VIA Webase PROJET. 2 ème année. N du projet : Date : Rapport intermédiaire : Promo : Rapport final : Titre du projet

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "06-06-2006. VIA Webase PROJET. 2 ème année. N du projet : Date : Rapport intermédiaire : Promo : 2007. Rapport final : Titre du projet"

Transcription

1 PROJET 2 ème année N du projet : 7275 Date : Rapport intermédiaire : Rapport final : Promo : 2007 Titre du projet VIA Webase Élèves participant au projet : Florent Robineau Elisabeth Cazor Jean-Sébastien Hächler Guillaume Spagnol Pierre Ynard Enseignant responsable : Jean-Philippe Rey

2 Promotion 2007 Deuxième année Projet en équipe n Rapport de projet VIA Webase Encadrant : Jean-Philippe Rey Elèves : Florent Robineau Elisabeth Cazor Jean-Sébastien Hächler Guillaume Spagnol Pierre Ynard

3 Rapport du projet Webase 1/41 Table des matières I Le contexte de fonctionnement de Webase 7 1 Structure du réseau physique 7 2 Serveurs NT 7 3 Serveurs DNS 8 4 Serveur DHCP 8 II L historique de Webase4 9 5 Webase Le rôle de Webase Les faiblesses de Webase Les outils connexes L ARPWatch Le connectc/connectd Le VIAPrint Paybase Les serveurs NT III Cahier des charges de Webase Utilisateurs 12 8 Gestion informatique des fiches Informations diverses Gestion des licences Microsoft Gestion des machines personnelles Gestion des dépannages et problèmes Recherche Gestion du matériel Trésorerie Equipe projet Webase 5

4 Rapport du projet Webase 2/41 9 Cohérence de la base de données Evolution de concepts depuis Webase Les membres Les machines Trésorerie Interaction avec les équipements du réseau Avec les routeurs Amélioration de l outil existant Interaction avec d autres services Divers Diagramme des cas d utilisation 16 IV Modèle de données de Webase Partie administrative Partie technique Partie permanence Partie trésorerie 19 V Choix techniques Le langage Java Choix du serveur http et du serveur d application Système de gestion de bases de données Le modèle MVC (Modèle - Vue - Contrôleur) Principe et intérêt Choix du framework MVC Equipe projet Webase 5

5 Rapport du projet Webase 3/ Application à Webase Hibernate et la persistance des données Présentation Fonctionnement élémentaire Mapper les associations Récupération d objets sauvegardés Intérêts d un outil d ORM Quelques difficultés rencontrées La programmation par aspects Limites technologiques Principe Avantages Axis Tiles Acegi Log4J 31 VI Management de projet Travail en équipe Organisation de l équipe Utilisation de Subversion Outils de communication Planning Planning prévisionnel Remarques Analyse des risques Difficultés rencontrées Compétences acquises 35 3 Equipe projet Webase 5

6 Rapport du projet Webase 4/41 34 Capitalisation 36 VII Perspectives A court terme A moyen et long terme 37 4 Equipe projet Webase 5

7 Rapport du projet Webase 5/41 Résumé Résumé en français La résidence de l école Centrale Paris est équipée d un réseau informatique pris en charge par l association VIA Centrale Réseaux. Cette association comptant plus d un millier de membres, c est tout naturellement que l association a cherché à automatiser un certain nombre de traitements (connexions et déconnexions, attribution de licences,...). C est ainsi qu ont vu le jour les versions successives de Webase, jusqu à la version 4. Cependant, Webase4 est progressivement devenue obsolète et ne prenait pas en compte les nouveautés comme la base de données unifiée et le CAS du Serveur des Elèves. Dans ce contexte, il nous a paru nécessaire de repenser Webase. C est pourquoi nous avons souhaité mettre en place une nouvelle version qui accorde plus de souplesse et de performances pour les permanenciers, et plus de contrôle pour les " membres passifs" (par opposition aux membres " actifs" ). Nous avons donc commencé par repenser entièrement la modèle de données pour l adapter au goût du jour. Cette partie a été réalisée en collaboration avec le SdE, afin de repenser la répartition des données et d éviter les redondances qui avaient vu le jour avec Webase 4. Nous en avons également profité pour introduire des contraintes d intégrité dans la base afin d y limiter les incohérences éventuelles. En parallèle, nous en avons profité pour nous documenter sur les outils que nous allions utiliser pour la deuxième phase du projet. En effet, nos choix technologiques, différents de ceux de Webase4, portaient sur des outils pour la plupart récents et partiellement, voire totalement inconnus des membres de l équipe projet. Un ancien développeur de Webase, actuellement directeur R&D d une SSII, nous a fait profiter de son expérience à ce moment décisif, et nous a beaucoup soutenu et conseillé au cours de la deuxième phase. Nous nous sommes ensuite penchés sur l écriture du code, c est-à-dire un outil de migration en Java qui permette de transposer les données d une base à l autre, et l application à proprement parler, à l aide de Java et de frameworks tels que Spring, Struts, Acegi et Hibernate. Enfin, nous avons mené une campagne de bêta-test avec les premières années, et allons déployer Webase 5 sous très peu de temps, pendant la période d accalmie que constituent les vacances. Ce projet a été une réussite : bien qu il ait été plus ambitieux qu il n y paraissait au premier abord, et que cela ait induit des retards dans le développement, nous avons réussi à produire dans les temps impartis un code maintenable, ex- 5 Equipe projet Webase 5

8 Rapport du projet Webase 6/41 tensible et propre. L application est fonctionnelle et facile à installer. Enfin, nous avons tous progressé, tant sur le plan technique que dans le domaine du travail en équipe. Summary in English The campus of the Ecole Centrale Paris is equipped with a computer network which is managed by the networking association VIA Centrale Reseaux. Since there are over a thousand members, the association has been willing to automate its interventions (connection and disonnection). This led to the different versions of Webase. Though Webase has become obsolete over the years, and does not take into account new features such as the " Base de données unifiées" or the CAS service of the " Serveur des Elèves". This is why we found it necessary to set up a new version which would allow more flexibility and improved performance for the active members, and more control for the passive members. We started off by completely redesigning the database. We did it in a joint effort with the SdE, so as to clearly split the data up and avoid redundacies which had appeared in the previous version. We also set up integrity constraints in the database in order to prevent possible inconsistencies. At the same time, we read documentation and tutorials about the tools we were about to use. As a matter of fact, we had made different choices than those of Webase4 ; in addition, our choices consisted in fairly new tools, which were unknown to the majority of us, if not everyone. A former coder of Webase who is nowadays at the head of the R&D department of a computer firm provided us with a great deal of advice, and greatly helped us during the whole project. Then we focused ourselves on writing the code, that is to say creating both a migration tool in Java for the database and the web application in itself. Lastly, we led a beta-testing campaign with the first years, and we are about to release the final version this will be achieved at the beginning of the holydays. This project has been on the whole a success, though it proved slightly more ambitious than we thought at first, which led to delays during the development. We successfully achieved to produce within the given time a maintainable, extensible and clean code. The application is functional and easy to install. Finally, we have all improved, both in technical terms and in the field of team work. 6 Equipe projet Webase 5

