Avez vous pensé à votre mise en marché?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Avez vous pensé à votre mise en marché?"

Transcription

1 Avez vous pensé à votre mise en marché?

2 Plan de la présentation Mise en marché? Potentiel et contexte régional Les options en Outaouais Frais vs transformation Stratégie de prix Planification et stratégie

3 Comme tous les producteurs ou futurs producteurs, vous vous posez certainement des questions. Est ce que je me lance en production agricole? Dans les petits fruits? Dans les légumes? En serriculture? Dans le secteur animal? Est ce que j augmente mes superficies en production? Est ce que je diversifie mon offre?

4 Toutes ces questions sont légitimes mais avant toute chose. Vous devez vous poser la bonne question Quel est le marché qui représente le meilleur potentiel pour mon entreprise? Mais également Quel est le marché qui représente le meilleur potentiel pour l entrepreneur que je suis?

5 Avez vous le profil pour réussir sur ce marché? Avez vous les outils pour réussir? Connaissez vous les besoins du consommateur et êtes vous prêt à y répondre? Quelle est l offre sur ce marché? Connaissez vous la compétition? L agriculture est probablement le secteur d activité le plus inspirant et le plus stimulant Cependant, l improvisation a de moins en moins de place et c est particulièrement vrai au niveau de la mise en marché.

6 Avant de commencer à produire ou augmenter vos superficies en culture, vous devez obligatoirement vous pencher sur votre marché. Mise en marché = 85% de vos efforts Si ça ne vous intéresse pas, vous avez 3 options:

7 Vous associer à quelqu un qui s intéresse à la mise en marché (Conjoint(e) ou autres). Engagé quelqu un pour s occuper de votre mise en marché. Vous assurez que votre conjoint(e), ait un gros salaire extérieur pour éponger vos dettes et subvenir aux besoins de votre passe temps.

8 Il existe de nombreuses ressources pour vous aider avec votre mise en marché N hésitez pas àles consulter

9 Potentiel et contexte en Outaouais Retour sur la saison 2012 Été difficile pour plusieurs producteurs Légumes Petits fruits Commercialisation Approvisionnement Kiosques fermiers Beaucoup de mouvement sur le marché Arrivé des Walt Marts, Target (automne 2013) Changement de main de plusieurs Métro

10 Potentiel et contexte en Outaouais Beaucoup de potentiel en Outaouais, Pas pour n importe quoi et n importe comment Il faut offrir un produit de qualité qui répond aux besoins des consommateurs.

11 Potentiel et contexte en Outaouais Sous exploitation du secteur maraîcher en Outaouais. Vent de changement sur le terrain Plusieurs petites entreprises qui développent de petits marchés (vente à la ferme, marchés publics, etc.) De nouvelles entreprises voient le jour, mais l offre est quasi inexistante dans Les restaurants Les supermarchés Les institutions (hôpitaux, centre de la petite enfance, écoles, etc.) Très peu de développements dans les créneaux de masse. L Outaouais a une offre très jeune, peu de 2 e et 3 e génération dans le maraîcher.

12 Potentiel et contexte en Outaouais Avant d établir une stratégie de commercialisation, il est important de savoir ce qu on retrouve sur le terrain. Voici donc un portrait rapide de ce qu on retrouve en Outaouais dans le secteur maraicher.

13 Portrait de la région (Petits fruits) 22 producteurs (MAPAQ 2010) pour 150 hectares

14 Portrait de la région (Légumes) 39 producteurs (MAPAQ 2010) pour 480 hectares

15 Portrait de la région 9 producteurs en serres Tomates, concombres, laitues, poivrons, fines herbes, autres. Ornementale 22 producteurs dans le secteur de la production ornementale

16 Potentiel et contexte en Outaouais Marché de plus de 1,2 million de consommateurs (contrairement au secteur des viandes) Secteur maraîcher peu règlementé lorsqu on compare avec le secteur animal.

17 Potentiel et contexte en Outaouais Les tendances alimentaires pour les prochaines décennies démontrent clairement que l alimentation se tournera davantage vers le végétal. Pour des raisons de santé Pour des raisons financières

18 Potentiel et contexte en Outaouais Il existe un réel potentiel encore faut il en profiter et savoir l exploiter L engouement pour le local Il faut saisir l occasion qui se présente, avant que d autres acteurs la saisissent et certains joueurs ont déjà commencé. Avant de commencer à produire, vous devez savoir quel est le marché que vous visez Sinon, comment sauriez vous ce que vous devez produire et de quelle façon vous devez le produire?

19 Les options en Outaouais Vente àla ferme Les supermarchés Les détaillants spécialisés Les restaurants Les marchés publics MSRO L institutionnel Kiosques fermiers Web

20 Ventes àla ferme La vente àla ferme offre plusieurs options très intéressantes Auto cueillette Kiosque à la ferme Agrotourisme Transformation Le succès de votre entreprise dépendra de plusieurs points

21 1. Un site achalandé

22 2.Faciliter la vie des clients

23 3.Une variété de beaux produits de qualité

24 4. Propreté, propreté et propreté

25 5.Des relations humaines de qualité Facteur majeur de succès

26 6. Endroit agréable et divertissant

27 7. Compétence/ persévérance/ honnêteté

28 8. Savoir se vendre et se renouveler

29 9. Connaître le juste prix

30 10. Savoir où on s en va

31 Kiosque àla ferme Excellent potentiel Qualité des produits (abaisser la température des produits (petits fruits)) Distance de votre clientèle cible Moins d importance pour l auto cueillette de fraises, bleuets, pommes. Problématique dans certains légumes L événementiel Commodité la semaine vs expérience la fin de semaine Beaucoup de potentiel en Outaouais Relations humaines incontournables Les faces de bœuf, les lendemains de veille, etc. on met cela de côté.

