GRH et Management interculturel. Th. 3 Équipes interculturelles: une opportunité, un défi

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GRH et Management interculturel. Th. 3 Équipes interculturelles: une opportunité, un défi"

Transcription

1 GRH et Management interculturel Th. 3 Équipes interculturelles: une opportunité, un défi

2 Evolution de l environnement et formes d organisation du travail Environnement caractérisé par une croissance de l instabilité, la complexité et l incertitude Pour les entreprises: leur rapidité et leur flexibilité à s adapter deviennent des facteurs de succès D où: apparition et consolidation de nouvelles formes d organisation du travail Spécialement, par la formation d équipes de travail: contexte de ressourcement, d échanges, de créativité et de synergies 2

3 Evolution de l environnement et formes d organisation du travail Dans un premier temps: équipes de travail pluridisciplinaires Plus tard : développement d équipes de travail multiculturelles Conséquences pour la GRH : La capacité de gestion des équipes de travail multiculturelles et de la diversité sera probablement une compétence clé pour les managers dans leur rôle d encadrement. 3

4 Equipes multiculturelles Définition d une équipe (Waxin et al, 2008) Ensemble de personnes ayant des compétences spécifiques complémentaires en interaction régulière pendant un certain temps et dans le cadre d une dépendance mutuelle fondée sur la poursuite d un ou plusieurs objectifs communs dont chacun se sent mutuellement responsables 4

5 Equipes multiculturelles Variété des équipes - Selon le type de tâches : caractère répétitif ou unique; interdépendance entre les tâches - Selon les objectifs de l équipe : degré de clarté des objectifs; facilement mesurables? spécifiques ou généraux? - Selon la taille et composition : fonction(s), niveaux hiérarchiques, nationalité, âges, etc. des membres de l équipe - Selon les modalités de fonctionnement : degré d autonomie, pouvoir de décision, etc. 5

6 2. Equipes multiculturelles une arme à double tranchant «La diversité culturelle est un phénomène porteur de richesses dont l exploration pourrait apporter d incalculables bénéfices à la fois en termes d élargissement des visions et de rentabilité des activités et des stratégies» (Lewis, 1996, p. 2). Mais, la diversité culturelle peut avoir un impact négatif sur l efficacité des équipes de travail : des conflits peuvent menacer la mise en œuvre des synergies espérées ou même la continuité des projets 6

7 2. Equipes multiculturelles une arme à double tranchant Au sein des équipes interculturelles, peuvent se confronter: - des cultures nationales (régionales ou socio-ethniques); - des cultures professionnelles : ingénieurs, managers, juristes; - des cultures d entreprise. Défis : - Compréhension mutuelle - Différence de référentiels - Interprétation «correcte» des comportements de l autre - etc. 7

8 3. Le fonctionnement des équipes multiculturelles Le modèle de référence «Entrées Processus Sorties» 1- Les entrées (inputs): Contexte ou l environnement : (au sens large) environnement externe de l équipe constitué par différents éléments pouvant modifier les performances d une équipe de travail. Principales variables de contexte: structure organisationnelle et principales caractéristiques de l entreprise ; caractéristiques de l environnement économique ; culture de coopération et de communication avec d autres équipes au sein de la même entreprise; etc. Type de tâches: nature routinière, complexité Caractéristiques structurelles de l équipe: degré de diversité des membres de l équipe à l aune de certains critères (démographiques, professionnels, ). 8

9 3. Le fonctionnement des équipes multiculturelles Le modèle de référence «Entrées Processus Sorties» 2- Les processus (process) : Les processus de groupe peuvent être répartis en deux catégories (Powell et al., 2004 ; Hackman, 1987): Processus de réalisation des tâches : aspect opérationnel de l équipe de travail relatif aux procédures et méthodes utilisées pour réaliser les tâches. Processus interpersonnels : différentes relations qui s instaurent entre les membres de l équipe conforment la vie affective de l équipe 9

10 3. Le fonctionnement des équipes multiculturelles Le modèle de référence «Entrées Processus Sorties» 3- Les sorties (outputs): Se réfèrent aux résultats issus des processus de l équipe: Résultats relatifs à la tâche: qualité de la tâche effectuée, efficience, respect des délais, innovation.. Résultats relatifs à l équipe : satisfaction de l équipe, confiance interpersonnelle, envie de poursuivre de nouveaux projets dans le futur. 10

11 Les cinq phases de développement de l équipe multiculturelle (selon Tuckmann (1977) et Stumpf (2005)) Constitution: se connaitre, échanger des informations, objectifs de travail Souvent bien vécue; curiosité et politesse Tumulte: gérer les tensions, désaccords, formation de clans,. Mais aussi, surprises, enthousiasme, etc. Perception des différences des attentes et des conceptions des objectifs, styles de travail ou leadership; divergences et malentendus, Mais aussi: Différentes approches créent nouvelles solutions et idées originales 11

12 Les cinq phases de développement de l équipe multiculturelle Cohésion: si divergences gérées, distribution de tâches, coordination, nouveau savoir-faire, sentiment d appartenance, feedback, etc. Phase fondamentale pour revenir à une cohésion d équipe et maintenir la motivation; requiert modérateur ou leader avec des compétences multiculturelles; acceptation des règles de fonctionnement et clarification des rôles Performance: maturité sur le plan relationnel et opérationnel; coopération, flexibilité, richesse d idées, etc. Les compétences complémentaires créent une valeur ajoutée pour atteindre l objectif Dissolution: fin du travail car le but est atteint ou car l équipe ne peut continuer sa collaboration, Intéressante sur le plan émotionnel 12

