VIA Webase PROJET. 2 ème année. N du projet : Date : Rapport intermédiaire : Promo : Rapport final : Titre du projet

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "06-06-2006. VIA Webase PROJET. 2 ème année. N du projet : Date : Rapport intermédiaire : Promo : 2007. Rapport final : Titre du projet"

Transcription

1 PROJET 2 ème année N du projet : 7275 Date : Rapport intermédiaire : Rapport final : Promo : 2007 Titre du projet VIA Webase Élèves participant au projet : Florent Robineau Elisabeth Cazor Jean-Sébastien Hächler Guillaume Spagnol Pierre Ynard Enseignant responsable : Jean-Philippe Rey

2 Promotion 2007 Deuxième année Projet en équipe n Rapport de projet VIA Webase Encadrant : Jean-Philippe Rey Elèves : Florent Robineau Elisabeth Cazor Jean-Sébastien Hächler Guillaume Spagnol Pierre Ynard

3 Rapport du projet Webase 1/41 Table des matières I Le contexte de fonctionnement de Webase 7 1 Structure du réseau physique 7 2 Serveurs NT 7 3 Serveurs DNS 8 4 Serveur DHCP 8 II L historique de Webase4 9 5 Webase Le rôle de Webase Les faiblesses de Webase Les outils connexes L ARPWatch Le connectc/connectd Le VIAPrint Paybase Les serveurs NT III Cahier des charges de Webase Utilisateurs 12 8 Gestion informatique des fiches Informations diverses Gestion des licences Microsoft Gestion des machines personnelles Gestion des dépannages et problèmes Recherche Gestion du matériel Trésorerie Equipe projet Webase 5

4 Rapport du projet Webase 2/41 9 Cohérence de la base de données Evolution de concepts depuis Webase Les membres Les machines Trésorerie Interaction avec les équipements du réseau Avec les routeurs Amélioration de l outil existant Interaction avec d autres services Divers Diagramme des cas d utilisation 16 IV Modèle de données de Webase Partie administrative Partie technique Partie permanence Partie trésorerie 19 V Choix techniques Le langage Java Choix du serveur http et du serveur d application Système de gestion de bases de données Le modèle MVC (Modèle - Vue - Contrôleur) Principe et intérêt Choix du framework MVC Equipe projet Webase 5

5 Rapport du projet Webase 3/ Application à Webase Hibernate et la persistance des données Présentation Fonctionnement élémentaire Mapper les associations Récupération d objets sauvegardés Intérêts d un outil d ORM Quelques difficultés rencontrées La programmation par aspects Limites technologiques Principe Avantages Axis Tiles Acegi Log4J 31 VI Management de projet Travail en équipe Organisation de l équipe Utilisation de Subversion Outils de communication Planning Planning prévisionnel Remarques Analyse des risques Difficultés rencontrées Compétences acquises 35 3 Equipe projet Webase 5

6 Rapport du projet Webase 4/41 34 Capitalisation 36 VII Perspectives A court terme A moyen et long terme 37 4 Equipe projet Webase 5

7 Rapport du projet Webase 5/41 Résumé Résumé en français La résidence de l école Centrale Paris est équipée d un réseau informatique pris en charge par l association VIA Centrale Réseaux. Cette association comptant plus d un millier de membres, c est tout naturellement que l association a cherché à automatiser un certain nombre de traitements (connexions et déconnexions, attribution de licences,...). C est ainsi qu ont vu le jour les versions successives de Webase, jusqu à la version 4. Cependant, Webase4 est progressivement devenue obsolète et ne prenait pas en compte les nouveautés comme la base de données unifiée et le CAS du Serveur des Elèves. Dans ce contexte, il nous a paru nécessaire de repenser Webase. C est pourquoi nous avons souhaité mettre en place une nouvelle version qui accorde plus de souplesse et de performances pour les permanenciers, et plus de contrôle pour les " membres passifs" (par opposition aux membres " actifs" ). Nous avons donc commencé par repenser entièrement la modèle de données pour l adapter au goût du jour. Cette partie a été réalisée en collaboration avec le SdE, afin de repenser la répartition des données et d éviter les redondances qui avaient vu le jour avec Webase 4. Nous en avons également profité pour introduire des contraintes d intégrité dans la base afin d y limiter les incohérences éventuelles. En parallèle, nous en avons profité pour nous documenter sur les outils que nous allions utiliser pour la deuxième phase du projet. En effet, nos choix technologiques, différents de ceux de Webase4, portaient sur des outils pour la plupart récents et partiellement, voire totalement inconnus des membres de l équipe projet. Un ancien développeur de Webase, actuellement directeur R&D d une SSII, nous a fait profiter de son expérience à ce moment décisif, et nous a beaucoup soutenu et conseillé au cours de la deuxième phase. Nous nous sommes ensuite penchés sur l écriture du code, c est-à-dire un outil de migration en Java qui permette de transposer les données d une base à l autre, et l application à proprement parler, à l aide de Java et de frameworks tels que Spring, Struts, Acegi et Hibernate. Enfin, nous avons mené une campagne de bêta-test avec les premières années, et allons déployer Webase 5 sous très peu de temps, pendant la période d accalmie que constituent les vacances. Ce projet a été une réussite : bien qu il ait été plus ambitieux qu il n y paraissait au premier abord, et que cela ait induit des retards dans le développement, nous avons réussi à produire dans les temps impartis un code maintenable, ex- 5 Equipe projet Webase 5

8 Rapport du projet Webase 6/41 tensible et propre. L application est fonctionnelle et facile à installer. Enfin, nous avons tous progressé, tant sur le plan technique que dans le domaine du travail en équipe. Summary in English The campus of the Ecole Centrale Paris is equipped with a computer network which is managed by the networking association VIA Centrale Reseaux. Since there are over a thousand members, the association has been willing to automate its interventions (connection and disonnection). This led to the different versions of Webase. Though Webase has become obsolete over the years, and does not take into account new features such as the " Base de données unifiées" or the CAS service of the " Serveur des Elèves". This is why we found it necessary to set up a new version which would allow more flexibility and improved performance for the active members, and more control for the passive members. We started off by completely redesigning the database. We did it in a joint effort with the SdE, so as to clearly split the data up and avoid redundacies which had appeared in the previous version. We also set up integrity constraints in the database in order to prevent possible inconsistencies. At the same time, we read documentation and tutorials about the tools we were about to use. As a matter of fact, we had made different choices than those of Webase4 ; in addition, our choices consisted in fairly new tools, which were unknown to the majority of us, if not everyone. A former coder of Webase who is nowadays at the head of the R&D department of a computer firm provided us with a great deal of advice, and greatly helped us during the whole project. Then we focused ourselves on writing the code, that is to say creating both a migration tool in Java for the database and the web application in itself. Lastly, we led a beta-testing campaign with the first years, and we are about to release the final version this will be achieved at the beginning of the holydays. This project has been on the whole a success, though it proved slightly more ambitious than we thought at first, which led to delays during the development. We successfully achieved to produce within the given time a maintainable, extensible and clean code. The application is functional and easy to install. Finally, we have all improved, both in technical terms and in the field of team work. 6 Equipe projet Webase 5