9 Rapport du projet Webase 7/41 Première partie Le contexte de fonctionnement de Webase 1 Structure du réseau physique Le réseau VIA est constitué d une trentaine de routeurs, qui forment un réseau en étoile et avec lesquels Webase devra interagir. L interaction entre Webase et ces routeurs a été décrite à la section précédente (voir connectc/d). Environ un millier de machines sont connectées via ces routeurs. La plupart sont des machines personnelles. Il faut toutefois y ajouter une vingtaine de serveurs assurant divers services et s appuyant sur les données de Webase. Deux types de serveurs sont à distinguer, chacun ayant un rôle bien déterminé pour Webase : les serveurs Debian et les serveurs Windows (dit " serveurs NT" ). 2 Serveurs NT Les serveurs NT offrent des services aux utilisateurs de Windows (en particulier XP Pro). Ces serveurs hébergent un AD (active directory) dans lequel sont contenues les informations des utilisateurs Windows (login, mot de passe). Ceci leur permet de se connecter à partir de n importe qu elle machine du domaine, géré également par ces serveurs via un contrôleur de domaine (actuellement daffy). Ces informations proviennent directement de Webase, d où son importance au sein de la gestion des groupes Microsoft. Le domaine permet en outre le téléchargement des mises-à-jour directement sur les serveurs NT sans passer par les serveurs Microsoft publics. La gestion des mots de passe pour les services Microsoft est également simplifiée (partage de fichiers, d imprimante,...). Les serveurs NT de VIA mettent à la disposition des utilisateurs des logiciels libres ou payants. Le téléchargement de ces derniers, nécessitant une licence, nécessite une authentification. Les informations requises par l opération sont stockées dans l Active Directory. 7 Equipe projet Webase 5

10 Rapport du projet Webase 8/41 3 Serveurs DNS Les serveurs DNS sont hébergés sur des machines Debian. Ces services utilisent un fichier de configuration mis-à-jour par un script toutes les heures. Ce script, nommé " update_dns", lit les données dans la base de données de Webase et réécrit le fichier de configuration en conséquence. Ce service est redondant, deux machines assurant, en effet, le rôle de serveur DNS. 4 Serveur DHCP De même que le DNS, les serveurs DHCP sont des machines Debian. Le fonctionnement du DHCP est identique à celui du DNS. Il est nécessaire de générer un fichier de configuration, chose faite automatiquement à partir des données de Webase. Il n existe sur la résidence qu un seul serveur DHCP. Ces deux derniers services sont remis à jour régulièrement, environ 1 fois par heure. L interaction avec les serveurs Debian est une chose " passive" pour Webase, car les scripts lisent directement les données dans la base. L interaction avec les serveurs NT est en revanche un peu plus compliquée, Webase devant ajouter elle-même ses propres utilisateurs à l Active Directory. De plus, certains problèmes sont apparus ces dernières années sur ces serveurs entraînant des problèmes de gestion des utilisateurs Windows pour Webase. 8 Equipe projet Webase 5

11 Rapport du projet Webase 9/41 Deuxième partie L historique de Webase4 5 Webase4 5.1 Le rôle de Webase Webase est un outil de gestion des membres de l association VIA Centrale Réseaux par interface web. Il permet au membre d obtenir quelques informations sur sa fiche personnelle : solde d impression, licences Microsoft accordées, ainsi que de demander des licences Microsoft. Pour les administrateurs (membres actifs de VIA), Webase est une interface de gestion technique des membres de l association : la " fiche" de chaque membre contient le suivi des problèmes techniques rencontrés (problème de connexion réseau..), une part de gestion administrative (gestion des prêts, gestion des impressions, gestion des licences microsoft), et la gestion du matériel personnel des membres. C est l outil de base qui permet de réaliser des permanences et d assurer un suivi technique et administratif des membres. 5.2 Les faiblesses de Webase Le serveur d application de Webase4, Resin, rend le debug difficile (les logs sont difficilement exploitables). La base de donnée de Webase4, sans contraintes d intégrité, ne permet pas d assurer la cohérence des données. D autre part, le modèle conceptuel de données correspond peu (ou en tout cas pas assez) à la gestion quotidienne de l association : ne prend pas en charge la facturation par exemple. Par rapport à la version originelle de Webase4, les ajouts faits au fil des ans ont été peu intégrés (avec une faible visibilité) dans l interface, de fait des possibilités techniques ne sont pas exploitées ; le code est non homogène et difficilement maintenable, avec une interface qui ne met pas en valeur toutes les fonctionnalités : les fonctionnalités "annexes" car mal visibles dans l interface sont sous utilisées. Au niveau de sa strucure, le code ne comporte pas de séparation claire entre accès au données, présentation et classes de service proprement dites. Le mélange 9 Equipe projet Webase 5

12 Rapport du projet Webase 10/41 entre code de présentation et code effecteur dans les pages xtp en rend la compréhension et la correction difficile. 6 Les outils connexes 6.1 L ARPWatch L ARPWatch est un outil de surveillance du réseau. Il vise à obtenir des routeurs la correspondance Port / Adresse Mac / Adresse IP (layer 1, 2 et 3) de façon à la confronter aux informations stockées dans la base. Cela permet d assurer une surveillance du déplacement des machines sur le réseau, qui permet le cas échéant de prendre en compte le mouvement des cartes réseau sur la résidence (en particulier une carte réseau de MAC inconnue c est à dire non rattachée à un membre n obtiendra pas de connexion et sera repérée par ce biais). 6.2 Le connectc/connectd Le connectd est un démon de configuration des routeurs du réseau VIA : le client appelé par Webase envoie les requêtes de connexion / déconnexion d un port au démon (service unix qui fonctionne sur la machine d administration des routeurs) qui relaie au routeur concerné les commandes ad hoc. C est la partie active de Webase, qui permet d effectuer les actions inscrites dans la base (la connexion d un membre dans un chambre entraine l activation du port correspondant sur le routeur du bon batiment), elle est donc essentielle car c est elle qui rend la base " cohérente" avec la réalité. 6.3 Le VIAPrint L association VIA met à disposition des membres la possibilité d imprimer sur le réseau via une imprimante en partage réseau (imprimante Wanda). Les membres disposent d un compte d impression rechargeable qui est débité au moment de l impression : le service viaprint qui tourne sur le serveur qui héberge Wanda contrôle la positivité du solde d impression avant d effectuer une impression et débite effectivement dans la base les sommes correspondant aux impressions effectuées. 10 Equipe projet Webase 5

13 Rapport du projet Webase 11/ Paybase Paybase est un service non déployé qui devait permettre à terme l existance d un compte unique pour chaque élève, celui-ci pouvant ensuite être débité pour créditer tout achat auprès de n importe quelle association de Centrale (telle que BdE ou VIA par exemple). 6.5 Les serveurs NT La distribution de licences MSDNAA est gérée par Webase : une interface permet au membre d effectuer une demande de licence qui, si elle est acceptée, permettra au membre d accéder à son numéro de clé sur sa fiche de membre. D autre part, Webase interagit avec les serveurs du domaine NT pour ajouter le compte domaine de l utilisateur aux groupes d utilisateur ayant l accès aux images des logiciels concernés sur le serveur voisinage réseau du domaine VIA. 11 Equipe projet Webase 5

14 Rapport du projet Webase 12/41 Troisième partie Cahier des charges de Webase 5 7 Utilisateurs Les membres de l association auront la possibilité via un navigateur web d accéder à diverses informations les concernant. On a ici deux points de vue différents : celui du membre passif qui souhaite consulter et/ou modifier ses informations personnelles sur sa fiche ; celui du membre actif, qui, au cours de la permanence, peut avoir besoin de consulter toutes les fiches de la base de données et éventuellement les modifier. Les associations et clubs, qui ne sont pas membres de VIA, seront considérés comme des membres passifs particuliers, auront accès aux mêmes ressources que les membres passifs et auront à renseigner un champ " responsable informatique", qui sera responsable du club du point de vue de VIA. Les utilisateurs seront authentifiés via le Sevice Central d Authentification (CAS) du Serveur des Elèves (SdE). 8 Gestion informatique des fiches 8.1 Informations diverses Le membre " passif" devra pouvoir agir sur ses informations personnelles, c est à dire : consulter ses données personnelles, ses historiques d impression ainsi que ses emprunts ; éventuellement s inscrire ou se désinscrire des mailing-lists publiques de VIA (viaform-annonces et gpas par exemple) ; cette tâche sera peut-être du ressort du Serveur des Elèves. 8.2 Gestion des licences Microsoft Webase5 devra permettre aux membres de faire des demandes de licences pour des produits Microsoft en ligne, demandes qui seront ensuite validées par des administrateurs NT. 12 Equipe projet Webase 5