13 Eléments clés de la gestion des équipes multiculturelles La fixation des objectifs: clairs et compréhensibles; adhésion de l équipe; orientation et motivation Q?: quel degré de participation dans leur définition? Selon compétences (Allemagne) ou statut (France)? Degré de concrétion? La structuration des tâches et la détermination des règles de fonctionnement Q?: avant de commencer à travailler ou de façon émergente? règles = privation de liberté d action? L affectation des rôles selon les particularités des membres: attentes mutuelles, rôles fonctionnels et rôles personnels Q?: Les cultures valorisent différemment les titres, l âge, la position hiérarchique 13

14 Eléments clés de la gestion des équipes multiculturelles Les attentes, les stéréotypes et l établissement de la confiance: influence sur le comportement Q?: base de la confiance: relation personnelle (France) ou compétence technique (Canada)? La communication interculturelle: niveaux verbal et non verbal (ton de la voix, gestes, mimiques); divergences de conceptions («plan», «leader»); maîtrise de la langue étrangère et prise de pouvoir Le leadership: légitimité et capacité de mobiliser et d influencer des collaborateurs; diversité des représentations et des attentes La prise de décision: traditionnellement associée à la notion de rationalité Q?: comment le problème est perçu? Quelle information jugée nécessaire? Comment sont élaborées et défendues les hypothèses? Poids de l intuition? Durée du processus? Qui endosse la responsabilité? Nécessité de consensus? 14

15 Recommandations pour la création de synergies culturelles Attention! L application de «best practices» doit prendre en compte les éléments systémiques et contextuels Choisir les coéquipiers non seulement en fonction de leurs compétences professionnelles mais aussi en fonction de leurs compétences interculturelles et linguistiques Déterminer une mission claire et poursuivre un objectif supérieur et fédérateur Reconnaître et valoriser les différences sans jugement de valeur Etablir et partager des intérêts, des règles et un langage communs Renforcer la cohésion par la culture d entreprise ou la culture de métier Partager de façon équitable le pouvoir et les compétences Accompagner les stades de développement de l équipe 15

les conflits que cela représente, mais aussi pour ce type de jeux dans lequel le leader doit laisser de côté l envie de pouvoir.

les conflits que cela représente, mais aussi pour ce type de jeux dans lequel le leader doit laisser de côté l envie de pouvoir. LA PROBLEMATIQUE En ce qui concerne le rôle du leader d une équipe et leurs rapports de travail qui se déroulent dans une entreprise, on peut envisager s ils pouvaient apparaître des différents problèmes

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI L ADMINISTRATION COMMUNALE DE HERVE ENGAGE : UN RESPONSABLE POUR LE SERVICE DU PERSONNEL (H/F) - APE

OFFRE D EMPLOI L ADMINISTRATION COMMUNALE DE HERVE ENGAGE : UN RESPONSABLE POUR LE SERVICE DU PERSONNEL (H/F) - APE OFFRE D EMPLOI L ADMINISTRATION COMMUNALE DE HERVE ENGAGE : UN RESPONSABLE POUR LE SERVICE DU PERSONNEL (H/F) - APE Informations générales Nombre de postes demandés 1 Catégorie de métier Secteur d activité

Plus en détail

Intégration. Débriefer la session, lui donner du sens et traduire ce qui doit l'être. Solution

Intégration. Débriefer la session, lui donner du sens et traduire ce qui doit l'être. Solution COACHING INDIVIDUEL Coaching Systémique Chaque «problématique» est constituée d un système d éléments reliés entre eux. C est pourquoi, il est indispensable de l appréhender avec une vue large en intégrant

Plus en détail

Les 11 compétences clés du coach selon ICF

Les 11 compétences clés du coach selon ICF www.coachfederation.fr Les 11 compétences clés du coach selon ICF Selon le processus d'accréditation d'international Coach Federation. A. Établir les fondations : 1. Respecter les directives éthiques et

Plus en détail

BORDEAUX Conseil 41 Rue Morton 33200 BORDEAUX E-mail : contact@bordeauxconseil.com

BORDEAUX Conseil 41 Rue Morton 33200 BORDEAUX E-mail : contact@bordeauxconseil.com La communication interne de l entreprise Sommaire 1/ Introduction Sources 2/ L impératif de cohérence 3/ Les circuits de communication interne 4/ Les objectifs de la communication interne 5/ Les processus

Plus en détail

Faire confiance à son intuition

Faire confiance à son intuition oui! Faire confiance à son intuition durée : 2 jours Explorer la perception des autres à son égard et la sienne à l égard des autres Faire un retour en exprimant son ressenti et en se basant sur du concret

Plus en détail

UE 7 Management Le programme

UE 7 Management Le programme UE 7 Management Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction au management

Plus en détail

CALENDRIER PREVISIONNEL

CALENDRIER PREVISIONNEL Formation des Cadres et futurs Cadres de la filière automobile en région Nord Pas de Calais et Picardie CALENDRIER PREVISIONNEL 1/2 journée TITRE DE NIVEAU II RNCP «Responsable en Management d Unité et/ou

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

ARENA : Simuler et valider l usine du futur

ARENA : Simuler et valider l usine du futur : Simuler et valider l usine du futur Arena, logiciel de Rockwell Automation est un outil clé dans la simulation des flux de production : valider l adéquation produits/process de vos ateliers, optimiser

Plus en détail

Diagnostic organisationnel Rapport sommaire. Société de transport de l Outaouais

Diagnostic organisationnel Rapport sommaire. Société de transport de l Outaouais Diagnostic organisationnel Rapport sommaire Société de transport de l Outaouais 28 mai 2015 Sujets traités Éléments contextuels Objectifs Activités réalisées Diagnostic Priorités Plan d action 1 Contexte

Plus en détail

Pourquoi l'analyse d'affaires est stratégique et comment y arriver?

