RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre"

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre Année concernée par le rapport : Médecin coordonnateur : ATTENTION : PRECISER «0» ou «ND» car tout champ vide est analysé comme une donnée manquante Thème prioritaires à renseigner avant 18 février : Surlignés en jaune dans le rapport 1. Présentation de l établissement Commune d implantation de l établissement : Statut : public 1 privé non lucratif 2 privé lucratif 3 Nombre de lits autorisés : Nombre de lits installés : Dont nombre de lits d accueil temporaire : Nombre de places d accueil de jour : Nombre de lits en unité Alzheimer sécurisée : Nombre de places installées PASA : Nombre de lits UHR : 1.1. Faits marquants Ce qui s est passé d important dans l année écoulée : 1.2. Particularités architecturales Établissement Avez-vous? non oui en cours Secteur d hébergement temporaire (individualisé et géographiquement localisé) Secteur d hébergement temporaire spécifique Alzheimer Secteur Accueil de jour Secteur Unité Alzheimer sécurisé Espace intérieur de déambulation aménagé Espace extérieur de déambulation aménagé fermé Espace extérieur non fermé accessible et aménagé Espace Snoezelen Commentaires : 1

2 Locaux de soins Avez-vous? Absent Existant et adapté Existant avec Existant et non adapté Bureau médical Le bureau médical est-il partagé oui 1 non 0 Infirmerie ou salle de soins Salle de kinésithérapie Espace sécurisé réservé aux médicaments Salle de réunion dans l établissement Commentaires sur Intérêts / Limites / Ce qu il reste à faire : 1.3. Ressources humaines rémunérées au 31 décembre de l année du rapport (ou disponibles dans GALAAD) Personnels salariés jour + nuit EQTP pourvus Nombre Médecin coordonnateur Ensemble des Infirmiers (y compris infirmier coordonnateur) Infirmier coordonnateur (si aucun mettre 0 à nombre) Aide soignant / aide médicopsychologique diplômés Combien parmi eux sont Assistants en gérontologie? Auxiliaire faisant fonction d AS ou AMP Agent de Service Hospitalier ETP budgétés (convention) Nombre de professionnels présents par nuit : - infirmiers sur place - infirmiers en astreinte - aides-soignants diplômés - veilleurs ASH Autres personnels salariés EQTP pourvus ETP budgétés (convention) Professionnels libéraux intervenant? Psychologue Oui Non Kinésithérapeute Oui Non Ergothérapeute Oui Non Diététicienne Oui Non Dentiste Oui Non Orthophoniste Oui Non Psychomotricien Oui Non Animateur Oui Non Éducateur sportif spécialisé PA Oui Non Pédicure Oui Non Pharmacien Oui Non 2

3 Le médecin coordonnateur a-t-il une activité de médecin traitant au sein de l établissement? oui 1 non 0 Nombre de médecins généralistes intervenant dans l EHPAD : Nombre de médecins généralistes ayant signé le contrat type avec l EHPAD : Nombre de kinésithérapeutes libéraux intervenant dans l EHPAD : Nombre de kinésithérapeutes libéraux ayant signé le contrat type avec l EHPAD : Autres professionnels ayant contractualisé oui 1 non 0 Si oui, préciser : Disposez-vous d une pharmacie à usage intérieur? oui 1 non 0 Existe-t-il une liste limitative de médicaments? oui 1 non 0 Si oui, est-elle utilisée? oui 1 non 0 Les piluliers sont-ils principalement préparés (cocher une seule case) : Dans l EHPAD par les infirmièr(e)s Dans l EHPAD par un pharmacien d officine ou son personnel En dehors de l EHPAD dans une PUI En dehors de l EHPAD dans une officine de ville Autre Préciser : Commentaires sur Apports / Limites / Besoins : 2. Mouvements annuels des résidents Nouvelles entrées Sexe Nombre total d entrées en HEBERGEMENT PERMANENT Femmes Hommes Origine Origine géographique Domicile Établissements de santé (court séjour, SSR, USLD) Autre EHPAD Même département - Dont même commune - Dont même canton (et commune différente) -Dont autre canton Autre département Age moyen d entrée ans Sorties (hors décès) Domicile Autre établissement 3

4 Décès Hospitalisations Lieu Nombre total de décès EHPAD Domicile Établissements de santé (court séjour, SSR, USLD) Nombre de décès pour une durée de séjour de moins de 6 mois Nombre de résidents hospitalisés (hors HAD) Nombre de résidents ayant bénéficié d une HAD Nombre total d hospitalisations dans l année (cf fiche structure galaad) Dont nombre d hospitalisations via un service d urgence Dont nombre d hospitalisations de nuit Dont nombre de réhospitalisations dans les 72h suivant une sortie d hospitalisation Prise en charge en collaboration avec des services ou équipes mobiles spécialisés de la région (interventions sur site ou consultations) Nombre de résidents ayant bénéficié de la mobilisation du réseau de soins palliatifs ou de l équipe mobile de soins palliatifs Nombre de résidents ayant bénéficié de la mobilisation des services psychiatriques ou équipes de psychiatrie Nombre de résidents ayant bénéficié de la mobilisation d une équipe mobile gériatrique Nombre de résidents différents admis dans l année en hébergement temporaire Nombre de résidents différents admis en PASA Nombre de résidents différents admis en UHR Nombre total de résidents non-admis au cours de l année écoulée : Dont résidents non admis en raison : - du manque de place - d une pathologie psychiatrique - de troubles du comportement - de soins médicotechniques trop importants - d une charge maximale en soins atteinte dans l établissement - autres raisons Commentaires sur : - le profil des entrants de l année : - le profil des personnes qui ont fait une demande d admission et n ont pu être admis : - la mobilisation des équipes spécialisées : - les admissions en PASA et UHR : 4

