonyle. b) sont tous dextrogyres. 1pt

1- Les oses naturels : a) comportent toujours une fonction carbonyle. b) sont tous dextrogyres. 1pt Université AbouBekr Belkaid Tlemcen Année 2013/2014 Faculté SV-STU Département de Biologie 2 ème année LMD Module de Biochimie Générale (Corrigé Type) 1- Les oses naturels : a) comportent toujours une

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 CBSV : sous épreuve coefficient 4 Biotechnologies : sous épreuve coefficient 4 Durée totale de l épreuve: 4 heures Les sujets

Plus en détail

Séquence 2. L expression du patrimoine génétique. Sommaire

Séquence 2. L expression du patrimoine génétique. Sommaire Séquence 2 L expression du patrimoine génétique Sommaire 1. La synthèse des protéines 2. Phénotypes, génotypes et environnement Synthèse de la séquence 2 Exercices de la séquence 2 Glossaire des séquences

Plus en détail

LA TRANSCRIPTION. Introduction. I. Modalité générale de la transcription. II. Transcription chez les Procaryotes

LA TRANSCRIPTION. Introduction. I. Modalité générale de la transcription. II. Transcription chez les Procaryotes LA TRANSCRIPTION Introduction I. Modalité générale de la transcription II. Transcription chez les Procaryotes 1. L'ARN polymérase 2. Etapes de la transcription a. Initiation b. Elongation c. Terminaison

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Coloration.

TD de Biochimie 4 : Coloration. TD de Biochimie 4 : Coloration. Synthèse de l expérience 2 Les questions posées durant l expérience 2 Exposé sur les méthodes de coloration des molécules : Générique Spécifique Autres Questions Pourquoi

Plus en détail

Génie génétique. Définition : Outils nécessaires : Techniques utilisées : Application du génie génétique : - Production de protéines

Génie génétique. Définition : Outils nécessaires : Techniques utilisées : Application du génie génétique : - Production de protéines Génie génétique Définition : Ensemble de méthodes d investigation et d expérimentation sur les gènes. Outils nécessaires : ADN recombinant, enzyme de restriction, vecteur, banque ADNc, sonde nucléique...

Plus en détail

I) CLASSIFICATION DES GLUCIDES.

I) CLASSIFICATION DES GLUCIDES. LES G LUCIDES. Introduction : Source de glucides? Plusieurs aliments d origine différente contiennent des glucides : Sucre, fruits, lait, pain, pâte, riz, légumes secs Rôle? Leur rôle est d apporter de

Plus en détail

Amgen A propos de la biotechnologie

Amgen A propos de la biotechnologie Amgen A propos de la biotechnologie A propos de la biotechnologie La biotechnologie a permis de découvrir et de développer une nouvelle génération de médicaments à usage humain. Grâce aux progrès réalisés

Plus en détail

LA THERMOREGULATION. IFSI 1ère année promotion 2008 2011

LA THERMOREGULATION. IFSI 1ère année promotion 2008 2011 IFSI 1ère année promotion 2008 2011 NP Plan du cours LA THERMOREGULATION Définition de l homéothermie Définition de la thermorégulation Les modes de transmission de la chaleur Régulation de la température

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé Dès que le sujet

Plus en détail

A- Exploiter des animations pour repérer une mutation et étudier son mécanisme de réparation.

A- Exploiter des animations pour repérer une mutation et étudier son mécanisme de réparation. THEME 1A : Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique Chapitre 2 : Variabilité Génétique et Mutation de l ADN TP-3-: Réparation de l ADN, mutations et polyallélisme Les mutations de l ADN

Plus en détail

Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau

Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau A projeter : œil dans le règne animal L œil est un organe sensoriel spécialisé dans la perception visuelle. C est un organe des sens essentiel dans la mise

Plus en détail

3. Biotechnologie de l ADN

3. Biotechnologie de l ADN 3. Biotechnologie de l ADN 3.1. Technologie de l ADN recombinant 3.1.1. Isolation d ADN et d ARN 3.1.2. Fragmentation de l ADN (les Endonucléases) 3.1.3. Analyse d ADN sur d agarose et d acrylamide 3.1.4.

Plus en détail

BIOLOGIE MOLECULAIRE ET EXERCICES

BIOLOGIE MOLECULAIRE ET EXERCICES SCEANCE 4 BIOLOGIE MOLECULAIRE ET EXERCICES LA REPLICATION Nous avons vu lors de la séance précédente de biomol les caractéristiques de l ADN et des différents ARN. Nous allons aujourd hui voir la réplication.