32 Kiosque àla ferme Ne pas sous estimer les coûts d un kiosque àla ferme Main d œuvre Investissements 24 heures/24, 7jours/7 Clientèle

33 Supermarchés Beaucoup de supermarchés indépendants en Outaouais vs Ottawa Petits fruits Peu ou pas de petits fruits régionaux Beaucoup de place Volume minimum pour approvisionnement régulier Distribution (fraises = tous les jours)) Prix (il faut être compétitif) Post récolte (obligatoire) Légumes Présence en Outaouais (pomme de terre, tomates, concombres, ail, Biologique (marché local à développer)

34 Supermarchés Vous devez vendre vos produits Ce secteur ne se bâtit pas en une année. Fiabilité, persévérance, etc. Vous devez croire en vos produits Le local est une opportunité, une carte de plus dans votre jeu, mais ce n est pas un gage de réussite.

35 Supermarchés Maîtrise des notions de marge, de coût de reviens, etc. Emballage, étiquetage, etc. Investissement dans la promo Vous devez pousser vos produits Au départ, vous n avez pas le gros bout du bâton. Difficile pour entreprises en démarrage

36 Détaillants spécialisés Plus accessible pour les petits producteurs (vs supermarchés) Meilleur prix pour les producteurs (variance), mais plus petits volumes. Mêmes exigences au niveau de la post récolte, de la fiabilité, de la distribution, etc. Outaouais vs Ottawa Fruiteries, Farm Boy, etc. Biologique

37 Restauration Secteur intéressant, mais plus difficile au niveau de la gestion et de la distribution. Certaines flexibilités au niveau maraîcher. Ottawa vs Outaouais Les besoins des restaurateurs Conventionnel vs biologique

38 Marchés publics Intéressant pour les producteurs qui débute Tester certains produits Contact direct avec le consommateur Peu de marchés publics intéressants en Outaouais ($) Structure Offre, diversité Philosophie derrière le marché public Ripon, Ferme Moore, La Fonderie. Ottawa Aspect humain Il faut être vendeur et connaître ses produits

39 MSRO Marché de solidarité régional de l Outaouais Près de 50 producteurs Très intéressant pour les petits producteurs Facilite la mise en marché, la gestion des produits Besoins en petits fruits (fraises, framboises, bleuets, etc.) Légumes Accessibilité

40 Institutions Hôpitaux, CPE, écoles, centre de personnes âgées, etc. Intérêt grandissant pour le régional Besoins et exigences spécifiques

41 Kiosques fermier Quelques kiosques intéressants en Outaouais Vous auriez intérêt à travailler avec les autres producteurs de la région Permet de couvrir le marché de la région et + Retombées chez vous et chez eux

42 Web Certaines entreprises ont pris ce virage Potentiel certain pour différents produits Complémentarité de l offre L avenir?

43 Frais vs transformation Peu importe le marché que vous choisirez, les deux options sont disponibles Intérêt pour la transformation Évitez la transformation pour gérer vos produits frais Frais et transfo: 2 marchés complémentaires mais 2 marchés distincts.

44 Stratégie de prix Vous devrez travailler cet aspect très consciencieusement. Vos prix dicteront les marchés sur lesquels vous pourrez compétitionner. Comment fixer le juste prix? Coût de reviens Compétition Prix sur le marché Le local vs fixation des prix Comme le disait un vieux sage: Le consommateur n est pas là pour aider les producteurs, il est là pour consommer

45 Planification et stratégies Vous ne pouvez improviser. Votre succès dépendra de votre capacité à planifier et àmettre en place une stratégie. Des projets sur papier ça ne coûte pas cher. Profitez de la saison morte pour développer vos stratégies de mise en marché Diminuer votre risque d erreur Agriculture = gestion de problèmes au quotidien

46 Conclusion L Outaouais présente d excellentes opportunités de marchés pour les producteurs maraîchers. Chaque marché exige des investissements en temps, en argent et en énergie. Concentrer vos efforts et éviter de vous éparpiller. Bonne saison 2013!

Mise en marché des fruits et légumes biologiques québécois

Mise en marché des fruits et légumes biologiques québécois Mise en marché des fruits et légumes biologiques québécois Activité de maillage et de réflexion 3 avril 2008 Yves Dubois, consultant Ce projet a été réalisé grâce à un appui financier du Ministère de l'agriculture,

Plus en détail

Geoffroy Ménard, agr.

Geoffroy Ménard, agr. Geoffroy Ménard, agr. Photo: IGA Projet réalisé dans le cadre du Programme d appui à la mise en marché des produits biologiques (volet 1) du Ministère de l'agriculture, des Pêcheries et de l'alimentation

Plus en détail

Concepts de base, utilité Prise d information Traitement de l information Analyse de l information

Concepts de base, utilité Prise d information Traitement de l information Analyse de l information Concepts de base, utilité Prise d information Traitement de l information Analyse de l information Ensemble de coûts directs et indirects de production et distribution par unité vendue Varie entre produits

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

Les 10 meilleurs trucs pour avoir un kiosque rentable!