Pourquoi l'analyse d'affaires est stratégique et comment y arriver? Pourquoi l'analyse d'affaires est stratégique et comment y arriver? IIBA Section Québec Mercredi 26 février 2014 (17:00 Université Laval) Par Alain Fiset ing., MBA, CBAP Coach en analyse d affaires et

Plus en détail

CYCLE DE FORMATION. Management pour dirigeants d entreprise

CYCLE DE FORMATION. Management pour dirigeants d entreprise CYCLE DE FORMATION Management pour dirigeants d entreprise Gouvernorat de Monastir Ce cycle de formation managériale s adresse aux dirigeants d entreprise. Il a été conçu en fonction des attentes et des

Plus en détail

«LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV»

«LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV» «LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV» Textes élaborés par la Commission Formation en coordination avec la Commission Bénévolat Mars 1999 à 2002 LA FORMATION : principes généraux - Septembre 2000 Présentation

Plus en détail

Feuille1. Vous découvrirez la puissance de la PNL en termes de développement personnel et de communication interpersonnelle.

Feuille1. Vous découvrirez la puissance de la PNL en termes de développement personnel et de communication interpersonnelle. BASE PNL 3 jours, soit 21 heures, en salle. Vous découvrirez la puissance de la PNL en termes de développement personnel et de communication interpersonnelle. "C est dans la qualité de nos échanges que

Plus en détail

FORMATION MANAGEMENT CYCLE CERTIFIANT

FORMATION MANAGEMENT CYCLE CERTIFIANT FORMATION MANAGEMENT CYCLE CERTIFIANT Table des matières PROGRAMME DU PARCOURS DE CERTIFICATION... 5 MODULE 1 : LES FONDAMENTAUX DU MANAGEMENT... 6 MODULE 2 : COMMUNICATION PROFESSIONNELLE... 8 MODULE

Plus en détail

Développement professionnel. Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle

Développement professionnel. Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle Développement professionnel Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle Situation initiale (1) «Ancienne organisation» de la formation professionnelle supérieure en marketing, vente, communication

Plus en détail

Innovation Process Présentation de la recherche

Innovation Process Présentation de la recherche Innovation Process Présentation de la recherche Présentation du projet Innovation Process Qui fait partie du projet? : Une équipe pluridisciplinaire (sociologie, gestion, psychologie) de l Ulg, active

Plus en détail

ATELIER: LES AVANTAGES DU TRAVAIL EN ÉQUIPE DÉROULEMENT

ATELIER: LES AVANTAGES DU TRAVAIL EN ÉQUIPE DÉROULEMENT ATELIER: LES AVANTAGES DU TRAVAIL EN ÉQUIPE 1.0 Mot de bienvenue (5 minutes); 2.0 Les objectifs de la session (5 minutes): Présentation PPT (Acétates 1, 2). 3.0 Ce qui fait équipe (10 minutes) : Activité

Plus en détail

Gestionnaire responsable (Titre) Date de mise en œuvre prévue. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action

Gestionnaire responsable (Titre) Date de mise en œuvre prévue. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action RÉPONSE DE LA DIRECTION ET DE PLAN D ACTION TITRE DU PROJET : Évaluation du services du droit fiscal CENTRE DE RESPONSABILITÉ : services du droit fiscal () Conclusions Recommandations Réponse de la direction

Plus en détail

L encadrement des soins de pieds en milieu hospitalier : exemple d un leadership infirmier

L encadrement des soins de pieds en milieu hospitalier : exemple d un leadership infirmier L encadrement des soins de pieds en milieu hospitalier : exemple d un leadership infirmier Maryse Grégoire, inf., B.Sc., M.A., conseillère cadre clinicienne, Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke

Plus en détail

Démarches et méthodes de communication interne au sein de l entreprise

Démarches et méthodes de communication interne au sein de l entreprise Démarches et méthodes de communication interne au sein de l entreprise Aujourd hui, la notion de communication est devenue nécessaire, caractérisée par publicité. Il faut COM-MU-NI-QUER. Les attentes de

Plus en détail

«PRIX WALLON DE LA QUALITÉ»

«PRIX WALLON DE LA QUALITÉ» 2011 «PRIX WALLON DE LA QUALITÉ» 2011 Règlement ARTICLE 1 PRÉSENTATION Toujours plus soucieux de «faire de la Wallonie une terre de Qualité totale» le Ministre-Président apporte son soutien au «Prix Wallon

Plus en détail

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Les missions de la CAPEB (régionale et départementale) Le positionnement de la fonction emploi-rh Le référentiel

Plus en détail

ANNEXE 1 EXEMPLE RAPPORT ANNUEL 2010 1

ANNEXE 1 EXEMPLE RAPPORT ANNUEL 2010 1 ANNEXE 1 EXEMPLE RAPPORT ANNUEL 2010 1 1. INTRODUCTION 1.1. Le cycle de politique Le cycle de politique du service de médecine nucléaire s encadre dans celui de l hôpital, où chaque service à l automne

Plus en détail

People First : notre priorité!

