LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA SIERRA LEONE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA SIERRA LEONE"

Transcription

1 LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA SIERRA LEONE

2 Table des matières 1 Quelques indicateurs économiques Indice du prix unitaire des marchandises à l importation et l exportation pour la Belgique avec le monde Relations commerciales bilatérales (Source: BNB concept communautaire) Échanges de marchandises entre la Belgique et la Sierra Leone en Principales sections à l exportation Principales sections à l importation Évolution générale de la balance commerciale de biens à l issue des 9 premiers mois de Exportations belges de biens à destination de la Sierra Leone Importations belges de biens en provenance de Sierra Leone Importance de la Sierra Leone et des pays limitrophes dans le commerce extérieur belge de biens (2010) Échanges de services entre la Belgique et la Sierra Leone Exportations belges de services à destination de la Sierra Leone Importations belges de services en provenance de la Sierra Leone Évolution générale de la balance commerciale des services à l issue des 9 premiers mois de Exportations belges de services à destination de la Sierra Leone Importations belges de services en provenance de Sierra Leone Sources... 17

3 Source : CIA World Factbook

4 1 Quelques indicateurs économiques 2010 En général : PIB (est.) 1,9 milliard USD Taux de croissance du PIB (est.) 4,9% Inflation 16,6% Exportations de biens (FOB) Importations de biens (FOB) Balance commerciale Population (est.) Principaux clients (est.): en % du total 362,9 millions USD 735,9 millions USD -373,0 millions USD 5,9 millions Principaux fournisseurs (est.): en % du total Belgique 25,1 Afrique du Sud 20,9 Roumanie 13,1 Chine 15,2 États-Unis 7,7 Malaisie 9,5 Pays-Bas 6,3 États-Unis 9,5 Côte d Ivoire 4,9 Royaume-Uni 9,2 Principaux produits exportés (est.): en millions USD diamants 113,5 Rutile 40,6 Bauxite 31,1 Principaux produits importés (est.): en millions USD Biens d investissement 248,7 Pétrole 171,4 Produits alimentaires 114,3 Source : EIU

5 2 Indice du prix unitaire des marchandises à l importation et l exportation pour la Belgique avec le monde Le tableau ci-dessous présente l évolution de l indice du prix unitaire des marchandises à l importation et l exportation pour la Belgique (avec le monde). Cet indice permet d analyser l évolution générale du prix des biens. Cela permet donc une mise en perspective de l évolution globale des importations et des exportations de la Belgique, en identifiant la part qui est due à l évolution des prix (et donc la part qui est due à l évolution des quantités). Il s interprète comme suit : en moyenne, si un produit avait une valeur de EUR 100 à l exportation en 2000, ce même produit avait une valeur à l exportation de EUR 106,8 en 2005 et une valeur de EUR 117,8 en De façon similaire, si un produit avait une valeur de EUR 100 à l importation en 2000, ce même produit avait une valeur à l importation de EUR 107,9 en 2005 et une valeur de EUR 121,5 en Indice de valeur unitaire des exportations et des importations belges totales (2000=100) Exportations Importations ,0 100, ,8 102, ,3 100, ,8 99, ,4 102, ,8 107, ,9 112, ,6 114, ,2 122, ,1 111, ,8 121,5 Source : Eurostat

6 3 Relations commerciales bilatérales (Source : BNB concept communautaire) 3.1 Échanges de marchandises entre la Belgique et la Sierra Leone en 2010 En 2010, la Sierra Leone s est rangée 133 e sur la liste des principaux clients de la Belgique, après la Polynésie française et devant Haïti. Les exportations belges à destination de la Sierra Leone se sont chiffrées à EUR 19,8 millions en 2010 contre EUR 12,0 millions en 2009, soit une progression de 64,5%. En ce qui concerne les importations, la Sierra Leone a été en 2010 le 85 e fournisseur de la Belgique, talonnant le Liban et devançant l Angola. L an dernier, la Belgique a importé de Sierra Leone des marchandises pour EUR 73,3 millions contre EUR 45,7 millions en Les importations belges en provenance de Sierra Leone se sont, en d autres termes, accrues de 60,2%. Le tableau ci-après montre l évolution des échanges commerciaux de la Belgique avec la Sierra Leone de 2006 à Échanges commerciaux Belgique Sierra Leone En millions de Exportations 12,9 10,8 33,5 12,0 19,8 Importations 95,3 106,6 67,3 45,7 73,3 Balance commerciale -82,4-95,9-33,7-33,7-53,5 Exportations : variation en % 59,9-16,6 211,0-64,1 64,5 Importations : variation en % -16,6 11,9-36,9-32,0 60,2 Après avoir augmenté de 2006 à 2007, le déficit de la balance commercial de la Belgique avec la Sierra Leone s est allégé en 2008 et est resté stable en En 2010, l excédent commercial s est à nouveau accru pour atteindre EUR 53,5 millions. Comme le montre le graphique ci-après, les exportations et les importations ont évolué en dents de scie.

7 En 2006, les exportations belges vers la Sierra Leone étaient en forte hausse (+59,9%) avant de connaître une baisse de 16,6% en Les exportations se sont alors envolées en 2008 (+211,0%) pour ensuite chuter en 2009 (-64,1%). Les ventes belges à destination de la Sierra Leone ont alors rebondi (64,5%) en 2010 pour s établir à EUR 19,8 millions. Après une baisse en 2006 (-16,6%) 16,6%), les importations belges en provenance dee Sierra Leone ont augmenté en 2007 de 11,9%. %. En et 2009, les achats en provenance de Sierra Leone ont régressé de respectivement 36,9% 36,9 et 32,0%. En 2010, les es importations en provenance de Sierra Leone ont rebondi (+60,2%) pour s établir à EUR 73,3 millions. Graphique 1 : Variation des exportations et des importations Variation des importations et des exportations 211,0% 64,5% 59,9% Exportations Importations 60,2% 11,9% -16,6% 16,6% -16,6% -36,9% -32,0% -64,1% Intérêt manifesté pour le marché sierra-léonais Le fichier des exportateurs de l Agence pour le Commerce extérieur compte 696 sociétés belges exportant vers la Sierra Leone. Leone L ACE dénombre par ailleurs entreprises manifestant des marques d intérêt pour ce pays. De plus amples renseignements sur ces sociétés peuvent être obtenus auprès de Mme I. Delvoy, tél. : ;

