Défense & Supervision qdcri

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Défense & Supervision qdcri"

Transcription

1 2014 Défense & Supervision qdcri BONNET Louis FABRE Clément FRYDMAN Réouven GARRIDO Guillaume JACQUEMIN Thibaut LEROY Arnaud 3A SI

2 Sommaire I- Introduction Présentation du projet Les équipes... 3 II- Cahier des charges Contexte Répartition des tâches Planification... 6 III- Choix opérés Schéma d architecture VLAN Adressage IP Equipements physiques Routeurs Pare-feu Commutateur Borne Wifi Serveur Eléments de l architecture Partie interne Partie interne et externe Partie externe Machines virtuelles Serveur AD / DNS / NTP Serveur DHCP Serveur Nagios / Nessus Serveur IIS interne / externe Serveur Exchange Page 1

3 Serveur Radius Proxy Supervision IV- Plan d exécution et déroulement du projet Plan d exécution Déroulement du projet V- Phases du projet Analyse du projet Analyse des risques Répartition des tâches Analyse des outils et solutions techniques Mise en place de solutions Confrontations Analyse et correction des failles VI- Partie financière VII Conclusion Page 2

4 I- Introduction 1.1. Présentation du projet Dans le cadre de notre 3eme année à l ESGI, nous devons réaliser un projet annuel. Dans ce projet, trois équipes ont été formées et chaque équipe à un but précis. L équipe défense va devoir mettre en place l architecture et la superviser, l équipe supervision va devoir superviser cette architecture et l équipe attaque va devoir attaquer cette architecture. Lors d une première soutenance, nous avons défini une architecture prévisionnelle. Cette architecture a évoluée et nous l avons présenté lors d une deuxième soutenance. Les attaquants ce sont alors attaqués à l architecture mise en place à l école. Nous avons par la suite réalisé une nouvelle confrontation entre nous afin de donner le temps aux attaquants d affûter leurs attaques. L ensemble des confrontations ont pu révéler des failles et des incohérences, que nous avons par la suite corrigées Les équipes Les équipes mobilisées lors de ce projet annuel sont : L équipe Défense o BONNET Louis o GARRIDO Guillaume o JACQUEMIN Thibaut o LEROY Arnaud Page 3

5 L équipe Supervision o FABRE Clément o FRYDMAN Réouven L équipe Attaque o GRAU Alexandre o EBENE Axel o RANANJASON Kévin o WAN Anthony Page 4

6 II- Cahier des charges 2.1. Contexte Lors de ce projet annuel nous allons devoir réaliser une architecture pour l entreprise qdcri (Direction Centrale du Renseignement Intérieur). Nous allons présenter notre architecture ainsi que son évolution à travers le temps et à travers les différentes confrontations lors d une soutenance finale. La nature même du projet est de mettre en place une politique de sécurité au sein d une architecture de type professionnelle, de la superviser et la tester grâce à des tentatives d intrusions et de dénis de services. Un jury présidé par Mr. Hennou présidera la soutenance durant laquelle les attaques devront tenter de pénétrer dans le SI qdcri supervisé par l équipe supervision Répartition des tâches La répartition des tâches s est faite naturellement selon les affinités et l expérience de chacun via à vis des technologies utilisés. Les membres de l équipe défense et supervision ont travaillé ensemble afin de mettre en place l architecture a plus aboutie et la plus sécurisée possible tout en respectant le modèle CIA (Confidentiality Integrity Availability). Nous avons tous participé à la configuration générale du réseau mais nous avons chacun définit un périmètre et des responsabilités. Arnaud & Louis étaient en charge de la partie Firewall, Proxy et Switching. Thibaut était en charge de la partie Radius et Wifi. Guillaume était en charge de la partie routage, switching et DHCP. Page 5

7 Les autres services du réseau ont été mis en place et gérés par l ensemble du groupe. Clément & Réouven se sont occupés de la partie Nagios et IDS (Nessus). L équipe attaque était en charge de la conception de scripts et des audits de sécurité Planification Voici les dates des différentes soutenances et confrontations effectuées au court de l année : 1 ère soutenance : 02 décembre ère confrontation : 11 janvier ème soutenance : 13 février ème confrontation : 23 mai 2014 Soutenance finale : 11 juillet 2014 Page 6

8 Voici le diagramme de Gantt selon lequel l équipe QDCRI s est organisée : Page 7

9 III- Choix opérés 3.1. Schéma d architecture Voici le schéma d architecture logique mis en place. Page 8

10 Voici le schéma d architecture physique mis en place VLAN L architecture utilise les réseaux privés virtuels, ils sont définis ainsi : Page 9

11 3.3. Adressage IP Adressage IP des serveurs internes : Adressage du serveur DMZ : Page 10

12 Adressage des utilisateurs : 3.4. Equipements physiques Nous avons décidés de privilégiés les équipements physiques aux équipements virtuels. Notre architecture n utilise que des équipements Cisco Routeurs Nous disposons de deux routeurs Cisco : Cisco 887 GW Cisco 881 Un routeur jouera le rôle du routeur opérateur, l autre routeur jouera le rôle du routeur qdcri interne. Le routeur qdcri interne fait du routage inter-vlan, du routage statique et des ACL. Le routeur opérateur ne fait que du routage statique. Page 11

13 Pare-feu Le pare-feu utilisé est un pare-feu Cisco PIX 515 E, son rôle est de filtrer tous les paquets entrant et sortant à travers ses 3 interfaces : Interface Interne (vers le LAN) Interface Externe (vers le WAN) Interface DMZ Son rôle est essentiel dans la politique de sécurité de l entreprise. Le PIX fait également une partie du routage Commutateur Le commutateur utilisé est un commutateur Cisco 2960, son rôle est de commuter les paquets vers les bonnes machines tout en respectant les VLAN. Nous avons configuré une interface par VLAN, les administrateurs ayant accès à une interface qui laisse passer le VLAN 1 permettant l accès à tous les VLAN. Page 12

14 Borne Wifi La borne wifi est une borne Cisco 1242AG Serveur Le serveur est un serveur Dell PowerEdge. Page 13

15 Le serveur héberge les VM et possède 8 CPU et 20 Go de RAM. Voici ses caractéristiques détaillées : 3.5. Eléments de l architecture Partie interne Serveur Exchange 2010 : Pour le serveur de messagerie, nous avons décidé de mettre en place un serveur Exchange DNS : Le DNS a été intégré à notre Active Directory afin de prendre en charge l inscription des contrôleurs de domaine dans notre espace de noms de domaines DNS. De plus, cela permettra de stocker et répliquer nos zones, et une fois les zones intégrées à Page 14

16 l annuaire, nous pourrons profiter au mieux des nouvelles fonctionnalités, telles que les mises à jour dynamiques sécurisées et les fonctions de nettoyage des enregistrements. Contrôleur de domaine/ad : Le choix du contrôleur de domaine fût rapide. En effet, par soucis de facilité et de connaissance du bon fonctionnement et de l utilisation dans beaucoup d entreprises, on a opté pour Windows Server 2008 R2. DHCP : Le DHCP est un service de l Active Directory que l on a configuré selon 5 pools d adresses afin de bien différencier les VLANs. Wifi : Nous avons décidé d installer un serveur RADIUS pour sécuriser l authentification Wifi. Au niveau de l Access Point, nous avons choisi un AP Cisco 1242 AG. Il y aura 2 VLANs : un guest et un nomade. Nagios : Le moniteur de supervision Nagios se fera en version 3.5. Il va nous permettre de surveiller les machines, ainsi que les services qui sont dans notre réseau. Cela permettra d éviter beaucoup d intrusions. Serveur IIS : Le serveur IIS comprend les différents services suivants : http / HTTPS / FTP /FTPD. Page 15

17 Serveur de temps (NTP) : Le serveur de temps (NTP) est un service directement installé sur l Active Directory afin de synchroniser tous les serveurs à la même horloge. Serveur de password : Ce serveur stockera les mots de passes grâce à une base keepass. Serveur RADIUS : Le serveur RADIUS est implémenté sur une VM Windows Server Page 16

18 Partie interne et externe Firewall : Après avoir beaucoup hésité entre Stonesoft, Junifer, ou les Iptables de Linux, nous avons décidé d opter pour un Cisco PIX. IPS : Nous avons opté pour une solution Nessus. VPN : Nous avons opté pour de l IPsec Remote Access Partie externe Proxy : Nous avons implémenté un proxy Bluecoat mais notre licence ayant expiré et n ayant pas de possibilité de renouvellement (autre que le paiement de la licence extrêmement cher), nous avons mis en place un proxy squid sur un VM Debian. Serveur IIS : Un serveur IIS comprenant FTP / FTPS / HTTP / HTTPS est implémenté en externe. Page 17