15 Rapport du projet Webase 13/41 Le membre devra recevoir un mail lorsqu une licence lui aura été attribuée ; certaines informations (numéro de licence attribué, nom du bénéficiaire, date d attribution) devront être conservées même après départ du membre (obligation envers Microsoft). 8.3 Gestion des machines personnelles Webase5 devra permettre aux membres d agir sur certains éléments de leur compte : consulter la fiche de chacune de ses machines et en modifier les données : OS proposé au boot par réseau, adresses MAC des interfaces réseau ; inscrire de nouvelles machines sur sa fiche : la DNS primaire de la machine sera attribuée automatiquement, et sera du type login1, login2, etc... Si le membre désire changer la DNS d une machine, ou utiliser des alias, il devra en informer les membres actifs de VIA qui satisferont sa demande, afin d éviter les abus (DNS irrespectueuse pas exemple). 8.4 Gestion des dépannages et problèmes Plusieurs distinctions seront faites entre problèmes et dépannages : les dépannages concernent tous les problèmes informatiques que peut rencontrer le membre (perte de connexion, lenteur,...) ; les problèmes techniques concernant certaines prises (par exemple une prise défectueuse) seront archivés et affichés dans la fiche du membre, mais ils seront dissociés des dépannages et des problèmes ; les problèmes concernent tout ce qui n est pas technique : non-respect du règlement intérieur (partages illégaux, abus de bande passante,...), chèques manquants, virus,... Concernant les dépannages, Webase5 permettra : aux membres passifs, d effectuer un diagnostic de panne, ainsi que de signaler un problème technique ; aux permanenciers : de lister les dépannages à effectuer, de les classer suivant leur type (dépannage Windows, test intégral,...), et d indiquer leur état (non résolu, en cours, résolu,...). 8.5 Recherche Le membre actif devra pouvoir faire des recherches : recherche d un membre, d une carte réseau, d une machine,... recherche des actions effectuées par un membre actif 13 Equipe projet Webase 5

16 Rapport du projet Webase 14/ Gestion du matériel VIA possède du matériel (CDs, commutateurs, cartes réseau,...) qu il est possible de prêter aux membres ; Webase5 devra donc permettre : de gérer le prêt de ce matériel (enregistrement du prêt sur la fiche, envoi de mails de rappels pour les prêts de CD,...) de gérer la vente éventuelle du matériel (notamment les cartes réseau) 8.7 Trésorerie Le trésorier devra pouvoir utiliser Webase5 pour : rechercher des chèques dans la base de données, les trier, les modifier si nécessaire (en cas d erreur de saisie) ; gérer l encaissement des chèques en les validant par lots ; fixer les divers montants (prix de la cotisation annuelle, montants de caution et de vente du matériel) ; gérer les factures impayées (par l envoi de mail ou déconnexion par exemple). 9 Cohérence de la base de données Un des principaux défauts de Webase4 était l impossibilité de vérifier la cohérence de la base de données (plusieurs membres sur la même prise, etc...) Cela ne sera plus possible dans Webase5, puisque la base de données a été créée avec des contraintes d intégrité, et des triggers, qui garantissent la cohérence des données. 10 Evolution de concepts depuis Webase Les membres Un membre n est pas forcément un résident (en particulier les anciens qui ne sont pas encore venus se désinscrire), et Webase5 devra intégrer le fait qu il ne faut donc pas nécessairement lui attribuer de chambre. Réciproquement, une chambre correspondra à au plus un membre Les machines Les évolutions techniques font qu aujourd hui les ordinateurs ont souvent deux cartes réseau : une carte wifi et une carte Ethernet. Webase5 devra prendre en compte ces changements : les machines auront donc plusieurs interfaces réseaux, 14 Equipe projet Webase 5

17 Rapport du projet Webase 15/41 chacune d elle renseignée par l adresse MAC de la carte réseau, ainsi que son type (filaire, wifi,...). Certaines machines pourront être déclarées comme serveur mail ce qui permettra de générer le fichier de configuration approprié pour les serveurs DNS Trésorerie Webase5 devra permettre le retard de certains paiements ; en effet, au début de l année, de nombreux élèves Time n ont pas de chéquier, et donnent à la place une pièce d identité. Ceci comporte de nombreux risques (perte, problèmes légaux,...). Désormais, un système de mail sera mis en place, rappelant régulièrement à l intéressé de venir régler sa cotisation et les éventuelles cautions. Au-delà d un délai à déterminer, le membre qui n aura pas payé sa cotisation sera déconnecté, jusqu à ce qu il paye effectivement sa cotisation. Lors des déconnexions pour cotisations non payées, les machines de l ancien membre devront perdre leurs IPs, qui seront réattribuées au règlement de la cotisation (ceci afin d éviter la pénurie d adresses pour les nouveaux membres). 11 Interaction avec les équipements du réseau 11.1 Avec les routeurs Webase5 interagira par l intermédiaire d autres serveurs avec les routeurs. Pour une plus grande sécurité, seules les chambres occupées par un membre de l association seront connectées. Ainsi, l inscription d un membre entraînera l activation d une prise sur le routeur (et inversement). Ces manipulations seront assurées via un interfaçage avec le connectd2 (outil qui permet de gérer les équipements réseaux de VIA, codé en juin dernier), 11.2 Amélioration de l outil existant Webase5 utilisera les nouvelles possibilités du connectd2, et permettra de mettre des machines dans la zone de quarantaine et de les en retirer. Un outil de surveillance des équipements réseaux, directement intégré à Webase5, pourra être mis en place. 15 Equipe projet Webase 5

18 Rapport du projet Webase 16/41 12 Interaction avec d autres services Le serveur des élèves met en place une base de données unifiée, afin d éviter les duplicata inutiles entre associations. Webase5 utilisera ce nouveau service, à la fois comme service central d authentification, et pour consulter les coordonnées personnelles des membres. Webase5 devra également communiquer avec les serveurs windows de VIA, notamment pour le domaine et pour les licences Microsoft. 13 Divers Webase5 devra intégrer un système de logs plus performant : tri des logs en fonction de leur provenance log des actions des membres Webase5 devra également intégrer un système plus efficace de gestion des erreurs, afin de n afficher les informations complètes de débogage qu aux seuls permanenciers. Enfin, des statistiques sur la base pourront être générées et affichées dans l interface web. 14 Diagramme des cas d utilisation cf. annexe. 16 Equipe projet Webase 5

