Les spécificités du Contrat d Agent Commercial en Allemagne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les spécificités du Contrat d Agent Commercial en Allemagne"

Transcription

1 Les spécificités Les spécificités du Contrat d Agent Commercial en Allemagne Mars 2008 I- Intégration significative : les dispositions relatives au contrat d agent commercial fidèles à la Directive Cette première partie regroupe les dispositions en droit allemand relatives au contrat d agent commercial qui sont en conformité avec les orientations données par la Directive 86/653/CEE. FICHE PRATIQUE 1) Cadre légal : La Directive 86/653/CEE concernant les agents commerciaux s est largement inspirée des dispositions du droit allemand, qui existaient bien avant. Il n est donc pas étonnant de constater que l on retrouve un grand nombre des éléments de la Directive quasiment à l identique, la transposition n ayant changé que très peu de choses. Le cadre de l activité de l agent commercial indépendant est fixé par les articles 84 à 92 du Code de Commerce allemand (HGB) et par les dispositions communes du Code civil allemand (BGB). 2) Définition de l Agent Commercial et statut : Le droit allemand ne prévoit pas de statut analogue à celui de VRP en droit français. Il y a deux catégories de représentants commerciaux : d une part, les représentants salariés (Handelreisende) et d autre part, les représentants indépendants ou agents commerciaux (Handelsvertreter). Ce qui les différencie au plan juridique c est l indépendance effective dont jouit l agent commercial dans l organisation de son travail et de son emploi du temps. Cette indépendance doit apparaître réelle au juge qui n est pas obligé sur ce point de s en tenir aux stipulations contractuelles C est à l article 84 du Code de Commerce que la notion d Agent Commercial est définie en droit allemand et c est celle-ci qui a donné lieu à la définition donnée par la Directive citée ci-dessus : l agent commercial est chargé de négocier des affaires pour le compte d un mandant et/ou éventuellement de les conclure au nom et pour le compte de celui-ci. Il exerce son mandat à titre indépendant.

2 Il faut préciser que par «affaires», on entend les contrats de toute nature et pas seulement les contrats de vente. L agent commercial peut être une personne physique ou morale; une société commerciale peut exercer les fonctions d agent. Il faut le distinguer d un commercial salarié soumis aux règles du droit du travail, l agent commercial n a pas nécessairement la qualité de commerçant. 3) Forme et conclusion du contrat d agence commercial : Conformément à ce qui est prévu à l article 13 de la directive de 1986, le contrat d agence commercial peut être conclu oralement sauf si l une des parties souhaite qu il soit écrit ; la forme écrite dans cette hypothèse deviendra obligatoire. La forme écrite ne peut être exclue contractuellement. Certaines clauses, cependant, ne sont valables que si elles sont écrites (c est le cas par exemple des clauses de non concurrence ). 4) Pouvoirs et obligations de l agent commercial et du commettant : Le contrat crée une obligation réciproque de loyauté entre les parties : commettant et agent commercial, dans le cadre de l exécution du contrat, doivent agir loyalement et de bonne foi. L étendue des pouvoirs de l agent commercial dépend des termes du contrat. Il sera chargé au minimum de la négociation de l opération et éventuellement de la conclusion. Lorsque l agent est autorisé à conclure des contrats de vente au nom et pour le compte d une société mandante, cette dernière est engagée vis à vis des clients. Des seuils peuvent être mis en place au delà desquels l agent a le pouvoir seulement de négocier et non de conclure L agent et le commettant, dans le cadre du contrat qu ils ont conclus, sont tenus à des obligations qui sont le fait de la loi et du contrat : L AGENT : - selon les termes exacts de l article 86 HGB, l agent doit «défendre les intérêts» de l entreprise mandante et «s acquitter de ses obligations avec la diligence d un commerçant sérieux». - il doit faire progresser les ventes. Les spécificités du Contrat d Agent Commercial en Allemagne page 2/10

3 - il doit tenir le Commettant informé de toutes informations nécessaires concernant le marché ou les clients. - il est tenu à un devoir de confidentialité pour les opérations auxquelles il participe. - il peut représenter plusieurs entreprises s il ne porte pas atteinte aux intérêts de celles-ci. LE COMETTANT : - il doit soutenir l agent dans ses missions. - il doit le tenir informé de toute affaire conclue, refusée ou inexécutée. - il est tenu de mettre à sa disposition tous documents, échantillons et informations nécessaires concernant les produits. Clause d exclusivité : Il s agit d une clause par laquelle l agent peut se voir attribué un secteur géographique et/ou une clientèle déterminée dans le contrat. Elle peut avoir un caractère exclusif mais ce n est pas une obligation. Si le contrat d agent commercial contient une clause d exclusivité, cela veut dire que l agent est, de ce fait, le seul habilité à traiter directement avec les clients de la zone concédée pour les produits désignés. Il y a, néanmoins, une exception car le commettant peut toujours se réserver la possibilité de traiter en direct ou par le biais d un tiers, mais toute opération avec des clients du secteur géographique attribué ou avec la clientèle attribuée à titre exclusif, donnera droit à une commission pour l agent Clause de non concurrence : Une telle clause peut être incluse dans le contrat mais elle doit être écrite pour être valable. Cette clause précise la portée et les limites de l interdiction de concurrence selon laquelle l activité de l agent est limitée sur le territoire et à l égard du cercle de clientèle du contrat. Cette clause de non-concurrence peut se prolonger au-delà de la durée du contrat ; Il s agira dans cette hypothèse d une «clause de non-concurrence post-contractuelle». (Voir partie II). Les spécificités du Contrat d Agent Commercial en Allemagne page 3/10

4 5) Durée et fin de contrat : Le contrat d agence peut être conclu pour une durée déterminée ou indéterminée. Pour le contrat à durée indéterminée, le préavis est d un mois la première année, deux mois la deuxième année, trois mois entre la troisième et la cinquième année, six mois à partir de la sixième année S agissant du contrat à durée déterminée, il prend fin à son échéance. Sauf stipulations contraires, la résiliation ne peut être prononcée que pour la fin d un mois calendaire. Une résiliation immédiate est toujours possible pour motif grave et justifié («wichtiger Grund») rendant le respect du préavis impossible d une part, et supprimant le droit à l indemnité de clientèle d autre part. La résiliation immédiate ne peut être ni exclue ni restreinte dans le contrat. Un motif grave ne nécessite pas la présence d une faute par l une des deux parties. Selon la jurisprudence, un motif suffisamment grave susceptible de constituer un motif de résiliation du contrat peut être : la représentation d entreprises concurrentes sans l accord du mandant, une diminution sensible du chiffre d affaire imputable à l agent, les plaintes de clients pouvant nuire à la réputation du mandant, Cependant, même en cas de motif grave susceptible d engendrer la résiliation du contrat, la demande de résiliation doit, en principe, être faite dans les deux semaines de l évènement constitutif de l évènement grave. DEUXIEME PARTIE : La persistance des spécificités juridiques nationales : II- principales particularités du droit allemand d agent commercial ; les apports à la Directive : Dans cette partie, il convient de mettre en évidence les différences entre les dispositions allemandes régissant le contrat d agent commercial et les prescriptions de la Directive relative à l agent commercial. Les spécificités du Contrat d Agent Commercial en Allemagne page 4/10