19 3.6. Machines virtuelles Serveur AD / DNS / NTP Une machine virtuelle comprend les services Active Directory, DNS et NTP. Le service Active Directory (propriétaire Microsoft) permet un service d identification et d authentification centralisé. Les serveurs et les utilisateurs appartiennent au domaine qdcri.fr. Active Directory permet également d appliquer des stratégies, de distribuer des logiciels ou de réaliser des manipulations en tant qu administrateur du domaine sur n importe quel équipement faisant partit du domaine. Toutes les informations sont stockées dans la base de données Active Directory. Voici un screenshot du service Active Directory du serveur : Page 18

20 Le service DNS (Domaine Name System) permet de traduire une adresse IP en nom de domaine et inversement. Des zones de recherches directes et des zones de recherches inversées ont été définis, voici les screenshots des fonctionnalités : Le service NTP (Network Time Protocol) permet de synchroniser le réseau informatique avec l horloge locale des ordinateurs. Page 19

21 Serveur DHCP Dynamic Host Configuration Protocol (DHCP) est un protocole réseau dont le rôle est d assurer la configuration automatique des paramètres IP d une station, notamment en lui affectant automatiquement une adresse IP et un masque de sous-réseau. DHCP peut aussi configurer l adresse de la passerelle par défaut, des serveurs de noms DNS et des serveurs de noms NBNS (connus sous le nom de serveurs WINS sur les réseaux de la société Microsoft). Il distribuera des adresses en fonction du VLAN (vlan utilisateur & WIFI) Page 20

22 Voici une capture d écran de la configuration de notre serveur DHCP : Serveur Nagios / Nessus NAGIOS Nagios (anciennement appelé Netsaint) est une application permettant la surveillance système et réseau. Elle surveille les hôtes et services spécifiés, alertant lorsque les systèmes ont des dysfonctionnements et quand ils repassent en fonctionnement normal. C'est un logiciel libre sous licence GPL.C'est un programme modulaire qui se décompose en trois parties : 1. Le moteur de l'application qui vient ordonnancer les tâches de supervision. 2. L'interface web, qui permet d'avoir une vue d'ensemble du système d'information et des possibles anomalies. 3. Les sondes (appelées greffons ou plugins), une centaine de mini programmes que l'on peut compléter en fonction des besoins de chacun pour superviser chaque service ou ressource disponible sur l'ensemble des ordinateurs ou éléments réseaux du SI. Page 21

23 Dans un second temps nous utiliserons le l outil Nessus, celui-ci nous permettra de voir les machines affectées par d éventuels attaques. Nessus est un outil de sécurité informatique. Il signale les faiblesses potentielles ou avérées sur les machines testées. Ceci inclut, entre autres : o o o o o o les services vulnérables à des attaques permettant la prise de contrôle de la machine, l'accès à des informations sensibles (lecture de fichiers confidentiels par exemple), des dénis de service... les fautes de configuration (relais de messagerie ouvert par exemple) les patchs de sécurité non appliqués, que les failles corrigées soient exploitables ou non dans la configuration testée les mots de passe par défaut, quelques mots de passe communs, et l'absence de mots de passe sur certains comptes systèmes. Nessus peut aussi appeler le programme externe Hydra pour attaquer les mots de passe à l'aide d'un dictionnaire. les services jugés faibles (on suggère par exemple de remplacer Telnet par SSH) les dénis de service contre la pile TCP/IP Page 22

24 Notre Nagios : Pour créer un hôte supplémentaire: Page 23

25 L ajout de services : Maintenant, afin de pourvoir superviser les hôtes et certaines caractéristiques spécifiques, comme vérifier si les différents rôles du serveur (DNS et WEB dans notre cas) ne sont pas tombés, nous avons créé des services adaptés à chaque besoin. Page 24

26 Ou alors créer une partie cliente afin d analyser la version du NSClient installés sur les hôtes, ou bien voir la charge CPU sur chacun d eux, etc... NSCLIENT++ Nous avons du bien évidemment procéder à l installation de l agent NSClient++ : NSClient++ est un agent ou service spécialement dédié à la supervision pour des environnements exclusivement Windows. Il tourne donc sur les machines Windows et permet de remonter diverses informations. Il se base sur une architecture Client/Serveur, ce qui veut dire qu il fonctionne avec une partie serveur qui sera un plugin Nagios. Il fonctionne également avec différents protocoles qui vont dépendre de votre utilisation. En mode fonctionnement NSClient, le serveur va venir interroger le client sur la machine à superviser, afin de récupérer l information souhaitée. Page 25

27 Voici un Schéma décrivant son fonctionnement : Supervision des serveurs et de leurs services via Nagios : Afin de pouvoir suivre en temps réel l activité des équipements et leur(s) problème(s), nous disposons de: - l interface Nagios, située sur Page 26

28 Voici ci-dessous les différents services, ainsi que quelques-uns des équipements à superviser : Page 27

29 Dans chacun des cas ci-dessus, nous pouvons voir (et même classer) différentes caractéristiques : - le nom de l hôte - le service correspondant - son statut (OK, Attention, Inconnu ou Critique) - depuis quand le statut est-il dans l état décrit ci-dessus - la date et l heure du dernier contrôle - le nombre de contrôles effectués ou qu il reste à faire - les informations sur le service NESSUS : Nessus est le scanner de vulnérabilité réseaux de Tenable Network Security. Par rapport aux autres scanners de vulnérabilité, Nessus a la particularité d'être basé sur une architecture client/serveur et d'être compatible avec Windows et Linux. En plus, Nessus stocke et gère toutes ses failles de sécurité grâce à un système de plugins. Nessus est capable de scanner un équipement (machine ou matériel réseau), un ensemble d'équipements (à partir d'un fichier ou d'une plage IP) ou encore un réseau entier. Page 28

30 Le résultat du scan fournira : - la liste des vulnérabilités par niveaux de criticité - une description des vulnérabilités - la méthode ou un lien pour solutionner le problème. Mais surtout Nessus est un logiciel qui effectue de réelles attaques et présente le résultat de ces attaques sous forme de rapport. Son utilisation peut donc être à double tranchant. D'un côté, une équipe sécurité peut l'utiliser pour scanner son réseau dans le but de prévenir les intrusions et les dénis de service. D'un autre côté, un hacker peut l'utiliser à des fins malhonnêtes et en profiter pour exploiter les vulnérabilités déclarées. Afin de pouvoir utiliser le logiciel Nessus nous devons avoir les droits administrateurs. Nessus se divise en deux parties : nessusd qui est un daemon (serveur) exécutant les requêtes ainsi que la communication avec la cible, et nessus, une application client qui récupère les données et affiche le résultat. Ce découpage est classique, le daemon tournant avec des privilèges élevés (root) alors que l'interface graphique, plus complexe et donc vulnérable, tourne sous l'identité d'un utilisateur non privilégié. Les tests sont joués par des greffons (ou plugins). Le serveur nessus (et ses greffons) ne se suffit pas à lui même dans le sens où il n'est pas possible de lancer un scan en ligne de commande. Il est indispensable d'installer une interface graphique pour 'piloter' nessusd. Par contre, il est tout à fait envisageable d'installer la partie serveur sur une machine et l'interface graphique sur une autre. Page 29

31 Ce projet effectué dans le cadre d un projet annuel nous a permis de comprendre les concepts de la supervision dans un système d information et de mettre en évidence l utilisation des outils Nagios et Nessus. L utilisation de l outil Nagios nous a permis de se mettre en situation réel en s imaginant dans un contexte professionnel. Ce logiciel mature et simple d utilisation très utilisé dans le monde professionnel nous a permis de consolider nos bases en Supervision des systèmes informatiques. Nous pensons que ce projet nous aidera Supervision Serveur IIS interne / externe Internet Information Services (IIS, anciennement Internet Information Server ) est un serveur web créé par Microsoft pour une utilisation avec Windows NT. IIS prend en charge HTTP,HTTPS, FTP, FTPS, SMTP et NNTP. IL a été une partie intégrante de la famille Windows NT depuis Windows NT 4.0, mais il peut être absent de certaines éditions (par exemple Windows XP édition Accueil). Dans notre infrastructure ce serveur servira aux utilisateurs de se connecter à l intranet. Les utilisateurs disposeront d une navigation sécurisé grâce au certificat fournis par notre service IIS (HTTPS). Page 30