5 3. Population hébergée (renseignée à partir de GALAAD) au 31 décembre de l année du rapport Nombre de résidents présents au 1 er janvier de l année du rapport au 31 décembre de l année du rapport Hommes Femmes Age moyen de la population en EHPAD ans Nombre des moins de 60 ans Nombre des ans Nombre des ans Nombre des ans Nombre des ans Nombre des 100 ans et plus Nombre de GIR1 Nombre de GIR2 Nombre de GIR3 Nombre de GIR4 Nombre de GIR5 Nombre de GIR6 Dernier GMP validé Autonomie corporelle et mentale Attention ici que des pourcentages demandés - Cohérence % A* % B* % C* - Orientation - Toilette - Habillage - Alimentation - Élimination - Transfert - Déplacement intérieur - Déplacement extérieur - Alerte * A : fait seul totalement, habituellement, correctement et spontanément * B : fait partiellement ou non habituellement ou non correctement ou non spontanément * C : ne fait pas Nombre de résidents ayant un projet de vie individualisé : Nombre de résidents pour lesquels le projet de vie a été réalisé pour la première fois ou réactualisé, au cours de l année écoulée : Commentaires sur l évolution par rapport à l année précédente et sur les tendances évolutives : 5

6 4. Besoins de soins (renseignés à partir de PATHOS) Dernier Pathos Moyen Pondéré validé Année : Dernier Pathos Moyen Pondéré réalisé Année : Nombre et % de personnes ayant besoin de soins médico techniques importants (SMTI) (renseigner à partir du dernier PMP validé) Nombre : % : Besoin global de soins (BGS) calculé avec PMP validé Commentaires 5. Activité médicale La fiche de liaison d urgence est-elle opérationnelle? oui 1 non 0 Résidents présents au moment de la saisie du rapport Résidents accueillis tout au long de l année (file active) SI RECUEIL REALISE Nombre de résidents ayant bénéficié - d une évaluation cognitive au cours de l année - d un réexamen concerté concernant la prescription médicamenteuse (en lien avec le nombre de psychotropes, la clearance de la créatinine) Nombre de résidents ayant présenté, au cours de l année - Une dénutrition Simple* - Une dénutrition Sévère* 6

7 6. Informatisation Existe-t-il un dossier de gestion des soins informatisé? oui non Si oui, quel logiciel utilisez-vous : 1) Brazil 2) Medicor 3) Titan 4) Netsoins* Netsoins est l évolution de Brazil 5) PSI 6) Easysoins 7) Autre : Quelles fonctionnalités du logiciel utilisez-vous : Dossier médical oui non Plan de soins oui non Fiche de traitement oui non Transmissions oui non Êtes-vous satisfait de ce logiciel? oui non Si non, pour quelle(s) raison(s) : Quel est le nombre de postes informatiques à disposition du personnel soignant : Sont-ils facilement accessibles au personnel soignant salarié de l établissement? oui non Sont-ils facilement accessibles au personnel soignant non-salarié de l établissement? oui Sont-ils installés en réseau? oui non Nombre de médecins généralistes saisissant les prescriptions médicales sur informatique : non Êtes-vous équipé en télémédecine? oui non Si oui, l utilisez-vous? oui non Commentaires: 7. Réunions Organisez-vous ou participez-vous à des réunions formalisées avec compte-rendu ou transmissions écrites : Systématiquement Souvent Parfois Jamais - de pré admission pour projets de vie individuels avec équipe de soins de direction de conseil de vie sociale - avec les praticiens libéraux - réunion annuelle, organisée par le médecin coordonnateur prévue par les textes

8 Commission de Coordination Gériatrique Nombre de réunions dans l année de la commission de coordination gériatrique : Nb de médecins traitants différents ayant participé à au moins une réunion de la commission de coordination gériatrique au cours de l'année 2012 : L un des thèmes suivants a-t-il été traité au cours d une des réunions de la commission de coordination gériatrique : Médicaments Chute Démence Nutrition Commentaires sur Intérêts / Limites des réunions / Ce qui pourrait se faire : 8. Formations Avez-vous une fiche de poste? oui non Est-elle en adéquation avec vos missions actuelles? oui non Quelle est la qualification du médecin coordonnateur : - Capacité gériatrie - Diplôme universitaire de médecin coordonnateur - Autre qualification précisez : Formations suivies par le médecin coordonnateur au cours de l année : - En lien avec la FMC - Capacité gériatrie - DU de médecin coordonnateur - DU soins palliatifs - DU Alzheimer - autre formation suivie précisez : Des séances* de formation/d information/ d évaluation des pratiques sont-elles réalisées par le médecin coordonnateur ou l infirmière coordonnatrice? oui non * séances organisées d une durée minimale d une heure et faisant l objet d un compte-rendu Merci de détailler les thèmes de formations : Thèmes de la formation Une évaluation de l impact des formations a-t-elle été réalisée (ou est-elle prévue)? 1 oui, réalisée, 2 oui, prévue 0 non Chutes oui, réalisée, oui, prévue non Contentions oui, réalisée, oui, prévue non Détérioration intellectuelle : dépistage, suivi oui, réalisée, oui, prévue non Troubles de l humeur et du comportement oui, réalisée, oui, prévue non 8

9 Thèmes de la formation Une évaluation de l impact des formations a-t-elle été réalisée (ou est-elle prévue)? 1 oui, réalisée, 2 oui, prévue 0 non Douleur oui, réalisée, oui, prévue non Escarres oui, réalisée, oui, prévue non Gestion des urgences oui, réalisée, oui, prévue non Fin de vie oui, réalisée, oui, prévue non Incontinence oui, réalisée, oui, prévue non Maltraitance oui, réalisée, oui, prévue non Prévention de la dénutrition oui, réalisée, oui, prévue non Prévention de la déshydratation oui, réalisée, oui, prévue non Maintien de l autonomie oui, réalisée, oui, prévue non Maladie d Alzheimer et démences apparentées oui, réalisée, oui, prévue non Autres formations oui, réalisée, oui, prévue non Avez-vous identifié des besoins de formation non-couverts concernant le personnel? oui non Projets de formations pour l année à venir : oui non Difficultés pour organiser des formations : oui non Etes-vous adhérent d une association de médecins coordonnateurs? oui non Commentaires : 9. Synthèse Points forts : Points faibles : Objectifs pour l année à venir : Rapport soumis à l avis de la Commission de coordination gériatrique : oui 1 non 0 Signatures Médecin coordonnateur Directeur 9

Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE

Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE ANNEE : Code d'identification RAMEHPAD de votre établissement 5 Présentation de l'établissement Médecin coordonnateur Richard FASQUELLE Nombre de lits autorisés

Plus en détail

EHPAD SAINT-PHILIPPE. Existant et adapté. oui. Existant et adapté. Absent. Existant et adapté

EHPAD SAINT-PHILIPPE. Existant et adapté. oui. Existant et adapté. Absent. Existant et adapté EHPAD SAINT-PHILIPPE Finess juridique : 95 Finess géographique : 97849 RUE PRINCIPALE 94 ERCE Tél :56668344 Statut : privé lucratif Tarification partielle Habilité Aide sociale : Lits autorisés : 65 Lits

Plus en détail

EHPAD VILLEGIALE SAINT JACQUES CHIC - CASTRES/MAZAMET

EHPAD VILLEGIALE SAINT JACQUES CHIC - CASTRES/MAZAMET EHPAD VILLEGIALE SAINT JACQUES CHIC - CASTRES/MAZAMET Finess juridique : 8138 PLACE CARNOT (CHIC - 2 BD MARECHAL FOCH BP 417) 811 CASTRES Finess géographique : 8199788 Tél :56371632 Statut : Tarification

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD situation au 31 décembre 2016

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD situation au 31 décembre 2016 IMPORTANT : Lorsque des données chiffrées sont à renseigner, merci de préciser «0» pour une valeur nulle ou «ND» lorsque la donnée est indisponible (tout champ vide est analysé comme une donnée manquante)

Plus en détail

1) Présentation de l établissement

1) Présentation de l établissement 334 LES GENEVRIERS Rapport d'activité médicale de l'année d'exercice 2015 Dernier enregistrement effectué en tant que document validé par YVES SUAU le 20/05/2016 19:15:34 1) Présentation de l établissement

Plus en détail

Analyse des rapports d activité médicale 2013 des médecins coordonnateurs des EHPAD de Midi-Pyrénées

Analyse des rapports d activité médicale 2013 des médecins coordonnateurs des EHPAD de Midi-Pyrénées Janvier 2015 des rapports d activité médicale 2013 des médecins coordonnateurs des EHPAD de Midi-Pyrénées OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE LA SANTÉ DE MIDI-PYRÉNÉES Faculté de Médecine 37 allées Jules Guesde 31073

Plus en détail

EHPAD SAINT-PHILIPPE. Master2. non. non. oui. oui. oui. Finess juridique : Finess géographique : RUE PRINCIPALE ERCE

EHPAD SAINT-PHILIPPE. Master2. non. non. oui. oui. oui. Finess juridique : Finess géographique : RUE PRINCIPALE ERCE EHPAD SAINT-PHILIPPE Finess juridique : 090000050 Finess géographique : 090780149 RUE PRINCIPALE 09140 ERCE Tél :0561668344 Statut : privé lucratif Tarification partielle Habilité Aide sociale : Lits autorisés

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ DES PSYCHOLOGUES EN EHPAD

RAPPORT D ACTIVITÉ DES PSYCHOLOGUES EN EHPAD RAPPORT D ACTIVITÉ DES PSYCHOLOGUES EN EHPAD Établissement :.. Année : Nom du psychologue : Prénom : Quel est votre niveau de qualification en psychologie : Licence 3 Master 1 Master 2 Doctorat Possédez-vous

Plus en détail

Janvier 2017 Analyse des rapports d activité médicale 2015 des médecins coordonnateurs

Janvier 2017 Analyse des rapports d activité médicale 2015 des médecins coordonnateurs Janvier 2017 Analyse des rapports d activité médicale 2015 des médecins coordonnateurs des EHPAD en Occitanie OBSERVATOIRE RÉGIONAL DE LA SANTÉ DE MIDI PYRÉNÉES Faculté de Médecine 37 allées Jules Guesde

Plus en détail

Rapport annuel d activité

Rapport annuel d activité Rapport annuel d activité cadre supérieur de Santé 2007 Description du fonctionnement des EHPAD, de l organisation médico-sociale, du profil des résidents, de l évolution de la population hébergée, des

Plus en détail

Rapport d'activité du psychologue

Rapport d'activité du psychologue Rapport d'activité du psychologue EHPAD BELLISSEN Dernier enregistrement effectué en tant que document validé par Gessy MODER le 09/05/2016 11:20:14 Code d'identification RAMEHPAD 002 PRESENTATION DU POSTE

Plus en détail

Rapport d'activité du psychologue

Rapport d'activité du psychologue Rapport d'activité du psychologue EHPAD LE CLOS DU RAUNIER Dernier enregistrement effectué en tant que document validé par Stéphanie PLOUARD le 19/05/2016 10:59:04 Code d'identification RAMEHPAD 012 PRESENTATION

Plus en détail

Rapport d'activité psychologue EHPAD LES GRANDS CHENES

Rapport d'activité psychologue EHPAD LES GRANDS CHENES Rapport d'activité psychologue EHPAD LES GRANDS CHENES ANNEE : 2012 Code d'identification RAMEHPAD de votre établissement PRESENTATION DU POSTE DE PSYCHOLOGUE 2 0 7 Nom du psychologue Prénom JAMARD ENESA

Plus en détail

Rapport d'activité psychologue EHPAD LE CLOS DU RAUNIER

Rapport d'activité psychologue EHPAD LE CLOS DU RAUNIER Rapport d'activité psychologue EHPAD LE CLOS DU RAUNIER ANNEE : 01 Code d'identification RAMEHPAD de votre établissement PRESENTATION DU POSTE DE PSYCHOLOGUE 0 1 Nom du psychologue Prénom PLOUARD Stéphanie

