Dossier de presse REGATE ET REGABAT LES COOPÉRATIVES D ACTIVITÉS ET D EMPLOI DU TARN. Contact presse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier de presse REGATE ET REGABAT LES COOPÉRATIVES D ACTIVITÉS ET D EMPLOI DU TARN. Contact presse"

Transcription

1 Dossier de presse LES COOPÉRATIVES D ACTIVITÉS ET D EMPLOI DU TARN REGATE ET REGABAT Contact presse Agence RP Véronique Michel Mars 2013

2 Sommaire Communiqué de synthèse > page 3 Un dispositif innovant pour entreprendre > page 4 Être autonome dans un cadre collectif > page 5 Les salariés associés aux décisions de l entreprise > page 6 Un accompagnement à chaque étape de la création > page 7 La possibilité pour chacun de créer son activité > page 8 Le maintien de l emploi sur le territoire > page 9 Régabât, la CAE spécialiste du bâtiment > page 10 Régate et Régabât, 1 ères CAE de France ISO > page 11 L équipe de Régate et Régabât > page 13 Les chiffres clés > page 14 2

3 Communiqué de synthèse Des entrepreneurs du Tarn coopèrent pour entreprendre Les Coopératives d Activités et d Emploi (CAE) offrent de nouvelles pistes de travail : penser l entreprise autrement pour développer son activité de façon responsable et autonome, au sein d un cadre collectif et sécurisé. Sous statut SCOP, les CAE défendent, dans leur organisation, les principes de la coopération. À Castres, dans le Tarn, la Coopérative d Activités et d Emploi, Régate, figure parmi les pionnières en France qui privilégient une approche économique différente pour créer de la richesse. Créée en 1999, l entreprise accompagne les entrepreneurs locaux dans le lancement et le développement de leur activité et les héberge juridiquement et comptablement. Régate leur fournit, en plus, un statut d entrepreneur-salarié en CDI qui sécurise le parcours de l entrepreneur. Forte d une grande diversité dans les métiers qu elle représente, Régate a dupliqué, en 2007, son modèle d entrepreneuriat aux métiers du bâtiment, en créant Régabât. La CAE héberge des activités diverses tel que chauffagistes, plombiers, électriciens... qui ont fait le choix d être plus forts ensemble pour créer de la valeur. Chaque année plus d une centaine d entrepreneurs est suivie par les deux CAE du Tarn dont les chiffres d affaires cumulés ont dépassé les 3 millions d euros en Certains, à l issue de la phase d accompagnement, deviennent des associés de la structure. Sa démarche en faveur de l emploi sur le territoire est soutenue et reconnue par de nombreux partenaires. Toujours à la pointe de l innovation, Régate et Régabât illustrent un nouveau genre d entreprise responsable, respectueuse du développement durable. Les deux CAE ont franchi un pas supplémentaire dans leur démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), en devenant les premières Coopératives d Activités et d Emploi ISO de France! 3

4 Un dispositif innovant pour entreprendre Les Coopératives d Activités et d Emploi constituent un outil spécifique et innovant dans le parcours de la création d entreprise. Elles s adressent aux porteurs d un projet professionnel qui, par leurs savoir-faire, créent leur propre emploi dans une structure coopérative solide plutôt que de démarrer leur activité de façon isolée. Les compétences variées qui y sont regroupées en font des entreprises multi-activités. À l intérieur de la CAE, le porteur de projet bénéficie pendant un certain temps, généralement entre deux et trois ans, d un accompagnement pour se familiariser avec sa future fonction de chef d entreprise. Il met à profit cette période pour : tester «grandeur nature» la viabilité de son offre sur le marché, démarrer son activité en minimisant les risques grâce à un statut de salarié qui lui offre l avantage de la protection sociale, renforcer ses chances de pérenniser son emploi grâce à un suivi personnalisé et un cadre collectif. Implantée à Castres dans le Tarn, la CAE Régate propose depuis 1999 cette solution d entrepreneuriat collectif. Elle regroupe différentes activités dans les secteurs de l animation et du spectacle, de l artisanat et du commerce, du bien-être, de la formationconseil, du marketing et de la communication, des services. En 2007, cette solution d entrepreneuriat collectif a été appliquée aux métiers du bâtiment pour répondre à une demande sociale et économique forte d entrepreneurs locaux désireux de coopérer pour entreprendre. La CAE, Régabât, installée à Castres, rapprochent les métiers de type plombiers, chauffagistes, maçons, électriciens, plaquistes, carreleurs, bureaux d études,... Régate et Régabât regroupent, en moyenne, plus d une centaine d entrepreneurs par an. Ces coopératives sont membres du réseau national Coopérer Pour Entreprendre qui compte, en France, plus de 5000 entrepreneurs issus de 70 CAE. Myriam SAINT-LÉGER Agence de communication - Com.Cassandre Entrepreneure associée de Régate 4 «J ai démarré pour mon intérêt personnel. Avec le temps, j ai compris qu on pouvait développer une activité économique viable en mettant en avant l individu plus que la rentabilité économique».