32 Voici une capture d écran de la configuration de notre serveur IIS : Serveur Exchange Microsoft Exchange Server est un logiciel de groupe de travail pour serveur de messagerie électronique créé par Microsoft, pour concurrencer Lotus Domino d'ibm. Microsoft Exchange est très utilisé dans les entreprises, 52 % du marché des platesformes de messagerie et de collaboration d'entreprise en C'est un produit de la gamme des serveurs Microsoft, conçu pour la messagerie électronique, mais aussi pour la gestion d'agenda, de contacts et de tâches, qui assure le stockage des informations et permet des accès à partir de clients mobiles (Outlook Mobile Access, Exchange Active Server Sync) et de clients Web (navigateurs tels que Internet Explorer, Mozilla Firefox, Safari(Apple)). Les utilisateurs disposeront d une boite mail nominatif liée à leur compte utilisateur du domaine QDCRI. Page 31

33 Serveur Radius RADIUS (Remote Authentication Dial-In User Service) est un protocole clientserveur permettant de centraliser des données d'authentification. Le protocole RADIUS a été inventé et développé en 1991 par la société Livingston, qui fabriquait des serveurs d'accès au réseau pour des matériels uniquement équipés d'interfaces série, il a fait ultérieurement l'objet d'une normalisation par l'ietf. Dans le cas de notre infrastructure, les utilisateurs se connectant aux ressources de l entreprise pourront naviguer sans soucis grâce au serveur radius. Voici une capture d écran de la configuration du serveur RADIUS : Page 32

34 Proxy La solution que nous avons retenue est un proxy SQUID sous unix. Squid est un serveur mandataire, en anglais un proxy, entièrement libre et très performant. Il est capable de gérer les protocoles FTP, HTTP, HTTPS et Gopher. Il est généralement utilisé dans certaines entreprises et universités pour des fonctions de filtrage d'url ou en tant que tampon. Les pages Internet sont stockées localement ce qui évite d'aller les recharger plusieurs fois et permet d'économiser la bande passante Internet. Page 33

35 3.7. Supervision La supervision est la «surveillance du bon fonctionnement d un système ou d une activité». Elle permet de surveiller, rapporter et alerter les fonctionnements normaux et anormaux des systèmes informatiques. Elle répond aux préoccupations suivantes : technique : surveillance du réseau, de l infrastructure et des machines ; applicative : surveillance des applications et des processus métiers ; contrat de service : surveillance du respect des indicateurs contractuels ; métier : surveillance des processus métiers de l entreprise. On ajoutera les actions réflexes à cette surveillance du système. Ce sont les réactions automatisées en fonctions d alertes définies. En cas de dysfonctionnement, le système de supervision permet d'envoyer des messages sur la console de supervision, ou bien d'envoyer un courriel à l'opérateur. Mais si le dysfonctionnement se produit en dehors des heures de bureau, et en l'absence de système approprié, l'alerte n'est pas reçue par l'opérateur, et les utilisateurs des applications ne sont pas prévenus du dysfonctionnement. C'est pourquoi il peut être utile de compléter le superviseur par un logiciel de gestion des alertes, qui envoie automatiquement un courriel, un SMS, ou un appel téléphonique à un opérateur sous astreinte. Dans le cadre de notre projet annuel, l équipe de supervision va être un élément clé. En effet, elle aura pour but d analyser chaque fait et geste de l attaque et rapporter immédiatement les éventuelles failles que seuls les superviseurs voient via leur dashboard. Afin de pouvoir effectuer cette supervision nous allons nous servir de l outil de supervision Nagios dans un premier temps. Page 34

36 IV- Plan d exécution et déroulement du projet 4.1. Plan d exécution Réouven : Au cours de ce projet, je vais en priorité mettre en place Nagios afin de superviser tous les équipements de notre infrastructure (Serveurs, Switchs, Routeur, ). Nous avons aussi décidé avec toute l équipe de mettre en place Nessus pour un monitoring plus complet et plus précis, surtout au niveau du scanning. De plus, j apporte mon aide et mes connaissances sur l architecture matérielle de ce projet. Arnaud : Dans ce projet, je vais devoir mettre en place le firewall. Pour cela, nous sommes partis sur un firewall IPTABLES, mais un membre de notre groupe a pu récupérer un firewall Cisco PIX, nous avons donc décidé d utiliser un Cisco PIX en utilisant l ASDM. Pour le proxy, nous avons d abord implémenté un Bluecoat mais la licence étant onéreuse, nous avons mis en place un proxy Squid. La partie switching a consisté à configurer les bons VLAN sur les bons ports. Clément : Pour ma part, j ai fait Nagios en étroite collaboration avec Reouven. Il nous a été très utile lors des différentes confrontations, notamment pour relever une faille simple, qui aurait pu nous être fatale mais qui a été immédiatement corrigée par la défense. Page 35

37 Louis : De mon côté, je m occupe de la partie firewall avec Arnaud, la solution finale retenue est un Cisco PIX via la console ASDM. Je vais m occuper notamment de la mise en place du serveur NTP synchronisé avec l Active Directory Comme le dit Arnaud, pour la solution du Proxy nous allons mettre en place une solution Microsoft. Ma tâche est aussi de mettre en place des GPO sur le controleur de domaine pour sécuriser l accès aux utilisateurs du domaine. Guillaume : Je m occupe de la mise en place de la partie VPN, pour les utilisateurs faisant du télétravail. J ai décidé d utiliser un VPN IPsec, implémenté de base sur les routeurs Cisco récents, il est très facile à mettre en place et son utilisation est rapide. Les utilisateurs nécessitant un accès VPN seront ajoutés au groupe AD VPN et recevrons via GPO le logiciel Cisco Vpn Client, ainsi que le fichier de configuration qui leur permettront de se connecter directement au routeur et le trafic sera routé vers le VLAN interne pour qu ils puissent utiliser les ressources de l entreprise tout en étant dehors. Pour le FTP je n ai pas encore totalement définis la solution que je vais retenir, en effet la solution microsoft ne permet pas dans la version que j utilise de faire du SFTP mais uniquement du FTPS. Je vais analyser plus en détail les différences entre ces deux solutions. De plus je m occuperais de la configuration du switch afin de le segmenter en plusieurs VLANs. Thibaut : Je m occupe de la partie wifi du réseau qdcri. Ce dernier permettant l accès aux réseaux de différentes façons à travers les bornes. En effet, nous avons à ce jour constitué deux types d utilisateurs et donc deux réseaux, le réseau GUEST et le réseau Nomade, chacun caractérisé par un vlan. Et nous avons ciblé le matériel Page 36

38 que nous utiliserons, un Access point Cisco Aironet qui nous permettra cette gestion par vlan, un serveur Radius sur un windows server 2008, et l AD. L importance est de limiter l accès aux données sensibles que possède l entreprise. Donc une sécurité Logique : en effet, le réseau GUEST permet à ce jour d accéder à Internet par notre réseau. Alors que le réseau Nomade est plus complexe. A travers l implémentation d un serveur Radius, qui, avec des autorisations de groupes liés à la base Active directory gérée par Réouven, nous voulons donner l accès aux données de l entreprise de manière logique aux utilisateurs. Ce serveur sera monté via un système Windows Server 2008 R2, et se situera dans la partie serveur Interne de l entreprise en VLAN 150. De plus, la mise en place d un serveur TFTP qui sera mutualisé avec le service FTP fait partie des tâches à effectuer. Alexandre : Suite à nos confrontations, une cartographie de l'infrastructure et divers scanners ont pu être effectués. Ainsi, nous avons pu mettre en évidence les points faibles sur lesquels l'équipe défense devait se pencher (extrait de rapport fourni : mieux segmenter les VLAN, configuration firewall entre DMZ et LAN, résistance au DOS, filtrage proxy,...). Aucune faille critique n'a été relevée compte tenu du temps dont nous avons disposé ainsi que la taille de l'infrastructure lors de la réalisation de l'audit. Ainsi, quelques questions subsistent quant au déroulement de la réelle confrontation... Anthony : Je m occupe de mettre en place le site web externe. Celui-ci fonctionne sur le système d exploitation Ubuntu avec apache HTTP Server. Apache est un serveur web permettant de partager des pages web stockées localement à des utilisateurs connectés : des clients. La configuration d'un tel serveur peut paraître fastidieuse puisqu'elle demande quelques connaissances de base de Linux et Ubuntu. Page 37