5 1) Droit applicable : En l absence de choix clairement exprimé par les parties dans le contrat, il convient de se référer aux règles des conventions internationales en matière de droit international privé qui vont s appliquer aux contrats en droit allemand si et seulement si elles ont été ratifiées par l Allemagne. Autrement, ce sont les règles de droit international privé allemand, codifiées dans la loi, pour l introduction du code civil (Einführungsgesetz zum Bürgerlichen Gesetzbuch, EGBGB) qui s appliquent. - La Convention de Rome des 19 juins 1980 sur la «loi applicable aux obligations contractuelles», entrée en vigueur en Allemagne le 1 er avril 1991, régit les relations entre l agent commercial et le mandant. En revanche, elle ne s applique pas aux relations entre l entreprise mandante et les tiers. La Convention de Rome prévoit que le droit applicable au contrat en l espèce est soit celui choisi par les parties, soit, à défaut de choix, le droit du pays ou réside «celle des parties qui doit fournir la prestation caractéristique» en l occurrence l agent. Par exemple, si le contrat lie un fabricant français et un agent commercial allemand, le contrat sera soumis au droit allemand si les parties n ont pas exprimé un autre choix dans le contrat. Son texte figure dans le mémento UE au n 9807 ; une version consolidée de la convention telle que modifiée par des conventions d adhésion a été publié dans le JOCE 1998 C27. - Les questions relatives à la compétence judiciaire, la reconnaissance et l exécution de décisions en matière civile et commerciale sont résolues en application du nouveau règlement CE/44/2001 qui a remplacé, depuis le 1 er mars 2002, la convention de Bruxelles du 27 septembre 1968 ayant le même objet et qui est directement applicable dans tous les Etats membres de l Union Européenne et de l Espace Economique Européen. Ce règlement suit dans les grandes lignes les principes de cette convention. S agissant du tribunal compétent, deux situations sont possibles : soit le tribunal compétent est précisé dans le contrat c'est-à-dire qu il y aura une clause attributive de juridiction dans le contrat, soit le contrat ne contient aucune disposition à ce sujet et le règlement fixe la règle. Une fois que le tribunal compétent est régulièrement désigné, sa compétence est exclusive : il est impossible dès lors de soumettre le litige à un autre juge. Dès lors que les parties rédigent un contrat, elles ont intérêt à faire correspondre le droit applicable et le tribunal compétent. - L Allemagne n a pas ratifié la Convention de la Haye du 14 mars 1978 sur la loi applicable aux contrats intermédiaires et à la représentation. Les spécificités du Contrat d Agent Commercial en Allemagne page 5/10

6 - La Convention de Vienne du 11 avril 1980 sur la vente internationale des marchandises, ratifiée par l Allemagne, établit des règles uniformes sur la vente internationale des marchandises appelées à se substituer au droit interne allemand de la vente. 2) Rémunération de l agent : la Commission : L agent commercial perçoit une rémunération au titre des ventes et opérations qu ils effectuent; cette rémunération consiste en des commissions. Aucune disposition légale n interdit que celle-ci soit fixe, ce n est toutefois pas prévue dans la présente Directive. Les frais professionnels sont, en principe, assumés par l agent. Elle est la seule forme de rémunération nommée par la loi, cela n exclut pas d autres formes. (par exemple une rémunération de prestations administratives pour le mandant) Le pourcentage de la commission est celui prévu par le contrat, à défaut la commission devra être conforme aux usages pratiqués dans le secteur d activité concerné. En vertu de l article 87 HGB, l agent commercial a droit à une commission pour toutes les affaires : - conclues pendant la durée de son contrat, qui résultent de son activité ou qui ont été conclues avec des personnes ou des entreprises dont il a antérieurement obtenu la clientèle pour des opérations du même type. - conclues pendant la durée de son contrat avec des clients appartenant à la zone géographique ou à la clientèle dont il est chargé, même s il n est pas intervenu dans l opération et même s il ne détient pas un droit d exclusivité sur le secteur géographique et la clientèle en question.(cette disposition correspond à une des deux possibilités énoncées à l article 7 2 de la Directive mentionnée ci-dessus ). - conclues par son mandant après la fin de la relation d agence si l agent a contribué pour une part prépondérante à leur conclusion ou si le client a passé commande auprès de l agent ou de l entreprise avant la fin de la relation d agence même si la commande a été réalisé après ou dans un délai raisonnable après la cessation du contrat, sachant qu il est possible et tout à fait recommandable de fixer ce délai dans le contrat. Les spécificités du Contrat d Agent Commercial en Allemagne page 6/10

7 - conformément à ce qui est prévu dans la Directive, le droit allemand prévoit dans son article 87-c-I HGB, que le versement de la commission intervient normalement au plus tard le dernier jour du mois qui suit celui au cours duquel est intervenue l exécution de l opération. - néanmoins, l article 87-a-1 HGB vient ajouter une spécificité concernant le mode de versement de la commission en autorisant son versement qu après encaissement du prix de la vente. Toutefois, l agent peut réclamer un acompte raisonnable dès l exécution de la commande versé lui aussi au plus tard à la fin du mois suivant.il est précisé à l article 87-a-II que l agent peut être tenu de restituer cet acompte en cas de défaut de paiement de l acheteur ; Il perd son droit à la commission sauf si le défaut d exécution de l opération est imputable au vendeur. - En vertu de l article 87-c-II et III HGB, l agent peut demander à l entreprise mandante un extrait des livres comptables concernant les opérations au titre desquelles il a droit à une commission et, si, un doute subsiste, tous les documents qui pourront lui être nécessaires pour vérifier son mode de calcul et les montants qui lui sont dus. S il subsiste des lacunes, l agent peut même diligenter un audit des comptes du mandant. Cependant, il est ajouté en droit allemand, l obligation pour l entreprise mandante de fournir un décompte mensuel des sommes dues à l agent. Cette période de décompte ne peut être étendue au-delà de trois mois. Tout cela est d ordre public, donc toute stipulation contraire sera réputée non écrite. - Le droit allemand (les dispositions du code civil allemand sur la prescription) prévoit une prescription des créances de commission au bout de 3 ans à compter à partir de la fin de l année durant laquelle le droit est né. La Directive n a pas prévue de prescription pour le versement de la Commission, laissant ainsi le droit interne des Etats membres régler cette question. 3) Indemnités compensatrices : En vertu de l article 89 b du code de commerce, l agent a droit à une indemnité appelée «indemnité de clientèle». Il s agit d une indemnisation en compensation de la clientèle acquise par l Agent ; autrement dit cette indemnité n est pas due par le commettant si l agent n a pas acquis de nouveaux clients ou développé les affaires avec des clients existants de manière significative pendant la durée du contrat ou si le commettant ne peut pas récupérer cette clientèle après la fin du contrat. Les spécificités du Contrat d Agent Commercial en Allemagne page 7/10