5 Être autonome dans un cadre collectif Le projet d entrepreneuriat collectif des CAE vise à mutualiser, à construire des entreprises d un type nouveau, socialement exigeantes et économiquement efficaces. Travailler pour soi, réussir ensemble résume l esprit des CAE. Les porteurs de projet développent leur activité, grâce à leur savoir-faire, de façon responsable et autonome dans un cadre collectif. Le développement de leur projet individuel est allié à une démarche collective et durable pour bâtir un cadre de travail commun. L entrepreneur-salarié bénéficie d un environnement sécurisé : protection sociale et juridique, accompagnement à l entrepreneuriat, effets d échelles, opportunités d affaires... auquel un travailleur indépendant ne peut jamais prétendre. Entreprendre chez Régate et Régabât, c est aussi le moyen d établir des synergies en associant les compétences variées des entrepreneurs. Le collectif se révèle un levier d affaires et permet aux entrepreneurs de répondre à des demandes globales de clients, ce qu ils ne peuvent pas faire s ils sont indépendants. Ils demeurent cependant autonomes dans leur travail. Fabienne GARCIA Fleuriste - Le Relais Fleuri Entrepreneure associée de Régate 5 «Je suis autonome au sein de ma propre activité en tant qu entrepreneur-salarié. Au fil du temps, je suis devenue membre actif dans la coopérative avec un soutien constant de l équipe permanente. Cela m a permis de créer et de mener à bien en toute sérénité mes projets d avenir dans un esprit collectif et de partage».

6 Les salariés associés aux décisions de l entreprise Les CAE sont des entreprises, reconnues en tant que personnes morales, au même titre que n importe quelle société de type SARL. De la même façon que les entrepreneurs qu elles hébergent, elles ont une obligation de résultat. Les CAE sont régies sous statut SCOP (Société Coopérative et Participative) et défendent les principes de la coopération : les salariés détiennent la majorité du capital social de l entreprise. le principe démocratique «un homme = une voix» est appliqué en assemblée quels que soient l ancienneté dans l entreprise, le capital détenu ou la fonction du sociétaire. les salariés sont amenés à devenir des associés. Le principe d entreprise partagée, le statut d entrepreneurs-salarié en CDI et l accompagnement à l entrepreneuriat font la force et la différence des CAE. En ce sens, elles ne s apparentent pas à des prestataires de services commerciaux, au même titre que les sociétés de portage salarial. Elles se différencient des couveuses, généralement sous statut associatif, dans lesquelles le porteur de projet est en CDD pour mettre sur les rails son projet. Ce ne sont pas, non plus, des pépinières puisqu elles n apportent pas de solution logistique aux entrepreneurs, du type la location d un local. Les SARL SCOP Régate et Régabât sont composées de 35 associés dont 26 entrepreneurs salariés à ce jour. Philippe VENZAL Serrurier - Albi Clés et Fermetures Entrepreneur associé de Régabât 6 «En intégrant la coopérative en tant qu associé j ai découvert une forme d entrepreneuriat qui me correspondait vraiment, des valeurs, un manière d entreprendre en collectif, un partage d idées et d expériences avec les autres entreprenewurs, très enrichissant. C est bien de pouvoir partager ses succès et ses échecs avec les autres. J ai trouvé dans Régate le mode de fonctionnement que je croyais n exister qu en rêve. Aujourd hui je suis sociétaire de la coopérative pour rendre aux nouveaux coopérateurs ce que Régate m a apporté».

7 Un accompagnement à chaque étape de la création Trois grandes étapes rythment l accompagnement de l entrepreneur dans la CAE : > première étape : le lancement de l activité. > deuxième étape : l embauche en CDI sous contrat d entrepreneur-salarié. > troisième étape : devenir associé de la CAE. La première étape constitue la phase de travail préalable. Elle s étend sur trois mois dans le cadre d une convention d accompagnement. Cette période permet d élaborer tous les outils du test d activité : plaquettes et documents commerciaux, tarifs, argumentaires, prix de revient, fichier prospects... tout ce qui permet de lancer l activité, de démarrer la prospection et de produire. Objectif : réaliser un premier devis. La deuxième étape s enchaîne aussitôt le premier devis accepté. L entrepreneur est embauché en CDI sous contrat d entrepreneur-salarié. Sa rémunération dépend du chiffre d affaires qu il réalise. D abord calculée sur la base d un temps partiel, elle progresse par palier, généralement chaque trimestre, jusqu à atteindre le niveau de salaire souhaité. Les allocataires des droits Assedic conservent l avantage de leurs versements en cumul d activité. La troisième étape intervient au terme des deux années d accompagnement. L activité a atteint son rythme de croisière, l entrepreneur décide d exercer durablement son activité au sein de la CAE, d en faire sa propre entreprise. Il en devient sociétaire. Au-delà de la gestion de sa propre activité, il participe au fonctionnement de la CAE. Il peut aussi choisir de sortir de la CAE et de créer sa propre entreprise. La CAE l aide à déterminer le statut adapté à sa future société. S il ne finalise pas son projet, l entrepreneur peut ouvrir des droits à l assurance chômage garantis par son statut de salarié. La CAE constitue l hébergement juridique et comptable de l activité de l entrepreneur. Elle l accompagne personnellement dans l avancée de son projet, sans l assister. Il reçoit tout au long de son parcours une formation, sous forme d ateliers communs et d entretiens individuels, à la gestion d entreprise pour apprendre à piloter, vendre, gérer, produire. En 13 ans, Régate et Régabât ont accompagné plus de 1500 entrepreneurs. Philippe BARJAUD Consultant du patrimoine, culture, urbanisme et environnement. Entrepreneur associé de Régabât. 7 «J avais un parcours atypique. À presque cinquante ans, les filières classiques d emploi, c était fini. Pendant trois ans chez Régate j ai reçu un accompagnement, des encouragements, cela m a permis de développer mon activité».