39 Je mets également en place des attaques constituées de logiciels déjà développés par des utilisateurs tiers. Ce sont des outils de piratage mais par la même occasion des logiciels d audit. Ils concernent avant tout la numérisation du réseau. Ils permettent aussi le scannage des ports pour trouver les failles dans le système. Enfin, il existe aussi un logiciel pour pouvoir décrypter les mots de passe cryptés Déroulement du projet L équipe défense prévoit toutes les attaques envisageables afin de protéger son réseau dans toutes les situations. Afin de contrer et de repousser l attaque jusqu au bout, la défense aura besoin de l équipe de supervision qui est chargée de produire des audits et des rapports qui permettront d analyser les trames et de pouvoir combler les failles plus facilement. Afin de bien sécuriser notre réseau nous avons et continuons d analyser les différentes failles des services que nous allons mettre en place, ce qui nous orientera premièrement vers un choix succin de fournisseurs. Une fois la partie test / audit de solutions finie, le choix final sera réalisé avec l équipe au complet. Nous pourrons alors commencer à organiser et déployer en toute sécurité les différentes solutions choisies. Pour une meilleure tolérance aux pannes, nous avons d ores et déjà conclu et décidé que nous aurons une architecture en miroir, c est-à-dire que les services, firewall, routeurs et commutateurs seront tous en redondance, ce qui nous permettra une continuité de services qui est importante pour notre entreprise. Les deux parties seront reliées via un cluster de firewalls ou bien par routeur et dans un sous-réseau différent. Une fois la mise en place de quelques services, et une fois le script de l attaquant terminé, des pentests auront lieu afin de voir éventuellement les failles que nous aurions laissées et pouvoir ainsi les corriger avant la présentation. Page 38

40 V- Phases du projet 5.1. Analyse du projet Nous avons chacun fait une analyse juste après le lancement du projet pour essayer d anticiper les taches qui nous seraient éventuellement attribué à l avenir Analyse des risques Au cours de ce projet, les risques probables sont les suivants : Changements à opérer au cours du projet Manque d expertise de la maîtrise d œuvre Conflits entre utilisateurs Mauvaise installation Délais insuffisants Fuite d information Insécurité du système d'information 1) Changements à opérer au cours du projet : Traitement envisageable : La probabilité que des changements opèrent au cours du projet est assez élevée. En effet, il se peut que notre architecture change face à une attaque qui sera sans pitié. Des améliorations devront aussi être faites après plusieurs audits de sécurité, ainsi qu une supervision. Nous n aurons pas d autres choix que de diminuer le risque en faisant plusieurs modifications techniques. 2) Manque d expertise de la maîtrise d œuvre : Traitement envisageable : La réalisation de ce projet nécessite de nombreuses connaissances en sécurité informatique. Nous devrons réaliser un cahier des charges nécessitant beaucoup de ressources. De ce fait, il est possible que nous ayons parfois du mal à structurer Page 39

41 notre système d information comme un administrateur réseau dans une entreprise l aurait fait. Chaque personne de l équipe à au moins une tâche à réaliser, mais il n est pas contraint d être toujours autonome, et pourra donc transférer son risque vers une autre personne de l équipe plus apte à la réaliser afin de ne pas laisser de failles. 3) Conflits entre utilisateurs : Traitement envisageable : Un projet est avant tout composé de ressources humaines. Il est bien connu que la plus grosse vulnérabilité du système d information est l être humain lui-même. Ainsi, des conflits entre utilisateurs de la même équipe peuvent éclater, notamment dû à des incompréhensions internes. Il faut donc impérativement, dans ce cas-là, éliminer l activité qui amène au risque et trouver un autre moyen de faire. 4) Mauvaise installation : Traitement envisageable : Beaucoup de machines virtuelles seront déployées sur un ESX au cours de ce projet afin de minimiser les coûts au maximum. De ce fait, une mauvaise installation peut amener à des failles de sécurité assez conséquentes et peut même en venir à endommager notre SI. Nous devrons réduire le risque si on ne veut pas subir un grand nombre d attaques. 5) Délais insuffisants : Traitement envisageable : Un bon projet se constitue d une certaine qualité, de coûts, et surtout de délais à respecter. En effet, les délais de ce projet sont faits sur l année scolaire, mais quelques soutenances doivent être rendues au cours de cette année, nous nous devons donc de les respecter en conservant le risque tel quel. Page 40

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16 CONFIGURATION 1 Présentation 2 Topologie du projet 3 Installation 4 Configuration 4.1 Création de la DMZ publique 4.2 Accès vers l Internet 4.3 Publication d Exchange 4.4 Rapports d activité et alertes

Plus en détail

SUJET DES FINALES NATIONALES Sujet jour 1 version 1

SUJET DES FINALES NATIONALES Sujet jour 1 version 1 METIER 39 Administrateur Systèmes et Réseaux Informatiques SUJET DES FINALES NATIONALES Sujet jour 1 version 1 Planning de la journée : 8h00 8h15 : Lecture du sujet 8h15 8h30 : Questions / Réponses 8h30

Plus en détail

PROJET D INTERCONNEXION

PROJET D INTERCONNEXION Christophe BOUTHIER PROJET D INTERCONNEXION Clément LE ROUX Anthony LEBARBANCHON Alexis MONNIER Antoine PROUTEAU Switchs, VLAN, WiFi, Routeur, ACL, Service IIS, FTP, Antivirus et Firewall Contenu Planning...

Plus en détail

DESCRIPTION DU CONTEXTE INFORMATIQUE ET MISE EN PLACE DU CONTEXTE

DESCRIPTION DU CONTEXTE INFORMATIQUE ET MISE EN PLACE DU CONTEXTE DESCRIPTION DU CONTEXTE INFORMATIQUE ET MISE EN PLACE DU CONTEXTE Sommaire Description du réseau GSB... 2 Réseau GSB original... 2 Réseau GSB utilisé en PPE... 2 Liste des s de l'infrastructure... 3 Implémentation

Plus en détail

Spécialiste Systèmes et Réseaux

Spécialiste Systèmes et Réseaux page 1/5 Titre professionnel : «Technicien(ne) Supérieur(e) en Réseaux Informatiques et Télécommunications» inscrit au RNCP de niveau III (Bac + 2) (J.O. du 19/02/2013) 24 semaines + 8 semaines de stage

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES 1. Contexte Ce document décrit les différentes fournitures et prestations à mettre en œuvre dans le cadre du remplacement de la solution de proxy et firewall actuellement

Plus en détail

3 ème Concours de technicien de classe normale des systèmes d information et de communication. «Session 2009»

3 ème Concours de technicien de classe normale des systèmes d information et de communication. «Session 2009» 3 ème Concours de technicien de classe normale des systèmes d information et de communication «Session 2009» Meilleure copie "Etude de cas" Note : 11/20 Thème : réseaux de télécommunication et équipements

Plus en détail

Plan. Les pare-feux (Firewalls) Chapitre II. Introduction. Notions de base - Modèle de référence OSI : 7 couches. Introduction

Plan. Les pare-feux (Firewalls) Chapitre II. Introduction. Notions de base - Modèle de référence OSI : 7 couches. Introduction Plan Introduction Chapitre II Les pare-feux (Firewalls) Licence Appliquée en STIC L2 - option Sécurité des Réseaux Yacine DJEMAIEL ISET Com Notions de base relatives au réseau Définition d un pare-feu

Plus en détail

Licence professionnelle Réseaux et Sécurité Projets tuteurés 2014-2015

Licence professionnelle Réseaux et Sécurité Projets tuteurés 2014-2015 Licence professionnelle Réseaux et Sécurité Projets tuteurés 2014-2015 Sujets proposés à l Université de Cergy-Pontoise 1. Déploiement d'une architecture téléphonique hybride : PC-Asterisk/PABX analogique

Plus en détail

11/04/2014 Document Technique des Services Disponibles. 16/04/2014. Document Technique des Services Disponibles.

11/04/2014 Document Technique des Services Disponibles. 16/04/2014. Document Technique des Services Disponibles. 16/04/2014 Document Technique des Services Disponibles. 1 Sommaire Schéma de l infrastructure réseau... 3 Détail des configurations... 5 Identifiants de connexions.... 8 2 Schéma de l infrastructure réseau

Plus en détail

Fiche Technique. Cisco Security Agent

Fiche Technique. Cisco Security Agent Fiche Technique Cisco Security Agent Avec le logiciel de sécurité de point d extrémité Cisco Security Agent (CSA), Cisco offre à ses clients la gamme de solutions de protection la plus complète qui soit

Plus en détail

Firewall IDS Architecture. Assurer le contrôle des connexions au. nicolas.hernandez@univ-nantes.fr Sécurité 1

Firewall IDS Architecture. Assurer le contrôle des connexions au. nicolas.hernandez@univ-nantes.fr Sécurité 1 Sécurité Firewall IDS Architecture sécurisée d un réseau Assurer le contrôle des connexions au réseau nicolas.hernandez@univ-nantes.fr Sécurité 1 Sommaire général Mise en oeuvre d une politique de sécurité

Plus en détail

ACTION PROFESSIONNELLE N 4. Fabien SALAMONE BTS INFORMATIQUE DE GESTION. Option Administrateur de Réseaux. Session 2003. Sécurité du réseau