8 3.1.1 Principales sections à l exportation En 2010, les exportations belges à destination de la Sierra Leone se so sont composées principalement de 4 sections qui se sont adjugé 79,8% % des livraisons de la Belgique à ce pays. Il s agit plus précisément : des produits chimiques (sous-section principale : produits pharmaceutiques pharmaceutiques) qui avec EUR 6,1 millions llions ont pris à leur compte 30,6% % des exportations belges à destination de la Sierra Leone; des machines chines et appareils qui, avec un total de EUR 4,6 millions, s estt adjugé une part de 23,2%; du matériel de transport qui s est attribué 16,9% % des exportations belges et dont les ventes ont totalisé EUR 3,3 millions; des produits alimentaires dont les ventes de produits ts se sont chiffrées à EUR 1,8 million et la part de cette section dans les exportations totales tot s est établie à 9,1%; 9,1 Graphique 2 : Les exportations belges à destination de la Sierra Leone,, classées par principaux groupes de produits 2010 Répartition sectorielle des exportations Pierres précieuses et métaux précieux Métaux 2,3% communs 4,2% Produits du Instruments règne végétal d'optique 1,8% 2,2% Autres 4,5% Produits chimiques 30,6% Produits minéraux 5,2% Produits alimentaires 9,1% Matériel de transport 16,9% Machines et appareils 23,2%

9 Graphique 3 : Variation des exportations classées par principaux groupes de produits Belgique Sierra Leone (2010) Variation des exportations par section Produits chimiques 178,3% Machines et appareils 144,1% Matériel de transport 42,4% Produits alimentaires 8,8% Produits minéraux 92,6% 370,6% Métaux communs -42,7% Pierres précieuses et métaux précieux -54,7% Produits du règne végétal 22,3% Instruments d'optique 19,3% Matières plastiques Abstraction faite des pierres précieuses et métaux précieux et des produits du règne végétal dont les ventes ont régressé gressé respectivement de 42,7% et 54,7%, toutes les autres sections qui sont reprises dans le graphique ci-dessus, ci qui correspondent aux principales sections à l exportation, ont affiché une croissance en L accroissement le plus important est à mettre à l actif des produits minéraux dont les exportations se sont accrues de 370,6%. Les produits chimiques (+178,3%) ainsi que les machines et appareils (+144,1%) ont plus que doublé entre 2009 et Les autres sections ont progressé à des taux variant entre 8,8% (produits alimentaires)) et 92,6% (métaux communs). Ces belles performances font qu à l issue de 2010, les livraisons belges à destination de la Sierra Leone se sont globalement accrues de 64,5% % alors qu en 2009 elles avaient chuté de 64,1%.

10 3.1.2 Principales sections à l importation Une section s est adjugé en 2010 la quasi-totalité des importations belges en provenance de d Sierra Leone. Avec une part de 95,3%, la section des pierres précieuses et métaux précieux (sous-section principale : diamants, même travaillés, mais non montés ni sertis sertis) a été incontestablement la section vedette à l importation. Les achats de ce groupe de produits se sont élevés à EUR 69,8 millions. Viennent ensuite les produits alimentaires qui se sont attribué une part de 3,3% soit un montant de EUR 2,4 millions. Graphique 4 : Les importations belges en provenance de Sierra Leone classées par p principaux groupes de produits 2010 Répartition sectorielle des importations Produits alimentaires 3,3% Autres 1,4% Pierres precieuses et métaux précieux 95,3%

11 Graphique 5 : Variation des importations, classées par principaux groupes de produits Belgique Sierra Leone (2010) Variation des importations par section 61,6% Pierres precieuses et métaux précieux 114,5% Produits alimentaires Si les importations totales belges en provenance de d Sierra Leone ont fortement progressé en 2010, cela s explique principalement par l augmentation l des importations de la section principale à savoir les pierres précieuses et métaux précieux (+61,6%). Les produits alimentaires ont, eux aussi, vu leurs achats en provenance d de Sierra Leone s accroitre fortement en 2010 (+114,5%).

12 3.2 Évolution générale de la balance commerciale de biens à l issue des 9 premiers mois de Exportations belges de biens à destination de la Sierra Leone Les exportations belges à destination de la Sierra Leone se sont chiffrées à l issue des 9 premiers mois de 2011 à EUR 17,5 millions, soit une progression de 32,3% par rapport à la période correspondante de Au terme de la période sous revue, la section des machines et appareils s est classée en tête de liste avec une part de 31,6%. Les ventes de ce groupe de produits on plus que doublé (+112,1%) pour s établir à EUR 5,5 millions. Le matériel de transport a occupé la deuxième place avec une part de 21,6%. Les ventes de cette section se sont chiffrées à EUR 3,8 millions et ont progressé de 62,0% après avoir déjà augmenté de 19,3% en 2010 (9 premiers mois). Malgré une chute de 48,5%, les produits chimiques ont, avec EUR 2,0 millions et une part de 11,4%, complété le top trois en 2011 (9 premiers mois) Importations belges de biens en provenance de Sierra Leone Selon les données disponibles pour 2011 (9 premiers mois), les importations en provenance de la Sierra Leone se sont chiffrées à EUR 62,6 millions contre EUR 61,0 millions en 2010, soit un accroissement de 2,6%. Avec une part de 91,1%, les pierres précieuses et métaux précieux ont été la première section à l importation. Les achats de ce groupe de produits ont totalisé EUR 57,0 millions. De 2010 (9 premiers mois) à 2011 (même période), les acquisitions de cette catégorie de produits ont reculé de 2,0%. Les produits alimentaires ont affiché une part de 8,1% grâce à des importations de l ordre de EUR 5,1 millions. Par rapport à 2010, les achats de ce groupe de produits ont augmenté de 156,4%.

13 3.3 Importance de la Sierra Leone et des pays limitrophes dans le commerce extérieur belge de biens (2010) Client = exportations belges Fournisseur = importations belges 103 e client EUR 52,6 millions 95 e fournisseur EUR 52,3 millions 152 e client EUR 12,5 millions 122 e fournisseur EUR 20,0 millions Sierra Leone 133 e client EUR 19,8 millions Janvier e fournisseur EUR 73,3 millions

14 3.4 Échanges de services entre la Belgique et la Sierra Leone En 2010, les exportations belges de services à destination de la Sierra Leone se sont chiffrées à EUR 8,0 millions, soit un accroissement de 30,2% par rapport à La Sierra Leone était le 123 e client de services de la Belgique en Les importations belges de services en provenance de la Sierra Leone ont totalisé quant à elles EUR 3,4 millions, situation stable (+0,1%) par rapport à La Sierra Leone a été le 152 e fournisseur de services de la Belgique en De 2008 à 2010, les échanges commerciaux de services entre la Belgique et la Sierra Leone ont évolué comme suit : Belgique Sierra Leone Services (x EUR 1.000) Exportations Importations Balance Exportations : variation en % 37,0 18,4 30,2 Importations : variation en % 23,8-37,3 0,1 Alors que le déficit à la balance des services atteignait EUR en 2008, le solde à la balance des services est devenu excédentaire en faveur de la Belgique à hauteur de EUR 2,8 millions en 2009 suite à une baisse des importations couplée à une hausse des exportations. L excédent s est encore étoffé en 2010 pour atteindre EUR 4,6 millions. Il va sans dire que ce boni à la balance des services contraste avec la balance commerciale des marchandises qui a toujours penché en défaveur de la Belgique entre 2006 et 2010.