8 La possibilité pour chacun de créer son activité Les CAE ouvrent de nouvelles pistes de travail aux porteurs d un projet professionnel qui veulent agir par eux-mêmes plutôt que de subir : subir le chômage, surtout après 50 ans, la précarité de l emploi, la discrimination salariale, le manque de reconnaissance dans son travail... autant de raisons qui poussent, un jour, à vouloir entreprendre. La Coopérative d Activités et d Emploi offre la possibilité de créer pour tous, sans sélection d âge, de sexe, ni de diplôme. Ces entreprises, bien souvent généralistes, représentent un grand nombre de métiers. Certaines professions en sont cependant exclues, par exemple les professions libérales réglementées, celles nécessitant la signature d un bail commercial, un investissement de départ important ou l embauche immédiate de personnel. Les CAE s adaptent aussi à des spécificités telles que le bâtiment, la culture et les services à la personne. En 2007, la CAE Régate installée à Castres dans le Tarn, a créé Régabât pour répondre à une demande sociale et économique forte d entrepreneurs du bâtiment. Régabât n accueille que les métiers liés à ce secteur d activité : plombiers, chauffagistes, maçons, électriciens, plaquistes, carreleurs, bureaux d études, architectes... Dans le Tarn, Régate et Régabât représentent une soixantaine de professions différentes. La parité Homme-Femme chez les porteurs de projet accompagnés y est respectée. En 13 ans, les entrepreneurs issus de ces deux structures ont réalisé plus de 16 millions d euros de chiffre d affaires. Marjorie RICOLA Architecte d intérieur - Designer d espace Entrepreneure salariée 8 «Femme, maman ou militante, j ai toujours essayé de concilier au mieux mes vies professionnelles, sociales et familiales. Après 6 années au service d un employeur et de ses priorités, créer mon activité, à mon compte, paraissait la bonne solution, avec cependant, son lot d interrogations, de craintes ou de doutes. Grâce à Régabat, je suis accompagnée, supportée et agis concrètement en faveur de mon projet de vie».

9 Le maintien de l emploi sur le territoire Les CAE favorisent une nouvelle façon de penser et de vivre l entreprise sur le territoire local. Nul besoin de déménager pour trouver un nouvel emploi, les CAE permettent aux porteurs de projet professionnel de créer leur activité sur leur bassin de vie. De cette façon, les CAE contribuent au maintien et au développement de l emploi sur des zones rurales, parfois économiquement sinistrées. En 13 ans, Régate et Régabât ont accompagné environ 1500 personnes. Près de 400 d entre elles ont transformé l essai en créant leur entreprise locale, principalement dans le Tarn et la Haute-Garonne. 95% sont toujours en activité après avoir passé le cap fatidique des trois ans. En France, selon les statistiques nationales, 20% des entreprises ne l atteignent pas. Régate et Régabât ont aussi permis à plus de 500 hommes et femmes de retrouver un emploi à leur sortie du dispositif d accompagnement. L efficacité de Régate et Régabât dans la création d emploi a motivé de nombreux partenaires locaux, départementaux, régionaux, nationaux et européens à soutenir leur démarche. SERVICES D ÉTAT ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES PARTENAIRES BANCAIRES PARTENAIRES ASSURANCIELS FORMATION FONDATIONS ENVIRONNEMENT PARTENAIRES FINANCEURS PARTENAIRES CONSULAIRES RÉSEAUX PARTENAIRES OCCASIONNELS RECHERCHE DÉVELOPPEMENT Muriel MÉRIENNE Conseil et formation QSE/RSE - Répons éco Entrepreneure salariée 9 «Après des difficultés de santé et une formation longue de reconversion, comment retrouver du travail à temps partiel à 50 ans passés? La question a vite été résolue après un entretien rapide chez Régate, CAE conseillée par deux amis qui ont réussi leur lancement grâce à l accompagnement efficace et humain qu on y trouve. Je me suis lancée dans le conseil et la formation et grâce au réseau des SCOP et des CAE, j ai retrouvé confiance en moi et je me redonne les moyens de réussir».

10 Régabât, la CAE spécialiste du bâtiment Créée en 2007 pour répondre au besoin économique et social d entrepreneurs du bâtiment, Régabât accompagne les porteurs de projets jusqu à 3 ans. Une vingtaine d activités liées aux métiers du bâtiment y sont regroupées : bureau d études, architecte, charpentier, couvreur, menuisier, électricien, plombier, chauffagiste, maçon, carreleur, plâtrier, façadier, peintre, décorateur, solier, serrurier... Dans ce secteur particulièrement concurrentiel, Régabât apporte une vigilance particulière aux entrepreneurs, tous rattachés à un référent au sein de la CAE. Le référent accompagnateur valide les devis et suit les chantiers. Sur le terrain, tous les chantiers effectués par un entrepreneur sont validés par le responsable technique de la coopérative (conducteur de travaux tous corps d état). Cela permet de vérifier le respect des normes DTU (Document Technique Unifié) et des règles de la profession. Régabât défend les valeurs de coopération. Les entrepreneurs se réunissent fréquemment pour soutenir les projets de collaboration et créer des réseaux professionnels, facteurs clés de réussite. Des initiatives collectives voient régulièrement le jour. Les compétences ainsi mutualisées rendent les entrepreneurs plus forts pour répondre à des chantiers et réaliser des travaux en commun, ce qu ils ne peuvent pas faire s ils sont indépendants. Leur coopération est un levier d affaires pour chacun. Régabât joue aussi le rôle d intermédiaire en relayant auprès des entrepreneurs des demandes de réalisation de chantiers provenant de clients. Les propositions sont transmises à l ensemble des entrepreneurs qui répondent collectivement, chacun sur sa spécialité. Entrepreneurs responsables, les artisans de Régabât respectent aussi l environnement. Sensibilisés et formés aux règles de l éco-construction, ils appliquent sur leurs chantiers leurs connaissances dans ce domaine. Laurent ALBARET Maçon couvreur - Ad Hoc Rénovation Entrepreneur associé de Régabât 10 «Régabât m a apporté un appui dans l élaboration des devis, des compétences sur la gestion. On a 3 ans pour être autonome et s impliquer dans la gestion de sa boîte. Régabât c est aussi le collectif, bosser avec des gens, apprendre de nouvelles choses, s aider si besoin sur des chantiers. J ai utilisé ce collectif des entrepreneurs sur un gros chantier. Seul, je ne pouvais pas le faire. On a répondu à plusieurs. Régabât a été un élément déclencheur pour me dire «je suis prêt à franchir le cap» et ce qui me stresse s est retrouvé amoindri. Si j arrête je n ai rien perdu, je l aurais fait».