8 La charge que pourra représenter cette indemnité pour l entreprise mandante devra être estimée dès la phase préparatoire à la conclusion d un contrat d agence. L octroi de cette indemnité nécessite la réunion de trois conditions cumulatives : - le commettant retire des avantages importants, même après cessation du contrat d agence commercial, des relations d affaires avec les clients apportés par l agent. - l agent commercial perd, par la rupture du contrat, le bénéfice de son droit au versement d une commission qu il aurait pu obtenir en cas de poursuite du contrat sur des affaires déjà conclues ou des affaires futures avec les clients apportées par lui. - le paiement de l indemnité doit répondre au principe de l équité. En droit allemand, le fait par un agent d avoir augmentée le volume des affaires de façon très significative est identique au fait d avoir apporté de nouveaux clients. En partant des chiffres réels des commissions perçues au cours des 12 derniers mois du contrat ( à l exception des autres rémunérations), on fait alors un pronostique sur le développement hypothétique de ces clients que le mandant pourrait continuer à fournir malgré la fin du contrat, généralement sur un période de 4 à 5 ans. Puis on fait le pronostique sur les pertes de commission de l agent, en tenant compte de la perte moyenne de clients rencontrée dans le secteur ainsi qu une actualisation en pourcentage du fait que l agent touchera l indemnité immédiatement. La somme ainsi obtenu devra, le cas échéant, encore être corrigée pour des raisons d équité en présence de facteurs exceptionnels, par exemple si l agent part avec toute ou une partie de la clientèle du mandant. Le résultat de ce calcul doit être comparé à la moyenne annuelle des commissions et autres rémunérations perçues par l agent commercial pendant les cinq dernières années de son activité. Si la durée d un contrat d agent commercial est inférieure à cinq ans, le montant est calculé sur la moyenne obtenue pendant la durée effective du contrat. Cette somme constitue le plafonnement de l indemnité compensatrice selon l article 89 b HGB : dans le cas ou la somme obtenue par le calcul hypothétique est supérieure, l agent ne touche que la moyenne annuelle. En revanche, au cas ou le montant résultant du calcul hypothétique est inférieure à la moyenne annuelle, l agent ne touche que le premier. Les spécificités du Contrat d Agent Commercial en Allemagne page 8/10

9 Il y a trois hypothèses dans lesquelles l agent ne bénéficiera pas de son droit à indemnité. Ce sont globalement les mêmes que celles énoncées à l article 18 de la Directive ou en tout cas, en parfaite conformité avec celle-ci : - si le contrat a été résilié à l initiative de l agent sans justification sauf si l agent n était plus en état de continuer raisonnablement le contrat en raison de son âge ou de son état de santé. - si le contrat a été résilié à l initiative du commettant en raison d un motif grave basé sur un comportement fautif de l agent. - dans le cas ou l agent transfère son contrat à un tiers par une convention avec le commettant ; toutefois, cette convention ne peut être conclue avant la fin du contrat. En effet, c est alors généralement ce tiers qui verse à l ancien agent un «droit d entrée» équivalant à l indemnité de clientèle. Ces exceptions doivent être cependant interprétées de manière restrictive dans le but d assurer la protection de l agent contre le pouvoir économique du commettant. En revanche, il n en sera pas de même s agissant des circonstances imputables au mandant pouvant justifier une rupture du contrat par l agent. L indemnité ne peut pas être valablement exclue ou réduite avant la cessation des relations. Toutefois, il existe une spécificité allemande selon laquelle il est possible d exclure à l avance contractuellement le droit à l indemnité si l agent exerce son activité principalement hors 4) Clause de non concurrence post-contractuelle : On a évoqué dans la première partie la clause de non concurrence ; Il est possible de prolonger cette interdiction au delà de la durée de relation prévue dans le contrat d agence. En vertu de l article 90-a-I HGB, la clause de non-concurrence postcontractuelle doit être écrite pendant la durée du contrat et ne doit pas excéder deux ans pour être valable. Elle doit correspondre à un intérêt réel du mandant et être proportionnel à celui-ci. La présence d une clause de non concurrence dans le contrat est obligatoirement assortie d une contrepartie financière raisonnable qui doit être versé au profit de l agent, que les parties l aient prévue dans le contrat ou non. Cette indemnité doit évaluée en fonction du contenu de la clause et ne pas être inférieure à 50% de la rémunération moyenne annuelle mensuelle des deux dernières années avant la fin du Les spécificités du Contrat d Agent Commercial en Allemagne page 9/10

10 contrat. Le paiement mensuel est d usage, amis l indemnité peut aussi bien être versée en une fois. Il est possible d y renoncer avant la fin du contrat qui prendra effet six mois plus tard. L agent ainsi que le mandant peuvent se libérer de la clause de non-concurrence en cas de rupture du contrat pour faute grave de l autre partie avec un préavis d un mois. e) Clause de ducroire : Il s agit d une clause qui peut être ajoutée au contrat d agent commercial ; Elle rend solidaire l agent des dettes des clients crées pour le compte du mandant. Elle permet d assurer le mandant en cas d insolvabilité du client. En droit allemand, cette clause peut être incluse au contrat d agent commercial mais elle doit, pour être valable, être établie par écrit et donner droit à une commission supplémentaire (article 86 b HGB). Remerciements Nous remercions Maître Olivier WIESIKE et Maître Christoph RADTKE membres de la CIBLY, pour leur précieux et aimable concours à la réalisation de cette notice. Les spécificités du Contrat d Agent Commercial en Allemagne page 10/10

L agent commercial en Allemagne

L agent commercial en Allemagne 1 L agent commercial en Allemagne Introduction Le statut juridique de l agent commercial («Handelsvertreter») est défini dans le Code de commerce allemand («Handelsgesetzbuch»- HGB) aux Articles 84 à 92c.

Plus en détail

L'AGENT COMMERCIAL I. DEFINITION ET STATUT II. CONTRAT D AGENCE COMMERCIALE III. CESSATION DU CONTRAT 30/07/2015

L'AGENT COMMERCIAL I. DEFINITION ET STATUT II. CONTRAT D AGENCE COMMERCIALE III. CESSATION DU CONTRAT 30/07/2015 L'AGENT COMMERCIAL 30/07/2015 L agent commercial est un intermédiaire de commerce indépendant et qui agit au nom et pour le compte d une autre entité. Son statut est régi par les articles L134-1 et suivants

Plus en détail

Mise à jour 2009. Vos contacts en Région

Mise à jour 2009. Vos contacts en Région L e statut juridique de l Agent commercial («Handelsvertreter») est défini dans le Code de commerce allemand («Handelsgesetzbuch»- HBG) aux Articles 84 à 92c. Ces articles ont été modifiés par la Loi du

Plus en détail

PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. relatif aux rapports entre les agents commerciaux et leurs mandants.

PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT. relatif aux rapports entre les agents commerciaux et leurs mandants. PROJET DE LOI adopté le 18 avril 1991 N 101 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1990-1991 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT relatif aux rapports entre les agents commerciaux et leurs mandants. Le Sénat

Plus en détail

L INDEMNITÉ FORFAITAIRE POUR RETARD DE PAIEMENT QUESTIONS / RÉPONSES

L INDEMNITÉ FORFAITAIRE POUR RETARD DE PAIEMENT QUESTIONS / RÉPONSES L INDEMNITÉ FORFAITAIRE POUR RETARD DE PAIEMENT QUESTIONS / RÉPONSES 1/ La mention de l indemnité sur les conditions générales de vente (CGV) et les factures et son versement en cas de retard sont-ils

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES ACHAT DE FOURNITURES DE BUREAU POUR LE CENTRE INTERCOMMUNAL DE GERONTOLOGIE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Achat de fournitures de

Plus en détail

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum)

Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) Conditions générales de livraison et de paiement des traductrices et interprètes membres de l Association Vertalersforum (Stichting Vertalersforum) En cas de litige découlant de l'interprétation des présentes

Plus en détail

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON DES INTERMÉDIAIRES DU COMMERCE ANIMATION PAR MARIE-LUCE DIXON, JURISTE LUNDI 10 MARS 2014 LUXEMBOURG LE RÉSEAU ENTREPRISE EUROPE Réseau officiel mis en place par la Commission

Plus en détail

Avons ordonné et ordonnons:

Avons ordonné et ordonnons: Doc. parl. 3671 Loi du 3 juin 1994 portant organisation des relations entre les agents commerciaux indépendants et leurs commettants et portant transposition de la directive du Conseil 86/653/CEE du 18

Plus en détail

En cas de contradiction entre le contenu des présentes conditions générales et la lettre de mission, la lettre de mission prime.

En cas de contradiction entre le contenu des présentes conditions générales et la lettre de mission, la lettre de mission prime. I. CHAMP D APPLICATION Conditions générales Les présentes conditions générales sont d application sur toutes les relations professionnelles entre le professionnel et le client. Toute dérogation doit être

Plus en détail

CONTRAT D APPORTEUR D AFFAIRE

CONTRAT D APPORTEUR D AFFAIRE CONTRAT D APPORTEUR D AFFAIRE ENTRE LES SOUSSIGNES : La Société CBN centre Bio Naturel SPRL, 18 avenue Albert Drossart 1350 Orp-Jauche BELGIQUE. Représentée par Madame Bernard Dominique, agissant en qualité

Plus en détail

DROIT ECONOMIQUE. En préambule, le versement d une indemnité de rupture à l agent commercial à la

DROIT ECONOMIQUE. En préambule, le versement d une indemnité de rupture à l agent commercial à la DROIT ECONOMIQUE LE DROIT DE L AGENT COMMERCIAL AU VERSEMENT D UNE INDEMNITE DE RUPTURE : REVUE DE LA JURISPRUDENCE RECENTE Stéphanie YAVORDIOS Février 2011 En préambule, le versement d une indemnité de

Plus en détail

Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs

Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs DEFINITIONS : CONNAISSANCES PROPRES : Toutes les informations et connaissances techniques et/ou scientifiques,

Plus en détail

Statuts des dirigeants mandataires sociaux (décisions des conseils d administration du 18&19 juin et du 24 octobre 2013) Le conseil d administration

Statuts des dirigeants mandataires sociaux (décisions des conseils d administration du 18&19 juin et du 24 octobre 2013) Le conseil d administration Statuts des dirigeants mandataires sociaux (décisions des conseils d administration du 18&19 juin et du 24 octobre 2013) Le conseil d administration sur proposition du comité de rémunérations-ressources

Plus en détail

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité.

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité. Modèle de contrat de travail à durée indéterminée 2 e modèle normal Entre : l association..... représentée par M. (le président)... d une part, et : M. demeurant.. d autre part, IL A ETE CONVENU CE QUI

Plus en détail

DANONE EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 10 FEVRIER 2010 STATUT DES MANDATAIRES SOCIAUX

DANONE EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 10 FEVRIER 2010 STATUT DES MANDATAIRES SOCIAUX DANONE EXTRAIT DU PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 10 FEVRIER 2010 STATUT DES MANDATAIRES SOCIAUX II. STATUT DE MONSIEUR EMMANUEL FABER, DIRECTEUR GENERAL DELEGUE 1. Modification

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES ADHERENTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE (GESALT 24)

REGLEMENT INTERIEUR DES ADHERENTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE (GESALT 24) REGLEMENT INTERIEUR DES ADHERENTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE (GESALT 24) Article 1 Objet Le présent règlement intérieur a été adopté par le Conseil d Administration,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES LIEES A L EXECUTION DU MARCHE

CONDITIONS GENERALES LIEES A L EXECUTION DU MARCHE CONDITIONS GENERALES LIEES A L EXECUTION DU MARCHE 1/5 ARTICLE CG.1 : DEFINITIONS DES PARTIES CONTRACTANTES L «adjudicateur» est l AGEFIPH, représentée dans le cadre du marché par son Directeur Général.

Plus en détail

Loi statut unique : harmonisation statut ouvriers et employés

Loi statut unique : harmonisation statut ouvriers et employés Loi statut unique : harmonisation statut ouvriers et employés La nouvelle loi sur le statut unique a apporté des modifications majeures en droit du travail notamment concernant les délais de préavis, le

Plus en détail

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS Champ d application de la politique La présente politique expose les politiques de la Bourse relatives aux emprunts contractés

Plus en détail

Contrat. Apporteur d'affaires

Contrat. Apporteur d'affaires Contrat - Apporteur d'affaires Entre les soussignés : [Raison sociale de la société, forme juridique, adresse de son siège social, numéro d immatriculation au RCS et ville où se trouve le greffe qui tient

Plus en détail

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale Le recours à la vidéoconférence en vue d obtenir des moyens de preuve en matière civile et commerciale en vertu du règlement (CE) n 1206/2001 du Conseil du 28 mai 2001 Guide pratique Réseau judiciaire

Plus en détail

LE CHAMP D APPLICATION

LE CHAMP D APPLICATION LES TEXTES Loi n 2001-420 du 15 mai 2001 relative aux nouvelles régulations économiques (art. 54 et 55) Décret n 2002-231 du 21 février 2002 modifiant le décret du 7 mars 2001 portant code des marchés