9 Rapport du projet Webase 7/41 Première partie Le contexte de fonctionnement de Webase 1 Structure du réseau physique Le réseau VIA est constitué d une trentaine de routeurs, qui forment un réseau en étoile et avec lesquels Webase devra interagir. L interaction entre Webase et ces routeurs a été décrite à la section précédente (voir connectc/d). Environ un millier de machines sont connectées via ces routeurs. La plupart sont des machines personnelles. Il faut toutefois y ajouter une vingtaine de serveurs assurant divers services et s appuyant sur les données de Webase. Deux types de serveurs sont à distinguer, chacun ayant un rôle bien déterminé pour Webase : les serveurs Debian et les serveurs Windows (dit " serveurs NT" ). 2 Serveurs NT Les serveurs NT offrent des services aux utilisateurs de Windows (en particulier XP Pro). Ces serveurs hébergent un AD (active directory) dans lequel sont contenues les informations des utilisateurs Windows (login, mot de passe). Ceci leur permet de se connecter à partir de n importe qu elle machine du domaine, géré également par ces serveurs via un contrôleur de domaine (actuellement daffy). Ces informations proviennent directement de Webase, d où son importance au sein de la gestion des groupes Microsoft. Le domaine permet en outre le téléchargement des mises-à-jour directement sur les serveurs NT sans passer par les serveurs Microsoft publics. La gestion des mots de passe pour les services Microsoft est également simplifiée (partage de fichiers, d imprimante,...). Les serveurs NT de VIA mettent à la disposition des utilisateurs des logiciels libres ou payants. Le téléchargement de ces derniers, nécessitant une licence, nécessite une authentification. Les informations requises par l opération sont stockées dans l Active Directory. 7 Equipe projet Webase 5

10 Rapport du projet Webase 8/41 3 Serveurs DNS Les serveurs DNS sont hébergés sur des machines Debian. Ces services utilisent un fichier de configuration mis-à-jour par un script toutes les heures. Ce script, nommé " update_dns", lit les données dans la base de données de Webase et réécrit le fichier de configuration en conséquence. Ce service est redondant, deux machines assurant, en effet, le rôle de serveur DNS. 4 Serveur DHCP De même que le DNS, les serveurs DHCP sont des machines Debian. Le fonctionnement du DHCP est identique à celui du DNS. Il est nécessaire de générer un fichier de configuration, chose faite automatiquement à partir des données de Webase. Il n existe sur la résidence qu un seul serveur DHCP. Ces deux derniers services sont remis à jour régulièrement, environ 1 fois par heure. L interaction avec les serveurs Debian est une chose " passive" pour Webase, car les scripts lisent directement les données dans la base. L interaction avec les serveurs NT est en revanche un peu plus compliquée, Webase devant ajouter elle-même ses propres utilisateurs à l Active Directory. De plus, certains problèmes sont apparus ces dernières années sur ces serveurs entraînant des problèmes de gestion des utilisateurs Windows pour Webase. 8 Equipe projet Webase 5

11 Rapport du projet Webase 9/41 Deuxième partie L historique de Webase4 5 Webase4 5.1 Le rôle de Webase Webase est un outil de gestion des membres de l association VIA Centrale Réseaux par interface web. Il permet au membre d obtenir quelques informations sur sa fiche personnelle : solde d impression, licences Microsoft accordées, ainsi que de demander des licences Microsoft. Pour les administrateurs (membres actifs de VIA), Webase est une interface de gestion technique des membres de l association : la " fiche" de chaque membre contient le suivi des problèmes techniques rencontrés (problème de connexion réseau..), une part de gestion administrative (gestion des prêts, gestion des impressions, gestion des licences microsoft), et la gestion du matériel personnel des membres. C est l outil de base qui permet de réaliser des permanences et d assurer un suivi technique et administratif des membres. 5.2 Les faiblesses de Webase Le serveur d application de Webase4, Resin, rend le debug difficile (les logs sont difficilement exploitables). La base de donnée de Webase4, sans contraintes d intégrité, ne permet pas d assurer la cohérence des données. D autre part, le modèle conceptuel de données correspond peu (ou en tout cas pas assez) à la gestion quotidienne de l association : ne prend pas en charge la facturation par exemple. Par rapport à la version originelle de Webase4, les ajouts faits au fil des ans ont été peu intégrés (avec une faible visibilité) dans l interface, de fait des possibilités techniques ne sont pas exploitées ; le code est non homogène et difficilement maintenable, avec une interface qui ne met pas en valeur toutes les fonctionnalités : les fonctionnalités "annexes" car mal visibles dans l interface sont sous utilisées. Au niveau de sa strucure, le code ne comporte pas de séparation claire entre accès au données, présentation et classes de service proprement dites. Le mélange 9 Equipe projet Webase 5

12 Rapport du projet Webase 10/41 entre code de présentation et code effecteur dans les pages xtp en rend la compréhension et la correction difficile. 6 Les outils connexes 6.1 L ARPWatch L ARPWatch est un outil de surveillance du réseau. Il vise à obtenir des routeurs la correspondance Port / Adresse Mac / Adresse IP (layer 1, 2 et 3) de façon à la confronter aux informations stockées dans la base. Cela permet d assurer une surveillance du déplacement des machines sur le réseau, qui permet le cas échéant de prendre en compte le mouvement des cartes réseau sur la résidence (en particulier une carte réseau de MAC inconnue c est à dire non rattachée à un membre n obtiendra pas de connexion et sera repérée par ce biais). 6.2 Le connectc/connectd Le connectd est un démon de configuration des routeurs du réseau VIA : le client appelé par Webase envoie les requêtes de connexion / déconnexion d un port au démon (service unix qui fonctionne sur la machine d administration des routeurs) qui relaie au routeur concerné les commandes ad hoc. C est la partie active de Webase, qui permet d effectuer les actions inscrites dans la base (la connexion d un membre dans un chambre entraine l activation du port correspondant sur le routeur du bon batiment), elle est donc essentielle car c est elle qui rend la base " cohérente" avec la réalité. 6.3 Le VIAPrint L association VIA met à disposition des membres la possibilité d imprimer sur le réseau via une imprimante en partage réseau (imprimante Wanda). Les membres disposent d un compte d impression rechargeable qui est débité au moment de l impression : le service viaprint qui tourne sur le serveur qui héberge Wanda contrôle la positivité du solde d impression avant d effectuer une impression et débite effectivement dans la base les sommes correspondant aux impressions effectuées. 10 Equipe projet Webase 5

13 Rapport du projet Webase 11/ Paybase Paybase est un service non déployé qui devait permettre à terme l existance d un compte unique pour chaque élève, celui-ci pouvant ensuite être débité pour créditer tout achat auprès de n importe quelle association de Centrale (telle que BdE ou VIA par exemple). 6.5 Les serveurs NT La distribution de licences MSDNAA est gérée par Webase : une interface permet au membre d effectuer une demande de licence qui, si elle est acceptée, permettra au membre d accéder à son numéro de clé sur sa fiche de membre. D autre part, Webase interagit avec les serveurs du domaine NT pour ajouter le compte domaine de l utilisateur aux groupes d utilisateur ayant l accès aux images des logiciels concernés sur le serveur voisinage réseau du domaine VIA. 11 Equipe projet Webase 5