11 Régate et Régabât, 1 ères CAE ISO en France De part leur double statut de SCOP et de CAE, Régate et Régabât sont des entreprises responsables. Les deux structures font évoluer leur démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) selon la norme ISO Elles deviennent ainsi les deux premières Coopératives d Activités et d Emploi ISO en France. La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) représente la contribution volontaire des entreprises au développement durable. Elle se traduit par leur volonté de se montrer aussi exemplaires que possible dans les domaines fondamentaux suivants : l environnement, la gouvernance, les relations et les conditions de travail, la loyauté des pratiques, les droits de l Homme, le développement local et les communautés, les questions relatives aux consommateurs. Note globale d intégration des principes de développement durable : 606 /1000 INDICATEURS DE PRATIQUES STRATÉGIQUES, MANAGÉRIALES ET OPÉRATIONNELLES Mise en œuvre Vision RS Gouvernance 100% 50% Indicateurs économiques INDICATEURS DE RÉSULTATS Ressources humaines Indicateurs sociaux Mode de production Ancrage territorial Indicateurs environnementaux RAPPORT AFAQ PAR AFNOR CERTIFICATION Régate et Régabât 11

12 Évaluées par l institut Afnor, Régate et Régabât ont obtenu le niveau Confirmé. Cet excellent résultat prouve leur engagement en faveur du développement durable qu elles intègrent, depuis plusieurs années, dans l ensemble de leurs activités et de leurs pratiques. Cet engagement est partagé avec l ensemble des entrepreneurs. Il concerne sept domaines : L environnement : La norme préconise une amélioration des résultats environnementaux, comme, par exemple, la baisse de l utilisation de carburants et la maîtrise des déchets. Pour cela, les CAE se sont engagées dans une sensibilisation appuyée au covoiturage et à une gestion rigoureuse des déchets de chantier notamment. La gouvernance : Le mode de prise de décision ou gouvernance est de fait participatif dans une SCOP. A l assemblée générale, tous les associés peuvent donner leur avis et le vote de l un a la même importance que celui de l autre. Les relations et les conditions de travail : Le dialogue social est facilité par les échanges permanents entre les entrepreneurs, les salariés de la cellule d appui et la direction qui a le souci constant de la réussite des projets de chacun. L évaluation des risques santé et sécurité, pour chacun des métiers de la coopérative, est également au coeur des préoccupations. La loyauté des pratiques : La cellule d appui accompagne les entrepreneurs-salariés à s inscrire dans une démarche de totale conformité, mais aussi à se positionner sur leur marché dans un esprit de concurrence loyale. Elle veille à ce que toutes les règlementations sociales, fiscales, environnementales et santé soient correctement appliquées dans leur petite entreprise. Les droits de l Homme : Les coopératives permettent l installation d entrepreneurs, sans discrimination, en sécurisant leur parcours et en les aidant dans leurs démarches particulières si nécessaire (travailleur handicapé par exemple). Certains investissements sont rendus possibles par le fonds spécial des coopératives. L entrepreneur qui ne peut pas poursuivre son activité a la possibilité de percevoir des indemnités chômage à l issue de son emploi salarié dans la coopérative. Le développement local et communautés : Les partenariats entre les coopératives et les parties prenantes sont nombreux. Régate et Régabât sont parties prenantes du projet en cours «Les Ateliers» à Castres qui rassemble des entreprises et des associations de l économie sociale et solidaire. Les questions relatives aux consommateurs : Elles impliquent de nouer des liens étroits avec les associations de consommateurs et les clients directs des entrepreneurs pour connaître leurs avis sur la qualité des prestations et la mise en œuvre du principe de responsabilité des coopératives. Nicolas HERRET Bureau d étude conseil en eau et assainissement - CT2E Entrepreneur associé Régabât 12 «En plus des sentiments de sécurité et de confort qu il me procure, le statut d entrepreneur associé de la coopérative d activités et d emploi m a séduit par son aspect expérimental et novateur. L évaluation RSE est une confirmation de la pertinence de ce modèle entrepreneurial. Elle a permis de mettre en lumière les valeurs de partages, d entraides et de collaborations qui sont véhiculées par la coopérative. C est une fierté d appartenir à ce collectif où je m enrichis autant sur un plan humain que professionnel.»