ACTION PROFESSIONNELLE N 4. Fabien SALAMONE BTS INFORMATIQUE DE GESTION. Option Administrateur de Réseaux. Session 2003. Sécurité du réseau ACTION PROFESSIONNELLE N 4 Fabien SALAMONE BTS INFORMATIQUE DE GESTION Option Administrateur de Réseaux Session 2003 Sécurité du réseau Firewall : Mandrake MNF Compétences : C 21 C 22 C 23 C 26 C 34 Installer

Plus en détail

TUTORIEL RADIUS. I. Qu est-ce que RADIUS? II. Création d un groupe et d utilisateur

TUTORIEL RADIUS. I. Qu est-ce que RADIUS? II. Création d un groupe et d utilisateur TUTORIEL RADIUS Dans ce tutoriel nous allons voir, comment mettre en place une borne wifi avec un protocole RADIUS. Pour cela, vous aurez besoin : - d un serveur Windows 2012 - d un Active Directory -

Plus en détail

Windows Vista et Windows Server 2003... 15. Étude de cas... 41

Windows Vista et Windows Server 2003... 15. Étude de cas... 41 Windows Vista et Windows Server 2003... 15 Windows Vista... 16 Pourquoi Vista?... 16 L initiative pour l informatique de confiance... 17 Le cycle de développement des logiciels informatiques fiables...

Plus en détail

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free.

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free. 2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant Page:1/11 http://robert.cireddu.free.fr/sin LES DÉFENSES Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement

Plus en détail

PROJET SÉCURITÉ. Equipe Défense. Pôle Services : Guillaume COTTIN Youri JEAN-MARIUS. Pôle Interconnexion : Ilias DJOUAI Fabien PEYRONNET

PROJET SÉCURITÉ. Equipe Défense. Pôle Services : Guillaume COTTIN Youri JEAN-MARIUS. Pôle Interconnexion : Ilias DJOUAI Fabien PEYRONNET PROJET SÉCURITÉ Equipe Pôle Interconnexion : Ilias DJOUAI Fabien PEYRONNET Pôle Services : Guillaume COTTIN Youri JEAN-MARIUS Pôle Utilisateurs : Philippe BEAUGENDRE Vincent LARRIBAU Pôle Communication

Plus en détail

1 LE L S S ERV R EURS Si 5

1 LE L S S ERV R EURS Si 5 1 LES SERVEURS Si 5 Introduction 2 Un serveur réseau est un ordinateur spécifique partageant ses ressources avec d'autres ordinateurs appelés clients. Il fournit un service en réponse à une demande d un

Plus en détail

PARCOURS CERTIFIANT Administrateur Réseau MCITP Windows 2008 et CISCO

PARCOURS CERTIFIANT Administrateur Réseau MCITP Windows 2008 et CISCO Durée 280h PARCOURS CERTIFIANT Administrateur Réseau MCITP Windows 2008 et CISCO Dates prévisionnelles 2 mars 2015 au 26 juin 2015 ou 28 août au 18 décembre 2015 (calendriers en annexe) Lieu de formation

Plus en détail

Présentation d'un Réseau Eole +

Présentation d'un Réseau Eole + Présentation d'un Réseau Eole + Le Pourquoi du comment... Comprendre les différents types de documentation fournit avec la solution Eole Plus. Novice Confirmé Expert Version 1.0 Mai 2006 Permission est

Plus en détail

Services Réseaux - Couche Application. TODARO Cédric

Services Réseaux - Couche Application. TODARO Cédric Services Réseaux - Couche Application TODARO Cédric 1 TABLE DES MATIÈRES Table des matières 1 Protocoles de gestion de réseaux 3 1.1 DHCP (port 67/68)....................................... 3 1.2 DNS (port

Plus en détail

Ce certificat de Qualification Professionnelle (ou CQP ARE) fait partie des actions collectives du FAFIEC pour l année 2010/2011

Ce certificat de Qualification Professionnelle (ou CQP ARE) fait partie des actions collectives du FAFIEC pour l année 2010/2011 Certificat de qualification Professionnelle Administrateur des Réseaux Entreprise 2 ans 139 jours Ce certificat de Qualification Professionnelle (ou CQP ARE) fait partie des actions collectives du FAFIEC

Plus en détail

25/08/2013. Vue Nagios. Vue Nagios. Le réseau du lycée

25/08/2013. Vue Nagios. Vue Nagios. Le réseau du lycée Le réseau du lycée 1. Mise en évidence de la complexité du réseau Le réseau vu par les utilisateurs Le réseau vu par le technicien 2. «Architecture matérielle» du réseau Topologie Le switch, élément central

Plus en détail

VPN L2TP/IPsec en utilisant un certificat X.509 v3

VPN L2TP/IPsec en utilisant un certificat X.509 v3 VPN L2TP/IPsec en utilisant un certificat X.509 v3 Installer une autorité de certification d entreprise : Dans notre cas de figure nous sommes dans un domaine qui s appelle «konoha.com». Une autorité de

Plus en détail

THEGREENBOW FIREWALL DISTRIBUE TGB::BOB! Pro. Spécifications techniques

THEGREENBOW FIREWALL DISTRIBUE TGB::BOB! Pro. Spécifications techniques THEGREENBOW FIREWALL DISTRIBUE TGB::! Pro Spécifications techniques SISTECH SA THEGREENBOW 28 rue de Caumartin 75009 Paris Tel.: 01.43.12.39.37 Fax.:01.43.12.55.44 E-mail: info@thegreenbow.fr Web: www.thegreenbow.fr

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D UNE ARCHITECTURE RESEAU SECURISEE A HAUTE DISPONIBILITE ET MIGRATION DES DONNEES SUR MACHINES VIRTUELLES

MISE EN ŒUVRE D UNE ARCHITECTURE RESEAU SECURISEE A HAUTE DISPONIBILITE ET MIGRATION DES DONNEES SUR MACHINES VIRTUELLES OFFRE N 2013/01/03 MISE EN ŒUVRE D UNE ARCHITECTURE RESEAU SECURISEE A HAUTE DISPONIBILITE ET MIGRATION DES DONNEES SUR MACHINES VIRTUELLES OBJET DE LA CONSULTATION : Ce marché vise dans un 1 er temps,

Plus en détail

Chapitre 2 Rôles et fonctionnalités

Chapitre 2 Rôles et fonctionnalités 19 Chapitre 2 Rôles et fonctionnalités 1. Introduction Rôles et fonctionnalités Les rôles et fonctionnalités ci-dessous ne sont qu'une petite liste de ceux présents dans Windows Server 2012 R2. 2. Les

Plus en détail

Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil

Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil 5 Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil Chapitre Au sommaire de ce chapitre Principe du réseau Internet Termes basiques du paramétrage de TCP/IP Principe des ports TCP et UDP Et les VPN? Dans

Plus en détail

Projet Sécurité des SI

Projet Sécurité des SI Projet Sécurité des SI «Groupe Défense» Auteurs Candide SA Diffusion: limitée Type de document Compte rendu Projet Sécurité Destinataires P. LATU Date 14/12/09 M2 STRI Version 1.2 Introduction Sous-traitance

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Centre Hospitalier de Béziers 2 rue Valentin Haüy BP 740 34525 BEZIERS Libellé de la consultation : REMPLACEMENT DU PAREFEU-PROXY Objet du marché : Acquisition

Plus en détail

GENERALITES. COURS TCP/IP Niveau 1

GENERALITES. COURS TCP/IP Niveau 1 GENERALITES TCP/IP est un protocole inventé par les créateurs d Unix. (Transfer Control Protocol / Internet Protocole). TCP/IP est basé sur le repérage de chaque ordinateur par une adresse appelée adresse

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE D INTERCONNEXION DES RÉSEAUX IP

PROBLÉMATIQUE D INTERCONNEXION DES RÉSEAUX IP PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense nationale Direction centrale de la sécurité des systèmes d information Sous-direction scientifique et technique Laboratoire Technologies de l Information

Plus en détail

Conseils avancés. Configuration du réseau privé virtuel (VPN) SSL (Secure Sockets Layer) Pour les PME. Présentation. Principales caractéristiques

Conseils avancés. Configuration du réseau privé virtuel (VPN) SSL (Secure Sockets Layer) Pour les PME. Présentation. Principales caractéristiques Conseils avancés Configuration du réseau privé virtuel (VPN) SSL (Secure Sockets Layer) Présentation Un réseau privé virtuel Secure Sockets Layer (VPN SSL) fournit une connexion sécurisée aux ressources

Plus en détail

Sujet 2 : Interconnexion de réseaux IP (routeurs CISCO). Sujet 3 : Implémentation d un serveur VPN avec OpenVPN.