15 3.4.1 Exportations belges de services à destination de la Sierra Leone Avec une part de 50,5% et un montant de EUR 4,1 millions, le transport domine le classement des services. Les autres services liés au commerce et le trafic touristique s adjugent les 2 e et 3 e places avec respectivement 29,5% et 10,4%. En ce qui concerne la variation 2010/2009, on notera surtout l augmentation de quatre des cinq principales sections de services. Ces augmentations s échelonnent entre +14,5% (transport) et +72,5% (autres services liés au commerce). Seule la section des services informatiques et d information a reculé (-21,2%) entre 2009 et Il n'est donc pas surprenant que le total des exportations belges de services vers la Sierra Leone ait progressé de 30,2%. Services (x EUR 1.000) Part en % 2010/2009 Var. en % Transport ,5 14,5 Autres services liés au commerce ,5 72,5 Trafic touristique ,4 41,3 Services informatiques et d information ,6-21,2 Communications ,2 15,8 Services restants ,9 184,1 Total ,0 30,2

16 3.4.2 Importations belges de services en provenance de la Sierra Leone Avec une part de 57,5% et un montant de EUR 2,0 millions, le transport a nettement devancé les autres types de services à l importation. Les autres services liés au commerce et la construction se sont partagé la 2 e et la 3 e place avec des parts respectives de 23,9% et 5,8%. En ce qui concerne la variation 2010/2009, on notera surtout l augmentation de trois des cinq principales sections de services. Les importations de la section construction (+263,0%) ont plus que triplé alors que celles des autres services liés au commerce (+102,5%) ont plus que doublé. Néanmoins, la principale section de services, à savoir le transport, a légèrement reculé (-0,6%) entre 2009 et De même, les services informatiques et d information ont vu leurs achats en provenance de Sierra Leone chuté de 80,9% entre 2009 et Globalement, les importations de services en provenance de Sierra Leone sont restées stables (+0,1%) entre 2009 et Services (x EUR 1.000) Part en % 2010/2009 Var. en % Transport ,5-0,6 Autres services liés au commerce ,9 102,5 Construction ,8 263,0 Trafic touristique ,7 8,2 Services informatiques et d information ,0-80,9 Services restants ,1 32,4 Total ,0 0,1

17 3.5 Évolution générale de la balance commerciale des services à l issue des 9 premiers mois de Exportations belges de services à destination de la Sierra Leone Les exportations belges de services à destination de la Sierra Leone se sont chiffrées à l issue des 9 premiers mois de 2011 à EUR 10,5 millions, soit un bond de 126,4% par rapport à la période correspondante de Au terme de la période sous revue, la section de la construction a pris la première place avec une part de 63,7%. Quasiment inexistantes en 2010 (9 premiers mois), les ventes de ce groupe de services se sont élevées EUR 6,7 millions en 2011 (même période). Le transport a occupé la deuxième place avec une part de 19,9%. Cette section a vu ses ventes se chiffrer à EUR 2,1 millions. Les exportations de ce groupe de produits ont régressé de 26,1% comparativement à 2010 (9 premiers mois). Avec EUR et une part de 6,1%, le trafic touristique a complété le top 3 en 2011 (9 premiers mois) Importations belges de services en provenance de Sierra Leone Selon les données disponibles pour 2011 (9 premiers mois), les importations de services en provenance de Sierra Leone se sont chiffrées à EUR 6,5 millions, soit plus du triple (+214,5%) par rapport à 2010 (même période). La section de la construction prend la première place avec une part de 69,8%. Quasiment inexistant en 2010 (9 premiers mois), les achats de ce groupe de services se sont élevés à EUR 4,5 millions en 2011 (même période). Le transport a occupé la deuxième place avec une part de 20,0%. Les importations de cette section ont légèrement régressé (-1,9%) pour se chiffrer à EUR 1,3 million. Avec EUR et une part de 2,6%, les services informatiques et d information ont complété le top 3 en 2011 (9 premiers mois). Les importations de ce groupe de services ont bondi de 273,9% entre 2010 et 2011 (9 premiers mois).

18 4 Sources Banque mondiale - Banque Nationale de Belgique - CIA World factbook - Direction générale commerce, Commission européenne - Eurostat, Commission européenne Office National du Ducroire - Organisation mondiale du commerce - février 2012

19 Agence pour le Commerce extérieur Rue Montoyer Bruxelles Études et statistiques Christelle Charlier Directeur adjoint Sammy Sioen Attaché Dennis Gijsbrechts Attaché Cathy Marquegnies Assistante

LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS

LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS Los Angeles, San Francisco/Silicon Valley LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS RELATIONS COMMERCIALES 3 Table des

Plus en détail

TURQUIE. Les relations commerciales de la Belgique avec la Turquie

TURQUIE. Les relations commerciales de la Belgique avec la Turquie TURQUIE Les relations commerciales de la Belgique avec la Turquie Source : Ambassade de Turquie en Belgique Les relations commerciales de la Belgique avec la Turquie 4 Table des matières 1 Quelques indicateurs

Plus en détail

Les relations commerciales de la Belgique avec le Japon

Les relations commerciales de la Belgique avec le Japon JAPON Les relations commerciales de la Belgique avec le Japon Les relations commerciales de la Belgique avec le Japon 1. QUELQUES INDICATEURS ÉCONOMIQUES En général (2011) : PIB 5.865,8 milliards USD

Plus en détail

CANADA. Les relations commerciales de la Belgique avec le

CANADA. Les relations commerciales de la Belgique avec le Les relations commerciales de la Belgique avec le CANADA Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1

Plus en détail

LUXEMBOURG. Les relations commerciales de la Belgique avec le:

LUXEMBOURG. Les relations commerciales de la Belgique avec le: Les relations commerciales de la Belgique avec le: LUXEMBOURG Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

GHANA. Les relations commerciales de la Belgique avec le

GHANA. Les relations commerciales de la Belgique avec le Les relations commerciales de la Belgique avec le GHANA Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1 La

Plus en détail

Les relations commerciales de la Belgique avec l. Afrique du sud

Les relations commerciales de la Belgique avec l. Afrique du sud Les relations commerciales de la Belgique avec l Afrique du sud Relations commerciales 3 Table des matières 1. Quelques indicateurs économiques 6 2. Indice du prix unitaire des marchandises à l importation

Plus en détail

Relations commerciales bilatérales de la Belgique avec l Afghanistan

Relations commerciales bilatérales de la Belgique avec l Afghanistan Relations commerciales bilatérales de la Belgique avec l Afghanistan En général: 2010 (estimations) PIB 15,6 milliards USD Taux de croissance du PIB 8,2% Inflation 13,3% Exportations de biens (FOB) Importations