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs de biens, sociétés immobilières,

Plus en détail

SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS

SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA SOCIETE SYNERGIE Approuvé par

Plus en détail

PROJET DE LOI ------ Article 1 er. I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié :

PROJET DE LOI ------ Article 1 er. I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité NOR : MTSX0805954L/Bleue-1 PROJET DE LOI portant modernisation du marché du travail ------ Article 1

Plus en détail

De nouvelles règles relatives aux contrats à exécution successive de service fourni à distance

De nouvelles règles relatives aux contrats à exécution successive de service fourni à distance De nouvelles règles relatives aux contrats à exécution successive de service fourni à distance Le 2 décembre 2009, l Assemblée nationale du Québec a adopté le projet de loi 60, intitulé Loi modifiant la

Plus en détail

Contrat d affiliation avec le site marchand MUSCULATION.FR

Contrat d affiliation avec le site marchand MUSCULATION.FR Contrat d affiliation avec le site marchand MUSCULATION.FR Le,à. ENTRE LES SOUSSIGNES, éditrice du site domiciliée représentée par en sa qualité de E-Mail : Tél. et, (ci-après dénommée l affilié ) d une

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES. Référence : 12008

CONDITIONS GÉNÉRALES. Référence : 12008 Assurance PROSPECTION CONDITIONS GÉNÉRALES SOMMAIRE Préambule 3 Article 1 Objet du contrat 4 Article 2 Dépenses garanties 4 Article 3 Durée du contrat 4 Article 4 Etablissement du compte d amortissement

Plus en détail

Modèle de contrat de collaboration libérale

Modèle de contrat de collaboration libérale variante 1 Modèle de contrat de collaboration libérale ENTRE Inscrit(e) au tableau de l Ordre des architectes de Sous le numéro Adresse Architecte Téléphone Télécopie e-mail Ou Société d architecture Inscrite

Plus en détail

Conditions générales de ventes

Conditions générales de ventes Conditions générales de ventes 1 Application des conditions générales de ventes de Air Tech Concept. Les présentes conditions générales de ventes sont applicables à tous les produits et services vendus

Plus en détail

Instructions aux bureaux de révision sur l exécution des contrôles d employeurs (IRE)

Instructions aux bureaux de révision sur l exécution des contrôles d employeurs (IRE) Instructions aux bureaux de révision sur l exécution des contrôles d employeurs (IRE) Valables dès le 1 er janvier 2008 318.107.09 f IRE 12.07 2 Table des matières Abréviations... 3 1. Principes... 4 2.

Plus en détail

VILLE DE VALREAS HOTEL DE VILLE 8 PLACE ARISTIDE BRIAND 84600 VALREAS MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES

VILLE DE VALREAS HOTEL DE VILLE 8 PLACE ARISTIDE BRIAND 84600 VALREAS MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES VILLE DE VALREAS HOTEL DE VILLE 8 PLACE ARISTIDE BRIAND 84600 VALREAS MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES ETUDE DE FAISABILITE POUR LA CREATION D UNE MAISON DES VIGNERONS ET DU TERROIR CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE N 2009/01 AU 1 er MAI 2009

CONDITIONS GENERALES DE VENTE N 2009/01 AU 1 er MAI 2009 CONDITIONS GENERALES DE VENTE N 2009/01 AU 1 er MAI 2009 PREAMBULE : 0.1 Le client déclare avoir pris connaissance des présentes conditions générales de vente avant la conclusion du contrat avec la Société

Plus en détail

Conditions Générales de Licence Logicielle de la société CENIT (Schweiz) AG

Conditions Générales de Licence Logicielle de la société CENIT (Schweiz) AG Conditions Générales de Licence Logicielle de la société CENIT (Schweiz) AG Mise à jour des informations Décembre 2011 1. Objet de la licence 1.1 L objet de la licence est le logiciel mis au point et fabriqué

Plus en détail

Recommandations CCC/ INTERFEL Procédure de passation

Recommandations CCC/ INTERFEL Procédure de passation Recommandations CCC/ INTERFEL Procédure de passation 1. Rappel Recommandations pour la passation de marché de fournitures de fruits et légumes frais (en l état, préparés, tranchés, parés), 4 ème gamme

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce et réparation de l automobile, du

Plus en détail

Référence : ADH001 Date dernière mise à jour : 01/01/2013 CONTRAT D ADHESION. Contrat D adhésion. Portage Premium PAGE. 1 sur 6

Référence : ADH001 Date dernière mise à jour : 01/01/2013 CONTRAT D ADHESION. Contrat D adhésion. Portage Premium PAGE. 1 sur 6 Contrat D adhésion 1 sur 6 ENTRE LES SOUSSIGNES : 1. La société SARL, dont le siège est situé 35 Av. Pierre et Marie Curie 78360 MONTESSON représentée par Aurelien NKAM, ci-après dénommé ET 2 Mme, Mlle,

Plus en détail

Le consommateur ne dispose pas du droit de renoncer à l'achat.

Le consommateur ne dispose pas du droit de renoncer à l'achat. CONVENTION DE PLACEMENT D ANNONCE Identification des parties D une part, la SPRL JSWR Consulting, inscrite à la Banque Carrefour des Entreprises de Belgique sous le numéro 0846.338.559 et sise à 4260 BRAIVES,

Plus en détail

MODIFICATIONS DU REGLEMENT FÉDÉRAL RELATIF À L ACTIVITÉ D AGENT SPORTIF DU RUGBY

MODIFICATIONS DU REGLEMENT FÉDÉRAL RELATIF À L ACTIVITÉ D AGENT SPORTIF DU RUGBY Marcoussis, le 29 mai 2013 AVIS HEBDOMADAIRE n 960 MODIFICATIONS DU REGLEMENT FÉDÉRAL RELATIF À L ACTIVITÉ D AGENT SPORTIF DU RUGBY La loi du 1er février 2012 visant à renforcer l éthique du sport et les

Plus en détail

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE Contexte : Loi FILLON du 23 Août 2003 : - modification des limites d exonération, - fixation de nouvelles caractéristiques

Plus en détail

MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire)

MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire) (Mandataire 2014) MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire) Entre le BCF des sociétés d assurances contre les accidents d automobile, 1, Rue Jules Lefebvre, 75431 PARIS CEDEX

Plus en détail

AVIS SUR UNE CLAUSE PORTANT MODIFICATION UNILATÉRALE D UNE PRIME DE POLICE D ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE

AVIS SUR UNE CLAUSE PORTANT MODIFICATION UNILATÉRALE D UNE PRIME DE POLICE D ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE C.C.A. 12 COMMISSION DES CLAUSES ABUSIVES AVIS SUR UNE CLAUSE PORTANT MODIFICATION UNILATÉRALE D UNE PRIME DE POLICE D ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE Bruxelles, le 21 octobre 2003 2 Avis sur une clause

Plus en détail

1. Le lieu d exécution pour toutes les obligations nées du contrat de livraison est le lieu de l établissement commercial du vendeur.