14 Rapport du projet Webase 12/41 Troisième partie Cahier des charges de Webase 5 7 Utilisateurs Les membres de l association auront la possibilité via un navigateur web d accéder à diverses informations les concernant. On a ici deux points de vue différents : celui du membre passif qui souhaite consulter et/ou modifier ses informations personnelles sur sa fiche ; celui du membre actif, qui, au cours de la permanence, peut avoir besoin de consulter toutes les fiches de la base de données et éventuellement les modifier. Les associations et clubs, qui ne sont pas membres de VIA, seront considérés comme des membres passifs particuliers, auront accès aux mêmes ressources que les membres passifs et auront à renseigner un champ " responsable informatique", qui sera responsable du club du point de vue de VIA. Les utilisateurs seront authentifiés via le Sevice Central d Authentification (CAS) du Serveur des Elèves (SdE). 8 Gestion informatique des fiches 8.1 Informations diverses Le membre " passif" devra pouvoir agir sur ses informations personnelles, c est à dire : consulter ses données personnelles, ses historiques d impression ainsi que ses emprunts ; éventuellement s inscrire ou se désinscrire des mailing-lists publiques de VIA (viaform-annonces et gpas par exemple) ; cette tâche sera peut-être du ressort du Serveur des Elèves. 8.2 Gestion des licences Microsoft Webase5 devra permettre aux membres de faire des demandes de licences pour des produits Microsoft en ligne, demandes qui seront ensuite validées par des administrateurs NT. 12 Equipe projet Webase 5

15 Rapport du projet Webase 13/41 Le membre devra recevoir un mail lorsqu une licence lui aura été attribuée ; certaines informations (numéro de licence attribué, nom du bénéficiaire, date d attribution) devront être conservées même après départ du membre (obligation envers Microsoft). 8.3 Gestion des machines personnelles Webase5 devra permettre aux membres d agir sur certains éléments de leur compte : consulter la fiche de chacune de ses machines et en modifier les données : OS proposé au boot par réseau, adresses MAC des interfaces réseau ; inscrire de nouvelles machines sur sa fiche : la DNS primaire de la machine sera attribuée automatiquement, et sera du type login1, login2, etc... Si le membre désire changer la DNS d une machine, ou utiliser des alias, il devra en informer les membres actifs de VIA qui satisferont sa demande, afin d éviter les abus (DNS irrespectueuse pas exemple). 8.4 Gestion des dépannages et problèmes Plusieurs distinctions seront faites entre problèmes et dépannages : les dépannages concernent tous les problèmes informatiques que peut rencontrer le membre (perte de connexion, lenteur,...) ; les problèmes techniques concernant certaines prises (par exemple une prise défectueuse) seront archivés et affichés dans la fiche du membre, mais ils seront dissociés des dépannages et des problèmes ; les problèmes concernent tout ce qui n est pas technique : non-respect du règlement intérieur (partages illégaux, abus de bande passante,...), chèques manquants, virus,... Concernant les dépannages, Webase5 permettra : aux membres passifs, d effectuer un diagnostic de panne, ainsi que de signaler un problème technique ; aux permanenciers : de lister les dépannages à effectuer, de les classer suivant leur type (dépannage Windows, test intégral,...), et d indiquer leur état (non résolu, en cours, résolu,...). 8.5 Recherche Le membre actif devra pouvoir faire des recherches : recherche d un membre, d une carte réseau, d une machine,... recherche des actions effectuées par un membre actif 13 Equipe projet Webase 5

16 Rapport du projet Webase 14/ Gestion du matériel VIA possède du matériel (CDs, commutateurs, cartes réseau,...) qu il est possible de prêter aux membres ; Webase5 devra donc permettre : de gérer le prêt de ce matériel (enregistrement du prêt sur la fiche, envoi de mails de rappels pour les prêts de CD,...) de gérer la vente éventuelle du matériel (notamment les cartes réseau) 8.7 Trésorerie Le trésorier devra pouvoir utiliser Webase5 pour : rechercher des chèques dans la base de données, les trier, les modifier si nécessaire (en cas d erreur de saisie) ; gérer l encaissement des chèques en les validant par lots ; fixer les divers montants (prix de la cotisation annuelle, montants de caution et de vente du matériel) ; gérer les factures impayées (par l envoi de mail ou déconnexion par exemple). 9 Cohérence de la base de données Un des principaux défauts de Webase4 était l impossibilité de vérifier la cohérence de la base de données (plusieurs membres sur la même prise, etc...) Cela ne sera plus possible dans Webase5, puisque la base de données a été créée avec des contraintes d intégrité, et des triggers, qui garantissent la cohérence des données. 10 Evolution de concepts depuis Webase Les membres Un membre n est pas forcément un résident (en particulier les anciens qui ne sont pas encore venus se désinscrire), et Webase5 devra intégrer le fait qu il ne faut donc pas nécessairement lui attribuer de chambre. Réciproquement, une chambre correspondra à au plus un membre Les machines Les évolutions techniques font qu aujourd hui les ordinateurs ont souvent deux cartes réseau : une carte wifi et une carte Ethernet. Webase5 devra prendre en compte ces changements : les machines auront donc plusieurs interfaces réseaux, 14 Equipe projet Webase 5

17 Rapport du projet Webase 15/41 chacune d elle renseignée par l adresse MAC de la carte réseau, ainsi que son type (filaire, wifi,...). Certaines machines pourront être déclarées comme serveur mail ce qui permettra de générer le fichier de configuration approprié pour les serveurs DNS Trésorerie Webase5 devra permettre le retard de certains paiements ; en effet, au début de l année, de nombreux élèves Time n ont pas de chéquier, et donnent à la place une pièce d identité. Ceci comporte de nombreux risques (perte, problèmes légaux,...). Désormais, un système de mail sera mis en place, rappelant régulièrement à l intéressé de venir régler sa cotisation et les éventuelles cautions. Au-delà d un délai à déterminer, le membre qui n aura pas payé sa cotisation sera déconnecté, jusqu à ce qu il paye effectivement sa cotisation. Lors des déconnexions pour cotisations non payées, les machines de l ancien membre devront perdre leurs IPs, qui seront réattribuées au règlement de la cotisation (ceci afin d éviter la pénurie d adresses pour les nouveaux membres). 11 Interaction avec les équipements du réseau 11.1 Avec les routeurs Webase5 interagira par l intermédiaire d autres serveurs avec les routeurs. Pour une plus grande sécurité, seules les chambres occupées par un membre de l association seront connectées. Ainsi, l inscription d un membre entraînera l activation d une prise sur le routeur (et inversement). Ces manipulations seront assurées via un interfaçage avec le connectd2 (outil qui permet de gérer les équipements réseaux de VIA, codé en juin dernier), 11.2 Amélioration de l outil existant Webase5 utilisera les nouvelles possibilités du connectd2, et permettra de mettre des machines dans la zone de quarantaine et de les en retirer. Un outil de surveillance des équipements réseaux, directement intégré à Webase5, pourra être mis en place. 15 Equipe projet Webase 5

18 Rapport du projet Webase 16/41 12 Interaction avec d autres services Le serveur des élèves met en place une base de données unifiée, afin d éviter les duplicata inutiles entre associations. Webase5 utilisera ce nouveau service, à la fois comme service central d authentification, et pour consulter les coordonnées personnelles des membres. Webase5 devra également communiquer avec les serveurs windows de VIA, notamment pour le domaine et pour les licences Microsoft. 13 Divers Webase5 devra intégrer un système de logs plus performant : tri des logs en fonction de leur provenance log des actions des membres Webase5 devra également intégrer un système plus efficace de gestion des erreurs, afin de n afficher les informations complètes de débogage qu aux seuls permanenciers. Enfin, des statistiques sur la base pourront être générées et affichées dans l interface web. 14 Diagramme des cas d utilisation cf. annexe. 16 Equipe projet Webase 5