19 Rapport du projet Webase 17/41 Quatrième partie Modèle de données de Webase 5 Le modèle de données constitue la justification principale du besoin d une nouvelle version de Webase : l ancien modèle n étant d une part plus adapté aux nouveaux développements du réseau, et d autre part gérant certaines notions de manière assez approximative et peu satisfaisante. La première chose que nous avons donc faite a été d indentifier les principales fonctions de Webase, afin de découper le modèle de données en grandes parties. On peut donc diviser le modèle en partie administrative, traitant de la gestion administrative des membres, technique, gérant les machines des membres, leurs interfaces, adresses IP et DNS, permanence, fournissant un outil de travail pour la gestion au quotidien des problèmes techniques des membres venant nous voir en permanence, et autres, et comptabilité, s occupant de tout ce qui concerne la facturation des différents services. 15 Partie administrative À la base du modèle, se situe la notion de membre. Les membres de VIA peuvent être physiques ou être des associations, mais cela n entraîne aucun changement pour tout ce qui concerne par exemple leur gestion dans la partie technique. Nous avons donc décidé de créer une première entité membre, représentant une abstraction du point de vue technique : il s agit donc de personnes physiques membres de l association VIA ou susceptibles d être encore liés à VIA, ou d associations connectées au réseau VIA. Par suite, ces deux notions héritent de l entité membre dans la partie administrative, permettant néanmoins une gestion administrative différenciée. En ce qui concerne les membres physiques, la refonte du site du Serveur des Élèves et la création d un annuaire LDAP nous a poussés à utiliser cet annuaire pour retrouver les informations nominatives des membres (nom, adresse, adresse ...), et à ne plus les stocker nous-mêmes. Un autre point est la gestion des accès et autorisations. Soucieux de respecter la séparation entre authentification et autorisation, nous avons donc associé à chaque membre physique d une part une liste d identifiants lui correspondant sur des sources d authentifications, et d autre part une liste de droits et de rôles lui étant associés. En pratique, les membres normaux pourront s authentifier sur l annuaire LDAP du Serveur des Élèves, et les membres actifs de VIA pourront s authentifier indifféremment sur cet annuaire, ou sur l annuaire LDAP de VIA, et 17 Equipe projet Webase 5

20 Rapport du projet Webase 18/41 retrouver ensuite le même profil d autorisations pour l administration de Webase. 16 Partie technique En ce qui concerne la partie technique, un gros défaut de Webase4 était sa structure "carte réseau - adresse IP - DNS" figée, d une part limitative par rapport à la réalité technique, mais devenue insatisfaisante dans les faits aussi, avec l arrivée de l IPv6 et du WiFi sur le réseau qui avaient rendu très courantes les machines ayant plusieurs adresses IP. Nous avons donc décidé de créer un modèle plus réaliste et logique, et bien que plus compliqué, avant tout plus fonctionnel, et respectant les possibilités des différents protocoles. Une de nos idées a notamment été de se baser sur le modèle OSI. À la base se trouve maintenant une entité machine possédant plusieurs interfaces. C est à ce niveau qu une machine infectée par un virus pourra par exemple être placée en zone de quarantaine. Le membre dispose de plusieurs cartes réseau, soit lui appartenant personnellement, soit empruntées à VIA ; chacune de ses cartes peut ou non être associée à une de ses machines. Une machine possède donc plusieurs cartes réseau, et chacune de ses cartes peut posséder plusieurs "interfaces de niveau 2", correspondant au niveau 2 du modèle OSI : elles sont associées chacune à un VLAN de notre réseau. Typiquement, chaque interface sera dans un VLAN IPv4 et un VLAN IPv6, mais une même carte réseau peut aussi être dans des vlans supplémentaires, en faisant du port-tagging. Puis, chaque interface de niveau 2 peut avoir une ou plusieurs adresses IP (IPv4 ou IPv6), dans le sous réseau correspondant. Contrairement à Webase4, où certains paramètres, tels que les champs DNS AAAA, étaient rajoutés statiquement aux données par le script écrivant les fichiers de zones, le système de DNS propose maintenant un modèle réaliste, intégrant directement par exemple les entrées mutliples pour un même nom, et les reverses DNS. En étroite coordination avec les développeurs de VIA, il a été décidé de créer une nouvelle base de topologie unifiant les données relatives au réseau VIA. Cette base contient notamment les associations entre bâtiments, chambres, vlans et adresses IP. Il a donc été décidé de ne pas intégrer ces données dans le modèle de Webase : Webase se contente d appeler les données de cette base, à partir de références à certains éléments stockées dans les tables de Webase. 17 Partie permanence La gestion des problèmes quotidiens des membres a également été refaite. Auparavant, chaque problème était noté sous la forme d une entrée sur la fiche 18 Equipe projet Webase 5

Formation Webase 5. Formation Webase 5. Ses secrets, de l architecture MVC à l application Web. Adrien Grand Centrale Réseaux

Formation Webase 5. Formation Webase 5. Ses secrets, de l architecture MVC à l application Web. Adrien Grand <jpountz@via.ecp.fr> Centrale Réseaux Formation Webase 5 Ses secrets, de l architecture MVC à l application Web Adrien Grand Centrale Réseaux Sommaire 1 Obtenir des informations sur Webase 5 2 Composants de Webase 5 Un

Plus en détail

Compte Rendu d intégration d application

Compte Rendu d intégration d application ISMA 3EME ANNEE Compte Rendu d intégration d application Compte Rendu Final Maxime ESCOURBIAC Jean-Christophe SEPTIER 19/12/2011 Table des matières Table des matières... 1 Introduction... 3 1. Le SGBD:...

Plus en détail

Tutoriel XBNE Connexion à un environnement XBMC distant

Tutoriel XBNE Connexion à un environnement XBMC distant Tutoriel XBNE Connexion à un environnement XBMC distant 1. Introduction... 3 2. Quelques notions d informatique... 4 2.1 Réseau informatique... 4 2.1.1 Adresse ip... 4 2.1.2 Fixer l adresse ip d un équipement...

Plus en détail

La mise en place de la quarantaine réseau

La mise en place de la quarantaine réseau La mise en place de la quarantaine réseau La quarantaine réseau n est pas une véritable solution de sécurité, mais c est un élément dont l objectif est de maintenir en bonne santé les éléments présents

Plus en détail

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application Architecture Multi-Tier Traditionnellement une application informatique est un programme exécutable sur une machine qui représente la logique de traitement des données manipulées par l application. Ces

Plus en détail

Technologies du Web. Créer et héberger un site Web. Pierre Senellart. Page 1 / 26 Licence de droits d usage

Technologies du Web. Créer et héberger un site Web. Pierre Senellart. Page 1 / 26 Licence de droits d usage Technologies du Web Créer et héberger un site Web Page 1 / 26 Plan Planification Choisir une solution d hébergement Administration Développement du site Page 2 / 26 Cahier des charges Objectifs du site

Plus en détail

Installer et configurer le serveur de fichier et contrôleur de domaine basé sur samba 3

Installer et configurer le serveur de fichier et contrôleur de domaine basé sur samba 3 Installer et configurer le serveur de fichier et contrôleur de domaine basé sur samba 3 SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 PRE-REQUIS... 2 ENVIRONNEMENT TECHNIQUE... 2 MIGRATION DE DONNEES ET DE CONFIGURATION...

Plus en détail

Mettre en place un accès sécurisé à travers Internet

Mettre en place un accès sécurisé à travers Internet Mettre en place un accès sécurisé à travers Internet Dans cette partie vous verrez comment configurer votre serveur en tant que serveur d accès distant. Dans un premier temps, les méthodes pour configurer

Plus en détail

les techniques d'extraction, les formulaires et intégration dans un site WEB

les techniques d'extraction, les formulaires et intégration dans un site WEB les techniques d'extraction, les formulaires et intégration dans un site WEB Edyta Bellouni MSHS-T, UMS838 Plan L extraction des données pour un site en ligne Architecture et techniques Les différents

Plus en détail

Administration de systèmes

Administration de systèmes Administration de systèmes Windows NT.2000.XP.2003 Copyright IDEC 2002-2004. Reproduction interdite. Sommaire... 2 Eléments logiques et physiques du réseau... 5 Annuaire et domaine... 6 Les utilisateurs

Plus en détail

PROJET ARCHI WINDOWS SERVER 2008 2010

PROJET ARCHI WINDOWS SERVER 2008 2010 PROJET WINDOWS SERVER 2008 2010 Groupe 79 Etienne Lecubin Michael TE David Vang Amin Zaazoua 1 INDEX I. Présentation 3 II. III. Introduction.4 Architecture EM-SERIOUS..5 1. Plan d adressage réseau 5 2.