People First : notre priorité! People First : notre priorité! Notre mission est d apporter du sourire dans toutes les familles par le plaisir et le meilleur du lait. Un sourire venant du cœur des collaborateurs Bel qui se réalisent

Plus en détail

LE MANAGEMENT PUBLIC UNE NOUVELLE DISCIPLINE. Support de cours de M. Omar Hemissi

LE MANAGEMENT PUBLIC UNE NOUVELLE DISCIPLINE. Support de cours de M. Omar Hemissi LE MANAGEMENT PUBLIC UNE NOUVELLE DISCIPLINE Support de cours de M. Omar Hemissi LE MANAGEMENT PUBLIC : UNE NOUVELLE DISCIPLINE LE CONTEXTE : Le management public est avant tout un objet d'études : la

Plus en détail

Catalogue formation. Ce ne sont pas les compétences qui comptent mais ce que vous en faites

Catalogue formation. Ce ne sont pas les compétences qui comptent mais ce que vous en faites Catalogue formation Ce ne sont pas les compétences qui comptent mais ce que vous en faites www.innovationmanageriale.com - francis.boyer@innovationmanageriale.com - 06.84.01.01.98 Sommaire MANAGEMENT Sommaire

Plus en détail

Mary Gohin - Coach Psychologue - Lyon LE COACHING D ÉQUIPE. Performance, Communication

Mary Gohin - Coach Psychologue - Lyon LE COACHING D ÉQUIPE. Performance, Communication 1 LE COACHING D ÉQUIPE Performance, Communication 2 Coaching d équipe : Sommaire Définition et Description Objectifs Méthode, Contenu et Outils Déroulement et Suivi Engagement Résultats Tarifs Définition

Plus en détail

I ) Quel genre de formateur ou d accompagnant êtes-vous?

I ) Quel genre de formateur ou d accompagnant êtes-vous? MODULES DE PERFECTIONNEMENT DE FORMATEURS Chaque thématique est indépendante l une de l autre Ce programme a pour objectifs : d élargir son champ de conscience dans le domaine de la formation des adultes

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001 MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE DE CERTIFICATION ISO 9001 PLAN Analyser la situation initiale par rapport à l ISO 9001. Définir l objet de l organisme (finalité, clients internes et externes, attentes?) :

Plus en détail

INFORMATIQUE - ANALYSE ET CONCEPTION D APPLICATIONS

INFORMATIQUE - ANALYSE ET CONCEPTION D APPLICATIONS MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

Formation Savoir Etre

Formation Savoir Etre Athéna Conseil Luxembourg - http://athenaconseillux.com Édition, Numéro 1 Formation Savoir Etre NOTRE AMBITION Contribuer à l efficience et à l efficacité de votre organisation en accompagnant vos efforts

Plus en détail

CABINET DE CONSEIL INDEPENDANT POUR LES PROFESSIONS JURIDIQUES

CABINET DE CONSEIL INDEPENDANT POUR LES PROFESSIONS JURIDIQUES CABINET DE CONSEIL INDEPENDANT POUR LES PROFESSIONS JURIDIQUES Depuis plusieurs années, les Professions Juridiques connaissent de profondes mutations. Stratégie, marketing et management font désormais

Plus en détail

Charte éthique de la Fegems

Charte éthique de la Fegems Charte éthique de la Fegems Charte éthique de la Fegems respect des principes et reconnaissance des valeurs communes Les membres de la Fegems affirment que la vieillesse est une étape de l'existence pendant

Plus en détail

Guide d'entretien Wave Styles Professionnels Jack Taylor

Guide d'entretien Wave Styles Professionnels Jack Taylor Guide d'entretien Wave Styles Professionnels Jack Taylor Styles Professionnels Généré le : 30-nov.-2011 Page 2 2009 Saville Consulting Group Ltd. Tous droits réservés. Sommaire Introduction au Guide d'entretien...

Plus en détail

ASP fondatrice documents administratifs - Parrainage LE PARRAINAGE

ASP fondatrice documents administratifs - Parrainage LE PARRAINAGE LE PARRAINAGE DEFINITION Le parrainage d'une durée de 10 à 12 semaines, est un temps de «compagnonnage» du nouveau bénévole dans ses premiers accompagnements. C est un temps d apprentissage de la pratique

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES Diplôme d Etat d éducateur spécialisé Guide à l'intention des membres de jurys de validation des acquis de l'expérience 1 / 26 Notice explicative Vous allez prochainement

Plus en détail

Le management de programmes

Le management de programmes www.apmginternational.com Le management de programmes Réussir une transformation majeure pour réaliser des bénéfices d importance stratégique Jean-Baptiste AVRILLIER Ministère de l économie et des finances

Plus en détail

ORIENTATIONS RÉGIONALES POUR LA SUPERVISION CLINIQUE

ORIENTATIONS RÉGIONALES POUR LA SUPERVISION CLINIQUE ORIENTATIONS RÉGIONALES POUR LA SUPERVISION CLINIQUE SERVICES INTÉGRÉS EN PÉRINATALITÉ ET POUR LA PETITE ENFANCE À L INTENTION DES FAMILLES VIVANT EN CONTEXTE DE VULNÉRABILITÉ (SIPPE) par Luce Bordeleau

Plus en détail

Clés de management pour les infirmiers en chef en MR/MRS

Clés de management pour les infirmiers en chef en MR/MRS Formation financée par la Région wallonne La Ministre de la Santé, de l'action sociale et de l'égalité des Chances Clés de management pour les infirmiers en chef en MR/MRS Opérateur de formation: Union

Plus en détail

Activités informatiques

Activités informatiques Développement d un Système d Informations Statistiques sur les Entreprises (SISE) en Tunisie Documentation technique finale Activités informatiques Contrat de Jumelage n TU/07/AA/OT/02 Sommaire 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

relatif à l unité d enseignement «Pédagogie Initiale Commune de formateur» (PICF).

relatif à l unité d enseignement «Pédagogie Initiale Commune de formateur» (PICF). REFERENTIEL INTERNE DE FORMATION ET DE CERTIFICATION RELATIF A L UNITE DE PEDAGOGIE INITIALE COMMUNE DE FORMATEUR PREAMBULE Les dispositions du présent référentiel sont prises en application de l arrêté