Plus en détail

Qualité de la prise en charge médicale des Ehpad en Midi-Pyrénées

Qualité de la prise en charge médicale des Ehpad en Midi-Pyrénées Qualité de la prise en charge médicale des Ehpad en Midi-Pyrénées RÉSULTATS DE LA 1 ÈRE ÉVALUATION DOSSIER DEPARTEMENT AVEYRON SOMMAIRE 1. Participation des établissements du département... 2. Caractéristiques

Plus en détail

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Définition de l HAD Définition L HAD s adresse à tous les patients quelques soit

Plus en détail

l admission en EHPAD : le rôle du médecin coordonnateur Dr Heddi BOUTI médecin généraliste médecin coordonnateur EHPAD

l admission en EHPAD : le rôle du médecin coordonnateur Dr Heddi BOUTI médecin généraliste médecin coordonnateur EHPAD l admission en EHPAD : le rôle du médecin coordonnateur Dr Heddi BOUTI médecin généraliste médecin coordonnateur EHPAD www.association-age.fr un EHPAD établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes,

Plus en détail

Qualité de la prise en charge médicale des Ehpad en Midi-Pyrénées

Qualité de la prise en charge médicale des Ehpad en Midi-Pyrénées Qualité de la prise en charge médicale des Ehpad en Midi-Pyrénées RESULTATS REGION Situation à 18 mois 1 SOMMAIRE Introduction... 3 1. Caractéristiques des échantillons (Ehpad et résidents)... 10 2. Evolution

Plus en détail

11 ème Journée Départementale de la Gérontologie

11 ème Journée Départementale de la Gérontologie SIGLE Pôle 11 ème Journée Départementale de la Gérontologie Unité d Hébergement Temporaire d Urgence Médico-Sociale (UHTU MS) 7 octobre 2015 Salle Paul Eluard Rilhac-Rancon 11 ème Journée Départementale

Plus en détail

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande -

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande - RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS - Dossier de demande - Le présent document s adresse à l ensemble des établissements publics et privés d Aquitaine souhaitant identifier au sein de

Plus en détail

Centre Hospitalier du Mans

Centre Hospitalier du Mans Centre Hospitalier du Mans Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : l offre de soins gériatriques du Centre Hospitalier du Mans PROFESSIONNELS DE SANTE Centre Hospitalier du Mans O ff r e de soins

Plus en détail

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION THÉMATIQUE DÉPRESSION SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION ÉVALUATION INTERNE 2013 Une évaluation interne visant à apprécier l utilisation des contenus des mallettes mises à disposition des professionnels

Plus en détail

Rapport d Activité Médicale standardisé en EHPAD

Rapport d Activité Médicale standardisé en EHPAD En partenariat avec l Agence Régionale de Santé Rapport d Activité Médicale standardisé en EHPAD D UNE OBLIGATION RÉGLEMENTAIRE À UN OUTIL DE DIAGNOSTIC RÉGIONAL Congrès ORS 5 Avril 2013, Bordeaux CÉLINE

Plus en détail

Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD

Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD Cycle gérontologie Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD Décret du 27/05/2005 Décret relatif à la qualification, aux missions et aux modes de rémunération du médecin coordonnateur exerçant

Plus en détail

Objet de la demande. Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation. Année de financement : Nom et fonction de l instructeur

Objet de la demande. Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation. Année de financement : Nom et fonction de l instructeur Objet de la demande Auteur de la demande (gestionnaire) Lieu d implantation Année de financement : Nom et fonction de l instructeur Conclusion de l instructeur ARS/DOMS/Grille d instruction sur dossier

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

Les critères des Unité Spécifiques Alzheimer :

Les critères des Unité Spécifiques Alzheimer : Les critères des Unité Spécifiques Alzheimer : Dr Aquino Jean Pierre TABLE RONDE product 2014 Congrès National des Unités de soins d évaluation et de prise en charge Alz Tu 11 Décembre 2014 Dr Binot Ingrid

Plus en détail

Qu est-ce qu évaluer?

Qu est-ce qu évaluer? Qu est-ce qu évaluer? Évaluer consiste à mesurer ou à estimer une valeur. C est un processus dynamique permettant de faire le point sur une situation donnée afin de se situer par rapport à des objectifs

Plus en détail

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION THÉMATIQUE NUTRITION, DÉNUTRITION, ALIMENTATION SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION ÉVALUATION INTERNE 2013 Une évaluation interne visant à apprécier l utilisation des contenus des mallettes mises

Plus en détail

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur Katia PECQUERON DUZAC Septembre 2016 Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur L Hospitalisation A Domicile C est un établissement de santé, par nature polyvalent et généraliste, qui répond

Plus en détail

QUESTIONNAIRE OUTIL ALZHEIMER ET MALADIES APPARENTEES

QUESTIONNAIRE OUTIL ALZHEIMER ET MALADIES APPARENTEES QUESTIONNAIRE OUTIL ALZHEIMER ET MALADIES APPARENTEES NOM DE LA STRUCTURE ADRESSE TEL FAX NOM DU DIRECTEUR NOM DU PROFESSIONNEL REFERENT POUR L OUTIL : Fonction : E mail de liaison : I. LA PRISE EN SOINS

Plus en détail

QUESTIONNAIRE V4 PRISE EN CHARGE DES PERSONNES ÂGEES DÉPENDANTES

QUESTIONNAIRE V4 PRISE EN CHARGE DES PERSONNES ÂGEES DÉPENDANTES QUESTIONNAIRE V4 PRISE EN CHARGE DES PERSONNES ÂGEES DÉPENDANTES Définition : Sont désignées comme dépendantes dans ce questionnaire, les personnes âgées qui ont besoin d être aidées pour effectuer des

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES 2012 PASA *** «Fiche récapitulative»

APPEL A CANDIDATURES 2012 PASA *** «Fiche récapitulative» Annexe 3 Conseil Général Nom de l établissement : APPEL A CANDIDATURES 2012 PASA *** «Fiche récapitulative» Gestionnaire de l établissement Commune : Zone de Soins de Proximité : Organisme gestionnaire

Plus en détail

Analyse des rapports d activité médicale des EHPAD du Tarn en 2008

Analyse des rapports d activité médicale des EHPAD du Tarn en 2008 Groupement Régional de Santé Publique Analyse des rapports d activité médicale des EHPAD du Tarn en 2008 Septembre 2009 Étude réalisée dans le cadre du Programme Régional Études et Statistiques Observatoire

Plus en détail

Parcours de santé complexe, parcours du combattant?

Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Quels moyens pour prévenir les ruptures? 28 janvier 2015, cellule de coordination VISage Les différents niveaux de coordination Coordination clinique

Plus en détail

Unité d Hébergement Renforcée

Unité d Hébergement Renforcée Unité d Hébergement Renforcée Dr S. SOYEZ, gériatre Pôle Gériatrique Centre hospitalier de Valenciennes L UHR : cas clinique (s) Une concentration de cas complexes. L UHR: historique PLAN ALZHEIMER 2008

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DE CONVENTION TRIPARTITE POUR LES 9 EHPAD SUIVANTS : Cette convention à conclure engage chacune des parties sur les bases suivantes :

RENOUVELLEMENT DE CONVENTION TRIPARTITE POUR LES 9 EHPAD SUIVANTS : Cette convention à conclure engage chacune des parties sur les bases suivantes : RENOUVELLEMENT DE CONVENTION TRIPARTITE POUR LES 9 EHPAD SUIVANTS : 1) «la maison du tilleul argenté» à Chelles Cet Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), privé Acte Certifié

Plus en détail

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie?

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? EHPAD/USLD Table ronde 2ème journée d oncogériatrie du Centre Orléans La Source le 1 er décembre 2016 Dr Karine Barilleau

Plus en détail

Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile?

Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile? JOURNEE D ECHANGE 20 janvier 2017 Session 2 COMMENT INNOVER ET INTERAGIR AVEC SON ECOSYSTEME? Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile? Mme M-Hélène

Plus en détail

Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR

Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR Population concernée Critères d admission et de réorientation Projets de l UHR Le personnel de l UHR Architecture UHR Dieppe 1 Unité

Plus en détail

Annexe à la délibération n 4/05

Annexe à la délibération n 4/05 Annexe à la délibération n 4/05 ANNEXE 2 1) EHPAD public La Chocolatière Noisiel. L EHPAD public départemental La Chocolatière de Noisiel compte 120 lits. Le GIR moyen pondéré, indicateur du niveau de

Plus en détail

MODÈLE DE PLAN PERSONNALISÉ DE SANTÉ

MODÈLE DE PLAN PERSONNALISÉ DE SANTÉ Modèle de plan personnalisé de santé (PPS) MODÈLE DE PLAN PERSONNALISÉ DE SANTÉ Chaque PPS est composé d un recto-verso et d une check-list de problèmes en annexe. * Recto : un formulaire de recueil d

Plus en détail

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015 Forum HAD organisé par l ARS Poitou Charentes Poitiers le 5 novembre 2015 Intervention Mode d organisation de l HAD Intervenants Dr Nelly GRIMAUD, Médecin de l HAD Mutualiste 16 Ludovic GERBOU, IDE Libéral

Plus en détail

L allongement de l espérance de vie et l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom entraîneraient une augmentation du nombre de

L allongement de l espérance de vie et l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom entraîneraient une augmentation du nombre de L allongement de l espérance de vie et l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom entraîneraient une augmentation du nombre de personnes de 60 ans et plus. Projection INSEE audoise

Plus en détail

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT - 15190 1 LE PASA Le Pôle d Activités et de Soins Adaptés (PASA) est un lieu de vie

Plus en détail

Impact d une démarche QUAlité sur l évolution des pratiques et le déclin fonctionnel des Résidents des EHPAD. Pr Yves Rolland SFGG 2013

Impact d une démarche QUAlité sur l évolution des pratiques et le déclin fonctionnel des Résidents des EHPAD. Pr Yves Rolland SFGG 2013 Impact d une démarche QUAlité sur l évolution des pratiques et le déclin fonctionnel des Résidents des EHPAD Pr Yves Rolland SFGG 2013 Les résidents en EHPAD 657 000 résidents accueillis dans des établissements

Plus en détail

Maintien à domicile : Difficultés, limites et aides possibles

Maintien à domicile : Difficultés, limites et aides possibles Maintien à domicile : Difficultés, limites et aides possibles Equipe Mobile de Soins Palliatifs des HUS Yvonne Maurice-Peiffer, assistante sociale Adeline Jung, IDE Elisabeth Mangin, médecin Les Hôpitaux

Plus en détail

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Sixième atelier Référentiel des missions MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Porté par le Clic du Val d Or, Hôpital de Sully sur Loire, Agé-Clic et l Orpadam Clic Rappel sur les trois outils du guichet

Plus en détail

LA MAISON DU COMBATTANT : UN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES AGÉES DEPENDANTES

LA MAISON DU COMBATTANT : UN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES AGÉES DEPENDANTES LA MAISON DU COMBATTANT : UN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES AGÉES DEPENDANTES Oeuvre des Anciens Combattants & Victimes de Guerre de la Haute-Saône Initiative du général BETANT crée en 1961

Plus en détail

Profil de l'ehpad - année 2012

Profil de l'ehpad - année 2012 Identification de l'ehpad Raison sociale : xx N FINESS géographique : XXXXXXXXX Profil de l'ehpad - année 212 L'Assurance maladie vous propose un profil individualisé vous permettant de situer la consommation

Plus en détail

EHPAD MUSDEHALSUENIA. Elaboration des Cartographies globale & dynamique des risques

EHPAD MUSDEHALSUENIA. Elaboration des Cartographies globale & dynamique des risques Elaboration des Cartographies globale & dynamique des risques Retour d expérience sur un risque maitrisé : «L Accompagnement des troubles du comportement des résidents» Le 8 juin 2016 SOMMAIRE 1. Caractéristiques

Plus en détail

LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE PAERPA

LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE PAERPA LES PRESTATIONS DANS LE CADRE DE : le projet en quelques mots La CTA : Coordination Territoriale d Appui Les dispositifs supplémentaires Pilulier électronique Activité Physique Adaptée Interventions d