19 Rapport du projet Webase 17/41 Quatrième partie Modèle de données de Webase 5 Le modèle de données constitue la justification principale du besoin d une nouvelle version de Webase : l ancien modèle n étant d une part plus adapté aux nouveaux développements du réseau, et d autre part gérant certaines notions de manière assez approximative et peu satisfaisante. La première chose que nous avons donc faite a été d indentifier les principales fonctions de Webase, afin de découper le modèle de données en grandes parties. On peut donc diviser le modèle en partie administrative, traitant de la gestion administrative des membres, technique, gérant les machines des membres, leurs interfaces, adresses IP et DNS, permanence, fournissant un outil de travail pour la gestion au quotidien des problèmes techniques des membres venant nous voir en permanence, et autres, et comptabilité, s occupant de tout ce qui concerne la facturation des différents services. 15 Partie administrative À la base du modèle, se situe la notion de membre. Les membres de VIA peuvent être physiques ou être des associations, mais cela n entraîne aucun changement pour tout ce qui concerne par exemple leur gestion dans la partie technique. Nous avons donc décidé de créer une première entité membre, représentant une abstraction du point de vue technique : il s agit donc de personnes physiques membres de l association VIA ou susceptibles d être encore liés à VIA, ou d associations connectées au réseau VIA. Par suite, ces deux notions héritent de l entité membre dans la partie administrative, permettant néanmoins une gestion administrative différenciée. En ce qui concerne les membres physiques, la refonte du site du Serveur des Élèves et la création d un annuaire LDAP nous a poussés à utiliser cet annuaire pour retrouver les informations nominatives des membres (nom, adresse, adresse ...), et à ne plus les stocker nous-mêmes. Un autre point est la gestion des accès et autorisations. Soucieux de respecter la séparation entre authentification et autorisation, nous avons donc associé à chaque membre physique d une part une liste d identifiants lui correspondant sur des sources d authentifications, et d autre part une liste de droits et de rôles lui étant associés. En pratique, les membres normaux pourront s authentifier sur l annuaire LDAP du Serveur des Élèves, et les membres actifs de VIA pourront s authentifier indifféremment sur cet annuaire, ou sur l annuaire LDAP de VIA, et 17 Equipe projet Webase 5

20 Rapport du projet Webase 18/41 retrouver ensuite le même profil d autorisations pour l administration de Webase. 16 Partie technique En ce qui concerne la partie technique, un gros défaut de Webase4 était sa structure "carte réseau - adresse IP - DNS" figée, d une part limitative par rapport à la réalité technique, mais devenue insatisfaisante dans les faits aussi, avec l arrivée de l IPv6 et du WiFi sur le réseau qui avaient rendu très courantes les machines ayant plusieurs adresses IP. Nous avons donc décidé de créer un modèle plus réaliste et logique, et bien que plus compliqué, avant tout plus fonctionnel, et respectant les possibilités des différents protocoles. Une de nos idées a notamment été de se baser sur le modèle OSI. À la base se trouve maintenant une entité machine possédant plusieurs interfaces. C est à ce niveau qu une machine infectée par un virus pourra par exemple être placée en zone de quarantaine. Le membre dispose de plusieurs cartes réseau, soit lui appartenant personnellement, soit empruntées à VIA ; chacune de ses cartes peut ou non être associée à une de ses machines. Une machine possède donc plusieurs cartes réseau, et chacune de ses cartes peut posséder plusieurs "interfaces de niveau 2", correspondant au niveau 2 du modèle OSI : elles sont associées chacune à un VLAN de notre réseau. Typiquement, chaque interface sera dans un VLAN IPv4 et un VLAN IPv6, mais une même carte réseau peut aussi être dans des vlans supplémentaires, en faisant du port-tagging. Puis, chaque interface de niveau 2 peut avoir une ou plusieurs adresses IP (IPv4 ou IPv6), dans le sous réseau correspondant. Contrairement à Webase4, où certains paramètres, tels que les champs DNS AAAA, étaient rajoutés statiquement aux données par le script écrivant les fichiers de zones, le système de DNS propose maintenant un modèle réaliste, intégrant directement par exemple les entrées mutliples pour un même nom, et les reverses DNS. En étroite coordination avec les développeurs de VIA, il a été décidé de créer une nouvelle base de topologie unifiant les données relatives au réseau VIA. Cette base contient notamment les associations entre bâtiments, chambres, vlans et adresses IP. Il a donc été décidé de ne pas intégrer ces données dans le modèle de Webase : Webase se contente d appeler les données de cette base, à partir de références à certains éléments stockées dans les tables de Webase. 17 Partie permanence La gestion des problèmes quotidiens des membres a également été refaite. Auparavant, chaque problème était noté sous la forme d une entrée sur la fiche 18 Equipe projet Webase 5

Formation Webase 5. Formation Webase 5. Ses secrets, de l architecture MVC à l application Web. Adrien Grand Centrale Réseaux

Formation Webase 5. Formation Webase 5. Ses secrets, de l architecture MVC à l application Web. Adrien Grand <jpountz@via.ecp.fr> Centrale Réseaux Formation Webase 5 Ses secrets, de l architecture MVC à l application Web Adrien Grand Centrale Réseaux Sommaire 1 Obtenir des informations sur Webase 5 2 Composants de Webase 5 Un

Plus en détail

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application Architecture Multi-Tier Traditionnellement une application informatique est un programme exécutable sur une machine qui représente la logique de traitement des données manipulées par l application. Ces

Plus en détail

Mise en place Active Directory / DHCP / DNS

Mise en place Active Directory / DHCP / DNS Mise en place Active Directory / DHCP / DNS Guillaume Genteuil Période : 2014 Contexte : L entreprise Diamond Info localisé en Martinique possède une cinquantaine de salariés. Basé sur une infrastructure

Plus en détail

PROJET ARCHI WINDOWS SERVER 2008 2010

PROJET ARCHI WINDOWS SERVER 2008 2010 PROJET WINDOWS SERVER 2008 2010 Groupe 79 Etienne Lecubin Michael TE David Vang Amin Zaazoua 1 INDEX I. Présentation 3 II. III. Introduction.4 Architecture EM-SERIOUS..5 1. Plan d adressage réseau 5 2.

Plus en détail

Document d évaluation système

Document d évaluation système CODAZZI Rama DAMOTTE Alan GUI Kai HAMMERER Jérémy TORCK Quentin RICM5 Document d évaluation système Groupe 2 Site de vente de stickers personnalisés My Stick It ETAT DE CHAQUE COMPOSANT : NON REALISE,

Plus en détail

BTS SIO option SISR Lycée Godefroy de Bouillon Clermont-Ferrand

BTS SIO option SISR Lycée Godefroy de Bouillon Clermont-Ferrand Active Directory sous Windows Server SAHIN Ibrahim BTS SIO option SISR Lycée Godefroy de Bouillon Clermont-Ferrand Sommaire I - Introduction... 3 1) Systèmes d exploitation utilisés... 3 2) Objectifs...