Les 10 meilleurs trucs pour avoir un kiosque rentable! Les 10 meilleurs trucs pour avoir un kiosque rentable! Par: ANDRÉ CARRIER, agronome, M. Sc. Conseiller régional r en horticulture Direction régionale r de la Chaudière re-appalaches Le 28 janvier 2012

Plus en détail

Mise en marché MODULE 12 CHAPITRE 22 SOMMAIRE 1. LES MARCHÉS PUBLICS. 1.1 Avantages

Mise en marché MODULE 12 CHAPITRE 22 SOMMAIRE 1. LES MARCHÉS PUBLICS. 1.1 Avantages MODULE 12 CHAPITRE 22 Mise en marché SOMMAIRE 1. Les marchés publics 1 1.1 Avantages 1 1.2 Désavantages 2 1.3 L expérience de quelques fermes 3 2. Les kiosques à la ferme 5 2.1 Avantages 5 2.2 Désavantages

Plus en détail

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES VOUS VOULEZ DIVERSIFIER VOS ACTIVITÉS? VOUS DÉSIREZ UN APPROVISIONNEMENT GARANTI POUR VOTRE ENTREPRISE? DÉVELOPPER DE PLUS GRANDS MARCHÉS ET DISCUSTER DIRECTEMENT AVEC LES CONSOMMATEURS?

Plus en détail

Vendre et bien vendre son produit. Patrick Sullivan T.P. ITA campus St-Hyacinthe

Vendre et bien vendre son produit. Patrick Sullivan T.P. ITA campus St-Hyacinthe Vendre et bien vendre son produit Patrick Sullivan T.P. ITA campus St-Hyacinthe Éléments de la vente directe Le produit et son prix La vente et le service La connaissance du client Les employés Connaissez-vous

Plus en détail

Les ventes de proximité. Définitions. Définitions. définitions. Les ventes de proximité : un défi, une opportunité et des cas comparables

Les ventes de proximité. Définitions. Définitions. définitions. Les ventes de proximité : un défi, une opportunité et des cas comparables Les ventes de proximité Les ventes de proximité : un défi, une opportunité et des cas comparables Claude Laniel, économiste rural, secrétaire-coordonnateur Conseil québécois de l horticulture Février 2007

Plus en détail

Colloque en gestion Bas St-Laurent

Colloque en gestion Bas St-Laurent Colloque en gestion Bas St-Laurent Comment avoir un rapport gagnantgagnant entre prêteur et entrepreneur Le 3 novembre 2015 Colloque Gestion Bas St-Laurent - Votre vision, votre avenir - 3 novembre 2015

Plus en détail

Le projet Garderie bio

Le projet Garderie bio Le projet Garderie bio Un projet de maillage et de sensibilisation entre des centres de la petite enfance (CPE) et des fermes maraîchères bio locales en Agriculture soutenue par la communauté (ASC) Nadine

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Vendre à la ferme. Se préparer pour une recette gagnante

Vendre à la ferme. Se préparer pour une recette gagnante Se préparer pour une recette gagnante 7 décembre 2013 Mathilde Morin conseillère en agrotourisme et commercialisation en circuits courts MAPAQ Montérégie-Ouest Vendre à la ferme? - Contact avec le client

Plus en détail

Roger Asmar, agr., MBA

Roger Asmar, agr., MBA Roger Asmar, agr., MBA Ousama Bensslimane, agr. Directeur COGENOR Introduction. Efficacité et rentabilité. Seuil de rentabilité. Les dépenses Investissement et rentabilité. Les pièges. Des outils. Rentabilité

Plus en détail

CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY

CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY Avant toute autre démarche, il faut avoir un «business plan» (projet professionnel) solide et bien conçu. Pour cela, il vous suffit de suivre les instructions ci-dessous :

Plus en détail

Notes de cours/cahier 2 préparées par Monique Vaillancourt Marc Caron Joanne Lafond

Notes de cours/cahier 2 préparées par Monique Vaillancourt Marc Caron Joanne Lafond Notes de cours/cahier 2 préparées par Monique Vaillancourt Marc Caron Joanne Lafond Permet de voir les occasions de marché c est-à-dire les places qui restent sur la carte perceptuelle. Enables to see

Plus en détail

LE MARAÎCHAGE POUR LA VENTE DIRECTE C EST. Trouver un équilibre main d œuvre /travail. Approvisionner toute l année. Proposer des produits.

LE MARAÎCHAGE POUR LA VENTE DIRECTE C EST. Trouver un équilibre main d œuvre /travail. Approvisionner toute l année. Proposer des produits. LE MARAÎCHAGE POUR LA VENTE DIRECTE C EST. Réussir ses cultures Produire de manière diversifiée Efficacité du travail Trouver un équilibre main d œuvre /travail Approvisionner toute l année Proposer des

Plus en détail

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Juin 2011 1. Profil des répondants Un échantillon de 718 personnes

Plus en détail

CENTRE D INNOVATION ET DE FORMATION EN ENTREPRENEURIAT. Atelier 6

CENTRE D INNOVATION ET DE FORMATION EN ENTREPRENEURIAT. Atelier 6 CENTRE D INNOVATION ET DE FORMATION EN ENTREPRENEURIAT Atelier 6 Connaître son secteur d activité Certaines personnes se disent intéressées par votre idée de projet d entreprise mais est-ce suffisant??