Plus en détail

1.1 FINESS géographique : 1.2 SIRET de l'ehpad : 1.3 Raison sociale de l'ehpad : 1.4 Adresse postale : 1.5 Code postal : 1.6 Commune : 1.7 Adresse mai

1.1 FINESS géographique : 1.2 SIRET de l'ehpad : 1.3 Raison sociale de l'ehpad : 1.4 Adresse postale : 1.5 Code postal : 1.6 Commune : 1.7 Adresse mai Mesdames les Directrices, Messieurs les Directeurs, à destination des EHPAD Prévention des chutes L appel à candidatures sur la prévention des chutes en EHPAD 2017 s'inscrit dans la continuité de celui

Plus en détail

Rapport Annuel d Activité Médicale. S. Reingewirtz

Rapport Annuel d Activité Médicale. S. Reingewirtz Rapport Annuel d Activité Médicale S. Reingewirtz Références 9ème Mission du décret du 27 mai 2005: Établit un rapport annuel d activité médicale, retraçant notamment les modalités de prise en charge des

Plus en détail

Décret n du 20 mars 2009

Décret n du 20 mars 2009 Décret n 2009-322 du 20 mars 2009 relatif aux obligations des établissements et services accueillant ou accompagnant des personnes handicapées adultes n ayant pu acquérir un minimum d autonomie JO du 26

Plus en détail

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie en Haute-Normandie Oissel - 21/09/2012 Contexte : plan Alzheimer 2008-2012 Trois axes prioritaires, 44 mesures portant sur : l amélioration de la qualité de vie des malades et des aidants, la recherche,

Plus en détail

LIVRET VOTRE ACCUEIL. EHPAD Pierre Masseboeuf NOUS CONTACTER. Plan. Nos coordonnées : EHPAD Pierre Masseboeuf

LIVRET VOTRE ACCUEIL. EHPAD Pierre Masseboeuf NOUS CONTACTER. Plan. Nos coordonnées : EHPAD Pierre Masseboeuf ACCUEIL VOTRE NOUS CONTACTER LIVRET Plan EHPAD Pierre Masseboeuf Nos coordonnées : EHPAD Pierre Masseboeuf 7 Chemin des tribles 03700 BELLERIVE SUR ALLIER Tel : 04 70 58 81 00 Fax : 04 70 58 81 29 Mail

Plus en détail

MODÈLE DE PLAN PERSONNALISÉ DE SANTÉ

MODÈLE DE PLAN PERSONNALISÉ DE SANTÉ Modèle de plan personnalisé de santé (PPS) MODÈLE DE PLAN PERSONNALISÉ DE SANTÉ Chaque PPS est composé d un recto-verso, et d une check-list de problèmes en annexe: * Recto : un formulaire de recueil d

Plus en détail

Système de santé (1) Offres de soins

Système de santé (1) Offres de soins Système de santé (1) Offres de soins Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique L offre de soins, c est Prestations / actes médicaux : professionnels de santé Lieux de soins : hôpital, médico-social,

Plus en détail

PÔLE D Structures Gériatriques

PÔLE D Structures Gériatriques PÔLE D Structures Gériatriques L EQUIPE DU POLE : SON ORGANISATION, SON EVOLUTION EDITO Pour le pôle D, l année 2014 a été une année marquée principalement par la mise en place des IDE référentes et de

Plus en détail

ORGANISATION DES SOINS A DOMICILE FRANCAIS Particularités en soins palliatifs

ORGANISATION DES SOINS A DOMICILE FRANCAIS Particularités en soins palliatifs ORGANISATION DES SOINS A DOMICILE FRANCAIS Particularités en soins palliatifs éraldine Equipe Mobile de Soins Palliatifs CHU de RENNES FRANCE Déclaration de conflits d intérêt réels ou potentiels Nom du

Plus en détail

BELLEVAUX. Plateforme gérontologique de services de soins

BELLEVAUX. Plateforme gérontologique de services de soins Plateforme gérontologique de services de soins Service de Soins Infirmiers A Domicile Accueil de Jour Hébergement Temporaire Hébergement Permanent BELLEVAUX HISTORIQUE Autrefois grande abbaye cistercienne

Plus en détail

RAPPORT. Tableau de bord de la performance dans le secteur médico-social. Campagne 2016 EHPAD. Restitution régionale

RAPPORT. Tableau de bord de la performance dans le secteur médico-social. Campagne 2016 EHPAD. Restitution régionale RAPPORT Tableau de bord de la performance dans le secteur médico-social Campagne 2016 EHPAD Restitution régionale 0 Table des matières INTRODUCTION et ELEMENTS DE CONTEXTE... 2 I. Présentation des répondants...

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE HOSPITALISATION A DOMICILE Journée du RFClin et CCLIN-Est : prévention du risque infectieux en HAD, Besançon, 8 octobre 2013 MATHIEU Carine Directrice HAD39 Déléguée Régionale FNEHAD 1 Modalités d organisation

Plus en détail

EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE APPARENTEE ET PRESENTANT DES TROUBLES DU COMPORTEMENT

EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE APPARENTEE ET PRESENTANT DES TROUBLES DU COMPORTEMENT DIRECTION GENERALE DE L ACTION SOCIALE CAHIER DES CHARGES RELATIF AUX PASA ET UHR POUR UNE PRISE EN CHARGE ADAPTEE EN EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE

Plus en détail

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy Hospitalisation A Domicile H A D à Bourbon-Lancy HAD à Bourbon-Lancy Réunion publique 24 avril 2014 L HAD à Bourbon-Lancy Convention entre la Maison médicale, Dr Vennetier, et l HAD du Centre hospitalier

Plus en détail

Association de Coordination Gérontologique du canton de Port Louis

Association de Coordination Gérontologique du canton de Port Louis http://reseau-sante-portlouis.org Association de Coordination Gérontologique du canton de Port Louis ASSEMBLEE GENERALE DU 6 MAI 2008 LES OBJECTIFS DU RESEAU Informer les personnes, les familles, les professionnels