Plus en détail

Applications orientées données (NSY135)

Applications orientées données (NSY135) Applications orientées données (NSY135) 2 Applications Web Dynamiques Auteurs: Raphaël Fournier-S niehotta et Philippe Rigaux (philippe.rigaux@cnam.fr,fournier@cnam.fr) Département d informatique Conservatoire

Plus en détail

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+ Guide de formation avec exercices pratiques Configuration et dépannage de PC Préparation à la certification A+ Sophie Lange Troisième édition : couvre Windows 2000, Windows XP et Windows Vista Les Guides

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

Contexte PPE GSB CR. Analyse. Projet réalisé :

Contexte PPE GSB CR. Analyse. Projet réalisé : Contexte PPE GSB CR Le laboratoire est issu de la fusion entre le géant américain Galaxy et le conglomérat Swiss Bourdin. Cette fusion a eu pour but de moderniser l activité de visite médicale et de réaliser

Plus en détail

LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1

LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1 LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1 SAS Cost and Profitability Management, également appelé CPM (ou C&P), est le nouveau nom de la solution SAS Activity-Based Management. Cette version

Plus en détail

Mise en œuvre des serveurs d application

Mise en œuvre des serveurs d application Nancy-Université Mise en œuvre des serveurs d application UE 203d Master 1 IST-IE Printemps 2008 Master 1 IST-IE : Mise en œuvre des serveurs d application 1/54 Ces transparents, ainsi que les énoncés

Plus en détail

Gestion des accès aux ressources à l aide des groupes

Gestion des accès aux ressources à l aide des groupes Gestion des accès aux ressources à l aide des groupes Un groupe est un ensemble de comptes d utilisateur. Les groupes permettent de simplifier la gestion de l accès des utilisateurs et des ordinateurs

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

Projet d Etude et de Développement

Projet d Etude et de Développement Projet d Etude et de Développement PokerServer Guide d installation Auteurs: Lucas Kerdoncuff Balla Seck Rafik Ferroukh Xan Lucu Youga MBaye Clients: David Bromberg Laurent Réveillère March 28, 2012 Contents

Plus en détail

FONCTIONS CLEFS. Gestion documentaire. Chaîne de validation des documents. Espaces de travail collaboratif. Gestion des accès basée sur des rôles

FONCTIONS CLEFS. Gestion documentaire. Chaîne de validation des documents. Espaces de travail collaboratif. Gestion des accès basée sur des rôles Nuxeo Collaborative Portal Server 1 FONCTIONS CLEFS Gestion documentaire Chaîne de validation des documents Espaces de travail collaboratif Gestion des accès basée sur des rôles Sécurité Suivi des versions

Plus en détail

Manuel du logiciel PrestaTest.

Manuel du logiciel PrestaTest. Manuel du logiciel. Ce document décrit les différents tests que permet le logiciel, il liste également les informations nécessaires à chacun d entre eux. Table des matières Prérequis de PrestaConnect :...2

Plus en détail

arcopole Studio Annexe 4 Intégration LDAP et processus d authentification Site du programme arcopole : www.arcopole.fr

arcopole Studio Annexe 4 Intégration LDAP et processus d authentification Site du programme arcopole : www.arcopole.fr arcopole Studio Annexe 4 Intégration LDAP et processus d authentification Site du programme arcopole : www.arcopole.fr Auteur du document : ESRI France Version de la documentation : 1.2.0.0 Date de dernière

Plus en détail

MailStore Server : guide de démarrage rapide

MailStore Server : guide de démarrage rapide MailStore Server : guide de démarrage rapide Sommaire Premières étapes... 2 Étape 1 : configuration requise et installation... 2 Étape 2 : lancement du client MailStore... 2 Étape 3 : configuration des

Plus en détail

Le langage PHP permet donc de construire des sites web dynamiques, contrairement au langage HTML, qui donnera toujours la même page web.

Le langage PHP permet donc de construire des sites web dynamiques, contrairement au langage HTML, qui donnera toujours la même page web. Document 1 : client et serveur Les ordinateurs sur lesquels sont stockés les sites web sont appelés des serveurs. Ce sont des machines qui sont dédiées à cet effet : elles sont souvent sans écran et sans

Plus en détail

Misson : Windows Serveur 2008

Misson : Windows Serveur 2008 Misson : Windows Serveur 2008 M326080019 Contexte : Afin de mieux gérer l entreprise, il a été décidé de mettre en place un serveur Windows 2008. Cela permettra de mieux gérer les accès aux dossiers par

Plus en détail

JASPERSOFT ET LE PAYSAGE ANALYTIQUE. Jaspersoft et le paysage analytique 1

JASPERSOFT ET LE PAYSAGE ANALYTIQUE. Jaspersoft et le paysage analytique 1 JASPERSOFT ET LE PAYSAGE ANALYTIQUE Jaspersoft et le paysage analytique 1 Ce texte est un résumé du Livre Blanc complet. N hésitez pas à vous inscrire sur Jaspersoft (http://www.jaspersoft.com/fr/analyticslandscape-jaspersoft)

Plus en détail

PLAN PROJET. Binôme ou monôme (B/M): M. : abdlhaqmilan@gmail.com GSM : 00212640108250. : Gestion d'une agence de location de voiture.

PLAN PROJET. Binôme ou monôme (B/M): M. : abdlhaqmilan@gmail.com GSM : 00212640108250. : Gestion d'une agence de location de voiture. Développement d une application JAVA EE PLAN PROJET Binôme ou monôme (B/M): M Nom & Prénom : AZRAGUE Abdelhaq Email : abdlhaqmilan@gmail.com GSM : 00212640108250 Organisme Scolaire : Gestion d'une agence

Plus en détail

de survie du chef de projet

de survie du chef de projet KIT de survie du chef de projet 01 1 2 3 4 5 6 04 03 07 07 03 03 LE SERVEUR LE CLIENT TECHNOLOGIE WEB CLIENT LE SERVEUR WEB TECHNIQUES & CADRE DE TRAVAIL APPLICATIONS 101 LE SERVEUR Un serveur informatique

Plus en détail

Dossier Technique. Détail des modifications apportées à GRR. Détail des modifications apportées à GRR Le 17/07/2008. Page 1/10

Dossier Technique. Détail des modifications apportées à GRR. Détail des modifications apportées à GRR Le 17/07/2008. Page 1/10 Dossier Technique Page 1/10 Sommaire : 1. REPONSE TECHNIQUE A LA DEMANDE 3 1.1. Prise en compte de la dernière version de phpcas 3 1.2. Gestion de la connexion à GRR 3 1.2.1. Récupération des attributs

Plus en détail

ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges. c Copyleft 2006, ELSE Team

ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges. c Copyleft 2006, ELSE Team ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges c Copyleft 2006, ELSE Team 18 avril 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du projet 3 2.1 Une distribution Évolulable..................

Plus en détail

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Oussama ELKACHOINDI Wajdi MEHENNI RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Sommaire I. Préliminaire : Notice d exécution et mode opératoire...4 II. Architecture globale de l application...5

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

Serveur d intégration continue Jenkins et d analyse de code Sonar couplés à la forge logiciel SourceSup

Serveur d intégration continue Jenkins et d analyse de code Sonar couplés à la forge logiciel SourceSup Serveur d intégration continue Jenkins et d analyse de code Sonar couplés à la forge logiciel SourceSup Sébastien MEDARD GIP RENATER 263 avenue du Général Leclerc CS 74205 35042 Rennes Cedex Résumé L intégration

Plus en détail

Installation de Windows XP www.ofppt.info

Installation de Windows XP www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail XP DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC XP Sommaire 1 Introduction... 2 2 Vérification de la

Plus en détail

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit v 1.0.0 PD 20 mars 2008 Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit Fonctionnalités L application Gestion des mouvements d arrivée / départ de Requea permet la gestion collaborative

Plus en détail

Intégration d un poste Linux dans un domaine W2K

Intégration d un poste Linux dans un domaine W2K Intégration d un poste Linux dans un domaine W2K Pascal Gachet EIVD pascal.gachet@eivd.ch mai 2003 Intégration d un poste Linux dans un domaine W2K 2 Table des matières Introduction... 2 Terminologie...