Plus en détail

L ÎLE MAURICE. Les relations commerciales de la Belgique avec

L ÎLE MAURICE. Les relations commerciales de la Belgique avec Les relations commerciales de la Belgique avec L ÎLE MAURICE Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Confédération Construction Wallonne. Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux

Confédération Construction Wallonne. Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux Confédération Construction Wallonne Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux Chiffres arrêtés au 8/6/211 Francis Carnoy Salim Chamcham Juin

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN RÉPUBLIQUE DU CONGO SERVICE ÉCONOMIQUE

AMBASSADE DE FRANCE EN RÉPUBLIQUE DU CONGO SERVICE ÉCONOMIQUE AMBASSADE DE FRANCE EN RÉPUBLIQUE DU CONGO SERVICE ÉCONOMIQUE Le Conseiller économique, Chef de service A Brazzaville, le 18 février 2016 Affaire suivie par : Arthur BERTHET NOTE OBJET : Les échanges commerciaux

Plus en détail

ÉMIRATS ARABES UNIS. Relations commerciales de la Belgique avec les Émirats Arabes Unis

ÉMIRATS ARABES UNIS. Relations commerciales de la Belgique avec les Émirats Arabes Unis ÉMIRATS ARABES UNIS Relations commerciales de la Belgique avec les Émirats Arabes Unis P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1 La position de la Belgique comparée à celle des pays voisins et de l UE... 2 1.1 Exportations...

Plus en détail

ÉMIRATS ARABES UNIS. Relations commerciales de la Belgique avec les Émirats Arabes Unis

ÉMIRATS ARABES UNIS. Relations commerciales de la Belgique avec les Émirats Arabes Unis ÉMIRATS ARABES UNIS Relations commerciales de la Belgique avec les Émirats Arabes Unis Ralf Roletschek, CC BY-SA 3.0 TABLE DES MATIÈRES 1. LA POSITION DE LA BELGIQUE COMPARÉE À CELLE DES PAYS VOISINS ET

Plus en détail

CETMO N º 50 DOSSIER / JUILLET

CETMO N º 50 DOSSIER / JUILLET CETMO Centre d Etudes des Transports pour la Méditerranée Occidentale DOSSIER LE COMMERCE EXTÉRIEUR ENTRE L'UNION EUROPÉENNE ET LES PAYS TIERS MEDITERRANÉENS L objectif de ce dossier est de présenter la

Plus en détail

QATAR. Relations commerciales de la Belgique avec le Qatar

QATAR. Relations commerciales de la Belgique avec le Qatar QATAR Relations commerciales de la Belgique avec le Qatar Francisco Anzola CC BY 2.0 TABLE DES MATIÈRES 1. LA POSITION DE LA BELGIQUE COMPARÉE À CELLE DES PAYS VOISINS ET DE L UE 4 1.1 EXPORTATIONS 4 1.2

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juillet 2013 898 SYNTHESE En 2012, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca est resté quasi-stable, passant de

Plus en détail

ÀLA FIN DES ANNÉES 90, l économie canadienne

ÀLA FIN DES ANNÉES 90, l économie canadienne Productivité et prospérité à l âge de l information Kaïs Dachraoui, Tarek M. Harchaoui et Faouzi Tarkhani ÀLA FIN DES ANNÉES 90, l économie canadienne a connu une performance remarquable. Après 1995, la

Plus en détail

Marchés à la production vrac 2015-16

Marchés à la production vrac 2015-16 Juin Marchés à la production vrac - Volumes cumulés depuis le / début de la campagne* en hl Rouges Rosés Blancs Total Vins de Vins de de cépages Total IGP IGP de cépages 9 7 (- %) 877 (+ %) 998 (+9 %)

Plus en détail

Infos financières. Evolutions monétaires en Guyane au 31 mars 2014 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE UNE ACTIVITÉ ORIENTÉE FAVORABLEMENT

Infos financières. Evolutions monétaires en Guyane au 31 mars 2014 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE UNE ACTIVITÉ ORIENTÉE FAVORABLEMENT Infos financières Juin 2014 Evolutions monétaires en Guyane au 31 mars 2014 ÉVOLUTION FINANCIÈRE ET BANCAIRE INTERNATIONALE Selon les perspectives de l économie mondiale publiées par le Fonds Monétaire

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Belgique

Le commerce extérieur de la Belgique Le commerce extérieur de la Belgique janvier-septembre 2010 Le commerce extérieur de la Belgique à l issue des 9 premiers mois de 2010 (Source: BNB concept communautaire*) Analyse des chiffres des 9 premiers

Plus en détail

Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée

Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée Base de données OCDE-OMC sur les échanges en valeur ajoutée Premières estimations : 16 janvier 2013 Les chaînes de valeur mondiales (CVM) jouent aujourd hui un rôle de premier plan dans l économie de l

Plus en détail

Regards sur l éducation : Les indicateurs de l OCDE 2012. Sous embargo jusqu au 11 septembre, 11:00 (heure de Paris)

Regards sur l éducation : Les indicateurs de l OCDE 2012. Sous embargo jusqu au 11 septembre, 11:00 (heure de Paris) NOTE-PAYS Regards sur l éducation : Les indicateurs de l OCDE 2012 Sous embargo jusqu au 11 septembre, 11:00 (heure de Paris) CANADA Pour toute question, contacter : Andreas Schleicher, Conseiller spécial

Plus en détail

Secteur de la construction Québec Perspectives 2005 1

Secteur de la construction Québec Perspectives 2005 1 L OBSERVATEUR SECTORIEL Secteur de la construction Décembre 2004 Secteur de la construction Québec Perspectives 2005 1 1 Résumé des conférences annuelles de la S.C.H.L. et de la Commission de la construction

Plus en détail

Vins Commerce extérieur Bilan 2014

Vins Commerce extérieur Bilan 2014 > Les synthèses de FranceAgriMer juillet 2015 numéro30 vins Vins Commerce extérieur Bilan 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 2 / 93555 Montreuil cedex Tél. : +33 1 73 30 30 00 / Fax : +33 1 73 30 30 30 www.franceagrimer.fr

Plus en détail

Résultats 2015 - Perspectives 2016

Résultats 2015 - Perspectives 2016 Résultats 2015 - Perspectives 2016 1. 2015 : année de la reprise 2015 est l année de la reprise pour le marché du meuble après trois exercices de recul consécutifs (-3,0% en 2012, -2,9% en 2013 et -1,5%

Plus en détail

Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création

Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises. existent toujours trois ans après leur création entreprises Plus des deux-tiers des nouvelles entreprises existent toujours trois ans après leur création Maryse Aguer Le Limousin se place au deuxième rang des régions françaises pour le taux de survie