1. Le lieu d exécution pour toutes les obligations nées du contrat de livraison est le lieu de l établissement commercial du vendeur. Conditions Générales Unifiées de l Industrie Textile Allemande Version du 01.01.2002 Les Conditions Générales Unifiées ne sont applicables qu entre commerçants Art. 1er Lieu d exécution, livraison et acceptation

Plus en détail

LA CONVENTION DE VIENNE SUR LES CONTRATS DE VENTE INTERNATIONALE DE MARCHANDISE ET LE CODE CIVIL DU QUÉBEC : LES DIFFÉRENCES ET LES SIMILITUDES

LA CONVENTION DE VIENNE SUR LES CONTRATS DE VENTE INTERNATIONALE DE MARCHANDISE ET LE CODE CIVIL DU QUÉBEC : LES DIFFÉRENCES ET LES SIMILITUDES LA CONVENTION DE VIENNE SUR LES CONTRATS DE VENTE INTERNATIONALE DE MARCHANDISE ET LE CODE CIVIL DU QUÉBEC : LES DIFFÉRENCES ET LES SIMILITUDES TABLE DES MATIÈRES 1.00 INTRODUCTION... 3 2.00 CHAMP D APPLICATION...

Plus en détail

PCProfi Informatique SA Ch. du Rotsé 2 3960 Sierre Tél. : +41 27 452 29 29 Fax : +41 27 452 29 28 www.pcprofi.ch

PCProfi Informatique SA Ch. du Rotsé 2 3960 Sierre Tél. : +41 27 452 29 29 Fax : +41 27 452 29 28 www.pcprofi.ch PCProfi Informatique SA Ch. du Rotsé 2 396 Sierre Tél. : +41 27 452 29 29 Fax : +41 27 452 29 28 www.pcprofi.ch Domaine d application et validité Le type et l étendue des prestations à fournir par la Société

Plus en détail

SCP Piwnica et Molinié, SCP de Chaisemartin et Courjon, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Piwnica et Molinié, SCP de Chaisemartin et Courjon, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 23 juin 2015 N de pourvoi: 14-17894 ECLI:FR:CCASS:2015:CO00604 Publié au bulletin Cassation partielle Mme Mouillard (président), président SCP

Plus en détail

Note de Synthèse rédigé par Luca Membretti Avocat au Barreau de Milan - Cabinet Gaslini-Membretti

Note de Synthèse rédigé par Luca Membretti Avocat au Barreau de Milan - Cabinet Gaslini-Membretti L'agent commercial en Italie: droit pratique Note de Synthèse rédigé par Luca Membretti Avocat au Barreau de Milan - Cabinet Gaslini-Membretti Avec le concours de Enterprise Europe Network/ CCI de Lyon

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Ordonnance n o 2015-380 du 2 avril 2015 relative au portage salarial

Plus en détail

LES DIFFERENTS STATUTS DE VENDEURS POSSIBLES :

LES DIFFERENTS STATUTS DE VENDEURS POSSIBLES : LES DIFFERENTS STATUTS DE VENDEURS POSSIBLES : Vous devez recruter votre équipe de vente ; vous avez le choix entre différents «statuts», c est à dire différents types de contrats vous liant à votre vendeur.

Plus en détail

Changement de taux de TVA au 1 er janvier 2014 Répercussion sur les marchés de travaux

Changement de taux de TVA au 1 er janvier 2014 Répercussion sur les marchés de travaux Changement de taux de TVA au 1 er janvier 2014 Répercussion sur les marchés de travaux L article 68 de la troisième loi de finances rectificative pour 2012 (n 2012-1510 du 29 décembre 2012, JO du 4 janvier

Plus en détail

2011 / 3 Directives concernant les placements fiduciaires

2011 / 3 Directives concernant les placements fiduciaires 2011 / 3 Directives concernant les placements fiduciaires Préambule Les présentes directives ont été adoptées par le Conseil d administration de l Association suisse des banquiers dans le but de promouvoir

Plus en détail

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC Les fiches consacrées aux agents non titulaires de droit public ne concernent que les actes de recrutement (contrats

Plus en détail

Actualité du Droit Social

Actualité du Droit Social 1 Actualité du Droit Social janvier 2012 Table des matières 1. Actualité jurisprudentielle... 2 1.1 Obligation de sécurité-résultat de l employeur... 2 1.2 Modification de la durée du travail... 2 1.3

Plus en détail

Maladie (arrêt) Quelle est la conséquence de la maladie ou de l accident sur le contrat de travail?

Maladie (arrêt) Quelle est la conséquence de la maladie ou de l accident sur le contrat de travail? Quelle est la conséquence de la maladie ou de l accident sur le contrat de travail? L arrêt maladie est un arrêt de travail prescrit par un médecin en raison de la maladie ou de l accident du salarié,

Plus en détail

Le Club de Gestion. Congés payés : mode d emploi. www.club gestion.fr

Le Club de Gestion. Congés payés : mode d emploi. www.club gestion.fr Les salariés ont droit chaque année à des congés payés d une durée maximale de 5 semaines depuis 1982. Les règles de calcul et d indemnisation de ces périodes non travaillées sont régies par le code du

Plus en détail

MODÈLE DE MÉMORANDUM D ACCORD DE COOPÉRATION AVEC UNE ENTITÉ COMMERCIALE. Modèle de mémorandum d accord de coopération. entre

MODÈLE DE MÉMORANDUM D ACCORD DE COOPÉRATION AVEC UNE ENTITÉ COMMERCIALE. Modèle de mémorandum d accord de coopération. entre MODÈLE DE MÉMORANDUM D ACCORD DE COOPÉRATION AVEC UNE ENTITÉ COMMERCIALE Modèle de mémorandum d accord de coopération entre l Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et

Plus en détail

La portabilité des couvertures prévoyance et santé en faveur des anciens salariés

La portabilité des couvertures prévoyance et santé en faveur des anciens salariés La portabilité des couvertures prévoyance et santé en faveur des anciens salariés Par l article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008, les partenaires sociaux ont mis en place

Plus en détail

SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ :

SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ : LOI N 2010-737 DU 1ER JUILLET 2010 PORTANT RÉFORME DU CRÉDIT À LA CONSOMMATION SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ : CHAPITRE II Publicité et information de l emprunteur Article

Plus en détail

Le contrat de travail à temps partiel

Le contrat de travail à temps partiel Le contrat de travail à temps partiel 1) Travail à temps partiel : de quoi s agit-il? Est considéré comme salarié à temps partiel le salarié dont la durée du travail est inférieure : - à la durée légale

Plus en détail

Généralisation des mutuelles santé

Généralisation des mutuelles santé Date de mise à jour : juin 2013 Généralisation des mutuelles santé La loi instaure une couverture complémentaire santé minimale obligatoire pour tous les salariés du secteur privé d ici au 1 janvier 2016.