Plus en détail

Procédure pas à pas de découverte de l offre. Service Cloud Cloudwatt

Procédure pas à pas de découverte de l offre. Service Cloud Cloudwatt Procédure pas à pas de découverte de l offre Service Cloud Cloudwatt Manuel Utilisateur 03/07/2014 Cloudwatt - Reproduction et communication sont interdites sans autorisation 1/45 Contenu 1. Introduction...

Plus en détail

Notre offre Système. systemes@arrabal-is.com

Notre offre Système. systemes@arrabal-is.com systemes@arrabal-is.com Généralités Généralités des systèmes Windows Les systèmes Microsoft sont au cœur du système d information de la majorité des entreprises, si bien qu environ 90% des postes utilisateurs

Plus en détail

Dossier : la base de données

Dossier : la base de données Dossier : la base de données 1 Fournir les requêtes nécessaires à la création de la base de données présentée dans le document 7 Create table Demandeur ( Id INT NOT NULL, Civilite VARCHAR(5), Nom VARCHAR(15),

Plus en détail

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique page 1/5 Titre professionnel : Reconnu par l Etat de niveau III (Bac), inscrit au RNCP (arrêté du 12/10/07, J.O. n 246 du 23/10/07) (32 semaines) Unité 1 : Structurer une application 6 semaines Module

Plus en détail

Créer et partager des fichiers

Créer et partager des fichiers Créer et partager des fichiers Le rôle Services de fichiers... 246 Les autorisations de fichiers NTFS... 255 Recherche de comptes d utilisateurs et d ordinateurs dans Active Directory... 262 Délégation

Plus en détail

Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet

Cahier de charges (Source : Java EE - Guide de développement d'applications web en Java par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module Site Web dynamique JSP / Servlet Sujet : betaboutique Soutenance le 04 / 01 /2013 &

Plus en détail

gcaddy Suite Description du produit

gcaddy Suite Description du produit gcaddy Suite Description du produit Version 1.0 www.gweb.be @ info@gweb.be TVA : BE-863.684.238 SNCI : 143-0617856-67 1 / 8 1 Description de gcaddy gcaddy est le module E-commerce de Gweb. Il se présente

Plus en détail

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique Fiche Technique Cisco Secure Access Control Server Solution Engine Cisco Secure Access Control Server (ACS) est une solution réseau d identification complète qui offre à l utilisateur une expérience sécurisée

Plus en détail

OUAPI Guide d installation Outil d administration de parc informatique. Documentation d installation et de paramétrage

OUAPI Guide d installation Outil d administration de parc informatique. Documentation d installation et de paramétrage Outil d administration de parc informatique Documentation d installation et de paramétrage Nicolas BIDET Ouapi.org 29/07/2012 Sommaire Installation de Wampserver... 3 1.1. Téléchargement de WampServer...

Plus en détail

Compte rendu d activité Fiche n 1

Compte rendu d activité Fiche n 1 Compte rendu d activité Fiche n 1 Alexandre K. (http://ploufix.free.fr) Nature de l activité Création d une base de connaissances avec PostgreSQL Contexte : Le responsable technique souhaite la mise en

Plus en détail

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Guide pratique pour les petites entreprises Table des matières Section 1 : présentation de Windows XP Mode pour Windows 7 2 Section 2 : démarrage

Plus en détail

Accès au serveur SQL. Où ranger les accès au serveur SQL?

Accès au serveur SQL. Où ranger les accès au serveur SQL? 150 requête SQL, cela aura un impact sur un nombre limité de lignes et non plus sur l ensemble des données. MySQL propose une clause originale en SQL : LIMIT. Cette clause est disponible avec les différentes

Plus en détail

Projet «Evolution» Référentiel d activités et de compétences : Administrer un parc informatique. Objectifs pédagogiques :

Projet «Evolution» Référentiel d activités et de compétences : Administrer un parc informatique. Objectifs pédagogiques : Référentiel d activités et de compétences : Administrer un parc informatique Objectifs pédagogiques : Mettre en œuvre les outils d'administration de Windows server Mettre en œuvre les outils d'administration

Plus en détail

Mutualisation des moyens héliportés sur la région Bourgogne. Etude initiale 06.06.2013 V1.2

Mutualisation des moyens héliportés sur la région Bourgogne. Etude initiale 06.06.2013 V1.2 sur la région Bourgogne Etude initiale 06.06.2013 V1.2 Contenu 1. Contexte...3 1.1. Objectifs...3 1.2. Descriptif de l existant...3 2. Etude des solutions...3 2.1. Solution n 1 : uniformisation du système

Plus en détail

Une ergonomie intuitive

Une ergonomie intuitive Une ergonomie intuitive Les solutions de la ligne PME offrent une interface de travail proche des usages quotidiens en informatique. Leur ergonomie intuitive facilite la prise en main du logiciel. Une

Plus en détail

Installation d'un TSE (Terminal Serveur Edition)

Installation d'un TSE (Terminal Serveur Edition) Installation d'un TSE (Terminal Serveur Edition) Par LoiselJP Le 01/05/2013 (R2) 1 Objectifs Le TSE, comprenez Terminal Server Edition est une application de type 'main-frame' de Microsoft qui réside dans

Plus en détail

Alcatel-Lucent VitalQIP Appliance Manager

Alcatel-Lucent VitalQIP Appliance Manager Alcatel-Lucent Appliance Manager Solution complète de gestion des adresses IP et de bout en bout basée sur des appliances Rationalisez vos processus de gestion et réduisez vos coûts d administration avec

Plus en détail

I. COMPREHENSION DU CONTEXTE

I. COMPREHENSION DU CONTEXTE I. COMPREHENSION DU CONTEXTE L informatisation du système de gestion des activités hôtelières constitue un facteur majeur de réussite pout tout projet d implantation et de gestion des établissements hôteliers.

Plus en détail

Sécurisation du réseau

Sécurisation du réseau Sécurisation du réseau La sécurisation du réseau d entreprise est également une étape primordiale à la sécurisation générale de votre infrastructure. Cette partie a pour but de présenter les fonctionnalités

Plus en détail

Création d un catalogue en ligne

Création d un catalogue en ligne 5 Création d un catalogue en ligne Au sommaire de ce chapitre Fonctionnement théorique Définition de jeux d enregistrements Insertion de contenu dynamique Aperçu des données Finalisation de la page de

Plus en détail

ProCurve Manager Plus 2.2

ProCurve Manager Plus 2.2 ProCurve Manager Plus 2.2 ProCurve Manager Plus 2.2 est une plate-forme de gestion de réseau avancée basée sur Windows qui fournit à l administrateur des écrans simples à utiliser et détaillés pour configurer,

Plus en détail

1 Introduction à l infrastructure Active Directory et réseau

1 Introduction à l infrastructure Active Directory et réseau 1 Introduction à l infrastructure Active Directory et réseau Objectifs d examen de ce chapitre Ce premier chapitre, qui donne un aperçu des technologies impliquées par la conception d une infrastructure

Plus en détail

Spécialisation. Les métiers Les titulaires de cette formation peuvent prétendre à tenir les postes de :

Spécialisation. Les métiers Les titulaires de cette formation peuvent prétendre à tenir les postes de : Programme détaillé Objectifs de la formation Spécialisation Administrateur Réseaux et L échange d informations est devenu une nécessité absolue pour toutes les entreprises, quel que soit le secteur d activité.