13 L équipe de Régate et Régabât En 1999, Félicie Domène a participé à la création de la première Coopérative d Activités et d Emploi dans le Tarn. Elle gère depuis 2003 la SARL SCOP Régate et depuis 2007 la SARL SCOP Régabât. Une équipe de 8 salariés permanents travaille à ses côtés. Les deux SCOP comptent 35 associés dont 26 entrepreneurs. L équipe d appui salariée est composée de 4 hommes et 5 femmes qui assurent les fonctions supports des coopératives (gestion financière, ressources humaines, administration, communication et système d information) et le dispositif d appui aux entrepreneurs (accueil, formation, accompagnement, mise en relations, gestion, suivi des règlementations...). Ce sont tous des professionnels formés, compétents et capables de développer et d accompagner l esprit d initiative des entrepreneurs. Sa grande expérience dans l Économie Sociale et Solidaire l a également conduite en 2010 à la présidence nationale de l Union Économique et Sociale «Coopérer pour Entreprendre». À la tête de ce réseau fort de 70 CAE en France et représentant plus de 5000 entrepreneurs, Félicie Domène consacre son mandat à la structuration, au développement et à la reconnaissance des CAE. Elle œuvre actuellement à l introduction des CAE dans le projet de loi relatif à l Économie Sociale et Solidaire porté par le Ministre en charge de l ESS Benoit Hamon. Félicie DOMÈNE Gérante de Régate et Régabât Présidente de «Coopérer pour Entreprendre» «Les Coopératives d Activités et d Emploi ont créé leur identité sur l innovation pour porter, par leurs pratiques professionnelles alternatives, une autre vision du travail fondée sur le respect de la personne, de son environnement, de ses choix et de ses initiatives. Elles constituent un lieu innovant d apprentissage en situation de l entrepreneuriat, de l entreprise collective et de la coopération. La forte représentation en 2010 de nos entreprises dans les institutions est la conséquence directe de l intérêt manifesté pour le statut SCOP depuis plusieurs mois : un statut qui a notamment su se démarquer par sa résistance à une crise économique qui a replacé l Humain au centre du débat social».

14 Les chiffres clés Les grandes étapes > 1999 : création de la CAE Régate > 2007 : création de la CAE Régabât > Juillet 2012 : obtention de l ISO > Avril 2013 : constitution de l UES «Les CAE du Tarn» En 13 ans > Plus de 1500 candidats entrepreneurs accompagnés > Plus de 16 millions de chiffres d affaires générés > 400 entreprises créées sur le territoire tarnais A ce jour > 35 associés salariés dont 26 entrepreneurs à Régate et Régabât > Plus de 3 millions d euros de chiffres d affaires générés en 2012 > 70 CAE en France > Plus de 5000 entrepreneurs sur le territoire national en CAE > Plus de 47 millions d euros de chiffres d affaires générés en 2012 par l ensemble des entrepreneurs en CAE en France. 205 avenue Charles de Gaulle CASTRES RÉGATE ET RÉGABÂT SONT LES PREMIÈRES CAE FRANÇAISES ÉVALUÉES ISO PAR AFNOR CERTIFICATION. ELLES ONT OBTENU, EN 2012, LE NIVEAU «CONFIRMÉ».

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS DOSSIER DE PRESSE Vendredi 24 juillet 2015 Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS Le Grand Narbonne a fait du développement économique et de l emploi la priorité N 1 de ses

Plus en détail

Coopérer Pour Entreprendre

Coopérer Pour Entreprendre Coopérer Pour Entreprendre le réseau des Coopératives d Activités et d Emploi dans le Sud-Ouest. Dossier de presse Contact Philippe LE BRETON 06 43 71 30 20 ph.lebreton@gers-initiatives.com Sommaire n

Plus en détail

Couveuse d Activités et d Entreprises. Sécuriser le parcours des créateurs

Couveuse d Activités et d Entreprises. Sécuriser le parcours des créateurs Couveuse d Activités et d Entreprises Sécuriser le parcours des créateurs Besoin d un appui au démarrage? Un créateur d entreprise, même s il a très bien préparé son projet, a en tête beaucoup de questions

Plus en détail

L économie sociale et solidaire

L économie sociale et solidaire L économie sociale et solidaire Traditionnellement le mois de novembre est le mois de l Economie Sociale et Solidaire. Cette année comme les années précédentes de nombreuses actions et rencontres ont eu

Plus en détail

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet»

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet» 1 Thématique 2 «Je finance mon projet» 3 2 Thématique 2 «Je finance mon projet» Le réseau Créo Vaucluse c est qui c est quoi? 30 structures spécialistes de l accompagnement des entrepreneurs (création,

Plus en détail

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon

L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon L écosystème de l ESS en Languedoc-Roussillon Debate 7. Muriel Nivert-Boudou DG Cress LR www.cresslr.org www.coventis.org Bref historique de l ESS en France L Economie sociale est née et a pris son essor

Plus en détail

Êtes-vous prêt à entreprendre?

Êtes-vous prêt à entreprendre? Êtes-vous prêt à entreprendre? 1 La CCI Oise : qui sommes nous? 20 000 entreprises Etablissement public au service des entreprises Sous la responsabilité des chefs d entreprises Proximité : 3 implantations

Plus en détail

Félicie DOMENE. Présidente Directrice Générale UES SA Coopérer Pour Entreprendre

Félicie DOMENE. Présidente Directrice Générale UES SA Coopérer Pour Entreprendre Félicie DOMENE Présidente Directrice Générale UES SA Coopérer Pour Entreprendre Graphiste, jardinier, consultant, artisan, photographe, journaliste, designer, informaticien, styliste, coatch sportif, traducteur,

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire L conomie sociale et solidaire regroupe un ensemble d entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d. -Entreprise d insertion de menuiserie

Plus en détail

Le financement de l ESS par la BPI en France

Le financement de l ESS par la BPI en France 1 Le financement de l ESS par la BPI en France Encourager un moteur du développement urbain local Cette fiche utile se propose de revenir sur l importance de l Economie Sociale et Solidaire pour les territoires