Plus en détail

«clustering» et «load balancing» avec Zope et ZEO

«clustering» et «load balancing» avec Zope et ZEO IN53 Printemps 2003 «clustering» et «load balancing» avec Zope et ZEO Professeur : M. Mignot Etudiants : Boureliou Sylvain et Meyer Pierre Sommaire Introduction...3 1. Présentation générale de ZEO...4

Plus en détail

WebFTP Un client Web sécurisé pour FTP

WebFTP Un client Web sécurisé pour FTP WebFTP Un client Web sécurisé pour FTP Jirung Albert SHIH, Shih@math.Jussieu.fr Université Paris 7 JRES 2001 Introduction Nous allons dans ce document présenter une solution mise en œuvre sur le réseau

Plus en détail

Installation d'un TSE (Terminal Serveur Edition)

Installation d'un TSE (Terminal Serveur Edition) Installation d'un TSE (Terminal Serveur Edition) Par LoiselJP Le 01/05/2013 (R2) 1 Objectifs Le TSE, comprenez Terminal Server Edition est une application de type 'main-frame' de Microsoft qui réside dans

Plus en détail

Calendrier des Formations

Calendrier des Formations Systèmes et Réseaux IPV6 980,00 HT Jan. Fév. Mar. Avr. Mai Juin Jui. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Comprendre IPV6 et explorer les méthodes pour migrer 14-15 23-24 1-2 26-27 Configuration et Maintenance des

Plus en détail

Serveur Appliance IPAM et Services Réseaux

Serveur Appliance IPAM et Services Réseaux Page 1 Datasheet Serveur Appliance IPAM et Services Réseaux SIMPLIFER LE DEPLOIEMENT DE VOS ARCHITECTURES & DHCP Les services d adressage et de nommage sont au cœur de votre système d information, car

Plus en détail

et Active Directory Ajout, modification et suppression de comptes, extraction d adresses pour les listes de diffusion

et Active Directory Ajout, modification et suppression de comptes, extraction d adresses pour les listes de diffusion et Active Directory Ajout, modification et suppression de comptes, extraction d adresses pour les listes de diffusion Copyright 2009 Alt-N Technologies. 3 allée de la Crabette Sommaire Résumé... 3 MDaemon

Plus en détail

WINDOWS Les Versions Serveurs SERVICES RÉSEAUX ETENDUS PARTAGE DE FICHIERS SÉCURISÉ ACTIVE DIRECTORY

WINDOWS Les Versions Serveurs SERVICES RÉSEAUX ETENDUS PARTAGE DE FICHIERS SÉCURISÉ ACTIVE DIRECTORY WINDOWS Les Versions Serveurs SERVICES RÉSEAUX ETENDUS PARTAGE DE FICHIERS SÉCURISÉ ACTIVE DIRECTORY De NT à Windows Server Issus de la branche NT de Windows (après Windows 98) 2 familles de produits (Workstation,

Plus en détail

Projet 2. Gestion des services enseignants CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE. G r o u p e :

Projet 2. Gestion des services enseignants CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE. G r o u p e : CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE Projet 2 Gestion des services enseignants G r o u p e : B E L G H I T Y a s m i n e S A N C H E Z - D U B R O N T Y u r i f e r M O N T A Z E R S i

Plus en détail

Hébergement de sites Web

Hébergement de sites Web Hébergement de Solutions complètes et évolutives pour l hébergement de sites Web dynamiques et de services Web sécurisés. Fonctionnalités Serveur Web Apache hautes performances Apache 1. et.0 1 avec prise

Plus en détail

PROJET D INFORMATISATION DE LA GESTION DES ABSENCES EN STARTER

PROJET D INFORMATISATION DE LA GESTION DES ABSENCES EN STARTER Année 2008/2009 PROJET D INFORMATISATION DE LA GESTION DES ABSENCES EN STARTER Licence Professionnelle Système informatique et logiciel Responsable du projet : Françoise GREFFIER SOMMAIRE I. PRESENTATION

Plus en détail

Mise en place Active Directory / DHCP / DNS

Mise en place Active Directory / DHCP / DNS Mise en place Active Directory / DHCP / DNS Guillaume Genteuil Période : 2014 Contexte : L entreprise Diamond Info localisé en Martinique possède une cinquantaine de salariés. Basé sur une infrastructure

Plus en détail

Fiche Technique. Cisco Security Agent

Fiche Technique. Cisco Security Agent Fiche Technique Cisco Security Agent Avec le logiciel de sécurité de point d extrémité Cisco Security Agent (CSA), Cisco offre à ses clients la gamme de solutions de protection la plus complète qui soit

Plus en détail

Introduction ASP.NET

Introduction ASP.NET 1 Sommaire Introduction... 1 1 Framework... 2 1.1 Général (.NET)... 2 1.2 ASP.NET... 2 2 Prérequis... 2 3 Présentation des bases d un projet ASP.NET... 3 3.1 Création d un projet... 3 3.2 Site Web : Les

Plus en détail

MapReduce. Malo Jaffré, Pablo Rauzy. 16 avril 2010 ENS. Malo Jaffré, Pablo Rauzy (ENS) MapReduce 16 avril 2010 1 / 15

MapReduce. Malo Jaffré, Pablo Rauzy. 16 avril 2010 ENS. Malo Jaffré, Pablo Rauzy (ENS) MapReduce 16 avril 2010 1 / 15 MapReduce Malo Jaffré, Pablo Rauzy ENS 16 avril 2010 Malo Jaffré, Pablo Rauzy (ENS) MapReduce 16 avril 2010 1 / 15 Qu est ce que c est? Conceptuellement Données MapReduce est un framework de calcul distribué

Plus en détail

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite.

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Rational ClearCase or ClearCase MultiSite Version 7.0.1 Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Product Overview IBM Rational

Plus en détail

Créer et partager des fichiers

Créer et partager des fichiers Créer et partager des fichiers Le rôle Services de fichiers... 246 Les autorisations de fichiers NTFS... 255 Recherche de comptes d utilisateurs et d ordinateurs dans Active Directory... 262 Délégation

Plus en détail

Programmation d applications distribuées

Programmation d applications distribuées Programmation d applications distribuées François Charoy Université Henri Poincaré 8 octobre 2007 Première partie I Développement d applications distribuées Objectifs du cours Comprendre ce qu est une

Plus en détail

SITE WEB E-COMMERCE ET VENTE A DISTANCE

SITE WEB E-COMMERCE ET VENTE A DISTANCE Développement d une application JAVA EE SITE WEB E-COMMERCE ET VENTE A DISTANCE PLAN PROJET Binôme ou monôme (B/M): M Nom & Prénom : AIT NASSER Btissam Email : aitnasser.btissam123@gmail.com GSM : Organisme

Plus en détail

Préparation d un serveur Apache pour Zend Framework

Préparation d un serveur Apache pour Zend Framework Préparation d un serveur Apache pour Zend Framework Jacques THOORENS 30 novembre 2010 Résumé Cette petite introduction explique comment paramétrer son serveur Apache personnel pour en faire une machine

Plus en détail

MATRICE DES FONCTIONNALITES

MATRICE DES FONCTIONNALITES Facilité d utilisation Nouveau! Convivialité d Outlook Nouveau! Smart Technician Client Assistant Installation Configuration instantanée et personnalisable Nouveau! Installation à distance de Technician