Plus en détail

Rapport de stage. Création d un site web. Stage du 20/01/2013 au 21/02/2013

Rapport de stage. Création d un site web. Stage du 20/01/2013 au 21/02/2013 Rapport de stage Création d un site web Stage du 20/01/2013 au 21/02/2013 Auteur : Antoine Luczak Tuteur professionnel : M. Tison Tuteur scolaire : Mme Girondon Année scolaire : 2013/2014 1 Table des matières

Plus en détail

les techniques d'extraction, les formulaires et intégration dans un site WEB

les techniques d'extraction, les formulaires et intégration dans un site WEB les techniques d'extraction, les formulaires et intégration dans un site WEB Edyta Bellouni MSHS-T, UMS838 Plan L extraction des données pour un site en ligne Architecture et techniques Les différents

Plus en détail

Rôles serveur Notion de Groupe de Travail Active Directory Utilisation des outils d administration Microsoft Windows Server 2008

Rôles serveur Notion de Groupe de Travail Active Directory Utilisation des outils d administration Microsoft Windows Server 2008 Vue d ensemble du cours Rôles serveur Notion de Groupe de Travail Active Directory Utilisation des outils d administration Microsoft Windows Server 2008 Qu est-ce que le Groupe de Travail? Les comptes

Plus en détail

Archivage numérique de documents SAP grâce à DocuWare

Archivage numérique de documents SAP grâce à DocuWare Connect to SAP Product Info Archivage numérique de documents SAP grâce à DocuWare Connect to SAP relie DocuWare au module SAP ArchiveLink intégré à SAP NetWeaver par le biais d une interface certifiée.

Plus en détail

FileMaker Pro 13. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13

FileMaker Pro 13. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13 FileMaker Pro 13 Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13 2007-2013 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054

Plus en détail

Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium. Comparatif Choco/Drools dans le cadre du projet JASMINe

Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium. Comparatif Choco/Drools dans le cadre du projet JASMINe Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium dans le cadre du projet JASMINe Avril 2008 Table des matières 1 Introduction 3 1.1 Rappel sur JASMINe.......................................

Plus en détail

Cahier des charges: Unified Threat Management. Guillaume ROUVIÈRE, Mohammed DJOUDI, Frédéric BORDI, Cédric LESEC

Cahier des charges: Unified Threat Management. Guillaume ROUVIÈRE, Mohammed DJOUDI, Frédéric BORDI, Cédric LESEC Cahier des charges: Unified Threat Management Guillaume ROUVIÈRE, Mohammed DJOUDI, Frédéric BORDI, Cédric LESEC 5 février 2009 Table des matières 0.1 Présentation : Unified Threat Management............

Plus en détail

Gestion des immeubles

Gestion des immeubles RAPPORT DE CONCEPTION Gestion des immeubles BOUSSRHAN YOUSSEF & BENZITI WALID Email : Youssefboussrhan@gmail.com GSM : 0678510690, 0611347597 ISTA NTIC SYBA CRJJ GROUPE B Annexe : Figure 1: Diagramme de

Plus en détail

Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil

Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil 5 Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil Chapitre Au sommaire de ce chapitre Principe du réseau Internet Termes basiques du paramétrage de TCP/IP Principe des ports TCP et UDP Et les VPN? Dans

Plus en détail

Calendrier prévisionnel 07 Septembre 2015 Tarif HT 350 000FCFA

Calendrier prévisionnel 07 Septembre 2015 Tarif HT 350 000FCFA FORMATIONS 2015 2016 GOUVERNANCE SI Nos formations Types de formation Nos sessions de formations s adresse à tous les professionnels. Deux types de formations vous sont proposés: - séminaires de formations

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION Tableau de diffusion du document Document : Cahier des Charges d Implantation EVRP Version 6 Etabli par DCSI Vérifié par Validé par Destinataires Pour information Création

Plus en détail

Concept des VLAN Introduction au VLAN virtuel

Concept des VLAN Introduction au VLAN virtuel Les VLAN Sommaire 1.Concept des VLAN 1.1.Introduction au VLAN virtuel 1.2.Domaines de broadcast avec VLAN et routeurs 1.3.Fonctionnement d un VLAN 1.4.Avantages des LAN virtuels (VLAN) 1.5.Types de VLAN

Plus en détail

Gestion des e-mails par ELO

Gestion des e-mails par ELO >> La gestion du cycle de vie du courrier électronique comme La bonne décision pour aujourd hui et pour demain Les solutions de gestion du contenu d entreprise (Enterprise Content Management/ECM) de ELO

Plus en détail

Ch4 Interconnexion des postes dans un Lan Ethernet : protocoles des couches 3 à 7 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007

Ch4 Interconnexion des postes dans un Lan Ethernet : protocoles des couches 3 à 7 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007 Ch4 Interconnexion des postes dans un Lan Ethernet : protocoles des couches 3 à 7 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007 I. RAPPEL : ADRESSAGE PHYSIQUE : (OSI 2)... 1 A. L ADRESSAGE DANS UN RESEAU

Plus en détail

Programmation du Web : Présentation du Web dynamique

Programmation du Web : Présentation du Web dynamique Programmation du Web : Présentation du Web dynamique Jean-Baptiste Vioix (Jean-Baptiste.Vioix@u-bourgogne.fr) IUT de Dijon-Auxerre - LE2I http://jb.vioix.free.fr 1-8 Présentation Nécessité du web dynamique

Plus en détail

Mise en place d une gestion d un fond d images pour le service d un community manager

Mise en place d une gestion d un fond d images pour le service d un community manager Projet Informatique Mise en place d une gestion d un fond d images pour le service d un community manager Projet réalisé avec Filemaker Pro 12 Projet informatique présenté en vue d obtenir la LICENCE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16 CONFIGURATION 1 Présentation 2 Topologie du projet 3 Installation 4 Configuration 4.1 Création de la DMZ publique 4.2 Accès vers l Internet 4.3 Publication d Exchange 4.4 Rapports d activité et alertes

Plus en détail

Installation Windows 2000 Server

Installation Windows 2000 Server Installation Windows 2000 Server 1. Objectif Ce document donne une démarche pour l installation d un serveur Windows 2000, d un serveur DNS et d un contrôleur de domaine (DC), en regard de certains éléments

Plus en détail

P R O J E T P E R S O N N A L I S E E N C A D R E

P R O J E T P E R S O N N A L I S E E N C A D R E P R O J E T P E R S O N N A L I S E E N C A D R E CONTROLEUR DE DOMAINE ACTIVE DIRECTORY DATE 30/10/2014 DESCRIPTION DU PPE AUTEUR Installation d un contrôleur de domaine Active Directory et de tous les

Plus en détail

Matrice de fonctionnalités MDAL, côté utilisateur et administrateur

Matrice de fonctionnalités MDAL, côté utilisateur et administrateur Matrice de fonctionnalités MDAL, côté utilisateur et administrateur Fonctionnalité OUTILS POUR LES ETATS Etats Html et pdf Grapheur Etats coloriés Tableaux croisés dynamiques Les cumuls Générateur d états