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Quelques principes de l Économie Sociale et Solidaire

Quelques principes de l Économie Sociale et Solidaire Quelques principes de l Économie Sociale et Solidaire Libre adhésion Démocratie Participation économique des membres Autonomie et indépendance Formation et éducation permanente Coopération entre les structures

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma DOSSIER DE PRESSE Avril 2009 Paris lance des actions innovantes pour créer des emplois d utilité sociale au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

Plus en détail

Pour un développement. local. durable. Développement

Pour un développement. local. durable. Développement Développement local Pour un développement local durable durable Le développement local vise à améliorer la vie quotidienne des habitants d un territoire en renforçant toutes les formes d attractivité de

Plus en détail

LE PORTAGE SALARIAL. Jean Michel RAUX. Présentation du 18 et 19 septembre 2014

LE PORTAGE SALARIAL. Jean Michel RAUX. Présentation du 18 et 19 septembre 2014 LE PORTAGE SALARIAL Jean Michel RAUX Présentation du 18 et 19 septembre 2014 3. Le groupe JAM en bref Leader dans son secteur, le groupe JAM (créé en 1991) a réalisé un CA de 35 M et a porté 4.000 salariés

Plus en détail

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises ENTREPRISES ACHETEUSES Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises Cécile Rioux, Responsable des achats, et Nicolas Pernet, Trésorier du CE d'apicil, ont fait appel à Nathalie

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Juin- 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au

Plus en détail

THEME 6 TRAVAILLER DANS LES TRAVAUX PUBLICS

THEME 6 TRAVAILLER DANS LES TRAVAUX PUBLICS THEME 6 TRAVAILLER DANS LES TRAVAUX PUBLICS 1 THEME 6 TRAVAILLER DANS LES TRAVAUX PUBLICS A. Les avantages B. Les rémunérations C. La sécurité 2 2 Un secteur qui recrute Les Travaux Publics ont besoin

Plus en détail

Plate-forme RSE. Commissariat Général à la stratégie et la prospective

Plate-forme RSE. Commissariat Général à la stratégie et la prospective Plate-forme RSE Commissariat Général à la stratégie et la prospective «La Région Languedoc-Roussillon accélérateur de compétitivité et de responsabilité sociale pour les entreprises» Josick Paoli Directrice

Plus en détail

«Quand utilité sociale rime avec performance économique»

«Quand utilité sociale rime avec performance économique» L entrepreneuriat social en Lorraine : un projet pour vous «Quand utilité sociale rime avec performance économique» «Les entreprises sociales partagent une même ambition : mettre leur projet entrepreneurial

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux Les associations et la question de la qualité de l emploi: une enquête en Alsace et en Lorraine Etude réalisée pour la DIIESES

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants DOSSIER DE PRESSE OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants www.optimhome-recrutement.com Contact presse : SHAN - Laetitia Baudon-Civet Tél. : 01 44 50 58 79 mail : laetitia.baudon@shan.fr

Plus en détail

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE DOSSIER DE PRESSE ADOM'ETHIC MAI 2010 p 1 INTRODUCTION UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE Le secteur des services à la personne a connu une croissance rapide ces quatre dernières années,

Plus en détail

DOSSIER LA RESPONSABILITE SOCIETALE DE L ENTREPRISE P. C. S.

DOSSIER LA RESPONSABILITE SOCIETALE DE L ENTREPRISE P. C. S. DOSSIER LA RESPONSABILITE SOCIETALE DE L ENTREPRISE P. C. S. 1 La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est la déclinaison des principes du développement durable à l échelle de l entreprise. Les

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014 COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Paris, le 09/05/2014 1 1 Global Compact o Lancé en 2000, le Pacte Mondial des Nations Unies est un

Plus en détail

Dictionnaire sociologique de l entrepreneuriat Annexe de la notice «Créateurs et création d entreprise»

Dictionnaire sociologique de l entrepreneuriat Annexe de la notice «Créateurs et création d entreprise» Dictionnaire sociologique de l entrepreneuriat Annexe de la notice «Créateurs et création d entreprise» Source : Fabien Reix, à partir des données INSEE de l enquête SINE, 2006. Presses de Sciences Po

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES CONTACTS PRESSE: Socotec : Delphine Bouchez & Camille Jullien delphine.bouchez@moonpress.fr - 01 46 08 63 18 camille.jullien@moonpress.fr

Plus en détail

Révélez l actif qui est en vous

Révélez l actif qui est en vous Révélez l actif qui est en vous *Votre service régional > formation > Basse-Normandie Dans un monde du travail qui exige de plus en plus de compétences, la Région Basse-Normandie fait de la formation professionnelle

Plus en détail

PUBLIC Porteurs de projets réels à court et moyen terme de création ou reprise d entreprise

PUBLIC Porteurs de projets réels à court et moyen terme de création ou reprise d entreprise PUBLIC Porteurs de projets réels à court et moyen terme de création ou reprise d entreprise OBJECTIFS Aider le porteur de projet à évaluer sa capacité à entreprendre dans l activité envisagée, Présenter

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Assistant(e) d assurance. Un excellent tremplin pour les titulaires d une maturité. Quels que soient vos projets, nous sommes

Plus en détail

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE PAR LA CREATION D ACTIVITES D ENTREPRISES. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE PAR LA CREATION D ACTIVITES D ENTREPRISES. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI PAR LA CREATION D ACTIVITES FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE D ENTREPRISES Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 8.3 : promotion d emplois pérennes

Plus en détail

Devenir Agent Général Allianz

Devenir Agent Général Allianz Devenir Agent Général Allianz Un métier d entrepreneur à découvrir. Avec vous de A à Z Si vous êtes motivé(e) pour vendre, entreprendre, organiser, animer, Allianz a besoin de votre compétence pour partager

Plus en détail

Notre Projet Associatif

Notre Projet Associatif Notre Projet Associatif Mobil'Emploi 73 a choisi de réviser son projet associatif : le projet de l association, détenu par la mémoire collective des administrateurs historiques, devait être traduit par

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013

Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 Grande Rencontre du Réseau Rural Régional Basse-Normandie 4 novembre 2013 L économie sociale et solidaire : de quoi parle-t-on? Une économie du quotidien, ancrée sur les territoires Des entreprises et

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant!