Plus en détail

Une étude du Crédit Foncier

Une étude du Crédit Foncier Une étude du Crédit Foncier Décembre 2013 Synthèse Le Crédit Foncier a réalisé, en collaboration avec le Cabinet Asterès, une étude sur l état du marché du crédit immobilier souscrit par les particuliers

Plus en détail

La commercialisation des logements neufs en accession à la propriété : analyse des grandes tendances

La commercialisation des logements neufs en accession à la propriété : analyse des grandes tendances H A B I T E R M A R N E - L A - V A L L E E La commercialisation des logements neufs en accession à la propriété : analyse des grandes tendances Note de conjoncture : janvier - février - mars 2014 Direction

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2015

RESULTATS ANNUELS 2015 Paris, le 15 mars 2016, 8h00 RESULTATS ANNUELS 2015 Résultat net part du groupe en nette progression à 5,4 M Impact significatif des acquisitions récentes (Immeubles de Gentilly et de Levallois) Poursuite

Plus en détail

Communiqué de presse. Nanterre (France), le 14 octobre 2015

Communiqué de presse. Nanterre (France), le 14 octobre 2015 Nanterre (France), le 14 octobre 2015 Faurecia annonce une forte croissance de son chiffre d affaires consolidé, en hausse de 8,3 % (4,6 % de croissance organique 1 ) au troisième trimestre 2015 Le chiffre

Plus en détail

Chiffres-clés de la création et la reprise d entreprises en 2013

Chiffres-clés de la création et la reprise d entreprises en 2013 Chiffres-clés de la création et la reprise d entreprises en 2013 Laure BERTHELEMY Juillet 2014 1 Partie 1 : Chiffres-clés de la création et de la reprise d entreprises en 2013 Source CCI de Touraine-OE2T

Plus en détail

les résidences principales en côtes d armor

les résidences principales en côtes d armor 266.353 résidences principales en : + 92.450 par rapport à (+ 53 ) 579.277 personnes habitant dans les résidences principales : + 69.774 par rapport à (+ 14 ) Progressions les plus fortes dans l espace

Plus en détail

Conférence Citoyenne Ondes, santé, société

Conférence Citoyenne Ondes, santé, société 0 Conférence Citoyenne Ondes, santé, société Philippe Distler, Directeur Général de l ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) Dimanche 26 avril 2009 1 Plan de la présentation

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 2 ème TRIMESTRE 2015 EN LEGERE AMELIORATION PERSPECTIVES CHIFFRE D AFFAIRES DEUXIEME TRIMESTRE 2015. Paris, le 3 septembre 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 2 ème TRIMESTRE 2015 EN LEGERE AMELIORATION PERSPECTIVES CHIFFRE D AFFAIRES DEUXIEME TRIMESTRE 2015. Paris, le 3 septembre 2015 CHIFFRE D AFFAIRES DEUXIEME TRIMESTRE 2015 2 ème TRIMESTRE 2015 EN LEGERE AMELIORATION Poursuite de la forte croissance du chiffre d affaires Shipping Solutions et début d amélioration de l activité Mail

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels en bref 4 mars 2016

Indicateurs conjoncturels en bref 4 mars 2016 Indicateurs conjoncturels en bref 4 mars 2016 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées des

Plus en détail

Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse

Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse Étude auprès du panel d entreprises tiré de l enquête sur le financement des PME en Suisse Etude réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Novembre 2009 Table des matières 2 Page 1. Descriptif

Plus en détail

LA SUISSE I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Suisse. Capitale : Berne. Président : Doris Leuthard. Vice président : Moritz Leuenberger

LA SUISSE I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Suisse. Capitale : Berne. Président : Doris Leuthard. Vice président : Moritz Leuenberger LA SUISSE I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Suisse Capitale : Berne Président : Doris Leuthard Vice président : Moritz Leuenberger Superficie : 41 284 57 km² Population : 7 800 000 habitants Croissance

Plus en détail

PLAN DE PRÉSENTATION CONTEXTE RÉFORMES ENTREPRISES RÉSULTATS OBTENUS PERSPECTIVES (PND 2016-2020)

PLAN DE PRÉSENTATION CONTEXTE RÉFORMES ENTREPRISES RÉSULTATS OBTENUS PERSPECTIVES (PND 2016-2020) 1 EDBI 2016 Nairobi PLAN DE PRÉSENTATION CONTEXTE RÉFORMES ENTREPRISES RÉSULTATS OBTENUS PERSPECTIVES (PND 2016-2020) 2 3 CONTEXTE Superficie : 322.462 km², avec un littoral de 520 km Population : 22.4

Plus en détail

Une épargne en baisse, des programmes d investissement qui fléchissent

Une épargne en baisse, des programmes d investissement qui fléchissent Une épargne en baisse, des programmes d investissement qui fléchissent 1 - Une diminution de l épargne pour la première fois depuis 6 ans Si on neutralise les effets de la suppression des contingents communaux

Plus en détail

Commerce extérieur. 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs. Dynamisme des échanges. L'Alsace très tournée vers l'europe

Commerce extérieur. 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs. Dynamisme des échanges. L'Alsace très tournée vers l'europe 12 Commerce extérieur 12.1 - Exportations et importations 12.2 - Clients et fournisseurs Dynamisme des échanges Les échanges extérieurs occupent une place de premier plan dans l'économie de la région.

Plus en détail

> La part des familles nombreuses est moins importante à Paris qu en Ilede-France

> La part des familles nombreuses est moins importante à Paris qu en Ilede-France Composition des ménages et des familles, modes de garde des enfants Modes de cohabitation > Huit jeunes Parisiens sur dix de 15-19 ans vivent chez leurs parents. > Deux Parisiennes sur cinq de 20-34 ans

Plus en détail

Canada-Arabie saoudite

Canada-Arabie saoudite Canada-Arabie saoudite Publication n o 2011-147-F Le 15 novembre 2011 Alexandre Gauthier* Division des affaires internationales, du commerce et des finances Service d information et de recherche parlementaires

Plus en détail

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE»

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» WANG Haiyuing, directeur général adjoint du département de recherches de la China Law Society L énergie est la base matérielle importante pour

Plus en détail

Les investissements dans le secteur des robots en France deuxième année record en 2001 devraient continuer à croître de 10% par an d'ici 2005

Les investissements dans le secteur des robots en France deuxième année record en 2001 devraient continuer à croître de 10% par an d'ici 2005 Commission économique des Nations Unies pour l Europe Embargo: 3 octobre 22, h 1 GMT Communiqué de presse ECE/STAT/2/2 1er octobre 22 Les investissements dans le secteur des robots en France deuxième année

Plus en détail

the art of creating value in retail estate

the art of creating value in retail estate Société anonyme, sicaf immobilière publique de droit belge, dont le siège social est établi à B-1740 Ternat (Belgique), Industrielaan n 6 RPM Bruxelles : 0434.797.847 the art of creating value in retail

Plus en détail

Adhérents et montant des cotisations pour les produits de retraite supplémentaire

Adhérents et montant des cotisations pour les produits de retraite supplémentaire 21 Adhérents et montant des cotisations pour les produits de retraite supplémentaire Fin 2014, 11,5 millions de personnes détiennent un contrat de retraite supplémentaire en cours de constitution auprès

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs.