Sujet 2 : Interconnexion de réseaux IP (routeurs CISCO). Sujet 3 : Implémentation d un serveur VPN avec OpenVPN. UFC CENTRE DE BAB EZZOUAR EXEMPLES DE SUJETS POUR LE PROJET DE FIN D ETUDE OPSIE PROPOSES PAR M. NACEF (ENSEIGNANT) Sujet 1 : Management des risques par la méthode MEHARI. Type : étude, audit. MEHARI est

Plus en détail

Expérience d un hébergeur public dans la sécurisation des sites Web, CCK. Hinda Feriani Ghariani Samedi 2 avril 2005 Hammamet

Expérience d un hébergeur public dans la sécurisation des sites Web, CCK. Hinda Feriani Ghariani Samedi 2 avril 2005 Hammamet Expérience d un hébergeur public dans la sécurisation des sites Web, CCK Hinda Feriani Ghariani Samedi 2 avril 2005 Hammamet Plan Introduction Sécurisation des sites Web hébergés a Conclusion Introduction

Plus en détail

Jonathan BLANC David GERBAULET Julien MANUEL David NEMBROT Simon PACHY Dimitri TSIOPOULOS

Jonathan BLANC David GERBAULET Julien MANUEL David NEMBROT Simon PACHY Dimitri TSIOPOULOS Jonathan BLANC David GERBAULET Julien MANUEL David NEMBROT Simon PACHY Dimitri TSIOPOULOS SOMMAIRE Le projet Candide SA Contexte Objectifs Organisation C.A.S.T.R.I Déploiement des outils d audit Synthèse

Plus en détail

Administrateur Système et Réseau

Administrateur Système et Réseau Titre professionnel : Reconnu par l Etat de niveau II (Bac), inscrit au RNCP (arrêté du 28/01/09, J.O. n 32 du 07/02/09) (53 semaines) page 1/7 Unité 1 : Gestion du poste de travail 4 semaines Module 1

Plus en détail

Sensibilisation à la sécurité informatique

Sensibilisation à la sécurité informatique Sensibilisation à la sécurité informatique Michel Salomon IUT de Belfort-Montbéliard Département d informatique Michel Salomon Sécurité 1 / 25 Sensibilisation à la sécurité informatique Généralités et

Plus en détail

Installation d OCS Inventory

Installation d OCS Inventory Installation d OCS Inventory Guillaume Genteuil Période : 2014 Contexte : L entreprise Diamond Info localisé en Martinique possède une cinquantaine de salariés. Basé sur une infrastructure en réseau local,

Plus en détail

* Un flux TCP/UDP est une communication (plusieurs sessions TCP ou UDP) entre deux machines IP pendant un intervalle de

* Un flux TCP/UDP est une communication (plusieurs sessions TCP ou UDP) entre deux machines IP pendant un intervalle de Plateforme de Surveillance réseau et sécurité Solution SecurActive NSS SecurActive NSS est une plateforme de surveillance réseau et sécurité basée sur un moteur d analyse innovant. SecurActive NSS capture

Plus en détail

Installation VPN Windows 2003 serveur

Installation VPN Windows 2003 serveur Installation VPN Windows 2003 serveur 1. Utilité d'un VPN au sein de Tissea SARL 1.1. Présentation Un réseau privé virtuel (VPN) est un moyen pour se connecter à un réseau privé par le biais d'un réseau

Plus en détail

Mise en place d'une solution de sécurité Internet (Proxy) CAHIER DES CHARGES

Mise en place d'une solution de sécurité Internet (Proxy) CAHIER DES CHARGES MARCHE Mise en place d'une solution de sécurité Internet (Proxy) CAHIER DES CHARGES Cahier des charges Page n 1/7 Article 1- Objet de la consultation La présente consultation a pour objet le choix d un

Plus en détail

LINUX - Sécurité. Déroulé de l'action. - 3 jours - Contenu de formation

LINUX - Sécurité. Déroulé de l'action. - 3 jours - Contenu de formation Objectif : Tout administrateur système et réseau souhaitant avoir une vision d'ensemble des problèmes de sécurité informatique et des solutions existantes dans l'environnement Linux. Prérequis : Connaissance

Plus en détail

Installation et configuration de ZeroShell

Installation et configuration de ZeroShell Master 2 Réseaux et Systèmes informatiques Sécurité Réseaux Installation et configuration de ZeroShell Présenté par: Mor Niang Prof.: Ahmed Youssef PLAN 1. Présentation 2. Fonctionnalités 3. Architecture

Plus en détail

Domaine Eloire. Philippe Revy Lycée Louis Pergaud 16/04/2015

Domaine Eloire. Philippe Revy Lycée Louis Pergaud 16/04/2015 2015 Domaine Eloire Philippe Revy Lycée Louis Pergaud 16/04/2015 Domaine Eloire I- PHASE 1... 4 1. Version 1 - DHCP... 4 2. Version 2 Samba... 5 3. Version 3 PAT... 6 4. Version 4 IpCop PAT - DMZ... 7

Plus en détail

Internal Hacking et contre-mesures en environnement Windows Piratage interne, mesures de protection, développement d'outils

Internal Hacking et contre-mesures en environnement Windows Piratage interne, mesures de protection, développement d'outils Introduction 1. Préambule 15 2. Décryptage d une attaque réussie 17 3. Décryptage de contre-mesures efficaces 18 3.1 Analyse de risques réels 18 3.2 Considérations techniques 19 3.3 Considérations de la

Plus en détail

PACK SKeeper. Descriptif du Pack SKeeper : Equipements

PACK SKeeper. Descriptif du Pack SKeeper : Equipements PACK SKeeper Destinée aux entreprises et aux organisations de taille moyenne ( 50 à 500 users ) fortement utilisatrices des technologies de l'information (messagerie, site web, Intranet, Extranet,...)

Plus en détail

Windows Server 2012 R2 Administration

Windows Server 2012 R2 Administration Généralités 1. Le gestionnaire de serveur 11 1.1 Création d un groupe de serveurs 19 1.2 Installation d un rôle à distance 21 1.3 Suppression d un groupe de serveurs 22 2. Serveur en mode installation

Plus en détail

Principes de DHCP. Le mécanisme de délivrance d'une adresse IP à un client DHCP s'effectue en 4 étapes : COMMUTATEUR 1. DHCP DISCOVER 2.

Principes de DHCP. Le mécanisme de délivrance d'une adresse IP à un client DHCP s'effectue en 4 étapes : COMMUTATEUR 1. DHCP DISCOVER 2. DHCP ET TOPOLOGIES Principes de DHCP Présentation du protocole Sur un réseau TCP/IP, DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) permet d'attribuer automatiquement une adresse IP aux éléments qui en font

Plus en détail

PPE 2-1 Support Systeme. Partie Support Système

PPE 2-1 Support Systeme. Partie Support Système PPE 2-1 Support Systeme Partie Support Système Sébastien MASSON 24/04/2013 0 Sommaire 1. DMZ 2 2. Serveurs Web 3 3. Logiciel d'inventaire 6 1 1. DMZ (Zone démilitarisée) Une DMZ est une zone tampon d'un

Plus en détail

Licence professionnelle Réseaux et Sécurité Projets tuteurés 2013-2014

Licence professionnelle Réseaux et Sécurité Projets tuteurés 2013-2014 Licence professionnelle Réseaux et Sécurité Projets tuteurés 2013-2014 Sujets proposés à l Université de Cergy-Pontoise 1. Déploiement d'une architecture téléphonique hybride : PC-Asterisk/PABX analogique

Plus en détail

Compte Rendu FIRAT Ali

Compte Rendu FIRAT Ali Compte Rendu FIRAT Ali S.I.S.R. Auteur: FIRAT Ali Introduction 1. Service de domaine Active Directory 2. Création d un package MSI 3. Transfère de fichier avec un FTP (File Transfert Protocol) 4. Authentification

Plus en détail

Licence professionnelle Réseaux et Sécurité Projets tutorés 2012-2013

Licence professionnelle Réseaux et Sécurité Projets tutorés 2012-2013 Licence professionnelle Réseaux et Sécurité Projets tutorés 2012-2013 Sujets proposés à l Université de Cergy-Pontoise 1. Déploiement d'une architecture téléphonique hybride : PC-Asterisk/PABX analogique,

Plus en détail

Projet BTS SIO Option Réseaux- Cas Billot

Projet BTS SIO Option Réseaux- Cas Billot Projet BTS SIO Option Réseaux- Cas Billot CONTEXTE : L entreprise industrielle Billot, qui est spécialisée dans la conception de réalisation de machines outils destinées à la mécanique de précision nous

Plus en détail

Description de l entreprise DG

Description de l entreprise DG DG Description de l entreprise DG DG est une entreprise d envergure nationale implantée dans le domaine de la domotique. Créée en 1988 par William Portes, elle compte aujourd'hui une centaine d'employés.