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Regroupés autour d une enseigne commune, les commerçants associés sont des distributeurs grâce à une organisation amont forte et structurée qui

Plus en détail

Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère

Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère Télétravail, coworking, travail indépendant : quels cadres (1/2)? Bibliographie : Guide de l auto-entrepreneur du RSI http://www.lautoentrepreneur.fr/

Plus en détail

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain La fin de l année est l occasion pour chacun de faire le point sur la situation économique

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

La Banque de Savoie, une année florissante

La Banque de Savoie, une année florissante Communiqué de presse le 15 mai 2014, à Chambéry, La Banque de Savoie, une année florissante A l occasion de son Assemblée Générale qui s est tenue au Siège Social, le 22 avril 2014, la Banque de Savoie

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Temps partagé. La nouvelle solution emploi des PME et PMI performantes. Mutualisons les compétences Dynamisez votre entreprise

Temps partagé. La nouvelle solution emploi des PME et PMI performantes. Mutualisons les compétences Dynamisez votre entreprise Temps partagé La nouvelle solution emploi des PME et PMI performantes. Mutualisons les compétences Dynamisez votre entreprise Le Geyvo vous donne les moyens d intégrer la compétence que vous cherchez.

Plus en détail

entreprises générales de Les engagements l entreprise générale en matière sociale et sociétale

entreprises générales de Les engagements l entreprise générale en matière sociale et sociétale entreprises générales de france BTP Les engagements de l entreprise générale en matière sociale et sociétale 1 Sommaire Introduction............. page 3 Les engagements sociaux...................... pages

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche «Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche Terr avenir» Pour un développement durable Les 3 piliers

Plus en détail

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social

La notion de Développement Durable est illustrée par la figure suivante : Développement durable. Social LE DEVELOPPEMENT DURABLE POUR LES PETITES ENTREPRISES ET LES ARTISANS. La notion de Développement Durable est une thématique à la mode. Elle est largement reprise dans les médias et devient une donnée

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable.

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Le RSE de BEDEL Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Notre démarche commerciale ne découle pas seulement d une maximisation des profits, mais exige

Plus en détail

CRÉER. L offre de services

CRÉER. L offre de services CRÉER L offre de services 1 Français sur 5 rêve de créer son entreprise Vous aussi? Que vous ayez envie de créer une entreprise qui se développera sur son territoire ou que vous envisagiez de créer une

Plus en détail

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches?

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Le Syndicat National de la Banque et du crédit en partenariat avec le des acquis Vdealidation l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Sommaire Sommaire Qu est-ce que la VAE? Qu est-ce que

Plus en détail

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES 1/7 GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES PROMOUVOIR LE PARTAGE D'EXPERIENCES POSITIVES ET LA PARTICIPATION CITOYENNE La Pairémulation Une forme de soutien mutuel pour stimuler et soutenir l accès

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Macoretz Scop, «Construire ensemble» Contact presse : Aurore MAJOU, Chargée de Communication

DOSSIER DE PRESSE. Macoretz Scop, «Construire ensemble» Contact presse : Aurore MAJOU, Chargée de Communication 1 DOSSIER DE PRESSE Macoretz Scop, «Construire ensemble» Contact presse : Aurore MAJOU, Chargée de Communication aurore.majou@macoretz-scop.fr / 02 40 21 82 90 Anne Gravouille, Responsable Marketing et

Plus en détail

> Echanger et mutualiser des savoir-faire pour valoriser des compétences

> Echanger et mutualiser des savoir-faire pour valoriser des compétences F O R M A T I O N FORMATIONS En Développement Local Durable F O R M A T I O N FORMATIONS En Développement Local Durable Le lieu LAGRAPPE 75 rue Léon Gambetta 59000 Lille Renseignements / inscriptions :

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Appel à projets Solidarité intergénérationnelle

Appel à projets Solidarité intergénérationnelle Appel à projets Solidarité intergénérationnelle Soutenir le développement de projets solidaires innovants par le crowdfunding et la mobilisation des étudiants 1 1 L APPEL A PROJETS 2 LES ORGANISATEURS

Plus en détail

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse Laetitia Gill, Directerice du Réseau et Développement Philias Forum 20 ans Mode d Emploi 16 novembre UNIL Lausanne www.philias.org www.philias.org

Plus en détail

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 Les propositions et les programmes des différentes manifestations vous seront adressés par mail ou par courrier au plus tard un mois avant le début de la formation.