Plus en détail

Le travail, entre prescription et réalisation

Le travail, entre prescription et réalisation Journées professionnelles de formation de l Association Nationale des Directeurs de Mission Locale «Direction des Missions Locales : Nouveaux enjeux, nouveaux métiers» 25 et 26 Juin 2015, Rennes Le travail,

Plus en détail

PARTENARIAT EDITORIAL*

PARTENARIAT EDITORIAL* 7 e APPEL D OFFRES 2017 2019 PARTENARIAT EDITORIAL* * Le partenariat éditorial est ouvert à des éditeurs juridiques et techniques pouvant satisfaire le besoin d information des cabinets sur la matière

Plus en détail

Madame, Monsieur, Stage de type 1 : stage de découverte et d initiation

Madame, Monsieur, Stage de type 1 : stage de découverte et d initiation 5648 14/03/2016 Mise à jour de certaines dispositions reprises dans la circulaire 5038 du 22/10/2014 concernant l organisation des visites et stages dans l enseignement secondaire ordinaire et spécialisé

Plus en détail

Page 1. Juin 2015. RADDHO, Mermoz x Pyrotechnie, Villa N 11 Email: raddho@orange.sn, Tél : 33 865 00 30

Page 1. Juin 2015. RADDHO, Mermoz x Pyrotechnie, Villa N 11 Email: raddho@orange.sn, Tél : 33 865 00 30 Organisation Non Gouvernementale ayant Statut spécial à l ECOSOC aux Nations Unies, membre observateur à la Commission Africaine des Droits de l Homme et des Peuples (CADHP) de l Union Africaine Juin 2015

Plus en détail

Conduire avec méthodes vos projets pastoraux

Conduire avec méthodes vos projets pastoraux Conduire avec méthodes vos projets pastoraux La journée en pratique 08h45 09h00 Accueil Laudes Pause 12h00 12h30 13h30 Messe Déjeuner Reprise Pause 17h30 Clôture Objectifs de la journée Connaître les fondamentaux

Plus en détail

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com ADAPTATION DE LA FORMATION EN COMMUNICATION AUX NOUVEAUX METIERS S. EL MENDILI Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com INTRODUCTION Un des

Plus en détail

ANNEXE 1 CONTENU DE LA FORMATION ET MOYENS PEDAGOGIQUES

ANNEXE 1 CONTENU DE LA FORMATION ET MOYENS PEDAGOGIQUES ANNEXE 1 CONTENU DE LA FORMATION ET MOYENS PEDAGOGIQUES THEME 1 : LE MARCHE ET L OFFRE (56 heures) 1. Le marché du jeu et du jouet Objectif : Connaître le marché du jeu et du jouet, découvrir les tendances

Plus en détail

Comment construire le projet de service? Quelques éléments de référence

Comment construire le projet de service? Quelques éléments de référence Comment construire le projet de service? Quelques éléments de référence C. Vandoorne, G. Absil, SCPS APES-ULg Demi-journée à destination des professionnels de PSE Bruxelles 15 mai 2013 Plan de l exposé

Plus en détail

Doctorat HEC. Formation à la pédagogie d adultes. Gilles AMADO, Michel FIOL, Michèle GABAY

Doctorat HEC. Formation à la pédagogie d adultes. Gilles AMADO, Michel FIOL, Michèle GABAY Doctorat HEC Formation à la pédagogie d adultes Gilles AMADO, Michel FIOL, Michèle GABAY Septembre 2006 2 1. Présentation générale 1.1. Principes de base d une formation des doctorants à la pédagogie d

Plus en détail

Knowledge CONSULT. La Localisation d Expertise Introduction. Knowledge CONSULT AVRIL 2003. Conseil en Système d Information

Knowledge CONSULT. La Localisation d Expertise Introduction. Knowledge CONSULT AVRIL 2003. Conseil en Système d Information Knowledge Conseil en Système d Information La Localisation d Expertise Introduction AVRIL 2003 1 La localisation d expertise Le défi à relever Imaginons qu un collaborateur souhaite comprendre le concept

Plus en détail

Démarche de développement des. transformation Lean

Démarche de développement des. transformation Lean Démarche de développement des compétences des cadres pour une transformation Lean Stéphanie Thibert, Richard Cloutier et Pierre Collerette Direction des ressources humaines Le 23 mai 2014 Contexte initial

Plus en détail

Manager la qualité. pour la première. fois DIAGNOSTIC, PLAN D ACTION, CERTIFICATION. Jean Margerand. Florence Gillet-Goinard

Manager la qualité. pour la première. fois DIAGNOSTIC, PLAN D ACTION, CERTIFICATION. Jean Margerand. Florence Gillet-Goinard ean Margerand Florence Gillet-Goinard Manager la qualité pour la première fois DIAGNOSTIC, PLAN D ACTION, CERTIFICATION Manager la qualité pour la première fois Si vous êtes appelé à manager la qualité

Plus en détail

LES FORMATIONS CONTINUéES

LES FORMATIONS CONTINUéES 1.1. Encadrement et conduite d équipe Les personnes qui, par évolution de carrière ou promotion, sont amenées (ou vont l être dans un futur proche) à diriger ou encadrer d autres personnes. Les participants

Plus en détail

Connaissance du cadre d intervention

Connaissance du cadre d intervention MECS du Breuil Priieuré du Breuiill 55200 COMMERCY Grille d auto-évaluation pour Educateur Spécialisé en formation dans le cadre d un stage à responsabilité à la MECS du Breuil Le cadre législatif et réglementaire

Plus en détail

Les Communautés de pratique et d apprentissage pour les PME et les groupes de codéveloppement

Les Communautés de pratique et d apprentissage pour les PME et les groupes de codéveloppement Les Communautés de pratique et d apprentissage pour les PME et les groupes de codéveloppement Jean-François DUMAIS et Benoît LEDUC Conférence rence-compétences Chaire de gestion des compétences, ÉSG, UQÀM