Plus en détail

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation Base de données S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Notion de bases de données Fondements / Conception Utilisation :

Plus en détail

Calendrier prévisionnel 07 Septembre 2015 Tarif HT 350 000FCFA

Calendrier prévisionnel 07 Septembre 2015 Tarif HT 350 000FCFA FORMATIONS 2015 2016 GOUVERNANCE SI Nos formations Types de formation Nos sessions de formations s adresse à tous les professionnels. Deux types de formations vous sont proposés: - séminaires de formations

Plus en détail

Architecture Constellio

Architecture Constellio Architecture Constellio Date : 12 novembre 2013 Version 3.0 Contact : Nicolas Bélisle nicolas.belisle@doculibre.com 5146555185 1 Table des matières Table des matières... 2 Présentation générale... 4 Couche

Plus en détail

New Features. Developed by. BPM Conseil - SARL au capital de 70 000 euros - RCS LYON 479 400 129 9, rue Pierre Blanc - 69001 Lyon - France 1/20

New Features. Developed by. BPM Conseil - SARL au capital de 70 000 euros - RCS LYON 479 400 129 9, rue Pierre Blanc - 69001 Lyon - France 1/20 5 New Features Developed by 1/20 Sommaire 1 Introduction... 3 2 Evolutions des studios de développement et améliorations fonctionnelles... 5 3 Portail Vanilla... 6 3.1 Open Street Maps... 6 3.2 Gestion

Plus en détail

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration Fonctions Synchronisation dynamique des fichiers : mise à jour automatique des documents sur tous les équipements Partage et collaboration : partage simple des fichiers entre employés, clients et partenaires

Plus en détail

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C#

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# CHAPITRE 1 Introduction aux web services Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# NetBeans JavaScript Eclipse Objective C Xcode PHP HTML Objectifs du chapitre : Ce

Plus en détail

Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet

Cahier de charges (Source : Java EE - Guide de développement d'applications web en Java par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module Site Web dynamique JSP / Servlet Sujet : betaboutique Soutenance le 04 / 01 /2013 &

Plus en détail

CIBLE DE SECURITE CSPN DU PRODUIT PASS. (Product for Advanced SSO)

CIBLE DE SECURITE CSPN DU PRODUIT PASS. (Product for Advanced SSO) CIBLE DE SECURITE CSPN DU PRODUIT PASS (Product for Advanced SSO) Préparé pour : ANSSI Préparé par: Thales Communications & Security S.A. 4 Avenue des Louvresses 92622 GENNEVILLIERS CEDEX France This document

Plus en détail

Soutenance de projet

Soutenance de projet Brevet de Technicien Supérieur Informatique de Gestion. Benoît HAMET Session 2002 Soutenance de projet......... Soutenance de projet Sommaire Sommaire...2 Présentation de la société...3 Mise en œuvre d

Plus en détail

1 Introduction à l infrastructure Active Directory et réseau

1 Introduction à l infrastructure Active Directory et réseau 1 Introduction à l infrastructure Active Directory et réseau Objectifs d examen de ce chapitre Ce premier chapitre, qui donne un aperçu des technologies impliquées par la conception d une infrastructure

Plus en détail

Gestion d Epargne de Crédit & Comptabilité

Gestion d Epargne de Crédit & Comptabilité Présentation du produit Introduction Fonctionnalités Technologies Open Source Avantages Spécifications techniques Services Captures d écran Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Introduction

Plus en détail

Mise en œuvre des serveurs d application

Mise en œuvre des serveurs d application Nancy-Université Mise en œuvre des serveurs d application UE 203d Master 1 IST-IE Printemps 2008 Master 1 IST-IE : Mise en œuvre des serveurs d application 1/54 Ces transparents, ainsi que les énoncés

Plus en détail

Magento. Magento. Réussir son site e-commerce. Réussir son site e-commerce BLANCHARD. Préface de Sébastien L e p e r s

Magento. Magento. Réussir son site e-commerce. Réussir son site e-commerce BLANCHARD. Préface de Sébastien L e p e r s Mickaël Mickaël BLANCHARD BLANCHARD Préface de Sébastien L e p e r s Magento Préface de Sébastien L e p e r s Magento Réussir son site e-commerce Réussir son site e-commerce Groupe Eyrolles, 2010, ISBN

Plus en détail

Système d information pour la gestion d un réseau d Université

Système d information pour la gestion d un réseau d Université Système d information pour la gestion d un réseau d Université Ibticem BEN SAID, ibticem.ben-said@u-bourgogne.fr Sophie BOURGERET, sbourgeret@u-bourgogne.fr Jean-Yves COLLIER, jean-yves.collier@u-bourgogne.fr

Plus en détail

BTS SIO option SISR Lycée Godefroy de Bouillon Clermont-Ferrand

BTS SIO option SISR Lycée Godefroy de Bouillon Clermont-Ferrand Active Directory sous Windows Server SAHIN Ibrahim BTS SIO option SISR Lycée Godefroy de Bouillon Clermont-Ferrand Sommaire I - Introduction... 3 1) Systèmes d exploitation utilisés... 3 2) Objectifs...

Plus en détail

Fiche Technique Windows Azure

Fiche Technique Windows Azure Le 25/03/2013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Fiche Technique Objectif 25/03/2013 27/03/2013 Windows

Plus en détail

Présentation du module. Base de données spatio-temporelles. Exemple. Introduction Exemple. Plan. Plan

Présentation du module. Base de données spatio-temporelles. Exemple. Introduction Exemple. Plan. Plan Base de données spatio-temporelles S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Partie 1 : Notion de bases de données (Conception

Plus en détail

À qui s adresse ce livre? Suppléments web. Remerciements

À qui s adresse ce livre? Suppléments web. Remerciements Avant propos Le marché de la géolocalisation est en pleine effervescence, comme le prouve l annonce de lancement par Facebook, en août 2010, de son service Places, qui permet de partager sa position géographique

Plus en détail

Introduction à. Oracle Application Express

Introduction à. Oracle Application Express Introduction à Oracle Application Express Sommaire Qu est-ce que Oracle Application Express (APEX)? Vue d ensemble des fonctionnalités et des différents composants d Oracle APEX Démonstration de création

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données Introduction aux bases de données BD4 SB, FC, & N G d R Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot Janvier 2015 BD4 (Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot) Introduction aux bases de données 1/10

Plus en détail

Accès au support technique produits et licences par le portail client MGL de M2Msoft.com. Version 2010. Manuel Utilisateur

Accès au support technique produits et licences par le portail client MGL de M2Msoft.com. Version 2010. Manuel Utilisateur Accès au support technique produits et licences par le portail client MGL de M2Msoft.com Version 2010 Manuel Utilisateur Access to M2Msoft customer support portal, mgl.m2msoft.com, 2010 release. User manual

Plus en détail

EP 1 764 748 A1 (19) (11) EP 1 764 748 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 21.03.2007 Bulletin 2007/12

EP 1 764 748 A1 (19) (11) EP 1 764 748 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 21.03.2007 Bulletin 2007/12 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 764 748 A1 (43) Date de publication: 21.03.2007 Bulletin 2007/12 (51) Int Cl.: G07B 17/00 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 06119629.1 (22) Date de dépôt: 28.08.2006

Plus en détail

Sécurisation du réseau

Sécurisation du réseau Sécurisation du réseau La sécurisation du réseau d entreprise est également une étape primordiale à la sécurisation générale de votre infrastructure. Cette partie a pour but de présenter les fonctionnalités

Plus en détail

Introduction. Python?