Plus en détail

Créer son entreprise Développer son activité

Créer son entreprise Développer son activité Créer son entreprise Développer son activité L Offre de Vendée 2ème semestre 2013 1 Envie d indépendance? De créer votre entreprise? BGE, spécialiste de la création d entreprise, depuis plus de 30 ans,

Plus en détail

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Bienvenue à Loire-Centre Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Présentation Le Groupe BPCE 2 Un groupe puissant et solide Les groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne se sont unis pour créer

Plus en détail

BIENVENUE. 120' INFO - Séance d'information collective JobYourself

BIENVENUE. 120' INFO - Séance d'information collective JobYourself BIENVENUE 1 Coopératives d activités? En Belgique : Définies par une Loi fédérale Public cible fixé par Arrêté Royal www.coopac.be A Bruxelles: 4 coopératives d activités «Une coopérative d activités est

Plus en détail

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants Okavango energy 18 rue Gounod 92210 Saint-Cloud contact@okavango-energy.com tel : 09 81 02 95

Plus en détail

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération L emploi d avenir 1 Le 03 mars 2013, la loi sur le contrat de génération est entrée en vigueur. Des entreprises de la Région Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

Propreté & Services Associés - Logistique & Manutention - Assistance Aéroportuaire Ingénierie & Maintenance Nucléaire - Décontamination,

Propreté & Services Associés - Logistique & Manutention - Assistance Aéroportuaire Ingénierie & Maintenance Nucléaire - Décontamination, Propreté & Services Associés - Logistique & Manutention - Assistance Aéroportuaire Ingénierie & Maintenance Nucléaire - Décontamination, Démantèlement Nucléaire Gestion des Déchets - Sécurité Humaine &

Plus en détail

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Préambule Méthodologie Structures observées Les recherches ont porté sur toutes les entreprises entrant dans la composition de l indice CAC 40 au 1 er juillet

Plus en détail

DES SERVICES A PORTÉE DE MAIN PILOTAGE MAINTENANCE SOURCING RECRUTEMENT PROPRETÉ BILAN DE COMPÉTENCES HYGIÈNE DE L AIR/3D EMPLOI & MOBILITÉ

DES SERVICES A PORTÉE DE MAIN PILOTAGE MAINTENANCE SOURCING RECRUTEMENT PROPRETÉ BILAN DE COMPÉTENCES HYGIÈNE DE L AIR/3D EMPLOI & MOBILITÉ L EMPLOI A UN NOM DES SERVICES AUX O C C U P A N T S E T A U X B Â T I M E N T S A PORTÉE DE MAIN PILOTAGE MAINTENANCE PROPRETÉ SOURCING RECRUTEMENT BILAN DE COMPÉTENCES HYGIÈNE DE L AIR/3D SÉCURITÉ /

Plus en détail

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite Sommaire Tchip, un concept unique p 04 4 forfaits, un succès! Gaieté et visibilité Ambiance actuelle Des produits professionnels n 1 Une communication nationale et locale pour une identité forte Le Groupe

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale CJD international Présentation Générale Niveau texte 3 Niveau texte 4 Le CJD International est un réseau qui regroupe plus de 5000 jeunes dirigeants d entreprise sur 12 pays. Le CJD International a pour

Plus en détail

Devenir chef d entreprise

Devenir chef d entreprise Devenir chef d entreprise CATALOGUE DE FORMATION pour les créateurs et repreneurs d entreprise Édito Opérateur Nacre 1 2 3 Prêter une oreille attentive à chaque idée, développer l esprit créatif, encourager

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Business plan Formation Financement BPE Création Finances Commerce Édito Com des images / Région Picardie Les efforts réalisés depuis plusieurs

Plus en détail

EdM LAVAL L'ÉCOLE DE LA RÉUSSITE

EdM LAVAL L'ÉCOLE DE LA RÉUSSITE EdM LAVAL L'ÉCOLE DE LA RÉUSSITE Depuis 25 ans, L École des Managers de Laval propose aux dirigeants de PME un accompagnement original et performant destiné à faciliter le processus de reprise et transmission

Plus en détail

Du concept de métier lourd à celui de métier pénible

Du concept de métier lourd à celui de métier pénible Le 6 février 2007. Du concept de métier lourd à celui de métier pénible - Réflexion sur l évolution - Sandra Invernizzi Métier lourd et métier pénible La notion de métier lourd reconnaît qu un métier comporte

Plus en détail

RENAUD DESAUTELS DRAPEAU FORTIN ca. Compétences. Synergie. Bénéfices.

RENAUD DESAUTELS DRAPEAU FORTIN ca. Compétences. Synergie. Bénéfices. RENAUD DESAUTELS DRAPEAU FORTIN ca Compétences. Synergie. Bénéfices. GROUPE SERVICAS 2 Compétences. Le Groupe Servicas a été fondé en 1992. Depuis sa création, le Groupe a toujours revêtu une importance

Plus en détail

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire rural Centre-ville Quartier populaire Parc d activités économiques Problématique Problématique enclavé Banlieue pavillonnaire Problematique Problematique Insertion Petite enfance Problématique Problématique

Plus en détail

PERFORMANCE ET RESPONSABILITÉ MICHELIN

PERFORMANCE ET RESPONSABILITÉ MICHELIN LES FONDAMENTAUX PERFORMANCE ET RESPONSABILITÉ MICHELIN UNE MEILLEURE FAÇON D AVANCER UNE MEILLEURE FAÇON D AVANCER SOMMAIRE UNE MEILLEURE FAÇON D AVANCER 03 UNE FAÇON DE FAIRE 04 UNE CULTURE UNIQUE 06

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

Bienvenue dans l univers de We Group

Bienvenue dans l univers de We Group Bienvenue dans l univers de We Group Le 19 mai 2005 Laurent Jaquier fonde la société We Group SA avec son siège social à Bulle. We Group SA est une société indépendante soumise au secret professionnel

Plus en détail