Plus en détail

Question de gestion 12 : Travailler ensemble suffit-il à coopérer? (Chapitre 16)

Question de gestion 12 : Travailler ensemble suffit-il à coopérer? (Chapitre 16) Notions : Les modes d action coopératifs : - Groupes de projet - Réunions - Techniques de créativité - Technologies coopératives Question de gestion 12 : Travailler ensemble suffit-il à coopérer? (Chapitre

Plus en détail

FORMATION 2014 Piloter ses équipes avec de nouveaux outils de management BGH. Didier RICHET. www.drr-consulting.com. Tout simplement efficace

FORMATION 2014 Piloter ses équipes avec de nouveaux outils de management BGH. Didier RICHET. www.drr-consulting.com. Tout simplement efficace Tout simplement efficace www.drr-consulting.com FORMATION 2014 Piloter ses équipes avec de nouveaux outils de management BGH Didier RICHET Domaine de la Salette The Orchard, Grand Bay, Mauritius Tel (+230)

Plus en détail

EXTERNALISATION Introduction à la norme ISO 37500:2014

EXTERNALISATION Introduction à la norme ISO 37500:2014 INSTITUT ALGÉRIEN DE NORMALISATION EXTERNALISATION Introduction à la norme ISO 37500:2014 Yamina HAMA Alger- 16 avril 2015 ISO 37500: Lignes directrices relatives à l externalisation 2 Fruit de 4 années

Plus en détail

Transformer votre vision stratégique en réalités opérationnelles. PREZ_Diavasis_Dirigeants_vnew_090507-Kf5-TMS.ppt

Transformer votre vision stratégique en réalités opérationnelles. PREZ_Diavasis_Dirigeants_vnew_090507-Kf5-TMS.ppt Transformer votre vision stratégique en réalités opérationnelles PREZ_Diavasis_Dirigeants_vnew_090507-Kf5-TMS.ppt Diavasis, du grec ancien, désigne «le passeur» celui qui ouvre un nouveau chemin et élargit

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Programmes. Réussir son action commerciale. Coach Nantes. «Ils ne savaient pas que c était impossible, alors ils l ont fait.

Programmes. Réussir son action commerciale. Coach Nantes. «Ils ne savaient pas que c était impossible, alors ils l ont fait. Programmes 2016 Réussir son «Ils ne savaient pas que c était impossible, alors ils l ont fait.» Mark Twain Réussir son Principes Pédagogiques & Objectifs de la Formation : Le principe de base utilisé est

Plus en détail

La Gestion des Conflits

La Gestion des Conflits La Gestion des Conflits 1 La notion de conflits 2 La notion de conflits Le conflit est une divergence entre des acteurs en relation. Cette divergence porte sur des objectifs, des valeurs, des intérêts

Plus en détail

2. INDUSTRIE 2.10. INFORMATIQUE 2.10.2. ASSISTANT/ASSISTANTE DE MAINTENANCE P.C. RESEAUX

2. INDUSTRIE 2.10. INFORMATIQUE 2.10.2. ASSISTANT/ASSISTANTE DE MAINTENANCE P.C. RESEAUX CCPQ Rue A. Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02 690 85 28 Fax : 02 690 85 78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 2. INDUSTRIE 2.10. INFORMATIQUE 2.10.2. ASSISTANT/ASSISTANTE DE MAINTENANCE P.C.

Plus en détail

MANAGEMENT DES EQUIPES PAR LE SPORT: «DE LA PRATIQUE A LA THEORIE»

MANAGEMENT DES EQUIPES PAR LE SPORT: «DE LA PRATIQUE A LA THEORIE» MANAGEMENT DES EQUIPES PAR LE SPORT: «DE LA PRATIQUE A LA THEORIE» Donner l envie à son équipage, communiquer avec ses salariés Un exemple concret dans une séance s d enseignement autour du foot salle

Plus en détail

FORMATION COACHING DE PERFORMANCE LES CLÉS DE LA RÉUSSITE

FORMATION COACHING DE PERFORMANCE LES CLÉS DE LA RÉUSSITE FORMATION COACHING DE PERFORMANCE LES CLÉS DE LA RÉUSSITE «La plus grande découverte de ma génération est que l être humain en changeant son mental et son attitude intérieure peut changer tous les domaines

Plus en détail

Le pouvoir d agir. La participation des habitants ; de quoi parle-t-on? Comment s y prendre?

Le pouvoir d agir. La participation des habitants ; de quoi parle-t-on? Comment s y prendre? Offre de formation 2013 Le pouvoir d agir Appui à la vie associative Projets sociaux des collectivités locales Projet associatif Actions citoyennes Bénévolat Développement social local La participation

Plus en détail

La posture managériale

La posture managériale d ALAIN RENAULT COMMUNICATION La posture managériale d ALAIN RENAULT COMMUNICATION Entre les nouveaux modèles et concepts de management, il est parfois bien difficile de s y retrouver pour les managers

Plus en détail

Axe 3 : Développer une économie durable et créative

Axe 3 : Développer une économie durable et créative Axe 3 : Développer une économie durable et créative Intitulé de la fiche Responsable technique de la fiche : Etat d avancement de la fiche : 32.0 Mise en œuvre du plan d actions MECABOURG Frédérique Laroche

Plus en détail

Auprès des professionnels :

Auprès des professionnels : CHARTE PARTENARIALE Historique : En 2004, un diagnostic de territoire réalisé sur la Communauté de Communes d Erdre et Gesvres avait mis en évidence la présence de nombreux services à destination des personnes

Plus en détail

Marque déposée de Visa International Service Association, Visa Canada est un usager licencié. Marque déposée de Visa Canada.