Plus en détail

Réf. 2402 Implémentation et gestion de Microsoft Exchange Server 2003

Réf. 2402 Implémentation et gestion de Microsoft Exchange Server 2003 Public Ce cours est destiné aux informaticiens qui gèrent une messagerie électronique dans un environnement comprenant entre 250 et 5000 utilisateurs, réparti sur de nombreux sites, utilisant divers protocoles

Plus en détail

Travail de Fin d Etudes

Travail de Fin d Etudes 4ème Informatique 27 juin 2005 Travail de Fin d Etudes Supervision Centralisée d Infrastructures Distantes en Réseaux avec Gestion des Alarmes et Notification des Alertes TFE réalisé au sein de la société

Plus en détail

Services de Bureau à Distance

Services de Bureau à Distance Services de Bureau à Distance 02 février 2015 TABLE DES MATIERES PRESENTATION DU SYSTEME RDS... 2 DEFINITION... 2 MODE DE FONCTIONNEMENTS... 4 AVANTAGES ET INCONVENIENTS... 4 AVANTAGES... 4 INCONVENIENTS...

Plus en détail

Windows Server 2008. Chapitre 2: Les roles et fonctionnalités de Windows server 2008

Windows Server 2008. Chapitre 2: Les roles et fonctionnalités de Windows server 2008 Windows Server 2008 Chapitre 2: Les roles et fonctionnalités de Windows server 2008 Objectives À la fin de ce module, vous serez capable de : Comprendre les méthodes d installation de Windows Server 2008

Plus en détail

Protection contre les menaces Prévention

Protection contre les menaces Prévention Protection contre les menaces Prévention Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de la présentation Introduction Prévention Routeurs Pare-feu Systèmes de prévention d intrusion Conclusions Jean-Marc

Plus en détail

Installation de serveurs DNS, WINS et DHCP sous Windows Server 2003

Installation de serveurs DNS, WINS et DHCP sous Windows Server 2003 Installation de serveurs DNS, WINS et DHCP sous Windows Server 2003 Contexte : Dans le cadre de l optimisation de l administration du réseau, il est demandé de simplifier et d optimiser celle-ci. Objectifs

Plus en détail

Windows Server 2012 Administration avancée

Windows Server 2012 Administration avancée Introduction 1. Introduction 13 2. Les différentes éditions de Windows Server 2012 13 3. Les grands axes de Windows Server 2012 15 3.1 Un meilleur contrôle de l information 15 3.2 Une meilleure protection

Plus en détail

Retour d expérience sur Prelude

Retour d expérience sur Prelude Retour d expérience sur Prelude OSSIR Paris / Mathieu Mauger Consultant Sécurité (Mathieu.Mauger@intrinsec.com) Guillaume Lopes Consultant Sécurité (Guillaume.Lopes@Intrinsec.com) @Intrinsec_Secu 1 Plan

Plus en détail

SUPERVISION. Centreon 5.9

SUPERVISION. Centreon 5.9 SUPERVISION Centreon 5.9 Steven DELAPRUNE BTS SIO 11/03/2015 Sommaire CAHIER DES CHARGES... 3 INTRODUCTION... 3 PRINCIPES GENERAUX... 3 Définition... 3 Problématique... 3 Description du besoin... 3 Solution...

Plus en détail

Les formations. Administrateur Systèmes et Réseaux. ENI Ecole Informatique

Les formations. Administrateur Systèmes et Réseaux. ENI Ecole Informatique Titre professionnel : «Système et Réseau» Inscrit au RNCP de Niveau II (Bac) (J.O. du 07/02/09) 35 semaines + 16 semaines de stage (uniquement en formation continue) page 1/8 Unité 1 : Gestion du poste

Plus en détail

DATASET / NETREPORT, propose une offre complète de solutions dans les domaines suivants:

DATASET / NETREPORT, propose une offre complète de solutions dans les domaines suivants: Présentation Société DATASET / NETREPORT, propose une offre complète de solutions dans les domaines suivants: Outils d aide à la décision Gamme DATASET Solutions de gestion temps réel du système d information

Plus en détail

VMWare Infrastructure 3

VMWare Infrastructure 3 Ingénieurs 2000 Filière Informatique et réseaux Université de Marne-la-Vallée VMWare Infrastructure 3 Exposé système et nouvelles technologies réseau. Christophe KELLER Sommaire Sommaire... 2 Introduction...

Plus en détail

DOCUMENTATION TECHNIQUE

DOCUMENTATION TECHNIQUE DOCUMENTATION TECHNIQUE Installation et configuration d un serveur AD/DHCP sous Windows Serveur 2012 R2 Active Directory et DHCP Benjamin Dupuy BTS Service Informatique aux Organisations Option : Système

Plus en détail

Belleville Nicolas Robert Sylvain Sabadotto Cédric. Sécurité : SAUVEGARDE DE SITE A DISTANCE

Belleville Nicolas Robert Sylvain Sabadotto Cédric. Sécurité : SAUVEGARDE DE SITE A DISTANCE Belleville Nicolas Robert Sylvain Sabadotto Cédric Sécurité : SAUVEGARDE DE SITE A DISTANCE Présentation: Le problème posé dans le sujet est de sauvegarder les données informatiques des serveurs situés

Plus en détail

Réseaux CPL par la pratique

Réseaux CPL par la pratique x CPL par la pratique X a v i e r C a r c e l l e A v e c l a c o n t r i b u t i o n d e D a v o r M a l e s e t G u y P u j o l l e, e t l a c o l l a b o r a t i o n d e O l i v i e r S a l v a t o

Plus en détail

CENTRE DE RESSOURCES INFORMATIQUES IFMA -------

CENTRE DE RESSOURCES INFORMATIQUES IFMA ------- CENTRE DE RESSOURCES INFORMATIQUES IFMA ------- CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS CAHIER DES CHARGES RELATIF AU CHANGEMENT DU FIREWALL DE L IFMA --------------- Date limite d envoi de l'offre : 3 septembre

Plus en détail

SecurActive NSS-500. Plateforme de Surveillance réseau et sécurité

SecurActive NSS-500. Plateforme de Surveillance réseau et sécurité Plateforme de Surveillance réseau et sécurité Solution SecurActive NSS SecurActive NSS est une plateforme de surveillance réseau et sécurité basée sur un moteur d analyse innovant. SecurActive NSS capture

Plus en détail

Activité - Serveur sous Linux Suse

Activité - Serveur sous Linux Suse Activité - Serveur sous Linux Suse Configuration de services réseaux Problématique : Configurer les services réseaux (DHCP, SAMBA, APACHE2) sur un serveur afin de répondre au besoin des postes clients

Plus en détail

Windows Server 2012 R2 Administration - Préparation à la certification MCSA - Examen 70-411

Windows Server 2012 R2 Administration - Préparation à la certification MCSA - Examen 70-411 Chapitre 1 Introduction A. Organisation des certifications 12 B. Comment est organisé ce livre 12 C. Compétences testées lors de l'examen 70-411 14 1. L'examen de certification 14 2. Préparation de l'examen

Plus en détail

N 39 Administration des Systèmes et des Réseaux Informatiques SUJET

N 39 Administration des Systèmes et des Réseaux Informatiques SUJET Administration des Systèmes et des Réseaux Informatiques SUJET Sélections régionales 2012 SOMMAIRE A. Explication du sujet... 3 B. Matériaux et consommables... 9 D. Barème de correction... 10 E. Annexes...

Plus en détail

La sécurité des Réseaux Partie 6.1 Les pare-feus

La sécurité des Réseaux Partie 6.1 Les pare-feus La sécurité des Réseaux Partie 6.1 Les pare-feus Fabrice Theoleyre Enseignement : INSA Lyon / CPE Recherche : Laboratoire CITI / INSA Lyon Références F. Ia et O. Menager, Optimiser et sécuriser son trafic

Plus en détail

Exchange Server 2013 Configuration et gestion de votre environnement de messagerie

Exchange Server 2013 Configuration et gestion de votre environnement de messagerie Introduction à Exchange 1. Présentation d'exchange 17 1.1 La messagerie au sein de l entreprise 17 1.2 L évolution des plateformes Exchange 18 2. Introduction à Exchange 2O13 23 2.1 Contribution aux métiers

Plus en détail

Spécialisation. Les métiers Les titulaires de cette formation peuvent prétendre à tenir les postes de :

Spécialisation. Les métiers Les titulaires de cette formation peuvent prétendre à tenir les postes de : Programme détaillé Objectifs de la formation Spécialisation Administrateur Réseaux et L échange d informations est devenu une nécessité absolue pour toutes les entreprises, quel que soit le secteur d activité.