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs. Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels Destination Canada (DC) et ses partenaires sont actifs. www.destinationcanada.com Novembre Volume 11, numéro 11 Points saillants En novembre, les

Plus en détail

Activité de Thalassothérapie Béarn Pays basque

Activité de Thalassothérapie Béarn Pays basque Activité de Thalassothérapie Béarn Pays basque Comité départemental du tourisme Béarn Pays basque Juin 2012 Notes méthodologiques Préambules L Observatoire CDT Béarn Pays basque & In Extenso THR de la

Plus en détail

Réunion FFCI - CLIFF - NYSE EURONEXT. Lille - 12 décembre 2011. Valérie AGATHON Directeur des Relations Investisseurs

Réunion FFCI - CLIFF - NYSE EURONEXT. Lille - 12 décembre 2011. Valérie AGATHON Directeur des Relations Investisseurs Réunion FFCI - CLIFF - NYSE EURONEXT 1 Lille - 12 décembre 2011 Valérie AGATHON Directeur des Relations Investisseurs 2 PRESENTATION DU GROUPE Slide 3 OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT D ACTIONS Slide 11 RESULTATS

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

Taux d emploi, taux de chômage : des indicateurs controversés

Taux d emploi, taux de chômage : des indicateurs controversés Note d éducation permanente de l ASBL Fondation Travail Université (FTU) N 2014 04, mars 2014 www.ftu.be/ep Taux d emploi, taux de chômage : des indicateurs controversés Une analyse critique de deux indicateurs

Plus en détail

PRINCIPAUX RESULTATS

PRINCIPAUX RESULTATS REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie --------------- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ---------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace Work Fatherland ------------- NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS ----------

Plus en détail

Graphique 1 Montant du cofinancement de l État (2000-2009) 15,7 14,8 14,8

Graphique 1 Montant du cofinancement de l État (2000-2009) 15,7 14,8 14,8 FORMAbref Janvier 2012 Observatoire de la formation Cofinancement public Analyse de la contribution de l État à la formation continue en entreprise Cette publication porte sur le cofinancement public en

Plus en détail

Cent quarantième session. Rome, 10-14 octobre 2011. Dotation en effectifs des services de trésorerie

Cent quarantième session. Rome, 10-14 octobre 2011. Dotation en effectifs des services de trésorerie Août 2011 FC 140/10 F COMITÉ FINANCIER Cent quarantième session Rome, 10-14 octobre 2011 Dotation en effectifs des services de trésorerie Pour toute question concernant le contenu de ce document, veuillez

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Ce qui a structuré les marchés financiers depuis 35 ans va disparaître RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Ce qui a structuré les marchés financiers depuis 35 ans va disparaître RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 3 juin 1 N 7 Ce qui a structuré les marchés financiers depuis 35 ans va disparaître Les marchés financiers ont été structurés depuis plus de 35 ans par deux évolutions (nous

Plus en détail

De nouveaux débouchés dans un vaste marché

De nouveaux débouchés dans un vaste marché u Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international Department of Foreign Affairs and International Trade De nouveaux débouchés dans un vaste marché L E LA C ANADA, C HINE ET L OMC UN ACCÈS

Plus en détail

Evaluation des finances publiques

Evaluation des finances publiques Evaluation des finances publiques à l occasion du projet de budget pour 2016 et du projet de loi de programmation financière pluriannuelle pour la période 2015-2019 Novembre 2015 Structure de l évaluation

Plus en détail

Le tourisme d affaires en Languedoc-Roussillon

Le tourisme d affaires en Languedoc-Roussillon Le tourisme d affaires en Languedoc-Roussillon Données 2007 Etat des lieux France - Source Coach Omnium. Evolution des dépenses des entreprises en France 8,0% 6,0% 6,0% 4,8% 4,5% 4,0% 2,0% 2,8% 2,3% 1,6%

Plus en détail

Productivité Portrait de la situation au Canada et implications pour le cadre stratégique.

Productivité Portrait de la situation au Canada et implications pour le cadre stratégique. Productivité Portrait de la situation au et implications pour le cadre stratégique. Direction des politiques économique et fiscale Novembre 2010 Aperçu de la présentation Tendances récentes et contexte

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Territoires du Nord-Ouest, Nunavut et Yukon Juillet 2015 Ce bulletin sur le marché du travail présente une analyse des résultats de l Enquête sur la population active

Plus en détail

Des formules à taux variable et taux fixe qui font la différence

Des formules à taux variable et taux fixe qui font la différence Des formules à taux variable et taux fixe qui font la différence Le Crédit Foncier se développe à l international et ouvre une succursale à Bruxelles Filiale du Groupe Caisse d Épargne, un des tous premiers

Plus en détail

LE GROUPE RENAULT SIGNE LA PLUS FORTE PROGRESSION EN EUROPE ET POURSUIT SA CROISSANCE A L INTERNATIONAL

LE GROUPE RENAULT SIGNE LA PLUS FORTE PROGRESSION EN EUROPE ET POURSUIT SA CROISSANCE A L INTERNATIONAL COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 21 janvier 2014 LE GROUPE RENAULT SIGNE LA PLUS FORTE PROGRESSION EN EUROPE ET POURSUIT SA CROISSANCE A L INTERNATIONAL Dans un marché automobile mondial en hausse de 3,9 %, les

Plus en détail

> Topaze Rendement Août 2012

> Topaze Rendement Août 2012 Assurance Vie & Capitalisation > Topaze Rendement Titre de créance à capital non garanti, support en unités de compte d un contrat d assurance vie, d une durée de 5 ans. Offre à durée limitée. Souscription

Plus en détail

Global Retail CIO Survey 2010

Global Retail CIO Survey 2010 10 2010 : Adapter la supply chain au service du consommateur Les Sponsors Recherche conduite par 10 Aperçu général Aldata et IBM vous présentent la deuxième édition de leur étude sur la grande distribution

Plus en détail

Nota Autocancelable Protección Eurostoxx

Nota Autocancelable Protección Eurostoxx Nota Autocancelable Protección Eurostoxx Investir sur les marchés actions européens représente une bonne alternative en ce moment 1 Investissez dans l un des principaux indices boursiers européens : l

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE AGENCE NATIONALE DE PROMOTION LE COMMERCE EXTERIEUR

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE AGENCE NATIONALE DE PROMOTION LE COMMERCE EXTERIEUR REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE AGENCE NATIONALE DE PROMOTION DU COMMERCE EXTERIEUR LE COMMERCE EXTERIEUR UN MIROIR ECONOMIQUE 10 MOIS 2009 Décembre 2009 LE COMMERCE

Plus en détail

FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS

FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS... 5 L'ACTIVITÉ DE LA FABRICATION D'EMBALLAGE EN BOIS...