Plus en détail

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture Mémoire Sommet économique 2015 Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture

Plus en détail

Bilan et perspectives

Bilan et perspectives Bilan et perspectives Les PDZA de la région de la Capitale-Nationale LE PDZA C est un document de planification qui vise à mettre en valeur la zone agricole d une MRC en favorisant le développement durable

Plus en détail

Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumiers

Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumiers LÉGUMES Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumiers Dominique FICHE SCEES - Bureau des statistiques végétales et forestières Plus du quart des producteurs de légumes frais écoulent

Plus en détail

MSRO MARCHÉ DE SOLIDARITÉ RÉGIONAL DE L OUTAOUAIS PLAN DIRECTEUR 2013-2015

MSRO MARCHÉ DE SOLIDARITÉ RÉGIONAL DE L OUTAOUAIS PLAN DIRECTEUR 2013-2015 MSRO MARCHÉ DE SOLIDARITÉ RÉGIONAL DE L OUTAOUAIS PLAN DIRECTEUR 2013-2015 Révisé le 03 janvier 2013 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE DU PLAN DIRECTEUR... 3 MISSION... 4 VISION... 4 VALEURS... 5 ORIENTATIONS

Plus en détail

Avertissement. Le contenu de la présente publication n'engage que l'auteur.

Avertissement. Le contenu de la présente publication n'engage que l'auteur. Avertissement Le contenu de la présente publication n'engage que l'auteur. Celui-ci ne peut en aucun cas être tenu responsable de préjudices, matériels ou moraux, quels qu ils soient, découlant de l utilisation

Plus en détail

Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale

Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale Une fois que vous avez défini les besoins de votre clientèle, il faut que vous sachiez répondre aux solutions convaincantes en adéquation

Plus en détail

Introduction... 2. Offre... 3 FORCES... 3 FAIBLESSES... 3 ATOUTS... 3 OPPORTUNITES... 3 MENACES ET CONTRAINTES EXTERNES... 3

Introduction... 2. Offre... 3 FORCES... 3 FAIBLESSES... 3 ATOUTS... 3 OPPORTUNITES... 3 MENACES ET CONTRAINTES EXTERNES... 3 Sommaire Introduction... 2 Offre... 3 FORCES... 3 FAIBLESSES... 3... 3 OPPORTUNITES... 3... 3 Organisation du secteur... 4... 4 FAIBLESSES... 4... 4 Demande... 4... 4 OPPORTUNITES... 4... 5 Promotion et

Plus en détail

Valorisation du capital humain Une façon d accroître son revenu

Valorisation du capital humain Une façon d accroître son revenu Fiche technique 4.3 Art et artisanat page 1 Nous savons qu il y a une abondance de connaissances et de savoir-faire à la portée de chaque communauté agricole, agroalimentaire et rurale franco-ontarienne.

Plus en détail

Le rapport des ventes : un outil de gestion essentiel

Le rapport des ventes : un outil de gestion essentiel Le rapport des ventes : un outil de gestion essentiel Combien de cell-packs ai-je vendus au printemps dernier et quel a été mon prix moyen? À qui ai-je vendu des poinsettias roses et combien chacun de

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques

Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Mai 2013 1. Profil des répondants Un échantillon

Plus en détail

PANIERS BIO (FONCTIONNEMENT)

PANIERS BIO (FONCTIONNEMENT) PANIERS BIO (FONCTIONNEMENT) 1. QU EST-CE QUE LE RÉSEAU DES FERMIERS DE FAMILLE D ÉQUITERRE? Le réseau des Fermiers de famille, coordonné par Équiterre depuis 1995, permet aux citoyens de s abonner à une

Plus en détail

Carnet de voyage. Un périple au cœur des besoins en développement des compétences des acteurs et actrices engagées en mobilisation locale

Carnet de voyage. Un périple au cœur des besoins en développement des compétences des acteurs et actrices engagées en mobilisation locale Les Rendez-vous des Grands rassembleurs Carnet de voyage Un périple au cœur des besoins en développement des compétences des acteurs et actrices engagées en mobilisation locale Dynamo Ressource en mobilisation

Plus en détail

DIAGNOSTIC EXPORT. Mode d emploi. 17 février 2011

DIAGNOSTIC EXPORT. Mode d emploi. 17 février 2011 DIAGNOSTIC EXPORT Mode d emploi 17 février 2011 I.Introduction 1. 1. Les avantages de l export 2. 2. Les défis de l export 3. 3. Qu est ce qu un «Diagnostic Export»? II. Analyse de l entreprise 1. 1. Une

Plus en détail

15 MARS 2007 : UN BON JOUR POUR INFORMER LE CONSOMMATEUR

15 MARS 2007 : UN BON JOUR POUR INFORMER LE CONSOMMATEUR 15 MARS 2007 : UN BON JOUR POUR INFORMER LE CONSOMMATEUR SUR L'OFFRE LOCALE ET DE SAISON EN FRUITS ET LÉGUMES Tableau des prix des fruits et légumes OBSERVATOIRE BRUXELLOIS DE LA CONSOMMATION DURABLE Un

Plus en détail

Regroupement des producteurs de pommes de terre du Bas-Saint-Laurent

Regroupement des producteurs de pommes de terre du Bas-Saint-Laurent COLLOQUE SUR LA POMME DE TERRE Le succès des entreprises : marchés, gestion et innovation Le vendredi 4 novembre 2005, Hôtel Québec Inn, Sainte-Foy Regroupement des producteurs de pommes de terre du Bas-Saint-Laurent