Marque déposée de Visa International Service Association, Visa Canada est un usager licencié. Marque déposée de Visa Canada. Pour obtenir plus de renseignements sur les pratiques exemplaires Visa en matière de processus de l acquisition au paiement ou un exemplaire de l étude intégrale sur les pratiques exemplaires, y compris

Plus en détail

NOTIONS DE SCIENCES DE GESTION.

NOTIONS DE SCIENCES DE GESTION. NOTIONS DE SCIENCES DE GESTION. THEME 1 DE L INDIVIDU A L ACTEUR CHAPITRE 1: De l individu à l acteur. CHAPITRE 2: L individu, acteur intégré dans un groupe et dans une organisation. CHAPITRE 3: L organisation,

Plus en détail

ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT

ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT ECOLE BELGE DU BURUNDI APPEL A CANDIDATURE POUR LE POSTE DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT L Ecole belge de Bujumbura (EBB) est une école (Asbl) privée située au centre de Bujumbura. Elle dispense un enseignement

Plus en détail

Expérimenter des outils simples d évaluation

Expérimenter des outils simples d évaluation Expérimenter des outils simples d évaluation Radix 26 septembre 2007 Eric Zellweger et Yann Boggio 1 Plan de la présentation L évaluation c est Dessiner une évaluation Quelques outils 5 min 10 min 15 min

Plus en détail

Comprendre, mesurer et développer la capacité à changer des organisations complexes

Comprendre, mesurer et développer la capacité à changer des organisations complexes Comprendre, mesurer et développer la capacité à changer des organisations complexes Alain RONDEAU, Ph.D. Directeur Centre d études en des organisations HEC Montréal Présentation faite dans le cadre des

Plus en détail

Environnement & Technique Juillet / Août 2010 n 298 Philippe Arnaud, Associé KPMG Anne Garans, Senior Manager, KPMG

Environnement & Technique Juillet / Août 2010 n 298 Philippe Arnaud, Associé KPMG Anne Garans, Senior Manager, KPMG Environnement & Technique Juillet / Août 2010 n 298 Philippe Arnaud, Associé KPMG Anne Garans, Senior Manager, KPMG Avec l aimable autorisation de la revue Environnement & Technique : www.pro-environnement.com

Plus en détail

FEMIX SPORTS EXCELLENCE ENSEMBLE

FEMIX SPORTS EXCELLENCE ENSEMBLE Coachs professionnelles certifiées FEMIX SPORTS EXCELLENCE ENSEMBLE 1 Un engagement, des objectifs, une démarche «Evolution des ligues, Pourquoi et comment s adapter?» Notre situation actuelle, Nos nouveaux

Plus en détail

FONCTION CONTRACTUELLE (m/f) Chef de Service Ressources Humaines

FONCTION CONTRACTUELLE (m/f) Chef de Service Ressources Humaines FONCTION CONTRACTUELLE (m/f) Chef de Service Ressources Humaines Contexte de la fonction L'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire est un organisme d'utilité publique créé en 2001 par la loi du 15 avril

Plus en détail

Pourquoi réfléchir sur le tutorat? Pourquoi réfléchir sur le tuteur? 16 février 2012. Pourquoi réfléchir sur le tutoré?

Pourquoi réfléchir sur le tutorat? Pourquoi réfléchir sur le tuteur? 16 février 2012. Pourquoi réfléchir sur le tutoré? Pourquoi réfléchir sur le tutorat? Pourquoi réfléchir sur le tuteur? 16 février 2012 Pourquoi réfléchir sur le tutoré? Pourquoi réfléchir sur notre rôle? 1 Place et rôle du tuteur dans les dispositifs

Plus en détail

Anticiper les besoins futurs pour durer

Anticiper les besoins futurs pour durer LEAD YOUR FUTURE Anticiper les besoins futurs pour durer Les incertitudes internationales et nationales rendent les perspectives de plus en plus difficiles pour les entreprises. La faible croissance de

Plus en détail

Les activités seront calibrées en tenant compte des ressources à mobiliser et de l impact escompté.

Les activités seront calibrées en tenant compte des ressources à mobiliser et de l impact escompté. TERMES DE REFERENCE Recrutement d un(e) consultant national(e) pour la l assistance de la Cour des Comptes dans la finalisation et la mise en œuvre de sa stratégie de 1- Informations générales: Type de

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE SPECIALISATION : CONSEILLER EN ENVIRONNEMENT

DOSSIER PEDAGOGIQUE SPECIALISATION : CONSEILLER EN ENVIRONNEMENT MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION SPECIALISATION :

Plus en détail

Certificat en administration

Certificat en administration 4 1 2 2 Certificat en administration PROGRAMME POUR LES PREMIÈRES NATIONS Un certificat est un ensemble de 10 cours de 45 heures chacun. En plus des heures en classe, les étudiants doivent prévoir des

Plus en détail

SMC-S6. Normes ISO 9001 Passage de la version 2000 à la version 2008. Pr. M. Mekkaoui. Pr. M. Mekkaoui

SMC-S6. Normes ISO 9001 Passage de la version 2000 à la version 2008. Pr. M. Mekkaoui. Pr. M. Mekkaoui SMC-S6 Normes ISO 9001 Passage de la version 2000 à la version 2008 Pr. M. Mekkaoui Pr. M. Mekkaoui La famille ISO 9000 La famille des normes relatives au Système de Management de la Qualité (SMQ) comprend

Plus en détail

Enquête auprès de salariés et de Responsables des Ressources Humaines. Témoignage d une équipe de professionnels de l accompagnement.