Plus en détail

L activité des établissements spécialisés au premier semestre 2015

L activité des établissements spécialisés au premier semestre 2015 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés au premier semestre L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements spécialisés : 289 entreprises

Plus en détail

Eco Mois. La récession se renforce en mars dans les pays de l Eurozone. avril-13

Eco Mois. La récession se renforce en mars dans les pays de l Eurozone. avril-13 Une publication de TRADING Central page 1 / 5 Evolution des marchés sur un mois glissant Indices Dernier Var % Cac 40 3769.36 ì +1.25 Euro STOXX 50 2650.85 ì +0.66 Dax 7881.55 ì +1.81 FTSE 100 6487.65

Plus en détail

bpost a réalisé une solide rentabilité en 2013

bpost a réalisé une solide rentabilité en 2013 bpost a réalisé une solide rentabilité en 2013 Le dernier trimestre a confirmé les attentes quant au recul des volumes de courrier. Les volumes de paquets ont enregistré une croissance solide en 2013,

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Voit-on des signes de réindustrialisation de la France? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Voit-on des signes de réindustrialisation de la France? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 4 mai 16 N 486 Voit-on des signes de réindustrialisation de la France? Avec la dégradation de la compétitivité-coût de la Chine et des autres pays émergents, avec l amélioration

Plus en détail

Université de Brest UFR Droit, Economie, Gestion, AES. Cours de mathématiques S2 Licence AES 2015-2016

Université de Brest UFR Droit, Economie, Gestion, AES. Cours de mathématiques S2 Licence AES 2015-2016 Université de Brest UFR Droit, Economie, Gestion, AES Cours de mathématiques S2 Licence AES 2015-2016 Chapitre 4 - Quelques notions de mathématiques financières 1 Ce chapitre vise à présenter quelques

Plus en détail

MONTRÉAL ET CANADA Rapport des investissements

MONTRÉAL ET CANADA Rapport des investissements MONTRÉAL ET CANADA Rapport des investissements AUTOMNE 2014 SURVOL DU MARCHÉ DES INVESTISSEMENTS CANADIEN La demande soutenue souligne la bonne santé du marché de l investissement immobilier commercial

Plus en détail

Avis aux actionnaires des compartiments OYSTER Credit Opportunities et OYSTER European Fixed Income

Avis aux actionnaires des compartiments OYSTER Credit Opportunities et OYSTER European Fixed Income OYSTER (la «SICAV») Société d'investissement à capital variable Siège social: 11/13, boulevard de la Foire L-1528 Luxembourg R.C.S. Luxembourg B-55.740 Avis aux actionnaires des compartiments OYSTER Credit

Plus en détail

au troisième trimestre de 2000

au troisième trimestre de 2000 Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT au troisième trimestre de 2000 DANS CE NUMÉRO Faits saillants économiques: En l an 2000, la croissance devrait dépasser 4 % Page

Plus en détail

FICHE PAYS : Géorgie. Données géographiques : Données démographiques :

FICHE PAYS : Géorgie. Données géographiques : Données démographiques : FICHE PAYS : Géorgie Données géographiques : Superficie : 69 700 km 2 (France 552 000 km 2 ) Capitale : Tbilissi (1,175 millions d habitants) Villes principales : Koutaissi, Batoumi, Roustavi, Soukhoumi,

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES T1 2016 : 20,1 Md BON DEBUT D ANNEE, ACCELERATION A L INTERNATIONAL

CHIFFRE D AFFAIRES T1 2016 : 20,1 Md BON DEBUT D ANNEE, ACCELERATION A L INTERNATIONAL CHIFFRE D AFFAIRES T1 2016 : 20,1 Md BON DEBUT D ANNEE, ACCELERATION A L INTERNATIONAL +3,8% AU TOTAL HORS ESSENCE, +3,1% EN COMPARABLE International : croissance de +6,4% constants et de +5,3% en comparable

Plus en détail

Maisons d édition : les chiffres 2012

Maisons d édition : les chiffres 2012 Maisons d édition : les chiffres 2012 Janvier 2014 8ème édition Joëlle Tubiana Associée Edito Comme chaque année, nous vous présentons les chiffres clés de l édition, pour vous permettre de comparer vos

Plus en détail

L ÉCONOMIE. La période de forte croissance. Le Japon est entré dans l ère de la globalisation

L ÉCONOMIE. La période de forte croissance. Le Japon est entré dans l ère de la globalisation Web Japan http://web-japan.org/ L ÉCONOMIE Le Japon est entré dans l ère de la globalisation La Bourse de Tokyo La plus ancienne Bourse du Japon, qui a été établie en 1878. (Crédit photo : Getty Images)

Plus en détail

Evolution du niveau de vie des retraités et des actifs de 1996 à 2009

Evolution du niveau de vie des retraités et des actifs de 1996 à 2009 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 23 novembre 2011-9 h 30 «Niveaux des pensions et taux de remplacement» Document N 6 Document de travail, n engage pas le Conseil Evolution du niveau

Plus en détail

QUE S EST-IL PASSÉ EN 2014?

QUE S EST-IL PASSÉ EN 2014? QUE S EST-IL PASSÉ EN 2014? SOMMAIRE 1. Editorial - Immobilier ancien : bilan d un marché locatif impacté par la loi Alur p. 04 2. Evolution des loyers moyens en 2014 p. 07 3. Evolution des loyers moyens

Plus en détail

REPRISE DU MARCHE DES PRODUITS FORESTIERS EUROPEENS, MAIS CONDITIONS ENCORE TRES COMPETITIVES

REPRISE DU MARCHE DES PRODUITS FORESTIERS EUROPEENS, MAIS CONDITIONS ENCORE TRES COMPETITIVES DECLARATION DU MARCHE DU COMITE DU BOIS REPRISE DU MARCHE DES PRODUITS FORESTIERS EUROPEENS, MAIS CONDITIONS ENCORE TRES COMPETITIVES Le texte officiel ci après a été adopté par le Comité du bois CEE/ONU

Plus en détail

OBSERVATOIRE PERMANENT DES METIERS DE L ESTIA

OBSERVATOIRE PERMANENT DES METIERS DE L ESTIA 2010 OBSERVATOIRE PERMANENT DES METIERS DE L ESTIA Enquête 2010 S i t u a t i o n a u 1er mars 2010 des promotions 2008 et 2009 - Filière INGENIEUR ESTIA Options OGI/CGP/MPA ESTIA ECOLE SUPERIEURE DES