Plus en détail

Enjeux de la sécurité des réseaux

Enjeux de la sécurité des réseaux HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Enjeux de la sécurité des réseaux Séminaire Inkra Networks 14 octobre

Plus en détail

Cahier des charges: Unified Threat Management. Guillaume ROUVIÈRE, Mohammed DJOUDI, Frédéric BORDI, Cédric LESEC

Cahier des charges: Unified Threat Management. Guillaume ROUVIÈRE, Mohammed DJOUDI, Frédéric BORDI, Cédric LESEC Cahier des charges: Unified Threat Management Guillaume ROUVIÈRE, Mohammed DJOUDI, Frédéric BORDI, Cédric LESEC 5 février 2009 Table des matières 0.1 Présentation : Unified Threat Management............

Plus en détail

MSP Center Plus. Vue du Produit

MSP Center Plus. Vue du Produit MSP Center Plus Vue du Produit Agenda A propos de MSP Center Plus Architecture de MSP Center Plus Architecture Central basée sur les Probes Architecture Centrale basée sur l Agent Fonctionnalités démo

Plus en détail

Réseaux. Moyens de sécurisation. Plan. Evolutions topologiques des réseaux locaux

Réseaux. Moyens de sécurisation. Plan. Evolutions topologiques des réseaux locaux Réseaux Evolutions topologiques des réseaux locaux Plan Infrastructures d entreprises Routeurs et Firewall Topologie et DMZ Proxy VPN PPTP IPSEC VPN SSL Du concentrateur à la commutation Hubs et switchs

Plus en détail

Mettre en place un accès sécurisé à travers Internet

Mettre en place un accès sécurisé à travers Internet Mettre en place un accès sécurisé à travers Internet Dans cette partie vous verrez comment configurer votre serveur en tant que serveur d accès distant. Dans un premier temps, les méthodes pour configurer

Plus en détail

Documentation : Réseau

Documentation : Réseau 2015 Documentation : Réseau Enzo Rideau Swiss-Galaxy 24/03/2015 Table des matières Présentation du contexte... 2 Présentation du réseau... 2 Présentation du matériel... 4 Présentation de la configuration

Plus en détail

Sommaire. 1 Préparer les opérations 15. 2 Choisir les ordinateurs 37

Sommaire. 1 Préparer les opérations 15. 2 Choisir les ordinateurs 37 1 Préparer les opérations 15 1.1 Définir la taille de l entreprise... 26 1.2 Définir le budget... 27 1.3 Documenter son travail... 29 1.4 Créer un planning... 32 2 Choisir les ordinateurs 37 2.1 Choisir

Plus en détail

Figure 1a. Réseau intranet avec pare feu et NAT.

Figure 1a. Réseau intranet avec pare feu et NAT. TD : Sécurité réseau avec Pare Feu, NAT et DMZ 1. Principes de fonctionnement de la sécurité réseau Historiquement, ni le réseau Internet, ni aucun des protocoles de la suite TCP/IP n était sécurisé. L

Plus en détail

PACK SKeeper Multi = 1 SKeeper et des SKubes

PACK SKeeper Multi = 1 SKeeper et des SKubes PACK SKeeper Multi = 1 SKeeper et des SKubes De plus en plus, les entreprises ont besoin de communiquer en toute sécurité avec leurs itinérants, leurs agences et leurs clients via Internet. Grâce au Pack

Plus en détail

Aperçu technique Projet «Internet à l école» (SAI)

Aperçu technique Projet «Internet à l école» (SAI) Aperçu technique (SAI) 3 CONTENU 1 Objectif... 2 2 Principes... 3 3 Résumé de la solution... 4 4 Adressage IP... 4 5 Politique de sécurité... 4 6 Mise en réseau Inhouse LAN... 4 7 Organisation et exploitation...

Plus en détail

DESCRIPTION DU CONCOURS QUÉBÉCOIS 2014 39 INFORMATIQUE (GESTION DE RÉSEAUX)

DESCRIPTION DU CONCOURS QUÉBÉCOIS 2014 39 INFORMATIQUE (GESTION DE RÉSEAUX) DESCRIPTION DU CONCOURS QUÉBÉCOIS 2014 39 INFORMATIQUE (GESTION DE RÉSEAUX) 1. DESCRIPTION DU CONCOURS 1.1. But de l épreuve La compétition permet aux étudiants 1 de mettre à l épreuve leurs connaissances

Plus en détail

Exchange Server 2013 Préparation à la certification MCSE Messaging - Examen 70-341

Exchange Server 2013 Préparation à la certification MCSE Messaging - Examen 70-341 Chapitre 1 Introduction à Exchange A. Présentation d'exchange 16 1. Public visé 16 2. La messagerie au sein de l entreprise 16 3. L évolution des plateformes Exchange 17 B. Introduction à Exchange 2O13

Plus en détail

1/ Introduction. 2/ Schéma du réseau

1/ Introduction. 2/ Schéma du réseau 1/ Introduction FWBuilder est un logiciel-libre multi-plateforme qui permet de créer ses propres pare-feux et les utiliser sur différents SE ou sur du matériel informatique. Objectif : Créer un pare-feu

Plus en détail

IT- NETWORK SYSTEMS ADMINISTRATION TI - GESTION DE RÉSEAUX POST- SECONDARY NIVEAU POSTSECONDAIRE

IT- NETWORK SYSTEMS ADMINISTRATION TI - GESTION DE RÉSEAUX POST- SECONDARY NIVEAU POSTSECONDAIRE CONTEST DESCRIPTION DESCRIPTION DE CONCOURS IT- NETWORK SYSTEMS ADMINISTRATION TI - GESTION DE RÉSEAUX POST- SECONDARY NIVEAU POSTSECONDAIRE 1. L'importance des compétences essentielles dans les métiers

Plus en détail

PROJET Evolution. SILVESTRE Grégoire (chef de projet) CHAMBON Paul NAUD Loïc CHAPERT Benoit

PROJET Evolution. SILVESTRE Grégoire (chef de projet) CHAMBON Paul NAUD Loïc CHAPERT Benoit PROJET Evolution (chef de projet) Sommaire : INTRODUCTION :... 4 a) Présentation de la société Security :... 6 b) Choix de l infrastructure :... 7 1. Choix du matériel :... 8 2. Choix logiciels :... 8

Plus en détail

SECURIDAY 2013 Cyber War

SECURIDAY 2013 Cyber War Club de la Sécurité Informatique à l INSAT Dans le cadre de la 3ème édition de la journée nationale de la sécurité informatique SECURIDAY 2013 Cyber War SECURINETS Présente Formateurs: 1. Trabelsi NAJET

Plus en détail

vraiment sécuritaires Atelier 156

vraiment sécuritaires Atelier 156 Un réseau r administratif Par : Michel Biron vraiment sécuritaires Atelier 156 Plan de la présentation Quoi sécuriser? Mot de la fin Séparer la pédagogie de l administratif Impossible à séparer complètement

Plus en détail

Identification des ordinateurs sur un réseau???

Identification des ordinateurs sur un réseau??? Identification des ordinateurs sur un réseau??????? Identification des ordinateurs Adresse MAC (Medium Access Control) de la carte réseau 00-04-75-8C-28-C3 Adresse IP (protocole IP) 192.168.1.10 Nom d

Plus en détail

Windows Server 2012 Administration

Windows Server 2012 Administration Généralités 1. Introduction 11 2. Le gestionnaire de serveur 11 2.1 Création d un groupe de serveurs 19 2.2 Installation d un rôle à distance 21 2.3 Suppression du groupe de serveurs 22 3. Serveur en mode

Plus en détail

Présentez l utilisation d OCS avec déploiement de clients OCS situés dans les VLAN des nouvelles Ligues et exploitation de celles-ci.

Présentez l utilisation d OCS avec déploiement de clients OCS situés dans les VLAN des nouvelles Ligues et exploitation de celles-ci. Titre : Production associée(mission 1) 1 MISE EN PLACE D UN OUTIL DE GESTION DU PARC INFORMATIQUE DE LA MAISON DES LIGUES ET DE GESTION D INCIDENT. Assurer l exploitation du parc informatique de l association

Plus en détail

Dr.Web Les Fonctionnalités

Dr.Web Les Fonctionnalités Dr.Web Les Fonctionnalités Sommaire Poste de Travail... 2 Windows... 2 Antivirus pour Windows... 2 Security Space... 2 Linux... 3 Mac OS X... 3 Entreprise... 3 Entreprise Suite - Complète... 3 Entreprise

Plus en détail