Plus en détail

WordPress : Guide à l édition

WordPress : Guide à l édition WordPress : Guide à l édition WordPress : Guide à l édition... 1 Présentation... 2 1. Accès au site... 2 2. Le tableau de bord... 2 3. Editez les contenus... 4 Quelle est la différence entre les pages

Plus en détail

TP01: Installation de Windows Server 2012

TP01: Installation de Windows Server 2012 TP0: Installation de Windows Server 202 Rappel : nous utiliserons le terme «WS202» pour désigner Windows Server 202et le terme «VM» pour Machine Virtuelle. - Installation d une VM Windows Server 202 de

Plus en détail

BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4D SESSION 2010 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION

BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4D SESSION 2010 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION E4R : ÉTUDE DE CAS Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION Barème Dossier 1 : Distribution de noix 32 points Dossier 2 : Commercialisation de plants de noyers 16 points Dossier

Plus en détail

Procédure d installation de la solution Central WiFI Manager CWM

Procédure d installation de la solution Central WiFI Manager CWM Procédure d installation de la solution Central WiFI Manager CWM Introduction : Central WiFi Manager est une solution serveur basée sur une interface web permettant la gestion centralisée de points d accès

Plus en détail

2X ThinClientServer Guide d utilisation

2X ThinClientServer Guide d utilisation 2X ThinClientServer Guide d utilisation Page 1/23 Sommaire 2x Thin Client Server Boot PXE Edition... 3 Connections Manage... 3 Connections Manage Users... 3 Connections Manage Full Desktops... 4 Connections

Plus en détail

Préparation d un serveur Apache pour Zend Framework

Préparation d un serveur Apache pour Zend Framework Préparation d un serveur Apache pour Zend Framework Jacques THOORENS 30 novembre 2010 Résumé Cette petite introduction explique comment paramétrer son serveur Apache personnel pour en faire une machine

Plus en détail

EP60.92 Projet d application pluridisciplinaire La chasse aux trésors 2011-2012

EP60.92 Projet d application pluridisciplinaire La chasse aux trésors 2011-2012 EP60.92 Projet d application pluridisciplinaire La chasse aux trésors 2011-2012 I. Objectifs Mettre en œuvre les compétences acquises ou en cours d acquisition en: o Modélisation UML, Réseau, Base de données,

Plus en détail

LE RPV DE NIVEAU RÉSEAU AVEC TINC

LE RPV DE NIVEAU RÉSEAU AVEC TINC LE RPV DE NIVEAU RÉSEAU AVEC TINC L entreprise Ilog est une petite entreprise de services informatiques située à La Défense. Les chefs de projet de l entreprise sont souvent en déplacement à travers toute

Plus en détail

Visual Studio.NET et Visual SourceSafe - Part 3

Visual Studio.NET et Visual SourceSafe - Part 3 Visual Studio.NET et Visual SourceSafe - Part 3 VSS et VS.NET en développement collaboratif Dans cette partie, nous verrons comment mettre en place une base SourceSafe sur un serveur afin que plusieurs

Plus en détail

Cahier Technique Installation sous Terminal Server Edition. Sage P.E. Documentation technique

Cahier Technique Installation sous Terminal Server Edition. Sage P.E. Documentation technique Cahier Technique Installation sous Terminal Server Edition Sage P.E Documentation technique Sommaire I. Introduction... 3 II. Configuration du serveur... 4 1. Principe d utilisation à distance... 4 2.

Plus en détail

et Active Directory Ajout, modification et suppression de comptes, extraction d adresses pour les listes de diffusion

et Active Directory Ajout, modification et suppression de comptes, extraction d adresses pour les listes de diffusion et Active Directory Ajout, modification et suppression de comptes, extraction d adresses pour les listes de diffusion Copyright 2009 Alt-N Technologies. 3 allée de la Crabette Sommaire Résumé... 3 MDaemon

Plus en détail

P R O J E T P E R S O N N A L I S E E N C A D R E

P R O J E T P E R S O N N A L I S E E N C A D R E P R O J E T P E R S O N N A L I S E E N C A D R E INSTALLATION D UN SERVEUR DNS DATE 30/10/2014 DESCRIPTION DU PPE AUTEUR Projet de création d un serveur DNS interne à une entreprise DE CUYPERE Maxime

Plus en détail

Abonnement interface 2GWEB AS

Abonnement interface 2GWEB AS Abonnement interface 2GWEB AS L interface 2GWEB AS est un outil qui est constitué : 1) Une partie "inscription en ligne", permettant aux adhérents de s'inscrire directement sur internet par l'intermédiaire

Plus en détail

Types d applications pour la persistance. Outils de développement. Base de données préexistante? 3 modèles. Variantes avec passerelles

Types d applications pour la persistance. Outils de développement. Base de données préexistante? 3 modèles. Variantes avec passerelles Types d applications pour la persistance Université de Nice Sophia-Antipolis Version 0.9 28/8/07 Richard Grin Toutes les applications n ont pas une complexité qui nécessite une architecture n- tiers Ce

Plus en détail

SUPERVISION. Centreon 5.9

SUPERVISION. Centreon 5.9 SUPERVISION Centreon 5.9 Steven DELAPRUNE BTS SIO 11/03/2015 Sommaire CAHIER DES CHARGES... 3 INTRODUCTION... 3 PRINCIPES GENERAUX... 3 Définition... 3 Problématique... 3 Description du besoin... 3 Solution...

Plus en détail

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer 1 Bases de Données Objectifs Maîtriser les concepts d un SGBD relationnel Les modèles de représentations de données Les modèles de représentations de données La conception d une base de données Pratiquer

Plus en détail

UserLock Quoi de neuf dans UserLock? Version 8.5

UserLock Quoi de neuf dans UserLock? Version 8.5 UserLock Quoi de neuf dans UserLock? Version 8.5 Table des Matières 1. UserLock Version 8... 3 1.1. Le Statut utilisateur, un nouvel indicateur de risque... 3 1.2. Des alertes en temps réel contre les

Plus en détail

UserLock testé par PC Mag

UserLock testé par PC Mag UserLock testé par PC Mag Article original publié le 11 mars 2010 sur PCMag.com EN BREF UserLock verrouille les PCs et le fait bien. Ce «poids-plume» complète les fonctionnalités des Stratégies de Groupe

Plus en détail

FileMaker Pro 12. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 12

FileMaker Pro 12. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 12 FileMaker Pro 12 Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 12 2007-2012 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, California 95054

Plus en détail

Libérez votre intuition

Libérez votre intuition Présentation de Qlik Sense Libérez votre intuition Qlik Sense est une application nouvelle génération de visualisation de données en libre-service qui permet à chacun de créer facilement des visualisations

Plus en détail

Installation de serveurs DNS, WINS et DHCP sous Windows Server 2003

Installation de serveurs DNS, WINS et DHCP sous Windows Server 2003 Installation de serveurs DNS, WINS et DHCP sous Windows Server 2003 Contexte : Dans le cadre de l optimisation de l administration du réseau, il est demandé de simplifier et d optimiser celle-ci. Objectifs

Plus en détail

Fiche technique WS2012

Fiche technique WS2012 Le 18/03/013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Fiche technique Objectif 18/03/2013 26/03/2013 WS2012

Plus en détail