Plus en détail

L Agent Commercial. 1 statut de l agent commercial. CCIA/DP. 1. Son statut juridique.

L Agent Commercial. 1 statut de l agent commercial. CCIA/DP. 1. Son statut juridique. 1. Son statut juridique. L Agent Commercial. «Est agent commercial celui qui, en tant qu intermédiaire indépendant, est chargé de façon permanente, soit de négocier la vente ou l achat de marchandises

Plus en détail

EVALUATION DE L INDEMNITE D EVICTION DE L AGENT COMMERCIAL ET DOMMAGES ET INTERETS COMPLEMENTAIRES

EVALUATION DE L INDEMNITE D EVICTION DE L AGENT COMMERCIAL ET DOMMAGES ET INTERETS COMPLEMENTAIRES 1 st OCTOBER 2015 EVALUATION DE L INDEMNITE D EVICTION DE L AGENT COMMERCIAL ET DOMMAGES ET INTERETS COMPLEMENTAIRES Paul CRAHAY Avocat au Barreau de Liège Maître de conférences Hec-Ulg page 2 Section

Plus en détail

> Guide 28 juillet 2008

> Guide 28 juillet 2008 > Guide 28 juillet 2008 Le travailleur frontalier Dans notre région frontalière, environ 5600 personnes résidant en Belgique traversent chaque jour la frontière pour venir travailler en France. Se pose

Plus en détail

Les statuts des vendeurs. Les statuts des vendeurs Salarié de droit commun. Les statuts des vendeurs Salarié de droit commun

Les statuts des vendeurs. Les statuts des vendeurs Salarié de droit commun. Les statuts des vendeurs Salarié de droit commun Salarié de droit commun Agent commercial Concessionnaire Commissionnaire courtier Salarié de droit commun Le salarié est lié par un contrat de travail. Les conflits relèvent du Conseil de Prud hommes.

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL LE CONTRAT DE TRAVAIL I. Introduction Le contrat de travail définit les conditions de travail et de rémunération du salarié. Il ne peut être contraire à la loi, aux conventions collectives ou aux usages

Plus en détail

Conditions générales pour les prêts chirographaires. Du 20 mars 2014 (état au 21 mars 2014)

Conditions générales pour les prêts chirographaires. Du 20 mars 2014 (état au 21 mars 2014) pour les prêts chirographaires Du 0 mars 04 (état au mars 04) du 0.0.04 (état au.0.04) TABLE DES MATIERES Article Principes généraux Article Décision d octroi ou de refus du prêt Article Documents à signer

Plus en détail

FOURNITURES COURANTES BATIMENT PEINTURE PETIT EQUIPEMENT

FOURNITURES COURANTES BATIMENT PEINTURE PETIT EQUIPEMENT FOURNITURES COURANTES BATIMENT PEINTURE PETIT EQUIPEMENT MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Ville de Châtel-Guyon 10 rue de l Hôtel de Ville BP 54 63140 CHATEL-GUYON CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009

Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009 Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009 30 juin 2009 SOMMAIRE 1. Bénéficiaires de la portabilité 2. Renonciation à la portabilité

Plus en détail

Mme Goasguen (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président

Mme Goasguen (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président Le : 16/04/2015 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 21 janvier 2015 N de pourvoi: 13-25759 ECLI:FR:CCASS:2015:SO00093 Non publié au bulletin Cassation partielle Mme Goasguen (conseiller

Plus en détail

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Objectif 1 L objectif de la présente norme est de spécifier la comptabilisation d

Plus en détail

sia Contrat de sous-mandat N o 1012/4 (Règlement SIA 112 Modèle de prestations) 2001 Concernant le projet: le mandant nom/adresse:

sia Contrat de sous-mandat N o 1012/4 (Règlement SIA 112 Modèle de prestations) 2001 Concernant le projet: le mandant nom/adresse: sia Contrat de sous-mandat N o 1012/4 (Règlement SIA 112 Modèle de prestations) 2001 Concernant le projet: le mandant nom/adresse: confie au mandataire 1 nom/adresse: le mandat décrit dans le présent contrat:

Plus en détail

Conditions générales

Conditions générales Conditions générales 1. Conditions générales du vendeur 1.1. Les conditions générales de la SA EvoBus Belgium, ci-après dénommée «EvoBus», sont d application à la présente convention à l exclusion de toutes

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du site Internet www.librisagorapro.be

Conditions générales d utilisation du site Internet www.librisagorapro.be Conditions générales d utilisation du site Internet www.librisagorapro.be Article 1 - Editeur du Site L éditeur du site Internet www.librisagorapro.be (ci-après le «Site») est la société SDLC s.a. avec

Plus en détail

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 Les salaires minima applicables à compter du 1 er janvier 2015 CCN n 3241 En résumé : I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 L avenant n 21 sur les salaires minima

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Article 1 : Objet Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de définir les conditions de mise à disposition par Free au profit d un annonceur

Plus en détail

ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET)

ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) ACCORD SUR LA CREATION D UN COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) ENTRE LES SOUSSIGNES : L'Office International de l'eau, Association loi 1901, dont le siège social est situé 21 rue de Madrid 75008 PARIS, immatriculée

Plus en détail

Entreprises étrangères travaillant en France

Entreprises étrangères travaillant en France Entreprises étrangères travaillant en France QUELLES SONT LEURS OBLIGATIONS? Si les entreprises sont établies sur le territoire de l Union européenne, elles peuvent «librement» effectuer des travaux en

Plus en détail

REVISION DU LOYER COMMERCIAL

REVISION DU LOYER COMMERCIAL REVISION DU LOYER COMMERCIAL 04/03/2011 Les parties sont libres quant à la fixation du loyer initial. En revanche, le révision du loyer fait l objet d une réglementation spécifique. Il faut distinguer

Plus en détail

CONGE OU TEMPS PARTIEL POUR CREATION D'ENTREPRISE

CONGE OU TEMPS PARTIEL POUR CREATION D'ENTREPRISE CONGE OU TEMPS PARTIEL POUR CREATION D'ENTREPRISE 20/03/2015 La Loi n 2003-721 du 1er Août 2003, complétée par la loi n 2006-450 du 18 avril 2006, permet à un salarié, pour créer ou reprendre une entreprise,

Plus en détail

LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES

LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES SERVICE DES RETRAITES DE l ETAT - 0810 10 33 35 - www.pensions.bercy.gouv.fr - Edition du 1 er mai 2013 En application de l article L. 40 du code des