Enquête auprès de salariés et de Responsables des Ressources Humaines. Témoignage d une équipe de professionnels de l accompagnement. Regards croisés sur la gestion des parcours professionnels dans les entreprises Enquête auprès de salariés et de Responsables des Ressources Humaines. Témoignage d une équipe de professionnels de l accompagnement.

Plus en détail

REFLEXION EXPLORATOIRE SUR UN REFERENTIEL DE FORMATION DES ACTEURS DU CAR POUR LA REGION DE DIOURBEL

REFLEXION EXPLORATOIRE SUR UN REFERENTIEL DE FORMATION DES ACTEURS DU CAR POUR LA REGION DE DIOURBEL 1 II e CONFERENCE INTERNATIONALE DU RESEAU «FORMATION AGRICOLE ET RURALE» (FAR) «Rôle des acteurs dans l orientation et le fonctionnement des dispositifs de formation rurale pour le développement» TUNIS

Plus en détail

DANIEL WEBER CONSEIL, FORMATION, COACHING: LE SAVOIR-ÊTRE EN PLUS. www.synthesia.info. 103 B, Rue Mélanie F- 67000 STRASBOURG

DANIEL WEBER CONSEIL, FORMATION, COACHING: LE SAVOIR-ÊTRE EN PLUS. www.synthesia.info. 103 B, Rue Mélanie F- 67000 STRASBOURG CONSEIL, FORMATION, COACHING: LE SAVOIR-ÊTRE EN PLUS. Conseil, formateur et coach, c est la chance que j ai eu de pouvoir accumuler des expériences et outils méthodologiques d un début de carrière riche

Plus en détail

Théâtre Management &COmmunication

Théâtre Management &COmmunication Théâtre Management &COmmunication Le théâtre au service de l entreprise conception scenarisation mise en scène interprétation TM& co Conseil, Accompagnement et Formation en entreprise par le théâtre Contact

Plus en détail

CAISSE D'EPARGNE D'ALSACE

CAISSE D'EPARGNE D'ALSACE CAISSE D'EPARGNE D'ALSACE DEFINITION D'EMPLOI : Responsable Service Production Comptable Code emploi : Filière d'activité: Métier: Rôle: Risques et Finances Responsable d'unité Manager Opérationnel Rattachement

Plus en détail

PRÉSENTATION. Un «grand collège» qui continue de se développer!

PRÉSENTATION. Un «grand collège» qui continue de se développer! PRÉSENTATION Un «grand collège» qui continue de se développer! Voilà le titre qui chapeautait la présentation du plan stratégique 2010 2015 que le conseil d administration avait adopté en juin 2010. Deux

Plus en détail

Maîtriser les techniques du consultant

Maîtriser les techniques du consultant Maîtriser les techniques du consultant > Développer son réseau relationnel > Respect mutuel et management > PNL et conseil > Parcours coach professionnel > Les fondamentaux de la gestion de projet 16 >

Plus en détail

FELLOW PROFESSIONNEL D ASSURANCE AGRÉÉ

FELLOW PROFESSIONNEL D ASSURANCE AGRÉÉ FELLOW PROFESSIONNEL D ASSURANCE AGRÉÉ «Le cours sur le leadership du programme de FPAA m a été extrêmement utile et j ai pu mettre immédiatement en pratique mes nouvelles connaissances au travail. J ai

Plus en détail

Résumé. Evaluation interne de la modalité Accords de Partenariat opérationnel: Rapport final 9

Résumé. Evaluation interne de la modalité Accords de Partenariat opérationnel: Rapport final 9 Résumé Lux-Development (LuxDev) est le bras opératif de l aide bilatérale de Luxembourg. En 2009, LuxDev a déboursé et géré plus de 70 millions dans les dix pays partenaires du Luxembourg pour l aide bilatéral.

Plus en détail

Séminaire National sur le Thème : «Développement des Compétences : un défi pour l entreprise algérienne à l heure de la globalisation des échanges»

Séminaire National sur le Thème : «Développement des Compétences : un défi pour l entreprise algérienne à l heure de la globalisation des échanges» Séminaire National sur le Thème : «Développement des Compétences : un défi pour l entreprise algérienne à l heure de la globalisation des échanges» Gestion des compétences La démarche de Sonelgaz MOHAND

Plus en détail

SYLLABUS DES COURS. M2 DEFI - Semestre 3

SYLLABUS DES COURS. M2 DEFI - Semestre 3 1 SYLLABUS DES COURS M2 DEFI - Semestre 3 S3 - UE1. Diagnostic économique d entreprise : outils et méthodes (phase 1) Objectif : Connaissance des méthodes et outils du diagnostic économique d entreprise

Plus en détail

Parcours Dyn@mique RH. Réunion thématique du 23 novembre 2010. Le recrutement

Parcours Dyn@mique RH. Réunion thématique du 23 novembre 2010. Le recrutement Parcours Dyn@mique RH Réunion thématique du 23 novembre 2010 Le recrutement Sommaire Les enjeux Les étapes Définition du projet Définition du besoin Présélection des candidats Entretien Intégration et

Plus en détail

Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)»

Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)» SG CDAS / mars 2015 Extrait des «Directives de qualité de la CDAS Est+ pour les institutions pour adultes handicapés (personnes invalides au sens de la LIPPI)» du 12 septembre 2011 Traduction en français

Plus en détail

Position du think tank Sport et Citoyenneté relative au développement de la pratique sportive pour les personnes en situation de handicaps

Position du think tank Sport et Citoyenneté relative au développement de la pratique sportive pour les personnes en situation de handicaps Position du think tank Sport et Citoyenneté relative au développement de la pratique sportive pour les personnes en situation de handicaps 1 Octobre 2012 Position adoptée à l issue des échanges et travaux

Plus en détail