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE Formation proposée par Bien-être et santé en Baie le 4 février 2010 à Granville HOSPITALISATION A DOMICILE intervention du Dr Chantal DESPIERRES Médecin coordonnateur de l HAD du Pays de la Baie L'HAD

Plus en détail

MSP de la Haute Vallée du Thoré. Retour d expérience sur le système d information partagé 03/10/2015

MSP de la Haute Vallée du Thoré. Retour d expérience sur le système d information partagé 03/10/2015 MSP de la Haute Vallée du Thoré Retour d expérience sur le système d information partagé 03/10/2015 L équipe de notre MSP 2 Médecins 7 IDE 1 Kinésithérapeute 3 Pharmaciens 1 Sage Femme 1 Podologue 1

Plus en détail

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique PAERPA DAT Les nouvelles ressources Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique 1 PAERPA-DAT - PAERPA : Personnes Agées en Risque de Perte d Autonomie, le parcours de santé des aînés : des

Plus en détail

La filière gériatrique et les réseaux de soins

La filière gériatrique et les réseaux de soins DU de Médecine des Personnes Agées 2011 La filière gériatrique et les réseaux de soins Pr. François PUISIEUX Pôle de Gérontologie, CHRU de LILLE La filière gériatrique Objet de la filière gériatrique :

Plus en détail

DOSSIER MEDICAL D INSCRIPTION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGEES DEPENDANTES

DOSSIER MEDICAL D INSCRIPTION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGEES DEPENDANTES Elaboré par : FHF délégation Haute-Marne & le groupe de travail RéGéCA DOSSIER MEDICAL D INSCRIPTION EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGEES DEPENDANTES Reçu le / /20 NOM : Prénoms : Date et

Plus en détail

Cahier des charges définissant : 1. Les Pôles d Activités et de Soins Adaptés 2. Les Unités d Hébergement Renforcées

Cahier des charges définissant : 1. Les Pôles d Activités et de Soins Adaptés 2. Les Unités d Hébergement Renforcées DIRECTION GENERALE DE L ACTION SOCIALE CAHIER DES CHARGES RELATIF AUX PASA ET UHR POUR UNE PRISE EN CHARGE ADAPTEE EN EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE

Plus en détail

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL Plan de la présentation Préparation de la sortie d un patient hospitalisé Accueil d un patient

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale 1 Les malades L Hospitalisation à Domicile concerne des malades, atteints de pathologies graves, aiguës ou chroniques, évolutives et / ou instables qui,

Plus en détail

Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU)

Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU) SIGLE Pôle Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU) 10 ème Journée Départementale de la Gérontologie 14 novembre 2014 Feytiat (87) Philippe VERGER Directeur de la politique gérontologique CHU de

Plus en détail

Manuel Cerioli psychomotricien

Manuel Cerioli psychomotricien Manuel Cerioli psychomotricien Activités de réhabilitation et Techniques de soins psychomoteurs En UHR Manuel Cerioli Psychomotricien AFEPP - FFP Activités de réhabilitation et techniques de soins Manuel

Plus en détail

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer La mise en œuvre du plan Alzheimer dans la région Le diagnostic

Plus en détail

BILAN DE FONCTIONNEMENT MEDICAL ANNUEL, PROGRAMME D ACTION

BILAN DE FONCTIONNEMENT MEDICAL ANNUEL, PROGRAMME D ACTION 1 DQ-OG-PR-01 BILAN DE FONCTIONNEMENT MEDICAL ANNUEL, PROGRAMME D ACTION 2014- 2 Le programme d action médical annuel est un document obligatoire qui s inscrit comme une composante du projet d établissement

Plus en détail

ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE. MODULE I : DF1 (35 h)

ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE. MODULE I : DF1 (35 h) INFOR SANTE ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE CENTRE MODULE I : DF1 (35 h) Concourir à l élaboration et à la mise en œuvre du projet individualisé dans le respect de la personne - Repérer les besoins

Plus en détail

Journée Inter-Régionale sur l hospitalisation à domicile 15 octobre 2014.

Journée Inter-Régionale sur l hospitalisation à domicile 15 octobre 2014. Basse-Normandie Journée Inter-Régionale sur l hospitalisation à domicile 15 octobre 2014. Situation en Basse Normandie dans le cadre de la circulaire n DGOS/R4/2013/398 du 4 décembre 2013 relative au positionnement

Plus en détail

Réseaux gérontologiques bretons

Réseaux gérontologiques bretons Réseaux gérontologiques bretons Saint Malo Dr CANNEVA F Lannion Dr COLIN MP Antrain Dr MORDELLET B Saint POL Mme SEITE P Port-Louis Dr DANION P Brest Dr DELAIZE L Un groupe de 6 réseaux localisés sur la

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT 2014-2018 Machecoul Challans St Gilles Croix de Vie Les orientations du projet médical : Organiser et adapter le parcours de soins aux besoins de la personne âgée Améliorer la programmation

Plus en détail

Projet thérapeutique en SLD et EHPAD Dr VERDAVAINNE 18/02/14

Projet thérapeutique en SLD et EHPAD Dr VERDAVAINNE 18/02/14 Projet thérapeutique en SLD et EHPAD Dr VERDAVAINNE 18/02/14 1 Définition du projet thérapeutique en SLD et EHPAD Variable selon la littérature mais 3 «projets» qui doivent faire cohabiter les soins médicaux-infirmiers

Plus en détail

Dossier de demande de création/labellisation de Pôle d Activités et de Soins Adaptés

Dossier de demande de création/labellisation de Pôle d Activités et de Soins Adaptés Dossier de demande de création/labellisation de Pôle d Activités et de Soins Adaptés Nom complet de l établissement (qui intégrera le PASA) : Nombre de PASA : Capacité : Personne référente à contacter

Plus en détail

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité Cancer et domicile Définition de l HAD > L HAD est un établissement de santé et une alternative à l hospitalisation conventionnelle, qui permet d assurer au domicile du malade, des soins médicaux et paramédicaux

Plus en détail

Convention tripartite et EHPAD Objectifs: définir les conditions de fonctionnement de l'établissement sur le plan budgétaire et en matière de qualité