Plus en détail

-Boucherie Ferme Saint-Vincent- Mise en Marché des Viandes Biologiques

-Boucherie Ferme Saint-Vincent- Mise en Marché des Viandes Biologiques -Boucherie Ferme Saint-Vincent- Mise en Marché des Viandes Biologiques Présenté par : Yves Saint-Vincent Éleveur, Transformateur et Détaillant Ferme Saint-Vincent / Boucheries Ferme Saint-Vincent Certifiés

Plus en détail

Remerciement au Conseil pour le développement de l agriculture l Québec pour son appui financier permettant la tenue de cette conférence

Remerciement au Conseil pour le développement de l agriculture l Québec pour son appui financier permettant la tenue de cette conférence Remerciement au Conseil pour le développement de l agriculture l du Québec pour son appui financier permettant la tenue de cette conférence Les outils de gestion et l innovation l : commercialisation des

Plus en détail

DEVELOPPEMENT COMMERCIAL AUX ETATS-UNIS : 10 ERREURS A NE PAS COMMETTRE. SOMMAIRE

DEVELOPPEMENT COMMERCIAL AUX ETATS-UNIS : 10 ERREURS A NE PAS COMMETTRE. SOMMAIRE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL AUX ETATS-UNIS : 10 ERREURS A NE PAS COMMETTRE. Nous souhaitons, avec ce document, vous faire partager les écueils que nous constatons chez les PME françaises qui abordent le marché

Plus en détail

La Plate-forme agricole de L Ange-Gardien. Une initiative du CREDETAO

La Plate-forme agricole de L Ange-Gardien. Une initiative du CREDETAO La Plate-forme agricole de L Ange-Gardien Une initiative du CREDETAO Table des matières 1. Mise en contexte et solutions apportées 2. Fonctionnement de la Plate-forme agricole de L Ange-Gardien 3. Historique

Plus en détail

Lancer son entreprise agricole: de l idée à la réalisation! Luc De Grâce, agronome, Directeur régional 12 février 2013

Lancer son entreprise agricole: de l idée à la réalisation! Luc De Grâce, agronome, Directeur régional 12 février 2013 Lancer son entreprise agricole: de l idée à la réalisation! Luc De Grâce, agronome, Directeur régional 12 février 2013 Plan de la présentation L origine de votre projet L individu à la tête du projet d

Plus en détail

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F.Adm.A., CMC Conseiller en gestion Direction de la gestion

Plus en détail

République de Maurice

République de Maurice Cote du document: EB 2009/96/R.18 Point de l ordre du jour: 10 b) iii) Date: 25 mars 2009 Distribution: Publique Original: Anglais F République de Maurice Mémorandum du Président Programme de diversification

Plus en détail

Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts

Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts Rapport sur l intérêt des producteurs maraîchers de la région de Montréal quant aux modèles associatifs de mise en marché en circuits courts par Équiterre 30 novembre 2011 Objet de l étude Cette étude

Plus en détail

Essai de paillis de plastique biodégradable en production maraîchère et fruitière

Essai de paillis de plastique biodégradable en production maraîchère et fruitière PROGRAMME D APPUI AU DÉVELOPPEMENT DE L AGRICULTURE ET DE L AGROALIMENTAIRE EN RÉGION 2007-2008 Essai de paillis de plastique biodégradable Rapport final Mars 2008 Modifié le 3 juillet 2008 Daniel Bergeron,

Plus en détail

Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005

Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005 Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005 2 Information générale g sur la Chine 3 e pays du monde en superficie, 7 % de terres arables 1,3 milliard d habitants, d 21,3 % de la population

Plus en détail

Générer du chiffre d affaires

Générer du chiffre d affaires Générer du chiffre d affaires L entreprise est un système d interactions entre trois secteurs : gestion Production Commercialisation Générer du chiffre d affaires Un système qui doit interagir avec son

Plus en détail

Présentation de la problématique globale et Marketing des produits de créneaux

Présentation de la problématique globale et Marketing des produits de créneaux Présentation de la problématique globale et Marketing des produits de créneaux par Stéphane Maisonnas, Ph.D., professeur Chercheur principal de la Chaire Philippe-Pariseault en commercialisation des marchés

Plus en détail

Valider son idée d affaires

Valider son idée d affaires Valider son idée d affaires Avez-vous ce qu il faut pour être entrepreneur? Votre projet tient-il la route? Atelier de réflexion pour le démarrage d une entreprise offert par: Information CLD de Lotbinière

Plus en détail

LES CULTURES SOUS SERRE

LES CULTURES SOUS SERRE LES CULTURES SOUS SERRE Chiffres clés du secteur des cultures légumières Les cultures légumières ce sont : - plus de 35 espèces (à l exception des pommes de terre) - une surface totale d environ 329 000

Plus en détail

21/09/2012. La vente par Internet. Pourquoi vendre par Internet?