Plus en détail

Le système logistique national dans le contexte ibérique

Le système logistique national dans le contexte ibérique ES Research Sectorial Le système logistique national dans le contexte ibérique Club Entreprises de Cornouaille juin 08 Le système logistique national dans le contexte ibérique. Sommaire. Le plan logistique

Plus en détail

CONJONCTURE BOIS CONSTRUCTION Tableau de bord Région Lorraine

CONJONCTURE BOIS CONSTRUCTION Tableau de bord Région Lorraine 11bis, rue Gabriel Péri CS 4511 54519 VANDOEUVRE Cedex Tél 3 83 37 54 64 Fax 3 83 35 38 28 E-mail contact@gipeblor.com CONJONCTURE BOIS Tableau de bord Région Lorraine N 6 - Décembre 214 du 1 er semestre

Plus en détail

Zone Franche. Pays de Gex

Zone Franche. Pays de Gex Agence de Développement Economique du Pays de Gex et du Bassin Bellegardien Zone Franche du Pays de Gex 130, rue Gustave Eiffel, Technoparc, F- 0160 Saint Genis-Pouilly -Tel. : +33 (0)4 50 42 65 20 - Fax

Plus en détail

Bois Construction Tableau de bord Région Lorraine

Bois Construction Tableau de bord Région Lorraine 11bis, rue Gabriel Péri CS 4511 54519 VANDOEUVRE Cedex Tél 3 83 37 54 64 Fax 3 83 35 38 28 E-mail contact@gipeblor.com Conjoncture Bois Tableau de bord Région Lorraine Activité 1 er semestre & Prévisions

Plus en détail

Focus économique et financier BORDEAUX MÉTROPOLE : Les TPE métropolitaines face à la crise

Focus économique et financier BORDEAUX MÉTROPOLE : Les TPE métropolitaines face à la crise Focus économique et financier BORDEAUX MÉTROPOLE : Les TPE métropolitaines face à la crise SYNTHÈSE Entre 2005 et 2014, les évolutions de chiffre d affaires des Très Petites Entreprises (TPE) constatées

Plus en détail

TAUX d EVOLUTIONS (cours)

TAUX d EVOLUTIONS (cours) TAUX d EVOLUTIONS (cours) Table des matières 1 calcul d un taux d évolution 3 1.1 activité.................................................. 3 1.2 corrigé activité..............................................

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. La possibilité d une reprise économique durable dans la zone euro est venue entièrement de la baisse du prix du pétrole

FLASH ÉCONOMIE. La possibilité d une reprise économique durable dans la zone euro est venue entièrement de la baisse du prix du pétrole ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE octobre N La possibilité d une reprise économique durable dans la zone euro est venue entièrement de la baisse du prix du pétrole On voit aujourd hui dans la zone euro les

Plus en détail

Les variations des taux de change : continûment excessives

Les variations des taux de change : continûment excessives juillet - N Les variations des taux de change : continûment excessives Nous nous intéressons ici aux devises des grands pays de l'ocde (dollar, euro, yen, livre sterling, franc suisse, dollar australien)

Plus en détail

Foire aux questions T1 2007

Foire aux questions T1 2007 Foire aux questions T1 2007 1. Pourquoi n avez-vous pas fractionné vos actions? Nous nous penchons régulièrement sur toutes les questions liées au capital, y compris les fractionnements d actions. Tel

Plus en détail

Le Ministre Conseiller pour les affaires économiques et financières Washington, le 27 octobre 2015 NOTE

Le Ministre Conseiller pour les affaires économiques et financières Washington, le 27 octobre 2015 NOTE AMBASSADE DE FRANCE AUX ÉTATS-UNIS SERVICE ÉCONOMIQUE WASHINGTON - HOUSTON - NEW-YORK - SAN FRANCISCO Le Ministre Conseiller pour les affaires économiques et financières Washington, le 27 octobre 2015

Plus en détail

Conjoncture vitivinicole mondiale 2014

Conjoncture vitivinicole mondiale 2014 Paris, le 27 Avril 2015 CONFERENCE DE PRESSE Conjoncture vitivinicole mondiale 2014 Directeur Général Jean-Marie Aurand Eléments pour 2014 relatifs: Le potentiel de production La production de vin La consommation

Plus en détail

Séance du 29 novembre 2013 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 10/2013).

Séance du 29 novembre 2013 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 10/2013). DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES SERVICE JURIDIQUE DE LA FISCALITE Sous-direction du contentieux des impôts des professionnels Bureau JF 2 B 86, allée de Bercy - Teledoc 944 75572 PARIS cedex

Plus en détail

SOCIÉTÉ IMMOBILIÈRE PARC MONTMORENCY

SOCIÉTÉ IMMOBILIÈRE PARC MONTMORENCY SOCIÉTÉ IMMOBILIÈRE PARC MONTMORENCY SOCIÉTÉ ANONYME AU CAPITAL DE 67.500 EUROS 19, BOULEVARD DE MONTMORENCY, 75016 PARIS Tél. : 01 42 24 00 03 Fax : 01 42 30 74 40 582 086 054 RCS PARIS Paris, le 15 avril

Plus en détail

Institut des comptes nationaux. Comptes régionaux

Institut des comptes nationaux. Comptes régionaux Institut des comptes nationaux Comptes régionaux 2013 Contenu de la publication Cette publication présente les données concernant les agrégats par branche d activité et les comptes des revenus des ménages

Plus en détail

Tableau de bord de province de Namur. La province en quelques chiffres

Tableau de bord de province de Namur. La province en quelques chiffres la Tableau de bord de province de Namur La province en quelques chiffres Janvier 2015 Table des matières TABLE DES MATIERES 2 LISTE DES TABLEAUX 4 LISTE DES GRAPHIQUES 5 LISTE DES CARTES 6 INTRODUCTION

Plus en détail

www.medirectbank.be Rapport trimestriel Gestion de patrimoine All content 2016 MeDirect Plus d infos sur www.medirectbank.be Janvier Mars 2016

www.medirectbank.be Rapport trimestriel Gestion de patrimoine All content 2016 MeDirect Plus d infos sur www.medirectbank.be Janvier Mars 2016 www.medirectbank.be Rapport trimestriel Gestion de patrimoine Janvier Mars 2016 All content 2016 MeDirect Plus d infos sur www.medirectbank.be Dans le 1er trimestre volatil de 2016, la Gestion de Patrimoine

Plus en détail

Population totale de 15 à 64 ans. Population active de 15 à 64 ans

Population totale de 15 à 64 ans. Population active de 15 à 64 ans Dares Analyses mars 2014 N 023 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des descendants d immigrés en 2012 En 2012, 3,9 millions de personnes

Plus en détail