Introduction. Python? 1 Introduction Python - why settle for snake oil when you can have the whole snake? «Python - Pourquoi se contenter d huile de serpent quand on peut avoir le serpent tout entier?» Mark Jackson En guise

Plus en détail

1. La plate-forme LAMP

1. La plate-forme LAMP Servi ces pour intranet et Internet Ubuntu Linux - Création et gestion d un réseau local d entreprise 1. La plate-forme LAMP Services pour intranet et Internet La fourniture d'un site pour le réseau ou

Plus en détail

A. À propos des annuaires

A. À propos des annuaires Chapitre 2 A. À propos des annuaires Nous sommes familiers et habitués à utiliser différents types d'annuaires dans notre vie quotidienne. À titre d'exemple, nous pouvons citer les annuaires téléphoniques

Plus en détail

Cours Bases de données

Cours Bases de données Informations sur le cours Cours Bases de données 9 (10) séances de 3h Polycopié (Cours + TD/TP) 3 année (MISI) Antoine Cornuéjols www.lri.fr/~antoine antoine.cornuejols@agroparistech.fr Transparents Disponibles

Plus en détail

Table des matières Nouveau Plan d adressage... 3

Table des matières Nouveau Plan d adressage... 3 Table des matières Nouveau Plan d adressage... 3 Phase 1 : CONFIGURATION DES MATERIELS ACTIFS D INTERCONNEXION... 5 ROUTAGE INTER-VLAN... 5 MISE EN PLACE DU VTP... 6 CONFIGURATION DES PROTOCOLES SSH/TELNET...

Plus en détail

MISE EN PLACE DE LA PLATE-FORME

MISE EN PLACE DE LA PLATE-FORME 1/1/01 GESTION DE CONFIGURATION MISE EN PLACE DE LA PLATE-FORME Notion d agregât L agrégat est un regroupement de plusieurs disques fonctionnels techniques et de sécurité ou espace de disques de stockage

Plus en détail

A partir de ces différents matériels, l administrateur a déterminé huit configurations différentes. Il vous demande de les compléter.

A partir de ces différents matériels, l administrateur a déterminé huit configurations différentes. Il vous demande de les compléter. Exonet - Ressources mutualisées en réseau Description du thème Propriétés Intitulé long Formation concernée Présentation Modules Activités Compétences ; Savoir-faire Description Ressources mutualisées

Plus en détail

1-Introduction 2. 2-Installation de JBPM 3. 2-JBPM en action.7

1-Introduction 2. 2-Installation de JBPM 3. 2-JBPM en action.7 Sommaire 1-Introduction 2 1-1- BPM (Business Process Management)..2 1-2 J-Boss JBPM 2 2-Installation de JBPM 3 2-1 Architecture de JOBSS JBPM 3 2-2 Installation du moteur JBoss JBPM et le serveur d application

Plus en détail

Cours en ligne Développement Java pour le web

Cours en ligne Développement Java pour le web Cours en ligne Développement Java pour le web We TrainFrance info@wetrainfrance Programme général du cours Développement Java pour le web Module 1 - Programmation J2ee A) Bases de programmation Java Unité

Plus en détail

Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization)

Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) Préparé par : Zeus Kerravala Les cinq raisons majeures pour déployer SDN et NFV NetworkWorld,

Plus en détail

Services Réseaux - Couche Application. TODARO Cédric

Services Réseaux - Couche Application. TODARO Cédric Services Réseaux - Couche Application TODARO Cédric 1 TABLE DES MATIÈRES Table des matières 1 Protocoles de gestion de réseaux 3 1.1 DHCP (port 67/68)....................................... 3 1.2 DNS (port

Plus en détail

Types d applications pour la persistance. Outils de développement. Base de données préexistante? 3 modèles. Variantes avec passerelles

Types d applications pour la persistance. Outils de développement. Base de données préexistante? 3 modèles. Variantes avec passerelles Types d applications pour la persistance Université de Nice Sophia-Antipolis Version 0.9 28/8/07 Richard Grin Toutes les applications n ont pas une complexité qui nécessite une architecture n- tiers Ce

Plus en détail

CONNECTIVITÉ. Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX. Microsoft Dynamics AX. Livre blanc

CONNECTIVITÉ. Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX. Microsoft Dynamics AX. Livre blanc CONNECTIVITÉ Microsoft Dynamics AX Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX Livre blanc Ce document décrit les possibilités offertes par Microsoft Dynamics AX en terme de connectivité et de montée

Plus en détail

Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines)

Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines) Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines) Module 1 : Programmer une application informatique Durée

Plus en détail

1 Introduction et installation

1 Introduction et installation TP d introduction aux bases de données 1 TP d introduction aux bases de données Le but de ce TP est d apprendre à manipuler des bases de données. Dans le cadre du programme d informatique pour tous, on

Plus en détail

Architecture Logicielle

Architecture Logicielle Architecture Logicielle Chapitre 3: UML pour la description et la documentation d une architecture logicielle Année universitaire 2013/2014 Semestre 1 Rappel L architecture d un programme ou d un système

Plus en détail

INTERSYSTEMS CACHÉ COMME ALTERNATIVE AUX BASES DE DONNÉES RÉSIDENTES EN MÉMOIRE

INTERSYSTEMS CACHÉ COMME ALTERNATIVE AUX BASES DE DONNÉES RÉSIDENTES EN MÉMOIRE I N T E RS Y S T E M S INTERSYSTEMS CACHÉ COMME ALTERNATIVE AUX BASES DE DONNÉES RÉSIDENTES EN MÉMOIRE David Kaaret InterSystems Corporation INTERSySTEMS CAChé CoMME ALTERNATIvE AUx BASES de données RéSIdENTES

Plus en détail

BAP E Gestionnaire de parc informatique et télécommunications MI2 / MI3 Ouverts au titre de 2010 Arrêté du 7/04/10 - J.

BAP E Gestionnaire de parc informatique et télécommunications MI2 / MI3 Ouverts au titre de 2010 Arrêté du 7/04/10 - J. BAP E Gestionnaire de parc informatique et télécommunications MI2 / MI3 Ouverts au titre de 2010 Arrêté du 7/04/10 - J.O du 25/04/2010 Epreuve écrite d admission du lundi 21 juin 2010 de 10h00 à 12h00

Plus en détail

Point sur les solutions de développement d apps pour les périphériques mobiles

Point sur les solutions de développement d apps pour les périphériques mobiles Point sur les solutions de développement d apps pour les périphériques mobiles Par Hugues MEUNIER 1. INTRODUCTION a. Une notion importante : le responsive web design Nous sommes en train de vivre une nouvelle

Plus en détail

Introduction. Pourquoi ce livre? À qui s adresse ce livre?

Introduction. Pourquoi ce livre? À qui s adresse ce livre? Introduction Bien que récente, la solution e-commerce Magento s est imposée très rapidement, grâce à ses fonctionnalités innovantes et la qualité de son architecture. Elle est le socle de plusieurs dizaines

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 3 01 Quel protocole de la couche application sert couramment à prendre en charge les transferts de fichiers entre un

Plus en détail

PARCOURS CERTIFIANT Administrateur Réseau MCITP Windows 2008 et CISCO

PARCOURS CERTIFIANT Administrateur Réseau MCITP Windows 2008 et CISCO Durée 280h PARCOURS CERTIFIANT Administrateur Réseau MCITP Windows 2008 et CISCO Dates prévisionnelles 2 mars 2015 au 26 juin 2015 ou 28 août au 18 décembre 2015 (calendriers en annexe) Lieu de formation

Plus en détail

L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau

L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau Sovanna Tan Septembre 2009 Révision septembre 2012 1/23 Sovanna Tan Configuration d une interface réseau Plan 1 Introduction aux réseaux 2