Convention tripartite et EHPAD Objectifs: définir les conditions de fonctionnement de l'établissement sur le plan budgétaire et en matière de qualité Projet d établissement en EHPAD Évaluation des risques Dr CHAUVIN de VENDÔMOIS Laure-Diane CHU Bordeaux PH Gériatre Médecin coordonnateur EHPAD 1 Lormont et EHPAD 2 Maison Retraite Alouette Convention

Plus en détail

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile 15 décembre 2016 Santélys Association Association loi 1901 reconnue d utilité publique créée en 1900 Santé

Plus en détail

RESEAU ET FILIERE GERONTOLOGIQUE

RESEAU ET FILIERE GERONTOLOGIQUE RESEAU ET FILIERE GERONTOLOGIQUE LES RESSOURCES DU RESEAU GERONTOLOGIQUE FACILITATRICES DU MAINTIEN A DOMICILE H.A.D. Hospit. à Domicile Soins ponctuels (antibiothérapie, chimiothérapie, perfusions) Soins

Plus en détail

La Tarification des Établissements Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes

La Tarification des Établissements Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes 1 La Tarification des Établissements Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes Support collectif EHESP MAJ Janv 2014 1 5 Le calcul des tarifs 5 Le système actuel de tarification (art. R.314-158 et suivants

Plus en détail

Etude comparative des résultats issus des coupes validées en EHPAD (2011, ) et en USLD 2011

Etude comparative des résultats issus des coupes validées en EHPAD (2011, ) et en USLD 2011 Etude comparative des résultats issus des coupes validées en EHPAD (2011, 2007-2011) et en USLD 2011 Contexte règlementaire et éligibilité Pour les EHPAD : Art L314-9 CASF + les circulaires DGCS 2008 à

Plus en détail

PRÉVENTION DE LA DÉNUTRITION EN EHPAD: RETOUR D EXPÉRIENCE. Réunion locale ARS-EHPAD 12 Novembre 2014

PRÉVENTION DE LA DÉNUTRITION EN EHPAD: RETOUR D EXPÉRIENCE. Réunion locale ARS-EHPAD 12 Novembre 2014 PRÉVENTION DE LA DÉNUTRITION EN EHPAD: RETOUR D EXPÉRIENCE Réunion locale ARS-EHPAD 12 Novembre 2014 CARACTÉRISTIQUES DES 2 SITES EHPAD Linard 70 lits d EHPAD Une cuisine interne 3 cuisiniers EHPAD Les

Plus en détail

EXPERIMENTATION PAERPA sur le territoire du valenciennoisquercitain

EXPERIMENTATION PAERPA sur le territoire du valenciennoisquercitain EXPERIMENTATION PAERPA sur le territoire du valenciennoisquercitain (Département du Nord) Rencontre nationale des Réseaux de Santé Personnes Agées Le 28 mai 2015 Levallois Perret Intervention des Drs Anne-Sophie

Plus en détail

Le parcours de Madame PAERPA 83 Ans, veuve sans enfant, sous tutelle.

Le parcours de Madame PAERPA 83 Ans, veuve sans enfant, sous tutelle. Le parcours de Madame PAERPA 83 Ans, veuve sans enfant, sous tutelle. Du repérage de la personne à la coordination des acteurs sanitaires, sociaux et médico-sociaux Repérage de Mme PAERPA: Le 12-08-2015:

Plus en détail

Quelques chiffres en France

Quelques chiffres en France Quelques chiffres en France En France, les 75 ans et plus représentent 8,5% de la population générale Dans le Bas-Rhin, les 75 ans et plus représentent 6,9 % de la population générale: c est un département

Plus en détail

RECRUTE 1 ASSISTANTE SOCIALE POSTE EN CDD (REMPLACEMENT) SERVICE SOCIAL POLE MANAGEMENT RESSOURCES HUMAINES. Pièce jointe : Fiches de Poste

RECRUTE 1 ASSISTANTE SOCIALE POSTE EN CDD (REMPLACEMENT) SERVICE SOCIAL POLE MANAGEMENT RESSOURCES HUMAINES. Pièce jointe : Fiches de Poste Le Centre Hospitalier Jacques LACARIN RECRUTE 1 ASSISTANTE SOCIALE POSTE EN CDD (REMPLACEMENT) SERVICE SOCIAL POLE MANAGEMENT RESSOURCES HUMAINES 1 POSTE A 100% Pièce jointe : Fiches de Poste Renseignements

Plus en détail

Congrès du domicile 09 et 10 avril «Les services à domicile, acteurs de la prévention»

Congrès du domicile 09 et 10 avril «Les services à domicile, acteurs de la prévention» Congrès du domicile 09 et 10 avril 2015 «Les services à domicile, acteurs de la prévention» Mérignac Mme BOUFFARD-BERTRAND Directrice Générale de Vie Santé Mérignac Mme Sandra BAYLE Infirmière coordinatrice

Plus en détail

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Les soins palliatifs en HAD 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Circulaire du 30/05/2000 non parue au JO compléments en février 2004, decembre 2006

Plus en détail

13.2 millions estimés en 2020 dont déments

13.2 millions estimés en 2020 dont déments Le grand âge: notre avenir IAS et EHPAD JC SEGUIER Responsable de l Unité Hygiène et Prévention du Risque Infectieux Centre Hospitalier Poissy St Germain en Laye 13.2 millions estimés en 2020 dont 1300

Plus en détail

Hospitalisation en Gérontopsychiatrie ou en Psychogériatrie. Docteur Amel Benzitoun Claire Lecornu, neuropsychologue

Hospitalisation en Gérontopsychiatrie ou en Psychogériatrie. Docteur Amel Benzitoun Claire Lecornu, neuropsychologue Hospitalisation en Gérontopsychiatrie ou en Psychogériatrie Docteur Amel Benzitoun Claire Lecornu, neuropsychologue Définitions La géronto-psychiatrie : La psychiatrie du sujet âgé Psycho-gériatrie Ambiguïté

Plus en détail