21/09/2012. La vente par Internet. Pourquoi vendre par Internet? VENDRE GRÂCE A INTERNET - POURQUOI ET COMMENT? ALES 20 septembre 2012 La vente par Internet Pourquoi vendre par Internet? - c est un nouveau canal de commercialisation. - pour mettre son catalogue produits

Plus en détail

Atelier : Des aliments frais de proximité: expériences à partager pour la mise en place d initiatives gagnantes

Atelier : Des aliments frais de proximité: expériences à partager pour la mise en place d initiatives gagnantes Atelier : Des aliments frais de proximité: expériences à partager pour la mise en place d initiatives gagnantes Plan de l atelier Objectifs de l atelier Portrait des initiatives au Québec (40) et questions

Plus en détail

Stimuler le rayonnement, le professionnalisme l efficacité et le développement des affaires

Stimuler le rayonnement, le professionnalisme l efficacité et le développement des affaires Programme de formations et de conférences Stimuler le rayonnement, le professionnalisme l efficacité et le développement des affaires Outils concrets, actualisés et flexibles pour professionnels, gestionnaires,

Plus en détail

Quelle microfinance pour le développement de l agriculture dans les pays en développement? Nelly-Françoise TSASA KHINI Décembre 2007 microfinance 07 1 Contexte du Congo Brazzaville Défis et opportunités

Plus en détail

La Ferme de la Berceuse UNE PASSION PARTAGÉE!

La Ferme de la Berceuse UNE PASSION PARTAGÉE! La Ferme de la Berceuse UNE PASSION PARTAGÉE! La culture du savoir-faire et du satisfaire Pourquoi cette conférence? - Demande de Jonathan - Ma réponse - Le contexte, ma démarche - Le résultat, c est comme

Plus en détail

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner 2 cours Monseigneur Roméro - CS 50135 91004 EVRY Cedex Tel: 01.60.79.91.29- Fax : 01.64.97.94.98 Mel : crea-911 Page @essonne.cci.fr 0 www.essonne.cci.fr

Plus en détail

Étude sur la caractérisation des marchés publics du Québec. Sommaire exécutif

Étude sur la caractérisation des marchés publics du Québec. Sommaire exécutif Sommaire exécutif 1. Introduction Fondée en 2005, l Association des marchés publics du Québec a pour objectif de faire la promotion des marchés publics du Québec comme moyen alternatif de mise en marché

Plus en détail

4 juin 2015 Présenté par: Maëlle Brouillette, et Athanasios Tommy Mihou,

4 juin 2015 Présenté par: Maëlle Brouillette, et Athanasios Tommy Mihou, S entraider pour faire pousser une communauté projet de verdissement et de potagers urbains- centres d hébergement du CIUSSS de l Est-de-l Îlede-Montréal 4 juin 2015 Présenté par: Maëlle Brouillette, et

Plus en détail

Vers une politique alimentaire locale à l échelle de la Vienne

Vers une politique alimentaire locale à l échelle de la Vienne Vienne novembre 2012 Avis de la Coordination des Conseils de développement de la Vers une politique alimentaire locale à l échelle de la Vienne Version intermédiaire ( octobre 2012) Sommaire LE DIAGNOSTIC

Plus en détail

Une carrière. à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca

Une carrière. à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca Une carrière à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca Explorez toutes les possibilités L ASSURANCE DE DOMMAGES, C EST... Assurance automobile Assurance

Plus en détail

Stratégies marketing. Augmenter sa créativité en période de changement. Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009

Stratégies marketing. Augmenter sa créativité en période de changement. Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009 Stratégies marketing Augmenter sa créativité en période de changement Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009 La présentation Marketing en temps de crise Quelques principes

Plus en détail

Structure commerciale idéale en fonction de votre réalité et de vos objectifs d affaires

Structure commerciale idéale en fonction de votre réalité et de vos objectifs d affaires Structure commerciale idéale en fonction de votre réalité et de vos objectifs d affaires Présenté par Monsieur Georges Poulin, Associé Altitude Conseil 17 février 2016 1 L objectif Permettre aux participants,

Plus en détail

Groupe PGP Planification et gestion de projets 5955, rue Saint-Laurent, bureau 201, Lévis (Québec) G6V 3P5 Tél. 418 838-4747 Téléc.

Groupe PGP Planification et gestion de projets 5955, rue Saint-Laurent, bureau 201, Lévis (Québec) G6V 3P5 Tél. 418 838-4747 Téléc. Analyse du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Filière biologique du Québec Groupe PGP Avril 2013 Groupe PGP Planification et gestion de projets 5955,

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

Mangez frais, mangez près! Comment les initiatives de circuits courts contribuent aux saines habitudes de vie

Mangez frais, mangez près! Comment les initiatives de circuits courts contribuent aux saines habitudes de vie Mangez frais, mangez près! Comment les initiatives de circuits courts contribuent aux saines habitudes de vie Mangez frais, mangez près! Dans quelle mesure les circuits courts ont-ils une incidence sur

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

LETTRE DE PRÉSENTATION

LETTRE DE PRÉSENTATION LETTRE DE PRÉSENTATION 100 Portsmouth Avenue Kingston, ON K7L 5A6 (613) 545-3949 Ext. 1674 employmentservice.sl.on.ca KINGSTON KINGSTON OTTAWA OTTAWA SHARBOT LAKE Services d emploi 785 Midpark Drive 71

Plus en détail

Formation de professionnels de la vente chez Würth AG

Formation de professionnels de la vente chez Würth AG Formation de professionnels de la vente chez Würth AG Formation de professionnels de la vente 1 Le monde Würth est grand. Permettez-nous de nous présenter. Würth AG est une entreprise commerciale du secteur