Plus en détail

28 2006 5 2008 G I E AG R I C A G E S T I O N

28 2006 5 2008 G I E AG R I C A G E S T I O N RÈGLEMENT INTÉRIEUR Approuvé par l Assemblée Générale Extraordinaire AGRICA du 28 juin 2006 Modifié par le Conseil d administration du 5 décembre 2008 GIE AGRIC A GESTION SOMMAIRE ART. 1 OBJET 3 ART. 2

Plus en détail

Conditions Générales de Vente en ligne entre professionnels

Conditions Générales de Vente en ligne entre professionnels Conditions Générales de Vente en ligne entre professionnels Préambule : Les présentes conditions générales de vente ont pour objet la conformité aux dispositions visées à l article L.441-6 du Code de commerce

Plus en détail

CONTRAT DE MANDATAIRE

CONTRAT DE MANDATAIRE CONTRAT DE MANDATAIRE Entre : la Société AXEVA, dûment mandatée Villa Camus 30 Avenue Camus 44000 NANTES Tél : 02.28.07.41.46 Fax : 02.28.07.25.88 E-Mail : contact@axeva.fr R.C.S. NANTES 451 230 965 Code

Plus en détail

LETTRE DE MISSION EN VUE DE LA VENTE D UN IMMEUBLE«MANDAT EXCLUSIF»

LETTRE DE MISSION EN VUE DE LA VENTE D UN IMMEUBLE«MANDAT EXCLUSIF» LETTRE DE MISSION EN VUE DE LA VENTE D UN IMMEUBLE«MANDAT EXCLUSIF» ENTRE. Agissant en qualité de cédants des biens et des droits immobiliers ci-après énoncés ET MAÎTRE AVOCAT au Barreau de Domicilié au

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT)

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) à partir du 1 er août 2014 Entre le BCF des sociétés d assurances contre les accidents d automobile, 1 Rue Jules Lefebvre, 75431 PARIS CEDEX 09, et,

Plus en détail

PROJET ACCORD RELATIF A LA MISE EN PLACE D'UN COMPTE EPARGNE TEMPS D ENTREPRISE

PROJET ACCORD RELATIF A LA MISE EN PLACE D'UN COMPTE EPARGNE TEMPS D ENTREPRISE PROJET ACCORD RELATIF A LA MISE EN PLACE D'UN COMPTE EPARGNE TEMPS D ENTREPRISE PREAMBULE Constatant l hétérogénéité des dispositifs de Compte Epargne Temps existant à ce jour dans l entreprise GDF SUEZ

Plus en détail

RÈGLES DÉONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX MEMBRES DU PERSONNEL DES DÉPUTÉS ET DES CABINETS DE L ASSEMBLÉE NATIONALE

RÈGLES DÉONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX MEMBRES DU PERSONNEL DES DÉPUTÉS ET DES CABINETS DE L ASSEMBLÉE NATIONALE RÈGLES DÉONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX MEMBRES DU PERSONNEL DES DÉPUTÉS ET DES CABINETS DE L ASSEMBLÉE NATIONALE Loi sur l Assemblée nationale (chapitre A-23.1, a. 124.3) CHAPITRE I APPLICATION 1. Les présentes

Plus en détail

FORFAIT ANNUEL EN JOURS

FORFAIT ANNUEL EN JOURS CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU COMMERCE DE DÉTAIL ET DE GROS À PRÉDOMINANCE ALIMENTAIRE AVENANT N 52 DU 17 SEPTEMBRE 2015 FORFAIT ANNUEL EN JOURS Préambule Le présent accord a pour objet la fixation

Plus en détail

AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE-

AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE- AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE- ENTRE Le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, BP 319, 86008 POITIERS Cedex, représenté par le Président du Conseil Général, Monsieur..,

Plus en détail

Quand appliquer la convention collective nationale du commerce de détail de l habillement et des articles textiles (n 3241)?

Quand appliquer la convention collective nationale du commerce de détail de l habillement et des articles textiles (n 3241)? Quand appliquer la convention collective nationale du commerce de détail de l habillement et des articles textiles (n 3241)? SOMMAIRE I. Application de la CCN du commerce de détail de l habillement et

Plus en détail

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE Entre les soussignées, La CAISSE D'ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL MIDI-PYRENEES ci-dessous dénommée la «Caisse», dont le siège est actuellement

Plus en détail

http://rhaf.axa-fr.intraxa/travail/relations_sociales/accords/axafrance/accords/2005/rel...

http://rhaf.axa-fr.intraxa/travail/relations_sociales/accords/axafrance/accords/2005/rel... Page 1 sur 6 ACCORD D'ADAPTATION AXA FRANCE DU 23 MAI 2005 SUR LE COMPTE EPARGNE TEMPS DES PERSONNELS COMMERCIAUX S o m m a i r e Préambule Article 1 : Salariés concernés Article 2 : Objet du Compte Epargne

Plus en détail

Conditions générales de garantie pour bénéficier de la garantie «dommages aux biens loués» 9flats

Conditions générales de garantie pour bénéficier de la garantie «dommages aux biens loués» 9flats Conditions générales de garantie pour bénéficier de la garantie «dommages aux biens loués» 9flats Au 15 septembre 2011 Les dispositions suivantes sont valables pour toutes les réservations de logements

Plus en détail

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête:

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête: (Bail à loyer et à ferme) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête: Le code des obligations 2 est modifié

Plus en détail

Conditions Complémentaires d Assurance indemnités journalières (B/BI/C/CI) selon la Loi sur l assurance-maladie (CCA/LAMal)

Conditions Complémentaires d Assurance indemnités journalières (B/BI/C/CI) selon la Loi sur l assurance-maladie (CCA/LAMal) Conditions Complémentaires d Assurance indemnités journalières (B/BI/C/CI) selon la Loi sur l assurance-maladie (CCA/LAMal) Édition du 1.7.2005 www.egk.ch Conditions Complémentaires d Assurance indemnités

Plus en détail

>> Indemnité de licenciement des Mensuels

>> Indemnité de licenciement des Mensuels N d info 1454-10 Informations ASJ 04-03 Pôle Relations Sociales et Juridiques Mise à jour juin 2011 >> Indemnité de licenciement des Mensuels L avenant du 21 juin 2010 à l accord national sur la mensualisation

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Adoptée le 3 juin 2014

POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Adoptée le 3 juin 2014 VERSION OFFICIELLE POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES CRÉANCES Adoptée le 3 juin 2014 Par la résolution no C-163-06-14 Service des ressources financières www.csp.qc.ca TABLE DES MATIÈRES 1. But de

Plus en détail

- 29 - TABLEAU COMPARATIF

- 29 - TABLEAU COMPARATIF - 29 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi portant modernisation du marché du travail Article 1 er I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié : 1 Le premier alinéa est ainsi rédigé : «Le

Plus en détail

Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur

Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur rendue le 11 mai 2012 à Zurich, Suisse par Geoff Thompson (Angleterre) Juge unique de la Commission du Statut du Joueur, au sujet d une plainte

Plus en détail