Plus en détail

GENETIQUE. la division cellule. durant la division cellule. Ai Aristote Mendel. Platon. Information génétique. Chromosome

GENETIQUE. la division cellule. durant la division cellule. Ai Aristote Mendel. Platon. Information génétique. Chromosome Molécules ADN Division cellulaire Synthèse des protéines. En Lien: Campbell, Reece,2déd./Biologie./chap.13 1 En Lien: Campbell, Reece,2déd./Biologie./chap.13 2 1 Chromosome Phénotype: l'apparence : structures

Plus en détail

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06 Correction -«Vraies» questions de cours -«fausses» questions de cours: questions pour voir si pouviez imaginer une réponse crédible qui n était

Plus en détail

Conception assistée par ordinateur de molécules thérapeutiques

Conception assistée par ordinateur de molécules thérapeutiques Conception assistée par ordinateur de molécules thérapeutiques D. Gilis Bioinformatique génomique et structurale Faculté des sciences appliquées Université Libre de Bruxelles Objectif: illustrer en quoi

Plus en détail

L ETAT COLLOIDAL E BIOLOGIE

L ETAT COLLOIDAL E BIOLOGIE L ETAT COLLOIDAL E BIOLOGIE Ou le grand bêtisier AVERTISSEME T: Devant la recrudescence de contre vérités de natures ignares ou purement trompeuses, destinées à alimenter un Marketing pauvre concernant

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant ayant une drépanocytose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de drépanocytose. Aujourd hui, votre enfant va bien,

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 Durée : 3 h 30 Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

La régulation de la glycémie

La régulation de la glycémie La régulation de la glycémie INTRODUCTION GENERALE La glycémie est le taux de glucose plasmatique. Chez un sujet normal, la glycémie oscille autour d une valeur moyenne comprise entre 0.8 g.l -1 et 1.2

Plus en détail

BIO241 année 2007-2008

BIO241 année 2007-2008 BIO241 année 2007-2008 Examen Terminal de 2 nde session du 17 juin 2008 Documents et calculatrice non autorisés Notation sur 100 points ATTENTION!!!! Rédiger les 3 parties sur des feuilles séparées 5 pages

Plus en détail

SBI3U Épreuve Génétique Nom:

SBI3U Épreuve Génétique Nom: SBI3U Épreuve Génétique Nom: PARTIE A (15) (Connaissances et compréhension) Inscrire la bonne réponse sur la carte SCANTRON 1. Une femme porteuse du gène d hémophilie et un homme hémophile sont croisés.

Plus en détail

A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes,

A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes, Ecurie du 1/02/12 1: AE A : Vrai : La biotechnologie est l'ensemble des techniques qui utilisent des microorganismes, des cellules animales, végétales ou leurs constituants à des fins industrielles (agro

Plus en détail

Mutation, Evolution et Sélection. Par Miroslav Radman. Texte de la 427 e Conférence de l Université de Tous les Savoirs donnée le 6 juillet 2002

Mutation, Evolution et Sélection. Par Miroslav Radman. Texte de la 427 e Conférence de l Université de Tous les Savoirs donnée le 6 juillet 2002 Mutation, Evolution et Sélection. Par Miroslav Radman Texte de la 427 e Conférence de l Université de Tous les Savoirs donnée le 6 juillet 2002 De nouvelles perspectives d application pour les sciences

Plus en détail

Examen de Mi-d'année. Exercice I: L albinisme et ses causes.

Examen de Mi-d'année. Exercice I: L albinisme et ses causes. Class: 3 ème. Secondaire (S.V.) Matière: Biologie Exercice I: L albinisme et ses causes. Examen de Mi-d'année Points: 20 pts. Durée: 180 min. (4.5 pts.) L albinisme résulte d un manque général de la pigmentation

Plus en détail

BASES DE GENETIQUE. Y.LAMBREY- genetique-ifsi-2006 1

BASES DE GENETIQUE. Y.LAMBREY- genetique-ifsi-2006 1 BASES DE GENETIQUE Y.LAMBREY- genetique-ifsi-2006 1 ADN ET PROTEINES Y.LAMBREY- genetique-ifsi-2006 2 2 éléments fondamentaux pour la vie, les protéines et l ADN - PROTEINES, présentes partout, exercent

Plus en détail

REGULATION DE L EXPRESSION DES GENES.

REGULATION DE L EXPRESSION DES GENES. REGULATION DE L EXPRESSION DES GENES. Modification épigénétiques : viennent s ajouter à la séquence nucléotidique. La séquence nucléotidique est transmise intacte de la cellule mère à la cellule fille.

Plus en détail

TP de Biochimie Groupe 4 Forestier Michèle 25.05.2010 Fournier Coralie Freyre Christophe Manipulation d ADN

TP de Biochimie Groupe 4 Forestier Michèle 25.05.2010 Fournier Coralie Freyre Christophe Manipulation d ADN MANIPULATION D ADN Clonage du gène «venus» dans des plasmides et expression de celui-ci chez les bactéries E.Coli. Assistants: U. Loizides M. Umebayashi C. Gehin - 1 - 1. Résumé Lors de notre expérience,

Plus en détail

Thème 1-A Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique RAPPELS

Thème 1-A Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique RAPPELS Thème 1-A Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique Classe : Première S Durée conseillée : 6 semaines Nombre de TP : En rouge : Bilans à faire noter aux élèves En bleu : Activités pratiques

Plus en détail