Plus en détail

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be Table des matières 1 Introduction...3 2 Pourquoi choisir Health@Work?...3 2.1 Concentrez-vous désormais sur vos activités clés...4 2.2 Nombreuses fonctionnalités

Plus en détail

(Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO)

(Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO) Kafo Jiginew (Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO) Salon de financement de l agriculture à Sikasso du 06 au 08 mars 2014 THEME : «Le financement

Plus en détail

ACTIVITÉS DE LES ORANGES DU MARCHAND CONSCIENTISATION. devp.org/jeunesolidaire. www.devp.org

ACTIVITÉS DE LES ORANGES DU MARCHAND CONSCIENTISATION. devp.org/jeunesolidaire. www.devp.org 1/12 OBJECTIF // Le but du jeu est de faire comprendre aux joueurs certaines pressions auxquelles font face les agriculteurs pauvres des pays du Sud; que de nombreux facteurs sont totalement indépendants

Plus en détail

Présentation du logiciel Amapy

Présentation du logiciel Amapy La gestion ZEN de vos paniers BIO! Présentation du logiciel Amapy Dynamisé par : LA NAISSANCE DU PROJET AMAPY De plus en plus de Français souhaitent aujourd hui mettre du «sens» dans leurs assiettes, acheter

Plus en détail

Document entrepreneurial

Document entrepreneurial Document entrepreneurial 1. La culture entrepreneuriale Comme mentionné, la culture entrepreneuriale est présente dans les trois visées du PFEQ. L élève entreprend et mène à terme des projets qui développent

Plus en détail

BRIEFING NOTE PROJET REGROUPEMENT DES PRODUCTEURS (RÉGION DE MONTREAL)

BRIEFING NOTE PROJET REGROUPEMENT DES PRODUCTEURS (RÉGION DE MONTREAL) BRIEFING NOTE PROJET REGROUPEMENT DES PRODUCTEURS (RÉGION DE MONTREAL) Objectif du projet : La demande en produits maraîchers frais locaux en circuit court est très forte dans les régions urbaines du Québec.

Plus en détail

OUVERTURE DE LA FOIRE AGRICOLE 2013 24 OCTOBRE 2013 10H00 DISCOURS DE MONSIEUR LE HAUT-COMMISSAIRE DE LA REPUBLIQUE

OUVERTURE DE LA FOIRE AGRICOLE 2013 24 OCTOBRE 2013 10H00 DISCOURS DE MONSIEUR LE HAUT-COMMISSAIRE DE LA REPUBLIQUE OUVERTURE DE LA FOIRE AGRICOLE 2013 24 OCTOBRE 2013 10H00 DISCOURS DE MONSIEUR LE HAUT-COMMISSAIRE DE LA REPUBLIQUE Monsieur le Ministre, Madame la Présidente du Comité organisateur, Mesdames et Messieurs,

Plus en détail

Aux Jardins Bio Campanipol, en plus de la fraîcheur, de la qualité et de la diversité, c est une expérience que vous venez chercher!

Aux Jardins Bio Campanipol, en plus de la fraîcheur, de la qualité et de la diversité, c est une expérience que vous venez chercher! Que sont devenus les Jardins Bio Campanipol en 2015? Les Jardins Bio Campanipol, c est plus qu une ferme, plus qu une entreprise. C est un noyau de personnes engagées et dynamiques, une famille au cœur

Plus en détail

Plan d affaires (version abrégée)

Plan d affaires (version abrégée) Plan d affaires (version abrégée) Le plan d affaires est un outil essentiel qui permet aux entrepreneurs de se questionner et de structurer, de renforcer ou de modifier leur idée de projet d affaires.

Plus en détail

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE APIRG/14-WP/29 ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE GROUPE REGIONAL AFI DE PLANIFICATION ET DE MISE EN OEUVRE QUATORZIEME REUNION (APIRG/14) (Yaoundé, Cameroun, 23 27 juin 2003) Point 6 de

Plus en détail

Présentation du «Guide de planification stratégique»

Présentation du «Guide de planification stratégique» Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador Présentation du «Guide de planification stratégique» Préparé par Raymond Chabot Grant Thornton Août 2011 Mise en contexte

Plus en détail

SunSeek. La tourne-serre. Par Cyprien Deryng, Ariel Martín Pérez et Axel Vendeuvre

SunSeek. La tourne-serre. Par Cyprien Deryng, Ariel Martín Pérez et Axel Vendeuvre La tourne-serre Par Cyprien Deryng, Ariel Martín Pérez et Axel Vendeuvre USAGE Inspirée par les tournesols, est une serre solaire capable de s orienter en fonction du soleil pour optimiser l énergie reçue

Plus en détail

Solvabilité II Solution elearning

Solvabilité II Solution elearning Solvabilité II Solution Solvabilité II Solution Jusqu à présent les programmes Solvabilité II se sont surtout concentrés sur les éléments quantitatifs. La mise en place réussie de Solvabilité II exige

Plus en détail

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie

Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Le volleyball est notre sport, notre passion, notre communauté nous inspirons les Canadiens à embrasser le volleyball pour la vie Révision du plan stratégique de Volleyball Canada février 2009 Table des

Plus en détail

TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information

TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information TEST D'APTITUDE COMMERCIALE Dossier d'information L'outil solution personnalisable pour sélectionner et évaluer les capacités des commerciaux L'écart d'efficacité entre un commercial "moyen" et un "bon"