Plus en détail

SUJET DES FINALES NATIONALES Sujet jour 1 version 1

SUJET DES FINALES NATIONALES Sujet jour 1 version 1 METIER 39 Administrateur Systèmes et Réseaux Informatiques SUJET DES FINALES NATIONALES Sujet jour 1 version 1 Planning de la journée : 8h00 8h15 : Lecture du sujet 8h15 8h30 : Questions / Réponses 8h30

Plus en détail

Spécialiste Systèmes et Réseaux

Spécialiste Systèmes et Réseaux page 1/5 Titre professionnel : «Technicien(ne) Supérieur(e) en Réseaux Informatiques et Télécommunications» inscrit au RNCP de niveau III (Bac + 2) (J.O. du 19/02/2013) 24 semaines + 8 semaines de stage

Plus en détail

LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1

LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1 LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1 SAS Cost and Profitability Management, également appelé CPM (ou C&P), est le nouveau nom de la solution SAS Activity-Based Management. Cette version

Plus en détail

IKAN ALM et HP ALM/HP Quality Center Enterprise Pour que les Equipes de Développement, de Test et de Production se rejoignent

IKAN ALM et HP ALM/HP Quality Center Enterprise Pour que les Equipes de Développement, de Test et de Production se rejoignent IKAN ALM et HP ALM/HP Quality Center Enterprise Pour que les Equipes de Développement, de Test et de Production se rejoignent Table of contents Sommaire...3 Définition du problème...4 Solution Description...5

Plus en détail

Introduction à ADO.NET

Introduction à ADO.NET 1 Introduction à ADO.NET Introduction à ADO.NET Sommaire Introduction à ADO.NET... 1 1 Introduction... 2 1.1 Qu est ce que l ADO.NET?... 2 1.2 Les nouveautés d ADO.NET... 2 1.3 Les avantages d ADO.NET...

Plus en détail

WEB & DÉVELOPPEMENT LES BASES DU WEB LE LANGAGE HTML FEUILLES DE STYLES CSS HISTORIQUE D INTERNET ET DU WEB LES DIFFÉRENTS LANGAGES

WEB & DÉVELOPPEMENT LES BASES DU WEB LE LANGAGE HTML FEUILLES DE STYLES CSS HISTORIQUE D INTERNET ET DU WEB LES DIFFÉRENTS LANGAGES WEB & DÉVELOPPEMENT LES BASES DU WEB HISTORIQUE D INTERNET ET DU WEB LES DIFFÉRENTS LANGAGES LE LANGAGE HTML STRUCTURE D UNE PAGE En-tête et corps Syntaxe INSÉRER DES CONTENUS Texte : formatage (titre,

Plus en détail

Les stratégies de groupe (GPO) sous Windows Server 2008 et 2008 R2

Les stratégies de groupe (GPO) sous Windows Server 2008 et 2008 R2 Editions ENI Les stratégies de groupe (GPO) sous Windows Server 2008 et 2008 R2 Implémentation, fonctionnalités, dépannage (2 ième édition) Collection Expert IT Extrait 216 Les stratégies de groupe (GPO)

Plus en détail

Étendez les capacités de vos points de vente & sécurisez vos transactions.

Étendez les capacités de vos points de vente & sécurisez vos transactions. Solutions VPN Point Of Sales by NBS System Étendez les capacités de vos points de vente & sécurisez vos transactions. NBS System 1999-2012, all right reserved Managed Hosting & Security www.nbs-system.com

Plus en détail

Les formations. Administrateur Systèmes et Réseaux. ENI Ecole Informatique

Les formations. Administrateur Systèmes et Réseaux. ENI Ecole Informatique Titre professionnel : «Système et Réseau» Inscrit au RNCP de Niveau II (Bac) (J.O. du 07/02/09) 35 semaines + 16 semaines de stage (uniquement en formation continue) page 1/8 Unité 1 : Gestion du poste

Plus en détail

RESUME DU PROFIL COMPETENCES TECHNIQUES

RESUME DU PROFIL COMPETENCES TECHNIQUES RESUME DU PROFIL Maîtrise des serveurs d application et environnements de développement Java/J2EE Maîtrise des environnements techniques de développement, d intégration et d exploitation Réalisation des

Plus en détail

Les transactions étendues et quelques Frameworks qui les supportent.

Les transactions étendues et quelques Frameworks qui les supportent. Les transactions étendues et quelques Frameworks qui les supportent. Christophe Ponsen cponsen@info.fundp.ac.be Institut d Informatique, Université de Namur Résumé Les transactions étendues posent de nombreux

Plus en détail

Hassene BELGACEM. Expériences Professionnelles. JEE architect / Technical leader. Ingénieur Informatique. Cycle Préparatoire

Hassene BELGACEM. Expériences Professionnelles. JEE architect / Technical leader. Ingénieur Informatique. Cycle Préparatoire Objectifs Formations Expériences Professionnelles Hassene BELGACEM http://belgacem.hassene.netcv.com S intégrer dans une équipe de développement de haute compétence et participer activement dans la réalisation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION Tableau de diffusion du document Document : Cahier des Charges d Implantation EVRP Version 6 Etabli par DCSI Vérifié par Validé par Destinataires Pour information Création

Plus en détail

Les GPO 2012 server R2 (appliqués à Terminal Serveur Edition)

Les GPO 2012 server R2 (appliqués à Terminal Serveur Edition) Les GPO 2012 server R2 (appliqués à Terminal Serveur Edition) Par LoiselJP Le 01/08/2014 Rev. : 01/03/2015 1 Objectifs Dès qu il s agit de placer des paramètres particuliers, on annonce «il suffit d utiliser

Plus en détail

Ingénierie des réseaux

Ingénierie des réseaux Ingénierie des réseaux Services aux entreprises Conception, réalisation et suivi de nouveaux projets Audit des réseaux existants Déploiement d applications réseau Services GNU/Linux Développement de logiciels

Plus en détail

NFS Maestro 8.0. Nouvelles fonctionnalités

NFS Maestro 8.0. Nouvelles fonctionnalités NFS Maestro 8.0 Nouvelles fonctionnalités Copyright Hummingbird 2002 Page 1 of 10 Sommaire Sommaire... 2 Généralités... 3 Conformité à la section 508 de la Rehabilitation Act des Etats-Unis... 3 Certification

Plus en détail

CCNA Discovery Travailler dans une PME ou chez un fournisseur de services Internet

CCNA Discovery Travailler dans une PME ou chez un fournisseur de services Internet Curriculum Name Guide du participant CCENT 3 Section 9.3 Dépannage de l adressage IP de la couche 3 Cette section consacrée au dépannage vous permettra d étudier les conditions nécessaires à l obtention

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0

Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0 Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0 Table des matières Avant-propos................................................ 1 Quel est l objectif de cet ouvrage?............................. 4 La structure

Plus en détail

Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW. Alexandre STANURSKI National Instruments France

Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW. Alexandre STANURSKI National Instruments France Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW Alexandre STANURSKI National Instruments France Quelles sont les possibilités? Publication de données Génération de rapports et de documents

Plus en détail

Installation d un serveur HTTP (Hypertext Transfer Protocol) sous Débian 6

Installation d un serveur HTTP (Hypertext Transfer Protocol) sous Débian 6 Installation d un serveur HTTP (Hypertext Transfer Protocol) sous Débian 6 1 BERNIER François http://astronomie-astrophotographie.fr Table des matières Installation d un serveur HTTP (Hypertext Transfer

Plus en détail

Développer de nouvelles fonctionnalités

Développer de nouvelles fonctionnalités 19 Développer de nouvelles fonctionnalités Chaque site e-commerce est unique. Bien que Magento soit une application riche, des besoins spécifiques apparaîtront et l ajout de modules deviendra nécessaire.

Plus en détail