Plus en détail

DOCUMENT D AUTODIAGNOSTIC SUR LE PRE-PROJET DU CANDIDAT

DOCUMENT D AUTODIAGNOSTIC SUR LE PRE-PROJET DU CANDIDAT DOCUMENT D AUTODIAGNOSTIC SUR LE PRE-PROJET DU CANDIDAT Ce document est destiné à vous présenter et à organiser votre réflexion autour du projet d installation. Si vous poursuivez la démarche d installation,

Plus en détail

Coopérative La L a R éc é ol o te t e d e d e Che h z e N ou o s u Donald Daigle Novembre 2008

Coopérative La L a R éc é ol o te t e d e d e Che h z e N ou o s u Donald Daigle Novembre 2008 Coopérative La Récolte de Chez Nous Donald Daigle Novembre 2008 «Ne doutez jamais du fait qu'un petit groupe de personnes volontaires et réfléchies puisse changer le monde. En fait, cela se passe toujours

Plus en détail

Gestion de portefeuilles RBC

Gestion de portefeuilles RBC Gestion de portefeuilles RBC Plus qu un investissement Que vous y recouriez pour assurer une croissance à long terme ou tirer un flux de trésorerie régulier de votre épargne, le programme Gestion de portefeuilles

Plus en détail

RICHARD LEMYRE STRATÉGIE CONSEIL. POC Communications richard@poc.ca

RICHARD LEMYRE STRATÉGIE CONSEIL. POC Communications richard@poc.ca RICHARD LEMYRE STRATÉGIE CONSEIL POC Communications richard@poc.ca 2 Optimiser son investissement OPTIMISEZ LA RENTABILITÉ DE VOS INVESTISSEMENTS EN COMMUNICATION ET MARKETING 5 ÉTAPES Étape 1 Établir

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

dossier de franchise

dossier de franchise dossier de franchise CigaMania.com - Spécialiste de la cigarette électronique CigaMania.com est une boutique de vente en ligne de cigarettes électroniques destinée à un large public de vapoteurs. Grâce

Plus en détail

RESEAU ESPACE CRÉATEURS LUTTER CONTRE LA PAUVRETE EN MILIEU PROFESSIONNEL : UNE DEMACHE A SUIVRE PAUVRETE ET VULNERABILITE

RESEAU ESPACE CRÉATEURS LUTTER CONTRE LA PAUVRETE EN MILIEU PROFESSIONNEL : UNE DEMACHE A SUIVRE PAUVRETE ET VULNERABILITE RESEAU ESPACE CRÉATEURS LUTTER CONTRE LA PAUVRETE EN MILIEU PROFESSIONNEL : UNE DEMACHE A SUIVRE PAUVRETE ET VULNERABILITE Une personne vulnérable est une personne dotée de ressources ou non et qui vit

Plus en détail

Conférence LSA - Préparez vos négociations commerciales 2012! Maîtriser les coûts d achat des matières premières

Conférence LSA - Préparez vos négociations commerciales 2012! Maîtriser les coûts d achat des matières premières www.pwc.com Octobre 2011 Conférence LSA - Préparez vos négociations commerciales 2012! Maîtriser les coûts d achat des matières premières Présentée par François Soubien Partner PwC Strategy Croissance

Plus en détail

Mot de la directrice adjointe

Mot de la directrice adjointe Info-Parents Mot de la directrice adjointe Chères parents, Les vacances sont terminées et chose du passé pour la plupart d entre-nous et il est temps de reprendre la routine de la rentrée. Il me fait donc

Plus en détail

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels.

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA à l écoute des investisseurs. Zurich Invest SA, filiale

Plus en détail

Programme d appui au développement des exploitations agricoles (PADEA) Axe 4

Programme d appui au développement des exploitations agricoles (PADEA) Axe 4 Projet # 305-1-C1 RAPPORT FINAL Programme d appui au développement des exploitations agricoles (PADEA) Axe 4 TITRE DU PROJET Indicateurs technico-économiques au service de l organisation du travail en

Plus en détail

Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain.

Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain. Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain. Professeur Hugh Campbell Université d Otago, Nouvelle-Zélande La politique agricole avant la Deuxième guerre

Plus en détail

Des conditions de travail décentes

Des conditions de travail décentes LISTE D IDEÉS POUR LE PLAN DE DEVELOPPEMENT FAIRTRADE POUR LES ORGANISATIONS DE PETITS PRODUCTEURS Toutes les organisations sont différentes et auront des priorités ainsi que des stratégies de développement

Plus en détail

Présentation du logiciel Amapy

Présentation du logiciel Amapy La gestion ZEN de vos paniers BIO! Présentation du logiciel Amapy Dynamisé par : LA NAISSANCE DU PROJET AMAPY De plus en plus de Français souhaitent aujourd hui mettre du «sens» dans leurs assiettes, acheter

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

L achat LOCAL, moi j y participe!

L achat LOCAL, moi j y participe! L achat LOCAL, moi j y participe! Mars 2010 2: 3: L achat local Une tendance, une mode, une façon de vivre, une responsabilité sociale, mais qu est-ce que c est que l achat local? Est-ce que c est : d

Plus en détail

Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation alimentaire durable

Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation alimentaire durable Innovation technologique dans l agriculture en Arabie Saoudite: enjeux et stratégies pour une sécurisation durable Présenté par : CHALHOUB Habib Directeur de thèse : P. BELOT Robert Co-encadrante : Mme

Plus en détail